Oui, stoppons Amazon et achevons le petit commerce français !

Et voilà, c’est vendredi : c’est le jour du poisson et celui, tant attendu, de l’autorisation officielle d’acheter un sapin de Noël. Mais attention : pour les boules et les guirlandes, il faudra aller sur internet.

L’idée serait peut-être d’aller sur Amazon, le géant de la vente en ligne, pour se procurer ces décorations de sapin que l’État, dans son onctueuse générosité, ne nous permet pourtant pas encore d’aller acheter en magasin. Eh bien SURTOUT PAS !

Le Camp du Bien est formel : faire des emplettes sur Amazon, même et surtout lorsque les magasins ne sont pas autorisés à la vente, c’est plus que honteux, cela devrait être sinon interdit, tout au moins stoppé !

Dénonçant l’entreprise américaine directement responsable de la mort des ours polaires et dont le patron, ogre malfaisant dont le nez serait crochu si la bienpensance ne l’interdisait pas, semble prêt au cynisme le plus pur allant jusqu’à respecter le code de l’emploi français et pire encore, le code fiscal, les signataires de la fastidieuse tribune relayée par tous les médias franchouilles déjà acquis à leur cause enjoignent donc les Français à se rebeller farouchement contre le diktat capitaliste et consumériste.

Parmi les Organisation Non Gouvernables et les syndicalistes embués dans leur paléocommunisme qui ont pondu ce grand morceau de bravoure, on ne s’étonnera pas de retrouver de gros grumaux d’indispensables thuriféraires de la pensée socialodécroissante comme Eric Piolle, le maire forcément écolo de Grenoble ; et dans ceux qui relayent bruyamment cet appel au boycott, on n’aura aucun mal à découvrir les inévitables harpies anticapitalistes comme Anne Hidalgo ou Delphine Batho.

Et si ces nombreuses célébrités du microcosme de la gauche outragée ont en commun d’avoir l’oreille attentive de toutes les radios et de tous les canards moites du pays, elles ont aussi la bonne fortune de pondre de nombreux pensums qu’elles vendent au travers… d’Amazon.

Apparemment, acheter au travers du vendeur américain, c’est caca, mais y laisser ses propres productions douteuses pour tenter de toucher un public aussi large que possible ne défrise pas nos hypocrites politiciens. La palme revient sans doute à Ségolène Royal, jamais en retard d’une ânerie et d’un combat idiot à mener tambour battant en se prenant les pieds dans le tapis.

ségolène royal sur amazon

Un tel appel au boycott, une si belle fronde du David français contre le Goliath américain, une si belle tribune fumante ne pouvait manquer d’attirer tout un tas de mouches dont l’existence politique, retombée dans l’oubli suite à quelque remaniement ministériel sans intérêt, ne pouvait souffrir plus longtemps l’anonymat. C’est probablement ce qui a poussé le petit Mounir Mahjoubi à ramener sa fraise une fois encore sur le sujet. Il ne le maîtrisait pas du tout l’année dernière (comme on pourra se le rappeler en relisant ceci), il ne le maîtrise pas mieux à présent.

Cancre un jour, cancre toujours qui déclare donc qu’Amazon détruit toujours plus d’emploi, s’appuyant toujours sur son étude boîteuse, ses petites règles de trois ridicules et ses approximations borgnes. Sacré Mounir.

Bien évidemment, cet appel véhément au boycott d’un côté et de nouvelles pluies de taxes de l’autre est complètement idiot, tant de la part de l’ex-bidule ministériel que de la palanquée d’inutiles papillotants sur les passions tristes des Français.

Il y a bien sûr la remarque évidente que la taxation d’un acteur de la vente en ligne suppose de taxer l’intégralité de l’activité, ce qui revient à bombarder de façon absolument indiscriminée aussi bien Amazon que CDiscount, Fnac ou tant d’autres. Le résultat serait aussi prévisible que stupide : on désavantagerait massivement cette filière, sans en tirer de réel bénéfice pour le consommateur puisqu’à la fin, seul ce dernier paye effectivement la taxe au travers du renchérissement des biens et services vendus.

Il y a aussi le fait indéniable et qu’oublient nos petits agités de la pétition, à savoir qu’Amazon n’a pas généré la crise du petit commerce en France puisque cette dernière existait bien antérieurement à son arrivée sur le territoire ; là encore, il y a plus à chercher du côté de problèmes structurels profonds que du seul côté d’une concurrence qui n’est déloyale que parce qu’elle est moderne.

Il y a enfin ce simplisme un peu débile de ces adulescents protestataires lorsqu’ils partent en guerre contre un grand méchant capitaliste dont le fond de commerce est en réalité les petits commerces, oui, ceux-là mêmes que ces freluquets prétendent aider : Amazon est avant tout une plateforme permettant à des clients d’acheter auprès de commerçants de toutes tailles, du monde entier certes mais de France aussi.

Boycotter Amazon, l’agonir de taxe, c’est taxer ces vendeurs et empêcher ces commerçants dont le magasin physique a été fermé (par les mêmes excités, du reste) de réaliser quelque chiffre d’affaires salvateur en ces temps de crise.

Pire : c’est priver d’emploi des centaines d’intérimaires qui n’ont pour tout horizon que le chômage si Amazon ferme ses portes, et qui se plaignent ouvertement de ce genre de pétitions ridicules.

En réalité, la brochette de paléo-collectivistes auteurs de cette lamentable tribune ne sont, comme d’habitude, absolument pas motivés par une injustice ou un défaut du marché mais par les éternels moteurs du socialisme le plus crasse, à savoir la xénophobie, la jalousie et l’inculture.

En effet, il n’est jamais plus facile pour ces gens de haïr une grande firme que si elle est étrangère. Amazon est américaine, et quoi de mieux qu’accuser un étranger lorsqu’on subit une crise pourtant nourrie et développée par ses propres dirigeants, bien français, eux ?

En effet, il est bien plus facile d’ignorer l’économie, d’ignorer les règles de la concurrence et de jalouser les réussites d’autrui que se remettre en question : Amazon a d’autant plus de succès que le service client a été, depuis trop longtemps, oublié en France. Ce n’est certes pas vrai tout le temps, ni de tous les commerces, mais les écarts de qualité, les entorses des uns et des autres dans la fourniture d’un bien ou d’un service ont été autant de coups de canif dans les contrats commerciaux des clients de tous horizons et des commerçants lambda.

À la fin, d’écart en écart, Amazon s’est retrouvé avec un boulevard qui n’est que le résultat d’un abandon de la qualité et du service client, directement concommittant avec l’alourdissement des charges, impôts, taxes et contraintes administratives imposées par l’État (et ses coreligionnaires qui signent fiévreusement des pétitions).

Là où beaucoup de commerces et de groupes français se retrouvent à devoir faire des partenariats avec des services publics médiocres (coucou la Poste qui perd des paquets, merci Chronopost et son service de livraison d’avis de passage), de la bureaucratie partout, des complexités inutiles et souvent lourdauds ou empotés dans leurs processus de vente, Amazon a utilisé la puissance de sa logistique et l’agilité de ses méthodes d’adaptation rapides pour pénétrer un marché essentiellement laissé en jachère.

Mieux : Amazon a même utilisé la force de l’adversaire pour l’emberlificoter un peu plus (on se rappellera de l’épisode aussi hilarant que grotesque pour la députaillerie de l’obligation de facturer les coûts de livraison, ce qu’Amazon a fait pour 1 centime).

Plutôt qu’afficher leur jalousie et leur inculture crasse en économie en tentant d’empêcher Amazon de fonctionner sur le territoire français, ce qui ne manquera pas de déclencher une nouvelle bordée d’effets de bords économiques désastreux, nos ridicules pétitionnaires feraient mieux de réclamer une réouverture des magasins, un abaissement des contraintes administratives, des charges sociales délirantes et des impôts mortifères qui bousillent tout le pays.

Mais ne rêvez pas : l’occupant intérieur a faim, encore et toujours plus, et la jalousie paye mieux politiquement parlant.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires327

  1. Aristarkke

    C’est plus simple de demander à l’Etat de mettre des bâtons dans les roues d’Amazon que de mouillé la chemise pour arriver à son niveau…

    1. Husskarl

      Cette mentalité me sort par les trous de nez… Les gens protestent pour que tout le monde soit ruinés, ils ne veulent pas tous être bien portants, ils veulent que tous crèvent égalitairement.
      Les ravage de la républiques et ses principes misérables.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Je mets en accusation l’état providence plus que le régime républicain proprement dit.
        On retrouve peu ou prou les mêmes délires en Espagne, Belgique ou Royaume-uni.

        Nous souffrons de l’emprise d’une administration invasive, dominée par l’idéologie égalitariste, l’arrivisme et son corollaire, les jalousies individuelles. Notre administration se veut omnisciente, omnipotente et donc considère qu’elle a tous les droits. Elle sait quels sont nos besoins, standardisés et normalisés. Tout écart est répréhensible, tout projet individuelle est une remise en cause de cette logique, donc à combattre. De ce point de vue, la religion (en particulier le catholicisme), en fournissant aux fidèles les moyens d’avoir d’autres aspirations hors de tout contrôle public, est intrinsèquement subversive.

      2. Gerldam

        C’est ce que disait Mme Thatcher. En gros, s’adressant aux travaillistes (=socialistes): vous préférez qu’il y ait moins d’inégalités même si tout le monde devient plus pauvre, alors que moi, je souhaite que les pauvres deviennent moins pauvres, même si, au passage, les inégalités se creusent.

              1. Higgins

                Les dirigeants socialistes, parce qu’ils pètent dans la soie ou qu’ils soient nés avec une cuillère d’argent dans la bouche, me révulsent au plus haut point surtout quand ils prétendent donner des leçons de moral à la société.

                  1. Pierre 82

                    « N’oublions pas que Macron est socialiste. »: Une voisine, enseignante à la retraite, m’avait dit, un jour que je râlais sur Macron: « Mais enfin, tu ne vas quand même pas me dire que ce gouvernement est de gauche, avec sa politique ultralibérale? »
                    Au bout d’un moment, je ne réponds même plus, ça doit être dû à mon éducation qui me bloque dans mon envie de la gifler.

                    1. durru

                      En fait, il s’agit de la confusion (entretenue) entre « libéralisme » (ultra-, turbo-, etc) et capitalisme de connivence. Car, pour nombre de nos concitoyens, les avantages dont bénéficient certains grands patrons proches du pouvoir c’est du libéralisme pur et dur. Je me suis mis à expliquer cela autour de moi, mais j’avoue que les succès sont pour l’instant plutôt limités…

                    2. Theo31

                      Pareil pour les rentiers, Les gens, croient que ce sont des types assis derrière un bureau à se caresser la bite et le cigare alors que ce sont des fonctionnaires et/ou des retraités.

                    3. Courtial

                      Ça ne sert plus à rien d’argumenter contre ça c’est peine perdue, il faut les laisser gentiment se prendre le mur, une dictature communiste (ou écologiste, c’est le 21e siècle), des millions de morts et après 70 ans de ce régime peut-être qu’enfin ils auront compris la différence. Et regarder tout ça de loin avec un cocktail évidemment.

            1. Opale

              Excellent 😀
              Mais le PS, c’est pas ce parti, là, qui vend du muguet pour renflouer les caisses ? Ah non pardon, je confusionne, mais bon, les bonnes idées comme ça, ça se partage, en bons communistes…

              1. MCA

                Rahhhh…mauvais esprit !

                Ballamoux vendait bien des Tshirts et des pin’s pour financer sa campagne électorale.

                Tiens au fait, le dossier sert toujours à caler une armoire normande?

                  1. MCA

                    24 ans?

                    je me disais aussi qu’un tel empressement ne pouvait cacher qu’une coupable intention de lui nuire.

                    Je suppose que Fillon apprécie …

                    1. Higgins

                      Je ne crois pas. C’est avant tout la Cour de Justice de la République. À ce niveau, il y aura toujours des moyens. Là n’est pas le problème mais, sans être cynique, ce serait si bien si l’action de la justice était contrainte de s’éteindre. Il convient donc de se hâter lentement.

                    2. Dr Slump

                      Pendant ce temps-là, Sarko est toujours pourchassé par la justice sur la base d’un témoignage qui a fait pouf. Dupont-Moretti… qu’est-ce qu’il fait à ce ministère déjà?

      3. Nemrod

        Idem.
        Tous le monde dans la merde vaut mieux que de laisser la possibilité à certains de s’en sortir.
        La jalousie baptisée socialisme encore et toujours comme seul moteur.

        Je nous vois dans une panade noire.
        Qui va donner le signal d’un retour au bon sens ?
        Les oiseaux vont rester dans leur cage même si on ouvre la porte
        C’est écrit.

      4. Pierre 82

        @Husskarl 9 h 31 min: Quand vous dites « Les gens » protestent. De qui parle-t-on? Je pense qu’il serait plus juste de dire « Les politiciens, relayés par des journalistes subventionnés ».
        Une fois que cette caste parasitaire a martelé l’idée des milliers de fois, beaucoup de gens suivent, car ils sont endormis, et intellectuellement, beaucoup ont totalement perdu leur sens critique (au passage, merci à l’EdNat). Mais ce ne sont pas eux qui protestent, ils ne font que suivre, et encore pas la majorité, loin de là.
        Et à part un seul, qui est con et unanimement considéré comme tel par ses collègues, je ne connais aucun commerçant qui pense qu’Amazon est la cause de leur déroute financière. Ils ont quand même vu que le coup de grâce vient de nos chers gouvernants.

    2. heli0gabale

      Ça c’est un truc qui me tuera toujours dans la mentalité française :

      A est dans la merde, B ne l’est pas.
      Logique française : A mettra tout en œuvre pour que B soit dans la même merde que lui.

      1. durru

        Faut pas croire, c’est pas si français que ça. En roumain, par exemple, il existe un proverbe qui dit : « que la chèvre du voisin meure aussi ». Malheureusement, je ne suis pas trop polyglotte, mais ça doit s’en trouver ailleurs, ce genre de réflexion.

  2. Le Gnôme

    Tant que les autres intervenants feront intervenir des Colissimo, de la Poste bien étatique où le préposé dépose directement un avis de passage sans s’occuper de savoir si vous êtes chez vous, Amazon aura un boulevard devant lui. Cette boîte a développé un service logistique performant et chez eux, le client est roi alors que chez les autres il est considéré souvent comme un gêneur.

    Ceux qui couinent veulent du service socialiste à tous les étages.

  3. Higgins

    40% des français considèrent que le Mignon poudré est « libéral »!!! (annoncé par N. Doze aux Experts). Rien d’étonnant à ce que les abrutis manifestent contre le géant américain. Le COVID a au moins le mérite de nous permettre de les voir autant pour ceux qui les connaissaient que pour ceux qui le n’aient.

    1. Gerldam

      J’ai entendu la même sottise. Le lavage de cerveau a donc bien fonctionné pour sortir de pareilles contre-vérités. Comment voulez-vous que ce pays se réforme avec de pareils abrutis?
      CPEF ( Tm Le Patron)

    2. heli0gabale

      Attendez il produit de la taxe antipauvre comme Hollande, il a enfermé tout un pays pendant des mois (2 fois), il cherche n’importe quelle occasion pour limiter la liberté d’expression,…

      Si ça c’est pas du turbo-libéralisme !

      Plus sérieusement les français n’y connaissent que dalle, que ce soit en philosophie politique, en droit ou en économie. Libéralisme pour eux c’est juste un mot vide pour désigner des gros vilains (un peu comme fascisme).

      1. durru

        Dans le fameux maintenant docu Hold Up, vers la fin il y a un mec, patron de boîte informatique il me semble, qui explique ce que le « libertarien » de Bezos veut dite. J’ai failli exploser l’écran…

          1. durru

            Déjà, il commence fort : « Il est libertarien. Pas libertaire, libertarien. Comme toute cette sphère de haute décision. » On voudrait bien que ça soit comme ça… Sauf que la plupart sont des « libéraux » comme Macron.
            Puis, le réalisateur ne sait pas ce que libertarien veut dire. Le mec lui explique donc : « Ça veut dire qu’il ne doit rien à personne. Son succès il l’a construit tout seul. C’est un mono-organisme qui est sorti tout seul et qui rayonne comme le soleil du haut de sa position. » Et, pour conclusion, « ça n’existe pas ».
            Voilà pourquoi tout le monde hait Amazon !

            1. Pheldge

              et des comme ça, l’EdNat en produit au kilomètre, c’est d’ailleurs ce dont elle s’enorgueillit …
              Je l’ai suffisamment constaté sur le Blog à Brighelli, qui est pourtant un anti-pédago assumé. Mais pour le reste, ils sont imprégnés de marxisme.

              1. petit-chat

                Rhâââaa ! Pheldge mon ami, SVP, blog DE (COD) et non pas « à » (Attribution) ! Si les vieux débris ne montrent pas l’exemple aux merdeux frais issus de l’Ednat, qui le fera ?!

                1. Pheldge

                  Oui, je sais bien, et c’est fait essprès ! c’est tout mon côté facétieux, faussement potache et irrévérencieux.
                  Et pour ce qui est de « les vieux débris qui montrent l’exemple aux merdeux frais issus de l’Ednat, » ne t’inquiète pas, A chaque billet, le Papet reprend Mélusine, sur tous ses merlons plus ou moins enchanteurs ! 😀

      2. Pythagore

        Si si il sont ultra-libéraux, … aux frontières, tout rentre et tour sort, un vrai panier percé, par contre une fois passé la frontière, ca devient plus difficile.
        (C’est ce que je répond qd on me sort le discours)

  4. Pythagore

    Ca me rappelle un petit-déjeuner en famille cet été, au temps où l’on pouvait encore voir sa famille, où tt le monde était tombé sur le dos d’amazon. J’ai posé la question de savoir si ils ne trouvaient pas qd même qu’amazon était une entreprise impressionante en terme d’innovations et de services, il y eut qq oui oui en coin, et tout le monde retourna à sa tartine et son café au lait. Le sujet était clos.

    1. Aristarkke

      Et rien de ce que fait Amazon est incopiable, protégé par brevet…
      Faut juste cracher dans ses mains et attaquer le taf…
      C’est là que cela devient difficile dans ce pays de fragiles du boulot…

      1. Jean

        Par rapport aux autres Amazon à quand même la possibilité de ne pas faire de bénéfices tout en tuant la concurrence. La croissance d Amazon se fait à crédit. On est à la limite du dumping, normalement interdit par la loi. N importe quel branquignol avec le carnet d adresse de Bezos peut faire pareil effectivement.

        1. Jolie ânerie.
          Amazon a commencé tout petit ; le carnet d’adresse de Bezos était inexistant. Il y a donc eu des investisseurs qui ont cru au modèle Amazon et y ont perdu de l’argent pendant des années ce qui demande un peu plus que des poches profondes. Depuis maintenant plus de 15 ans, la firme engrange des bénéfices et sa croissance n’est plus à crédit depuis plusieurs lustres ; il n’y a pas plus de dumping que de beurre en broche.

          1. Aristarkke

            Warren B. a admis publiquement avoir eu tort de ne pas croire en Amazon plus vite qu’il ne vient de le faire en achetant un joli paquet d’actions de la susdit (son unité de compte est le milliard de $, tout de même). Pas le genre à aimer les entreprises en perte…

          2. Ben

            J’aimerais bien connaître les concurrents quand Amazon a débuté, combien etaient sur la ligne de départ et pourquoi Amazon a tout raflé aux USA. Bezos travaillait a Wall street et je pense que ses talents de financier ont ete aussi important que ses talents de managers.
            Les débuts des grands groupes et de leurs dirigeants m’ont toujours assez fascinés, une fois la fusée partie et que la domination est totale, y a bcp moins de suspense, ce n’est plus Amazon Apple ou truc much qui innove, c’est Amazon Apple ou truc much qui rachète l’innovation…

            1. Les concurrents d’Amazon au départ, c’était toutes les librairies partout sur tout le territoire. La réussite d’Amazon a été de pouvoir vendre des objets de la longue traine.

            2. Aristarkke

              Jeff Bezos avait indiqué dans un article qu’il avait trouvé idiot de devoir se déplacer deux fois dans une librairie pour commander un ouvrage d’autant que bien des gens n’ont pas un libraire en bas de chez eux.
              Clin d’oeil aux ruraux ou péri-urbains…
              Et la commande à deux éditeurs différents pouvait arriver avec deux délais distincts d’où trois déplacements…
              Il s’est donc dit que si un établissement regroupait tout le stock et le mettait sur internet, il y avait sûrement quelque chose à faire…
              Je rappelle ici qu’il y a eu un article de Monseigneur sur un site de vente en lignes créé par les libraires pour concurrencer Amazon dans l distribution de livres, qui leur a englouti de l’argent en pure perte, tellement il n’était pas au niveau question moteur de recherches (il reconnaissait Hugo Victor mais pas Victor Hugo ou quelque chose du même tonneau).
              ll y a vint ans, tout un ramas de cadors des Gafm se moquaient plus ou moins gentiment de JB qui ramait encore avec sa librairie en ligne… comme exhumé récemment par un lien chez tw…r
              J’imagine que ces cadors ont dû légèrement revoir leurs opinions, depuis…

              1. René-Pierre Alié

                Cela résume bien le cas Bezos. Il s’est juste posé la question : comment est-ce comme ceci, et pas comme cela. Beaucoup de gens peuvent se poser la même question, mais c’est purement intellectuel (comme je le fais). Bezos, lui, transforme son questionnement en action, et ça devient, après des années d’effort, Amazon.

        2. Aristarkke

          Une entreprise qui ne fait pas de bénéfices et qui atteint de pareilles votations en bourse ??? (je sais, il y a Tesla aussi mais là, nous sommes sans la pensée magique)

            1. Aristarkke

              La Grance n’avait-elle pas de projet de cloud ???
              Il me semble bien que si et nous avions profité au moins de deux ou trois billets du Patron sur fe sujet.
              Comment peut-il se faire que ces limités du bulbe, américains qui moins est, arrivent à rentabiliser un truc que nos élites de fonx nationaux, richement dotées en intelligence à les en croire, transforment elles, en gouffre de pertes abyssales ?

            2. Pheldge

              mais non ! on te dit que Amazon, c’est kif-kif Picsou, un gros salaud de profiteur capitaliste, qui exploite les pauvres, c’est comme Leclerc + Carrefour + Auchan avec des entrepôts maousses où qu’il stocke se marchandises, sauf qu’il a pas de magasin !
              je rigole, mais combien de français le pensent ….

        3. Pythagore

          2ème argument que l’on m’a servi au petit déjeuner: Amazon fait du dumping ds la distribution et finance grâce aux activités informatiques.
          Alors faites l’expérience suivante: prener 10 produits et aller voir qui est le moins cher sur un comparateur de prix (Poêle Téfal, perceuse Bosch,…)
          Le fait est qu’amazon est très très rarement le moins cher et donc il n’y a pas de dumping. D’après mon expérience, en général, ils sont plutôt en milieu de tableau.

          1. Pheldge

            bin voilà ! et quand qu’on vous dit que c’est des gros voleurs de capitalisses qui se gavent sur le dos des prolétaires, vous croivez pas …

    2. Higgins

      En plus, qui n’a pas fait appel à Amazon au moins une fois. Si j’étais le pdg de cette boîte et qu’un de ces tartuffes étaient client ne serait-ce qu’une fois, je me ferai un plaisir de révéler son nom.

    3. Calvin

      Je ne comprends pas pourquoi les gens préfèrent le service d’Amazon, recevoir leurs produits en 3 jours chez eux, plutôt que recevoir le super avis de passage de la Poste, 7 jours apres la commande, et devoir visiter les magnifiques locaux de notre éternel service public.
      Recevoir un avis de passage alors qu’on est confiné, seul la Poste est capable de realiser cette prouesse !

      1. Higgins

        J’ai un ami qui a découvert que son facteur, qui n’aimait pas monter les 3 étages qui le conduisaient à son appartement, mettait systématiquement un avis de passage dans la boîte. Le pire a été atteint quand, excédé par l’attitude de la feignasse, il s’est auto-envoyé un recommandé avec AR. Ce dernier lui est revenu avec la mention « n’habite pas à l’adresse indiqué ».
        Et dire qu’un clown parlementaire souhaite revoir le vote par correspondance.

  5. Jacques Huse de Royaumont

    « une concurrence qui n’est déloyale que parce qu’elle est moderne. »
    Ce n’est pas tout à fait vrai, mais ce n’est pas la faute d’Amazon.

    En créant de la dette publique à tour de bras, nos cadors ont obligé les banques centrales à émettre de la monnaie pour forcer des taux bas, voire négatifs. A ce tarif, les investissements sont rentables plus rapidement et la dette plus facilement étalée. La concurrence travail / investissement a été faussée au profit du second.
    Donc ceux qui hurlent contre Amazon sont ceux qui ont déblayé la route devant elle.

    1. Hum. Si la dette n’est pas chère, elle n’est pas chère pour tout le monde, y compris ceux qui hurlent. Le fait est qu’ils n’ont pas investi quand Amazon le faisait.

      1. Higgins

        Surtout qu’Amazon ne fait pas sa fortune avec la distribution de colis. Il offre des services très performants dans le Cloud aux entreprises. Et puis, il est ridicule de reprocher à quelqu’un d’être intelligent quand soi-même on est bête.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Je confirme, AWS constitue un bond qualitatif inouï pour les entreprises. Les concurrents (google, azure, etc…) ont du mal à suivre.

    2. durru

      Avec des taux négatifs, ce ne sont pas les investissements qui sont les plus rentables, mais les rachats d’activités existantes. Direction prise avec beaucoup d’élan par la plupart des capitalistes de connivence européens. D’où (une des raisons de) la différence d’avec ceux de l’autre côté du chenal…

  6. Theo31

    ‘tain, que des suceurs de bites subventionnés ceux qui appellent au boycott, ce qui est interdit.

    Il faudrait rappeler à cette palanquée d’ enculé-e-s que l’antisémitisme et l’antiamericanisme sont semblables.

      1. Theo31

        Dans les deux cas, les gens sont jugés uniquement sur leurs origines. Ca me rappelle un débile à Rome qui m’a sorti que j’avais colonisé son pays. J’ai pas osé lui dire que les Suisses n’avaient jamais colonisé de pays. Le même gus s’est empressé d’aller dire à des Américains qu’ils étaient racistes.

        Les grosses merdes, ça ose tout.

        Quant à l’occupant de la Palestine, il n’est pas tout seul, la Jordanie est aussi dans le coup.

  7. hub

    Moi, j’aime bien Amazon. Quand je reçois, fort vite, un colis, il est propre, bien emballé. Quand je dis que j’ai reçu un colis Amazon, les gens me regardent avec haine, et cela augmente encore mon plaisir.

  8. Pencilivy

    Ah oui, nos charmants pétionnaires qui tapent tous sur le méchant Amazon parce que c’est de bon ton, s’égosillent sur Twitter et passent leur soirée à chiller devant Netflix en attendant leur UberEats… Vu cette vie de merde, tu m’étonnes que la jalousie soit leur seul moteur.
    Mais voir que c’est le gouvernement qui fait fermer les petits commerces et que c’est Amazon le méchant, c’est quand même fabuleux… L’idiot, la lune, le doigt, tout ça. Mais il faut croire que l’idiot aime se faire mettre le doigt dans la lune.

  9. Calvin

    Je ne sais pas si c’est le cas pour vous aussi, mais, en ce moment, je reçois régulièrement mes produits commandés chez Amazon la veille du jour prévu.
    Peut-être un effet du confinement et une diminution des délais d’acheminement.

    Je rassure les Français, le délai d’acheminement des avis de passage de la Poste est, lui, rallongé.

        1. Pythagore

          Dans quelques dizaines d’années, vous aurez l’imprimante 3D multi-tête universelle dans la cave, on vous enverra les fichiers d’impression sur l’imprimante et il n’y aura plus qu’à récupérer le produit au réveil.

          1. Higgins

            L’imprimante 3 D n’en est qu’à ses débuts. Curieux que ça ne se développe pas plus vite. Dans cette vidéo, c’est un maquettiste ferroviaire qui l’utilise (en deuxième partie) . Bluffant : https:/ /youtu.be/VNyhsuweo-I

            1. Husskarl

              Ca n’imprime que des babioles en plastique ou de petites pièces. On s’en sert pour les petites séries ou pièces uniques en entreprise mais pour les particuliers, je ne vois pas ce qu’on pourrait en tirer, hors cas très particulier comme les passionnés de maquettes ou de figurines…
              NB: Perso, j’ai pas 10 000 balles à mettre pour imprimer des figurines.

              1. Pierre 82

                La grosse limite de cette technologie, ce sont les matériaux; on est limité à différents types de plastiques ou résines, avec des propriétés mécaniques assez limitées. Mais j’imagine que maintenant qu’on a le principe, on va finir par développer d’autres matériaux. Je ne suis pas non plus très documenté sur le sujet, je m’en suis servi quelquefois pour des avoir des pièces urgentes, mais ne demandant pas de résister à des contraintes mécaniques très fortes.

              2. Dr Slump

                Que nenni, la technique a dépassé le stade du bricolage de figurine pour geek attardé. Les matériaux composites se sont considérablement diversifiés, incluant des matériaux métallisés. Des imprimantes plus grandes, plus performantes que les petits modèles domestiques permettent de fabriquer des pièces fonctionnelles.
                C’est déjà employé en plasturgie par exemple, pour fabriquer des petites séries, ce qui est utile pour se passer de fabriquer des moules d’injection coûteux, et plus couramment pour fournir des prototypes aux industries.

                Je suis convaincu que l’impression 3D va amener son lot de révolutions, et que son usage deviendra aussi courant que les imprimantes papier.

                1. Pheldge

                  oui, c’est ça, et le plan 3 G de ta pièce ? l’utilisation domestique, ça serait pour remplacer une pièce cassée, ton plan, tu le trouves où ? scan 3 D + vectorisation du nuage de points, ça te double l’addition … bonjour le ROI

                  1. Dr Slump

                    Les mecs, ne me dites pas que vous ne connaissez pas Autocad? Les plans sont partagés sur internet, on peut même trouver celui d’armes à feu, déjà évoqué ici même par maître Hash.
                    Le scan 3d n’a rien de fabuleux, et permet au contraire d’accélérer la conception des plans.
                    Pour les matériaux métallisés, c’est pas en métal pur évidemment hein…
                    Et pour le ROI, ce n’est bien sûr pas destiné à la production industrielle en masse, et j’ai déjà cité quels marchés ça intéresse déjà.
                    Va falloir me payer le casse’ dalle dominical pour la peine !

                    1. Pheldge

                      faut savoir, tu nous causes comme si l’impression 3 D allait se banaliser, à côté de l’imprimante papier, et puis d’un coup, hop zy-vas que tu nous sors Autocad ! M. tout le monde n’est pas encore capable de s’en servir, qui plus est en 3 D, et ça se saurait si c’était le cas, déjà en 2 D …
                      Après si c’est pour réaliser des pièces du « domaine public » i.e. dont les plans sont accessible gratuitement, à mon avis la pièce doit se trouver facilement et pour pas cher …
                      l’utilité de ce truc, c’est de faire du « custom », du sur mesure, et là, ça demande un minimum de compétences … Et à n’en pas douter, en cherchant un peu, tu trouves des prestataires qui ont le matos et font le boulot pour toi, c’est quand même plus simple, non ?

              3. Pythagore

                10.000 balles, vous poussez un peu, l’imprimante ds le reportage tourne autour de 150EUR sur amzn. Au-delà de ca effectivement faut en avoir l’utilité.

                1. Pierre 82

                  J’ai un pote qui en a acheté une de ce type, avec laquelle il fabrique des jouets pour ses gamins. Mais bon, en fait, ça l’amuse autant, si pas plus, que ses gamins. Et il trouve les plans sur autocad, apparemment, c’est une caverne d’Ali Baba…

                2. Dr Slump

                  J’ai fait une petite confusion, pour les plans 3D en industrie c’est plus SolidWorks qui est utilisé, mais ça existe avec le logiciel Autocad aussi.
                  Les plans sont effectivement partagés sur des sites dédiés par des amateurs, et utilisables sans avoir besoin de maîtriser les logiciels de conception bien sûr.
                  Et Phledge, il arrive que des pièces ou composants ne se trouvent pas dans le commerce. Même Mr Campagnol en parle dans un de ses sujets, c’est dire!

                  1. Pythagore

                    En fait, le marché s’est rendu compte que former tt le monde sur autocad, ca n’allait pas le faire, il y a maintenant des logiciels bcp plus simples qui permettent de faire déjà pas mal de choses, voir e.g. tinkercad, du même éditeur qu’autocad.
                    Perso j’ai déjà testé freeCAD, les débuts sont un peu dur, mais il y a énorméments de vidéos tuto.
                    Sinon il y a des bibliothèques d’objets 3D, ce qui me fait penser qu’un jour, on n’ira plus en magasin, pour les petits accessoires et tt ce qui est en plastique, on choisira ds une bibliothèque et on se l’imprimera. C’est impressionant le nombre d’idées
                    https: //www.thingiverse.com/

                  2. Pheldge

                    « des pièces ou composants ne se trouvent pas dans le commerce. » oui, c’est évident, mais tout le monde n’a pas l’esprit « géométrique » pour construire un plan, même en partant d’un modèle connu qu’on peut éditer facilement en étirant plus ou moins à coups de souris … Et c’est là, qu’un prestataire spécialisé, peut trouver son créneau.

    1. heli0gabale

      Je vois pas trop la différence personnellement, pourtant y’a le mois Amazon Prime en ce moment.
      J’ai commandé un truc y’a pas longtemps, il s’est perdu en Italie avant d’arriver chez moi.
      Temps pris par Amazon : 1 semaine et demie.

    2. Aristarkke

      Les délais habituels d’Amazon ont été facialement allongés sur le site de commande, probablement pour se prémunir des problèmes de délais en tous genres et autres pépins de fonctionnement dûs au Covid, etc…
      Dans ma pratique, il peut se révéler un jour plus long qu’auparavant mais néanmoins plus court que ce qui a été annoncé.
      En fait, amha, le délai lui-même n’est pas un problème du moment qu’il soit annoncé clairement ET tenu. Le client est prévenu et si ce délai ne lui convient pas, il lui reste la possibilité de voir ailleurs si ce sera mieux…
      Je sais question tenue de délai, c’est un combat perdu d’avance surtout si c’est Chronopost ou Colissimo les candidats…

      1. Higgins

        Perso, ce qui m’attire chez Amazon, ce n’est pas tant les délais proposés que le fait de pouvoir y trouver l’introuvable en particulier pour les livres. Dernier exemple en date, le livre maudit écrit par Léon Degrelle, personnage honni en Belgique par ses choix pendant la seconde guerre mondiale (fondateur et chef du parti rexiste, engagé dans la SS, etc,….). Avant le conflit, il était ami avec Hergé. Ce dernier a eu des ennuis à la Libération car il avait gagné beaucoup d’argent pendant celle-ci et qu’il a publié les aventures de Tintin dans le quotidien Le Soir dit Le Soir Volé durant cette période. Dans les années 50, Degrelle, réfugié en Espagne, a écrit et publié un livre sulfureux intitulé « Tintin, mon copain » où il déclare qu’Hergé s’est servi de lui comme modèle pour Tintin. Sorti à 5000 exemplaires, le livre a très rapidement été introuvable. Quelle ne fut pas ma surprise pour le tintinophile que je suis lorsque je l’ai trouvé un peu par hasard et commandé illico presto chez Amazon. C’est évidemment une réédition édité par une petite maison d’édition très marquée (on y trouve « Bagatelle pour un massacre » de Céline). Impossible sans Amazon, sauf à faire de longues et patientes recherches, de trouver ce titre. Pour info, Degrelle, homme doté d’un réel courage physique, y apparaît pour ce qu’il devait être, avant tout un mégalomane de premier ordre.

        1. Dr Slump

          C’est ce que j’aime aussi chez Amazon, en cherchant on peut y trouver quasiment tout ce qu’on veut. Je suppose que c’est facilité par sa taille internationale, une zone de chalandise hors-norme en somme.

          Par contre je mettrais un bémol sur leur neutralité, il arrive que des publications y soient supprimées pour des motifs de bien-pensance tout à fait identiques à ceux employés par les autres GAFA. Renaud Camus en a fait les frais récemment. Jeff Bezos ne cache pas ses accointances politiques…

            1. René-Pierre Alié

              On y trouve « Bagatelles », on y trouve « La France juive »… on y trouve tout ce qui permet de se faire une idée de ce qu’a été la France de ces années-là – quelle que soit l’opinion qu’on pourrait s’en faire, alors que la censure interdit de se faire une opinion. Amazon est, dans ce sens, un espace de liberté qui se réduit toujours davantage, parce qu’i y a des lectures interdites. Maman État surveille les lectures des petits enfants que nous sommes – pour notre bien.

        2. Le Gnôme

          Parler de Degrelle à un libraire, c’est parler hébreu à un Chinois. Il connaissent Bourdieu et fort peu Tocqueville. Au moins chez Amazon, ils ne regardent pas le client en biais dès qu’il demande un ouvrage un peu sulfureux.

          1. Pierre 82

            Petit aparté sur ce cher Léon !!!
            Ceci dit, le personnage était quand même un peu limite. Mon grand-père m’avait avoué avoir voté pour lui en 1932, mais pas en 1936 parce qu’il pensait qu’il devenait fou, et également parce qu’il avait été désavoué par l’Église catholique belge. C’était un mytho complet, mais qui n’a pas manqué de courage physique. Aller combattre les soviétiques sur le front de l’est demandait, reconnaissons-le, un vrai courage, et il ne faisait pas semblant.
            Il est absolument impossible d’étudier sereinement le personnage, et à mon avis pour longtemps encore. Rappelons-nous qu’en France, jusqu’après la dernière guerre, il était compliqué de débattre de Napoléon sans que les historiens ne finissent par se lancer des noms d’oiseau…

        3. Theo31

          C’est sur Amazon que j’ai trouvé Les mauvais comptes de Vichy et le livre de R. Ginouvès sur la Macédoine antique, pas à la Fnac ou n’importe quel libraire de quartier. On trouve de bonnes choses en histoire ancienne sur Rakuten.

          J’avais trouvé un libraire intéressant en ville, je n’ai jamais pu mettre les pieds dans sa boutique, C’est tout le temps fermé ou le bonhomme est en vadrouille. Il ne répond même pas aux mails.

          Ensuite ça vient chialer parce que les types se font tailler des croupières par les gros fournisseurs. Qu’ils crèvent. Je n’ai pas besoin d’eux.

          1. Pheldge

            et comment que tu l’as trouvée, « la macédoine antique » du Papet ? des légumes antiques servis avec de la mayonnaise antique, moi, je me méfierais … 😉

            1. Theo31

              J’étais à Thessalonique il y a deux ans. Très belle ville, plus jeune et plus dynamique qu’Athènes. J’y ai fait mon plus beau cliché de coucher de soleil de tout mon séjour Au moment de partir, j’ai été boire un café dans une boutique tenue par une femme d’une incroyable beauté. Tel un Ulysse cherchant sa Pénélope, j’aimerai y retourner un jour. Le site de Vergina était fermé et ses magnifiques collections avaient été retirées du musée archéologique, qui est un des plus beaux de Grèce.

  10. P&C

    Rappelons que les taxounettes sur les locaux commerciaux et le montant ahurissant des baux commerciaux ne vont pas inverser la tendance.

    Petit exemple : je cherchais du matos pour le GN qui devait avoir lieu en Juin de cette année. Je tombe sur de sympathiques boutiques en ligne, proposant du bon matos à des prix correct, en plus des matos canadiens.
    En discutant avec d’autres participants de ce GN, j’apprend la combine : 1 local physique dans un bled paumé histoire de ne pas payer un max de taxes (je n’y connait rien, mais apparemment on est obligé d’avoir un magasin pour vendre dans ce pays), et pour 99,99% de la vente, Boutique en ligne + amazon.

  11. MCA

    C’est curieux de toujours mettre en avant Amazon alors que je trouve qu’Ebay est plus puissant dans certains secteurs et notamment permet d’acheter directement en Chine pour bcp moins cher qu’Amazon..

      1. Aristarkke

        EBay a été créée par un Grançais, certes aux Amériques mais tout de même. Cocorico comme avec le dernier prix Nobel attribué à la Grançaise qui bosse pour une boîte helvétique en Teutonie à moins que ce ne soit l’inverse, sur d’abominables projets rigoureusement interdits de ce côté-ci du Rhin. N’empêche !

  12. René-Pierre Alié

    Le grand reproche fait à Amazon est qu’il paye peu d’impôts. Plutôt que de chercher à faire rentrer du fric en taxant Bezos, je virerai un gros paquet des inutiles qui pérorent à la chambre, au gouvernement et dans la fonction publique. Je suis sûr que le contribuable français s’y retrouverait.

    1. Batistouta

      Ce qu’il faut dire surtout c’est que c’est un reproche d’une stupidité économique crasse puisque Amazon, pas plus que n’importe quelle entreprise, ne paie d’impôts. Une entreprise ne paye pas d’impôt, jamais, nulle part.
      Ceux qui paient les impôts ce sont les salariés, les fournisseurs, les propriétaires de l’entreprise, les actionnaires, les clients et les consommateurs.

      Les taxes sur les entreprises ont été inventées pour pouvoir augmenter la pression fiscale en camouflant (plus ou moins bien) le fait que les taxes sont payées par les individus. C’est pour ça que moi je suis pour la suppression totale et l’interdiction absolue des taxes sur les personnes morales.
      Ça permettrait par ailleurs d’arrêter que les gauchistes continuent à avoir ce genre d’âneries à la bouche selon lesquelles les entreprises ne paient pas assez ou trop d’impôts selon comme ça les arrange.

      1. MCA

        Oui, il y a comme ça des vérités qui ne ressortent pas de prime abord; probablement à cause du conditionnement social et de l’habitude.

        Certainement une illustration du principe :  » répétez 1000 fois un mensonge et il le finira par devenir une vérité ».

        Qu’un visionnaire viennent à les mettre en lumière et brusquement elles crèvent les yeux.

        J’en connais une autre tout aussi contre-intuitive :

        On entend dire en permanence que les gens cherchent du travail; en réalité ils ne cherchent pas du travail mais du fric pour pouvoir subvenir à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs proches.

        Qu’ils trouvent un autre moyen pour se procurer du fric et ils cesseront de chercher du travail.

        Ceci qui ne signifie pas que la société n’ait pas besoin d’une certaine dose de travail pour que ses membres vivent en harmonie, mais il s’agit d’un autre problème.

        Définir clairement un problème n’est-il pas la meilleure approche pour cerner les moyens à mettre en oeuvre pour le solutionner?

        Maintenant prétendre taxer les d’entreprises relève de la malhonnêteté intellectuelle alors qu’affirmer que les gens cherchent du travail ressemble plutôt à une erreur de jugement.

        1. Higgins

          Et puis, il y a une nette différence entre emploi et travail. Dans le premier cas, le travail n’est pas nécessairement présent. Beaucoup de personnes recherchent avant tout un emploi. Quant à travailler !!!

          1. MCA

            Major,

            il faut lire le livre de David Greaber – Bullshit jobs

            Pratiquement la moitié des personnes interrogées affirment que leur boulot ne sert rien et que la société qui les emploie pourrait très bien s’en passer.

            On pourrait croire que cette inutilité ne concerne que le secteur public, et bien non, il s’applique à nous démontrer que les entreprises privées sont également atteintes car ils servent à justifier une pyramide dont toutes les strates, chef compris, ne tiennent pas du tout à perdre leur rente.

            Ce bouquin au titre provocateur fait un distinguo décalé et comique entre « Jobs à la c*n » et « job de m3rd3d3 »

            Ce bouquin écrit avec un humour savoureux est une cure de fraîcheur qui détonne dans le ronron covidesque ambiant.

            Franche rigolade garantie !

            1. Opale

              Anthropologue décédé récemment…

              Les bullshit jobs se développent beaucoup dans les entreprises privées, et j’ai des exemples à la pelle, par exemple dans l’informatique, créant une bulle salariale qui, en cas de crise (tiens, comme un Covid, par exemple), pète à la gueule et on se retrouve à sabrer des dizaines de milliers de postes de managers, team leaders, etc. Tiens, ces gens-là n’étaient donc pas essentiels, eux non plus ? :/

            2. Grosminet

              En ce qui concerne la présence de sert-à-riens dans le privé, c’est partiellement vrai : oui dans les grosses boites, mais il ne faut pas oublier que la très grande majorité des employés le sont dans des petites structures qui ne peuvent pas se permettre ce luxe. Donc on peut dire qu’en pourcentage les bullshit jobs sont beaucoup plus rares dans le privé que dans le public.

            3. Pythagore

              Mon père avait un métier, moi j’ai un travail, la nouvelle génération a des jobs. Cela marque l’attachement de plus en plus faible à son activité professionelle, la généralisation de l’incompétence et de l’interchangeabilité.

      2. John John

        @Batistouta, je ne suis pas d’accord avec vous. De mon point vue, c’est parce que le nombre de personnes morales est moindre quant à celui des personnes physiques que les premiers sont fortement taxés.
        C’est plus facile à contrôler.

        C’est ainsi que l’entreprise, la personne morale, paie les charges dû par l’employé à l’état et non l’employé lui-même.

        En revanche, j’aime bien votre réflexion sur le fait que les impôts sur les benef soient en fait des impôts sur les actionnaires mais payés par l’entreprise.

        Derrière les impôts, les charges et les taxes, il y a la respiration fiscale: pour le bon financement de celui-ci, il est important qu’il ai des rentrées d’argent mensuelles et annuelles.

        Bref. Si je vous partageai mes recherches, cela vous ferai sourire ::))

        1. Pheldge

          revenez à l’entreprise de base : un patron seul puis un patron avec un salarié, ça sera plus clair pour comprendre qui est prélevé, sur quoi, impôts et taxes, charges sociales … parce que tout ça étant reporté dans le prix des marcha,dises est au final payé par le client !

  13. Jacques Huse de Royaumont

    Il est tout de même déconcertant de reprocher à Amazon de faire ce que la loi permet. Tout devient interdit, même ce qui est autorisé.
    Plutôt que de hurler comme des putois dans une savonnerie, nos dirigeants devraient plutôt s’interroger sur la pertinence d’un code des impôts un peu trop compliqué pour pouvoir s’adapter aux évolutions du monde.
    Mais une fiscalité plus simple veut dire moins de personnel nécessaire au ministère dont moins de sous-fifres à tourmenter pour les énarques.

    1. Husskarl

      Une fiscalité plus simple veut dire moins de petites magouilles et surtout l’apparition des taux réels. Une flat tax à 65%, ça passerait mal, voyez-vous…

      1. heli0gabale

        Flat tax au taux laissé entre les mains des régions pour se financer.
        TVA à 3 % pour financer l’Etat.
        Le reste poubelle à tout jamais.
        Ça c’est de la réforme.

        1. Husskarl

          Trop radical donc aucune chance. Déjà si le système de flat tax pouvait être appliqué à tout avec disons un taux de 10%, on aurait fait un grand pas.

      2. Aristarkke

        L’Etat et les fonx obligés de devoir se restreindre dans la dépense ?
        Quelle horreur !
        Faut être ultra-néo-liberal-avancé pour rêver de pareilles dystopies ?

    2. durru

      Sans oublier qu’un code des impôts (et du travail, au passage) plus épais protège mieux les copains du capitalisme de connivence, qui ont moins de soucis à se faire pour leur mise en concurrence par des petits nouveaux…

    3. Aristarkke

      Tout devient interdit, même ce qui est autorisé.
      Définition du droit soviétique selon Winston C. Himself !
      Pour lui, en Grance, tout était permis, même ce qui était interdit…
      Cela a bien changé… 😥

    4. MCA

      @Jacques Huse de Royaumont 20 novembre 2020, 11 h 35 min

      « Il est tout de même déconcertant de reprocher à Amazon de faire ce que la loi permet. »

      Tu n’as jamais entendu parler de la notion « d’abus de droits »?

      Autrement dit c’est tellement le boxon dans les lois que les juristes s’y perdent et les avocats s’en régalent.

      Face à cette situation ubuesque les politiques mus par l’unique soucis de sauver le racket n’ont rien trouvé de mieux que de rendre répréhensible le fait de s’appuyer sur une loi planquée dans un coin pour se défendre.

      Fallait l’inventer celle-là, et ils n’ont pas hésité à le faire !

      Aux dernières nouvelles ça ose tout…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Si, j’avais déjà entendu parler de la notion d’abus de droit, trouvant d’ailleurs le concept un tantinet foireux…
        De plus, il ne semble pas s’appliquer à tout le monde : empêcher les gens de travailler et les assigner à résidence, ça ressemble à un abus de droit, non ?

        1. MCA

          Et voilà, encore un qui vit au pays des bisounours et n’a pas bien saisit l’esprit de la loi :

          Une loi est faite pour permettre au système gouvernemental de te contraindre et non pas pour te permettre de te défendre.

          Plus simplement dit :

          En théorie tu crois avoir des droits, mais dans les faits tu n’as que des obligations.

          Les trois premières obligations étant de te taire, de courber l’échine et de raquer.

  14. laure Fritte

    Lecteur de Libé a un euro pour deux mois, j ai acces a des articles impayables ( a part l euro susdit). Sur le sujet, interview de syndicalistes SUD et CGT. Amazon : «Le sureffectif à l’approche des fêtes empêche la bonne mise en place de la distanciation sociale» 18.11.
    Le sureffectif c est mal pour ces syndicats. Car cela pose des problemes de santé. Et qu est ce que vous proposez, demande le/la journaliste ? Une augmentation horaire et une prime.
    C est un sketch.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Normalement, pour combattre le sureffectif, il existe une solution simple : diminuer les effectifs…
      On me souffle que ce n’est pas l’idée de la CGT.

    2. Pierre 82

      Je voudrais quand même rappeler que dans les entreprises où on trouve des open space, ce sont les syndicats qui ont œuvré pour que l’ambiance y devienne invivable, dans un atmosphère paranoïdo-surréaliste. Ce sont eux qui ont exigé « pour protéger le personnel » une surveillance généralisée (dont ils se sont arrogé le droit de jouer les kapos) des ports de masque très stricts, même pour une personne seule dans une pièce, avec pif bien en-dessous 24/24, qui ont exigé qu’on place des caméra dans les couloirs pour surveiller les gestes barrière, et qui dénoncent les récalcitrants à la direction. Voilà à quoi jouent les syndicalistes. A la libération, il faudra s’en souvenir.

  15. Ben

    Ma femme qui vit aux USA ne jure que par Amazon et son service Prime….elle reçoit ses paquets au lobby et les récupère en revenant du travail….Amazon a une image de sérieux et d’efficacité, mais aussi de prédation à l’instar de Walmart. Cette autre image confère un contre pouvoir à la marque Amazon pour tous ceux qui veulent uniquement développer le circuit court ou commercer avec des structures plus familiales, chacun son choix. Amazon est une oeuvre de logistique que même Jules Verne n’avait pas imaginé.

    1. Balar Gazon

      Il parait que la SNCF pactise avec l ennemi et va mettre des casiers AMZN, si pratiques, dans les gares. J attends la réaction médiatique et le rétropédalage….

        1. Aristarkke

          J’ai répondu ne pas savoir parce que je n’utilise le train que très exceptionnellement quand, vraiment, je ne peux faire autrement.
          Sinon, il s’en trouve aussi dans les grandes stations services de Total.

  16. taisson

    H.S. ,mais peut être pas tant que ça !
    un titre d’article sur le Figaro:

    « Face au reconfinement, la santé mentale des Français préoccupe le gouvernement »

    Pour moi, et pas mal d’autres, ce serait plutôt:
    Face au confinement, la santé mentale du gouvernement préoccupe les Français !!
    Mais bon…

    1. MCA

      Tout espoir est permis, ils viennent de s’apercevoir que les français existaient .

      Encore un petit effort et ils vont s’apercevoir que les politiques sont à leur service.

      On progresse…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Castex s’est rendu compte que sa secrétaire lui a mis deux sucres dans son café au lieu d’un.
        C’est à des événements de ce genre qu’on s’aperçoit brutalement que tout fout le camp.

    2. Courtial

      Oh vraiment quelle surprise, enfermer les gens chez eux en les empêchant de faire ce qu’ils veulent et de voir leur famille et leurs amis les rend malheureux et dépressifs (et souvent aussi malade). Interdire à ces mêmes gens de travailler, mettre en danger leur travail et donc à plus ou moins brève échéance leur capacité à maintenir leur niveau de vie les rend stressés et suicidaires.

      Vraiment qui aurait pu voir venir ça ? C’est maintenant qu’ils s’en préoccupent ?

      J’espère qu’un jour cette brochette de tartuffes à roulettes aura le sort qu’elle mérite.

    3. Dr Slump

      On peut compter sur Véran pour prescrire une obligation de footing journalier…

      Mais blague à part, l’équipe de Macron se distingue par cette capacité à reprendre à leur compte les alarmes lancées par des personnalités indépendantes, et de se prétendre concernés par les problèmes qu’ils ont eux-mêmes causés.
      La mauvaise foi de ces empaffés est sans limite.

      1. MCA

        En effet, les historiens auront matière à analyse…

        Plus sérieusement, qq1 aurait-il entendu parler de Sybeth?

        Ses interventions lors de « confinement 1 » égayaient mes soirées de franches rigolades, ne serait-ce qu’avec la couleur de ses pyjamas et le burlesque de ses clowneries.

        A présent avec Véran le tristounet et ses costards couleur muraille, c’est d’un morose à pleurer !

        1. Citoyen

          Dit en langage « politiquement correct » :
           » elle a refusé plusieurs propositions pour devenir ministre déléguée, Sibeth Ndiaye a simplement dit vouloir se « consacrer à [sa] famille, [ses] proches ».  »
          Mais « en même temps », on en apprend des choses …, le monde est bien petit … :
          « Le départ de cette ancienne strauss-kahnienne, proche de Claude Bartolone, marque aussi la poursuite de l’éloignement du noyau historique qui a entouré Emmanuel Macron dans la conquête du pouvoir (Ismaël Emelien, Sylvain Fort, Benjamin Griveaux…) et dont le rôle en vue de 2022 est toujours entouré d’incertitude. »…….. ?
          Eh oui, la Sibête traînait déjà dans les pattes , pardon, dans le sillage de DSK !… comme le Grivois !… Avant de se maquer avec le micron …
          https:/ /www.20minutes.fr/politique/2816867-20200707-remaniement-absente-nouveau-gouvernement-sibeth-ndiaye-quitte-politique

        2. Citoyen

          Sinon, faut pas croire, elle n’a pas disparue des radars …. :
          https:/ /www.rtl.fr/actu/politique/sibeth-ndiaye-desormais-chargee-d-identifier-les-futurs-talents-de-larem-7800693491
          Même Contrepoints !… L’a honorée d’un article …. C’est dire !….:
          https:/ /www.contrepoints.org/2020/09/27/380920-sibeth-ndiaye-le-talent-recompense

  17. badin26

    Il m’est arrivé plusieurs fois de commander des objets en Allemagne. Les entreprises allemandes, au lieu de développer un service d’envoi avec toutes les difficultés qui y sont liées, ont décidé de profiter d’Amazon et de son savoir-faire. C’est donc par Amazon qu’on passe pour commander – et se faire livrer -. Pourquoi nous entêtons-nous à vouloir utiliser des solutions qui fonctionnent mal (la Poste qui, jusqu’à la crise du Covid était une des rares entreprises qui était largement au-dessus des équivalentes en Europe) au lieu de profiter de spécialistes qui sont capables de livrer n’importe quoi, n’importe où et dans les temps prévus? Au lieu de combattre, utilisons les capacités offertes et nous avancerons plutôt que de nous enfermer dans nos éternelles taxes destructrices d’emplois. Taxes qui, de plus, tuent l’économie de marché en finançant à fonds perdus pris sur celles qui sont bénéficiaires des activités qui feront, de toutes façons, faillite!
    Ce qui permet de couler toute l’économie d’un seul coup!

      1. Grosminet

        Hum, on a pas du fréquenter les mêmes allemands… J’ai pas beaucoup d’expériences, donc je ne voudrais pas généraliser, mais j’ai eu affaire à DAIMLER ou OPEL, et dans le genre butés je suis tombé sur des bêtes de concours;

        1. Dr Slump

          Oui, j’allais le dire. Plutôt que pragmatiques, je dirais que les allemands sont méthodiques, et d’une façon parfois tellement inflexible qu’ils en deviennent bornés, pour ne pas dire arrogants.
          Ce sont les britanniques qui sont plus pragmatiques.

          1. Grosminet

            + 1 pour les angliches, encore une fois pas beaucoup d’expériences mais j’ai eu affaire à des gens très ouverts et très flexibles : pour eux peu importe la solution technique choisie dès lors que le résultat est là.

    1. Courtial

      « Taxes qui, de plus, tuent l’économie de marché »

      Je suis de plus en plus convaincu que c’est leur but conscient. Avant je pensais qu’ils étaient juste des parasites qui essaient de tirer le maximum de leur hôte, mais cette année c’est devenu très clair que tout ce qui les intéresse c’est d’avoir plus de pouvoir, et donc que détruire l’économie de marché n’est absolument pas un problème, au contraire.

      En revanche ils se font sûrement des illusions sur leur propre capacité à rester au pouvoir une fois qu’ils auront réussi, ils se feront exterminés et remplacés par des bien plus méchants qu’eux.

      1. Theo31

        Le but, c’est la queue avec des tickets de rationnement. Même pas besoin de chaines pour tenir la popualtion en laisse. Pétain serait fier de son poulain.

        1. petit-chat

          Le Maréchal Pétain a mis en place les tickets dits « de rationnement » pour que chaque Français profite des mêmes possibilités de se nourrir, indépendamment de sa fortune ou de sa position sociale.

          1. René-Pierre Alié

            Comme aujourd’hui, certains étaient rationnés plus que les autres. L’égalité entre par le porte, l’inégalité rentre par la fenêtre, et c’est bien normal, parce que l’égalité, ça n’existe pas, quoi qu’on fasse.

  18. petit-chat

    …nos ridicules pétitionnaires feraient mieux de réclamer une réouverture des magasins, un abaissement des contraintes administratives, des charges sociales délirantes et des impôts mortifères qui bousillent tout le pays
    C’est beau comme du h16 ! J’adore.

  19. Theo31

    Combien de suicides chez Amazon contre combien dans la police ?

    Quand un employeur fait aux salariés le quart du dixième de ce les chefs de services font aux fonctionnaires, il finit au tribunal.

  20. glot

    Alors qu’on ignore encore la mise sur le marché du vaccin.Une adjointe d’Anne Hidalgo tient, aujourd’hui, une conférence de presse pour annoncer que 40% des parisiens pourront être vaccinés dès janvier 2021.
    Du grand n’importe-quoi socialo, pour faire plaisir aux teuffeurs ! ! !

    1. Pierre 82

      Un connard. Ce Guillaume Pelletier n’a jamais rien fait d’autre dans sa vie que de la politique (en commençant par le FNJ, d’ailleurs). Comment peut-on imaginer une seule seconde qu’un apparatchik puisse mener une politique de « droite forte ». C’est juste une étiquette pour tenter de capter un marché de niche, il n’y a pas l’ombre d’une conviction là-dedans. Il n’y a rien à attendre d’un politicard professionnel, même s’il est plutôt jeune.

  21. Bruno Richard

    L’article est tout à fait intéressant mais, en revanche, je me demande pourquoi les commentateurs sont aussi uniformément haineux envers les « socialos » et la « Macronie » (que je n’estime pas particulièrement)… Il n’y aurait donc, parmi tous ces petits génies qui ont tout compris des enjeux du capitalisme et de la politique de ces 40 dernières années que des schizophrènes qui ont oublié qu’on avait la droite la plus con du monde (dixit le gauchiste notoire Le Luron !) ?… Et que le plancher a été largement repoussé avec Sarko – le Ségolène de la droite – Coppée, Wauquiez, Morano, sans parler d’autres azimutés comme Dupont-gnangnan…

    1. Ah parce que vous croyez que ceux que vous citez sont de droite ? Ou ultralibéraux aussi tant que vous y êtes ?!
      😆 C’est très drôle ! 😆

      1. pabizou

        Allons patron, il sont presque autant de droite que Le pen, c’est pour dire . Par contre j’ai lu un article du maire de Cannes plutôt étonnant, je crois que même contrepoints en a parlé .

        1. Pierre 82

          Il existe sans doute des politiciens dits de droite qui sont libéraux. Comme les poissons volants, qui existent aussi, ils ne constituent cependant pas la majorité de l’espèce.

        2. Aristarkke

          « presque autant de droite que Le pen »
          Vous parlez de Marine Le Pen, sans doute, dont le programme économique ferait presque honte à Méluche.
          Le père naviguait bien davantage à tribord.

          1. René-Pierre Alié

            C’est bien entendu. La fille a trahi le père, et dès lors a trahi tout le mouvement créé par le père. Pourquoi est-ce que je mets, dans « Légitimes défenses », la féminisation des esprits au centre de nos problèmes ?

      2. Theo31

        Rhoo patron, Segolene et Mechancon ont été ministres de Chirac. Hirsch, Lang et Kouchner ont eu un maroquin avec Sarkozy. La droite mongaullienne socialiste honteuse dans toute sa splendeur.

    2. Dr Slump

      Pour ça vous prêchez des convaincus. Sujet largement débattu au fil des articles de ce blog.
      Haineux? Allons bon! Et quand bien même ce serait le cas, qu’on aurait de bonnes raisons de l’être.

    3. Pheldge

      @ Bruno Richard : « il y a en France, deux partis socialistes, dont l’un s’appelle la droite ! » Maurice Druon
      J’ai mis un lien vers une proposition de Guillaume Pelletier qui se revendique, « la droite forte », elle aurait toute sa place chez LFI, le reste de son site est du même tabac : interdire, contraindre, taxer, puis subventionner ses clients …

    4. bob razovski

      Ah… la haine. Mot valise bien pratique encore une fois. Un seul conseil, plongez vous dans les articles de ce blog et vous comprendrez qu’ici, l’antagonisme droite/gauche n’existe pas. Une fois ceci assimilé, laissez au vestiaire les éléments de langage médiatiques formatés pour penser par procuration et hop, ça va bien se passer.

        1. Grosminet

          Le goudron et les plumes ? C’est à dire utiliser un produit pétrolier que c’est qui tue la planète et des plumes extraites de gentilles petites volailles innocentes ! Espèce de facho !
          La corde c’est écolo, réutilisable et recyclable en circuit haut et court, bref c’est moderne…

    5. kekoresin

      Nous ne sommes pas haineux mais plutôt en ce qui me concerne « rageux ».

      J’aime à fantasmer le retour à quelques traditions du moyen-âge telle la roue ou encore le garrot, pour en faire gouter ces progressistes débiles qui pourront ergoter sur le sexe des cisgenres quand on leur cassera les pattes au bâton clouté. Macron et sa bande de malfrats partouzeurs démocratiques est en train de tuer le pays sous les oripeaux européens du grand sanatorium. Comme dirait mon voisin à col roulé « en tout cas j’aimerais pas être à leur place au gouvernement ». Ouais ben Dugland de la Founerie, je préfère être du côté crosse que canon, et ces putains au pouvoir n’hésitent pas à donner de la crosse quand les munitions viennent à manquer.

      Et puis mon p’tit Bruno, les autres baltringues que tu cites mérites tous une mort encore plus lente et dégradante. Tous des psychopathes, tous des menteurs, tous des profiteurs. Tous ces bons à rien, mauvais à tout et mauvais tout court sont responsable de l’inextricable bordel qu’est devenu ce pays, tous ont fait grossir l’immonde blob administratif pour les écraser tous et dans la graisse les étouffer. Tous ces pique-assiettes professionnels, tous ces pères et mères Noël distributeurs d’argent des autres, tous ces créateurs de petits recoins chauds où ils peuvent aller se réfugier en cas de tempête électorale, à 10.000 roros mensuels moyennant un passage de temps en temps à Mescouilles TV pour pleurnicher sur le petit commerce et toutes ces charges qu’ils ont eux-mêmes cautionnées et qui étrangles les indépendants.

      Oui, ça fait 40 ans de socialisme de gauche ou de droite qui nous enculent à s’en faire exploser les valseuses. Ce sont eux les responsables du merdier actuel. Ils ont fait de ce pays un cloaque à ciel ouvert rempli de pauvres français et de migrants, sur lesquels les hipsters et autres suceurs de puissants pissent du haut de leur perchoir, coupette de champ à la pogne. Tous ces fondus du chibre fiscal géant pour satisfaire leur position sociale, leur soif de pouvoir sur autrui, leur train de vie, tous méritent le pal en mode brochette chez Momo.

      Voilà pas de haine donc, juste une furieuse envie de bûcher collectif au bon vieux fioul lourd histoire de bien les faire chier avant de rejoindre leurs prédécesseurs dans l’enfer des prétentieux.

        1. petit-chat

          Mouais… H16 a attendu que HB clabote avant de faire une anthologie.
          Et je ne tiens pas à ce que Kekoraisinedepin passe l’arme à gauche ((putain, la honte !) pour que sa prose quasi hseizienne passe à la postérité.

      1. Theo31

        En parlant du bordel ambiant, hier, contrôle des ausweis des automobilistes pendant que des prostituées essayaient de leur vendre leurs charmes.

        Confinement oblige, une grosse manif des habituels braillards subventionnés a bien sûr dégénéré.

        Je ne sais plus s’il faut rire ou pleurer.

  22. zelectron

    msg de Frédéric Duval – Directeur Général d’Amazon extrait
    Plus de 11 000 petites et moyennes entreprises basées en France nous font confiance pour vendre leurs produits. Elles ont exporté pour plus de 350 millions d’euros en 2019 et créé plus de 13 000 emplois en France. Nous vous invitons à les découvrir, comme Marbotic à Bordeaux, qui exporte ses jeux pour enfants en Europe ou l’entreprise familiale Ducs de Gascogne, qui s’est lancée dans le e-commerce il y a trois ans sur notre boutique des producteurs.

  23. lxy

    Histoire vécue . Je cherchais à acheter un arceau de jardin. Je vais sur le site du Castorama les plus proche, à 10 km de chez moi. leur site indiquait qu’il y avait 2 exemplaires en stock de l’unique modèle proposé. Je fais mon attestation dérogatoire. Je prends ma petite auto pour aller chez Casto. Je vais dans le rayon. je ne trouve pas le produit.J’attends une demi-heure pour qu’un vendeur soit disponible pour lui demander où se trouve le produit.Ah y’en a plus! Je refais 10 km pour rentrer bredouille à la maison. J’interroge Amazon…qui vend une quantité phénoménale de ce type d’articles à tous les prix .J’en choisis un , passe ma commande en quelques minutes . Je suis livré trois jours après, à la maison, bien au chaud.
    Moralité: rien ne peut enrayer la marche inexorable de la vente sur Internet. C’est inéluctable! J’ajoute un avantage supplémentaire pour Amazon: si le produit ne vous convient, vous pouvez le retourner, sans donner d’explications et il vous est remboursé quelques jours plus tard.

    1. bob razovski

      Bref, vous avez pollué avec votre voiture et vous vous êtes soumis au grand Kapital apatride…Tout ça parce que vous avez un jardin. Une seule solution : interdisons les jardins 😉

    2. Pheldge

      c’est déjà un propriétaire, donc un salaud de capitaliste, en plus il pollue, qu’il va nous tuer la planète, qu’on doit la sauver, et le plus abominable, il vient s’en vanter ! Criminel d’assassin !

    3. Le Gnôme

      Le Cerfa autorisant l’achat d’arceaux de jardin a t-i été convenablement rempli, déposé en mairie pour que celle-ci donne son aval et transmis aux services fiscaux pour l’établissement de la taxe sur les arceaux de jardin ?

      1. MCA

        Bonne question.

        Je pressentais comme vous une intention sournoise d’échapper au paiement d’une taxe justifiée sur les arceaux de jardin; taxe démocratiquement votée après moult amendements par nos parlementaires responsables et visionnaires.

        Honte à lui !

                  1. MCA

                    Allez-y les deux zouaves défoulez-vous.

                    En tous les cas quand vous poussez la chansonnette vous n’êtes pas avares de couacs!!! :o)))

                    https:/ /www.youtube.com/watch?v=TOzyPYpFd7I&list=RDTOzyPYpFd7I&index=1

      1. Marcello Biondi

        Je confirme, il me faut faire 30km pour trouver des magasins potables. A part auchan ou je trouve 2 ou 3 babioles mais autrement c’est la misère. Seul reproche que je fait Amazon c’est leurs colis façon tacos où on voit parfois ce qu’il y a dedans.

        1. Aristarkke

          Normalement, Amazon le signale. Pour ce qui est de ce qu’elle envoie en contrôlant la chaîne d’acheminement après commande, c’est toujours en colis opaque. Et avec des colis qui ne peuvent pas être ouverts sans destruction partielle visible de l’enveloppe.

  24. Marcello Biondi

    Une dose de communisme plus une dose de théorie du complot:
    https:/ /www.rtl.fr/actu/economie-consommation/les-infos-de-6h30-amazon-la-petition-noel-sans-amazon-piratee-par-jeff-bezos-7800925891

  25. Dr Slump

    Petite sociologie du quotidien:

    Et la haine du cycliste, hein, qui parlera de la haine du cycliste? Figurez-vous que des piétons ont le culot de marcher, avec leurs jambes, sur les pistes cyclables tracées sur les trottoirs, et quand les cyclistes crient « PARDON! » en arrivant derrière eux pour leur signaler impérieusement qu’ils doivent s’écarter de leur chemin, ces vils manants ont en plus l’outrecuidance de répondre que le trottoir est assez large pour leur passage, qu’il leur suffit de dévier un peu leur trajectoire.
    Il ne manquerait plus que les cyclistes soient obligés de rouler sur la route, non mais franchement!

    Ma réponse de piéton: quand on dessinera des coqs sur les trottoirs, vous vous mettrez à faire la poule?

    1. MCA

      Je suis souvent frappé de constater la qualité des pistes cyclables en y marchant vs les trottoirs défoncés que les piétons devraient emprunter.

    2. kekoresin

      Je mets une bonne clacade dans le fraisier, juste sous le petit casque rose de minou fait du vélo, et je me fends d’un « tu as mon PARDON car je suis magnanime avec les pédales »

    3. Pythagore

      Encore un histoire de trottoir: cette semaine, je double par la gauche une vielle qui marmone « et la distanciation sociale », la vielle en question se tenait sur la gauche du trottoir, son chien en laisse, sur la droite le long du mur, sur un trottoir d’au moins 3 mètres de large, à peine possible de passer……

      1. René-Pierre Alié

        La crise comme révélateur… Révélatrice surtout des envies refoulées d’exercer une autorité. Cela touille la vase qu’il y a dans certains esprits humains, et la merde remonte. Guy de Maupassant le disait de façon plus élégante : « La bêtise latente se dégage. »

  26. Marie39

    Très bon article. Entièrement d’accord sauf pour… les boules à commander par internet : Cela fait 9 mois que nous les avons à la maison en écoutant les infos !

  27. Hagdik

    C’est absolument scandaleux.
    Confinés avec mon épouse, tous les deux positifs au Covid communiste chinois, notre médecin nous a prescrit le traitement du Professeur Raoult avec un suivi des paramètres de santé.
    Il me fallait un oxymètre numérique.
    Trouvé en 2 minutes sur AMAZON (horreur), instrument de qualité garantie 5 étoiles à un prix défiant toute concurrence (RE- HORREUR).
    Commandé mercredi soir, je l’avais dans ma boîte aux lettres jeudi midi ! C’est un scandale éhonté !
    La France socialiste ne peut se protéger d’AMAZON que d’une seule façon : en l’interdisant ! C’est évident !

  28. Grosminet

    « par les éternels moteurs du socialisme le plus crasse, à savoir la xénophobie, la jalousie et l’inculture. » Patron, pour parfaire la description du socialisme, vous avez oublié la malhonnêteté intellectuelle.

  29. Murps

    La marque « Des Caquelons » boycotte céniouizes à cause de son « discours de haine »… Plus de spots publicitaires de cette marque sur cette chaîne.

    Un monde de fou où des entreprises en boycottent d’autres pour des raisons idéologiques.
    Quel abominable bazar.

    Moi aussi, j’ai beaucoup réfléchi : je suis contre la guerre, les maladies et la méchanceté.
    Mais les leçons de vertu de l’entreprise « à fond la forme » me donnent le frisson.

    1. Pierre 82

      Quand vous dites « des caquelons », il s’agit surtout des gars qui travaillent dans le service communication de la boîte. Ce genre de service est généralement une pépinière de bobos caricaturaux, qui parlent certainement en langue inclusive. Des réunions dans ce groupe doivent ressembler à un sketch de Karim Duval (un des rares humoristes qui me font pisser de rire)…
      Bref rien d’étonnant que dans une telle constellation d’intelligence et de créativité surgissent des idées progressives et transgressives comme celle de boycotter C-news. Le directeur financier n’en a probablement rien à foutre…
      En fait, on a un système qui s’auto-entretient pas mimétisme et conformité à front de taureau.

        1. Pierre 82

          Dieudonné est un peu plus que « digne d’intérêt ». Gaspard Proust, je ne le suis (du verbe suivre) pas vraiment, je ne sais pas ce qu’il a produit récemment.

              1. Pheldge

                Pour réussir une sodo, il faut deux choses : de la propreté, un lavement préalable, et du lubrifiant (remember l’usage du beurre, par Marlon Brando dans le chef d’oeuvre du cinéma « last tango in Paris » ). C’est pas moi qui le dis : le copain aurait du regarder ça, avant 😉

    2. Dr Slump

      Résultat des pressions de l’association lucrative à but néfaste « Sleeping Giants ». Terrorisme idéologique financé par des intérêts loin des préoccupations humanistes affichées.

    3. Marcello Biondi

      Chez cacathlon ils devraient s’informer un peu de l’actualité française, depuis 2010 ceux qui véhiculent la haine, qui decapitent, qui abattent des français sont loin d’être des journalistes de Cnews ni les personnes faisant partie de leur audimat. Ils ont le point commun de prier tournés du même côté. C’est cocasse de voir cacathlon essayant de défendre la population qui vole le plus dans ses magasins. Je n’achetais déjà pas leur matos de sportif du dimanche, je me cantonnais d’acheter des textiles pour mon gosse. Le peu d’euro que je leur filait, maintenant par principe ils ne les verront plus.

    4. pouf pouf

      Quand la marque qu’on commercialise affiche fièrement SODOMY sur tous ses articles, on peut tout de même se douter vaguement de quelque chose…

  30. kekoresin

    Perso, je commande chez Ali Pastroexpress. Pas de frais de ports et quitte à acheter chinois, autant le faire sans les charges du mammouth français qui piétine et encorne, mais qui finira dans la tourbière.

    Le petit commerce dans tout ça? Bien fait pour sa gueule. Ces couillons se laissent uriner dans les yeux, protestent mollement devant les caméras des médias de milliardaires, disent merci pour la perf fiscale avec une aiguille rouillée, subissent les dents acérées des gentils collecteurs-promoteurs de la solidarité forcée, puis se suicident comme des sous-merdes donnant par là même raison au tortionnaire et condamnant sa progéniture à régler l’ardoise d’une vie de soumission.

    Quand les commerçants iront extirper quelques représentants de la CCI ou des URSSAF pour leur mettre des torgnoles avant d’y foutre le feu, là j’irai pousser la porte des boutiques. En attendant, je consomme chinois!

    1. Marcello Biondi

      Seul reproche que je fait à Ali rapide c’est leur livraison par la compagnie colis express. Il y a beaucoup de pertes et ça me limite à acheter des articles pas trop onéreux. Dommage j’avais repéré un téléphone sympa avec un bon prix au black friday mais force est de constater que je passerai par amazon en relais colis, cela me permettra d’inspecter le colis avant de le récupérer.

      1. kekoresin

        Et bien jusque là RAS. Tous les colis sont arrivés à bon port même si certains arrivent avec une lenteur foudroyante. Une seule fois un colis soumis aux frais de douanes et même comme ça, bien moins cher qu’Amazon.

        1. Pheldge

          en parlant de frais de douane, les derniers colis reçus, avec des documents apparents, ont été taxés forfaitairement à 60 € tout rond, encaissés en espèce par le facteur. Ah oui, rappel, la Réunion, comme les autres Dom, applique TVA + octroi de mer sur toutes les importations, donc double peine quand on achète un article en TTC.

  31. Citoyen

    C’est totalement HS, par rapport au sujet du jour, H16 … Mais c’est tellement énorme que ça mérite d’être signalé !
    Pour peu, ça va faire l’effet d’une bombe !
    « Covid-19 : l’OMS recommande de ne pas utiliser le remdesivir pour traiter les malades »
    https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-l-oms-recommande-de-ne-pas-utiliser-le-remdesivir-pour-traiter-les-malades_4188705.html

    Pour le coup, Raoult doit boire du petit lait !… Et Véran va attraper une gastro ….
    De quoi s’agit-il :
     » L’OMS vient de déconseiller officiellement l’utilisation du Remdesivir  »
     » l’ONU met en cause les effets secondaires néfastes de ce médicament  »
    Et alors que L’UE vient d’en acheter 500.000 doses début octobre, à prix d’or …. « Ces décisions puent à plein nez le conflit d’intérêt » …
    Gilead doit être dans ses petits souliers ….

    EV, en a fait un billet :
    https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/20/remdesivir-chronique-dune-escroquerie-annoncee/

    1. kekoresin

      Et oui, encore des largesses avec le pognon des autres. Quand tu relis ça avec l’interdiction de la vente libre de l’hydroxichloroquine, puis des pressions sur les toubibs pour sa non prescription, sans être complotiste, ça pue un peu la merde. Mais comme dab, on découvrira des actes de corruption qui aboutiront à un sacrifice de lampiste. Les coupables se retrouveront dans un bidule genre conseil d’état histoire de bien faire comprendre au peuple encore assez niais pour voter que les puissants et leurs mignons lui chient copieusement dessus. Les médias sont également de la fête et des noms ressortent curieusement dans les organigrammes de ces multinationales. Bref, les bouchers font la fiesta en voyant tout le troupeau avançant bêlant vers la découpe.

      Et puis les vaccins déboulent, tous plus magiques les uns que les autres. Les infos de Big Brother commencent déjà à préparer les esprits faibles avec la même scie grinçante du « protéger les autres, les vieux, les gros diabétiques et les chanteurs en mucoviscidose ». Mais comme nos maîtres détestent la dictature, enfin le mot hein, la petite modification génique via ARN bidouillé ne sera pas obligatoire, enfin pour ceux qui voudront voyager au-delà d’un kilomètre du clapier. Si t’as des gosses en âge de subir l’éducation nationale socialiste, les vaccins sont par contre obligatoires, enfin si tu veux mettre tes morpions à l’école…qui elle-même est obligatoire. Ma dernière en deuxième année d’infirmière a reçu les nouvelles directives. Si elle veut continuer dans cette voie, ce sera vaccin dès que dispo.

      Pour les grouillots, c’est la fessée à chaque étage. 135 balles et prison en cas de récidive de promenade sans ausweis, traitement de merde payé deux fois si hospitalisé Covid, vol de l’épargne pour payer le bourreau, grosse dose de vaseline propagandiste « vu à la TV », dépressions de lapinous coincés dans le terrier, misère, chômage et suicide pour les non-fonctionnaires…

      Mais citoyen, va bien voter pour ton prochain tyran, ferme bien ta gueule et gigote pas trop sinon la bras armé de la justice indépendante va t’écraser la glotte et placer tes gosses dans un centre de rééducation républicaine.

      1. Citoyen

        Mazette !… Je ne les savais pas aussi pourris …
        Si les futures infirmières veulent pouvoir exercer leur métier dans l’avenir, il leur faut tester les vaccins, en avant première, pour avoir le plaisir de mesurer les effets secondaires, avant de les infliger aux malades ! … Qui eux pourraient faire valoir les dommages …
        Machiavel était un gamin boutonneux à côté d’eux …

  32. grouik

    Je ne crois pas trop a l’opposition Le Maire et Amazon.Le Maire sait bien que le black friday reste intact sur les sites Amz.de ou Amz.co.uk.Les français commandent sur les filiales Amazon étranger.
    Amazon se développe grace a un service client irréprochable que peu de sites français peuvent concurrencer(coucou la pauvre fnac)
    Par contre amazon est en train de chuter sur deux aspects:son moteur de recherche qui en voulant économiser de la bande passante affiche des résultats débiles.et puis le fait qu’une fois qu’on connait les market sellers,on traite directement avec eux(exemple momox pour livres et cds d’occaz).
    Je préfère quand meme ebay,plus discret,moins arrogant et un meilleur moteur de recherche..

    1. Pierre 82

      La chasse contre Amazon par nos moralistes grassement subventionnés me fait penser à celle contre Mc Donald à propos de la malbouffe. Non seulement, celui-ci n’est pas le seul à proposer ce type de nourriture, amis également cette firme achète massivement des matières premières à des agriculteurs et éleveurs du pays, vendent une nourriture dont la qualité est plutôt bonne pour ce type de marché, emploient un nombre impressionnant de personnes en les payant de manière normale pour ce job, représente une mine d’or pour des étudiants qui paient leurs études (j’en connais une paire).
      C’est pas grave, c’est le symbole du mal absolu, sous prétexte que ce n’est pas très diététique. On n’a pas entendu ces moralistes exiger la fermeture des kébabs ou des baraques à frites du Nord-Pas-de-Calais, où la qualité nutritionnelle est probablement pire, et où la qualité tout court n’est parfois pas vraiment au rendez-vous (pas toujours, il est vrai)
      Ni Amazon, ni Mc Do ne peuvent pourtant être accusé de position monopolistique, loin de là…
      Le pouvoir a besoin d’épouvantails à agiter devant le petit peuple, et ont choisi des sociétés comme Amazon ou Mc Do comme victimes expiatoires. Heureusement pour eux, ça n’a pas trop l’air d’affecter leur chiffre d’affaire.

      1. durru

        Le fait qu’il s’agisse d’entreprises américaines ne doit pas être étranger au choix fait. Et « le pouvoir », c’est vite dit, à mon avis. C’est selon le principe du « faisons semblant d’en être les instigateurs », car tout ça est parti des franges de la gauche extrême (comme d’hab’, quoi).

        1. Aristarkke

          Faut lui donner des gages à la gôche extrême pour qu’elle continue à bien servir le Pouvoir… Alors, si en plus, on peut taper sur des Amerloques, pourquoi se refuserait-on ce genre d’actions ?

      2. Aristarkke

        Pierre, au temps où le froid automnal ou hivernal sévissait dinch’Nord, pouvoir s’offrir un carton de frites-mayo remontait aisément le moral.
        Mais je rassure le diététicien qui sommeille en vous : quantité de ces baraques à frites, souvent annexe de l’estaminet d’à côté ont disparu à la suite dudit troquet…

      1. Pierre 82

        Elle date, mais elle est excellente. J’en avais trouvé un autre qui jouait la marche des gendarmes de St Tropez, mais je n’arrive plua à mettre la main dessus…

  33. kekoresin

    « Mais ne rêvez pas : l’occupant intérieur a faim, encore et toujours plus, et la jalousie paye mieux politiquement parlant. » Oui maître Hash, la jalousie qui entraine des fourmillements pressants dans le cortex inférieur de la délation. Oui le gouvernement me tabasse alors puisse t’il tabasser également mon voisin de fond de cale pour soulager mon sentiment d’injustice.

    Mais quelle bande de niaiseux. Ce matin j’apprends qu’un président de chasse s’est fait toper avec ses 35 compagnons à casse-crouter après une battue « préfet approuved » du côté de Compiègne, vous savez un des nombreux coins de Francie où s’ébattent librement les apprentis artificiers visiblement moins préoccupants que les cochons sauvages. Bref, cet idiot se justifie péniblement avec une histoire d’averse les forçant à s’abriter, et des « y’avait qu’une bouteille de pinard » et ce genre de mots d’excuses bidons pour la maîtresse du cours élémentaire. Puis lorsqu’on lui présente le montant max de la punition (75.000 boules quand même), le voilà qui pleurniche que « c’est pas normal qu’on punisse pas aussi les jeunes qui font la fête ».

    Et nous y voilà, en plein dans le puéril, en plein dans la soumission crasse, en plein flagrant délit de position avilissante tel le noble chien de race qui défèque un truc gluant qui colle au poil. A aucun moment le guerrier des futaies n’a montré les crocs et rameuté ses troupes pour faire front à l’ennemi, le vrai, le gouvernement qui incarcère, humilie, coupe en tronçons fins les familles, celui qui décide tel un dieu fou du chaos rampant qui vit, qui crève et surtout qui va souffrir et pour combien de temps.

  34. Dr Slump

    La chasse aux commerçants et autres odieux capitalistes étant ouverte, un roman historique ne fait pas de mal pour se garder les méninges alertes entre deux confinements:

    « Un matin que j’étais allé faire une visite à un ami, je fus informé tout à coup que vingt soldats de l’armée rouge avaient cerné ma maison pour m’arrêter et qu’il me fallait fuir. Aussitôt j’empruntai un vieux costume de chasse à mon ami, pris quelque argent et m’échappai en toute hâte, à pied, par les petites rues de la ville. J’atteignis bientôt la grand-route et engageai les services d’un paysan qui, en quatre heures, m’avait transporté à trente kilomètres et déposé au milieu d’une région très boisée. En chemin j’avais acheté un fusil, trois cents cartouches, une hache, un couteau, un manteau en peau de mouton, du thé, du sel, des biscuits et une bouilloire. Je m’enfonçai au cœur de la forêt jusqu’à une cabane abandonnée, à moitié brûlée. Dès ce jour je menai l’existence du trappeur, mais je ne pensais pas, à ce moment, qu’il me faudrait si longtemps jouer ce rôle. Le lendemain matin, j’allai à la chasse et j’eu la bonne fortune de tuer deux coqs de bruyère. Je découvris des pistes de daims en abondance et fus ainsi assuré de ne point manquer de nourriture. Cependant mon séjour en cet endroit ne dura guère.

    Cinq jours plus tard, en revenant de la chasse, je remarquai des volutes de fumée qui montaient de la cheminée de mon abri. Je m’approchai avec précaution de la cabane et j’aperçus deux chevaux sellés, et, fixés à la selle, des fusils de soldats. Deux hommes sans armes n’offraient aucun danger pour moi qui étais armé, et traversant rapidement la clairière, j’entrai dans la cabane. Deux soldats assis sur le banc, se dressèrent effrayés. C’étaient des bolcheviks. Sur leurs toques d’astrakan, je distinguai les étoiles rouges, et sur leurs tuniques les galons rouges. Nous nous saluâmes et nous nous assîmes. Les soldats avaient déjà préparé le thé et nous le prîmes ensemble, tout en bavardant, non sans nous examiner d’un air soupçonneux.
    Afin de détourner leurs soupçons, je leur racontai que j’étais chasseur, que je n’appartenais pas au pays, et que j’y étais venu parce que la région était riche en zibelines. Ils me dirent qu’ils faisaient partie d’un détachement de soldats envoyés dans les bois à la poursuite des suspects.— Vous comprenez, camarade, me dit l’un d’eux, nous sommes à la recherche de contre-révolutionnaires pour les fusiller. Je n’avais guère besoin de ses explications pour m’en rendre compte.

    Je m’efforçai de tout mon pouvoir et par tous mes actes de leur faire croire que j’étais un simple paysan, chasseur, et que je n’avais rien de commun avec les contre-révolutionnaires. Je pensais aussi tout le temps à l’endroit où il me faudrait aller après le départ de mes indésirables visiteurs. La nuit tombait. Dans l’obscurité leurs figures étaient encore moins sympathiques. Ils sortirent leurs bidons de vodka, se mirent à boire et l’alcool commença visiblement à faire son effet. Le ton de voix monta, ils s’interrompaient continuellement, se vantant du nombre de bourgeois qu’ils avaient massacrés à Krasnoïarsk, et du nombre de Cosaques qu’ils avaient fait glisser sous la glace, dans le fleuve. Puis ils commencèrent à se quereller, mais bientôt se fatiguèrent et se préparèrent à dormir.
    Tout à coup, sans avertissement, la porte de la cabane s’ouvrit brusquement, la buée de la pièce surchauffée s’échappa à l’extérieur comme une fumée, et tandis que la buée se dissipait, semblable à un génie de conte oriental se dressant au milieu d’un nuage, nous vîmes un homme de haute stature, au visage maigre, vêtu comme un paysan, portant une toque d’astrakan et un long manteau de peau de mouton, debout dans l’embrasure de la porte, le fusil prêt à faire feu. A sa ceinture il avait la hache dont ne saurait se passer le paysan de Sibérie. Les yeux vifs et luisants comme ceux d’une bête sauvage, se fixaient alternativement sur chacun de nous. »

      1. Dr Slump

        Ferdinand Ossendowsky. Bêtes, hommes et dieux
        Curieusement, le général von Sternberg figure parmi les personnages rencontrés par le narrateur.

  35. kekoresin

    De retour d’une belle cueillette de chanterelles grises et jaunes. 7 kg au compteur à préparer et conserver pour l’hiver. Quelques pieds de moutons pour compléter mon ramassage avant-hier de 20 kg. Hier, un délicieux velouté de pied de mouton a succédé à un non moins délicieux apéro pur malt.

    La vie est belle en campagne. Puissent les forces telluriques tenir éloignés les citadins et les hordes gauchisantes boboïdes éco-con-sciantes, les Delphine Bateaux ivres de bêtise et autres prêtresses de malheur qui ne valent bien souvent pas le prix d’une cartouche.

    1. Higgins

      Tourte forestière :
      – une pâte brisée pour le fond ;
      – une pâte feuilletée pour le dessus de la tourte ;
      – 1 kg d’épinards hachés surgelés (on peut évidemment prendre du frais) ;
      – 1 kg de champignons des bois style girolles, chanterelles, trompettes de la mort, etc,… (on peut prendre uniquement 500 gr auquel on ajoute 500 gr de champignons de Paris ou de petits rosés des prés. Dans ce domaine, l’imagination est au pouvoir),
      – échalotes, sel, poivre, crème fraîche, un bouillon kub, etc,… à la discrétion du cuisinier.

      Faire précuire la pâte brisée au four en la badigeonnant de blanc d’œuf. Ça évite d’avoir un fond de tourte mou.
      Faire décongeler les épinards au micro-onde. Les presser pour en évacuer l’eau. On peut y adjoindre suivant son goût un peu de muscade, de la crème fraîche, du fromage (gruyère ou autre). Saler et poivrer.
      Nettoyer les champignons. Les faire suer avec de l’échalote hachée (éviter l’ail). Saler et poivrer.
      Mettre les épinards sur le fond de tarte. Les recouvrir avec les champignons. Recouvrir l’ensemble avec la pâte feuilletée en prenant soin de bien étanchéifier les bords. Faire une petite cheminée au sommet. Battre un jaune d’œuf avec un peu d’eau et en badigeonner l’ensemble.
      Au four 200°c pendant 45 mn. Servir avec une salade.

      1. Citoyen

        C’est à chacun selon ses gouts, Major … Mais pour ma pomme, mélanger des champignons avec des épinards, c’est un sacrilège …, pour les champis bien sûr !…

    2. Le Gnôme

      Justement, les brèves du Figaro nous apprennent que le gouvernement prépare une loi réprimant le délit d’écocide, concept qui me paraît très fumeux et aussi très fourre-tout qui nous présage de bonne partie de rigolade et de bonnes crises de rage devant tant de connerie.

      A mon avis, celui qui roule en Doblo et celui qui cueille des champignons vont ce retrouver au tribunal pour avoir mis en danger la vie de Gaïa.

      1. pabizou

        Dans le genre écocide, vu l’état de ce pays, ils savent de quoi il parlent, ce ont même des experts, en 10 mois ils ont réussi à tout foutre par terre et le peu qui reste ne va pas tarder à suivre

      2. Aristarkke

        Quand en plus, le proprio du Doblo manie un chalumeau dont la flamme participe inévitablement au RCA, j’ai effectivement l’impression qu’il aggrave sérieusement son cas…

        1. Pheldge

          ça mérite le poteau d’exécution et que les ayants droits récupèrent la dépouille pour en faire du SG afin que le recyclage ultime rachète ses fautes !

      3. Higgins

        https:/ /www-lejdd-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.lejdd.fr/Politique/barbara-pompili-et-eric-dupond-moretti-nous-creons-un-delit-decocide-4007210.amp

        On est vraiment gouverné par des malades.

      4. kekoresin

        Si un post branleur de fac verte des eaux et forêts vient me faire chier, je ferais un geste pour Gaïa en le transformant en compost écolo-bolchevik. Toujours une petite pelle US pour enfouir mes déjections ou enterrer un connard.

    3. ~~Tribuliste~~

      Notons que du fait du confinement tous les nuisibles ratiboiseurs de champis (roms, bulgares)ne sévissent pas, les sous-bois sont donc peu courus et fort fournis en délicats chapeaux.
      Merci Macron ^^

  36. Marcello Biondi

    « La vie est belle en campagne. Puissent les forces telluriques tenir éloignés les citadins et les hordes gauchisantes boboïdes éco-con-sciantes »
    Oh que oui la cambrousse c’est le top je suis bien placé pour le savoir; néanmoins on en voit quand même 2 ou 3 de temps en temps des bobos mais il ne font pas long feu, leurs condescendance fait office d’épouvantail. Par contre cette année nous n’avons pas eu trop de champignons dans mes Vosges saônoises.

  37. Panchovilla

    Dans le même genre d’idée il y a eu sur France 3 Bretagne un sujet sur les livreurs de repas à vélo, scooter ou tout ce qui a des roulettes. Évidemment ils sont tous victimes du grand capital qui ne leur paie pas de salaire, répètent bêtement les journalistes qui (bizarrement ?) ne savent pas ce que c’est un auto entrepreneur…
    Évidemment tous les livreurs interrogés sont issus de la diversité et répondent sans montrer leurs visages (clandestins ?) mais pour la TV ça vaut témoignage fiable…
    Bref tout ça va s’arrêter. Un groupe de livreurs à vélo eco responsables et toussa toussa crée une coopérative qui salarie les livreurs. On les voit, tous pas diversifiés du tout, profil sup de co, répondant face caméra. En gros ils vont faire la même chose, jouer sur la fibre sociale et faire payer plus cher la livraison. C’est bien là n’est pas le problème.
    Le problème c’est le traitement téloche du dossier qui ignore la situation clandestine des livreurs, qui estime que Uber =mauvais par nature et donc le concurrent =gentil forcément.

    1. laure Fritte

      Sur FranceInfo, reportage sur l AMZN du bien (« aux antipodes » du modèle). Recyclivre. Comme le nom l indique, livres d occase collectés, stockes dans un grand hangar, et envoyes aux acheteurs en ligne. Les antipodes, donc.

      D autant que moi j achete mes livres Recyclivre par l intermediaire de la plate-forme tres performante Abebooks (une par pays) , sur laquelle Recycllivre poste ses livres (en tout cas sur le site francais) qui fait partie du groupe….Amazon, bien sur.

      Mais on ne peut pas le dire.

  38. Aleph

    Commande sur Amazon d’un livre hier dimanche à 17h00, déposé dans la boîte aux lettres ce matin lundi à 11h en région parisienne, avec un petit mail pour me le dire.

    Cest le choix limité dans les librairies qui m’a attiré vers les librairies en ligne : quand je veux offrir des livres précis, ils ne sont jamais à la FNAC, chez Tschann, à l’Oeil écoute (fermé maintenant), chez Compagnie, etc. Il n’y a que des nouveautés, ou bien il faut aller chez Gibert, mais ce sont des livres d’occasion difficiles à donner.

    Et je ne parle pas de livres rares ou inconnus : Paul Auster, par exemple, un très bon libraire aura une dizaine de ses titres, surtout les plus récents, mais pas mon préféré : Moon Palace. Commander, c’est devoir revenir, et dans quinze jours.

    Dans d’autres domaines, il y a un biais idéologique : allez trouver un livre d’économie non marxiste-léniniste chez un libraire. Ce biais se retrouve évidemment dans les sélections mises en avant sur les étals, et il y a des librairies que j’évite pour ne pas engraisser mais affamer des vermines rouges.

    L’inquiétant est qu’Amazon a aussi ce biais, et il transparaît dans ses activités de réclame et d’édition. Des livres ont été privés d’annonces sur le site pour des motifs purement politiques. De même, des livres numériques ont été effacés pour des raisons analogues, y compris au sein des bibliothèques virtuelles de clients qui les avaient déjà achetés (système kindle). S’il y a un point sur lequel se pencher, il est là. L’hégémonie du site fait de telles pratiques odieuses une distorsion de la concurrence sur le marché des idées, et parfois une quasi censure.

    Par ailleurs, Amazon a permis à des dizaines d’éditeurs confidentiels de se faire connaître et de diffuser leur auteurs, notamment des poètes et traducteurs de langues anciennes. La terreur intellectuelle les dissuade de le clamer partout, mais certains l’ont fait.

      1. Pythagore

        « la majorité du marché est captée par des plateformes en ligne comme Amazon au détriment des librairies physiques. »
        Le journaliste ne doit pas avoir internet, Gibert fait de la vente en ligne tt pareil.

    1. laure Fritte

      abebooks.fr / co.uk / .com /.de est « non-denominational » . Pas de classement ou d avis, juste des livres de toute provenance a bon prix.

      appartient au groupe AMZN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.