La sieste au travail, une solution d’avenir !

Même en pleine vacances, il faut se rendre à l’évidence : le travail fatigue. Heureusement, les Français, dont la productivité légendaire ne fait qu’augmenter (d’autant plus que le chômage s’étend) ne sont jamais à cours d’idées lumineuses pour atténuer la souffrance que fait subir le Capitalisme Triomphant sur les Classes Laborieuses Exploitées. Et parmi celles-ci, l’une tient actuellement la tête : la sieste au travail.

Or, si l’article du Figaro explique bien les avantages d’un petit roupillon postprandial pour accroître la productivité de l’après-midi, un de mes lecteurs réguliers (que je remercie au passage) me fait remarquer que le petit articulet n’en oublie pas moins quelques avantages évidents qui seront les bienvenus en ces temps de détresse économique française. À bien y réfléchir, la sieste constitue peut-être la bonne solution pour relancer une croissance en panne, inverser la courbe du chômage, guérir les écrouelles et garantir une place au second tour des présidentielles d’un président de plus en plus transparent.

Par exemple, il est difficile de ne pas noter qu’une petite sieste dans le cours de la journée réduit de fait le temps de travail, mais dans la douceur ouatée d’un petit dodo confortable au contraire des lois Aubry qui furent de nombreux et coûteux casse-têtes pour les entreprises françaises. Pour le coup, cette sieste sera sans aucun doute bien plus facile à faire passer dans certains services qu’une réduction hasardeuse et arbitraire des horaires de travail…

sieste - nap

Et puis, rappelez-vous : le travail n’est qu’un gros gâteau dont la taille, fixe, est déterminée par la loi et le Ministre de l’Economie et du Redressement Productif. Pour que tout le monde en ait, il faudra bien le découper en tranches plus fines, quitte à s’endormir un peu sur le couteau. Par voie de conséquence, on peut s’attendre enfin à une diminution du chômage suite à l’introduction généralisée de la sieste dans les entreprises françaises. Pour le coup, difficile de ne pas louanger ensuite l’entregent et la finesse d’analyse de nos élites lorsqu’enfin la courbe du chômage s’inversera.

La sieste installée définitivement dans les mœurs, la productivité s’en trouvera améliorée, les travailleurs, frais et dispos, pouvant se consacrer d’autant mieux à leurs tâches d’après-midi. Du reste, avec le réchauffement climatique dont on sait pertinemment que rien ne pourra plus jamais l’arrêter, la France rentre de toute façon dans le rang des pays méditerranéens surchauffés qui ont déjà pris l’habitude de ne pas travailler du tout entre midi et 15h. L’instauration officielle de la sieste ne fera qu’entériner un état de fait.

On peut aussi s’attendre à une amélioration notoire de la santé des travailleurs. Entre les accidents du travail évités par une meilleure concentration et une meilleure immunité, un peps plus vitaminé et des humeurs plus contrôlées, le travailleur-siesteur français va faire des jaloux dans le monde. Et diminuera les trous de la Sécurité Sociale que le monde nous enviera d’autant plus.

oh filocheJe passe rapidement sur les effets de bords évidents en terme de relance de l’activité des mobiliers spécialisés (lits, canapés, divans, gros poufs moelleux et autre coussins) pour rappeler qu’en surcroît, l’obligation légale de la sieste en entreprise entraînera inévitablement la création d’une administration apte à vérifier que la pause est effective, bien organisée et correctement appliquée dans les entreprises. On imagine sans mal, une petite larme d’émotion heureuse au coin d’un œil déjà pétillant de bonheur, les armées de petits inspecteurs Filoche vérifiant, outils de mesure précis en main, le moelleux des oreillers norme NF, l’épaisseur réglementaire des coussins de canapés, les temps légaux de pause, pour s’assurer que l’entreprise ne contrevient pas aux obligations légales en la matière.

En tout cas, voilà qui donnera l’occasion d’alléger les listes d’inscrits à Pôle Emploi d’un bon millier d’individus qui seront heureux d’allers écumer les sociétés françaises pour s’assurer que tout le monde y fait dodo comme il faut. Accessoirement, les contrevenants s’exposeront à des amendes lourdes (mais justes, hein, on est en République Française, n’est-ce-pas) qui viendront aider au renflouement des caisses de l’Etat.

Décidément, cette histoire de sieste, c’est vraiment génial quand on y réfléchit deux minutes. Si l’on y réfléchit encore un peu plus, on peut même se dire qu’en étendant le principe sur plusieurs heures, on devrait arriver à la fois à une productivité de folie, un taux de chômage rikiki, une santé flamboyante de la population et de vigoureuses rentrées de fonds pour l’Etat. Et si on y réfléchit encore un peu plus, on se dit que tout ceci est bel et bon, mais il semble bien que cette histoire de sieste serve surtout à compenser un manque de sommeil de plus en plus chronique dans nos sociétés.

Bizarrement, et d’autant plus que la solution « sieste » semble si géniale, personne ne semble s’occuper réellement du problème initial, le manque chronique de sommeil. Plusieurs études montrent pourtant son ampleur : en France, le temps passé à dormir a diminué de 18 minutes en 25 ans. Or, pendant le même temps, la biologie humaine n’a pas évolué pour justifier cette diminution, ce qui veut dire que le phénomène a un impact durablement négatif sur les individus. Cette diminution n’est pas la même partout, mais elle suit assez bien l’augmentation du temps passé devant la télé et, plus insidieusement, celui dans les transports.

Or, si le temps passé devant la télévision (ou, plus généralement, les écrans) tient sans doute d’une mode technologique contre laquelle il semble difficile de lutter, l’augmentation parfois alarmante des temps de transport doit, elle, bien plus à la mauvaise gestion publique de l’aménagement urbain qu’à une mode passagère. Autrement dit, l’introduction de la sieste revient, pour ceux qui la pratiquent, à récupérer du temps de sommeil sur ce qui a été rogné par suite des choix politiques souvent discutables et parfois calamiteux en matière d’organisation des transports en commun, des infrastructures routières et des lois immobilières.

Mieux : la sieste est aussi vantée pour ses bénéfices contre le stress, stress souvent induit par des contraintes entrepreneuriales directement liées, là encore, à des choix politiques douteux (la proverbiale productivité française doit beaucoup à son code du travail momifiant les zacquis sociaux et imposant, par ricochet, les fameuses « cadences infernales » à ceux qui n’ont pas le privilège d’être en CDI, par exemple).

Il est finalement assez éclairant de constater que l’introduction de la sieste au travail pourrait bien apporter, outre les nombreux avantages décrits plus hauts, un peu de cette liberté qui a été grignotée par ailleurs. Et puis, comment ne pas voir dans un pays qui se réfugie dans le petit roupillon plutôt que résoudre ses problèmes un aboutissement logique de 40 ans de fuite devant ceux-ci ?

must not sleep

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires40

  1. jiminito

    Ah la sieste! Tous les midis après le repas, une petite sieste de 15mn (pas plus après c’est le brouillard) et je suis frais et dispo pour finir la journée!

  2. channy

    Sans Rapport avec l’article présent, mais en lien avec un précédent billet, ou un producteur de fruit c’était rectifier par un monsieur Cheval de Bercy

    Le clown à roulettes de la semaine précédente s’appelle Jean pierre Decool apparenté UMP, on apprend 4 choses sur lui:
    1)il ne lit pas votre blog mon cher H16
    2)il se prend pour un génie
    3)il ne connait vraiment rien sur le sujet
    4) En bon politocard Grançais camé jusqu’à l’os il est accro aux lois,aux amendements etc

    Attention c’est lourd,du très lourd
    http://www.lalsace.fr/actualite/2014/08/09/les-supermarches-pries-d-etre-plus-genereux

      1. gameover

        Y a mieux…

        …quand on fait un combo de cette proposition avec celle de mettre les produits excédentaires dus à l’embargo russe au compost pour éviter la baisse des prix et faire financer ça par nos impôts… 400 millions.

        http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/08/20002-20140808ARTFIG00286-embargo-russe-la-france-plaide-pour-des-mesures-d-urgence.php

        « Car en raison de la fermeture des frontières russes, les fruits non exportés vont se retrouver sur le marché européen. Nous allons très vite nous trouver en situation de surproduction et d’effondrement des prix», explique le président de la FNSEA. Il demande des mesures de retrait physique pays par pays et d’indemnisation des producteurs. Le retrait de gros volumes du marché doit permettre de soutenir les prix. Quant aux fruits et légumes, ils sont mis «à la benne» ou transformés en compost. »

        « Des fonds pourraient être mobilisés, à hauteur de 400 millions. »

    1. Kekoresin

      Et hop, une sieste=une idée géniale 🙂

      La générosité des toujours sollicités au profits des miséreux victimes envieuses d’un système imposé depuis des décennies par nos « mis en examens mais jamais incarcérés ». Pour financer cette ineptie supplémentaire, une petite taxounette de rien du tout répercutée sur les produits que le pékin moyen ira lui-même chercher par ses propres moyens contre le sale argent capitaliste prélevé sur la sueur des prolétaires! J’invite donc tous les consommateurs à patienter un peu et se fournir gratuitement à la Croix Rouge ou à l’organisme de son choix. Nul doute que cette mesure crée beaucoup d’emplois dans le commerce de détail! Décidément, le bénévolat va avoir le vent en poupe pendant encore quelques années…

    2. Aristarque

      N’ est ce pas sur ce blog où j’avais lu un commentaire d’un bénévole des Restos du Coeur relatant que nombre des récipiendaires faisaient la moue( au minimum de réaction négative) parce que les DLUO des produits étaient trop proches, donc que le produit ne pouvait plus être valable, selon eux?
      En fait, je ne suis pas loin de penser que ce Decool est encore un peu novice en socialisme. Je suggèrerais pour ma part que les distributeurs alimentaires appellent les organisations caritatives pour qu’ elles se servent selon besoin à l’ occasion de chaque réassort et qu’ ils se contentent ensuite de vendre ce qui restera en disponible… Déjà que leur « clientèle » est pauvre, alors si en plus elle doit se priver!!!

  3. carpe diem

    moi suis exclusivement pour la sieste crapuleuse. parce qu’en France il n’y a que les crapules qu’y s’en sortent.

  4. Honorbrachios

    j’imaginais le cheminement des idées (stupides) dans les cerveaux (abrutis) de nos crétins de députés fonctionnaires :
    1 – il, elle ou un de leurs sbires lit une news yahoo du type : les employés google ont une productivité 10% supérieure grâce aux siestes.
    2 – il se dit : tiens, et si on faisait ça en fraonce? 10% de productivité en plus sur toute nos entreprises, ça ferait un gros paquet de pognon! facile et électoralement top !
    3 – Il ne se dit pas : Comment vont ils faire? Combien ça va coûter? est ce seulement réalisable, est ce la seule raison pour laquelle les employés de google sont meilleurs vu qu’il n’a aucune idée de ce qu’est un coût, un bilan, un impôt foncier (car l’argent pour lui n’est qu’un bouton sur lequel il suffit d’appuyer pour que ça coule…
    bref je retourne faire la sieste dans le hamac

  5. Tribuliste

    Une sieste oui, mais dans la fonction publique il vont trouver moyen de les cumuler pour partir plus tôt en week end le jeudi midi… et rapport au stress je ne suis pas convaincu de l’efficacité du procédé chez ceux qui ont du mal à s’organiser pour poser leurs congés/rtt/maladie.
    Sous un autre aspect fermer les yeux est le quotidien de nos politiques face aux problèmes : ils devraient se passer de sieste sans sourciller.

  6. Kloupa

    Et on poursuivra les méchants qui, pour gagner plus, voudraient travailler plus, en travaillant « au noir » durant leur sieste obligatoire et administrativement réglementaire…Le triomphe du socialisme, quoi!

  7. vegeta

    cela va être génial quand tous les policiers feront leurs petites siestes de 13 à 15h, 🙂 quelqu’un a un pied de biche ?

    1. Kekoresin

      Le soucis, c’est plutôt la sieste des juges. Les cas intéressants de citoyens ayant essayé de sauver leurs biens ou leur peau qui blesse le pôôôvre malfaiteur à l’enfance difficile sonnent généralement la fin de la pause. Le réveil douloureux provoqué par ce dangereux de la pire engeance auto défensive mérite une sanction exemplaire, ne serait-ce que pour avoir tirer de la bienfaitrice somnolence un haut représentant de la justice républicaine!

  8. petit-chat

    HS Une bonne nouvelle pour les gras du fric :
    (lien E&R)
    D’un autre coté pour mettre de l’argent sur un livret A, on cherche un peu, quand même

  9. petit-chat

    La France transformée en crèche, aboutissement logique de l’État-maman.

    Encore faudra-t-il prévoir des locaux aménagés et correctement chauffés (quand on dort la température corporelle baisse), gardiennés par du personnel compétent (qui ne dormira pas, lui) afin d’assurer la sécurité indispensable à un sommeil profond et réparateur. Le réveil devra être individualisé afin de ne pas perdre le bénéfice de la productivité future par l’entremise de musiques douces et adaptées, un petit câlin du chef, un petit billet (non, pas (forcément) ceux de h16) pour mettre de bonne humeur…

    1. Kekoresin

      Pour le financement, une petite participation de la sacem pour la diffusion de berceuses approuvées par la commission FDO (Fait Dodo au Travail)

  10. Kekoresin

    Lecture tardive de H16 du fait de ma sieste dominicale. Je me sens en pleine forme et l’esprit affuté comme jamais! On devrait effectivement imposer une sieste quotidienne de plusieurs heures à tous nos bons fonctionnaires et surtout à nos cher$ politiques, répit nécessaire à la baisse de leurs méfaits continuels.

    Je pense qu’après une sieste méritée, après quelques heures de pilotage intensif de scooter, Solex 1er devrait trouver la parade à l’odieux embargo de Poutine. En réponse à ce cosaque de pacotille, arrêt immédiat d’importation de caviar russe. Dommage pour les millions de français qui devront, la mort dans l’ame, s’en passer! Tremble Raspoutine, Hollande et ses hussards marcheront bientôt sur Moscou, si leur rangeots made in ailleurs tiennent au-delà de Strasbourg…

    1. Calvin

      La sieste des élus devrait être obligatoire et durer 18 h par jour. Ensuite, obligation de manger et de dormir.

  11. Calvin

    Bon sérieusement, comment faire pour passer directement de l’école primaire à la retraite sans travailler ?
    Vu ce qui se dit sur le travail, ça commence à me foutre les jetons…

    1. Kekoresin

      Exact! J’ai eu maint stagiaires qui, pour valider leur stage, devaient remplir un petit formulaire dont nos élites de fond d’assemblée ont le secret. Je devais donc répondre à une petite séries de questions croustillantes de bétise et fourées à la connerie éducation nationale. Entre autre:
      – Jugez-vous votre travail dangereux
      – Quels sont les dangers inérants à votre activité
      – La médecine du travail vous informe t’elle suffisamment sur ces dangers
      – Le travail n’empiete-t’il pas trop sur vos loisirs…

      Le mieux est encore de savoir remplir un formulaire donnant droit au RSA qui permettra tout juste d’acheter des t-shirts made in Bangladesh où les normes de sécurité en vigueur sont parfaitement respectées! Pour la bouffe, voir les projets concoctés par Decool (voir + haut), un député qui ferait mieux de faire une très grosse sieste du genre définitive. Monde de merde!

      1. Calvin

        Comment peut-on à la fois agir pour faire diminuer le chômage ET vouloir presque interdire le travail ??
        A force de ne pas réellement bosser, nos élus sont devenus des fous furieux.

        1. bob razovski

          Le chômage concerne la population dite « active ».

          En supprimant le travail, on supprimera la case « population active ».
          En supprimant la population active, on supprimera le chômage.

          😉

    2. Aristarque

      Fais inspecteur du travail, galopin!
      Du travail des autres, tu parleras sans cesse … Quant à y toucher toi-même…

  12. Calvin

    Avant un service de fonctionnaires idoines ou juste après, ne pas oublier l’aspect normatif du bazar débile.
    Et des rapports (non pas durant la sieste) mais sur les rythmes de travail.
    Je propose un rapporteur du nom de Peillon, qui a rien à faire à Bruxelles.

  13. Kekoresin

    De quoi faire maigrir le code du travail! Bon, je vais me coucher. Comme on dit en Corse, faire une bonne sieste avant d’aller dormir…

  14. Jaybee

    RDC > Accueil client
    1er étage > Bureau
    2ème étage > Service technique, salles blanches
    3ème étage > Salle de repos (poste internet, lignes téléphoniques, frigo et congélateurs, fours, tables, terrasse avec parasols, tapis de jeu, cartes, bar, et… et… des banquettes et des lits bien confortables.
    Cette histoire de sieste je l’ai découverte en 1994 lors d’un stage technique chez France Télécom.
    J’y ai aussi découvert le jeu de la veste aussi, le commercial arrive tôt le matin, dépose sa veste sur le dossier après avoir pris elle de la veille et part (soit disant) en clientèle, en fait il est au 3ème étage, avec ses potes et tape le carton en picolant.
    Puis il y a eu ces conneries de suicides, j’imagine qu’on leur a supprimé les lits et les cartes…

    1. Kekoresin

      Ils n’ont rien supprimé du tout. Ils ont mis la salle de détente au RDC et inverser tous les autres services. Du coup ils se réveillent désorientés de leur sieste et saute, oubliant qu’ils bossent dans les étages!

      La sieste se doit d’êttre courte (20 min selon le ministère en charge) sous peine de désorientation parfois létale…

      1. Kekoresin

        Trop de sommeil et voilà les fautes qui reviennent. Une petite sieste et tout rentrera dans l’ordre…ou pas 🙂

      2. petit-chat

        Ça explique peut-être cette épidémie de « suicides » chez les banquiers : une simple erreur d’étage.
        Jamais cru que le sommeil puisse être aussi dangereux…

  15. LeDjedje

    La sieste, c’ est pour se préparer à l’ apéro!
    A part ça je viens de découvrir que l’ éthylotest est donc obligatoire dans les voitures en France, mais pas d’ amende (j’ habite à l’ étranger, je croyais que ça avait été annulé).
    http://www.service-public.fr/actualites/002673.html
    En recherchant un peu, on trouve un truc sympa:
    Article R233-1, Modifié par DÉCRET n°2014-784 du 8 juillet 2014 – art. 7
    « 5° Les documents attestant de l’équipement du véhicule d’un dispositif homologué d’antidémarrage par éthylotest électronique et de la vérification de son fonctionnement, lorsque le conducteur :

    a) A été condamné à une peine d’interdiction de conduire un véhicule qui ne soit pas équipé par un professionnel agréé ou par construction d’un tel dispositif ; ou

    b) Est soumis à l’obligation prévue au 4° bis de l’article 41-2 du code de procédure pénale  »

    Mes yeux gisent au sol, vu mon étonnement!

    Article 41-2 du code de procédure pénale:
    « 4° bis Suivre un programme de réhabilitation et de sensibilisation comportant l’installation à ses frais d’un éthylotest anti-démarreur sur son véhicule, pour une période minimale de six mois et maximale de trois ans ;  »

    Article R234-7 du code de la route:
    « Sont considérés comme répondant à l’obligation prévue au premier alinéa, le conducteur d’un véhicule équipé par un professionnel agréé ou par construction d’un dispositif d’antidémarrage par éthylotest électronique homologué conformément à l’article L. 234-17 ainsi que le conducteur d’un autocar équipé d’un dispositif éthylotest antidémarrage dans les conditions fixées à l’article R. 317-24. »

    Et l’ éthylotest à l’ entrée de l’ hémicycle de l’ assemblée nationale et de celle du sénat, c’ est pour quand?

  16. NeverMore

    Evidemment, si on neutralise les temps de sieste, on a les fonctionnnaires les plus productifs du monde.

    En effet selon les statistiques relevées sur les machines à café, ils font pendant l’heure de pointe (la seule heure active) deux fois plus de café que les italiens, seconds au classement.

Les commentaires sont fermés.