Fuck Joffrin, c’est la grande classe

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas penché sur le cas de l’une ou l’autre pitoyable vedette-tartuffe de la gauche dégoulinante de moraline. Jacquard, Hessel, Morin ou Rocard, les Mousquetaires Grabataires de la Purée Bien Pensante se sont nettement calmés dernièrement, l’injection massive de camomille et le basculement mou du pays sur son flanc gauche ayant probablement calmé leurs ardeurs. En revanche, Laurent Joffrin, le frétillant éditorialiste subventionné à la mèche en bataille, est là pour briser le record du plus gros taux d’abrutissantes stupidités au paragraphe carré.

Il est fort bien payé pour ne prendre la plume qu’une fois de temps en temps. Mais quand il le fait, c’est pour dynamiter les vannes sur le barrage à poncifs qui se déversent alors à gros bouillon dans la basse vallée de ses platitudes intellectuelles.

Et c’est donc avec un aussi idiot que grossier « Fuck Cameron » qu’il intitule son dernier billet pour nous exprimer le fond du fond de sa pensée.

C’était inévitable.

La gauche (i.e. les socialistes assumés) n’en peut plus du bonheur sucré, orgasmique même, qui la parcourt en vagues grisantes et onctueuses depuis un mois maintenant à la suite de l’arrivée à la magistrature suprême d’un entremet sucré adoubé par le parti des Bons contre les Méchants (les corporatistes honteux, à droite donc).

A contrario, cette même gauche éructe, avec un peu de bave aux commissures des lèvres, lorsque, de par le vaste monde, certains vilains aigris ont l’outrecuidance de lui rappeler que le changement va coûter un pont et même plus et que toute la joyeuse coterie socialiste de France va droit vers un problème majeur.

Et comme problème majeur, je ne parle même pas de l’océan de dettes dans lequel se prélasse le peuple français (enfin, celui de gauche, celui qui est heureux et qui se détend les orteils dans la bouillasse financière). Je parle simplement de cette réalité qui va refuser de se plier aux désirs bêtes des socialistes : eh oui, c’est bien joli de préparer les braises sous les riches, mais s’ils ne sont pas ligotés, ils ne resteront pas bien gentiment sur la broche.

Surtout que, bien malheureusement, entraver physiquement les riches avant leur fuite serait très mal vu. En plus, la définition de riche commence à englober une part grandissante du peuple, et même, ô surprise, une portion notoire du peuple de gauche (n’est-ce pas Yannick ?).

Alors fatalement, les socialistes assumés enragent lorsqu’on entend un (sale) étranger (d’Anglais) dire tout haut ce à quoi pensent tout bas ceux qui voient les broches et les braises se rapprocher tous les jours. Et lorsque la gauche enrage, ça s’entend, et ça se lit puisqu’elle sort son petit crayon et commence ainsi : « Cameron est un sale aristocrate anglais plein de morgue qui se réclame du libéralisme », et je paraphrase à peine.

Ici, bien sûr, l’insulte ne porte pas sur « sale », ni sur « anglais » (dont le peuple est admirable à tant d’égard, nous explique notre bel hypocrite), mais plutôt un peu sur aristocrate et beaucoup sur libéralisme. Un aristocrate libéral, c’est, pour le fuckus joffrinus, une engeance insupportable qui file des boutons et des nœuds dans sa courte barbe de penseur de Prisunic.

Car, voyez-vous, le Cameron en question a commis un crime de lèse république. Un. Que dis-je, il en a commis des wagons entiers. En appelant ainsi les Français à rejoindre la perfide Albion, il aide clairement à « saboter des mesures approuvées sans appel au cours de quatre scrutins successifs par le peuple français. »

Le brave Joffrin semble oublier que ces quatre scrutins ont à chaque fois montré qu’une faible minorité de citoyens seulement accompagnait vraiment Hollande et son gouvernement, tant aux présidentielles qu’aux législatives. Le président d’un tiers des Français et la majorité absolue de l’Assemblée à 22.7% ont bien du mal à faire croire à un scrutin sans appel. Et ce serait donc cette majorité qui ne soutient pas Hollande qui saboterait ses indécisions et des mesures dont on ne peut pas dire qu’elles soient particulièrement claires ? Diable, c’est surprenant !

Soyons clair, mon brave Laurent : une écrasante majorité de Français n’en a rien à foutre (doesn’t give a fuck, precisely) de ton président de merde.

Et pour la haute tenue du langage, vous m'excuserez, mais c'est Lolo qui a commencé, hein.

À partir de là, les vannes lâchent : Le pauvre Joffrin, probablement tout content d’avoir utilisé l’arme ultime de la Démocrassie, enchaîne ensuite dans un flot consternant et continu de moyens rhétoriques oscillant entre le stupide et le nauséabond.

Selon lui, l’appel de Cameron, incitant les Français à la fuite de l’enfer fiscal, est parfaitement comparable à l’attitude anglaise du 18ème siècle lorsque les nobles quittaient la France pour échapper à la ruine, la prison ou l’échafaud : pour le pauvret, si à l’époque, c’était la guerre entre les deux nations, à présent, c’est de guerre économique qu’il s’agit donc :

En déroulant un tapis rouge aux fuyards de la République fiscale, Cameron se prendrait-il pour un William Pitt de l’agiotage ?

Ah, que voilà belle envolée, maître Joffrin de la Métaphore Pourrÿte ! Les « fuyards de la République fiscale », en voilà une belle expression ! Ajoutez-y les traîtres à la Patrie ! Traitez-les même de « collabos » tous acquis au capitalisme apatride de la puissance anglo-saxone, tant qu’on y est ! Après tout, c’est de guerre et d’heures sombres dont on parle, et pas moins : d’après notre nabot en effervescence, Cameron a véritablement établi une stratégie cynique pour, je cite, attirer à lui « ceux dont l’absence totale de civisme les conduit à s’expatrier pour gagner quelques millions de plus ».

Joffrin : votre argent m'intéresseIci, notre espèce de pignouf mou à réaction montre à quel point il suinte de jalousie et de haine de celui qui pense un peu au-delà du domaine étriqué de son petit pays, et qui surtout, ne se laissera pas tondre. Joffrin, comme tous les exploitants sordides de lucidité, indique ici clairement sa tendre préférence pour les moutontribuables dociles et ne peut imaginer une expatriation pour d’autres raisons que ce pognon (à millions, même) qui semble lui hanter l’esprit de façon permanente.

Dans la foulée, Cameron tentant de faire de l’Angleterre un paradis fiscal, le thuriféraire faussement patriotique admet en creux que son pays, qu’il feint d’aduler — le changement, c’est maintenant, je suppose — est un enfer fiscal. On voit mal alors pourquoi on ne devrait pas le fuir, à moins d’être effectivement contraint de rester, ou, plus simplement, faire partie du peuple des tondeurs.

Où l’on pouffe franchement, c’est lorsque Lolo nous explique que Cameron aurait fait de l’austérité dans son pays, ce qui est, évidemment, une vaste plaisanterie, le pauvre premier ministre étant un keynésien brouillon et dépassé comme les autres dirigeants européens. C’est encore plus drôle lorsqu’on découvre que ce tartuffe de Joffrin (décidément complètement nul en économie de base) propose à Hollande de … copier Roosevelt dont la belle relance des années 30 a surtout prolongé l’agonie (tiens, Lolo, mange ce petit article, ici – ah, fuck, c’est en anglais !)…

Pauvre Joffrin, finalement, réduit à pester sur les nigauds d’Anglais qui, même tout embrouillés qu’ils sont dans leurs politique économique foireuse, ont tout de même compris qu’il valait largement mieux attirer les riches que les faire fuir … En réalité, l’éditorialiste démontre à nouveau pourquoi ce pays s’enfonce toujours plus vite : lorsque ses « élites » sont à ce point dépourvues du moindre sens commun, de la moindre culture, de la plus petite parcelle de notions économiques de base, que voulez-vous qu’il arrive ?

Qu’est-ce qui peut arriver à ce pays si, d’un côté, les riches, les cultivés, les lucides et les motivés fuient, et s’il ne reste plus de l’autre que les profiteurs et les aigris pour tondre ceux qui ne peuvent pas fuir ?

Pas de doute : ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1CoWrDNWcRt2dhjZsNYZia7H75WywYLk2K

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires106

  1. shadoko

    très bon billet h16, le joffrin, (mouchard le bien nommé de son vrai nom) est un exemple déplorable de cette gauche bien pensante. Il me rappelle furieusement les curés pédophiles dans le genre « faites ce que je dis… ». L’argent gratuit des autres doit couler à flot, la diversité -chez les autres- doit être acceptée avec un bon tube de vaseline. Ce triste sire est payé en partie avec l’argent du bon peuple qu’il méprise tant: la « France qui sent le moisi » le lui rend bien, qui aura le courage d’aller entartrer ce vide sidéral ambulant?

      1. kurlrip

        J’ai lu que ce billet de vous, donc de droite de gauche ou de nulle part, il est vrai que je n’en sais rien.
        Mais après lecture de l’article, et en fin de lire ça :

        « Qu’est-ce qui peut arriver à ce pays si, d’un côté, les riches, les cultivés, les lucides et les motivés fuient, et s’il ne reste plus de l’autre que les profiteurs et les aigris pour tondre ceux qui ne peuvent pas fuir ?

        Pas de doute : ce pays est foutu. »

        Je trouve ça assez pourri. Vous vous classer où vous ? dans les lucides et cultivés ?

        1. Peu importe. Pourquoi trouvez-vous ça pourri ? Vous êtes du côté des tondeurs ? Non ? Alors, de de ceux qui ne peuvent pas fuir ?
          Qu’est-ce qui vous gêne ? Quelle catégorie aurais-je oublié ? Ceux qui sont heureux de se faire tondre ? Ceux-là, ce sont les imbéciles. Vous ne vous rangez pas dedans, j’espère…

        2. Before

          Ok, « Je trouve ça assez pourri » ==> donc vous êtes de droite.
          j’en ai une autre, puisqu’il faut des cases: vous êtes de gauche, le PS a toujours conclu des alliances avec le PC, donc vous êtes un infâme stalinien.

        3. chrome

          Le gentil représentant du camp du bien pourrait il avoir l’obligeance de bien vouloir s’abstenir d’utiliser des règles de grammaire et d’orthographes alternatives?

        4. gnarf

          Oui mefiez-vous de ce que vous croyez lire entre les lignes. Les profiteurs, les tondeurs tout ca…ce ne sont pas les pauvres, les immigres ou autres.

          Beaucoup de cadres de grands groupes Francais en font partie par exemple…et naviguent de pantouflage en pantouflage comme leurs copains politiques, prenant ce qu’ils peuvent au passage.

          Les grilles de lecture fournies par la droite et la gauche sont inefficaces ici.

    1. Before

      1. z’avez rien, mais alors rien compris
      2. de toute façon, être de droite n’est pas plus une insulte que « être de gauche »
      3. et donc, so what ?
      4. pour élargir votre culture, lisez les autres billets de notre hôte, et poussez jusqu’à http://www.contrepoints.org , pour avoir des points de vue venant d’ailleurs que de la droââte, de la gôôôche ou du centre.

      1. gem

        Être de droite c’est peut-être pas c’est une insulte, mais ça caractérise les untermenschen dont l’avis ne compte pas. Du tout. Seule la bonne âme de gauche a droit de cité.

    2. Théo31

      On ne dit pas « de droite » mais socialiste honteux. Au cas où ça vous aurait échappé, la droite, la gauche et leurs différents appendices, leurs alliés et idiots utiles (le FN étant celui du PS, le NPA celui de l’UMP) communient tous sana exception dans le même gloubiboulga socialiste et étatiste. Ils proposent depuis 40 ans les mêmes solutions qui ont échoué et qui échoueront encore et encore.

        1. Maleypart

          Ne soyez pas méprisant, c’est une gageure de savoir ça, dans un pays où les citoyens sont abreuvés d’étatisme et de keynésianisme à tous les étages.

        2. Sansintérêt

          Maleypart :
          Vous oubliez l’abstention (sous toutes ses formes) et les quelques couillons qui, sachant cela, pense tout de même voter utile. Aussi le vote FN est-il en partie contestataire (mais surtout con).

          Il n’est peut être pas si loin le jour ou une majorité de français l’aura compris… et mettra Le Pen au pouvoir.

  2. Pascale

    Joffrin dégouline de politiquement correct jusqu’à l’écoeurement. Et parions qu’il doit se considérer lui-même comme non conformiste …

    1. something

      Parions aussi que cette andouille de course ne pipe pas trois mots d’anglais, mais « fuck » il connaît et il croit que ça fait cool. Quel pauvre mec !

  3. MIA

    Laurent a beaucoup à se faire pardonner. Son père était un riche, qui emmenait toute la petite famille en vacances avec Jean-Marie Le Pen.

    Faut bien prouver que lui il a les couilles bien à gauche.

  4. fredr31

    Je suis tombé de ma chaise en lisant l’edito de Joffrin.
    Au dela de la méconnaissance du monde actuel (hé oui, nous sommes en guerre économique, hé oui, si les impôts ou les taxes sont trop élevés en France, on va ailleurs, que l’on soit un particulier ou une industrie), la charge contre la liberté d’expression est de trop.
    Quoi, il n’est pas possible de se moquer un peu du système français ?
    Quoi, on touche au dogme, à la nouvelle religion ?
    Pauvres anglais, la France délivre des vérités universelles et incontestables, qu’on se le dise !

    1. paf

      disons que c’etait possible lorsque le gouvernemaman etait de droite.Joffrin, fanboy de Flamby, a du mal a supporter les blagues de Cameron.

    2. Maleypart

      La « guerre » économique a toujours existé, et les gens ont toujours voté avec leurs pieds, sanctionnant du même coup les gouvernements qui s’aventurent trop loin dans le délire.

  5. Pandora

    Comme disent les Suisses, « Si nous sommes un paradis fiscal, c’est bien parce qu’il existe des enfers…

    Cameron faisait aussi de la politique : il voulait rassurer ses électeurs.
    La réaction au premier degré de Joffrin est d’autant plus consternante.

  6. Sansintérêt

    Résumé de l’édito de Joffrin :
    _Tout état pesant moins sur son économie que la France devient un saboteur de la grande stratégie du légitime président français.
    _Tout expatrié manque de civisme, part pour gagner des millions et est donc, je suppose, complice du sabotage contre-révolutionnaire des capitalistes.
    _La prétendue austérité anglaise n’est pas efficace.

    Je crois que, comme Hollande, il est vraiment sérieux quand il compte sur le patriotisme des plus spoliés pour sauver la France ! CPEF

    1. nebukadnetsar

      Qu’est ce que les belges et les Suisses vont bientôt prendre en travers de la g… pour s’associer aussi activement à organiser des filières d’évasion fiscale en complicité avec le grand méchant capital anglo-saxon !

      Au fait, à qui emprunte-t-on les fins de mois de la fRance ?
      Aux prolétaires ?

    1. Sansintérêt

      Et cela ne risque-t-il pas vider tous les ministères et les rédactions ?
      (en même temps, les journalistes racolent activement au mépris des lois…)

    2. Nemrod

      Ah ah ah !
      Vraiment je croyais avoir touché le fond avec la kyrielle des Bachelot, le judoka, Lefèvre et autres crétins que j’ai déja oublié que je vais me coltiner 5 ans des encore plus indécrottables…personnellement je pensais cela impossible.
      Une petite gourdasse comme Bel Kacem va abolir la prostitution avec ses petits bras musclé…rien que ça.

      Mais sérieusement…elle vit sur quelle satellite d’Uranus cette tanche ?
      Mais ou vivent t’il tous ces fous furieux;comment font ils pour ne pas voir que tout ça va très mal finir,que le « meilleur des mondes » qu’ils nous concoctent va exploser à gros coup de rangers cloutés et autres désagréments; qu’ à ce niveau d’émasculation et d’oppression bisounoursienne dans toutes la sphère sociale cela ne peut que se transformer en un gigantesque merdier.

      Quand ce merdier va venir cette pauvre sotte chialera et cherchera quelqu’un pour sauver ses miches…y aura personne.

    3. Maleypart

      Et moi qui pensait qu’un gouvernement de gauche nous sauverait au moins de ça…
      « Abolir » la prostitution, c’est juste condamner les prostitués à une vie bien pire que celle d’aujourd’hui.
      Elle ferait mieux de relire ce qu’il s’est passé à l’époque de la Prohibition aux Etats-Unis, au lieu de faire du moralisme teinté d’Homme Nouveau.

  7. Jean

    On remarquera que le brave Laurent Joffrin (que je détestais bien avant l’état) n’ose plus ouvrir les commentaires sur ses billets… Je pense qu’il sais lui même qu’il est un gros con en fait.

  8. infraniouzes

    Parmi les riches qu’il va falloir tondre, Joffrin oublie qu’il y a plein de propriétaires-bailleurs bien engraissés par les lois Besson et Scellier. Et oui Lo-lo, ils sont là tes riches et parmi eux quantités de fonctionnaires qui votent à gauche (on se demande pourquoi ?) et ont le portefeuille résolument à droite. La classe des riches ne se résume pas à la suite maléfique Arnault-Mulliez- Béttencourt-Pinault- et quelques autres….

    Le gros des riches (si je puis dire) c’est une myriades de petits possédants, rentiers ou actifs, dans toutes les strates de la société. Et qui votent indifféremment à droite ou à gauche.
    Quelle guigne ! Si ça avait pu être que des salauds du FN comme l’affaire aurait été simple !
    Mais manque de bol mon Laurent, on aime autant le pognon à gauche qu’à droite… Ainsi va la vie !

    1. Pascale

      Ces myriades constituent aussi les effectifs de la méchante finance via les assurances, caisses de retraites et autres moyens de placements financiers à la disposition des épargnants.

    2. Maleypart

      Ce sont les baby-boomers qui ont profité du système, et l’ont fermé et étouffé en le sur-protégeant, au dépens des nouvelles générations.
      La prochaine fois que Joffrin cherchera un responsable, qu’il se regarde dans un miroir, il verra une des millions de cigales qui ont vampirisés le système.

      Maintenant, il faut payer…

  9. Nicolas B.

    Bien sur que Cameron avait raison : à sa place j’aurais même promis une baisse des taxes en Angleterre pour susciter l’envie des français!

  10. Mirella

    « l’éditorialiste démontre à nouveau pourquoi ce pays s’enfonce toujours plus vite : lorsque ses « élites » sont à ce point dépourvues du moindre sens commun, de la moindre culture, de la plus petite parcelle de notions économiques de base »

    Pas si c.. Joffrin ! Il sait qu’il n’y a pas que les élites qui sont dépourvus des notions et qualités sus-visées.
    Les bases en économie devraient constituer le « fumeux socle de connaissances » mais de cela nos élites nous gardent !
    L’avenir de Joffrin and Co, est assuré !

  11. nebukadnetsar

    En préambule, remarquons qu’être dirlo d’un hebdo de gôche dont le siège social est normalement installé Place de la Bourse à Paris démontre sûrement une aptitude au maniement des symboles révolutionnaires à usage des gogos plutôt qu’au sien…

    Considérons que William PITT (le jeune) qui était au pouvoir lors de la Révolution, ne peut qu’être totalement insupportable à un si sinistre esprit senestre puisqu’il était effrayé par la dette publique d’alors considérablement gonflée par la guerre d’indépendance américaine.
    Il prit en conséquence la décision de créer de nouvelles taxes mais spécifiquement dédiées à l’abondement d’un fonds qui outre le remboursement de ci-dessus, devait servir ensuite à une sorte de prévoyance des dépenses exceptionnelles futures…

    Vous sentez l’horreur chez les bons auteurs de gôche d’un tel comportement d’épargne préalable assorti d’une volonté de ne pas renvoyer les remboursements nécessaires sur les descendants de la 5me génération…

    Veuillez également remarquer qu’en remplaçant riche par juif, on retrouve l’esprit de la loghorrée nazie des débuts du 3me Reich où de telles accusations de fuyards, traîtres à la patrie, traîtres économiques et und so weiter étaient joyeusement adressées à tous ceux qui ne se sentaient pas rassurés par la nouvelle dictature fraîchement issue des urnes, donc normalement légale et qui avaient bien raison de s’en méfier comme l’avenir allait le démontrer amplement…

    Notons que l’Etat nazi n’oublia pas de saisir et faire main basse sur tous les biens de ces traîtres…

    Peut-être que la réouverture du Struthof pour y enfermer ces déviantes bourgeoises vipères lubriques de capitalistes ultra-néo-libéraux qui osent penser se sauver de la Socialie triomphante pour n’y pas se laisser extorquer la quasi-totalité de leurs revenus, ferait un bon commencement?

  12. Bruno

    Je ne résiste pas au plaisir de reproduire un extrait d’un article tout récent de « Sébastien Castillon » sur la Mena.

    Pour comprendre pourquoi, il faut avant tout se souvenir que la Chine communiste est fondamentalement une kleptocratie, c’est-à-dire un régime fondé sur le vol systématique des richesses nationales par les classes dirigeantes.

    Ceci se traduit par plusieurs signes immanquables. Les enfants de hauts dirigeants politiques représentent plus de 50% des cent plus grandes fortunes chinoises. Les grandes administrations – y compris l’armée – investissent massivement dans des entreprises d’Etat, qui bénéficient ensuite de protections et d’avantages publics pour s’enrichir. Les comptes des entreprises sont délibérément opaques. Les technologies étrangères sont régulièrement pillées pour créer des concurrents chinois avec la complicité de la justice locale, etc.

    Cependant, contrairement à certains pays d’Afrique, la kleptocratie chinoise dispose d’outils sophistiqués et de gestionnaires de grande qualité. Elle ne devrait donc pas, en principe, conduire à la ruine du pays dont elle organise le pillage.
    Conclusion;
    Nous avons un système kleptocratique d’état totalitaire, peu différent sur ce point de l’exemple chinois, ce qui aggrave la chose est le suffrage universel qui incite les kleptocrates à nourrir aux frais du contribuable une cohorte d’assistés suffisants, mais de plus en plus voraces, pour gagner les élections.
    Mais nos élites spoliatrices et leur troupe de sycophantes subventionnés sont du modèle africain, et nous allons dans le mur.

  13. Toni

    Hashtable a écrit : « Soyons clair, mon brave Laurent : une écrasante majorité de Français n’en a rien à foutre (doesn’t give a fuck, precisely) de ton président de merde.

    Et pour la haute tenue du langage, vous m’excuserez, mais c’est Lolo qui a commencé, hein. »

    Avant même d’avoir fini la lecture de votre article; merci d’avoir dit ce que je pense vraiment et de mettre les points sur les i.

  14. Sansintérêt

    Moi qui croyait que les régimes vertueux n’avaient pas de problème d’émigration…

    Finalement le concept de fracture Nord/Sud n’est peut-être pas si moribond qu’on le dit !

  15. pmls

    « Qu’est-ce qui peut arriver à ce pays si, d’un côté, les riches, les cultivés, les lucides et les motivés fuient, et s’il ne reste plus de l’autre que les profiteurs et les aigris pour tondre ceux qui ne peuvent pas fuir ?

    Pas de doute : ce pays est foutu. »

    çà fait vraiment plaisir à lire ! :)
    Tirez-vous ! Tirez-vous !
    Il te reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’avoir le sens du pays, Achetable ….

  16. Raoul Fripouille

    Vous avez raison !

    Les grands bourgeois sont tous cultivés, lucides, motivés (et je rajoute vertueux, comme ça la rhétorique est à son comble), ont l’a bien vu tout au long du 19e siècle d’ailleurs. Les salauds de fils de pauvres n’avaient qu’à passer dans des conduits de cheminées avec le sourire aux lèvres, non mais !
    Bon, outre cette petite pique de troll rouge, je partage nonobstant l’avis que bons nombres de maux de la société (qui n’a que des problèmes pour paraphraser le poète), sont le fruit d’un État Mastodonte devenu maboul. Mais pas que.
    Alors Zou (comme midi mais en plus court) ! Tous dans le même sac ! l’État et ses branletto-fonctionnaires et les riches pseudo-méritant – qui le plus souvent héritent du patrimoine économique et du carnet d’adresse de pôpô et môman.

    Bien entendu, j’attends vos cris d’indignations mielleux, et vos beaux discours reluisant sur le courage et la volonté individuelle ;-)

    1. Bof. Même pas. Vous avez simplement lu de travers. C’est fréquent et pratique pour les hommes de paille.

      Les bourgeois ne sont pas tous cultivés lucides, etc… J’ai écrit qu’il y avait des lucides, des riches, des motivés, des cultivés (et certains tout ça ensemble) qui quittaient le pays. Des fois, ce sont des pauvres cultivés. Des fois, ce sont des pauvres motivés et cultivés. Des fois ils sont justes motivés, ni pauvres ni riches. Enfin, vous voyez, quoi.

      Pour le reste, je ne vois pas le rapport avec le 19e. On est au 21e et Joffrin parlait du 18e (en disant des bêtises).

  17. Nemrod

    Franchement h16 je te remercie pour un billet pareil.
    Ah non d’une pipe que ça fait du bien!
    Ah oui ce pays est foutu,mais 2 choses me font plaisir
    - me sentir moins seul
    - sentir que la délivrance arrive plus vite que jamais.

    1. Toni

      Jusqu’en 2013; Cameron et Merkel pourront plus ou moins ramener fraisibabar à la raison …En 2013 élections en Allemagne et GB.
      Avec les sous titres, ce ne sera pas encore trop invivable en France. Fraisibabar ne devrait pas oublier que c’est le gouvernement de gauche de Schröder qui a fait passer la réforme Harz IV avec le passage de la retraite à 65 ans en Allemagne.
      Il y a aussi nos voisins helvétiques et du benelux qui vont se charger de mettre fraisibabar mal à l’aise avec la fuite de capitaux dans ces contrées.
      L’Espagne n’est pas prêt à réessayer l’expérience zapatero je pense. L’italie est à droite avec Monti.

      Nous sommes donc entourés de voisins clairvoyants et pragmatiques par rapport à fraisibabar. Pour le dom de la Guyane ajoutons les voisins brésiliens qui doivent bien se moquer du torchon d’âneries de libération.

      La délivrance arrive plus vite que jamais ? Oui mais avant le climat général deviendra de plus en plus explosif en France.
      La gauche va dévoiler sa vraie nature façon cfdt sea france et frères guérini. C’est aussi en parti pour cela que je n’investis pas trop de ma personne en France. Ce qui me vaut des questions assez insistantes de la part du public.

    2. Calvin

      Nemrod dit « me sentir moins seul »…

      Pareil !
      Que c’est beau d’avoir quelqu’un qui énonce (joliment) ses simples vérités, alors que dans mon entourage, on me fait presque passer pour un dingue !
      On me sort souvent l’argument massue : « on a toujours fait comme ça » !

      1. Toni

        J’ai de un tiers à la moitié de mon entourage qui est comme ça également. Moi je suis classé comme asocial, ne supportant plus d’entendre des billevesées.

        1. Calvin

          Le pire, c’est qu’après avoir dit qu’il faut arrêter le massacre, la dette, les dépenses, etc… On me demande :
          « Bon, ok, mais alors, c’est qui le politicien qui te représente le mieux ».
          Comme je sèche, on ricane !
          Sous-entendu : tu vois, t’es le seul…

        2. Nemrod

          Il y a bien longtemps que ma catégorisation en « soupe au lait » au mieux à « asocial » au pire ne me fait ni chaud ni froid.
          Juste un petit sourire énigmatique en les imaginant courant tous affolés quand les mamelles de leur état sovietoïde seront sèches.

          Mon petit doigt me dit que les asociaux préparés et débrouillards auront plein de nouveaux copains…

  18. Toni

    Hashtable a écrit : « Soyons clair, mon brave Laurent : une écrasante majorité de Français n’en a rien à foutre (doesn’t give a fuck, precisely) de ton président de merde. »

    par rapport à mon premier commentaire, cela fait depuis que je suis gosse que je m’éssuie les pieds sur la gauche française et ses dogmes. Parce que purée ça fait depuis 1990 que j’ai plus ou moins compris ce que raconte h16. On peut dire qu’il est bouché le laurent jofrin.

    Il faut être subtil pour combattre la gauche, eux se font remarquer par leurs grèves qui emmerdent tout le monde dans les vacances.

    Déjà pour les voyageurs internationaux, boycottez roissy, h16 dit d’ailleurs que c’est repoussant. Je suggère francfort, heathrow ou geneve suivant l’endroit où vous habitez. privilégiez la voiture car ça schlingue aussi dans les transports en commun. Pour les hopitaux et maisons de vieux,une fois sur deux quand je vais là dedans je reviens malade en ramenant un virus.

    Sinon pour coller la zizanie chez les gauchistes, ignorez les … boycottez les … faites comme si ils étaient transparents.

    Le sort peut vout vous venir en aide, à gauche ils aiment la mixité sociale pour les autres mais pas pour leurs propres enfants.
    ici l’objectif est de mettre en contact les enfants de la diversité avec les enfants des gauchistes … Manoeuvre riquée mais le résultat est spectaculaire.

  19. Toni

    L’édito de laurent jofrin est quelque part un appel à la violence genre pogrom anti riches.

    C’est la réaction de quelqu’un qui cherche l’affrontement physique. le fun serait que Mr cameron interdise l’accès au territoire britannique à ce bonhomme … fauteur de troubles à Londres …

  20. Galadhluin

    Bonjour,

    excellent billet, comme d’habitude. Coquille près de la photo de l’homme que l’argent intéresse : « sa tendre préférence pour les MONTONTRIBUABLES » au lieu de moutontribuables.

  21. eheime

    Joffrin, j’ai renoncé à écouter France Info le matin pour ne plus souffrir de l’entendre. Il semble psychologiquement en réaction contre son petit papounet, et 40 ans après son adolescence il n’a toujours pas réglé ses comptes avec lui-même, ce qui l’empeche visiblement de se servir son intelligence de façon rationnelle.

  22. franceabris.com

    Hélas Joffrin n’est pas le seul dans la barque des journaleux PS. Après, on s’étonne que les jeunes se désintéressent de la politique… De qui se moque t-on?

  23. Homo-Orcus

    Inviter Jojo à dîner un mercredi soir doit apporter une belle notoriété à l’hôte. Je vois bien, dans les salons parisiens, des doigts discrètement pointés « C’est lui… pour Jojo ». Personnage exceptionnel ce Jojo qui ne met pas de frein à sa connerie.

  24. Homo-Orcus

    Jojo jacobin est crasse en économie mais aussi en histoire. Pitt avait un haine sans limite pour Louis XVI qui lui a retiré sa colonie Amérique. Sans l’argent de Pitt, pas de révolution. Cet argent (y compris les faux assignats londoniens) était confié au duc d’Orléans. Puis évincé (par qui ?), le bénéficiaire en a été Robespierre, jusqu’à ce que la France ait été à feu et à sang. La rigolade terminée, Pitt a voulu calmer le jeu mais, ce qu’il n’a pas prévu, certainement, c’est l’arrivée de Napoléon qui n’était pas non plus prévue par les tireurs de ficelles Talleyrand et Fouché. Aujourd’hui, la bonne attitude mémorielle est « Vive Napoléon » car autrement la révolution ne serait-elle pas un échec ?

  25. Calvin

    Joffrin dit de Cameron :
    « qu’il serait heureux de contribuer à saboter des mesures approuvées sans appel au cours de quatre scrutins successifs par le peuple français. »

    Ca, c’est fort, ultime, imparable !
    Alors comme ça, les pays étrangers doivent tenir compte de la Politique Française lorsqu’ils prennent des décisions !?!?
    Si la France augmente les impôts, il ne faut PAS que les autres pays les baissent !
    Si la France augmente la dépense publique, il ne faut PAS que les autres pays la baissent !
    Si la France matraque les créatifs, les riches, les diplômés, il ne faut PAS que les autres pays les accueillent !

    En plus, je ne vois pas en quoi cela sabote les mesures de FH !
    Après tout, même en fermant les frontières, et en gardant nos méchants riches, ce style de mesures fait que les riches vont s’appauvrir et être découragés d’investir, de créer.
    De sorte que les rentrées fiscales vont néanmoins diminuer même sans concurrence internationale.

    L’avantage d’avoir une économie ouvertes, c’est que, en France, la chute sera plus rapide.

    1. nebukadnetsar

      Enfin bien sûr!

      Un pays qui est un tel modèle insurpassable que tous les autres ont renoncé à copier si ce n’est en creux…

      Le couplet du sabotage est un air bien connu en Socialie ou en Communistie
      (§ Les enfants modèles par le fils de Thorez)

  26. Emma

    Excellent billet comme très souvent h16. Merci d’exprimer si bien ce que nous ressentons confusément.
    Je suis choquée de voir un journaliste français subventionné s’exprimer comme la racaille dorée qui prétend représenter la France à l’Euro.
    Votre conclusion en forme de question fait mouche :
    « Qu’est-ce qui peut arriver à ce pays si, d’un côté, les riches, les cultivés, les lucides et les motivés fuient, et s’il ne reste plus de l’autre que les profiteurs et les aigris pour tondre ceux qui ne peuvent pas fuir ? »
    Je n’ai pas la réponse mais la médiocrité dénoncée par A. Merkel est déjà bien installée dans les esprits français.

    1. Toni

      Et cette médiocrité nous allons la payer très chère …
      Ceux qui ne peuvent sont soit des accidentés de la vie, des handicapés ou des gens qui ont été assez fous pour investir dans une vie familiale et/ou entreprenariale en France.

      C’est se jeter dans la gueule du loup que d’investir là dedans en France. ça fait quand même depuis que j’ai 6 ans que j’ai compris cela.

      Autrement ici qui a vraiment envie de donner de son temps et de sa personne pour des gens comme jofrin ?
      Pas moi en tout cas.

      1. Nemrod

        C’est vrai.
        j’ai investit il y a 9 ans dans une activité non délocalisable.
        Dire que je m’en mord les doigts est un euphémisme.
        Je ne peux me désengager avant 3 ans.
        Mais plus jamais ça…ma descendance est au parfum.

      2. Théo31

        Médiocrité : ce n’est pas le terme adéquat. Être médiocre, c’est être dans la moyenne. Nos abrutis de cons bas n’en sont plus à ce niveau : ils pataugent avec délice dans la diarrhée mentale du socialisme national franchouille.

        1. Calvin

          +1

          Ah, non, pire.
          Chaque fois, on croit qu’il ont atteint le plancher de la bêtise, et, à chaque fois, ils arrivent encore à creuser quelques mètres…

  27. Lib

    Quand j’étais petit, avant la chute du mur de Berlin, il y avait un moyen imparable de distinguer un pays libre d’un pays opprimé.

    Dans un pays opprimé, on empêchait les gens de partir.

    1. Nemrod

      2 critères imparables
      - la libre circulation.
      - la possibilité légale de détenir une arme.
      S’applique à tous les pays, tous les régimes, toutes les époques.

  28. pmls

    Continuons :
    Au cas, probable, où certains d’entre vous l’ignoreraient encore :
    Les pompiers du 9/11 se font soigner à Cuba.
    Les anglais viennent se faire soigner en France.
    Etc …

    Vous ne regardez donc que TF1 ?

    1. paf

      le monsieur de dit que le monde libre envie la sante des pays socialistes et des dictatures communistes.Le monsieur te dit que comme tu es ‘de droite’, tu dois regarder Tf1 et ignorer le monde de La Culture, comme par exemple le Monde Diplodocus et le Courrier Intertorchonnal.

  29. hollanchon

    Merci cher H16, du cousu main une fois encore. Par contre je te trouve un peu severe avec Laurent Mouchard. C’est du bon francais, ca. Du solide. Du terroir. Du pourfendeur de perfide Albion. Du no-speaking-anglishe. Enfin voyons, Laurent Mouchard ! Il ne parle pas un mot d’anglais, le gars Mouchard, c’est sur. Comment peut-on croire qu’il a ecrit fuck Cameron dans toute l’acception du terme? Il ne doit sans doute sa culture angloise qu’aux Inconnus. Aura entendu le terme vaguement, quelque part. N’en connait pas la portee. Il aura voulu ecrire quelque chose comme « phoque Cameron » pour dire quelque chose comme: « Cameron, va donc au Pole Nord voir si j’y suis ». Enfin voyons! Pas le vouer trop vite aux gemonies, le brave Mouchard.

    1. Calvin

      Disons que s’il a utilisé le terme « fuck », c’était parce que le « Cameron, va te faire voir chez les Grecs » est passé de mode, ces derniers temps.

      On n’a plus le droit de se moquer des Grecs.
      Surtout depuis que l’on sait qu’ils ont touché le pognon en embauchant malgré tout des fonctionnaires et contre l’avis unanime.

      1. Notons au passage que lorsque j’ai dit, dans un précédent billet, que les Grecs n’avaient pas encore commencé l’austérité, certains s’en sont offusqué…

        1. Calvin

          La question est : commenceront-ils seulement un jour une cure d’austérité ??
          Depuis la renaissance moderne de ce pays, ce n’est à peu près jamais arrivé…

  30. NP

    Si seulement Google pouvait déréférencer ces miteux, cela ferait plus de place dans son moteur de recherche pour des vrais contenus. Comme les blogs spécialisés, et celui-ci en particulier.
    Non, je flagorne pas, je considère juste que les blogs et leur indépendance sont le relais logique aux mammouths que sont les vieux titres comme le Nouvel Obs.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)