Socialiste ou pas ?

Les médias en France ont cet énorme avantage de ne jamais laisser passer la moindre occasion de faire un scandale pour la moindre déviance publique au Vivre Ensemble courageusement proclamé sur toutes les ondes. Avec l’avènement d’internet, ces mêmes médias se sont aussitôt empressés de vérifier que chaque petit paquet IP disposait de son cachet Egalité-Taxes-Bisous dûment apposé. Et lorsqu’une application pour iPhone déroge à la règle, ça tire de la sonnette d’alarme à tour de bras et ça lève massivement du bouclier.

Ainsi, lorsqu’on a appris qu’un odieux vicelard certainement nazi à tendance xénophobe et antisémite avait mis en ligne une application, Juif Ou Pas Juif, permettant, sur la base du nom de famille, de déterminer si une personne est juive ou pas, immédiatement les médias se sont emparés de l’affaire pour réaliser une vraie bonne grosse tempête de polémiques idiotes.

D’une part, il s’est très rapidement avéré que l’odieux facho qui avait osé cette abominable application … était juif et le revendiquait. D’autre part, son application s’est essentiellement contentée de rassembler des données déjà existantes. Comme l’explique son créateur, un certain Lévy,

« Les données sont déjà disponibles sur internet et je n’ai fait que les compiler Je suis extrêmement surpris par l’ampleur de la polémique ».

Evidemment, rassembler ces données, c’est très moche dans le pays de l’égalitarisme et de l’absolue indifférenciation. Tout le monde le fait, mais, surtout, personne ne doit le dire. Et comme notre imprudent programmeur a fait ouvertement ce que tout le monde fait discrètement, il s’est fait chopper et une plainte contre lui a rapidement été déposée par l’une de ces myriades d’associations très utiles pour solutionner les vrais problèmes.

Car oui, en France, grâce à un Vivrensemble agressivement gentil, on va réussir à faire condamner un juif pour antisémitisme.

Au passage, on notera que cette application a eu une couverture médiatique phénoménale dispensée par des douzaines de frétillants choqués, des aimables connes permanentées et autres spécialistes de l’indignation télévisuelle millimétrée, au contraire de douzaines d’autres (comme celle-ci, celle-ci ou celle-là).

Et à peine cette polémique calmée, on apprend qu’est apparue sur ce réseau diabolique une nouvelle application, « Mon Fils Est-Il Gay ?« , dans laquelle, au moyen d’une poignée de questions fines comme une livre de saindoux, une mère de famille peut enfin savoir si son fils est homosexuel ou pas.

Et cette nouvelle application est bien évidemment la goutte d’eau qui met le feu aux poudres chez Demaerd Corporation, la société tentaculaire spécialiste de tout, depuis le boulon pour montre de précision jusqu’aux engins de terrassement pour mines australiennes.

Sans attendre, la corporation (célèbre pour ses applications Demaerd, ses politiciens Demaerd et ses solutions Demaerd à la crise) nous propose une application iPhone pour déterminer enfin si votre politicien est socialiste, ou pas.

Voici les 10 questions illustrées. A chaque réponse positive, votre politicien gagne un Point Socialie. A 10 Points Socialie, inutile de vous voiler la face : votre politicien est socialiste. Acceptez-le, sachez que c’est un choix totalement assumé de sa part, et qu’il fera tout pour continuer si ça peut lui rapporter quelque chose.

Si vous l’avez déjà vu repartir avec des valises, des enveloppes kraft, des chèques pour des associations diverses, s’il a été mis en examen pour prise illégale d’intérêts, trafic d’influence, ou encore association de malfaiteurs, répondez oui à cette question.

Si votre politicien n’a jamais été pauvre, a toujours émargé aux frais du contribuable, s’il aime bien le luxe, si ses dernières déclarations d’impôts le placent dans le dernier centile de la population, répondez oui avec soulagement.

S’il a créé de la dette, creusé les déficits, distribué de l’argent gratuit des autres à la ronde, répondez oui. Si vous êtes en France, ce sera difficile de répondre non. Et vous pourrez lui attribuer deux points Socialie s’il est dans une Commune Dexia.

S’il ouvre régulièrement sa grande jatte pour expliquer comment il faudrait faire pour s’en sortir vraiment, mais qu’il a marqué le pays par son incompressible nullité lorsqu’il était lui-même au pouvoir, alors n’hésitez pas : répondez oui là encore.

Si, pour lui, les banques doivent être nationalisées, étrillées, réduites en petits morceaux, s’il estime qu’elles nagent dans un océan de non-régulation et si, de surcroît et bien que ne captant absolument rien à la finance, votre politicien réclame qu’on applique à ces établissements des solutions qui ont déjà foiré dans le passé en coûtant des milliards aux contribuables, alors répondez oui, haut et fort.

Si en revanche votre politicien fricote avec les banquiers pour toujours arrondir leurs angles, leur fait des petits bailouts dans le creux de l’oreille, leur susurre qu’une recapitalisation sera agréable parce que payée par l’état, là encore, répondez oui.

Si votre politicien fait des bulles dans le jacuzzi malthusien, s’il s’ébroue joyeusement dans l’économie de comptoir en imaginant un monde merveilleux où le travail ne se crée pas mais est à l’économie ce que « c » est à la physique, une constante, alors vous pourrez répondre oui le cœur léger.

Si votre politicien pense que la scène internationale est un champ de jeux interminables et aux rebondissements rigolos, s’il aime aller fourrer son nez, votre argent, vos fils et vos maris dans des conflits lointains, s’il aime transformer des problèmes intestinaux purement internes en gros borborygmes internationaux, alors là encore, vous pourrez vous exclamer, joyeux et soulagé, « oui » à cette nouvelle question.

Votre politicien n’a jamais fait d’erreur et n’a jamais demandé pardon pour l’enfilade de perles monumentales qu’il a lâchées dans sa carrière ? Il trouve toujours chez l’autre des raisons de revendiquer une victoire chez lui ? Vous décrochez la timbale et gagnez un oui de plus.

Et comme votre politicien prône des solutions qui ont déjà été tentées par d’autres, comme il a déjà prouvé son inefficacité, comme il propose plus de la même chose pour compenser une très longue enfilade d’échecs, il ne se rend pas compte que la seule constante dans le paysage, c’est sa médiocrité. Dans ce cas, vous répondrez par « oui » à cette dernière question.

À partir de 1 point, vous êtes en présence d’un socialiste un peu mou. En dessous de 6 points, il s’agit d’un socialiste traditionnel.

Et au dessus, c’est un socialiste honteux ou assumé, mais indécrottable.

À vous de jouer !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires32

  1. Le libéralisme pour les débutants

    Excellent comme d’hab (il faut que je méfie, j’ai tellement confiance maintenant que je met l’article de H16 sur mon mur facebook avant de le lire pour économiser un clic de souris. Si un jour il prone la nationalisation des moyens de production, j’aurais l’air bête).

    Sinon je ne connaissais pas Catherine Laborde (elle fait quoi dans la vie ?), j’ai tenu 10 secondes devant cette mitraillette à indignation…

  2. Aurélien

    « Car oui, en France, grâce à un Vivrensemble agressivement gentil, on va réussir à faire condamner un juif pour antisémitisme. »

    Figurez-vous que c’est déjà fait. C’est arrivé à nul autre qu’au papi préféré de ce blog Edgar Morin, dont la liberté d’expression – dans un article critiquant la politique israëlienne en Palestine – ne fut reconnue qu’en cassation.

  3. kelevra

    je reviens de 3 semaines de vacances et franchement vous m avez beaucoup manque, et ce matin, ah enfin, je recommence bien la semaine.
    j ai bien profite d un soleil genereux et surtout j ai lu entre autre avec grand plaisir (pas de tv ni internet) l oeuvre integrale de Bastiat (6 tomes 3500 pages). en 150 ans la france n a pas change, en resume trop d impots trop de depenses, des politiciens a cote de la plaque et toujours les memes solutions proposes. il serait peut etre temps d essayer une autre voie, comme celle que propose justement Bastiat: la liberte.
    j encourage vivement a lire Bastiat, c est vivifiant mais aussi desolant de voir que rien ne change.

  4. Calvin

    H16 d’utilité publique !!
    Ou comment commencer une semaine d’intense travail (lundi), le sourire aux lèvres, à deux doigts du fou-rire permanent.
    Cela fait du bien et prolonge le bien-être du Week-End.
    Evidemment, il faut oublier que ce qui nous fait rire est basé sur des faits réels…

    Par contre, c’est normal que quelque soit l’élu Français de premier plan, on ne descend pas en dessous de 6 ????

  5. Nord

    Je suis juif par ma mère, catholique par mon père et athée, grâce à dieu … est-ce grave mon Père? (1)

    Ceci dit, les sources internet sur le sujet juif/ pas juif sont peu fiables: j’ai fait une recherche, pour voir, et on trouve des listes … où figurent quantité de non-juifs! Alors j’aimerais bien voir l’algorithme du gars Levy quand même, histoire de voir comment il fait le tri 😉

    (1) merci M. Mouloudji.

  6. BugBreeder

    Y’a une coquille cher H16 : « une plainte contre lui a rapidement été déposée par l’une de ces myriades d’associations très utiles pour solutionner les vrais problèmes ».
    Il fallait évidemment lire : « une plainte contre lui a rapidement été déposée par l’une de ces myriades d’associations très utiles pour CRÉER les FAUX problèmes ».

  7. Scaletrans

    H16 remboursé par la sécurité sociale: je ne me suis jamais aussi bien porté que depuis que je prends cette drogue tous les matins.
    Aujourd’hui, j’ai particulièrement aimé: « Si votre politicien fait des bulles dans le jacuzzi malthusien… »

  8. simin

    Purée! comment peut-on encore faire des taux de participation électorale à deux chiffres?! Ceux qui vont voter, surtout au deuxième tour, avec un tel scrutin (majoritaire), ne deviennent-ils pas, eux aussi, mes tyrans?

    E-coeu-rée!

  9. Paf

    « Alain Jakubowicz, se dit « horrifié » par l’application. « Je suis horrifié que quelqu’un ait même pu avoir l’idée de donner une information qui n’intéresse personne » »

    Imbecile inculte.Les jeunes juifs d’outre-atlantique se servent de cette appli pour savoir si leur nouvelle conquete est aussi juive; ces accusation sont ridicules pour n’importe qui connait le monde seculier juif hors de ce petit trou perdu qu’est la fRance nombriliste.

  10. Seb

    Catherine Laborde (en espagnol « borde » signifie antipathique ou mal poli donc « la borde » veut dire « l´antipathique »). Dans son cas, c´est en espagnol que j´entends son nom… Mais bon je connais plein de Laborde trés sympa.

    J´adore l´argument: « y´a qu´en France que ça pause problème » (utilisé par Levy). Attention, il ne faut jamais utiliser ce stratagème face à un socialiste (de droite ou de gauche), ça le vivifie dans son erreur. Y´a vraiment qu´en France qu´on est bien… La terre entière est devenue folle!

  11. Jacques

    J’aimerais être amusé par un tel article, écrit comme toujours, avec brio. Cependant, cela me fait seulement rire jaune, parce que je sais que les socialistes au pouvoir l’année prochaine vont continuer de nous emmener dans le mur.
    Sans doute faudra t’il que le pays soit réellement détruit pour qu’ils cessent leur nuisance. Et encore.

    Rien qu’aujourd’hui, j’ai ouï dire que la victoire du parti officiellement socialiste au sénat serait mise à profiter pour faire passer le vote des étrangers… Histoire de s’assurer que nul retour en arrière ne soit possible, sans doute… Plus aucune solution, il faut partir…

  12. HussardBleu

    J’ai vécu le 10 mai 1981 comme un traumatisme, et, si je m’en suis remis assez vite grâce à l’intense rigolade provoquée par les turlupinades des nouvelles excellences, il n’en demeure pas moins que le début de la vraie décadence française peut trouver là sa date fondatrice.

    Le mal est si profond maintenant, que seul l’écroulement prophétisé par H16 et quelques autres bons esprits, permettra – peut-être – de repartir sur d’autres bases : dans cette optique, l’arrivée de la Gauche au Sénat me paraît un excellent départ vers notre petit Doomsday à nous…

  13. gnarf

    Excellent. Je m’apercois que bien plus que les socialistes, ce test detecte tout simplement les politiques dont on ne veut plus, tous bords confondus.

    Remplacez le mot socialiste par « politiciens » ou un derive de politicien pejoratif, et vous avez un truc qui plait quasiment a tous.

    1. gem

      exact. En fait ces gens ne sont même pas socialistes, ils sont étatistes (sachant qu’un vrai socialiste ne fait pas appel à l’état pour résoudre un problème social : il s’y attaque direct par la face nord, tout seul ou avec des volontaires, comme un grand, comme l’Abbé Pierre en 56 ou Coluche par exemple )

      1. simin

        Pardonnez, messieurs, mon audace, mais le « socialisme » ne mérite, selon moi, que notre plus grande méfiance voire notre suspicion. Non pas tant à cause des fins (déjà, là, en termes d’objectifs, ce dernier ferme plutôt qu’il n’ouvre) que des moyens qu’il se donne (dont la fonction d’homme d’état, de dirigiste etc.)

        « La démocratie étend la sphère de l’indépendance individuelle, le socialisme la resserre. La démocratie donne toute sa valeur possible à chaque homme, le socialisme fait de chaque homme un agent, un instrument, un chiffre. La démocratie et le socialisme ne se tiennent que par un mot, l’égalité; mais remarquez la différence : la démocratie veut l’égalité dans la liberté et le socialisme veut l’égalité dans la gêne et dans la servitude. »

        de Tocqueville

  14. apolitique

    Super ce catalogue des politiciens. Je remarque que F.BAYROU échappe à votre « galerie de portraits » super hilarants (si ce n’était vrai). Serait-il épargné par omission volontaire ou non? Moi je l’aime bien ce Bayrou et surtout ses livres ;))

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.