Pif, paf, pouf, Hollande se prend trois claques

Bien qu’en vacances, l’Exécutif a dû sentir passer ces dernières 48H avec amertume puisqu’en cette courte période, Hollande vient de se prendre trois jolies claques, par ailleurs prévisibles, et, pour tout dire, largement méritées.

La première claque provient du Conseil Constitutionnel et concerne, zut alors, le Pacte de Responsitruc.

À la suite de l’analyse du Conseil, le pacte se voit donc vidé d’une bonne partie de son volet social, puisque ses Sages ont jugé « contraire à la Constitution » l’un des articles du budget rectificatif de la Sécurité sociale pour 2014. Ainsi, celui qui prévoit un allègement dégressif des cotisations versées par les salariés touchant entre 1 et 1,3 SMIC contient des dispositions qui « méconnaissent le principe d’égalité ».

hollande et son casque (vignette)Certes, ce renvoi du texte par le Conseil intervient après un recours des députés UMP. Mais de la part de l’opposition, on pouvait raisonnablement s’attendre à ce qu’elle s’oppose. On pouvait en revanche s’attendre aussi que nos élus de gauche s’y soient un minimum préparés. Eh bien non. Pourtant, ce n’est pas la première fois que notre vaillant gouvernement et nos braves députés produisent une loi qui se prend une taule au Conseil Constitutionnel. Sans même ressortir le cas maintenant symptomatique de la loi ALUR de Duflot, qui a réussi à introduire avec brio le comique de répétition à l’Assemblée Nationale, on ne peut s’empêcher de se demander ce qui pousse la fine équipe au pouvoir à persister à pousser ses lubies et autres bricolages législatifs sans faire appel, au préalable, à quelque expert dûment mandaté pour vérifier tout ça, et plutôt deux fois qu’une.

Bon, soit, j’admets qu’il faudrait être naïf pour croire que cette fine équipe n’a pas fait appel, au moins rapidement, à l’un ou l’autre comité de relecture, de validation ou que sais-je. Mais il semble, au résultat obtenu, que ces relecteurs ne font pas leur travail correctement, plusieurs fois de suite, ou qu’on leur savonne copieusement la planche et de façon répétée. Ou alors, de façon encore plus farfelue, tout ceci est parfaitement contrôlé, voire voulu et politiquement super-malin. Certes, la poilade médiatique qui s’ensuit n’est pas agréable, mais en réalité, nous assistons à un crash contrôlé pour mieux pousser une autre mesure politique, nettement mieux troussée, elle. Autrement dit, le retoquage du Conseil Constitutionnel aurait été planifié dès le départ, pour un agenda politique über-futé.

grimace hollande droiteC’est vraiment très sioux, mais c’est aussi de moins en moins crédible à mesure que les censures constitutionnelles s’empilent. Et le rasoir d’Occam ne faisant guère de cadeaux, on ne peut donc pas écarter complètement que l’équipe en question est exclusivement composée de traîtres saboteurs ou, plus logiquement, d’incompétents à peine meilleurs que ceux qui pondent les textes litigieux en premier lieu. Finalement, peu importe et la conclusion est la même : encore un bricolage législatif qui tombe à l’eau, et encore un camouflet infligé au Roi Solex.

La seconde claque ne s’est pas fait attendre et n’est qu’un nouveau rebondissement dans cette réforme territoriale sortie d’on ne sait où, pour aller on ne sait où, ni pourquoi, ni comment, mais en caquetant gentiment.

On le sait, cette réforme devait inévitablement provoquer des tensions dans toutes les strates de l’administration française, et, tout aussi inévitablement, dans les rangs des élus, depuis les conseillers généraux ou régionaux jusqu’aux députés et aux sénateurs. Ce qui devait arriver arriva donc, des dissensions de plus en plus fortes apparaissent dans la majorité : c’est maintenant au tour des radicaux de gauche de rouspéter devant la façon assez débonnaire (pour ne pas dire brouillonne) dont a été traité le sujet par l’exécutif. Baylet, le patron de ces radicaux agacés, explique ainsi :

« Nous considérons qu’elle se fait dans la précipitation et en dehors de toute concertation utile et réelle avec celles et ceux qui sont concernés, c’est-à-dire les élus locaux, les fonctionnaires territoriaux et les populations qui ont quand même leur mot à dire. »

grimace hollande gauchePartant de là, il menace de retirer les ministres actuellement au gouvernement (Sylvia Pinel, Annick Girardin et Thierry Braillard) si ça continue comme ça, non mais alors scrogneugneu. Bon, soit, avec des pointures comme celles-là, le remaniement qui suivrait passerait probablement inaperçu, mais sur le plan symbolique, difficile de faire passer ça pour une réussite. En outre, cela éroderait encore un peu la majorité parlementaire, déjà pas trop vaillante actuellement.

Cette claque est d’autant plus significative que le PRG est, traditionnellement, perçu normalement comme un bon petit soldat. Mais voilà : l’inanité des réformes hollandesques et des bidouillages politiciens que le chef de l’État s’agite à pondre pour occuper la galerie en espérant le retour (miraculeux) de la croissance amusent de moins en moins de monde, même dans les rangs les plus modérés.

Quant à la troisième claque, c’est au gouvernement allemand qu’il est revenu de l’administrer. Par la bouche de son porte-parole, Christiane Wirtz, l’Allemagne a en effet envoyé une fin de non-recevoir assez sèche et parfaitement claire aux incantations niaiseuses du président français réclamant un geste de leur part (essentiellement, d’investir davantage) et un assouplissement de la politique économique menée actuellement en Europe, politique pourtant simple qui consiste essentiellement à réclamer un minimum d’efforts de la part de la France, notamment en matière de réformes structurelles, ce que personne pour le moment n’a vu à l’œuvre. Pour le gouvernement Merkel,

« Les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques corrections dans la politique économique. L’Allemagne est déjà une locomotive importante, la plus importante même pour la conjoncture de la zone euro. »

merkel slapbitch hollande

Et vlan, pourrait-on dire. Mais d’un autre côté, on ne peut pas dire que Hollande ait beaucoup de cartes dans sa manche. En deux ans de pouvoir, il n’a pas réussi à faire un euro de baisse des dépenses publiques, et le nombre de fonctionnaires à la charge de la collectivité (Etat, collectivités territoriales et fonction hospitalière) a continué à grossir, alors même que la France compte déjà plus d’un million et demi de fonctionnaires de plus que les Allemands pour une population notoirement moins importante.

Bref, l’immobilisme à l’intérieur, qui lui a valu deux belles claques, se voit à l’extérieur, et lui en vaut une troisième. Joli score.

Le pire, bien sûr, est que, comme je l’ai fait remarquer dans un précédent billet, tout ceci vient en surcroît d’une rentrée qu’on pressent déjà chargée, et pas dans le bon sens. Tout se déroule, de ce point de vue, comme prévu, c’est-à-dire mal : la conjoncture refuse de se plier aux injonctions socialistes ; le déni de réalité, fortement ancré chez nos apparatchiks, provoque des dégâts multiples et répétés et les ajustements microscopiques que les médias nous vendent afin de montrer que si, si, le gouvernement fait des choses, ressemblent de plus en plus à ces modifications inutiles des trajectoires d’une mouche coincée derrière une vitre et qui s’y cogne, de façon mécanique et répétée, jusqu’à mourir d’inanition ; car Hollande sait bien que, bonk, là, juste là, bonk, se tapit la croissance, bonk. Il sait qu’en insistant, bonk, la courbe du chômage va s’inverser, bonk. C’est pourtant évident, bonk, qu’en ajoutant une loi ici, bonk, un pacte là, bonk, une réforme territoriale ici, bonk, on va forcément arriver à débloquer la situation, bonk.

Non ? Vraiment pas ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires101

  1. Aristarque

    Un branquignol ayant été élu par rejet de l’autre allumé, comme président de la ripoublique, a nommé des gouvernements de pacotille à son image. Que vouliez vous qu’il sorte de bon, de valable, de cohérent de pareils attelages où la capacité est moindrement récompensée que d’avoir fait le  » bon choix »???

  2. LeRus

    La suite logique de la 3ème claque, ça va être la nomination de Mocovici à Bruxelles. Un français socialiste aux affaires économiques… Je ne crois pas que beaucoup vont laisser passer ça, sauf les grecs peut être.

    1. lolo

      m’étonnerais que les allemands laisse passer ça, ils se sont déjà exprimé à ce sujet. Ou alors il y aura une grosse mallette argentée

      1. Deres

        Une magouille en forme de pirouette permettra à Flamby et Mosco de sauver la face. Ils parlent de lui créer un poste de commissaire économique nouveau rien que pour lui. L’important, c’est leur carrière et celle des copains, le reste est anecdotique. Quand on voit que Flamby est prêt à se brouiller avec les allemands et à chuter dans l’opinion en nommant son chouchou, on comprend mieux la priorité des nos socialistes.

      2. Aristarque

        Pour la deuxième solution, comme ils savent qu’on n’a plus les moyens de payer…

  3. Aristarque

    « que l’ opposition s’ oppose »… On ne peut pas dire que cela a été sa forme principale d’ action depuis deux ans un quart qu’ elle devrait s’ opposer… Nous n’ avons pas croulé sous les analyses vigoureuses et les contreprojets hardis, dans l’ intervalle… Bref, même là, CPETF.

    1. Flash

      Charles de Courson dit des choses intéressantes, pour le coup.

      Par exemple, sur le projet de loi de finance rectificative pour 2014, il expliquait que :

      – les prévisions de croissance relevaient du foutage de gueule ;
      – les bricolages législatifs relevaient de l’amateurisme forcené ;
      – que l’impôt est beaucoup trop progressif, et l’assiette est beaucoup trop étroite ; autrement dit, qu’il y a trop d’exonérations, que d’autres doivent payer. A chaque proposition d’exonération, il demande « et qui va payer pour les exonérés? »

      J’avoue que c’est agréable de lire un type qui semble avoir vaguement conscience du problème.

      1. Aristarque

        Oui mais les défauts du système fiscal Grancais ne sont pas sortis tout armés de la cuisse de Hollande seul. Cela fait quarante ans que la dérive a commencé et de Courson est parlementaire depuis des décennies. Personne n’a en mémoire les propositions de réforme qu’il préconisait…

        1. Aristarque

          Il me semblait bien que ce de Courson n’était pas blanc-bleu en matière fiscale: (extrait de sa fiche Wikipédia)
          « En juillet 2007, il propose un amendement au projet de bouclier fiscal pour exclure la CSG et la RDS de son champ d’application. Adopté en commission des finances, l’amendement proposé est finalement rejeté.
          Quand vous lisez le détail de sa carrière politique nationale depuis 1993, c’est un UDF, socialiste mal refoulé, qui paraît surtout en quête d’un « poste » à la hauteur de ses compétences. Sans état d’âme, il oscille entre l’UMP quand elle a le vent en poupe jusqu’à Bayrou ou Hervé Morin (oui, je sais, ce n’est pas terrible)
          Ce n’est pas parce qu’il n’a pas de flair pour trouver le bon chef de meute que la tendance lourde n’est pas présente… :mrgreen:

      2. Aristarque

        Comme d’ habitude, les yeux fermés au gouvernement s’ouvrent dans l’ opposition pour se refermer une fois la case (re)départ passée…

        1. Calvin

          Et ils sont presque interchangeables.
          Ce qui prouve que :
          – le diagnostic est aisé, puisqu’ils le font dans l’opposition,
          – la réalisation est impossible, quand ils sont au gouvernement.
          Ces gens ne manquent pas de réflexion mais de volonté.

          1. Eole

            « Ces gens ne manquent pas réflexion mais de volonté » J’ajouterais aussi DE COURAGE!

            1. Théo31

              Couilles est le terme approprié à la situation.

              Bayrou dénonce régulièrement l’endettement de l’Etat en faisant oublier qu’il en a été à l’époque où il faisait la pute pour les les syndicats de l’Ednat.

              1. Calvin

                Je t’assure que j’avais bien employé ce terme, mais eut égard à mon âge, j’ai préféré me censurer !

              2. kobus van cleef

                Pour Bayroux ( et ses bayroupettes) on appréciera à sa juste valeur le fait que, miniss’ de drouate, il n’ai jamais eu à subir de grève….
                Paix zosiale, prébendes et compromission….
                La moitié de l’educ naze n’a jamais fait cours
                Aussi bien il y a des administratifs parmi cette moitié mais que penseriez vous d’une armée dont un troufion sur deux n’a jamais tiré un coup de fusil ?
                Ou d’un hôpital dont pas un médecin sur deux n’a jamais vu de malade ?
                Et ceci avec les dépenses y afférentes….. le premier budget de l’État est incapable de nous assurer une place, je dirais pas correcte, mais au moins non humiliante dans le classement PISA….

  4. Le Gnôme

    Le mieux serait qu’il ne fasse rien du tout, expédier les affaires courantes à condition qu’elles ne courent pas trop vite. Ils ont de la chance, il n’y a pas d’opposition avec un programme structuré et crédible.

    La devise de la France devrait être changée et s’inspirer de celle de Fouquet: Quo non descendet.

  5. Gerldam

    Ce qu’il y a de tragique dans l’histoire (l’historique), c’est que dans son fameux livre « The consitution of liberty », Hayek avait déjà expliqué en détail pourquoi les idéologies des nuls actuels ne peut conduire qu’à la faillite. Mais nos illuminés ne doivent pas savoir lire, preuve de leurs bourdes répétées.

    1. Aristarque

      Hayek n’ est qu’ un vilain pas beau libéral, mis à l’ enfer de la bibliothèque socialiste. Seul Julien Dray sait que ce n’est pas une marque de montre suisse…

  6. NOURATIN

    Rien, en effet, que de tout à fait prévisible.
    Les Socialistes nous les connaissons bien, nous las avons vu à l’oeuvre sous Mitterrand où, malgré une situation bien meilleure que celle d’aujourd’hui, ces gens-là avaient réussi à foutre le pays par terre en moins de deux ans. Si les Français ont la mémoire courte, il leur appartient d’en assumer les conséquences…j’irais même jusqu’à dire que c’est bien faits pour ceux qui ont permis à ces branquignols de prendre le pouvoir…bien sûr, c’est mal fait pour les autres.

  7. turlututu

    Bonk … Bonk … Bonk… Qu’il est doux le bruit de la mouche qui tape contre la vitre. Pendant ce temps là pepere se repose a la lanterne avec mimi.

  8. Aristarque

    Nous sommes au moins sûrs d’ une chose, c’est que les Sages de la rue Montpensier ne volent pas leurs émoluments… Mais il est à se demander aussi, pour rejoindre l’ idée de H16,si ce pilonnage de lois brouillonnes , mis en évidence dans le deuxième article d’hier n’ est pas une tentative de faire passer des tas de lois bien orientées et opportunes en comptant sur la saturation du Conseil baissant sa vigilance. Bref, je sacrifie une ou deux vaches aux piranhas pour que le troupeau restant passe ses milliers de têtes, tranquillement???

    1. Sabrauclair

      Attention tout de même à ne pas abuser de la célèbre faute d’orthographe dont Omar était la cause présumée. 😉

    2. Nocte

      Quel fou rire m’a pris à la lecture du paragraphe final !

      Merci H pour la barre de rire.

  9. zecrocwhite

    Ce nième retocage par le Conseil Constitutionnel me rappelle tout de même les voeux du même Conseil à Normal 1er en début d’année. Visiblement, ils n’ont pas encore compris la leçon donnée.

  10. royaumont

    Bref, pour résumé :
    Ca va mal,
    c’est de pire en pire,
    ça se dégrade de plus en plus vite.
    Bonk…
    On pourrait s’attendre à ce que des citoyens consciencieux et responsables, soucieux de leur situation personnelle, de l’avenir de leur enfants et accessoirement de leur patrie se retroussent les manches et affrontent la situation, quitte à ce que ce soit désagréable.
    Et en fait, non, c’est le contraire : nombreux sont ceux qui attendent la chute et poussent dans le sens de la pente. De ce point de vue, nous (les intervenant de ce blog) ne sommes pas des exceptions, loin s’en faut.
    C’est tout de même surprenant.

    1. Sabrauclair

      Je confirme. Mon but est désormais d’attendre la chute, avec pleurs et grincements de dents, afin que ‘peut-être’ une amélioration se fasse jour après cette tempête.

    2. Seb

      oui on pourrait payer encore plus d’impôts pour aider notre pauvre état mais je préfère attendre le « grand soulèvement », roman d’andré Bercoff qui parait chaque semaine dans Valeurs Actuelles. Passionnant

      1. royaumont

        Je suis d’accord, j’ai pu en lire un passage dans VA de début juillet. L’enchainement des faits dans son roman sonne assez juste. C’est une vision de l’avenir proche qui s’exprime de plus en plus et est de plus en plus partagé. La question n’est plus « est-ce que cela va craquer ? « , mais plutôt « Pourquoi cela tient-il encore ? » ou « Quand cela va-t-il craquer ? ».
        Autre fait intéressant, les journalistes de France Info ou France Inter, jusque-là particulièrement conciliants, adoptent un discours plus critique.
        Les rats quittent le navire…

    3. Nyamba

      « On pourrait s’attendre à ce que des citoyens consciencieux et responsables, soucieux de leur situation personnelle, de l’avenir de leur enfants et accessoirement de leur patrie se retroussent les manches et affrontent la situation, quitte à ce que ce soit désagréable. » : Mais oui, mais oui. C’est bien pour cela que les contrats précaires de type emplois aidés – ils sont légion, par chez moi, enrôlés au gré des promesses de campagnes électorales – demandent, non, exigent , menace de manif ou, pire encore, retrait de leurs intentions de vote à la clé, leur intégration définitive dans les cohortes d’agents communaux/intercommunaux/départementaux/régionaux. Les plus fins stratèges, eux, passent un concours de la FP / FPT / FPH : emploi à vie, retraite garantie.
      Rien que de très normal, en somme.

      1. royaumont

        C’est une partie de la réponse à la question que je posais : tout effort ne sert qu’à prolonger les abus, sans aucun espoir d’amélioration.

        1. Nemrod

          Mon effort personnel ne sert qu’à me faire passer les Dardanelles sous la mitraille.
          Il n’est absolument pas motivé par un quelconque altruisme envers une nation qui n’existe plus.
          Je suis parfaitement conscient que cela nourrit encore un peu plus les parasites qui me rongent mais j’ai dépassé le point de non retour, donc je fonce.
          Passé ce très mauvais cap, je coupe les vivres à ceux qui me spolient par tous moyens à ma disposition.

        2. Nyamba

          J’en remettais juste une couche ^^ .
          J’ai eu une discussion animée à ce sujet, hier, au boulot : il était question d’agents en fin de contrat qui souhaitaient ardemment la sécurité de l’emploi. La solution toute trouvée à ce problème était d’intégrer une collectivité, quitte à péter des bouches d’élus insuffisamment complaisants… TGCM, et tout ça.
          La bonne nouvelle, c’est qu’on peut hurler de rage intérieurement, tout en conservant un sourire de circonstance.

    4. Adolfo Ramirez Jr

      Se retrousser les manches? L’Etat vous remercie, par ici la bonne soupe! Il y a longtemps que plus personne ne travaille pour soi mais pour l’Etat.
      Par conséquent se retrousser les manches ne fait que ralentir la chute inéluctable de l’Etat, mais avec vos efforts et votre capital.
      Mieux vos garder votre énergie pour relancer la machine une fois que l’Etat sera en faillite.

  11. LaM

    Deux faits d’armes récents à ajouter au palmarès:
    -soutenir l’Israel
    -pousser au cul pour des sanctions contre la Russie

    De la très belle politique.

    1. royaumont

      Sans oublier les manifestations de soutien à Gaza interdite qui se tiennent tout de même.
      Mais une réussite, une courbe s’est inversée : la mortalité routière repart à la hausse après 40 ans de baisse… Gloire à Mou.

      1. Calvin

        La courbe ne s’est pas inversée : elle est si basse que le moindre phénomène fait fortement varier les stats.

        1. douar

          exact. Et puis, si c’est une occasion pour relancer la répression routière, je ne suis pas très chaud. Mais ils en seraient bien capables, histoire de montrer qui est (sont) le(s) chef(s).

          1. Calvin

            J’ai la même analyse. Exagérer la « mauvaise passe » pour sévir plus et faire constater leur action géniale.
            Plus que tous, ils sont pathétiques.

            1. Nocte

              Suffit de voir le dernier spot de la sécurité routière basé sur un spot de NZ…
              Le passage avec l’automobiliste qui ignore la priorité et qui le dit ouvertement a disparu de la version que j’ai vue…

              Version NZ : les deux conducteurs sont renvoyés devant leur responsabilité.
              Version FR : seul celui qui roule trop vite est responsable.

              Pour ma part, je parlerais de vitesse inadaptée (à la route, voiture, état du conducteur…)

              1. Calvin

                Pour avoir vu la version originelle (sans savoir que ça venait de NZ), je confirme que la version française en devient navrante.
                Le politiquement correct est plus qu’une erreur, c’est contre productif…

              2. channy

                Cela me rappelle un spot de prévention routière Cambodgien réalisé avec nos sous par des binoclards z’humanistes en 2006
                On y voyait un djeune sur sa honda se foutant complétement du panneau stop et qui se faisait heurter par une voiture…mais comme c’est un djeune moderne et instruit il portait un casque, donc après la culbute et le « fracassage » par terre, il se relève et embrasse le casque qui vient de lui sauver la vie
                Bref le message à forte influence Grançaise la bas c’est:
                vous pouvez Griller les stops,les feux rouges, prendre les rues en sens interdit,refuser toute priorité, être complétement bourré etc..Mais s’il vous plait n’oubliez pas que port du casque est obligatoire et vous sauvera surement la vie

    2. rocardo

      Et cépabien de soutenir Israël?Perso,j’ai lyké le manifeste des 3000 goys pour Israël…

  12. Calvin

    Ces trois claques n’étant que peu ou prou relayées par les médias aux ordres, elles n’ont pour effet que d’accentuer le déni du Roi Solex.
    En plus? Il a une capacité à encaisser les claques, comme s’il n’avait aucune dignité.

    1. Sabrauclair

      A propos de claques, je ne sais pas si vous avez remarqué mais les paupières du présiflan ont une fâcheuse tendance à tomber de plus en plus ces derniers temps. Je n’ose imaginer que la cause soit les soucis, à moins de considérer que les élections présidentielles futures entrent en ligne de compte dans ses préoccupations, (auquel cas on comprend le soucis).

      Je ne pense pas me tromper en écrivant qu’un de ces jours nous le verrons apparaître avec de belles paupières refaites.

      Ne serait-ce que pour plaire à Julie.

      1. Mario

        D’ après les potins people qui traversent le net, la dame ne serait plus intéressée par ce parti…

        1. colvert01

          D’ après les potins people qui traversent le net, la dame ne serait plus intéressée par ce parti…

          plus intéressée par ses parties…

          désolé c’était tentant.. bonk !

    2. Nyamba

      Hypothèse : grâce à sa texture et sa consistance de Barbapapa – le côté sympathique en moins, – les baffes s’enfoncent mollement avant de rebondir. C’est un Super-Flamby, qui nous fait un spin-off d’Incassable : « They called me Mr. Blob ».

    3. SebMtp34

      pourquoi « comme s’il n’avait aucune dignité » ? Je ne comprends pas l’usage du conditionnel…. 😉

  13. GD

    Hollande, c’est le fonctionnaire président: pourquoi agir alors que faire semblant d’agir suffit à lui assurer une rente de situation?
    Et vous avez derrière lui la moitié des fonctionnaires qui pratique de même.

  14. mlallier

    Je ne sais pas où vous avez vu un chef de l’Etat en France. Il y a seulement trois premiers ministres qui tirent de temps en temps au canon afin de montrer qu’ils existent encore.

    Si encore ils se concertaient… Ca ferait plus de bruit.

    1. Calvin

      Des Chefs de l’Etat en France, il y en a, peut-être même plein.
      Des Chefs d’Etat, il n’y en a aucun. Et depuis des décennies.

  15. Deres

    « En deux ans de pouvoir, il n’a pas réussi à faire un euro de baisse des dépenses publiques ». Ce n’est pas vrai ! La défense s’est déjà pris une diminution de plus de 10% de son budget d’équipement. Bercy travaille activement à obtenir les 15% qu’ils réclamaient.

    1. Sauf que comme les autres dépenses ont augmenté à proportion, je maintiens. Il n’y a pas eu d’économies.

      1. Calvin

        Deres pointait du doigt que le régalien payait pour les autres.
        Mais il ne paye pas assez finalement.
        😉

      2. Aristarque

        Deres me paraît plutôt être ironique en constatant qu’ il y a eu baisse, exclusivement sur UN seul ministère, celui qui par principe, ne peut se défendre contre le gvt auquel il doit .complète obéissance…

  16. La Coupe Est Pleine

    Celle-là aussi a du bien lui chauffer la joue :
    Deuxième LETTRE de PHILIPPE BOUVARD à FRANÇOIS HOLLANDE

    Je n’ai jamais fréquenté de paradis fiscaux. On chercherait en vain la plus petite niche chez moi depuis que j’ai cessé d’avoir des chiens !
    Une seule fois, je me suis délocalisé dans le cadre de la loi Pons à la coûteuse faveur d’un investissement hôtelier dans les DOM-TOM qui m’a fait perdre 100% de ma mise.
    A la distribution des bonus, des stocks options et des dividendes, j’ai toujours été oublié.
    Mon casier judiciaire est vierge.

    Mon courage est intact.

    Je ne suis pas un damné de la terre. Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste.
    Je ne suis protégé de personne, sauf du public auquel je dois la longueur de mon parcours.
    J’ai mes opinions mais je n’ai jamais adhéré qu’au parti des amoureux de la France.
    J’ai versé à la collectivité davantage que je n’en ai reçu : pas un jour de chômage et une seule nuit d’hospitalisation en six décennies.
    Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe moyenne qu’on souhaite faire disparaître en nivelant notre société par le bas.
    Je refuse autant d’être culpabilisé par un politicien (qui voudrait que l’on prenne son inexpérience pour de la normalité) que la France accorde sa confiance à un homme que l’Europe prive de la sienne et qui, bien qu’ambitionnant de devenir le gardien de la constitution ne paraît pas s’être préoccupé de la constitutionnalité de ses propositions.

    Quant à moi, j’aurais nourri mes enfants, bâti des maisons, planté des arbres. Mission accomplie.

    Et vous Monsieur HOLLANDE qu’avez-vous fait ? Sinon d’augmenter les impôts d’une classe moyenne pour favoriser les fainéants et les assistés de notre pays. Et vous M. Hollande, qu’avez vous fait si ce n’est des enfants dont vous n’avez jamais épousé les deux mamans, même si l’une d’entre elles était ministre de la famille ?, êtes vous un « homme normal » M. Hollande ……? – vous qui, du même coup, avez évité de payer l’IGF devenu par votre mentor l’ISF,
    en ne convolant pas, et ce, malgré tous vos biens immobiliers et mobiliers, vous qui avez permis à vos COMPAGNES de toucher les allocs pour « femmes filles mères » : 5 fois,….. êtes vous un « bon français » M. Hollande ? – vous qui installez une maîtresse sur le trône., – vous qui bafouez un homme dont les médias ne parlent jamais ni ne publient jamais la tête, et qui pourtant a donné son nom qui perdure, à votre maîtresse : madame TRIERVELLER, – vous qui ignorez les 3 enfants de ce même couple que vous avez brisé, êtes vous un « homme d’honneur » M. Hollande…? en brisant un couple avec 3 enfants….. – vous qui n’aviez jamais mis les pieds dans une Entreprise, dans une usine, ni dans un ministère, et qui en bravez tout le savoir faire et la pérennité avez-vous conscience que ce sont les Français qui paient votre formation professionnelle ? êtes vous un vrai chef d’ETAT, monsieur HOLLANDE ????

    vous ne seriez même pas un Chef d’entreprise

    signé : Ph. BOUVARD

    1. C’est clairement apocryphe, rien que le style du début et de la fin sont complètement différents. La dernière partie a été écrite par une femme, par exemple.

    2. Aloux

      Apocryphe, et pas nouveau, il me semble avoir lu quasiment la même il y a de cela un an ou deux…

  17. bof

    Où l’on apprend des choses :

    dégressif : contraire au principe d’égalité
    progressif : conforme à la justice sociale

    et dans la série : « ô temps suspend ton vol » :

    extraits de notes prises par Kevin lors d’une conférence de Jacques Lesourne (qui connaît ce nom aujourd’hui?) en 1995 (oui 1995, ce n’est pas une erreur de frappe) :

    « – aujourd’hui, le coût du travail non qualifié est trop élevé pour l’état du marché (concurrence étrangère, poids des charges sociales, au début des années 60 il n’était pas trop élevé; la transition s’est produite vers 1973.)
    – proposition : abaisser le coût (en conservant le revenu) par l’abaissement ou la suppression des charges sociales; cet abaissement de ressources sera compensé par une augmentation d’impôts (CSG, ISF, revenu, TVA) »

    1. Calvin

      « Abaisser le coût (en conservant le revenu) par l’abaissement ou la suppression des charges sociales; cet abaissement de ressources sera compensé par une augmentation d’impôts »
      Ben non, dans ce cas là, ça ne sert À RIEN.
      Il faut abaisser le coût du travail et abaisser les dépenses notamment sociales.

      1. bof

        Oui Calvin, tu as raison ; ça ne marchera pas.

        Monsieur Lesourne est quelqu’un de très intelligent, très bien intentionné.

        Les notes de Kevin ne disent pas s’il a identifié ou non les causes de « la transition qui s’est produite vers 1973 ».
        Sans doute l’a t il fait mais il devait s’agir d’un sujet tabou que l’on ne discute pas. Un ou des droits acquis sur lequel on ne peut revenir.

        Il a donc imaginé une solution intelligente, une intervention pour corriger une intervention.

        On n’a pas avancé d’un poil depuis vingt ans.
        ça te rajeunit Calvin!

    2. gameover

      Bah s’appeler Lesourne ça empêche pas les erreurs de diagnostic.

      Il n’est pas nécessaire de séparer coût du travail non qualifié et qualifié. Ca commence par l’un, le plus fragile et ça finira par l’autre quand les charges de l’un auront été rebasculées sur l’autre.

      Une des questions serait plutôt : à quoi ça sert de former un élève pendant 10 ans (6 ans d’école élementaire et 4 de secondaire – bon prince je ne compte pas les 3 années de maternelle), 10 ans qui vont coûter 80,000E (je vous ai fait un prix et je compte pas les dépenses sociales et de santé) et tout cela plus qu’à fonds perdus puisque que l’on va se retrouver avec un problème sur les bras qu’il faudra aider socialement et en plus subventionner son « travail » pendant 40 ans, sa retraite et assumer ses conneries… toussa nous coûtant 20,000E par an soit un coût total de 1,280,000 Euros par personne sur une vie…

      200,000 personnes par an soit 256 Mds par an… and still counting…

      1. turlututu

        sauf qu’après toute une vie passée en fRance il retournera au pays où, grâce aux économies qu’il aura réalisées en profitant à fond du système, il aura acquis une jolie maison.

        1. gameover

          Je ne stigmatisais pas spécialement une partie de la population par rapport à ses origines et je rappelle que l’immigration n’est que le résultat de l’assistance sociale : faites disparaître l’un et l’autre suivra.

  18. Flash

    La situation n’est pas très bisou-compatible.

    En interne, on connaît bien la situation.
    Mais à l’international, nous avons :

    – une guerre à l’Est (l’Ukraine) et nous venons de tendre énormément nos relations avec la Russie ;
    – une guerre au Sud, en Lybie, avec des ennemis de la France en position de force ;
    – de multiples guerres au Proche-Orient, où l’Etat Islamique, la Syrie, les palestiniens risquent fort de ne pas apprécier les positions de la France passées et à venir ;
    – des assauts en Afrique dans de multiples pays, avec montée en puissance de sectes islamistes dangereuses ;

    Nous n’avons pas de matières premières, nous dépendons pour cela de la Russie, de l’Orient, de l’Afrique.
    Nous produisons de moins en moins les produits finis sur notre sol : nous dépendons pour cela de l’Asie, notamment de la Chine.
    Nous ne produisons plus de savants, ils ont une tendance croissante à fuir.

    En bref : la situation part en sucette, et nous sommes désarmés.

    1. Deres

      Le plan américain se porte donc à merveille … Nous n’allons bientôt pouvoir commercer qu’avec eux et leur quémander la sécurité car nous serons entouré par des zones de guerre.

    2. gameover

      A propos de guerre, Assad en Syrie est devenu plus bisou on dirait, une fois qu’on a mesuré qu’il pouvait être un rempart contre le hezbollah, hamas et consorts, rempart qui ne nous coûte rien en fait…

      Comme quoi à vouloir se donner bonne conscience on fait plus de bien que de mal.

      1. royaumont

        Otez-moi certains doutes :
        pour le gros bordel en Irak, nos amis américains qui vont intervenir courageusement n’y sont pour rien, tout de même ?
        Si Assad peut encore casser du djihadiste, ce n’est pas parce que ce méchant de Vladimir n’a pas voulu qu’on lui tape dessus, par hasard ?
        En Lybie, je suis bien persuader que ce ne sont pas nos amis qui foutent la m… et que l’on aurait aider à virer Khadafi ?

        Si c’était vrai, on pourrait croire que les diplomates occidentaux sont des myopes doublés de crétins et sans aucune culture historique.
        Mais c’est sans doute faux. Ouf !

        1. Calvin

          Dans un sketch des Inconnus, ils parlaient de la troisième guerre du Golfe.
          Ce qui était un gag risque de devenir une réalité.

  19. vegeta

    « heureusement » que fabius à verser 11 millions d’euros (ou dollars) aux hamas afin qu’ils tirent sur Israël cela permet de faire une jolie diversion médiatique et de masquer les problèmes sociaux-économiques de la France

  20. PhD

    A la décharge de cette bande de branquignols, il faut reconnaître que le conseil constitutionnel est capable de tordre dans tous les sens le préambule de la constitution pour invalider un texte de loi.
    D’ailleurs, certains juristes éminents avaient parlé de véritable coup d’état quand, en 1971, le CC avait inclus le préambule dans la bloc de constitutionnalité.
    Ce préambule contient la DDHC, dont les principes généraux sont interprétés par les membres du CC de façon parfois « surprenante ».
    Cela signifie que n’importe quelle loi présentée par n’importe quel gvt peut être retoquée par ces types, non élus, responsables devant personne, en fonction de l’interprétation qu’ils choisiront de donner à tel ou tel principe.
    C’est le pire du gouvernement des juges, à mon avis totalement anti-démocratique

    1. gameover

      Nan, faut pas éxagérer… Le CC ce n’est pas tout bon à jeter… je n’en dirais pas autant du Conseil d’Etat.

      Dans le cas présent le CC a invalidé le principe des cotisations salariales différenciées sur les bas salaires car causant une inégalité de contribution entre les citoyens.

      Les cotisations patronales différenciées (en faveur des bas salaires) et compensées par l’état ne posaient pas ce type problème.

  21. Aristarque

    A propos de la réforme territoriale, elle n’ est pas dans la poche. Le Val-de-Marne est en train de se couvrir d’ affiches »J’ aime mon département pour (nom d’ une action avec adjectif départemental(e) » invitant les serfs à lutter pour son maintien… D’ ici à ce que l’ on nous blablate qu’ il ne faut pas supprimer une des marquantes créations de la Revoloutionne Grançaise… :mrgreen:

    1. Le Gnôme

      Le Val de Marne, c’est quand même le dernier département communiste de France, ils s’y accrochent comme une bernique à son rocher. Même le 9-3 n’est plus communiste, c’est pour dire.

      J’ai écrit pour manifester ma volonté de voir le département disparaître, mais je pense que mon courrier a fait l’objet d’un classement vertical rapide.

      1. douar

        Il y a 4 ou 5 ans de ça, le CG de Loire Atlantique a distribué des milliers d’autocollants « 44, mon département, j’y tiens » que l’on retrouve sur l’arrière des vieilles voitures (et oui, rarement sur des voitures neuves, je me demande bien pourquoi ). Ben tiens, ils pensent à leur gamelle à préserver.
        Moi, j’avais écrit, « 44, mon département, rien à battre ». Quel réac je fais.

  22. gameover

    « Ou alors, de façon encore plus farfelue, tout ceci est parfaitement contrôlé, voire voulu et politiquement super-malin. »

    Ca ne serait pas farfelu mais au contraire une super stratégie – un peu éculée quand même – genre j’voudrais bien mais j’peux point.

    Vous sortez ça à quelqu’un qui vient vous demander une augmentation de salaire… ça le cloue sur place… Et pour un peu que vous tendiez le doigt vers le plafond en montrant une puissance occulte, vous ne le reverrez pas !

    On pourrait penser qu’avec une telle stratégie on fait du one shot… ben non, combien de fois on a entendu cépanou célafotaleurope… et ça marche puisque l’europe de l’avis de tous cépabien.

    Mais bon, pour ce qui est de la stratégie dans ce gouverne-ment, elle doit être bien cachée et même la NSA n’est pas près de la trouver.

  23. NeverMore

    Hors sujet.
    Heureusement qu’on a Marisol Touraine, prête à donner son sang à tous les passagers arrivant partout chez nous sans restriction, en provenance des pays Ebola.

    Heureusement aussi qu’on a L’Aide Médicale d’Etat, et des vaccins contre la grippe, s’ils n’ont pas été détruits (ça ne guérit pas Ebola, mais ça rassure).

  24. gameover

    Embargo contre la Russie :

    « Car en raison de la fermeture des frontières russes, les fruits non exportés vont se retrouver sur le marché européen. Nous allons très vite nous trouver en situation de surproduction et d’effondrement des prix», explique le président de la FNSEA. Il demande des mesures de retrait physique pays par pays et d’indemnisation des producteurs. Le retrait de gros volumes du marché doit permettre de soutenir les prix. Quant aux fruits et légumes, ils sont mis «à la benne» ou transformés en compost. »

    Y avait pas une proposition de loi en cours pour obliger les grandes surfaces à donner leurs invendus ? … le compost c’est bisou ou pas ?

    Dire que les prix pourraient baisser… mais nan, on va payer les agriculteurs pour mettre à la décharge !

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/08/20002-20140808ARTFIG00286-embargo-russe-la-france-plaide-pour-des-mesures-d-urgence.php

  25. Dom

    La photo de la beigne sur le coin de la trogne me fait bien rire 🙂
    Ciaafff!prends ca pov’ TetAcoups!

  26. Aristarque

    on ne peut s’empêcher de se demander ce qui pousse la fine équipe au pouvoir à persister à pousser ses lubies et autres bricolages législatifs sans faire appel, au préalable, à quelque expert dûment mandaté pour vérifier tout ça, et plutôt deux fois qu’une.

    Quelques suppositions envisageables :
    – la fine équipe (et ses sbires) est tellement imbue d’être arrivée là où elle est en prenant cela pour fruit de ses con-pétences, de son appartenance au camp du Bien, etc… qu’elle en a un sentiment de surpuissance qui la fait littéralement planer en se foutant du tiers comme du quart de la réalité. Autrement dit qu’elle ne passe plus les portes qu’avec grande difficulté sauf à se déplacer en crabe ou qu’elle a un melon de compétition (rappel de la mémorable interview de Karine Berger dont l’enflure laissait imaginer qu’elle était à deux doigts de prétendre qu’elle faisait tourner le Soleil autour de la Terre ou la récente interview de Mosco(pas)vinci qui dézingue Arnaud de M. comme s’il était un cador (exceptionnel des trente dernières années au moins) du gouvernement…)
    – une variante de la précédente où les sbires ont tellement peur de déplaire à leurs Maîtres qu’ils exécutent servilement et comme des boeufs tout ce qui leur est demandé de faire, conneries abracadabrantes comprises, sans le moindre état d’âme typique des régimes totalitaires.
    – une autre, plus subtile, où les argousins, mécontents d’être dirigés par de plus nuls qu’eux, sabotent délibérément mais adroitement la crédibilité de leurs chefs pour qu’ils dégagent des chateaux et des parquets où ils font tache…

Les commentaires sont fermés.