Des Pigeons aux Poussins, la fronde continue

Ce n’est vraiment pas de chance pour le gouvernement Ayrault. Que ce soit sur le terrain réel ou sur le terrain numérique, il accumule les mouvements de protestation et de contestation de plus en plus suivis. Et s’il avait relativement bien joué la partition pour se débarrasser tranquillement d’une jacquerie assez violente avec les Pigeons, il sera plus difficile de s’en sortir sans concessions avec les Médecins et les Poussins…

parcours fiscalOn se souvient qu’en octobre 2012, une page Facebook, qui s’était rapidement muée en mouvement de fond, avait animé la vie politique française en rassemblant plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs sous une même bannière, celle des Pigeons. Ces derniers se plaignaient alors ouvertement du sort qui allait leur être réservé par les socialistes qui venait d’accéder au pouvoir et se sentaient pousser des ciseaux taxatoires au bout de chaque doigt. À ce moment-là, en effet, un projet encore dans les cartons de Bercy prévoyait de modifier le code fiscal pour assaisonner les entrepreneurs qui auraient eu l’outrecuidance de faire des bénéfices à la revente de leur entreprise (en France, oui, c’est fou, non ?) et promettait alors de les faire parcourir un petit enfer fiscalo-administratif pour les punir d’avoir eu l’idée idiote d’entreprendre sur le territoire de la Nouvelle Socialie triomphante. Pour mémoire, le projet de loi aboutissait à une taxation si complexe qu’un schéma exact mais absurde résumait à lui seul l’incroyable folie qui s’était emparée de nos dirigeants.

L’issue de ce mouvement fut assez piteuse : peu doués dans la politique politicienne, les auteurs de l’appel initial, visant à supprimer l’énième changement fiscal ubuesque proposé, furent reçus en grandes pompes, furent correctement embobinés, et furent amenés à retirer leur proposition de manifestation avant même que la loi ne fut discutée, en l’échange d’une assurance (toute politicienne) que la proposition serait retirée. La suite, on la connaît : comme convenu, la manifestation de protestation n’eut pas lieu et en échange, la loi ne fut ni retirée, ni amendée, illustrant ainsi la valeur réelle de la parole des politocards qui nous gouvernent.

Quelques mois plus tard, c’est au statut d’auto-entrepreneur d’entrer dans les turbulences gouvernementales.

Il faut bien comprendre que ce statut, qui permet à une personne de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale dans un cadre juridique et fiscal simplifié et pas trop violent, était la création d’un politicien de droite, Hervé Novelli, datant de 2008. Héritage sarkozien, son temps était donc compté pour les dogmatiques imbéciles au pouvoir, qui se devaient de sucrer tout ce qui pouvait porter un germe de réussite, même vague ou a minima, et qui serait, sans nul doute, porté au crédit du prédécesseur de l’autre camp. Le factotum en charge de la suppression fut rapidement désigné : ce serait Sylvia Pinel, et roulez jeunesse.

L’angle d’attaque choisi fut relativement simple : il a suffi, pour la minustre, d’écouter plus patiemment ceux qui s’élevaient dès le départ contre l’odieux statut d’auto-entrepreneur, qui avait malgré tout permis de créer plusieurs centaines de milliers d’emplois. Certains artisans (pas tous, loin s’en faut) ont en effet choisi de considérer que ce statut constituait une concurrence frontale et déloyale, et ont bruyamment réclamé sa disparition, comme il se doit en terre de lobbying, ou, à tout le moins, qu’il soit affublé des mêmes boulets que celui d’artisan, pour faire bonne mesure, assorti d’une impossibilité pour ces auto-entrepreneurs de devenir ensuite artisans.

Eh oui : en France, plutôt que de réclamer la disparition de vos propres boulets lorsque vous constatez que d’autres courent sans entraves, vous irez plutôt insister pour que tout le monde subisse le même carcan. Voilà qui est très productif et parfaitement sain, répété des milliers de fois, dans tous les pans de l’économie.

La riposte ne s’est évidemment pas faite attendre. Et, tout comme pour les Pigeons qui ont compris que les réseaux modernes se tissent de façon électronique, les auto-entrepreneurs auront largement misé sur la version électronique de la mobilisation. Une page facebook et une page traditionnelle puis une pétition sont rapidement mis en place, rassemblant plus de 85.000 signatures, pour s’opposer aux modifications plus que substantielles envisagées par le gouvernement.

défense des poussins

Du reste, et comme le rapporte une récente interview d’Adrien Sergent, le leader du mouvement de résistance des auto-entrepreneurs, la concurrence décriée par les artisans est parfaitement marginale :

Quand des membres de l’IGF et de l’IGAS écrivent dans leur rapport que la concurrence déloyale est un « phénomène résiduel » et qu’il ne faut pas introduire de limitation, c’est justement parce qu’ils ont observé le phénomène. (…) Les témoignages des artisans que nous avons interrogés dans notre mouvement, auto-entrepreneurs ou non, nous expliquent que le problème c’est le travail au noir, que le régime est parvenu à limiter et c’est la concurrence avec des travailleurs d’autres pays qui cassent les prix et les charges.

En outre, lorsqu’on interroge les Français sur la question, entre deux manifestations anti-fascistes en carton et un sondage bidon sur la prochaine Maire de Paris, il apparaît qu’une forte majorité (85%) est pour conserver le statut, qui pourrait être éventuellement limité dans certains secteurs d’activité.

La conclusion que tire Sergent de la situation est celle que je fais moi-même depuis des années : « Ce n’est pas l’auto-entrepreneur qui ne paie pas assez de charges, c’est l’artisan qui est écrasé sous les charges ! « 

Ces éléments (l’opinion publique favorable, l’absence réelle de concurrence frontale, et l’état catastrophique des niveaux de charges sur les artisans en particulier et sur l’emploi en général) auraient du inciter l’équipe au pouvoir à sortir de son dogmatisme anti-entrepreneurial mais les vieilles habitudes socialo-collectivistes, dans lesquelles la ponction, l’impôt et les taxes sont les piliers de tout raisonnement, ont bien du mal à disparaître : le statut, en pratique, compte probablement ses dernières heures, et tant pis si 400.000 personnes supplémentaires se retrouvent, peu ou prou, au chômage dans les prochaines années…

C’est tellement vrai que ces manies taxatoires compulsives se sont déjà étendues à d’autres professions qui commencent à trouver le pain bien noir et l’absolution fiscale bien dure à obtenir ; pendant que les auto-entrepreneurs se battent pour conserver un travail, les Médecins (et, plus généralement, les professionnels de santé) s’organisent à leur tour pour dénoncer la façon dont l’État gère la Sécurité Sociale, qui conduit les patients et ces professionnels à renoncer toujours un peu plus à une santé de qualité pour un coût raisonnable. Une page existe déjà qui reçoit le soutien de plusieurs dizaine de milliers de personnes.

On le comprend : le gouvernement patauge, et doit non seulement faire face, éberlué, à une situation économique catastrophique à laquelle il ne croyait pas, mais en plus, il doit maintenant tenir compte d’une nouvelle forme d’organisation des foules qui n’entendent plus se faire bobarder comme jadis où la télévision constituait seule le canal d’information privilégié.

Zut et flûte, cela ne sera pas aussi simple que prévu !

Hollande : la grosse gamelle, c'est maintenant

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires173

  1. Jesrad

    Avec la fine équipe de guignols patentés et de clowns à roulettes aux commandes, nous ne couperons pas à une jacquerie.

    1. Peste et coryza

      Les jacqueries ne débouchent jamais sur rien et sont très durement réprimées.
      Le manque de proposition alternative et d’organisation, + les impératifs de la vie pour le petit peuple,…. ont toujours laissé le temps aux dirigeants pour réunir assez de troupes pour massacrer les gueux.

      1. babarabobo

        jusqu’a ce qu’internet et les printemps arabes nous prouve que la technologie permets aujourd’hui le contraire…

        La Jacquerie me semble personnellement inévitable, entre fin septembre 2013 ( élection allemande) et le printemps 2014: trop de sujets comme les retraites et l’Europe vont alimenter les tensions. A moins d’une diminution miraculeuse du chômage, l’exaspération risque de se transformer en mouvements impulsifs idiots. Je le crains sincèrement.

        1. Peste et coryza

          @babarabobo
          Il faut arrêter de fantasmer :
          Dans le cas des printemps arabes, ça bougé quand l’armée a pris le parti des manifestants.
          Ils avaient beau avoir twitter, fessebouc, etc… ils ne font pas le poids face à des soldats et des policiers entrainés.
          Pour quels résultat ? au peuple, on lui a donné du sociétal pour l’enfumer, par contre tout ce qui est important (économie, pouvoir, grandes entreprises, etc…) n’a pas changé de mains.

          1. hussardbleu

            Une « jacquerie » est condamnée d’avance ? pas certain, si les piliers que constituent l’armée et la police branlent dans le manche…

            Rappelez-vous (pour ceux de mon âge…) la surprise que fut mai 68, commencé en monôme étudiant et embrayant sur une crise totale de confiance dans l’Etat, tous les fils de commande étant devenus soudain lâches, et la situation « insaisissable »…

            Les télécommunications marchaient pourtant parfaitement, mais les fonctionnaires d’autorité – et les politiques – avaient tout à coup perdu foi dans le bien-fondé de leurs rôles.

            La perte de confiance dans l’Etat PS et de façon plus générale dans une classe politique totalement corrompue (voir le petit dîner de copains/coquins troublé par la mère Lucet…. et les récentes révélations sur les petites combines en espèces du sieur Guéant… et l’affaire de l’arbritrage Tapie… etc.) peut parfaitement produire les mêmes effets, d’autant qu’en 1968 il n’y avait pas de crise de désespérance, le plein emploi était assuré, la délinquance était minimale…

            Je crois que nous sommes sur le fil…

  2. Black Mamba

    Il faudrait une bonne grève généralisé.
    Il y a quelques années les chauffeurs routiers avaient bloqué le pays pour protester contre l’augmentation des tarifs du carburant.
    Ils ont eu gain de cause.
    Personne, en dehors du public, n’ose utilisé le pouvoir de nuisance.

    1. YP

      La seule grêve qui pourrait avoir un impact c’est une grêve des impôts. Ne rêvons pas ; et meme si elle devait avoir lieu, je m’abstiendrais tant ma confiance dans le téléspectateur français est limitée.

      Ne reste donc qu’une seule solution pour faire la grêve de l’impot : passer plus de 183 jours par an et avoir le centre de ses intérêts économiques dans un autre pays.

      Rien que de délocaliser le centre de ses intérêts économiques, c’est déjà un acte politique bien plus fort que de mettre un bulletin dans une urne.

      1. Black Mamba

        Oui, nous sommes très motivé à partir, déjà nous ne payons URSSAF et Caisse de Retraite.
        Il y 2 ans en arrière nous avions eu ZERO impôt sur IR pour 2010 et pour l’année 2012 se sera 30 000.
        C’est sûr on ne va pas pas moisir ici.

        1. istvan

          @Black Mamba : vous avez eu une grosse différence entre 2 ans en arrière et 2012 en terme de revenus ? Perso, mon IR a quasi-doublé entre 2009 et 2012 à revenu stable… :-/

          1. Black Mamba

            Sur l’année 2010 , on avait un crédit d’impôt qui est arrivé à son therme.
            Plus le montage juridique de la micro holding familiale aide énormément pour faire baisser son IR.
            J’ai demandé à mon comptable comment réduire pour l’année 2013 l’IR , il m’a dit il n’y a pas le choix il faut réduire nos prélèvements.
            Je vais devoir confisquer la carte bleu de mon conjoint 🙂
            Et oui, faut pas croire que ce sont les najas qui dépensent le plus!
            🙂

          2. Théo31

            Mes revenus 2010 : + 5 %
            Mon IRPP : + 1300 %. Cette année, je m’attends à 50 % de plus minimum avec la refiscalisation des heures supp.

          1. Peste et coryza

            C’est triste à dire, mais je n’arrive même pas à comprendre comment c’est possible…

          2. Black Mamba

            C’est possible car qu’on ne paie 35 000 URSAFF et 35 000 de caisse de retraite soit 70 000 de marge de manoeuvre+ 50 000 euro de salaire moi et mon conjoint réuni cela fait 12 000 par an

      2. christophe

        J’applaudis. C’est en effet la seule manière de mettre à bas ce système pourri : affamer la Bête, assécher ses rapines, lui couper les vivres.

        Tout le reste (fessebouque, twitter, syndicats, manifs, pétitions, et même bulletins de vote)… relève du sex toy. Gadget.

        Seul Atlas Shrugged nous sortira du trou noir.

        Vous le savez très bien. Pas mal de gens l’ont compris et l’ont déjà fait.

        Un honnête homme qui part à l’étranger avec patrimoine, boulot, et famille… constitue une charge explosive considérablement plus forte pour détruire les crapules.

        Au-delà des problèmes vécus par tel ou tel groupe de pression, ou simple groupe… vous aurez toujours un groupe plus large qui vous violera.

        C’est la magnifique « démocratie » soviéto-gogo qu’est devenue la France.

        Au final, l’hyperstructure « publique » pèse infiniment plus dans la balance que les 900 000 crétins poussins.

        (je dis crétins car ils ont cru à la parole de l' »état »….)

        Le seul moyen efficace pour abattre cette mafia tentaculaire « publique », c’est de lui couper les vivres.

    2. Panda

      Prudence toutefois : à la première grève des routiers, l’UNOSTRA s’était déculottée en échange de promesses non tenues.
      A la deuxième, Mitterrand avait envoyé les chars dégager les camions pendant que les journalopes regardaient obligeamment ailleurs.
      La gueuse gouverne mal mais se défend bien.

      1. YP

        Quand une corporation prends en otage l’ensemble de la population comme ce fût le cas, je ne vois pas en quoi leur envoyer l’armée était tellement gênant.

        Je demande juste l’égalité de traitement avec les RATP, SNCF et consorts.

      2. Pwet

        Un AMX30, certes en version « dépanneuse », mais un blindé quand même. La séquence à été filmée, diffusée aux JTs, en une des journaux. Pourtant ce monument journalistique à comme disparut des archives du net … Rien sur le site de l’INA …

    3. babarabobo

      et tant mieux, cela s’appelle le syndicalisme…
      Même en dehors de France, la plus part des pays ne subissent pas la même pression gréviste que nos spécialistes de la merguez partie…

  3. Aristarque

    Quand on voit les hordes de véhicules utilitaires immatriculés en Roumanie, Pologne, Hongrie, Slovaquie et autres pays de l’ Est qui circulent en IDF, on se doute bien qu’ une partie d’entre eux vient aussi pour bosser illégalement. Maintenant et sans forcer le trait, ces meteques n’ offrent pas un travail de qualité contre une rémunération dérisoire. Je le vois à l’ occasion quand je suis appelé à venir rectifier les défauts des « bricoleurs du dimanche »… Le statut d’ auto entrepreneur a été imaginé pour permettre une activité indépendante à temps partiel ou pour tester une idée d’ entreprise sans trop de contraintes. Chose qui est soit impossible avec le statut classique, soit trop lourde financièrement à cause des charges sociales et autres contraintes… D’ailleurs, a y bien regarder, tout n’ y est pas non plus merveilleux. Mais en tant que patron d’ entreprise artisanale, ce ne sont pas les auto entrepreneurs qui me gênent mais bien plutôt le travail au noir, si courant dans le bâtiment…

    1. Peste et coryza

      Là aussi, il y a des solutions…

      @Aristaque
      Engage des manœuvres, et file leur primes pour qu’ils aillent piquer le matos/nuire au travail de ces concurrents.

    2. YP

      Tout l’intérêt de l’auto entrepreneur c’était de pouvoir tester le marché… Donc, si je comprends bien ce que veut dire « assorti d’une impossibilité pour ces auto-entrepreneurs de devenir ensuite artisans », le principal intérêt de l’auto entreprise est mort.

      Je n’ai jamais pu comprendre la haine des socialistes envers l’entreprise. Non pas que ça me gène, si elle gêne il suffit de la monter ailleurs, mais puisque ces débiles vivent de la taxation de celle-ci – c’est quand même assez fascinant de bêtise (pour rester poli) : c’est que la France n’est entourée que de pays dont les politiciens sont moins voraces, dont les entrepreprises ont un numéro de tva intracommunautaire et dont le status de frontalier permet de s’affranchir de la sécu et de la retraite fraonçaise sans risque de se retrouver assigné à un procès long et couteux…

      1. Aristarque

        Il y a tout un tas de métiers artisanaux qui exigent un diplôme minimal pour pouvoir se faire enregistrer dans les chambres de métiers. Mais une expérience professionnelle de plusieurs années peut aussi être reconnue à ce titre. Tout le problème est pour les gens en reconversion parce que « trop vieux » professionnellement dans leur branche initiale. Sans rire, c’est le plus souvent vers 50 ans mais descend petit à petit vers 45 ans. Donc, à ce stade, soit le chômeur se met à émarger ad vitam aeternam aux minimas sociaux, soit il se prend par la main pour se créer son emploi. Bémols importants : il faut se rendre insupportable à Popol Emploi pour dégotter une formation qualifiante (je voudrais bien savoir dans quoi passent les Mds € officiellement consacrés à la formation professionnelle des adultes, vu la difficulté d’ en obtenir), il faut aller chercher le boulot avec les dents tous les jours, au moins dans les premiers mois en essayant de dégotter un ou deux clients professionnels qui reviennent immanquablement quand ils sont satisfaits de l’ essai et il faut sortir des prix convenables pour le client et pour soi…

        1. YP

          C’est vrai que cette histoire de barrière à la reconversion on n’y pense pas. Quand à se faire financer quoi que ce soit par popaul, aucune chance.

          En fait, si, il existe une combine dont j’ai appris l’existance par la suite : trouver un organisme de formation qui accepte de déclarer beaucoup plus d’heures de formation qu’elle n’en comporte réellement, de sorte que le cout de la formation soit inférieur à 16€/h (en plus, vous y gagnerez en remboursement de frais de déplacement.)

          1. Peste et coryza

            Dans un système avec la précarité de l’emploi, la moindre des chose serait la facilité d’accès à la formation, y compris en droit pour ceux qui veulent monter une boite, histoire de que les individus rebondissent rapidement.
            Avec quelques incitations (coup de pied aux fesses, main tendue) le cas échéant.

            Alors que ce vers quoi nous allons, c’est l’élimination (des chiffres de la pop active et des chômeurs)de la main d’œuvre superflue/vieille, etc….

            Ce que font déjà des pays comme les pays bas à ce qu’on m’a dit :
            chômeur longue durée + trop vieux -> handicapé.

          2. mlallier

            Cette remarque est intéressante car elle montre que la population, par petits morceaux, est en train de s’adapter à un mode de vie communiste : petites magouilles, boulots au noir, bientôt vente des bijoux de famille en attendant la queue devant les magasins, « parce qu’ils sont à la mode » comme disait la propagande à Moscou à la bonne (hmmmf !) époque.

      2. Pandora

        Mais les socialistes n’ont pas la haine de l’entreprise.
        D’abord, la plupart ne la connaissent pas et surtout il faut la réguler ! Mettre en place des règles pour pouvoir contrôler le peuple et ses velléités de liberté : ça c’est le nirvana.

  4. istvan

    Bonjour, « c’est la concurrence avec des travailleurs d’autres pays qui cassent les prix et les charges. » => qui casse

    1. istvan

      Héhé en même temps c’est peut-être les travailleurs qui cassent 🙂 Au temps pour moi (ça m’apprendra à commenter avant d’être réveillé) !

          1. Aristarque

            La concurrence »normale » entre entreprises soumises aux mêmes contraintes étatiques ne peut pas casser les prix parce que celui qui pratique ce jeu là, manquera de marge pour tous les à-coups économiques inévitables et soit, rectifiera vite le tir, soit disparaîtra…
            En revanche, quand vous vous heurtez à d’ autres concurrents qui soit violent tout (travail au noir), soit profitent de différentiels économiques importants (entreprises polonaises notamment qui traitent avec des prix polonais en exportant temporairement la M.O. correspondant auxdits prix), cela devient intenable sur les marchés importants et du coup cela vous cantonne à des tailles de chantier qui ne peuvent pas intéresser ce type de montage.

          2. vengeusemasquée

            concurrence « normale » ? Attention à ce mot. Il devient complexe à comprendre.

        1. Aristarque

          Une bonne formulation prêtant moins à confusion est : c’est la concurrence des travailleurs des autres pays leur permettant de casser les prix…
          Perso, dans la phrase douteuse, je lis que ce sont les travailleurs (à bas coût économique) qui cassent… surtout en utilisant avec qui introduit bien la subordonnée.

  5. infraniouzes

    Avant de s’attaquer aux auto-entrepreneurs les députés et les ministres feraient bien de nous expliquer le statut de … député ! Des salariés !!! d’une entreprise qui n’existe pas juridiquement (l’Assemblée nationale) mais payés par l’Etat, donc fonctionnaires sans l’être mais en ayant tous les avantages (confortables émoluments – retraites dorée – train de vie royal…) s’auto votant des lois ou arrangements au gré des circonstances… Pauvres poussins, vous serez bouffés avant même d’être devenus poulets…

  6. Woodi

    Seul un billet d’avion fraîchement imprimé peut faire baisser les charges d’une entreprise immédiatement. Étrange époque. Piteux pays.

  7. JP

    J’apprécie beaucoup vos écrits mais pour être crédible faut pas balancer n’importe quoi non plus, ça n’a pas créer « plusieurs centaines de milliers d’emplois » !!!!!!!!!!! Quelques milliers tout au plus (vous avez dit pignoufferie ;-))

    1. Il y a 400.000 auto-entrepreneurs. Cela fait au moins 400.000 emplois. Ce statut n’existait pas avant, il a été créé de toute pièce.
      Que ces emplois existaient, pour certains, avant, sous forme de salariat ou autre, certes. Mais ça ne change rien.

      1. JP

        Avec un CA moyen de 5000 € par an, vous rigolez !
        pour 90% des AE ce sont des recettes accessoires pour retraités, étudiants, salariés donnant des cours (profs …). Aucune création d’emploi la dedans voyons !!!

        1. YP

          Le status d’autoentrepreneur permet de tester la réaction d’un marché a une offre.

          Et puis, 5K€ de chiffre, c’était un peu de pouvoir d’achat en plus et surtout c’était se sortir les doigts du cul et gagner quelque chose par soi même. Toute une école !

          Sans compter que 5K€ moyen, ça doit bien faire 10/15K€ moyen pour les autoentreprises qui ont une activité réelle. Pour un mec au RSA, c’est un complément appréciable – et pour la CAF, autant d’allocation en moins à verser (et à ponctionner, mais ne rêvons pas.)

          Et puis, ça avait quand même contribué à casser le travail au noir.

          Tout le monde y gagnait : c’était sûr qu’un truc simple qui marche ne pouvait pas durer.

        2. Pandora

          Même si ce n’est pas un travail au sens définit officiellement par la bureaucratie (35 heures payées au smic), tout supplément d’activité est bon à prendre, individuellement ou macro-économiquement.

        3. Raspoutine

          Pour une personne qui connaît un peu le système de paiement provisionnel des charges appliqué en France, ce statut permet d’éviter ou de repousser un « désagrément » de l’entreprise individuelle qui peut s’avérer mortel au bout de deux ans : la régularisation des charges. Dans l’absolu, le mieux serait de foutre la paix aux entreprises qui démarrent pendant deux ou trois ans, histoire de les laisser se constituer une trésorerie et partir sur des bases plus solides et ensuite, même régime pour tous. Mais bon, inutile de rêver…

    2. CinéPhil

      Je rejoins h16 dans sa réponse.
      Il y a environ 900 000 auto-entrepreneurs et plus d’un millions de personnes ont essayé cette forme d’entreprise depuis sa création (certains ont cessé leur activité, d’autres ont réussi à créer une entreprise classique).
      Parmi ces 900 000 auto-entrepreneurs, environ 400 000 exercent à titre d’activité principale. Parmi ces derniers, beaucoup seraient sans travail sans ce statut, donc inscrits à Pôle Emploi et allocataires d’indemnités de chômage ou de RSA.
      Comme l’a dit h16, ces emplois n’existaient pas avant ; ce sont donc bien autant de créations d’emploi. Ceux qui ont quitté une activité salariées pour se lancer en auto-entrepreneurs sont probablement une minorité., vu le risque et l’espérance de gain faible que ça représente.

  8. kel

    Art. 14. de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen
    « Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée.  »
    Il est temps de rappeler au gouvernement qu’en absence de consentement l’impôt n’est plus du.
    La CGT nous montre la voie : la grève de l’impôt!

    1. YP

      Le français est une langue étrange : En fait, « faire la grêve de l’impot » signifie chez que tout le monde sera d’accord que les autres fassent la grêve de l’impôt.

      Tout le monde sera d’accord pour faire la grève de l’impôt, mais tout le monde enverra son chèque dans les temps pour montrer quel bon citoyen il est.

      1. CinéPhil

        Peut-être pas pour montrer quel bon citoyen il est mais tout simplement parce qu’il ne voudra pas se mettre l’hydre fiscale à dos.
        Ce que j’ai suggéré sur facebook aux auto-entrepreneurs par contre, vu qu’ils ne payent de charges que sur le CA qu’ils déclarent, c’est de déclarer zéro ce trimestre et de reporter le CA sur le trimestre suivant, histoire de revenir bien vite dans la légalité mais en signalant ainsi la conséquence de la réforme si des centaines de milliers d’auto-entrepreneurs cessent leur activité.

        1. gem

          Ou faire l’inverse : déclarer un trimestre double (ou plus) et régulariser le suivant. C’est un poil moins favorable pour la trésorerie mais juridiquement irréprochable, et politiquement infiniment plus rigolo

    2. Wapi

      La grève de l’impôt commence quand vous changez de résidence fiscale.Couic. On coupe le cordon ombilical. Ou bien lorsque le pays sera en faillite, et que plus personne ne pourra régler son écôt . Mais gare à ceux qui auront quelques louis d’or cachés dans leurs matelas. Les percepteurs aux abois leur feront rendre gorge…
      Pour bien connaitre les deux statuts, auto-entrepreneur pour moi et libéral pour mon conjoint, cela fait bien dix ans que nous avions conscience d’être non pas les poussins mais les dindons de la farce. Obligés de travailler plus non pas pour gagner plus mais payer plus…au percepteur. Vous connaissez « la doctrine »fiscale? Moi non plus! Mais elle vaut loi et peu importe ce que la cour des comptes à pu statuer, le percepteur vous balance la doctrine fiscale à la figure. Et comme parfois telle une bombe à retardement cette doctrine a des effets rétroactifs…trop d’impôt tue l’assujetti fiscal, et il finit par se casser. C’est tellement simple. Les médecins ne trouveront aucun echo favorable ni dans la presse, ni dans la population. Les jeunes ne s’installent plus (pas fous!) et restent remplaçants quelques années avant de devenir fonctionnaires sécu ou des hôpitaux. La médecine libérale disparaitra avec les derniers dinosaures.

      1. Peste et coryza

        Rassurez moi, vous n’êtes pas en train de plaindre les médecins français ?
        Profession protégée, numerus clausus, rentes à tous les étages, lobbies…

        1. Wapi

          Non je plains les français qui ne vont plus avoir de médecins dans … peu de temps. Numerus clausus en cause principale, on commence à en voir les effets. D’ici trois ou quatre ans cela va vraiment s’accentuer. Les deserts médicaux s’étendent. Quand aux poncifs « profession protégée » ou « rentes à tous les étages » et lobbies » je pense que cela fait partie du discours politique droite et gauche confondus, fait pour discréditer dans son ensemble toute une profession… des Cahuzac (tiens un socialiste) aux dents longues il y en a beaucoup, mais il y a aussi des milliers d’hospitaliers et de généralistes de base qui ne sont ni protégés ni rentiers ni « lobbyistes. Pareil pour les infirmières…qui partent vers des horizons lointains pour de bien meilleurs salaires et conditions de travail… ne s’installent plus en libéral (pas folles!) Celles qui choisissent la suisse ont-elles le profil de l’évadé fiscal? On tape sur les professionnels pour justifier les gabegies des administratifs, on désigne le mouton noir, les médecins, Depardieu, etc. pour masquer l’ineptocratie.

          1. Wapi

            Pour vous donner un exemple de désert médical en formation ( il est vrai que dans le Sud ce n’est pas encore tout à fait vrai)
            Mais la ville ou nous habitions (50 000 hab.) les délais pour voir un médecin:
            – 1 an pour un rendez vous gyneco ( deux départs en retraite- O installations en trois ans..)
            – 1 an pour l’ophtalmo (pas de nouvelles installations)
            -3 mois pour le dermatologue…
            – plusieurs jours pour le généraliste….
            -Pour tt pbme urgent direction les urgences 6 à 12h d’attente, majorité de médecins étrangers.
            Regardez les sites des conseils de l’ordre, il y a les tableaux d’installations-départs en retraite… c’est édifiant.( Ne pas confondre avec les inscriptions obligatoire dès l’obtention du doctorat. )

          2. Peste et coryza

            Je dis cela car je connais quelques médecins… et je ne les supporte pas. Leur discours (véridique) ?
            1 : « le libéral, très peu pour moi ».
            2 : « ah p*tain j’ai raté mon concours, je ne vais pouvoir me faire que 5000 boules par mois »…
            3 : « Hors de question de devenir un tocard de chercheur »
            4 :  » les infirmières, c’est de la m*rde ».
            5 : « l’assurance ou la sécu, ça paye mieux et y a moins de risques »
            6 : « argh, on touche pas assez, faut se mettre en hors forfait »

          3. Wapi

            Oui ceux la aussi je les connais, très représentés chez les radiologues et chirurgiens plastiques, mais beaucoup plus nombreux ceux qui ont le respect de leur fonction et de leur patients. D’ailleurs les généralistes sont grandement méprisés par les spés. De toutes les façons tant que l’on n’aura que le concours pour sélectionner les futurs médecins et pas dossier+ entretien préalable, on aura cette clientèle-là dans le lot. Et le socialo Cahuzac en fait partie.

          4. Aristarque

            Ma seconde fille termine cette année ses études d’infirmière DE. S’ il y a bien une chose qu’ elle ne risque pas de faire, c’est de s’ installer en libérale, en France tout du moins. Dans un des stages obligatoires du cursus, elle est allée deux mois dans un cabinet libéral du coin pour y voir trois indépendantes circa la 50ne cavaler du matin 7H00 au soir 19 à 20H00, assurer des gardes le week-end, jours fériés, très très peu de paiements directs mais un max par la SS et mutuelles qui mettent des semaines à tomber sur le compte (dixit son mentor), le tout avec des vacances prises par petits bouts et un revenu certes meilleur qu’ en hôpital mais avec tellement d’heures de travail qu’il n’ est même pas certain que cela vaille le coup, une fois ramené en base horaire…

          5. Black Mamba

            @ Peste
            Vos soit disant connaissances sont des fils à papa, donc oui , ils ont une attitude hautaine mais il existe des médecins qui sont vraiment dévoué à leur patient bien plus que vous ne le croyés.
            Des médecins qui sont dans des zones désertiques qui sont à 60 h par semaine pour faire face aux besoins de la population rurale, ils pourraient tous se déconventionner, ils seraient largement gagnant .
            Mais non, ils aiment leurs patients.
            Le concours de médecine est ouverte à toutes les classes sociales donc parmis eux, il y en a qui ne sont pas des fils ou des filles de bourgeois et qui rament pendant leur études pour joindre à la fois la vie d’étude et les petits boulots , ils sont comme des moines, ils sont loin d’être favorisé .
            Donc arrêtez de cracher sur cette profession, c’est comme partout, il y des honnêtes travailleurs comme il y a des bons profs, des bons garagistes et plein d’autres professions…. Et comme il y en a des ripoux .
            Il ne faut généraliser.

          6. Black Mamba

            @ Aristarque
            Les infirmières en France sont payés aux lances pierres.
            Il vaut mieux pour elle qu’elle s’expatrie .

          7. Nemrod

            Je plussoie.
            La gueule de bois maison que l’on va se prendre d’ici 5 ans !
            Des département entiers sans spécialistes pour commencer : plus qu’un neurologue dans la Nièvre par exemple…serais lui, me casserais.
            Ensuite : même problème pour les généralistes.
            Je cotoie les derniers généralistes de mon secteur : ils sont en « burn out »total.
            Ils bossent comme des malades, vivent dans la société des loisirs mais ceux des autres.
            Quand ils appellent leur frère ou beauf cadre dans la fonction publique, celui ci est en rtt ou en vacance ou en week -end…eux ont encore 3 « dernière minutes » dans la salle d’attente ( il est 22 heures).
            Alors certains lâchent et envoient bouler; se trouve un job dans le public et vivotent en attendant la retraite.

            Vous pensez que je force le trait : même pas.
            En plus ils se font matraquer comme les copains, faut pas croire.
            Les médecins étrangers ? : se font la malle vite fait, sont débordés par la paperasse ( la Fraonce Monsieur !) ou pompent la sécu à mort…

            No futur vraiment !
            Moi je m’en tape un peu finalement, je connais les arcanes , les traitements me sont accessibles , je peux m’en tirer à 90 % tout seul.

            Par contre, je plains mes contemporains, même ceux qui pensent que toubib généraliste est une rente de situation…

  9. duff

    Les plafonds ont été abaissés. Mais… On fait quoi avec moins de 19 000 euros de chiffre d’affaires? Mêmes les vendeurs à la sauvette font plus!

    On comprend que les socialistes s’attaquent à ce statut car au fond ils savent qu’il devrait être généralisé mais dans ce cas plus de pognon pour les orgies festives justes et éco-responsables.

    1. Aristarque

      Dans le temps (que vous n’ avez peut-être pas connu, eu égard à votre jeune âge), il y avait un statut « au forfait » qui permettait de réaliser jusqu’à 250.000F de CA avec des contraintes allégées. Très attractif dans les années 60, encore valable jusqu’ à VGE, il a disparu en catimini dans les années 80 à cause de l’ inflation ET de la non revalorisation du seuil… Cela a ainsi permis d’y mettre fin doucement,..
      Ici, les CA retenus initialement sont trop hauts pour que l’ érosion par inflation satisfasse Pinel et consorts.
      D’ où l’ ajustement à la baisse. Bref on lui brise les genoux pour qu’il trépasse plus vite mais sans avoir l’air d’ y porter un coup mortel direct…

      1. Duff

        Intéressant! Mais au fond je ne suis pas surpris : Depuis plus de 30 ans, le travail parlementaire se résume à une complexification des lois, des règlements, des calculs de l’impôts et de sa démultiplication, de toutes les contraintes sur l’emploi.

        Olivier Berruyer dit souvent (je le cite comme j’aurais pu citer un bon mot de Jean Marie Bigard sur la mondialisation) que des économistes avaient observé que depuis les années 70 tous les 10 ans on perdait 1 point de croissance… Par malheur lui et d’autres pipoconomistes malthusiens considèrent ce fait comme acquis sans se soucier des exceptions qui ne confirment pas la règle et qui, comme par hasard, ne se sont pas livrées aux affres de la bureaucratie et au socialisme…

  10. Mominette

    En général, pour parler d’un incompétent pathologique, on dit qu’il « n’organiserait pas une rixe dans un bordel ».

    Le « changement, c’est maintenant » : les scouts agités qui gouvernement la France n’ont de cesse de démontrer leur compétence en organisant rixes et bordels 🙂

    1. Aristarque

      Il n’y a plus de bordel en France, Mominette, depuis la veuve qui clôt, la célèbre Marthe R.
      Enfin officiellement parce que je trouve que la France pourrait être qualifiée de Bor….and, en particulier depuis mai 2012 mais avec prémisses lointains remontant au minimum à la période où Gros Q..Q.. qui vient de fermer les yeux sévissait en voyant du vert partout où do rouge cramoisi explosait…

    2. LeRus

      Je ne crois pas que beaucoup de membres du gouvernement suivent les principes scouts (des trucs genre honneur, faire de son mieux, aider les autres)… En plus ça m’étonnerai qu’aucun sache planter une tente et faire un feu!

      Par contre je peux penser à des nom de totem pas mal, du style:
      – Phasme névrosé,
      – Scorpion menteur
      – Plante venimeuse
      – Huître molle (le sizenier)

    1. YP

      – Il y a la robolution qui augmente la productivité des usines pour la fabrication de masse.

      – Il y a l’impression 3D qui va révolutionner la consommation et faire exploser les circuits de distribution et de fabrication de produits à faible valeur ajoutée. Et encore, vu les possibilités de personalisation des produits, ça ira beaucoup plus loin que ça.

      – Il y a les échanges financiers qui vont se prendre leur révolution, avec l’apparition de monnaies électroniques qui vont permettre de se passer des banques, de bypasser les frais de change et les taxes.

      Je pense que ceux qui vivent de leur rente (états, banques, distribution) ont de gros soucis à se faire. Mais ces parasites ne rendront pas gorge sans essayer de combattre de toutes leurs forces. Tout un monde de crise… Et d’opportunités !

  11. Marc

    Il ne convient pas pour autant de dire que la « concurrence déloyale » provenant des auto-entrepreneurs est marginale, et qu’en réalité la vraie, la sournoise et vile concurrence vient de l’étranger, tout ça pour sauver les meubles. Quand on est logique, on l’est jusqu’au bout.

  12. Fred

    En attendant, Moullande, véritable dictateur en culotte courte, nous amuse avec l’affaire Tapie, ce qui lui permet d’organiser une grande purge au sein de la haute fonction publique et d’achever politiquement son opposition. Le stalinisme soft, c’est maintenant !

    1. mlallier

      Dictateur en culottes courtes. Non mais ! vous n’avez pas lu H16 consciencieusement. Vous me ferez cent lignes.

    2. Taisson

      Tout à fait d’accord! C’est à rapprocher des rumeurs complaisamment relayées sur le bruit de gradés favorables à un coup d’état… ça va juste permettre une purge des généraux non socialo-compatibles…
      Quand j’avais évoqué ici l’association d’idée Moije= Kerenski, on avait gentiment rigolé..
      Voir des gens s’occuper tous seuls, peu importe l’impact économique, c’est insupportable. L’économie crève, mais ils s’en foutent, le combat est idéologique, et malheureusement, aucun politique ailleurs qu’a gauche ne veut le voir. Ils n’ont donc pas d’ adversaires réels sur le terrain et un boulevard leur est ouvert sur la voie du communisme, qu’ils appelleront , bien sur, autrement.
      La montée de Marine rend de plus en plus probable un deuxième mandat socialiste et là, ce sera à la fois très dur et irréversible à moyen terme.
      C.P.E.F.!!!

      1. YP

        La situation est déjà irréversible. Les années perdues avec la Râclure Mitteuse, le Menteur, le Nano Président et Couille Molle sont perdues. Plus là. Et les occasions perdues ne se représentent jamais.

        1. bob razovski

          C’est terrible, mais il y a une certaine poésie dans l’énoncé de ces noms 😉

  13. Stephane

    Je suis artisan alors je vais donner un bref avis sur le statut d’ auto-entrepreneur. D’ abord les charges sont calculées sur un CA et non pas sur un BIC. Ce statut est fait sur mesure pour des professions à faibles charges de fonctionnement car je ne vois pas comment on peut travailler des années sous ce régime avec des besoins réguliers d’ investissements sans se les bouffer. Je pense que beaucoup en profitent pour faire du noir tout en se drapant d’ un statut officiel, peu importe au fond car ces entrepreneurs restent petits, voir se casseront la gueule un jour car malhonnêtes au fond.
    Pour les artisans jaloux du statut, je leur suggère d’ opter pour un réel simplifié affranchi de TVA s’ il font moins de 32000 euros de CA. Ils auront juste du mal à obtenir un prêt professionnel.

    1. vengeusemasquée

      H16 a bien expliqué, je pense, l’utilité de ce statut dans la résorption partielle du travail au noir. L’Etat devrait se rendre compte qu’une bonne partie des sousous récupérés dans cette opération sont des sous qui auraient été perdus, de toute façon, parce que ça ne vaut pas le coup de déclarer des activités à faible CA qu’on fait à côté d’un autre taf ou juste pour survivre quand on est dans la merde.
      La nature humaine est toujours plus maligne, plus forte, plus ingénieuse que la réglementation alakon. C’est ce que les socialistes ne comprendront jamais.

      1. Stephane

        Je n’ ai rien contre le statut d’ auto-entrepreneur, hein? Je suis bien d’ accord avec vos remarques et le billet du jour. Quoique le travail au noir est bel et bien soumis à la Tva au final, voir aux taxes sur l’ essence, sur les jeux…etc.
        Je voulais simplement ajouter que ce statut ne convient pas à n’ importe quelle activité, et que selon l’ activité, si le statut perdure, il y a grosse alarme en rouge pour le fisc. C’ est juste une évidence.

        1. hussardbleu

          Mais « Ras » n’était pas si mal trouvé : le « Ras »‘ est aussi une sorte de satrape, en Ethiopie… pas si éloigné de Collomb-Béchar….

        1. YP

          Aucun risque que ça passe en France, nos députes auraient trop peur de se faire coffrer pour enculage de mouches.

        2. Black Mamba

          Ha! Ha! Ha!
          Le monde est vraiment pourri ….
          Je préfère qu’un obsédé se tappe une chèvre voir une centaine et qu’on laisse les gosses tranquilles.
          P****N de M***E

    1. Peste et coryza

      Le rat en question est un gros rongeur de Lyon, qui sévit depuis 30 ans.
      Pour qu’il commence à prendre peur, c’est vraiment qu’il y a un souci…

      1. Nocte

        Ou bien on se rappelle que les municipales, c’est dans moins d’un an désormais.

        J’aime bien le rasoir d’Ockham.

    2. bob razovski

      Il est tombé sur la tête ce socialiste. Il va virer ultra-turbo-libéral-frénétique…

    3. doh

      « Parole, parole, parole »
      C’est pas les idées qui manquent, juste la bonne grosse paire de cojones pour les mettre en application.

  14. fred

    La suppression ou la limitation dans le temps de l’auto entreprise va également causer la disparition « légale » de certaines professions qui vont être contrainte d’entrer intégralement dans l’illégalité.
    C’est le cas des profs particuliers à domicile (math, langues, ou même piano, etc.). Des dizaines de milliers de personnes en France ne vivent que comme cela, c’est leur métier.
    Jusqu’au 1er janvier 2013, la plupart d’entre eux étaient payés via les « chèques emploi service ». Ceux-ci généraient pour le parent-employeur une cotisation URSSAF de 6,60 euros par heure de cours. Or, au 1er janvier donc, cette cotisation forfaitaire a été supprimée et elle est passée à 82% du salaire horaire du prof. Les neuf dixièmes des parents ne pouvant pas assumer, la plupart des enseignants ont ainsi perdu tous leurs élèves. La majeure partie d’entre eux s’est installée contrainte et forcée, comme « auto entrepreneurs ». Les autres sont passés « au noir ». Quelques-uns ont quitté le pays.
    Maintenant, avec cette nouvelle menace de réduire la durée de vie d’une autoentreprise, c’est toute la profession qui craint de devoir passer dans la clandestinité. Même ainsi, il n’y aura plus assez de travail pour tout le monde, car les chèques emploi service comme le statut d’autoentrepreneur permettait aux familles de la classe moyenne, via une réduction ou un crédit d’impôt, de pouvoir faire donner des cours à leur enfant. Tout cela va être fini si leur loi passe.

    Disons merci à ces chers socialistes qui js’apprêtent à jeter à la rue des dizaines de milliers de personnes qui travaillaient jusqu’ici sans problème et ne posaient de souci à personne.

    1. Nocte

      L’instruction, c’est via l’ednat, et personne d’autre ! même les parents vont être évincés par l’absence de devoirs à la maison : manquerait plus qu’un scélérat distille des principes non bisou et festifs.

    2. Aloux

      En même temps c’est un peu comme ça que fonctionne les socialistes non ? Si t’as une grande gueule, que t’es bête et méchant ça va, par contre si t’es discret, honnête et travailleur on va te fisc-fucker à mort pour t’apprendre à vivre.
      Tous ces gens ne font jamais grève, n’ont pas de grand combat contre un oppresseur imaginaire à mener et en général ne demandent rien à personne ? Bien fait pour eux, ça leur apprendra à vouloir vivre honnêtement en RSSF.

  15. Houblon

    Bon, alors vive le travail au noir et des noirs. Si on peut m’autoriser cette expression. Savez vous que certain livres pour enfants ont été re-traduit pour supprimer certains mots ? Pourtant il n’y a pas de couleur plus belle qu’une autre : la diversité est source de richesse. Si l’on supprimait les fonctionnaires-politiques cela serait plus utile que de martyriser le pelo qui veut encore y croire.

    1. Nocte

      Des contes classiques ont été réécrits pour être plus en phase avec la Société Socialiste Belle, Nouvelle et Pleine d’Amour Pour Notre Fondement (oui, une princesse sauvée par un prince charmant, c’est trop subversif, ça cloisonne la Femme dans un rôle attentiste et la rend soumise au Mâle)

      1. YP

        Roman Polanski nous filmera ça, avec Frédo Le Mitteux en prince charmant se battant pour pouvoir faire des bisous à la petite Amina (5 ans). Le décor : l’institut du monde Arabe sera le chateau de Jack Le Pervers . On tient le scénar.

      2. bob razovski

        Bien avant, des Tintin ont été eux aussi réécris. Ceux qui se passent au moyen orient, je crois.

  16. scaletrans

    @ Black Mamba

    « Sur l’année 2010 , on avait un crédit d’impôt qui est arrivé à son therme. »
    Si je comprends bien, ça a du chauffer ! 😆

    1. Black Mamba

      Oui, la carte bleu a chauffé et surchauffé.
      Nous avons joué aux cigales, chanté et dansé.
      Maintenant il faut redevenir fourmi.
      Aucun regret.
      🙂

  17. Tea Party

    En plus des pigeons et des poussins, le nouveau président du MEDEF, (Pierre Gattaz) vu que tous les prétendants viennent de lui laisser la place, a l’air d’autre chose, que je ventre mou, flasque et beaucoup trop consensuel de Parisot.
    Il est plus que temps, de tacler fortement ces incapables de socialos-communistes, vu que l’opposition est pire que Parisot.

  18. Calvin

    Bon billet.
    En complément, ce statut est (était, donc), à mon humble avis, une voie de transition pour ces fameux intermittents du spectacle.
    En effet, le statut d’AE était adapté à leur basculement vers une double-activité : un job alimentaire de complément et leur activité principale, celle de donner du rêve de manière saisonnière ou évènementielle.

    Mais non, le risque était que l’Etat perde son pouvoir de nourrir des tas de gens sincères mais drogués par l’argent gratuit des autres.

  19. Jicébé

    A propos des déserts médicaux,
    1/ les médecins, en bonne logique, ne devraient pas pouvoir, dans le même temps, accepter d’être, de fait, payé par la Sécu et refuser de s’installer là où la dite Sécu estime qu’il y a des besoins. C’est pourtant ce qui se passe et, le summum, c’est que la Sécu (ou/et le gouvernement) accepte.
    Personne n’empêche un médecin de s’installer en non conventionné. Maintenant, les choses étant ce qu’elles sont, il aura du mal à trouver des clients/patients.
    2/ Il ne faut pas oublier aussi que les régions dites « déserts médicaux » sont souvent aussi des régions désertique économiquement et culturellement parlant.
    Enfin, je ne suis pas certain qu’il y ait pénurie de médecins en France. De mémoire, l’Allemagne a moins de médecins par habitant et les Allemands, groso-modo, ne sont pas plus mal soignés que nous.
    Bon, tout cela est un peu hors sujet mais les médecins « libéraux » ne me semblent pas spécialement à classer dans la catégorie des pigeons ou des poussins ; même s’ils sont très utiles et travaillent, pour certains, énormément.

    1. Black Mamba

      Les médecins ne sont pas payés par la sécu .
      C’est le patient qui paye sauf pour les cas de la CMU

      1. fred

        Et puis on ne peut pas obliger quelqu’un à s’installer à tel endroit : la liberté individuelle, ça ne se discute pas. On peut éventuellement les « inciter ». Ici en Auvergne on a pas mal de soucis, en particulier avec les ophtalmo : en moyenne 10 mois pour un RDV ! A Toulon dans le Var, c’est 15 jours : à croire qu’ils sont tous partis se dorer la couenne !!!

        1. Aristarque

          Oui. La densité médicale est beaucoup plus forte sur tout le pourtour méditerranéen et la façade atlantique sud. En revanche, tout ce qui est campagne éloignée…

          1. Black Mamba

            Oui, gros problème d’infrastructure .
            Les médecins, ils ne sont pas fous, ils prévoient sur du long terme.
            On ne déplace pas un cabinet médical comme ça.
            Il faut des années pour avoir une patientèle qui vous fassent confiance donc au moment de fonder une famille, il faut crêche, école, collège, lycée et quelques infrastrures pour les loisirs des gamins, puis il faut l’université pas loin.
            Ce sont les politiciens qui ont créé ce désert, en fermant même des bureaux de postes.
            On parle des médecins car tous le mondes en a besoin d’en avoir un sous la main pour les urgences.
            Pour tout autre profession on peut faire des kilomètres et jongler avec son emploi du temps mais pour un médecin on ne choisit pas quand on va être malade.

          2. Pascale

            Façade atlantique centre : 7 mois pour un RDV chez un ophtalmo, 10 mois chez un gynéco.

      2. Wapi

        En effet pas payés par la Sécurité Sociale, mais bel et bien fliqués par elle.
        En effet à part lesdites CMU, ce ne sont pas les Médecins qui sont remboursés mais les patients. Mais la sécu ne veut surtout pas fliquer les patients …
        Systéme pseudo-libéral voué à l’auto-destruction car il n’y aura plus de joueurs.

        1. Jicébé

          « Les médecins ne sont pas payés par la sécu . C’est le patient qui paye sauf pour les cas de la CMU ».
          Si l’on veut, sauf que l’assurance maladie (obligatoire de fait sauf pour quelques héros) rembourse le patient et l’assurance complémentaire le reste.
          Les tarifs des médecins, donc leurs revenus, sont négociés par la Sécu.
          Et, de fait, le véritable employeur des médecins conventionnés, c’et la Sécu. C’est elle qui paie (avec notre argent, je suis d’accord).
          « Et puis on ne peut pas obliger quelqu’un à s’installer à tel endroit : la liberté individuelle, ça ne se discute pas. »
          Nous sommes d’accord sauf que si votre employeur a besoin de vous à Trifouilly les Oies et que vous décidez de rester à Nice il y a deux solutions : vous vous soumettez et vous allez à Trifouilly les Oies ou alors vous quittez votre employeur.
          Rien, absolument rien, n’empêche les médecins de ne pas être conventionné (c’est-à-dire de ne pas être soumis au diktat de la Sécu) ; enfin rien hormis un détail, dans la France actuelle, un médecin non conventionné, à de rares exceptions près, n’a pas de clientèle/patientèle.
          Dans la réalité aujourd’hui, les médecins veulent être conventionnés (donc avoir une certaine garantie de solvabilisation de leurs patients) mais veulent aussi garder leur liberté d’installation (le beurre et l’argent du beurre). Le pire c’st que la Sécu (plutôt l’Etat) cède.

          « Systéme pseudo-libéral voué à l’auto-destruction car il n’y aura plus de joueurs. »
          Ce n’est même pas un système pseudo libéral, c’est un système pas libéral du tout. Mais qui, encore aujourd’hui, arrange tout le monde. Les professionnels de santé qui jouent au « libéral », alors, encore une fois, qu’ils sont payés par un système socialisé et les patients qui considèrent que « la santé, c’est gratuit » (ben voyons).

          Je suis à peu près certain que si le monopole de la Sécu (Assurance maladie obligatoire) éclate un jour et que l’assurance maladie est mise réellement en concurrence, les professionnels de santé iront là où les assureurs leur diront d’aller, c’est-à-dire là ou des assurés se trouvent ; que certains des dits professionnels auront plus de mal qu’aujourd’hui à avoir des pratiques plutôt aberrantes en termes de coûts (et de santé d’ailleurs. Et j’ai bien dit « certains ») et aussi que certains patients auront un peu beaucoup plus de mal à « rentabiliser » leurs primes ou cotisations d’assurance, par exemple en optique.
          Cela dit, je reconnais aisément que si l’on est pas Ardennais, par exemple, l’idée d’aller s’y installer (en Ardenne) avec sa famille, loin de ses habitudes et amis, n’est pas forcément réjouissante.

          1. Black Mamba

            Le nombre de médecin déconventionné en France est très important,
            Le gouvernement ne veut pas que les chiffres soient dévoilé.
            Tous ces médecins gagnent superbement bien leur vie et ils investissent énormément dans leur cabinet pour être au point
            c’est comme pour le monopole de la Sécu qui est tombé,
            le gouvernement ne veut surtout pas que l’on sache que nous pouvons très bien nous en sortir sans l’Etat.
            Il est tellement facile de pomper le fric à tout les étages , en brandissant l’étendard de la peur « COMMENT POUVEZ VOUS VOUS EN SORTIR SANS L’ETAT, NOUS SOMMES LA POUR VOUS »

          2. White Panda

            Bonjour à tous.
            Quelques précisions (parmi les plus simples à saisir dans ce touffu foutoir qu’est la Sécurité Soziale)

            Prenons un cas de figure simple : le médecin généraliste conventionné (ou non), le reste (spécialistes, actes opposables, non opposables, hors nomenclature, NGAP (Nomenclature Générale des Actes Professionnels), CCAM (Classification Commune des Actes Médicaux), il y en a encore des kilomètres…) ne sera pas évoqué mais pourrait faire l’objet d’un article destiné aux insomniaques (ça me fait penser à http://h16free.com/2012/10/16/18062-le-parcours-du-combattant-fiscal-francais)

            Prix
            Médecin conventionné, tarif (fixé par la SS) : 23 €
            Médecin non conventionné, honoraires : de gratuit à ce que l’on veut (en fonction de la difficulté du cas, de la réputation du médecin, des possibilités du patient,…)

            Remboursement :
            Médecin conventionné : 70% du tarif de convention (16,10 €), il n’y a pas si longtemps c’était 75%.
            Médecin non conventionné : tarif d’autorité ( 0,61 €)
            pourtant le patient a cotisé la même chose qu’il aille chez l’un ou chez l’autre (remboursement différencié !!!)

            Cotisation sociales du médecin :
            Conventionné : une partie des cotisations est prise en charge par la SS.
            Non conventionné : totalité des cotisations à régler (ça douille !)

            Il y a bien une volonté politique à empêcher le déconventionnement.
            Notez que l’on en est pas arrivé là d’un coup.
            lors de la première convention : le tarif de convention était au dessus de tarif pratiqué par certains et en plus leurs patients allaient être remboursés (plus qu’aujourd’hui). La nasse était en train d’être mise en place.

            J’ai encore beaucoup à dire, mais là je suis au travail…
            Bonne journée

          3. wapi

            Bonjour , absente toute la journée,impressionée par le débat!
            Merci à tous, je pense qu’il a du vrai dans pas mal d’arguments de Jicébé et black mamba, mais la palme pour moi c’est white panda. Je plussoie comme disent certains.
            Ce qui n’est pas du tout clair pour le  »grand public » qui a une vision très tronquée et du médecin et de la médecine en France,c’est cette liaison dangereuse et malsaine entre secu et médecins. D’une part un système étatique5 (syndical?) La SECU geree depuis l’après guerre par des syndicats…oui, FO,CGT et cie, et qui chapeaute et les fonctionnaires et salariés hospitaliers – universitaires- , d’autre part la médecine (dite-neo-pseudo) libérale pour faire plaisir à certains. Le problème dans tout cela c’est la notion de service public. D’un côté des hommes et femmes assujettis au regimen libéral à la française, doonc tous les inconvénients de la chose, Charges colossales, (pour ce qui est de la prise en charge par la sécu les accords ont été unilatéralement renégocies avec un syndicat minoritaire et la prise en charge devrait etre drastiquement réduite voire s’annuler à partir de 2014) imposition BNC, plus de sécu du tout si vous cessez vos paiements à l’urssaf, et ce du jour au lendemain, votre femme et enfants compris, pas de droits au chômage, pas d’arrêts maladie ( c’est bizarre ils doivent être supermans les medecins, ils ont quinze jours de carence en cas de maladie, si ils ont une assurance privée payée les yeux de la tête et pour la sécu classique c’est……les paris sont ouverts, je vous donne la réponse en mille…. trois mois!!!) Rappelez moi combien pour un salarié???un fonctionnaire???
            Et par ailleurs la Mère Sécu qui veut que l’on soigne tous ses petits poussins, fixe le tarif, fixe les remboursements,fixe le prix des médicaments,le prix de la transplantation de foie à 3h du mat, de l’appendicectomie, du kilo de doliprane et de la tetracapillectomie ! Et demande à des libéraux car ils le sont…. de fournir un service public…. et si le système se perpetue c’est parce que si tous les medecins de france et de navarre devenaient fonctionnaires, le système exploserait, le deficit aussi…..Je vous garantis qu’ils seraient ravis de tous finir le boulot à 16h comme les fonctionnaires urssaf! Jours de récupérations de gardes, six semaines de conjpaye…et ne plus avoir à payer comptables, AGA, assurances privéesetc…
            je pense que le système se cassera la figure, car le nombre de médecins qui arrêtent carrément en prenant soit leur retraite, soit une planque dans un centre de sécu, soit en prenant le large vers les maisons de retraites ou les pays limitrophes et lointains (voir article black Mamba des medecins partis vers le canada entre autres) est très largement sous-estimé voire caché….et là est la bombe à retardement.Puis il a les suicides, mais là chut, faut pas en parler.
            Pour ajouter de l’eau au moulin de Panda blanc, 23euros pour une consultation généraliste c’est un tarif inique.
            Mon plombier m’a pris cinquante euros pour regarder mon lave-linge , tourner une vis et repartir vite fait….
            Et il m’a royalement dit: je vous fais juste payer le déplacement….5mn chrono dans la maison
            Un ami chirurgien viscéral en CHU qui fait une transplantation de rein ou de foie à 3h du mat ( 7 à 10h d’operation )est payé 280 euros. C’était il y a cinq ans. Y a un os.

    2. santéfoutue

      il sait pas ce que service public veut dire ? (vous savez, poste, perception, école et j’en passe)

      C’est aux médecins fonctionnaires d’assurer ce service . Les médecins dits « libéraux » sont déjà des esclaves (même si c’est volontaire, syndicat oblige)) le jour ou ils seront fonctionnaires ou assimilés à 32h par semaine +les congés maladie, le rapport cout/service rendu ne sera plus le même pour le citoyen moyen sans relation un peu comme pôle emploi pour les chômeurs.
      Et la sécu est une assurance mal gérée mais assurance quand même . Elle paiera toujours pour le diagnostic tout en s’arrangeant pour qu’il soit difficile à faire (payer le biologiste en dessous de sont prix de revient par exemple) …Quant au traitement, ben je suis pas sur !!!! c’est cher !!
      Enlever la prothèse aux dentistes, (qu’ils ne fassent que du soins, leur métier!) et les cabinets ferment TOUS dans le mois ! la plupart des soins (conformes aux données de la science) se faisant à perte.

        1. Jicébé

          Black Mamba : « Le nombre de médecins déconventionnés en France est très important,
          Le gouvernement ne veut pas que les chiffres soient dévoilés ».
          Selon le Quotidien du médecin du 2 février dernier ((http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/qui-sont-les-medecins-non-conventionnes)
          « En 2012, ils ne représentent que 1,3% des 125 819 libéraux cotisants [à la Carmf, caisse de retraite des médecins]. Leur nombre est encore plus faible au regard des 268 072 praticiens inscrits à l’Ordre. »

          Black mamba : « Tous ces médecins gagnent superbement bien leur vie »
          Toujours selon la même source : « Combien gagne un médecin non-conventionné ? Beaucoup moins que ses confrères de secteurs I et II. » (70 % de moins pour un spécialiste). Les raisons en sont diverses.

          En fait, Black Mamba, ne confondez-vous pas médecins non conventionnés et médecins conventionnés mais pratiquant des honoraires « libres », dépassant les tarifs fixés par la Sécu ? Ce que l’on appelle médecins de secteur II : environ 1 médecin sur 4 et 4 sur 10 chez les spécialistes.
          PS : je n’arrive toujours pas, dans certains cas, à répondre à la réaction que je vise. Certines sont dotées d’un onglet « répondre », d’autres pas. Moi y en a pas comprendre.

          1. Jicébé

            Black Mamba, désolé, je ne comprends pas voitre réponse (qui je suppose apparaît ci-dessous). Mais ce n’est pas grave : il y a des tas de choses dans la vie que je comprends pas.

          2. Jicébé

            Ben non, ma dernière réponse apparaît à la bonne place. Donc il faut corriger « ci-dessous » par « ci-dessus »

  20. Jicébé

    PS : Je voulais répondre à Wapi (voir Supra) mais mon commentaire n’est pas apparu là où je le voulais. Surprise, surprise !

  21. Fausto Consolo

    Et alors ? Au black tout le monde, comme avant l’auto-entrepreneur !

    Tout le monde resquille un peu en France.
    L’A-E aussi mais au moins il rentrait dans un début de cercle vertueux. Il a été crée pour ça : récupérer un peu de contributions et remettre le galérien dans le système. J’ai été A-E. J’aimais bien l’idée, la seule qui mettait un coin dans cet enfer d’entreprendre en France.
    L’URSSAF faisait chier les A-E en faisant semblant de ne pas comprendre et en dénaturant l’esprit du dispositif. Mais bon, beaucoup on été tentés à raison.

    Ils ont choisi la prohibition : le travail au noir va ex.plo.ser.
    Les gars vont faire quoi ? mourir de faim en tendant la main ? Les prolos des banlieues, à trente ans passés en ont assez de tenir les murs. Ils ont femme et enfants, ils cherchent des revenus qui n’impliquent plus port de cagoule, BMW 635 CSI (vous l’aimiez celle la hein ?) et .45 dans chaque main.
    Non : chômage, aides à la création d’entreprise pour gagner du temps et… chantiers toute la journée ou taxi sauvage ou restaurant, ateliers… sauvages.
    A trente ans ils savent que les remboursements santé sont nuls et la retraite une escroquerie : black black black. Sont pas idiots. Vont pas manifester. Mais votent PS pour recevoir le blé.

    Et les deux parodies aux commandes qui n’y comprennent que pouic !?

    Les poussins ? amusant.

  22. Kerwood

    Dernière dépêche:
    En réponse aux violentes attaques auxquelles le gouvernement a été soumis par des « extrémistes de droite » sur les réseaux sociaux, Emmanuel Valls, Ministre de l’intérieur a ouvert une page Facebook « Je gaze les poussins ».

  23. JS

    Et dire que le statut d’auto-entrepreneur etait une des (tres tres) rares reussite d’un gouvernement depuis de tres nombreuses annees… quelle bande de truffes..

    1. doh

      Un site web ou une adresse pour en savoir plus ? A moins que ce ne soit prévu pour le 18/06.

  24. Mominette

    Le travail en noir est une plaie, une abomination, une horreur …

    Et si c’était une indispensable soupape de liberté dans nos pays étouffants ?

    Une manière d’améliorer son ordinaire en toute liberté, après le travail « pour la pension » ?

    Une manière de réaliser l’impossible ? Le petit propriétaire qui veut garder un petit bien locatif en excellentes conditions peut-il le faire au tarif déclaré ? Impossible ! A cet égard, les polonais d’il y a 15 ans ont sauvé le petit patrimoine.

    Comment peut-on obliger à toujours choisir la solution la plus chère et la moins rentable, telle que la propose Big Brother ?

    Ce ne sont pas les gens en noir qui sont trop bon marché, ce sont les malheureux salariés déclarés qui sont trop chers.

    Alors, traquer les produits importés à bon marché, le travail « spontané » (tiens, j’aime ma formule !), c’est tout simplement priver les gens du minimum d’oxygène … On ferait mieux de libérer le travail, de moins protéger des catégories peu attractives, et de se souvenir que tout cela doit rester affaire de consensualisme.

  25. Théo31

    + 400 000 chômeurs : ça tombe bien, le gouvernement prépare une loi sur la dépendance au socialisme.

    1. doh

      Bonne nouvelle. Ils sont chaud patate en ce moment dit donc! C’est le combien ième pied de nez aux lois des socialauds ?

  26. Peste et coryza

    L’un des gros problèmes de la France n’est pas économique.
    C’est le fait que nous sommes dirigés par des vendus, des incompétents, des idéologues, des gourdes… qui ne sont là que par le réseau.

    Voir les confs d’Asselineau (même s’il est trop étatique à mon gout).

      1. Peste et coryza

        Cela explique pourquoi il est si étatique… et sa « compréhension » du PIB.

  27. gnarf

    Pigeons, poussins…bientot chatons, pipous furibards, revoltes de la barre chocolatee bounty, calimeros en folie… les nervis de la CGT tremblent.

  28. Pauvrefrance

    En attendant les petits pigeons français vont découvrir ce que la corruption parlementaire leur réserve. Ils viennent de se protéger et de réagir aux mouvements de contestations ! Voir loi plus bas !

    Qui en a parlé ?

    Comment les parlementaires vont se blanchir de leur corruption ?????
    Comment la loi Taubira a pu être votée ???

    « Le génocide du « peuple souverain »
    ou l’holocauste de la démocratie au profit du « Veau d’Or »

    Jamais depuis la révolution française et l’instauration de la République, le peuple de France n’avait subi, en si peu de temps, autant de d’attaques frontales et d’atteintes à ses droits démocratiques fondamentaux que ceux que lui porte aujourd’hui l’ensemble de ses parlementaires (toutes appartenances politiques confondues) et le gouvernement en place.

    Nul média ne fait état des multiples lois scélérates envers le peuple de France que nos parlementaires émettent à la chaîne.

    La dernière en tête est purement monstrueuse et scandaleuse. A elle seule elle détruit irrémédiablement le régime démocratique de notre nation. A elle seule elle détruit toute la portée et le contenu de notre Constitution, puisqu’elle bafoue honteusement le premier article et le troisième article des « droits de l’homme », ces fameux « droits de l’homme » sur lesquels repose toute entière notre Constitution française.

    Quelle est donc cette nouvelle loi scélérate concoctée par nos parlementaires ?
    Voir avec le lien le site du Sénat !
    http://www.senat.fr/leg/pjl12-552.html complétée par la loi organique accessible sur le même site à l’adresse : http://www.senat.fr/leg/pjl12-551.html

    Résumons : que dit-il ? Par quoi se traduit cette nouvelle loi ?
    Que toute nouvelle loi peut s’acheter moyennant financement. Pour ce faire il faudra que les demandeurs de toute nouvelle loi s’assure le concours de 20 % des parlementaires et que ce concours ou que cette aide de chacun de ces 20% de parlementaires sera rétribué par « les dons consentis par une personne physique dûment identifiée pour le financement d’actions tendant à favoriser ou défavoriser le recueil des soutiens à une proposition de loi présentée en application de l’article 11 de la Constitution ne peuvent excéder 4 600 € ».
    Autrement dit cette loi, non seulement légalise la corruption des parlementaires (et assure de ce fait leur impunité) mais fait de la politique et des lois un produit marchand au même titre que toute autre chose.
    Seuls les « riches » pourront faire les lois qui les arrangent et les pauvres ne pourront rien contre eux: l’argent roi.
    C’est le règne de l’argent roi qui nous est imposé.
    A l’évidence cette nouvelle loi est anticonstitutionnelle. Pourtant elle est adoptée. »
    http://www.leptine.net/article-le-genocide-du-peuple-souverain-117516568.html

    Alors ces candidats qui vous ont bien bernés et qui ont neutralisé votre mouvement du 24 mars 2013 !!! Vous avez compris pourquoi.
    Qui en a parlé ?

  29. AUTO-ENTREPRENEUSE

    Pour planter le décor : salariée jusqu’en 1998, puis licenciement « conjoncturel » du style tu quittes ta boite le soir et le lendemain matin porte close, plus de machine dans l’atelier !.
    J’avais les clients mais plus d’employeur !, parti comme un voleur !.
    Parcours du combattant : prud’homme pour toucher les derniers salaires et indemnité de licenciement ( c’est le fond de garantie des salaires qui a payé !…., Anpe, Assédic …. )
    A 39 ans, en 1999, année euphorique concernant l’Economie !! hum ! j’ai retroussé mes manches et j’ai créé mon entreprise dans le même domaine( un an d’attente Obligatoire au chômage ! à cette époque pour pouvoir bénéficier de l’Accre, indispensable quand on n’a pas un rond en poche ! ).

    J’ai opté pour le Réel Normal Simplifié. Qu’est-ce ? se diront certains ici !…. Je leur répondrai que c’est le parcours du combattant tous les jours de l’année !, sans repos ni répis !. On bosse le soir, le week-end, et on prend 10 jours de vacances au mieux par an !. Pourquoi ?….. = les charges et les impôts sur les entreprises. Tu n’as pas de trésorerie au moment de les payer ?, l’Etat et les Caisses s’en tapent !. Date de paiement dépassé = pénalités !.
    Qui connait ici, à part quelques Uns, le fait de devoir payer les Caisses et l’Etat alors que ton client ne t’a pas encore payé ? ; Qui ?, ici, sait qu’il te faut payer au prorata année N, N+1 et N+2 ? ; qui ici, qui n’est pas « travailleur indépendant » peut s’imaginer qu’il va devoir payer la taxe professionnelle pour avoir le droit de ….. travailler !!!!!.
    Taxe professionnelle abolie ( parce que frein au développement économique ! ) mais remplacée par ?…. par ?…. Taxe Foncière des Entreprises !, autant dire que les Conseils Généraux et Régionaux ne se sont pas privé d’y aller à la bonne louche !!!!!!.

    Et puis début 2008, deux yeux se sont fermés.
    J’ai tenu le coup jusqu’au 31 décembre, date de mon bilan annuel ( il faut aussi payer l’Expert Comptable et le Commissaire aux Comptes !, sans parler du CGA !…. c’est quoi ?, oh ! juste l’Association Fiscale Etatique ! qui vérifie après le Commissaire au Compte le bilan : ne pas y adhérer nous enlève les 10 % d’abattement comme pour tout contribuable !, et on devient suspect aux yeux du fisc !!! ).

    2009 : possibilité de se reconvertir en Auto Entreprise. Entre la cessation de ma précédente activité et la nouvelle, pour que les Caisses ne fassent pas d’amalgame comme elles sont coutumières ! et éviter leur courrier sans fondement, je suis allée faire des ménages chez le particulier via une Association reconnue par l’Etat.

    ALORS L’AUTO-ENTREPRISE C’EST QUOI AU JUSTE ? :
    C’est le Droit, pour Tous, de Travailler et de payer des Charges et Impôts.
    Mais !, contrairement aux autres Régimes, ces Charges et Impôts ne sont pas calculés sur le Bénéfice mais sur le Chiffre d’Affaire !. Et après calcul opaque et savant de Bercy, ce qui reste honnêtement taxable à leurs yeux, entre dans le régime du foyer fiscal !.

    Celà veut dire que l’on ne déduit aucun achat !.
    Exemples :
    – je suis maçon, je ne déduis pas achat de matériel inhérent à mon métier ( truelle, bétonneuse …. ), ni assurance biénale ou décenale, et ni ciment, agglo, tuiles etc… et je suis taxé à 100 % sur la facture que j’ai faite au client ;
    – je suis un photographe, je ne déduis pas l’achat de mon matériel photo, ni le reste ! ;
    – je suis coiffeur à domicile , je ne déduis ni mes frais de route, ni mes bouteille de shampooing ;
    – je loue une chambre d’hôtes ou un gite chez moi ?……. : c’est devenu hyper complexe ! ( j’ai été tentée pour survivre, mais vu l’usine à gaz qu' »ils » ont mis en place, je préfère m’abstenir ! ).

    Les charges actuelles ( 2013 ) d’un Auto-Entrepreneur sur, je le rappelle son Chiffre d’AFFAIRE et non son bénéfice :
    – Vente de marchandise ( Bic ) = 14 % + prélèvement fiscal libératoire 1 %
    – Prestation de Service ( Bic ) = 24.60 % + prélèvement fiscal libératoire 1.70 %
    -Prestation de Service ( Bnc ) = 24.60 % + prélevement fiscal libératoire 2.20 %
    – Acivité Libérale ( Bnc ) = 21.30 % + prélèvement fiscal libératoire 2.20 %.
    A celà il faudra ajouté la Taxe Foncière de l’Entreprise ( non encore connue ce 17 juin 2013 ! ) ;
    Quant à la taxe fiscale libératoire ?….. libératoire ?!!!! = il ne faut surtout pas se fier au sens du mot !, oh non ! et surtout pas à ce que dit l’Etat !.
    Nous avions le choix, début 2009, de prendre cette option qui nous  » préservait pendant 3 ans de Taxe Pro, et nos revenus n’avaient pas d’incidence sur les revenus du Foyer Fiscal. Même les Expert Comptable se sont fait bourrer le moult !!!!, y compris les employés de Bercy qui ne comprenaient pas pourquoi toutes ces réclamations sur l’impôt du Foyer ! ( on sait par habitude qu’ils sont les derniers au courant des textes nouvellement pondu par leurs énarques ! )
    Bref, le mot « libératoire » définition dans le dictionnaire, n’a rien à voir avec la définition étatique !.

    J’ajoute que : nous sommes depuis 2009 soumis à un plafond :
    – 35 000 € de CA rubrique prestations ;
    – 80 000 € de CA rubrique ventes de marchandises, location de meublés …
    Si notre activité entraîne une mixité des 2 statuts, les plafonds sont à diviser au prorata : à toi de créer le logiciel qui va avec !.

    Quels avantages ? = juste celui de pas payer d’avance et arbitrairement des charges sociales et fiscales complètement ubu, de ne pas leur être redevable sur nos modiques biens propres, et de pouvoir manger au jour le jour dignement malgré leurs fourberies !!!!!!!!!!!! Point final !.

    La mobilisation des Poussins ?, elle est toute simple !, on ne manisfeste pas !, on fait ce que le Droit français nous dit de faire !.
    Demain 18 juin, on va aller s’inscrire en masse à Pôle Emploi d’abord, et puis ensuite on ira faire une demande de Rsa !.L’équivalant de ce que beaucoup gagnait, déclaré, mais néanmoins précaire !, et sans nuire au porte-feuille de son prochain lambda via ses impôts et taxes au nom de …. la Liberté, l’Egalité et de la Fraternité !.
    Tel que le veut notre Etat Bien faisant !.

    Nota : aux « Rom » ?, brave gens !, vont bientôt venir s’ajouter les futurs mendiants bien français !!!.
    Et ne vous croyez pas à l’abri !, au train où vont les choses …………
    Bien cordialement.
    Un Poussin.

    Les Charges ? :

  30. AUTO-ENTREPRENEUSE

    Nous sommes au début du XXIème siècle. Nous avons moult technologies à notre actif.
    Je ne peux pas comprendre que des « élus-énarques », (faute de choix en France, sachant que le choix est savamment orchestré en petit comité de nantis qui verrouillent tout pour préserver leur Caste, comme en Inde ! ), oui, des énarques et leurs sbires, se comportent comme des rois au pire temps de la féodalité, en claironnant à qui veut l’entendre : Liberté !, Egalité, Fraternité !.

    Mais ils sont complètement fous ces mecs qui veulent ruiner toute petite initiative personnelle. Ce qui s’est passé en Urss et dans ses Pays satellites ne leur a pas suffit ?, il pense faire mieux pour mâter l’Humain ?!.
    Et ils y vont de leurs belles promesses folklorique complètement ubu à chaque élection dans le Pays ( pour les élections et le mot à dire qui nous reste ? = peau de balle oui !, c’est archaïque maintenant ! ).

    Le Monde change, les variantes de l’Economie change, et certains Peuples restent en rade, tels des serfs incultes soumis à leur Seigneur encore plus incultes, et sans foi ni loi qu’ils bafouent pour rester sur le trône de la dite « démocratie » !
    C’est vraiment pathétique.

  31. AUTO-ENTREPRENEUSE

    Et vous Tous ici sur ce blog, à part quelques Uns, qui y allez de votre petite opinion sur le fait du jour sans rien connaitre de concrêt, ni faire l’effort de comprendre où sont les véritables enjeux ………
    Désolée si je vous choque, mais vous êtes des serfs inféodés au Seigneur qui s’est, par définition, imposé par son école dite « instructive » !, puis rebaptisée  » éducative » !……

    Heu. La plupart des intervenants de ce blog ont goûté aux joies de entrepreneuriat, de l’indépendance, de l’expatriation, etc… « Sans rien connaître de concret » est donc très exagéré.

  32. AUTO-ENTREPRENEUSE

    Instruisez-vous !, instruisez-vous !. Arrêtez d’écouter « cloche-merle » aux ordres !.
    Seule l’Instruction vous rendra Libre !. Et comme, je pense, vous êtes de braves gens, vous saurez être fraternel et aurez le sens du juste (il y aura toujours quelques brebis galeuses ! qu’il faudra écarter avec diplomatie et fermeté ).

Les commentaires sont fermés.