Les détails flous du plan Valls

Voilà, ça y est, on a les détails, on a les chiffres, on a le calendrier, on a tout, on sait exactement comment Manuel Valls va redresser le pays, le ramener sur le droit chemin de la croissance et de la rigueur budgétaire.

Cela faisait quelques semaines qu’on chuchotait partout, dans les couloirs de la République, qu’un plan d’économie de 50 milliards (50 miyards, mes enfants, voilà un chiffre qui envoie du steak, n’est-ce pas ?) était dans les tuyaux. La rumeur a enflé au point qu’une date était arrêtée : le 23 avril, on allait faire valser du chaton grillé avec un plan détaillé, chiffré, imparable. C’est dit : le nouveau premier ministre a de la poigne, il bastonne violemment les méchantes dépenses, il aplatit les déficits, il détruit de la dette à la dynamite, et mieux encore, le Manuel construit un avenir en béton et à la truelle.

Et histoire de prendre tout le monde par surprise, c’est donc le 16 avril que Valls décide, au sortir d’un Conseil des Ministres long et manifestement agité, d’annoncer à la face du monde ébahi les grandes et petites lignes de son Plan.

D’habitude, la République Française nous annonce des Plan Quinquennaux, comme jadis une Union Soviétique en pleine forme. Cette fois-ci, ce sera un Plan Triennal, qui permettra, selon les calculs, de faire des économies de 50 milliards en trois ans. Et son détail ne manque pas de sel, c’est même François Hollande qui le dit donc c’est forcément plus que vrai : selon lui, la feuille de route pour faire ces économies est « difficile », « âpre », « rugueuse » mais (bien sûr) « indispensable ».

Thermometer Is Stuck - dogOn ne s’étonnera pas de cette présentation par le Chef de l’Etat : toute démonstration de tiédeur ou de mollesse aurait immédiatement entaché son remaniement ministériel d’un doute persistant sur son utilité, et aurait fait passer les tentatives de Valls pour l’un de ces bricolages auxquels les politiciens nous ont habitués depuis quelques décennies. Le plan est donc forcément audacieux, forcément courageux, forcément difficile à mettre en oeuvre et forcément inédit. Pour tout dire, on dirait un Villepin dans ses œuvres.

Et concrètement, tout ceci donne quoi ?

Justement, c’est un peu la question à 50 milliards.

Il y a bien quelques chiffres, quelques éléments, qui déclenchent d’ailleurs des petites crises d’urticaire tant à droite qu’à gauche. Si l’on s’en tient à la presse, le discours est unanime : jamais pareil effort n’a été demandé aux Français, et variations sur le thème des efforts, de la résignation, de la situation difficile et du sacrifice que chacun doit consentir pour aider la collectivité.

valls hollande 2017Mais dès qu’il s’agit de chiffrer, on ressort toujours les mêmes éléments : 18 milliards pour l’Etat, 11 milliards pour la protection sociale, 10 pour l’assurance maladie et 11 sur les collectivité locales, voilà, c’est là qu’on va économiser, sur trois ans, et puis c’est bon. Ce quadruplet de chiffres est répété à l’envi. Gel de ceci, maîtrise de cela, tout ceci est proprement accolé à ces chiffres. C’est propre, c’est net, … mais c’est très insuffisant.

Oh bien sûr, il suffit d’écouter les miaulements tristes de la gauche pour comprendre qu’il y a bel et bien des éléments qui vont faire mal, au moins psychologiquement : le gel des minimas sociaux fait bondir ; le gel du point d’indice des fonctionnaires hérisse ; le blocage de certaines prestations sociales fait pleurer dans les chaumières et sur les bancs de l’assemblée. Mais voilà : avec une inflation actuellement nulle (voire négative) et une croissance atone, ce gel revient simplement à acter du surplace manifeste de l’économie française. Mieux : pour les fonctionnaires, la conservation de la progression de carrière, quasi-automatique, réduit à peu près à néant l’impact du gel dont il est question. Il n’y a là aucun effort, tout au plus une synchronisation timide avec la réalité. C’est certes gentiment mieux qu’une accélération des dépenses, mais on est fort loin d’une coupe quelconque. Si l’on ajoute certaines dépenses, parfois fort conséquentes et aux implications économiques lourdes dans le futur, comme la conservation des 60.000 recrutements enseignants, on ne voit pas trop bien où, précisément, est l’économie.

Partout, c’est le même constat : promis, juré, craché, l’Etat va rationaliser, il va regrouper (ses achats, ses dépenses, ses services), il va faire des efforts, il va couper un peu ici, tripoter là pour faire rentrer le tout dans une enveloppe budgétaire soi-disant plus étroite. Bref, Valls montre qu’il veut ralentir le rythme du n’importe-quoi / n’importe-comment étatique. Il n’y a pas à dire, le ralentissement des dépenses, c’est modérément couillu.

le changement c'est mollo

Que la gauche, qui voit ici se fermer le robinet à pilules psychotropes, pousse des hauts cris, est finalement normal : on va revenir (très progressivement) à la réalité, ce qui, pour tout junkie, est synonyme d’un douloureux sevrage. Plus amusant, la droite couine aussi en pleurnichant sur l’absence de réformes structurelles, réformes que les clowns et autres tocards qui forment ses rangs n’ont jamais entreprises pendant les longues années qu’ils ont passés à polir de leurs amples fesses les bancs de l’Assemblée.

Et finalement, la réaction de la presse est tout à fait symptomatique : dans un bel ensemble, elle accuse le coup et multiplie les adjectifs pour arriver à faire passer l’idée que ces mesures sont à la fois révolutionnaires et douloureuses, en multipliant les titres qui cognent (« Valls frappe fort » pour les Echos, « Valls fâche à peu près tout le monde » pour Le Monde – ce qui n’est pas une coïncidence, etc…) Pour le lecteur lambda, difficile ensuite de ne pas croire qu’on tient là un vrai plan d’austérité qui pique.

coincéMais voilà. Comme je l’expliquais dans une chronique précédente, le gouvernement est parfaitement et complètement coincé.

D’un côté, il sait pertinemment qu’il ne peut pas continuer à enquiller les dépenses et les déficits ; certes, pour le moment, les marchés sont bonhommes, et les taux accommodants, mais rien ne permet d’affirmer qu’il en sera éternellement ainsi (que du contraire, même). Mais les contribuables n’ont plus aucune marge de manœuvre et la grogne de l’hiver dernier n’a laissé aucun bon souvenir : on ne pourra plus augmenter le tabassage fiscal.

De l’autre, le corps social qui dépend ultimement de l’Etat et de sa capacité à ponctionner les contribuables n’est toujours pas résolu à lâcher l’affaire : les syndicats ont déjà montré leur désaccord du plan de Valls, les administrations, si elles se montrent résignées, savent pertinemment couper là où c’est le plus visible, là où ça fait le plus mal (fini l’essence pour les patrouilles de police, par exemple) pour s’attirer la sympathie d’un public acquis à ce service social que le monde nous envierait suivant la rumeur consacrée, les fonctionnaires accepteront peut-être sans trop grogner le gel de leur salaire (qui est à la situation du chômage en France ce qu’une aquarelle légère est aux peintures torturées d’un H.R Giger).

Et enfin, le reste des Etats européens ne sera pas d’accord pour continuer à payer les factures des dispendieux Français. Certes, l’Europe s’est toujours montrée plus que magnanime avec la France et n’a, en définitive, aucun pouvoir coercitif réel. Mais les tensions diplomatiques n’iront pas en s’améliorant si les efforts consentis, rikikis jusqu’à présent, ne permettent pas de réellement diminuer les dépenses de l’Etat français.

Devant ces éléments, les petits bricolages marginaux de Valls ressemblent à une énième fuite en avant socialiste. On arrange, on chipote, on triture un peu ici ou là pour éviter la catastrophe, trop vite. On peut toujours, par résignation, naïveté ou optimisme indécrottable, accorder 6 ou 9 mois au nouveau premier ministre pour nous montrer la réalité du plan qu’il entend mettre en place. Mais pour ma part, mon avis est déjà formé.

Ce pays est foutu.

valls : c'est pas gagné

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires215

  1. Marco33

    Mollande, spécialiste des synthèses molles, nous refera du Mitterrand : « On a tout essayé ».
    Valls croît en sa chance, or Mollande fait du Chirac : il l’a mit là pour le carboniser.

    Mollande, le président sans personnalité, spécialiste des petites blagues, qui doit à la chance (où plutôt malchance et tares de ses adversaires) sa position.
    Mollande, le 1er président par défaut, comme bientôt notre pays.

    1. tavax

      il fait comme Chirac Mollande ?

      Ventre saint bleu !

      Ca veut dire qu’on va donc avoir Valls en président dès 2017 alors !

      C’est plus que foutu qu’il est ce pays !

      Mais les mollets de ce pays tiendrons t-ils encore jusque là ?

    2. Deres

      Ce que j’adore, c’est que l’on a subit sur deux années deux augmentations consécutives de 30 milliards des impôts. Environ 500 euros par français et par an ce qui étant donné la non uniformité de la répartition de ceux ci peut faire très mal. Ils font maintenant leur mea culpa et promette royalement 5 milliards de réduction des impôts seulement ! Et en plus seulement pour les ménages modestes donc payant peu d’impôts. les classes moyennes sont vraiment les dindons de la farce de cette histoire. Les classes pauvres aussi car ce sont elles qui forment le gros des 10% et plus de chômeurs du pays et qui ne payent pas d’impôts …

      1. yp

        Impôts : +30 myard puis -5 myards, ça fait toujours du +25 myards.

        « Thermometer ist stuck« , comme dirait l’autre…

        N’oubliez pas le calendrier pour la déclaration de revenus :
        – départements 01 à 19 : au plus tard le 27 mai
        – départements 20 à 49 : au plus tard le 03 juin
        – départements 50 à 97x : au plus tard le 10 juin

          1. yp

            Presqu’un K€ d’impôt annuel supplémentaire par tête… 🙁 Ca explique pourquoi un mien ami, ouvrier frontalier de son état, bosseur mais pas vraiment ce que j’appellerai « riche », avait manqué de me faire tomber de ma chaise lorsqu’il m’a affirmé qu’il payait presque de 5K€ d’IR…

            La hollandie ça a l’air du pays des gags marrant, mais quel bonheur de ne plus contribuer à toutes ces conneries…

    3. Deres

      Valls reprend exactement le même programme et méthode que Ayrault avec les mêmes ministres permutés. C’est donc une imposture car rien n’a changé. Toujours les mêmes ficelles usés pour trouver un peu d’argent à la limite. Les économies vont être faite à minima avec des coups de rabot uniformes limités sans aucune réforme structurelle et préservation des clients les plus importants (1 millions d’enseignants). D’ailleurs ce sont eux qui sont le seul groupe d’intérêt qui ont eu la tête d’un ministre. Une déculotté aux municipales ne suffit pas à faire bouger les éléphants du PS, mais le mécontentement des syndicats d’enseignants met fin à une carrière directement … Tous les français ne se valent aps pour eux de toute évidence.

    4. René de Sévérac

      Les coupes claires n’ont pas d’autre but que déplacer le problème
      (on a déjà vu, avec les hausses d’impôts et les suppression des déductions, on a eu le résultat attendu : la baisse des rentrées fiscales).
      La seule solution est de réduire les importations (ce qui est un déplacement du problème … mais à l’extérieur) : le Front National est seul à poser ainsi la question, cela suppose de nous recentrer sur la France comme le fît la Suède, état social-démocrate. Maintenant, nos prétendus socialistes préfèrent la mondialisation càd le développement de la classe ouvrière chinoise.
      Pardon H16, je ne cois pas au « full libéralisme », c’est mon péché.

      1. gameover

        René : coupes claires… oops, pas très claires en fait car le total cumulé pour l’instant fait 2.5Mds… sur 50Mds.

        Sinon tu es pour le protectionnisme donc l’appauvrissement de tous donc je me demande ce que tu fais ici. Tu es socialiste tendance FN tout simplement.

        Le libéralisme n’a pas besoin d’adjectif, de préfixe ou de suffixe.

        1. aleister Muramasa

          Mettez côte à côte le programme du Front de Gauche et celui du FN; hormis que l’un tape sur le Bourgeois et l’autre sur l’Etranger, c’est la même soupe!

          Dans National-Socialisme, il y a Socialisme!

      2. « Les coupes claires »
        Non, ce sont des coupes sombres, au mieux. Et encore. Un rafraîchissement, tout au plus.

        Quant à votre solution, c’est juste lol. Réduire les importations, c’est parfaitement et totalement contre-productif.

        1. Deres

          C’est une bonne chose uniquement quand les importations diminuent d’elle même car nos produits sont plus compétitifs que ceux de nos voisins. Si elles diminuent par du protectionnisme qui nous appauvrit ou juste car nous nous appauvrissons donc consommons moins, ce n’est pas vraiment quelque chose de souhaitable effectivement … Par exemple, les récentes baisses du déficit commercial sont des mauvaises nouvelles car elles proviennent d’une baisse des importations encore plus rapide que celles des exportations provenant d’une baisse de notre consommation …

        2. René de Sévérac

          Bon, on ne s’est pas compris.
          « Réduire les importations, c’est […] contre-productif » …
          puis-je ajouter un mot ?
          Devrais-je dire « rééquilibrer la balance commerciale » ou « réimporter le travail » et ne me dites pas que c’est anti-libéral ce que je confesse sans difficulté, car ce libéralisme, que vous et vos commentateurs chérissez, n’est plus possible dans un monde ouvert.
          Pour me faire comprendre et pour conclure je précise que je fus membre du PS (Ceres) en un temps où le S signifiait socialiste.

          1. Sérieusement, vous ne comprenez pas le commerce, notamment international. Équilibrer la balance des paiements est une lubie d’étatiste qui non seulement ne sert à rien mais est parfaitement contre-productif. Utiliser ce terme de ‘balance commerciale’ pour un pays, c’est croire cette fiction ridicule que les entreprises qui composent le pays, c’est l’État. C’est parfaitement con.

            1. Kekoresin

              Amen!

              Cela dit ça pourrait marcher si les hommes étaient tous libres, égaux en droit, gentiment cons et aussi inoffensifs que des éponges de mer. Oublies en fait 🙂

            2. René de Sévérac

              « Utiliser ce terme de ‘balance commerciale’ pour un pays, c’est croire cette fiction ridicule que les entreprises qui composent le pays, c’est l’État. C’est parfaitement con. »
              Permettez-moi quand même de penser (fut-ce con) que la ‘balance commerciale’ permet de mesurer la différence entre ce que nous vendons et ce que nous (la nation, pas l’Etat) achetons; et ce delta n’est pas sans rapport avec notre dette !
              Cette banalité dite, je ne vous empêche pas de penser que le libéralisme (dont on rêvait au XVIIIème siècle, dans un univers de même culture et d’efficacité homogène) est toujours opérant.
              Attention, ami H16, dans mon esprit, le terme « socialiste » ne correspond pas à sa définition du XIXème siècle non plus.

          2. aleister Muramasa

            Essayez donc de réimporter du travail! Eh oui, sur les chantiers de bâtiment, on trouve actuellement plus de turques, d’espagnols et de polonais que de français. Pourquoi? pas par manque de travail (environ 30 000 emplois qualifiés seraient à pourvoir) mais parce que, voyez-vous, il faut travailler dehors dans le froid, la pluie, se lever tôt, avoir des ampoules aux doigts…
            Vous et vos camarades UMPS avez crée un pays de fainéants, assumez!

      3. Black Mamba

        « Pardon H16, je ne crois pas au « full libéralisme », c’est mon péché. »
        🙄
        Toi, aussi c’est le moment de faire pénitence, une bonne marche jusqu’au matin de Pâques, le chemin de Croix doit être plus long pour un tel aveu 😈

          1. Il n’y a pas de ‘full libéralisme’ tout comme il n’y a pas de gens à moitié-vierges, ou à demi-morts.
            Ce sont des expressions commodes pour simplement cacher son incompréhension.

          2. Kekoresin

            Te retournes pas ou le PS te transformera en statue de sel. Soobite se révèle extrêmement cruel avec ceux qui ont perdu la foi socialiste. Tolérant certes, mais faut quand même pas le faire chier 🙂

            1. Scarlet Pimpernel

              un brin HS, mais pour ceux qui ont un compte à la BRED BANQUE POPULAIRE, l’interview de son grand chef dans le Fig Mag du 18/4 vaut son besant d’or papier….

              C’est un certain Kevin Gentili, lequel répond entre autres :

              -Etes vous libéral ? « si peu »…

              -La place de l’Etat dans notre société ? « Essentielle, notre pays ne pourra jamais oublier que c’est sa colonne vertébrale »

              – Les politiques sont-ils crédibles? « Je crois en eux. C’est à eux de donner l’impulsion, d’orienter… »

              – Vos grandes figures? « Hugo Chavez et tous ceux qui résistent »

              J’arrête là, ce garçon est absolument irrésistible de drôlerie, et je vous laisse découvrir le reste de ses professions de foi humoristiques vous-même….

              By the way, je crois que je me suis trompé quant à son prénom, j’hésite maintenant entre Mason et Steve… à moins que… Ken, peut-être?

            2. Scarlet Pimpernel

              Je ne sais pas vous, mais, moi, j’aurais un compte à la BP, je n’aurais pas une confiance inébranlable quant à ses destinées sous la direction d’un pareil hurluberlu….

            3. Aristarque

              Il fait acte d’ allégeance, ton Ken, comme un Klaus en d’ autres temps et d’ autres lieux, finalement pas si éloignés…

      4. Duff

        Lisez Frédéric Bastiat sur l’idée stupide d’aider uniquement le producteur ou le consommateur.

        http://bastiat.org/fr/abondance_disette.html

        Le petit journaliste qui a voulu vivre 100% made in France a bien montré le problème. Si vous ne voulez pas enrichir la classe moyenne chinoise soit. Vous appauvrissez la française. Le problème de l’industrie et du commerce français vient de sa compétitivité mise à mal par un état obèse et improductif qui préfère claquer des thunes dans des ronds points à la con pour enrichir des copains.

        L’économie n’est pas un jeu à somme nulle…

      5. Nocte

        Cultivons notre jardin au fond de la caverne dont nous ne devons pas sortir : le monde extérieur est troporribl. Ainsi refermés sur nous-mêmes, les problèmes disparaissent.

      6. Kekoresin

        Je rêve de surfer un jour sur un Bull à 5000 euros (euh pardon, à 70000 NNF – nouveau nouveau francs après dévaluation) boosté par un modem 128k. A nous la liberté camarades, enfin si t’as de quoi te payer le plein à 1200 NNF!

        Bon j’ironise comme toujours mais il est vrai que l’Europe devrait peser plus lourds dans les échanges commerciaux et imposer un peu plus de règles concernant les produits venant de l’extérieur ou un peu moins pour ceux produits à l’intérieur. Si l’Europe ne peut pas le faire, alors il faut envisager une sortie progressive.

        N’en déplaise à ceux qui croient encore qu’un pays comme la France est trop petit pour affronter le marché mondial, la Norvège ou de la Suisse s’en sortent très bien merci! A condition de reformater complètement nos institutions et notre modèle social mortifère…

      7. aleister Muramasa

        Petite question: vous limitez les importations, et après? on lance la Grande Marche en avant, style Mao? dois-je vous rappeler la faible quantité de production fraonçaise, y compris en main d’oeuvre? Eh oui, sur les chantiers de bâtiment, on trouve actuellement plus de turques, d’espagnols et de polonais que de français. Pourquoi? p

        1. Black Mamba

          Le métier manuel est considéré comme sale, tout a été fait pour supprimer l’apprentissage , on a promis que tous pouvaient avoir le BAC et que tous pouvaient faire de hautes études , aller à l’université.. .
          C’est dès le départ un problème d’éducation … de l’éducation nationale .

        2. Black Mamba

          Autre détail la main d’œuvre étrangère coûte moins en cotisation c’est l’une des raisons , pourquoi on fait appelle aux étrangers , puis cette main d’œuvre peut facilement se faire avoir , on les paie au Black puis plus rien .
          J’ai de la belle famille portugaise des professionnels dans le bâtiment, ils préfèrent aller bosser en Allemagne plus tôt qu’en France car plus d’une fois ils ont travailler gratuitement, les patrons français ne les payaient pas sur plusieurs mois, et avec ça , ils n’ont aucun recours possible pour recevoir leur dû.

            1. Duff
            2. petit-chat

              @Duff
              A ma connaissance, dans WordPress, seul l’auteur (ou autorisés,) peuvent mettre des images au lieu des liens en utilisant la balise img

    1. gameover

      Je suppose Climaine que tu faisais réference à Aquilino le conseiller de hollande qui tout en étant à l’inspection des affaires sociales arrondissait ses fins de mois en travaillant pour l’industrie pharmaceutique et qui ne retrouve plus les autorisations que lui aurait données sa hiérarchie et qui faisait cirer sa collection de chaussures à l’Elysée en annexant une pièce du palais.

      Ca sent les règlements de compte…

      http://www.20minutes.fr/politique/1354817-aquilino-morelle-le-conseiller-de-francois-hollande-qui-abuse-des-privileges-de-la-republique-selon-mediapart

            1. gameover

              Oui mais Duff, faut pas se leurrer. Les infos qu’il récolte sont des règlements de compte au sein du PS en ce moment.

              Ca tombe à Mediapart car ce sera le seul que ne citera pas ses sources et dira que c’est une grande enquête qu’a demandé des mois de travail…. mais il y a juste besoin de décrocher le téléphone.

              Pour une affaire qui sort, il y en a 100 qui dorment sous le pied.

              Délation en novlangue ça se dit : lanceur d’alertes.

              et Gestapo ça se dit : Mediapart.

          1. gem

            contrôle fiscal ? Déjà fait. Plenel fraude ouvertement en ne payant que la TVA réduit de la presse papier au lieu de la TVA normale. D’où grosse baigne administrative et … loi (rétroactive ! ) qui lui permet d’y échapper.

      1. Kekoresin

        Ce fils d’immigrés espagnols (tiens tiens!) est très certainement un nostalgique de la monarchie. Je pense qu’il faut directement passer à la dernière période de ce régime en France, et lui faire comprendre qu’ici les privilèges se paient au prix fort!

        Mais le bonus privilège réside dans la liberté qu’il a de démissionner alors que d’autres citoyens d’arrière garde seraient déjà passés par la case garde à vue + perquisition + préventive pour détournement de bien social. Le seul problème est qu’il faudrait envoyer plus de 80 % des élus derrière les barreaux pour des faits similaires. Perso, j’y verrais pas d’inconvénient majeur, mais les hauts fonctionnaires qui gardent la boutique pensent que ça pourrait conduire au chaos, voire à leur couter l’exil ou, pour les plus lent, un long séjour à l’ombre en compagnie de racailles du 92 du 93 du 94 du 95 et du 96 (?!?) – http://www.youtube.com/watch?v=l4qWv0LNgxU.

        Décidément, la monarchie non constitutionnelle a encore de beaux jours devant elle!!!

        1. Scarlet Pimpernel

          Montant hier sur Paris – affreux pensum annuel – j’écoutais pour passer le temps RTL, ayant eu ma dose de Radio Bolcho, où l’on avait glissé en douceur sur l’affaire… le service public, n’est-ce pas?

          Le journaliste se lâcha un peu plus que celui de Grance Inter sur les turpitudes morelliennes, puis le sujet changea et l’on passa à une quelconque actualité, belge je crois, évoquée par Elizabeth Martichoux, dont la voix me sembla assez joyeuse…

          Evidemment, il faut savoir que la dame Martichoux est l’ancienne épouse du cher Aquilino… les chaises musicales du monde politico médiatiques sont bien amusantes….

  2. Le Gnôme

    On attendait la hache pour tailler dans le maquis touffus, on n’a qu’une paire de ciseaux pour faire que de menus arrangements pour bonsaïs.

    Et tous les gens que je rencontre dans ma modeste échoppe couinent comme des gorets qu’on égorge en pleurant que c’est la fin du monde et ne comprennent pas quand je leur dis que c’est un petit hors d’oeuvre de rien du tout, et que la catastrophe est encore à venir.

      1. Jeanpierre

        « Moi qui suis profondément libéral… » pour ceux qui ont eu le temps de se former une opinion sur le logiciel interne de A. Madelin, est-il libéral par rapport à une Duflot ou une Belkacem ou est-il vraiment libéral (promotion de la propriété privée et du libre échange au sein d’un état de droit stable et prévisible)?

        1. Nocte

          En tout cas, c’est bien le seul à vouloir un état de taille limitée, nettoyer les écuries d’augias que sont nos lois, normes, codes, etc… Si ma mémoire est bonne, c’est aussi le seul ministre de l’économie qui s’est fait sortir rapidement à cause de son positionnement.

            1. Black Mamba

              Lire l’article
              __________________________________________________________________
              Comment quitter la
              Sécurité sociale
              ( URSSAF, RSI, CARMF etc.)
              Réunion d’information
              ouverte aux professions libérales, aux artisans et commerçants, aux salariés
              pour Quimper et Concarneau
              le samedi 19 avril 2014
              à 10 heures
              Le Nautile – espace culturel de la baie
              2 rue des Cerisiers
              29940 LA FORÊT-FOUESNANT

              avec le Dr Claude Reichman,
              président du MLPS,
              et les représentants du mouvement
              « Les médecins ne sont pas des pigeons »

              Contact et inscription :
              espaceforme@bbox.fr

              Une participation de 12 euros par personne est demandée pour la location de la salle, payable sur place
              __________________________________________________________________
              Une première en France !
              L’URSSAF poursuivie pour extorsion de fonds et pratique commerciale agressive

              L’ordonnance du juge d’instruction
              __________________________________________________________

        2. gem

          Plus libéral qu’il n’est permis à un politicien. Ce qui explique son expulsion en 1995 (merci Juppé … 🙁 ) alors même qu’il avait été un des rares soutient à Chirac.
          Change le nom de son parti (ancien « Républicains indépendants ») en « Démocratie libérale »
          Père du système de retraite par capitalisation facultative qui porte son nom, et qui bien sûr dans son esprit devait (et allait mécaniquement) remplacer l’actuelle mourante par répartition.
          Condamné au suicide politique (fusion de Démocratie libérale dans l’UMP) par son mauvais score à un combat présidentiel perdu d’avance.
          Depuis il erre dans les médias qui ont besoin du libéral de service, rôle qu’il tient sans effort avec foi et application.

          1. Duff

            les rares à faire bouger l’UMP viennent de démocratie libérale. Même à 3.9% Madelin a fait bouger les choses, il aurait fallu continuer car tous les sujets qu’il a mis sur la table en 2002 sont revenus tels des boomerangs récemment.

        3. Deres

          Imaginez un ministre qui démissionne au bout de 3 mois car le président et le premier ministre refuse de se plier à ses orientations politiques. On a du mal à imaginer cela avec les apparatchiks actuels aux manettes. leu but est uniquement de gérer leur carrière au mieux. Pour eux la gamelle est trop bonne et il n’est pas question de s’éloigner de la niche quelque soit les couleuvres à avaler.

  3. Riguite

    Malgré l’ambiance morose et un avenir encore plus morose, je souhaite à tous ici de joyeuses fêtes de Pâques.
    Si seulement « les cloches » pouvaient apporter un peu de bon sens au sein de notre gouvernement !!

          1. Scarlet Pimpernel

            « Pour qui sonne le glas » ? pour notre malheureux pays, bien sûr…. les images insérée du film de propagande anti-franquiste me rappellent un autre usage – plus plaisant – du Lewis Gun, celui de la fin de « Lost Patrol »…. une excellente catharsis….

    1. Black Mamba

      Je te souhaite aussi une bonne fête de Pâques …Profitons tant qu’ils n’ont pas la mauvaise idée de nous l’enlever 😛

    1. Calvin

      Et comme le plan de rigueur de Valls est le second plus ambitieux depuis Maurrois 1983, on peut dire que :
      Hollande-Ayrault ont fait du Mitterrand 1981,
      Hollande-Valls font du Mitterrand 1983.
      Hollande tient toujours la corde pour 2017 !

      1. Nocte

        Ajoute l’utilisation de l’allié objectif : FN (oui, je sais, ça n’a rien à voir avec le plan de rigueur de Valls, mais tout à voir avec la réélection du dessert lacté qui a tourné)

        1. Calvin

          Tu as raison.
          Et on a changé de Le Pen pour que ça fasse mieux « changement ».
          1983-2014 : le changement, c’est le millésime, pas les solutions.

      2. gem

        Hollande est abandonné par sa gauche ; cette même gauche qu’il a déçu nettement plus que Jospin, et dont la défection en 2002 a pourtant suffit. En 2017 Hollande sera 3ieme au premier tour, derrière Le Pen en tête et l’UMP quelconque en n°2. Au second tour l’UMP gagne sauf si c’est Copé. Ce qui de toute façon ne change rien, l’UMP était essentiellement devenu un PS.
        Cela dit plus le temps passe et moins j’exclus une vraie crise avec démission du flan ou (non exclusif) dissolution. Et là, tout devient possible, du meilleur au pire (massacres de Septembre etc.)

  4. Sabrauclair

    « le Manuel construit un avenir en béton et à la truelle. »

    Amusante l’allusion au maçon portugais.

    Sinon, pour les économies je vois bien la police et la gendarmerie patrouiller à vélo. C’est économique, écologique (on dit « Ségo-compatible », actuellement), bon pour la santé…et contribue à ne pas augmenter la surpopulation carcérale. 😆

    1. tavax

      Ça aura au moins l’avantage de faire des économies de Peugeot et en même mieux, les policiers seront heureux, fini d’être pris pour des boulets avec les scooter des années 80, au moins en velib, c’est plus « classe »

    2. mlallier

      Il me semble qu’une ville, en Belgique, avait, il y a quelques années, limité à 30 km/h la vitesse afin que les flics à vélo puisse rattraper les malfaiteurs en voiture.

      C’est une idée à creuser pour la France.

          1. Scarlet Pimpernel

            Je ne sais plus qui disait que « l’Angleterre est ce pays où les honnêtes gens sont aussi hardis que les coquins »…
            C’était vrai à son époque sans doute, mais ce n’est plus le cas, le White Flight en est la preuve, pour ceux qui le peuvent…
            Ceci dit, je comprends bien ce que tu voulais dire…

    3. Lafayette

      Oui pour l’avenir en béton, mais je ne vous suis pas sur l’origine du maçon, un espagnol c’est pas connu pour le travail….

      C’est le sombreros, sur le sombre c.

  5. Higgins

    Ça ne marchera pas. La RGPP est passée par là et a laissé la bête à l’os (je mets deux liens, un sur la situation des greffes: http://www.maitre-eolas.fr/post/2014/04/17/Journal-des-greffiers-en-colère, l’autre sur les conditions dans lesquelles nos soldats font la guerre: http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/04/07/rca-entre-rusticite-et-indigence.html). En matière de réduction de dépense de fonctionnement dans les ministères régaliens et sauf à les supprimer (Police, Justice, Défense), il n’y a plus grand chose à gagner. Reste les collectivités locales (là, ce qu’il y a à rogner, c’est au-dessus du gras) et le MDSQLMENE (modèle social que le monde entier nous envie) mais ce gouvernement n’aura pas les c…. On peut compter sur tous les hiérarques de droite comme de gauche pour faire bloc car ça touche à leurs petits privilèges. Déjà, la réaction de certains députés socialistes démontrent, si besoin en était et face à l’ampleur, nettement insuffisante, du programme de Rastignac, l’ignorance qu’ils ont des mécanismes économiques et de la situation dramatique dans laquelle se trouve ce pays du fait de leur incompétence et de leur démagogie. Il va falloir revoir la fameuse réforme des retraites, déjà obsolète, et je ne dis rien si les taux d’emprunt prennent un ou deux pour cent. Bien plus important est de légiférer sur le statut des petits chatons et d’imposer des femmes à bord des sous-marins nucléaires (pour info, la Marine en a à peine dix). On a les urgences qu’on peut.
    CPEF

    1. Deres

      Si il y a à rogner dans la fonction publique d’Etat. mais pour diminuer plus le personnel, il faut d’abord diminuer les activités inutiles et paperassières qu’on leur demande de tous les côtés. Les fonctionnaires ne sont pas plus glandeurs que le reste des français. Par contre, on leur demande souvent de faire de la bureaucratie qui ne sert à rien. Il est aussi possible de rogner sur les services centraux. On a bien vu que chaque tentative d’informatisation finit en échec cuisant probablement car tout le monde fait des croches pieds de tous les côtés … N’oublier pas que le gouvernement Ayrault par exemple, c’était quand même 3000 personnes avec les assistants ! Il y a des doublons partout avec pour un même sujet un groupe de travail à l’Elysée, à Matignon, dans le cabinet du ministre et au ministère. Et tout ce petit monde se tire dans les pattes et fait plus de lutte d’influence que de travail pour l’intérêt général. Le taux d’encadrement est aussi souvent une aberration dans la fonction publique centrale. La quantité de science po ou Bac +5 aux dents longues qui manage des minis équipes de 2 ou 3 personnes ne nécessitant aps de telles compétences est hallucinante.

      1. bob razovski

        « Par contre, on leur demande souvent de faire de la bureaucratie qui ne sert à rien. »

        Ne dit-on pas en france : « faire et défaire, c’est toujours travailler ? »

    2. Kekoresin

      Il reste de bons et gras morceaux dans les dépenses d’état. Les militaires marchent avec du scotch autour de leur bottines 1er prix et compte leurs munitions sous le feu de l’ennemi, mais d’autres programmes sont des gouffres à pognon comme la force de dissuasion nucléaire pour ne citer qu’un exemple. Il y a également des ventripotents ramassages de gueules dont la France est une grande spécialiste. Par exemple, un beau et moderne logiciel de paiement des soldes, qui a couté 800 millions de brouzoufs quand même, et qui ne fonctionne que les jours impairs au delà du 30 du mois quand la qualité de l’air le permet! Comme c’est du gâchis et non de l’enrichissement perso (enfin si l’on effleure l’affaire d’une plume judiciaire toute douce), aucune sanction n’est prévue.

      Mais le plus gros producteur de gras est bien entendu le mammouth de l’éducation et de la culture tricolore. Dans ce labyrinthe regorgent les petits recoins et les pièces cachées où les millions disparaissent. L’évaporation des fruits de nos impôts dans ce dédale administratif est ahurissant. Et quand la bête titube sous son propre poids, on lui ressert de la soupe au lard en la faisant grossir de 60000 tonnes!

      Pour les collectivités locales, on est toujours dans la logique de promotion de l’image du maire (dans les ville en tout cas). Il faut également embaucher une petite armée de cantonniers parce que ça fait de l’emploi, donc du pouvoir d’achat, donc des entreprises florissantes…Et nos impôts de disparaitre dans la solde de ces soldats d’élites de la propreté urbaine, qui ne se lassent jamais de regarder les gastéropodes faire la course le long des manches de pelles!!!

      En bref, Walls va économiser sur les gobelets en plastiques tout en continuant à faire couler le Dom Pérignon en cascades abondantes!

      1. Nocte

        Dans ma communauté de communes, ils ont voté une piscine suite à un retour positif à un putain de sondage… (5000 feuilles ont été envoyées -jamais reçue la notre, mais on a bien reçu la note nous informant que la piscine était validée – je n’ai plus les chiffres exacts, mais c’était environ 900 retours dont environ 470 positifs).

        (estimation des rentrées d’argent ? euh… le prix de l’entrée n’est pas encore fixé, mais on sait qu’on ne va pas faire payer les gens au chomage, les retraités (enfin ça dépend lesquels), les familles nombreuses, les gens aux RSA, les titulaires de la CMU… voila, une autre question ? Quoi le coût d’exploitation ? estimé à 200k€ hors construction, autre chose ? Est-ce que nous connaissons les buz, les buzinaisse plans ? non, c’est quoi ?)

        1. gameover

          Ca en devient fou… faire payer les gens qui ont déjà financé l’équipement même contre leur gré et le rendre gratuit pour les autres !

        2. Deres

          J’ai aussi constaté que les employés municipaux avaient des prix imbattables et tarifs réduits sur tous les équipements communaux (piscine, cinéma, centre de santé, sports, …). Je ne vois pas au nom de quoi en fait, ces équipements étant des biens publics. Bien entendu, cela ne figure pas dans le budget du personnel mais dans celui de fonctionnement des équipements … Donc quand on installe une piscine ou un nouvel équipement public dans votre commune, cela revient à augmenter les salaires des employés communaux.

      2. gameover

        « En bref, Walls va économiser sur les gobelets en plastiques tout en continuant à faire couler le Dom Pérignon en cascades abondantes! »

        Pas mal l’image, mais j’imagine que le gobelet est moins stable que la coupette et qu’il va falloir plus de champ’.

      3. Higgins

        Louvois est un véritable scandale qui ne lésera que ceux qui devaient initialement en bénéficier (http://lemamouth.blogspot.fr/2014/04/louvois-sangaris-et-serval-meme-combat.html).
        La dissuasion nucléaire coûte effectivement chère mais c’est avant tout un choix politique (au sens noble de ce mot). Un pouvoir pourrait décider de sa suppression mais je ne suis pas du tout certain que les bénéfices soient à la hauteur (ce qui se voit et ce qui ne se voit pas!!!). Rien à voir avec un programme imbécile comme celui de Louvois qui est avant tout un choix de technocrates.
        Je mentionnais à dessein les ministères régaliens. L’Education n’en fait pas partie et là, je suis bien d’accord, il y a beaucoup de gras en trop sur le Mammouth. Le seul ministère régalien où c’est encore très cool, c’est celui des Finances mais aucun gouvernement n’y touchera, c’est la pompe à fric qui fait tenir (encore) l’ensemble.

        1. gem

          le ministère des finances n’est pas régalien. Et ne doit pas l’être : le percepteur est un créancier comme les autres, ni plus, ni moins, qui ne doit pas avoir de privilège de saisies.

          1. Kekoresin

            Et tu penses que c’est le cas???

            Le fisc est une arme de dissuasion que l’état n’hésite pas à utiliser contre les mauvais citoyens quand la justice est impuissante à mater assez sévèrement ces ennemis de la démocratie bipartite!

        2. Kekoresin

          Dans la tête de nos élites l’éducation est du ressort de l’état! Les écoles privées reçoivent d’ailleurs les agréments de l’académie pour pouvoir enseigner.

          Pour la dissuasion nucléaire, elle pourrait largement être allégée dans le contexte actuel, à moins qu’il ne faille conserver des sous-marins pour composer des équipage d’une mixité irréprochable. En souvenir d’un super ministre de la défense qui n’hésitait pas à reconstruire la ligne Maginot autour de chez lui et qui a eu le privilège de servir la culture de notre belle nation, comme le rappelle le fantôme prophétique de l’immense Desproges. http://www.youtube.com/watch?v=zd5WvmKlls8

        3. Deres

          Louvois était une bonne chose. le désastre est une chose bien préparé qui arrange bien les services paie tu imagines. Chacun préfère continuer avec son propre logiciel, ses propres prestataires, etc car cela crée N directions différentes avec pleins de postes de directeurs adjoints, réunions de coordinations, … Tu imagines que personne n’a fait d’effort pour aider ce genre de projet qui est voué à l’échec si il n’a pas un soutien très fort au plus haut niveau. Ils ont même laissé faire le déploiement en sachant que cela allait mal tourné. Puis ils ont mis en lumière leur bonne volonté en aidant à résoudre le problème qu(ils ont eux même créé. Je vois très bien tout ce petit monde qui garde quelques compte rendu de réunions où ils émettaient discrètement des réserves et des alertes pour pouvoir après coup montrer qu’ils ne sont pas responsables et avait vu venir la chose mais que personne ne les écoute eux qui savent. Vous ne connaissez pas assez le fonctionnement d’une administration …

          1. Deres

            Les gens dans ce genre d’histoire ne s’intéresse pas du tout au succès des innovations mais uniquement à se couvrir et à avancer leurs pions. Si en plus, ils ont leurs intérêts en jeu, alors ils n’hésitent pas à pousser à la catastrophe si cela les arrange.

    3. Scarlet Pimpernel

      Les Greffes, je pratique aussi, et je ne partage nullement l’admiration extasiée pour leur abnégation : ce que je vois?

      – des mercredis où il n’y a personne ou presque
      – des pauses « cafés ou cigarettes » interminables
      – des congés sans rapport avec les textes (comme les magistrats eux-mêmes au demeurant, les « vacances judiciaires » étant un scandale institutionnalisé)
      – des pièces, voire des dossiers complets, égarés
      – des erreurs multiples, des retards permanents….
      – une amabilité du niveau Guépéou…

      Il faut une re-privatisation urgente des Greffes….

      1. Aristarque

        Entièrement d’ accord avec toi. Dans le genre, les services cadastraux des centres des impôts ne brillent guère, non plus…

    1. Calvin

      Oui, le seul changement réel, ce’st le changement du nom du Président.
      Pour le reste…
      Ah si !
      Hollande a fait ce que le coupe de branques précédents (NS-FF) avaient sans doute imaginé mais n’avaient pas les trucs médians qu’il fallait pour affronter syndicats et administrations.

  6. vengeusemasquée

    En attendant, moi je viens de passer un échelon, ce qui se traduit mécaniquement par une augmentation de mon indemnité mensuelle de plus de 5%. Ne me tapez pas dessus, je n’ai rien demandé ! mais je ne refuse rien. 😉

    1. gameover

      Tu devrais les verser aux Restos du Coeur comme les salariés de Peugeot pour leur intéressement / participation, salariés incapables de comprendre que si on veut partager les bénéfices il faudrait aussi partager les pertes et les mauvaises fortunes. Quand ils ont touché 3,000E on les a pas entendu…

      1. Nocte

        Teuteuteu, il est bien connu que les pertes sont toujours liées à une mauvaise gestion qui n’est jamais du fait des salariés, en revanche, le bénéf, c’est bien parce que les salariés ont très bien travaillés, nanmého !

        1. gameover

          Oui d’ailleurs les syndicats rejettent en bloc ce type de rémunération car ça égarerait les brebis qui pourraient goûter au capitalisme et se rendre compte que plutot que d’essayer de partager le travail donc les primes il est bien mieux de travailler pour soi et qu’ainsi on travaille pour tous… sinon on coule…

          Volkswagen : 7,200 Euros à 100,000 salariés

          Peugeot : 10 Euros. CQFD. Résultat des conflits continuels et des syndicats qui dirigent les choix de l’entreprise : qui fait quoi et où.

    1. Duff

      En résumant : Il y a beaucoup d’économies qui sont des baisses de crédit d’impôt. ça permet de punir les mal votants (vieux et familles nombreuses pas très bisous compatibles) Bref aucune VRAIE économie.

      1. Oo

        Exactement, avant on augmentait les impôts et on baissait les « dépenses fiscales » (donc on faisait augmenter les impôts bis), et maintenant on baisse les dépenses fiscales et on baisse les prestations (donc tu payes tjs plus cher un service de plus en plus inexistant).

        Donc tjs pas d’économies => service tjs plus pourri pour tjs plus cher.

        Tjs plus obligé de se fournir auprès du privé, avec maximisation du coût (X2) et de l’imposition (privé non déductible : mutuelle, assurance, retraite…)

    2. socialovici

      Tout ça c’est du vent professeur,on amuse la galerie par devant ,Doze compris!Pendant ce temps la banque de France renfloue les organismes sociaux qui sont quasiment en cessation de paiement(voir blog Jean Pierre Chevalier).L’après européennes va etre sportif(et je ne parle pas de la diversion mondial brésilien),va falloir trouver beaucoup d’autres économies.Les syndicats sont obligés de sortir du bois,leurs mots d’ordre vont etre savoureux

      1. Kekoresin

        Voilà ce que pense JP Chevalier de la fin du monopole de la sécurité sociale française votée au nom des principes européens, et ratifiée par Jospin et sa bande de Bazoungas: « Non !!! Ces idées stupides sont colportées depuis des années par des idiots nuisibles… » Il est donc bien en accord avec tous les collectivistes unisexes qui veulent conserver cette couteuse épave inégalitaire!

        Ce mec est un idiot qui dénonce juste le trou de la sécu renfloué par la Banque de France, comme c’est original! Pour les solutions proposées, c’est silence radio!!!

        1. socialovici

          non,pas tout a fait idiot:je suis au rsi,je préfèrerais de beaucoup etre au régime général de la sécu!je serais moins volé!Quant a chevallier je ne suis pas d’accord avec ses théories sur la Fed qui fait tout bien,mais c’est une vigie intéressante qui apporte des informations capitales en ce moment;notamment le fait que nos caisses sociales n’arrivent plus a placer leur dette pourrie.qui d’autre en a parlé?

          1. Black Mamba

            « je suis au rsi,je préfèrerais de beaucoup etre au régime général de la sécu!je serais moins volé! »
            Il est vrai que les indépendants se font bien déplumer, mais vouloir être au régime général, tu te fais encore volé, moins peu être ,mais c’est toujours trop !!! 🙁

            1. socialovici

              on est bien d’accord,mais je choisis le moindre mal.Meme le gros FILOCHE(la pleureuse) pense que les petits indépendants sont volés par le RSI et qu’ils seraient mieux au régime général,c’est dire!!!C’est un expert,il sait de quoi il parle.

            2. Aristarque

              Ne pas oublier que le régime général sert à financer, en loucedé, tout un tas de régimes spéciaux bien plus avantageux mais très inégalitairement repartis et surtout lourdement déficitaires par rapport à la norme, si l’ on peut dire. Donc, plus on y regrouperait de fous…

  7. BenOui

    M’enfin h16,

    Yaca, faire payer les étrangers qui se ballades avec leurs camions en France (c’est raciste, mais c’est pour la bonne cause).

    Yaca, ne plus compter les pertes. Un petit 32 myards ! en attente de réévaluation sur l’Or…

    Yaca, imposer les moins perçus, ça rapporte plus que les plus-values en ce moment.

    Yaca, augmenter les prix à la pompe quand l’euro monte.

    Yaca peut tout, votez Yaca. Foutu pour foutu, il reste Yaca…

  8. jeff

    Du cosmétique…
    Et quid des subventions aux associations nombreuses et inutiles qui, si elles étaient utiles, vivraient des dons de leurs membres ? (j’en sais qqch..)
    Et quid des « subventions » aux syndicats (qqs myiards…) ?
    Et quid des CMU, AME généreusement accordées à des étrangers que nous n’avons pas les moyens d’entretenir ?
    Et quid des retraites des fonctionnaires pompées généreusement dans celles du privé ?
    Et quid d’un Sénat inutile qui nous coute la peau des fesses ?
    Et quid de la réorganisation des régions/département avec des milliards d’économies à la clé ?
    Rien que tout cela, cela ferait qqs myiards économisés sans faire mal au peuple qui paie !

    1. gem

      Moi j’aime bien le Sénat. Nettement plus utile que l’Assemblée (qui ne sert à rien puisqu’elle vote les projets gouvernementaux et quand elle les change un peu c’est pour faire pire ), il est même supérieur à la Cour des Comptes pour ce qui est de la qualité des rapports sur la gabegie publique. Si un sujet t’intéresse, c’est sur le site du Sénat qu’il faut chercher.
      Et je suis très sceptique sur les économies à faire dans une réorganisation des communes/régions/départements ; il y a là une mystique de la taille, comme si plus c’est gros plus c’est plus économique … tu parles, Charles… La spécialisation des compétences, oui, certainement, ça peut faire faire des économies, mais pas des regroupement arbitraires des collectivités.

          1. Nyamba

            Pardon, c’est devenu un réflexe ; c’est le surnom affectueux que l’on se donne entre copines. Quand ça parle de morue, je réponds présente !

  9. kloupa

    Habitués à jouer les Pères Noël clientélistes, d’abord pour leur propre profit, nos dirigeants sont incapables de réformer l’Etat, dont ils ont pourtant le contrôle: ils ont peur de faire, et pire, ils en sont incapables.

    1. Nocte

      Ils n’ont pas peur, et ce n’est même pas de l’incompétence, c’est plus simple que ça : le pouvoir et ce qui en découle

      1. val

        +1 , d’accord avec Nocte . Il n’ont aucune envie de réformer . Leur crédo : surfer la vague , faire semblant, s’en mettre plein les comptes à l’étranger et apres eux le déluge . C’est le jeu de la patate chaude ou plutôt de la grenade (car la patate se refroidit avec le temps, pas la grenade ..) , le truc , c’est de ne plus être là quand ça pète . Mais je les crois suffisamment salopards pour désigner des coupables pratiques : arabintegristes , salaudsdepatrons, catosretrogrades , jeunesfnnazis/vieuxfnnazis

  10. David

    Ce qui est hallucinant, c’est que la simple idée d’un budget de l’Etat à l’équilibre est considéré comme de l’austérité. Pour une entreprise ou un ménage, un budget sain est une condition sine qua non de survie ; mais quand il s’agit de l’Etat, tout le monde considère que les principes de bonne gestion de doivent plus s’appliquer. Equilibrer le budget de l’Etat et de le secu, mais vous n’y pensez-pas, quelle horreur c’est abominable, c’est de l’AUSTERITE !!!

    La vérité c’est que pour retrouver une situation tenable, ce n’est pas 50 milliards en 3 ans qu’il faut trouver, c’est 80 (le déficit annuel) + 100 (la dette à refinancer sur 1 an) = 180 milliards à économiser TOUT DE SUITE !

    Essayer donc d’expliquer ça aux gens autour de vous, et observez leur réaction outrée … pourtant ces mêmes gens admettent que leur propre budget familial doit rester à l’équilibre s’ils ne veulent pas finir dans le fossé.

    Une entreprise en déroute ferait les coupes douloureuses immédiatement et sans scrupule. Mais l’Etat français ne le fera jamais : il a trop de clientèles à arroser, en attendant de percuter le mur de la réalité.

    1. gameover

      Oui mais quand tu dis ça les escrococonomistes en te prenant pour un ignorant de leur science (qui n’en est pas une) répondent que ce n’est pas comparable… mais sans te dire pourquoi.

      La comptabilté d’un ménage, d’une entreprise ou d’un état c’est exactement la même chose : des revenus, des dépenses de fonctionnement et d’investissement, une dette et des arbitrages.

      Et bien sûr :
      – les dépenses sont pilotées par les revenus et non l’inverse
      – ce n’est pas à l’agent économique de fixer lui-même ses revenus : c’est le boss qui décide de ce qu’il veut bien vous octroyer et le boss pour l’état c’est le peuple, ce n’est pas lui-même.

      1. David

        « le boss pour l’état c’est le peuple », mais quand le boss en question = le peuple est complètement abruti, l’employé de maison = l’état fait ce qu’il veut et dilapide les biens de son maître.

        L’ignorance abyssale des Français concernant l’économie est consternante, ce sont pourtant des principes simples que des enfants de 6 ans comprennent intuitivement lorsqu’ils s’échangent des billes.

        Il suffit de parler avec les proches, voisins, collègues : il n’y en a pas 1 sur 20 qui admet que l’Etat ne doive pas tout faire, tout gérer, tout décider, tout dépenser à notre place ; et je n’ai pas assez de mes 2 mains pour faire des facepalms …

        non, je ne suis pas sociopathe, c’est de la simple observation

      2. val

        Les soces (pas moi) vous diront : ce n’est pas pareil car :
        – la monnaie ça se fabrique (cf les us)
        – les dettes , ça ne se rembourse pas (cf les moult remises que l on a fait aux pays africains)
        A quoi je leur répond : je ne te savais pas si pro américain (succès assuré …)

    2. Oo

      Ah non l’austérité c’est un budget à 3% de déficit
      Un budget à l’équilibre ça ne fait pas partie de l’univers connu.

      Le plus triste, c’est que trouver 80 milliards sans hausse d’impôts ni baisse du service public (cad prestations équivalentes en €), c’est tout à fait possible, et facile (comptablement, pas politiquement)

      Alors effectivement, avec une toute petite revue du périmètre de l’Etat et une véritable austérité (coupe dans les prestations RSA APL CMU et dans les retraites, salaires des fonctionnaires), alors là on peut dégager de l’excédent qui peut être rendu aux Français en baisse d’impôts pour faire redémarrer la machine.

    3. socialovici

      Oui d’après les mots memes de Sapin:il faut faire moins de 3% de déficit pour commencer a réduire la dette.Comprenne qui pourra…..

  11. Nyamba

    Ils ont en fait la même logique que les commerçants annonçant une promotion : « Achetez ce programme, et économisez 50 miyards sur trois ans. Paiement différé accepté… »
    Je ne saisis toujours pas comment le pigeo.. le client peut encore se laisser avoir avec ces techniques. C’est absolument déprimant.

    Pendant ce temps, j’ai récemment appris que le Rectorat disposait d’un fonds de solidarité pour, par exemple, aider les profs à se payer un avocat (et ça marche même pour les affaires de divorce). En l’occurrence, prêt à taux zéro. J’ai comme une impression diffuse de foutage de gueule éhonté, et dois me faire violence pour me souvenir que la vie n’est facile pour personne (Même un prof – qui ici se fait, en début de carrière l’équivalent de 2 smic, à peu près – a souvent du mal à joindre les deux bouts à la fin du mois). Ca existe, ces machins, pour nous autres nantis du privé ?

  12. Karamba!

    Sans surprise (avec Valls), tout cela se résume à de la com. Avec ce remaniement, les socialistes ne sont pas tant résolus à tirer la France de sa situation désespérée que de réparer les boulettes qui leur ont occasionné une perte d’électorat significative lors des récentes élections. On revient sur l’imposition des plus modestes, on soigne l’électorat traditionnelement gauchiste de l’ouest anti écotaxe (Royal y travaille à plein temps), etc… Mais fondamentalement l’essentiel n’y est pas et je me demande toujours comment Flanby peut convaincre concrètement les chefs d’entreprise à embaucher en masse dans un contexte aussi critique. Notre président semblant toujours aussi peu digne de confiance, ça ne donne aucune envie de prendre un engagement longue durée avec ce fourbe incompétent…

    1. Aristarque

      Les chefs d’ entreprise, sauf de celles dépendant de leur acoquinement avec l’ Etat et/ou ses succursales , n’ embauchent en aucune façon pour faire plaisir à un guignol politique, surtout du calibre de Solex Rex Minus. Ils y consentent si leur carnet de commandes évolue dans un sens le nécessitant et bien souvent si la tendance favorable est convenablement »assurée » par son importance. Autrement, pour une TPE, traîner ne serait-ce qu’ un employé mal occupé vous bouffe la trésorerie à une vitesse affolante. Dans le bâtiment, selon le taux accident du travail auquel est soumise votre entreprise, vous devez sortir éventuellement plus du double du net payé au gars. Et actuellement, au vu du ralentissement net de son activité, la guerre des prix intenables a repris, ce qui augure des dépôts de bilan en cascade dans quelques mois vers la fin d’ année….

      1. Scarlet Pimpernel

        Je partage ton pessimisme… le bout-de-l’an, si on y arrive dans les conditions actuelles, va être intéressant…

  13. gem

    ce qui est ballot, c’est que c’est pas 50 myards qu’il faudrait économiser, c’est 80, rien que pour arrêter de s’endetter plus ; et 100, pour rembourser la dette actuelle en … 100 ans 🙂
    Cet Etat est foutu. Le pays, lui, survivra, il ne s’en portera même que mieux

    1. Hibou

      Et encore, comme disent les socialos, baisser les dépenses c’est récessif, ce qui est vrai : une pyramide de Ponzi éclate toujours… Donc s’ils ne réduisent pas les dépenses, les taux grimpent et c’est la fin de la partie ; et s’ils les réduisent, c’est récessif, donc moins de rentrées fiscales, et c’est la fin de la partie aussi. Valls ne fait qu’essayer de repousser l’échéance de l’effondrement le plus possible, pour que le système qui le nourrit survive encore quelques années.

      1. Oo

        C’est récessif suivant comment on procède : ajd on augmente les impôts, ou on baisse les prestations donc oui c’est récessif.

        Si tu supprimes les 9 milliards d’aide publique au développement, c’est pas récessif.
        Il n’y a qu’à se baisser pour ramasser de la dépense publique qui coupée n’a pas d’impact récessif

        1. Hibou

          L’aide au développement fait partie du système, comme toutes les agences gouvernementales qui n’ont pas été supprimées alors que tout le monde sait qu’elles ne servent à rien. Comme d’habitude : couper totalement les vivres à certaines personnes est politiquement suicidaire, alors que s’en prendre un petit peu à tout le monde passe beaucoup mieux.

          1. gameover

            Oui les agences gouvernementales c’est 50Mds officiel mais peut-être 80 on sait pas trop. Elles échappent complètement à la tutelle de l’état tant au niveau de leur gestion que des rémunérations.

            1244 agences, 442830 salariés and still counting… 138 taxes para publiques, 20% du budget de l’état qui ne représente que 50% de leurs budgets car il y a aussi des vases communicants avec les collectivités, organismes sociaux, taxes en direct etc… donc en final leur budget est équivalent à 40% du budget de l’état…

            L’établissement Public du Marais Poitevin c’est vachement utile ! 45 membres, 6 salariés et 700,000 euros de budget

            Rapport consternant non seulement sur l’évolution des budgets (5% par an) et les recouvrements de compétences : dans la santé, l’ANESM fait des recommandations sur la qualité des soins, l’ANAP contrôle la performance, et la ototorité HAS fait des recommandations sur la qualité des soins… bah comme la 1ère en fait !

            http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000505/0000.pdf

            1. Deres

              Et surtout chaque agence a un président avec des adjoints et un cabinet au grand complet dont les salaires ne sont pas dans les grilles de la fonction publique donc au moins avec 5 zéros … Il faut aussi en plus un conseil d’administration où on va pouvoir nommer tout plein de politiques et de hauts fonctionnaires avec jetons et avantages à la clé. Et puis on divise en direction avec une armée de directeurs, avec des directeurs adjoints et des adjoints du directeur. Et chaque direction est subdivisé en service avec des chefs de services avec leurs adjoints. Cela en fait des places bien payés pour les copains …

      2. gem

        A oui, ça c’est sûr, si tu veux faire des économie bien récessives, c’est possible, et c’est évidemment le choix socialiste par définition (double effet kiss cool : 1 ça détruit l’économie et 2 ça décrédibilise les économies).
        Ca vaut pas dire que toutes les économies sont récessives, et en fait, c’est même l’inverse : par exemple en supprimant le foutoir sur le logement tu économise 30 millairds ET la construction repart pour le bonheur de tous le monde.

    2. Kekoresin

      Bah ouais, c’est le principe. Emprunter pour consommer des biens dont on a pas besoin. Un crédit à vie pour s’acheter une bagnole pour aller travailler et pouvoir…rembourser le crédit de la voiture! Monde de merde 🙂

  14. toufou

    « Si l’on ajoute certaines dépenses, parfois fort conséquentes et aux implications économiques lourdes dans le futur, comme la conservation des 60.000 recrutements enseignants, on ne voit pas trop bien où, précisément, est l’économie. »

    A mon avis, ça ils se le gardent sous le coude. Politiquement c’est bien de le maintenir, et si le plan n’est pas respecté (ce qui arrivera on le sait dejà), ils diront etre bien obligés de taper dedans, sous la contrainte involontairement forcée sous la contrainte pas volontaire.

  15. Duff

    Aquillino Morelle out. Zut, un artisan de la nomination de Valls. Rezut encore un qui accoquiné avec les labos pharma s’est fait pas mal de pognon!

    Désespérant que personne n’ait encore fait le triste lien entre d’un côté une sécu communiste, un état communiste qui fixe les prix et de l’autre de vilains méchants labos corrupteurs…

    Un billet bientôt? Cette affaire est plus que symptomatique, c’est toute la pourriture du système de santé français qui se cache derrière.

        1. Higgins

          Oui et c’est intéressant de voir à qui profite ces « nouvelles » et de deviner qui tire les ficelles derrière (car je ne crois absolument pas à la spontanéité et l’honnêteté intellectuelle de Médiapart sur ce sujet ou d’autres).

          1. Duff

            of course et comme le dit si bien gameover plus haut, tout ça atterri chez edwy Plénine par des règlements de compte entre socialauds. Avec le mot « fin » du film se rapprochant on va certainement avec du Valls inquiété, voire le boss du dernier niveau au patrimoine anormalement bas échappant à l’ISF.

            1. Duff

              Effectivement, Nazeneuve n’a pas été mis là par hasard : Valls est cerné de pro-Hollande jusque-boutistes. On appelle ça de la liberté conditionnelle…

    1. Before

      « … une sécu communiste, un état communiste qui fixe les prix … »
      Mais enfin !
      Vous n’avez pas encore compris que c’est encore une abomination de l’affreux ultra-libéralisme qui détruit notre Société Républicaine Admirable ?

  16. Hugues001001

    Il faut néanmoins préciser plusieurs choses. La presse se complet à nommer ce « plan » le plan Valls. A-t-on néanmoins oublié un peu vite que c’est Guimauve qui l’a annoncé, ce fameux plan, en janvier, histoire de détourner l’attention de ses coucheries rue du Cirque ? Et qu’ensuite, il a mis 3 mois (3 mois !) pour « élaborer » les détails de ce plan « jamais vu » qui comprend des efforts « jamais entrepris » ? Preuve en est: ce plan sonne tellement creux et ne comprend tellement aucune mesure structurelle de bon sens et de long terme qu’il ne peut-être que l’oeuvre du bouffi de l’Élysée. Ma mansuétude me conduit à croire que Valls a été obligé d’accepter ce plan et que s’il avait eu un peu plus de marge de manoeuvre sur son élaboration, il aurait annoncé autre chose.
    Sinon, tout à fait d’accord. À part des annonces foireuses, des coups d’épées dans l’eau, des gels de ceci ou de cela qu’il faudra annuler dans trois ans pour compenser la perte de pouvoir d’achat induite (et qui reviendront donc à dépenser demain ce qu’on aurait dépensé aujourd’hui), absolument rien. Ni sur le report de l’âge de la retraite, le droit social, le droit syndical, le droit du travail, la réforme du gros mammouth qui suce encore et toujours plus la mamelle de l’État telle une sangsue. Ça commence franchement à devenir consternant et inquiétant de constater cette incapacité chronique de nos politiques à penser « hors de la boîte » comme on dit. Vivement que Bruxelles exprime son étonnement… .
    Quant aux 11 guignols qui font la bronca à l’Assemblée contre ce soi-disant plan terrible, une rapide recherche Google nous permet de comprendre que sur 11, au moins 8 ou 9 sont fonctionnaires ou apparentés, plusieurs ont pour tout CV d’avoir traîné leurs guêtres dans les succursales associatives du PS (MNEF, UNEF, SOS Racisme) et n’ont donc jamais réellement travaillé dans leur vie, deux sont cumulards, un seul vient du privé, et deux sont professeurs d’université (dont un professeur d’économie en « grandes écoles » ayant par ailleurs été dans les cabinets ministériels du temps de Jospin…). Bref, une vraie caricature.

  17. Nocte

    HS Total mais… http://goo.gl/rwa2YY

    Augmentation de la responsabilité des intermédiaires sur le net… Youpi ! Menaçons donc les intermédiaires techniques, ainsi, ce sont eux qui vont se charger de la censure, plutôt que l’Etat…

    Mais quelle bande de merdes, sérieux… (je me permets, avant que mes propos soient considérés comme étant très très vilains, et donc répréhensibles)

    1. Kekoresin

      T’as raison pirate de l’espace: http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140207trib000814232/la-france-numero-un-mondial-de-la-censure-de-tweets.html – Réduire la liberté pour mieux la respecter?!?

      Je pense que Coluche et Desproges se foutent bien de notre gueule où qu’ils puissent être!

      Tiens pour la route et pour le prochain plan banlieue inefficace et dispendieux de nos bons impôts… http://www.dailymotion.com/video/x192x5p_a-la-recherche-de-jacques-durand-mozinor_fun

    2. mlallier

       » le fait de harceler une personne « par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale » sera puni de 30 000 euros d’amende et 2 ans de prison lorsqu’ils auront été commis en ligne. » »

      Si le roi Solex (appelé par ailleurs Granulé) prend deux kilos et nous fait un avc algérien, l’Etat va se faire des c… en or.

      1. Kekoresin

        Je pense que le mieux est d’arrêter immédiatement de procréer! Je m’explique…

        J’ai 2 ados à la maison et je suis témoin des agressions quotidiennes sur Facedebouc. Heureusement mes filles sont briffées et savent qu’elles perdraient leur espace de liberté si elles en abusaient. Mais à lire les commentaires et les échanges sur ce réseau (social?) nul doute que certains parents responsables du produit de leurs galipettes vont avoir droit à quelques amendes un peu plus salées qu’un flashage à 20 km/h au dessus de la limite pollutive!

        1. Black Mamba

          Une copine de ma fille s’était vu son internet coupé car elle avait eu des propos odieux pour certaines âmes sensibles sur un blog, ses géniteurs tous les deux dans la fonction publiques une maîtresse d’école et le père gendarme … elle venait squatter notre internet pour se remettre à « blogger », et comme à l’époque j’avais mon ordinateur sous ma haute surveillance le moindre écart de langage je la réprimandais, et en plus, je pouvais jouer au chantage car je savais tous ses petits secrets donc elle se tenais à carreaux, ses parents se demandaient comment , je m’y prenais pour me faire obéir de cette petite effrontée 😈

  18. JS

    Bon sinon comme prévu mes impôts vont encore augmenter cette année..et les jeunes qui en veulent autour de moi ne parlent que de se barrer. Par contre tous les glandeurs/gratteurs comptent bien rester eux..oui ce pays est bien foutu

    On dirait un obèse persuadé qu’il va maigrir et rallonger son espérance de vie en ne mettant plus qu’un demi sucre dans son café le midi..pathétique

    1. gameover

      « Avec comme promoteurs des voix prestigieuses, dont les Prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz et Paul Krugman. »

      Les winners !

  19. Aristarque

    Pour moi, tout ce ramdam médiatique autour de ce plan d’ économies (sur l’ augmentation potentielle de la dépense publique) demeurant par ailleurs dans le flou le plus total depuis des semaines, n’ est qu’ à usage d’ enfumage des gnomes de Bruxelles et autres prêteurs institutionnels. Il n’y a aucune intention réelle d’ économie sur quoi que ce soit pour cause de péril électoral majeur si le clientélisme effréné de la gauche vient à être fortement restreint. Ne perdez pas de vue que l’ Etat vient d’envoyer des émissaires à Bruxelles pour initialement négocier un énième report d’effort budgétaire sérieux et que l’ accueil glacé qui leur a été fait a entraîné un abrupt virage vers plus de réalisme dans les propos et encore plus d’utopie dans les promesses. Vous verrez que ces guignols bâtiront des budgets de papier qui seront respectueux de ceci ou de cela pour ne fâcher personne et que l’ année suivante, l’ Etat aura la douleur de constater qu’ en dépit de tous ses vigoureux efforts, les dépenses auront dérapé à cause de la chute imprévue des feuilles au cours de l’ automne ou du froid de fin d’ année… Cela aura bien le mérite de prolonger le je m’en foutisme etato-administratif de deux ou trois ans…

  20. Kekoresin

    Tout plan honnête est amené à échouer pour la simple raison que nous sommes dirigés par des escrocs carriéristes, que la situation de la France émeut jusqu’au jour de la paye, grasse et onctueuse comme leurs discours. Et le bal des enc…(ourageants?) continue, se servant à tour de rôle dans la caisse de notre déficit, s’octroyant des médailles et des primes aux vues des résultats prometteurs pour le trou de chiotte syndicaliste qu’est devenue la France.

    Ouf, heureusement que nos voisins sont également à la fête:

  21. Simon

    Oui, la plaie est le clientélisme et le flou du statut de l’élu dans notre beau pays. Flou qui laisse toute latitude de squatter les assemblées. Le seul but des élus est de garder le pouvoir par tous les moyens quelles que soient les circonstances et de décider eux-mêmes de la légitimité de leur maintien au pouvoir. S’ils déployaient le millième de l’intelligence qu’ils déploient à garder ce pouvoir à faire ce qu’ils sont censés faire, on serait sauvés. En attendant: sauve qui peut.

Laisser un commentaire