Douce France et Far-South Marseillais

Par la magie d’un peuple goguenard pour qui le sens de la rigolade aura été élevé au rang d’art, ce samedi aura été l’occasion d’une nouvelle démonstration de bonne humeur blagueuse et de joie de vivre communicative de la part d’un de ces frétillants groupes de jeunes artistes des cités marseillaises. Afin de sortir un peu de leur somnolence quelques dizaines de passagers tranquillement endormis dans le TGV Marseille-Paris, ils ont organisé une petite reconstitution historique …

L’idée, aussi généreuse qu’amusante, a consisté à reproduire une attaque de train par des Indiens en attendant que les cow-boys ou la cavalerie arrivent pour délivrer les passagers, le tout dans l’esprit 1870, mais avec les technologies de 2013.

Parti de la gare Saint-Charles à Marseille, le TGV venait de repartir peu après 14 heures quand son conducteur a été contraint à l’arrêt par des torches, à flamme rouge, placées sur la voie dans le quartier de La Pomme, en direction d’Aubagne. Normalement, ces torches sont utilisées ordinairement pour signaler un gros problème sur les voies et le conducteur a pour instruction de s’arrêter, ce qu’il a fait. Une fois le convoi arrêté, la bande de joyeux drilles des cités est donc intervenue pour un petit spectacle improvisé sur le thème de l’attaque festive.

Far West marseillais : l'attaque de train

Les portes du train étaient verrouillées et les jeunes n’eurent pas eu l’occasion de rentrer dans les wagons, pendant que les passagers, parfaitement calmes et tout à fait synchrones avec l’esprit enjoué de cet arrêt inattendu, se chargeaient d’appeler la police qui pouvait ainsi arriver, comme bien souvent, pour marquer les cadavres et remplir les demandes d’autopsies après la bataille.

À l’arrivée des forces de l’ordre, le spectacle a rapidement tourné court et la plupart des artistes de rue se seront égaillés dans la nature. Quelques uns (neuf, tous originaires de la même cité), moins souples, moins rapides ou plus bêtes (cumul possible) se sont tout de même fait prendre et gentiment placer en garde à vue en attendant le résultat du jury artistique pour leur performance générale.

Comme toujours dans ces genres de cas, on sait déjà qu’il y aura relaxe et applaudissement du public. Bien sûr, l’enquête débute, mais les petits débordements d’une jeunesse (qui finira bien par se passer, mon brave monsieur) seront vite oubliés. D’ailleurs, toute la presse est unanime : tout ceci se solde tout au plus par « deux heures de retard et une grosse frayeur ».

Pignouferies de presse

Pour le moment, des questions restent en suspend et taraudent les policiers. Ainsi, David-Olivier Reverdy, secrétaire zonal adjoint du syndicat de policiers Alliance, s’interroge sur les motivations des jeunes :

« En attendant de comprendre les motivations de ces voyous d’une cité plus que sensible, nous nous félicitons de l’action rapide de nos collègues qui ont agi pour préserver la sécurité des passagers »

Eh oui : il faut essayer de comprendre ce qui peut bien pousser des jeunes à arrêter un train ! Il faut trouver pourquoi diable ces individus ont décidé de stopper un convoi et ce qui les a poussé à vouloir voir à l’intérieur, et le tout, sans payer leur billet, les petits rigolos ! Oh ! Était-ce une envie – bien compréhensible lorsqu’on vit dans une si triste cité – de découvrir la capitale, sans pouvoir acquitter le prix exorbitant d’un aller-retour ?

Rassurez-vous, l’explication officielle est déjà en cours d’élaboration, les rédactions ont travaillé toute la nuit de samedi à dimanche pour la trouver récupérer d’une source proche de l’enquête :

« On continue les confrontations et auditions. Il en ressort que leur objectif était de faire du ‘buzz’ sur Internet, pas de voler le train »

Eh oui mes petits amis, le but était de faire un gentil buzz sur internet, tout au plus, hein, pas de voler le train. Il ne s’agissait pas d’un arrêt calculé, avec une volonté plus malsaine (et ô combien inavouable) de dépouiller les passagers de leurs portefeuilles, téléphones, ordinateurs, ou plus si affinités. Que nenni ! C’était évidemment un simple jeu, une gentille galéjade bien marseillaise, de la petite blague, pas du tout une funeste répétition d’un détroussement fructueux déjà opéré, en 2011, sur un train de marchandises et qui avait permis d’évaluer le rapport risque/bénéfice d’une telle opération. Ce n’était pas comme en janvier 2006, où un train Nice-Lyon avait été rançonné. Ce n’était pas le Melun-Paris de janvier 2006, le Fréjus-Cannes de Septembre 2009, le RER D de mars 2010…

Et rassurez-vous : comme d’habitude dans ce genre de cas, la demi-douzaine de jeunes interpellés sera présentée devant un juge qui, compréhensif, tiendra compte du faible nombre de dossiers déjà ouverts pour eux et de la modestie des peines de sursis qu’ils ont déjà engrangées, pour leur signifier un juste (mais ferme !) rappel à la loi. À la suite de quoi, quelques accolades viriles, une paire de blagounettes détendues et l’un ou l’autre commentaires météorologiques seront échangés, et nos troubadours des rails marseillais seront relâchés pour retourner à leurs occupations quotidiennes (aider les vieilles dames à traverser, favoriser le petit commerce local, dynamiser la cité par des activités artistiques).

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Une fois les pignouferies de presse débarrassées de leur gangue compacte de minimisation, une fois ôtée la calinothérapie mièvre qui permet de donner à l’ensemble de l’affaire un côté un peu surréaliste et délicieusement détaché de la panique, bien compréhensible, palpable et réelle, qui a dû s’emparer des passagers en contact direct avec cette France alternative qui fait si rarement les gros titres, on se retrouve devant un événement si peu banal que les rédactions ont été, cette fois-ci, obligées d’en parler (ce fut plus discret pour le train de marchandises : les palettes de produits n’avaient de smartphones pour enregistrer les méfaits, et les témoignages des passagers ne peuvent plus, avec internet, être complètement oubliés).

Quant à l’analyse, on est réduit aux conjectures navrantes de journalistes benêts et de policiers faussement ingénus : c’était pour le buzz. C’est difficilement compréhensible. Patati quelles motivations ? Patata bande de jeunes sans armes à feu.

Pas un pour susurrer une évidence : ceci n’a rien d’exceptionnel. La crise touche tout le monde, partout. D’une façon évidente, les deux canaux financiers principaux des cités sont en train de se tarir : d’un côté, ceux, institutionnels et républicains, qui avaient jadis les moyens de payer pour acheter le calme des « zones de sécurité prioritaires » sont en train de se heurter aux délicates questions budgétaires et à la faillite maintenant évidente de tout le système de redistribution de l’argent des autres. D’un autre côté, ceux qui achetaient les biens et services de ces cités deviennent plus rares, notamment parce que leurs finances aussi se tendent à mesure que les plans sociaux s’accumulent. Fini, le petit joint hebdomadaire ou quotidien. Quand on lutte pour les nouilles, on fait un choix : maigrir ou planer.

Et par ricochet, la misère qui était jusqu’alors contenue à grands renforts d’emprunts et autres tours de passe-passe budgétaire s’étend inexorablement dans ces endroits où aucune solution, aussi sordide, ridicule, arriérée, dépravée ou impensable ne sera écartée. Attaquer un train, c’est très 19ème siècle, mais quand il s’agit d’assurer un niveau de vie qu’on voit s’effriter, et qu’on n’a, absolument, aucune limite, aucune barrière, et beaucoup d’imagination, ça devient tout à fait praticable. C’est une solution parmi d’autres, expérimentées tous les jours et dont à peu près seule la presse locale fait mention.

De la même façon que les attaques de « diligences » (fourgons blindés, car-jacking, …) redoublent, les attaques de train vont se développer. Et logiquement, attendez-vous à voir Valls et Taubira nous parler beaucoup de la Corse, de l’homophobie et des assistantes maternelles illégales.

J'accepte les BTC et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires98

  1. Elphyr

    Faut les comprendre, c’est la crise ma p’tite dame.

    Je vais brûler l’Elysée pour faire le buzz tiens. J’aurais p’tet 1’000’000’000 de vues sur Youtube et une médaille comme Psy.

    1. Le Gnôme

      Votre nom entrera dans l’histoire comme celui d’Erostrate qui mit le feu au temple d’Artemis à Ephèse il y a 2300 ans.

      Les bonnes idées ne meurent jamais…

  2. Emma

    Excellent billet H16, rien à enlever, rien à ajouter. J’abonde dans votre sens à : « Et logiquement, attendez-vous à voir Valls et Taubira nous parler beaucoup de la Corse, de l’homophobie et des assistantes maternelles illégales. »

    1. Aristarque

      Evident que c’est la faute des assistantes maternelles marseillaises exerçant dans des crèches non agréées par la Bisounoursie triomphante que tu dénonças, H16, en d’autres temps et à juste titre.
      Quand on materne dans de telles conditions des plus avérées illicites, la saine jeunesse marseillaise, il ne faut pas s’étonner quelques années après de la voir faire des travaux pratiques de cette sorte.
      Taubira & Co ne parleront peut-être pas de la Corse parce qu’on y défouraille beaucoup et que cela pourrait inquiéter l’électeur boboïde que la Bisounoursie ne soit pas aussi apaisée qu’on ne l’imaginait mais en revanche on s’inquiétera beaucoup de l’avancement des rénovations politiquement correctes des appellations des écoles françaises…

  3. Elphyr

    Les commentaires de l’article du Figaro sont priceless 🙂

    Entre personnes qui se réveillent, appels à la guerre, fascistes en tous genre et de tous bords…
    C’est trop facile la presse et le contrôle de masse. C’est même pas drôle là… on pourrait croire à des trolls classiques d’Internet mais même pas, sortez dans la rue, parlez aux gens, vous verrez ce qu’ils répondent !

    *Regrette de ne pas avoir fait d’études de pipojournalisme*

  4. dede

    « tranquillement endormis dans le TGV Marseille-Paris »

    Attention : si le train partait en direction d’Aubagne, c’est qu’il s’agissait du Paris-Nice. Cela ne change rien au debat mais cela me permet de briller grace a mes connaissances geographiques.

    1. Aristarque

      D’ailleurs et pour ceux qui veulent croire à un petit happening entre gens du meilleur monde, c’est qu’il n’y avait pas la moindre AK 47 kalachnikov en batterie. Ce ne pouvait donc pas être bien méchant! Forcément, puisqu’on vous le dit !

      1. Deres

        Uniquement car on ne voulait pas leur ouvrir les portes pour étendre la fête à l’intérieur du train ! C’est donc de dépit devant tant de fermetures d’esprit purement bourgeois !

  5. Woodi

    Je vais envoyer à notre pimpant producteur natiônal Luc Besson un scénario pour adapter ce festif fait divers. Un beau western à la française avec une jolie musique aux accents hip-hop, des acteurs du cru, une co-production avec la SNCF, why not ? Le tout enrobé par une couverture médiatique bienveillante, je devrais faire carrière.

  6. Fwh

    « un juge qui, compréhensif, tiendra compte du faible nombre de dossiers déjà ouverts pour eux et de la modestie des peines de sursis qu’ils ont déjà engrangées, pour leur signifier un juste (mais ferme !) rappel à la loi »

    Eh oui, mon cher H16, mais vous oubliez de rappeler que si, sur un malentendu, un juge en condamne un à 3 mois de prison ferme, car il a déjà été condamné 18 fois à de la prison avec sursis, et a déjà eu 52 rappels à la loi (je n’invente pas ces chiffres, ils sont réels), et qu’il récidive à sa sortie de prison, on nous dira que la prison c’est mal, c’est l’école du crime, et on comprendra qu’il aurait mieux valu laisser l’énergumène dehors (car il est évident que s’il était resté dehors, il n’aurait JAMAIS recommencé, voyons, c’est évident, mais si enfin puisque je vous le dis !).

    Pas un journaliste ne mettra en doute cette affirmation, alors qu’il ne faut pas être haut fonctionnaire pour comprendre que quand il faut être condamné une bonne trentaine de fois à de la prison pour voir enfin la couleur des barreaux, le calcul du rapport bénéfice des larcins sur temps passé à l’ombre atteint vite des valeurs très élevées.

    Mais non, forcément, c’est la prison qui est coupable.

    1. eheime

      J’ai entendu et reproduit ici la version suivante :
      Il manque beaucoup de prisons en France.
      Si le juge applique la loi et qu’il en vient à condamner à de la prison le petit délinquant (ce dont il s’agit ici car ça reste très clairement de l’amateurisme), il sait que le délinquant ne fera pas sa peine.
      Les juges sont confrontés au dilème suivant :
      ils savent qu’ils ont un « stock » de prison appliquable, mais qu’au dela l’administration de gèrera plus. Ils reservent donc les condamnations aux délits les plus graves à leur yeux.
      Ce qui est logique. Et ils évitent des condamner à des peines qui ne seront pas effectives pour une question de crédibilité, car condamner à une peine qui ne sera pas appliquée et pire encore que de condamner verbalement. Cela explique en partie le ‘laxisme’ des juges. Le pire étant qu’ensuite, le legislateur augmente les peines de prison pour satisfaire l’electorat (qui en a marre d’etre agressé, volé, etc ..) . Ce qui rajoute encore à l’incohérence.

      Je ne sais pas quelle est la part de vrai. Je n’ai pas de connection avec le milieu carcéral pour vérifier la véracité.

      1. eheime

        Après personnellement je pense que la prison n’est de toute façon pas une bonne réponse pour tout. J’aime bien le « oeil pour oeil ». Au moins c’est facile à comprendre.

        Ainsi la prison m’apparait logique pour des crimes. Tu as détruit une vie, on détruit la tienne en te mettant en prison. Et on t’isole puisque tu menaces la société physiquement. Logique pour moi. Et suppose donc le respect de cette peine.

        En revanche pour un voleur ou un casseur, je préfère la logique du « tu casses, tu répares ». Ainsi un travail forcé, mais réel, me semble plus approprié que de la prison. Mais difficile à mettre en pratique je pense.

        1. Jules

          @eheime
          Je te rejoins, il n’y a pas de solution universelle. Parfois (souvent ?) la prison calme les ardeurs de certains, d’autres voient la prison comme un lieu de villégiature permettant de créer/alimenter leur carnet d’adresse criminel.
          A l’opposé, une peine de travail d’intérêt général (je préfère l’expression de travail forcé pour rebondir sur l’article de l’épuration du vocabulaire ;-)) peut avoir un effet plus bénéfique que la prison. Cependant, si en plus d’être compliqué à mettre en place, on en confie la gestion à l’état … epic fail assuré !

          Il n’y a assez de place en prison ? Il est grand temps de privatiser le service ! Ces prisons privées américaines qui font si peur à nos dirigeant et journalistes font mieux et moins cher que l’état … pas d’hésitation à avoir !

          Les forces de l’ordre n’assure pas la sécurité, et bien légalisons le port d’arme, ça donnera du répondant aux usagers des chemins de fer …

        2. ANT1

          Ca me fait penser a l’histoire du Suisse qui a fait un tag dans le metro de Singapour. Il a ete condamne a 12 coups de batons et deux ans fermes. Extrade a sa sortie de prison, il atteri en Suisse et est a arrete pour les tags faits avant de partir, il prend a nouveau 2 ans.

          Sacre decalage…

        3. eheime

          @jules

          Pour les TIG/travail forcé (peu importe le nom, l’idée étant que soit contraignant et utile) on peut toujours trouver des trucs je pense. Genre démaquiser dans le sud, ramasser les ordures sur les plages, enlever le pétrole apres un pétrolier échoué. Pourquoi des sociétés privées employeur avec un surveillant public. Si ça marche pas, un truc plus militaire avec du travail à la chaine, mais toujours la liberté une fois la journée finie. Et si ça marche pas la taule. Mais je pense que dans le dernier cas il s’agit pour la société de se protéger. On ne parle plus de réparer une quelconque offense.

          Et oui pour les prisons privées. Surtout vu l’état des notres. Mais attention au bakchiches pour les attributions de marchés.

          @ant1
          chez nous c’est de l’art …
          Ce que je veux bien reconnaitre parfois. Mais ça reste une violation de propriété privée.
          Alors que ça pourrait surement se vendre tres cher …

      2. Higgins

        @ eheime

        Je confirme les données évoquées. Les prisons françaises, vu leur état, jouent plus facilement les accélérateurs de comportements délictueux que les atténuateurs. Pour les TIG, c’est encore plus difficile car se pose le problème de l’encadrement. La plupart des magistrats concernés sont prêts à en délivrer mais il n’y a pas foule au portillon des demandeurs. Les personnes condamnées ont souvent des profils particuliers qui rendent extrêmement difficile, quand ce n’est pas impossible, un début de rédemption par le travail. Comme le travail forcé est interdit, on ne peut pas forcer quelqu’un à travailler. Les encadrements sont souvent démunis face à quelqu’un qui refuse de travailler, ou qui traîne la patte, quand ils ne refusent tout simplement pas de recevoir les prétendants.
        Aristarque, dans son commentaire, évoque un cas extrêmement douloureux vu l’âge concerné. Quoi faire? A part faire preuve d’une patience extrême, je ne vois pas de solution viable. Les Batd’Af, ça n’existe plus.

    2. Aristarque

      Un morceau d’article tiré d’Atlantico de ce jour :

      Il s’agit d’un enfant. Et il est à craindre pour lui qu’il grandisse en prison. A qui la faute ?

      Le titre barre la Une du Parisien : « Enquête sur la dérive d’un caïd de 12 ans ». Et à l’intérieur sur une double page : « Que faire de Mehdi, multirécidiviste de 12 ans ? ». Une enquête fouillée, détaillée, argumentée. Eh oui, il arrive que des journalistes fassent leur travail.

      Eh non, le prénom, pour une fois n’a pas été changé. Pas plus que celui de sa mère : Malika. Et ce que dit l’article est à pleurer. En moins de 6 mois, Mehdi s’est rendu coupable d’au moins 17 vols avec violence (et en groupe) et d’un viol (sur son demi-frère défoncé avec un objet). Mehdi erre de foyers en foyers, de commissariat en commissariat, de famille d’accueil en famille d’accueil. Parfois chez ses oncles qui font ce qu’ils peuvent.

      Et la mère ? Malika s’est évaporée. Elle a eu cinq enfants de trois pères différents. Malika était « une très jolie fille » : elle a fait la pute dans les halls d’immeuble pour un peu de shit. Et elle devenue toxicomane. Un de ses frères qui a eu, un temps, la garde du petit Mehdi raconte : « un jour elle est venue le reprendre pour les allocs ». Puis elle l’a de nouveau abandonné.

      Que faire de Mehdi, 12 ans, se demande le journal ? Que faire de Mehdi, 12 ans, se demandent les policiers et les magistrats ? Que faire ?

  7. infraniouzes

    Vous aurez noté que, dans sa description du « happy end », H16 a dû escamoter le traditionnel pot entre potes que les parties auraient bu dans des conditions normales, comme au rugby. Mais là, pas de chance, impossible de trinquer entre Français issus de la vieille France profonde et merdeuse et Français délicats et racés issus de la France moderne d’outre méditerranée.
    Un énorme fossé culturel, infranchissable, sépare les deux communautés: le fossé du PETIT JAUNE. Un rapprochement est-il possible ? On dit que rue de Solférino les crânes d’œuf du PS sont en ébullition jour et nuit pour trouver une solution. Que faire ? Lui un pastis et lui un verre de thé ? Je ne crois pas que ça le fasse… (Je parle djeuns…) Alors ? On se perd en conjectures et on murmure que certains députés PS verraient d’un bon œil une LOI, bien tournée de 150 à 200 articles qui réglerait la question…. On attend avec anxiété.

  8. Aristarque

    H16, tu exagères !
    Voilà que l’information que tu nous délivres est de mauvaise qualité !
    Tu nous parles du TGV Marseille Paris alors qu’il s’agit du TGV Paris Marseille Nice qui circule en fait dans l’autre sens que celui que nous imaginions au sortir de ta lecture, ce qui fausse donc complètement la représentation des faits que nous nous faisions.
    C’en devient dramatique!
    Imagine un peu qu’il s’agit là d’un motif d’annulation de procédure sur lequel sautera le moindre avocaillon débutant !
    Le président du tribunal : M. Untel, vous êtes accusé, en compagnie de vos gentils compagnons de jeux, d’avoir voulu prendre d’assaut le TGV Marseille Paris de 09H27, à hauteur de la bonne cité de la Pomme à Marseille en le faisant stopper de force. Qu’avez vous à dire pour votre défense ?
    L’avocat : Pardon M. le Président, mais le TGV Marseille Paris ne peut matériellement passer à cet endroit à ce moment là parce que nous sommes sur le tronçon Marseille Nice et non Marseille Paris des voies de la SNCF. De plus et mon client ne pouvait s’y trouver attendu qu’il était encore au lit comme 3 témoignages et l’enquête de police l’établissent formellement. Je suis obligé de vous demander la relaxe au profit de mon client au motif d’une provocation orchestrée par les forces de police en vue de salir la réputation d’un honnête commerçant de substances blanchâtres n’ayant pas pu honorer les échéances de ses protecteurs de la BAC de Marseille par suite de la baisse de ses revenus d’activité.
    Le Pdt : effectivement, il y a incertitude avérée sur les faits qui lui sont reprochés. J’annule toute l’enquête et je prononce un non-lieu!…

    1. Deres

      Je ne crois pas que le cas soit clairement évoqué dans le texte. L’oeil pour oeil a ses limites dans un texte moyen-ageux … On va arrêter leur voiture de force peut être …

  9. prunelle

    moi j’aimerais bien faire le buzz en entartrant Ségolène Royal (alias tout à l’égo) et Laurent Joffrin (alias le Hobbit), s’il me reste de la pâte, je ferais peut-être le BHL…

    1. ceedee

      On devrait créer un site internet avec chaque semaine une (im)personnalité politique à entarter pour son oeuvre. Une récompense au premier qui y parvient, avec vidéo à la clé. (les revenus youtube peuvent financer une partie de la récompense)

  10. lechenu

    Bah. Remarquez comme vous placez un banal car-jacking dans votre texte. Je vous présente le train-jacking.
    Ah, un train-jacking à Marseille samedi ? Y a pas eu ça au Bourget, la semaine dernière ? Chais pus, mais si on cause de tous les jacking, on n’est pas sortis.
    Qui se soucie encore – en dehors des victimes – des car-jacking, moto-jacking, home-jacking, vélo-jacking, qui restent pourtant des prises d’assaut particulièrement violentes ?

  11. Franciskus

    article rigolo sur la forme,comme toujours, mais qui commet la même ommission que les pignoufs dénoncés : la composante ethnico-culturelle n’est absolument pas abordée, alors que c’est la clef de compréhension de ce genre de méfaits divers.

    « Parvenu à son terme logique, dit-il [Aristote], l’état de sédition dû à l’absence d’homogénéité raciale ne peut se résoudre que de deux façons: soit la population indigène arrive à se débarrasser de la population allogène qu’elle s’était imprudemment associée; soit au contraire, cette dernière devient assez puissante pour exclure la population d’accueil. Dans les deux cas, la Cité ne survit, en tant que telle, que par suite d’un phénomène de ségrégation; dans le premier, elle retrouve son unité d’origine, avec tous les biens qui en découlent, par l’exclusion de ce qui y faisait obstacle; dans le second, le remplacement d’une population par une autre assure éventuellement la reconstitution, sur d’autres bases, d’une nouvelle unité sociale, dont, par discrimination, est exclue la population originelle. »

    1. dan49

      Il est tout à fait étonnant de constater que la presse en général ne donne jamais les noms de ces auteurs présumés d’une quelconque malversation !!

      Je me trompe ??

      1. Franciskus

        Vous ne vous trompez pas. On donne les noms seulement lorsque c’est un salop de gaulois qui a fait le coup.
        on peut d’ailleurs en tirer la règle suivante:
        => si pas de nom cité (ou modifié, voir l’affaire « Vladimir »)alors auteur a un patronyme a conssonnance étrangère.

        En même temps, on parle de Marseille là, la cité « phocéenne ». Je savais pas que les grecs étaient arabes.

      2. lapin malade

        Ou alors ils les « rebaptisent » fafouna devient marine et souleyman devient vladimir. Ainsi pas de stigmatisation qui blesse toute une population ( sauf pour les russes mais eux c’est pas grave )

    2. Elphyr

      Ces petits rebeux ne cherchent pas à virer les « autochtones » de Marseille. Les pieds noirs n’étaient pas des envahisseurs, les milliers d’indous qui sont partis à Londres n’ont pas transformé la ville en poubelle…

      L’excuse ethnique est trop facile. Laissons-la aux fascistes. La ségrégation dans des cités est juste le résultat d’une politique de gros cons qui ne voyaient pas le futur avec plus de 20 ans.

      Vous voulez une excuse ? La connerie. Ces voyous qui détournent des trains, les politiques, les associations, les familles, les architectes, etc…
      C’étaient tous de gros cons. C’est ca, que h16 et les autres médias oublient (quoique ca transparait beaucoup sur ce blog hein ^^). Des types qui n’obéissent à aucune logique, qui ne voient pas plus loin que leur nez, qui ont peur de l’irationnel et qui adorent trouver des solutions aux problèmes qu’ils ont eux-même crées : voilà une définition assez claire de la connerie.
      C’est ca qu’il faut combattre, pas l’ethnie ou n’importe quel avatar insignifiant.

      1. Ron Paul

        ‘’L’excuse ethnique est trop facile. Laissons-la aux fascistes.’’!!

        Merci, cela nous manquait, surtout sur ce site ! toutes les gauches, comme les fausses droites, aidés par tous les médias, nous la sortent tous les jours et sans arrêt.

        Oui, nous savons, nous ne devons pas faire d’amalgame, ne pas stigmatiser de toute façon, si nous le faisons, en plus d’être issus du ventre fécond de la bête immonde, c’est nous qui aurions surement beaucoup plus de problèmes avec la justice (défense de rire) que les ‘’petits turbulents’’.

        Les multiples associations entretenues via nos impôts, qui adorent la France, ainsi que les français, leurs us et coutumes, leur religion de base, (vous voyez, nous faisons tous les efforts possible, pour ne pas être facho !) veillent au grain aidées par les loi Pléven, Gayssot intraitables: MRAP, SOS Racisme, Ligue des droits de l’homme, CRAN ….

        Nous n’avons pas envie comme cela est arrivé à Zemmour hyper-turbo-facho, d’avoir l’outrecuidance, de donner les vrais chiffres des ethnies pardon des ‘’ gens discriminés, et issus d’autres attitudes ’’ qui forment statistiquement les gros bataillons des gens en prison, que tout le monde savait réels ( sauf vous) et qui fut immédiatement condamné.

        1. Virgile

          Je ne sais que penser de ton commentaire, RonPaul. J’y vois du racisme de bas étage avec un peu de pseudo-prose plus ou moins alambiquée, valeur acquise aux masses depuis la popularisation des journaux gratuits. Tu profites du progrès, c’est très bien, tu auras une image.
          Est-il plus facile de trouver un bouc émissaire, ou une solution aux problèmes posés par les dérives des jeunes de cité?
          Doit-on dire que les arabes sont des singes qu’on ne pourra jamais éduquer, ou peut-on penser qu’il y à un problème dans l’organisation de l’enseignement (au sens général) dans les milieux défavorisés?
          Faut-il évoquer une possible appétence génétique des noirs pour la violence et les conduites antisociales, ou évoquer l’idée qu’un enfant issu des milieux paupérisés à plus de chances qu’un autre de « mal tourner »?
          Enfin, Ron Paul, tant qu’à faire part au monde de tes idéaux ethniques, fais le avec la manière. Cesses de te comporter comme un jockey avec son pull porté façon « La Baule » qui arrose les diners mondains de « remarques fort à propos sur la propension de Sissoko à manger des bananes » pour tenter de séduire Marie-Caroline. Ramasse le peu de crédibilité que tu as laissé trainer au fond de ton manteau, achètes un Harrington et des Doc’ avec bout renforcé, et expose au monde ta haine ! Raciste, oui, mais street crédible.

        2. Ron Paul

          @ virgile : Cà y est bien défoulé ? Encore un peu d’insultes, pour faire bon poids, et un peu plus coller au site rue 89 ?

          Je n’ai pas de pull façon la Baule, mais je l’ai déjà dit sur le présent site, je suis un gros fumeur, de gros cigares, est-ce mieux pour parfaire mon image ?

          Je l’ai dit aussi, j’ai fait ma carrière de tout temps, entre les USA, résidence officielle et quasiment tous les DOM-TOM, et l’Afrique où j’étais il y a très peu, surement car je suis trop raciste ?

          Avant d’insulter façon gaucho les autres, dés que l’on contredit vos idées, sachez à qui vous parlez. Ma compagne est une magique noire, (horreur bien plus jeune que moi) qui c’est d’ailleurs bien marrée en voyant votre post, et nous avons un fils métis, dont je suis fier, qui porte même mon nom, malgré le facho que je suis.

          Maintenant si vous voulez me faire dire que je ne crois pas en l’islam modéré, continuez à m’insulter pour cela, allez y, je ne changerai pas d’idée, d’autant que j’ai les yeux ouverts, et qu’ après tout ce ne sont pas les miens qui subiront la charia.

        3. Elphyr

          C’est mignon. C’est le cas typique de ceux qui préfèrent soigner les symptômes du mal plutôt que de s’attaquer à la racine du problème.

          Bien sûr, l’Histoire l’a prouvé (la France elle-même l’a montré au Rwanda), éliminer une ethnie retire les problèmes liés à cette populace.
          Mais ca ne soigne en rien le mal qui gangrène ce pays (et le Rwanda n’est pas devenu un havre de paix).
          Et vous avez raison : tous ces profiteurs chez SOS Racisme et les autres sangsues socialistes sont, elles aussi, un symptôme de cette ghettoisation et du placement de population.

          Le placement de population, c’est un peu l’inverse de la liberté. Quand les colons américains ont conquis le Far West, ils ont dit « je m’installe ici », en pointant un champ, un ruisseau ou une colline. Quand l’esclavagisme a été abolli, on a dit aux noirs : « vous, vous allez là ». Pas de choix, pas de décision, pas de liberté.

          L’absence de liberté, au départ, est la base de tous les maux. Et c’est précisemment cela qu’il faut combattre. Evidemment, les choses ont bien évolué et le problème des cités parait insolvable aujourd’hui et je suis convaincu que ca finira mal. Mais c’est une lecon de l’Histoire, encore, que nous ne devons pas oublier.

          On a déjà goûté aux joies de la ségrégation, du racisme, de la haine et, l’extrême inverse, du laxisme et du laisser-aller (voir du pseudo lobbysme @SOS Racisme & co). Essayons la fermeté et l’intelligence pour une fois, ca pourrait marcher.

        4. Franciskus

          Elphyr, Virgile.

          L’anathème « fasciste » est l’apanage des communistes.

          J’en conclus que vous en êtes deux beaux specimens, et que vous n’avez pas grand chose à faire sur un site libéral.

          Quant à vanter l’exemple d’intégration londonnien, un an après les émeutes urbaines, c’est juste pathètique.
          Et accuser la France du génocide rwandais (la phrase est ambigüe juste ce qu’il faut), c’est digne de la pire des salopes communiste.

          allez, devoir sur table : un libéral, hostile à la notion d’égalité de fait, peut-il ou doit-il croire à l’égalité entre les races ?

          1. Tu sais, bien sûr, que le libéralisme s’intéresse avant tout au droit, et au sujet de celui-ci, l’individu… N’est-ce pas ?

        5. Sanksion

          Le tabou racial en France émanant probablement du traumatisme nazi, va empêcher toutes résolutions calmes des tensions ethnico-religieuses qui existent en France. Et ces tensions ne vont faire que progresser à mesure du pourrissement des niveaux de vie des uns et des autres.

          Jusqu’ici, quand on regarde l’Histoire et le reste du monde, l’Occident se porte plutôt bien avec des flux migratoires sans précédant. Jusqu’ici, tout ne va pas bien, mais les tensions ne sont pas systémiques, c’est peu violent. Ces flux n’ont jamais été facile pour les autochtones et pour les immigrants. Et beaucoup de fois, la culture autochtone a été détruite par les immigrants. C’est une crainte qui repose sur des milliers d’années documentés de précédents.

          ça peut le devenir, surtout avec le tabou actuel. N’importe qui commençant par définir un conflit racial sera catégorisé « raciste » et personne ne veut cette étiquette. ça se voit partout, sur ce blog comme ailleurs.

          Personne ne souhaite une solution musclée, ou pire, sanglante. Mais à force de nier l’éléphant dans le salon, on ne risque pas d’y trouver meilleure cure.

        6. Alex6

          @Ron Paul,
          Superbe la tirade de fin sur le mepris en fonction des revenus.
          On se demande bien ce que ca vient faire dans la discussion. Plus ca va, plus vous passez pour un cretin avec vos commentaires. Essayez de vous calmer un peu, personne ne vous doit rien ici.

      2. Bob Razovski

        « Des types qui n’obéissent à aucune logique, qui ne voient pas plus loin que leur nez, qui ont peur de l’irationnel et qui adorent trouver des solutions aux problèmes qu’ils ont eux-même crées : voilà une définition assez claire de la connerie. »
        Plus qu’une définition de la connerie, c’est la définition de l’état.

      3. taisson

        @ Elphyr
        Combattre la connerie… Vaste programme…Mais celle de qui? On repete la litanie bien pensante ( résumée en gros), rien n’est de la faute des « nouveaux français », tout est de celle des « gros cons ». On sent bien là le formattage de cerveau des diplomés de l’enseignement supérieur francais!!
        Qui ne sont pas racistes, bien sur, mais considérent néanmoins que cette catégorie de population est irresponsable, et doit être exonérée de tous devoirs…
        Quand à « soigner les symptomes » si on commençait un peu à s’en occuper ça pourrait être un bon début!
        Plutôt que de nous parler d’absence de liberté ce qui est ici hors sujet, il serait plus révélateur pour nous les supposés méchants et mal pensants de connaître quelles auraient été vos solutions par rapport au laisser-faire des « gros cons »? Que peut on faire pour « la racine du problème »? Voilà ce qui serait interessant!

        1. Ron Paul

          @ Elphyr : ‘’Quand l’esclavagisme a été abolli, on a dit aux noirs : « vous, vous allez là ». Pas de choix, pas de décision, pas de liberté.’’

          Surement pas, tout faux, les terres appartenaient aux colons blancs (békés), sur place, bien avant les noirs.

          N’oubliez pas que Christophe Colomb était un peu blanc ! qu’il a décimé les Caraïbes, qui eux-mêmes avaient décimés les Arawaks premiers habitants connus des Antilles. ( Les seuls descendants des Caraïbes, sont parqués comme des gorets en Dominique, très mal considérés, mais du moment que se ne sont pas des blancs qui agissent ainsi …)

          Pour dire la vérité, mais ai-je le droit de la dire sans me faire insulter ? sur place quand on entends régulièrement, bien que le racisme anti-blancs n’existe pas ‘’ sale blanc, retourne chez toi’’ on rétorque en créole, pour avoir plus d’aplomb d’autant que ce dernier, et souvent beaucoup plus vulgaire disons imagé que le français, pour couper court : ‘’ Moi, je suis ici, chez moi, mais toi dégages chez toi en Afrique’’, ils comprennent très bien, râlent comme des voleurs, mais savent que c’est la vérité. C’est abrupt, mais il est dés jours, ou trop c’est trop, depuis que Taubira, à rallumé et entretien consciencieusement des braises ce qui n’avait pas lieu d’être, cela devient vraiment pénible.

          Quant à l’Afrique, nous n’avons pas que des tords, loin s’en faut, au Rwanda comme ailleurs. Tant que l’on aura pas compris, que eux résonnent justement et uniquement en fonction de leurs ethnies, et non suivant le partage démentiel, des frontières qui forment des pays fictifs tracés par les blancs, qui ne rime à rien, l’Afrique, restera ce qu’elle est.

          Quand on est expatrié, on recherche justement des gens de notre culture, pour parler notre langue maternelle, agir suivant nos us et coutumes, notre religion, ne serait ce que pour manger une vraie entrecôte bleue, vraies frites, dont on rêve, et personne ne veut comprendre, qu’il en est de même pour toutes nationalités, toutes les origines, où qu’elles soit, qui forcement formeront des ghettos trop importants si leurs nombres devient justement trop importants.

          C’est être raciste, que de dire les évidences, je connais la chanson, de trop … et ne pas voir les vérités permet de résoudre les problèmes !!

          En fait, se sont les chinois les plus intelligents, ils ne se posent pas de question sur quoi que se soit, font un chantier, le clôture consciencieusement, amènent toutes leurs nourritures, putes comprises, font leur boulot, sans se mélanger aucunement, et dégorgent une fois finit.

        2. Virgile

          @RonPaul:
          1./Très bien pour les cigares, je te rend un point;
          2./Le fait que ta compagne soit noire et ton fils métis ne préjuge en rien de tes considérations raciales;
          3./La « brèche » dans ton argumentation qui me fait « tilter », c’est quand tu parles d’Islam. Nul part dans les articles de presse il n’est question de jeunes musulmans. Les journalistes parlent de « jeunes de cité ». Il peuvent-être blancs, noirs, arabes, asiatiques, métis. Musulmans, juifs, athées, catholiques, protestants. Pratiquants ou non, d’ailleurs, ça n’importe pas.
          Ce qui, pour moi, est important, c’est la vitesse à laquelle tu établis un lien entre « l’attaque d’un train par des jeunes de banlieue » et « ce que va en faire SOS Racisme ».
          Vous vous réclamez libéralistes mais faites pourtant parti pris de considérations ethniques. « Touche pas à mon pays » est-elle une phrase qui favorise le libéralisme?

        3. channy

          @Ronpaul
          « Quand on est expatrié, on recherche justement des gens de notre culture, pour parler notre langue maternelle, agir suivant nos us et coutumes, notre religion, ne serait ce que pour manger une vraie entrecôte bleue, vraies frites, dont on rêve, et personne ne veut comprendre, qu’il en est de même pour toutes nationalités, toutes les origines, où qu’elles soit, qui forcement formeront des ghettos trop importants si leurs nombres devient justement trop importants. »

          Du grand Ron Paul sur ce passage,le plus important à l’étranger c’est de faire profile bas ..Perso je fuis les français autant que se peut..leur connerie à l’étranger est incommensurable(c’est toujours tout mieux en France ) mais parfois c’est plus fort que nous on a besoin de parler de français un petit peu..même avec un gros con

        4. Ron Paul

          Vos satisfécits sur ce que je peux faire de bien, je m’en tamponne. J’aurais du vous préciser que mon budget mensuel cigares, est égale au salaire moyen d’un agrégé. Ce genre de précision énerve bien des gens en général ! J’espère que c’est votre cas. Pour moi, tout va bien, j’ai fais mes choix, je les assume, sans aigreur, sans jalousie envers quiconque, sans avoir été syndiqué et fait une seule journée de grève de ma vie, mais en travaillant beaucoup plus.

          Notre hôte en a parlé : les petits sauvageons, étaient issus des quartiers nord de Marseille. Même les demeurés mentaux, savent que forcement, il y a très peu de bouddhistes, dans le secteur, mais effectivement il est plus facile d’insulter que de réfléchir.

          Et puis merde, je n’aime pas discuter avec des fauchés, ils sont trop souvent comme vous, hargneux, aigris et vindicatifs, accusant toujours les autres de leurs propres tares et leurs ennuis. Le gros con vous salut bien, channy et bien d’autres.

        5. Elphyr

          Si j’ai bien appris quelque chose ici, c’est que ni le court-termisme ni les solutions de facilité n’amènent quoi que ce soit de bien.

          Et juger sur l’ethnie, c’est une solution de facilité (parmi tant d’autre, que ce soit du côté du FN que de celui de SOS-R). Je ne traîte personne de fasciste ou de raciste, j’explique juste qu’on fait déjà l’expérience de la méfiance et du rejet. Et ca n’a pas l’air d’aller de mieux en mieux…

          Le problème des cités est terriblement complexe et bien sûr qu’aujourd’hui on n’a pas le choix il va falloir s’occuper des symptômes pour faire avancer le schmilblik ; c’est pas une raison pour refaire les mêmes erreurs.

          Quant à l’absence de liberté, encore un truc que j’ai appris ici, c’est rarement hors-sujet. Des humains sans choix de vie, sans opportunité de sortir de leur misère tombent logiquement dans le crime (puisque le travail ne rapporte comparativement rien) ; le système appauvrisant (aussi appelé nivellement par le bas) en est une cause, et là dire que l’absence de liberté (ou de libéralisme si ca vous plait) n’est pas en cause c’est faire une grave erreur.

          1. Attention : il n’y a pas corrélation entre pauvreté et crime. « Misère puis crime » c’est une image, mais elle ne reflète pas la réalité, du tout.

        6. monoi

          il y a beaucoup plus de gens pauvres qui n’emmerdent personne (et dont on brule les voitures par exemple) que de pauvres qui vont devenir criminels. Ca enerve d’ailleurs beaucoup ces gens « pauvres ».

          On imagine bien la provenance ethnique des braqueurs de train, mais peu importe. Ce qui compte c’est qu’il y a eu agression qui ne sera pas punie correctement.

        7. monoi

          « Ca enerve d’ailleurs beaucoup ces gens « pauvres ». »

          J’aurais du preciser que ce qui les enerve beaucoup, c’est cet amalgame pauvre=criminel.

        8. Franciskus

          Mouarf, ça frôle le godwinn tout ça.

          Allez une dernière couche : l’Afrique du Sud est le pays le plus riche d’afrique (plus pour longtemps d’ailleurs). Donc le plus libéral, puisque libéralisme = création de richesse. Mais l’afrique du Sud n’a jamais été aussi riche et prospère que sous l’apartheid. Pareil pour l’indice de développement humain, et ce quelle que soit l’ethnie.

          Que doit-on en conclure ?

        9. channy

          @ Ron Paul

           » Le gros con vous salut bien, channy et bien d’autres. »
          oups! vous êtes complétement trompé sur mon post mon cher Ron Paul, mon but était de vous soutenir et non pas de vous blesser »
          Désolé que vous ayez mal interprété mon propos.

        10. hipparchia

          @Ron Paul : « Vos satisfécits sur ce que je peux faire de bien, je m’en tamponne. J’aurais du vous préciser que mon budget mensuel cigares, est égale au salaire moyen d’un agrégé. Ce genre de précision énerve bien des gens en général  »

          ok, mais début ou fin de carrière, l’agrégé ?

        11. Ron Paul

          @ channy : Oups, pour moi aussi, mille excuses, mais ‘’ on ‘’ m’avait un peu énervé  » les nerfs  » depuis quelques posts !Dans ces cas il y a souvent des dégâts collatéraux !

          D’autant que pour être précis, il aurait été bon de préciser qu’il y a deux cas. Soit on est en mission en terre étrangère, pour quelques mois, et là, on recherche les compatriotes, surtout si on est dans des contrées vraiment exotiques, très loin de nos us et coutumes de sa cuisine habituelle.

          Soit, on fait le choix de s’installer volontairement dans un pays, et là effectivement, pour réussir son implantation on s’immerge vraiment, avec les gens du cru et ne voyant que les pires français, ceux de sa famille lorsque l’on rentre de temps en temps !

    1. Deres

      Maintenant qu’ils savent combien de temps il faut à la police pour intervenir, on peut être certain que tout cela ne va pas se reproduire …

      En attendant, il faut s’attendre à une émeute avec attaque du commissariat si les djeuns ne sont pas libérés fissa-fissa. Mais je suis certain que le ministère a déjà donné des instructions. Bref, la routine …

      De toute façon, la news a déjà disparu de la page principale du Figaro. Cela va disparaître tranquillement puisque nos ministres ne vont même pas en parler … L’opposition n’osera pas les confronter sur cet évènement car on en appellerait immédiatement « aux heures les plus sombres » !

    1. paf

      precisement, c’est bien a la piraterie qu’ils s’entrainent.Et c’est bien la piraterie qu’on va pratiquer dans un pays ou la police ne fait pas son travail.

  12. turnover

    Je me souviens que quelqu’un, un jour, m’a ri au nez quand je lui ai dit qu’à chaque fois que je prends le prend le TGV Paris-Nice, j’ai toujours une apprehension lorsque le train après avoir quitté la ligne à grande vitesse après Aix en Provence, se trouve à rouler tel un omnibus à 30 km/h sur une ligne vétuste, non cloturée, qui traverse les cités marseillaises.On m’a raconté que souvent les trains, à cet endroit, reçoivent des jets de pierres et je me suis toujours posé la question de la probabilité d’y voir des gangs de voyous, tentant de faire intrusion dans les rames après avoir arrêté le TGV.
    Ce qui s’est produit il y a quelques jours ne m’etonne donc nullement.Heureusement, qu’ils n’ont pas pu penetrer dans les wagons, malgré leur acharnement qui a causé des dégats matériels importants sur les rames.

    Se posent donc un certain nombre de questions.

    1- Il semble que l’alerte à la police ait été donné non pas par le conducteur du TGV, mais par des voyageurs au moyen de leurs telephones portables. Cela poserait la question d’un manque d’initiative et de réactivité, engageant la responsabilité de la SNCF.

    2- Il est évident que l’autorisation du port d’armes en France serait dissuasif contre de tels agissements de voyoucratie. Non ?

    3. Quand est-ce que RFF reussira à faire taire les querelles politiques franchouillardes locales qui empêchent depuis 20 ans la construction d’une ligne à grande vitesse entre Aix et Nice , sécurisée, evitant le passage obligé par la voie « coupe-gorge » des cités de Marseille.

    4. Les compagnies aeriennes risquent de tirer un grand benefice de cet incident et la SNCF aura encore tout faux.

    1. PAF

      l’autorisation du port d’arme signifie de maniere mecanique que des Bjorn et des Ivan vont se faire buter dont certais seront trop jeune pour que ce soit supportable par nos medias donc c’est absolument impensable.

    2. channy

      « 2- Il est évident que l’autorisation du port d’armes en France serait dissuasif contre de tels agissements de voyoucratie. Non ? »

      Dans certains pays d’Asie , en Thaïlande par exemple il y a toujours des flics de la police du rail qui patrouillent en uniforme et en arme dans les trains longues distances en particulier ceux qui font des trajets de nuit…on a bien une police du rail en France? mais si France 2 nous l’a montré pendant des années en feuilleton Tv..
      -« 4. Les compagnies aeriennes risquent de tirer un grand benefice de cet incident et la SNCF aura encore tout faux. »
      Et alors? ou est le problème? vous admettez que la sécurité en avion est meilleure que celle du train, charge à la sncf d’assurer la sécurité maximale de ses trains

      Mais bon pas de panique, Le gros mou à teinture va prendre le tgv pour Marseille( avec son boubou malien??) histoire de faire voir aux français que tout cela c’est un gros malentendu..et il ira même serrer des pognes dans la cité et parler avec les rappeurs de 11.43

  13. channy

    « Fini, le petit joint hebdomadaire ou quotidien. Quand on lutte pour les nouilles, on fait un choix : maigrir ou planer »

    ben non justement! le pétard c est comme le téléphone portable INDISPENSABLE e le pétard aide à pas trop réfléchir sur la façon dont on se fait sodomiser financièrement et cela brouille les yeux pour lire le blog de H16 ..
    Tient samedi dans le hard discount ou je bosse à coté d une cité sensible et classée « zone franche « on est venu me proposer des baskets(adidas, nike etc) le business la bas est « as usual » si on achète moins de shit, on nous proposera des baskets, des ordis etc..bref tout ce qu’il faut pour être « à la page » et à prix discount

    1. Aristarque

      Et des cartouches de cigarette aussi puisqu’il apparaît que la « rentabilité » devient de plus en plus bonne et que les « risques pénaux » sont moins élevés…

  14. zecrocwhite

    Très bon billet, comme d’habitude.

    Sur une note tout aussi légère, vous avez vu que l’entreprise fabriquant des éthylotest (qu’il fallait obligatoirement avoir dans sa voiture, mais en fait non) allait procéder à un plan de sauvegarde de l’emploi (autrement appelé des suppressions de postes) faute de commandes ?

    1. eheime

      Pour une fois la gauche a bien agit.
      QUand on pense au pauvre Sarko qui se demande encore pourquoi il a pas été réélu .. (et c’est vrai que c’est pourtant pas bien diffcile d’etre rééllu dans un pays de moutons, faut limite le faire expres).

    2. Aristarque

      Tenter de faire un ramdam pour un plan social de douze ou quinze personnes quand il y en a d’autres de plus de mille, ne va pas émouvoir grand monde dans les chaumières.
      Venir pleurnicher dans ce cas de lobbying raté est particulièrement indécent. Certes, il est à peu près sûr que le patron regrette les fonds versés aux oeuvres sociales, corollaire de son accès au nirvana… Risque des affaires…

  15. valuebreak

    le yacht-jacking …
    Le Ponant, luxueux voilier, avait été arraisonné le 4avril 2008 à l’entrée du golfe d’Aden, et dérouté vers les côtes somaliennes. Plusieurs dizaines d’hommes s’étaient relayés à bord pour garder les 30 membres d’équipage, libérés sains et saufs une semaine plus tard, contre une rançon de 2,15 millions de dollars versée par l’armateur …
    l’armée française avait capturé 4 de ces hommes après la remise de rançon dans une jeep bourrée de billets et d’armes, puis remis les individus à la justice. les deux qui n’ont pas avoué on été acquittés en juin 2012 et viennent de recevoir 90 000 € chacun … tout en restant hébergés comme demandeurs d’asile ..

  16. Virgile

    Y’a un truc illogique: « Quand on lutte pour les nouilles, on fait un choix : maigrir ou planer. »

    Pas possible. Soit tu veux acheter des nouilles, donc t’achètes pas de dope et tu ne maigris pas mais ne planes pas non plus. Ou alors tu achètes du matos, donc pas de nouilles, auquel cas tu maigris et tu planes.
    Ce qui ouvre sur le débat suivant: les allergiques au gluten ont-ils vraiment le choix?

    1. Sansintérêt

      Une raison de plus de se mettre au jardinage… C’est ça la Socialie, il faut tout faire soi-même. A moins que Mélenchon ou Marine finissent par nous interdire de nous exploiter nous-même, mieux vaudra toucher son RMI (ou pas) tout en ne travaillant que pour soi et les siens.

  17. Ron Paul

    Un peu ennuyés tous nos journaleux de caniveaux, ils n’osent pas appeler le chef de la bande ‘’ Le cerveau’’, comme le fit Gérard Oury, pour son film sur le vol des fonds secrets de l’OTAN, lui-même inspiré de l’attaque du train Glasgow-Londres.

    Même en réunissant l’ensemble des protagonistes, il n’y avait toujours pas de quoi faire le poids d’un cerveau à peu prés normal.

    Ah zut ! nous oublions à chaque fois, pourtant, ils les appellent encore et sans arrêt, des ‘’chances pour la France’’

  18. NOURATIN

    Désormais la vérité a éclaté au grand jour: ces petits jeunes tournaient un clip de rap. Voilà tout. Dans la mesure où les
    activités artistico-culturelles doivent être encouragées, les
    sympathiques jeunes-gens recevront les félicitations de Mme.
    Filipetti…on pense aussi à les subventionner un peu.

  19. peste et coryza

    Il y a encore trop de bobos défendant les divers…

    Vous voulez un vaccin ?
    Allez passer les concours de l’Ednat. Une de mes ex, gauchiste mais issue de famille ouvrière, l’a fait. Après 2 ans dans les merveilleux territoires de la diversité, elle vote fidèlement FN, et sort toujours avec sa gazeuse.

    Et pour ceux, issus d’ouvriers et ayant grandi au contact de cette faune, je peut vous garantir que la détestation est tenace et amplement justifiée. Allez dire à mon ex patron, plombier, fils de paysan sicilien, qui n’a jamais demandé rien à personne, de payer ses impôts avec le sourire quand Mohammed ou Abdel a cramé son fourgon avec les bagnoles d’autres « faces de craies » et ne risque rien…et que c’est la faute à « on les intègrent pas »,  » c’est un problème culturel », etc…

    Le gros problème de la diversité la chance est en fait :
    – son nombre ahurissant au regard des besoins de main d’œuvre.
    – leur niveau d’éducation généralement nullissime. C’est bizarre, mais les autres pays semblent préférer les médecins, docteurs et ingénieurs aux blédards incultes dont même les algériens ne veulent pas.
    – leur aptitude à pondre des mioches à un rythme effréné pour toucher les allocs. Regardez les stats ! Le plus drôle est que ça accuse l’état quand un môme meurt in utero…
    Pendant ce temps, la fertilité des couples de souche, (comprendre « parents un minimum responsable ») est en chute à cause notamment du manque d’emploi stables et des prix de l’immo.

    L’une des conséquences et le « white flying » des classes populaires et moyennes inférieures hors des zones de la racaille, ce qui entretient la bulle immobilière…

    Autre chose : allez dans les permanences de la croix rouge ou du secours populaire, et voyez comment ces gus se comportent… rien à voir avec les français dans le besoin, qui eux ont plutôt honte d’être là… les africains que j’y ai rencontrés sont pour la plupart des profiteurs, qui se croient dans un free market alors que c’est la charité.

    La solution, je l’ai vue dans les pays de l’est :
    – ségrégation, communautarisme.
    – policiers nombreux, armés et violents.
    Par contre, ce genre de comportement n’incite pas au développement des affaires et aux investissements…

    Et grâce à cette politique d’accueil à tout crin, au lieu d’avoir à supporter Freddie les doigts de fée et Cloclo l’acrobate, on se tape les vol zakone géorgiens et les putes roms de 10 ans (vu de mes yeux au parc de la tête d’or !)… Quel progrès !

    Au fait, avez vous payer votre premier tiers ? (dont une partie ira dans la poche de la diversité la chance, n’oubliez pas de les remercier).

    1. Breizh06

      La société française devient multiculturelle. Les reflexes « Néandertaliens » bloquent progressivement la solidarité entre communautés. L’Etat sera forcé de retourner à ses fonctions régaliennes et de laisser les religions gérer la solidarité entre groupes.

      La « crispation identitaire » dont parle le CEVIPOF (http://www.cevipof.com/fr/france-2013-les-nouvelles-fractures/resultats/) est une chance de faire refluer l’Etat dans ses fonctions régaliennes.

  20. Aloux

    Le pire c’est que l’intro foutage de gueule de ce billet a été quasiment confirmée avec cette histoire de clip de rap qui aurait dégénéré (???). Ça plus certains articles qui reprennent sérieusement les arguments angélistes les plus éculés (ces pauvres jeunes voulaient juste un peu de gloire en passant à la télé, ils ont utilisé les fumigènes que la méchante société les empêche d’allumer dans les stades, les soirs de match de l’OM…)
    Trop facile de faire de la satire, même en déconnant à fond la réalité sera toujours plus débile.

  21. pascale

    un dénommé mohamed siffaoui (orthographe approximative) entre autre auteur d’un livre sur un autre mohamed de sinistre mémoire, vient sur la 5 de nous expliquer combien ce fait divers était en fait plus drôle qu’autre chose…j’ai pensé à vous!

    1. movaizerb

      Habitante de ces fameux quartiers, je m attriste de voir que les petits bourgeois de la radio ou de la tv (ruquier et compagnie) trouvent ça marrant. J aimerai bien troquer mon appartement durement payé chaque mois contre leur tour d ivoire le temps de quelques mois… en immersion ils se marreraient beaucoup moins. Je trouve d ailleurs très irrespectueux de leur part de rire de cela sachant que ces vandales ont causé des dégâts au train, fait peur aux passagers (les témoignages soigneusement sélectionnés pour le cote bon enfant sont une pure arnaque) jeté des pierres sur les policiers ( qui n en peuvent plus de ce quartier) et dont la plupart sont plus ou moins connus des services de police. Il n y a rien de marrant dans tout ça. Les encourager, comme leur trouver des excuses a chaque fois qu ils agressent ou commettent des délits, c est renforcer l idée qu ils ont que tout s obtient par la violence. Ici c est un enfer permanent et ils ne se cachent même plus le visage pour vous agresser en pleine rue. Ils savent qu ils ne risquent rien et même s ils vont en prison ils y retrouvent leurs copains, il y a la tv les salles de sport etc… ils le disent eux même dans des reportages alors on tente de nous faire croire que la prison c est affreux et que c est délabré sale etc… et le contribuable est encore sollicite pour remettre a neuf les cellules… ils n ont plus aucune limite et ceux qui rigolent aujourd’hui riront beaucoup moins demain.

Les commentaires sont fermés.