Toi aussi, câline un gréviste

Qu’on soit pour ou contre la réforme des retraites, ce mois arrive à terme ; il aura coûté cher tant pour le gouvernement que pour les grévistes et les Français en général.

Pire : à en croire la presse (inféodée au Grand Capital et dirigée de main de fer par un patronat aux ordres de l’Elysée) le mouvement s’essouffle, ce qui attriste encore plus ceux qui ont payé de leur personne pour participer à ces manifestations.

Heureusement, je vous rappelle que Demaerd a créé une société spécialement dédiée, Demaerd Division Gros Câlins, spin off de la Demeard Handkerchiefs & Extra-Soft Tissues, qui s’occupera de tous les petits et les gros bobos de la vie.

Demaerd Bisounoursland Security

Si vous êtes triste et malheureux que cette réforme soit passée, si vous êtes triste et malheureux que certains aient fait des grèves, si vous êtes triste et malheureux que cette réforme n’aille pas assez loin, ou si vous êtes simplement triste et malheureux parce que bon merde quoi snif, prenez contact avec cette société et moyennant un contrat de protection payable en petites mensualités microscopiques, vous bénéficierez d’une assistance microscopique H24 et 365 jours par an pour tous vos besoins en réconfort, câlins et petits poutous sur le bout du nez contre ce monde qu’il est trop moche sinon.

Et comme d’habitude en Bisounoursland, vous aurez à remplir un petit formulaire :

Cliquez pour agrandir

J'accepte les Bitcoins !

17kRML6b2XkT6PcTRKYonGcR4BvJSFLYZh

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires29

      1. Mateo

        Non mais je plaisante hein. Avec ton rythme de publication, qui pourrait te critiquer là-dessus?
        Et puis c’est très bien de faire découvrir ce formulaire à ceux qui avaient raté le premier épisode.

    1. scaletrans

      Mais c’est que ce formulaire « cerfabobo », je le ressort à toutes occasions, avec des réactions entre la franche et saine hilarité ou le sourire crispé.

  1. Mr T

    Sur Rue 89, un commentaire a attiré mon attention :

    « Les gens qui ne participent jamais aux manifs ne peuvent comprendre à quel point ce sont de beaux moments populaires à vivre, des moments de gratuité où l’on cesse de produire des richesses de merde pour une société qui ne veut pas les redistribuer

    Par ailleurs, une lutte ce n’est pas du consumérisme béat : même s’il n’y a pas de satisfaction immédiate des revendications, les luttes ne sont jamais inutiles »

    :o :o

    1. seb

      rue89, ca me fait vomir…

      Pour faire reference a 1789, le tiers Etat c’est les gens du privé et les nobles (privilegiés) sont les fonctionnaires.

      1. scaletrans

        D’après certains calculs, le Tiers État représentait un peu moins de 2% du peuple qu’il était censé représenter… rien n’a changé.

      2. Harald

        @ Seb :

        Il ne faudrait quand même pas généraliser. Je suis fonctionnaire, je ne sais pas ce que c’est que sont les 35 heures et tout ce que je fais en plus c’est soit à l’oeil (je ne me plains pas, j’aime mon métier), soit de la récupération que je ne pourrais jamais prendre parce qu’il y a trop de boulot, des collègues en congés que je laisse partir parce que plus jeunes et moins cuirassés que moi, des malades, des blessés. Comparativement à la plupart de mes collègues européens je suis nettement sous-payé et je ne m’en plains pas car si j’avais voulu gagner plus de fric je serais resté dans le privé. Ma retraite ne sera pas terrible mais je ne me plains pas, c’est ainsi, lorsqu’on a choisi de servir ses semblables il ne faut pas attendre quelque reconnaissance que ce soit. Je pense aussi à tous les obscurs de la fonction publique territoriale, ceux de la catégorie C qui ont des salaires encore plus bas que le mien, dont les quelques primes n’entrent qu’à hauteur de 20% dans le calcul de leur retraite. Ceux-là ils partiront avec au mieux 1.000€ mensuels. Sacré privilège.

        Maintenant si on veut parler privilèges on peut parler des catégorie A qui peuvent négocier leurs primes. J’en connais un qui dirige un service informatique dont les primes sont le triple de son salaire. On peut parler des hauts fonctionnaires qui émargent à 10.000€, il y en a une flopée, qui outre leur salaire bénéficient d’avantages non négligeables tels que la voiture de fonction qu’ils peuvent conserver le week-end (sans le chauffeur qui va avec), le logement sympa dans un quartier résidentiel, etc.

        1. Maintenant si on veut parler privilèges on peut parler des catégorie A qui peuvent négocier leurs primes. J’en connais un qui dirige un service informatique dont les primes sont le triple de son salaire. On peut parler des hauts fonctionnaires qui émargent à 10.000€, il y en a une flopée, qui outre leur salaire bénéficient d’avantages non négligeables tels que la voiture de fonction qu’ils peuvent conserver le week-end (sans le chauffeur qui va avec), le logement sympa dans un quartier résidentiel, etc.

          Je crois que ce sont surtout ceux-là, très majoritairement, qui sont désignés lorsqu’on parle de privilégiés pour les fonctionnaires. Pour les autres, le seul privilège palpable est la sécurité de l’emploi (qui n’est pas négligeable, tout de même).

    2. Laetitia

      C’est bien ce que je pensais. Ils prennent du plaisir à exprimer leur jalousie et à emmerder tout le monde.

      Ca doit avoir un nom cette maladie non?

  2. Laurent

    Et pendant ce temps on passe en douce une loi, que dis je, un délire étatiste concernant la prétendu « propriétés intellectuelle » qui est par contre une escroquerie vraiment intellectuelle, la construction mental d’un cerveau malade.
    Attention tenez vous bien. Il s’agit de taxer les oeuvres… dont on ne connait pas les auteurs…Oui je sais on nage en plein délire, je crois bien que même un mélange de crack, d’exta et d’héroïne ne pourrait pas nous envoyé planer dans un monde plus déjanté que celui dans lequel évolue no politicards verreux. La politique devrait être classée comme une drogue dure car elle fait manifestement perdre tout lien avec la réalité!
    Donc nos bons hommes politiques ont encore trouvez un bon moyen pour aspirer un peu d’argent à l’ensemble des citoyens. Bien sur pour gérer les transferts financiers on va créer un jolie petit établissement publique remplit d’amis, de parents et de fonctionnaire histoire que ça ne coûte pas trop cher…
    Ce pays est foutu

    le liens offciel de la lois : http://www.senat.fr/leg/ppl09-441.html

    Si vous avez du temps à perdre, le rapport su « conseil supérieur de la propriétés littéraire et artistique » (encore une bouche à nourrir pour le contribuable) :

    http://www.cspla.culture.gouv.fr/CONTENU/rapoeuvor08.pdf

    Ces technocrates ont bien appris leur leçon de « noyage » de poisson à l’ENA et consort et utilise une langue de bois politico juridique de haut niveau pour justifier l’injustifiable. Partant du principe « intengible » de la propriétés intellectuelle ils en viennent à vouloir réglementer l’ensemble des actions plus ou moins artistique de la planête. Mamie Daniel photographie ses petits enfant et post la photo sur internet, paf « proprités intellectuelle » et hop redevance versé au « ayant droits »(cet « attribut » me fait de plus en plus gerber) et comme mamie n’est au courant de rien, tout va bien dans le mailleur de smonde ou M. Paul ayantdroit siphone tranquillement le pognon de mamie daniel grâce à SES PHOTOS A ELLE!
    Je crois bien que si cela continu comme ça le roman 1984 va bientôt être recommander comme livre pour enfants tellement il était optimiste sur l’avenir le l’humanité.

    1. Laetitia

      OMG qu’est-ce que c’est que cette chose gluante et malodorante?

      J’hallucine. Comment prouver que ladite oeuvre est la nôtre?
      Si on diffuse notre image sans autorisation, il y a déjà des lois pour ca…Mais le reste?

      A tous les coups dans cette fumisterie on nous renverra au droit commun pour la charge de la preuve….

      Et les recherches mouahahaha. Encore une excuses pour venir trifouiller dans les historiques de connexion et repérer les petits rigolos qui postent des photos ou vidéo pas très flatteuses de maman-Etat

      J’exagère à peine…

      1. Stéphane

        Cette loi est une bonne idée (pour l’Etat, s’entend). Oh, une image-que-vous-ne-savez-pas-d’où-elle-vient? Bah, elle doit être orpheline niveau droits d’auteurs alors… Tenez, payez ici… *KA-CHING!*

        Et comme de bien entendu, ces ayant-droits étant par nature difficiles à retrouver, il sera tout aussi difficile de réclamer quoi que ce soit au gentil orphelinat des droits d’auteur.

        Ca revient à faire payer n’importe qui pour avoir posé la moindre photo sur son site, à moins qu’il ne puisse prouver qu’il a pris la photo en personne. Donc, autant de dire, on va avoir un véritable impôt sur les images (sera-t-il libératoire, forfaitaire ?) à partir du moment où un site web ne contient pas que du texte (en attendant la version avancée de la loi où des tournures de phrases pourraient être protégée par droit d’auteur).

        Bien sûr, il y a beaucoup trop de sites web, de blogs et caetera pour controler tout le monde, n’est-ce pas? Je sens que dans un avenir proche les blogs sociaux-traîtres encore hébergés sur sol français vont avoir de sérieux problème de droit d’auteur s’ils affichent la moindre image… Mission accomplie. :)

    1. Mr T

      Je croyais que capitaliser était un gros mot pour les syndicalistes. C’est vrai quoi la prévoyance, c’est ringard, il faut vivre au jour le jour, et pleurnicher auprès du gouvernement pour obtenir des avantages en cas de pépin. C’est comme ça qu’on m’a toujours dit que ça fonctionnait, non ?

  3. Gerome

    Merci pour ce formulaire impayable et pour la joie de vivre apporté par sa lecture.
    Je suis prof et vous lis tous les jours. Un merci spécial pour les contrepoisons idélogiques distillés à haute dose dans cette société mithridatisée.

  4. Pas gentil

    Pas mal le formulaire pour les bobos dans la tête (trad. « les pressions psychologiques »). Je l’essaie avec mon camarade et je vous tiens au courant.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)