Une France qui rit, une France qui pleure

Il y a deux façons d’assortir une cravate avec une chemise, dit-on. La première consiste à trouver une cravate dont le coloris dominant, ou les motifs, seront en accord avec la chemise. L’autre méthode consiste à choisir une couleur à l’opposé chromatique de la couleur de la chemise, pour jouer sur le contraste. Cela fait ressortir la cravate, et permet parfois de camoufler la banalité de la chemise. La politique, en France, est composée comme cette opposition chromatique cravate – chemise…

Et dans le rôle de la cravate, rutilante, chatoyante des mille feux que lui permet un train de vie très au-dessus de celui de la chemise (élimée, fadasse et camouflée derrière la débauche de moyens et de paillettes de l’accessoire vestimentaire), on trouve bien sûr les abonnés à la gamelle. Ces tendres mammifères se regroupent à l’Assemblée, au Sénat, dans tout un tas de Commissions Théodule lucratives et pléthoriques, ainsi que dans certaines associations où on se sent bien au chaud, protégé de la conjoncture économique par d’épaisses couvertures (sociales, financières, médiatiques, …)

Ainsi, à l’assemblée, les députés travaillent, furieusement, avec « Branleur » sur Lettre Compte Double, au moins.

Un député joue au scrabble

Au passage, il faut savoir que les débats de nuit, à l’Assemblée, sont notoirement plus chers que les débats pendant les heures normales ; eh oui, les huissiers (par exemple) sont alors payés au tarif de nuit, ce qui finit par faire une facture supplémentaire de 50.000€ par heure. L’amendement débile revient vite cher, et le temps perdu (l’argent perdu ?) ne se rattrape jamais.

De son côté, le Président Hollande, lui, n’en perd pas et il n’oublie pas les amis. Il donne même des petits coups de pouce au pouvoir d’achat de certains. Il ne sera pas dit qu’un socialiste arrivé à la magistrature suprême, même sur un malentendu, ne fera pas preuve de générosité avec l’argent des autres !

schrameck au CSA

Et toujours dans le « ton sur ton » concernant la cravate, nous avons bien sûr les nombreuses associations en prise directe avec les fonds de la République. Le Cri du Contribuable nous fait régulièrement un petit détail de ces subventions et de la foire complète qui les accompagne, et consacre même ce mois-ci un intéressant dossier à la question. Une mention spéciale sera dédicacée aux associations de fonctionnaires, et notamment celles du Ministère des Finances. Illustrant de façon limpide qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, surtout lorsqu’il s’agit d’argent et encore plus lorsqu’il s’agit d’argent des autres, ces associations bénéficient de largesses du Ministère qu’on pourra trouver fort généreuses en ces temps de disette et d’austérité (qui ne touche décidément pas tout le monde).

deputés endormisOn découvre ainsi que 75 millions d’euros sont destinés au gîte, au couvert et aux loisirs des fonctionnaires des Finances, en arrosant profusément des associations aux noms sortis tout droit d’une production Uderzo / Goscinny (ALPAF, EPAF, AGRAF et ATSCAF) ; par exemple, l’ALPAF a reçu 29 millions d’euros de subventions du ministère en 2011. Oui. 29 millions, qui viennent directement de vos poches. 28 millions d’euros auront servi à l’association EPAF, destinée à la mise en œuvre des prestations de tourisme social “vacances enfants” et “vacances familles”, qui, comme chacun le sait, doivent bénéficier du soutien des contribuables sans quoi les enfants et les familles des fonctionnaires des finances seront tout tristes, ce qui aigrit les inspecteurs des impôts et, par voie de conséquence, risque bel et bien de faire pleuvoir des contrôles par mesure de rétorsion.

Bien sûr, il resterait plein d’autres domaines à évoquer pour bien détailler les parures chamarrées de la cravate. Mais celles que j’ai évoquées ici donnent déjà le ton, une bonne idée générale de la forme, de la couleur et de la richesse du tissu.

Regardons à présent la chemise, celle qui fait tant contraste avec cette si jolie parure. Et quand je parle de contraste, il est effectivement violent. C’est bien d’opposé, chromatique et économique, dont on parle ici.

De loin, de l’étranger, on le sait déjà, la chemise « France » paraît bien dépenaillée, terne, tristoune, et dont l’avenir semble surtout chargé de trous, de petites déchirures et de boutons partis ou mal recousus. Vue d’Angleterre, certain magazine avait déjà bien expliqué la situation, le ressenti général. La réaction devant ces provocations avait été cinglante de la part de la cravate, seule pièce vestimentaire qu’on entend dans ces cas-là : « Nous n’avons de leçons à recevoir de personne, messieurs les Anglais, tirez-vous les premiers. »

La réalité est un peu plus subtile.

france vs uk

Et pour d’autres méchants réalistes qui refusent obstinément de se focaliser sur les colifichets rutilants, la situation française n’apparaît pas meilleure :

What this tells you is that France has not one, but two problems: finance and energy. And that prior to July 1, we can expect a bunch of real nasty announcements on both. Plus also, that François Hollande is not so sure he’ll last that long. That’s why he’s pushing it forward, hoping for a miracle.

On ne peut pas dire que ce soit un véritable souffle d’optimisme concernant ce pays. L’opinion des étrangers est d’ailleurs corroborée par quelques chiffres, parus récemment, et dont la presse française, les parlementaires, les associations, les élus divers et variés n’ont pas vraiment fait grand cas (le mariage homosexuel et le scrabble, mes amis, occupent déjà les esprits).

Pourtant, le secteur économique des services vient de subir sa plus forte contraction depuis mars 2009. On voit mal, à la suite de cette contraction, ce dernier accoucher d’autre chose qu’une série de problèmes épineux que l’équipe hollandiste ne semble pas tout à fait en mesure d’affronter ; Montebourg a été laminé, et Moscovici a déjà les mains moites à l’idée de devoir gérer un euro fort (méchant, méchant euro fort).

De la même façon, la France qui pleure discrètement, cette chemise terne et élimée, a appris il y a quelques jours que l’industrie manufacturière a perdu plus de 120.000 emplois depuis 2009 (dont plus de 20.000 en 2012). Montebourg est déjà dans les starting-blocks … de la résignation ce qui est finalement l’étape juste avant l’acceptation fataliste qu’il ne sert absolument à rien (Audrey elle-même ayant renoncé à lui trouver une quelconque utilité). Notons toutefois qu’il n’a pas renoncé à gober les indemnités de son épuisant travail. La cravate se porte bien, merci.

Pas de doute : la situation est, littéralement, catastrophique. Petit-à-petit, les Français se rendent compte que les caisses sont vides, que les promesses de Hollande le sont aussi, que la situation économique se dégrade encore plus vite que tout ce que les nigauds socialistes pouvaient imaginer, et que l’équipe en place accélère le mouvement d’ensemble dans une improvisation brouillonne et pathétique. Mais alors que ces vérités parviennent enfin à une proportion grandissante de Français et que la grogne commence à monter, que cette France là commence à pleurer, l’autre France, elle, ne l’écoute pas. Elle ne l’écoute plus d’ailleurs depuis un bon moment. Les pleurs de la France-chemise sont couverts par les rires de la France-cravate.

Une question mérite d’être posée : ces rires, sont-ils insouciants, joyeux, ou … moqueurs ? Mine de rien, la cravate ne se foutrait-elle pas un peu de la gueule de la chemise ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires108

  1. infraniouzes

    Voilà sans doute l’origine de l’expression: « Bienvenue au club ! »… pour ceux qui ont la bonne cravate. La cravate club si portée dans les années 60-70…
    Comme par exemple le club « Presstalis » où de douces sinécures sont si bien payées qu’on se croirait dans une pitoyable série B comme on les affectionne en France. Presstalis, la société qui n’aura bientôt plus un journal à distribuer mais continuera à employer et à payer des milliers d’employés pour un simulacre de travail. Bon, je me rendors rassuré, les choses sont claires, un dossier de plus que je vais classer….

    1. Marco33

      Sur Presstalis : J’adore nos médias!! De ce que j’ai lu, pas grand monde ne se pose la question du pourquoi cette chose détient-elle un monopole d’impression et de distribution?
      Pays de NULS……

  2. Galuel

    Les courbes ne sont pas du tout pertinentes dans le sens du propos.

    Si on intègre le différentiel de PIB de 2010 à 2013 la France est gagnante et le croisement des courbes va dans le sens d’une diminution de l’intégrale mais ça ne démontre rien.

    Par ailleurs les courbes sur « l’emploi » ne démontrent rien non plus. L’emploi est une caractéristique esclavagiste et ne va pas du tout dans le sens d’une économie libre.

    Le nombre d’emploi des uns envers les autres démontre seulement et uniquement la taille d’une pyramide centralisée où les uns obligent les autres.

    Tandis qu’une économie libre se caractériserait par un très haut taux d’autonomie individuelle. Mais ceci n’est techniquement pas possible au sein d’un système monétaire privateur (interview « Monnaie Libre » de Philippe Scoffoni).

        1. Jeanpierre

          Question : pourquoi l’emploi est une « caractéristique esclavagiste »? C’est le trip des méchants patrons ou c’est une définition hégélienne que j’ai encore raté (et c’est normal car je ne lis pas ce type).

        2. simple citoyen

          Je ne suis pas sûr d’avoir compris,mais je crois que ce qui est en jeu pour l’emploi est la notion d’emploi « libre » au sens de indépendant. Indépendant de la main mise du « système » au sens du couple état/crony-capitalisme je suppose. Pas forcément un axe d’analyse facile en termes de macro, mais qui mérite peut-être une peu de se pencher dessus. Sous réserve bien entendu que ce soit là le sens des propos de Galuel.

        3. Théo31

          « J’ai rien pigé. »

          Normal. Galuel est un géolibertarien, c’est-à-dire un communiste. Il croit que les bébés doivent aller à l’usine pour assurer leur subsistance en ce bas monde. De plus, il est pour la distribution de tout plein d’argent gratuit des autres dès la naissance.

    1. Higgins

      Néanmoins, les courbes semblent indiquer que si la perfide Albion était l’homme malade de l’Europe dans les années 70, le « doulce France » est en passe de lui damer le pion avec allegreté et rapiditesse en ce début de XXIème siècle. On peut comprendre que certains tentent de s’évadent dans le Scrabble.

      1. monoi

        N’oublions quand meme pas qu’on sort de 13 annees de blair/brown qui ont a eux 2 ruine le pays. J Major n’etait pas une inspiration, et il a fait des conneries, mais la situation economique et budgetaire du pays etait tres bonne a l’epoque.

        Les clowns qu’on a maintenant…ben, ce sont des clowns meme si il y a 1 ou 2 domaines ou ils ont de bonnes idees (education principalement, refonte du systeme social on attend).

        @ Galuel, gne?

    2. Nord

      Mais mais mais … ça faisait longtemps que ce bon Galuel n’était pas venu troller ici! welcome back, camarade – les vacances étaient bonnes?

      Et s’il vous en reste, ce serait sympa de faire tourner, afin qu’on soit sur la même longueur d’ondes vibratoire libératrice festive citoyenne bio-étalonnée …

      1. Galuel

        Je lis h16 tout le temps, parce que 1) il est intelligent, et 2) il est très drôle.

        Ce qui n’implique que je sois en phase avec tout le paradigme duquel il effectue ses analyses et de fait je ne le suis pas.

        Après, l’argumentation « trollesque » ne sert à rien, car seule l’expérience permet de départager ce qui est conforme de ce qui ne l’est pas.

        1. le désabusé

          Votre raisonnement est biaisé.

          admettons que l’emploi soit un reflet de l’esclavagisme comme vous dites (bien que je ne sois pas d’accord mais bon admettons). Il n’empêche que de nos jours le véritable esclavagisme a été supprimé et qu’un patron embauche et crée des emplois si son entreprise en a besoin et donc si le marché est porteur et l’économie en croissance.Il ne le fait pas en période crise où il a plutôt tendance à débaucher. Donc s’il y a création de postes c’est qu’on manque de bras pour faire tourner la machine et que donc la santé du pays va bien.

          La courbe sur les PIB reflète une chose : il y a corrélation entre le nombre d’emplois privés crées et l’augmentation du PIB par habitant. Il ne vouas a pas échappé que c’est à partir de mi-2011 que la courbe de UK monte en flèche et comme par hasard c’est à partir de cette date que les privatisations ont eu lieu…
          Cela veut dire que le privé crée de la richesse alors que le public la mange

        2. eheime

          @Galuel
          Quand j’ai lu « L’emploi est une caractéristique esclavagiste » j’ai failli m’etrangler. Faut pas etre la moitié d’un gauchiste pour ecrire ca. Puis en vous lisant un peu plus on comprend finalement.
          Alors reprenons. Si aujourd’hui je vais chez le mécanicien parce que j’ai une gimbarde qui tombe en panne, que je fais appel à un comptable parce que j’ai pas appri à compter et que de toute façon Excel est trop cher et j’ai pas d’ordi, là où un autre reste chez lui car sa voiture fonctionne et qu’il fait ses comptes transquille au chaud devant son bel ordi , certes, je fais du PIB, je fais vivre des emplois mais je ne vis pas mieux pour autant que l’autre qui ne le fait pas.
          Ca n’est pas idiot. Je suis d’accord avec vous.
          Mais le travail n’est pas non plus de l’esclavagisme en soi.
          Beaucoup de gens meurent d’ennui sans travail.
          Ainsi « une économie libre se caractériserait par un très haut taux d’autonomie individuelle », n’est pas forcément vraie. Une economie libre se caractérise par la liberté. C’est tout. Donc ça pourrait être de façon autonome .. ou pas selon le désir des gens. VOus ne pouvez pas présummer leur répulsion alors qu’ils se font embaucher volontairement. Mais je reste d’accord avec vous sur le fait qu’il ne fait pas prendre le chiffre PIB au pied de la lettre.

        3. monoi

          @ le desabuse,

          Quelles privatisations? On n’en a pas eu. Ces chiffres refletent juste le fait que le gouvernement reduit les effectifs du secteur public drastiquement (du telegraph: « According to the IFS, current plans imply an average cut in departmental spending of one third in real terms across unprotected areas by 2017. Most of these cuts are to jobs, with public sector employment expected to fall by 1.2m by 2017-18, returning it to roughly where it was before Gordon Brown got his hands on it »).

          La bonne nouvelle, c’est que le secteur prive semble reussir a absorber ces nouveaux travailleurs.

          Mais bon, il se dit aussi que le produit par tete ne retrouvera son niveau de 2008 qu’en 2018…et il va falloir emprunter £65mds de plus que prevu d’ici 2015. Les impots n’ont jamais ete aussi hauts (on parle de la reduction du taux marginal de 50 a 45%, mais on mentionne moins la suppression des allocations familiales pour les memes personnes ce qui correspond a £2000 d’augmentation d’impots d’un coup par exemple).

          Bref, le royaume uni n’est pas vraiment un exemple flamboyant.

        4. Galuel

          @eheime

          Certes ! Mais alors donc il faut être cohérent ? Pourquoi lorsque l’un affirme :

          « Une economie libre se caractérise par la liberté. C’est tout. Donc ça pourrait être de façon autonome .. ou pas selon le désir des gens »

          il n’affirme pas de la même façon :

          « Une economie libre se caractérise par la liberté. C’est tout. Donc ça pourrait être de façon à avoir un emploi.. ou pas selon le désir des gens »

          C’est curieux tout de même cette symétrie invoquée quand ça arrange et oubliée quand ça n’arrange plus…

          Pour ma part je salue Thomas Paine.

      1. Charentais libéral

        @Galuel Petite citation de François de la Rochefoucauld dans une maxime : « Le travail du corps délivre des peines de l’esprit, et c’est ce qui rend les pauvres heureux ». Alors ne le boudons pas !

    3. Jeanpierre

      Comme toujours j’ai parlé un peu trop vite.J’ai fini par saisir certaines phrases. Je me suis donc posé plusieurs questions à la suite des réactions :
      -« L’emploi est une caractéristique esclavagiste » : donc, le propre de l’esclavage est, entre autre, de proposer de l’emploi? WTF???
      -« Qui a parlé de travail » : sans vouloir jouer au simple d’esprit, c’est quoi un emploi si ce n’est pas du travail.

      -Ma vision de l’emploi (corrigez moi si je me trompe) est un accord (tacite, oral, ecrit) entre deux parties, l’une proposant un service, l’autre le payant pour ce service. Après si il y a une autre forme d’emploi, n’ayant pas la même définition et fonctionnant de manière différente, je serai ravi qu’on éclaire ma lanterne et surtout qu’on fasse le lien avec l’esclavage.

      1. Galuel

        C’est bien simple l’esclavage se caractérise par la non-symétrie entre « employeur » et « salarié » entre « maître » et « esclave ». On fait la différence avec une économie symétrique du fait de la permanence de la relation dans un seul sens.

        On voit si la relation est asymétrique (esclavagiste) par le fait qu’elle est biaisée par une centralisation.

        Autrement comme Thierry Crouzet l’a bien expliqué, pendant que les uns travaillent, les autres ne font que fabriquer une monnaie centralisée.

        http://blog.tcrouzet.com/2010/11/06/ils-manifestent-pour-rien/

  3. hussardbleu

    En l’espèce, la Kravate (comme dans « Krivine », le beau-père du Facteur) la Kravate, donc, tiendrait plutôt du garrot… et pas celui destiné à empêcher une hémorragie, mais le vrai, l’Espagnol….

  4. PhD

    (ALPAF, EPAF, AGRAF et ATSCAF)
    Ca donne envie de distribuer des GROSSBAF
    Ces assos sont l’équivalent des comités d’entreprise, comme celui d’EDF ou de la SNCF, mais aussi de boîtes privées. A vérifier si dans ces boîtes privées, ils sont aussi généreux
    J’ai un copain qui travaille chez Dassault, c’est royal, mais Dassault c’est particulier, car beaucoup de commandes de l’état.

    Grossbaf et ses camarades ne connaissaient pas la peur.
    Peut-être vont-ils finir par la découvrir devant la grogne qui monte.

    1. Higgins

      « …c’est royal, mais Dassault c’est particulier, car beaucoup de commandes de l’état. » 11 Rafale/an! C’est très peu même à 500 millions d’euros par avion. Dassault réalise actuellement la plus grande partie de son CA dans le secteur des avions d’affaire. Le secteur militaire est bien moins florissant qu’il y a une trentaine d’années.

    2. Deres

      Dans le privé, un CE touche 0.2% de la masse salariale brute plus une contribution libre de l’entreprise (mais avec des limites de variation d’une année sur l’autre) ainsi que de locaux et d’heures de personnel.

      Dans le public, normalement il y a un COS par entité équivalent aux CE sous forme d’associations et des CCAS qui sont eux-même des entités publiques. Par contre, la loi ne semble pas très clair sur tout cela. Je suis assez étonné de voir qu’au ministère des finances, ils ont le droit de faire autant de COS différents que de domaine d’action sociales. Cela permet surement de multiplier les postes et les heures de détachements ce qui est un abus évident … De plus, normalement, ces COS devraient être financés sur la base d’un % de la masse salariale. Passer par des subventions directes me semble être un abus de manière à verser des avantages sociaux sans que cela figure dans la partie masse salariale mais figure dans la partie investissement du budget. Bref, une tricherie comptable permettant par exemple d’une année sur l’autre d’avoir diminuer la masse salariale à effort équivalent …

      1. Deres

        Cela monte surtout qu’au ministère des finances, ils sont très compétents en ce qui concerne la fraude financière : ils l’expérimentent même dans leur budget …

        1. Aristarque

          Mais non, voyons !
          Ce sont d’honnêtes travailleurs qui, à force d’être confrontés à la fraude des méchants entrepreneurs et leur inventivité finissent par se faire honteusement contaminés d’autant que rien n’est prévu en heures de formation et stages d’approfondissement pour les aider à lutter contre…

        2. Deres

          C’est peut être un mécanisme pour faire croire que les objectifs de la RGPP avait été atteint, sans faire d’effort simplement par transfert entre budget de fonctionnement et d’intervention pour récolter les primes associés (50%) à la diminution théorique de la masse salariale. le beurre et l’argent du beurre en quelque sorte !

      2. hussarbleu

        Ne serait-ce point la raison pour laquelle le « Syndicat des Impôts » est devenu quelque chose comme « Impôts-Solidarité », ce qui est une trouvaille… quand on se sert soi-même dans l’argent des autres ?

    3. JS

      Vous vous méprenez car ceux qui sont au pouvoir et leurs obligés « orientent » la grogne qui monte dont ils sont responsable vers d’autres boucs émissaires: les riches, etc..

      Vu l’état des esprits en Fr après 60ans de constructivisme j’ais bien peur au contraire que la « crise » ne fasse in fine qu’aggraver la situation.

    4. Charentais libéral

      @PhD,
      J’ai préparé la photocopie des deux pages du dossier du cri du contribuables sur le sujet, pour le donner ce soir à mon copain contrôleur aux impôts, juste pour rire, bien sûr !!!

  5. Namu

    EPAF, ALPAF… Tous ceux qui ont du raccourcir ou annuler des vacances pour pouvoir payer des hausses de taxes (d’habitation ?) et d’impôts (merci le barème figé) seront sûrement ravis d’avoir ainsi offert des vacances, repas gastronomiques et séjours hôteliers à leurs bourreaux.

    1. Aristarque

      Les véritables responsables sont à chercher du côté de la cravate car ceux qui votent l’impôt et son montant en font partie. Il y a effectivement une ambiance pif paf qui monte et pourrait avoir des dommages collatéraux.

  6. Sisyphe

    Ceux qui vont se recueillir chaque année à Jarnaque portent-ils des cravates noires ? Et Jankull, c’est dans quel département déjà ?

  7. VDPK

    Et dire que si on veut se soustraire à ce système, nous devenons des individualistes, des égoïstes privilégiant notre intérêt à l’intérêt générale.
    Le pire c’est qu’une majorité de la population acquiesce sans rien dire …
    Ce pays est foutu

    1. Aristarque

      Une majorité acquiesce parce qu’elle compte bien être une bénéficiaire nette de « l’intérêt général » compris comme la somme de leurs intérêts particuliers. Cela illustre la règle de base de l’Etat Providence de piquer à une minorité pour redistribuer à une majorité qui votera allègrement pour le maintien de cette cocagne.

      1. hussarbleu

        Maurras, que l’on relit toujours avec intérêt, disait déjà que « les impôts sont votés par les représentants de ceux qui n’en paient pas »….

  8. dan49

    L’analyse est toujours aussi succulente !!
    Il me parait utile de préciser que le coté « cravate » est celui qui parle le plus des difficultés, de la « crise », de la solidarité etc.. Mais cette population que l’on peut étendre à toute la fonction publique n’a aucune notion de ce que peut être une crise comme celle de 2008 2009 dans le secteur marchand. Les émoluments, primes et autres avantages sont très ponctuellement versés.

    En ce qui me concerne, nous avons du en 2009, pour survivre sans aucun licenciement (il faut 6 mois de formation !) nous avons du baisser nos charges et frais divers de fonctionnement de 30% et utilisant tous les moyens : rabotage des primes d’objectifs, chômage partiel, suppression des fêtes traditionnelles dans de grosses PME etc…

    Il va de soi que l’entreprise s’est redressée mais nous avons eu chaud !!
    Il n’empêche que nos retraites sont en passe d’être rabotées (j’y suis depuis juin dernier) mais on ne parle bien du secteur privé ! Aucun mot sur le secteur public qui verra toujours son calcul sur les 6 derniers mois (après la promotion traditionnelle 6 mois avant le départ bien sur !!)

    Néanmoins tout va bien et on ne parle que du mariage homo et des salles de shoot !!

    C’est étonnant !!

    1. Guillaume

      Normal, etre de la fonction publique n’est pas un travail, c’est un statut, et à ce titre le fonctionnaire ne recoit pas un salaire mais un traitement.

      Je le vois dans la génération de mes parents : ceux qui s’en tirent mieux actuellement sont les fonctionnaires : la plupart sont à la retraite ou en passe de l’etre, et n’ont pas eu à subir ni les risques de chômage ni les risques de mutation.

      Et que je n’aille pas critiquer cette situation, sinon j’ai droit à des « bin t’a qu’a manifester » ou des « bin taka passer des concours ».

  9. ANT1

    Au debut du quiquennat, il y’avait une belle cravate qui cachait quelque tache sur la chemise.
    A la fin du quiquennat, ca sera torse poil et la cravate autour du cou…

    Ces 5 ans vont etre tres longs, pour les francais, mais aussi pour les pro du scrabble qui les gouvernent

  10. Aristarque

    Dis nous H16 ?
    le mot branleur qui apparaît sur les tablettes de jeu, de dur travail, je veux dire, est réel ou un miracle de Photoshop ?

      1. vengeusemasquée

        En fait, je pense que ce n’est pas la bonne tablette. Il me semble qu’il s’agit plutôt de celle de Guedj, me trompé-je ?

    1. taisson

      Le député joueur de scrabble était le soir même complaisamment invité a la messe gaucho-bobos d’ anal+ pour expliquer que tout ça était la faute des quelques non-socialistes restants à l’assemblée qui avaient osé déposer des amendements…
      Quand on se souvient du comportement de la majorité actuelle il y à quelque temps, quand elle était dans l’opposition, c’est à mourir de rire devant tant de mauvaise fois…Non contents de détruire irrémédiablement ce qui reste de ce pays, ils donnent des leçons de « démocratie »!
      Sans espoir!! CPEF!!

      1. channy

        Ah cela fait plaisir de voir que Raymond barre et ses siestes légendaires à l’assemblée nationale ont suscités autant de vocations parmi nos députés actuels.

  11. JF

    Eh bien H16, voilà un sujet qui nous réuni !!! Ce qui n’est pas toujours le cas du lynchage sauvage de toutes idées écolo-new-age-Gaia-compatibles…ce qui ne veut pas dire que je les soutiens toutes loin de la ! Enfin bref, ne nous égarons pas dans des sujets qui fâchent et revenons à notre cher François Mollande: au lieu de faire les économies nécessaires dans les dépenses superflues d’un état au fonctionnement déficitaire, nous avons droit à une génération spontanée de taxes en tout genre, qui plus est régies par des usines à gaz (peut-être est-ce pour lutter contre la désindustrialisation ?) censées combler ledit déficit…On est pas sorti de l’auberge…

  12. Pandora

    Mais non, le gouvernement est actif pour résorber la crise !

    Le Ministre du viagra a instauré le crédit compétitivité-emploi pour toutes les entreprises : c’est pour les aider.
    Enfin…
    Le syndicat des experts comptables dénonçait une recrudescence des contrôles des impôts auprès des entreprises qui avaient demandé cet impôt… un mesure mise en place pour mieux nous contrôler, non ?
    Il dénonçait aussi le délai de mise en recouvrement : 3 ans.
    Bref, une véritable arnaque !

    1. Deres

      C’est le danger classique de ce type de versement ou de niche fiscale. Tout cela se fait sur simple déclaration de l’entreprise avec contrôle à posteriori. L’avantage d’une année peut donc être payé au prix fort par un redressement fiscal avec les pénalités associés les années suivantes. Le grand classique est l’exemption de certaines taxes pour création d’entreprise remise en cause 3 ans après en prétendant que c’était une reprise cachée.

  13. Deres

    Au sujet des salles de shoot, un des arguments intéressant qui apparaît est la contradiction entre autoriser des salles de shoot et interdire des maisons closes. Pourtant, dans les 2 cas, les arguments sont exactement les mêmes, soit la protection des individus faibles et des raisons de santé publique … Toutes les contradictions socialistes dans leur splendeur …

    1. Deres

      Et à quand des salles de suicide assisté ?

      En effet, pour des raisons de santé publique, il ne faut plus laisser les gens se suicider n’importe comment :
      – Ils se ratent souvent, ce qui entraîne des frais médicaux importants en attendant leur réussite
      – ils gâchent de bons médicaments remboursés ce qui creuse le trou de la sécu
      – ils retardent les trains et traumatisent les pauvres conducteurs RATP ce qui coûte cher en retraite à 50 ans, en arrêt de travail et en retard des passagers (bon ça le gouvernement s’en fout mais bon)
      – ils font des explosions de gaz qui libère du méchant CO2 et troue la couche d’ozone ou je ne sais quoi (et font accessoirement des trous dans els immeubles mais bon ce n’est pas grave car ils sont privés et que cela permettra de les réparer conformément à la RT2012 super-écolo).

    2. Aristarque

      Surtout qu’un socialiste notoire et fortuné indiquait il y a peu qu’entre louer ses bras et louer son ventre, il n’y avait guère de différence…

      1. Deres

        Donc louer le ventre pour 9 mois et les organes connexes pour une demi-heure …
        On voit bien que ce genre de raisonnement tordu mêne à n’importe quoi …

    3. La Coupe Est Pleine

      Gilbert COLLARD (l’avocat du FN) propose d’aller plus loin : « il faut ouvrir des salles de viol, de crime et de vol ! »

      Je trouve ça excellent !

  14. simple citoyen

    Depuis quelques jours circulent des infos sur la monté d’un risque de troubles sociaux, notamment la divulgation du contenu d’une note destinée aux directeurs départementaux de la sécurité publique. Ce qui est plus étonnant c’est la façon dont Manuel Vals semble vouloir en faire une partie de sa com du moment. A se demander s’il ne cherche pas à faire monter la pression… bizarre. On a connu les socialistes nettement moins proactif vis à vis d’autres monté de violence potentielle.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/04/97001-20130204FILWWW00581-radicalisation-les-entreprises-surveillees.php
    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-gouvernement-s-inquiete-des-risques-d-explosion-sociale_371380.html
    http://www.latribune.fr/depeches/reuters/manuel-valls-lance-un-avertissement-aux-ouvriers-en-colere.html

    1. Aristarque

      N’oubliez pas que Valls a pour mentor Clémenceau qui n’hésitait à faire taper dans les manifestants pour rétablir l’ordre…
      Il est en train de se placer comme un incontournable ministre de l’intérieur promis aux plus hautes fonctions…

      1. Peste et coryza

        Les ténors de l’UMP et du PS ont plusieurs choses en commun, notamment leur haine des gueux…
        http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/hollande-strasbourg-qui-nous-menace-c-d-fiance-des-peuples-343126
        Que ces cochons payeurs de con-tribables donnent leur avis ? Morbleu !

        Aux USA, c’est encore pire…
        http://info.publicintelligence.net/CTC-ViolentFarRight.pdf
        Lisez ça. Vous le sentez, le doux parfum d’URSS ?
        Je rappelle que ce pays est sous simili loi martiale (NDAA act, extension du controversé Patriot act).
        Bref, les militaires US ont les mains libres pour faire disparaitre indéfiniment qui ils veulent, où ils veulent, sans avoir à rendre de comptes à la justice. A grands coups de predator…
        Pour l’instant, ils tapent sur les djihadistes, mais ce rapport cible une opposition beaucoup plus large, y compris le gus de la garde nationale et les anti impôts.

      2. Tea Party

        Aristarque, vous être bien trop avisé, pour ne plus juger un homme politique sur ses paroles qui n’engagent que ceux qui y croient, mais sur ces actes, bien pâlichons pour le moment.

        Il va faire quoi Valls musette avec son sabre en bois, une fois que la police aura fait son travail, avec sa copine gauchiste et indépendantiste Taubira qui ne mettra même pas en prison les coupables ? en rappelant que toutes les forces de l’ordre (défense de rire) agissent toujours sous les directives du ministère de la justice ?

        Faut-il rappeler que Valls est socialiste ? J’ai bien peur, qu’il tire la sonnette d’alarme car il a des informations surement alarmistes que nous n’avons pas, mais il ne peut rien faire, sinon du vent, uniquement pour protéger éventuellement son image.

        Un vrai ministre de l’intérieur, surtout en ces temps troublés ne peut en aucune manière être de gauche, surtout, qu’il n’est qu’un ministre.

        1. Peste et coryza

          Vous confondez l’électorat socialiste et les actifs français.

          L’électorat de nos dirigeants UMP et PS, c’est :
          – les kleptos riches et les vieux pour l’UMP
          – les miséreux qu’ils fabriquent à la chaine
          – les wesh.
          – les ponctionnaires.
          – les vieux.

          Le reste ?
          Des cochons payeurs racistes, abrutis et radins, incapables de comprendre tout ce que la kleptocratie fait de bien pour eux…

          Les socialistes ont montré leur haine de la France et des français, surtout ceux du privé.
          – Le Drian a montré sa haine des militaires « aux mains sales » (sic)
          – Flamby a montré sa haine de la France et sa grande confiance dans une de ses institutions : l’armée… Il a fait même enlever le drapeau du site de l’Élysée.
          – Valls est un espagnol. Taubira une indépendantiste. Du flot une escrologiste de la pire espèce…

          Les wesh sont des électeurs socialistes, et une force physique : aucune chance que Valls les répriment. Par contre, les travailleurs futur ou déjà chômeurs, eux n’en sont pas, et ils sont seuls…

          Autre point de réflexion : la violence physique étatique est de plus en plus mal perçue. Peut être que l’impunité des wesh consiste en un transfert planifié par l’état de la violence étatique visible à une violence de bandits…

        2. Aristarque

          J’aurais dû mettre un smiley de connivence.
          Valls fait du vent médiatique pour réunir un consensus sur ses capacités apparentes de premier flic de France, gardien des valeurs de la République…
          Au delà, peu lui chaud de ce que sa « copine » Taubira peut bricoler, perdue dans ses chimères… L’essentiel étant que Lui apparaisse comme incontournable, crédible dans le rôle de futur monarque sans être effarouchant pour l’électorat UMP socialiste de droite.
          C’est qu’il en a des projets le petit Manuel…

      3. Higgins

        Sauf accident, c’est lui qui héritera du trône. N’oublions pas qu’il est un frère fort bien placé et qu’il est soutenu par les loges (au passage, lisez Grandoria de Dominique Raymond Poirier: http://www.tupeuxcourir.com/anti-utopies-dystopies/dominique-raymond-poirier-grandoria/).
        Sinon, malheureux symbole de la France qui pleure; ma coiffeuse (immense salon avec une employée!!!) a été contrainte de fermer son salon deux heures (elle croule littéralement sous l’argent) pour recevoir la Médecine du travail (oui, je sais, c’est un oxymore amis il y a vraiment des gens payer à ne rien foutre) afin de s’entendre dire qu’il lui fallait faire l’inventaire des produits chimiques contenus dans ses shampoings et autres laques et que son employée ne devait en aucun cas nettoyer la vitrine puisque son emploi n’était pas prévu pour cela!!! Je passe sur le contrôle obligatoire (ouverture et fermeture de la porte uniquement) de l’armoire électrique à 200 euros les cinq minutes!!! Ce pays est vraiment foutu.

      4. hussarbleu

        Bah! il y a une vieille tradition de la gauche briseuse de grève, bien avant Jules Moch, et Valls, peut-être : c’est la République radicale qui fit tirer l’armée sur les grévistes de Fourmies en 1891 (9 morts, je crois, quasiment des enfants…) et Clemenceau ne se contenta pas de coups de pèlerine (Vigneux 1908, les gendarmes tirent : 2 morts et 10 blessés)…

        la « République » gouverne mal, mais se défend bien….

    1. Aristarque

      Ce cher (onéreux) Delanoë va devoir augmenter ses impôts locaux, lui qui avait tout misé sur l’immobilier cher pour avoir des droits de mutation en conséquence…

    1. eheime

      Mais oui, bien sur qu’il est sauvable. Ce pays a survecu à la terreur qui l’a ruiné, à Napoléon qui l’a saigné (au sens propre), aux invasions allemandes qui aurait pu le faire disparaitre. Dans chacun de ces evenements la France sera allé « jusqu’au bout de la logique » en attendant le dernier moment pour réagir trop tard et prendre la claque en pleine figure. On ne sait pas anticiper. On prefere tout casser pour tout reconstruire plutot que d’évoluer doucement. C’est la France.

    2. Sansintérêt

      Avec Marine dans le rôle de Thatcher…
      Sinon, Charles Beigbeder projette de se lancer en politique (j’ignore à quel niveau). Je le trouve trop doux pour cela, même si j’apprécie ce trait chez lui.

      1. Porfirio

        Beigbeder se balade déjà à L’UMP et a une étiquette éco-libérale de ce que j’ai cru comprendre. Accessoirement il a perdu aux législatives face à Mazetier (aka Mme P’titEkol).
        Je sais pas trop ce qu’il a dans le ventre, mais de ses interventions medias du temps du Medef (autre horreur), il est définitivement cramé aux yeux du grand public sociolisé.

    3. Tea Party

      Vous parlez du même pays  » sauvable » qui a attendu que les américains débarquent pour ‘’ résister’’ ?

      Ce pays, qui a élu depuis la Cinquième République, des présidents à gauche, ou à la fausse droite ?

      Ce pays, où tout le monde est prêt à faire des efforts à condition que ce soit les autres qui les fassent, mais surtout pas les concernés ?

      Ce pays qui fête dans les flonflons, le 14 juillet sans vouloir s’apercevoir, qu’il a remplacé le clergé, les nobles, suceurs de leur sang, par des myriades de fonctionnaires, d’hommes politiques, de comités Théodule, d’associations, tout aussi inutiles et couteux pour eux ?

      Ce pays, où les hebdomadaires qui font les meilleurs tirages, sont les torches culs, qui pour être bien informé de la situation économique et politique, vous disent qui baise avec qui ?

      Ce pays, où les émissions télés, les plus abêtissantes et idiotes font des plus grands cartons à l’Audimat ?

      Ce pays où les rares fois que j’y mets les pieds, j’aperçois sur les trottoirs, dans les lieux publics, des gens baisant la tête, s’écartant pour que la racaille passe, en priant pour que les ennuis arrivent aux autres, mais pas à eux ?

      Ce pays, qui à voté pour un mou total sans aucun charisme, de gauche pour faire bon poids, en ces temps où il aurait fallu quelqu’un à poigne ?

      Ce pays, où ils y a tellement de privilèges, de corporatisme, de niches fiscales, de passe droits, de droits sans devoir, qu’ils ne sont pas assez idiots pour scier la branche sur laquelle ils sont confortablement installés, en bullant ?

    4. La Coupe Est Pleine

      Si Nicolas S. était qualifié de Louis XIV. Faut pas oublier qui lui a succédé …. Louis XVI.

      Ça sent mauvais pour Hollande !

      1. Sansintérêt

        C’est le col de la chemise qui a élu la cravate, la partie de la chemise à qui elle profite encore un peu. Quand l’argent manquera vraiment, ce sera la plus froissée.

    1. Vodkaman

      au moins, on se consolera en se disant qu’au moment de clamser parce que la cravate est trop serrée, nous aurons tous le kiki tout dur et ressentirons un formidable orgasme.

  15. Stéphane

    Une fois n’est pas coutume, je vais me faire le défenseur du joueur de scrabble, ou au moins l’avocat du diable.

    Depuis que les partis politiques ont la mainmise sur la démocratie, la notion de « débat public » dans une assemblée est à peu près vide de sens: il n’y a aucun parlementaire à convaincre. Les fronts sont tracés et le resteront jusqu’à la législature suivante ; si quelques sujets « techniques » peuvent donner lieu à un certain aléa lors des réunions de groupes (les « sous-assemblées » organisées par chaque représentation politique avant le plénum) les décisions sont de toutes façons prises à ce moment. Lors de la grande réunion de l’assemblée il n’y a aucun suspense, même si c’est parfois ce que tentent de faire croire les journalistes.

    Les « débats » de l’assemblée sont une taxidermie de démocratie, où des politiciens en mal de reconnaissance viennent s’invectiver pour la galerie devant le public captif de leurs camarades élus et de rares spectateurs de passage.

    Quand on a compris cela, on comprend aussi que siéger en assemblée revient à subir d’interminable attente de « débat » avant le vote – parfois ponctuées des bons mots d’un collègue, parfois rendue irritante par les critiques d’un adversaire, parfois longue, souvent vaine.

    Le travail de commission – alors qu’il se fait en coulisses, ironiquement – est beaucoup plus important et permet réellement d’influer sur un projet de loi. C’est là que réside le vrai « travail » d’un député.

    Mais honnêtement, à quoi sert d’écouter pérorer des heures de beaux parleurs au perchoir lorsque vous savez comment vous allez voter, comment vous savez tous comment vous allez voter? Mais on parle quand même, pour que les petits scribes arrêtent les belles paroles sur le papier et les archivent scrupuleusement pour les générations futures, à moins qu’on n’ait la chance d’être vu pendant quelques secondes de séquence caméra au journal du soir…

    Le type qui est venu jouer au scrabble est peut-être minable mais il s’ennuie juste, et a plus de mérite que celui qui ne s’est même pas déplacé. Parce que ne pas être là au moment du vote, là, c’est carrément la honte.

    Maintenant, la notion de salaire pour ce « travail » est un tout autre sujet. Etre parlementaire en France revient à être largement surpayé, on est d’accord. Mais cela ne doit rien enlever à l’ennui profond (et à l’inutilité relative) que représente une session parlementaire plénière.

    1. hussarbleu

      Une petite recherche m’apprend que ce bon garçon est un ancien directeur d’organisme HLM, mis en place par notre Redresseur Productif dans son féal département bourguignon.

      Il est reparti précipitamment comme indiqué, pour aller voir ce qui se passe dans une PME de 500 employés de sa circonscription, PME qui est en dépôt de bilan depuis cette semaine…

      Cette PME fabrique des huisseries PVC et son principal client, ce sont les organismes HLM… le branleur ouroboros…. tiens, un mot qui pourrait faire fort au scrabble…

  16. Charentais libéral

    Dans les formations de commercial de politech et autres, on apprenait pour ne pas être intimidé par le client, a le voir nu avec une cravate autour du cou, et assis sur le trône… Comme quoi la cravate peut-être utile même psychologiquement !

  17. Geoffrey – blog mode BonneGueule

    Comme d’hab, article au poil Monsieur H 🙂

    Je profite de la métaphore de la cravate pour vous faire découvrir mon blog sur la mode masculine. Ça n’a pas grand chose à faire ici mais qui sait, mon site vous intéressera peut-être.

    A bientôt,
    Geoffrey

  18. Sylvain JUTTEAU

    Marine dans le rôle de Thatcher. ……?

    Extrait du programme du FN:

    « L’Etat stratège doit définir une politique d’aménagement du territoire favorisant les programmes immobiliers neufs dans les zones aujourd’hui désertées, rurales en particulier. Pour y parvenir, les services déconcentrés de l’Etat doivent détenir une capacité accrue de contrôle et d’orientation des décisions prises par les communes dans le cadre des constructions de logements. »

    Allez donc voir sur leur site. Tous les sujets sont truffés de délires interventionnistes. C’est le grand rêve d’un Etat à la tête d’une économie administrée…. Un observateur attentif aura pu remarquer que Marine a recomposé l’équation gagnante nationalisme + socialisme, tandis que son père ferraillait en premier lieu pour défendre l’artisan et l’entrepreneur écrasés par les prélèvements obligatoires.

  19. Lebuchard courroucé

    ohhh… « branleur » sur l’écran… ils le font exprès, c’est à peine croyable !!!
    il s’est parfaitement décrit sur sa tablette ce crétin prétentieux de Thévenoud qui, au lieu d’être désolé de donner une piètre image du rôle d’un député, se vante de son score au scrabble (son collègue Guedj qui considère qu’un débat démocratique, au cours duquel chacun exprime ses idées, est une mascarade en dit long sur leur réelle conception de la République !!… sans parler de son immonde tronche de bobo écolo que l’on a envie de baffer !!) et, en plus, n’hésite pas à avouer son manque totale de personnalité puisqu’il faut suivre comme un mouton ce que font les autres (la perfide Albion) en matière de dégénérescence civilisationnelle sachant qu’il ne s’agit que d’un perfide calcul électoraliste de la part de ce bandit de Cameron.
    La fin de son intervention sur les pulls de Mariton en dit long sur son niveau d’amuseur publique et sur la considération qu’il peut avoir du lieu où il se trouve !!! (http://www.dailymotion.com/video/xxauvu_les-couleurs-arc-en-ciel-des-pulls-de-mariton-en-debat_news#.URe86qUhKGc)

    en tous les cas, ceci montre bien tout l’intérêt qu’ils montrent à honorer leur fonction que ce soit en jouant comme d’immatures ado lors d’une séance parlementaire, que ce soit en se roulant une vulgaire pelle en étant persuadés qu’ils s’agit d’un geste fondamentalement solidaire (http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/bourges-et-environ/2013/01/28/baiser-du-depute-yann-galut-grotesque-et-mediocre-selon-louis-cosyns-1422518.html), que ce soit en effectuant des pseudo-mariages tout en portant une écharpe tricolore comme a pu le faire l’indigne Perrin-Gilbert (http://lyon.actu.fr/actualite/faux-mariage-gay-lyon-sciences-po-42745) ou comme ce gros imbécile de député anglais qui n’a aucun style mais qui a un mauvais goût certain (http://fluctuat.premiere.fr/Societe/News-Videos/La-cravate-musicale-d-un-depute-se-declenche-en-pleine-intervention-3239262)…

    et après, ils s’étonnent que les jeunes ne respectent pas la hiérarchie, les fonctions des employés de l’état ??!!!… ces dégénérés aux Q.I. de mollusques en sont entièrement responsables !

  20. blh

    Quand une ministre annonce fièrement que, de toutes façons, telle loi sera votée, il est évident que la présence au sein de l’hémicycle de nos chers députés soit réduite à la portion congrue; il suffit de deux ou trois qui vote pour les autres et le tour est joué.
    Monk voulait bombarder cette docte assemblée. Dommage que Maurras lui avait décliné cette offre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.