Méchant Skype ! Boutons les services gratuits hors de France !

Où va le monde, mes petits amis, où va le monde ?! On ne peut plus faire des affaires tranquille en France sans être embêté par de méchantes start-ups innovantes venues – de l’étranger ! – égorger nos monopoles et nos compagnies privées d’état ! Aux armes, citoyens ! Boutons les employeurs étrangers hors de France ! Sus à Skype !

Oui, Skype. Ce sont eux les vilains du mois.

Cette société, pour ceux qui auraient vécu dans une grotte les dix dernières années, offre à tous ceux qui sont connectés à internet un moyen simple de faire de la vidéo-conférence. Comme c’est gratuit pour les gens qui communiquent de Skype à Skype, le succès est rapide. Et les prix défient toute concurrence dès qu’on contacte un téléphone ou un mobile d’un opérateur différent.

À force de défier cette concurrence, elle s’est réveillée : ça n’a pas loupé, les trois gros opérateurs français, sentant nettement leur marché douillet et massivement protégé par une législation foisonnante, ont commencé à s’agiter autour de ce service, apparu très rapidement, et utilisant une technologie complètement différente de la leur, pour aider les gens à communiquer à des prix plancher.

Skype Et voilà donc l’ARCEP, le garde-forestier en charge des téléphones et télégraphes français, qui saisit donc le procureur de la République parce que Skype a eu l’impudence de ne pas remplir la déclaration obligatoire pour tout opérateur télécom en France, et a même osé ne pas se conformer à trois points :

  • donner aux organismes d’état responsable de la surveillance discrète des citoyens la possibilité d’écouter les appels passés,
  • faire en sorte que Skype puisse acheminer les appels d’urgence
  • et faire en sorte que les abonnés du service puisse conserver leur numéro s’ils viennent d’un tierce opérateur (portabilité du numéro, comme on dit à l’ARCEP).

L’affaire est d’une banalité et d’une idiotie parfaitement standards dans notre pays.

Comme il s’agit d’un concurrent direct, méchant vilain, et pire que tout, américano-capitaliste, les lois françaises se sont bien vite dressées pour protéger le citoyen d’un accès rapide et quasi-gratuit à une ressource importante.

Pour rappel, le rôle de l’état en France est de s’assurer qu’absolument tout le monde trouve toutes les denrées, les biens et les services, aux mêmes prix scandaleusement élevés à la suite d’une taxation vexatoire et permanente. Débouler sur le marché en proposant un service différent, qui ne fait pas tout ce que les autres font, mais pour un prix rikiki voire nul, c’est absolument scandaleux !

Et puis, au-delà des petites lignes tatillonnes des lois sur les télécoms, on peut voir un peu plus loin, sur le plan économique et social : on commence comme ça, par lâcher la bride citoyenne et administrative de Skype, et ensuite, les consommateurs, libres de faire jouer toute la concurrence, vont réclamer la même chose pour l’énergie, les transports, et, de déliquescence en catastrophe anti-collectiviste, l’assurance maladie, chômage ou vieillesse… On voit tout de suite le problème : c’est bel et bien d’une défense du système de société à la française dont il s’agit ici !

L’heure est grave ! Les systèmes collectivistes de l’après-guerre et ceux mis en place par Pétain sous Vichy sont clairement menacés ! Sonnez la charge, fonctionnaires régulateurs des autorités compétentes ! Taritataaa !!!

Non ! On ne peut pas laisser Skype agir de la sorte ! Donner la possibilité aux gens de se parler entre eux, gratuitement, sans payer pour les annuaires papier, et louper l’occasion de se ridiculiser encore une fois dans les nouvelles technologies et dans le monde entier, c’était trop pour les fières administrations en charge, comme on doit se le rappeler,

  • d’accroître l’attractivité du pays pour les entreprises étrangères,
  • de sauvegarder les emplois en s’assurant que les entreprises peuvent s’y développer
  • d’augmenter la richesse et le bonheur national brut des habitants en y favorisant l’innovation et les communications.

République du Bisounoursland

Reprenant donc avec ferveur la devise « Égalité — Taxes — Bisous » maintenant célèbre aux frontispices de nos Mairies, ces administrations se sont donc mises en tête de tomber sur Skype, qui nous narguait depuis trop longtemps, et à bras raccourcis. Non mais ! Eux aussi devront absolument être égaux, moyennant quelques taxes, pour qu’ils puissent distribuer des bisous citoyens, équitables, éco-conscients et surtout pas trop bon marché.

Et soyons bien clair : pas question de s’arrêter là ! Pour être implacablement logique, l’administration fraônçaise, phare de lumière étatique dans l’obscurité de ce monde peuplé de renards libéraux qui attaquent les poules libres dans le poulailler libre, se chargera ensuite d’attaquer, comme le suggère finement mon collègue blogueur Sfadj, les autres félons capitalistes, qui opèrent aussi dans les communications sur internet et se déguisent en innocentes entreprises, comme Yahoo, Microsoft, ou Facebook.

Notons au passage que ces entreprises, comme Skype, ont aussi le mauvais goût d’être américaines et de faire du profit. Ce sont deux bonnes raisons pour leur cogner gentiment sur la gueule, éventuellement jusqu’à leur départ du pays.

Il ne manquerait plus que des Français travaillent pour eux ! Ce serait le pompon !

J'accepte les Bitcoins !

1GfVG232mdyhaaxLy6gaCj4GWiseHv2gsY

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires76

  1. Higgins

    Il faut bouter Skype, Attali l’a démontré: « …le principe doit être simple : une société démocratique doit éloigner ses membres de ce qui peut leur nuire. Et pour cela, elle doit d’abord comprendre ce qui les amène à agir ainsi. Elle doit ensuite éduquer, inciter, puis interdire. »

    Bon, dans ces cas, associer société et démocratie est un tantinet provocateur. Bon, je vais de ce pas manger gras, salé et sucré et fumer un gros Havane.

  2. Heimdal

    Je pense qu’à partir de maintenant, je vais choisir LA phrase magique de chaque billet. Je les collectionnerai et les lirai chaque soir avant de m’endormir, pour être sûr de faire de beaux rêves.

    Phrase magique n°1 (la phrase magique n°0 concernait Barouin le plombier…):

    « Pour rappel, le rôle de l’état en France est de s’assurer qu’absolument tout le monde trouve toutes les denrées, les biens et les services, aux mêmes prix scandaleusement élevés à la suite d’une taxation vexatoire et permanente. »

  3. kwak chung seok

    PFFFF… Les bras (raccourcis) m’en tombent…

    Mais l’Etat étant désespérément en quête de pognon ces temps ci, il fallait s’y attendre..

    Au fait H16, toujours 0 commentaire sur les petits évènements qui agitent le monde bougnoulo-pétrolier depuis quelques semaines ?

    1. Flak

      euh je sais pas exactement quelle dose de serieux il y a dans ton « bougnoulo » mais je te prie de croire que les raciss meme jaunes ne sont pas les bienvenus ici.Tu es prie de ranger ton ‘bougnoulo’ et on ne sortira pas notre niakoué.

      1. kwak chung seok

        Eheh,

        tu sais Kwak Chung Seok c’est loin d’être un nom chinois.

        Il y d’autres pays que la Chine en Asie, et des plus riches aussi…. Juste un peu au Nord est.

        1. Flak

          DUDE
          est-ce que je te demande si Kwak Ker Sekoulawouenn c’est Breton?
          tu peux pas juste dire ‘non je suis pas raciss’ au lieu de faire ton francais?

    2. Non, je laisse ça aux géopoliticiens en carton . Plus sérieusement, il y aurait plein à dire, mais il s’agit pour moi de trouver à dire d’intéressant et/ou différent de ce qu’on trouve ailleurs…

  4. kwak chung seok

    Ahahaha en tout cas, rapport aux événements de Lybie, je ne me lasserai jamais de ça :

    http://www.youtube.com/watch?v=F0N4UQkO2lU

    Tout y est. Notre président y expose exactement ce qu’il est : un menteur au delà de l’éhonté, qui bat tous les records d’hypocrisie, ou qui aurait une mémoire de dytique, et surtout un kobold toujours prêt à servir de paillasson à ce qui se fait de pire sur la planète, tant qu’il y a des contrats à la clé pour ses chers amis.

    Et dire que les français bons bovins revoteront en masse pour Lui l’année prochaine !

  5. MrNo

    Bon je répond jamais mais devant autant de critiques gratuites et de n’importe quoi je me permet quand même d’y aller de mes 2 cents.

    Je suis loin d’être pro-gouvernement et c’est sûr qu’il y en a des conneries, mais pour franchement :
    – donner aux organismes d’état responsable de la surveillance discrète des citoyens la possibilité d’écouter les appels passés,
    – faire en sorte que Skype puisse acheminer les appels d’urgence
    – et faire en sorte que les abonnés du service puisse conserver leur numéro s’ils viennent d’un tierce opérateur (portabilité du numéro, comme on dit à l’ARCEP).

    Quand je vois ce genre d’obligation imposée par l’ARCEP, je me dis heureusement qu’on a ce genre d’organismes en france, au même titre que la CNIL par exemple qui puisse permettre une garantie de service public aux français. Et toi bien content de pas payer ton téléphone imagine tu rompts tous tes abonnement et ne communique plus que par skype parce que c’est simple et gratuit (ce que j’apprécie également en tant qu’utilisateur).

    Explique-moi comment tu fais en cas de problème vu que skype ne permet apparemment pas de joindre les urgences.

    Même chose en cas de problème de sécurité nationale, heureusement que nos services ont le droit d’écoute encore faut-il qu’ils puissent techniquement et quant-à la portabilité du numero, c’est réclamé depuis longtemps par les associations de consommateurs (nous), c’est une avancée pour nous, pourquoi reculer sous prétexte que ça n’est pas la même technologie ?

    Bref on peut sûrement critiquer la volonté derrière de descendre un nouveau concurrent et le lobbyisme rattaché, mais être scandalisé par le travail et les obligations de l’ARCEP c’est critiquer sans réfléchir. Sale réflexe de français ça…

    1. Arkh

      « Même chose en cas de problème de sécurité nationale, heureusement que nos services ont le droit d’écoute »
      Non.
      Le peuple devrait avoir le droit d’écoute sur les moyens de communication des fonctionnaires d’état, pas l’inverse.

    2. Donc je résume :

      – monsieur aime l’intrusion dans la vie privée (le secret des communications, on s’en fiche). Et pour ce faire, il utilise l’argument Ad Catastrophum : si on ne le laisse pas faire, ça va être la mort du petit cheval. Facile et applicable à tout le reste (caméras de vidéosurveillance, ouverture du courrier, interdiction de la crypto, etc…). Approuvé par des douzaines de dictatures dans le monde. Totalement inefficace pour contrer le terrorisme, mais utile pour repérer les collabos qui baissent la tête et les insoumis qui la relèvent.

      – monsieur trouve que gratuit, ce n’est pas assez bien : il faut en plus que ce service offre la même chose que les autres payants. Et pour étayer son propos, on va utiliser un argument vieux comme le monde, celui de l’absurde : la personne n’a plus aucun abonnement et ne peut plus appeler à l’aide. Zut de crotte. La personne est donc mentalement challengée d’une part, et d’autre part totalement irresponsable. Bon. Elle clabote. Darwin award mis à part, j’ai du mal à extrapoler un cas général de cette exception construite artificiellement.

      Mais le plus fort, mon brave MrNo, c’est tout de même de se dire que … ah bah oui, dans plein d’autres pays, d’une part ces obligations n’existent pas, et d’autre part, même si elles existent, Skype n’est pas attaqué.

      Diable. Les Français auraient encore raison contre le reste du monde ? Critiquer avec des arguments tous pourris, d’ailleurs déjà largement abordés ici et ailleurs, sans connaître réellement le sujet, sans regarder ce qui se fait ailleurs dans le monde en imaginant qu’on est supayr bien en Fraônce, c’est bien un réflexe franchouille, ça.

      1. MrNo

        Ben oui, aujourd’hui encore dans notre super pays pourri on arrive à arrêter des traffic et empêcher des attentats grâce aux écoute. Après la différence avec un état despotique c’est que le gouvernement rend des comptes, on a une justice et un droit indépendant (enfin dans la théorie) qui ont un droit de regard sur ces activité (dans la théorie encore une fois, c’est loin d’être parfait).

        Ensuite je te renvoie à tes cours de logique pour apprendre ce qu’est un raisonnement par l’absurde. Je me suis peut-être mal exprimé, mais si effectivement skype en proposant les même services qu’un opérateur de téléphonie, permet de se passer d’autres opérateurs de téléphonie et agit de fait en tant que tel, alors il doit mettre à disposition les tous les services de bases, définit par l’ARCEP en l’occurrence.
        Et oui on a certaines choses qui fonctionnent mieux dans notre pays que d’autres (mais le contraire aussi malheureusement), puis on retrouve ce type d’organismes dans d’autres pays également. Bref, on peut critiquer la forme ou la mise en oeuvre, mais avant de cracher dans la soupe, faut pas oublier que ces organismes sont avant tout là pour protéger le consommateur et heureusement.
        Je vois pas l’intérêt de tirer sur les ambulances.

        1. on retrouve ce type d’organismes dans d’autres pays également.

          Autres organismes qui n’ont pas attaqué Skype.

          Patatras. L’argument s’effondre.

        2. MrNo

          Bon puisqu’on touche ici au degré zero de l’argumentation, je vais préciser pour monsieur

          « d’autre organisme chargés de protéger le consommateurs via un ensemble de règle propre à chaque pays/organisme »

          Avec chacun leurs propres règles, champ d’action et interprétation d’un contexte économique.

          En gros dans d’autres pays, d’autres organismes/états obligent d’autres entreprise étrangère à rentrer en conformité avec les règles établies sur des points qui ne sont pas forcément évoqués en france avec sûrement des trolleurs qui viennent râler parce que ça se fait que dans leur pays et pas ailleurs etc etc.

          Bon je vais arrêter de feeder le troll avant qu’on atteigne le point godwin.

          Le but n’était que de balancer et amener un peu plus de réflexion sur cette analyse fort rapide et peu objective du sujet comme on en voit malheureusement trop sur le net. -_-‘

        3. Théo31

          « alors il doit mettre à disposition les tous les services de bases, définit par l’ARCEP en l’occurrence. »

          Ce n’est pas à un gros connard dans un bureau ministériel de définir ce que doivent être les modalités d’un contrat entre un prestataire de services et ses clients.

          « c’est que le gouvernement rend des comptes »

          Quand l’Etat français fait tuer un jounaliste en Nouvelle Zélande ou qu’il fait massacrer des Kanaks dans une grotte, rend-il des comptes aux victimes ?

        4. Flak

          ‘skype en proposant les même services qu’un opérateur de téléphonie, permet de se passer d’autres opérateurs de téléphonie et agit de fait en tant que tel, alors il doit mettre à disposition les tous les services de bases, définit par l’ARCEP en l’occurrence’

          pardon mais je ne comprends pas pourquoi, quelqu’un peut detailler ? d’ou vient la legitime de l’obligation de fournir un pack de services?

        5. Flak

          ‘– faire en sorte que Skype puisse acheminer les appels d’urgence
          – et faire en sorte que les abonnés du service puisse conserver leur numéro s’ils viennent d’un tierce opérateur (portabilité du numéro, comme on dit à l’ARCEP).

          Quand je vois ce genre d’obligation imposée par l’ARCEP, je me dis heureusement qu’on a ce genre d’organismes en france’

          bon mais je ne comprends toujours pas ou est l’interet d’obliger a fournir un service? pourquoi si les gens veulent garder leur numero ils ne peuvent pas choisir un operateur qui offre le service plutot que celui qui ne l’offre pas?
          l’ARCEP l’impose mais pourquoi?
          Je veux dire, ca me rappelle quand tout le monde saute au plafond parce que Zindows fournit son navigateur Interdaube Explorer qui est tout pourri avec son OS, sauf que la c’est l’inverse?

          pour les appels d’urgence, je ne comprends pas non plus pourquoi l’obliger? quel est le rapport? quelle est la logique quand dans le meme temps on limite sauvagement les capacites des radios FRS?
          je comprends pas.Et je n’essaye meme pas de troller.

    3. Higgins

      Je plussoie aux propos de H16.
      « Quand je vois ce genre d’obligation imposée par l’ARCEP, je me dis heureusement qu’on a ce genre d’organismes en France, au même titre que la CNIL par exemple qui puisse permettre une garantie de service public aux français.  » Ah bon, Skype est un service public maintenant?
      « Explique-moi comment tu fais en cas de problème vu que skype ne permet apparemment pas de joindre les urgences. » Et ben, on les appelle pas puisqu’on peut pas. Si on utilise Skype, ce n’est pas pour joindre les services d’urgences. On s’en contrefout. C’est tout.
      « Même chose en cas de problème de sécurité nationale, heureusement que nos services ont le droit d’écoute encore faut-il qu’ils puissent techniquement et quant-à la portabilité du numéro, c’est réclamé depuis longtemps par les associations de consommateurs (nous), c’est une avancée pour nous, pourquoi reculer sous prétexte que ça n’est pas la même technologie? » Même remarque que précédemment. Si on utilise Skype, on se contrefout de la portabilité du numéro. Y a d’autres moyens utilisables pour ça. Ce « nous » n’engage que vous et ceux qu’ils l’utilisent. Le jour où on aura besoin des associations de consommateurs, on leur fera signe. Quant à l’aspect « l’état a le droit de vous écouter pour votre sécurité », on s’en fout également.

      C’est sûr, c’est gênant un système gratuit et qui marche de surcroît. Ça nous change des usines à gaz publiques, onéreuses et qui fonctionnent mal.

      1. MrNo

        Forcément quand tout va bien on s’en fou des protections.

        Je vous laisse vivre dans votre monde sans sécurité intérieure, sans association de consommateurs et sans réglementation télécom (pour se limiter au sujet). Mais ça manque peut-être un peu trop de réflexion pour comprendre le rôle de ces choses là.

        J’abandonne devant tant d’âneries.

        1. sam_00

          Euh, question bête de l’idiot de service que je suis:

          Pourriez-vous m’expliquer comment je peut faire pour résilier tous mes abonnements téléphoniques et tant en pouvant continuer d’utiliser skype??

          J’ai pourtant cherché longtemps, mais je n’ai pas trouvé un seul FAI qui me fournisse de l’accès internet pur sans téléphone (soit IP dans la box, soit abonnement FT obligatoire car pas dégroupé total)!

          J’ai réussi à me débarrasser de la télévision dans mon abonnement d’accès internet (ce qui me fait économiser 5 euros par mois sur l’abonnement et 120 euro par an de redevance télé) mais par contre, je suis toujours obligé d’avoir l’abonnement téléphonique (illimité de surcroit).

          Donc, si votre hypothèse est valable (celle de la personne qui résilie tout et qui n’utilise que skype), vous seriez très aimable de m’indiquer la méthode. Sinon, malheureusement votre argumentation s’effondre (et je devrais continuer à payer une part de mon abonnement pour le service de téléphonie).

          sam

          ps: n’ayez pas de scrupules à m’indiquer la méthode, j’ai de toute façon un téléphone portable pour appeler les secours si c’était nécessaire.

        2. Flak

          ‘Forcément quand tout va bien on s’en fou des protections.

          Je vous laisse vivre dans votre monde sans sécurité intérieure, sans association de consommateurs et sans réglementation télécom (pour se limiter au sujet). Mais ça manque peut-être un peu trop de réflexion pour comprendre le rôle de ces choses là.
          J’abandonne devant tant d’âneries.’

          ah non alors, expliquez moi!
          qui fait reposer sa securite sur une connexion internet meme pas toujours fiable? quel est l’interet d’obliger Skype a jouer les 911 quand l’ordi lui-meme peut planter sans crier gare? non parce que je veux dire a ce niveau pourquoi on n’oblige pas tous les ordis a avoir une touche 911 sur le clavier?

        3. sam_00

          @Thomas:

          Pardon pour ce petit HS, mais désolé j’avais déjà cherché et trouvé OVH … et je suis en zone « non dégroupée » (note de OVH: « Dégroupage Partiel : Vous gardez l’abonnement France Telecom de votre ligne téléphonique. »)

          Donc, si je voulais être taquin je vous dirais : « Note pour la prochaine fois: lire jusqu’au bout ;-) »

    1. Flak

      la France est constamment mise en peril par les attaques ultraneoliberales du monde globalise catipaliste qui l’entoure.
      Le turboliberalisme caracteristique de la France provoque la desstruction du service publique et appauvrit les pauvres qui auraient pu etre fonctionnaires avec la concurrence deloyale et des monopoles comme Walmart et Auchan.

  6. credit

    Tant qu’on est de PC à PC l’état n’a pas a intervenir, mais si skype utilise a un moment les réseaux des operateurs FR alors ils ont un droit de regard.

    1. Non. Sinon, contractuellement, la réciproque serait vraie. J’attends encore que Skype ou Microsoft ou Yahoo dictent leur comportement aux petites frappes d’Orange ou de SFR, pour voir.

      1. adnstep

        [HS] Microsoft arrive très bien à dicter leur comportement aux principaux ministères. Il suffit à Bilou de diner deux ou trois fois avec NS, et de lui promettre d’ouvrir un centre en France, pour remporter les marchés très conséquents de certains très gros ministères. Avec comme argument principal que seul Microsoft permet l’interopérabilité. [HS]

  7. Thomas

    Affligeant ! Cet article est affligeant …

    Si l’on parle de prix :
    * Free ou SFR : téléphone illimité + visio conf en sip
    * OVH et son offre sip (téléphonie et visio conf) pour 1€/mois
    * Skype : 0,022 € la min ….

    Sans oublier qu’il existe un grand nombre d’opérateur SIP qui proposent eux aussi de passer des appels en illimité, de faire de la visoconf tout en permettant les appels vers les urgences et la portabilité du numéro …

    Si l’on parle technique:
    * Skype utilise un protocole propriétaire source de nombreuses fuites d’informations en entreprise, de propagation de virus et de malware. Protocole incapable de garantir la sécurité des échanges.
    * Tous les autres y compris google utilisent des protocoles libre : XMPP et/ou SIP. Protocole qui garantissent d’une part la totale sécurité des données, et d’autre part la non prolifération de malware.

    En conclusion, même si je ne suis pas totalement d’accord avec MrNo, il a sur le fond entièrement raison. l’Arcep est chiant mais utile, voir indispensable, et défendre Skype me semble totalement absurde.

    1. Flak

      decidement je suis bete, je ne comprends pas non plus ce post, est-ce que tu nous dis (Thomas) que Skype est un service bas de gamme? et que donc ce serait legitime qu’on lui impose de monter la qualite?

      bon je comprends qu’on fasse ca pour les airbags et les casques de moto….mais Skype n’est pas un produit de securite, si?
      I don’t get it…

    2. Arkh

      « Protocole qui garantissent [...] la non prolifération de malware. »
      What ?
      Il faut arrêter de mélanger tous les concepts là. Skype est critiqué pour deux choses : leur protocole n’est pas libre (donc on n’est pas sûr de sa résistance) et ils utilisent du p2p pour leur trafic utilisant donc les clients pour faire transiter leur boxon. Mais vous avez peut être des sources sur cette histoire de malware qui serait passé par Skype ?

  8. Stéphane

    Oui, on peut effectivement voir du côté de l’utilisateur final. Mais on peut aussi analyser la libre concurrence et le jeu normal d’esayer de trouver des failles dans le système installé (vieux systèmeà et quand le législateur s’en aperçoit il essaye de boucher les failles… ou d’adapter la législation à la réalité. Ce jeu est normal de dans nos sociétés…

    1. Normal ? Non. Coûteux, oui. Très. Tout cet argent, toute cette énergie dépensés pour trouver les failles pourraient être employés à créer de la vraie valeur ajoutée pour le consommateur, ou des innovations, ou que sais-je encore.

  9. Thomas

    Je crois qu’il ne faut pas confondre Skype l’éditeur du logiciel et Skype l’opérateur de téléphonie.

    Skype l’opérateur de téléphonie fournie des numéros dans le plan de numérotation international, il vent même des téléphones pour se passer de l’ordinateur. Tous les autres opérateurs fournissant un numéro international respectent l’article L33-1 …

    Dans mon commentaire précédent je répondait à la critique suivante : oui mais Skype est moins cher et très innovant, donc laissons le faire.
    Sur ces 2 points je ne suis pas d’accord. Surtout que le début de la procédure remonte à 2007 … on lui a laissé pas mal de temps quand même.

    Remettre Skype l’opérateur de téléphonie dans le droit chemin c’est très bien, promouvoir les entreprises innovantes c’est encore mieux.

    1. Eh bien tu n’as juste pas compris le sujet du billet. Il ne faut pas laisser faire parce qu’ils sont moins cher et très innovants, mais tout simplement parce qu’il n’y aucune raison valable de les empêcher, qu’ils permettent à des gens d’avoir un service gratuit ou peu cher (peu importe qu’il le soit moins ou plus que les autres) et qu’ils répondent à un besoin puisqu’ils ont des consommateurs réguliers.

      Si les gens jugent indispensable les services imposés par l’ARCEP, ils ne prendront pas Skype. Force est de constater qu’ils prennent Skype, donc qu’ils se foutent de ces services, donc que l’ARCEP n’a en réalité aucune légitimité à imposer ces services.

      1. Thomas

        > parce qu’il n’y aucune raison valable de les empêcher

        Si justement, il y a des raisons valable, mais elles ont été évoqué de nombreuses fois dans pleins d’autres billets :
        * Skype est bien un opérateur télécoms sur le territoire Français qui n’a pas répondu à ses obligations légales en France.
        * l’ARCEP essaie depuis 2007 d’établir le dialogue avec skype qui s’y refuse (pas de réponses, déménagement au Luxembourg, etc.)

        Tututut. Raison valable (ou, plus à propos, légitime) ne veut pas dire raison légale. Et comme vous confondez les deux, vous vous enlisez dans une discussion de troll.

        L’ARCEP s’attaque à Skype l’opérateur de téléphonie et pas du tout à Skype l’éditeur.

        L’ARCEP est peut-être légalement dans son droit, mais elle n’a aucune *légitimité* à faire ce qu’elle fait.

        > Si les gens jugent indispensable les services imposés par l’ARCEP, ils ne prendront pas Skype.

        Le consommateur est très facilement perdu et l’ARCEP est jutement là pour aider le consomateur. Quel particulier lit l’ensemble des contrats avant de signer ?

        Ooooh, les pov’chous, il faut donc les tenir par la main. Où l’on découvre un n-ième troll… socialiste, qui, par dessus le marché, prend les gens pour des cons. Comme d’hab, en définitive.

        Rappelons nous la jungle des HD-ready / compatble HD / Full HD / HD tv avant décembre 2008 … Madame Michue était perdu, il suffisait d’écrire HD pour qu’elle signe. Là c’est pareil madame Michue est capable de signer sans trop savoir ce qu’elle perd.
        Le législateur est là pour protéger madame Michue d’un fournisseur de service public mal intentionné.

        So wrong on so many levels. Soooooooo socialist.
        L’état/le législateur est là pour protéger untel : ça tombe bien, c’est exactement l’excuse utilisée par les sarkozystes pour implanter des caméras, mettre des radars, expulser les étrangers, etc., etc., etc…

        Socialiste de droite, donc. Le tableau se précise.

        > Force est de constater qu’ils prennent Skype,

        ça je ne sais pas … quelqu’un à des chiffres sur le nombre d’abonné à Skype l’opérateur télécoms, avec un numéro international ?

        Comme Skype ne veux pas respecter la loie, il existe une solution très simple : ne plus attribuer de numéro de téléphone à ses utilisateurs.

        Et voilà, j’avais raison : ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous, donc on va leur baffer la gueule. Et force reste à la loi. Et youkaïdi, youkaïda.

        Ce sont des gens comme vous qui, confondant légitime et légal, portent tous les jours les dictateurs au pouvoir. Mais vu le niveau d’argumentation générale, je doute que la vision d’ensemble nécessaire à bien comprendre pourquoi je vous dis ça soit à votre portée. Laissons tomber, voulez-vous.

        1. Théo31

          « Le législateur est là pour protéger madame Michue d’un fournisseur de service public mal intentionné. »

          Skype n’est pas un service public.

          « L’ARCEP est jutement là pour aider le consomateur. »

          Non, l’ARCEP est là pour l’enculer.

  10. sam_00

    AhAhAhAhAhAhAh! L’ARCEP à encore frappé:

    http://www.itespresso.fr/fibre-optique-numericable-a-depose-deux-plaintes-contre-france-telecom-41571.html

    C’est impressionnant l’utilité de cet organisme étatique pour mettre un peu plus d’instabilité et de foutoir dans des âneries étatiques qui n’en avaient déjà pas besoin.

    Effectivement, que deviendrions-nous sans tout ces Observatoires, Autorités, Hautes Autorités, Commissions Théodules et autre hochets étatiques pour placer les amis et qui nous coûtent un pont (voir plusieurs) … ?

    MDR
    sam

  11. EtPuisZutJeSaisPlus

    De plus, je trouve scandaleux qu’on puisse envoyer un mail sans timbre, alors que le mail, en proposant les même services qu’un opérateur postal, permet de se passer d’autres opérateurs postaux et agit de fait en tant que tel.

    Ce monde sans sécurité intérieure et sans réglementation me fait froid dans le dos. Bouh, j’ai trés peur!

  12. Telephoner gratuitement

    Bonjour,

    Ce qui est plutôt dommage c’est qu’au lieu de soutenir l’innovation en France, l’Etat préfère la combatte à l’extérieure. Nous sommes une société française et nous avons lancé une application qui permet de téléphoner gratuitement sur les réseaux sociaux mais également vers les fixes et mobiles. Les communications sont sponsorisées par de la publicité vidéos avant chaque appel.

    En France, lorsque vous parlez de téléphonie gratuite on vous renvoie vers Skype et pourtant seules les communications de PC à PC sont gratuites.

    Nous innovons en apportant la gratuité vers tous les supports: PC, fixes et mobiles réduisant ainsi une certaine fracture numérique. Nous avons supprimé toute composante logicielle.

    Pour autant le modèle a du mal à convaincre car il est « réservé pour la Silicon Valley ».

    Selon vous, quelle est la solution ? Partir aux USA ?

    Nous pensons que non mais pourtant nous y songeons…

    N’hésitez pas à nous faire vos remarques et retours sur notre concept.

    Pour plus d’info: http://www.likiwi.com

    Merci

    Aurélie
    Team Likiwi

    1. D’après moi, si jamais vous avez un minimum de succès, vous allez rencontrer le mur épais et compact de la réalité administrative, fiscale et bureaucratique française en pleine poire. Et si vous n’avez pas de succès, l’entreprise périclitera avec l’aide de tout l’appareil d’état qui vous piétinera la gueule avec joie.

      Je ne dis pas ça pour vous démoraliser, mais l’expérience et l’histoire montrent que c’est comme ça que ça se passe.

      Ou alors, vous avez le bras très long et connaissez des gens bien placés.

    2. gnarf

      Pas besoin d’aller aux USA…le Luxembourg est loin devant les USA pour la liberte d’entreprendre.

      Vous pouvez cibler des pays qui ont des telecommunications tres cheres. En Allemagne et en Europe centrale et orientale, il n’y a pas eu free pour casser les prix, ca reste tres cher, beaucoup de monopoles. Skype est tres utilise, et les gens sont bien moins ronchons, bien plus ouverts au progres (aussi gadgets) qu’en France.

    3. Stéphane

      Barrez-vous. On ne veut pas de ça ici.

      Si vous commencez à avoir du succès, France Télécom trouvera un moyen de vous tuer. Et si vous avez l’impression que les monopoles vous fichent la paix, vous verrez ce qui va vous tomber dessus, depuis les révisions de d’URSSAF jusqu’à un petit contrôle fiscal inopiné.

      Barrez-vous vite.

  13. argone

    La France n’est pas le seul pays concerné. D’après le lien donné par H16 , l’Italie, l’Espagne, le Canada (liste non exhaustive ?) le sont aussi. La mise à l’index de Skype n’est donc pas une spécificité française.

  14. Bertrand

    Il y a beaucoup de choses dans les commentaires mais je voudrais préciser certaines choses :
    – le fait de se déclarer opérateur n’entraîne pas une pluie de taxes et d’impôts comme l’auteur semble le penser : la déclaration elle-même est gratuite et la taxe à payer en tant qu’opérateur, ainsi que la contribution au service universel ne sont payables qu’au-delà d’un certain chiffre d’affaires télécom (et non logiciel), à savoir 1 M€ pour la taxe d’opérateur (http://www.arcep.fr/index.php?id=8090) et avec un abattement de 5 M€ pour le service universel (article R20-39 du CPCE). Donc, si Skype est si peu cher, voire gratuit, ça lui coûtera probablement aux alentours de 0 euro.
    – les réquisitions judiciaires pour les écoutes sont également remboursées
    – quant à la conservation du numéro, certes ce n’est pas trop le métier de skype, mais à une époque, ils attribuaient des numéros (pour lesquels ils payaient d’ailleurs une taxe, indirectement) et donc ça ne semble pas dysfonctionnant qu’ils prévoient une procédure pour porter les numéros : dans les faits, peu de gens l’utiliseront donc ça ne devrait pas trop grever le système
    – par ailleurs, sur le marché des télécoms en France, certs Skype, c’est vraiment super génial et innovant et tout mais bon, depuis qu’on a des forfaits illimités sur les box, on ne voit quand même pas trop l’intérêt, pour l’immense majorité des utilisateurs. Par contre, si je sais que je pourrais discuter avec mes copains trafiquants sans risquer d’être écouté, ah oui, je vois l’intérêt. (Sans compter le fait que je préfère que Skype réponde aux réquisitions plutôt que ce soit mon FAI qui donne accès à tout mon flux web pour pouvoir écouter ma conversation Skype)

    Au final, je pense que les frais d’avocats pour répondre à la demande de l’Arcep coûteront plus cher à Skype que d’avoir appliqué la loi dès le départ, loi qui ne semble pas particulièrement contraignante en France.

    1. Ce n’est pas une question d’innovation, pas une question de coût, mais une simple question de principe : doit-on autoriser un cartel de télécoms à imposer son desiderata à un nouvel entrant ? Doit-on laisser à l’état la possibilité d’épier les conversations ? Doit-on imposer des services à quelque chose qui est *offert* ?

      La réponse est claire : non.

      1. Bertrand

        Il n’y a pas un « cartel » qui souhaite bloquer l’entrée de nouveaux acteurs sur ce genre de service. Sur le mobile, je veux bien et l’entrée de Free est presque étonnante de ce point de vue ou sur la fibre, je veux bien aussi mais pour Skype, qui propose seulement des communications pas chères, c’est quand même un combat fini depuis longtemps. D’ailleurs, il y a des dizaines d’opérateurs déclarés, dont Yahoo! (http://www.arcep.fr/index.php?id=9320) : ça n’est clairement pas un outil pour réguler le marché.

        Concernant la capacité de l’Etat à « épier les conversations », c’est triste mais c’est dans la loi. Et je ne me souviens pas de grands cris offusqués quand, alors que l’Etat n’arrivait pas à intercepter les communications mobiles au début, les opérateurs ont mis en place des systèmes pour le permettre. Je pense qu’un juge n’aura pas besoin d’être de droite sécuritaire pour comprendre que, parfois, il faut que la police puisse écouter des conversations (et sans ça, on n’aurait pas l’excellente série The Wire).

        Enfin, sur le fait qu’il y a une exigence minimale de service, je suis d’accord pour dire qu’on pouvait vivre avec deux niveaux de service : le « vrai » téléphone, qui doit marcher à un certain niveau, qui doit acheminer les appels d’urgence et des services « dégradés », qui n’offrent aucune garantie mais qui sont gratuits. Si on avait suivi cette voie, il aurait quand même fallu s’assurer a minima que les personnes sont clairement informées des limitations du service.

        C’est moins sexy mais ce n’est que là-dessus que la décision de l’Arcep est contestable et anachronique.

        (Et pour info, l’Arcep ne vise Skype que parce qu’il permet d’appeler des téléphones et ne va jamais chercher les messageries instantanées en ligne même vocales)

        1. « un “cartel” qui souhaite bloquer l’entrée de nouveaux »
          Je n’ai pas parlé de bloquer. J’ai parlé d’imposer un desiderata, ce qui est exactement ce qui se passe.

          « c’est triste mais c’est dans la loi »
          Non. C’est dans la loi, mais c’est triste.

          « je ne me souviens pas de grands cris offusqués »
          … Il y en a eu. Mais internet était aussi très jeune (années 90). Les cris ne furent pas relayés.

          « C’est moins sexy mais ce n’est que là-dessus que la décision de l’Arcep est contestable et anachronique. »
          C’est juste ton opinion. Toi, tu aimes bien ou tu acceptes de te faire épier. Ca ne te gêne pas qu’un petit gang d’opérateurs impose aux autres le service social du téléphone. Et d’autres, libéraux, trouvent ça « pas correct ».

          Quant à imaginer que l’ARCEP attaque SKype juste parce qu’il sort un peu des clous, c’est naïf. Si Skype ne présentait pas la moindre menace pour FT, Bouygues ou SFR, il n’y aurait rien eu.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)