C’est pas nous, c’est les Allemands

Rien de tel qu’un débat politico-économique de fond, arguments contre arguments, pour éclaircir les idées et bien comprendre les positions de chacun. Avec d’intelligentes controverses et des argumentaires fournis, on fait progresser le savoir, on peut analyser le passé, décider pour le présent et préparer le futur. Les socialistes de gauche et de droite l’ont bien compris et, sans plus attendre, nous offrent donc une polémique politicienne débile frisant le n’importe quoi au fer chaud.

Comme d’habitude, différents éléments se seront percutés pour parvenir à ce foutoir dantesque que seul un pays en pleine déconfiture politique, économique, sociale et morale est capable de proposer à son peuple. En plus de politiciens de tous bords affûtés comme du beurre chaud, il y a bien sûr, en bonne place, une presse en syntonisation parfaite avec l’équipe au pouvoir, amoureusement scotchée à la doxa en vigueur et qui relaie donc avec une précision millimétrique les moindres éjaculations oratoires maladroites des gouvernants, de leurs sbires et de leurs thuriféraires.

Ainsi, Le Monde, toujours à la recherche d’un moyen simple de faire pencher le gouvernement vers encore un peu plus de socialisme, a profité d’une fuite pour nous entretenir d’un brouillon de texte produit en interne du parti majoritaire et dont le contenu laisse planer peu de doute : les socialistes français sont contre l’austérité (surprise !) et trouvent, dans Angela Merkel, une version à peine édulcorée de l’antéchrist pleine d’intransigeance égoïste, elle qui, je cite les clowns du PS, « ne songe à rien d’autre qu’à l’épargne des déposants outre-Rhin, à la balance commerciale enregistrée par Berlin et à son avenir électoral » ; ce qui est abominable pour le socialiste moyen qui gribouille ce genre de penibleries, tant il semble évident qu’un dirigeant ne doit pas songer à l’épargne des déposants (« n’afoutr, c’est pas mon pognon »), que la balance commerciale équilibrée, c’est pour les branleurs, et que son avenir électoral est bien évidemment la dernière de ses préoccupations.

Ces gens sont formidables. C’est à ça qu’on les reconnaît.

La réaction politique n’aura évidemment pas traîné et elle est bien évidemment salée, surtout à gauche. Je passe en effet pudiquement sur les réflexions de la droite parlementaire, qui déclenchent au mieux quelques bâillements. Lorsqu’une opposition existera en France ailleurs que chez les turbo-communistes, on en reparlera.

Or donc, à gauche, c’est la curée. D’un côté, certains renchérissent, comme le brave Bartolone (patrimoine : inconnu) qui ne peut s’empêcher d’ajouter un peu de sel sur les plaies. Après tout, c’est bien là le rôle du président de l’Assemblée Nationale que de mettre le souk dans la majorité parlementaire à laquelle il appartient. Non ? Ah bon… Un coup de fil, et ce sera réglé. Non ?

Le Bartolophone

L’échange de SMS et de petits mots téléphoniques entre l’oreille droite du petit Claude et les babines de Valls (patrimoine : 369.480,12€) et Sapin (patrimoine : 2.2 M€) a dû être croustillant, puisqu’en substance, on apprend ensuite, toujours par voie de presse, que les deux ministres n’entendaient pas se faire ainsi voler le droit de mettre le bordel dans la majorité par un parvenu du 9-3, et l’ont franchement remis à sa place sur le mode « Barto, Tu es un gros irresponsable », ce que tout le monde savait déjà mais qu’il est bon de rappeler, parfois.

Même Fabius (patrimoine : plus de 6M€), d’habitude très occupé par son fils et qui avait pour le moment réussi à faire oublier presque totalement qu’il émargeait aux frais de la République, est sorti de sa réserve pour rappeler qu’il fallait, autant que possible, éviter de se filer des coups de pelle dans la nuque ; même si le risque de heurter le cerveau est nul (il n’y en a pas), cela finit par faire des bosses disgracieuses qui passent mal à la télé.

La cacophonie ne serait pas complète sans qu’aux cris divers et variés de ces incompétents ne s’ajoutent les remarques idiotes et acidulées du matelot Hamon (patrimoine : 230.000 €) et les mots d’apaisement (auf Deustch, Bitte) de Jean-Marc Ayrault (patrimoine : un combi Volkswagen hors d’âge), dont on me fait savoir qu’il aurait été serait l’actuel premier ministre :

La bonne nouvelle, c’est que, en substance, la chancelière s’en tamponne. Ou pas loin et de toute façon, Merkel sait parfaitement que tout accord de fond avec la France est illusoire, tant parce qu’elle connaît un minimum la philosophie étatiste française, biberonnant les impôts comme jamais, et tant parce qu’il y a les élections fédérales en septembre prochain ; bref, elle ne bougera pas d’un iota sur la politique de rigueur : elle aurait politiquement tort pour elle-même et économiquement, ça ne servirait à rien.

Cependant, toute cette ridicule affaire, qui n’aura au passage toujours pas permis l’émergence d’une opposition crédible, montre plusieurs choses.

D’une part, cela illustre parfaitement l’impérieux besoin de nos dirigeants à modifier leurs boucs-émissaires en fonction des saisons, sans pour autant comprendre qu’il leur faudrait plutôt et de toute urgence s’atteler à corriger leurs propres errements. Mais c’est pratique, les boucs-émissaires : ça ressoude. Enfin… Ça ressoude à condition qu’il ne soit pas trop mal choisi (ici, même Le Monde, si délicieusement socialiste en temps normal, en convient). Un bouc-émissaire mal choisi, on dirait plutôt qu’il dessoude. À présent, Hollande et sa clique de parasites désorganisés ne peuvent même plus désigner une caste de Français à la vindicte populaire, tant cette dernière s’est retournée contre eux et leur pluie ininterrompue de stupidités, de taxes et de projets sociétaux délétères. Le chef de l’Etat en est réduit, comme, du reste, ses ministres en déplacement, à fuir les réunions publiques, surtout lorsqu’elles impliquent des œuvres d’art religieuses :

Découvrant que François Hollande devait prononcer un discours devant une immense toile représentant une scène à caractère religieux, et devant l’impossibilité technique de déplacer ce tableau à la taille XXL, les autorités avaient demandé aux employés du musée de tendre une immense bâche bleue.

hollande XVI

D’autre part, comme je l’ai évoqué précédemment, cela montre aussi l’absence pathologique d’opposition, ou tout du moins d’une opposition qui soit, même de loin, en phase avec le peuple. Ce dernier, de son côté, a très largement désavoué le chef de l’État, et la scission offerte par le consternant non-débat sur le mariage homosexuel ajoute encore à la confusion puisqu’il brouille encore un peu plus le ronronnant clivage droite/gauche que rêvait de vivre une confortable majorité socialiste. Pourtant, les tentatives de canalisations ou de récupérations par l’actuelle UMP des mouvements observés dans la société française ont tous lamentablement échoué. Ce n’est pas fortuit.

jean, les tontons flingueursEt puis, tout ceci démontre à quel point le parti socialiste n’est qu’un patchwork d’individualités parfaitement égoïstes (comme, du reste, l’a toujours été l’opposition). Mitterrand avait laissé entendre qu’après lui, il n’y aurait que des comptables. Ce terme est encore trop bon pour le bricoleur et les autres diptérophiles qui bruissent autour et dans la majorité, mais la réalité est impossible à ignorer : le parti socialiste, le gouvernement et l’Élysée ne travaillent plus de concert. Les tensions s’accumulent au sein du parti, au sein de la majorité parlementaire, au sein même du gouvernement. Ayrault, toujours aussi invisible, persiste à se cantonner dans un troisième rôle discret, un majordome de tontons flingueurs, sans l’expérience ni le bagout de Jean, le domestique.

En creux, et c’est de loin l’enseignement le plus profond de ce merveilleux foutoir, cela montre la panique qui règne dans toutes les strates de l’exécutif d’un côté et du législatif de l’autre. Cela montre aussi que la catastrophe économique que vit la France est maintenant parvenue jusqu’à leurs oreilles. Et si pour le moment, ils en sont encore à chercher des coupables, on sent poindre le début de réalisation que les quatre prochaines années à tenir vont être longues, très longues. D’ailleurs, ce constat a aussi été dressé par les Allemands eux-mêmes ; Andreas Schockenhoff, vice-président du groupe parlementaire CDU/CSU, déclarait ainsi à la suite de cette lamentable polémique :

« (Ces attaques) montrent avant tout le désespoir dans lequel se trouvent les socialistes français du fait que, même un an après leur arrivée au pouvoir, ils ne trouvent aucune réponse convaincante aux problèmes financiers et économiques de leur pays. »

Oui, à l’évidence, ce pays est foutu. Et maintenant, les socialistes savent.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires171

  1. BA

    L’Allemagne a un chômage très faible.

    Et la France ?

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 348 500 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi.

    France entière (y compris l’outre-mer) :

    5 662 900 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi.

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-MAT851.pdf

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

    – « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

    – « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

    – « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

    – « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

    – « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

    – « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

    – « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

    1. Le Gnôme

      Le problème n’est pas le traité de Maastricht qui prévoyait une convergence des économies européennes, c’est que des pays se sont exonérés de ces contraintes (l’Allemagne aussi durant un temps) pour danser joyeusement en s’endettant à des taux bas pour arroser les électeurs.

      J’y ai cru au départ, mais naïf comme j’étais, je n’avais pas songé que les politiciens penseraient plus à leur réelection qu’à préparer l’avenir.

      1. eheime

        J’y ai cru aussi.
        Je sais pour vous, mais personnellement en 1992, je pensais que les règles strictes de l’Euro, la menace du surrendettement et de faillite, la concurrence entre Etats, et plus simplement la guidance par la réussite de certains de nos voisins (y compris hors euro, comme la Suisse) allait calmer tout le monde et l’emporter, faisant ressortir les meilleurs, comme toujours dans les situations difficiles.

        C’était sans compter l’absence totale de discernement et de compétence de nos politiciens. Ce sont des betes sauvages, des killers, des survivants, issus d’une âpre selection. Ils sont dressés pour tuer politiquement, sans vergogne, par tout moyen. Ils ne sont pas sortis du panier de crabe par l’astuce et la reflexion, mais pas la compromission et le reseautage.

        Ca explique, je pense, l’absence totale de prise de conscience, ou en tout cas l’absence d’implication aux problème de la France.

        Ca explique que le bateau France navigue sans cap, comme une barge sans remoqueur, prennant l’eau ineluctablement.

    2. LeRus

      C’est l’Europe qui embauche des profs, baisse l’age de la retraite et annule le jour de carence des fonctionnaires?

      Quand vous devez du fric à tout le monde, qu’il y ait écrit Franc ou Euro sur les billets ne change rien, il faut arrêter d’acheter à crédit le nouvel iPhone ou l’indispensable week-end à Rome à la Pentecôte.

          1. Fergunil

            Aux prochaines élections, votez Cthulhu !
            Libéraux français, cessez de vous contentez du moindre mal !

          2. Tea Party

            Le sigle du Cthulhu, ressemble un peu à celui du parti Républicain ! J’ai une préférence pour celui représentant un crotale :  »Dont Tread On Me » , de la guerre d’indépendance, repris par le Tea Party !

          3. Higgins

            Voici l’hymne: « « Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn »

            Un peu dur à prononcer, j’en conviens.

    3. Seneca67

      Arrête de faire mal avec tous ces mauvais souvenirs. Et dire qu’à l’époque j’y croyais !

  2. Black Mamba

    « éjaculations oratoires  » : ils se la font moussées par les la presse

    1. hussardbleu

      Ce billet est une pure merveille : je ne dirai pas à quels auteurs il me fait penser, n’ayant pas l’habitude de manier le pavé de l’ours… disons que… Bloy serait des moindres…

      Au surplus, et j’en avais le sentiment depuis quelque temps, le HacheSeize est un homme de culture classique, qui aime dissimuler ses connaissances, en divers domaines fort variés, comme le préconisait Lord Chesterfield, et je le prouve :

      http://www.spiritualite-chretienne.com/prieres/invocations/oraisons-jaculatoires.html

  3. Pascale

    Le foutoir dans le gouvernement reflète parfaitement la mollesse mollandienne, c’est très logique. Comment un type qui glisse entre les doigts comme une anguille, qui est incapable d’avoir une ligne de conduite bien definie dans sa vie personnelle , qui maintient son entourage et le peuple dans le brouillard de l’ambiguite, serait-il capable de manager un gouvernement droit dans ses bottes.
    Hollande est un foutoir à lui tout seul.

    1. Nocte

      il est droit… autant que peut l’être le fameux dessert caramélisé, jusqu’à ce qu’il prenne un coup de cuillère (ou de pelle).

      1. Aristarque

        Bien trop petit, le dessert lacté pour justifier un coup de pelle! De boule peut-être et encore… 🙂

    2. laglute

      Il n’a pas de ligne de conduite car n’étant pas homme à prendre des décisions, à trancher : comme vous dites, c’est une anguille, un esquiveur. Il navigue à vue et à toujours procédé de cette manière.
      Décider ne fait pas partie de son logiciel. Seulement voilà, on arrive au bout, et si Merkel est réélue, nos socialistes de gauche risquent de devoir avaler leur chapeau et faire une politique totalement contraire à leurs promesses. Pour le moment, ils préservent leur électorat en reportant les quelques efforts sur les électeurs du camp d’en face, mais la gabegie est telle, qu’il va bientôt falloir tailler dans le vif.
      A moins, à moins, qu’un énième chevalier blanc impromptu vienne, une fois de plus, sauver tous ces tocards…

    3. Ave

      Mais Hollande nous dit sans cesse qu’il maintient le cap…. Mais quel cap ? Celui du déclin économique et moral du pays ?….

      1. Seneca67

        Ce qui compte, c’est d’avoir un cap non ? Comme le Titanic il y a 101 ans je crois.

        1. Ave

          Hihihi ! Mais on connaît la fin tragique, et ça, c’est vachement moins drôle !

          1. Nocte

            – Mais puisqu’on vous dit qu’il était insubmersible ! La France, c’est pareil ! elle est éternelle !
            – Euh…

            🙂

  4. Enoch

    Excellent article, comme d’habitude.
    Il me semble que le lien sur « fuir les réunions publiques » n’est pas le bon

  5. JS

    Le titre résume à lui seul la mentalité de l’électorat de gôche.

    « tous nos problèmes viennent des autres »

  6. LeRus

    Je ne partage pas votre optimisme minimal: je ne pense pas que ni l’exécutif ni le législatif soient en panique. Ils pensent sincèrement que leur action porte ses fruits, c’est le plus inquiétant!

    Mollande qui inaugure l’autre jour un contrat-avenir: « Vous avez combien d’employés? », réponse du chef d’entreprise: « Un seul ». « Donc vous doublez les effectifs? « , « Oui ».

    Je n’ai pas rigolé comme ça depuis longtemps! Je croyais que c’était un humoriste, mais non, c’était simplement le comique Moi-Président.

    Plus que 5 millions à recaser et le job sera fait!

    CPEF au carré.

  7. Higgins

    On avait la Droite la plus bête du monde, on a également la Gauche la plus conne. Pour les thuriféraires du communisme, il n’y a rien à faire, c’est plutôt d’ordre génétique, pour les socialistes, c’est plus gênant car au départ, ils ont tous l’apparence de la normalité. Que des individus, de prime abord intelligents, soient capables de sortir un tel tissu d’imbécilités laisse pantois. Il n’est pas dit que l’Allemagne va accepter encore longtemps de tenter de remplir le tonneau des Danaïdes. Nos cigales nationales feraient bien de s’en souvenir.

    En attendant, nous ne pouvons qu’observer, impuissants, à la progression de la gangrène qui détruit ce pays. Les scandales se succèdent sans qu’ils ne suscitent une once de réaction. Entre le fils du ministre le plus riche du gouvernement qui achète un petit appartement de 280 m2 à 7 millions d’euros alors qu’il ne paye pas d’impôt et cet ancienne incarnation de la rigueur républicaine, ex-directeur de cabinet d’un agité inconséquent et ex-ministre de l’intérieur, pris la main dans le sac, prétextant la vente de de deux tableaux pour justifier une somme rondelette, la chute n’en finit pas.

    Le billet de Bruno Bertez résume bien la situation: « La droite voudrait abréger le mandat de Hollande, le réduire à l’impuissance, en faire une potiche. Elle ne songe qu’en termes de revanche et de vengeance. Comme si l’on pouvait défaire ce qui a été fait et renier ce qui a été dit. Comme s’il y avait une solution institutionnelle.
    La gauche voudrait que l’on tienne les promesses implicites de la campagne et les promesses explicites de Mélenchon et Montebourg. Ah, le fameux rapport de forces de la rue, cher à ces imbéciles. Ils voudraient en quelque sorte la rupture des engagements internationaux, le repli, la fermeture des frontières, le « nein » à l’Allemagne, etc…La société civile n’a rien compris, rien appris. Elle reste sur son nuage, elle rêve de solutions miracles, d’hommes providentiels. Entretenue dans ses illusions, elle refuse la remise à plat des systèmes sociaux inefficaces et dispendieux, la liberté de gérer des entreprises, la suppression des 35 heures, les réformes du droit du travail, la restauration des valeurs d’effort et d’apprentissage, etc. Bref, elle refuse tout ce qui, de près ou de loin, serait une atteinte aux droits acquis à crédit, y compris le droit de ne rien faire et de vivre aux crochets de son prochain… »(http://leblogalupus.com/2013/04/29/politique-friction-du-lundi-29-avril-2013-changer-de-chef-non-changer-de-france-par-bruno-bertez/#more-53709)

    Ce pays est foutu.

    1. Black Mamba

      Dommage qu’on ne puisse pas les juger pour crime contre l’humanité.
      La France le nouvel TITANIC, ce n’set pas de notre faute il y avait un iceberg

      1. Black Mamba

        Ce n’est pas ma faute, j’ai beau me relire je ne vois pas mes fautes!
        Je suis dyslexique (ça c’est vrai)

    2. Aristarque

      280 m2 pour sept millions d’euros, c’est pas loin du double du prix moyen dans un arrondissement convenable comme le Cinquième. Heureusement que ce « fils de » ne paie pas d’IR parce que l’ on peut se demander ce que ce serait alors, à moins que ce ne soit justement parce qu’il n’ en paie pas…
      🙁

    3. Seneca67

      Les Chinois et les Américains (entre autres) ont leurs frontières fermées : ils ne s’en portent pas plus mal.

      Entre fermeture complète et ouverture à tous vents il y a un juste milieu à trouver.

      A bas les doxas bien pensantes

      1. Sauf qu’il faut vous renseigner un peu : les frontières chinoises n’ont jamais été aussi ouvertes. Et les américaines aussi.

        1. channy

          Mais non H16, les tinois et les ricains ils ferment leur frontières et ils surtaxent tout les produits made in fraOnce , c’est connu, ils l’ont dit chez pujadas ..
          @Seneca les » tinois » achèteront des produits français le jour ou nos produits seront adaptés à leurs besoins et à un prix abordable..Vous ne forcerez pas les tinois à préférer les Peugeots aux Mercedes..Vous ne les forcerez pas à changer leurs habitudes alimentaires par ex manger du pain pour vendre votre Nutella..il n’y a que nos génies français pour croire cela.

  8. Fergunil

    Je pense que tout le monde (au moins tous les gens lisant tes pamphlets) savent que les 4 prochaines années vont être … particulières en France.
    Par contre, plus ça va, moins j’ai d’idée sur comment cette particularité va réellement s’exprimer …
    Je n’imagine pas nos socialistes durer 4 ans de plus, je ne les imagine pas non plus démissionner, puisque ça demande à la fois du courage, du réalisme et de la droiture.
    Je n’imagine pas que la situation puisse s’améliorer, mais je ne vois pas dans quel sens elle va empirer.
    D’un coté le survivaliste dans ma tête est assez excité, mais le casanier se demande combien de temps ça va durer … Ma boite fait 98% de son chiffre à l’étranger, une bonne moitié hors Europe et tout est centralisé à Paris, donc je n’ai pas spécialement peur pour mon taff, mais plutôt pour ma qualité de vie.
    Excellent texte H16, bien sûr, évidemment au rythme où ça va, tu ne risques pas de manquer de travail, tu devrais peut être même embaucher !

    1. Si Hollande n’est pas trop dogmatique, je pense qu’il y aura cohabitation.
      Et quoi qu’il arrive, il y aura d’autres problèmes. Financiers, notamment.

      1. Higgins

        C’est bien là le problème. Normal 1er est avant tout et surtout dogmatique. Je ne crois absolument pas qu’il est viré social-libéral comme on l’entend çà et là. C’est un socialiste pur et dur et il n’aura de cesse que de voir son idéologie triompher.

        1. laglute

          Tout pareil d’accord avec Higgins. Cet homme ira jusqu’au bout de sa connerie pour ne pas se dédire, et aussi, car c’est son seul mode de fonctionnement. Ces socialos seraient prêts à vendre père et mère ( si ça n’est pas déjà fait ) pour ne pas reconnaître qu’ils ont tort.
          Moullande est un dogmatique idéologique, et il est dans la continuité de ce que ce pays connait depuis plus de 40 ans : déni, impôts, illusion, bisous à son électorat au détriment des tous les français. Enfin bon, ces derniers l’ont bien cherché, ils voulaient du rêve, ils vont connaître l’enfer, et nous avec…

          1. Tea Party

            D’accord avec vous, je ne crois pas à une cohabitation, ou s’il y en a une, se sera avec des gens encore plus à gauche, c’est à dire les extrêmes, là où se situe sa vraie opposition. Cela va être beau !!

          2. Black Mamba

            Il faut avoir un grand sens de l’honneur pour avouer ses fautes ou ses échecs

          3. MadeInCH

            On ne dit « p`3re » et « m`3re », bande de mal-pensant stigmatisants et sexistes!

            On dit « parent 1 » et « parent 2 »!

            Allez donc vous faire genritement théoriser!

        2. La Coupe Est Pleine

          « C’est un socialiste pur et dur et il n’aura de cesse que de voir son idéologie triompher. »

          => Bof ! Moi je trouve surtout qu’avant toutes choses, Hollande roule pour lui et uniquement pour lui, quitte à causer le naufrage du pays, tout autant qu’il a coulé la Corrèze …
          Ok ce type fustige « les riches », mais il a déjà mangé son chapeau sur les retraites, le chômage, la TVA, ….. S’il avait été vraiment idéaliste, il aurait envoyé plus de bois vert que ça ….. souvenez-vous de 81 ….

          1. Fergunil

            Il n’a pas l’impression d’avoir coulé la corrèze à mon avis, il a plutôt l’impression d’avoir fait du on boulot en offrant un iPad à tous les lycéens etc. …
            C’est bien ça le problème !
            Si un socialiste pouvait reconnaitre ses erreurs, il n’y aurait plus de socialistes

      2. Fergunil

        Une cohabitation, et alors ?
        Ce n’est pas notre droite qui va sauver notre gauche, même si on se met à rêver qu’Hollande ouvre les yeux sur sa propre incompétence.
        J’avais aussi pensé à une équipe technocratique de l’UE ou du FMI, ce qui ne changerait pas fondamentalement les choses.
        Finalement, le salut pourrait venir d’un gouvernement allemand en France, mais d’aucun va encore y voir un retour aux HLPSDNH ….
        Pour moi, il y a un peu deux choix réalistes : une poursuite de la politique actuelle, qui va nous diriger dans une situation analogue au Royaume Uni sous James Callaghan, ou un choc de redistribution (volontaire aka libéral, ou subit aka faillite française) qui mènera vers de sérieux troubles sociaux, entre syndicats qui y verront l’aube du grand soir et banlieues qui pourrait transformer Paris en Bagdad …

        1. Aristarque

          Pour moi, l’ actuelle gabegie économique ne changera pas d’un iota, quel que soit le gouvernement dans la mouvance UMPS, tant qu’il y aura du coco, quelle que soit sa provenance : taxation en folie, emprunts usuraires, création monétaire débridée, vente de tout ce que l’on peut trouver à mettre à l’encan, y compris la Joconde, à mettre dans le moulin. On accusera la Terre entière et le reste de l’Univers s’ il le faut pour que cela dure, ne serait-ce qu’ une heure de plus. Cela ne cessera que lorsque nous aurons un franc à la zimbabwéenne mode ou des campements du FMI dans tous les hôtels de la rue de Rivoli qui dicteront une orthodoxie que nous qualifierons de teutonne…

          1. eheime

            Je pense comme vous. Pour se soigner, il faut dejà comprendre qu’on est malade. Si on pense que le mal vient de l’exterieur on peut lutter sans fin.

          2. eheime

            Je pense qu’on va faire comme beaucoup de nations l’ont fait avant nous : décliner.
            D’autres prendront le relai.

        2. Black Mamba

          « Hollande ouvre les yeux sur sa propre incompétence  » n’est pas de sa faute, il est aveugle

      3. Aristarque

        Sachant que l’ Arsouille est son modèle réfèrent en politique, il se peut qu’il soit tenté par une cohabitation puisque cela n’avait pas trop mal réussi au mentor. D’ autant qu’elle ne serait probablement pas trop douloureuse s’ il est fait appel aux guignols de l’UMPS qui n’ont guère de différences en pratique gouvernementale. Et les Français approuveront puisqu’ils sont majoritairement en faveur d’un état providence qui les materne et les chouchoute du berceau à la tombe, du moment qu’il leur fasse croire que c’est l’argent des autres qui fournit le gratuit…

        1. Eole

          De plus, cette cohabitation lui garantirait – éventuellement – un réélection, comme en ’88 pour son mentor!

          1. laglute

            Oui, d’ou l’idée du gouvernement d’union nationale pour diluer la responsabilité des socialistes devant leur propre faillite…

          2. Aristarque

            C’est bien ce que j’ entendais puisque l’ Arsouille a réussi à se faire réélire (à la surprise de beaucoup dont Bibi) deux ans après avoir pris une claque électorale législative comme rarement il y en eût, en faisant croire que je changement amené par Chichi (plus actif alors qu’ ultérieurement) était beaucoup et injustement trop dur aux pauvres épidermes français +quelques autres fariboles et que lui réélu, on resterait dans la ouate et le sucré. D’ ou retour vers un passé récent, une AN à gauche, l’ Arsouille au pouvoir… et une nouvelle claque mémorable en 93.
            L’ Arsouille ayant eu ce qu’ elle voulait : deux mandats pleins dans un coup d’état permanent, même pas mal !

          3. Black Mamba

            Peut-on me traduire
            *Arsouille
            *Bibi
            *Chichi
            Désolé , je n’ai pas le bon décodeur

          4. Aristarque

            Arsouille : terme du général de Gaulle pour Mitterrand qui rend bien compte de la duplicité et la rouerie du personnage.
            Bibi pour moi même Aristarque quand je m’ évoque à la troisième personne.
            Chichi pour Chirac(kam le Rouge) en évoquant l’ image de Che Guevara.

    2. Théo31

      Un socialiste qui rend le pouvoir avant terme, ça n’existe pas. Le socialiste est dans le camp du Bien. Il ne se trompe jamais. Mais voilà, le socialo a deux gros défauts qu’il essaie de cacher : son amour pathologique du pouvoir et de l’argent gratuit des autres. Pour lui faire rendre le pouvoir, il n’y a que deux solutions : faire gagner l’opposition aux élections ou lui mettre des coups de pelles dans la tronche. Vu la situation en RSS du Frankistan, ce sera les coups de pelle.

      « ils ne trouvent aucune réponse convaincante aux problèmes financiers et économiques de leur pays »

      Pas pour eux en tout cas. Bande d’enculés !

  9. Taisson

    Encore un bel article, mais je m’interroge toujours sur Moije : est il un inconscient dogmatique avec ce qu’il faut d’opportunisme pour durer, ou bien un machiavel qui prépare consciencieusement la société utopiste de demain, sans argent, sans industrie , donc sans pollution, sans sexe, etc…?
    On ne peut pas avoir dirigé le PS sans s’être aperçu qu’ il s’agit d’un panier de crabes! Agglomérat de toutes les oppositions à la mode, ce parti qui va du haut fonctionnaire arriviste et cynique jusqu’au gauchiste anarcho-syndicaliste, en passant par le notable de province et le bobo citadin, ne tenait sa façade que par son attitude d’opposant permanent.
    Personne ne peut donc être surpris par la cacophonie actuelle, surtout pas moije!
    L’anti Sarkozysme, (totalement injuste, quand on compare à Chirac qui dont les résultats étaient bien pire…) fabriqué principalement par les medias, à été un véritable engrais pour le PS!
    Mais il faut donc maintenant trouver autre chose: Pour l’économie, pourquoi pas les Allemands! Et pour calmer les tenants du dogme, on montre publiquement son mépris de la religion locale. Ca permet en plus de  » ringardiser » les antis mariage homo en les marquant comme « cathos ». Cette anti religion officielle des « bouffeurs de curés » du 19eme siècle étant bien sur réservées aux catholiques, (d’où la bâche bleue).
    Bien sur, pour l’islam on est plus « citoyens » en allant souhaiter un bon ramadan, et en accueillant pour le soigner un président Algérien qui attaque sans cesse la France et est allé jusqu’à inventer un « génocide »…

    Tout ça ne peut pas être innocent, et montre bien le désir de tout détruire ce qui reste de ce pays.
    Ce pays est foutu, mais pour eux, pas encore assez !!

    1. Eole

      « Bien sûr, pour l’islam, on est plus « citoyens » ….. » il faut lire l’article sur le Qatar, cette semaine dans Marianne, car les banlieues seront bientôt des succursales dudit Qatar cum wahabites.

    2. Seneca67

      Snif ! Pourquoi dire à tout bout de champ que ce pays est foutu ??? L’histoire finira par balayer ces clowns comme elle en a balayé d’autre, non ?

      1. C’est simplement une périphrase pour dire « cet état français corrompu et vérolé est foutu »…

  10. Aristarque

    H16 s’étonne de la quasi-absence d’existence de l’ opposition à part quelques francs-tireurs isolés qui ne risquent pas d’être la cause de gros dommages. D’ une part, elle n’ a que des chefaillons qui se disputent l’ attribution des cabines de tribord pendant que le Titanic fait eau de toutes parts en ayant percuté l’ iceberg de la crise et de la gabegie, d’ autre part, son corpus idéologique n’ est guère différent de celui des gens de bâbord, tout aussi constitué d’ un culte révérencieux envers l Etat omnipotent, dépensier, obèse, prévaricateur, fournisseur d’une cocagne et d’ une providence d’ autant plus inouïes qu’ elles se font à crédit d’un cinquième des besoins depuis bientôt 35 ans. Les 17 ans de Chirac+Sarkozy n’ ont pas été vraiment différents sous ces aspects des 14 de l’ Arsouille et de la première année de Normal 1er. Et vas-y que tous ces politicards socialistes de tous bords ont signé (ou approuvé nettement) droits dans leurs poulaines, des traités internationaux et ont pris des engagements européens dont ils n’ avaient la ferme intention que d’en profiter pour ce en quoi c’est bon pour la France et que de s’ asseoir dessus pour le reste. Vingt ans après, le bal ne pouvant plus durer faute à beaucoup d’errements dévastateurs, ils s’ en prennent aux pays ayant une autre mentalité que la leur, un autre comportement plus sensé et des résultats bien meilleurs par voie de conséquence. Les reproches adressés à l’ Allemagne sont aussi ridicules que risibles, illustrant en diable la fable de la Cigale et de la Fourmi mais où la Cigale enguirlande copieusement la Fourmi d’ avoir été prévoyante et attentionnée, entendant bien en plus rapiner les noisettes teutonnes ensilées.
    C est à mourir de rire (jaune) que de lire qu’il est reproché à Merkel de penser à l’opinion de ses électeurs et à son boulot de dans cinq mois par des guignols dont c’est le fonds de commerce depuis des décennies, prêts qu’ ils sont à ce que le pays crève de leurs comportements du moment que la soupe demeure servie chaque jour dans leurs assiettes. Bref, CPETF tant qu’il restera sur cette ligne.

    1. Black Mamba

      En Afrique, les populations locales apprécient beaucoup la fourmi pot-de-miel. Les amateurs croquent leur abdomen gorgé de sucre et il paraît que le goût est délicieux.

  11. Black Mamba

    Il existe d’autre fable de La Fontaine :

    Le scorpion et la grenouille

    Un scorpion et une grenouille se rencontre sur la rive d’une rivière. Le scorpion se tient à distance respectable et s’adresse à la grenouille.

    Scorpion : J’aurais un service à vous demander madame la grenouille.

    Grenouille : Allez y ça pourrait peut être m’intéresser.

    Scorpion : Voilà, je dois absolument traverser la rivière car j’ai un rendez-vous important de l’autre coté de la rive et je suis déjà en retard. Donc je me demandais si vous pourriez me prendre sur votre dos pour me faire traverser la rivière, car vous savez que nous les scorpions nous ne savons pas nager.

    Grenouille : Mais voyons monsieur le scorpion – tout le monde sait bien que la piqûre de votre dard est mortelle et que si je vous prends sur mon dos je risque la mort.

    Scorpion : Mais voyons madame la grenouille un tel raisonnement n’est pas digne de votre intelligence – si je vous pique je vais moi aussi couler avec vous au fond de la rivière et au risque de me répéter nous les scorpions nous ne savons pas nager.

    La grenouille se laisse convaincre et prend le scorpion sur son dos et nage vers l’autre rive de la rivière.

    Rendu au milieu entre les deux rives la grenouille sent le dard du scorpion s’enfoncer dans son dos.

    Avant de couler elle s’adresse au scorpion

    Grenouille : Mais pourquoi scorpion m’as tu piqué – ton incapacité à nager vas te condamner à une mort certaine.

    Scorpion : Tu m’excuseras grenouille mais c’est dans ma nature!

  12. Josh

    Que pensez-vous de la charge des socialistes français contre un « euro fort » qui avantagerait l’Allemagne au détriment de la France ?

    Y a-t-il du vrai ? Et si oui, comment y remédier ? Ou alors, c’est une bêtise totale ?

    1. En gros, le pendant d’un euro fort, c’est un euro faible.

      Expliquez moi en quoi affaiblir une monnaie rend le pays plus riche.

      1. Josh

        Je n’en sais rien, c’est bien pour cela que je vous pose la question. Les partisans d’un euro faible vous répondront que cela dope les exportations.

        1. Aristarque

          Sauf à avoir des productions totalement autarciques dans leurs composants, ce n’est que momentanément vrai.
          A l’ instant T+1 de la dévaluation, c’est vrai pour la production antérieure que vous vendez à ce moment puisqu’il y a eu des achats payés sur l’ ancienne base monétaire plus favorable que vous bradez en accordant une capacité d’ achat supérieure aux autres pays. Mais à l’ instant T+X où il faut y incorporer des achats extérieurs faits sur les nouvelles parités devenues moins favorables, vous devez réduire les marges pour maintenir vos prix competitifs. Si vous devez les augmenter, l’ avantage disparaît.

        2. Fangshuo

          Ce qui dope les exhortations c’est d’avoir des produits de bonne qualité à un prix raisonnable.

          Exemple 1 : les Peugeot, c’est de la merde, ça ne s’exporte pas. Les voitures allemandes sont, en général, d’excellente qualité (pour ce que l’on peut attendre d’une voiture). Elles s’exportent donc très bien. Et ce dans le même euro que les voitures françaises. Bizarre non ?

          Exemple 2 : le vin allemand est, en moyenne, clairement inférieur au vin français (pour un tas de raisons). Le vin français s’exporte donc beaucoup mieux. Et toujours dans le même euro.

          Comment fait-on, donc, pour avoir des produits de qualité à un prix raisonnable ? On ne sabote pas l’université, ni l’ensemble des organes de formation, professionnelle ou non. (ça c’est pour avoir des ingénieurs et techniciens qui travaillent bien et dur)

          Et non ne taxe pas le travail comme s’il était un danger pour la société. (ça c’est pour que le coût de production reste supportable par ceux qui vont le payer, c’est-à-dire ceux à qui on essaie de vendre les produits)

          SI, comme le fait la France, on décide de ne pas tenir compte des conditions économiques des acheteurs (ou, si vous préférez, de dire que la mondialisation est un choix), ce qui peut se justifier dans le cas unique ou les produits sont extraordinaires et ne se trouvent nulle part ailleurs (par exemple Apple, ou dans une certaine mesure les vins français) mais pas si ce sont des Peugeot (ou des Renault, c’est exactement pareil de mon point de vue, et en Chine où je vis on ne voit ni l’un ni l’autre alors que les Volkswagen se comptent par centaines de milliers) ALORS il est normal que les autres n’achètent pas.

          Je les comprends : quand j’achète une voiture (où n’importe quoi d’autre) je ne tiens pas spécialement à faire un sacrifice financier pour sponsoriser le système de santé/retraite/déficits, et autres choses qui ne m’intéressent pas plus qu’elles ne me concernent, du pays où est fabriqué le bien.

          Vous auriez acheté une Traban made in URSS vous, en 1980 ?

          1. max

            Bon article, les français font l’erreur de se croire le phare du monde, se reposer sur les lauriers de leurs ancêtres. Quand il faut faire le ménage, il faut un peu d’humilité, mettre un jean et passer la serpillière dans les coins.

          2. LeRus

            Juste un détail: la Trabant était fabriquée en Allemagne de l’Est. Pour des voitures made in URSS, mieux vaut prendre comme exemple la Zaporozhets ou bien la Volga. (La bonne vieille Lada est en fait une Fiat).

            Sinon, tout à fait d’accord avec vous!

          3. Fangshuo

            Merci, vos commentaires me touchent. h16, je vous ai pris au mot. Et merci LeRus pour cette délicieuse précision, vous avez raison, le diable est dans les détails.

          4. Eole

            Article excellent. Mariée à un Allemend depuis près de 50ans, j’apprécie la justesse de vos remarques. A propos de la France, n’oublions pas que selon l’Histoire, il y aurait eu lors de la 2e guerre mondiale ….60 millions de résistants! 😉

        3. Franciskus

          Sauf que les allemands ont une balance commerciale largement excédentaire. Malgré un euro fort. Il n’y pas de cause à effet entre la monnaie et les imports/exports, au mieux il y a un effet à très court terme lors d’une dévaluation ou dépréciation.

        4. channy

          « Les partisans d’un euro faible vous répondront que cela dope les exportations. »

          ben voyons! je l’ai déjà cité ici, mais en 2010 quand l’euro a commencé sa belle glissade face au Dollar et autres monnaies asiatiques,en Asie on se disait chouette on va pouvoir acheter plus de parfums, cosmétiques, sac à main Vuitton , vêtements pierre cardin , Guy laroche voir Alain delon (si, si ces marques ringardes chez nous font un carton en Asie)
          Nos chers entrepreneurs Français n’ont rien jugé de mieux que d’augmenter leur prix en conséquence,..donc euro fort ou faible,c’est de la foutaise.
          je rejoint Fangshuo sur son explication, pour exporter il faut avoir de bons produits , à un prix raisonnable (et j’ajouterais se donner de vrais moyens de les promouvoir)

      2. Aristarque

        Si les dévaluations enrichissaient les peuples, la France de l’ Europe serait le phénix économique pour le moins! Quant au Zimbabwe, il dominerait toute l’ Afrique…

        1. Epicier vénéneux

          Il parait qu’au Zimbabwe; le chanteur 50 Cent est connu sous le nom de $400 millions.

          1. Aristarque

            A défaut éventuellement d’être véridique, c’est tout à fait dans le possible! 🙂

        2. max

          En soit, aucune dévaluation, interne ou externe, enrichit un peuple, c’est un moyen de laisser passer la tempête.

          Certains ne savent utiliser que la dévaluation externe sans pour autant être le Zimbabwe.

          La déflation allemande précédant Hitler a été autrement dévastatrice que la politique du Zimbabwe qui n’a pas déclenché de guerre mondiale. Faut pas confondre Weimar et Hitler, années 20 et années 30.

          1. Fergunil

            « La déflation allemande précédant Hitler a été autrement dévastatrice que la politique du Zimbabwe  »
            Ah ? Et en quoi ?
            L’hyperinflation de Weimar a été « relativement » indolore pour un évennement de cet ampleur dans un pays de cet importance. Les classes moyennes n’ont pas été particulièrement touchées. Les épargnants y ont évidement perdu, mais forces vives, entrepreneurs, marchants, industriels, ont finalement été peu touchés.
            Au contraire le Zimbabwé n’a plus d’économie formelle, n’a plus de monnaie, etc.
            D’autant que l’hyper inflation allemande a principalement été causée par la France, ce qu’on ne dit à mon sens pas assez.

          2. Black Mamba

            La France  » le Scorpion » et l’Allemagne  » la Grenouille »
            L’Histoire se répète…

          3. max

            Fergunil

            Ah ? Et en quoi ?

            Ben entre une guerre mondiale et un pays africain à la ramasse, il y a une différence.

            Sinon vous dites ce que je dis, l’inflation de Weimar n’a pas produit de guerre, juste des brouettes de billets de Monopoly. Le rôle de la France dans la dette allemande de guerre est discutable, puisque l’Allemagne n’a quasiment rien payé de cette dette alors que les destructions sur le sol français ont été importantes, sans même parler des morts et mutilés de guerre.

          4. Black Mamba

            Pour faire repartir une économie , il suffit de déclencheer une guerre. On reconstruit ensuite.

          5. Fergunil

            Oui, ben c’est bien ce que je dis, la seconde guerre mondiale et l’hyperinflation de Weimar ne sont pas liée par une relation de cause à effet.
            Par contre, le traité de Versailles a entrainé à la fois l’hyperinflation de Weimar et la seconde guerre mondiale, et à l’époque de la signature de ce traité, il n’y a que la France qui voulait « faire payer l’Allemagne ». La plupart des observateurs internationaux avaient compris que ce n’était pas un traité de paix, mais un armistice de vingt ans, comme l’a si bien dit Foch, qui avait oublié d’être con

          6. max

            La situation avec les Pigs est similaire. Prêter à des branques et croire qu’ils vont rembourser.

            C’est aussi taré que de croire que l’Allemagne paiera après 14-18.

            En économie, on réalise ses gains ou ses pertes, pas plus.

            Croire qu’une guerre sera la solution est imaginaire.

          7. Black Mamba

            Croire qu’une guerre sera la solution est imaginaire

            En effet, tout le monde est perdant. Mais les idiots qui nous gouvernent ne sont pas une connerie prêt.
            Quand cela va arriver, il faut espérer d’être le plus possible de l’Europe.
            Désolé pour toi, ton appart risque d’y passé.

          8. Black Mamba

            François Hollande a promis lundi le « meilleur » entraînements, équipements et renseignement pour les armées, en recevant officiellement le Livre blanc de la défense qui prévoit une suppression de 24.000 postes supplémentaires d’ici 2019.
            L’armée française devra poursuivre son régime draconien dans un contexte d’économies budgétaires tous azimuts mais échappe au pire grâce notamment au succès de son intervention au Mali.

            « S’il y a un fil rouge dans ce que nous avons voulu faire à travers le Livre blanc, c’est d’assurer le meilleur entraînement, les meilleurs équipements et le meilleur renseignement pour nos armée, elles le méritent », a  déclaré François Hollande devant les membres de la Commission du livre blanc reçus à l’Elysée. Le nouveau Livre blanc de la défense « insiste sur la volonté d’assurer la sécurité de la France tout en ouvrant la voie à des constructions raisonnées et raisonnables pour la défense européenne », a-t-il expliqué.

            Sans dire mot des nouvelles suppressions d’effectifs envisagées (24.000 supplémentaires d’ici 2019, ndlr) ni des questions budgétaires, le chef de l’Etat et des armées a cependant précisé avoir « rendu les arbitrages pour concilier trois impératifs ». Le premier, a-t-il poursuivi, est d’assurer « à la défense et à la sécurité de notre pays une visibilité pour les quatre ans qui viennent », le second, « de permettre à l’industrie d’anticiper ses volumes de commandes et d’anticiper ses recherches », et le troisième, « la nécessité de concilier l’équilibre de nos comptes publics (…) avec l’indépendance de nos décisions ». « Ce que je souhaite, ce que j’exige même, c’est que les engagements que nous prenons soient respectés sur les cinq prochaines années, ce qui marquera une évolution, pour ne pas dire une rupture par rapport au passé », a insisté le chef de l’Etat.

          9. max

            Désolé pour toi, ton appart risque d’y passé.

            Tant que je n’y passe pas… C’est un peu toutes les éconocroques qui vont y passer, les tiennes aussi, camarade, t’inquiètes pas, les idées seront multiples et variées pour que je ne sois pas le seul contributeur à payer les pots cassés. Tu auras aussi l’honneur coûteux d’en faire partie, d’une façon ou d’une autre.

            Et puis si j’y passe aussi, c’est la vie.

          10. Black Mamba

            @ Max
            T’énerves pas!
            Je le sais! Personnellement je perdrais beaucoup si cela arrive.
            Pour l’instant je croise les doigts , je prépare déjà mon départ avec ma famille.

          11. max

            Ah mais je ne m’énerve pas, c’est une consommation inutile d’énergie. En revanche, ce que je dis énerve, consommation d’énergie inutile aussi. Qu’y puis je ?

            Préparer son départ est envisageable, mais j’ai bien peur que le contexte global soit suffisamment merdique pour penser que ça ne fasse que retarder les échéances en cash ou en nature.

            La plupart des comptes sont truqués, en Chine, aux US, en Europe, et ce n’est pas que quelques plus vertueux pays qui vont changer la donne. Quand tout le monde triche sa compta, ça pose problème.

          12. max

            Un mec élu devrait se satisfaire de l’honneur de l’être une fois dans sa vie et arrêter de regarder les sondages, pour agir selon ses convictions. Avec des Jean foutre carriéristes politicards, on est à l’opposé, d’où les conséquences infectes. Ces rats politiciens n’ont aucun honneur, ni dignité, ni morale.

      3. Seneca67

        Le pays on s’en fout ! ce qui compte c’est que nos élites en profitent bien elles !

        1. hussardbleu

          @Fergunil : ce n’est pas la France qui a provoqué l’hyperinflation de Weimar, c’est Hugo Stinnes, avec le soutien moral de Keynes (Les Conséquences Economiques de la Paix)… Il faut se rappeler plusieurs choses :
          – en 1814 et en 1870, la France avait payé sans trop de problèmes d’énormes dommages de guerre, d’où un esprit de revanche d’ordre financier
          – mais en 1914 on pensait que pour des raisons économiques et financières, les belligérants ne pourraient soutenir un effort de guerre au delà de 3 ou 4 mois, d’où l’illuse que la guerre serait finie à Noël…
          – comme on le sait, le conflit dura 4 ans, et nous coûta 1 400 000 morts, pour un pays de 36 millions d’habitants… contre 60 millions pour l’Allemagne : « je les grignote » comme disait ce porc de Joffre en envoyant nos braves paysans à la baïonnette contre des feux croisés de mitrailleuses…
          – résultat : le pays était exsangue, à tous niveaux, en 1918, d’où la « nécessité » financière et politique (on envoie les gens au massacre, et on taxe ceux qui rentrent ? pas fous nos politicards, tenaient à leur peau…) de « faire payer l’Allemagne »…
          -mais l’Allemagne était aussi exsangue que nous, titubant au bord de la Révolution Rouge : l’hyperinflation déclenchée par les banquiers allemands était la solution d’un pays au bout du rouleau, les gens mourant de faim, littéralement (ce qui explique également le succès des nationalistes genre StahlHelm et NSDAP).
          – quant à Foch, qui – effectivement, mais bloqué par Clemenceau et les anglo-saxons – voulait continuer la guerre en novembre 18 pour occuper l’Allemagne et se payer sur la bête, il n’avait raison qu’au premier degré. C’est Bainville qui avait le mieux vu la chose dans son admirable « Conséquences politiques ».

    2. Buchanan

      Affaiblir la monnaie ne rend pas un pays plus riche. La question est de savoir si la valeur actuelle de notre monnaie correspond à notre richesse actuelle. Prenons le cas de la Grèce : la monnaie grecque (l’euro) vaut 30% de plus que le dollar. Est-ce que cela correspond à la richesse grecque actuelle ? Surement pas. En France, pareil, nous avons une monnaie surévaluée (l’euro) qui nous donne l’illusion d’être un pays riche, alors que notre économie ne correspond pas à la valeur de notre monnaie. Il y a 2 façons de se sortir d’une crise telle que nous la vivons : faire des réformes (ça ne semble pas être le cas) ou dévaluer. Historiquement, la majorité des pays choisissent la dévaluation. Problème : tant que l’on fait partie de la zone euro, on ne peut pas. Entre Chypre et l’Islande, je choisis l’Islande.

      1. Aristarque

        Et on parle d’une tendance apparue dans la campagne électorale teutonne évoquant la création d’ un gulden (florin, claire référence à la monnaie florentine quand elle servait aux echanges commerciaux italo-flamands de la Renaissance) qui correspondrait à un euro réservé aux pays sérieux (du nord de l’ Europe) qui garderait ses parités actuelles), l’ euro étant abandonné aux pays fantaisistes (du sud ou Club Med) pouvant ainsi le devaluer à qui pire pire selon besoin.

  13. Pere Collateur

    Tordant ce billet. Vous êtes vraiment en forme ^^

    Le mot savant du jour: diptérophiles. Ça signifie apparemment enculeurs de mouches.

    Ça, je pense que j’arriverais à le placer dans une conversation… Tiens, pendant mon entretiens annuel par exemple. C’est bientôt. Je me note ça dans un coin. J’espère que ça fera sont petit effet.

    1. mlallier

      En Hollandais, ça se dit « mierenneuker ».

      Il paraît que c’est très très grossier.

      1. mlallier

        Ah ! j’oubliais. Mieren signifie fourmis.

        Cela donne une idée de l’exploit.

        1. Aristarque

          Tout dépend de la taille des fourmis! Nos entomologistes socialistes ont déniché un spécimen de format avantageux prussien dont ils espèrent exploiter le potentiel, la deutschemerkelen…

  14. peacefulJoe

    J’ai l’impression que certaines absurdité véhiculées par la presse ont réussi à passer insidieusement jusqu’à l’intérieur de ce site, (et ce en dépit de son incroyable qualité):
    Arrêtez de parler de « politique d’Austérité » ou « d’Austerité » tout ce qu’on demande aux Etats c’est de résorber leur dette colossale (ou plus précisément de la faire enfler à moins de 3% du PIB par an).
    Que pour certains ça se traduise par des mesure austères j’en conviens volontiers, mais ce n’est pas le but recherché.
    Quand on aura commencer à parler de « politique de réduction de la dette », plutôt que « d’austérité » on comprendra peut-être qu’il s’agit d’abord de balayer notre propre m***e et pas d’un Diktat étrange venu d’un pays ultra-liberalo-kapitaliste-qui-veut-la-mort-des-prolétaires.
    …et peut-être (mais là je rève à voix haute) pourra-t-on enfin commencer à envisager des solutions qui ne passent pas uniquement par une plus grande taxation mais aussi par une réduction des dépenses de l’Etat.

    1. Aristarque

      H16 se borne à parler de la vision d’ abomination de l’ austérité qu’ ont les socialistes qui nous encombrent. Pas qu’ils la mettent en application… ni même qu’ils en aient la moindre intention ou commencement de début d’ intention…

    2. laglute

      Dans l’esprit de nos socialistes, austérité signifie plus « augmentation des impôts » ( pour conserver son électorat ) que « baisse des dépenses » ( qui risque de le lui faire perdre ).
      Donc, on attend encore la vraie austérité.
      C’est un peu comme dire que l’on a dernièrement réduit le déficit : on a plutôt augmenté les impôts ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

        1. Aristarque

          Dans un de ses poste, H16 évoquait nos gens de gôche perçant des trous dans la coque pour que l’ eau puisse y ressortir 😉

          1. Black Mamba

            Peugeot est dans un bateau, qui coule à cause d’un trou dans la coque. Arnaud le voit, et immédiatement outillé de sa chignole magique, perce un second trou en espérant que l’eau repartira par là.

            Oui, en effet, une passoire!
            Quel bordel!

    3. max

      Vous oubliez que la dette est aussi privée, en gros des glandus espagnols ou irlandais qui se sont payés des baraques à crédit sur plus de 20 ans, et que ces états ont du gérer le merdier pour enfler la dette publique.

      La connerie des particuliers qui s’endettent à 30 ans, faudrait en parler un peu aussi. Tout mettre sur le dos du public c’est déresponsabiliser le particulier qui croit que l’open bar est installé, c’est du collectivisme.

      Moi, j’ai fait une possible connerie d’acheter un appart à crédit en France, mais j’assume, je suis parti en Allemagne pour continuer de payer les échéances. Ce qui conserve ma solvabilité.

      1. Black Mamba

        je suis parti en Allemagne pour continuer de payer les échéances.

        Ce n’est pas idiot, il vaut mieux investir dans la pierre que d’ouvrir un livret

  15. max

    Pour la France, c’est à peu près plié, probable retour à une monnaie nationale dévaluée, ce qui résout pas grand chose, mais permet de taper dans tous les porte feuilles, c’est plus simple qu’un mille feuille fiscal, et de grilles salariales publiques ou privées, qui change en permanence comme une cible mouvante et enlève toute visibilité pour les acteurs de l’économie.

    Pour l’Allemagne, ça va être coton aussi, ses clients européens calanchant, ses exports vont chuter, et certaines dettes étrangères vont ressembler aux emprunts russes, donc de l’épargne allemande va partir en fumée, reste à savoir quels types de produits d’épargne. Je doute fort que des relais de croissance soient trouvés hors Europe.

    Le menu sera une déflation globale et un gros bordel général. Hollande pourra dire, ben vous voyez, c’est partout pareil, et hop le tour est joué…

    1. max

      Au sujet de l’Allemagne, si elle gère mieux ses services publics, son modèle consistant à exporter et prêter à des pays impécunieux n’est pas très futé. Un chef d’entreprise qui vend son matos à crédit à un client sans se renseigner sur sa solvabilité passée et actuelle, c’est le modèle allemand et chinois aussi.

      La raison des problèmes français est en France, mais celle de ceux allemands sont en Allemagne. Chacun doit balayer devant sa porte sans fustiger le voisin.

    2. Duff

      Je vous invite à regarder l’analyse ô combien pertinente de Jean-Marc Ayrault heu non Daniel…

      http://www.youtube.com/watch?v=NbQJMj2XSno

      Il met parfaitement le lien entre la médiocrité consentie des français (expression de Christian Saint Etienne dans « France, etat d’urgence » que je recommande) et la nostalgie de la dévaluation compétitive et de l’inflation.

      Des techniques pour voler l’épargne et gagner du temps face aux réformes structurelles.

      1. max

        La dévaluation monétaire ne gloutonne pas seulement l’épargne mais aussi le pouvoir d’achat immédiat des non épargnants, à moins d’indexer les revenus sociaux et salaires sur l’inflation importée, technique qui a ses limites.

        L’inconséquence et l’incohérence made in France a de moins en moins de secrets pour moi.

        J’avais ici mis un lien concernant une chaudière ionique française que veut promouvoir un patron du CAC retraité
        sans qu’il n’explique nulle part en quoi faire passer du courant dans de la flotte est plus efficace que dans une résistance classique. Avec des dirigeants de boites pareils prêts à investir dans des avions renifleurs, on a une bonne idée des raisons du fiasco de l’industrie française. Les allemands sont quand même moins cons, les dirigeants des boites y ont de l’ancienneté et touchent leur bille dans le domaine technique concernant leur entreprise au lieu de parachuter des énarques qui n’ont jamais touché un tournevis, un fer à souder ou une éprouvette de leur vie.

        1. Duff

          Je ne suis pas en désaccord, je le dis préalablement. Mais ne mettons pas tout dans le même sac : Le problème de gouvernance des entreprises françaises n’est de mon point de vue ni une question socialiste ou libérale.

          C’est juste un problème de conflit d’intérêt donc relevant de la moral si ce n’est du pénal selon ce que dit la loi. On s’étonne que des patrons incompétents touchent plusieurs millions d’euros. Le problème c’est qu’avec 8 administrateurs en moyenne, on s’attend à avoir pas loin de 400 administrateurs des entreprises du CAC 40. Ils sont 80.

          Le sujet déboule sur la table (enfin) quand le PDG nommé d’EDF finit par renoncer à siéger chez Veolia, entreprise concurrente sur certains services… C’est quand ça devient trop gros, trop voyant, trop propice au conflit d’intérêt que ça finit par enfin sortir dans la presse. Il faut voir aussi qui détient la presse pour comprendre que de telles infos ne sortent finalement que rarement…

          L’écart de salaire entre le PDG et le salarié de base m’importe peu tant que le manager est rémunéré à la hauteur de ses résultats. De ce point de vue en France comme dans d’autres pays, il y a un souci à régler.

          Plafonner les rémunérations des dirigeants en décrétant qu’un patron ne peut pas gagner plus de 20 fois le salaire min, c’est évidemment la décision la plus débile qui soit et qui ne s’attaque pas du tout aux vrais soucis…

          Cdlt

  16. sdw

    le lien « fuir les réunions publiques » est victime d’un copy-paste du lien suivant …

  17. Duff

    Une bonne vidéo d’un oint du seigneur (Minc) étonnement redevenu lucide une fois passé dans l’opposition :

    http://www.youtube.com/watch?v=GSoo6crWRmA

    Sur le fond il a raison, le quinquennat est déjà plié autant que le PS est très divisé. Puisque je ne l’ai pas lu dans les commentaires précédents, ne pensez vous pas que la solution pour Hollande est de s’en remettre au sauveur Bayrou?

    Je déconne.

  18. NOURATIN

    Vous leur prêtez beaucoup de lucidité à ces pauvres socialistes. Je crois plutôt que chacun essaie de tirer à soi ce qu’il reste de couverture.
    Et puis, pendant qu’on tire à vue sur l’Allemagne, on ne pense plus au cas Cahuzac, ni au « mur des cons », ni même aux investissements immobiliers du petit Fabius. Comme en plus « Le Canard » est venu à la rescousse en sortant opportunément les bizarreries financières de Guéant, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes de gauche possibles.
    Non, décidément, rassurez vous pour eux, les Socialos n’ont toujours rien compris.

  19. Aristote

    Relire L’Économie de la Révolution française de Florin Aftalion, ou comment des politiques économiques absurdes ont beaucoup contribué à radicaliser le déroulement de la Révolution par leurs effets délétères sur l’économie.

    Le point le plus intéressant de l’ouvrage, c’est qu’il montre que de nombreux acteurs de la Révolution comprenaient que l’émission d’assignats à tout va couplée aux lois du maximum, etc, aboutirait à une catastrophe. Ce n’est pas par manque de lumières que des politiques désastreuses furent poursuivies…

    1. hussardbleu

      tu rigoles, Aristote ? il est évident que la Révolution – qui fut le plus grand transfert de propriété de l’Histoire de France – était une merveilleusement bonne affaire, pour ceux qui avaient compris la poloche, avec les assignats et les mandats territoriaux : je n’ai pas lu l’Aftalion dont tu parles (j’avais bien aimé celui sur le Mac Carthysme, grand coup de pied dans la fourmilière gauchisante, d’où le faible écho médiatique rencontré), mais le livre de René Sédillot « le Coût de la RF » donnait déjà tous les chiffres en 1989, pour le Bicentenaire.

    1. miniTAX

      Punaise, c’est pire que ce que je pensais !
      Si je résume bien, non seulement l’Allemagne qui n’a absolument pas pratiqué l’austérité s’est fait traiter de tous les noms par les socialauds français pour son soit-disant austérité, mais en plus, on l’accuse accuse d’avoir entraîné les Français dans une politique d’austérité… qui n’a jamais existé en France.
      C’est pire qu’Orwellien. Si ça continue, tous les mots finiront par puer avec les gauchistes.

      1. Duff

        Pas tout à fait. N’oublions jamais que l’Allemagne a du se réunifier avec une RDA morte sur le plein économique et que seul une fédération pouvait absorber, ce qui en soit constitue une clé pour comprendre la suite assez majeure.

        D’autre part, Merkel vient de la RDA. Le simple fait que la CDU se soit doté d’un leader féminin n’est qu’un épiphénomène, le fait qu’elle vienne de la RDA est juste énorme de conséquence. Et à mon avis ça aurait été similaire si le SPD pas si prompt à redistribuer la richesse comme le PS le croît, avait connu pareil bouleversement.

        Il n’y a pas d’austérité en France. Que le PS français se heurte à une femme politique issue de la RDA est super révélateur…

        http://www.zerohedge.com/news/2013-04-09/charles-gave-france-brink-secondary-depression

        La France s’enfonce en désignant des coupables extérieurs. ça rappelle les heures les plus sombres de l’Europe du XXème siècle tout simplement.

        Cdlt

        1. « La France s’enfonce en désignant des coupables extérieurs. ça rappelle les heures les plus sombres de l’Europe du XXème siècle tout simplement »
          C’est la conclusion de mon billet, finalement 🙂

          1. Duff

            Oui mais c’est pas dit explicitement bien que je pense que l’auteur se désolant de cette recherche de coupable extérieur le suggère fortement…

            Il faut aller au bout des logiques, H16 tu le dis bien dans ton analyse, le PS est désormais complètement déchiré entre un Hollande qui veut se pavaner po-entreprises et son aile gauche qui croît naïvement que le problème vient d’ailleurs.

            C’est pour ça que les premiers commentaires ont d’emblée suggérer une dissolution et non un remaniement « technique »…

            On vient bien une fin de cycle et non un essoufflement passager. On aura à l’été un remaniement qui ne changera rien et après?

            Je reste un sacré foutu pessimiste quand même. Quand le premier mai je vois des syndicats PCF aussi dispersés et peu enclins à s’unir, une Marine Le Pen qui progresse mais à gauche uniquement, je me dis quel que soit le temps que ça prendra et quelle que soit la forme, les français adhèrent de plus en plus nombreux à un choc non pas de simplicité mais thatchérien.

            Inutile de conclure que j’espère ne pas me tromper!

            Cdlt

            1. Le remaniement, c’est le symptôme, évidemment, pas la cure ni la cause. Mais la dernière phrase de mon billet, c’est exactement ça : le pays est foutu, mais les socialistes le savent, d’où le bordel.

          2. Duff

            Primo: Mille excuses pour les fautes d’orthographe et de conjugaison de mon dernier message.
            Secundo : Sur le fond.
            Le bordel me semble plus venir du fait que les socialistes se placent en vue d’un remaniement que d’une dissolution. Je ne l’ai pas posté ici mais j’ai lu sur le Point que les même les CRS en avaient marre. Je crois vraiment en l’erreur de diagnostic des socialistes qui pensent pouvoir encore s’en sortir. Je pense que la dissolution n’interviendra pas avant une méga claque électorale. Vu le calendrier ce n’est pas avant les municipales et vu le rôle que le FN peut jouer, il n’est nullement évident que le PS se ramasse au point de perdre toutes les grandes villes qu’il tient.
            Je n’ai évidemment pas de preuve de ce que j’avance mais quand j’entends Nicolas Doze dire dans son émission qu’en off les politiques savent bien ce qu’il faut faire et que les socialistes pensaient honnêtement que le ralentissement économique de 2012 était passager sans fondement profond et que donc il suffisait de faire le dos rond, je me dis que le PS est encore trop loin de comprendre les enjeux actuels. Il se pourrait fort bien qu’ils continuent à gérer la France comme le maire de Sevran sans voir les conséquences catastrophiques.
            Je n’ai pas de boule de cristal et je suis assez interdit vis-à-vis de ce que j’entends ces derniers temps car la dissolution, je l’avais prévue pour 2015 à l’automne 2012. Mais que 2015 me paraît loin désormais…

            1. Disons que la dissolution serait une temporisation « intelligente » pour Hollande, un remaniement un passe-temps débile. Mais au final, ce sont des divertissements qui varient sur le degré mais pas la nature et sont parfaitement inappropriés pour sauver la mise. Ils sont, à mon avis, fichus.

          3. YP

            « La France s’enfonce en désignant des coupables extérieurs. ça rappelle les heures les plus sombres de l’Europe du XXème siècle tout simplement »

            Les mêmes causes prduisent les mêmes effets. D’ailleurs c’était aussi le PS qui était en charge les années précédant 1914 et 1939… Ah wait, on me dit que le PS est hors de cause et qu’il s’agissait des PRS et autres SFIO… Bref, l’idéologie de base qui consiste à dire « c’est pas moi, c’est les autres », quitte a faire des millions de morts.

          4. Duff

            Je me dis d’ailleurs qu’une vraie opposition devrait travailler sur ce clivage « c’est pas de notre faute, c’est la faute des autres ». Le FN que je classe à gauche et la gauche disent la même chose pour gagner des électeurs qui ont peur des réformes.

            C’était marrant de voir la semaine dernière ou il y a 15 jours le bras droit de Mélenchon et Alliot se vilipender chez Zemmour et Naulleau (faux clivage français entre un conservateur socialiste et un socialiste soit dit en passant) alors que sur le fond ils sont d’accord sur presque tout.

            Voilà ce que j’attends d’une opposition à toutes ces conneries : Français ne regardez pas ailleurs, c’est chez nous que sont les problèmes.

  20. steackhé

     » cela montre la panique qui règne  » tout est dit ! Des gouttes glisses le long des tempes, il fait chaud non ?! Comment s’en tirer ? Penser au capitaine du Costa Concordia le Grand… pas con…

  21. Jean

    J’ai compris comment fonctionnait ce pays, il y a longtemps. Heureusement pour la suite, j’étais jeune.Voici dans quelles circonstances. Au cours d’une réunion internationale (de sociétés privées) , renouvelée deux fois par an, nous nous retrouvions plusieurs experts, à mettre en place des stratégies. Un jour, les américains nous annoncent que M. X ,un de leurs experts, n’assisterait pas à la prochaine réunion . Il serait remplacé par M. Y, de compétences techniques équivalentes. L’Année suivante, c’était un des participants canadiens qui se trouvait dans l’impossibilité de participer. Les canadiens nous préviennent et annoncent que l’absent sera remplacé par une personne ayant les compétences identiques. Puis vint le tour de notre beau pays. Et d’annoncer aux autres que M. de .. dans l’impossibilité d’assister à la réunion, sera remplacé par quelqu’un de GRADE équivalent. Voilà, vous avez tout compris.

  22. Anouk Labiche

    à H16: je suis hors sujet, désolée… je vous remercie d’avoir cité Bernard Stiegler dans un de vos billets (je ne sais plus où), je suis allée chercher qui il est et ses cours sont vraiment (à mon avis) d’un grand intérêt. Y avoir accès librement m’a ouvert des horizons nouveaux sur internet.Merci encore.

    1. Black Mamba

      Ils sont fous ces Gaulois! Des débiles mentaux nous gouvernent! Et encore je suis poli!
      Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir….

  23. Black Mamba

    Ils sont font ces Gaulois! Des débiles mentaux nous gouvernent! Et encore je suis poli!
    Il n’y apas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir….

Les commentaires sont fermés.