Le rendu de Michel

Michel, c’est un type bien. Un peu confus, parfois, un peu à côté de ses pompes, mais l’âge y est pour beaucoup, et Michel, il aime bien qu’on parle de lui, de temps en temps, histoire de l’aérer et lui faire sentir d’autres odeurs que celle de la naphtaline. Ces derniers mois, il aura pu renifler et goûter les petits plats goutûs payés par la République à ses bons soldats. Evidemment, après tant d’années de vaches maigres, il a un peu abusé. Au début, il a surtout parlé fort en amusant la galerie. Et bien sûr, à la fin, splouarch, il nous a fait un beau rendu.

Voilà, c’est bouclé.

La Conférence des Experts sur les Tubulures Chromées Pour Engraisser l’Etat vient de s’achever et on peut d’ores et déjà conclure, sans se tromper, deux choses :

  • cette petite aventure aura coûté un pont aux contribuables
  • elle ne servira à rien. Le livre blanc, le rapport ou les recommandations ne seront pas lus, et on n’en conservera que la partie « Augmentons Les Taxes ».

Il n’était donc aucun besoin de convoquer une brochette de ventripotents énarques, politiciens somnolents et obséquieux commis publics et privés de l’Etat pour arriver à la moralité qu’on attendait tous : on va devoir ponctionner un peu, les amis. La ponction ne sera pas amniotique, lombaire ou cardiaque. On va s’attaquer au portefeuille, dont les cris de douleur sont depuis bien longtemps inaudibles car passés dans les ultra-sons.

Franchement, c’est une surprise.


Vous verrez, vous ne sentirez rien du tout.

Et c’est vrai qu’en matière de nouvelles taxations lubrifiant les comptes publics, le Michel en connaît un rayon. La CSG, taxe temporaire créée il y a 19 ans et pour laquelle aucun projet de suppression n’existe, n’était au départ qu’une petite taxe de rien du tout, et présentée comme telle. A présent, c’est l’impôt direct le plus important en France.

Vous la sentez bien, la ponction, là ? Pas encore ?

Lisons donc avec attention ce que Michel Le Défourailleur de Larfeuilles nous a concocté : il s’agit d’une nouvelle taxe qui vise les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) « afin de dissuader les consommations excessives », génératrices d’émissions de gaz à effet de serre.

Car voyez-vous, pour Michel, le Français est un abruti, et il l’est à deux titres.

D’une part, il a voté, vote et revotera pour des gens qui lui amputent tous les ans la moitié de ses revenus et qui le prennent ouvertement pour un con en disant que l’intention de cette nouvelle taxe n’est pas de « martyriser le pouvoir d’achat ». C’est tout de même fantastique de faire gober des balivernes de cette taille pyramidale sans que les gens bronchent, non ? Et les moutontribuables continuent à voter pour les socialistes de l’UMP, les collectivistes du PS, les communistes du Front National du Parti de Gauche pardon de la LCR du NPA. C’est donc bien qu’ils insistent pour le retour de la taille, de la dîme, de la gabelle ! Ils en re-veulent ! Et ça tombe bien, y’en re-n’a. Suffit de demander à Michel : il se regroupe avec des amis pendant un ou deux mois, bouffe des gueuletons fins aux frais du Premier Ministre contribuable, se tape le champagne, les putes et les petits fours et hop, roulez jeunesse socialisme, on fait payer le peuple.

D’autre part, le Français ne sait pas faire un calcul. Ainsi, il ne sait pas, du tout, que son pétrole, son gaz et son charbon, son électricité et, bref, son énergie, sont déjà lourdement taxés (plus de 100% de taxes sur l’essence HT, par exemple). Et comme il ne sait pas qu’il verse surtout de l’argent à l’état quand il fait le plein, quand il paie EDF ou qu’il achète du fioul, on va lui en remettre une cognée bien sentie. Ca lui apprendra à être aussi bête. Et, effet non négligeable, comme ça va augmenter le prix global de la denrée, le Français va faire des économies d’énergie, hein.

Parce que si vous me suivez bien, Michel pense que le Français, il gaspille déjà comme un gros bourrin. Lui, Michel, sait comment faire. Et il ne va pas taper directement dans leur portefeuille. Ca se verrait trop. Il va le faire dans celui des entreprises.

Il ne semble pas advenir dans l’esprit de Michel le moindre doute concernant l’efficacité de la mesure. C’est ça, le miracle de l’alchimie étatique ; comme je le disais dans mon précédent billet sur les opinions de Michel, l’état transforme l’aplomb en or.

Ainsi, pas de doute que les entreprises ne répercuteront pas ces nouvelles taxes sur le consommateur. Pas de doute, donc, que le pouvoir d’achat de ces brutes épaisses en soit affecté. Limpide, non ?

Ainsi, pas de doute non plus que les économies d’énergie n’impacteront pas du tout la croissance florissante. Pardon, la récession croissance négative. Heu… Bref, pas de doute donc que ces économies viennent à point nommé au milieu de cette crise ! Et il est aussi probable qu’ainsi, les entreprises feront enfin un peu attention : tout le monde sait que les capitalistes sont de gros bavous dépensiers, gaspilleurs et sous-optimaux. Il faut que l’état intervienne pour remettre de l’ordre dans tout ce gaspi et ce vilain CO2 qui fait rien qu’à nous réchauffer les rouflaquettes !

Michel, c’est vraiment un as. Il a des solutions (temporaires, hein, qu’on vous dit) bien étudiées, calibrées comme il faut pour les trous du culs qu’il regarde de son perchoir, et on sent la parfaite maîtrise du sujet et la vision à long terme qui se cachent derrière de si lumineux projets. Et Michel, quand il dit des trucs, même un peu loufoques (comme réclamer un Tribunal International pour juger les « responsables de la crise »), eh bien, on l’écoute ! C’est qu’il en impose, le Michel !

La réalité, bien sûr, c’est que l’Etat n’a pas plus d’argent que d’habitude et peut-être même moins. C’est la dèche ! Et il faut trouver des ronds rapidement pour éviter la cessation de paiement. La rentrée promet d’être musclée, je vous le dis.

Ce Michel est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires36

  1. maurice b.

    > D’une part, il a voté, vote et revotera pour des gens qui lui amputent tous > les ans la moitié de ses revenus

    Vous vous contre-disez d’un article à l’autre car il n’y a pas si longtemps vous proclamiez la théorie selon laquelle l’électeur votait non pas pour un parti et ses idées mais pour un "système" dont il attendait, à tort ou à raison, de pouvoir bénéficier d’avantages concrets pour lui-même.

  2. Ca, mon petit maurice, c’est bien la raison pour laquelle il vote : il croit (relisez le billet, c’est limpide) que le système peut lui bénéficier. Factuellement, il lui ampute un bras. Vous saisissez la nuance ? Ah, non, j’oubliais. L’UMP est à la nuance ce que les Formule-1 sont à l’hôtellerie de luxe…

  3. Monoi

    Maurice, lire c’est bien, comprendre c’est mieux.

    L’electeur vote, enfin pas tous quand meme, parce qu’il s’imagine que ce n’est pas lui qui paye.

    Bastiat l’avait bien dit: "L’état, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde".

  4. stef

    non pas de contradiction dans les propos d’h16, seule une infime minorité profite de la bête comme on dit

  5. stef

    petite remarque au passage, lire les commentaires sur Le Monde, le nombre de personnes accueillant favorablement cette nouvelle ponction est proprement hallucinant

  6. Higgins

    "C’est tout de même fantastique de faire gober des balivernes de cette taille pyramidale sans que les gens bronchent, non ?" S’ils sont tous du niveau de maurice, je réponds non, ce n’est pas fantastique, c’est bêtement normal.

    "La réalité, bien sûr, c’est que l’Etat n’a pas plus d’argent que d’habitude et peut-être même moins. C’est la dèche !". Entièrement d’accord avec vous. Sur les deux ministères régaliens que je connaît très bien, la Défense et la Justice, c’est assez impressionnant. Par exemple, en matière de Défense, 80% des matériels utilisés sont en fin de vie et rien, absolument rien, n’est prévu pour les remplacer (avions, bateaux, véhicules). Et quand on arrive, péniblement, à élaborer et lancer un programme de remplacement, cela donne …l’A400M (mise en service attendu 2015, initialement 2009. Je préfère pouffer)!!!! On peut toujours déclarer qu’on n’a plus besoin de militaires (sauf pour combattre les incendies de forêt du côté de Marseille ou en Corse ou pour défiler le 14 juillet) mais si nos dirigeants veulent continuer à émettre des flatulences à une hauteur supérieure à celle de leur fondement, il va y avoir quelques problèmes. Idem en matière de Justice où l’encombrement des tribunaux n’est pas un vain mot. Nul n’était besoin de réunir un comité Théodule de plus pour pondre un impôt supplémentaire, sous couvert d’écologisme, afin de renflouer les caisses de l’état impécunieux qu’est la France. Je ne serai donc pas surpris d’apprendre que le classement à la sortie de l’ENA soit proportionnel à l’imagination manifestée en matière d’impôts.

    Avec des dirigeants du niveau de maurice, ce pays est très mal barré.

  7. Harald

    @ Higgins :

    Momo n’est certainement pas un dirigeant au sens de décideur. Au mieux il anime une section locale de l’UMp et il a l’impression d’exister, d’être quelqu’un parce qu’il a été nommé/élu (la frontière est mince dans ce parti) délégué pour participer à l’élection (très démocratique bien entendu puisque le nom decelui pour qui on doit voter est suggéré) du secrétaire général lors des assises nationales. Un zeste de discipline partisane, un doigt de grand messe avec baderoles, drapeaux, mâles discours, une bonne bouffe le soir histoire de resserer la dynamique de groupe, voilà comment on se crée une claque dévouée adulant le grand-maître et son padawan. Ils pourraient dire tout et n’importe quoi, ce serait parole d’évangile, tout comme le pape ils sont infaillibles à ceci près qu’ils n’ont aucune morale sinon celle, bien comprise, de leur larfeuille.

  8. maurice b.

    > La réalité, bien sûr, c’est que l’Etat n’a pas plus d’argent que d’habitude et >peut-être même moins.

    Il faut décrypter l’information et ne pas mélanger tous les comptes de la Nation.
    L’étude confiée à Mr Rocard sur la pertinence d’une perception d’une "taxe carbone" n’a pas pour objet de "renflouer" les déficits de l’Etat.
    D’autre part, Rocard, le rapporteur de cette étude, n’a aucun lien ni avec le Gouvernement, ni avec l’UMP; et rien n’indique que le Gouvernement validera ses conclusions. Je suis même persuadé qu’en cette période difficile où le Gouvernement s’est engagé à préserver le pouvoir d’achat, les lobbies écologistes devront faire le deuil de cette taxation.

  9. Harald

    En septembre 2008, le président du pouvoir d’achat qui allait chercher la croissance avec ses dents en était à 15 nouvelles taxes de créées. Une de plus…

  10. hub

    juste une correction mathématique:
    prix du carburant hors taxe 0.25€x 300% =1 € soit 300% de taxes et non pas 100% comme indiqué.

    CSG initiale et provisoire en 1991=1%/ en 2009 11% soit exercice mathématique d’un élève de 5 éme 1%X1100% = 11%

    Immaginer votre revenu évoluer dans les meme proportion par exemple un SMIG ayant suivi la meme évolution 1300€X 1100% = 14300€

    Merci pour ces précisions. Pour le 100%, c’est « plus de 100% » dans l’article. De mémoire, cela fait autour de 270%… 😉

  11. Ang

    Même quand la situation est à pleurer, vous arrivez à me faire rire H16,
    si nos politiques avaient 1 seul centième de votre humour nous n’en serions pas là, pas aussi bas,

    je viens de lire ça aussi : http://www.claudereichman.com/ar...
    l’auteur n’est pas de mes favoris, mais je ne sais pas, cet article m’a tilté,
    cela m’a ramené au fameux dossier de JF Kahn, (qui n’est pas non plus 1 de mes auteurs préférés) qui avait fait un gros buz sur le net lors de sa parution, vous savez ce dossier de Marianne qui mettait en doute la bonne santé spycologique de notre nicolas,

  12. alex6

    "Ainsi, pas de doute que les entreprises ne répercuteront pas ces nouvelles taxes sur le consommateur. Pas de doute, donc, que le pouvoir d’achat de ces brutes épaisses en soit affecté. Limpide, non ?"
    Cher H16, je me permets juste une correction de ce qui me semble etre inexact. Une taxe ne peut jamais etre repercutee sur le prix final d’un produit, sur un marche libre celui-ci etant deja a son optimum. S’il pouvait augmenter, pour une raison ou pour une autre, il le ferait suivant la demande. Une taxe vient donc toujours frapper la portion compressible de la chaine des couts, a savoir les salaires. Donc nous nous rejoignons sur la conclusion, le pouvoir d’achat diminuera mais pas par le jeu d’une augmentation des prix mais par une diminution des salaires ou/et une augmentation du chomage.
    Bravo pour ce blog en tout cas, un plaisir a lire!

  13. maurice b.

    > Une taxe vient donc toujours frapper la portion compressible de la chaine >des couts, a savoir les salaires.

    Alors qu’and une taxe diminue les salaires devraient augmenter ?

    On en a l’illustration grandeur nature avec la baisse de la TVA dans la restauration où plus de la moitié des établissements n’ont NI augmenté les salaires des employés, NI baissé les prix des consommations.
    Heureusement, que l’Etat va agir pour pour réprimer car il ne faut faire aucune confiance à la vertu de régulation du marché libre et de la libre entreprise.

    Mon dieu, maurice, votre orthographe devient de plus en plus créative. Vos raisonnements deviennent a contrario plus routiniers…

  14. D.E man

    Le gouvernement à mis le flingue sur la tempe des restaurateurs en disant: Je vous baisse les taxes MAIS vous n’avez pas le droit d’en profiter. Trouves-tu cela logique ? Et ne me réponds pas en parlant des consommateurs car cela ne serait que de l’exploitation de la jalousie et de l’envie (méchant restaurateurs qui s’engraissent sur le dos du peuple).

    P.S: Pardon si le tutoiement te dérange!!

  15. maurice b.

    > Le gouvernement à mis le flingue sur la tempe des restaurateurs

    Le Gouvernement n’a mis le flingue sur la tempe de personne !
    Rappelons les faits:

    Depuis presque 15 ans, les syndicats de restaurateurs et cafetiers, sous la houlette de Monsieur Daguin, pleurnichaient auprès des différents gouvernements, pour déplorer la concurrence déloyale que leur faisaient les fast-foods et marchands ambulants, au niveau du taux de TVA (ces derniers béneficiant d’un taux à 5.5%).
    Les restaurateurs et cafetiers demandaient donc à bénéficier aussi d’un taux de TVA réduit,
    – pour pouvoir embaucher
    – revaloriser les salaires de leurs employés qui sont très bas (alors que les propriétaires de brasseries des grandes villes sont souvent parmi les meilleures fortunes de France)
    -et baisser les prix des menus et boissons, en faveur des consommateurs.

    Après des années d’attente, c’est le gouvernement dirigé par François Fillon qui a effectivement pu baisser ce taux de TVA, et il était normal que tout le monde en attende des répercussions immédiates.
    Or, le Ministre Mr Novelli (ex pote des ultra-libéraux… mais ayant finalement pris sa carte à l’UMP) pourtant convaincu des vertus de la régulation par le marché, a déploré que presque la moitié des restaurateurs et cafetiers ne "jouaient pas le jeu"
    Et il va donc falloir embaucher à Bercy des fonctionnaires, au frais du contribuable, pour que les prix et les salaires des etablissements soient controlés.
    Belle leçon d’immoralité !

  16. D.E man

    Ils ne faut pas oublier toutes les autres taxes, et pourquoi vouloir les obliger (donc ils ont bel et bien le flingue sur la tempe) à embaucher ou à augmenter les salaires? Ils le feront si ils le veulent ou si il en ont la capacité c’est tous il n’y à pas à les forcer!

  17. bibi33

    @Maurice b.

    Le 30 Juin j’étais disposé à payer mon café 1,3 euro dans mon établissement préféré et bien le premier juillet j’étais toujours disposé à le payer 1,3 euro étonnant non?

    Qui êtes vous pour décider des prix des consommations et des plats des débits de boissons et restaurants?
    Connaissez-vous l’état de tous les restaurants et cafés de France pour savoir à quoi va servir l’argent non pris par l’état?

    Des cuisines ont besoin d’être refaites, des salles redécorées, des installations électriques et sonores refaites et j’en passe …

    Le problème est que vous êtes persuadé que l’état à son mot à dire sur la façon dont va être utilisée les 2.5Geuro non prélevés.

    Alors que vous devriez vous préoccuper de comment en finir les lois Galland Raffarin qui font que les prix dans la grande distribution française sont parmi les plus élevés d’Europe.

    Si vous ne me croyez je vous site un article de Le Figaro démontrant à merveille la supériorité du génie français en matière de règlementation de la grande distribution :

    "Plus surprenant encore, faire venir d’Allemagne une bouteille de Perrier (groupe Nestlé), produite à Ver gèze peut être moins coûteux que l’acheter en France. Autrement dit, après avoir traversé deux fois l’Hexagone, subi diverses taxes, et être passée entre les mains d’un intermédiaire supplémentaire, l’eau gazeuse peut s’avérer moins cher après un tour d’Europe que lorsqu’elle n’a pas quitté le territoire national."

  18. Harald

    Maurice, s’il vous plaît, soyons sérieux 2 minutes, voulez-vous ? Il faut prendre la peine de dissocier les rodomontades gouvernementales de la réalité des faits. Un accord a effectivement été signé dans lequel il est prévu un engagement des professionnels de la restauration en direction à la fois de la clientèle et des salariés. Il aurait été honnête de signaler que cet engagement ne prenait en aucune façon la forme d’une obligation. Partant de là, 50% de professionnels qui respectent cet engagement, c’est un beau résultat. Maintenant, j’aimerais bien savoir sur quelle base Mme Lagarde compte obliger les récalcitrants à aller là où ils ne veulent pas.

  19. maurice b.

    > Maintenant, j’aimerais bien savoir sur quelle base Mme Lagarde compte >obliger les récalcitrants .

    Des controles fiscaux un peu poussés vont rapidement les ramener à la raison.

    Bravo maurice. Vous êtes donc de la même engeance que tous ces aimables citoyens qui, pendant les périodes sombres de l’histoire de France, aidaient l’Administration à bien réaliser son travail. Vous adorez la force, vous chérissez le bras armé de l’état. Vous êtes un de ces innombrables kapos en puissance qui ont tourné le curseur à fond dans l’expérience de Milgram. Je ne suis pas surpris.

  20. Higgins

    @ Ran Tan Plan, pardon, maurice

    "Et il va donc falloir embaucher à Bercy des fonctionnaires, au frais du contribuable…. Belle leçon d’immoralité !"

    Je suppose que vous vouliez parler des gens payés pour verser des "compensations" à ceux qui, payant la taxe carbone, verront leur pouvoir d’achat entamé pour une cause imbécile. Dans ce cas, je suis exceptionnellement d’accord avec vous. Car enfin, faire une taxe pour en reverser une partie aux moutontribuables, c’est d’un idiot!!!

    Inscrits à l’UMP: born to be a sheep.

  21. maurice b.

    > Vous adorez la force, vous chérissez le bras armé de l’état.

    Faute de mieux, oui; car une société idéale sans Etat, fondée uniquement sur les contrats privés entre les individus, n’est pas la panacée.

    Mais qui vous parle de ça ? Gros boulet ! Je vous parle de l’attitude d’un méprisable vermisseau qui se jette dans les bras de l’administration fiscale pour extorquer les cafetiers qui font ce qu’ils veulent de leur commerce pour utiliser la pression psychologique honteuse du fisc pour asseoir vos désirs humides de vengeance fiscale parce que tout le monde ne marche pas comme vous le désirez, et vous tentez l’homme de paille en pensant que ça va passer ? Pitoyable bouffon.

    LA PREUVE :
    ———
    Après avoir diffusé au printemps dernier une annonce immobilière pour
    blablablabla ici un exemple de fraude tout à fait banale que maurice aura donc rapproché de l’honnête cafetier. Bravo.

    Mais vous êtes ENCORE à côté de la plaque ! Bordel mais c’est pas possible d’être aussi bête ! Je crois que je vais purement et simplement censurer vos messages.

  22. Higgins

    @ Ran Tan Plan, pardon, maurice

    Tentez de comprendre la prose qui suit:

    http://www.causeur.fr/non-a-l%E2...

    et notez cet extrait que même votre neurone devrait comprendre:

    "Dans le registre ubuesque qui accompagne cette agitation autour de la taxe carbone, l’idée d’un « chèque vert » remboursable sous conditions de revenus et de conditions de vie est une nouvelle preuve des insanités qui peuvent émerger de cerveaux pourtant réputés bien faits, comme ceux des inspecteurs des Finances. On vous pique du blé, puis on vous le rend, non sans avoir, au passage créé une nouvelle bureaucratie chargée de collecter, et une autre chargée de redistribuer le montant de cette nouvelle taxe. Et si on commençait par ne pas la prélever sur ceux qui en seraient remboursés, ça serait trop simple ?"

    Immoral, non?

  23. bibi33

    Maurice b.

    Etat ou pas Etat on est pas dans Minority Report donc on a du mal à empêcher ce genre d’escroquerie, mais Etat ou pas Etat ce genre de personne sera poursuivi.

    Bref une fois de plus vous n’apportez rien si ce n’est la preuve de votre ignorance, et aussi que Sarkozy votre maitre n’a pu empêcher l’agissement d’un escroc.

  24. Bon, maurice : la prochaine fois que vous sortez des trucs pareils, je coupe purement et simplement. Vos parents vous ont manifestement bercé trop près du mur et refilé des biberons lourdement chargés en vodka, mais ce n’est pas une raison pour venir vomir ici.

  25. Harald

    A méditer Momo :

    " Un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective.Un parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression collective sur la pensée de chacun des êtres qui en sont membres. La première fin, et, en dernière analyse, l’unique fin de tout parti politique est sa propre croissance, et cela sans aucune limite. "

    Simone Weil
    Note pour la suppression générale des partis politiques

  26. sam_00

    @Maurice.b

    Maurice Maurice … tu pousse le bouchon un peu trop loin serais-je tenté de dire! Veuillez me pardonner ce tutoiement de circonstance.

    Ah la la, ça me désole de voir que vous en arrivez là. Pas que je sois un fan de vos commentaires ni de vos idéaux (qui me semblent être un mélange d’aveuglement et de servitude volontaire … mais je peut me tromper).

    Non. Vos critiques, même mal formulées, même parfois hors sujet, me semblent utiles parce qu’elles nous obligent à argumenter pour vous répondre. Et si, libéraux que nous sommes, nous n’en tirons aucune expérience ou profit; cela nous force à développer nos idéaux, à les expliciter, et trouver des exemple pratiques … et au final, mon cher Maurice, vous nous rendez service en nous permettant d’aiguiser nos arguments et d’approfondir notre raisonnement.

    Hélas! Hélas! Hélas! Trois fois hélas, vous vous fourvoyez dans des impasses intellectuelles!

    Comment vous, le représentant du président du pouvoir d’achat, pouvez-vous défendre l’idée d’une taxe supplémentaire (alias taxe carbone) présenté par un maitre de l’illusion: l’inventeur de la CSG indolore qui est aujourd’hui le premier impôt direct en Fraônce? parce qu’elle sera compensée? y croyez-vous seulement?

    Comment vous, le défenseur du travailler plus pour gagner plus, peut-il justifier la spoliation fiscale de l’épargne des classes moyennes au profit des fainéants qui touchent le RSA? parce que avec un malheureux pourcent de taxe sur l’épargne des pas riches on va sortir les pauvres de la misère? y croyez-vous seulement?

    Comment vous, le protecteur de la morale publique, peut justifier des lois visant à protéger les droits d’auteurs perçus par les petits enfants d’un tino rossi mort (plus de 50ans de protection dans mes souvenirs) contre l’accès à la culture pour les jeunes et des défavorisés … tout en tolérant que des bandes organisées détruisent les biens privés d’agriculteurs respectant la loi et touchant des subventions (alias, planteurs d’OGM)! y croyez-vous seulement?

    comment vous, le robin des bois qui défend les pauvres et les nécessiteux peut-il oublier les pauvres taverniers dans leur bars de campagnes à qui l’on a interdit de fumer chez eux, interdit de recevoir des fumeurs chez eux, et interdit de recruter au nom d’un salaire minimum dont bien des jeunes souffrent parce qu’il les empêche de travailler … franchement maurice! y croyez-vous? un contrôle fiscal suffira-t-il à changer les résultats de 10 lois liberticides?

    Enfin Maurice, vous le nelson mendela représentant des opprimés par le capitalisme dans ce pays, vous le chantre de la régulation et de la réglementation, que ferriez-vous si l’on baissait votre taux d’imposition de 16% environ? N’en garderiez-vous pas un peu pour vous même ou pour vos enfants? donneriez-vous tout à l’état pour qu’il le redistribue au profiteurs et au fainéants que notre très cher président dénonce? Voudriez-vous que cet argent qui vous est, non rendu mais laissé à disposition, serve à payer des fonctionnaires incapables, fainéants, et grévistes réguliers … ou, tout en en laissant une partie dans le circuit économique, en mettriez-vous un peu de coté?

    Maurice, le libéralisme ce n’est pas uniquement penser à soit et vivre en égoiste; mais c’est ne pas nier sa propre existence au profit de ceux qui veulent vivre au dépend des autres … et par la force qui plus est.

    sam

  27. sam_00

    Les économies d’électricité bientôt taxées ?

    @Maurice.b

    J’aimerais bien, après avoir obtenu des réponses a mes questions précédentes, connaitre votre avis sur cette questions très très essentielle pour la planète: "Les économies d’électricité bientôt taxées ?"

    je cite :

    "Un «racket organisé», une «prime au gaspillage énergétique» et une «décision absurde» en totale «incohérence avec les engagements du Grenelle de l’environnement». Ce week-end, l’association Sortir du nucléaire et les Verts n’ont pas eu de mots assez durs pour condamner l’avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), susceptible d’imposer selon eux «une taxation des économies d’électricité réalisées par les consommateurs».

    L’affaire concerne la société Voltalis, qui aide à réduire la consommation des foyers et des entreprises en cas de tension sur le réseau électrique. Lors de ces pics, grâce à l’installation d’un petit boîtier placé en aval du compteur, la société propose à ses clients français de déconnecter automatiquement du réseau des appareils thermiques très gourmands en électricité, tels que les radiateurs, ballons d’eau chaude et climatiseurs.

    Pour les consommateurs, ce système ingénieux peut se traduire par une baisse annuelle de la consommation de «5 à 10%». Voltalis, de son côté, monnaye ses compétences auprès de RTE, le gestionnaire du réseau électrique, qui a l’obligation d’assurer l’équilibre entre la production et la consommation électrique. C’est ce que l’on appelle «l’effacement diffus», plus écologique que la construction de centrales thermiques en cas de forte demande.

    Or, dans une délibération rendue le 9 juillet, la Commission a rappelé les «effaceurs» à leur obligation de rémunérer le fournisseur d’électricité dont ils baissent la consommation."

    source: http://www.lefigaro.fr/vert/2009...

    EDF va être indemnisé pour les économies d’énergie réalisées par ses clients

    je cite : "L’opérateur Voltalis, qui commercialise des boîtiers permettant de réduire la consommation d’électricité, va devoir verser une indemnisation à EDF pour compenser le manque à gagner, a-t-on appris samedi auprès du fabricant, confirmant une information du Parisien.

    Selon une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) datée du 9 juillet et qui vient d’être publiée, la loi impose que Voltalis rémunère les fournisseurs "pour l’énergie injectée mais non consommée par ses clients".

    Les fournisseurs alternatifs d’électricité (Direct Energie, GDF Suez, Poweo…) se sont joints à la requête d’EDF, mais "les clients concernés sont majoritairement chez EDF", a indiqué à l’AFP Pierre Bivas, PDG de Voltalis.

    Le niveau de cette "taxe", qui "devrait entrer en vigueur d’ici un an au plus tard" selon lui, n’a pas encore été fixée.

    "Cette décision est contraire à l’intérêt du consommateur et constitue une entrave à la concurrence", s’est insurgé M. Bivas qui se réserve donc "la possibilité de recourir à toutes les voies de droit" pour la contester.

    Fondé en 2007, Voltalis commercialise un boîtier qui s’installe sur le circuit électrique et permet de "moduler au cours du temps et ainsi d?optimiser la consommation de certains équipements électriques (radiateurs, ballons d?eau chaude, climatiseurs…)".

    Selon le groupe, ce système se traduit par une diminution de la consommation annuelle d?électricité "jusqu?à 5 à 10%".

    De son côté, EDF n’a pas souhaité "commenter une décision de la CRE qui est une autorité souveraine et indépendante", a déclaré à l’AFP une porte-parole.

    "Des expérimentations sont déployées pour vérifier l’efficience du dispositif de Voltalis et EDF rappelle que l’entreprise est résolument engagée en faveur de la maîtrise d’énergie auprès de ses clients", a-t-elle ajouté."

    source: http://www.google.com/hostednews...

    Ah la la la la!

    Voilà le nouveaux cheval socialiste repeint en vert : faire payer au moutontribuable l’énergie qu’il n’a pas consommé et cela au prétexte qu’on l’a injecté sur le réseau …

    Un peu plus, on retrouverait nos cher artistes qui, au prétexte qu’ils ont chanté une fois, se croient devoir disposer d’une rente à vie … mais là je m’égare

    J’aimerais bien avoir l’avis de maurice.b nous expliquant la conciliation: du grenelle de l’environnement cher à notre très cher président, des profits d’EDF chers aux comptes de l’état, et du libéralisme prétendu de la majorité actuelle qui doit donc défendre le pauvre voltalis contre le monopole EDF qui chercher à différer la concurrence sur un produit développé en interne mais avec 6 mois de retard.

    GROTESQUE et révélateur de l’état de ce pays

    @H16: à coté de cela, même l’attaque potentielle d’un chat spatial géant rose ne peut convaincre le citoyen d’économiser l’énergie.
    Mon cher H16, il va falloir trouver plus fort 😉 peut-être un retour du capitaine blâme ou d’un de ses associés? (je reconnais qu’il me manque …)

    sam

  28. alex6

    @ Morice:
    Je ne souhaitais pas lancer de discussion puisque mon propos est purement mathematique. Une taxe, en plus ou en moins impacte TOUJOURS les salaires ou l’emploi. Je vous met au defi, avec la jungle fiscal existante de prouver que l’une de ces caracteristiques n’a pas ete modifiees par la reduction de la tva. Ah mais j’oubliais, les chiffres du chomage bidouille par l’etat ne sont pas capables de donner un debut de commencement de reponse.
    L’UMP est vraiment une saloperie sur laquelle il faut continuer a taper jusqu’a ce qu’un commencement de droite y renaisse.

  29. maurice b.

    > L’UMP est vraiment une saloperie sur laquelle il faut continuer a taper

    Attention aux insultes contre l’UMP et ses dirigeants car ça peut couter cher !

    De la prison pour un SMS.
    Hier (29/07) , le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné L… 21 ans, à 3 mois de prison ….. pour avoir envoyé deux SMS d’insultes à l’anciennepatati patata hors sujet

    Maurice, burne cosmique, ici, on insulte essentiellement l’UMP, parti de lopettes vendues au socialisme le plus abject, et ceux qui y sont encarté, tâcherons minables d’une brochette de petits magouilleurs incompétents. Pas besoin de SMS. Et rien de comparable aux faits subis par Dati.

  30. Demesure

    maurice b :"Alors qu’and une taxe diminue les salaires devraient augmenter ?
    On en a l’illustration grandeur nature avec la baisse de la TVA dans la restauration où plus de la moitié des établissements n’ont NI augmenté les salaires des employés, NI baissé les prix des consommations."
    —————————-
    En toute bonne logique, oui, les salaires ont augmenté même si "plus de la moitié des établissements n’ont pas augmenté" (en supposant que votre affirmation soit vraie, ce qu’elle n’est pas).
    C’est mathématiquement démontrable… à partir du niveau CM2 d’une école privée.

  31. maurice b.

    >et pourquoi vouloir les obliger à embaucher ou à augmenter les salaires? Ils >le feront si ils le veulent ou si il en ont la capacité c’est tous il n’y à pas à les >forcer !

    Non la politique du "laisser faire", ce n’est pas snip

    Elève maurice, je vous avais prévenu. Hors-sujet.

Les commentaires sont fermés.