Si on ne parle pas de Ron Paul, cesse-t-il d’exister ?

Cela fait un moment qu’on peut légitimement se demander si la presse fait son travail. Je sais, je choque le lecteur habitué de ces douces colonnes feutrées ou jamais l’idée que les journalistes puissent être des pignoufs n’a été évoquée. Mais baste, disons les choses telles qu’elles sont : il y a des médias, ici et outre-Atlantique, qui font de manière très discutable leur honorable travail. Voilà. C’est dit. Pfiou.

Maintenant que l’introduction est passée, et tout euphémisme mis à part, il est nécessaire, une fois de temps en temps, d’écrire noir sur blanc quelques phrases bien senties : les médias actuels sont de gros monstres mous, putrides et flasques, qui ont depuis longtemps perdu toute éthique, dont les jours sont heureusement comptés et dont les journalistes les plus sémillants ne peuvent même plus espérer approcher la décence et l’honneur de la pire roulure du Bois de Boulogne qui, au moins, ne s’illusionne pas sur son métier, elle.

Bien sûr, une lecture, même en diagonale, des épaves d’articles quotidiens, constellés de fautes factuelles ou orthographiques, suffit à se rendre compte que la bouillie qu’ils produisent ne vaut pas le dixième du salaire qu’on leur accorde à grands frais pour le contribuable, d’ailleurs.

Et lorsqu’on regarde ce qui se passe aux États-Unis, on a la joie somme toute modérée de constater que … c’est exactement pareil. En plus coloré, avec des logos qui bougent dans tous les sens, des infommercials scintillants et des entrefilets publicitaires permanents, mais c’est la même chose : les journalistes ne font pas leur travail, racontent n’importe quoi, oublient des faits importants, montent en épingle des broutilles, surjouent l’à-côté-de-la-plaque, et s’astiquent le poireau sur des concepts inopérants.

Pire, ils déforment volontiers les faits pour coller à la réalité alternative qu’ils ont forgée.

Ainsi, dans cette dernière et pour les prochaines élections présidentielles, le candidat Ron Paul n’existe pas. Non pas qu’il dise des choses idiotes, ou sans intérêt. Non pas qu’il ne s’exprime pas. Non pas qu’il se ramasse gamelle sur gamelle dans les sondages ou les « élections test » régulièrement organisées pour déterminer le meilleur candidat à l’investiture (républicaine, dans le cas qui nous occupe).

Non. D’après ces journalistes qui font honneur à toute la profession de peignes-cul que le monde (et Le Monde, aussi) connaît, Le candidat Ron Paul n’existe pas du tout parce qu’il est incolore, inodore, et sans saveur, n’impressionne pas la pellicule, ne dévie pas la lumière, ne réagit pas avec l’environnement. Rien. Nada. Le vide chimiquement pur.

Tant et si bien que lorsqu’il arrive en deuxième position derrière Michele Bachmann, cette seconde place disparaît des écrans médiatique. Ça n’existe pas. Pourtant, il n’est pas parvenu à cette place avec la moitié des votes de la gagnante. Non. Il arrive second à 152 voix d’écart (sur plus de 16000 votes) comme en témoignent les résultats officiels :

2011 Straw Poll Full Results (Votes, %)
1. Congresswoman Michele Bachmann (4823, 28.55%)
2. Congressman Ron Paul (4671, 27.65%)
3. Governor Tim Pawlenty (2293, 13.57%)
4. Senator Rick Santorum (1657, 9.81%)

Ce qui donne lieu à cette vidéo succulente sur le Daily Show de Jon Stewart.

(Et il en existe une version Youtube ici)

Non, il ne s’agit pas d’un vague argument sur une hypothétique conspiration des médias pour oublier Ron Paul alors que les faits montreraient son insignifiance évidente : il y a, bel et bien, une absence totale d’équité, une volonté absolument manifeste de tout faire pour cacher l’existence de ce candidat, Celui Qu’On Ne Doit Pas Nommer.

Ici, on pourrait croire à un débat purement américano-centré. Il n’en est rien. Le problème est exactement le même en France, avec le même comportement d’autistes de journalistes spongicéphales ; regardez cette intéressante vidéo de BFM qui donne une bonne idée de la valeur des informations de cette chaîne — vendez vos actions — et qui parvient à, elle aussi, à ne surtout pas évoquer le second candidat qui la talonne pourtant de près.

On pourrait lire aussi ce palpitant étronarticle de l’Express qui arrive lui aussi à omettre presque totalement Ron Paul.

Pourtant, il existe des sondages et d’autres straw polls qui sont relativement indicatifs (celui-ci, ou celui-là, par exemple). Mais non : Paul reste définitivement Celui Qu’On Ne Doit Pas Nommer.

Admirez la performance tout de même.

Il n’y a en fait pas vraiment lieu de se demander pourquoi la presse subit un tel point mort dans son regard : Ron Paul est précisément le genre de personnage qui ne leur rapporte absolument rien. Il veut en terminer avec ce qui a fait le bonheur de toute la clique, politicienne et médiatique. Le créditer, ce serait immédiatement faire passer des milliers de journalistes et politiciens pour des imbéciles, qui n’ont cessé de voir en Ron Paul qu’un vieux trublion excentrique.

Il dit que le Roi est nu, et le Roi, c’est justement les politiciens de la dette, les journalistes de la connivence. Il dit des choses que ces gens ne veulent absolument pas entendre, il appuie là où ça fait mal et, évidemment, personne n’aime avoir mal.

Rassurez-vous cependant. En France, tout ceci ne risque pas d’arriver.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires50

  1. Li Po

    idem en France, où aucun média ne parle de la candidature du Vénérable Professeur kuing Yamang ! BFM avait pourtant diffusé une de ses interviews avant de dire que c’était un montage ! la censure n’a plus de limites !

    1. Kuing Yamang

      Je n’aurais pas pu choisir meilleur premier ministre ;-))
      Présent sur tous les fronts, même là où l’on ne l’attend pas. Respect !
      Tu auras quelques caisses de Champagne et d’autres putes russes en supplément, Vénérable Ongulé.

  2. bibi33

    Ce week-end on a aussi eu du lourd sur BFM-TV avec l’annonce de la candidature de Rick Perry à l’investiture Républicaine et sur capacité à rassembler les républicains traditionnels avec l’extrême droite des Tea-Party.

  3. Roxxestar

    Par contre, on parle beaucoup de Obama dès qu’il fait un voyage simple dans un état pour évoquer sa belle candidature, qui sauvera le monde en 2012…

  4. Pere Collateur

    Deux articles en une journée. Vous vous surpassez! Attention tout de même au surmenage.

    Je ne connaissait pas Ron Paul et surtout son discours. Encore un jour ou je mourrerais moins stupide ^^

    Néanmoins, que les médias US fassent l’impasse sur un candidat qui les dérangent, soit.

    Mais pourquoi donc des médias centrés Franco-Francais feraient de même, avec un candidat à des élèctions US dont le Francais moyen se fou totalement?
    Les arguments de Ron Paul seraient si dangereux pour nos « élites »?

    Même si il appuie là ou ca fait mal, je n’ai pas l’impression d’avoir appris la moindre chose que je ne savais pas déjà…

    1. YP

      Un mec qui à écrit un bouquin sur le retour à l’étalon-or et l’abolition de la FED, qui demande au sénat un audit des réserves d’or à Fort Knox, qui a pris position contre la Patriot Act, veut quitter l’Irak et l’Afghanistan et a rappellé à Washington que le Texas pourrait très bien faire secession…

      En fait, c’est un miracle qu’il soit encore en vie !

      1. GM

        C’est d’ailleurs précisément parce que c’est un miracle que la classe médiatique et politique américaine n’envisage pas une seule seconde qu’il puisse être investi.

  5. YP

    « Cela fait un moment qu’on peut légitimement se demander si la presse fait son travail. » (…) « le candidat Ron Paul n’existe pas. »

    Vous vous rendez pas compte du contenu subversif des propos d’un Ron Paul ou d’un Nigel Farage : Un mec qui raconte qu’un plus un font deux, mais si on commence à autoriser la publication ce genre de théorie foireuse, ou va-t-on !

    Heureusement, la presse fait parfaitement bien son travail, elle filtre les inepties les plus flagrantes et ne mord pas la main qui la nourri.

    D’après ces critères, nous pouvons fièrement nous targuer d’avoir la meilleure presse du monde.

  6. Général Bol

    J’ai lu quelque part que votre R*O*N P*A*U*L est contre la C*I*A. De facto, il est donc l’ennemi de toutes les juntes sovietico-médiato-socialo-politicul qui nous gouvernent depuis des lustres en cette vallée terrestres, mondiale de larmes, de taxes tralala et d’impôts festifs.
    Même pas pédé en plus, ni black, arabe, musulman, ni juif ou auvergnat : aucune chance donc. Au point où nous en sommes, mieux vaut voter en 2012 pour Justin Bieber qui a l’avantage d’être jeune et qui n’a aucune notion des finances publiques et qui mène une guerre sans merci contre l’acné. Le courage n’a pas de parti.

    1. bibi33

      Justin Bieber est né au Canada et de parents canadiens il ne peut se présenter à la présidentielle US.

      1. Général Bol

        @ Bibi33, je cite : « Justin Bieber est né au Canada et de parents canadiens il ne peut se présenter à la présidentielle US. »
        Alors, il faut demander à Sarko de réunir les chefs d’état du monde entier pour réformer la constitution des USA. C’est un scandale qu’un ado canadien qui chante comme une casserole punk ne puisse devenir Obama bis et je suis certain que Ségo s’excusera mondialement au nom de la France d’une telle ineptie constitutionnelle. On n’est pas sur Mars quand même oh !

    1. Oui, c’est rigolo.
      Mais on sent qu’ils ont eu un peu chaud aux fesses : bah oui. Second. Avec deux fois les voix des autres. C’est ballot.

      1. YP

        En fait, je crois plutôt qu’ils ont sacrifié leur leçons de cuisine afin de te faire un article rien que pour te faire plaisir…

        1. Higgins

          Méritent pas d’avoir beaucoup d’élèves vu que la cuisine proposée reste passablement indigeste.

      2. Flo

        Curieux. Dans leur second article, ils ont supprimé la deuxième partie de votre commentaire pourtant tout aussi pertinente que la première!

      1. YP

        Ils ont une excuse, c’est la première fois qu’ils voient un type de ce genre. Et comme il ne rentre pas tout à fait dans les cases qu’ils ont baptisé « libéral », « néo-libéral » ou « ultra-libéral »… Il ne savent pas trop quoi dire.

        Si on y ajoute le fait qu’ils n’ont même pas la volonté de se documenter sur les convictions de ce type (forcément, un politicien avec des convitions, pas fiché à l’AFP, ça aussi, ils n’étaient pas préparé…)

        Ah, ces ultra-néo-journaleux !

      2. Calvin

        A 22h35, je lis : « (Ron Paul)Vainqueur ex æquo du scrutin de samedi, ce représentant de la droite populiste a fait du retour au libre-échange économique son cheval de bataille. »
        Il y a du avoir correction, car oui, cela aurait été véritablement un contresens total (protectionnisme au lieu de libre-échange)
        Me rassure à moitié, mais c’est déjà ça…

  7. wakrap

    Je rentre juste d’un petit séjour à Hawaii. On y voit des dizaines de poteaux électriques avec des affiches artisanales de Ron Paul.
    Il est clair que ses partisans ont une motivation et une mobilisation que les autres candidats ne peuvent même pas imaginer.
    D’autre part j’ai regardé un débat sur la Fox entre 7 prétendants à l’investiture républicaine; c’est d’ailleurs de celui-ci qu’est tiré l’extrait où l’on voit Paul s’emporter contre les milliards de la guerre en Irak et afganistan. Un monde autre que le notre. Tous les sujets sont abordés et les positions des candidats sont claires et souvent totalement opposées.
    Imaginerait-on un débat entre 7 pipeauteurs de l’UMP ayant des positions différentes sur l’euro, la guerre, l’avortement, la peine de mort, la banque centrale européenne ou même française?

  8. Franck Boizard

    L’oligarchie mondialiste, autrement dit la classe jacassante, partage un même idéal constructiviste : les élites auto-proclamées (on n’est jamais si bien servi que par soi-même) ont l’impérieux devoir de guider ces connards de peuples vers la lumière. Afin d’atteindre ce noble but, elles sont autorisées à piller l’Etat et à monopoliser les merdias. Exemple caricatural : J. Attali.

    Vous pensez bien qu’un type comme Ron Paul qui dit «Non merci, c’est gentil, mais on passera de vous» est l’Antechrist incarné, d’autant plus pour un journaliste français dont la moitié des revenus vient tout de même du pillage de l’Etat.

    D’autre part, h16, vous êtes sur une pente glissante : aujourd’hui cité par l’Express, demain embauché par un grand merdia. Je ne vous donne pas dix ans pour vous retrouver commissaire politique de la bien-pensance façon Laurent Joffrin, je sens que vous avez la vocation.

    1. wakrap

      Je propose la création d’un comité de surveillance et de contrôle de l’esprit libre de H16, ceci afin qu’il le reste.
      Ce comité indépendant sera financé par un impôt spécial sur les recettes de la boutique H16.

    2.  » aujourd’hui cité par l’Express, demain embauché par un grand merdia » : hi hi hi
      Non merci, vraiment, sans façon.

      1. Calvin

        Menteuuuuuuur !!!
        Tu es pire que les journalisses que tu feins de critiquer : tu ES à l’origine du Complot Mondial.
        Je résume les faits :
        1 – tu fais des tas de prédictions s’appuyant sur le crétinisme profond des politiques (ex : Euro, Allemagne, UMPS, Taxes, …)
        2 – cela se réalise effectivement, rapidement et contre toute attente !!!
        3 – la seule conclusion s’impose : tu as une méthode de chantage pour les obliger à agir ainsi. Tu pousses les pions pour imposer plus de régulation, plus de gouvernitude euromondiale, plus de taxes festives, plus de contraintes économiques…
        En un mot, tu es un vil ultra-libéral.

        Bon, je me suis fais violence pour révéler ce monstrueux secret, mais mon raisonnement (scénario ?) est en phase avec l’humeur ambiante…

        1. Général Bol

          Chef H16 Chef, au Calvin, le pal ou la gégène (les deux ?) J’attends les ordres, chef. (PS : Calvin, si tu crois en un Grand Machin, c’est le moment de réviser tes prières hein !) NB : pour avoir la photo de ton cadavre sur Libé signe ici : http://www.desirsdavenir.org/

  9. Théo31

    Ron Paul n’est peut-être pas charismatique. En revanche, c’est un formidable détecteur de cons.

    1. vincent

      Visiblement, son phrasé opère une véritable fascination sur ses fans. Il n’est pas très « visuel », mais ses mots percutent.

  10. bibi33

    Quand je pense que sa première apparition télé en France date de la saison 2 de téléchat, qu’il a été candidat à l’investiture républicaine pour l’élection 2008 et ancien candidat à la présidentielle US on se demande quand même comment les journaleux français font encore pour tout ignorer de cet homme politique.

  11. Alex6

    « vendez vos actions »;
    Attention avec ca, avec la gestapo des forums/blogs qui se met en place, mieux vaut mettre une petite mention en dessous style « cet avis n’est en aucun cas un conseil financier blablabla… »

  12. Simon

    Ron Paul a appelé son fils Rand Paul. Est-ce en hommage à Ayn Rand et à la Révolte d’Atlas? Une référence sulfureuse pour beaucoup de Républicains et de Démocrates bon teint.

  13. Simon

    Son fils, Rand Paul, attendra son tour… Il fait partie des élus républicains, tendance Tea Party, portés au Congrès en novembre dernier.
    REUTERS/Jonathan Ernst

  14. Stunner

    Il serait tout de même utile que certaines « autorités » libertariennes l’approuvent/le soutiennent. Typiquement Richard Epstein, Thomas Sowell, et d’autres, pour qu’on se consacre plus à lui.

      1. YP

        Ben oui, c’est comme ca quand on ne va pas dormir parce quon tourne en rond devant youtube :s

        Je redeviens geek :'(

  15. simple citoyen

    Merci de parler de lui, c’est un gar vraiement remarquable. Quelle que soit l’opinion que l’on a de ses idées, il est représentatif de ces américains qui ont fait la grandeur de ce pays. Droit, honnête, sans langue de bois (maintenant on se croit en France en écoutant leurs politiciens et journalistes).
    Pour ceux qui refusent de croire que le Tea Party n’est pas mais pas du tout dans les petits papiers des dirigeants républicains, voici une vidéo qui montre ce qu’a fait Fox à Ron Paul. Lamentable et très parlant. L’establishment a peur de voir reculer l’état fédéral devenu tentaculaire. Ce n’est pas pour rien si dans des documents confidentiels révélés l’année dernière, plusieurs agences de sécurité américaines recommandaient à leurs forces de rester vigilantes contre le risque présenté par les terroriste de l’intérieur. Un des critères rendant suspect est le fait d’arborer un sticker au nom de Ron Paul… en pleine campagne électorale! Elle est pas belle la démocratie?

    http://www.youtube.com/watch?v=khPpnEXuEIE

Les commentaires sont fermés.