Coincés

Si le président a certes changé de gouvernement (et quel changement !), il n’a malheureusement pas changé de situation économique. Il y a un mois, la fausse décontraction d’un Moscovici compulsivement incolore avait déjà bien du mal à camoufler le surplace navrant de l’économie française. Quelques semaines plus tard, le nouveau ministre de l’économie aura beau frétiller de sa vigoureuse chevelure bouclée, le constat économique reste globalement le même : le piétinement continue.

technical difficulties pandaEt les réformes (dont les annonces, toutes aussi pétaradantes et médiatisées que vides de contenu) se succèdent sans pour autant convaincre ni les Français, ni (et c’est plus grave) le reste des Européens qui commencent à trouver les petits entrechats français assez pénibles à financer. À peine arrivé en poste, Arnaud du Redressement a fait comprendre que les réformes, c’était bien joli mais pas facile et qu’avec la marge de manœuvre dont il dispose, un petit arrangement à l’amiable serait préférable. Tant que c’était lui, du reste, personne ne s’en est offusqué ; tout le monde a déjà jaugé l’asticot, et chacun connait certainement dans sa famille ou celle du voisin l’adolescent un peu revêche, facilement rebelle, qui sévit avec ses caprices et ses petites saillies un peu déplacées. Par analogie, les emportements de Montebourg rappellent ce temps où, encore jeune, on avait certes une grande gueule, mais surtout de petits bras, pas un rond et une mobylette pourrite.

En revanche, lorsque Michel Sapin, l’énarque aux relents de comptable provincial avec patch en cuir sous les coudes intégrés, déclare lui aussi qu’il va falloir à la France un petit délai pour aménager la baisse des déficits et engager les réformes indispensables au retour de la croissance, là, les dents grincent et les mines se ferment. Le refus, du reste, ne se fait pas attendre. Olli Rehn, le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, a ainsi déclaré sans la moindre ambiguïté :

« Si je m’en réfère au pacte de stabilité et de croissance, un nouveau délai pourrait seulement se justifier par des événements économiques inattendus et défavorables avec des conséquences pénalisantes pour les finances publiques. Je ne vois pas de tels événements économiques inattendus et défavorables depuis le mois de juin dernier. Au contraire, la zone euro connaît actuellement une reprise qui va se renforçant. »

Il aurait pu ajouter « sauf pour la France qui continue à pédaler dans un dessert lacté épais et paralysant », mais cela aurait pu entraîner des petits désagréments diplomatiques. Néanmoins, le délai demandé par Sapin est donc clairement refusé. Ni une, ni deux, les deux ministres de l’Économie et des Finances ont décidé d’aller expliquer leur position … aux Allemands.

Et c’est vrai qu’il peut y en avoir besoin. D’abord, deux ministres là où la France n’en avait jadis qu’un seul, qui suffisait amplement à saboter l’économie française, on peut s’étonner : difficile d’imaginer qu’à deux, ils seront plus efficaces pour donner de grandes orientations au paquebot Bercytanic dont la soute, consciencieusement déchiquetée sur 30 à 40 ans, engouffre les déficits et la dette à gros bouillon tous les jours. D’autant qu’on sait que nos deux acolytes ne s’entendent pas exactement comme des larrons en foire. Montebourg, bouillant littéraire dont les capacités à manipuler les chiffres restent à prouver, est probablement une assez bonne antithèse de Sapin, bivalve froid et calculateur à l’énarchie profondément chevillée au corps. Là où, en Allemagne, les deux ministères, traditionnellement séparés, permettent une tenue rigoureuse des comptes, en France, on s’attend d’emblée à la cacophonie. Ne soyons pas méchant, l’avenir nous permettra de juger, mais il n’en reste pas moins qu’on sent déjà quelques flottements : le voyage français à Berlin avait tout d’abord été annoncé pour Sapin seul, avant que Nono ne s’invite.

stan monty et oliver sapinQuoi qu’il en soit, nos deux ministres vont avoir fort à faire pour convaincre les économistes, les politiciens et les patrons d’Outre-Rhin de toute la bonne volonté de la France en matière de réforme, mot devenu tabou depuis plusieurs décennies. En effet, on apprend parallèlement au déplacement des Laurel et Hardy de l’économie française que la puissante fondation Bertelsmann vient de publier une étude sur l’état de la France, ce pays « pas compétitif » selon leurs experts (non, vraiment, sans blague ?) ; et si le classement qu’ils établissent sur 41 pays de l’OCDE place la France 14ème en termes de performance des politiques publiques (ce qui est honorable lorsqu’on voit le résultat), il la place aussi 28ème pour la qualité de sa démocratie et 27ème pour la capacité de son exécutif à mener des réformes.

En cause selon eux : « la réticence des pouvoirs publics à décrire les problèmes franchement », ce qui est une façon polie de dire que les politiciens enfument le contribuable et le citoyen français depuis un petit moment à tel point que toute franchise est maintenant exclue. Pire, les experts expliquent même qu’« alors qu’elle se bat pour adapter son modèle économique et social à un monde changeant, les problèmes s’aggravent bien plus qu’ils ne diminuent. » Et pourquoi ce marasme français ? Parce qu’il y a pour eux, « culturellement, une méfiance fondamentale envers les marchés et une croyance largement répandue que l’action publique est un moyen efficace de guider l’économie et de résoudre les problèmes ».

Une situation qui s’aggrave ? Une classe politique infoutue de la moindre franchise ? Une méfiance culturelle contre l’économie de marché ?

Oh ! Zut et flûte, voilà que des Teutons portent des constats similaires aux miens, et, abomination supplémentaire, aux constats formés par les économistes anglais dont les parutions, dans l’hebdomadaire de la fourbe Albion, The Economist, ont régulièrement défrayé la chronique ici et ailleurs. (Et je ne mentionnerai même pas que parmi les experts du rapport allemand se trouve même un Français, l’universitaire Yves Mény, parce qu’on me dira que ce traître à sa patrie a été à l’évidence acheté par le capitalisme néolibéral apatride et que son opinion n’a donc plus aucune valeur)

Et la mise en face à face de ce rapport, de ces conclusions et de ces remarques avec les petits couinements ridicules de Claude Bartolone n’en est alors que plus savoureuse : pendant que les économistes expliquent que la situation mérite un volte-face et beaucoup de courage, le président de l’Assemblée, aussi détendu du mobile et de la dépense publique qu’on peut l’être lorsqu’on a toujours vécu exclusivement de l’argent des autres s’empresse de demander … des délais, histoire de bien faire comprendre à tout ce petit monde qu’il serait judicieux de continuer avec calme et pondération ce qui n’a pas marché sur les dernières années.

please helpMais la réalité est têtue et malheureusement, ne se laissera pas faire par les petites admonestations caliméresques du président du Parlement, ou les roucoulades enrouées de l’être bicéphale de Bercy. La réalité, c’est que tout ce petit monde est coincé.

D’une part, l’Europe ne pourra plus guère lui fournir de délai, sans mettre en péril toute l’Union et sans faire grogner plus que de mesure le partenaire allemand. Tous les autres pays à l’exception de la France ont, à un moment où l’autre, fait des efforts, même s’ils ont été modestes, au moins pour tenter des réformes. Pour Sapin et Montebourg, le moment est venu de faire passer une amère pilule à tout le monde. En ont-ils l’étoffe ? Au vu de leur historique, on peut raisonnablement en douter.

les ratages de MontebourgD’autre part, les contribuables n’ont plus aucune marge de manœuvre en matière de ponction. Les entreprises ont tant perdu en compétitivité avec l’avalanche d’impôts et de taxes, le chômage a tant augmenté qu’il n’y a plus dans l’augmentation de la fiscalité aucun espoir de trouver des finances pour faire durer le plaisir. Quant à l’étape suivante, le chyprage violent des comptes bancaires, il est évidemment redouté par toute la classe politique et signera surtout l’échec complet de la politique hollandiste. Il ne peut en être question, même à demi-mot, avant un moment.

Enfin, en terme de réformes, les mensonges, les atermoiements et le populisme ont tant ancré dans le collectif français qu’il existait bel et bien une solution socialiste, solidaire, festive et citoyenne que toute autre solution, réaliste, pas du tout festive et franchement pas solidaire sera farouchement combattue par tous les tenants du merveilleux modèle social que le monde regarde nous mettre aux pieds avant que nous sautions dans l’eau boueuse et profonde. Autrement dit, les coupes claires dans les aides sociales (et les ponctions qui les abondent), les réformes massives dans la fonction publique et la réduction drastique du périmètre de l’État feront inévitablement sortir tout le peuple de ses gonds alors qu’il n’y a plus d’autres solutions.

On comprend dès lors que Hollande et sa troupe, plus prudents, cyniques et politiciens que réformateurs, se contenteront d’une série de pas microscopiques et d’effets de manche dont le seul but sera de limiter la casse sur leur petite personne. Pour le reste, c’est évident : ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires184

      1. Black Mamba

        Normal, lui non plus ! On peut espérer qu’il n’a pas aussi coincé ses bijoux de famille dans cette folle entreprise …

        1. Aristarque

          Pour ce qu’ils, sauf exception albinos, s’ en servent d’ habitude, les pandas…. 😀

      2. Nyamba

        Sur les memes de lolanimaux, il est de coutume de leur prêter de petits défauts de langage : « Pwease », « I needz zis » etc.

        1. Black Mamba

          Ou de cliquer sur l’image pour l’avoir en plus grand et ainsi déchiffrer les petits caractères 😯

  1. Le Gnôme

    Et hop, Lafarge se tire en Suisse, un de plus.

    La presse allemande n’est pas tendre avec Montebourg, qualifié de Rambo au mieux et de matamore au pire.

    1. gameover

      Oui, Holcim et Lafarge ont environ le même chiffre d’affaires et sont toutes deux gérées au cordeau… mais Lafarge fait 2 fois moins de résultat que Holcim. Pas étonnant que ce soit le suisse qui avale le français.

      Pour revenir aux fusions/acquisitions qui sont en train de se réveiller (preuve du dynamisme des autres économies) Bouygues a tenté samedi une 5ème offre sur SFR en jouant un nième va-tout.

      Ouf… le dossier est maintenant plié pour Numéricable et ça signe la fin de la SCOP Bouygues, de Martin (qui devrait être éjecté gentiment même si les salariés sont à 25%) et de sa clique et ça montre que le méchant capitalisme n’a plus l’intention de se plier aux politiques qui grâce à l’internationalisation n’ont plus beaucoup de prise sur les décisions.

      Bouygues, oui le ridicule tue, on va en avoir la preuve…

    2. aleister Muramasa

      Pas grave! Montebourde va créer (en même temps que la renaissance des Charbonnages de France) la Société Des Ciments Français!

  2. SebMtp34

    Concernant Sapin, en plus des coudières, il y a les chaussettes blanches avec les chaussures noires.

    Michael Jackson, sort de ce corps….

  3. hussardbleu

    Qu’est ce qu’on s’amuse avec notre gouvernement, et nous avons en prime Laurel et Hardy de l’économie française

    1. Bon, je vous en prie, reprenez un pseudo et un avatar normaux, là, on s’y perd. Merci.

    1. gem

      +1
      excellent 🙂
      Allez, une bonne campagne de com pour imposer ça sur le net, que ça soit repris par tous les humoristes.

      1. gameover

        Oui d’ailleurs il semble que tout le monde a oublié que Montebourde a passé H24 les 5 premières années de sa première députation à vouloir envoyer Chirac devant la Haute Cour de Justice… sans y réussir.

        Avocat des causes perdues ?

        Don Quichotte a retrouvé la raison après une défaite, Montebourde j’ai un gros doute…

        1. Aristarque

          Il a aussi essayé de faire virer Don Guerini des Bouches-du-Rhône, sans plus de succès jusqu’ à aujourd’hui où ce parrain affairiste rend son tablier socialiste,.. 😐

  4. Cerf D

    Typo: « il est évidemment redouté par toutes la classe politique » sans ‘s’ à « toutes ».

  5. LaM

    Ah bon l’Europe repart? Où ça?
    M’est avis qu’une fois l’anomalie du taux d’emprunt ridiculement bas de l’Europe du Sud corrigée, la « reprise » va se prendre un grand coup de massue derrière la nuque.

    1. MadeInCH

      Dans le Grand Canyon. Par le chemin du gradient le plus élevé possible, depuis tout en haut.

    2. M’est avis aussi. Mais peut importe : actuellement, la France est parmi les retardataires.

      1. Nocte

        Le poids mort qu’est devenu la France ne peut-elle pas freiner le redémarrage de l’économie côté européen ? Pour ma part, intuitivement je pense que oui, mais je fais appel aux différents intervenants qui seront probablement plus affûtés que moi sur le sujet.

        1. LaM

          Très peu de problèmes structurels ont été résolus en Europe. Tant que ces problèmes demeurent, l’économie restera stagnante. Et la France trimballe gaiement toute une batterie de ces problèmes structurels.

        2. Oui, c’est possible. Mais l’issue, on la connaît :
          – haircut de la dette discret
          – chyprage des comptes
          – inflation avec injection de monnaie directe par la BCE.

          1. gem

            L’injection directe de monnaie ne suffit pas à en réduire la valeur. Voir le QE US par exemple. Il faut bien plus que ça. Pour faire de l’inflation il faut que la BCE donne des euros en masse en échange de rien, voire de truc qui ont une valeur réelle négative. Il faut un défaut massif d’un acteur majeur, rien moins qu’un Etat de la taille de la France (pas la Grèce, pas l’Espagne ; et rien de privé n’est assez gros — pas même la soc gen et le CA ensemble — pour faire un défaut assez grave pour entamer significativement l’euro ).
            Le plus rigolo c’est que la BCE fait déjà des efforts monstrueux pour faire remonter l’inflation à 2%, et n’y parvient pas. Alors l’inflation suffisante pour éponger les dettes, c’est pas demain la veille.

            1. LaM

              Normalement si, mais là toutes les économies majeures ont imprimé en masse pour éviter une appréciation de leurs monnaies.
              Tant que le dollar sera monnaie de réserve, les US ne pourront pas dévaluer substantiellement.
              Enfin, l’injection de monnaie s’est accompagnée d’une large baisse de la vitesse de circulation (supposée constante par les économistes les plus en vogue).
              Enfin, il y a de l’inflation, chez les émergents, l’inflation US étant exportée en Chine.

              Le retour de karma sera violent.

            2. gem

              @tabbehim
              La BNP peut sombrer corps et biens, ça fera mal à plein de gens (tout ceux à qui la BNP doit des choses), mais pas à l’euro.
              @LaM
              Imprimez tant que vous voulez, ça ne change rien tant que vous achetez des choses de valeur réelle et durable avec les billets. Doublez, quintuplez ou même multipliez par 100 ou 1000 le bilan d’une banque centrale n’a aucun effet sur l’inflation si il n’apparait pas d’écart entre la valeur réelle des actifs de cette banque et leur valeur comptable. Or les actifs sont composés essentiellement d’emprunts d’états, donc tant que les états ne font pas défaut, pas d’inflation …
              Ce qui rend le dollar spécial c’est qu’il sert pour acheter l’énergie, le carburant de l’économie. Donc en réalité sa valeur est fixée à Ryad et à Londres (ICE), pas à Washington.

            3. C’est comme le dentifrice ou la glu qui doit sortir du tube un peu bouché.
              On appuie un peu, rien ne sort.
              On appuie encore un peu, rien ne sort.
              On appuie encore un peu, plus fort, rien ne sort.
              On appuie franchement plus fort, rien ne sort.
              On appuie et là PAF tout sort d’un coup.

            4. LaM

              @gem

              C’est plus compliqué que ça. Les QE avaient deux objectifs:
              -permettre aux Etats de se financer à bas coûts, pour faire une bonne grosse relance keynesienne qui va bien d’une main, et de l’austerité de l’autre. Devant le franc succès des gouvernements on est passés au plan B:
              -faire baisser les coûts d’emprunts des sociétés cotées en bourse, en faisant le vœu pieu que ces compagnies embaucheraient et augmenteraient leur CAPEX. Flut de zut encore raté, ces sociétés ont utilisé l’argent gratuit pour racheter leurs actions, et utiliser leurs actions ridiculement surévaluées pour faire des fusacs en déconnexion totale avec la réalité économique (Facebook en tête de gondoles).

              Puis l’inflation ne vient pas de la valeur des actifs des banques, je sais pas ce qui vous fait penser ça.

            5. max

              Il y a bien de la monnaie créée, mais en attente au coin du bois, en embuscade. Dès que l’activité réelle augmente, le chômage baisse, et en avant le lâcher de barrage, crédits à gogo au particulier, la demande augmente et les prix avec, le lait risque vite de déborder de la casserole.

  6. Bof

    J’aimerais croire que Bruxelles dira Niet à la nouvelle demande de délai (pardon , il faut dire « nouveau rythme » selon la logorrhée Sapienne). Malheureusement, je crains qu’ils ne se dégonflent. Déjà les Allemands seraient « bienveillants » – dixit la presse .
    Les 50 milliards seront un enfumage de plus, Bruxelles fera semblant d’y croire, et une année de perdue en +.
    Reste les marchés pour siffler la fin de la récré. Mais quand ?

    1. douar

      La presse serait bienveillante?
      ça, c’est le point de vue des médias franchouilles.

  7. royaumont

    Donc, pour résumé :
    en 2012, frais émoulu des élections, Le Roi Solex tente de faire un gosse dans le dos de la reine Merkel de Prusse en organisant un « putch » avec les pays du sud. Ces derniers, comprenant la fiabilité du Pingouin, font vite marche arrière.
    Et moins de 2 ans après cette sortie brillante, Mou 1er va pleurer sur l’épaule d’Angela qu’à Bruxelles « ils » font rien qu’être méchant avec lui.
    Cette situation ridicule ne serait qu’un mauvais vaudeville si in fine nous n’étions pas appeler à régler l’ardoise…

    Au fait, j’ai entendu dire que Total songeait à déménager son siège à Londres. Quelqu’un a des info à ce sujet ?

    Plus anecdotique : quelqu’un s’est farci la propagande officielle hier soir ? (dans la tête de FH) tentative de portrait hagiographique du leader massimo dans le plus pur style soviétique.

    1. Total

      Pour le siège en entier je ne sais pas mais j’ai un ami qui travaille en finance chez eux et ils quittent le navire fin d’année…avec de beaux contrats d’expats (apparts, l’école pour les zenfants, salaire ++)
      Ca devrait leur coûter un bras mais moins que de rester à la Défense :/

  8. Calvin

    Oui, l’assistanat des politiciens en a fait des enfants attardés, des parents adulescents, des irresponsables politiques.
    Il n’y a plus que de vrais adultes étrangers pour nous imposer une rigueur nécessaire.
    Et nos élus actuels se lamentent :
    Pourquoi nous ? Alors que nos anciens ont tous fait comme ça ces 40 dernières années ?

    La posture de Caliméro, comme le remarque notre hôte.

  9. tabbehim

    Oo
    la politique est clairement dans la panade, mais comme je l’ai écris avant, le problème n’est pas le manque de courage, mais le fait qu’ils ne comprennent pas le monde qui les entoure.
    http://h16free.com/2014/04/06/29140-assistanat-politique-et-pauvrete-du-discours
    Ils sont trop coupé du monde par la superposition avec leurs fantasmes et leurs lubies. ils me font plus penser à marie Antoinette : « ils n’ont plus de pain, donnez leur des brioches »
    Les économistes allemand vont clairement se suicider à coup de facepalm lorsqu’ils verront que ces types s’imaginent que le monde tourne autour d’eux…

    1. Nocte

      Prends le prisme du pouvoir comme motivation, et tu verras que finalement, ils comprennent bien le monde et que tout est une histoire de contrôle de la population.

      Ce n’est pas pour rien que le libéralisme est traîné dans la boue, ce n’est pas pour rien que la Chine est vue comme l’Alpha et l’Omega du traitement de la Bonne Parole, ce n’est pas pour rien que des pans entiers de notre histoire sont simplement « oubliés » dans les livres d’histoire, ce n’est pas pour rien l’instruction a été sabrée, etc…

      1. tabbehim

        oui, il y’a de ça aussi pour ceux qui comprennent les choses. eux sont les plus dangereux ! ils savent comment faire pour se maintenir au pouvoir en enculant le plus de monde possible. d’autre comme nono le démontebourde sont sincère dans leur démarche de redressement improductif !
        l’instruction, elle, a été sabré surtout au nom d’une science débile qui est la science de l’éducation ! et les pouvoirs ainsi que les sycophantes qui gravitent autours ont une énorme part de responsabilités dans leur agissement.
        L’instruction devient de plus en plus le rôle des parents…. à condition que ces derniers le veuillent bien….

        1. royaumont

          Oui, les sycophantes, mais surtout les flagorneurs qui les confortent dans la très haute opinion qu’ils ont d’eux-même.

          Quant au rôle des parents, il ne se fait plus avec l’école, il ne se fait plus sans l’école, il se fait souvent contre l’école…

          Mon épouse (enseignante) a pris en main l’apprentissage de la lecture pour ma fille, afin de prévenir le désastre de la méthode globale.

          1. tabbehim

            la méthode globale….beurk !
            il faut bruler la rue de grenelle…ou leur envoyer de la grenaille en quantité, ces types sont purement et simplement des dangers pour tous !

            1. Nocte

              Je ne serai jamais assez reconnaissant aux commentateurs qui, ici-même, ont conseillé la méthode Boscher pour mon fils aîné… il est désormais capable d’attaquer des textes complexes avec des mots jamais vus auparavant

          2. petit-chat

            Et il serait prudent de ne l’envoyer à l’école des fans socialos que le plus tard possible (5-6 ans, je crois), pour éviter (aussi) l’écueil de la théorie du genre, entre autres.

            1. petit-chat

              Taper « école » dans la barre de recherche en haut de ce site : h16 a pondu pas mal d’articles hilarants (hilarants pour ceux qui n’ont pas de gosse…)

            2. tabbehim

              oui, je les ai lu…..et je ne suis même pas étonné.
              Il m’arrive parfois de trouver h16 encore trop gentil mais bon ^^ leur endoctrinement me rend maintenant apathique.

    2. Honorbrachios

      Ils ont très bien compris mais pour eux même et leur caste (énarques).
      Cad : Tout pour eux, salaires très élevés (et sans impôts), voitures avec chauffeurs, « secrétaires » particulières, emplois protégés à vie et retraites « de ministres », train de vie de sénateur et bonne bouffe.(entre 30et50k par mois sans impôts)
      et pour nous, le vil peuple qui comprend rien :…et bien impôts à tous les étages. pourquoi ne serait ce qu’imaginer qu’ils veuillent changer quoi que se soit? pour eux tout va très bien !

  10. Higgins

    S’il y a des traîtres à la Patrie dans les instances internationales comme le suggère ton billet, je propose qu’il fasse l’objet d’un contrôle fiscal (et du redressement qui va avec) retaillé. Ça les calmera.
    Pour le reste, le constat est sans appel et terriblement juste. Les 50 milliards attendus le 15 avril font faire figure de pétard mouillé tant le trou est grand. Normal 1er et son Rastignac de 1er ministre forment un autre couple improbable dont l’action est vouée à l’échec. On dirait l’Empereur et Dark Vador. Quand bien même, l’ultralibéral (!) de Matignon lancerait une vraie réforme que son maître ourdirait immédiatement un complot contre lui avec l’aide de tous les peintres de la chambre d’enregistrement qui, décidément, comprennent de moins en moins le monde actuel.
    CPEF

    PS: au passage, y’a la CQ qui emprunte beaucoup d’argent à la Banque de France en ce moment: http://chevallier.biz/2014/04/et-13-milliard-de-pour-la-cq/

    1. Black Mamba

      Nous ne sommes plus très loin du Chyprage, c’est une question de jours , à force de tirer sur le string, il va bientôt céder …

      1. Honorbrachios

        avant de casser, il rentre assez profondément à un endroit assez sensible, non ?!

    2. Higgins

      Rhaa!!!!: « qu’ils fassent » et non « qu’il fasse ». Désolé.
      Autre chose, un symptôme de la florissante santé de l’économie de la Socialie française: « Le déficit commercial français se réduit. Mais pas de quoi pavoiser : cela s’explique essentiellement par une forte baisse des importations (de près de 2 milliards d’euros de janvier à février).  » (http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140408trib000824187/le-deficit-commercial-francais-se-reduit-en-fevrier-sous-l-effet-d-une-baisse-des-importations.html)

      Ce gouvernement a de la chance, l’hiver a été exceptionnellement doux. De là à penser qu’il est « Le responsable » de l’atroce réchauffement climatique qui va tous nous tuer parce que ça l’arrange politiquement et économiquement, il n’y a qu’un pas que je franchis allégrement.

      1. Aristarque

        Ne vous réjouissez pas trop vite! Dans quelques mois, ce seront EDF, GDF et autres entreprises « modèles » qui couineront à tous les vents en raison de ma perte de CA et de bénefs en raison de cet automne prolongé qu’ a été l’ hiver.
        Saleté de réchauffement climatique!!!

  11. Othello

    « le voyage français à Berlin avait tout d’abord été annoncé pour Sapin seul, avant que Nono ne s’invite. » Ca me rapelle le billet d’Odieux Connard sur les selfies :-;

  12. Calvin

    H16 : « Ni une, ni deux, les deux ministres de l’Économie et des Finances ont décidé d’aller expliquer leur position … aux Allemands. »
    Ce sont les missionnaires de Hollande, OK.
    Mais leur position, c’est la même ?

    1. tabbehim

      comme les témoins de Jéhova, par deux à toquer aux portes pour vendre la bonne parole ^^

      1. Aristarque

        JéhovaH, en français, s’ écrit avec un h final, en similitude avec le Tétragramme hébreu servant à mentionner le Créateur dans les livres bibliques hébraïques: YHWH

        1. tabbehim

          pour être honnête avec vous cher aristarque, je ne connais que ds témoins de JAVA ^^
          pour eux, le monde est classe et la femme objet…

          ————–>[]

        1. Nyamba

          Justement, missionnaires, coincés… je leur suggère vivement de s’y mettre, c’est une posture bien plus ergonomique !

        1. Nyamba

          Oups, c’est vrai : je n’ai absolument rrrrien compris aux sous-entendus indécents de Calvin. Mon innocence est sauve. Et tout ça.

          1. tabbehim

            une jeune fille chaste pure et innocente 😀
            ici, c’est la corruption de l’âme assuré, l’impureté des pensées et la naissance de la culpabilité 👿

  13. Calvin

    Autre typo :

    « Et la mise en face à face (…) n’en est alors que plus savoureux »
    Savoureuse, non ?

  14. Christophe

    Face à l’enfumage, il faut regarder les chiffres.

    Voici les comptes de l’état à fin février, avec comparatif 2013.

    http://tinyurl.com/l4yfk6p

    Très intéressant :
    -les recettes explosent, en particulier impôt sur le revenu
    -grosse baisse des intérêts sur la dette… intégralement réinjectés en dépenses via « investissements »

      1. royaumont

        Le plus fort, c’est que personne ne s’est demandé s’il était compétent. Ca ne semble pas entrer en ligne de compte.

        Les histoires de cette nature sont légions en France et à tous les niveaux.
        Par exemple, un architecte a été condamné à Paris après 25 ans de métier car il n’était pas estampillé DPLC. Qu’aucune de ses constructions n’ait eu de problème est un détail trop insignifiant pour être versé au dossier…

        1. gameover

          Oui surtout que ça fait 20 ans qu’il fait ça le moniteur de ski.
          Curieux de savoir quelle loi il a enfreinte et/ou quelle obscure loi peut se permettre de légiférer sur les leçons de ski de particulier à particulier… ça doit être épique

          L’architecte… 30 ans d’activité et il n’a même pas usurpé le titre DPLG…

          Ca me rappelle ce fan de travaux publics qui avait relancé les travaux de l’autoroute A28 en louant des engins de chantier, approvisionnant les matériaux etc…:

          « Depuis, cette route a été expertisée. Elle était irréprochable techniquement, construite plus vite et moins chère. Mais l’État n’avait pas le droit de l’utiliser, car elle avait été construite illégalement. Elle fut donc détruite puis reconstruite.»

          http://www.lefigaro.fr/cinema/2009/11/09/03002-20091109ARTFIG00434-un-invraisemblable-fait-divers-.php

          Il a récidivé après la tempête Xynthia et il semble qu’il se débrouillait fort bien pour organiser les déblaiements…

          1. Aristarque

            Cela date peut-être de Pétain car c’est depuis cette époque qu’ il est interdit , sous peine de prison, d’ exercer le métier de coiffeur ou même de simplement posséder un salon de coiffure, sans avoir le brevet professionnel ad hoc, mon Capitaine!

        2. Aristarque

          DPLG (diplômé par le Gouvernement).
          Éventuellement DESA (diplômé de l’ École Spéciale d’ Architecture -de Strasbourg-).

  15. Adrien

    Rigolos les 50 milliards d’économies imaginées (en fait 3 fois -17, puisque c’est sur 3 ans, mais communiquer sur -50 ça fait genre « c’était dur à trouver, là on est aux limites du taquet, alors v’nez pas nous chercher ») :

    • la moitié pour la Sécu, mais comme vous le devinez, on parle de « réviser à la baisse l’objectif de croissance annuelle des dépenses » — c’est donc encore le coup d’une baisse qui est en fait une moindre hausse, ça pourra donc justifier de continuer à augmenter les cotisations sociales ultérieurement puisque ça monte quand même

    • 20% pour les collectivités territoriales qui seront appelées à économiser et à mutualiser leurs moyens, ce qu’elles ne feront pas puisqu’elles ne le font pas depuis des décennies. On doit pouvoir tabler sans trop d’erreur sur une hausse prochaine des impôts locaux, les élections étant passées, sur l’air de « l’Etat se désengage, on doit compenser avec regret » pour les communes et intercos à droite ou au centre, et sur l’air de l’égalité bisou-citoyenne d’un « contrat de pacte solidaire pour tou-te-s » pour celles à gauche

    • le solde, soit un tiers, pour l’Etat lui-même, avec des mesurettes faciles à imaginer et qui ne remettent évidemment rien en cause dans le fond, à savoir le gel du point des fonctionnaires (encore une moindre hausse) et la non embauche de 10000 enseignants sur les 60000 qui étaient prévus (encore une moindre hausse)

    Toujours les mêmes techniques d’enfumage… et donc aucune véritable économie. C’est bien parti pour ne rien changer à la situation, non ?

    1. Christophe

      Hélas oui. Vous détaillez parfaitement le pseudo « plan ».

      En outre, regardez la scandaleuse opération de com’ de l’Elysée, relayée avec une complaisance puante par le Figaro. Ils ont présenté l' »opération commando »… les « réunions secrètes présidées par Hollande »… pour préparer ce fameux plan d’économies.

      On nage en plein Guignol.

      Et pendant ce temps, les socialos fanatiques déposent une énième loi… destinée à renforcer les pouvoirs des inspecteurs du travail !
      C’est l’Inquisition.

      http://tinyurl.com/nhr8vf3

      Donc d’un côté les mots, les concepts creux, les manips, les entourloupes comptables, et de l’autres les actes (hausse des impôts, hausse des dépenses, accroissement du pouvoir administratif).

      1. tabbehim

        La possibilité d’arrêter immédiatement des travaux pour mise en danger des salariés, limitée aujourd’hui aux risques de chutes de hauteur ou d’ensevelissement dans le bâtiment, sera élargie à tous les secteurs et intégrera de nouveaux risques (amiante, installation électrique, utilisation non conforme de machines-outils…).

        oh merde *.*
        On va plus vite dans le mur que ce je croyais du point de vue de l’investissement privé !
        seul le publique survivra….

        «Un inspecteur sur deux est d’extrême gauche, confirme l’ex-député UMP Jean-Michel Fourgous, délégué général de Génération entreprise. Ils ne pensent qu’à neutraliser l’économie de marché.»

        *.*

        «Les inspecteurs font leur travail, mais quand on durcit un cadre qui est déjà fort, cela ne fait que créer méfiance et défiance, dénonce Thibault Lanxade, le président de son Pôle entrepreneuriat. Les chefs d’entreprise sont sur une ligne de crête et sans cesse pousser à la faute. Si vous ne mentionnez pas sur le tableau l’interdiction de fumer ou si vous ne publiez pas la charte parité, vous pouvez être condamné… Il faudrait de l’accompagnement et de la pédagogie, plutôt que de la répression et de la sanction.»

        ok, la courbe du chômage va s’inverser, là, c’est sur 🙂
        sa dérivé va bien repartir à la hausse ^^

        1. Aristarque

          Installation électrique hors normes comme cause d’ arrêt de chantier ? Plus aucun chantier ne pourra commencer puisqu’il est clairement établi que les installations électriques de chantier sont dérogatoires aux normes en vigueur… Une façon comme une autre d’ emmerder les patrons, finalement…

          1. tabbehim

            On peut toujours trouver un truc qui n’est pas aux normes et potentiellement dangereux si on laisse un flamby irresponsable chercher l’accident 😉

      2. Nyamba

        C’est absolument terrifiant ; mais ils vont rétropédaler, et appeler à faire des concessions de part et d’autre. La biscotte sera un peu plus grignotée, mais tout le monde sera content qu’elle ne le soit pas tant que ça finalement, chefs d’entreprise compris 🙁 …

        1. Nocte

          C’est en partie cela : on prépare un truc terrible, puis finalement, on trouve un compromis, qui fait 50% de ce qui était annoncé, mais qui était en fait l’objectif à atteindre.
          Les syndicats de patrons : on a eu des partenaires qui ont bien compris nos problèmes, très ouverts, on a pu avancer sur le sujet et obtenir cette correction
          Les parlementaires : Grâce à la création d’un comité d’examen de la Loi, sous l’impulsion du gouvernement, on a, finalement, pu trouver un consensus avec les partenaires sociaux représentatifs, c’est une bonne chose pour la République.
          Les fossiles syndicats : Même si nous avons obtenu des garanties, encore une fois, nous assistons à la trahison des ouvriers, au profit du grand capital et de l’ultra-libéralisme du patronat. On reste mobilisé et on fera en sorte que l’inspection du travail soit intransigeante et puisse se positionner sur tous les fronts.

          1. Nyamba

            Yup, c’est ce que je voulais dire. On attend une proposition raisonnable que les pigeons « ne pourront pas refuser »… Il leur reste de moins en moins de plumes, mais ils accepteront d’en donner une ou deux…

            J’ai une bande-annonce qui me passe désormais dans la tête, sur fond d’orchestre symphonique : « Le Pacte de Responsabilité. Un film poignant ; l’aventure quiépique du sacrifice d’un peuple pour se sauver lui-même ».
            Synopsis : Le monde court à sa perte. Une prophétie annonce une catastrophe imminente, que le monde dans sa folie persiste à ignorer (je mise sur une armée de mercenaires apatrides sans foi ni loi ni tendresse ni remords. Les Marchénaires, pourquoi pas…). Heureusement, les membres du PS (People Salvation) veillent au grain, et feront front (dés)uni face à l’invasion…

            1. Black Mamba

              face à l’invasion du capitalisme mangeur de chatons mignons, qui bafoue la solidarité festive minutieusement mis en place par PS par de dure année de labeur…

            2. tabbehim

              film interdit en salle au moins de 66 ans et s’ils n’ont pas payer 50000€ d’impôts 👿

            3. gameover

              ) propos du Pacte de Responsabilité, discours de Valls… y a plein de truc prévus pour cette année, l’année prochaine, en 2016, en 2017, en 2018, en 2019 … entre 2020 et 2030 !

      3. yp

        En fait, à chaque fois on l’a dans le c*l, la seule différence c’est que c’est de plus en plus profond…

    2. gameover

      Adrien ce n’est même pas 50 Mds en 3 fois mais en 6 fois si l’on considère l’empilement sur 3 ans d’une année sur l’autre : 8 +(8+8) + (8+8+8)

      Les dépenses globales état et collectivités locales sont de environ 1,100 Mds et si on considère un différentiel de 1% de ses dépenses avec l’inflation (les dépenses augmentant moins vite que l’inflation) ça fait une « économie » de: 11 + (11+11) +(11+11+11) soit 66Mds.

      Donc si on ne fait rien on économise 66Mds… donc en visant une économie de seulement 50Mds ça veut dire qu’on va encore augmenter les dépenses.

      P’tain… rien faire ça ne doit pas être dur !

      1. tabbehim

        P’tain… rien faire ça ne doit pas être dur !

        non !
        un politique doit donner l’illusion d’exister, il doit donner l’illusion que toute décision prise a un effet visible dont on pourra faire le constat, le soir, sur le jt de 20h.
        voilà pourquoi les dépenses doivent augmenter^^

      2. bob razovski

        Selon une tradition sortie d’on ne sait où, il faut toujours claquer tout son budget de façon à en redemander une louche de plus l’année suivante.

        Ne rien faire équivaudrait à perdre de l’argent gratuit. Impensable en cette période de croissance à 2 chiffres (derrière la virgule, certes…)

  16. Flo

    On éprouve une rage sourde à voir et entendre les médias associer « social-libéralisme ».
    Dans cette association forcée « libéra » est très clairement de trop par rapport à ce qui se prépare et que va annoncer Manu.
    Comme il est plus que probable que ça va foirer comme tout ce que les socialistes font et ont fait ici et partout ailleurs vous allez voir que c’est encore ce pauvre « libéra » qui n’avait rien demandé qui va encore être jugé responsable de la débâcle à venir.

    1. yp

      Non, cela fait parti du conditionnement psychologique du peuple.
      A chaque chose impopulaire, il faut associer « libéral ». Comme pavlov l’a fait avec ses chiens. Et ça marche.

      Je suis le seul à avoir remarqué la photo du Manouel dans l’article intitulé « L’ambitieuse feuille de route de Manuel Valls » qui est paru hier dans le monde ?

      Article : http://tinyurl.com/q9h6jc3
      Photo : http://tinyurl.com/pk6wo6b

  17. vegeta

    et la suisse qui a organiser des manœuvres militaires il y a quelques mois, l’objectif étant de répondre militairement à une France appauvri qui envahirais la suisse pour tué les riches et les patrons

    1. tabbehim

      heu, l’objectif était de tenir la frontière face à une immigration massive dû à l’effondrement de la France et de son armée à une triste parodie d’elle même.

      1. LeVertEstDansLeFruit

        En 1995 déjà on a eu des scenarii d’exercices de ce genre: hordes de chômeurs français à canaliser à nos frontières..

  18. Jeff84

    En tant que (expert-) comptable provincial, je m’insurge contre cette comparaison avec ce sinistre ministre, ce conifère parasitique. En effet, nous luttons pied à pied, chaque jour, pour la survie de ses hôtes, en rêvant qu’un jour nous soyons enfin au chômage, quand l’hydre étatique dont il est l’une des innombrables têtes, se sera enfin effondrée sous son propre poids.

    1. Ok, je le note. J’essaierai d’être plus tendre pour les experts-comptables provinciaux contre lesquels je n’ai rien à reprocher 🙂

  19. Higgins

    Même Philippe Bilger est énervé: « …Peut-être mais il me semble tout de même qu’il y avait mieux à faire que d’offrir au désir de renouveau, après les municipales, cette pitoyable plongée dans ce que la politique a de pire : rien d’authentique, tout pour la façade. Des manœuvres non pas pour aboutir au meilleur gouvernement possible mais à celui qui satisfera le plus les coteries et les clans….Ceux qui ont fui le vote, par indifférence paresseuse ou par rejet délibéré, vont-ils, la prochaine fois, se ruer aux urnes ? Non, sauf si la compétence ministérielle devenait ou redevenait un honneur et un service, une exigence forte pour le Premier ministre et le président. » (http://www.philippebilger.com/blog/2014/04/lincompétence-ministérielle-une-obligation-ou-un-risque-.html)

      1. gameover

        C’est la cour de justice qui censure le Parlement.

        A noter que seules l’Autriche et l’Irlande s’étaient élevé(e)s contre cette directive alors que tous les autres pays encore une fois s’étaient empressés de traduire ce texte dans leur législation nationale.

        Et la patrie des droadelome encore plus rapidement que les autres.

        Si quelqu’un sait comment ont voté les différents partis ?

    1. Aristarque

      Cela finira par voir le jour sous nos cieux mais ce sera à partir des billets de 50€… Les paiements de 1.000€ étant déjà dénoncés systématiquement à Tracfin, rien que de payer un loyer francilien vous classe dans les possibles délinquants…

      1. Kekoresin

        Happy Tree Friends, ou la vie quotidienne de l’Elysée. Comme pour La Fontaine, il vaut mieux remplacer les vrais protagonistes par des animaux, histoire de ne pas s’attirer des emmerdes. 🙂

  20. Kekoresin

    Cette équipe de collecteur d’impôts au profit d’une dépense mécaniquement inflationniste s’essaye à l’illusionnisme, se disant que ce qui marche avec nos con-citoyens, marchera forcément avec les allemands. Ben non en fait! Il semblerait qu’ils soient insensibles au bonneteau socialo. Les analystes économiques sérieux n’ont décidément rien compris au miracle socialiste!

    Walls et son équipe de Daltons ne trouvera pas plus de milliards inutilement dépensés que le nantais morose. Le petit matador d’opérette n’aura pas les corones de supprimer le sénat et ses cancrelats, ne réformera pas le statut de la fonction publique, ne se débarrassera pas des FRAC obèses et inutiles, ne simplifiera pas l’administration et ses millions de métastases malignes, ne dégraissera pas l’odieux mammouth de l’édulcoration nationale, ne fera pas table rase des myriades de formations bidons ou inadaptées…

    Tout ça pour deux raisons principales:
    1- les fonctionnaires concernés ne sont pas adaptables à d’autres tâches et sont invirables, au mépris des lois darwiniennes
    2- la politique de la demande: moins de fonctionnaires = moins de demande, même si tout ça est financé par la dette et par extension par nos impôts

    Ce système est irréformable du simple fait que trop nombreux sont les parasites qui en vive. Si un « Superdupont » venait à réaliser ce miracle dans notre démocratie tendance totalitaire, les syndicats pousseraient tous ceux qui ne craignent pas pour leur emploi dans la rue dans un élan d’auto-conservation. D’imaginer tous ces fonctionnaires dans la rue, j’en frémit de plaisir. Rien que la non-rémunération des profs nous ferait une économie substantielle, et pour peu que ça dure assez longtemps, on les aurait peut être ces 50 milliards!

    1. Nocte

      Première chose à faire : assécher les ressources des syndicats, des partis et des médias en faisant sauter leurs subventions : ils se doivent d’être indépendants du pouvoir en place (« imaginez un pouvoir fasciste, la bête immonde, tout ça, vous ne voudriez tout de même pas recevoir de l’argent d’un tel état ? si ? »).
      Avoir une task force fiscale spécifiquement dédiée à leurs cas.
      Ensuite seulement, tu attaques les réformes.

      1. Kekoresin

        D’accord avec toi.

        Sinon, le gouvernement peut leur payer des stages de perfectionnement en Corée du Nord…aller simple 🙂

      2. yp

        Plus généralement aucune subvention à aucun organisme ou association ou entreprise d’aucune sorte. Pour en finir au financement des partis politiques, des syndicats et surtout de la presse avec les sous des contribuables. C’est pas demain la veille…

      3. André Rosa

        (Autre) première chose à faire: le chèque-éducation.
        On l’établit à 60% du coût actuel d’éducation. Par exemple, pour un collégien 60% de 8000€ = 4800€.
        http://www.education.gouv.fr/cid11/le-cout-d-une-scolarite.html
        Les enseignants motivés peuvent sortir du système du fonctionnariat et créer leur école, en cherchant des clients. Les petites structures souples, avec une identité, sont motivantes.
        Grâce à l’opposition vociférante des parasites syndiqués du mammouth, le processus serait auto-correctif et progressif. Mais inéluctable.

        1. bob razovski

          Le chèque éducation serait encore un dispositif de redistribution selon le bon vouloir étatique.

          Plus de ministère de l’éducation, et fin des impôts qui vont avec.

          Aux parents de décider où ils placeront leurs enfants avec l’argent économisé.

      1. Black Mamba

        En tout cas ce que je constate c’est le manque de discipline des députés, ils ne sont foutus de faire silence et d’écouter … Quel bel exemple ils donnent à notre jeunesse… Il y a des claques qui se perdent 🙁

        1. tabbehim

          pour qu’ils soient des exemples; il faudrait qu’ils soient écoutés 🙂
          ils ne sont que le reflet de ce que sont leurs électeurs ^^

          1. Black Mamba

            Une salle de classe comme celle là , j’éjecte directe les chahuteurs et une amende en prime …

            1. tabbehim

              maitresse BM va mettre les garnements à l’amende 👿
              ils vont subir le pédalage intensif à tel point que WP pourra prendre des congés ^^

    1. Adrien

      J’adore : les trucs un peu sérieux sont prévus pour 2017, 2018, 2021, 2030… Donc ils ne se feront pas. Et donc c’est reparti pour la même chose qu’avant…

          1. gameover

            Discours de politique générale : Paroles de Hollande, Musique de Valls… Favoris pour l’Euro-vision.

            Zéro charge patronale sur le smic = nivellement par le bas.
            Ca revient à confirmer que le SMIC est bien le frein à l’emploi « d’une certaine catégorie de salariés ».

            Le zéro charge EST une subvention discriminatoire.

            1. yp

              Sans compter que cela va clairement représenter un frein supplémentaire pour une éventuelle augmentation des salariés méritants : Quel que soit votre valeur, tous au SMIC !

            2. Higgins

              Exact. On peut faire un parallèle avec l’impôt. Et puis au final, comment la politique sociale va-t-elle être financée? On ne peut pas faire porter ce financement sur les salaires les plus importants.

            3. bob razovski

              Surtout que ça ne change rien à la situation d’avant 2012.

              Avant, il y avait la prime fillon, qui zérotait les charges patronales sur des salaires allant jusqu’à 1,5x le smic.

              C’est bizarre qu’on n’en entende pas parler…

    2. Nocte

      A la lecture de l’article, j’oscille entre dépression et hurlement de rire.

      Une fois encore : on débite, on résume, mais surtout, on ne se pose pas la question : comment peut-on arriver à ce résultat (surtout quand on ajoute au tableau la transition énergétique…)

      1. Duff

        Les socialistes ne toucheront jamais aux 33% de PIB de transferts sociaux, c’est grâce à ça qu’ils reviennent régulièrement au pouvoir. En cas de tension sur la dette, ils sacrifieront les fonctionnaires, moins nombreux de leurs électeurs, enfin clientèle. Il n’y a rien à attendre de Valls ou je ne sais quel gland socialiste.

        1. Nocte

          Ça, je n’attends rien mais rien de la part d’un politique français, hormis qu’il aille se suicider.

    3. mlallier

      Sauf erreur de ma part après l’écoute de cette longue parénèse, il semble que rien ne soit financé, d’une manière ou d’une autre, en nature ou en espèces pour l’exprimer autrement. Les petites choses sympas vont arriver derrière, dans peu de temps, après les européennes au pire.

      D’autre part, en raison de l’urgence de la situation, rien ne commencera avant 2015, et on ne s’attaquera aux vrais problèmes que quinze jours avant mai 2017.

      Il n’y a vraiment rien à espérer de toute cette engeance. Ils sont tous interchangeables, prévisibles, lamentables et juste préoccupés par leur ego et par les avantages de la fonction.

    4. yp

      En ce qui concerne le « mille-feuille territorial », ce qu’il vient d’annoncer est juste énorme ! S’il fait la moitié de ce qu’il a dit… (Mais je vois d’ici la levée de boucliers des zélus et autres fonctionnaires qui têtent aux départements et aux régions – ils doivent rêver de le trucider avec leurs crayons.)

      Enfin, en admettant qu’il y ait une volonté politique sincère derrière tout ça, les opposants risquent de saborder le projet en créant un monstre départementalo-régional plus obèse et foireuse que les deux entités d’origine sur l’exemple de la fusion pole emploi et des assedics…

      1. Adrien

        Il n’y a pas de vraie volonté politique sur ce sujet. Et pour cause : ça fait 40 ans que les gouvernements, de gauche comme de droite, déclarent vouloir fusionner ceci, faire disparaître cela, créer des synergies, et au final rien ne bouge. Il y a des dizaines de rapports disponibles sur le sujet. Le dernier qui a essayé, Sarkozy, a fait basculer le Sénat dans l’opposition… En 2014, on a toujours 36000 communes (dont 90% de moins de 1000 habitants) qui sont très majoritairement dessinées selon les anciennes paroisses d’avant la Révolution, une centaine de départements, des régions, des intercommunalités, des syndicats intercommunaux, des pays, et d’autres trucs administratifs où les politiciens qui font carrière peuvent émarger un petit peu à chaque fois. Simplifier, ça n’intéresse personne, et pour cause : ça fait vivre directement 618 000 individus élus, et indirectement un bon paquet (fonctionnaires divers et nombreux, enfants, cousins, beaux-frères, belles-sœurs, agences de communication, entreprises du BTP, etc.).

        C’est le genre de sujet où rien ne sortira de bon des élus eux-mêmes.

          1. Adrien

            Par chez moi, les intercommunalités sont totalement biscornues, car elles se font et se défont au rythme des amitiés politiques. Elles peuvent s’étendre à 25 kilomètres d’un côté de la ville centre, et ne pas dépasser la rocade dans l’autre direction. Ne cherchez pas la logique, c’est une question de couleur politique… On en oublie totalement les bassins de vie des gens, leurs déplacements, la localisation des emplois, des établissements scolaires, des centres commerciaux, l’intérêt de mutualiser des services entre voisins. On a fait du découpage des intercos un sujet de pouvoir local, alors qu’une logique rationnelle consisterait à dessiner des territoires maximisant les optimisations financières possibles, tout en respectant les réalités du quotidien et en adaptant les services publics. Pour avoir frôlé le sujet dans ma vie professionnelle, on prend le problème totalement à l’envers.

            Et un peu plus loin, il y a aussi deux communes qui ont « défusionné » il y a quelques années, parce que les élus ne s’entendaient plus. Le Préfet n’a pas bougé, l’Etat-maman a donné sa bénédiction, tout le monde était content. Je ne suis pas sûr qu’on ait demandé leur avis aux Veaux. En même temps, ils devaient regarder le foot ou Question pour un Champion, donc bon.

      2. Adrien

        C’est parti :

        21h11 – Le président de l’association des départements est « abasourdi »

        De son côté Claudy Lebreton, président de l’Association des départements de France, se dit « abasourdi » par la décision de « supprimer les conseils départementaux à l’horizon 2021 » et « dénonce vivement la brutalité de la méthode employée par le Gouvernement ».

        19h48 – Suppression des départements : « menace pour l’identité savoyarde », selon Gaymard

        Le président (UMP) du conseil général de Savoie, Hervé Gaymard, a estimé mardi que la suppression des départements annoncée par Manuel Valls était « la négation » d’une « politique de proximité » et une « menace pour l’identité savoyarde ». « C’est la négation de la mise en oeuvre d’une politique de proximité menée par des élus que les citoyens connaissent, pour favoriser des régions encore plus grandes, éloignées des réalités, dont les élus sont inconnus des citoyens », a dénoncé l’ancien ministre dans un communiqué.

            1. Nocte

              Guillotine, balle de gros calibre, épée, sabre, baton, marteau, faucille, feu, bacille :mrgreen:

              Ou plus simplement : (re)mettre en place la responsabilité de leurs actes, égalité avec le privé; la purge arrivera d’elle-même.

        1. yp

          J’aime l’opposition de 2021 (dans 7 ans) et « dénonce vivement la brutalité de la méthode employée » !

          C’est des malades… Qu’on les pendent… 😀

          1. bob razovski

            Surtout qu’ils savent pertinemment que ça n’arrivera pas.

            D’ici 2017, on aura le temps de voir.

    1. yp

      «Nous rendons l’antenne, Nous ne pouvons pas faire ce journal bien sûr.»

      Pujadas qui ferait du journalisme ? C’est nouveau… 😀

  21. Nemrod

    J’ai eu le loisir hier de suivre les commentaires suivant le discours de « Coupdementon » sur Reuteuleu.
    Rien de nouveau sous le soleil : Duhamel l’a trouvé bon, dans le premier tiers des 22 ! premiers ministres qu’il a connu.
    Je n’ai pas le souvenir qu’il ai fait savoir leur médiocrité à ceux du dernier tiers.
    Mais bon, s’il l’avait fait il ne serait pas encore accroché à son micro comme la bernique à son rocher.
    Tout le reste à l’avenant.
    Le meilleur étant les réactions aux passages lyriques : Jaures, Clemenceau, De Gaulle…j’en aurais presque eu la larme à l’oeil si je ne m’en foutais pas quasi totalement tant ils évoquent une France morte et enterrée.
    Le pays est foutu depuis bien longtemps et le microcosme s’agite comme l’orchestre sur le pont du Titanic.

  22. channy

    SAns rapport H16, petite pepite de Malaisie ou la bas on aime aussi que le gouvernement s occupe de tout…et comme c est previsible quand un etat un gouvernement vient mettre ses gros doigts dans un truc ou il n a rien a y faire forcement cela part en cacahuete..
    Ce programme lance il y a 3 ans m avait deja fait beaucoup rire, on voulait moderniser les petites epiceries pour qu elles luttent contre la concurence deloyale des supers et hypermarches,pour cela la solution etait simple..on allait envoyer des grattes papier du gouvernement(n ayant jamais bosses de leur vie ailleur que dans l administration, sauf en stage) aides de vrais pros du numero 1 local de la distribution pouraider ces niais qui vraiment ne pigeaient rien a rien au commerce..bref les resultats ont ete fantastique
    http://www.thestar.com.my/News/Nation/2014/04/09/More-than-400-Tukar-shops-record-declining-sales/
    pres de 30o/o ont vu leur chiffre d affaire baisser suites aux conseils de ces clowns a roulettes certains ont meme purement et simplement ferme le rideau.
    Decidement partout dans le monde ou l etat mets ses gros doigts boudines cela fini souvent tres mal.

    1. Black Mamba

      Pourvu que tu dises vrai !
      Mon époux a bavardé avec un Roumain qui vient de temps en temps en France et bien cet homme est extraordinairement étonné et désappointé de voir combien la France est plus socialiste que la Roumanie … Il est dégoûté par autant de socialisme 🙁

Les commentaires sont fermés.