Municipales : le fumeux décodage du « message » des électeurs

Bon, ça y est, les municipales sont passées, on va pouvoir reprendre le cours de nos activités habituelles. Pour le Parti Socialiste, il s’agira de se panser les plaies et se penser un avenir, ce qui semble déjà fort mal engagé. Pour l’UMP, son absence presque méthodique de programme crédible et de leader charismatique seront un instant couvertes par les hourras de ses têtes de nœud listes. Le Front National va goûter au plaisir douteux de mettre à son tour ses doigts dans le pot de confiture dans plusieurs villes de France. Quant aux journalistes, ils sont formels : les électeurs ont émis un message clair.

Et ce message, on a le droit à sa fine analyse sur les ondes, sur les écrans et dans des milliers de petits notules journalistiques. Tout est clair : l’électeur, dans sa grande sagesse, a décidé que la Drouate UMP devait remporter la timbale et accordait aussi au FN une petite place histoire de bien appuyer le mouvement. (Et comme l’électeur est magnanime et rigolo, il a aussi permis à Bayrou d’être élu et à Moscovici d’être battu, mais c’est pour rire.)

On ne compte plus le nombre d’articles dans lesquels la déroute électorale du Parti socialiste s’est muée en « bastonnade », la victoire de l’UMP en « tsunami », et les résultats du FN en « véritable succès ». Et tous en concluent l’évidence : les électeurs rejettent massivement la politique de François Hollande, n’aiment plus le parti socialiste et se jettent donc facilement dans les bras de l’UMP (et dans une moindre mesure, ceux du FN).

politics, before & after elections...On exhibe même les cas symptomatiques de Limoges ou de Quimper, qui ont violemment basculé à droite. Ainsi, Limoges, ville socialiste depuis 1912 et maintenant aux mains de la droite, doit forcément signifier quelque chose, et de toute évidence, un rejet. Ainsi, Quimper, dont le maire est un proche de François Hollande, et qui a été au centre des manifestations de Bonnets Rouges en fin d’année dernière, voit sa mairie tomber dans l’escarcelle d’une UMP frétillante de joie sur les plateaux télé. Et puis, pensez donc : Béziers qui tombe pour le Front National, c’est quelque chose, ça, monsieur ! Si ce n’est pas une déferlante de la droite, qu’elle soit extrême ou pas, qu’est-ce que c’est, hein, ma brave dame ? On a même pu entendre les envolées lyriques d’un Duhamel (sur Europe 1) expliquer que cette défaite du PS était historique et d’ampleur supérieure à la déculottée de 1983. Ça veut bien dire ce que ça veut dire, hein, mon petit monsieur !

Je suis toujours surpris de voir l’assurance avec laquelle nos journalistes, nos politologues et même nos politiciens se lancent dans des explications a posteriori de ce genre. Comme bien souvent, ces élucubrations partielles s’auto-alimentent fiévreusement et chacun y va de sa petite remarque pour mâtiner le commentaire global (défaite, déculottée, déroute, branlée, bastonnade) de ses propres turpitudes, les teinter de son propre agenda et obtenir le bruit de fond assourdissant et sans grand intérêt qu’on peut entendre maintenant.

Regardez, ainsi, comment le chiffre de l’abstention aura été commenté autant qu’il aura fallu avant les premiers résultats, et oubliés aussitôt ceux-ci disponibles. Ce n’est pas anodin : dans l’iconographie politico-journalistique habituelle de la Cinquième République, ceux qui s’abstiennent ont tort (puisqu’ils se sont abstenus) et on peut donc les oublier pour se concentrer sur les vagues (bleues ou roses, peu importe) qui se suivent, se ressemblent et s’analysent de la même façon. Le rappel constant (et navrant) à de précédentes municipales (au mieux) avec des comparaisons à n’en plus finir, ou pire à la précédente présidentielle, en disent finalement plus long sur le match de boxe qui se déroule dans les têtes de ceux qui font l’actualité que sur ce qui s’est réellement passé sur le terrain.

Bien sûr, le FN a certainement réalisé un beau score puisqu’au contraire de l’écrasante majorité des élections précédentes, il va pouvoir récupérer quelques occasions de se faire la main au pouvoir (local) et montrer (par quelques échecs à venir, quelques magouilles retentissantes et quelques gestions hasardeuses) à quel point il s’est effectivement normalisé, banalisé et fera finalement aussi bien (c’est-à-dire aussi mal) que les deux autres partis. Bien sûr, l’UMP récupère un nombre considérable de villes et en gagne certaines qui ne lui étaient pas favorables précédemment. Bien sûr, le PS voit clairement son score et sa base s’amoindrir.

Mais tout ceci est un simple constat d’évidence politique.

chat pas super joyceIl suffit de revenir sur l’abstention, qui a battu des records pour une élection locale, pour comprendre qu’on assiste, en réalité, à un tournant bien plus profond que ce que nos analystes nous expliquent : les électeurs, confrontés au cirque habituel, ayant le choix entre une UMP idiote et corrompue ou un PS aussi pourri et crétin, ne se sont tout simplement pas déplacés. Lorsqu’une liste FN s’est présentée avec une chance réelle de l’emporter, là, ils se sont déplacés pour tenter quelque chose de nouveau, mais sinon, c’est vraiment une bascule presque mécanique, en symétrie des précédentes élections.

Autrement dit, les électeurs veulent toujours une chose de façon claire : le changement, celui-là même que Hollande n’a pas été capable de leur fournir sur les deux dernières années.

Ce qui apparaît n’est pas vraiment le rejet du PS. C’est plutôt le rejet de toute une classe politique, et ce, dans une proportion encore plus grande qu’aux précédentes élections, tant la présidentielle que parlementaire. De la même façon que Hollande fut choisi par rejet de Sarkozy, l’UMP est ici choisi par rejet du PS, et le FN par rejet de l’UMP et du PS quand c’est possible. Et pire encore, ceux qui sont élus le sont par un corps électoral tous les jours plus faible, avec une abstention toujours plus forte, des bulletins blancs ou nuls toujours plus nombreux, et un nombre de non inscrits qui n’arrête pas de grimper.

On peut tenter de tortiller la réalité comme on veut, on peut essayer de camoufler ces éléments derrière les discours les plus enflammés de dirigeants politiques aux accents tribuns, mais elle n’en changera pas pour autant : les politiciens voient à chaque élection s’éroder l’intérêt que leurs portent les électeurs, qui votent machinalement pour l’opposant, quel qu’il soit, afin d’amoindrir le mal du précédent guignol qu’ils ont eu à se farcir.

Et que l’intérêt de l’électeur baisse autant alors qu’il s’agit d’une élection locale indique encore plus clairement que la demande électorale n’est pas remplie. Petit à petit, depuis les maires jusqu’aux députés et au président lui-même, le nombre de personnes prêtes à soutenir ces personnes et les laisser continuer à taper dans la caisse publique s’amenuise de façon sensible ; il ne reste plus que les convaincus, indécrottables, et surtout, une masse informe d’électeurs qui votent par défaut, pour faire barrage au précédent élu, jugé impropre.

Oh, bien sûr, pour le moment, on ne parle pas encore de légitimité amoindrie ; on ne doute pas, en plateau télé, dans les articles et les analyses, de la pertinence du vote ni de la bonne légitimité des élus que le peuple s’offre à grand frais actuellement. Mais le désaveu grandit, à chaque élection. À chaque vote, les discours se font plus futiles et plus creux, les programmes se font plus transparents, les différences entre candidats se diluent (sérieusement, NKM et Hidalgo, vous voyez une différence ?). Et à chaque vote, la base s’amenuise, et la légitimité recule.

Inévitablement, un jour, cette question va se poser. Et ce jour là, elle pourrait être posée violemment.

la vie des autres n'aime pas voter

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires340

  1. Jules

    Je suis surpris de constater à quel point j’ai de plus en plus de retour affirmatif quand j’explique que l’abstention est la meilleure action contestataire dont on dispose actuellement.
    Le fait de voir la classe politique parler de la reconnaissance du vote blanc et de l’obligation de voter me conforte dans mon idée. Les abstentions records discréditent bel et bien leur légitimité.
    « Congratulations, you are one step closer to hitting bottom. » Tyler Durden

    1. Black Mamba

      «Parce que la France et surtout les collectivités locales ont dépensé plus d’argent qu’elles ne l’avaient prévu», répond Jean-Paul Betbèze, chef économiste au Crédit agricole.
      PffffF!!! Laisse- moi aller vomir… Quand on pense qu’elles ne font aucun effort, il faut à tout prix avoir le même budget pour l’année suivante donc on claque le pognon gratuit des autres et tant pis pour leur Gueule… C’est Magique , c’est aux autres de se serrer la ceinture…

      1. tabbehim

        et bien BM, vous m’avez l’air de fort méchante humeur…. mais si un jour vous avez besoin d’un bon émétique, allez sur l’AFP (ou les divers journaux de reprises de dépêches AFP)
        et oui, aucun effort n’a été fait.
        ils ont cru que pomper comme les Shadocks pourrait se faire éternellement, mais voilà, la vie terrienne va finir par les rattraper.

        1. Théo31

          « BM, vous m’avez l’air de fort méchante humeur….  »

          White Panda va se retrouver à pédaler deux fois plus vite dans la cave. Qu’est ce ça doit être les Anglais débarquent. 😀

          1. Black Mamba

            Quand les anglais débarquent , je suis de bonne humeur, je sais que que n’ai pas eu de squatteur à garder pour les 9 mois avenir :mrgreen: en mon sein …

    2. Mario

      A) Blablater à qui veut l’ entendre qu’ on va procéder à des réformes.
      B) Ajouter que comme il y aura de la douleur, on procèdera à doses homéopathiques, sauf pour l’ augmentation des impôts. Là, ce n’est pas grave puisque seuls les riches les paieront.
      C) Ne rien changer de tout ce qui perd puisque c’est cela qui met des sous dans la popoche des politichiens…

  2. Moggio

    Ainsi, à titre d’exemple, en reprenant les chiffres de l’Insee (taux d’inscription sur les listes électorales) et les chiffres officiels, il est aisé de conclure que, pour le second tour de l’élection présidentielle de 2012, plus de 61 % des Français en âge de voter ont choisi de ne pas voter pour François Hollande.

    1. Turlututu

      Exact, il a été élu avec 39,07 pour cent des inscrits (18.000.668 voix sur 46.066.307 inscrits). Le plus grave aujourd’hui c’est qu’Autiste 1er interprète le pseudo message de ceux qui n’ont pas voté plutôt que celui, haut et clair, de ceux qui se sont exprimés et qui, en votant majoritairement à droite, lui ont confirmé qu’il fallait qu’il dégage !

    1. tabbehim

      tricheur 😀 j’avais cité ce suivi en premier, puisque c’est comme ça :
      https://twitter.com/BFMTV/status/450689722671984642/photo/1

      bon, j’attend ces 7 minutes de Holland pour voir ce que ces oreilles ont bien pu entendre (perso, j’ai dit RAF de vous autres les poilticards mais bon ^^)

      ps : faut reconnaitre que 20 minutes chrono la reprise de la dépêche AFP reste un bon endroit de pêche de conneries journalistiques 😀

        1. tabbehim

          c’est mal Guillaume, pour combattre ses ennemis, il faut d’abord les étudier 😀
          surtout, si quand on écoute un discours creux, on vois que le message caché est, on continues ce qu’on faisait. on change d’équipe, comme ça, vous croirez qu’on a tout changé !
          et vu que vous êtes des cons abandonnées, je vais faire des tours de magie pour votre pouvoir d’achat…..

        2. Vodkaman

          Perso, je me suis pissé de rire dessus quand j’ai entendu « Moi, Lolita » dire ‘c’est pas ma fôte’ et j’ai imaginé le photomontage a

      1. Adolfo Ramirez Jr

        héhé j’ai suivi ton lien et je suis tombé sur le flash
        faut pas lâcher ses scoops! tu donnes le bâton pour te faire battre!

          1. Adolfo Ramirez Jr

            j’ai lu l’hommage d’un des socialistes qui saluait le départ (je cite) « d’ un grand réformateur » (sic).

      2. Adolfo Ramirez Jr

        enfin de toute façon, comme d’hab on joue aux chaises musicales, et rien ne va vraiment changer…
        Mais d’apprendre que Duflot dégage, ça me réjouit, j’y peux rien…

      3. Aristarque

        (…)pour voir ce que Ses oreilles ont bien pu entendre (…) Vous, je ne sais pas mais moi je n’ arrive pas à voir ce que les autres entendent… :mrgreen:

  3. tabbehim

    en direct :
    j’ai entendu votre message…..
    je pense aussi français qui se sentent abandonnés…..
    je dois répondre à votre message avec franchise et sincérité….
    le redressement du pays est indispensable…..
    le redressement de notre compte publique, […] de notre influence politique dans l’Europe et dans le monde.
    nous avons hérité d’une situation désastreuse…
    je luis assigne 3 objectifs […]
    c’est les entreprise qui créé de l’emploie (Bien joué, le président à eu un sacré coup de cul dans la loterie des phrase)
    le pacte de responsabilité est un pacte de confiance…
    la justice sociale….

    bon, j’en ai assez d’être pris pour un con….pour les dernière petites phrases allez sur internet 😀

      1. tabbehim

        pitié…les commentaires sur ces 7 minutes sont totalement à côté de la plaque….ils disent soit des phrases attendu, soit des prédictions à la madame Irma 🙁
        Le discours est convenu et est totalement faisable par n’importe quel quidam ayant un peu écouté les politiques parlé -_- » pas à dire plus.

      2. René de Sévérac

        Le discours (préparé) de Hollande était d’une platitude effrayante.
        Pauvre homme, on avait le sentiment qu’il se croyait président de la République.
        Au fait H16, « sérieusement, NKM et Hidalgo, vous voyez une différence ? » Et là permettez-moi une réponse : entre le libéral-social (NKM) et le social-libéral (Hidalgo), pas l’épaisseur d’une feuille de cannabis !
        Je sais que l’usage de l’adjectif libéral vous choque !
        Mais je suis un colbertiste (je n’ose plus employer le terme socialiste).

        1. tabbehim

          vous êtes un colbertiste?
          je crois que vous vous êtes égaré mon cher 🙂
          aux dernières nouvelles, le colbertisme n’a jamais fonctionné, le contrôle de l’état complet sur les industries est une ânerie assez profonde. Le colbertisme signifie que rien ne se fait sans l’état, et c’est la base de deux philosophies : le fascisme ou le communisme selon l’inflexion que vous y mettez. voir son œuvre pour voir qu’un Colbert serait aujourd’hui taxé d’extrême droite.
          Je crains que ce cher Colbert, s’il a fait de bonnes choses dans le passé (refaire les voiries royales, la réformes des forêts et l’éclairage de Paris) n’est pas laissé que de bons outils.

        2. « je suis un colbertiste »
          Les progrès de la science aidant, je suis sûr que ça pourra aussi se soigner, un jour. Tenez bon.

          Et pour votre gouverne, aucune des deux n’est libérale, même pas de loin. Vous ne connaissez juste pas la définition de ce mot (ce qui explique la grande confusion dans laquelle vous nagez). C’est très banal, de nos jours.

    1. vegeta

      « pacte de confiance » pour un type sans honneur qui couche avec la maitresse de la maitresse c’est un poisson d’avril ?

      1. tabbehim

        nan, le 1er avril, c’est demain *.*
        je crois que ce type se croit d’une sorte de race supérieur avec des normes morales incompréhensible de nous autres pauvres hères *.*

      1. Aristarque

        Plutôt la panne espagnole! (allusion pour les barbons qui ont connu les premières campagnes de pub des assureurs d’ assistance touristique à l’ étranger). 😉

  4. Adrien

    Les mêmes techniques habituelles de communication, les mêmes discours plats et convenus, les mêmes promesses de baisser les impôts plus tard et d’inverser la courbe du chômage… Que ça vienne de la droite ou de la gauche, on fait décidément de la politique à Papa — et la même en plus. J’ai la nausée, mais je me console en me disant que j’ai bien fait de ne pas choisir de candidat ces derniers jours (comme les deux tiers des gens en âge d’aller voter : http://www.les-crises.fr/representativite-democratique/).

  5. Calvin

    Démission de Zayrault ce jour, et nomination du bel Hidalgo à sa place, cela nous conduit direct à un gouvernement du… 1er Avril, non ?
    Je sais qu’il faut que le Conseil des Minustres ait lieu Mercredi, mais enfin, il y a des signes qui ne trompent pas…

      1. Duff

        ils ne vont pas oser quand même! 😉

        Ils vont devoir faire taire la gauche de la gauche qui hurle ce soir. Méchencon a raison c’est un suicide politique!

        Je jubile, mais nos libertés vont morfler avant qu’on shorte toutes ces merdes.

        1. Kekoresin

          Les cons, ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnait!
          Je pense qu’Audiard se serait pissé dessus de voir ces bouffons!

          Encore 3 ans à tirer avant l’avènement d’un autre sauveur qui redressera la France fièrement! Poisson d’avril 🙂

          Comme dab tous les supporters du gagnant chanterons au lendemain de l’éjaculation nationale pour déchanter le surlendemain.

          Le flux et le reflux des ordures à marée basse a une dimension hypnotique à la longue…

          1. Calvin

            C’est comment dire… Incroyable !
            Non pas parce que nous devrions, en temps normal, trouver cela débile, mais on est en présence, tout de même, de Moi Président Petites Blagues.

  6. Vodkaman

    hé sans rire…

    + 500 k chômeurs en moins de deux ans… heureusement qu’il était là Babybel sinon c’était des ‘miyons’… pov’type (enfin pauvre, moins que Yamina…)

    1. Kekoresin

      Je pleure toutes les larmes de mon corps à la perspective de voir disparaitre libé…pour allumer le feu, y’a pas mieux.

      Les journalistes moralisateurs et gentiment partisans pourront rejoindre leur camarades syndiqués de Popol Emploi; ils leur expliquerons comment vivre avec moins de 2000 keus par mois sans voiture de fonction! Ca sera du journalisme total!!!

    2. Nocte

      Sachant que L’Inanité a vu sa dette de 4 millions d’euros supprimée… Soyez sûr que L’Aberration ne disparaîtra pas.

  7. gameover

    Je viens d’entendre une partie du discours d’hier de Hollande sur BFM :

    Va falloir revoir notre constitution (Article 20) car c’est le gouvernement et non le président qui détermine et conduit la politique de la nation.

    « Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation.
    Il dispose de l’administration et de la force armée.
    Il est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50. »
    — Article 20 de la Constitution

    Alors que là FH a clairement dit qu’il a demandé des actions à Valls.
    A aucun moment ceci ne devrait avoir lieu lors d’une intervention publique.

  8. JO

    Avez-vous entendu parler de ce coup d’état de Bruxelles ? Qui ne semble pas être un poisson d’avril, je précise !!!!

    « Dès le mois de juin, les entreprises privées pourront porter plainte contre les Etats européens !
    En Europe, en juin, les lobbys prendront définitivement le pouvoir

    On peut parler d’entourloupe ou de manipulation, et de déni de démocratie car la Commission Européenne n’a pas à décider pour les peuples.
    …La commission Européenne s’arroge le droit de légiférer dans le fonctionnement du domaine judiciaire, ce qui est totalement en dehors des attributions qui lui sont concédées par les Traités Européens et qui relève totalement de la souveraineté des Etats Européens. De plus , pour être sûr que personne ne soit en mesure de s’y opposer, elle fait en sorte que cette consultation ne soit pas faite dans les langues nationales, en violation totale de toutes les règles de fonctionnement des traités Européens.

    …Je vous fais grâce du texte totalement abscons qui décrit les modalités de cette consultation pour vous en faire une synthèse qui peut se résumer en trois lignes :

    – Donner le droit aux sociétés multinationales (dénommées investisseurs) d’attaquer les Etats si elles estiment que les législations nationales vont à l’encontre de leurs intérêts. Ces sociétés s’exonèreront ainsi du respect des lois votées démocratiquement par des Parlements élus et deviennent par là même supérieures aux ETATS de DROIT.

    Les soi-disant tribunaux et la justice arbitrale qui pourra trancher, in fine, sur ces litiges seront tout sauf indépendants… par définition, totalement soumis aux lobbys.

    Il s’agit donc de faire de l’Europe une République bananière ou l’intérêt des puissants aura force de loi quelque en soient les législations nationales.

    Il est bien évident que cela concernera avant tout des domaines comme l’environnement, les OGM, les modes d’exploitation énergétiques, la santé, l’agriculture, le clonage…

    En dehors de l’invraisemblable reniement démocratique de ce projet, les modalités de la soi-disant consultation de la société civile sont dignes D’UBU Roi :

    Cette consultation qui aura lieu « en ligne » exclut par définition tous ceux qui ne sont pas des fanatiques d’internet, et qui pourraient préférer se faire un jugement sur des données écrites et accessibles à tous permettant l’ouverture de débats et de questions.

    Elle sera assortie de contraintes démentes :

    – 90 minutes pour prendre connaissance du questionnaire et y répondre,

    – Réponses et questions ne pouvant être sauvegardées !
    ….

    http://www.wikistrike.com/article-des-le-mois-de-juin-les-entreprises-privees-pourront-porter-plainte-contre-les-etats-europeens-123147585.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.