Ce soir, continuez comme d’habitude.

Ce soir, comme tous les ans à pareille époque, quelques tristes malthusiens terrorisés par leur propre existence vont s’efforcer de rendre le monde plus sombre et plus dangereux pendant une heure.

Dans une sorte de gigantesque foutage de gueule que seuls les imbéciles, les cyniques ou les fanatiques religieux sont capables de revendiquer, le gang de tous les amis de Gaïa a donc décidé de se passer de courant ce samedi, à une heure donnée, pour marquer sa belle unanimité à préférer la nuit noire, les repas froids et les habitations humides.

Au passage, on notera que ces menus sacrifices sur l’autel gaïesque ne sont jamais payés de retour, tant Gaïa n’a absolument que faire des microscopiques lubies et autres foutages de gueule, donc, des humains à sa surface.

Je dis foutage de gueule, parce que je me demande exactement comment tous les peuples qui manquent cruellement d’électricité, ou n’ont pas accès à l’énergie, doivent prendre cette géniale initiative de gens riches et bien portants. Bah. Ces pauvres n’en sauront rien, de toute façon : ils n’ont pas la télé, ils n’ont pas la radio, et ils n’ont pas facebook pour savoir que certains font semblant de se passer de ce dont eux rêvent régulièrement.

Mais ce soir, vous pouvez refuser de vous moquer des pauvres. Vous pouvez, de manière simple, montrer votre attachement à l’accès à l’énergie pour tous, à un prix décent, énergie qui permet d’avoir de l’eau potable, du chauffage, de la lumière la nuit ce qui diminue concrètement l’insécurité, des facilités de communication, de déplacement, de travail moins pénible…

Vous pouvez faire une différence, et d’une façon plaisante qui plus est : ne changez rien à vos habitudes.

Ne vous précipitez pas sur le disjoncteur pour couper rageusement le courant dans tout votre foyer. Ne bardez pas votre ventre d’explosif avant d’aller vous faire exploser sur un transformateur EDF en criant « Gaïaaaaaaaaa ». Continuez simplement ce que vous faites et vous aussi, ayez une pensée charitable pour tous ces Japonais qui se caillent actuellement les miches parce qu’ils n’ont pas d’électricité.

Pour eux, Earth Hour, ce fut le 11 mars 2011, à 14:46:23 précisément, et continue depuis lors. Gaïa leur a bien fait comprendre leur taille, leur place dans l’écosystème, et la facilité qu’elle a à rayer de la carte, en quelques minutes, des douzaines de kilomètres carrés d’installations. La nature n’a aucun remord, aucune pitié, aucune limite.

A présent, vous avez le choix : vous vous aplatissez, comme tant de peuplades païennes le firent si longtemps, en pure perte, ou vous essayez de vous élever.

Et je vous rappelle le petit billet que j’avais fait, il y a deux semaines, à ce sujet, ainsi que le groupe Human Achievement Hour correspondant.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires36

  1. josick d’esprit agricole

    Les pauvres, pas Facebook… Alors là, je n’en suis pas si sûr.
    Je viens de passer quatre mois aux Philippines, et j’ai pu constater dans les cyber-cafés que les filles étaient -quand il y avait du courant- avec leur Facebook (les gars eux face à leur jeu de combat favori).

    Dans la série action-réaction, voici celle anti-environnement : http://fr.techcrunch.com/2011/03/18/on-s%E2%80%99en-fou-de-l%E2%80%99environnement-imprimez-vos-mails/

    1. Flak

      completement con.et pourquoi pas dumper vos poubelles dans la foret et puis aussi manger au Mcdoc et jeter les restes dans la rue? y a vraiment des baffes qui se perdent.
      quelle bande de pauvres cons.

      1. Kuing Yamang

        Tu devrais faire comme moi: tu fais le Earth Hour au moment du changement d’heure.
        J’éteindrai mes lumières à 2h et je les rallumerai à 3h.

        Mais un conseil si tu veux sauver Gaïa: balance ton ordi-pollueur, tu seras cohérent avec toi-même.

        1. Flak

          il suffit d’acheter une ampoule fluocompacte, de l’utiliser pendant hearth hour et la casser juste a la fin.
          ensuite, passer l’aspirateur pour nettoyer.

    2. kelevra

      fin 2009, les 300 millions d’utilisateurs de Facebook passent 8 milliards de minutes chaque jour sur le site. Pour soutenir cette activité, 30.000 serveurs web (bientôt 50.000) fonctionnent 24 heures sur 24. Facebook utilise aussi 800 serveurs cache et quelques milliers de serveurs pour le stockage des données (SGBD).

      La puissance nécessaire au fonctionnement de cette installation équivaut à 9 Mégawatts (MW). En d’autres termes, selon nos calculs, Facebook consomme au minimum 100.000.000 kWh par an*, autant qu’un TGV duplex qui circulerait 365 jours par an, 24 heures sur 24. Ca en fait de l’énergie !

      Pour vous donner un autre repère, cela correspond à l’énergie qu’utilisent, pour vivre pendant un an :
      – 2 millions de français,
      – 17 millions d’indiens,
      – 43 millions de malgaches.

      En terme de CO2, les data centers de Facebook émettent 60.000 tonnes par an**, soit 1/10ème des émissions du Laos ou des Maldives. Autrement dit, il suffit de 10 Facebook pour produire autant de CO2 que le Laos ou les Maldives !

      Pour réduire sa consommation électrique et ses émissions de GES, Facebook utilise déjà le logiciel de Power Assure. Il surveille la charge des serveurs et éteint, met en veille ou rallume automatiquement des serveurs. Entre 5 et 10% des serveurs inutilisés restent en veille pour être activés rapidement (30 secondes au lieu de 3 minutes pour un redémarrage) en cas de demande.

      Un développeur, Koen, estime qu’en abandonnant PHP pour des programmes écrits en C++, Facebook pourrait diviser par 10 le nombre de serveurs nécessaires, et donc sa facture électrique et les émissions de CO2 liées. Il s’appuie pour cela sur un benchmark disponible ici. En fait, le ratio entre PHP et C++ est plus proche de 15.

      En éliminant 80% de ses serveurs, Facebook pourrait économiser 8 millions de dollars par an et 50.000 tonnes de CO2 !

      1. Nord

        Ce serait encore mieux avec toutes les notes liées aux astérisques et les URL de référence. Pourriez-vous nous en faire part afin que nous jugions par nous-même?

        Je sais bien que quand on fait un copier-coller on oublie souvent ce genre de détail, mais ça n’aide pas pour l’argumentation, hein!

        Merci bien.

      2. Nicolas B.

        Et alors??? Les gens de Facebook vont bien se rendre compte qu’ils peuvent économiser tout cet argent et feront le nécessaire!

    3. channy

      cout d’une heure au cyber café aux philippines 20 pesos, une grande partie de la population vit avec 100 pesos par jour( et ils sont plusieurs sur cette somme)..
      De toutes façons que ce soit en Thaïlande,Malaisie,Indonésie etc facebook est un phénomène de société comme chez nous d’ailleurs..par contre vous oubliez de dire que peu de philippins ont un ordinateur(cout astronomique), les coupures d’électricité étaient journalière ou j’ai vécu(iles du negros), et le cout de l’abonnement internet très cher

      1. josick d’esprit agricole

        20 pesos voire nettement moins (je pouvais prendre une demi-heure pour 5 pesos, le prix d’un oeuf, d’un transport en tricicade -vélo transporteur de personne-)…
        Ma copine a travaillé pour 1 euro par jour, soit près de 60 pesos.
        Cout de l’abonnement internet, 1000 pesos/mois…
        Et les cyber, nombreux, sont pleins…
        J’étais à Buenavista(une campagne avec 50 mille habitants) à 20 km de Butuan, la ville..
        Coupure de courant, cela arrive mais pas si fréquemment que cela…
        Facebook, une fenêtre sur le monde pour les filles de ces pays… Il faudrait la fermer ? Pour faire plaisir aux écolos ?

    4. chabenj

      Fascinant… Jusqu’où va se nicher la connerie! intégrisme démago contre intégrisme démago. C’est pas croyable. Les uns éteignent les monuments une heure par an, ce qui démontre surtout qu’ils crament notre pognon pour les éclairer le reste du temps, pendant que les autres les éclairent à la lampe torche et impriment des mails pour mieux les jeter après…aux frais de leur boite évidement. Pour donner une dimension plus personnelle à leur engagement, je leur suggère de vider 10l d’essence par terre après chaque plein.

      1. Notons au passage que je n’ai jamais recommandé telles choses, mais seulement de ne pas éteindre bêtement les lumières (c’est dangereux, en plus, de trotter dans le noir).

        1. chabenj

          @H16

          Mon propos concerne certains commentaires, pas le billet. Personnellement, j’ai intensément vécu earth hour en faisant…exactement comme d’habitude.

    5. sylvainr

      Tiens, je disais justement à mes collabos, il y a 3 ou 4 ans, que cette invite à ne pas imprimer leur mail était idiote. D’un, la plupart n’imprime pas leurs mails. De deux, ceux qui le font continueront à le faire – avec peut-être une page en plus cette fois (la remarque et la signature occupant le plus souvent une demi-page !).

      Pis encore : ces amuseurs publics ont-ils compris que 70 caractères x 15 mails par jour x 5 millions de français requérait tout un tas de disque durs alimentés par tout un tas de serveur et tout un tas de ouattes ?

      Pas sûr, puisqu’ils ne font-là qu’adopter un style. Ceux qui se préoccupent vraiment de l’environnement commencent déjà par simplifier leur signature sous leurs mails… et n’y ajoutent surtout pas de phrases que personne ne lit.

  2. Jacques

    Euh, le séisme, c’était le 11 mars, H16, pas le 12…
    Ceci dit, j’aurai aimé voir clairement l’heure où je devrais mettre toutes mes lumières et mon chauffage électrique en marche…

  3. Bloguequipeut

    Un billet bien excessif à l’argumentation bien pauvre pour moquer un pseudo événement sans grand intérêt…
    Au delà de ça, moquer des velléités d’économies d’énergies au prétexte que d’autres en manquent est aussi absurde que critiquer la lutte contre la malbouffe ou l’obésité sous prétexte que certains n’ont pas suffisamment à manger.
    Continuez donc à gaspiller si vous le souhaitez, et espérons que vos enfants ou petits enfants ne vous maudiront pas un jour pour cela.

    1. Chers lecteurs, voici ce qu’on appelle « Un Homme De Paille ». Pour cela, c’est très simple puisqu’il vous suffit de faire dire des choses idiotes à celui dont vous ne pouvez contrer l’argument principal. Par exemple, laisser supposer que j’appelle à gaspiller. On est à 6.3/10 sur l’échelle du LOL. Et terminer par « dieu vous le rendra au centuple » en version républicaine (« les générations futures vous môôôôdiront »), c’est du plus bel effet.

      1. Raoul

        Les générations présentes sont à deux doigts de vous considérer comme un saint… Vous serez le premier libéral a être canonisé, j’en pleure d’avance!

      2. Bloguequipeut

        Difficile de contrer un « argument principal » qui n’est pas présenté en effet… A moins que ce ne soit celui que j’ai relevé dans le précédent commentaire dont vous n’avez retenu que la dernière phrase pour la tourner en dérision facile?

        1. Manassas

          Cher Bloguequipeut nous ne pouvons que vous encourager à lire les billets précédents que H16 nous a écrit concernant la futilité des ces actions « soi-disant pour sauver Gaïa » et qui ne font que griller quelques transformateurs et provoquer des surcharges dans les circuits.
          En ayant lu tout les articles qui traitent de ce sujet sur ce blog (là par exemple http://h16free.com/2010/03/27/2141-toi-aussi-pete-un-reseau-electrique ), vous pourrez avoir une vue d’ensemble du cheminement de la pensée de son auteur sur les lubies d’écolos.
          Ensuite si vous aviez lu d’autres billets de l’auteur concernant les gadgets d’écolos subventionnés par l’état dont la fonction rotative a plus pour vocation à hypnotiser les masses que de produire de l’électricité (marche aussi avec des panneaux bleus, variante espagnole), vous sauriez qu’H16 est contre toutes les formes de gaspillage d’argent « gratuit » du contribuable sous forme de subventions.

        1. Flak

          « u delà de ça, moquer des velléités d’économies d’énergies au prétexte que d’autres en manquent est aussi absurde que critiquer la lutte contre la malbouffe ou l’obésité sous prétexte que certains n’ont pas suffisamment à manger. »

          . . . . . .. . . . . . . . . . . ,.-‘”. . . . . . . . . .« ~.,
          . . . . . . . .. . . . . .,.-”. . . . . . . . . . . . . . . . . .“-.,
          . . . . .. . . . . . ..,/. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ”:,
          . . . . . . . .. .,?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .\,
          . . . . . . . . . /. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ,}
          . . . . . . . . ./. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ,:`^`.}
          . . . . . . . ./. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ,:”. . . ./
          . . . . . . .?. . . __. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . :`. . . ./
          . . . . . . . /__.(. . .“~-,_. . . . . . . . . . . . . . ,:`. . . .. ./
          . . . . . . /(_. . ”~,_. . . ..“~,_. . . . . . . . . .,:`. . . . _/
          . . . .. .{.._$;_. . .”=,_. . . .“-,_. . . ,.-~-,}, .~”; /. .. .}
          . . .. . .((. . .*~_. . . .”=-._. . .“;,,./`. . /” . . . ./. .. ../
          . . . .. . .\`~,. . ..“~.,. . . . . . . . . ..`. . .}. . . . . . ../
          . . . . . .(. ..`=-,,. . . .`. . . . . . . . . . . ..(. . . ;_,,-”
          . . . . . ../.`~,. . ..`-.. . . . . . . . . . . . . . ..\. . /\
          . . . . . . \`~.*-,. . . . . . . . . . . . . . . . . ..|,./…..\,__
          ,,_. . . . . }.>-._\. . . . . . . . . . . . . . . . . .|. . . . . . ..`=~-,
          . .. `=~-,_\_. . . `\,. . . . . . . . . . . . . . . . .\
          . . . . . . . . . .`=~-,,.\,. . . . . . . . . . . . . . . .\
          . . . . . . . . . . . . . . . . `:,, . . . . . . . . . . . . . `\. . . . . . ..__
          . . . . . . . . . . . . . . . . . . .`=-,. . . . . . . . . .,%`>–==« 
          . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . _\. . . . . ._,-%. . . ..`

        2. Flak

          c’est fascinant tout de meme parce que ca prouve que soit tu ne comprends pas ce que tu lis, soit du melanges tout au moment de te demander pourquoi tu es tout indigne.

    2. Théo31

      « espérons que vos enfants ou petits enfants ne vous maudiront pas un jour pour cela. »

      Qui vous autorise à vous exprimer au nom de personnes qui ne sont pas encore nées ? C’est d’une prétention inouïe. Socialo va !

  4. Bloguequipeut

    Manassas, certes je comprends qu’on puisse être contre ce type de subventions, surtout quand on voit qu’elles tombent toujours dans les mêmes poches ecolocapitalistes (dont fait partie WWF, qui n’a rien à voir avec le malthusianisme, sauf peut être pour les plus pauvres mais c’est une tendance qu’on retrouve aussi chez certains pseudo libéraux) : mais je vois quand même peu de rapport avec le sujet traité dans le billet.

    Theo31, je ne m’exprime pas à leur place, j’espère qu’ils ne nous maudiront pas pour n’avoir rien fait. Au passage, je précise ne pas être un défenseur acharné de « gaia » ( que je n’ai jamais vu plus mentionnée que sur ce blog, ça doit être une sorte de mantra pour l’auteur) : une planète sauvée au prix d’un Homme condamné, très peu pour moi.

    Flak, très beau dessin, on voit que vous êtes plus à l’aise avec les signes qu’avec les mots, bravo.

    1. « j’espère qu’ils ne nous maudiront pas pour n’avoir rien fait »
      Pour ma part, je suis sûr qu’ils en maudiront certains d’avoir fait n’importe quoi, à commencer par développer des énergies coûteuses, pas rentables, écologiquement nuisibles comme l’éolien ou le photovoltaïque.

    2. adnstep

      Cher bloguequipeut. Vous exprimez la pensée très minoritaire d’un petit pourcentage d’occidentaux. La masse innombrable des Chinois, Indiens, et bientôt Africains se fout à peu près autant de l’avis des écolobobos européens que moi, ce qui n’est pas peu dire.

      Et ces gens-là étant nombreux, beaucoup plus nombreux que nous, et ayant comme volonté ultime, les imbéciles, de s’acheter des voitures pour aller au ciné, et d’allumer la lumière pour prendre une bière dans leur frigo quand ils rentrent de la séance, ils vont consommer beaucoup beaucoup plus d’énergie que nous pourrions en économiser.

      Un solution, peut-être, serait d’améliorer le rendement des principaux moyens connus de produire de l’énergie peu chère ?

Laisser un commentaire