Quelques mots sur le contrôle des armes à feu

Tiens, avant de partir en week-end, je voulais vous proposer deux petites vidéos sur les armes à feu, ainsi que deux petites images qui résument assez bien l’état du débat, un peu partout dans les sociales-démocraties et aux États-Unis en particulier.

Pour la première vidéo, on retrouve Joe Bidden, l’actuel vice-président américain, qui admet sans hésiter que, finalement, l’interdiction ou le renforcement de la législation sur les armes à feu ne changeront rien au problème des tueries de masse que la nation connaît actuellement.

Il n’a pas tort : les armes ont été très longtemps en circulation libre, tant aux États-Unis qu’en Europe (la France a commencé à restreindre l’accès aux armes à feu seulement au début du 20ème siècle), et l’apparition des massacres tels qu’on les a observés ces dernières décennies tient certainement bien plus à la sur-médication de certaines personnes qu’à la plus ou moins grande circulation des armes à feu.

guns make us less safeDu reste, on est toujours surpris de voir que les ardents défenseurs d’un contrôle aussi strict que possible des armes sont souvent les premiers à bénéficier d’une protection rapprochée (armée, elle aussi). On ne s’étonnera pas de savoir que les policiers et les gendarmes, lorsqu’on leur demande leur avis, estiment que des citoyens respectueux de la loi, correctement armés et entraînés et pouvant faire usage de leurs armes chez eux pour se défendre résoudraient selon eux bien des problèmes de cambriolages…

La seconde vidéo montre quant à elle ce qu’il est maintenant possible de faire en matière de gestion des armes en circulation, notamment lorsqu’on s’en sert. La société présentée dans ce petit clip, SST, propose un ensemble de logiciels et d’appareils de mesure qui permettent de repérer la localisation précise d’un ou de plusieurs coups de feu et d’immédiatement prévenir la police pour qu’elle puisse se rendre sur place au plus vite. La précision atteinte par Shotspotter, la solution proposée, est de l’ordre du mètre.

Cette initiative privée montre finalement assez bien et en quelques minutes de vidéo qu’une société peut très bien abandonner une partie de sa liberté pour une petite parcelle de sécurité : si une telle technologie semble réellement bénéfique pour un contrôle a posteriori d’une population potentiellement armée, on distingue assez nettement ses détournements possibles pour transformer la société en petite prison surveillée…

gun control

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires72

  1. Marc Aurèle

    @H16
    La photo avec Obama entourés de « guns » et déclamant que les armes à feu rendent le pays dangereux, est excellente et résume en une image l’hypocrisie, moteur intellectuel de ce président.

    La question si souvent soulevée dans vos colonnes est bien celle du « faites ce que je vous dis et pas ce que je fais »: l’hypocrisie de la gauche en Europe comme aux US a atteint un tel sommet qu’elle en est devenue, de manière inattendue, totalement acceptable pour une grande partie de la population. Nous ne sommes semble-t-il plus très nombreux à regretter cette époque où le mot honnêteté avait encore une sens, et où le chef de l’Etat devait donner l’exemple.

    La seule raison pour laquelle, ni en France ni aux USA, ces présidents qu’on jurerait représentants de l’Internationale Socialiste, n’osent aller chez les particuliers saisir leurs armes, c’est simplement par la peur du nombre (des millions en France et des dizaines de millions aux USA) et celle de la réaction possible d’une petite quantité d’entre eux. L’histoire montre comment quelques milliers de chevelus hirsutes ont suffi à faire fuir De Gaulle et qu’aux USA un assassin peut toujours atteindre un Président (Kennedy et tous les autres).

    Quand même marrant de voir que c’est là en quelque sorte la preuve que des citoyens honnêtes mais armés peuvent aussi prévenir le dévoiement d’un Etat. Finalement ce 2nd amendement de la constitution US leur sert bien à quelque chose!

  2. Tea Party

    En plus nos amis les bêtes, pardon les socialauds, aidés par tous les journalistes serviles, tronquent mensongèrement le débat, s’il devait y avoir une restriction quelconque aux USA, se ne serait que sur les armes lourdes de guerre, avec gros chargeurs, rien d’autre.

    Aucun média ne dit la vérité, le fameux deuxième amendement, stipule que les citoyens doivent être armés pour lutter contre un éventuel régime non démocratique.  »les tyrans éliminaient la résistance en retirant les armes au peuple et en rendant illégal le fait d’en conserver afin de supprimer les opposants politiques  ». Même Wikipédia pas franchement à droite, le dit !!

    Vous pensez bien que cela fait  »flipper » nos communistes antidémocratiques et liberticides du gouvernement.

    Désarmons tout le monde, comme cela pas de problème, les honnêtes citoyens dont ils se moquent pourront se faire flinguer tranquillement par leurs petits protégés, truands divers et variés, qui eux auront toujours de toute façon sur eux leurs outils de travail.

    Inutile aussi de leur rappeler de Anders Breivik a pu tranquillement faire une bombe, se surarmer dans une pays socialo, à la réglementation draconienne sur le port d’armes.

    Une pensée émue, à mon idole Sarah Palin, après la première élection d’Obama qui avait fait une affiche électorale, avec sur ses genoux parfaits, un magnifique Remington avec lunette de visée, où en plus on voyait bien le galbe idéal de ses belles jambes, mais je m’égare…. Le slogan, un peu et volontairement alambiqué, pouvait se traduire par  »Il faut éliminer les bêtes nuisibles. » mais elle fit plus direct !!comme  » Ne reculez pas, rechargez ».

    Et après on ose critiquer le Tea Party ou les USA ?

    1. PhD

      « les honnêtes citoyens dont ils se moquent pourront se faire flinguer tranquillement par leurs petits protégés, truands divers et variés »
      Mais ce sont des socialement proches comme disait le regretté Soljenitsyne, selon l’idéologie de la vermine rose et verte au pouvoir.
      Ce sont eux qui seront les petits chefs dans la prison où vos idées anti-sociales vous enverront

    2. simple citoyen

      Non, c’est un effet d’annonce, et ce qu’Obama veut proposer et laisse Feinstein faire à sa place est beaucoup plus limitatif. Par ailleurs les états peuvent passer des lois plus restrictives que l’état fédéral.
      Enfin, le but est avant tout de faire tomber le 2ème amendement. Obama veut passer le traité de l’ONU sur les « petites armes », en partie pour faire tomber cet amendement et à terme la constitution.
      C’est d’ailleurs assez intéressant de voir que sur de très nombreux sujets, il y a une tentative d’alignement des institutions et des lois entre l’Europe et les US. Les soit-disant complotistes y voient l’expression de ceux qui veulent la mise en place d’un ordre mondial, celui-ci passant par une union transatlantique. Je crois aussi que c’est le cas concernant ce dernier point. Quand l’écrivais il y a plusieurs années qu’on allait nous imposer pour 2015 une marché unique transatlantique, on me prenait pour un fou. Aujourd’hui, cela commence à faire l’objet de publications officielles. Merkel est allé au Canada en Août dernier signer les prémices de ce traité avec ce pays. Les discussions commencent à être officielles entre l’UE et l’administration américaine également. Il suffit pour s’ne convaincre de lire le texte des félicitations des instances européennes pour la réélection d’Obama (en fin de post). C’est à mon avis la raison du soutien d’Obama à la construction européenne actuelle, mais aussi celle de sa volonté de défaire la constitution américaine qui gêne une intégration plus forte, car elle laisse un pouvoir trop fort entre les mains des états et des citoyens. Elle est « the law of the land ».
      http://europolitics.eis-vt-prod-web01.cyberadm.net/externa-policies/eu-leaders-congratulate-obama-urge-transatlantic-single-market-art344795-44.html

  3. prunelle

    Bonjour, dans un tout autre registre , vous avez eu vent du directeur de cabinet de votre copine orélifilipèti qui est tombé raide mort le nez dans son assiette de lasagnes à Venise si je ne m’abuse, à l’âge de 44 ans et…avec un petit sachet de poudre blanche dans sa poche qui n’était pas de la levure Alsacienne…
    Oh là là ce qu’ils sont forts les socialos pour nous faire rire quand ils sont à l’étranger : DSK (K pour Kamasutra), le sémillant dirlo de Sciences Po et maintenant celui-ci, à quand le prochain? Attali violenté par un chameau dans le désert?

    1. channy

      prunelle vous confondez tout, on ne mange pas les lasagnes avec de la levure, mais avec du parmiggiano, si ce monsieur aime avoir toujours son petit sachet de parmesan sur lui en allant au restaurant c est son droit non?
      D’ailleurs d’après ce que vous dites les lasagnes étaient super bonne, à en mourir même !

  4. Lord Jordan C. Black-Mohr

    Juste une petite phrase tirée d’une vidéo: « Guns control is not about guns. It’s about control. » Je pense qu’elle résume bien le tout.
    Sinon, il est vrai qu’en France et plus généralement en Europe, suite au pathos généralisé issu de la seconde guerre mondiale, l’accès aux armes à feu est devenu très complexe et de plus en plus réglementé. Seulement voilà, ce sont les détenteurs légaux d’armes à feu (tireurs sportifs -dont je fais partie-, collectionneurs), à qui il est (très) régulièrement demandé de prouver leur innocence de la plus infime contravention, qui sont pointés du doigt chaque fois qu’un quidam se fait trouer et qu’un journalouille de mes cistes laisse trainer sa caméra, son appareil photo ou tout autre prolongement électro-portatif de son anatomie dans le coin. Occultant bien entendu ainsi le vrai problème de la prolifération des réseaux de trafic dans les zones de non droit, peuplées de joyeux « jeunes » à l’esprit foutrement créatif et autres « chances pour la France »! Normal, normaux, bicyclette, vélo!

      1. Lord Jordan C. Black-Mohr

        Arf je comptais pas le dévooiler, mais voilà, hein, maintenant je suis obligé de le dire: je me trimbale avec une arme de destruction massive quui ne me quitte jamais!… Pas forcément aussi chargée que celle d’un certain Dominique S.K. ! Hum je plaisante, bien sûr!

  5. Tea Party

    @ Lord Jordan C. Black-Mohr : effectivement ce n’est pas triste d’aimer les armes en France, où se qu’il en reste ! On est beaucoup plus libre ailleurs !

    Beaucoup de posteurs l’on dit sur des précédents sujets, la légitime défense est déjà tronquée, pour qu’elle soit acceptée par la justice, il faut faire la preuve formelle que la défense était proportionnelle à l’attaque, et que l’agresseur avait une réelle intention de tuer. Donc, il faut être trucidé, pour prouver que l’on avait le droit de tuer, avant son assassin.

    D’ailleurs même les forces de l’ordre (défense de rire) n’y on pas droit, mais eux, n’ont cas pas pour leur immense majorité adhérer à des syndicats à gauche toute, ou identique, a la droite molle et flasque .  »Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. » disait Bossuet.

    Tiens à propos, , j’ai vu sur un site qu’un français ne manquant pas d’humour avait fait une pancarte :  » Dieu existe t-il ? Mes deux molosses, si vous entrez illégalement dans la propriété vous donneront une réponse immédiate ».

    Les gendarmes, autres personnages à l’humour proverbial et décapant ! sont venus lui demandez de la retirer !! bien sur avertit par un voisin compatissant.

    C’est à dire, que l’on n’a même pas le droit de dire que l’on peut éventuellement, se défendre! et certains croient que Valls va chambouler l’ordre des choses, sans ne rien changer à son dogme, encore moins à celui de Taubira ?

    Dans le même ordre d’idée, combien de reportages ? ignobles et partisans, mais récurrents, sur ces  » vieux malades  » de la sécurité, qui achètent surtout aux USA, en lotissement ultra surveillé ! Ce sont eux les cons !! mais laissez vous tuer, voler, violenter que diable ! où est le problème ? les agresseurs sont discriminés, ils ont eut une enfance difficile, vous faites des amalgames …. vous êtes obtus quand même ! peut être aussi un peu fachos et nazis sur les bords ?

    1. Aristarque

      Des lotissements « blindés », cela existe aussi en France! Demandez donc à Méremptoire quand elle réside chez son nouveau futur ancien ex mari (sa situation matrimoniale actuelle fluctue selon les interviewes), si vous pouvez, comme cela en passant parce que vous avez vu de la lumière, aller toquer à la porte pour lui claquer la bise…

      1. Tea Party

        Je reconnais que j’ai perdu un peu pied avec la Fraônce, je ne suis plus in.
        Quant à claquer une bise à certaine, faisons simple, restons classique, dotant que c’est réellement une tête à claques. Je ne la fais la bise pas à n’importe qui et surtout à n’importe quoi.

  6. JS

    Lors des manifs un peu violentes d’occupy wall street et consort fin 2012 une video m’avait bien fait rigoler: en Arizona ils ont ce qu’ils appellent « l’open carry », cad qu’ils ont le droit de porter des armes de guerre dans la rue.

    Donc les gars manifestaient avec des M16 en bandoulière…et les forces de l’ordre qui mettaient joyeusement sur la tronche des manifestants à New York notamment…se tenaient à une distance plus que respectable des manifestants armés de M16..

    1. PAF

      ah oui mais justement, les manifestants de gauche, desarmes comme des petits poulets tous nus, sont autrement plus agressifs et disrespectueux, tout autant qu’ils sont revoltes contre le gouvernemaman qu’ils adorent, et qui les opprime.
      Normal qu’il faille taper dessus.

  7. Soues

    H16, je vous lis depuis un moment (au passage merci pour tout) mais une question me travaille, sur ce sujet en particulier.

    S’il fallait choisir : êtes-vous d’abord libéral pour des raisons de moyens à employer ou pour des raisons de fins à atteindre ?

    Imaginons – je ne vous provoque pas, c’est une hypothèse – qu’une augmentation des armes à feu en circulation, dans une société où elles seraient librement vendues, entraînait systématiquement une augmentation du nombre de meurtres. Quelle position adopteriez-vous ?

    – La liberté individuelle de posséder une arme prime sur l’effet collectif. On ne peut pas limiter une liberté qui ne viole pas les droits naturels d’autrui au profit d’une amélioration de la sécurité (éviter x morts par an).

    – S’il est certain que cette liberté individuelle est à l’origine d’un surcroît de violence, il faut la limiter. Il faut ensuite discuter sur les degrés de limitation pour concilier liberté et sécurité.

    Merci.

    1. La liberté, si elle est accompagnée de la responsabilité, prime. Des gens libres vont plus loin, aident plus ceux qui en ont besoin, et sont plus heureux. Les animaux d’un zoo sont parfaitement en sécurité et tout leur est fourni. Beaucoup meurent neurasthéniques, et tous sont juste bien plus cons que dans leur milieu naturel.

      (Et l’hypothèse « augmentation des armes à feu en circulation » a déjà été testé, plusieurs fois, dans plusieurs pays du monde, et n’a pas entraîné une augmentation du nombre de meurtre.)

      1. Tea Party

         » La liberté, si elle est accompagnée de la responsabilité, prime  ». C’est exactement cela. Ou, l’on est le boss, ou on ne l’est pas ! plus fayot, on meurt, de mort violente, par arme à feu bien sur.

        Soues tronque le débat à la base, une arme n’est qu’un tas de ferraille usiné, non dangereux. C’est celui qui l’a en mains qui est dangereux, responsable ou pas. Comme ils ne peuvent pas supprimer la connerie, l’irresponsabilité, la gauche n’y survivrait pas, ils interdisent les armes pour les gens honnêtes uniquement.

        Une fois de plus, les journaleux français, font moult reportages sur les stands de tirs aux USA, en braquant ! leurs objectifs uniquement sur les plus gros bourrins, mais jamais, sur les gens normaux plus nombreux, et ils ne parlent pas des conseils sans cesse répétés, rabâchés à chaque fois, par les moniteurs, pour savoir tirer intelligemment, savoir nettoyer les armes en toute sécurité, savoir les cacher, mettre du plomb dans la cervelle de tous ! S’il est un pays où la sécurité prime avant tout !! les charognards, pardon les avocats sont aux aguets.

        Ceux qui tirent comme des malades, laissent leurs armes traîner, accessibles à leurs enfants sont de grosses tâches irrécupérables, c’est mentir que d’en faire à chaque fois un exemple contre les armes, comme le font tous nos journaleux toujours à l’affût ! pour nous vendre leurs propres idées nauséeuses.

        Les truands ne sont pas plus idiots que la moyenne, même drogués jusqu’aux cheveux, ont assez de lucidité, quand ils vous braquent, et qu’ ils soupçonnent que vous pouvez être armé, changent du tout ou tout. Je mets au défi quiconque de prouver le contraire.

        Il y a tellement de doux rêveurs, de philosophe de pacotille, d’objecteurs de conscience, d’électeurs d’Obama à dépouiller sans aucun risque !

        L’exemple est peut être idiot, mais tout le monde a rigolé, en voyant  »Crocodile Dundee » braqué avec un poignard, à N.Y, qui fit fuir son agresseur, en sortant un poignard, bien plus grand, mais c’est pareil. D’autres appellent cela de la force de dissuasion, avec du matos, bien plus dangereux.

        Autre point, que c’est facile de dire aux USA, il y a  »x » morts par armes à feu, si on faisait le ratio avec la population française, beaucoup moins nombreuse, non armée ! les chiffres seraient tout autre.

        1. parisien

          Moi je pense que la prolifération des armes est une calamité. Il démultiplie la dangerosité des malades et favorise le passage à l’acte des suicidaires. Je suis totalement contre. Déjà ce n’est pas donné à tout le monde de se servir d’une arme à feu, ensuite si on se sait pas s’en servir c’est un cadeau fait à l’agresseur qui s’en servira contre vous.

          EN REVANCHE je suis pour une réponse étatique, pour un Etat FORT qui applique la peine de mort aux meurtriers récidivistes, le travail forcé aux voleurs, la castration physique aux violeurs récidivistes ou pris en flag. Ca calme VRAIMENT. En Arabie Saoudite, pays esclavagiste où les étrangers (en général sans le sou) sont beaucoup plus nombreux que les autochtones et où les écarts de revenus sont monstrueux, il n’y a quasiment pas de meurtre. Vous pouvez vous balader dans la rue de nuit couvert de bijoux de la tête aux pieds il n’y a aucun risque. La décapitation au sabre ça calme.

          1. « Déjà ce n’est pas donné à tout le monde de se servir d’une arme à feu, ensuite si on se sait pas s’en servir c’est un cadeau fait à l’agresseur qui s’en servira contre vous. »
            Alors qu’au contraire, quand vous n’avez pas d’armes du tout, l’agresseur ne va bien sûr pas s’en servir contre vous non plus.

            Welcome To Disneyland !

        2. parisien

          h16, ne faites pas semblant de ne pas comprendre ce que je dis. Si vous menacez quelqu’un avec une arme, il faut que vous soyez capable et prêt à vous en servir et qu’elle fonctionne (gazeuse, arme à feu). C’est la première chose qu’on apprend en arts martiaux. C’est aussi ce que vous diront les policiers (en off). La dissuasion c’est bien beau mais ça ne marche pas toujours, surtout quand vous tremblez et que vous n’armez pas votre pistolet alors que l’agresseur s’avance vers vous… Il vaut mieux pour une femme hurler de toutes ses forces (en zone urbaine). C’est la meilleure méthode si on ne sait pas tirer. Demandez aux policiers ce qu’ils pensent de ce que je dis. Et ne me faites pas passer pour un bisounours 🙂 Je fais 1m87, 97kg de muscles et je porte toujours un couteau et une gazeuse sur moi. Et je sais m’en servir. 🙂

          1. Une chose est absolument certaine : si vous n’avez pas d’arme, que vous sachiez vous en servir ou non n’est d’aucune utilité. Et vos 97kg de muscles turgescents n’y pourront rien.

        3. Alex6

          Ca pose tout de meme un probleme de responsabilite et surtout de competence. Meme si on parvient a securiser ses armes chez soi parfaitement, on a strictement aucune garantie que ca soit le cas chez le voisin, ou nos enfants pourraient aller jouer par exemple.
          La reglementation qui impose d’etre un tireur pratiquant pour obtenir le droit d’avoir une arme a la maison me parait coherente car quelque part, ca limite le degre de possession d’armes par les debiles du coin.
          Et en France, surtout en ce moment, des debiles qui ne savent meme pas prendre soin d’eux-memes, c’est plutot repandu…

        4. parisien

          h16 : c’est vrai ce que vous dites et effectivement à plus de 3m les arts martiaux ne peuvent rien. Je serais dans une maison de campagne j’aurais un fusil.
          Je ne suis pas contre la possession d’armes à feu par des gens compétents (comme pour la chasse). Je sais m’en servir, ma copine a fait du tir en salle, son père aussi et a un pistolet chez lui. Cela dit, non, je n’ai pas d’arme à feu chez moi, par négligence, j’avoue et aussi parce que je suis fauché.

    2. gem

      on a pas besoin d’un arme à feu pour se défendre des truands. pour ça, un taser ou une gazeuse suffit.
      On a besoin d’une arme à feu pour rester un citoyen, qui détient le pouvoir sur le gouvernement, car sans arme à feu on est juste un contribuable

  8. fab

    C’est l’un des sujets sur lequel j’ai du mal a vous rejoindre. Autant je n’irai jamais faire la morale aux Américains sur leur vision des armes, comme tout bon européen socialiste le ferait, et je comprends le fondement du second amendement, autant je ne suis pas sur que le port d’arme autorisé soit une bonne chose.
    L’exemple de la photo d’Obama me ferait penser que si tout le monde avait une arme a feu, les agents de sécurité auraient alors eu des mitrailleuses, puis si tout le monde avait des mitrailleuses, ils seraient en tank, etc, etc… C’est un peu un cercle vicieux.

    Un jour je me suis fait cassé la gueule par un automobiliste idiot qui n’avait pas apprecié que je lui dise « Ta gueule » après qu’il m’ait klaxonné (il faut dire que j’avais calé pour éviter une voiture qui avait pris un rond-point en sens inverse, j’avais osé lui faire perdre 5 secondes de sa vie de con). Je me demande ce qui aurait pu se passer si ce type avait eu un flingue. Et la vous me diriez que moi aussi, j’aurais eu un flingue, oui mais ce délinquant notoire aurait alors eu une arme automatique, etc, etc… (finalité de l’histoire: la police retrouve facilement l’individu grâce a la plaque, il semblait ne pas être a son premier coup d’essai non plus, mais la justice n’a pas donné suite – soit disant qu’ils ne l’avaient pas retrouvé, contredisant les dires de l’agent ayant reçu ma plainte – vive la justice française, mais passons)

    Peut-être que les français sont aussi très immatures (à cause de l’État Maman?) pour avoir des armes, contrairement aux Suisses. En tout cas, j’ai envie de garder mon droit de réponse envers les abrutis sans avoir peur de perdre la vie.

    1. Franz

      Je suis sûr que dans le cas de « l’accident » automobile, si le gus avait eu un flingue tout se serait passé dans le calme et la pondération. De sa part, bien sûr. L’effet d’une arme sur celui qui la porte (sauf débile profond) est plutôt « calmant » que pousse au crime.
      Prenez une arme en main, manipulez là, tirez avec, regardez les dégâts. Et ensuite portez-là dans la rue. Le poids est très lourd. Celui de l’engin, bien sûr, mais surtout de la responsabilité. Vous avez des vies en main, et c’est sensible. Pas comme avec un petit couteau ou même une bagnole. On tue plus facilement avec ces derniers trucs parce qu’ils ne sont pas « prévus pour ». C’est le premier truc que vous découvririez en parlant avec des américains ayant le permis de concealed carry: armés, on est plus attentif, calme, maître de la situation, parce que le poids de la responsabilité est là, présent à chaque seconde.

      1. fab

        Désolé d’avoir une vision très pessimiste de la « racaille » des banlieues, mais votre vision de l’utilisation d’une arme ne concerne que vous, moi et j’espère une majorité d’individus, mais pas ceux-là. Même si j’étais armé, je crois que je n’aurais le courage de presser la détente qu’au dernier instant, au moment ou je ne vois plus d’autre échappatoire et ou je serai près à en assumer les conséquences. Problème: ce moment-là arrivera certainement bien plus tard que celui de ces mâles qui n’hésitent que peu d’instants à prouver qu’ils sont dominants.

        1. Encore une fois, regardez ce qui se passe dans les pays où le port d’arme est autorisé (typiquement : Texas pour les américanophobes/philes/phages). Les gens ne dégainent pas pour un oui ou non.

      2. Tea Party

        C’est exactement, cela. Les coups de gueules pour de la tôle froissée, ou pour une erreur de circulation existent aussi aux USA. Surtout si l’on vit dans un état libre ! cela se calme, après le chapelet d’insultes classiques, car personne aime perdre sa vie, même pas les truands patentés et chevronnés armés, surtout pour des broutilles, car ils savent que l’interlocuteur à de fortes chances d’être comme eux armé. Tout le monde sait où il faut arrêter. Je suis certain d’ailleurs qu’en France il y a plus de  » bourre pifs  » ou pire d’agressions à la personne suivant la formule consacrée qu’aux USA.

        Ne pas aimer les armes est une opinion respectable, mais par contre ce qui ne l’est pas c’est qu’à chaque fois, les détracteurs partent toujours et invariablement du principe que cela ne peut que finir crescendo en boucherie, là c’est mensonger.

        Ils biaisent d’emblée le débat, car ce n’est qu’une force de dissuasion rien d’autre. Plus on fait de tir, plus on se familiarise avec le fait d’être armé, plus on sait se responsabiliser plus on apprend à se contrôler et à bien s’en servir.

        On apprend à savoir calmement, même et surtout en situation de stress, à tirer en l’air, (cela est souvent largement suffisant) dans le pire des cas, tirer dans les jambes, sans tuer.

        Les gens armés ne sont en aucune manière des viandards assoiffés de sang, bien au contraire, par contre si quelqu’un rentre chez vous armé, faisant feu, là, effectivement, c’est de la légitime défense, et le tir devient plus ravageur. Choisis ton camp camaâârade ainsi que les risques de ton  » métier  ».

        Si j’étais  » vache  », mais tiens au fait, je le suis, pour conclure: le principal rôle d’un chef de famille, c’est de se donner les moyens de pouvoir protéger les siens.

    2. « si tout le monde avait une arme a feu, les agents de sécurité auraient alors eu des mitrailleuses, puis si tout le monde avait des mitrailleuses, ils seraient en tank, »
      Sauf que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie. Obama et ses gardes passent régulièrement dans des états où le concealed-carry est autorisé, et non, il n’y a pas escalade (notamment pour des raisons tactiques évidentes). Mieux : il y a quelques dizaines d’années, les lois étaient bien moins restrictives (et les petites pilules bien moins nombreuses). Il n’y avait pas de tueries de masse.

      Quant à votre exemple d’automobiliste, vous semblez oublier un truc évident. Oui, il aurait pu avoir un flingue (d’ailleurs, même actuellement, c’est possible : cela aurait pu être un truand), mais dans le cas d’un port libre … vous aussi et il aurait été obligé de tenir compte de ce fait. Bilan : il n’y aurait pas eu d’altercation du tout.

    3. Théo31

      Un bon manche de pioche m’a évité de me faire emmerder par un gus qui trouvait que je ne roulais pas assez vite : 50 Km/H dans une rue limitée à … 50Km/h.

      A l’inverse, je me suis fait agresser à l’université par des pouilleux d’anarchistes devant la cahutte des agents de sécurité sans que personne ne sorte pour faire son boulot.

  9. simple citoyen

    Il faut aussi saisir le contexte actuel dans lequel ce débat se situe aux US. Voici quelques points qui me paraissent saillants:
    1. Perception du Congrès par les américains.
    Sondage Gallup début janvier, la cote d’approbation du congrès est de 6% pour les électeurs républicains et 14% auprès des démocrates. Sondage PPP sur la perception du congrès relative à d’autres « choses », comme par exemple se faire désensibiliser une dent… à mourir de rire. Le congrès est moins bien perçu que… les cafards (lien en fin). Sur une liste de 22 professions, membre du congrès est avant dernier (vendeur de voiture d’occasion est dernier) pour l’honnêteté à 10%. Mais surtout et pour la première fois depuis que l’institut Pew fait ses sondages, l’Etat Fédéral est perçu par une majorité des américains (53%) comme dangereux pour leurs droits individuels et leur liberté.
    2. De nombreux initiatives a priori sans rapport commencent à donner un étrange sentiment aux américains quand aux objectifs réels de l’état fédéral. J’en cite ici quelques uns au kilomètre:
    – un certain nombre de lois, provisions et décrets présidentiels ont été signés qui peuvent mettre mal à l’aise le plus détendu des démocrates. Ainsi un américain suspecté de terrorisme peut être détenu indéfiniment, sans jugement et sans procès. Dans ce cadre (suspicion), toute personne interrogée, y compris le suspect, se voit interdire d’en informer qui que ce soit, sous peine de sanctions extrêmement sévères. En contravention directe avec le 6ème amendement. A cela s’ajoute le fait que de plus en plus de lois qui s’appliquent aux américains ne leur sont pas communicables. Les textes sont secrets.(Voir par exemple ceux concernant les autorisations des procédures de la TSA). Le Patriot Act de son côté est un texte de loi, qui comme tout texte est interprétable et donc interprété par l’administration. Or, si le texte est public, les interprétations sont classées et ne sont donc ni consultables ni opposables. Au sens du droit américain, la loi (law) se compose du texte (legislation) et de son interprétation. C’est aussi le cas de textes de loi comme le FISA. Ce n’est donc pas anodin. Aux US, les sénateurs sont le pinacle de la pyramide politique. Ils sont 100 et très puissants. Quand deux d’entre eux ont fini par demander en 2011 des clarifications, ils sont éconduits. Petit détail: ces deux sénateurs (démocrates) sont membres de la commission du renseignement du Sénat qui supervise les 16 agences de renseignement américaines. C’est dire.
    – les campagnes de sensibilisation lancées par le Homeland Security afin de permettre au public de participer à la dénonciation d’activités potentiellement terroristes ont vu le FBI publier des listes d’indicateurs propres à chaque secteur d’activité ou lieux (CAT program). Quelques exemples: vous êtes suspects si vous payez cash dans un café internet, ou allez dans un café internet alors que vous avec un FAI. Egalement si vous y téléchargez des photos, des cartes ou des diagrammes. Mais aussi si vous prenez des photos dans un lieu public ou si vous prenez des notes. C’est aussi le cas si vous avez un autocollant sur votre voiture proclamant « Connaissez vos droits ou perdez les! », ou si vous stockez chez vous pus de 7 jours de nourriture. La liste est infinie et souvent contradictoire. Ainsi l’armée considère que vous vous radicalisez si vous utilisez les médias sociaux, et le DHS si vous ne les utilisez pas.
    – la militarisation accrue des forces de police locales et leur fédéralisation. Tout a commencé avec une loi de 1980 sous Reagan puis s’est accéléré avec celle de 1994 autorisant le département de la défense à donner aux forces de police locales leur surplus d’armement. Ce qui n’était que marginal est devenu la règle et s’est accru fortement depuis le 11 septembre. On parle ici d’armes et d’équipement de guerre, y compris des mitrailleuses calibre 50, des blindés et des avions. Pour donner une idée, dans les années 80, on comptait 3000 déploiements annuels de SWAT teams. En 96: 30.000 et en 2000: 40.000. On en est à pus de 60.000. Insensiblement le paysage policier a changé. De nombreuses municipalité ont troqué l’uniforme pour la tenue de combat. Au sens littéral. On estime à 200M$ le coût des armements ainsi transférés chaque années. Il y a aussi les dotations du DHS (Department of Homeland Security) qui servent la plupart du temps à acheter des transports de troupes blindés comme le Lenco Bearcat. Bref, de quoi faire jaser un peu dans les chaumières.
    – un des textes fondamentaux aux US est le Posse Comitatus Act, qui interdit l’utilisation de troupes sur le sol américain pour des mission de police. En gros: pas d’armée dans les rues. Or, depuis quelques temps de nombreuses villes et leurs habitants sont troublées de trouver justement ça: des troupes américaines dans leurs villes, en tenue de combat. Parfois même et de plus en plus souvent en activité. En tout cas en apparence. Ainsi, Minneapolis, Miami, Houston, Los Angeles, Boston, Ridgeland (SC) ont été le théâtre de déploiements de troupes en armes, avec véhicules et hélicoptères tirant parfois des salves de balles à blanc, y compris en pleine nuit pour le cas de Miami dernièrement, sans que les résidents ou le maire n’en soient informés dans certains cas… de quoi se faire se poser quelques questions. Ajoutez cela aux images du désarmement de force par l’armée lors du désastre de Katrina à la Nouvelle Orléans, de gens chez eux. Images que tous les américains qui portent des armes (et pas seulement) gardent en tête. Car comment justifier d’être allé désarmer chez eux des gens qui non seulement étaient dans la plus parfaite légalité, mais avaient une raison particulièrement impérieuse de la faire valoir alors que les pillages et autres étaient légion?
    – s’ajoutent à cette liste les excès et dérives du TSA, la mise en place de check-points sur les routes, la prolifération des drones en tout genre, la surveillance généralisée, qu’elle soit le fait de la NSA ou d’une administration locale enregistrant les conversations dans les transports en commun comme à San Francisco, Hartford, Baltimore ou Columbus, ou les lampadaires à Détroit, Chicago, Pittsburg etc.
    – la disparition des médias des principales voix discordantes. Que ce soit Ron Paul, le juge Andrew Napolitano ou Andrew Breitbart, ils ne sont plus présents dans le débat public. Or les américains, quelle que soient leur inclinaison les écoutaient, au moins de temps en temps, rappeler ce qu’est l’Amérique, ses fondements moraux et la force de sa Constitution.
    – et puis les mythes qui s’écroulent. Ainsi et contrairement à ce que présentent tous les shows à la télévision et proclament les logos de nombreux départements de police, « Serve and Protect », c’était pour la frime. Plusieurs affaires récentes ont en effet révélé au public américain médusé que les serments prononcés lors de l’incorporation des officiers de police, et la mission qui est la leur ne comprenait pas le fait de les « Servir et Protéger ». Je sais que cela peut paraître trivial à certains d’entre vous, mais il s’agit d’un choc majeur pour eux.
    – Enfin au cours des derniers 18 mois (et j’arrêterai là cette liste par simple confort de lecture) l’achat de plus d’un milliard six cent million de munitions dont la majorité de calibre 40 à ogive creuse par le DHS et des départements aussi étonnants que la Sécurité Sociale ou le Service Météorologique National. Une précision qui n’a pas échappée à nombre d’américains: l’armée interdit l’utilisation des munitions à ogive creuses dans les combats en terrain extérieur. La convention de La Haie de 1899 les interdisait déjà pour les opérations de guerre internationale. Même si ces munitions ne sont pas livrables dans l’année, le chiffre seul suffit à se poser quelques questions.

    Si on ajoute à tout cela la série de scandales incroyables dont a été le théâtre cette administration, l’impunité totale dont bénéficie clairement une partie de l’élite, en particulier de WS, mais pas seulement, on comprend que le fait de pousser pour un bridage sévère du second amendement n’est pas nécessairement accueilli avec la bienveillance que veulent absolument nous faire avaler les MSM (Main Stream Medias) et leur équivalent français. Car le second amendement est clair et la volonté de ceux qui l’ont rédigé également. Il ne s’agit pas du droit de posséder des armes pour se défendre des animaux sauvage, d’aller à la chasse avec grand-père ou même seulement de défendre son droit de vivre contre l’agression d’un rodeur.
    Que dit le texte: « A well regulated militia being necessary to the security of a free state, the right of the people to keep and bear arms shall not be infringed ». L’état dont il est question ici est l’état local (le texte initial de Madison parlant de pays, la précision ainsi apportée tend à renforcer cette interprétation). La construction des Etats-Unis est un équilibre entre les pouvoirs des états et de l’état fédéral. De fait une bonne partie de la Bill of Rights qui comprend la Constitution et les amendements qui s’y rattachent, énonce un par un les pouvoirs dévolus spécifiquement et limitativement à l’état fédéral: 17 au total. Le droit de porter des armes est donc une prérogative des citoyens des états, afin qu’ils puissent défendre leur liberté contre un éventuel tyran, ainsi qu’ils venaient de le faire contre le Roi d’Angleterre. Pourquoi est-ce essentiel? Parce que le fondement de ces textes est le droit naturel. Au nombre de ceux-ci, le droit de préserver sa vie. L’interprétation moderne qui limite le droit de porter les armes à cette seule fin (comme extrémité, les usages sportifs ou pour la chasse n’étant de fait pas concernés par ce débat) est par conséquent erronée et illégitimement restrictive aux yeux des constitutionnalistes. Si les pères fondateurs ont cru nécessaire de rédiger un tel amendement, c’est donc bien pour préciser un droit distinct du droit naturel. Il est d’ailleurs à remarquer en appui de cette interprétation qu’il s’agit du seul amendement qui précise une intention, qu’il ne faut pas confondre avec une restriction (milice), ce qu’a confirmé la Cour Suprême en 2008. http://www.youtube.com/watch?v=OD8Jr-f8Lqs

    1. hussarbleu

      J’adhère tout à fait à cette analyse : je le disais dans un Post récent – qui m’a valu les foudres de « Sarah Palin » – à mon sens, les USA deviennent de façon préoccupante un « Police State », depuis Dubyah essentiellement, mais avec une forte prégnance de continuité chez BHO…

      Sur le sujet du « Concealed Carry », je cite volontiers Kent Anderson : « une société armée est une société courtoise »…

      1. Tea Party

        Il est vrai que Sarah Palin, à un sacré mauvais caractére ! c’est pour cela que de temps en temps, il se cache derriére  » Tea Party » mais la dissimulation est grossiére.
        Ce n’est pas vous, mais ce faire traiter de gonzesse, pour un ancien rugbyman ! macho sur les bords, surtout en train de faire ses virements de pensions alimentaires, cela irrite, au plus haut point!
        Merci de noter, que le mariage pour tous n’est pas encore opérationnel !!!
        Mais toujours pas d’accord avec vous !

    2. simple citoyen

      Dernier développement: la remise en cause du 4ème amendement « Le droit des citoyens d’être garantis dans leurs personne, domicile, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies non motivées ne sera pas violé, et aucun mandat ne sera délivré, si ce n’est sur présomption sérieuse, corroborée par serment ou affirmation, ni sans qu’il décrive particulièrement le lieu à fouiller et les personnes ou les choses à saisir. » (merci à Wikipédia pour la traduction) sur la zone frontalière afin de sécuriser le territoire des Etats-Unis. Selon le DHS dont on attend depuis 3 ans les conlusions de son étude de l’impact d’une telle mesure: le respect du 4ème amendement entraine des complications pratiques qui ne sont pas contrebalancées par un bénéfice en termes de respect de la vie privée.
      Rien que ça…
      A propos, la zone en question va de la frontière jusqu’à 100 miles à l’intérieur des terres. Peu me direz-vous? Oui et non, car dans cette bande de 100 miles vivent 66% des américains…
      Comment avec ce genre d’attaque permanente sur les libertés individuelles et les droits les plus fondamentaux des citoyens, voulez-vous que les américains se sentent en sécurité?
      http://www.zerohedge.com/news/2013-02-09/goodbye-fourth-amendment-homeland-security-affirms-suspicionless-confiscation-device

  10. Béret vert

    Je préfère une bonne explication à coups de bourres-pifs qu’un échange amical de coups de feu.
    Parce qu’en envoyant un gnon à un quelqu’un, la plupart du temps il va se calmer et repartir la queue basse se faire soigner par sa maman. S’il vous en met un, vous portez plainte. Après, si la police ne fait rien c’est un autre problème.
    Evidemment, ma démonstration ne marche pas dans 100% des situations, pas plus que porter une arme puisse garantir à 100% votre intégrité.
    Je ne crois pas que le port d’arme fasse diminuer le nombre d’homicide.
    Déjà si on enfermait les fous et les délinquants récidivistes, il y aurait moins de risques.

    Je possède des armes légalement. En France il est facile d’en avoir. Je n’imagine pas un instant me ballader avec un flingue dans la poche, mais si c’était autorisé, je le ferai histoire d’avoir de quoi répondre à une agression armée, dont la probabilité risque d’augmenter.

    Dans la situation législative actuelle, bien sûr, quand je serais vieux, j’aurais un gros clébard à mes côtés, faut pas déconner.
    Par ailleurs, je comprend que dans le fin fond du Texas ou à Plouc-la-Garenne on puisse emmener son artillerie sur soi pour chasser par exemple, mais à New York ou Palaiseau ?

    Ce qui me semble plus intéressant à défendre que le port d’arme, c’est le principe de légitime défense chez soi (castle): parce que juger de la proportion me paraît bien aléatoire puisque vous n’êtes pas dans la tête du type qui vous agresse à une heure du matin. Si on vous menace avec un couteau, une balle entre les deux yeux me semble une réponse adéquate parmi d’autre possibilités.

    Je reste bien sûr ouvert à vos arguments, ce n’est pas un avis définitif, mais imaginer mes abrutis de voisins avec un revolver dans la boîte à gant, à priori ça ne m’emballe pas.

  11. fifou

    Je suis plutot de ceux qui pensent qu’on est mieux dans les societes ou l’acces aux armes est limitee (la France n’est pas de celles-la car l’acces aux armes n’est pas limitee pour les bandits depuis la guerre de Yougoslavie…) mais je ne pense pas que ce soit appilcable aux US. Par contre, une partie du debat US est de restreindre l’acces aux armes ‘de guerre’, et la je suis tout a fait d’accord car un fou avec un ou deux pistolets automatiques et une trentaine de cartouches fera toujours moins de degats que le meme fou avec un M16 et deux chargeurs de 150 cartouches et le citoyen lambda a bien assez d’un revolver pour defendre sa maison…

    1. Bob Razovski

      Restreindre l’accès aux « armes de guerre » ne veut rien dire en soi.
      1) l’accès aux armes de guerre est interdit aux américains lambda comme à beaucoup d’autres citoyens. Seuls les titulaires de licences Class III peuvent acquérir des armes de guerre portatives, et uniquement d’occasion car la vente d’armes de guerre est interdite aux civils depuis 1986. On tombe là plus dans la case « collectionneur » que « serial killer », puisqu’il ne reste plus grand chose à vendre, et les prix frôlent la démesure…
      2) l’accès aux armes portatives « ayant l’apparence d’une arme de guerre » (notez la nuance) est quant à lui autorisé dans pratiquement tous les pays du monde. Ces armes, sans sélecteur de tir, sont des armes utilisées par les sportifs et/ou par les chasseurs, tout dépend du pays.

      Donc, un M16 ou un AK47, aucune chance d’en trouver en vente libre aux USA. Alors je vous pose la question : comment pouvez-vous être tout à fait d’accord avec une restriction qui concerne une interdiction ?

      1. fifou

        Bien sur je n’etais pas sur place mais je pensais que le dernier fou a avoir fait un carton avait utilise un bushmaster AR15, ca ressemble furieusement a a M16 pour moi et ca n’a pas l’air d’acces restreint (sur le zapping je me souviens meme du gars qui en offrait un a sa fille avec des poignees bleues pour faire joli)
        Je n’ai jamais vecu dans la bible belt mais quand on voit des rassemblements de pro-armes, ils se baladent souvent avec des fusils bien plus gros que ce qui serait necessaire pour defendre sa maison
        A la base meme les revolvers semi-automatique en acces facile je pense que c’est n’importe quoi mais bon

        1. « ca ressemble furieusement a a M16 pour moi »
          Ben non.

          « à la base, je pense que disposer de plus de quatre couteaux à la maison c’est n’importe quoi mais bon »
          « à la base, je pense que disposer d’un 4×4 c’est n’importe quoi mais bon »
          « à la base, je pense que disposer d’une maison de plus de 3 chambres c’est n’importe quoi mais bon »
          « à la base, je pense que disposer d’aluminium et d’acide chlorhydrique à la maison c’est n’importe quoi mais bon »
          etc…
          See a pattern, here ?

        2. fifou

          H16, moui mais non.
          Je considere que l’Etat ne devrait pas intervenir autant dans notre vie et devrait revenir a ses fonctions regaliennes, mais justement c’est la justice, la protection des frontieres et la securite publique. Donc intervenir dans la limitation de la circulation des armes a feu ca peut etre un role tenu par un Etat liberal, contrairement a l’environnement, au logement ou a la protection sociale

          Etre contre l’acces facile a des armes qui permettent de canarder 50 ou 100 cartouches en quelques minutes ca peut quand meme etre une opinion qui se defend sans besoin de l’ironie classique qui sert a eloigner les trolls. On peut ne pas remettre en cause le fait d’avoir une arme a feu pour se defendre mais esperer une certaine limite dans l’acces a tous types d’armes au niveau global pour eviter de donner trop facilement les moyens a des malades mentaux de faire enormement de degats….
          La reponse des pro-zero controle est toujours la meme: l’etudiente en Inde blablabla une barre en metal blablabla interdire les barres en metal? blablabla et personne pour leur repondre qu’un fou avec une barre en metal, ou meme avec une arme a feu non automatique ne tue pas 35 personnes en moins d’une heure
          Je sais que le site manque de troll en ce moment mais ce n’est pas une raison pour partir bille en tete au premier soupcon…
          PS: je trouve quand meme que le bushmaster AR15 ressemble furieusement a un M16, mais on n’est pas oblige d’etre d’accord sur tout

          1. « intervenir dans la limitation de la circulation des armes a feu »
            Justement, non. Un état libéral, par souci d’efficacité, aura tout intérêt à armer ou laisser s’armer sa population. C’est bien plus efficace, plus économique, et plus rentable.

            « le bushmaster AR15 ressemble furieusement a un M16,  »
            un fusil de chasse peint en noir, ce n’est pas un fusil d’assaut.

            Je suis pour une peinture rose pour tous les flingues vendus dans le commerce. Vous verrez : les ventes ne diminueront pas.

        3. Artur

          Les seuls sujets où je ne suis pas toujours d’accord avec H16: armes à feu et écologie. Bref, votre pattern est exagérée, je ne trouve pas que limiter l’accès aux choses pouvant causer la mort de manière on ne peut plus directe soit une atteinte à ma liberté individuelle. Qui ça dérange de ne pouvoir acheter des explosifs, des produits chimiques toxiques ou des armes automatiques facilement? La présence d’armes à feu fait une grosse différence dans toutes les situations où une personne prend la décision radicale de vouloir donner la mort à qq1 (ou à soi-même). Avec une arme à feu, bam, c’est fait, et pas de retour en arrière possible si on regrette. Avec des poings, une batte ou même un couteau, on a de meilleures chances de voir le coup venir et d’y survivre.

          1. « Qui ça dérange de ne pouvoir acheter des explosifs, »
            Mais justement, c’est en vente libre parce que c’est impossible à empêcher. Tout le monde a des explosifs (ou largement de quoi en faire) chez soi. Et pourtant, bizarrement, tout le monde ne tourne pas terroriste.

            L’argument des anti-armes à feu est toujours le même : si jamais on laisse, tout le monde devient fou, même si ce n’est pas vérifié dans des pays avec port ou possession libre, même si ce n’est pas vérifié pour d’autres types d’armes (explosifs notamment), même si ce n’est pas vrai avec d’autres types de loi, même si ce n’est pas vrai historiquement, même si ça ne tient pas debout psychologiquement parlant, même s’il n’y a aucune corrélation entre armes à feu et criminalité, même si tout ça, les anti-armes à feu ressortent toujours les mêmes putains d’arguments ridicules qui ont déjà été débattus cent fois.

            Il faut simplement admettre que vous ne faites absolument pas, vous et ceux qui veulent interdire les armes, preuve ni de cohérence, ni d’esprit rationnel. Interdire les armes à feu est une croisade, comme le réchauffement climatique, comme d’autres sujets. On est dans le religieux, l’irrationnel.

            Il n’y a donc aucune espèce de conversation à avoir. Les gens rationnels ne pourront jamais convaincre les bigots.

        4. fifou

          desole mais l’argument n’est pas de dire que tout le monde devient fou avec une arme a feu mais qu’un fou avec un pistolet ou un fusil automatique et pleins de chargeurs est plus dangereux qu’un fou avec un couteau. Et notre societe cree de plus en plus de fous. Donc on serait mieux si on pouvait justifier de ne pas laisser quelqu’un qui qu’il soit monter un arsenal surdimensionne au cas ou il serait fou (bon dommage pour le pas fou qui a envie de se faire plaisir, la vie en communaute impose des sacrifices a tous…)
          Laisser chacun avoir une arme qui sera limitee, par exemple en nombre de coups, et/ou imposer une limite d’armes par individus ca ne va pas empecher les drames mais ca va en reduire les effets
          Peindre les pistolets en rose ce n’est peut-etre pas la meilleure solution mais rendre les chargeurs de plus de 6 balles illegaux ca peut deja limiter la faciliter a s’en procurer

          1. L’argument a déjà été débattu. En France, le nombre d’armes à feu (pistolet, fusil, fusils automatiques) en circulation est énorme, il y a très peu de tueries. Il y a des centaines de milliers de personnes qui ont accès à des désherbants, des millions qui ont accès à du savon, de l’essence, de l’acide chlorhydrique, et le pays n’est pas à feu et à sang. Dans pas mal de pays, c’est la même chose. Croire qu’on peut restreindre efficacement les chargeurs de balles est d’une naïveté consternante.

            Tu ne réponds à aucune de mes objections :
            – historiques
            – géographiques
            – statistiques
            – psychologiques
            – rationnelles

            Encore une fois, c’est une discussion irrationnelle qui ne mènera à rien.

        5. fifou

          Je veux bien essayer, bien que je n’ai pas compris toutes les objections:
          – historiques: desole je n’ai pas compris quelle etait l’objection, si tu parles de ‘si jamais on laisse, tout le monde devient fou’ je n’ai jamais declare cela
          – géographiques: l’exemple sur la France n’est pas bon a mon sens. Oui il y a beaucoup d’armes en circulation mais c’est soit des armes de chasse soit des armes achetees au marche noir. Dans un cas il faut un permis dans l’autre il faut les contacts. Un fou avec un 22 long rifle (pour peu qu’il ait pu s’en procurer un) fera de gros degats mais c’est toujours moins qu’avec un walther 32 et 4 chargeurs achetes sur ebay (si tu vois de qui je veux parler). Le meme fou aura plus de difficultes a s’acheter un AK47 (sauf a Marseilles mais justement c’est l’exception qui confirme la regle…). Je pense que plus on met d’obstacles sur le chemin d’un fou plus on a de chances qu’il s’arrete avant
          – statistiques: desole je n’ai pas compris ton graphique. Quand a ‘il n’y a aucune corrélation entre armes à feu et criminalité’ de 1 c’est un axiome difficilement demontrable dans un sens ou l’autre d’autant que ‘criminalite’ c’est vague. de 2 ca n’a rien a voir avec le sujet de notre discussion
          – psychologiques: je suppose que c’est le meme argument que ton historique donc meme reponse
          – rationnelles: Je suis probablement naif, mais comme je disais avant, c’est une question d’obstacles pour dissuader les fous pas les truands. Il y en aura toujours qui passeront entre les mailles mais moins ce serait deja mieux. Comme tu dis ‘tout le monde a de quoi faire des explosifs chez soi soit’, soit, mais je me dis que si on pouvait acheter des bombonnes de sarin au supermarche les faits divers ou un fou massacre des gens au sarin seraient probablement plus frequents mais ce n’est peut etre qu’une idee…

          1. – historiques : regarde l’évolution du port d’arme dans l’histoire (armes de tout types). Tu verras que tes objections et ta dichotomie armes de guerres / armes de chasse sont factices.
            – géographiques : regarde les pays / états qui autorisent le port d’arme (concealed carry), ceux qui l’interdisent, ceux qui autorisent la possession, ceux qui l’interdisent. Et reviens me raconter les belles causalités que tu auras trouvées.
            – statistiques : si si, c’est facile à montrer : il n’y a pas corrélation entre nombre de meurtres par arme à feu et quantité d’armes à feu par habitants (il faut lire le graphique pour le commenter, hein). Y’en a d’autres, si tu veux, mais celui-là permet de bien remettre les choses au clair et arrêter la plupart des arguments débiles « il faut empêcher gnagna parce que gnagna ». Y’a pas de parce que.
            – rationnelles : exemple « ce serait déjà mieux » dans ton commentaire -> pourquoi ? Comment peux-tu le prouver alors que géographiquement, historiquement, statistiquement, tu ne peux pas ? Quel argument magique sorti du chapeau peux-tu espérer trouver ?

            Et puis bon, le sarin n’est pas un explosif.

            Comme d’habitude, lorsqu’on discute d’un sujet, le minimum est de savoir de quoi on parle. Là, ce n’est pas le cas. On bavouse dans le vide et on part dans le n’importe quoi.
            Encore une fois : une discussion rationnelle, dépourvue d’émotionnel, oblige à la conclusion que la possession d’armes à feu par la population n’entraîne pas plus / pas moins de problèmes que la possession d’explosifs, de couteaux, de voitures ou de grille-pains. Dire cela n’aurait choqué personne en 1900, cela choque plein de petits bobos en 2013.

            Les seuls arguments contre la possession d’armes à feu sont systématiquement utilisés au départ par des étatistes, et leurs buts sont toujours les mêmes. Leur servir la soupe, ce n’est pas très joli joli.

        6. fifou

          Moui, comme d’habitude quand quelqu’un n’est pas d’accord tu le noies sous les poncifs, les detournements et les arguments qui semblent coherents mais qui tappent a cote
          Cependant tu n’as pas repondu de maniere directe a un seul des arguments coherents que j’ai mis en avant
          Ton graphique est largement aussi incoherent et specieux que les graphiques mis en avant par les rechaufistes sur la correlation entre le CO2 et le rechauffement climatique. Comment peut-on mettre sur un graphique tous les pays du monde et mettre en avant 2 facteurs pour montrer l’absence de correlation entre eux (ou la correlation) sans prendre en compte tous les autres facteurs economiques et sociaux de ces Pays?
          Si tout ce que tu trouves a dire c’est que le sarin n’est pas un explosif (sans me repondre: tu trouves normal qu’on n’en vende pas en supermarche ou sur ebay? et sinon pourquoi?) ou me traiter de bobo comme si ca suffisait a detruire tous mes arguments (je pourrais faire la meme chose en te traitant de turboliberal, le probleme c’est que j’en suis un…) ca fait limite comme discussion
          Enfin bon c’est ton blog et je le trouve tres bon donc je m’incline.

          1. Poncifs ? Voilà qui est bien casse-pied, pour le dire poliment.

            Je t’ai donné des pistes de réflexions parfaitement concrètes.
            Tu n’en veux pas et que nous fais-tu ensuite ? De l’émotionnel.

            Le graphique est extrêmement clair. S’il est faux, spécieux, etc…, tu te dois (et tu me dois) de dire où et comment. C’est précisément parce qu’il bat en brèche la fausse causalité Plein d’armes à feu par habitant -> fort taux d’homicides par armes à feu qu’il est utile. Il montre que non, sans ambiguïté. Évidemment, ça détruit complètement cet argumentaire. Mais dans ce cas, au lieu de dire « ah mais vite cherchons d’autres paramètres », admets simplement t’être trompé : il n’y a pas de corrélation entre crime par armes à feu et possession. C’est tout. Peut-être y en a-t-il une entre nombre d’armes par habitants et richesse. Ou pas. Mais c’est un autre paramètre et c’est à toi de prouver ça si cela t’est utile pour tes arguments.

            Et pour le sarin, si tu sais ce que c’est et comment c’est fait, tu comprendras qu’on ne peut pas mettre ça sur le même plan que le reste. C’est exactement comme dire « bon, et si le gars construit une bombe atomique dans son garage. » et autres argumentaires idiots. Bref : un raisonnement, une discussion, ça se mène d’une certaine façon, avec des prémices, des conséquences logiques et des conclusions. On ne part pas dans tous les sens, on n’essaye pas de s’échapper sur des sujets vaguement connexes (sarin par exemple). Enfin, je ne t’ai pas traité de bobo. J’ai dit que ces arguments sont utilisés par ceux-là pour obtenir quelque chose de précis et que leur servir la soupe n’est pas joli joli.

            J’aimerai beaucoup que tu te renseignes vraiment sur les explosifs et les armes à feu (ta méconnaissance AR15 / M16 est problématique ici) avant de te précipiter pour répondre.

        7. Artur

          H16 permettez-moi de douter avec rationnalité, je suis loin d’être un bobo bisounours, et je ne demande qu’à être convaincu, mais votre graphique montre qu’il n’y a pas de corrélation entre quantité d’armes à feu et murder rate, et j’imagine qu’il n’y a pas non plus de corrélation avec le nombre de voitures en circulation et le murder rate. Je préférerais savoir s’il y a une corrélation entre nombre d’armes à feu et nombre de tués par balle(s) (meutres/accidents) ? Je préfère vivre dans un pays où le seul endroit où je risque de me prendre une balle est lors d’une balade en forêt quand la chasse est ouverte, pas en croisant la route d’un camé ou d’un déséquilibré. Un fou en France qui veut faire un massacre dans une maternelle, il lui faudra beaucoup d’efforts pour trouver de quoi faire un massacre. Le même aux USA peut piocher une arme dans l’armoire de sa mère. Même un bandit, banlieue française: « Je braquerais bien une banque si j’avais un gun », banlieue américaine: « I have a gun, let’s go! »

          1. S’il y a corrélation du nombre de meurtres par armes à feu et possession, la corrélation se retrouvera sur le graphique. Réfléchissez : l’un est une composante des homicides volontaires et la corrélation est censée, selon vos arguments, exister. Bref : votre remarque ne tient pas.

            De toute façon, ce n’est pas ce qu’on cherche ici : on regarde si le fait d’avoir plus d’armes à feu en circulation entraîne plus de violence. le graphique montre qu’on ne peut pas conclure non plus.

        8. fifou

          Juste 2 trucs et je n’en rajoute pas:
          Quelques elements de reflexion sur votre sacro-saint graphique
          1- Il met en parallele le ‘murder rate’ d’un Pays et le nombre d’armes a feu par habitant. En murder rate on ne parle pas de meurtre par armes a feu mais bon, je chippotte
          2- Je n’ai pas acces aux donnees de ce tableau, mais quand il me dit qu’il y a plus d’armes par habitants en Islande qu’en Serbie ou que le murder rate est plus eleve en Irlande et au Portugal qu’en Colombie et au Siera Leone, je ne vais pas le prendre comme la mere de toutes le veritees
          3- Tu n’as toujours pas repondu a ma question sur le Sarin en bombonne dans les supermarches, mais si ca ne te derange pas alors pourquoi pas juste vendre des batons de dynamite ou du c4 chez Shopi? Je suis sur qu’on peut trouver un graphique qui montrera sans conteste que ca n’a pas plus d’impact sur la securite publique que d’acheter des Kangoo
          4- le AR15 ca ne tire peut-etre pas fully auto comme le M16 mais c’est semi-auto avec un gros chargeur, ca suffit pour me demander a quoi ca sert a un civil et preferer qu’il n’y en ait pas trop dans les rues mais tu as raison je suis loind d’etre specialiste
          5- en bonus je te montrerais bien un dessin idiot sur le climate change qui montre sans contestations possible (du moins d’apres les auteurs) que la terre se rechauffe et qu’on va toussemourrir mais je ne sais pas comment on fait pour l’uploader

        9. fifou

          Et une chose de plus pour recentrer le debat: je n’ai jamais dit que reduire l’acces aux armes semi-automatiques et aux gros chargeurs et rendre globalement l’acces aux armes difficiles va reduire la criminalite, je pense juste qu’un fou avec un fusil de chasse va tuer 2-3 personnes la ou le meme fou avec une arme automatique et 3 chargeurs va en tuer 30, et si mes proches sont dans les 28 tues en moins ca me ferait super plaisir…
          A contrario avoir un fusil de chasse ou un pistolet de tir chez moi ca suffirait largement a dissuader un voleur pas besoin d’un beretta

  12. Béret vert

    Il s’agit peut-être d’un abus de langage ,peut-être avez-vous noté les guillemets à armes de guerre, les armes à magasins de grande capacité étant assimilée aux yeux du public à des armes de guerre ?

    1. Bob Razovski

      C’est clairement un abus de langage (et une erreur de traduction, en plus). Les anti armes aux US utilisent perpétuellement le terme « Assault Rifle » (fusil d’assaut) pour désigner ces carabines de chasse et/ou de sport. Il y a dès le départ une volonté de nuire en utilisant le mot « assault » qui est à double tranchant, puisqu’il signifie « agression » dans le langage juridique US. Les gars achetant ces armes se retrouvent assimilés à des agresseurs potentiels.

      Ce qui nous amène chez nous aux « armes de guerre » (voyez, la traduction est encore en rapport avec une idée d’agression). Connaissons nous seulement des « armes de paix » ? Une arme est une arme. c’est tout. Et le droit US fait d’ailleurs une subtile différence entre « arm » (l’objet) et weapon (la destination). On ne parlera pas d’armed assault, mais de weapon assault (agression à main armée) et dans ce cas, un couteau, une baramine, une batte de base ball sont aussi considérées comme des armes.

      Ensuite, si vous saviez le nombre d’AR15, de FAL, de Saiga, de G3, de FASS etc etc… en circulation en france… et tout ça, de manière absolument légale et déclarée. Ce sont les équivalents du bushmaster utilisé par l’autre sauvage, des fusils de sport, et non des fusils d’assaut, car ayant été amputés de leur fonction « tir en rafale ». Il n’y a pourtant pas de tuerie tous les vendredi soir, pour un oui ou pour un non.

  13. simple citoyen

    Pour rebondir sur la discussion entre H et fifou:
    http://nicedeb.files.wordpress.com/2013/01/article-1196941-05900df7000005dc-677_468x636.jpg
    où l’on voit que les pays dangereux ne sont pas ceux qu’on pense
    http://www.nraila.org/media/2402815/MGLC.jpg
    pour l’absence claire de corrélation, voire la présence d’une corrélation inverse
    et enfin:
    http://shtfplan.com/wp-content/uploads/2013/01/10-big-killers.jpg
    sur la place réelle des décès par arme à feu. On remarquera d’ailleurs que cela comprend les décès des cas de légitime défense…
    http://shtfplan.com/wp-content/uploads/2013/01/10-big-killers.jpg

    Sur une note plus joyeuse, le Vice-Président américain, Joe Biden qui est le champion de ce combat pour l’administration Obama, vient de faire une mise au point, afin qu’il n’y ait pas d’équivoque: « nous comptons sur les « médias légitimes » pour la mise en place réussie d’une politique de contrôle des armes à feu ».
    Le commentaire dans son entièreté vaut le coup d’oeil tant l’exercice de salto arrière avec double vrille est sportif!
    http://washingtonexaminer.com/biden-were-counting-on-legitimate-media-for-successful-gun-control-effort/article/2521184

  14. alliseb

    Interdir les armes à feux n’apporte aucune solution.
    Interdir les armes de guerres oui, car elles font trop de dégat rapidemment.

    Les tordus qui veulent passer à l’acte s’ils ne le font pas avec une arme à feux ils le feront autrement.

    Vous interdisez les armes à feux , les voyoux ne sont pas concerné grace aux trafics comme en france par contre les citoyens n’ont aucun moyen de se protéger et les voyoux sont tranquilles pour faire leurs petits cambriolages.

    Lorsque vous savez que les personnes peuvent se defendre les voyoux refléchissent à deux fois avant passer à l’action

    La france est un paradis à voyoux en plus d’avoir les notre , on attire ceux des pays de l’Est et d’Afrique. Interdiction de frapper un intru chez soi il faut appeler la police sinon c’est vous qui serez attaquer en justice par le pauvre intru et puis si il a pu rentrer chez vous c’est que vous êtes mal protégé donc c’est autant de votre faute que celui de l’intru.

    Allez au tribunal , il y a des tas d’histoire de ce genre.
    c’est décourageant.

    Ayant fait 1 mois de « stage » au tribunal de police à paris, c’est déconcertant

  15. Emmanuel Brunet Bommert

    Interdire les *armes de guerre* n’est pas seulement immoral, mais techniquement illégal : en effet, pour mémoire, la « déclaration des droits de l’homme et du citoyen » nous garantie le droit *inaliénable* de nous défendre face à l’oppression. Mais il s’agit là d’un paradoxe : l’état qui nous défend contre sa propre oppression ? Comment ? Simplement en empêchant pas les gens de s’armer contre lui. Et oui, le pouvoir politique c’est surtout le pouvoir d’utiliser la *force léthale* ; autrement dit, un véritable contre-pouvoir politique est une force toute aussi léthale. Si elle ne l’est pas, elle n’est pas un pouvoir et ne saurait donc pas être un contre-pouvoir non plus. Si ce fait n’était pas exact, la guerre n’existerait simplement pas. Mais la guerre est omniprésente dans le monde vivant, toutes les espèces vivantes s’entretuent continuellement : le pouvoir fait partie intégrante de la vie.

    A quoi servent les médias (s’ils mettent à jour la corruption) si le pouvoir en place dispose d’une puissance de destruction suffisante pour exterminer toute la population sans représailles ? Comment voulez-vous vous défendre contre une armée sans armes de guerre ? Contre quel état policier voulez-vous lutter avec des fleurs ? Tolstoï avait tort, point barre, et ce tort a conduit à la béatitude criminelle de nombreux intellectuels.

    Seules les armes confèrent un pouvoir politique, permettre à tous d’en disposer, c’est dissoudre le pouvoir dans le Peuple, qui est alors contraint à la collaboration pacifique – pour mémoire, il s’agit là de *l’idéal ultime de la démocratie* – faute de collaboration forcée… La révolution française était bâtie sur l’idéal d’une répartition égale du pouvoir entre les hommes (et femmes) libres. Or, un homme libre est obligatoirement un homme armé, il s’agit de la plus ancienne définition du mot liberté existante dans le dictionnaire : « qui ne peut-être contraint », comment voulez-vous ne pas être contraints sans armes ? Par les bons sentiments des gens armés ? Qui a du pouvoir s’en servira, toujours, en tout temps et en tous lieux. L’histoire humaine est une succession millénaire d’abus de pouvoir.

    Le pouvoir du citoyen lui conférait un *droit égal* à un autre car il disposait d’une *portion égale du pouvoir* avec lui… Pas les esclaves, qui n’avaient *aucuns pouvoirs*, donc aucun droit quelconque. On dit que le droit prime sur la force, mais le droit ne peut exister que s’il est défendu par la force, le droit est une expression de la force léthale, il n’apparait que lorsqu’elle est équivalente. Lorsque deux hommes sont égaux en pouvoir léthal, ils sont automatiquement égaux en droit.

    Les esclaves n’avaient jamais droit d’être armé, car le port d’une arme est un privilège exclusif de l’homme libre. Que doit-on en déduire dans un monde de prohibition totale ? Qui sont les véritables hommes libres et les véritables esclaves ? Nous sommes les esclaves, les dirigeants sont des hommes libres temporaires, qui perdent cette liberté quand ils perdent les élections… Mais un pouvoir infini mérite bien quelques concessions… Nombreux sont ceux qui sont prêts à accepter une vie de servitude pour une heure de toute puissance…

    Soyons sérieux, si vous n’avez aucune arme et que j’en ai, mon pouvoir sur vous est évident. Je peux m’assurer que vous perdiez TOUT, si vous ne me cédez pas une part (racket), ou je peux décider de vous prendre tout sans hésiter, dans la seconde. Si je suis le seul à disposer d’un pouvoir, qui m’en empêchera ? Votre vaillance à tenir debout ? Les cimetières sont remplis de héros courageux, mais sans pouvoir.

    Non, le seul moyen pour vous de survivre dans un monde comme celui-là, c’est de contrer le pouvoir par le pouvoir car il n’y a que lui qui en soit capable : *Le pouvoir s’annule lui-même*.

    Vous voulez un monde corrompu et décadent ? Concentrez donc le pouvoir. Vous voulez un monde libre ? Répartissez-le entre tous et il cessera d’être menaçant. *Il ne cessera pas d’être dangereux*, puisque *la vie est dangereuse*, mais il cessera d’être indigne.

    (Ps: j’utilise le ‘vous’ dans un sens purement formel, il n’a pas d’objet précis)

    1. Je ne peux qu’agréer avec tout ça. Notamment la dernière tirade qui explique aussi pourquoi je suis pour le non cumul des mandats : moins il y a de cumul, plus le pouvoir est morcelé, plus il y a de personnes à corrompre si l’on veut, plus c’est cher, plus c’est compliqué, mieux c’est.

Laisser un commentaire