Détruire des villes ? Facile : bombardez-les ou faites appel à Duflot

Contre toute attente et dans une forme agressive d’atteinte à la notion même de compétence, Cécile Duflot est toujours ministre du logement. Et comme personne ne lui a dit qu’il fallait partir, maintenant, que c’est bon, ça suffit, et merci de ne pas revenir … Elle reste. Et là, c’est le drame.

L’histoire continue donc, sur sa lancée. Et bien que la pauvrette se soit déjà pris le mur de la réalité depuis un moment, elle s’obstine à en explorer toute la surface, pourtant recouverte de crépi, la joue amoureusement scotchée dessus. Résultat : ça picote.

parcours institutionnel suiteEh oui : malgré les injonctions répétées ces douze derniers mois, le marché de l’immobilier refuse obstinément de se comporter comme elle l’avait pourtant décidé. On se rappelle qu’elle avait déjà fort copieusement merdé sa précédente loi dans le domaine, ce qui ne l’avait pas empêchée de récidiver un peu plus tard. Il n’y a que deux choses qui expliquent qu’en répétant la même action, on puisse espérer un résultat différent. La première est la folie comme l’avait judicieusement décelé Einstein. La seconde est la possibilité de sucer un budget potentiellement infini fourni par de trop nombreux moutontribuables consentants : même si l’on sait qu’on se plante, ce n’est pas grave puisqu’on ne paye pas cet échec.

Pour la ministricule dont le besoin de reconnaissance dépasse très largement les connaissances géographiques, il était donc impératif de refaire parler d’elle. Après avoir, comme un escargot en présence de sel, fait un peu de mousse baveuse autour du pénible sujet de l’encadrement des loyers dans une trentaine d’agglomérations, encadrement immédiatement suivi d’effets magiques et de marché qui repart pour tout le monde dans la décontraction, Cécile Duflot a donc décidé de cogner un peu sur les intermédiaires qui étaient jusqu’à présent presque passés entre les gouttes.

C’est aussi ça la magie du socialisme : l’évaluation des résultats n’ayant jamais été réalisée par ses thuriféraires, même leur absence totale constitue pour ces grands enfants une réussite phénoménale qu’il faudra d’une part médiatiser largement et d’autre part utiliser pour rebondir sur la prochaine idée loufoque. Rebondissement utilisé par la bien trop pneumatique ministre pour proposer, donc, un encadrement très strict des tarifs des syndics et des frais d’agence immobilière à la location. Parce que, voyez-vous, le code de l’immobilier est beaucoup trop light en France. C’est bien trop édulcoré ! Et l’édulcorant ne passe pas par Cécile qui veut frapper un grand coup : « Le temps de la responsabilité est venu. »

Ici, le libéral fait une pause : la Duflot qui parle responsabilité, c’est un peu comme une poule qui parle physique des particules. Ça interpelle. Heureusement, quelques précisions journalistiques plus loin, on retombe dans l’espace connu et balisé des bêtises ministérielles habituelles : pour les frais d’agence, madame a décidé que faire payer un mois de loyer, c’était complètement con pardon « ça n’a aucun sens » et qu’on allait plafonner tout ça, par décret, pour rééquilibrer les frais en faveur des locataires (qui « ne sont pas des vaches à lait ») et pour limiter les abus dont tout indique que ce sont eux qui empêchent les gens de se loger, mais si, mais si, emballez c’est pesé et j’ai mis un peu de mou pour le chat.

Le déluge pourrait s’arrêter ici. Que nenni. Elle en a encore sous le pied.

Parce qu’après les salauds d’agents immobiliers (dont chacun connaît l’enrichissement quasi-pornographique puisque tous roulent en Porsche en fumant de gros cigares d’importation), elle s’attaque aux syndics, que tout le monde sait être des repaires de flibustiers sans morale et sans freins prêts à « augmenter leurs tarifs de façon inconsidérée au détriment des copropriétaires ». Pour eux, elle a mitonné un projet de loi qui leur imposera par décret la liste des prestations, comment ils doivent les tarifer, et oui je décide à ta place parce que je sais mieux que toi ce qui est bon pour toi et Ta Gueule C’est Magique™.

On le comprend : plus aucune zone d’ombre, de flou, … de liberté contractuelle entre adultes consentants n’existera entre un locataire et les intermédiaires qu’il aura (agent, syndic) avec son propriétaire.

duflot se mêle d'immobilier

Cette mise en coupe réglée de tout un pan de l’économie va marcher, c’est évident.

D’une part, parce que l’économie planifiée, ça marche et que tous les exemples de réussite flamboyante qui viennent à l’esprit corroborent ce constat d’évidence. Par exemple, le socialisme appliqué consciencieusement dans la ville de Detroit a montré des résultats spectaculaires. L’abandon par les habitants de ces idées débiles aussi.

D’autre part, parce que dans le domaine spécifique de l’immobilier, c’est une arme redoutable qui a déjà largement prouvé que, correctement utilisée, elle permettait de ratiboiser efficacement une ville, aussi bien qu’un bombardement.

Mais au-delà de ces constatations maintenant d’usage dès que la Cécile ouvre son caquet et provoque une magnifique bordée de catastrophes locales, on ne peut que s’inquiéter qu’aveuglée par un dogmatisme maintenant pathologique, elle fasse encore plus pencher la balance du côté des locataires, montrant s’il était encore nécessaire sa parfaite étanchéité à toute compréhension même diaphane du problème qui lui fut soumis.

small double facepalmSi, en France, le problème provenait de locataires trop exposés au bon vouloir des propriétaires, si, en France, le manque de logement était provoqué par une sous-protection des locataires, chaque loi qui fut votée, ces quarante dernières années, et qui aura, à chaque fois, favorisé le locataire, aurait dû largement redresser la situation. Non seulement, il n’en fut rien, mais elle a empiré. La conclusion évidente des imbéciles qui nous gouvernent est qu’il faut alors accroître la dose d’asymétrie entre le locataire et le propriétaire, au détriment du dernier.

small facepalmTant et si bien que la situation ultra-favorable au locataire est maintenant largement connue tant des locataires eux-mêmes, qui en abusent plus que largement, que des médias qui, de l’étranger, constatent, éberlués, le biais catastrophique en défaveur des propriétaires.

Au-delà des abrutissantes bêtises de Duflot qui nuisent directement au marché immobilier français dans des proportions que son esprit microscopique ne peut conceptualiser, la dérive est telle que s’évapore rapidement l’image même de la France comme pays où l’on protégerait normalement la propriété privée.

Hollande fait passer les Français pour des guignols partout dans le monde. Duflot, elle, réussit seule le pari d’éteindre le Siècle des Lumières.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires265

  1. Duff

    Il y a des petits mystères dans les prix immobiliers : Toulouse en est un. La ville reste incroyablement accessible alors que son attractivité et son retard patent en matière de transports en commun est responsable d’une incroyable congestion routière. Je ne connais pas la situation de Lyon, Lille et de Marseille mais j’ai l’impression que l’île de France et Paris constituent un cas à part en France du fait de la très grande concentration de population alliée à une multiplicité d’intérêts politiques contraires.

    Pour avoir vécu à Toulouse, je prends cet exemple aussi du fait du vol réussi de l’A350. Il y a matière à ce sujet… D’abord l’histoire et la réussite d’Airbus n’est aucunement lié à l’UE. Ce n’est jamais inutile de le rappeler… D’autre part, quand je vois les chinois pointer le bout de leur nez sur ce marché avec le respect des brevets qu’on leur connait et leur méthodes toute soviétique de désosser des avions entiers pour les copier, je me ferais du souci pour Airbus : Avec Boeing, on est face à deux entreprises qui cherchent à éviter la concurrence, chassent les aides publiques même mal déguisées et ont des process industriels d’une incroyable lenteur dont la lourdeur bureaucratique doit faire pâlir de jalousie la fonction publique française… C’est à cause de la longueur d’exploitation des programmes et de la sécurité me répond-t-on. C’est parce qu’Airbus n’est pas contraint à chercher des gains de production et de l’efficacité je réponds (Boeing non plus).

    Airbus c’est une belle réussite apparente et c’est du coup un vecteur utile pour ne pas promouvoir la concurrence et la stimulation que j’appellerais « pro-active » des gains de productivité. Un magnifique étendard socialiste désireux de s’opposer à l’ultra-turbo-libéralisme. Oui mais heureusement que Boeing a développé son 787 comme Peugeot développe à l’arrache des voitures high tech avec pleins de bugs et que l’A380 n’est pas un nouveau « Concorde » : Un magnifique appareil qui comme les piscines municipales évoquées au dessus a été conçu et développé sans étude de marché…

    Bref beaucoup de choses à dire autour de l’A350 auquel je souhaite bon vent de toute façon.

    1. Tea Party

      @ Duff : aucun mystère, chaque secteur immobilier a ses spécificités et doit être analysé séparément. Pour Toulouse, effectivement, de tout temps, les prix se sont bien maintenus à un niveau haut : Airbus Industries entre autre, crée une forte demande, donc les prix grimpent ou restent fermes . Nous pourrions citer Strasbourg, avec les multiples fonctionnaires de cette très chère Europe. Tout comme Paris, qui est a analyser à part, bien qu’il y a eu un arrêt brusque, sur les biens supérieurs à deux millions d’Euros (Les gens pouvant mettre de telles sommes, souvent des investisseurs, vont ailleurs, on se demande bien pourquoi, comme disent tous les guignols du gouvernement qui n’aiment pas les riches, hormis pour les tondre, ce qui ne dure qu’un temps.)
      Il faut être frappadingue pour investir dans la pierre, en France, placement préféré des français ! A la rentabilité minable, sachant que ce dernier, cherche le placement sans risque, hautement rémunérateur ! Et du coup préfère le Livret A, qui avec l’inflation, n’est absolument pas un placement.
      Depuis 1981 ! loi Quillot, ils ont donné plus de pouvoir au locataire, qu’aux propriétaires, cela suit un long cheminement idéologique destructeur, et je rage que ce dernier n’ont jamais gêné  » l’opposition », qui les ont laissé en vigueur. Dire, qu’agent immo, à l’époque, je me faisais traiter de fou furieux, quand je  » prédisais » l’avenir, qui malheureusement se produit. Quant à l’ami, qui racheta mon agence, et mon portefeuille de syndic, se frottant les mains sur mon imbécillité, je ne sais pas pourquoi, il ne me parle plus !

        1. Tea Party

          A condition que vous dites à votre époux, que je fais quasiment deux mètres, et (beaucoup) plus de cent kilos !!! :  » je vous aime bien » !!!!!!

          1. hussardbleu

            Bientôt fini ce marivaudage indécent ?

            @ BlackMamba : je serais de vous, je me méfierais… un type comme TP qui fait ce genre de « chest thumping », à mon avis, il fait de la sur-compensation, et ce doit être un gringalet vivant dans une tour HLM du côté de Billancourt…

            A l’inverse, si la description de sa personne est authentique, hmm… grand et gros comme ça, pas de cou, calvitie prononcée, cigares et alcool divers… hmmm… pronostic à deux ou trois ans… pas terrible, hein? mauvaise pioche, restez plutôt avec votre chafouin de mari….

        2. Tea Party

          Que vous avez l’esprit mal placé ! Presque autant que le mien, c’est surtout cela qui me gène!
          @ hussardbleu, malheureusement, et ne n’ai aucun intérêt de le faire le contraire, la description, que j’ai toujours faite est la bonne : sans aucune hygiène alimentaire, gros fumeur, gros buveur, amateur de troisième mi-temps, en occultant les matchs avant, vu l’age. Bizarre, ma compagne, fait le même diagnostic que vous, je ne comprends pas pourquoi ! Black Mamba, à raison de rester sérieuse, elle perdrait vraiment au change, mais ! Car il y en a toujours un : qui ne tente rien …..

      1. Duff

        @Tea Party : Je suis d’accord mais je disais que l’immo à Toulouse reste étonnamment abordable. J’y ai vécu un an et je trouve qu’avoir des prix entre 50 et 70% des prix parisiens alors qu’industriellement, la vielle est attractive en 1h30 de voiture on choisit de se rouler dans les vagues du golfe de Gascogne ou dans l’autre sens de se dorer la pilule sur la costa brava voire en partant au sud de se rouler dans la neige, Toulouse reste franchement peu chère.

        Sinon sur le reste on est d’accord. Les socialauds ont réussi l’exploit entre 1981 et 1986 de diviser par 2 la mise en chantier de logements neufs avec les mêmes mesures de plafonnement, contrôle étatique, et autres saloperies socialistes qui ont pour but de rendre impossible l’établissement d’un prix de marché.

        Ma crainte c’est qu’idéologiquement je ne vois personne qui peut rétablir la situation et ose le virage à 180°. Vaste question presque quotidiennement débattue ici.

        1. Tea Party

          Vous êtes le  » Duff », étudiant aux USA, qui gérait le forum de la révolution bleue, il y a quelques années ? A part cela, une seule issue, la fuite de ce pays de cons ! con-muniste même et surtout, si c’est plus facile à dire qu’a faire !

          1. Duff

            Non je suis un couillon trop amoureux de mon pays agonisant qui n’a pu osé prendre le train en marche pour partir comme plus de la moitié de mes amis l’a fait…

    2. Jean-Marie

      On se félicite que la filière aéronautique emploie 170000 personnes
      pendant que la filière automobile dans son ensemble est descendue d’1,2million à 800000 personnes : à force de casser le jouet (difficultés de circulation amplifiées dans les villes, ralentissements, dos d’âne, radars etc…) on a réussi à lasser le consommateur qui ne renouvelle plus ts les 6 ans mais ts les 8! Si je calcule bien, ça fait 1/3 de baisse du marché !

  2. Golum

    Depuis que je lis H16, j’ai une déformation de toutes mes lectures : je vois du socialisme de partout !

  3. Aristarque

    A H16,
    Et maintenant NDDP manoeuvre pour obtenir des prix de PV sur mesure en ayant déjà obtenu du Sénat la dépénalisation de ceux ci, ce qui ouvrirait la voie à la tarification libre de ceux-ci ad nutum. Bref, je fixe le tarif de racket municipal pour le stationnement (déjà à 3,4 € par heure) au niveau que je désire (pourquoi pas 4,8 ou 6€ comme à Genève où le Smic local flirte avec les 3K€ mensuels) et maintenant la punition du refus du racket municipal au niveau de mes envies(on peut envisager les 30 € min, sans rire) avec en plus perception intégrale au profit de la commune…

  4. richard-proprio

    @aristarque
    ils disent qu’actuellement il y a 70% de PV de stationnement qui restent impayés en France parce que c’est géré par des fonctionnaires (qui s’en foutent) alors que dans les pays où la verbalisation du stationnement est délégué à des concessionnaires privés ( comme Vinci) le taux d’impayés n’est que de 10%.
    D’où cette loi qui permettra surtout le remplacement des agents publics verbalisateurs par le privé.
    Cela étant, je ne vois pas comment s’y prendra le secteur privé pour arriver à faire payer alors que les fonctionnaires en sont incapables.

      1. Aristarque

        La prescription est très rapide : un an à partir du dernier acte prouvé du dossier de recouvrement, si bien qu’ au bout de 18 mois/2ans, c’est prescrit. Un PV par ci, par là n’ engendre pas de risques sérieux quelles que soient les lettres comminatoires envoyées. Bien sûr, il ne faut pas s’ en prendre par douzaines sur la même voiture parce que l’ intérêt de l’ exécution du recouvrement augmente avec la somme à recouvrer… A noter que les PV sur véhicule de société SONT systématiquement poursuivis en recouvrement, même pour un seul, à l’ opposé de ceux des véhicules de particulier particulier où il faut « exagérer ». Enfin, je parle pour les PV de stationnement à 11 ou 17 euros…

  5. Sissiimpératrice

    Ha ha ha J’adore : « Duflot, elle, réussit seule le pari d’éteindre le siècle des Lumières. »

    1. Aristarque

      Elle est tellement contente de sa réussite, la mère Dufaux, Dufloux, Duflot, qu’ elle a fait reconduire sa disposition exceptionnelle de blocage des loyers à la relocation dans la liste de villes initiales pour une nouvelle année supplémentaire. Bref du transitoire provisoire qui va durer!.. 🙁

Les commentaires sont fermés.