La censure qui s’en vient

Les récents développements de l’actualité, au-delà de l’éclairage qu’ils ont pu apporter sur le partisianisme des médias, a aussi mis en exergue la tendance inquiétante de notre société de communication à vouloir résolument contrôler absolument toutes les informations déversées sur le public.

La tendance est aussi inquiétante qu’est puissante la force déployée pour s’assurer que chaque internaute voit ce qu’il doit voir, écarte ce qu’il doit écarter, parle de ce qu’il doit parler, aime ou conspue ce qu’il doit aimer ou conspuer.

Ainsi, les affaires Biden (le Burismagate d’un côté, les soupçons de prise d’intérêt avec les autorités chinoises de l’autre) n’ont guère fait parler d’elles alors qu’elles méritaient amplement enquêtes et suivi de toute une profession qui tente encore de faire croire qu’elle pratique le journalisme : la façon dont les médias habituels (de télé, de radio, de papier) ont choisi, parfois ouvertement, de ne pas en parler ou de minimiser ces affaires en dit long à la fois sur leurs propres biais (ici, très clairement sur la gauche du spectre politique) et sur les biais de toute une frange de la société, sa partie la plus technophile et branchée, qui a elle aussi choisi d’ignorer cette accumulation de faits troublants.

Parallèlement, Google, Facebook, Twitter ont, dans le courant du mois de septembre et d’octobre, fait assaut d’inventivité pour que le sujet disparaisse de leurs plateformes : Twitter a par exemple activement fait le nécessaire pour que l’affaire, révélée par le New York Post, ne soit pas discutée par ses utilisateurs. Facebook a usé de toutes les tactiques possibles, un peu plus finement que Twitter, pour faire disparaître les posts relatifs, bloquer les références à l’article infâmant, ou pour en réduire l’exposition aux utilisateurs de son réseau social. Google, encore plus subtilement, a déclassé les recherches relatives et enfoui les articles détaillant les griefs à l’encontre de la famille Biden derrière la cohorte de petits articulets de la presse grand public qui minimisaient largement l’importance de l’affaire.

Tout ceci n’a rien d’anodin : tant les médias que les sociétés de communication actuelles ont bien un agenda, que l’on pourra qualifier comme on voudra mais qui, c’est absolument certain, ne comprend pas de laisser chacun s’exprimer comme il l’entend.

Et ce n’est pas un mal typiquement américain, mais bien une tendance forte visible sur toute la planète, depuis les contrées les plus riantes de la Chine communiste totalitaire jusqu’en Europe sociale-démocrate écolo-hystérique en passant par l’Amérique progressisto-gauchiste : à mesure que les moyens de communication sont devenus plus nombreux, plus simples et plus accessibles à tous, les entreprises technologiques, les médias et les politiciens se sont empressés de s’assurer qu’on ne pourrait surtout pas y dire ce qu’on voulait.

La liberté d’expression s’y réduit maintenant chaque jour grignotée par des groupes de pression ayant étrangement toujours la même coloration politique et morale et dont les comportements de plus en plus agressifs finissent par diffuser dans toute la société ; par exemple, du côté des rédactions journalistiques qui font, elles aussi, assaut de vertus, on n’en est plus à essayer d’apporter des informations aussi solides et factuelles que possible, on a maintenant pour but d’éduquer les masses bêtes et adipeuses qui osent penser de traviole.

Une pandémie se développe et certains s’interrogent sur les origines du virus, sur les traitements les plus efficaces, sur les bonnes méthodes pour combattre les transmissions ? Pourtant, tout le monde sait que les gouvernements ont, comme pour la sécurité, la croissance ou l’éducation, les réponses à tout ça ! Dès lors, au-delà de fournir les bonnes idées, les bonnes infos, il faut aussi lutter activement contre les mauvaises idées, les mauvaises infos !

Une élection semble comporter des irrégularités ? Mais enfin, nous ne sommes plus en 2016 où, comme chacun sait, les élections étaient honteusement manipulées par des entités étrangères pleines de slaves fourbes ! En 2020, tout est sous contrôle et s’il faut se poser une question, c’est plutôt de savoir si l’on a fait suffisamment pour faire taire les abrutis !

Ces interrogations angoissées (comment certains peuvent-ils sérieusement douter de la parole millimétriquement mesurée et calibrée des médias adoubés par eux-mêmes et leurs pairs, non mais oh ?), qu’on retrouve dans un nombre croissant de sujets, imposent de trouver une méthode pour calmer le jeu et contenir les impétrants indélicats, ceux qui bousculent le vivre ensemble et le discuter ensemble : on ne peut pas laisser les grands organes de presse, les grands instituts de sondage, les grands opérateurs de communication et les grandes entreprises de réseaux sociaux se faire ridiculiser par des individus qui, il faut bien l’avouer, savent à peine lire, écrire et compter et ne sont pas (encore) d’une minorité opprimée.

Pour les réduire au silence, on pourra recourir à différents moyens.

Ainsi, rien de tel qu’un gros « fasciste ! » balancé au bon moment pour couper court au vieux débat désagréable et euthanasier les vieilles pensées poussiéreuses de l’opposant. Mieux encore : on peut préemptivement estampiller les idées alternatives de « complotistes ! », ce qui permet d’avorter l’embryon de débat avant qu’il n’ait pu naître et risquer qu’il apporte des contradictions aux Vérités Immuables exposées officiellement.

Mais le mieux, c’est lorsque les efforts sont faits par les méchants eux-mêmes : par un mélange habile de polarisation agressive des débats (« si tu n’es pas avec moi, tu es contre, tu mérites de périr, et il n’existe aucune position intermédiaire intelligente et digne d’intérêt ») et d’une bonne grosse pression sociale, on obtiendra même le Graal : l’auto-censure de ceux qui ne pensent pas comme la Meute des Gentils !

Dans ce contexte, la question n’est plus de savoir où est la vérité mais qui a le droit d’émettre une opinion et qui ne l’a pas. L’opinion va dans le bon sens : il lui sera fait forte publicité, même si ce sont d’énormes âneries (Le cas du Lancet suffit à illustrer ceci).

Cependant, ne vous y trompez pas : pour garantir que les gens ne pensent pas et n’agissent pas autrement que comme il leur est permis, l’étape suivante, riante et joyeuse, c’est le tabassage, soft et social d’abord, puis violent et physique ensuite.

La Cancel Culture va prendre un tour intéressant lorsqu’il s’agira, comme le proposent certains petits éditorialistes aux poussées totalitaires inquiétantes, d’interdire un nombre croissant d’activités lorsque les comportements attendus ne seront pas obtenus. Mao, Staline, Hitler ou Honecker auraient adoré disposer des moyens actuels de ces éditorialistes.

Interdire des activités en parfaite violation des droits les plus élémentaires, pour celui qui n’a pas montré allégeances aux autorités ? Cela paraît fou ? Et pourtant, comme le montrent certains signes (Ticketmaster demandant une preuve de vaccin pour assister à un concert, par exemple), c’est déjà dans les tuyaux…

Quant à l’étape suivante, elle est déjà en préparation depuis un moment : si, dans un premier temps, il s’agira de faire sauter l’anonymat des vilains et des méchants, par exemple en tenant des listes (les gauchistes adoôorent les listes) comme le préconise Alexandria Occasional Cortex, afin de fusiller leur vie sociale, dans un second temps, on comprend qu’il faudra en finir une fois pour toutes de ce vilain anonymat qui sévit sur les interwebs : une intense campagne a déjà commencé et elle se nourrira de chaque événement, de chaque peur des citoyens affolés. La Loi Avia n’est qu’une étape dans ce cheminement.

Tout le monde saura bien vite que c’est parce qu’on est anonyme qu’on peut dire ce qu’on pense, donc insulter et harceler en ligne. Personne, en revanche, n’entendra que c’est aussi parce qu’on est anonyme qu’on peut dire ce qu’on pense, et donc dénoncer les abus, dévoiler les complots, les machinations et les corruptions.

L’anonymat sautera et, avec lui, le reste de la liberté d’expression.

Cette marche vers le pire n’est pas inéluctable mais elle est bien entamée. C’est sans doute pour cela que l’on observe un tel mouvement de repli d’un nombre croissant d’individus vers des plateformes alternatives dont les conditions d’utilisation sont moins opaques, arbitraires ou partiales, et les règles de modération plus favorables à l’expression d’idées alternatives.

Ceci permet presque un peu d’optimisme, si ce n’est que, de nos jours, être positif entraîne trop souvent une mise en quarantaine…

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires336

  1. Aristarkke

    La Presse ne rapporte plus l’information mais ce qu’il est convenable de penser et faire à partir de sa sélection dans les infos du moment…

      1. Theo31

        Nous vivons dans un pays où les journzlistes sucent plus de bites que les prostituées.

        Blanche Gardin.

        Barbier au laogai. Parce qu’il le vaut bien.

    1. Le Gnôme

      Mais qui lit encore la Presse ? Les chaînes d’infos en continu me paraissent plus dangereuses, mais comme je n’ai pas la télé.

      Je crois qu’il y aura toujours un coin du web où les infos seront disponibles, mais elles seront accessibles par le bouche à oreille.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Cnews est regardable, c’en est même étonnant. Zemmour, Elisabeth Levy, maître Goldnadel, JF Poisson y ont droit de cité, c’est dire.

        1. René-Pierre Alié

          Peut-être que les dirigeants sentent le vent tourner. Je remarque le changement de style de Pascal Praud, qui était encore il y a peu très Macron compatible, et qui est devenu fort critique. Le succès de Zemmour fait tourner les têtes qui sont girouettes.

          1. Pythagore

            Peut-être un début d’explication, il me semble que Bolloré n’est pas un grd fan de Macron (?):
            « Le 28 août 2020, un proche de Vincent Bolloré, Jean-Christophe Thiery, est nommé patron de la chaîne en remplacement de Serge Nedjar. » (source:wiki)

      2. Adolfo Ramirez Jr

        Ils courraient toujours derrière BFMTV.
        Finalement, ils ont décidé de diversifier leur produit… Et sont plébiscités par l’audimat.
        Je trouve praud, Zemmour et Christine Kelly très justes.

      3. Pierre 82

        Comme je l’ai déjà signalé, je passe beaucoup de temps à parler aux gens dans la rue, au magasin ou à l’église. J’ai bien remarqué que ceux qui paniquent le plus sont ceux qui écoutent les chaines « d’info » en continu, ou même ceux qui écoutent le 20h trop régulièrement. Le premier conseil que je leur donne est d’arrêter la TV. La grosse majorité se défendent à la manière d’un alcoolique: « Oui, je sais, ils ne disent que des bêtises, mais bon, il faut quand même se renseigner sur ce qu’il se passe », j’en ai même entendu un qui se justifiait en disant qu’il écoutait aussi Zemmour. Et puis, les personnes âgées s’ennuient un peu à la maison, donc la TV a sa place. Vous avez raison, le vrai danger n’est plus la presse écrite (papier ou même internet) que plus personne ne lit, à part d’autres journalistes pour en faire l’exégèse, mais c’est bien la TV qui pose problème.

    1. ~~Tribuliste~~

      Certains ne les ont pas à tous les étages et c’est eux qui ont le pouvoir de décision…vite il faut des ampoules de Ségolène !

    2. Citoyen

      Pourtant, Calvin, Lang le magnifique avait affirmé en 81 qu’on était passé des ténèbres à la lumière …
      Pour que « les Lumières s’éteignent », il y aurait eu des court-circuits dans les neurones socialos entre temps ? …

  2. Pythagore

    Sur l’anonymat, cela me rappelle ces films où un journaliste défend l’anonymat de sa source même si ceci pourrait avoir des conséquences graves.
    Gageons que les journalistes autorisés auront droit de continuer à conserver l’anonymat de leur source pendant que d’autres ne pourront plus dénoncer sous couvert.

    1. Courtial

      Non je ne pense même pas que ce sera le cas, et ce qui me fait dire ça c’est la façon dont les journalistes traitent (ou plutôt ignorent) le cas d’Assange depuis une décennie maintenant. Certes Assange n’est pas « officiellement » journaliste, et c’est sans doute en grande partie pour cette raison qu’il n’a pas leur soutien, mais son travail avec Wikileaks relève indéniablement du journalisme, celui que devrait pratiquer les grands quotidiens s’ils valaient encore un peu plus que le papier sur lequel ils sont imprimés.

      Les « vrais » journalistes n’auront même pas de privilège pour la protection de leurs sources : à quoi bon ? Ils ne font de toute façon que raconter ce que le pouvoir attend qu’ils racontent, ergo leurs sources ne sont jamais en danger.

  3. ~~Tribuliste~~

    La Meute des Gentils… oui ce sont ces clairvoyants qui nous destinent à des lendemains chantants et dansants.
    Raoult va servir d d’exemple, cloué en place publique par ces gens qui suivent Gentiment les voies tracées par les Gentils qui savent

    1. MCA

      « Vaccinez moi séance tenante le barbier »

      En guise de vaccin, il est fort probable qu’il se fasse piquer à d’eau distillée.

      On n’euthanasie pas un bon chien de garde.

    1. Higgins

      Je suis resté un lecteur assidu de Point pendant de 30 ans et plus accessoirement de l’Express. J’appréciais ces hebdomadaires par leur sérieux et le recul que leur périodicité permettait face au diktat de l’actualité. Je ne regrette pas de ne plus les acheter tant leur qualité a baissé et que les articles publiés sont généralement insignifiants et mal-documentés. Internet, par la liberté qui y règne encore, leur a porté un coup fatal car on trouve largement mieux sur la toile. Aucun regret lorsqu’ils disparaitront faute de lecteurs.

      1. ~~Tribuliste~~

        +1.
        Et en plus de la qualité de l’information que l’on peut trouver sur le net, sa traçabilité offre un confort intellectuel que n’offrent plus les supports glacés (ou glaçants de nos jours).

        1. Pheldge

          « Ils ne disparaîtront jamais », exactement, et tu continueras de las financer « au nom du pluralisme », de même que tu finances syndicats et partis politiques, au nom – au choix – de la démocratie, du pluralisme, ou pour utiliser le fourre tout « des valeurs de la république » …

  4. Higgins

    Le traitement du film Hold Up consacré au traitement de la crise sanitaire me parait emblématique des dérives dénoncées dans l’article du jour. Je rappelle que je ne l’ai pas encore visionné et que je ne me prononce absolument pas sur son sérieux ou sa stupidité. L’unanimité en matiere de traitement médiatique est toujours suspect et cache généralement quelque chose. On a affaire là une nouvelle fois au troupeau de moutons bêlants pour couvrir une voix discordante. Idem avec le traitement de l’élection presidentielle aux USA aunpoint que j’en suis impressionné. Il y a bien quelque chose de pourri dans notre société et le zèle mis par les pignoufs au pouvoir qu’ils appartiennent d’ailleurs à la « majorité » ou non. Le mot Liberté va devoir être rapidement mis au placard.

    1. Gosseyn

      Pour que vos écrits soient en accord avec vos actes, veillez donc à ne pas chercher à discréditer ceux dont l’expression a l’heur de vous défriser. D’autant plus qu’avec peu de liens avec la politique.

      En recourant à l’insulte, comme  »parano », par exemple, lorsque j’ai fait apparaître quelques vérités gênantes sur notre bien bonne  »ajustice », par exemple.

      Milieu dont chacun ici même sait à peu près il retourne en la matière.
      Et matière pour laquelle aucun des magistrats auxquels j’ai eu affaire n’a pu en contester l’exacte valeur juridique.

      Ce qui est bien l’équivalent de  »complotiste, boomer, raciste, facho », … etc. que servent à leurs adversaires tous les idiots utiles des gauches  »diverses et alternatives », pour autre exemple.

      Alors, merci d’y veiller.

        1. Gosseyn

          Bon, vous êtes maintenant transparent aux lecteurs :

          Faute d’arguments, vous utilisez l’invective.

          Vos insoutenables problèmes personnels ne me concernent pas, sachez-le.

          Et gardez bien votre  »parano » au frais,  »argument » que vous pourrez me resservir. En attendant que vous ayez une juste appréciation des réalités.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            ???? Tous les mots ressemblent à du français mais le sens de l’ensemble échappe à toute logique.
            Un poème de Breton ?

          2. Dr Slump

            Gosseyn, pas la première fois que je lis vos invectives dirigées contre le major. Je ne cherche pas à prendre position au sujet de ce qui vous fâche, mais je constate qu’encore une fois c’est vous qui venez chercher des querelles hors de propos.

            1. Gosseyn

              Il est absolument le seul à m’avoir pris à partie en m’insultant, suite à mes descriptions étayées de dysfonctionnements judiciaires.

              Je crois que vous connaissez assez bien le major pour savoir pourquoi.

              Présentement, je n’ai fait que lui rappeler qu’il y avait d’autres procédés, s’il n’était pas de mon avis. Comme de fournir des objections juridiques à mes appréciations de cet ordre, par exemple.

              Ce qui se résume pour lui à me répondre  »parano ». Vous chercherez en vain l’argumentation là dedans. Son mobile, je l’évoque ci dessus.

              Or, à vous lire, répondre poliment à pareille insulte revient à l’invectiver. Ne me suis je donc pas limité à le prier de cesser de se comporter ainsi ?

              1. Dr Slump

                Je parle de maintenant, où vous vous emportez contre quelqu’un sans qu’on ne vous ait insulté ni malmené en aucune façon. Vos griefs passés ne justifient pas ces invectives répétées, déplacées et obsessionnelles. Vous n’obtiendrez jamais de reconnaissance de cette façon, au contraire. Lâchez ça à la fin, merde quoi!

                1. Gosseyn

                  C’est un point de vue qui se défend, pour vous ; perso je le trouve injuste. Mais pareil, ce n’est que mon point de vue.

                  Sur l’aspect  »obtenir de la reconnaissance » : Mais, ceci m’est complètement égal. Je laisse chacun juge de ce qui lui semble bon et me sentirais déshonoré que l’on  »croie en moi »!

                  Ce qui n’inclus pas le fait de me laisser marcher sur les pieds.

                  1. Dr Slump

                    Ce que je décris n’est pas un point de vue, c’est un fait. Que vous trouviez le major injuste est par contre un point de vue, un jugement même.

                    1. Gosseyn

                      Vous lisez mal et vous jugez à tort. C’est de votre point de vue injuste dont il s’agit, au dessus. Ici aussi, je vous trouve injuste. Mais c’est votre droit.

                      Le dommageable, c’est que ces échanges s’écartent du sujet : Le major donneur de leçons ne s’y soumet pas.

                      Et il n’a pas été possible de le prier d’argumenter au lieu d’insulter. Ce qu lui-même n’accepterait pas d’autrui.

                      Ce que j’estime légitime, même si vous croyez bon de voler à son secours pour choses aussi bénignes, mais évidentes !

                      Vous le croyez incapable de répondre autrement que précédemment ? Vous craignez pour sa réputation d’honnête homme ? Vous n’êtes quand même pas son débiteur ?

                      Vous n’avez donc rien de mieux à faire qu’à reprendre mes insignifiantes précisions ?

                    2. Dr Slump

                      Pffff… je ne vous ai pas jugé. J’ai seulement relevé que vous l’aviez pris à partie d’une façon que la situation immédiate ne justifiait pas: c’est ce que j’appelle un fait.
                      Vous le qualifiez d’injuste: c’est votre point de vue, et c’est votre jugement personnel, quelles qu’en soient les raisons légitimes ou pas.
                      Et je note votre persistance, qui frise l’acharnement et l’obsession, à toujours revenir l’entreprendre au sujet de ce que vous estimez être une injustice, et quand il ne vous adresse nullement la parole.
                      Depuis des années que je fréquente ce blog, j’ai pu également observer, autre fait, la grande correction, le respect et la pondération dont fait preuve le major. C’est quand même lui qui est l’auteur de l’inimitable formule: « j’en disconviens respectueusement ».
                      Ne vous vient-il pas à l’esprit que s’il vous a selon vous insulté, que ce soit à cause de votre insistance? Sachez qu’à sa place j’aurais fait preuve de beaucoup moins de patience à votre égard. Il y a un moment où il faut lâcher l’affaire, vous comprenez? Il ne vous adresse pas la parole, alors faites-en de même et passez à autre chose pour l’amour du ciel!
                      C’est injuste et vous n’obtiendrez pas réparation pour ce qui vous offense? Oui, la vie est injuste et le monde est le domaine du diable. Live with it!

                  2. Pheldge

                    « Ce qui n’inclus … » mon Dieu que c’est beau, les larmes me viennent … ah, non, vous ne devinez pas ? pour une fois on n’a pas conjugué « inclure » comme « incluer ». Faut vite orévenir le Papet, que ça va lui faire plaisir 😉

    2. Jacques Huse de Royaumont

      L’unanimité est source d’erreur. C’est, je crois, une réflexion du talmud, empreinte de sagesse.
      De toute façon, quand un point de vue ne peut pas s’exprimer, il faut se demander pourquoi, et la réponse sera toujours inquiétante.

    3. Hermès Honshappo

      L’inconvénient de ce doc, c’est qu’il est « à charge ». Et on y retrouve la même structure que dans d’autres docs complotistes. Je m’explique (oui je l’ai regardé)

      Durant environ 1h30, ils mettent sur la table une tétrachiée de fait facilement mesurables et qui montrent bien qu’on nous a raconté des âneries. La séquence la plus amusante étant le montage à différentes dates de plusieurs personnes représentant le gouvernement sur le sujet des masques, et disant l’opposé de ce qu’ils disaient 3 semaines avant

      Par contre, au bout de 1h30 environ, les affirmations sont bien plus graves, et laissent entrevoir une conspiration mondiale avec Bill Gates, David Rockfeller et d’autres, mais sont bien moins documentées. Normal, car c’est des soupçons, donc on n’a aucune preuve

      On y trouve d’ailleurs un mensonge, qui est qu’en 2015 on listait déjà le Covid19 sur des listings de l’INSERM. C’est faux et ça a été démontré. Il s’agit d’une ré-impression en 2020 d’un doc de 2015. Or en 2020, les médicaments cités ont été ré-estampillés anti-covid19. Mais le doc originel en 2015 mentionnait ces mêmes médocs avec un libellé différent (Anti-SRAS, de mémoire). C’est facilement « débunkable », car on a des traces du doc tel qu’il était archivé en 2015.

      Au bout de 2h de vidéo, la demi heure précédente ayant bien semé le doute dans l’esprit du spectateur, le réalisateur y va sur des thèses complotistes, avec des sources bien moins documentées (comme le soi-disant spécialiste du renseignement qui aurait reçu une note de l’agence de sûreté nucléaire disant que le virus est artificiel et fabriqué par l’homme), mais là on n’a plus aucune preuve.

      En gros, le doc espère que les premières 90 minutes ont suffit de caution scientifique suffisante, puis que les 30 minutes suivantes ont mis le spectateur dans un état d’esprit propice à accepter ces allégations non-démontrées.

      Ce que je reproche à ces docs, c’est de partir d’une situation pas claire et dont la non-clarté est facile à démontrer. Et ensuite, d’y greffer une thèse fantasque (dans ce doc, le fameux Great Reset et l’ordre mondial généralisé et le contrôle de l’esprit de l’ensemble de la population mondiale, rien de moins)

      Et les preuves du lien entre les deux? Rien. Que dalle. par contre un splendide exemple de manipulation dans la construction du documentaire, car le volume de preuve baisse graduellement au fur et à mesure que le complot est « révélé ». C’est sublime à regarder.

      Mais le problème, que je vois moi. C’est que l’on ait pas d’esprit critique qui ne fasse que la première heure et demie. Or là, la dernière demi heure rend l’ensemble du documentaire totalement discréditable. Ceux qui sont contre vont détruire la dernière demi-heure. C’est trop facile, je peux le dire, car je viens de le faire en live avec mon minot de 16 ans qui vient de rentrer à la maison.

      Mais du coup, on oubliera la première heure et demi qui pose de vraies questions. C’est juste que le doc se sert de ces vraies questions pour y apporter une réponse totalement délirante et infondée

      C’est dommage. Cela dit, j’encourage quand même tout le monde à le regarder. Posez vous juste la question à chaque affirmation ou chaque soupçon dans le document « est-ce que ce soupçon ou cette affirmation est documentée ». Et plus le documentaire avance, plus vous devez garder cet esprit critique et scientifique. Au contraire de ce que le documentaire essaie de faire.

      Et gardez en mémoire ce qui vous paraît certain et mesuré, ce qui vous paraît plausible mais non-démontré, et ce qui vous paraît théoriquement possible mais largement improbable.

      Pour une étude bien plus intéressante et aboutie sur la fusion de l’infotech et du biotech, je conseille plutôt la lecture de « 21 leçons pour le 21ème siècle » de Yuval Noah Harari. Mais faire le lien entre le Covid et ça, et supposer sans démonstration que le Covid est un fer de lance caché d’un complot mondial pour arriver à la fusion de l’infotech et du biotech, c’est dommage, mais ça manque de sérieux.

      Voire lire « Sapiens » et « Homo Deus » du même auteur, et qui sont cités justement vers les 2h par un toubib (le fondateur de Doctissimo, si j’ai bien lu)

      Son propos est d’ailleurs bien détourné par la Sage-femme qui dit « Hitler était moins direct ». Elle a raté le message. Oui il va y avoir un gap entre humains augmentés et humains normaux. Et justement le toubib met en garde ceux qui sont susceptibles de se retrouver dans les augmentés (les Dieux tels que définis par Harari, et sa démonstration du sujet est imparable, je peux la copier si ça intéresse) de ne pas laisser au bord du chemin les inutiles. Sinon, les dieux auront leur tête au bout d’une pique… Mais la sage-femme passe à côté du message, et le réalisateur se garde bien de la recadrer

      1. Pierre 82

        Bref, parfait pour discréditer les opposants. Je vais jouer le sur-complotiste: en fait, c’est Véran qui a financé le documentaire.
        J’en ai marre.

        1. Hermès Honshappo

          Ca serait une manœuvre d’un machiavélisme parfait 🙂

          Non, j’encourage a regarder le doc. Notamment car les premières 90 minutes exposent des tas d’infos facilement vérifiables et vraies pour la plupart. Et qui en elle-mêmes sont profondément dérangeantes sur l’état de notre système médical.

          Seule la conclusion est tirée par les cheveux et sans preuve. Ça s’achève par 5 minutes de pathos de la pauvre sage-femme pleurant de honte et de rage, alors qu’elle est passée totalement à côté du message, mais bon…

      2. marcngl

        J’ai fait la même analyse : des erreurs (volontaires?) grossières. Pour le passage sur Laurent Alexandre qui cite Hariri, il y a la même manipulation grossière tentant de faire croire que Bill Gates et Attali avaient tout prévu. Or n’importe qui faisant une analyse des risques possibles, avaient intégrés le risque viral (j’avais lu en son temps le fameux rapport de prospective de la CIA : juste des scénarios explorés considérés comme plausibles).
        Donc autant il y avait matière à explorer le scandale sur l’hydroxychloroquine et la gestion calamiteuse mélangeant irresponsabilité/incompétence/stupidité, que poursuivre sur des thèses fantasques…; j’ai arrêté au bout d’une heure car je me suis dit qu’ils allaient embrayer sur les Francs-maçons, les illumillati, les aliens et des Mens In Black…

        1. Pierre 82

          J’ai le problème avec ma chère et tendre épouse qui est complètement tombée dans ce piège: elle est persuadée qu’ils déroulent un plan, prévu de longue date par des gens comme Attali, BHL et autres franc-maçons qui « dirigent le monde ». J’ai beau lui expliquer que depuis que l’Arsouille a commencé à utiliser ses services, suivi par tous les autres présidents, Attali a passé sa vie à élucubrer à longueur de journée, en prédisant tout et son contraire. Je suis certain qu’il avait même prévu la conduite à tenir lors d’une attaque d’extraterrestres. Attali en maitre de l’univers, ça a un côté un peu grotesque.

          1. marcngl

            Ailleurs, j’ai écrit qu’Attali est aussi précis que ma comtoise en panne : elle donne parfaitement l’heure deux fois par jour. Quoique que je ne sois pas sûr de la même fréquence le concernant…

        2. Manzoni

          Merci, messieurs, pour ce décodage précis de « Hold-Up ». Lecteur régulier du blog, je prends cette fois la peine de commenter, car cela fait un bien fou de constater que d’autres ont su repérer les manipulations et erreurs d’interprétation de ce film de science-fiction se présentant comme un « documentaire ». Personnellement, ça m’a rappelé « Le Secret des Pyramides » dans la construction, le glissement progressif et les explications fumeuses à des mystères qui n’en sont pas. Pour Hold-Up, hélas, le mal est fait, et je suis atterré de constater autour de moi qu’un important pourcentage de la population semble adhérer sans réserve au « complot » qu’on lui présente. Pour en revenir au présent article, j’en conclurais presque que si la majorité de la population est manipulable aussi aisément et dénuée de tout sens critique, elle « mérite » d’être guidée par des gens plus « éclairés », car nous savons en effet depuis le 16 août 1870, que laissée à elle-même, la foule ignare peut aller jusqu’à manger celui qu’un crétin aura désigné comme bouc-émissaire. De manière plus mesurée, et pour conclure vraiment : comment reprocher à ceux dotés d’un minimum d’esprit critique et de malveillance de vouloir manipuler en masse leurs semblables, lorsque cette masse se laisser duper aussi facilement ?

      3. Hazère-tyuillope

        On peut dire la même chose à propos du climat, les rares sceptiques « officiels » qu’ on entend s exprimer sur le sujet sont souvent vraiment mauvais (Je ne parle même pas de M r Dupont qui s ‘exprime sur le sujet sur un forum X, c’ est souvent à pleurer)… Avec des amis pareils pas besoin d’ ennemis ! Voir l ‘ avis du Dr Maudrux sur son blog qui pense qu’un film qui présente autant de faiblesses est pain bénit pour nos adversaires

        1. Pierre 82

          Classique de la manipulation: ils choisissent le plus mauvais des défenseurs d’une cause qui ne va pas dans le bon sens, quelqu’un de très mauvais, si possible un peu illuminé et qui va prendre soin d’amener dans son discours un certain nombre d’incongruités. Après ils proclament qu’ils laissent parler tout le monde. Et malheureusement, ça fonctionne très bien. Avec ce film « Hold-up », ils n’ont même plus besoin de défendre leur bilan désastreux: ce film discrédite automatiquement tous ceux qui le pensent.
          Ça commence d’ailleurs à me fatiguer.

      1. Hermès Honshappo

        Oui c’est gênant. Mais je pense que justement si le réalisateur ne s’était pas enflammé sur la dernière demi-heure, son film aurait été moins facile à faire retirer de Youtube.
        Quelques liens pour le voir ou le télécharger:
        https://www.youtube.com/watch?v=JDPwxA2IlR0
        https://odysee.com/@Wilfrid:a/Hold-up–Le-film-de-TProd:7
        https://odysee.com/@LeMaquis:4/Hold-Up-le-film-Retour-Sur-Un-Chaos-Int%C3%A9gral:5
        https://www.myairbridge.com/fr/#!/link/ZEQURCkh2

  5. Flo

    La vidéo de l’écharpe rouge devrait plutôt commencer par :
    « Chose étrange, la France, pays de Bastiat, est plus rétive que beaucoup d’autres nations à l’économie de marché. Une sorte de phénomène obscurantiste inquiétant. »
    Et la suite dans la même veine.

  6. Dr Slump

    La chasse en meute s’intensifie contre les dissidents de la task force gouvernementale, et la meute médicale intensifie ses attaques contre Raoult. Non pas que je fasse de Raoult mon idole de la médecine, mais il a le simple mérite d’exprimer publiquement des points de vue divergents, et pour cela l’ordre des médechiens (ci-devant la meute, donc) l’attaque en justice.

    Etant donné qu’il y a plusieurs motifs d’accusation, Raoult n’étant pas un tueur fou, je parie qu’il sera relaxé pour l’essentiel, mais condamné pour des motifs purement politiques, remaquillés en motifs réglementaires et administratifs, comme le non-respect de l’obligation de réserve, non-respect des procédures du protocole de mon cul, et en vertu de quoi la meute pourra crier victoire, le vilain a été condamné c’est bien la preuve que son traitement n’est que charlatanisme.

    C’est ainsi qu’agit la meute: par harcèlement, en abreuvant leur cible d’attaques et d’accusations tellement nombreuses, et même le plus absurdes possible, que même si elles sont toutes fausses, et pour la plupart toutes démenties, la victime aplatie par ce déchaînement en gardera un souvenir cuisant et fortement dissuasif, tandis qu’en plus, il se trouvera toujours au moins une attaque pour passer les défenses légales, et s’imposer avec force sur le malheureux.

    Pour cela Trump a tout mon respect, Raoult mon soutien, même s’ils s’avéraient être en privé de désagréables individus.
    Mais pour ces raisons, je crains que les démocrates gagnent les élections US, tellement les fraudes sont massives, et impossible à tracer et prouver en totalité.

    1. Pythagore

      « il a le simple mérite d’exprimer publiquement des points de vue divergents, »
      Il a aussi et surtout AMHA le mérite d’exprimer un propos étayé basé sur des données, au-delà du fait qu’ils soient divergents. Après, il se bat pour sa chapelle comme tt le monde et c’est tt à son honneur.

    2. Batistouta

      Personnellement je me fais pas trop de soucis sur les condamnations éventuelles. Je pense qu’il n’y en aura aucune. Je pense surtout que ça va complètement se retourner contre l’ordre des médecins qui va se ridiculiser et en plus qui va voir mis au jour au cour de la procédure tous ses dysfonctionnements, hypocrisies, mensonges, liens d’intérêt, connivences et agenda caché.
      C’est pourquoi à ce stade j’anticipe plutôt un retrait de la plainte contre Raoult à un moment donné de la procédure pour éviter toutes ces discussions sur ces choses qui dérangent et ce devant la justice, sachant que de toute façon Raoult et son avocat les médiatiseront à outrance.
      Cette plainte selon moi c’est juste un coup de bluff pour impressionner le quidam, permettre au gouvernement de gagner du temps et justifier ses actes anti-scientifiques (et antilibéraux).

        1. Pheldge

          non, pour que les gens en aient la « confirmation officielle », et c’est toujours la même tactique : comme on ne peut attaquer ses travaux ni ses résultats, on l’attaque lui, afin de le discréditer … Et ça marchera !

          1. MCA

            Ça marchera?

            Vu le nombre de supporters du druide, j’en doute.

            Ce qu’il y a de rassurant chez cet homme c’est son altruisme et sa rectitude d’une part, sa combativité d’autre part; le tout auréolé par un prestige scientifique mondialement reconnu.

            Quant à Véran_le_colérique étriqué dans son costard de premier communiant, m’est avis qu’il a encore du chemin à faire avant de lui arriver à la cheville…

            1. Pierre 82

              Peu importe que Raoult ait raison, ait du charisme et soit populaire. Tant que les gens écoutent la TV, ils peuvent le démolir comme ils veulent. Quand ils auront décidé de l’éliminer, ils le feront. Sous les applaudissements d’une foule soulagée d’être enfin débarrassée d’un criminel.

              1. Pheldge

                voilà ! la loi du nombre joue contre lui, il peut avoir 40 k vues sur YouTube, ça reste marginal. Par contre s’il fait plus de 10 M, là le ton changera à son égard. Mais pour l’instant …

                1. MCA

                  Tsss,tsss

                  Mon côté « fleur bleue » m’incline à penser que la vérité et la justice triompheront face au mensonge et à l’adversité.

                  J’ai tout bon là?

                  1. Pierre 82

                    La justice triomphera, c’est certain. On ne sait juste pas encore quand ça se passera. Parti comme c’est, ce ne sera sans doute pas de notre vivant, comme disait ce cher Aldo. Je me suis exprimé sur ce sujet hier: (13 novembre 2020, 13 h 13 min)

    1. ~~Tribuliste~~

      Oui certains tremblent à l’idée que Trump repasse et puisse mettre joyeusement les pieds dans le plat. J’en rêve de plus en plus fort.

        1. Mildred

          Mais avant « la distribution de claques par milliers » et le retour du « bonheur simple » on nous annonce déjà une nouvelle guerre de sécession !

          1. Stéphane B

            Pourquoi s’empresse-t-il de faire revenir ses soldats ?
            Pourquoi met-il des hommes de confiance aux postes clé, comme l’ancien directeur du contre terrorisme ?
            S’il passe, ce qui sera le cas avec une probabilité de 99% pour moi, la loi martiale ne sera pas loin.

                1. Pierre 82

                  A mon avis, si les milices antifa commencent à s’en prendre à ce que les new-yorkais appellent les red necks, ils auront rapidement besoin de l’aide de l’armée. Les mecs en face, ils savent se défendre, et ce ne sont pas quelques étudiants en sociologie qui leur fera peur. C’est pour ça que pour éviter un carnage, il risque d’utiliser la loi martiale. Mais de toutes façons, les antifas ne s’attaqueront jamais à eux. Ils sont juste capables de briser des vitrines sous l’œil complaisant de la police, dans les villes démocrates où les maires les encouragent. Comme les SA à la glorieuse époque, les flics les laissent tranquilles.

          1. Pierre 82

            Même pas de coup de pied au cul, ça risquerait de me fatiguer. Non, juste les flanquer dehors, avec confiscation de tous leurs biens et perte de tous leurs droits, y compris sociaux, et interdiction de s’approcher de tout bâtiment administratif à moins de 100 m. Dégagez, trouvez-vous un boulot, et faites-vous oublier. On leur tatouerait sur le front « ancien énarque » pour que les gens se méfient, quand même…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Il s’est tellement mouillé dans la campagne et par des procédés plus que douteux qu’il risque gros, et sans doute pas que sur le plan économique.

    3. Pythagore

      Ce qui est assez surprenant ds cette histoire, est que même si Trump perd, il a qd même eu des millions d’électeurs qui ont voté pour lui et ce malgré 2000 médias qui supportaient Biden contre 4 pro Trump. Comme le patron le faisait remarquer, il a gagné des électeurs parmi les « minorités » traditionnellement plus acquises aux démocrates. Les médias éclipsent volontairement le point de vue de ~49% des électeurs ce qui n’est pas rien.
      Je me demande ce que ts ces électeurs peuvent se dire en voyant cette unilatéralité médiatique. Ils doivent se sentir à la fois nombreux et bien seul. J’espère qu’ils se soulèveront avec l’avancé des enquêtes sur les fraudes.

  7. bob razovski

    ach… une citation de l’autre gros con à l’écharpe rouge.

    Il a tant l’air de mendier la parole sur les plateaux tv que je l’appelle le barbier de sébile.

    1. taisson

      Quand un traître collabo, gravure idéale de la bienpensance du gauchisme de luxe, se permet de parler de « l’intérêt supérieur de la nation », après tout son travail de sape contre le nationalisme, qui est vomi et moqué par sa caste, le voila maintenant qui veut marquer les non vaccinés…

      L’étoile jaune, ça à déjà été fait.
      je lui suggère plutôt de proposer une petite boule verte avec des pointes, cousue sur le veston des mécréants…

      Ce malfaisant se croit malin en empêchant sans interdire formellement.
      Comme si ce n’était pas déjà la méthode utilisée par son clan…
      Il faut croire qu’emm****r les gens est devenu une méthode de gestion !

      Je précise que, dans l’idée je suis plutôt pour la vaccination en général, mais il ne faut pas exagérer !
      En plus,quand on est pas foutus de disposer de suffisamment de vaccin anti-grippe, existant et mis à jour depuis plus de 20 ans, introuvable aujourd’hui ailleurs que pour les pistonnés du système, on peut rigoler, la vaccination généralisée ça va pas être triste !
      Dans le monde idéal de ce nuisible,seuls les »copains » ayant eu accès au vaccin pourraient vivre normalement, les autres devraient se cacher !
      Les fascistes ne sont pas ceux que l’on croit !

      1. Gerldam

        Une remarque sur le vaccin: il a été testé, dans les pays qui sont en phase 3, sur des volontaires, souvent des militaires, hommes jeunes, sportifs et en très bonne santé. Un certain nombre d’entre eux ont eu, pendant quelques jours, des symptômes grippaux (fièvre, faiblesse et rhinite).
        Si on avait injecté à ces militaires directement le virus, que se serait-il passé? La plupart n’auraient rien senti et quelques uns auraient eu des symptômes grippaux.
        Si j’avais 90 ans, je réfléchirai à deux fois avant de prendre un « vaccin » qui risque de m’envoyer direct au cimetière.

        1. Pheldge

          ah bin, faut absolument le tester dans les EHPAD, comme ça on résout le problème des retraites, et on fait rentrer de la thune, via les droits de successions … gouverner, c’est prévoir 😉

          1. MCA

            Tu es sérieux ou blagues ?,

            vu le tarif facturé à la journée d’EHPAD, pas de risque qu’ils tuent la poule aux œufs d’or en vaccinant les pensionnaires.

            Par contre je n’en dirais pas autant pour ceux qui courent dehors ausweis dans la poche et masque sur le mufion …

      2. Pierre 82

        Le rétablissement du « manant », comme l’avait rappelé Charles Gave. Du latin « manere » = rester. Le manant est celui qui reste chez lui, qui ne peut pas changer de lieu de résidence, et bien sûr n’a pas les moyens de voyager. Voilà comment ils voient le monde. Ça commence à se voir.

  8. heli0gabale

    Les nouveaux gardes rouges ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. En confinant de plus en plus (c’est leur truc ça confiner) leurs opposants dans les limbes du fascisme ( fascisme commençant à François Bayrou) ils vont voir naître un rejet de plus en plus grand et de plus en plus visible de leur mentalité policière, la société va se radicaliser encore plus.

    Leur seule façon de conserver le pouvoir qu’ils ont sur les esprits sera de jouer sur les événements et leur sidération (ex : Covid, terrorisme en tout genre). Quand ça suffira pas, ils penseront à remplir les cimetières comme leurs ancêtres idéologiques avant eux.

    1. Gerldam

      D’autant que les pays qui ont confiné au printemps sont ceux qui ont eu le plus de morts: Belgique, Italie, Espagne, France et Angleterre.
      Toujours rappeler:
      Corée du sud: 9 morts/million hbts
      France: 550 morts/million hbts

          1. Stéphane B

            non ils ne veulent rien dire. On dit qu’ils sont morts du covid mais sont-ils morts du covid ou avec le covid ? Ce n’est pas la même chose. Quand un malade en phase terminale, pesant 38kg pour 1m70 meurt et qu’il est testé, avec un PCR à 50 cycles, positif, cela ne veut rien dire.
            Quand dans un EHPAD, on enferme les personnes âgées qui meurent de vieillese, faute de soin et/ou de dépression et qu’on les étiquette covid car suspicion d’un cas dans ledit EHPAD (même pas confirmé par PCR), votre chiffre ne veut rien dire.
            Et je pourrais continuer comme ça longtemps. Sur la toile, vous avez les représentants politiques au pouvoir qui reconnaissent ce que je viens d’écrire.

            Maintenant, qu’en est-il pour la Corée du Sud ? Seuls les PCR 30 positifs qui décèdent du covid (et non pas avec le covid) sont peut-être comptés. J’attends donc votre argumentaire sur leur façon de compter.

            Enfin, des rapports du CDC mais aussi du ministère de la santé italien ont établi que seuls 6% des morts covid répertoriés comme tel l’était vraiment. Le reste, ils sont morts avec le covid.
            Et si je rapporte cela à vos chiffres français, cela fait 33 morts par millions d’habitants.
            Dans ces morts, il faut prendre en considération ceux qui sont morts faute de soin car non covid à la base donc non prioritaire mais étiqueté comme tel pour les subventions et les statistiques.
            Donc oui, votre rapport ne veut rien dire en tant que tel. On fait dire ce qu’on veut aux chiffres.
            D’où ma question: pourquoi maquiller la réalité ?

            1. durru

              Il y a bien eu une poussée du nombre de décès en France entre mars et mai. Qu’il s’agit de personnes vulnérables, qui pour une bonne partie n’auraient de toute façon pas fini l’année, c’est possible, même probable. Mais la cause de leur décès prématuré est bien liée au covid, ne vous en déplaise.

              Quant aux EHPAD, il s’agit d’un crime avec préméditation, le confinement sans aucune mesure de protection.

              1. Stéphane B

                Durru, oui il y a un pic, c’est indéniable MAIS ce pic aurait-il été aussi important si l’HCQ avait été donné dès le départ avec l’Azithromycine, si les personnes ayant besoin de soins urgents, genre un aïeul faisant un AVC ou infarctus avait reçu les soins appropriés rapidement au lieu d’être étiqueté comme non prioritaire, si les personnes âgées avait pu continuer à se mouvoir normalement et non pas être attachées sur des fauteuils ou mis sous cachet pour éviter qu’elles n’aillent se balader, si le ritrovil n’avait pas été utilisé, … ?

                Excusez moi mais je pense que le pic aurait été bien moins élevé ! Et donc oui c’est lié au covid mais pour moi, ils ne sont pas morts du covid mais avec (ou pas si juste suspicion) avec le covid ou à cause de la politique mise en œuvre à cause du covid.
                Malheureusement, nous ne le saurons jamais.

                1. Pierre 82

                  Oui, mais beaucoup de personnes, sous l’influence de ces criminels qui nous gouvernent, répondent que si on n’avait pas fait le confinement, on aurait 400.000 morts. Et il est très compliqué d’argumenter contre une croyance irrationnelle, j’en ai fait les frais. Je leur pardonne, car je sais que ce n’est de leur part qu’une réaction d’autodéfense, car comme tout est manifestement en train de s’effondrer autour d’eux, ils se raccrochent désespérément à ce qui leur semble le plus solide – l’état – Celui-ci devra s’effondrer complètement avant qu’ils ne changent d’avis. Mais je le répète, ce n’est pas de la malveillance de leur part.

                2. Pythagore

                  Il ne s’agit pas du riz trop vil, mais du rivotril 😉
                  Il est indéniable qu’il y a eu un coup de grisous au mois de mars-avril, en suède aussi.

  9. ~~Tribuliste~~

    Sondage sur le Dauphiné libéré :
    « Selon vous, Jean Castex a-t-il raison de ne pas alléger le confinement ? »
    A 10h00 8000 votants…80% de oui.
    No comment…ils aiment ça se faire doser.

    1. Gosseyn

      Selon le lectorat de ce titre de presse. Avec ou sans commentateurs extérieurs, selon le titre. Ensuite la voix de son maître aboie tacitement ou sur ordre. Ce qui relativise.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      C’est un confinement relativement light.
      Si la question avait été de le durcir j’espère que le résultat serait beaucoup moins unanime. Même si, effectivement, le confinement ne sert à rien, mais la presse a suffisamment mis la pression pour que les pays non confinés soient considérés comme hérétiques.

    3. taisson

      Autre sondage:
      Environ 60% des Français n’auraient pas respecté les règles du confinement…
      On n’en est pas à une contradiction près !

      1. Aristarkke

        Oui mais les 40% sont tellement disciplinés et thuriféraires des méthodes Castex que cela compense…
        Finalement les vieux de la vieille Teutons doivent pleurer à chaudes larmes de ne pas avoir mis en œuvre cette méthode il y a quatre cinquièmes de siècle… 😥

        1. ~~Tribuliste~~

          Puis il faudrait isoler les catégories qui composent ces 60%.
          Urbains ? Ruraux? Fonctionnaires, actifs ou retraités ?
          Déjà que pour des suffrages officiels on obtient des résultats farfelus alors pour genre de pourcentage il y a otarie sous ballon comme disent les suisses.

      2. Pheldge

        oui, mais « ne pas respecter les règles du confinement… » ça entasse pèle mêle ceux qui se sont éloigné quelques centaines de mètres au delà de la limite kilométrique, ceux qui ont dépassé de quelques dizaines de minutes la durée autorisée …

    4. Pierre 82

      Sérieusement, Tribuliste, quel degré de confiance accordez-vous à ces sondages?
      Personnellement, je n’y crois guère plus qu’aux communiqués victorieux de production de blé présentés au XIIème congrès de Parti Communiste de Union Soviétique, ou des communiqués de la Wehrmacht sur le front de l’est daté de janvier 1944. Question de crédibilité.

      1. ~~Tribuliste~~

        D’après les précédents sondages je remarquai que bien souvent le bon sens l’emporte. Je me base sur celui-ci pour illustrer le postulat que la propagande fonctionne bien.
        Pour la confiance bien entendu on repassera.

    5. Theo31

      Vivement les restos du cœur pour ces gens.

      Car pendant ce temps
      – explosion des violences.
      – triplement des suicides
      – multiplication des accidents domestiques.
      Je continue ? Tous ces morts ne seront pas comptés dans les dégâts causés par les trisos du gouvernement.

      1. Pierre 82

        Ne vous moquez pas des mongoliens (je tiens à utiliser ce vocable, car je ne le trouve pas du tout insultant et eux-même l’utilisent et le trouve rigolo). Ce sont, pour les quelques-uns que je connais, des personnes adorables, d’une gentillesse d’un niveau inaccessible au commun des mortels.
        Rien à voir donc avec ces psychopathes qui nous dirigent…

  10. Jacques Huse de Royaumont

    A propos, Darmanin fait des siennes :
    https:/ /www.lesalonbeige.fr/darmanin-je-ne-souhaite-pas-envoyer-des-policiers-verbaliser-des-croyants-devant-une-eglise-mais-sil-sagit-dun-acte-repete-je-le-ferai/

    Taper sur des rassemblements devant les églises semble plus dans ses cordes que s’attaquer à l’islamisme ou à la délinquance. On sent là un sens aiguë des priorités et un courage adamantin.

    Cela dit, la liberté religieuse étant le cœur de la liberté d’expression et de la liberté en général, la volonté mal dissimulée d’obstruction au culte va bien avec le reste.

  11. heli0gabale

    Quand le Patron avait dit que les réseaux sociaux n’étaient plus ce qu’ils étaient mais des éditorialistes comme des autres, je suis d’accord mais il ne va pas assez loin. Les réseaux sociaux deviennent un genre de « super journal », une super Pravda dont le rôle est juste de fournir une plate-forme pour journalistes militants (surtout militant d’ailleurs) et d’exclure les opposants au Bien. Y’a un côté évolution naturelle du journalisme. Mais en plus de cette révolution journalistique, il y a un aspect société de pensée du XVIIIème siècle dans les réseaux sociaux, ces clubs de philo enculeurs de mouches byzantines qui pratiquaient un collectivisme de la pensée, qui avaient leurs prêtres, leurs rites, leur excommunication… Ces sociétés qui avaient pour but de penser la société nouvelle sans jamais tenir compte de la réalité des choses et vouer un culte à des concepts. On retrouve parfaitement cet esprit de ruche de ces penseurs autistes sociaux chez nos SJW, comme eux ils se prennent pour la voix du Peuple, le Politburo de la Société, le Comité du Salut de Toutezétous.

    « Le secret du pouvoir d’un centre démocratique est de faire peser sur chacun la volonté présumée de tous, qu’on la nomme d’ailleurs raison, opinion ou intérêt général. »

    Augustin Cochin, La machine révolutionnaire

      1. heli0gabale

        On est en train d’y venir effectivement… Mais tout collectivisme à ses opposants, l’Archipel du réseau n’est pas forcément notre destin.

  12. Stéphane B

    Que disait déjà Sarko ? Ah oui, https://twitter.com/Amourfrancais77/status/1327074047788773379 et on me traite de complotiste. C’est vrai qu’avec les propos du père Bill, rien à craindre ! https://twitter.com/IRFMx/status/1272285336471613441

    Tout comme avec les élections US ou le patron de fess de bouc a balancé 350 millions de dollars pour les sécuriser (mais en donnant tout au patron démocrate alias Biden)
    https://twitter.com/FrancoisBulloc1/status/1327128136253906946
    https://twitter.com/silvano_trotta/status/1326109998599049216

  13. Lorelei

    La Constitution des Etats-Unis ne garantit-elle pas la liberté d’expression pour tous et dans son premier article?
    Le phare éclairant le monde est en train de s’éteindre.
    Devant nos yeux et ça n’a jamais été aussi facile.

    1. douar

      Hum, la différence notable avec les français, c’est qu’il ne faudrait pas trop chercher les américains…Beaucoup sont armés. On l’a bien vu avec les manifestants antifas US, qui se sont vite écrasés dès qu’un citoyen passablement énervé a sorti son gun pour calmer tout le monde.

      1. Lorelei

        Les principaux journaux télévisés des USA ont coupé l’allocution présidentielle en disant qu’il racontait des bêtises. Ils auraient pu le laisser aller au bout de son discours et expliquer ce qui,à leurs yeux, était erroné.
        Personne n’a protesté pour ce que j’en ai vu ou entendu. Et c’est le Président!
        Il n’y a plus de dialogue pour essayer de convaincre son adversaire, que des affrontements de points de vue et des vérités assénées.

        1. Theo31

          Beaucoup d’Américains s’en fichent du président. Pour eux il y a des choses bien au dessus : la patrie, la constitution, leur mode de vie et le droit absolu de posséder des armes pour les défendre.

  14. kekoresin

    Là où il faut se questionner, c’est pourquoi diable les GAFAM soutiennent les démocrates? Trump et son « America first » n’est-il pas un fervent défenseur des entreprises américaines? Et bien la raison se doit d’être ailleurs. Mulder et Scully étant à la retraite, il semble difficile de mener l’enquête. Toutes les flèches de ce cauchemardesque jeu de piste nous mènent vers un totalitarisme global, totalitarisme intellectuel en hors d’œuvre d’un menu qui va provoquer de lourdes indigestions.

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Pour avoir vécu à l’étranger, la presse est la même partout. Même tabous, même ostracisation, même bien pensance, même dénonciation d’hèresies dès qu’on entend une voix discordante. Ça n’est pas un hasard.

    2. durru

      C’est parce que les « intellectuels » sont de gauche, c’est pourtant simple, on le sait depuis « plutôt avoir tort avec Sartre que raison avec Aron » (au moins).
      Pourquoi en est-on arrivé là, ça c’est une autre histoire.

      1. René-Pierre Alié

        Pourquoi en est-on arrivé là ?
        J’esquisse des réponses dans le « Légitimes Défenses » que je vous ai transféré. Pour comprendre, il faut toujours revenir aux fondamentaux.

    3. Pythagore

      Dans le monde de l’entreprise, il y a aussi des modes, il suffit que la Havard Business School dise que la nouvelle méthode de management à succès c’est ca et ts les grds patrons, lecteur du journal de l’école emboitent le pas. Pareil pour SAP, lorsque cela a commencé à devenir une mode, un patron ne pouvait que l’implémenter ds sa boite.
      Comme ca, même si la boite coule, ils peuvent ts dire qu’ils ont appliqué les méthodes reconnues.
      Les GAFAM supportent Biden AMHA parce que c’est la normalisation des clients et employés, plus facile à gérer que les individus à l’esprit indépendant parfois retors, aux visions et aux goûts hétéroclites, individus que leur vision collectiviste utile à leur business ne comprend pas sinon le danger qu’ils représentent pour leur survie.

    4. heli0gabale

      « pourquoi diable les GAFAM soutiennent les Démocrates ? »

      Qwaaaa??? Défendre le Mal.e Blond ??? Ça jamais !!

      Le slogan de ces gens là c’est Make Censorship Great Again.

    5. Pierre 82

      Pourquoi les GAFAM soutiennent les démocrates? Mais parce qu’ils sont en train de bâtir des monopoles, et qu’ils tiennent à ce que l’état continue à les protéger et les favoriser par des règlements et lois de toutes sortes, voire de subventions déguisées: ça s’appelle le capitalisme de connivence, qui comme le disait hier le patron (que son nom soit mille fois béni), est au capitalisme tout court ce qu’une tournante est à l’amour.
      C’est contre ce capitalisme-là que Trump est supposé se battre.
      Vous allez me dire (comme le fait si copieusement Bill Bonner dans sa chronique Agora) qu’il a continué à arroser généreusement les entreprises du secteur connivent pendant tout son premier mandat. Certes, mais avait-il le choix? Je pense que non, et que c’est précisément pour ça qu’ils ne veulent absolument pas que Trump ait un second mandat, car à mon humble avis, il arrêtera le robinet rapidement s’il est réélu. Ceci n’est qu’une hypothèse, bien entendu.

    6. Batistouta

      Les Gafam ne soutiennent pas les démocrates ou plus largement n’importe quel camp. Il suffit de regarder une audition de Mark Zukerberg au congrès pour voir que ce sont les hommes de l’État qui sont en position de force et que ces entreprises sont en position de faiblesse. On hallucine quand on voit un parlementaire demander à Zukerberg de reconnaître que seul l’État est garant des libertés et que donc il est normal qu’il rende des comptes à l’État.

      Les Gafam essayent juste d’éviter les balles, c’est-à-dire d’éviter impôts, réglementations et démantèlement (au nom du prétendu droit de la concurrence). Ils n’ont pas d’autre choix que d’obéir aux injonctions des hommes de l’État, et maintenant qu’ils ont compris ce qui était attendu d’eux, ils agissent de manière préventive et toujours obéissante. Ça donne l’impression qu’ils sont de mèche avec les démocrates mais en fait ils essayent juste de sauver leurs entreprises des attaques de l’État.
      Je ne sais pas si on peut blâmer les dirigeants de ces entreprises de céder trop facilement. Personnellement je trouve qu’ils ont su très longtemps résister aux demandes insanes des hommes de l’État et je pense qu’ils continuent autant qu’ils peuvent à le faire (ils ont par ailleurs la pression concurrentielle à ne pas négliger). Il suffit de regarder l’actualité pour le voir.

      1. Hum. Zuck est ouvertement démocrate. Le choix des équipes de modérations, pleines de cheveux bleus, n’est pas du ressort des hommes de l’Etat. Le choix de Dorsey de censurer les articles sur Biden, c’est là encore un choix qui n’est pas imposé par les hommes de l’état.

        Il est clair que c’est plus compliqué que « c’est tout l’état » ou « c’est tout les gafam ». Il y a, comme très souvent, des intérêts bien compris qui expliquent amplement ce qu’on observe.

        1. Batistouta

          Ce que vous dites n’est pas contradictoire avec ce que j’ai dit.
          J’ai dit que pour plaire aux politiciens les gafam agissent de manière préventive. Donc il est normal de constater qu’ils mettent par exemple des modérateurs démocrates (puisque ce sont politiquement les démocrates qui ont le plus d’influence, notamment médiatiques), ou de s’afficher ouvertement démocrate (ici c’est un calcul politique personnel qui n’est pas forcément bien réfléchi).
          Vous feriez probablement la même chose pour écarter les menaces de démantèlement (si tant est que ce soit réellement possible), conserver votre clientèle (utilisateurs et annonceurs), éviter les convocations devant des commissions parlementaires, et de manière générale éviter de faire parler de votre entreprise en mal (même si c’est infondé).

          NB : Vous utilisez le mot « censure », mais, cet article (https://www.wikiberal.org/wiki/Censure) nous rappelle que c’est un abus de langage dans le contexte dans lequel vous l’utilisez, et ce qui est normal si on raisonne correctement en termes de droit de propriété. Moi-même je faisais cette erreur avant de me repencher sur la question.
          Extrait : « Ainsi ce qu’on appelle la « modération » sur Internet n’est pas une censure : la censure interdit une opinion en tout lieu, alors que la modération ne l’exclut que de son territoire. »

          1. La seule fois où le mot censure est employé, c’est dans le titre (et avec le « qui s’en vient », c’est pour bien faire comprendre ce qui va se passer) ; tout le reste n’évoque pas ça, mais l’autocensure. Bref, mon point exactement.

            1. Batistouta

              Je ne pensais pas au titre, je parlais du mot « censure » dans votre réponse : « Le choix de Dorsey de censurer les articles sur Biden, c’est là encore un choix qui n’est pas imposé par les hommes de l’état. »

      2. durru

        Sérieux !
        Croire qu’une entreprise en position de quasi-monopole n’a aucun intérêt à pousser l’Etat à sortir des réglementations diverses et variées pour stabiliser son monopole, c’est du même niveau que croire au Père Noël…
        Qui plus est, leur construction intellectuelle elle-même les pousse à être pro-démocrates (càd de gauche). C’est ce que les universités américaines produisent.

        Puis, si vous voulez vraiment regarder la réalité en face, lisez quand même le billet. Ce n’est pas l’Etat (fût-il US, France ou que sais-je) qui fait abus de censure à l’encontre d’idées déviantes, ce sont bel et bien ces entreprises. Rien que pour ça, et ils sont à blâmer. J’ai même donné un exemple plus haut, avec St Mark qui a décidé tout seul, comme un grand, que l’élection du président US est pliée. Il se substitue à la justice, et ça lui semble normal.

        Il faut arriver à faire la séparation entre ce qu’on aimerait que se passe et ce qui se passe vraiment…

      3. Pierre 82

        Vous ouvrez le débat sur un point très intéressant: qui est aux vraiment commandes? Les oligarques (type Zuckerberg, Bill Gates, Bezos…) ou la puissance publique (c’est-à-dire l’ensemble des hauts fonctionnaires et des politiciens, ce que certains appellent l’état profond)?
        J’aurais tendance à considérer que c’est bien les hauts fonctionnaires et l’état qui sont aux commandes, car in fine, ce sont eux qui disposent de la force. Pas les oligarques. Pour illustrer, je pense à Poutine. Il a mis fin à la période Eltsine en signifiant aux oligarques que c’était lui le patron. Il les a laissé se goinfrer, mais plus question de faire sortir l’argent du pays et de vendre le pays aux étrangers. La plupart d’entre eux ont obtempéré et ont conservé leur train de vie.
        Si Zuckerberg soutient les démocrates, c’est parce qu’il a calculé que c’était mieux pour son business. Et surtout, à mon avis, parce qu’ils sont beaucoup plus prévisibles que Trump. C’est capital pour un CEO.

        1. Pheldge

          ne pas oublier que le politicien est en CDD de 4 ou 5 ans en général même s’il a un énorme pouvoir. L’entrepreneur en verra défiler un certain nombre, et devra s’adapter pour maintenir son business …

          1. Pierre 82

            Dans certains pays, comme la France, le monde politique est issu en grande partie de la haute administration, ce qui lui permet d’être au four et au moulin…
            Et le politicien est également aisément recyclable dans tous les pays du monde. Quand on voit la carrière des politiciens américains les plus connus, on en trouve beaucoup qui n’ont jamais rien fait d’autre que de la politique, de parfaits apparatchiks. Prenons les deux derniers présidents démocrates: Obama ou Biden. Les journaleux appellent ça « avoir de l’expérience ». Et n’oublions pas non plus que les politiciens nomment les hauts fonctionnaires, ce qui assure un entre-soi de qualité.
            L’entrepreneur essaie de louvoyer. En France, il se fait des potes dans les 2 camps (qui sont d’ailleurs assez perméables entre eux, comme le rappelle le phénomène Macron). Pour les plus gros d’entre eux, le succès est au rendez-vous, mais les plus petits crèvent d’asphyxie sous les contraintes imposées par l’état.

            1. marcngl

              Exactement : il y a même la constitution d’un environnement (les arcanes administratives) faisant que tout élu découvrant ce monde est obligé de s’y appuyer. Le réformer paraît impossible ou bien créant une révolution, tâche titanesque!

              1. Pierre 82

                Nous pensions (enfin, une bonne partie des contributeurs de ce blog, j’imagine) que Trump allait s’attaquer à ça, et qu’il allait réformer le système à coup de lattes dans le fion. Il a sans doute commencé à le faire (en partie, car il a continué à arroser l’état profond, et même dans des proportions que même Obama n’avait pas atteint), mais ça n’a pas été suffisant, et j’ai bien peur qu’il ne reparte la queue entre les jambes. Pourtant, le gars était assez solide.
                Mais maintenant, les démocrates vont s’atteler en première urgence à consolider leur position. Un deuxième Trump par voie légale sera tout simplement impossible dans l’avenir. Bref, pour un changement, il faudra passer par la case banqueroute, car comme disait Thatcher: « Le problème avec le socialisme est que vous finissez un jour par avoir dépensé tout l’argent des autres ». Quand ils seront la gueule par terre, et en PLS, ils seront suffisamment affaiblis pour qu’on puisse les virer. Le problème, c’est qu’on devra passer par une période un peu compliquée – euphémisme -.

                1. Pheldge

                  « réformer le système », même « à coup de lattes dans le fion », ça prend du temps, car il résiste, le système, il ne se laisse pas faire … alors un mandat, c’est pas assez, même deux …

                  1. Pierre 82

                    En relisant, je réfléchissait au sens de « réformer le système ». C’est ce que Gorbatchev a essayé de faire. Dans une certaine mesure, c’était également ce qu’a essayé de faire von Stauffenberg: réformer un système parti en sucette. Remarquons qu’ils ont tous les deux échoué, et que ces régimes se sont juste effondrés, les deux pour la même raison: ils étaient devenus trop faibles pour assurer leur défense…
                    Et j’ai l’impression que tous les pays occidentaux vont s’effondrer pour les mêmes raisons dans un temps assez court… A moins que Trump n’ait pas dit son dernier mot. Ce n’est pas complètement impossible, mais assez aléatoire quand même.

                    1. Dr Slump

                      Concernant Trump, je pense que c’est fichu pour lui. La propagande médiatique, pour ne pas l’appeler improprement censure, est en cours, et après la réécriture du réel viendra la purge anti-républicaine.

                    2. durru

                      @Dr
                      C’est pourquoi je crois très moyennement depuis un moment à la défaite de Trump. Les yeux commencent à se dessiller.
                      « It’s now or never », comme disait l’autre…

  15. phil

    En 2020, Soljenitsyne serait dénoncé par nos médias de complotisme.
    La chute du mur de Berlin, comme un coup de l’extrême droite contre une démocratie au nom de soi disant théories disant que le pouvoir et les médias agissent contre le peuple…

      1. Pierre 82

        « Le déclin du courage », connu également sous le titre « Discours de Harvard » est un document absolument ébouriffant. En le prononçant (en 1978), il savait qu’il risquait de perdre le soutien de beaucoup de gens. Il s’en fichait (quand on est passé par le goulag, on relativise) et à partir de ce jour, il est devenu une sorte de sale type pour les belles personnes aux USA et en Europe. Double exil pour lui. Un saint homme, au sens premier du terme.

          1. Pythagore

            Dispo en anglais, si vous lisez l’englische.
            @Pierre82: merci pour la réf.
            http:// traffic.libsyn.com/preview/historicvoices/Alexandr_Solzhenitsyn_A_World_Split_Apart.pdf

    1. MCA

      Tsss, tsss, tsss

      Faudrait pas réécrire l’histoire, c’est Sarko qui a mis le mur à terre, la preuve :

      https:/ /www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/nicolas-sarkozy-raconte-sa-chute-du-mur-de-berlin_827057.html

          1. Pheldge

            Sarko, comme Tapie, c’est des mecs qui ont un don pour dynamiser les foules. Bien lancés, dans la bonne direction, il te font un malheur.
            J’ai bien dit « bien lancés dans la bonne direction » … genre que si tu mets Gave pour les coacher, et tu obtiens du Reagan 2.0

          2. Pheldge

            quant à mon « talent hors pair pour dénicher les tocards », par courtoisie je ne mentionnerai pas un certain repas, parce qu’il y avait une Dame et que je ne suis pas sûr que les commensaux apprécient ta pointe d’humour …. certains pourraient même être tentés de t’apprendre le respect dû aux anciens, à grands coups de clef à griffe ! 😉

            1. Aristarkke

              « le respect dû aux anciens, »
              Ne me dis pas que tu parles de toi, là ???
              Si oui, heureusement que j’étais assis pour lice cela de ta plume… 😳

              1. Pheldge

                je ne suis pas une première main, ça je le conteste pas. j’avoue même ressentir une certaine fierté en comptant mes « heures de vol »*, mais je m’incline devant les professionnels de la viellitude qui étaient présents ce jour là, assis l’un à ma droite l’autre à ma gauche, accompagnés de leurs auxiliaires de vie respectifs …

                * à l’attention des médisants, des envieux et autres gros jalminces, il n’y a pas de faute de typo, il ne manque pas de « i » dans le mot « vol » 😉

                1. MCA

                  Par analogie avec la célèbre citation : « tout être bien portant est un malade qui s’ignore », je t’inciterais à un peu plus de modestie et de retenue car « tout plus jeune que nous et bien portant est un vieillard souffreteux et cacochyme en devenir ».

                  Nous avons un avantage sur toi, c’est d’avoir vécu ton avenir et de nous en être sortis avec brio (pour le moment).

                  Oiseau des îles, sauras-tu faire de même et être à la hauteur de tes aînés venus te tenir compagnie et t’apporter leurs lumières (à tous les étages)?

                  Pssst !
                  A l’avenir, le coaching sera de 50 E de l’heure au tarif normal et 15% de ristourne covid.
                  CB, chèques et espèces acceptés.

                  Première séance offerte.

                  1. René-Pierre Alié

                    J’ai soixante dix huit ans, mais quelque soit mon sort,
                    Ma vie vous montrera comme un vieillard en sort ! »
                    (Avec la voix de Frédérick Lemaître)

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Macron discrédité, nos ODS semblent se rabattre sur Sarko. Je ne serais pas surpris de le voir se faire discrètement encensé dans la presse, louant ses capacités de résilience, de battant, etc… Courageux, énergique, injustement combattu par le système, on va essayer de nous le resservir.
        Mais n’oublions pas qu’il reste l’homme du traité de Lisbonne…

        1. Pierre 82

          Que ce soit Sarko ou n’importe qui, nos ODS vont nous trouver quelqu’un de plus adapté à l’image que les gens ont d’un bon chef d’état. Par exemple, les Français en avaient ras-le-bol d’avoir un président qui ressemblait à un sous-préfet de la Lozère, et ont élu quelqu’un qui présentait un peu mieux: ils ont eu Macron.
          Mais je pense que cette fois-ci, ils ne présenteront leur poulain que quelques mois avant l’échéance. Personnellement, je ne voterai jamais pour un énarque ou quiconque issu de la haute administration, ni pour une personne encensée par la presse.
          Remarquez qu’ils peuvent toujours nous sortir un type qui a la dégaine de Gérard Depardieu, qui jure comme un charretier et qui est dégueulé par toute la presse, mais qui travaille quand même pour les ODS, juste pour brouiller les pistes. On en revient à ce qu’on disait: ça sert plus vraiment à rien de voter, le changement ne se fera pas par cette voie-là. C’est truqué

        2. Aristarkke

          Et de moult autres conneries à propos desquelles il ne semble toujours pas avoir compris qu’elles lui avaient coûté sa ré-élection.

  16. Balthazar

    Pour aller fréquemment voir ce qui se dit, entre autre sur notre pays, sur les presse étrangères j’ai pu constater que très peu de sites de la presse allemande permettent de s’exprimer dans des commentaires…

  17. Aristarkke

    « être positif entraîne trop souvent une mise en quarantaine… »
    Carrouf doit abandonner un de ses plus vieux slogans publicitaires…

  18. Pierre 82

    Une petite note d’optimisme.
    En juillet-août 1940, Hitler avait définitivement gagné la guerre, c’était certain: l’Angleterre n’allait pas tarder à tomber, mal organisés et découragés, fuyant sous des tapis de bombes, et ils étaient à deux doigts de capituler, car ils sont à bout. Les Etats-unis n’enverraient jamais de troupes dans ce conflit qui ne les concernaient pas, échaudés qu’ils étaient pas le premier conflit mondial. Quant aux Russes, qui n’étaient déjà pas capable de se nourrir ou de s’habiller sans aide internationale, dirigé par un fou furieux qui venait de faire zigouiller toutes les personnes un peu intelligentes dans le pays, pas la peine de les considérer comme une menace.
    Non, en juillet 40, la messe était dite: le Reich durerait un bon bout de temps. C’est ce que pensaient les gens raisonnables.
    Toute la tragédie grecque tourne autour de l’hubris, la démesure de ceux qui se croient invincibles. Ils se ramassent assez rapidement une claque au travers du museau au moment où s’y attendent le moins. Nihil nove sub sole.

  19. Stéphane B

    Quelqu’un a lu Serge MONAST ?
    Sa thèse serait que le but est d’endetter les pays jusqu’à un point de rupture ou le remboursement sera devenu impossible.Les ORG comme l’ONU/FMI prendrait alors le contrôle total!
    Je n’ai pas lu cette personne mais si sa thèse est bien celle-là, elle justifierait la censure pour nous nos grands pontes. Seulement, comme je l’ai déjà écrit cette semaine, le raisonnement ONU/FMI comporte plusieurs points faibles:
    – Leurs projections ne seraient valables que pour les pays occidentaux, pas pour ceux ayant déjà un pouvoir fort (Chien, Russie, Inde) ou qui sont de cultures tribales ou religieuses comme les muzz ou des pays d’Afrique noire. Dès lors, il y aurait guerre sur guerre et ces dernières finiraient par toucher les pays occidentaux.
    Quelqu’un dans l’oreillette me dit que c’est déjà le cas, que nous subissons les prémisses.

    – Il y aura toujours un gland qui voudra être calife à la place du calife, qui fomentera alors sans cesse des rébellions.

    – ce monde nouveau ressemble étrangement alors à l’URSS d’antan, bref une dictature. Toute liberté disparaîtra.

  20. Marcello Biondi

    Sacré Klaus Barbier, légaliser la discrimination quelle bonne idée ! On pourrait pourrait aller plus loin tant qu’à faire un ausweis et aller jusqu’au bout; par exemple le terrorisme préoccupe les français donc, pourrions nous afficher aussi sur cet ausweis si la personne est fichée S, radicalisée, salafiste, pédophilie et j’en passe… Les français aussi aimeraient savoir à qui ils ont affaire, moi même je n’aimerais pas avoir de voisin pédophile, le restaurateur peut être aimerait il pas avoir un potentiel terroriste dans sa salle? Je vais soumettre ça à barbier de ce pas! J’ai la reponse on ne peut pas, c’est stigmatisant… Ben mince alors elle était bonne mon idée non?

    1. Le Gnôme

      Sacré Barbier qui a mené l’Express quasiment à la faillite. Du journaliste comme ça, on en réclame, la presse en a besoin pour disparaître.

        1. Dr Slump

          Bah non c’est incurable. Qu’on le bâillonne, qu’on l’attache pendu à un arbre épicétou. Barbiturix est un très agréable compagnon quand on le réduit au silence ^^

      1. Marcello Biondi

        Merci du compliment ! J’ai eu l’idée en écrivant mon commentaire, ça m’est venu spontanément en pensant à son idée très 3 ème Reich. J’ai cherché sur Google apparamment il n’y a personne qui y aurait pensé. J’essaierai bien de prendre ce pseudo pour aller troller dans les commentaires de L’Express.

  21. LaVitreCassée

    C’est fou comme les discours du camp du bien ont pénétré les esprits de certains.

    Cette vidéo, capté lors des hommages du 13 novembre 2015, illustre parfaitement cela je trouve:

    https://twitter.com/PierrickBgs/status/1327036127803535361?s=09

    Le discours du père se veut très « camp du bien » compatible, soit il est totalement lobotomisé par ce qu’il a entendu, soit il ne le pense pas, mais veut faire bonne figure face aux caméras… Et il y’ a la réaction de l’enfant, qui sent qu’il y’a une arnaque, que quelque chose ne tourne pas rond dans ce discours….Que ce n’est pas rationnel !

    1. Marcello Biondi

      Pauvre gamin, j’espère pour lui que son père a ce discours uniquement pour ne pas choquer nos biens pensants. J’ai un gamin du même âge à qui j’explique que la batte de baseball et le sabre planqués dans la chambre sont destinés aux cambrioleurs. Dire que le père de ce gamin probablement d’origine asiatique a peut être un cousin très éloigné qui était kmer rouge. Il y a quand même un juste milieu entre les 2, cette idéologie vivre emsemblesque castratrice fait des ravages.

      1. MCA

        Le gosse à son jeune âge a une vision plus réaliste de la situation que le père, ça craint !

        Reste à définir le pourcentage de population atteint par le mal.

    2. Pierre 82

      Punaise, je l’avais jamais vue, celle-là. Finalement ces gens n’ont que ce qu’ils méritent. Ainsi périssent les nations. C’est marrant, en fait, de vivre ça en direct. Ça prend des années, mais la chute continue. Avec un peuple pareil, c’est clair que jamais on ne se remettra. On est au fond du trou.

    1. Dr Slump

      Je n’ai pas accès à la totalité de l’article, mais rien que le début m’a fait rigoler:

      « en cherchant notre futur lieu de vie, nous avons essayé de recréer notre environnement parisien, relate Julie. Un appartement en centre-ville, proche d’un Picard et d’un Monoprix, avec le métro pas loin »

      V’la les critères… Picard, Monoprix, métro. Même pas dodo entre les deux. Et ils partent en province pour retrouver ça! *consternation*

      1. heli0gabale

        Faut désactiver Adblock !

        Tout y est :
        Avoir les attentats de 2015 pour déclencheurs pour se tirer à Marseille et finir à Nice, autant fuir la RDA pour aller en Corée du Nord.
        Blogueuse lifestyle (c’est pas un bullshit job mais c’est bien imité).
        Paris est une bulle avec ses normes, les membres du microcosme à sa vie sociale et professionnelle ultra facilitée par rapport à la province, ils ont l’air presque outrés de pas avoir de réseau social et pro là où ils atterrissent.
        Et bien sûr les locaux sont pas gentils avec les parisiens.

        1. Dr Slump

          Ouaip, je m’ai bien rendu compte que je fallais désadbloquer, j’ai lu le sketch, et je m’ai bien marré, exemple collector:

          « vous avez l’accent parisien, pour vous c’est à gauche » ^^

    2. Le Gnôme

      Avoir son permis de chasse est très utile pour s’intégrer chez les autochtones. Le bouffeur de quinoa verdâtre est moins bien accepté.

      1. heli0gabale

        J’avais un voisin parisien avec un accent à couper au couteau, c’était un fana de charcutaille, il ne s’est fait que des amis dans le quartier.
        Et ça les pédaleurs-sur-Seine le comprendront jamais.
        Ce n’est pas l’homo parisianus le problème, c’est l’attitude de l’habitant moyen de Hidalgrad : hyper pédant, donneur de leçon, se pointe comme si il était en territoire conquis,… Y’a un côté colon de l’intérieur.

        1. Pierre 82

          Les vrais titis parisiens, race en voie d’extinction, sont par contre très drôles, on en a quelques-uns. Assez âgés, forcément, venus s’installer ici à leur retraite: bienvenue chez nous, à bras ouverts. Pas grand chose à voir avec Hidalgrad, je me demande même comment ils ont survécu là-haut !!!

          1. heli0gabale

            Y’a quelques années Hidalgo avait bavé sur une éventuelle jndépendance de Paris. Je suis un peu écœuré que ce soit juste de l’opportunisme électoral, il fallait au contraire la pousser en ce sens ! 75 indépendant ! Que l’Anne coco transforme Paris en République populaire ! Quelle occasion loupée !

        2. Marcello Biondi

          J’allais mettre le même genre de commentaire sur eux. Habitant en campagne dans un département très rural en haute Saône depuis 43 ans j’ai sauté en l’air en lisant ce passage

           » Les locaux, qui ont pu s’habituer à la solitude, n’ont pas envie de s’attacher à des gens qui repartent. Ils attendent l’année suivante pour être sympas. »

          Et je voulais sortir les mêmes arguments, nous n’avons rien à cirer d’eux car ils sont pédants et condescendants. Ils nous prennent pour des gens incultes car eux seulement ont le monopole de la culture bien sûr. Ils se sentent aussi dérangés par la moindre odeur ou bruit emanants du paysan du coin; comme si les légumes sortaient de terre en balançant un sachet de graines à la main dans 1 are de terrain. Les légumes et la viande du terroir c’est comme l’électricité verte, ils t’en font toute une apologie mais ne veulent pas d’éoliennes ni de paysans a côté de chez eux. Des gens bourrés de contradictions vivant dans un idéal et tellement déconnectés de la realité que l’on ne peut pas avoir de discussion avec. Pas d’amalgames non plus hein ! J’en ai connu des sympas mais ils n’étaient pas de la même génération que ceux de l’article.

          1. Pierre 82

            Ils ne sont pas tous cons… Je me souviens d’une personne qui me disait il y a quelques années: « Tu connais pas les Duschmolle? Ils habitent là-bas, ce sont des Parisiens, mais ils sont sympas ». Elle n’a pas compris tout de suite pourquoi ça m’a fait rire, j’ai du lui expliquer que c’était le « mais  » qui était drôle. Ce à quoi elle l’a répondu: « J’ai dit ça, moi? Ça a dû m’échapper »

    3. Pierre 82

      Très bien, ces articles. Que tous les Parisiens le lisent, et qu’ils soient bien convaincus de rester à Paris, et qu la province, c’est caca. J’avais déjà peur de les voir débouler, après le premier confinement. Heureusement, le sud-ouest, à part Bordeaux n’est pas trop touché jusqu’à présent…

      1. Husskarl

        L’article est collector sur le degré de déconnexion de ces ahuris. J’ai le malheur d’en fréquenter encore beaucoup via le boulot. Si seulement Paris et sa banlieue pouvaient se confiner et nous foutre la paix, ou déclarer leur indépendance, ce serait bien ça !

    4. Theo31

      Une provincia est une région conquise par les armes. Ça en dit long sur l’idée que les connards de la capitale se font du reste du pays.

      1. heli0gabale

        L’histoire de France un peu mise de côté c’est quand même Paris qui a étendu son emprise jusqu’à ce qu’une zone frontalière mécontente lui fasse comprendre que son influence à ses limites.
        D’ailleurs je milite en faveur d’un changement de nom du pays, que la République française s’appelle la République parisienne, pour des questions d’honnêteté.

  22. LaVitreCassée

    Vu dans le « parisien » : François Hollande veut travailler à la construction d’une nouvelle farce politique pour la présidentielle….

    1. heli0gabale

      C’est pas parce que Manu est en PLS que ça y est, faut que les zombies reviennent pour nous la jouer Thriller.
      La dernière fois que j’ai vu tant d’opportunisme c’était lors de la nuit des seconds couteaux où des socialauds de 3ème zone ont rejoint LREM.

      1. kekoresin

        En France la politique est remplie de zombies.

        Tu les crois disparus et hop, tu en retrouves partout, recyclés ci et là dans des institutions sur mesures. Les retraités lambdas ont droit à l’EPHAD à 3000 boules, eux ont droit aux placards dorés à 6000 par mois. Ils pondent des rapports, enfin les grouillots à dipo font des powerpoints, sur des sujets cruciaux du genre: « faut-il continuer à interdire le ketchup dans les cantines scolaires (64 pages de bénéfices/risques, d’impact nutritionnel, de promotion des sauces à la française et d’apprentissage du goût) » ou « faut-il autoriser les jeunes de 16 à 18 ans à monter sur un escabeau pour y cueillir des fruits ».

        Ainsi le labyrinthe administratif français regorge de recoins plus ou moins discrets, où les rebuts de la république peuvent continuer à s’engraisser, une nuée de tiques boursoufflées s’accrochant au Léviathan jusqu’à leur dernier souffle.

        Ainsi on peut retrouver JM Ayrault dans la « Fondation pour la mémoire des traites, de l’esclavage et de leurs abolitions », créée sur mesure pour ce débris socialiste. Et des exemples comme ça pullulent littéralement. Le pire c’est qu’au bout du bout, c’est la double peine (ou double péné) avec des incitations à claquer du pognon public pour justifier de leur « utilité ». Par exemple, l’implantation de mémoriaux sur l’esclavage à Nantes, bien stigmatisants et dégoulinants de repentance, histoire de « sensibiliser » le français (enfin un type particulier de français) aux ravages du commerce d’ébène. Pour ce faire on fera bien sûr appel à des « artistes » proches des couilles de l’ancien premier ministre, titre qui lui confère déjà des avantages copieux mais visiblement hautement insuffisants pour faire le plein du combi.

        Bref, la France est pleine de zombies qui ont gardé l’érection des derniers instants pour honorer tous les cons tribuables !

        1. Aristarkke

          « JM Ayrault dans la « Fondation pour la mémoire des traites, de l’esclavage et de leurs abolitions »
          Logique, Keko, puisqu’il a été maire de Nantes…

        2. heli0gabale

          Ça me rappelle cette scène de Yes Minister dans un restau où Appleby essaie de trouver un placard doré à ce bon à rien de Glazebrook, il s’inspire de tout ce qu’il voit autour de lui : White Fish Autority, Milk Marketing Board, Meat Marketing Board, Food and Drink Trading Board,…

          Appleby qui lui demande : « What do you know about? »
          Glazebrook qui lui répond : « Nothing, I’m a banker. »

          L’imagination de l’administration est infinie pour recaser les glandus.

    2. Aristarkke

      Il y a bien un an qu’il avait annoncé s’y atteler… Flemmard comme il est, la procrastination doit être un art de vivre naturel chez lui. Pis, la Gayet aurait de la concurrence, à en croire les gazettes people…

  23. Murps

    Quel article à la con. Une marée de poncifs sur la province.
    Le seul truc qui me fait sourire c’est la naïveté de la dame qui envoie 50 CV poir des jobs dans la com’ et qui n’obtient pas de réponses…
    Bon, c’est pas drôle pour elle, mais en même temps (c), une chargée de com’ qui ne connait pas le marché sur lequel elle est supposée communiquer ça fait un peu désordre…
    C’est comme chercher un poste de maître nageur dans une station de ski en pleine saison d’hiver.

  24. Aristarkke

    Attention, c’est du lourd. Les chasseurs vont être libérés du confinement parce que la Nature est vraiment anti-écolos…
    Vla-t-y pas que le gibier soi-disant en raréfaction est beaucoup trop abondant : en particulier, les sangliers qui n’ont pas de prédateurs naturels et qui causent d’énormes dégâts dans les cultures…

    1. Murps

      Les sangliers, là où je crèche dans le Var, on ne sait plus quoi en faire. Ils se baladent partout, décontractés du gland, dans les zones résidentielles.
      Il y en a même dans le centre ville de St Raphaël au pied des immeubles…

      Je les adore en daube avec un rouge du Var,
      https://www.domainedemarchandise.com/le-domaine/vin-rouge/

      Ma femme préfère la biche.
      Y a sans doute un message caché dans nos choix respectifs.
      Groiink !

      1. Aristarkke

        Je ne fais pas le difficile devant un pâté accompagné d’un Brouilly ou d’un Beaujolais Village (surtout pas « le nouveau ») ou d’une bière ambrée ou brune.

    2. MCA

      Y’aka leur envoyer Nemrod, il avait l’air bien remonté contre les sangliers dans l’article précédent.

      Plus de fusils, uniquement au couteau. :o)))

      1. Nemrod

        Ah non je suis pas « remonté » contre les sangliers.
        Pas plus que les truculents chasseurs de bécasse du Major ne le sont contre les volatiles.
        Je dirais même que je les aime même si ce mot est le plus proche de ce que ressens sans pour autant être tout à fait juste.
        Il est probable que vous ne puissiez pas comprendre hormis peut être en vivant une 20 aine d’année avec moi et que dame Nature vous ait gratifié des gênes du chasseurs en sus..

        1. taisson

          « Il est probable que vous ne puissiez pas comprendre hormis peut être en vivant une 20 aine d’année avec moi et que dame Nature vous ait gratifié des gênes du chasseurs en sus.. »
          C’est presque sur !
          Le rapport du chasseur avec la nature est très complexe pour l’individu stéréotypé fabriqué par la socièté d’aujourd’hui.
          Quand aux jeunes chasseurs, très rares, leur approche est aussi très modifiée par rapport aux anciens…
          La chasse est une histoire d’hommes, ou l’on peut rencontrer toutes les réflexions sur le déroulement du temps, avec son cycle saisonnier, et le peu de choses qui sépare la vie de la mort…Même quand elle est naturelle!
          Il y à aussi les notions de groupe, de camaraderie, ou simplement d’acceptation des autres, et bien d’autre choses…
          Venu à la chasse très (trop…?) tard, ça m’a éclairé sur bien des choses.
          Comme les différences entre les Grandes ville et la campagne…
          Dans le manuel de bienpensance méprisante du bobo, le chasseur coche toutes les cases !! Et rien que pour ça ça vaut le coup !
          Et je suis en train de relire Genevois.

          1. Nemrod

            Moi la chasse j y vais depuis que je sais marcher derrière mon père avec son Robust.
            Ma première grive et la première bécasse je m’en souviens comme si c’était hier.
            Et le premier sanglier…quand d tu deviens un initié que l’on regarde différemment…
            A cette époque la vie était plus rude mais tout était en fait bien plus naturel.
            La chasse baignait dans son jus.
            Puis sont venu les temps de névrose .
            Nous en vivons les derniers feux.
            Je gage que notre société ne vivra pas longtemps après elle.

        2. cosdou

          + 1, et je ne chasse QUE la bécasse depuis presque 50 ans…mais en ce moment les chiens font la gueule et moi aussi, les cocus comptons nous !

        3. Citoyen

          « Je dirais même que je les aime »
          Moi aussi, Nemrod, je peux affirmer que je les aime … Mais surtout, avec la cuisson juste comme il faut … Ni trop, ni trop peu …

    3. Pheldge

      c’est simple, les sangliers ont commis la dégradation de trop : ils ont saccagé un musée. Pourtant, on sait bien que le sanglier, des Arts dîne …

    1. pabizou

      « tweet publié par un compte qui n’existe plus », . Où diable peux tu voir de la censure là dedans ? Bon reste juste à savoir qui a supprimé le compte…

  25. Pheldge

    Ofète, Patron, je ne trouve plus le groupe « Libéraux Go » sur FB … c’est moi que je vieillis ou bien il a été supprimé ?
    C’est surtout qu’il y avait un membre qui y publiait régulièrement de jolies photos, que ça me manque un peu, parce que le reste, c’est trop compliqué qu’il faut réfléchir que ça fatigue 😉

  26. Bhai

    Je suis un lecteur assidu (et anonyme) du blog et de ses commentateurs depuis plusieurs années. Un grand merci à tous et au « Patron ».
    Je voulais juste partager avec vous que la question du soutien des gafam au parti démocrate aux USA est évidente du côté du sous-contient Indien. C’est une grille de lecture jamais évoquée en occident, mais qui me semble intéressante.
    Kamala Devi Harris est issue en particulier de la même communauté que Sundar Pichai président-directeur général de Google :
    https://www.scmp.com/week-asia/people/article/3108118/us-election-meet-tambrahms-indian-caste-linking-kamala-harris
    On peut citer aussi Satya Nadella directeur général de Microsoft Corporation et Arvind Krishna président de IBM.

    1. taisson

      Encore un argument de plus pour bien montrer que les sociétés qui on nié le fait communautaire ont tout faux !
      Que ce soit par la méthode us, en se groupant autour d’un ensemble de lois consensuelles, ou par assimilation a la française, rien ne peut empêcher les affinités communautaires.
      Il y à des vieux proverbes dits « stéréotypes » de la culture vernaculaire qui se vérifient statistiquement assez bien, et en tous cas fonctionnent mieux que les nouvelles valeurs!
      Ex: « Qui se ressemble s’assemble », et , « chassez le naturel, il revient au galop », auquel on peut ajouter, « les canards ne font pas des lapins »…

  27. heli0gabale

    Ça veut reporter les élections régionales en juin 2021 :

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/11/13/vers-un-report-des-elections-regionales-en-juin-2021_6059598_823448.html

    Mais pourquoi reporter ?
    Castex avait « alors confié à M. Debré la mission de « conduire une analyse juridique et pratique de la situation, et de faire des propositions après avoir consulté largement l’ensemble des parties prenantes ». L’objectif était triple : ne pas reproduire le pénible épisode des élections municipales, lorsque le gouvernement s’était vu reprocher d’avoir maintenu le premier tour de scrutin par ceux-là mêmes qui avait vigoureusement plaidé pour qu’il le fût, éviter les procès d’intention, tenter de trouver un équilibre entre impératif démocratique et exigence sanitaire.  »

    Je les crois naturellement, je suis sûr que ça n’a rien avoir avec ça :

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/09/21/les-elections-regionales-2021-un-scrutin-a-haut-risque-pour-la-macronie_6052991_823448.html

     » A six mois du scrutin, qui fera office de répétition générale avant l’élection présidentielle de 2022, rien n’est prêt : ni les alliances ni les candidats. Les troupes ne savent pas qui les mènera au combat dans les treize grandes régions métropolitaines, ni même tout simplement si un porte-drapeau les représentera dans chacune d’entre elles.  »

    LE HASARD

  28. Citoyen

    S’agissant de « La censure qui s’en vient », H16, Le cafard à l’écharpe rouge à des idées bien arrêtées sur le sujet, qui doivent faire école chez les blattes politico-merdiatiques ….
    https:/ /putsch.media/20200217/actualites/societe/video-christophe-barbier-les-chinois-arrivent-bien-a-bloquer-tous-les-mots-qui-parlent-de-democratie-et-nous-nous-narrivons-pas-a-bloquer-les-mots-qui-franchissent-la-loi/

  29. Panchovilla

    Petit glissement sémantique pas trop éloigné du sujet :
    Pour les médias Un catholique intégriste c’est caca c’est pas bien et d’ailleurs on ‘appelle « catholique intégriste ».
    Un juif intégriste, bon, comment dire… Évitons de le traiter comme le méchant catholique, faudrait voir à pas avoir l’ air de… Bref, on va dire « juif orthodoxe ». Ça vous donne un petit cachet folklorique, limite sympathoche.
    Mais le musulman intégriste, lui, on ne l’appelle même plus « musulman ». Non. On l’appelle « islamiste » afin qu’aucun adjectif dévalorisant ne soit accolé au mot musulman.
    Le bon peuple doit comprendre que islamiste=méchant, et donc sans qu’il soit besoin de le dire, musulman = gentil.
    Mais ça c’était la phase 1 du padamalgam.
    J’entends de plus en plus comme une petite musique l’expression « islamiste radical » poindre à la TV.
    Si un islamiste est un musulman radical, un islamiste radical c’est donc un musulman radical radical (j’ai bon?).
    Et donc avec cette notion d’islamiste radical apparaît la minoration de l’islamisme, qui s’il n’est pas radical devient normal, acceptable.
    Cqfd

  30. Pheldge

    à propos du confinement, voici comment le Zeit allemand voit notre situation :
    «Un Absurdistan autoritaire» : l’hebdomadaire allemand Die Zeit étrille le reconfinement français
    francais.rt.com/international/80709-absurdistan-autoritaire-quotidien-allemand-die-zeit-etrille-reconfinement-francais

    c’est bizarre, j’ai entendu cet article évoqué à la radio, et j’ai cherché des liens, j’ai trouvé celui-ci et un autre chez « Nantes révoltée », j’ai opté pour le premier 😉

    1. Pythagore

      ouais bof, en Allmagne pas de limite à 1km et tous les magasins sont ouverts, mais structures pour le sport fermées, interdiction de réunion de plus de 2 foyers, bars, resto fermés, pas possible d’aller à l’hotel en vacances,…c’est un peu l’hopital qui se moque de la charité, probablement pour faire croire aux Allemands que leur situation est bien meilleur. Bien meilleur, ce serait de ne pas confiner et traiter.

      1. Hazère-tyuillope

        Il n’ empêche que le taux de mortalité par million d habitant là bas est de 150 pour quasiment 700 chez nous,4,5 fois moins, je m ‘étonne que ça n’ interpelle personne dans notre beau pays… est ce que l ‘ explication serait liée à la consommation de bière et de saucisses par nos voisins ?

  31. Marcello Biondi

    Quitte à censurer ce serait bien de censurer des conneries pareilles ( je deviens con comme eux)
    La France n’a plus le monopole de la taxe, voilà que maintenant même la Deutsche bank devient communiste et a chopé le taxonavirus.
    En gros l’idée est de taxer les travailleurs en télé travail car selon ces « économistes »:

    « Le télétravail offre des économies financières directes sur des dépenses comme le transport, le déjeuner, les vêtements et le nettoyage. Ajoutez à cela les économies indirectes via le renoncement aux dépenses sociales et autres qui auraient été engagées si un travailleur avait été au bureau », souligne Luke Templeman.

    Qui télé travaille ? Des gens qui d’habitude bossent dans les bureaux (comme moi) et pas le maçon qui ramène la bétonnière dans son salon. Là où je veux en venir c’est que où voient ils des économies de vêtements ? Ils pensent que les télé travailleurs bossent en slip ? Quelles économies de nettoyage ? Ils pensent qu’on change moins nos slips car on va moins au bureau ? Quelles dépenses sociales ? L’économie des 3€ de café que l’on paye aux collègues ?
    Ma main au feu que cette idée va traverser la frontière, le gros con de Flamby a dit qu’il faudra taxer pour rembourser la dette du covid, effectivement en France on est en carence de taxes le travailleur ne sait plus quoi faire de son argent.

    https:/ /www.capital.fr/votre-carriere/des-economistes-proposent-de-taxer-les-teletravailleurs-1385900

    1. Aristarkke

      Le luddisme n’est pas mort…
      Il y a bien quinze/vingt ans, il y en avait eu pour considérer que les machines (dans le BTP) permettaient d’utiliser moins de monde dans les constructions que ceux qu’il aurait fallu utiliser sans ces machines (du diable, sûrement !)…
      La solution pour rétablir l’équilibre (dans la galaxie, bien sûr) était, selon eux de taxer l’utilisation de ces machines de façon suffisamment appropriée pour que les buveurs de sang ouvrier en reviennent naturellement aux méthodes des bâtisseurs de pyramides, pourquoi pas, après tout.
      Il va de soi que ces néo-Pharisiens ne se souciaient pas le moins du monde du prix de revient supplémentaire de telles méthodes, pas davantage d’avoir de la considération pour ceux qui se casseraient le dos à charrier les seaux de béton au cinquième étage sans ascenseur…

    2. Aristarkke

      Le creusement du canal de la mer Blanche à mains nues par l’ordre du glorieux Staline ayant visiblement fait forte impression sur certains esprits mais il est vrai que comme ce n’était pas le « vrai » communisme, l’horreur ne pouvait pas être prise en compte de ce fait.

      1. durru

        La Roumanie n’ayant pas les mêmes ressources humaines, le canal Danube – Mer Noire n’a pas abouti dans les années ’50 (dans des conditions similaires), mais le projet a été repris par Ceausescu dans les années ’80 avec moult « volontariat » des jeunes, dès le lycée. Mais aussi avec les outils techniques de l’époque, faut pas déconner non plus… Et là, c’était bon, nous avons maintenant un joli héritage ^^

  32. MCA

    C’est bon,

    d’après le Jité de 20h00 sur A2 le vaccin arrive en janvier et les français le demandent, mais dans un premier temps il sera réservé au personnel soignant et aux personnes à risques.

    La campagne de promo vient de commencer; l’histoire ne dit pas en cas de foirage qui va nous soigner si le personnel soignant est HS.

    Pour le moment l’obligation n’est pas évoquée…

    1. Aristarkke

      Mauvaise langue ! Tu vas donner l’occasion à certains de regretter haut et fort que ne soient pas construits des camps de rééducation ! Oser mettre en doute la qualité des services étatiques de contrôle !!!

      1. MCA

        Je pense qu’il faut procéder par ordre :

        Je mettrais d’abord en doute les motivations altruistes de Bigpharma et ensuite éventuellement la qualité des services étatiques de contrôle (en supposant qu’on leur avis soit demandé, ce qui n’est pas certain, après tout une simple signature du rapport présenté peut suffire…).

    2. Murps

      Je ne regarde plus la tévé du service public depuis un moment.
      C’est toujours Noël mammaire qui présente le journal télévisé d’Antenne 2 ?

    3. Pheldge

      tu rêves, ce qui va arriver, ce sont les bons de vaccination. « En meme temps » arriveront les rosettes destinées à repérer décorer les anti-vaccins !

      1. MCA

        Ca m’amuserait presque,

        Si ça foire, on risque d’avoir à aligner les lits de réanimation comme les croix au cimetière de Verdun.

        Et comme les urgences risquent d’être saturées par…les vaccinés…; re-confination jusqu’à perpète des conspirationnistes réfractaires dès fois qu’il leur viendrait à l’idée de s’y rendre.

        Quand on voit ce que les professeurs Tournesol ont été capables de mettre au point dans leurs labos P4, j’espère que tout le monde à confiance dans ce qu’ils sont en train de mettre au point dans leurs labos pour modifier notre ARN.

        Comme les labos sont exonérés par avance de toute poursuite en cas de désastre suite à vaccination, la meilleure garantie que nous puissions avoir est que les chercheurs et leurs familles soient contraints à la vaccination par leurs propres mixtures avant de l’étendre aux autres.

        M’est avis qu’ils réfléchiraient à deux fois avant de crier « Eurêka! ».

  33. John John

    Sachant que les revenus de l’état son moindre et sachant que l’état ne va pas baisser ses dépenses alors cela signifie que les prélèvements obligatoires (PO) ont augmenté.

    Nous étions à 47% + 10% (financés par la dette) donc à 57% de PO.

    Je vais arrondir le PIB à 2000 milliards et la baisse du pib à 300 milliards,
    quel est, en %, le taux de PO actualisés en tenant compte des décisions liées au virus ?

    Nous sommes passé à 55% + 10% (financés par la dette) donc 65% de prélèvements obligatoires.

    Sachant que la situation va se dégrader, on devrait atteindre 70% comme en URSS.
    Pas mal Emmanuel et Bruno, vous êtres de vrais socialistes.

    1. MCA

      Oui et non.

      Arrivera forcément un moment où il ne deviendra plus intéressant de travailler puisque tout ou presque sera confisqué et nous nos rapprochons dangereusement de ce moment.

      Par contre taper dans le bas de laine des français, alors ça je le verrai bien.

      Surtout en commençant par les plus gros par souci de « justice » et de « solidarité » bien entendu.

      1. Aristarkke

        « Arrivera forcément un moment où il ne deviendra plus intéressant de travailler »
        D’où la médiocre productivité russe à la grande époque des trente dernières années avant le clap de fin…

        1. Le Gnôme

          Ils font semblant de nous payer, nous faisons semblant de travailler était le mantra du camarade travailleur des pays socialistes avancés.

  34. Hermès Honshappo

    Hors sujet, mais vu ça aujourd’hui:
    La proposition à la Deutsche Bank d’ajouter 5% au taux d’imposition de ceux choisissant le télétravail me paraît une bonne piste si on veut que le télétravail redescende à zéro…
    https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/faut-il-taxer-le-t%c3%a9l%c3%a9travail-pour-augmenter-les-revenus-de-ceux-qui-ny-ont-pas-droit/ar-BB1b0mmN
    Juste quand on pense qu’on a touché le fond, quelqu’un trouve le moyen de creuser quelques centimètres de plus

    1. Le Gnôme

      Taxons plus ceux qui ne bossent pas le samedi et le dimanche pour donner de l’oseille aux caissières de supermarché ainsi qu’aux grouillots bossant sur les étals sur les marchés quelque soit le temps pour servir le bobo en légumes frais et bio En plus Ali Mentation est généralement immigré, c’est que du bonheur de politiquement correct..

      On peut toujours trouver quelque chose à taxer.

    2. Marcello Biondi

      C’est bien connu tous les types des bureaux bouffent au resto. Faudrait qu’ils sortent des clichés de la silicon Valley et qu’ils mettent les pieds dans une entreprise une fois dans leur vie. A les écouter le type en télé travail vit d’amour et d’eau fraîche vu qu’il économise sur les repas.
      99,9% : c’est, d’après l’INSEE, le pourcentage des entreprises constitué en France par des TPE/PME et pour les économies sur le distributeur a boisson il faudrait déjà qu’il y en ait un.
      La taxe servirait à augmenter les bas salaires des autres métiers ne bénéficiant pas de ce privilège… Mouais un peu comme la vignette auto pour les vieux quoi… Sont ils au courant du salaire d’une secrétaire en France ? La plupart des métiers dans les bureaux ne rapportent pas plus que les autres métiers. C’est dingue qu’il y ait fallu attendre la Covid pour se rendre compte qu’il y a des salariés précaires et d’imaginer une taxe pour les aider en taxant d’autres précaires. Tant de générosité me donne la larme à l’oeil.

      1. Aristarkke

        L’étude de base est teutonne. J’ai ouï dire que les paies n’étaient pas tout à fait du même ordre de grandeur que de ce côté-ci du Rhin…
        Plutôt que de financer des gusses à raconter de telles inepties, la DB ferait mieux d’apporter davantage de soins à restaurer son respect des règles de solvabilité et de solidité bancaire…

  35. kekoresin

    Complètement HS mais super cueillette ce matin: 10 kg de pieds de mouton et 2 kg de chanterelles. Ajouté à ça, livraison d’un goret sauvage de 30 kg fraîchement occis et 2 litres de prunes de contrebande, le tout gratos.

    Cela dit, deux pélos se sont fait toper aux abords du village sur des petits chemins par le garde chasse aux ordres de l’équipe de décérébrés aux manettes de l’avion fou. Ces cons ont docilement casqué, au lieu d’enfoncer une branche d’ajoncs dans le cul du petit fonctionnaire. Avec les copains, on a décidé qu’en cas de contrôle on se téléphonerait pour réunir la fine équipe et leur mettre la misère.

    1. Marcello Biondi

      Ah la prune! Les alambics ne manquent pas non plus vers chez moi. Perso j’ai une préférence pour la poire mais ça rend moins, un peu de daddy sucre pour Booster ne fait pas de mal. Totalement d’accord aussi pour leur mettre la misère faut pas déconner, si ça m’arrive j’en ferai autant.

    2. Dr Slump

      Ha! J’en serais presque vert de jalousie, coincé que je suis dans cette foutue ville, biotope de merde qui ne laisse pousser que les prospectus et les masques sur pattes. En tout cas bonne ripaille, les pieds de mouton c’est pas mal en condiment avec une bonne volaille, de Bresse par exemple ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.