Grand Débat National et Gilets Jaunes, pour une poignée d’euros

On peut rester actif, même après une bonne bière manifestation : alors que la France découvrait, amusée ou médusée, que nos forces de l’ordre, au lieu de boxer tranquillement des manifestants, pouvaient aussi se faire boxer en retour, une partie facétieuse (factieuse ?) de ses citoyens organisait une collecte pour venir en aide à l’individu depuis lors placé en garde à vue dans l’attente d’un procès qu’on devine déjà fort médiatique.

Sans surprise, cette cagnotte n’aura pas manqué d’atteindre rapidement plus de 100 000 euros ce qui, par les temps qui courent, représente tout de même une belle somme (environ 2,5 fois la facture de taxi d’Agnès Saal par exemple, mais seulement un tiers du budget Brigitte Refait La Déco de l’Élysée, n’est-ce pas).

Il va sans dire que l’argent ainsi récolté a immédiatement provoqué une vive poussée d’urticaire chez nos ministres et autres représentants gouvernementaux : de Mounir et Muriel jusqu’à Marlène et Élisabeth en passant par toute la brochette de clowns à roulettes qui s’égaient niaisement dans les couloirs républicains, toutes les potiches gouvernementales sont montées au créneau pour dénoncer la mise en place de cette cagnotte (et en déplorer le montant atteint).

Les plus naïfs pourront toujours croire que ces réactions sont bien là l’expression d’un sentiment républicain chevillé au corps de ces politiciens. Les autres comprendront que la rapidité avec laquelle cette cagnotte a atteint ce joli montant, ainsi que son nombre de participants (plus de 7 000 en 24 heures) ont une furieuse tendance à démolir complètement la thèse actuelle des médias et du gouvernement qui persistent, depuis plusieurs semaines, à nous raconter l’histoire d’un mouvement qui s’essouffle et montre à quel point le gouvernement sous-estime le problème.

Une pratique parfaitement légale

Au-delà de ces remarques, notons pourtant que ce principe de collecte est, outre parfaitement légal tant qu’elle sert par exemple à payer les frais d’avocats, très illustratif de la puissance réelle du peuple et de la solidarité naturelle qui s’organise spontanément lorsque des intérêts convergent.

Ici, il me serait facile de rappeler qu’après tout, notre adorable président Macron est lui-même parvenu à son poste suite à une collecte très équivalente (bien qu’il ne l’aie pas faite sur Leetchi, on le comprendra aisément). Il n’avait bien sûr boxé aucun gardien de la paix, et l’utilisation de la carte « Parquet National Financier » est, a contrario du punching policier, tout ce qu’il y a de plus républicain, cela va de soi.

Néanmoins, cette collecte montre fort bien que les gens modestes, même quand ils peinent à finir le mois, n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille quand ils estiment que la cause en vaut la peine. Ici, peu importe qu’elle soit discutable par les uns puisqu’elle est noble pour d’autres et qu’ils sont prêts, on l’a vu, à la soutenir. Dans le même temps, difficile d’oublier que ces mêmes personnes rechignent fortement (et c’est d’ailleurs pour cela qu’on en retrouve un paquet agglomérées aux ronds-points français) quand la solidarité leur est imposée de façon… fiscale.

Eh oui : contrairement au poncif socialiste maintes fois répété, l’absence de l’État ou son retrait progressif ne signifie en rien l’assèchement subit de toute solidarité, mais bien plus sûrement une meilleure allocation des dons vers ce qui compte vraiment pour les individus.

Christophe et Chantal

De ce point de vue, on sait donc qu’on peut trouver l’argent pour les causes essentielles, et ce, quels que soient les détracteurs et aussi vocaux soient-ils. Et non, dans la majorité des cas, l’argent public n’a pas besoin d’être mobilisé, et certainement pas par la force : de la même façon qu’on n’a manifestement pas besoin d’en appeler à la redistribution, à la justice sociale, ou au devoir collectif pour aider l’une ou l’autre cause (ou, dans le cas qui nous occupe, un boxeur un peu sanguin), on n’a pas plus besoin de faire appel à l’impôt pour, par exemple,… payer quelqu’un à organiser des Débats Nationaux sur des sujets plus ou moins loufoques.

Il est en effet particulièrement piquant de rapprocher cette cagnotte inattendue pour Christophe Dettinger, le boxeur de CRS, du salaire dévolu à Chantal Jouanno, chargée d’organiser le fumeux fameux Grand Débat National (mais apparemment, plus de le piloter) proposé par Macron dans sa dernière allocution télévisuelle suite à la mobilisation des Gilets jaunes. La nouvelle présidente de la Commission nationale du débat public devrait en effet toucher 176 000 euros bruts annuels pour organiser ce débat, soit 1,6 Dettinger si on me suit bien.

On se pique à rêver d’un gouvernement lançant une sympathique cagnotte Leetchi pour payer l’organisateur de ce débat et on se demande s’il se serait trouvé autant de généreux donateurs. En attendant, ce seront donc les contribuables (dont, en partie, ceux qui se trouvent actuellement sur les ronds-points à protester contre des impôts trop importants) qui paieront — avec leurs impôts — les émoluments de ce qui s’apparente furieusement à une apparatchik qu’on pouvait pourtant croire carbonisée.

On se rappelle en effet qu’elle avait expliqué en juillet 2017 vouloir arrêter la vie politique après une mûre réflexion. Manifestement, le renouvellement des têtes, le nouveau monde politique et les changements paradigmatiques tant vantés par Emmanuel Macron sont so 2018. Oubliés, donc.

Le retour des vieux chevaux

Cette nouvelle année fait un pas résolu vers le retour en force des vieux routards, depuis Juppé (dont ses bruits de succions enamourés dirigés vers le chef de l’État sont audibles jusqu’en Corrèze) jusqu’à Sarkozy dont on n’arrive décidément pas à se débarrasser. C’est, véritablement, une nouvelle édition de ces jeux politiciens de chaises musicales qui autorisent avec la même décontraction le retour d’un Moscovici à la tête de la Cour des comptes (il n’avait pas fait assez de dégâts à l’économie française puis européenne, je présume), ou le recasage de Migaud au Conseil Constitutionnel…

Et donc, pour 1,6 Dettinger, on peut s’offrir une Chantal Jouanno pas trop usée qui, pour ce prix modique, assurera que tous les sujets seront traités, même la remise en question du Mariage Pour Tous. Ou presque, faut pas déconner, « Not On My Watch » et tout ça.

Bref : s’il semble maintenant acquis qu’on peut rassembler 110 000 euros pour assister financièrement un ex-boxeur manifestant un peu trop vif, il ne paraît pas déraisonnable qu’un Grand Débat National puisse être organisé de la même façon (quitte, pour troller, à demander à ce que ce dernier le soit par Dettinger ; après tout, il a des arguments frappants).

Et à ceux qui m’objecteront qu’un tel débat nécessite évidemment qu’il soit payé par tous, je répondrai qu’au vu des polémiques grotesques qui agitent déjà le landerneau politique, cette source publique de l’argent garantit que ce débat ne sera ni grand, ni national : on va y multiplier les sujets périphériques (la mise en place de telle taxe : rapide ou lente ? L’augmentation de telle ponction : forte ou légère ? Cette mesure sociétale sans intérêt : oui bien sûr ou non peut-être ? etc.) mais on est certain d’une chose : jamais il n’y sera abordé la moindre question sur une baisse drastique, rapide et nécessaire des dépenses publiques.

Dès lors, avec ou sans débat national, qu’il soit ou non payé par une cagnotte Leetchi et modéré par Dettinger, Jouanno ou même Schiappa (tant qu’à faire !), une seule conclusion s’impose.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires453

  1. calal

    contrairement au poncif socialiste maintes fois répété, l’absence de l’État ou son retrait progressif ne signifie en rien l’assèchement subit de toute solidarité, mais bien plus sûrement une meilleure allocation des dons vers ce qui compte vraiment pour les individus.

    tres juste et pertinent.
    mais l’histoire qui a eu lieu aux us de la cagnotte du sdf qui a file 20dollars a une nana en panne montre que l’etat doit veiller au respect des regles.Chose qu’il fait effectivement actuellement tres mal…

    1. sam player

      Vous parlez de l’argent qui a été détourné par celui qui avait lancé la cagnotte pour un tiers (le sdf) ?
      Que vient foutre faire l’état là dedans ? C’est une affaire privée-privée.
      Arrêtez d’appeler l’état au secours dès qu’il y a un truc qui va de travers… c’est avec ce genre de raisonnement qu’on en est arrivé là…

      1. Laurent a LA

        si j’ai bien lu le SDF etait complice; il n’y avait pas de panne. C’etait juste une variation a la Moist Von Lipwig sur le theme de l’orpheline en detresse. Le SDF a effectivement ete gruge par ses complices et il a vendu le pot aux roses.

        1. sam player

          J’avais pas tout suivi mais…
          Exploiter la crédulité : si on devait mettre tous ceux qui l’exploitent en prison… la prison serait à l’extérieur de 4 murs.
          Faudrait aussi voir à ne pas mélanger l’état et la justice… même si en france c’est le cas.
          Être aussi cons que les donateurs de cette histoire, ça devrait être interdit… S’ils avaient l’intention de faire preuve de générosité c’était certainement plus facile et plus sûr dans leur environnement immédiat.

  2. MCA

    @Patron

    Il fallait nous mettre un p’tit couplet sur le BTC car si la collecte avait été faite dans cette monnaie… pas question de bloquer les avoirs… :o)))

    1. Flaghenheimer

      Oui!
      Après on peut retrouver les contributeurs pour les agonir de bisous mais je doute que l’État français dispose d’ors et déjà de cette compétence.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      La cours des comptes disait trop de choses désagréables. D’accord, personne n’en tenait compte, mais tout de même, ça faisait désordre.
      Avec une star comme Mosco à sa tête, plus de danger, on peut être assuré d’une servilité totale de cette institution.
      Remarquez, cette tête d’oeuf représente un espoir et un modèle, il est la preuve qu’on peut être une nullité intégrale et faire une brillante carrière.

      1. Pheldge

        « on peut être une nullité intégrale et faire une brillante carrière » et Harlem Désir, Julien Dray ? et tant d’autres …

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Julien Dray n’a occupé aucun poste à responsabilité. Quant à Harlem Désir, il apparaît sur une photo du gouvernement Ayrault, mais rien ne prouve qu’il ait vraiment été ministre, il n’a laissé aucune trace (sauf peut-être à la comptabilité).

          Moscovici a un palmarès autrement plus fourni.

  3. Guillaume_rc

    Cher H16, vous oubliez la magnifique sortie de Marlène S. qui réclame que soit rendu public le nom des donateurs de la cagnotte !
    Ce qui en dit long sur son sens merveilleux de la démocratie !

      1. Citoyen

        Ce qui est intéressant dans cette séquence, c’est de voir la Marlène nous dévoiler quelques facettes de sa personnalité, qui montrent un petit penchant fasciste … Mais son patron a des penchants pour la Gestasi … ceci peut expliquer cela …

      1. Jacques Huse de Royaumont

        S’il en était besoin, Causeur lui taille un joli costard :

        http://www.causeur.fr/leetchi-dettinger-cagnotte-schiappa-158078.

        Extrait :
        « Marlène Schiappa, ci-devant secrétaire d’État, est un personnage assez surprenant. Sortie d’on ne sait où, auteur de livres érotiques de gare et d’articles de presse ineptes, elle était un des éléments les plus singuliers parmi les passagers hétéroclites du train conduit par Emmanuel Macron à son arrivée à l’Élysée. Mélange étrange de niaiserie, d’ingénuité et de méchanceté, elle s’est spécialisée dans le jet quasi quotidien dans le champ politique de grenades dégoupillées. De préférence sur des sujets qui ne la concernent pas et où elle affiche toujours une ignorance dévastatrice. »

        1. goufio

          Je vous laisse lire Wikipedia sur notre singulier ministre de l’intérieur : »À 18 ans, il quitte le foyer familial et reste deux ans à Marseille, où il gagne de l’argent notamment en jouant au poker. Il se lie avec Christian Oraison, un caïd des Alpes-de-Haute-Provence de la Dream Team abattu de plusieurs balles en 2008 ; il déclare à ce sujet : « C’était mon grand frère, mon protecteur. Il m’appelait l’étudiant »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Castaner

    1. lxy

      Et les noms des donateurs de la cagnotte de Macron pour sa campagne présidentielle on pourrait la connaître ? Notamment celle de ses donateurs américains rencontrés au cours d’un très discret déplacement à New York . Evidemmment ces fonds-là n’ont aucun risque d’apparaître dans la liste officielle communiquée à la Commission de contrôle.

      Ces spécialistes de la finance internationale ne sont pas des gamins, à la Mélenchon.

      Le directeur financier de la campagne de Macron était Patrick Mourad,le propre directeur financier de Patrick Drahi, 6ème fortune de France, 1ere fortune d’ Israel, propriétaire de BfmTV, SFR, L’Express,RMC et autres lieux découverts à marée basse…

      Maintenant Macron il faut payer (ref Le Marchand de Venise).

      A popos de Migaud, ex-président de la Cour des Comptes, il est l’ auteur de remarquables rapports très appréciés dans les Ministères.pour caler les armoires brinquebalantes et poser les imprimantes . Encore un machin qui nous coûte un bras pour rien.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Non, la cours des comptes ne sert pas à rien. Son travail est d’alerter sur des dérives, ce qu’elle fait à peu près. C’est ensuite la responsabilité des politiques de se saisir des problèmes soulevés. Ceux sont eux qui ne font pas leur travail.

        1. MCA

          @Jacques Huse de Royaumont 9 janvier 2019, 10 h 34 min

          On sert a qq chose quand après avoir constaté une anomalie on peut l’entraver par un pouvoir de blocage voire forcer un retour à une situation normale par un pouvoir décisionnel.

          Elle sert surtout à donner l’illusion qu’en dénonçant un scandale, automatiquement une structure sortie tout droit d’un chapeau va s’interposer pour corriger les faits dénoncés; or il n’en est rien et donc elle ne sert à rien si ce n’est à placer les copains en mal de point de chute, et ce n’est pas Mosco qui prouvera le contraire.

          Elle me donne surtout l’impression de faire doublon avec le Canard Enchaîné.

          Idem pour le Sénat.

          Un « pouvoir consultatif » n’est pas un pouvoir mais un oxymore.

          1. Flaghenheimer

            Sauf qu’une partie des articles du Canard reprennent justement le verbatim des rapports de la Cour. Qui ne servent donc pas à rien mais bien à alerter le politique, l’administration et le citoyen. D’ailleurs une partie de leurs recommandations sont suivis d’effet.

        2. Higgins

          Je plussoie mais le temps de la Cour des comptes reste un temps très long. Les rapports sont souvent suivis d’effets mais ceux-ci sont rarement visibles du grand public. Maintenant, devant des situations d’abus telles qu’elles sont parfois dépeintes, le citoyen que je suis encore souhaiterait que les mesures coercitives soient plus rapides et parfois franchement répressives.

        1. Y’a pas que lui, y’a pas qu’à Grenoble et quand on voit la simplicité des prêts, on comprend que la toxicité était surtout chez l’élu.

          1. goufio

            C’est très exact, pour en avoir lu quelques uns, les signataires ne sont pas des lumières et les juges non plus apparemment vu les décisions rendues

    2. Higgins

      Françoise Giroud a déclaré un jour que l’égalité homme-femme serait complète lorsqu’il y aurait des femmes aussi c.. que des hommes. C’est manifestement fait. Curieuse conception de la Liberté qu’à cette personne.

        1. Higgins

          Quelles pressions ont-elles été exercées pour que les contributions soient ainsi arrêtées? Pour info,Litchi est devenu une filiale du Crédit Mutuel.

      1. Guillaume_rc

        Hello Major,
        Je vous rejoins complètement. Pour être précis, F. Giroud avait dit ‘quand on mettrait une femme incompétente à un poste à responsabilités ».
        Je pense qu’avec Taubira, Royal, Bachelot et Cie, on a prouvé que l’égalité était atteinte.

      1. Husskarl

        Si vous voulez vraiment rigoler, trouvez une plateforme américaine, italienne ou hongroise et recommencez.
        Rire garanti pour vous, jaunisse pour d’autres.

  4. hub

    Oui, il est absolument certain que le Grand débat National (roulez tambours) évitera TOUS les sujets importants. S’il en avait été autrement dans la tête de Micro, il aurait dissous l’assemblée pour préparer élections législatives et européennes ensemble…

            1. Husskarl

              J’en ai mais c’est souvent cassant, tout le monde n’aime pas. Mais c’est vrai que les femmes passent souvent outre le physique, belle qualité dont nous sommes incapables.

  5. Val

    Je dois dire que le sujet « mariage homo » se soit retrouvé en tête de la course des doléances m’a fait doucement rigoler.
    C’est d’ailleurs tout à fait symptomatique, nos politiciens ne peuvent arriver à penser ce qui se passe. Cela ne rentre pas dans leur logiciel idéologique bobo . Et pourtant c’est le départ de tout. Certains français qui jusque là se tenaient tranquilles et bossaient ont dit stop,ne touchez pas à mes valeurs . Ils ont massivement manifesté ont fait une pétition de 700000 signatures -enterrée- ils se sont fait huer, gazer, mettre en garde a vue alors qu’ils défilaient pacifiquement. Et … ils se sont comptés et ils ont vu qu’ils étaient nombreux très nombreux .. et ils ont vu qu’ils étaient méprisés, singés , haïs . A suivi cette futile histoire des 80km /heure et là c’est reparti pour les mêmes raisons : on s’attaque à la liberté des gens . Les politiques ne peuvent comprendre -eux qui n’ont aucunes valeurs- que d’autres soient viscéralement attachées aux leurs et soient prêts à tout pour les défendre. Ces imbéciles se seraient contentés d’augmenter toujours plus les impôts, n’auraient jamais fait face à telle bronca (avec leur habilité à diviser pour mieux taxer).

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Pareil.
      Mes amis de la manif pour tous m’ont bien fait rire. Ils ont réussi à ridiculiser le CESE et le grand débat avant même qu’il ait commencé.

  6. Dr Slump

    J’avais vu passer, comme un moucheron mollement bourdonnant, la proposition lumineuse du présigland à propos du référendum avec questions à choix multiples.
    Question du genre:
    « Êtes-vous pour ou contre le vote blanc ? », « pour ou contre le vote obligatoire ? », « pour ou contre une proportionnelle à 20% ? »
    C’est tellement orienté dans l’habituelle doxa politicarde que c’est maintenant une certitude absolue, le mouvement des GJ passera mécaniquement de manif à révolte, et de révolte à révolution.

    1. Val

      @Dr je le crains, d’autant plus qu’ils ont mis le sujet de l’héritage sur le tapis… attaque frontale au droit de propriété … ça promet. Le tout avec un président considéré désormais par une majorité de gens comme un usurpateur (les neurones des plus brainwashés recommencent à connecter)

      1. MCA

        A chaque jour sa nouvelle couche de connerie, vu la fréquence ça ne peut qu’être génétique .

        Il va falloir les mettre sous globe dans un musée par crainte que la postérité reste incrédule quand on leur racontera la période.

        – « C’est une révolte? »
        – « Non, Sire c’est une révolution! »

        Rien à faire, ils persistent à rester dans le déni mais vont l’avoir d’ici peu et n’en comprendront toujours pas les causes tant ils sont occupés à inviter les gueux à manger de la brioche.

        Des autistes au pouvoir je vous dis!

        Pendant ce temps à Varennes l’effervescence est à son comble pour organiser un comité de réception dans l’urgence.

              1. Higgins

                Pas exactement même s’il y a toujours une flotte gouvernementale. La mission n’a jamais disparu. Comment le pourrait-elle d’ailleurs? Il s’agit de l’Escadron de transport 60 (https://www.defense.gouv.fr/air/activites/unites-aeriennes/escadrons-de-transport/escadron-de-transport-60 ). Ce que le grand public ne sait pas, c’est que ces aéronefs ont une deuxième mission très importante qui reste méconnue. Il s’agit des évacuations sanitaires au profit des militaires français engagés en OPEX et blessés. La moyenne est d’une EVASAN par semaine. Elles font l’objet de commentaires laconiques de la part du ministère, plus ou moins repris par les merdias. Mais ce n’est plus le GLAM.

                1. Deres

                  Les beaux hélicoptères bleus de la gendarmerie sont aussi beaucoup sollicités … On les a vus déplacer des ministres lors des gilets jaunes. Et je peux vous dire qu’avant le réveillon on les a bien vus défiler en quittant Paris vers le sud les uns après les autres …

                2. turlututu

                  Exact: j’ai été affecté au glam 01-060 en 78 (eh oui, ça date un peu – 3ème gvt Barre).
                  A l’époque les evasan c’était plutôt l’esterel 03-060.
                  Au GLAM, presque tous les WE c’était Simone, Chaban, Bourges, qui rentraient dans leurs fiefs le vendredi soir et retour le dimanche soir. P’tain on en a claqué du V10 et de la récup.

          1. plutarque

            @ Aristarkke 9 janvier 2019, 13 h 42 min

            Oui, la zone est bien sous contrôle, discrètement mais fermement. Comme à chaque fois qu’un pince-fesses est organisé à Versailles, ou que notre Cher Président vient visiter.

          2. MCA

            Allons Ari, il faut être sérieux!

            Tu imagines la diligence de notre mignon poudré arrêtée à Villacoublay?
            Varennes c’est quand même bien plus romantique, d’autant que c’est sur le chemin pour rejoindre Angela ou Junker, au choix!

  7. Guillaume_rc

    Un truc m’éxhappe à propos de Jouano.
    Elle se pilote plus le débat mais elle préside la commission..
    Je dois être fatigué mais qu’est ce que ça change ?
    Et elle pilote pour quelle rémunération ?
    Merci d’avance à ceux qui ont compris.

    1. C’est pourtant simple : la Présidente reste présidente, mais se retire de l’organisation. Elle se retire de la politique, mais elle y revient. Elle croit au débat, mais refuse de débattre. Et elle va toucher son salaire malgré tout.

      Hum, délicieux, ce parfum de foutaises fraîches !

        1. Guillaume_rc

          Scoop, je viens d’apprendre que la Commission existe depuis…. 1995 !!!
          Et qu’elle a vaguement organisé quelques débats mous.
          A 15 K€ le job de président, je veux bien postuler (mais quelque chose me dit que je n’ai ni les compétences, ni -surtout- le réseau requis).

      1. Aristarkke

        Cyniquement, son échappée est compréhensible.Il ne va y avoir que des coups à prendre dans un tel bouzin. Restriction des thèmes à tout ce qui ne fâche pas le pouvoir va mettre de l’ambiance dès le départ !
        Ensuite, il faudra naviguer en donnant des gages des deux côtés, ni trop, ni trop peu…
        Tout cela pour tenter de faire croire à une impartialité du Gentil Organisateur…
        Et comme il est toujours difficile de plaire en même temps à son père et à ses amis…

        1. Aristarkke

          Et quand je parle de coups, je pense en fait à son chemisier et à ce qui est au dessus et en dessous, au minimum, genre DRH d’une compagnie aérienne…

    2. Bruno

      Jouanno est la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), en général. La CNDP existe depuis longtemps.

      Plus particulièrement, elle était donc aussi en charge de l’organisation du grand débat national qui nous intéresse…

    3. Higgins

      « …Reprenant une information d’une lettre spécialisée, qui donne des indications sur le montant des rémunérations des présidents d’Autorité administratives indépendantes, il titre « Grand débat national : son organisatrice Chantal Jouanno touchera… 14.700 euros par mois » avec un chapô qui laisse entendre que cette indemnité est liée à l’organisation du grand débat. Information fausse, puisqu’il s’agir de la rémunération « normale » de Chantal Jouanno comme présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP). Elle ne touche rien de plus pour cette mission « spéciale » qui lui a été confiée au pied levée par le chef de l’État… » (http:/ /authueil.fr/post/2019/01/08/Le-pourrissement-du-d%C3%A9bat-public-menace-la-d%C3%A9mocratie)

        1. plutarque

          @ sam player 10 janvier 2019, 14 h 43 min

          Mais si, vous savez bien, celle qui s’est si brillamment illustrée à Notre-Dame des landes…

  8. Duff

    Il faut bien garder à l’esprit que le jeu des chaises musicales au pays des énarques a comme principale règle d’ajouter une chaise à chaque fois que la musique se met en pause.

    1. Dr Slump

      Oui, il faut que tout le monde sans exception ait sa chaise, sa place, sa chaire pour ainsi dire, décidée, normée, produite et attribuée par l’état.
      C’est l’état-chaire… bouah, désolé hein! 😀

  9. Infraniouzes

    Je vois que vous ne traitez plus le sujet du prélèvement à la source. Mais il faut attendre les paies de fin janvier pour vérifier le bon état de la mécanique élaborée par les Frankenstein de Bercy. Mais déjà ça semble mal engagé. Les retraités, dont je suis, ont pu déjà voir que le taux appliqué n’était pas le taux annoncé ! Comme dans les grandes surfaces où les prix à la caisse ne sont pas les prix en rayon. Toujours légèrement au-dessus des prévisions. A ce blot, la colère des GJ va aller en se réchauffant grave.

    1. « Je vois que vous ne traitez plus le sujet du prélèvement à la source »
      Genre : je n’en ai pas parlé dès la rentrée, donc c’est fini, a plu terminé on remballe.

    2. Aristarkke

      Nous sommes donc au moins deux à faire sentir à Monseigneur combien il serait opportun de revenir à un rythme de parution plus approprié à l’actualité si foisonnante et abondante…
      Vox lectori, vox dei…
      Enfin, cela devrait être ainsi… 😥

  10. MadeInCH

    Durant un repas de famille, y’en a un qui voudrait bien que Jenesaispukwa roulante soit payée par l’Etat. Je lui répond que c’est un vrai socialiste. Il veut que les autres paient pour lui.
    Il me répond que c’est de la solidarité.
    Je lui ai répondu que non.
    Le socialisme, c’est prendre l’argent des autres, alors que la solidarité c’est de donner du sien.
    Il y a eu des rires, puis la discussion a tourné vers autre chose.

    1. theo31

      « c’est un vrai socialiste »

      Il y a un terme plus court et plus fleuri pour désigner ce genre de personne. Avec la famille, ce serait un tort de s’en priver.

    2. Higgins

      « Le socialisme, c’est prendre l’argent des autres, alors que la solidarité c’est de donner du sien. » Digne de Wikibéral (c’est peut être déjà le cas)

      1. MadeInCH

        Je l’ai construit tout seul!
        Mais il est probable que quelqu’un l’aie déjà écrit avant.
        Si je suis le premier, alors je le met en Open-Source libre de tout droit.

  11. pabizou

    On peut être contre contre la violence dans une manifestation et comprendre pourquoi le boxeur a reçu autant de soutien . La prise de vue a été tronqué et son intervention n’était peut-être pas si injustifiée que ça . Si la femme qui se faisait refaire la façade témoigne au procés il n’est pas impossible que le pop corn cher à certains visiteurs de ce blog croustille bruyamment

    1. P&C

      2 mercenaires armés jusqu’aux dents, contre 1 femme seule… ce n’est pas très sport.
      Ces manifs ont été l’occasion de voir la grandeur d’âme de nos CRS et autres gendarmes mobiles… ou plutôt leur servilité et leur joie à défoncer de la victime autorisée (car d’autres publics sont « haram »).

      Pour revenir au boxeur, ce serait amusant si Jean du voyage s’y mettait aussi… Momo la débrouille est resté très inactif, hors pillage de quelques magasins…

        1. Aristarkke

          Avec les armes de destruction massive planquées dans d’ innocentes poussettes d’ enfant, j,aurais bien voulu vous y voir! Tiens! 😛

        1. Aristarkke

          En Grance, le voleur ne manquerait pas de porter plainte pour coups et blessures ayant entraîné une I TT > 15 jours…
          Avec de bonnes chances de succès…

          1. MarieA

            C’est ce qui s’est passé la semaine dernière en Autriche. La femme a malencontreusement cassé le nez de son violeur Chance Pour l’Autriche en se défendant. L’état autrichien la poursuit pour coups et blessures.
            Merveilleux.

            La débile mentale Schiappa n’a fait aucune déclaration , ni aucune association féministe.

            Voilà votre féminisme de la troisième vague. La vague de l’hypocrisie et des intérêts de la bourgeoisie.

      1. Stéphane B

        Ton vœu risque d’être exaucé:
        rancais.rt.com/france/57662-gilets-jaunes-macron-tu-as-attise-feu-gitan-gens-voyages-monopoliser-paris-vide

      2. Husskarl

        Les CRS et poulets d’États n’ont pas d’état d’âme. On va pas se faire taper dessus gentiment en en redemandant. Ils tapent et bien il y a risposte. Et ça n’est que le début, les révoltes commencent ainsi et souvent la garde du pouvoir fini comme ledit pouvoir. Ils ont choisi leur camp.

  12. lxy

    Ne ratez pas ce soir les 2 matches de foot de deux équipes d’une même « petite » ville du Morbihan, Pontivy. L’une des équipes est issue d’une structure catholique, l’autre d’une structure laïque, un schéma courant en Bretagne.

    L’une affronte Guimgamp une équipe de première division issue elle aussi du monde associatif. L’autre le PSG , une équipe représentant la caricature parfaite des outrances de la mondialisation désincarnée, sans autre valeur que le fric.

    L’an dernier c’était une équipe des Herbiers (Vendée) issue du même monde associatif (ancien et dépassé ?) qui affrontait en finale les mêmes stars du Psg et lui résistaient trés bien.

    Ce monde des patronages catholiques ou laïques qui assurraient l’education à la fois sportive et morale de la jeunesse, qui créaient du lien social, qui donnaient de l’ambition aux jeunes est en train de disparaître, mais résiste encore.

    Dans ces régions de l’Ouest toujours imprégnées des valeurs- déconsidérées par les mondialistes -les résultats scolaires sont les meilleurs du pays et c’est la Vendée qui affiche le taux de chômage le plus faible -4-5 %- de tous les départements français (français ? ça ne serait pas devenu un gros mot ?)

        1. Higgins

          Si cette dernière avait gagné la bataille de Cholet en octobre 1793, ça en aurait été fait de la Raiepublique. A quoi tient l’histoire d’un pays!!! (https:/ /www.ina.fr/video/CPF88014978/les-grandes-batailles-du-passe-cholet-1793-video.html)

                  1. plutarque

                    @ Hussard Bleu 9 janvier 2019, 15 h 47 min

                    Que nenni ! Astérix bien que Gaulois, appartient désormais au répertoire classique au même titre que le modeste ouvrage (6 drachmes, prix conseillé) auquel vous faites référence, j’imagine…

          1. Higgins

            J’étais jeune lorsque cette reconstitution a été tournée. Une anecdote dit qu’il y avait pléthore de volontaires pour faire de la figuration mais que très peu de monde voulait être un Bleu (un soldat de la république). Pas de problème par contre pour jouer dans la Grande armée catholique et royale Bilan, ce sont les pioupious de l’école du Génie d’Angers qui ont joué ce rôle.

  13. Gerldam

    Les cahiers de doléances, cela me rappelle les heures les plus som… zut pas la même époque! le fameux grand débat qui agita la France en 1789 lors des états généraux et qui se termina par une valse un peu sanguinaire de têtes perruquées.
    Sachant que les nobles d’aujourd’hui sortent de l’ENA, il y en a qui devraient se faire du mouron.

    1. Le Gnôme

      Je ne vois pas dans les GJ de Mirabeau disant nous sommes ici par la volonté du peuple. La force des baïonnettes républicaines l’enverrait rapidement dans un ergastule provincial en bonne compagnie.

  14. Calvin

    Ce qui m’énerve dans la réaction des personnalités dont Marlène, c’est le deux poids deux mesures.
    Elle n’a rien dit, la minustrelle des droits de la femme, au sujet de la cagnotte de Tariq Ramadan, quand ce violeur présumé a pu récolter des dizaines de milliers d’euros…
    #BalanceTonBoxeurPasTonPorc

    1. P&C

      C’est un porc hallal, c’est pour ça.

      La cible des féministes est le male blanc cis genre qu’elles méprisent, pas le male bronzé cis genre sur lequel elles fantasment.

    2. Hussard Bleu

      J’ai entendu la Pénicaud dire – en 2 mn d’intervioue sur RT – à propos de Carlos Ghosn : « oui, mais n’oubliez pas la présomption d’innocence » trois fois, en deux mn !… trois fois !…

      Pour Dettinger, la même présomption d’innocence est inexistante, et on interdit le crowd-funding le concernant, au titre de la présomption de culpabilité ! en insistant sur le fait qu’il est interdit de collecter des fonds pour payer une amende : alors qu’il n’est pas jugé encore !

      Il y a une totale déconnexion entre le Français moyen et le milieu Médiatico-Politique…

      On parlait depuis plusieurs années de situation pré-révolutionnaire : on y est, maintenant, à force de pleutrerie, de sottise et de morgue !

      1. plutarque

        @Hussard:9.1.19.13.18

        Oui, enfin Ghosn il s’agirait de délinquance en col blanc (en pays jaune), Dettinger de délinquance en jaune (en pays blanc).

        Et puis on a quand même eu le film presque en direct, alors « présomption d’innocence… » même si la justice est aveugle…

        1. Hussard Bleu

          La présomption d’innocence est ou n’est pas ! et tant que l’on n’est pas jugé, on est présumé innocent, d’autant que, dans le cas d’espèce, il semble bien que Dettinger soit intervenu pour sauver une femme matraquée courageusement par deux … sbires !

          Le mot « cogne » me venait sous le clavier. Je retrouve, là, les méthodes chères à Manouel pendant la période Manif pour Tous … Il doit exister des unités GM ou CRS à fidélité canine, et mordant idem, que l’on emploie pour les basses besognes du Pouvoir…

          Dans ces conditions, le chafouin de la méthode d’interdiction de la « cagnotte » est condamnable, en droit comme en fait !

          1. plutarque

            @HussardPerché:9.1.19.13.49

            Sans méconnaitre les subtilités légales de la « présomption d’innocence » et autres effets de bords sur le sens commun, faut reconnaître qu’on a vu ce qu’on a vu.

            Et que « ontologiquement » pour utiliser un mot à la mode, tabasser la force publique sera toujours un délit, voire dans les cas graves, un crime.

            1. Hussard Bleu

              A mon âge, on a perdu, à force d’expérience, toute adhésion aveugle et tout respect automatique pour les institutions « respectables », dont relèvent les forces de « protection des populations et de la cohésion sociale », qui ne valent que ce que valent les intérêts qu’elles protègent.

              Un uniforme n’est pas un palladium, et l’homme qu’il habille et cache peut parfaitement être un salaud qui frappe sans risque des femmes sans défense. En ce cas de figure, un Dettinger est plus « respectable » que la poulaille en cause.

              Le « noli me tangere » ne recouvre pas à mes yeux la force publique partiale et violente, pas davantage que « la force injuste de la Loi »…

              « Perché » ? sur un toit, peut-être ? sans doute… c’est mon côté Angelo…

              1. plutarque

                @ Hussard Bleu 9 janvier 2019, 14 h 18 min

                ^^

                Je plaide coupable, le grand âge m’échappant encore : je conserve certaines illusions voire, horresco referens, certains principes : force doit rester à la L.O.A. est l’un d’entre eux.

              2. Citoyen

                Oh, que j’adhère bien volontiers à ce concept HB !
                Ce n’est pas l’uniforme qui fait le moine …
                Dans le meilleur des cas, ils ne peuvent que se retrancher derrière le fait d’être des cerbères serviles au service d’un pouvoir inique. Et de fait, être tenus de faire, où on leur dit de faire. Sauf que dans le lot, il s’en trouve inévitablement qui prennent plaisir à être des cerbères. A chacun sa nature …

                1. Husskarl

                  @HB

                  Tout a fait d’accord, je n’ai pas votre âge vénérable mais je ne crois pas non plus aveuglément aux institutions. Ce qui compte c’est ce qui est juste. Et l’état ne l’est pas particulièrement plus que l’individu.
                  Surtout en ce moment.

            2. Pythagore

              Cela reste le juge qui juge de la qualification du délit et le prévenu à le droit de se défendre par un avocat. Interdire la collecte reviendrait à dire qu’on lui refuse le droit à se défendre en s’arrangeant pour qu’il est un avocat moins compétent.
              Autant lui refuser le droit de se défendre et prononcer la peine immédiatement ? après tout les images sont là à quoi bon pinailler, ca prend du temps et ca coute cher (propos sarcastiques je précise).

          2. Janus

            Mitterand en son temps avait constitué des unités de CRS ou l’appartenance à la gauche était de bon ton…Sur certaines vidéos , j’ai cru entendre des CRS et des Gendarmes s’exprimer avec un fort accent de Sarcelles ou de Chanteloup les vignes. ceci explique peut-être cela …

      2. Val

        Avec tout le respect que je te porte HB ils ont eu un gros retard à l allumage pour CGhosn. Au début c était salop de patron qui s en fiche plein les poches. Et puis ils ont réalisé que l état était au capital de Renault Nissan et que ce dernier était l auteur d un habile putsch et pouf! le discours s est infléchi …… (lire les articles successifs du matou Sylvestre pour s en convaincre )

        1. Hussard Bleu

          Je n’en disconviens pas : ils devaient penser qu’il serait vite libéré, mais devant l’inflexibilité des juges nippons, ils ont reconsidéré leur position, avec, sans doute, de discrets encouragements des milieux internationaux…

          Si les juges se mettent à faire leur travail, sans égard pour les positions sociales, et indépendamment des politiques qui nous assurent de leur probité (comme Madame Jouanno, il y a quelques minutes), je vous le demande, où va-t-on ?

          1. Aristarkke

            Cela dit, Werther, cela fait presque deux mois que C.G. est embastillé et rien de vraiment précis n’a été prononcé à son encontre. Tout reste exprimé en termes très généraux alors que, soi-disant, il a commis d’horribles choses crevant les yeux de tout honnête homme…
            Devoir en arriver à mettre en demeure un procureur de porter précisément ses griefs à la connaissance du prévenu ne démontre guère une justice impartiale se mettant en action à propos de délits clairement établis…

            1. Hussard Bleu

              Ne t’y trompe pas, Harry : je ne défends pas les juges nippons, j’ignore tout du dossier, comme, au demeurant, tout un chacun ici.
              J’en tiens naturellement, en bon « Tory Anarchist » pour le principe de l’Habeas Corpus, si … « négligé » en France.

              Je n’ai aucun préjugé envers CG, lequel, sur le plan industriel, me semble être une pointure de classe internationale.
              Dans ce registre, il me paraît avoir mérité les salaires dont le montant ne choque que les simples et les idéologues. En revanche, s’il a utilisé les fonds de l’entreprise dans l’intérêt de son petit patrimoine personnel, ce n’est plus la même chose, et une sanction pénale est alors justifiée.

              Pour en revenir à l’aspect de la procédure judiciaire, telle qu’illustrée par Mme Penicoud – qui en tire avantage concernant ses petites erreurs personnelles, qui lui valent l’indulgence du PNF – je soulignais seulement que « la présomption d’innocence » vaut pour tout un chacun, et pas seulement pour M. Ghosn comme on semble le penser au Gouvernement, si friand de Lettres de Cachet, comme on le voit actuellement.

        2. plutarque

          @Val:9.1.19.13.44

          Très juste ! Saluons tout de même la prudence du gouvernement français qui s’est abstenu de hurler avec les loups au lendemain de l’arrestation de Ghosn.

          Maintenant, vu les cas sociaux aux manettes (bonjour, Marlène), je pense que cette absence de réaction résultait plus d’un état de choc – genre lapin pris dans le faisceau des phares – que d’une salutaire retenue dictée par la morale et les bonnes moeurs…

  15. hub

    « Etes-vous pour la suppression de la taxe d’habitation qui demeure maintenue pour les 20% de population aisée »….
    « Etes-vous pour le rétablissement de l’ISF qui n’a pas été supprimé mais remplacé par l’ISI »…
    Micron supprime de son agenda toutes les cérémonies de voeux pour se consacrer au grand débat national et aux vraies questions à poser.

    1. Fred Ja

      @hub : ça, ça m’a fait tomber de ma chaise. Quand j’ai vu Bruno Lemaire expliquer gentiment qu’on allait demander aux gens s’ils sont d’accord pour que seuls 20% paient pour les autres… On peut déjà prévoir le résultat, autour de 80% de oui ! Le niveau de connerie et de cynisme de nos dirigeants est inimaginable !
      Mais ils n’ont toujours pas compris qu’à force de taper sur les « riches », ils vont finir par tous se barrer. Et comme ce sont eux qui créent la plupart des richesses, quand il ne restera plus que des fonctionnaires et des assistés (pléonasme souvent), forcément tout va bien se passer comme dirait H16 !!!

      1. Pythagore

        « Mais ils n’ont toujours pas compris qu’à force de taper sur les « riches », ils vont finir par tous se barrer. »
        Ils l’ont très bien compris. Ils ont aussi compris que leurs électeurs sont la classe moyenne culpabilisée à grands frais (les notres) télévisuels, ponctionné à hauteur de sa culpabilité et que les très très riches (pas qq millions, plutôt qq milliards) sont leurs amis et ceci se voient moins imposés qu’avant (ISF, CICE).
        Le CICE n’est rien d’autre qu’une redistribution des pauvres performants vers les riches pour soi disant favoriser l’emploi non qualifié, sauf que ni le chômeur, ni le SMICard n’en voit l’effet ou la couleur. 66% de l’impôt sur les sociétés sera redistribué en 2019 à la discrétion de l’état !!!

      2. Artiste

        Le maire le gars qui dit que la France n’a pas vocation à fabriquer des boîtes de vitesse au cas où elle rachèterait l’usine de Poutou à Bordeaux donc elle va donc fabriquer des Renault sans boîtes de vitesse on tient un scoop de clown à roulettes

        1. Chat de nuit

          +10.. Mais aucun d’entre eux n’a lu ce magnifique livre. Alors que cette oeuvre devrait faire parti du cursus scolaire. Mais nous sommes en Socialie, et d’ailleurs, je suis étonné qu’on puisse encore acheter librement ce livre dans notre pays.

          1. bob razovski

            C’est à cause du titre : « la grève » a un parfum cgtiste qui fait penser que le livre est dans le kandubien.
            Quant à « Atlas shrugged », S’il existe une personne qui cause l’anglais chez nos zélites, il va croire que c’est un livre sur une façon de s’échauffer les épaules écrit par Atlas, certainement un youtubeur célèbre.

          2. Passim

            Librement… Un demi-siècle avant qu’un immense succès aux US soit traduit en France, c’est à la liberté de s’informer ce que le stalinisme était à la liberté d’opinion.

  16. paf

    je suis choque par le comportement degueulasse de Marlene.Je pense que les politiciens qui ont reagi a la cagnotte de Dettinger sont simplement jaloux de le voir faire des sous facilement; c’est l’argent qui les fait reagir.

    1. Pheldge

      c’est vrai que casser du flic, c’est toujours valorisant chez nous. En tout cas plus acceptable que d’autres vilainetés. J’imagine qu’un crowd funding pour Fourniret ou Emile Louis, aurait un peu moins de succès !

  17. P&C

    Hors sujet : il y a quelqu’un ici qui s’y connait en CIR et jeunes docteurs ?
    Je connais quelques trucs en CIR, mais peu concernant les jeunes docteurs…

    J’explique : actuellement agent technique (je scanne des trucs et passe le balai, en gros), je suis en 1er CDI. Titulaire d’un bout de papier sur lequel est marqué doctorat, je suis théoriquement éligible au CIR… ma boite peut se faire rembourser mon salaire super brut à 200% pendant 2 ans (et du coup, je sais quand je vais me faire virer…).
    Je n’ai pas envie que ma boite profite de mon bout de papier pour se faire du fric sur mes cotes. Elle s’en fait déjà assez.

    Il y a -t-il des conditions de statut et de missions du jeune docteur, ou alors est-ce lié au labo (et le gars on s’en fout, il pourrait servir de pot de fleur ça reviendrait au même) ?
    Le labo doit-il faire une activité éligible au CIR (nouvelle connaissance, résolution d’un verrou technologique… le détail ici : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23533)

    Je sais que les jobs alimentaires sont exclus du CIR… et que au pire, je peux dénoncer mon doctorat (de toute façon, mis à part servir de cornet à frittes, il m’apporte plus d’emmerdes qu’autre chose).

    1. plutarque

      @P&C 9 janvier 2019, 13 h 25 min

      0. En matière de CIR, deux notions à considérer : a) le périmètre (l’action pour laquelle je souhaite déduire fiscalement les dépenses est-t-elle bien considérée officiellement comme de la recherche, ou bien du peignage de girafes?); b) la valorisation des dépenses figurant dans ce périmètre (en gros, s’assurer que les salaires pris en compte sont biens ceux connus par l’URSSAF et pas sortis du chapeau).

      1. Pour être éligibles au CIR, les dépenses engagées à l’occasion du travail de recherche (temps de travail + certaines dépenses comme achat de normes, immobilisations des matériels utilisés etc.) doivent respecter plusieurs conditions. Le texte de référence est le Manuel de Frascati (https://www.oecd-ilibrary.org/science-and-technology/manuel-de-frascati-2002_9789264299047-fr), qui en gros définit ce qu’est un travail de recherche (appliquée ou fondamentale) : incertitude des résultats, méthode de travail innovante, processus itératifs etc. en gros ce que tu as cité.

      2. Concernant la valorisation des temps passés (jeune docteur, ingénieur, technicien etc…) : le salarié concerné doit avoir fait partie des effectifs de l’entité réclamant le CIR l’année considérée : i.e. être titulaire d’un contrat de travail, et l’intitulé de son poste doit être compatible avec la mission de recherche confiée : Un « technicien de surface » normalement ça le fait pas trop.

      3. La décision d’inscrire une mission dans le périmètre du CIR revient in fine au représentant légal d’une entité, souvent assisté par des consultants spécialisés. qui l’aideront à déterminer le périmètre éligible, et le détail des dépenses à valoriser.

      4. Pour bien connaître le sujet, je sais que l’administration fiscale regarde de très très près les dossiers (à son niveau de compétence, qui est quasi-nul pour la partie périmètre technique, beaucoup plus affutée pour la partie valorisation).

      Cela conduit à de très nombreux contrôles fiscaux et/ou demandes d’information en direction de PME. A noter, l’administration peut se faire assister par des experts du Ministère de la Recherche pour s’assurer que le périmètre est bien calé. En pratique, si l’on reste en dessous de certains seuils ce n’est jamais le cas (trop lourd à mobilier) : 100 k€ de CIR demandé pour une PME.

      1. plutarque

        P&C 9 janvier 2019, 13 h 25 min

        j’ai oublié de préciser que le dossier à préparer en cas de contrôle (quasi systématique en R.P.) inclut les fiches de paye des salariés retenus dans le CIR ainsi que leurs CV.

    2. Val

      @P&C je ne comprends pas trop ta question. Le CIR est un truc pour alléger les charges de l’employeur (l’état redonne d’une main ce qu’il a piqué de l’autre, tour de passe passe dont raffole notre très chère admin étatique) . Bref c’est le taf de ton patron et hors de ta sphère de responsabilité. Tu es en CDI, c’est un progrès, concentre toi à le valoriser en interne si possible et sinon en externe sur le prochain job pour lequel tu postuleras, c’est toujours mieux vu d’être en poste, même modeste pour évoluer.
      Sinon malheureusement c’est le lot de toute la société française actuelle que chacun fasse un boulot à grosse composante sous qualifiée / compétence . J’ai une belle soeur qui possède un labo, elle passe ses journées à faire de l’admin, des prélèvements etc et ne passe que qq malheureux % de son temps sur sa compétence réelle (analyses bio etc parties qui avaient fait son choix de métier, bref elle fait son taf 5% de son temps et pour couronner le tout elle gagne de moins en moins bien sa vie car les prix sont faussés : fixés depuis des années par l’état et les contraintes au contraire montent chaque année, bref tout ça pour dire que ton patron ne se gave sans doute pas autant que tu le crois).

      1. plutarque

        @ Val 9 janvier 2019, 16 h 23 min

        Excellent conseil. Même en utilisant une (petite) partie du temps d’un jeune Docteur valorisée à 200% du coût horaire réel pour alléger sa charge fiscale, un patron ne se « gave » pas. C’est juste un outil d’optimisation fiscale, de plus extrêmement risqué par les temps qui courent.

        1. P&C

          @val

          Pas d’évolution possible pour ce poste.
          1 : un biochimiste, ça se remplace plus facilement qu’une ampoule.
          2 : je suis agent de labo, au plus bas de la hiérarchie. Donc, aux yeux d’un ingé lambda, entre le rat et le cloporte…
          Au moins, cette histoire de CIT m’indique quand je serai viré : dans 1 an et 5 mois.

    1. MCA

      Question de philosophie; à l’origine de l’annonce et connaissant les loustics, j’avais déjà prévu de continuer à la payer, je ne peux donc qu’avoir une bonne surprise.

      Mais est-ce bien constitutionnel cette discrimination?
      pourquoi interdire la possibilité aux moins de 4000E/mois de payer la TH s’ils le désirent?

  18. Vudenbas

    Pour en revenir à la cagnotte, Leetchi a donc estimé que le montant était suffisamment élevé et que cette dernière était donc clôturée.
    Il semblerait donc pour Leetchi que la solidarité ne peut dépasser un certain seuil…

    https://blog.leetchi.com/cagnotte-christophe-dettinger/

    J’ai du mal avec ce communiqué, « Nous, leetchi, on ne juge pas les actions financées par les dons, ce que nous faisons est légal, mais pour cette action précise, vous avez trop donné, on arrête. »

    ??????

    Mais qui est derrière Leetchi ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9line_Lazorthes
    https://www.challenges.fr/entreprise/celine-lazorthes-leetchi-xavier-niel-me-fascine_10441

    Imaginons que cette cagnotte ne cesse d’enfler, quel camouflet ce serait pour le gouvernement.

      1. Opale

        Ah ah ah, renaud Muselier à l’origine de la cagnotte, pas étonnée !
        https ://www.nicematin.com/politique/plutot-quune-cagnotte-pour-lex-boxeur-renaud-muselier-prefere-des-dons-pour-les-policiers-289684

        « En novembre 2012, pour des raisons administratives, il demande la nationalité mauricienne, pays où il a développé un projet immobilier » (Wiki) Tiens tiens, lui aussi il connaît la combine de l’île Maurice…

    1. Bruno

      Je pense que ce qui a choqué notre nomenklatura, c’est qu’un mec d’en bas puisse se défendre correctement, par exemple avec la même armée d’avocats qu’un type d’en haut bourré de pognon (et c’est bien son droit d’ailleurs !).

      Non, pour les gueux, c’est comparution immédiate et 10 minutes de délibérés.

  19. Pythagore

    « à ceux qui m’objecteront qu’un tel débat nécessite évidemment qu’il soit payé par tous, »
    Et les élus existants déjà grassement payés, ils servent à quoi ?????? Trop compliqué de suspendre les débats à l’AN sur la fessée et autre con*@#! pendant un mois, et d’envoyer les députés écouter ce que les GJ ont à dire ?

    1. Aristarkke

      Dans un état de droit, les députés sont normalement les porte-paroles de leurs électeurs et devraient donc connaître leurs desiderata…
      Mais les députés LREM ont tendance, eux, à considérer être les représentants de Flop Joene…
      D’où le risque évident pour ce dernier d’ une dissolution dans l’ambiance actuelle.
      Risquerait de ne pas retrouver toutes ses groupies…

      1. Deres

        Les députés actuelles pensent tous que c’est Macron qui leur a DONNE le poste. L’élection n’a été pour eux qu’une formalité. Il est donc logique que l’avis de leurs électeurs leur semble sans intérêt. Seules compte les directives de leur patron (au sens patron/clients comme chez les romains).

  20. plutarque

    Concernant Jouanno… suis-je le seul à sentir un relent de manipulation dans la fuite opportune de son salaire et sa mise en retrait ? Elle avait quand même eu le mérite de défendre un RIC sans sujets tabous…

  21. Jacques Huse de Royaumont

    Ca y est, le mariage pour tous et l’IVG sont exclus du grand débat. Griveaux, toujours au taquet, en a décidé ainsi.
    Le talent de ce gouvernement pour se ridiculiser est confondant.

    1. plutarque

      @Jacques Huse de Royaumont 9 janvier 2019, 15 h 04 min

      Ainsi que l’immigration, la peine de mort…

      Les sujets « dont il ne faut surtout pas parler » apparaissent ainsi en négatif. Ce sont eux qui illustrent la fracture sociale. Et c’est de ces sujets qu’il faudrait surtout débattre.

      1. Hussard Bleu

        « La question ne sera pas posée » Albert Delegorgue…censure judiciaire pro-gouvernementale… grand succès, n’est-ce pas ?…

        Ces pauvres gens, à tous les niveaux du Gouvernement, s’enfoncent dans un infernal marécage dialectique, rejetant aujourd’hui ce qu’ils acceptaient à peine 48 heures auparavant, et démontrent, par là même, que les Gilets Jaunes qui refusent de participer à ce « Débat » pipé sont dans le vrai…

        On perçoit la vérité de cette citation de Malraux : « il existe un point mystérieux où l’extrême intelligence rejoint la connerie ».
        Aucun doute pour la connerie : je réserve mon appréciation quant à l’extrême intelligence, toute révérence naturellement gardée envers le subtil M. Le Gendre…

        Cela fait des années que l’on nous annonce une situation prérévolutionnaire, tout ce qui restait à deviner était l’élément déclencheur : qui aurait imaginé qu’une taxounette entre des centaines d’autres suffirait à faire exploser des frustrations accumulées depuis des décennies ?

        L’édito de Sannat – mentionné en lien par le Major – signale des dangers qui n’ont plus rien de fantasmatique… Il suffirait qu’un flique suive l’incitation de Ferry à tirer sur un GJ : à ce niveau d’inconscience irresponsable et d’hystérie, tout peut arriver…

          1. MCA

            Et heureusement pour lui et pour les autres qu’il n’a pas tiré, car vu le nombre de manifestants c’était le lynchage assuré.

            C’est bien pour cela que l’irresponsable Ferry devrait être traduit en justice pour appel public au meurtre.

              1. MCA

                oui,

                j’ai vu la séquence et elle a commencé par le jet de 3 grenades explosives sur les manifestants qui ne faisaient que circuler pacifiquement.

                C’est suite à cette provocation injustifiée que ça a dégénéré et c’est suite à la dégénération qu’il a sorti son arme.

                Par contre on ne le voit pas armer son pistolet ce qui laisse à penser qu’il voulait simplement intimider, du moins je l’espère.

                Le gendarme qui s’est fait boxer n’a pas sorti son arme alors qu’il aurait pu, d’autant plus que c’est un militaire et que les règles d’engagement ne sont pas les mêmes, ce qui prouve une maîtrise de ses actes, maîtrise que n’a pas su avoir le policier.

                Ce qu’il y a de crispant en plus , c’est qu’un syndicat de policiers a immédiatement déclaré que c’était un cas de légitime défense pour justifier l’affaire.

                Ce n’est pas à un syndicat partie prenante à le dire mais à la justice suite à enquête et ce n’est pas aux médias de relayer de telles affirmations.

        1. Val

          @hb « il existe un point mystérieux où l’extrême intelligence rejoint la connerie » tout est dans la définition de l’intelligence. Pour moi un être intelligent est capable d intuition, d’écoute,d humilité, d’analyse, de synthèse, de capacité d raisonnement logique . En France on privilégie l’analyse et le raisonnement sur les quatre autres. Alors on a des flopées de beaux esprits qui partent de postulats foireux et qui avec des raisonnements irréprochables vont à des conclusions fantaisistes ex : Piketty . Comme en plus ils sont d’une arrogance folle rien ni personne ne peut les faire dévier de leur bêtise.

          1. plutarque

            @Val 9 janvier 2019, 16 h 47 min

            « Pour moi un être intelligent… » Opopop…Danger pente fatale: nous n’avons pas à dire que « Pour nous » un mot veut dire telle chose ; nous devons au contraire nous référer à sa définition exacte sinon plus aucun échange n’est possible.

            Reprenant votre exemple, selon M. Larousse :
            Intelligence n.f. : Ensemble des fonctions mentales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle; Aptitude d’un être humain à s’adapter à une situation, à choisir des moyens d’action en fonction des circonstances.

            Et cela se quantifie très bien (lire « The Bell Curve » de C. Murray).

            Les scories du « politiquement correct » à base d’intelligence émotionnelle c’est du blabla.

            1. Iskanderkul

              Vous avez raison de souligner qu’il faut s’accorder sur le sens des mots, toutefois cela passera toujours par un « pour moi… » d’ailleurs vous nous proposez un « selon Larousse » : ce Monsieur Larousse doit être très bien, mais il est impossible de lui faire préciser quoi, comment et pourquoi il pense comme cela ; alors qu’avec Val, on peut lui demander 🙂 et se mettre d’accord.
              Et puis une définition -surtout pour quelque chose d’aussi fin que la qualité d’intelligence- sera toujours portée par une subjectivité, elle n’existe pas par elle-même, ni dans un dictionnaire. Donc il faut que chacun s’accorde à partir d’un « pour moi »… pour ainsi s’approcher d’une vérité partagée 🙂

            2. MarieA

              « Les scories du « politiquement correct » à base d’intelligence émotionnelle c’est du blabla. »

              Ne commencez pas à parler de QI si vous ne voulez pas être catalogué « méchant » ou « obsédé du QI » ici…

                1. theo31

                  Pareil et fier de l’être. Pas question de s’excuser devant les pouffiasses féministes d’être un homme et d’éprouver du désir pour les genre un.

                  De la même manière, un homosexuel n’a pas à justifier de son orientation sexuelle.

            3. MCA

              @plutarque 9 janvier 2019, 17 h 16 min

              « Les scories du « politiquement correct » à base d’intelligence émotionnelle c’est du blabla. »

              +1

              D’ailleurs c’est amusant de voir la liste des « intelligences » qu’ils ont réussi à dénicher.
              A croire qu’il en fallait pour tout le monde afin de ne froisser personne.

    2. Opale

      « Mais en même temps…  » Ces sujets sont-ils aussi pressants que le chômage des français, aussi urgents et indispensables à rebattre que le folklore taxatoire, la corruption des ces blaireaux qui se nomment élites, l’islamisation effrénée, les miyards qui s’envolent n’importe où sans fin ?
      L’IVG, si en reparler ça signifie le supprimer, je vois pas l’intérêt. Qui ça emmerde, sérieux, à part les bigots ?
      Le mariage pour tous, j’étais contre, je le suis toujours, mais honnêtement c’est secondaire.
      La peine de mort, même si certain(e)s la méritent amplement pour trahison de ce pays, le débat est trop complexe et sociologiquement pas maîtrisé, ça ne ferait que déclencher un pugilat. A mon avis.

      1. MarieA

        « L’IVG, si en reparler ça signifie le supprimer, je vois pas l’intérêt. Qui ça emmerde, sérieux, à part les bigots ? »

        Et bien je ne sais pas, ça nous donnerait l’occasion de réfléchir sur pourquoi est-ce qu’on trouve génial d’assassiner des enfants à partir du moment où ils sont dans le ventre de leur mère, par exemple.

        A mettre en parallèle avec le fait qu’on rembourse à 100% les dépenses de santé des immigrés illégaux, qu’on leur verse des retraites même quand ils n’ont jamais cotisé, les allocations familiales, qu’on pense à reconnaître leurs mariages pédophiles, etc…

        Plus sérieusement, personne n’était au courant de cette « consultation » sauf quelques organisations bien informées, dont les associations catholiques, qui se sont mobilisées. D’où l’orientation des sujets qui sont effectivement secondaires pour la majorité des gens.

        1. Opale

          Un embryon n’est pas un enfant, Marie. Faut arrêter la dramaturgie. J’ai l’impression d’entendre les mêmes raisonnements tordus que les antispécistes.

          Je ne peux qu’être d’accord en revanche sur les retraites qui partent en Algérie (4 milliards de fraude à la carte vitale il me semble…), la CMU aux personnes illégalement sur le territoire,… bref tout le tralala habituel.
          Si on était clean sur tout cela, et la corruption, and so on, on ferait moins gaffe aux conneries annexes genre le mariage pour tous…

          1. Val

            @Opale je suis pour l IVG , telle que la loi avait été faite au départ par S Veil . Mais malheureusement cette loi a été comme d’habitude, sous la pression de pas mal de lobbies, modifiée . On a le même style de dérapages sur la loi euthanasie en Belgique, maintenant ils en sont au suicide assisté des mineurs en pleine santé.
            Tous ces sujets sont complexes et malheureusement les excités de tous bords sont à la manoeuvre pour dénaturer tout ce qu’ils touchent.

          2. MarieA

            Vous mélangez tout.

            « Un embryon n’est pas un enfant »
            Effectivement, ce sont deux stades de développement différents de l’être humain. C’est comme si je vous disais  » Un enfant n’est pas un adulte, Opale. »
            Le stade de développement durant lequel l’être humain est considéré comme un embryon est de 8 semaines. En France, on pratique les avortements sans raison médicale jusqu’à 12 semaines.

            Dire la vérité, ce n’est pas « faire de la dramaturgie ». En France, on autorise, accepte, célèbre, et rembourse à 100%, le meurtre des êtres humains tant qu’ils sont dans le ventre d’une femme et selon les conditions évoquées plus haut. C’est tout, il faut le reconnaître et l’assumer.

            Personnellement, je suis pour l’avortement mais je l’étendrais jusqu’à la fin de la grossesse, comme en Chine. Au moins, la logique est respectée.

              1. Le Gnôme

                Je suis férocement contre. Je suis né à une époque où l’avortement était interdit et je fus donc abandonné dès ma naissance. De nos jours, je n’aurais aucune chance de vivre. Mes enfants, mes petits-enfants remercient donc ma mère de ne pas avoir supprimé le problème.

                1. Val

                  @gnôme moi c’était un arrière grand père et mon mari un grand père . Si on faisait des stats sur le blog ? Si ça se trouve Hash n’aurait aucun lecteur si l’IVG avait été légalisé il y a 1 siècle 😀 ! (je parle pour Harry 😉 😉 )

                  1. MCA

                    @Val 9 janvier 2019, 19 h 18 min

                    « Si ça se trouve Hash n’aurait aucun lecteur… »

                    Si ça se trouve (au grand désespoir d’ARI), Hash ne serait pas là pour écrire ses billets savoureux…

                    Cela dit, moi je suis certain que si l’IVG avait été légalisée je ne serais pas là, et vu ma philosophie franchement ça ne me dérange pas plus que ça.

                2. Dr Slump

                  Je suis né à une époque où l’avortement était acquis, mais ma génitrice était témoin de Jéhovah, ce qui explique que je suis né quand même. Les hérésies ont de ces effets positifs inattendus…

                  1. MarieA

                    @ Dr Slump 9 janvier 2019, 19 h 36 min :

                    « Les hérésies ont de ces effets positifs inattendus… »
                    Quelles hérésies?
                    Elle croyait au caractère sacré de la vie, non? Qu’elle n’avorte pas, n’est pas étonnant donc.

                    Je me souviens de notre discussion sur l’accouchement sous X.
                    Donc, vous préférez l’accouchement sous X ou l’avortement ?

                    1. Dr Slump

                      L’hérésie en question est la secte des témoins de Jéhovah, pardon mais ça me semblait assez évident.

                    2. MarieA

                      Pardon, je croyais que vous parliez d’un lien entre « avortement acquis » et témoin de Jéhovah et d’un supposé manque de logique entre le prêche et les actes. C’est pour ça que je ne comprenais pas, désolée.

                    3. Dr Slump

                      Pas besoin d’en être désolée, il n’y a pas de mal. Pour plus d’explications, les témoins de Jéhovah observent l’interdiction de recevoir tout soin médical, considérant que si maladie ou risque de mort surviennent, c’est leur dieu aberrant qui l’a voulu, et donc il faut accepter ce sort sans recourir à des méthodes pécheresses, enfin un truc comme ça.
                      Et donc ma mère naturelle, très rigoureuse dans son observance, ne prenait aucun mesure contraceptive, ni naturelle ni pharmaceutique, et n’avortait pas. Elle a fait 6 enfants de père différents, qu’elle a tous abandonnés. C’est ainsi qu’une hérésie, ou une croyance absurde, m’a permis de naître. Le positif dans le négatif, etc, voilà!

                    4. Aristarkke

                      Les Témoins de Jéhovah disent se contenter de refuser les transfusions sanguines ou le sang comme aliment.

                      C’est ce qu’ils exposent dans leurs publications et sur leur site officiel.

                      Il n’ y est pas question pour eux de refuser *tous* traitements médicaux…

                      On doit pouvoir y trouver quelques extrêmistes mais ils ont au moins l’avantage de ne faire exploser personne ou d’aller tirer à la Kalash dans une salle de spectacle, aussi sectaires qu’on puisse les trouver…

                      Ils bénéficient de la liberté de penser comme tout citoyen des pays libres et il semble pas qu’ils en abusent de façon répréhensible.

              1. MarieA

                Oui, bien répondu.
                C’est un peu comme leur distinguo être humain/personne.
                En gros, si tu n’es qu’un être humain sans moyen de t’occuper de ta personne et sans défense, des personnes ont le droit de te tuer mais si tu es une personne, comme par exemple, un bébé désiré/protégé par sa mère et prématuré, alors ta vie sera respectée.
                Comme quoi, même aujourd’hui en dehors de la jungle, la survie de l’enfant dépend encore beaucoup de sa mère.

                1. theo31

                  Je pense que vous n’avez pas compris : il y a continuité de la vie. Ce sont les chrétiens qui ont raison à ce sujet.

                  Quand en Grèce des débiles massacrent une femme enceinte dans une banque, c’est un double homicide.

                  S’ils veulent être cohérents, les partisans de l »avortement doivent exiger le rétablissement de la peine de mort.

              1. Tess

                J’ai vu une vidéo d’ un IVG pratiqué à 12 semaines sous échographie. C’était très perturbant de voir comment le foetus se débattait pour échapper à l’aiguille servant à le déchiqueter. Le gynécologue qui a pratiqué cet IVG n’en plus refait un de sa vie.

                1. Nemrod

                  Je ne veux pas faire larmoyer dans les chaumière mais il se trouve qu’un de mes filles est stérile…irrémédiablement .

                  Elle à 21 ans et nous le savons, elle le sait, depuis ses 16 ans.
                  C’est une enfant superbe, pleine de vie , formidable d’entrain et de bonne humeur.
                  Quelquefois un voile de tristesse passe dans ses yeux .
                  Son frère, sa soeur et ses parents savent pourquoi, les autres non…
                  Quelquefois je rêve d’elle m’annonçant sa grossesse…et puis je me rêveille …en larmes, moi Nemrod…dur comme un silex.

                  Alors quand je vois toutes ces vies supprimées parfois par convenance personnelle, quand j’imagine ce qu’elle doit penser de tout cela, j’ai comme un ecoeurement, voyez vous.

                    1. Pheldge

                      tout à fait, d’autant que c’est pas comme s’il n’y avait pas de moyens de contraception, disponibles depuis l’adolescence, en plus de toute l’information disponible sur « comment il faut faire » …

                  1. Tess

                    A l’annonce d’une stérilité, il faut se méfier. Un gynécologue a annoncé à une amie qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant (Pour votre fille, je ne sais pas si la stérilité est dûe à un traitement qui rend stérile comme la chimiothérapie). Grosse tristesse, pleurs, dépression…A l’époque elle était en couple. Du coup, elle a arrêté la pilule. Bingo, enceinte au bout de 2 mois. Là gros pleurs parce qu’elle passait le bac en fin d’année et qu’elle avait d’autres projets. Pour finir, elle a eu 3 enfants.

                    Mais ce n’est pas le seul cas d’erreur dans le diagnostique de stérilité. Ma collègue de boulot a eu la même expérience et elle a 3 enfants maintenant.

                    1. Stéphane B

                      J’ai un cas à peu près similaire dans ma famille. L’épouse de mon oncle a été déclarée stérile. C’était il y a une trentaine d’année. Ils ont fait traitement sur traitement mais rien n’y fait.
                      Ils ont donc décidé de se plier à cette décision de dame nature. Ils ont tout lâché psychologiquement.
                      Bilan, il y a 29 ans, une nouvelle cousine est apparue.

                    2. BDC

                      S’ils ont fait des traitements c’est qu’elle n’était pas stérile. La nature étant bien faite, elle bloque la reproduction en environnement hostile, ie trop de stress. Et comme la pression pour « tomber » enceinte augmente à mesure des échecs, ça entraîne une stérilité psychologique, qui n’a rien à voir avec une stérilité tout court. D’ailleurs si les gens pouvaient arrêter de faire des remarques déplacées, ça aiderait déjà pas mal. Et ça passerait par un changement de vocabulaire en remplaçant l’expression « ils/elle n’y arrive/nt pas », comme s’ils y pouvaient quelque chose, alors qu’on ne contrôle rien.

                1. Hussard Bleu

                  @MCA : Mme du Deffand l’avait dit, dans une des ces formules – genre Sentences et Maximes – qu’elle culitivait, in a nutshell comme l’exprime l’anglois :

                  « Le fâcheux, c’est d’être né, et l’on peut pourtant dire de ce malheur-là que le remède est pire que le mal ».

          3. Nemrod

            Le problème déjà évoqué est la dérive du système qui fait que l’on se rapproche dangereusement du stade de viabilité qui est bien plus tôt qu’avant avec les techniques moderne de réanimation néo natale.
            12 semaines je trouve ça déjà très long…3 putains de mois avant que le genre 1 se décide !
            Et des Associations réclament plus…pendant qu’à l’autre bout on arrive à maintenir en vie des bébés de 800 g…

            Faut assumer un peu.
            L’avortement encadré est un progrès dans le sens ou il permet de faire dans des conditions sanitaires correctes ce qui de toutes façons existerait.
            Mais on supprime une vie pour diverses raisons peut être fondées peut être pas mais on supprime une vie.
            Point.

            1. Hussard Bleu

              J’ai toujours trouvé curieux, juridiquement parlant, que l’on encense l’avortement comme une grande victoire du féminisme, et que l’on condamne, avec le même sérieux, l’infanticide.

              « La trahison, c’est une question de date » disait Charles-Maurice… La licéité de l’avortement, et l’illicéité de l’infanticide, tout autant.

              Je serais favorable à un retour à l’utile institution de l’exposition, là, au moins, pas de tartufferie !

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Exposition_(ethnologie)

              1. Dr Slump

                Abondance d’avortements d’un côté, militantisme outré pour les FIV et autres bricolages procréatifs de l’autre. Abandons et infanticides d’un côté, rien du côté de l’adoption, l’aide à l’enfance, ou si peu.
                Les humains sont fous. En fait, tant pis pour l’extrémisme que l’on pourrait me reprocher, les humains sont stupides, et cons à un point qui touche l’infini.

                  1. MadeInCH

                    Les Occidentaux ont l’orgueil si hyperdéveloppé qu’ils pensent que ILS sont l’Humanité.
                    .
                    Dans leur gentille universalisme, les Occidentaux (de gauche) disent « Ils sont tous comme nous ». Ce qui est déjà à la base un égocentrisme démesuré.
                    Au mieux, toujours faux mais en moins pire, ils pourraient dire « On est tous pareil ». Au moins ce serait moins self-éco-centré.

                1. Tess

                  L’humain est con car il est moutonnier ! On le remarque tous les jours ! L’un fait une connerie, la majorité bêlante fait les mêmes conneries ! Notre problème c’est le mimétisme pour tout ce qui est négatif. Par contre, on ne copie jamais les idées, les actes, les pensées intelligentes (une minorité le font, mais ça reste une minorité).

              2. MCA

                @HB
                « On encense l’avortement comme une grande victoire du féminisme, et que l’on condamne, avec le même sérieux, l’infanticide. »

                Ne pas oublier l’euthanasie dans la liste.

            2. Passim

              « 3 putains de mois avant que le genre 1 se décide ! »
              Bien souvent, l’enfant est voulu/accepté, donc pas de contraception. Puis une séparation, ou autre, ou simple prise de conscience, à moins que la femme n’ait espéré « forcer la main », et que ça n’ait pas marché. Le délai est là, il faut se décider avant les 12 semaines, et c’est l’IVG… qui peut-être sera regrettée.

              1. Pythagore

                Ceci me semble aller dans le sens d’une déresponsabilisation orchestrée par les gauchistes.
                A ma connaissance, madame ne peut pas tomber enceinte par surprise à l’exception de jeunes femmes non éduquées, d’un foirage de contraception (marche pas à 100%), ou d’un faux diagnostique de stérilité (voir exemples évoqués).

            3. Passim

              La dérive du système…
              En ’75 : « l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issues » (Veil dixit)
              1981 : arrêt Lahache. Une femme peut avorter sans le consentement de son mari.
              1982 : remboursement de l’IVG
              2001 : délai allongé à 12 semaines. Plus d’autorisation parentale pour les mineures.
              2014 : l’IVG « droit fondamental’. Loi sanctionnant toute entrave à l’IVG.
              L’esprit de la loi a été constamment bafoué. En particulier, un père peut voir son enfant supprimé sans qu’il n’ait rien à dire.
              Voilà où nous aura mené le féminisme.

              1. Val

                @passim je ne sais pas si c’est le féminisme. Toujours est il qu’une loi passée est vite modifiée et étendue à tout et n’importe quoi. Petit exemple croustillant : aux UK un homme se déclarant femme ( non opéré) exige de partager les mêmes vestiaires sportifs que les femmes . Les femmes de son équipe refusent. Le type attaque et … gagne au grand désarroi des femmes de son équipe sportive. Autre exemple : toujours aux UK (ma fille y vit) il est discriminant d’enseigner aux enfants que les règles sont uniquement féminines. Les civilisations ne meurent pas, elles se suicident.

                1. paf

                  le feminisme est un collectivisme. De nos jour c’est litteralement du neo-marxisme; le feminisme est l’ennemi des femmes et l’ennemi de la liberte

              2. Aristarkke

                Et à la différence d’avec les migrants privés d’accueil, aucun pleur pour les (futurs) Mozart qui sont ainsi assassinés sans autre forme de procès …

              3. Nemrod

                On peu ajouter que le géniteur passe pour pertes et profits sauf pour payer la pension alimentaire si par bonheur l’enfant est épargné par sa mère.

                  1. MarieA

                    Oui, enfin, les pensions alimentaires vous les payez parce que vous ne prenez pas en charge les enfants les trois quart du temps!
                    Si le gosse vit chez sa mère 75% du temps, et même plus, c’est pas choquant que le père participe à son entretien via une pension.
                    Et ne me faites pas croire que la majorité des pères se battent pour avoir leurs gosses tout le temps chez eux, parce que c’est pas vrai, et plus l’enfant est jeune, donc exigeant, moins les pères veulent s’en occuper.
                    Après, on peut aussi prendre sur soi et ne pas divorcer/se séparer parce que Madame a demandé à ce qu’on ramasse ses chaussettes de temps en temps.

                    1. MarieA

                      Et puis, on n’est pas aux Etats-Unis, le montant des pensions alimentaires du Français moyen est ridicule.

                    2. Hussard Bleu

                      D’un autre côté, hein, dans la répartition des charges conjugales, c’est sur l’Homme (oh! pardon, le Genre2) que tombe le petit entretien et ses dangers, sans compter que je ramasse mes chaussettes aussi !

                      Un exemple personnel des ordalies ménagères qu’un mari borderline troisième âge est amené à connaître : et puis, hein… faut bien alléger l’humeur sombre des actuels commentaires… oeuvre pie et toussa…

                      Ma première rencontre avec l’humour anglois remonte à mes années d’école primaire, dans la classe du cher M. Duriaud, instituteur à l’ancienne – et à la calotte facile – mais qui nous fit découvrir Jerome K. Jerome par le biais de l’histoire de l’Oncle Podger.

                      Oh ! je n’ai jamais oublié cette aventure tirée de « Trois hommes dans un bateau ». et d’autant moins que je dois avoir quelque ADN Podgerien dans mon génome personnel.
                      Plusieurs fois dans ma vie – et celle de ma malheureuse femme – je me suis lancé dans des travaux, où certaine maladresse congénitale et une non moins certaine absence de sens pratique se sont donné carrière avec… alacrité, sinon bonheur.

                      La dernière fois ?

                      C’était il y a quelques semaines, seulement. En allumant la lumière du palier entre ma « librairie » et la pièce dite « des arcs » (puisqu’y sont pendus un longbow et un recurve), j’ai vu un petit éclair, et entendu un « clac », aussi sinistre que coûteux, révélateur de la mort prématurée d’une autre de ces ampoules miraculeuses, censées durer une éternité et, à ce titre, valoir une fortune.

                      Rien n’est trop beau ni trop cher, pour sauver la planète !

                      Donc, ne pouvant laisser ce palier dans le noir, je descendis au RDC pour farfouiller dans la caisse « Electricité » où s’entassent sans ordre bien logique fils divers, rallonges, dominos et ampoules variées, à baïonnette ou culot à vis, et de tous les diamètres.

                      Il fallait une douille à vis, gros modèle.

                      Evidemment, au moment où je commençais à désespérer, la dernière boite produisit l’ampoule souhaitée : j’aurais dû me douter que cette faveur de la Chance était l’annonce ironique de ce que le Destin allait me matraquer chafouinement, quand je m’y attendrais le moins.

                      Mais il ne faut pas bouder son plaisir, la vie m’a au moins appris cette leçon : c’est donc le cœur empli d’allégresse que je remontai à l’étage, en redescendant immédiatement pour récupérer le petit escabeau, indispensable, qu’un esprit taquin avait déplacé, du débarras du palier, vers le placard de l’entrée.

                      C’est là où, comme disait Epicharme, j’aurais vraiment dû me « souvenir de me méfier »…

                      Donc, je dépliai l’escabeau et entrepris de dévisser le couvercle du hublot horizontal du luminaire du palier : cela me permit de découvrir que je m’étais trompé d’ampoule… elle était bien à vis, mais de petit diamètre…
                      Je redescendis au RDC, et mis la main sur la bonne ampoule que je remplaçai sur le champ. Ah ! non, celle-ci était grillée… qui donc avait remis dans le carton une ampoule grillée ?…

                      Redescente et remontée, avec une nouvelle ampoule, qui, miracle de la Fée Electricité, donna une lumière plaisante et sécurisante. Restait à remonter le hublot en verre dépoli… fort lourd, hein… la platine qui le fixe me semble instable, hmmm ? oui, pas de doute…

                      Vu le poids de l’ensemble, je vais resserrer les deux vis de fixation au plafond… Je redescends pour un tournevis et je remonte : je serre… oui, la platine se recolle au plafond. Un tour de trop, et la cheville s’arrache, ne reste plus qu’une unique vis en place, branlante, et le hublot me tombe dans la main, alors que je suis toujours, perplexe, au sommet de mon escabeau…

                      Bon, je vais faire deux trous à côté et remettre deux vis plus grosses et chevilles idem : je perce avec prudence, mais le plâtre ancien tombe par gros morceaux. J’ai maintenant un trou au plafond de 10×15 cm environ…

                      ‘Tain… juste pour remplacer une ampoule ! j’envisage sérieusement de m’asseoir par terre, et pleurer un peu… Qu’est-ce que ferait Hornblower à ma place ?

                      Bon, de l’enduit de rebouchage ? oui, dit ma femme, « il en reste, des derniers travaux de peinture des toilettes du RDC »… « Tu veux bien aller le trouver ? dis-je, tu sais bien que je ne trouve pas une bouteille de lait dans le frigo, hein ? »

                      Sophie remonte avec le tube entamé, et son enduit vieilli, que je trouve trop liquide ; je bourre le trou du plafond avec du papier journal froissé, et j’applique à la spatule l’enduit, effectivement… trop liquide…

                      Evidemment, s’il en reste dans le trou, une bonne partie me glisse le long du bras, et plus bas, s’écrase sur le parquet : Rats, j’aurais dû le protéger avec des vieux journaux… trop tard… j’essuierai et repasserai de la cire…

                      On est Dimanche, impossible d’aller acheter une autre provision d’enduit moins liquide. En attendant, je vais installer provisoirement une douille au bout du fil : démontage du domino, oui, facile ! ah ! non ! le plastique éclate, trop vieux…
                      Je trouve un autre domino, neuf lui, et je repose une douille au bout…

                      Bon, la lumière est revenue, à chaque jour suffit sa peine, et de toutes façons, sans produit de rebouchage neuf…

                      Me suis contenté de regarder l’ampoule nue pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que Sophie, toujours éprise d’esthétisme rapide ait acheté et de l’enduit, et un luminaire extra-léger : j’étais fait, comme un rat ! fallait que je m’y recolle…

                      Le nouvel enduit est une merveille, que j’ai largement tartiné dans l’horrible trou irrégulier, prenant la précaution d’y noyer un crochet et sa cheville, pour éviter d’ultérieurs percements sans doute hasardeux, sans oublier de sortir les fils, qui, miracle consolateur, se montrent de bonne composition.

                      Bon, après avoir étiré au maximum de la complaisance conjugale le temps de séchage, il faut poncer l’enduit, parce que, n’est-ce pas, la rosace ultra-légère prévue par Sophie – peu confiante en mes capacités de redonner au plafond son lustre d’antan – doit être collée sur une surface parfaitement plane…

                      Je ponce avec prudence et tout se passe bien… la rosace, oui, s’adapte parfaitement et le trou que j’y perce pour passer fils et crochet : réussite totale ! Le Fatum a relâché son ressentiment à mon endroit, semble-t-il ?…

                      Une dernière petite méchanceté, mais minime : les fils du nouveau luminaire ne sont pas monofils mais de petit tressage, et mes gros doigts s’y adaptent mal, d’autant que je ne retrouve pas ma pince à dénuder, et que je dois y aller au couteau… me suis pas coupé, mais le vieux Martinii va avoir besoin d’un nouvel aiguisage.

                      Finishing touch : l’une des vis du domino, trop desserrée pour laisser passer le fil tressé – un peu ébouriffé – tombe sur le parquet, mais je la retrouve immédiatement : les Dieux me sourient à nouveau !

                      Le cache cylindrique s’adapte à la rosace, pas idéalement centré, mais bon, je ne suis pas Hercule Poirot non plus, et je suis sûr que Sophie n’y verra rien…

                      J’allume, après avoir basculé le disjoncteur : parfait ! et rien que quinze jours pour changer une ampoule… quand je pense à ce qu’un professionnel m’aurait coûté !

                      http:/ /rosyhunt.blogspot.com/2013/01/uncle-podger-hangs-picture.html

                    3. plutarque

                      @ MarieA 10 janvier 2019, 11 h 11 min

                      Niveau café du commerce…

                      Si, beaucoup d’hommes se battent lors d’une séparation pour avoir a minima une garde alternée 50/50, m^me de jeunes enfants, même d’enfants handicapés…

                      Mais les JAF sont à 90% des femmes. Ajoutez à cela la sacralisation du rôle de la mère (encore une belle connerie quand je vois le comportement de certaines greluches)…

                      Résultat : à 90% les jeunes enfants sont confiés à leur mère, au désespoir des pères.

                      Quand à la valorisation des pensions alimentaires, sois-disant faible en France… Je rigolerais bien si ça me faisait pas mal où je pense.

                      Oh et aussi : la génération kleenex qui se sépare pour des chaussettes à ramasser ou quand le pot de Nutella est vide c’est une fiction quand il y’a des enfants concernés.

                    4. Passim

                      @HB Il ne manque que la dernière touche, quand Podger descend de son escabeau sur les orteils de la femme de chambre…

                    5. Passim

                      Sans m’attarder sur les poncifs, je rappelle à MarieA que ce sont en grande majorité les femmes qui demandent le divorce.
                      À partir de ce fait, elle pourrait peut-être tirer une autre série d’hypothèses.

                    6. MarieA

                      18.8% des pères qui demandent la garde alternée.

                      Une écrasante majorité donc.

                      https://www.lci.fr/societe/instaurer-la-garde-alternee-prioritaire-pour-les-enfants-ce-qu-il-faut-savoir-pour-se-faire-un-avis-lrem-assemblee-nationale-2071179.html

                      « dans 80% des 6.000 cas étudiés par le ministère de la Justice, les parents sont déjà d’accord (notamment lors des divorces par consentement mutuel). Et quand les parents sont d’accord, ils choisissent la résidence chez la mère dans 71% des cas, la garde alternée dans 19% des cas, la résidence chez le père dans seulement 10% des cas. »

                      « 18,8% des pères demandent la résidence alternée, et 17,3% l’obtiennent. Ils sont 15,3% à demander que l’enfant réside chez eux, et 12,4% à l’obtenir. Le ministère de la Justice affirme ainsi que « 93% des demandes des pères ont été satisfaites ». Les demandes des mères seraient pour leur part respectées à 96%. »

                      « Mais c’est dans la minorité de cas (10%) où les parents ne sont pas d’accord sur la garde de l’enfant que l’inégalité peut apparaître plus clairement. En cas de désaccord, les juges décident dans 63% des cas de domicilier l’enfant chez sa mère, dans 24% des cas chez son père et dans 12% des cas en garde alternée. »

                    7. sam player

                      HB
                      « …sans compter que je ramasse mes chaussettes aussi ! »

                      Tu veux te placer ? Fais gaffe c’est chasse gardée … t’es monté trop fin…. 😉

                    8. Nemrod

                      Passim.
                      Demander le divorce pour un homme qui veux garder le contact avec ses enfants est juste la plus grosse connerie qu’il puisse faire.
                      C’est bien pour ça qu’ils ne le font pas.

                    9. Hussard Bleu

                      @Sam : je ne cherche nullement à me placer…

                      En fait, je n’approcherais une personne du sexe telle la Chevalière du Hâ, qu’armé d’une forte épée wallonne de cavalerie, et même d’une main gauche, pour davantage de sûreté dans le combat de près.

                      Et je pense qu’une discrète cuirasse, sous le pourpoint de buffle, ne serait sans doute pas superfétatoire.

                      Sans compter qu’un bezoard, hein ? si tu prends le thé avec elle ?

                      Tu revois la lutte de d’Artagnan contre Milady quand elle découvre qu’il s’est, nuitamment, fait passer pour de Wardes ?

                      @Passim : les femmes de chambre, même en Morvand, ne sont plus dans mes possibilités financières de retraité (non, BDC, pas d’énervement!)…

                    10. theo31

                      Je paie une pension alimentaire appelée allocations familiales alors que je n’ai pas d’enfant. est-ce normal?

                      Est-ce normal de payer une pension alimentaire pour des enfants dont vous n’êtes pas le géniteur ?

                      Pourquoi les femmes ne feraient-elles pas tout simplement comme les hommes, en se cherchant un boulot au lieu d’attendre que ça tombe tout cuit sur le compte en banque ?

                    11. MarieA

                      @ Passim 10 janvier 2019, 12 h 00 min :

                      Oui, je sais que ce sont les femmes qui le demandent à 75%.
                      Mais, je ne vois pas en quoi ça rend la chose plus acceptable.
                      J’ai l’impression qu’il y a de l’égoïsme et de l’inconscience plus que des différents irréconciliables.

                    12. sam player

                      HB le thé, nan, une bière capsulée…
                      Bezoard, j’ai vu ça dernièrement dans la série Dr House que je me repasse à la veillée quand Milady est pas là… et en plus Amazon me paie pour regarder… Pas sûr que ce soit un antipoison d’après ce que j’ai compris…

                    13. Hussard Bleu

                      Bezoard : cela ne fut jamais un anti-poison, c’était seulement une superstition… le goûteur était d’une sûreté plus grande… tout comme la mithridatisation…

                    14. Nemrod

                      MarieA
                      Mes enfants ont passé l’âge mais si j’avais divorcé quand ils étaient petits j’aurais demandé la garde tout court, que je n’aurais pas eu évidemment.
                      La garde alternée c’est franchement une horreur.
                      Déménager toutes ses affaire toutes les semaines…sérieux, pas un adulte le ferait.
                      Je les aimes trop pour leur infliger ça.

                    15. Val

                      @Nemrod je connais des familles qui se sont plutôt bien organisées : habitent dans le même périmètre et les affaires des enfants en double : tout ce que les enfants avaient à prendre était leur cartable. Ca a plutôt bien fonctionné.

                    16. sam player

                      Perso j’avais décidé la garde partagée 2 semaines / 2 semaines avec quelques souplesses de temps en temps pour s’adapter à mon agenda et ça s’est super bien passé et justement les 2 semaines ne donnaient pas l’impression d’un déménagement continuel (ils avaient 10 et 12 ans)
                      Recemment, vu qu’une amie envisageait cette éventualité (hi hi double incertitude), je leur ai posé la question pour savoir comment ils avaient vécu cette période et s’ils auraient préféré des périodes plus ou moins longues, ils m’ont répondu que c’était nickel.
                      Il faut certes avoir les affaires en double mais on n’échappe pas aux affaires de sport laissés chez l’autre parent… et le double aussi… ou la console de jeu ou le câble ou le CD-ROM etc… ça fait l’occasion de voir l’autre parent…
                      Dans le contrat de divorce j’avais indiqué que les parents devaient rester dans un rayon de 20 km maximum des établissements scolaires sous peine de remettre en cause la garde partagée pour celui qui y contrevenait : ça a été validé par la JAF mais il a fallu ferrailler tout du long, elle était pas d’accord déjà sur la périodicité de 2 semaines.
                      Bon, vu que j’avais pris la même avocate que mon ex (mon meilleur coup hi hi) la JAF s’est retrouvée coincée, l’avocate aussi…

                    17. Pythagore

                      « je leur ai posé la question pour savoir comment ils avaient vécu cette période et s’ils auraient préféré des périodes plus ou moins longues, ils m’ont répondu que c’était nickel. »
                      AAaahhhh, Sam en flagrant délit d’empathie !?!? 😉

          4. Husskarl

            @opale

            Dites nous alors a partir de quand lembryon-enfant devient un être humain a part entière ? A 7 mois ? 8 ? 8 mois et 3 jours ? A la sortie ?

            En fait c’est une question bien plus profonde que veulent nous faire croire les gogos au pouvoir. D’ailleurs, si ça ne l’était pas, pourquoi éviter la discussion ?

            1. Aristarkke

              Dés la jonction de l’ovule et du spermatozoïde vainqueur de la course.
              Toutes les caractéristiques génétiques sont figées à cet instant.
              Après, ce n’est plus que de la maturation.

              1. sam player

                Et pourquoi pas au moment de la pensée !
                Elle te pose un lapin : 3 morts (oui c’était des triplés qu’étaient prévus ce soir là)

            2. sam player

              Débat stérile : chacun va y aller de ses caractéristiques pour considérer ça comme une omelette, des oeufs brouillés ou des oeufs au plat.

            3. Opale

              Alors, pour ceusses et ceux qui croivent que je suis une tueuse en série, je vais développer mon propos : quand je dis que l’embryon n’est pas un enfant, c’est que pendant les 4 premières semaines après la fécondation, le bidule n’a pas de système nerveux, et une amibe est plus développée que le machin en question. Voilà pourquoi j’estime qu’un embryon n’est pas un « enfant », avec les implications morales qu’on lui attribue ; l’enfant est un stade du développement de l’être humain, ses capacités cognitives sont développées, il ressent émotion et sensations, ce n’est pas le cas de l’embryon… Voilà pourquoi j’aimerais que l’on cesse de rapprocher les deux notions.
              Si en fonction d’une certaine spiritualité voire d’une religion, vous estimez que l’embryon a une âme ou une conscience je ne sais quoi qui vous fait dire que c’est l’égal d’un enfant de 4 ans, c’est votre droit, mais permettez-moi de penser différemment. On s’étripe en comités éthiques, les médecins n’ont pas tous le même regard sur l’IVG, mais vous, vous avez la vérité absolue ? Alors merci dans ce cas…
              Je suis d’accord avec Val, l’IVG est une bonne chose en base, mais elle a été dévoyée. Selon moi, 4 semaines, les premières, sont encore valables pour déterminer un IVG. Au-delà, le système nerveux se met en place, tout se forme, c’est quasi trop tard. 12 semaines, c’est beaucoup trop, j’en conviens absolument.

            4. Pheldge

              parce qu’il faut donner un seuil ! en dessous c’est autorisé, au dessus c’est un crime ! on le tourne comme on veut , mais ça revient à ça … ceci dit, encore une fois, vu le nombre de méthodes de contraceptions disponibles, pilules d’avant de pendant et d’après, vue l’information préventive faite sur les ados, qu’il y ait encore autant d’avortements, me dépasse !

            1. Tess

              Effectivement, on a tendance à minimiser l’effet psychologique parfois bien postérieur à l’avortement (notamment au moment de l’accueil du 1er enfant).

        2. MarieA

          En tout cas, si on se base sur ce petit échantillon, on voit que le sujet de l’avortement intéresse les gens et que beaucoup y ont déjà réfléchi dans leur tête. Je ne pensais pas qu’autant de gens auraient des réserves à ce sujet.

          C’est un sujet passionnant mais je doute qu’il y ait vraiment une bonne réponse.

          Partons du principe qu’une personne ne veut absolument pas de fille (pour des raisons médicales (génétique) et des raisons plus psychologiques (mais très fortes) qui font qu’elle doute de pouvoir aimer un enfant de sexe féminin).
          Évidemment, elle a 1 chance sur 2 d’en avoir une. Sa future fille a de très grandes chances d’avoir sa maladie mais en même temps ce n’est pas du 100%.

          Bonus : Admettons que cette personne ne soit pas forcément ultra enthousiaste pour subir elle-même un avortement.

          Double bonus : cette personne a plus de chances que la moyenne d’avoir des jumeaux (ou des jumelles).

          Que doit (peut?)-elle faire? Garder l’enfant féminin au risque de ne pas l’aimer ET en plus de lui pourrir la vie par la maladie ou le tuer alors qu’il n’aurait peut-être pas été atteint?

          Je ramasse les copies dans 10 minutes! 😛

          1. Husskarl

            Avant de poser les circonstances, il manque le principal. Qu’est-ce qui fait que nous sommes humains ? A partir de quand et comment décider ? L’humain en puissance a t-il déjà son humanité ?

            Ca risque de prendre plus que 10 minutes =)

            1. pouf pouf

              une fois qu’on a expulsé « la chose » du ventre de l’ex-future mère, qui s’occupe de lévacuation du déchet jusqu’à l’incinérateur (pas à l’hopital évidemment), les services généraux, les services médicaux ou les services du nettoyage et de la maintenance ?

            2. Iskanderkul

              Oh non, pas 10 minutes, c’est simple :
              Ce qui fait qu’on est humain, c’est qu’on se reçoit d’humains;
              On ne décide pas quand et comment (on est humain), puisque c’est un donné qui nous précède;
              Oui, l’humain en puissance a déjà son humanité, puisque cette puissance est puissance d’humanité.
              C’est logique.

              1. plutarque

                @Iskanderkul 10 janvier 2019, 11 h 20 min

                On est humain car on se reçoit d’humains ? Je… quoi ? Le virus de la grippe que m’a refilé la tante-qui-pique lord du traditionnel bisou de noël est humain ?

                ^^

                  1. Iskanderkul

                    Vous devez plutôt blaguer, OK, je ne pensais pas que ma remarque permettait ce registre, mais je veux bien aller par là, pas de pb 🙂

            3. plutarque

              @Husskarl 10 janvier 2019, 9 h 30 min

              « Je pense donc je suis » : sont humains ceux qui pensent (comme moi). Ainsi, très peu d’homo-sapiens peuvent à mes yeux se prévaloir du statut d’humain.

              Je suis donc, logiquement, favorable à l’euthanasie vite fait bien fait d’une majorité des singes nus que je suis quotidiennement forcé de côtoyer.

              Seuls mon sang froid et la crainte du plus gros gourdin de la Loi m’en dissuade.

                1. plutarque

                  @ Husskarl 10 janvier 2019, 16 h 16 min

                  Si l’on se réfère à M. Larousse, définir l’humain par la pensée nous force à une référence circulaire… « Vaste programme », donc.

          2. Nemrod

            Mode « progressiste on »

            – je suis pour l’IVG jusqu’à un stade avancé de grossesse…12 semaines pour l’instant.
            – je suis contre la peine de mort
            – je suis pour le suicide médicalement assisté cad l ‘euthanasie
            – je suis pour la pma, gpa
            – je suis contre la vente d’organe ( un rein par exemple)
            – je suis pour que les gens disposent de leur corps
            – je suis contre la prostitution
            – je suis pour l’épanouissement sexuel sans entraves
            – je suis pour le contrôle de la pornographie sur internet
            – je suis contre les armes
            – je me balade avec des sbires armés si j’en ai les moyens

            Je suis gros consommateur d’aspirine …mal à la tête.

                1. Hussard Bleu

                  Assez bien résumé, Nemrod, mais on doit pouvoir en rajouter, notamment sur le plan financier et celui de l’égalité.

                  L’ennui, c’est que, de l’autre côté, on est tout autant pourri, et l’affaire du Retaïaut-Taïaut le prouve. Un Vendéen, certes, mais du genre Pancalier….

                    1. MarieA

                      Je veux que les loyers baissent.

                      Je veux qu’on exclue les logements qui ne remplissent les critères de respect de l’environnement A++.

                    2. Aristarkke

                       » mon cerveau se ramollit »
                      Ce ne serait pas plutôt des transistors et autres condos qui faiblissent ???

                    1. sam player

                      Pheldge, le grand retour du verbe excluer… tu dors ?
                      Marie tu lis trop libé, t’es démasquée

                    2. BDC

                      Perdu Sam, il faut que tu voies le subjonctif 😀 . Perso j’adore écrire « il faut que je voie … » dans mes mails boulot.

            1. plutarque

              Je veux moins de Lois, de complexités administratives et d’impôts;

              Mais je suis trouillard, et je veux que Maman s’occupe de moi quand j’ai bobo…

            2. Pippooo

              Ca progresse pas beaucoup dans la tete de certains lecteurs… toujours a tourner en ridicule ceux qui ne pensent pas comme vous en utilisant les memes methodes que les bisounours-vivrenssemblistes-bobo-tree huggers que vous meprisez tant
              Mais le cote ‘bourreau et victime’ en plus (ah les mechants, toujours a nous traiter de turbo liberaux-petits chats blablabla…

              Beaucoup d’angles morts dans vos miroirs, vous devriez regarder un peu plus au lieu de vous enfermer dans vos certitudes

              1. Aristarkke

                Pas si enfermés que cela puisque vous êtes rentré inscrire votre opinion chez ces reclus…
                Quel est ce silence qui vous étreint subitement au moment de nous donner votre lumière ?
                Panne de bougie ?

          3. Pythagore

            @MarieA: ce qui ne me semble pas acceptable sont les avortements de commodité, tous les autres sont des cas particuliers. La question serait de savoir ds les 200.000, combien cela représente ?
            J’ai une amie qui est ds ce cas, elle a une maladie génétiquement transmissible (50% de chance, pas lié au sexe) un peu invalidante sans empêcher de vivre. Elle est volontairement enceinte et n’a pas fait de test pour savoir si l’enfant est atteint. Qui vivra, verra.

            1. sam player

              Je trouve absolument délirant, d’une part de donner plus que son avis (le « acceptable » dans ton comm’) sur un sujet qui ne nous concerne pas, et d’autre part de catégoriser les raisons qui peuvent conduire à ce choix (avortement ou pas) en rendant ce choix acceptable ou pas.
              La position sur l’avortement c’est comme la peine de mort: on est pour contre, mais pas contre sauf si…

              sam player – binary mode

              1. theo31

                « un sujet qui ne nous concerne pas »

                Ben si justement, puisque son coût est payé par les contribuables, à commencer par les opposants à cette pratique.

                « contre sauf si… »

                Grossesse avec complications mettant en danger la vie de maman et de son bébé. On fait quoi dans ce cas ?

                1. sam player

                  Point 1: dans ce cas c’est le remboursement par tous qui est en cause à cause de la mutualisation de risques sur lesquels tu n’as pas ton mot à dire… vu qu’il n’y a qu’une assurance sociale obligatoire.

                  Point 2: quelque soit le cas, c’est à la mère de décider, c’est son coRPS…

                  (ma tablette est facétieuse, excusez la)

                    1. sam player

                      @ Val lentement je vais expliquer…

                      Sur la peine de mort, on est pour ou contre, point barre… sinon tu vas te mettre à développer… genre sauf pour celui qui vole une baguette de pain.
                      Je suis sérieux : on a pu entendre des trucs du genre : je suis contre sauf pour les crimes horribles (hi hi doit y avoir des crimes pas horrible), sauf si c’est des enfants (là je me marre).

                      Sur l’avortement, vous pouvez vous occuper de ce qui se passe dans le slip des autres, mais ça n’empêchera pas la femme de faire ce qu’elle a envie, quitte à se précipiter dans un escalier : tu vas la mettre en prison ?

                      Bon toi je te mets à part, ce sont avant tout des considérations religieuses… si je me trompe pas. Tu peux nier mais c’est un tout.

                    2. sam player

                      Husskarl… au lieu de compliqué tu devrais dire que c’est une problématique… ça annonce tout de suite que ça va demander beaucoup de textes de loi, de temps et de pognon…

                      Y a rien de compliqué sauf pour celui qui veut se cacher derrière des arguments fallacieux (c’est mon avis hein).
                      Perso chacun fait ce qu’il veut avec son corps : se prostituer, se suicider, donner un organe, le louer (GPA, essais thérapeutiques, SM) etc… ca ne me regarde pas…

                    3. Val

                      @sam prenons le cas de l’ivg : il y a deux tiers : l’enfant à naître et le père , co-créateur de l’enfant . Eh oui tu ne peux pas empêcher cette femme de le trucider avant comme après la naissance d’ailleurs. Eh oui la femme mérite la taule. L’enfant n’est pas l’objet de la femme : c’est un être vivant , le plus faible qui soit et la société se doit de le protéger (un état libéral protège les personnes et leurs biens ) Peut être souhaites tu que le meurtre soit considéré comme une liberté personnelle … mais comme tu le dis je suis assez attachée émotionnellement au décalogue 😉 tu ne tueras point et toussa, excès d’émotivité superstitieuse sans doute .

                  1. Passim

                    « L’enfant n’est pas l’objet de la femme : c’est un être vivant , le plus faible qui soit et la société se doit de le protéger »
                    Très juste. Mais l’État préfère se préoccuper du bien-être de « la » femme, qui a un bulletin de vote. Pas l’enfant.

                    1. BDC

                      Exactement, on n’est même pas d’accord sur le nombre d’infanticides, alors qu’ils sont à l’évidence plus nombreux que les féminicides.

                    2. Val

                      @passim très juste . L état et ses progressistes, jamais à court de raisonnements contraires n invoquent le droit de l enfant à naître qu en cas de gpa/pma alors que le bébé n existe pas …..

                    3. Vassinhac

                      D’un côté on dit aux pères par surprise « écoute mon gars faut assumer, t’as fait un gosse à ta copine : prends-le en charge maintenant. »

                      De l’autre : « madame, si vous ne voulez pas le garder, on fait une IVG. On n’a pas à demander son avis au papa géniteur. »

                      Il y a ceux qui ont le choix d’assumer et ceux qui ne l’ont pas…

                  2. Vassinhac

                    Je serais curieux de connaître la proportion d’IMG qui ne sont pas liées à des complications de grossesse mais à des inquiétudes plus ou moins bien étayées statistiquement sur le degré de perfection de l’enfant : « il y a une chance qu’il soit malade génétiquement ».

                    On voit régulièrement des histoires d’enfants nés normaux après que les parents ont héroïquement résisté aux pressions des médecins pour une IMG.

                    1. sam player

                      Tu lis dans mes pensées Harry. C’est exactement ce que je me suis dit intérieurement…

                      A l’inverse on pourrait parler des médecins qui sont attaqués par des parents (et même des enfants !) car ils n’ont pas diagnostiqué une maladie génétique ou une malformation… et là c’est le survivant qui a la gueule en biais…

                    2. Vassinhac

                      sam et al : « vous êtes sensible au biais du survivant »

                      Je me suis mal exprimé. J’utilise l’existence de « survivants » pour étayer le fait qu’une partie des IMG sont faites sur des bases statistiques. Et se pose la question :
                      comment peut-il être d’un côté illégal de tuer un enfant de 6 ou 8 mois qui est sain, et de l’autre légal de tuer un enfant de 6 ou 8 mois qui a 1 chance sur deux d’être malade et donc une chance sur deux d’être sain ?

                      Doit-on tuer sur des bases statistiques ?
                      En matière pénale, accepterait-on « monsieur, d’après les éléments dont nous disposons, vous avez une chance sur deux d’être coupable, donc hop à la guillotine » ?

                    3. sam player

                      Vassinhac je comprends ton interrogation et c’est pourquoi il me semble que le médecin émet un avis et que ce sont les parents qui prennent la décision (en résistant héroïquement ou pas). Et donc le médecin ne porte aucune responsabilité tant qu’il a fait son boulot, en utilisant les statistiques à disposition. Et les parents ont pris leur responsabilité et au besoin ils peuvent prendre d’autres avis.

                      Je nr vois pas le lien avec ton parallèle avec le pénal qui me semble être à côté de la plaque… mais bon, c’est sur qu’en utilisant le verbe tuer… hum…

              2. Val

                @Sam c est sur que tu es en binary mode :-D! Entre la loi Veil de départ et celle d aujourd’hui il y a un monde comme décrit par passim plus haut . Pour ma part donc je suis pour mais dans le contexte loi Veil. De même que je suis pour la peine de mort dans un contexte de guerre (un terroriste avéré = 1 mur six balles)

                  1. Val

                    @MadeInCh je salue la sobriété et l’efficacité suisse ! Alors que l’on observe chez moi la pompe et l ostentatoire si chers aux français, …

                1. Aristarkke

                  Val Honey, je te rappelle que Sam est un robot !A se demander s’il n’est pas affecté au remplissage de la cagnotte « Forces de l’ordre »?

                  1. sam player

                    Harry, de mon point de vue (hein), ils sont payés pour ça même s’ils sont certainement mal payés. Ils connaissent les risques du métier et je ne vois pas trop ce que vient faire cette cagnotte là. Mais bon, c’est leur liberté à ceux qui veulent donner.

              3. Pythagore

                Poouuuaahhhh llleeee dééééélire
                @Sam, je soumets un point de vue à la critique, je crois que ca s’appelle le débat.
                « pas acceptable » ici est utilisé au sens d’une prise en charge par la communauté d’une absence de responsabilité individuelle.
                A partir du moment où on nous demande de voter pour des politiques (les députés) qui prendront des décisions sur le sujet, et que tout ceci est payé avec tes cotisations sociales, cela nous concerne de facto. Par ailleurs comme évoqué, certains hommes n’apprennent jamais qu’ils étaient enceint. Ils sont concernés aussi.
                Pyt – 64bits

                1. sam player

                  Pythagore c’est de la sémantique : je suis pour, je suis contre, c’est dans le domaine du débat.
                  « c’est pas acceptable » c’est se placer à un niveau supérieur pour transcender le débat, ça sonne comme un axiome et c’est impersonnel et passif comme « on » ou « il pleut »

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Je trouve réjouissant, sur ce sujet de l’avortement, c’est que le débat soit encore vivant et passionné, quoi qu’en dise la doxa officielle.

              1. plutarque

                @ Jacques Huse de Royaumont 10 janvier 2019, 14 h 18 min

                Ouais… attention au biais métrologique, quand même.

                Je ne rentrerai pas dans les détails pour ne froisser personne, mais je suis pas certain que l’échantillon ici présent soit représentatif de l’ensemble de la population française.

                1. Flaghenheimer

                  Eh oui.
                  Ma tête à couper qu’en cas de referendum sur l’IVG ou le mariage homo, le vote serait conforme à la législation actuelle.

                  1. Val

                    @flag pour l ivg probable pour le mariage j en doute . Et encore une fois être pour ou contre est insuffisant, le contenu du texte est tout aussi important.

                  2. Nemrod

                    Au bout de 2 mois de campagnes pro ivg et pro mariage homo à 95 % ( les 5 % restant étant réservés à la diffusion des arguments des plus repoussoirs possibles du mauvais camps) et si l’on ajoute la prise de position »progressiste » de toutes les « Stars » du chaudbise jusqu’à la pétasse cagneuse de la météo…oui et encore.
                    Sur la peine de mort…faut voir.

              2. Val

                @royaumont +1 mais tout le monde sait que les lecteurs de hash (à la différence des fumeurs) sont d horribles fascistes turbo libéraux rétrogrades

    3. MCA

      @Jacques Huse de Royaumont 9 janvier 2019, 15 h 04 min

      Seul le RIC est important, le sort des autres sujets en découlera.

      M’est avis qu’ils cèderont sur des sujets de seconde importance pour justifier leur opposition intransigeante sur le RIC.

        1. Gosseyn

          Ensuite, et comme la STASI, ils laissent et diffusent de très vastes fichiers compromettants !
          La loi étant ce qu’elle est, même élaborée et trafiquée par ces mafieux plus ou moins compromis, ils risquent gros dans certaines circonstances.
          Ceux là le savent.
          De plus, c’est d’où part la répression d’État qui les désigne, pour et à ceux qui les méconnaîtraient.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        LE débat sur le RIC commence furieusement à ressembler au débat sur le nombre de députés du Tiers en 1789. D’abord, on accepte de doubler le nombre de leur députés, en supposant que c’est inutile puisque le vote se fait par Ordre et non par tête. Sauf que la règle a été contestée.

        Là, on va lâcher un RIC consultatif, donc plus symbolique qu’utile, apparemment.

        1. Pheldge

          on verra ce que ça donnera, parce que côté Gil &Johns, c’est « on veut le pouvoir » « on va faire un parti », donc il est urgent d’y aller avec prudence. Beaucoup de GJ voient le RIC comme un moyen de « refaire les élections » … et ce n’est pas très sain d’aller dans ce sens.

  22. FaLLaWa

    Vous avez vu qu’Agnes Saal a retrouve du boulot, dans le prive… nan j’deconne dans le public bien sur! Nommee en aout 2018 haut fonctionnaire a l’egalite et a la diversite! Si ca c’est pas du foutage de gueule!
    Apres avoir ete condammnee pour avoir detourne 40 000 eur, exclue seulement 2 ans de la fonction publique, ils sont clements.

    1. Hussard Bleu

      Voui, mais c’est elle qui est visée dans la chanson « les Gentils, les Méchants » et dès le premier couplet, en tête ! (taxi)
      Antisémite, la chanteuse, hein ?

    2. Flaghenheimer

      Elle a même depuis été promue administratrice générale par un arrêté signé par Doudou Philippe et l’ancienne ministre de la culture. La presse a par ailleurs écris que c’était une des raisons pour lesquelles l’éditrice de choc a pris la porte.

    1. Tempête de poncifs et d’âneries dès le début de l’article, au passage. Ce pays d’incultes aime bien taper toujours sur les mêmes chimères (néolibéralisme), et brâmer comme il le peut sur les réformichettes ridicules de Macron supposées « faciliter le licenciement » (quelle blague pour enfant défavorisé !).

      C’est consternant de nullité 🙁 .

      1. Hussard Bleu

        Evidemment, Monseigneur : je faisais là dans la provoc’ primesautière ! Je savais bien, que vous n’y pourriez résister…

        C’est le pendant du (néo) malthusianisme d’il y a quelques jours ! (quoique, dans ce dernier cas, j’estois davantage sérieux)

        1. Pour le malthusianisme, je maintiens : ça n’existe pas (ou disons gentiment que la théorie n’a jamais pu rencontrer la pratique, faute de tenir debout). Le néolibéralisme, c’est le mistigri des plateaux tv français en gros.

    2. Passim

      Pas de problème avec mon palpitant. Tout ce qui est dit ici ne me semble que variations et approfondissement de ce que je sais depuis quarante ans.

    3. Pheldge

      faut avoir les tripes bien accrochées pour lire les articles des gauchos de la bande à Mermet … HB, rassure-nous, t’as vomi au moins deux fois ? 🙂

      1. Passim

        Je ne sais pas qui est « la bande à Mermet ». Toute cette medoacrassie me laisse indifférent. J’écoute un type qui s’appelle Juan Branco qui me parle de l’accession de Macron au pouvoir, de l’oligarchie, de ceux qui l’y ont poussé, , en somme du totalitarisme mou qui a pris une nouvelle extension, et je ne trouve rien à redire… sinon que Branco ne va pas assez loin. Mais il est vrai que veillent les gardiens du temple récemment reconstruit, 2000 ans après Titus…

  23. Aristarkke

    Alerte jaune vif dans le 13 me!!!
    Les GJ ont pris le contrôle des armoires des feux pour les synchroniser!!!
    J’ai remonté l’avenue des Gobelins du bas jusqu’à la place d’Italie d’un seul élan !!!
    Du jamais possible depuis des lustres!!!
    S.0.S. Hidalgo !!!

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Si les ploucs peuvent circuler sans entraves à boboland, où va le monde ?

      On va pas aussi leur demander leur avis sur les sujets qui les concerne, tout de même !

  24. MCA

    LOL,

    laisse la tranquille, elle respire ses sels pour tenter de reprendre ses esprits et elle doit en avoir bien besoin avec tous ces gaulois réfractaires qui défilent dans sa ville.

    Tout compte fait pour les faire fuir elle pourrait essayer de se montrer en petite tenue au balcon, non?

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Faut le comprendre, ce pauvre Benji. Il est censé être le porte parole du gouvernement,son rôle est parler pour les autres. Comme beaucoup de ses collègues souffrent d’incontinence verbale (Schiappa, entre autre), il doit être dans la surenchère pour exister.
          Le pauvre homme.

  25. sam player

    Bon j’avais pas trop suivi le déroulement des derniers événements au sujet des GJ sauf pour le boxeur et j’ai donc découvert cette histoire de grand débat national avec ce billet qui est tordant : on est ouvert au débat mais pas les trucs qui fâchent. Le Benjamin G. est tellement dans la provocation que je pense qu’il va lui arriver un truc et que la prochaine fois c’est pas que la porte de son ministère qui va être défoncée… visiblement ça ne lui a pas servi de leçon pour descendre d’un ton.
    A se demander s’il est porte parlote du gouverne-ment ou son propre porte parlote.
    Sont complètement déconnectés de la réalité dans ce gouvernement : perso, les gens que je rencontre dans mon job sont 9 fois sur 10 des soutiens passifs des gilets jaunes et ils l’affichent clairement et ce sont des gens en activité ou en retraite, pas du tout dans la pauvreté ni des glandeurs.

    sam player – mouvement des triangles rouges

    1. Flaghenheimer

      Je crois n’avoir jamais vu de porte-parole si maladroit. A mon avis il est en sursis. La mairie de Paris sera peut-être sa porte de sortie.

                1. MCA

                  Il a au moins le mérite de relever le niveau intellectuel de cette bande de branquignols.

                  Franchement, Villani vs Castaner, Schiappa etc…

                  1. Val

                    @MCA Villani c’était leur caution mentale. Notre gouvernement c’est le casting des gardiens de la Galaxie mais la comparaison s’arrête là : les acteurs sont moins rigolos, en revanche, nets efforts sur le scénar

                    1. MCA

                      @Val
                      « Villani c’était leur caution mentale »

                      Oui, tout à fait d’accord et je me suis toujours demandé ce qu’il faisait là-dedans car l’individu est trop brillant pour y figurer par hasard.

                      Un idéaliste?

                    1. Pheldge

                      exactement , merci Papet ! sorti des maths, Villani est d’une médiocrité désolante, alors qu’on s’attend à bien plus de quelqu’un comme lui !

    2. Nemrod

      Le Benjamin G fait le fier à bras mais a été exfiltré par ses sbires armés comme des portes avions, hein !
      Tout petit petit ministricule qu’il est !

      1. MCA

        Ça en devient comique, il provoque sans risques dans un studio et devant la caméra et quand ca devient chaud, il se sauve en courant tout en continuant à aboyer.

        Avec des guignols pareils on va dans le mur mais au moins la farce est rigolote.

        Il ne lui manque plus qu’un chapeau pointu et une veste a grelots.

  26. Passim

    Le boxeur de Massy en détention provisoire. En tôle, donc, en attendant son procès reporté au 13 février.
    Ah ! les cons !
    D’une simple échauffourée, et de quelques coups sans conséquence par un brave type un peu chaud et assez court d’idées, ils vont faire de lui un emblème de la révolte.
    L’Histoire retiendra peut-être l’acte de cet innocent comme celui qui a mis le feu aux poudres.
    Les cons ! Ils ne comprennent donc rien ?
    Les ceusse qui ont davantage de cervelle qu’un colibri se rappelleront le cas de Morillo lourdement condamné pour s’être défendu contre l’antifas Clément Méric.
    Ah ! les cons !

    1. MarieA

      1 mois de prison en attendant le procès, ça ne parait pas du tout exagéré.

      Je crois que je hais les juges plus encore que les politiques et les trucs type UE qui nous gouvernent.

      Le rêve, ce serait que les juges commencent à rendre des comptes.

      1. sam player

        +1 avec MarieA (si, si…!) sur le mois de préventive

        RPS une simple échauffourée… MDR ça me rappelle la déclaration de ché plus quel ministre au sujet des sauvageons : minimiser le qualificatif pour minimiser l’acte

        1. Le Gnôme

          La révolte des Maillotins commença lorsqu’un percepteur vint réclamer une taxe à une humble marchande de cresson , ce qui lui valut une fin prématurée. De petites causes ont parfois de grands effets.

        2. Passim

          Quelques coups de poing (dont une belle droite plongeante) contre un type bardé de protections, et tapant avec sa matraque, on appelle ça comment ? Un crime ? Quand des actions bien pires sont nommées « incivilités » ?
          Nous sommes bien dans un pays de lavettes. Le poing fermé est l’ultima ratio de l’homme, Nietzsche le disait bien.

          1. Nemrod

            Je plussoie.
            Tu m’étonnes qu’il en faut une armée de ces carapaçonnés pour faire face à 500 mecs.
            On dirait les Croisées au Lac de Tibériade.

          2. sam player

            Je ne discute pas de la performance, mais du point de vue du droit. Force doit rester à la force publique : s’il y a des dérapages d’icelle il faut les sanctionner… Sinon quand les bornes sont dépassées il n’y a plus de limite… Les mêmes qui soutiennent ce boxeur vont à l’inverse s’élever contre les violences policières. Un peu de cohérence svp.

            Je serais assez pour un open bar dans ces rixes, pas de règles, ça défoulerait… chacun emmènerait ses morts dans son camp…

            Perso je le trouve assez con d’avoir fait ça à visage découvert. Certes ça va jouer pour sa défense dans le sens où il pourra arguer de la spontanéité, mais le but dans un tel cas c’est comme pour un hold-up c’est de s’éclater et de ne pas être pris.

            1. plutarque

              @ sam player 10 janvier 2019, 13 h 54 min

              +1

              Si vous voulez vous défouler, créez votre Fight Club. Mais on ne cogne pas la force publique.

              1. P&C

                Le fond du problème est le manque de légitimité de Macron… et le 2 poids 2 mesures.
                Comme Macron est illégitime aux yeux des Gilles et John, et que la police le défend (elle fait elle défend les institutions), elle devient illégitime aux yeux des Gilles et John à son tour.
                Et puis il y a l’énorme 2 poids 2 mesures.
                Un dealer se prend une matraque dans le cul, le président vole à son chevet. Une gamine se fait arracher un oeil, bien fait pour sa gueule…
                Et l’épisode « y a un terroriste, manifestants rentrez chez vous ! » était d’un minable…

              2. Nemrod

                Tout ça me fait irrésistiblement penser au fameux  » Pas de panique, c’est français, c’est la police française »de Jugnot dans Papy fait de la résistance.

                Le « on ne cogne pas la force publique » est vrai.
                Manque juste, quand « son emploi est légitime ».

                  1. Passim

                    Faut-il les identifier ! Tu verras, bientôt on n’en trouvera plus un seul qui avoue. En revanche, ceux qui l’ont mis sur le pavois, les Niel, les Draghi et consorts, on aura le droit ?

            2. Pheldge

              sam « les sauvageons », c’était Chevènement,, et +10 pour l’appel à la cohérence, les mêmes étaient à embrasser les keufs après les attentats de Charlie …

      2. Pythagore

        Y a t’il encore un état de droit dans ce pays, ou est ce que les médias et l’émotion font le droits ? Quel(s) critère(s) justifie(nt) la détention provisoire d’après vous ?
        .
        Motifs de détention provisoire
        La détention provisoire peut être ordonnée uniquement si un contrôle judiciaire ou le port d’un bracelet électronique est insuffisant pour :

        Conserver les preuves ou les indices matériels
        Ou empêcher une pression sur les témoins ou les victimes ou leur famille
        Ou empêcher une concertation frauduleuse entre la personne mise en examen et ses coauteurs ou complices, pour les empêcher d’inventer un alibi par exemple
        Ou garantir le maintien de la personne mise en examen à la disposition de la justice
        Ou mettre fin à l’infraction ou prévenir son renouvellement
        Ou mettre fin au trouble exceptionnel et persistant à l’ordre public généré par l’affaire. Ce trouble ne peut résulter du seul retentissement médiatique de l’affaire. Ce motif est applicable uniquement pour un crime.
        source: http://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1042

    2. Flagheheimer

      Un « brave type un peu chaud » qui vient à une manif avec des gants renforcés de plomb pour cogner sur des flics donc. D’accord.

    3. goufio

      Et le commandant des CRS qui a frappé avec gourmandise deux manifestants, est-il aussi en garde à vue ?
      Comment un gouvernement, ou un homme/femme d’un gouvernement aussi démocratique que la France peut-il(elle) envoyer 89.000 CRS équipés comme tout un chacun a pu le constater contre des manifestants seulement équipés d’un gilet jaune ? Le respect du peuple s’il n’est pas syndiqué et ne mange pas dans la main du pouvoir n’a pas droit à s’exprimer. Sous la Grande Rome, le ROI, la république et l’empereur avait une autre attention pour son peuple, mais c’était avant.
      Qui sont les 5.000 arrestations, pourquoi n’avons nous pas droit à une transparence sur le pedigree, doivent-ils resservir ultérieurement ?
      Au fait, ai-je le droit de poser ces questions ?

  27. sam player

    HS:
    À Paris, les chauffeurs VTC appellent à bloquer Roissy et Orly
    Ils réclament les mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants, un numerus clausus pour les cartes professionnelles et la mise en place d’une tarification minimale.
    ——-
    Bah en fait ils demandent à être chauffeurs de taxis…. arghhh on en sortira pas !

    1. Laure Fritte

      Les lois du marché fonctionnent. Y compris leurs derives monopolistiques. Maintenant, il faut que l’Etat reste dans son role régalien, qui n’inclut pas de favoriser un modèle contre l’autre. Le marché s’occupera du reste. Y compris de ne plus utiliser les VTC qui bloquent le trafic au lieu de transporter des voyageurs. On a bien vu comment les taxis se sont améliorés (qualité des voitures, disponibilité) quand la concurrence a joué. En attendant, prenez le metro pour aller a l’aeroport.

  28. turlututu

    Je retente ma chance avec mon apport au débat qui n’est toujours pas en ligne.

    Et une tournée générale de ‘jaune’ en ce début d’année :

    https:/ /www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/jaunes-2019/Jaune2019_AAPI.pdf

    Chantal c’est page 111 et son salaire et celui des 2 adjoints et membres du ‘directoire’ page 114

    1. P&C

      Pas tant que ça final, si on en croit cet article du Figolu…
      – les hauts fonx se gavent et sont d’une utilité douteuse.
      – problème de représentativité.
      – les immigrés posent problème.
      – la France rurale est abandonnée.
      – on ne s’en sort pas avec des petits revenus.

      Le coté « je veux pognon des autres » vous gène ? Il vient de :
      – la faillite de l’éducnaze.
      – la trahison des élites. En général, les gens se fichent que les élites se gavent, du moment qu’elles font le boulot. Là, non seulement elles se gavent comme jamais, et en plus trahissent ouvertement.
      – bobos et banlieues sont gavées du pognon pris à la France productive…

      Ne pas oublier un détail : à la différence de l’Allemagne, des USA, ou même de l’Angleterre, les hauts revenus français sont liés à des activités de la haute administration publique.

      1. MCA

        Je n’en sais rien,

        mais ce que je sais c’est que quand la police a décidé d’investir un de leurs campements, pour 10 caravanes encerclées ils monopolisent pas moins de 500 hommes avec hélicoptère de surveillance et fusils à pompes sous le bras face à une armada de jusque boutistes armés de fusils de chasse et qui ne craignent pas de faire le coup de feu quitte à mettre femmes et enfants en avant.

        Ce qui est certain, c’est que s’ils ont décidé d’investir Paris, il n’iront pas avec des roses à la main à poser délicatement sur les casques des CRS.

        D’ailleurs ce n’est pas pour rien que la police les craint et ça m’étonnerait qu’elle prenne leurs menaces à la légère.

        Ces sont des clans qui réagissent comme tels, quand on touche à un de leur membre, on touche à tout le clan; l’inverse de l’individualisme qui est le nôtre qui nous rend si faible face à une force constituée.

  29. goufio

    diminuer les dépenses publiques., c’est faire baisser le PIB, vous n’y penser pas ! Autrement comment s’en sortir sans les dépenses publiques qui sont à 54,6 % en 2016 ?

  30. Pheldge

    HS : le grand Vlad, faisait bander les yeux et porter cagoule aux suppliciés qu’il envoyait au pal : ♪♫♫ au pal, au pal masqué ohé ohé … ♪♫♫

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.