Éviter la catastrophe ?

La croissance, décidément, n’arrive pas, et tout indique qu’elle ne viendra pas. Mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, la situation française, économiquement désastreuse, pourrait constituer une réelle opportunité pour le nouveau gouvernement.

En effet, ce dernier n’a, à l’évidence, plus franchement de marges de manœuvre, ni en matière de recettes, ni en matière de dépenses. Augmenter les impôts semble impossible, d’autant que l’écart entre les recettes prévues et celles effectivement perçues grossit, et pas dans le bon sens. Effet Laffer, déflation, évasion fiscale massive, marasme économique, chatons mignons pas correctement alignés avec les planètes, peu importe la raison profonde : l’argent ne rentre plus aussi facilement dans les caisses. Flûte.

Pour les dépenses, elles augmentent autant du côté des comptes sociaux (le nombre de chômeurs refusant toujours aussi méchamment de baisser et les étés pas assez chauds ne moissonnent pas leur nombre de retraités) que des autres comptes publics, les vieilles habitudes de dépense étant les plus dures à calmer. Zut.

Quant à la dette, y recourir de façon trop visible, même si les taux sont au plus bas, comporte à la fois un risque politique (auprès des partenaires européens) et un risque économique (parce qu’il faut bien trouver des prêteurs, hein). Crotte.

Des réformes parce qu’il n’y a plus rien à perdre ?

D’un autre côté, dans cette situation, et avec une opinion publique extrêmement défavorable, le gouvernement n’a plus rien à perdre non plus. On peut même imaginer que, foutus pour foutus et ayant déjà frotté leurs fesses sur le crépi blessant du mur de la réalité, les membres du gouvernement ravalent leur fierté et leurs idées socialistes pourries et se mettent, réellement, à réformer pour de bon, en profondeur et structurellement. Dans cette hypothèse, l’arrivée d’un Macron prétendument libéral constituerait ainsi la première pierre d’un édifice de « refondation française ».

Certes, quand on voit les performances actuelles du bâtiment, on peut pouffer, mais admettons cette hypothèse hardie et admettons que la situation actuelle représente bien une opportunité. Quels sont alors les risques qu’on peut poser en face de celle-ci ?

le honzec - la domination libéraleLe premier d’entre eux se situe dans l’hémicycle. Potentiellement, les députés pourraient refuser de suivre Valls et Hollande dans leur « course folle vers le turbolibéralisme ». Après tout, correctement coachés par une presse qui a déjà décidé que le nouveau gouvernement est honteusement de droite, imaginer les députés fermer leurs petits poings et s’offusquer n’est pas difficile.

Cela entraînerait à terme la dissolution de l’Assemblée … Ce qui mettrait un paquet de députés en difficultés. Et comme la soupe est (très) bonne, cette dissolution apparaît donc peu probable (en tout cas, dans l’état actuel des choses). La Vème République peut soutenir assez longtemps un marasme politique et l’hypothèse de députés renonçant finalement à grogner trop fort n’est pas non plus si invraisemblable. Après tout, des mouvements de députés inquiets à l’idée de ne pas soutenir Hollande se font déjà entendre. De ce point de vue, il existe donc un chemin étroit qui permet à l’exécutif de ménager la chèvre et le choux, d’établir des compromis mollasson en demi-teintes dans lesquels Hollande excelle. C’est un chemin très étroit, qui donne à la fois des billes rhétoriques aux députés qui voient leur base gronder, mais qui permet d’avancer dans des réformes, aussi modestes soient-elles.

Évidemment, cela demande un doigté extrêmement subtil. Peut-on réellement estimer que Valls ou Sapin en auront suffisamment ? Ou le petit Macron ? En tout cas, il faudra faire preuve d’une extraordinaire discrétion, soit exactement le contraire de ce que, de l’autre côté, les clowns à gauche à la sauce Montebourg peuvent se permettre. Autrement dit, d’un côté, l’exécutif doit se faire aussi discret que possible, alors que de l’autre, les frondeurs et les dogmatiques ont tout intérêt à se faire aussi bruyants qu’ils le peuvent. C’est fort problématique parce que le soutien du peuple s’obtient d’autant plus facilement qu’on n’est pas au pouvoir et qu’on peut y promettre une prochaine distribution de bonbons. À cet aune, et si l’on factorise le soutien putassier de la presse, Montebourg, Mélenchon et les autres débris dogmatiques du socialisme poussiéreux des années 80 auront toujours un soutien plus franc que le pauvre gouvernement Valls.

En outre, un autre risque évident est le temps mis aux réformes pour porter. Plus elles prendront de temps, moins les effets se feront sentir, plus la France paraîtra ralentir ou reporter sa mutation et son adaptation à un contexte macro-économique défavorable. Qu’il n’y ait pas de croissance n’est, en soi, pas gênant. Le Japon s’est accommodé de plusieurs décennies d’immobilisme. En revanche, les créanciers de la France, qui sont majoritairement étrangers, risquent bien de trouver le temps long. Oui, le chemin, dans cette hypothèse, est très étroit, et en plus, il impose que les éventuelles réformes ne soient pas trop timides.

En définitive, si Hollande veut réformer, il va lui falloir le faire de façon discrète et profonde, visible mais pas trop, en dépit de la presse et de son propre camp. Peut-on réellement croire qu’il a l’étoffe pour cette tâche ?

L’immobilisme parce que c’est jouable ?

L’autre hypothèse, bien plus cynique, est que le nouveau gouvernement n’est pas un gouvernement de combat, mais un gouvernement de négociateurs, dont le but ne sera que d’adoucir le choc lorsque les taux d’emprunts remonteront et que la dette française deviendra insoutenable. Dans cette hypothèse cynique, le recrutement d’un individu qui connait le monde de la finance, ses rouages et ses personnes influentes, constitue donc plutôt une carte qui se jouera pour, essentiellement, gagner un maximum de temps.

Parce qu’après tout, rien n’interdit d’imaginer que Hollande ait parfaitement compris l’ampleur de la crise. Et le brave François a, enfin, compris pourquoi Sarkozy lui a quasiment laissé les clefs de la boutique, pourquoi son prédécesseur a eu cette courtoisie troublante, lors du débat d’entre-deux tours, de lui laisser terminer sa fameuse tirade qu’il aurait pu interrompre à n’importe quel moment, faisant perdre à l’énarque en pleine récitation ses maigres moyens de piètre orateur. Peut-être François vient-il de comprendre, avec les perspectives économiques catastrophiques qui s’empilent sur lui, que les jeux étaient même jouées bien avant mai 2012, et que ses pitreries socialistes n’ont fait qu’accélérer la cadence vers la déroute. Et peut-être Hollande a-t-il profité des saillies ridicules (et diplomatiquement dangereuses) de Montebourg pour faire constituer un gouvernement qui, tout simplement, permettrait de négocier, temporiser et ralentir l’inévitable, juste assez pour sauver ses propres miches ? Parce qu’enfin, rien ne sert de froisser ouvertement la Troïka BCE-EU-FMI si, plus tard (bientôt ?), on sait qu’on devra réclamer son aide.

Procrastinate now, panic later.

Après tout, il ne reste qu’un peu plus de deux ans à tirer pour l’actuel président, et si l’effondrement économique, la cessation de paiement ou la mise sous tutelle pouvait intervenir après mai 2017, il aura tout gagné, ou, au moins, évité le pire pour sa petite personne.

Oh, c’est une hypothèse hardie, et qui impose évidemment que certains, à la tête de l’État, aient bien pris la mesure de la catastrophe à venir. Mais elle n’est pas, rigoureusement, impossible. D’ailleurs, les récentes demandes de Hollande pour obtenir un peu de mou de la part de la Commission rentrent bien dans ce cadre. Du reste, peu importe ce qui se passe en France : le tigre européen, aux dents et aux griffes limées, ne risque pas de poser des problèmes sérieux au pays. Merkel ronchonnera un peu, puis pliera, comme d’habitude.

Immobilisme ou pas, deux années décisives

Restent, bien sûr, les facteurs extérieurs, allant d’un krach boursier ou monétaire, à des tensions nationales (terrorisme, conflits sociaux violents) ou un ou plusieurs conflits ouverts, armés ou commerciaux, qui accroîtront évidemment la pression sur l’Exécutif français. Dans ce contexte, que Hollande opte pour l’hypothèse d’une réforme, même timide, des structures sociales et administratives françaises, ou qu’il préfère l’immobilisme, on se rend compte que le quinquennat vient, avec ce remaniement, d’entrer dans une phase décisive.

Mener une réforme de l’ampleur nécessaire pour redresser le pays, en deux ans, paraît herculéen, et les personnages pour la mener, lilliputiens. Le mot « impossible » vient à l’esprit. Quant à l’immobilisme, si terriblement dans les cordes de ces clowns, il apparaît en contraste si possible et si douillet qu’on a bien du mal à l’écarter aussi.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires161

  1. gameover

    Euh si tu continues comme ça h16 tu vas pas tarder à nous dire que les 2 ans passés, Hollande l’a fait exprès pour montrer aux socialistes que le socialisme ça ne marche pas.

    Dédidément, on comprend tellement peu à cette ligne politique, que de tous bords on attribue à ce glandu des qualités qu’il n’a pas. J’ai plutôt l’impression qu’il est fortement influençable et que son shadow cabinet a réussi à lui démontrer 2 ou 3 trucs et que temporairement ça a emporté sa décision.

    1. Fait exprès ? Ah non, là, c’est clairement exclus. Tout montre au contraire qu’il est totalement ballotté d’un événement à l’autre.

  2. Larebil

    La presse présente le gouvernement valls 2 comme étant « de droite ». L’échec du gouvernement devient alors l’échec des politiques de droite.
    La gauche peut alors trouver un autre leader en 2012, disant qu’il va faire une « vraie politique de gauche » et espérer ainsi gagner.

    1. Aloux

      Le socialisme étant le juste et le vrai, ne peut produire que le bonheur et la justice, une politique qui échoue est donc nécessairement une politique de droite, CQFD.
      Bah en fait de que les gauchistes réclament c’est une politique qui marche, c’est ca une politique de gauche, on leur envoie notre programme ?

      1. Calvin

        Faire de l’entrisme dans un PS moribond ne serait pas une mauvaise idée. Mais il faut se coltiner les Arnaud, les Tartine, les Camba; etc…
        Non merci.

      2. yoananda

        Non, une politique qui échoue est forcément a cause d’un PEUPLE de droite (voire même facho). Les prisons sont vides de délinquants et pleines d’opposants. Nia qu’a voir la Taubira a l’université d’été nous refaire le coup des « déterminismes » à déraciner (= putain de familles à la con qui comprends pas que la gauche est le bien)

    2. Deres

      Oui, l’échec du socialisme en France, c’est comme l’échec du communisme en URSS. C’est juste qu’ils n’ont pas appliqué correctement la doctrine. Cela ne la remet nullement en cause. Il faut donc en remettre une couche plus épaisse. C’est certain que cela marchera au prochain coup. Garanti on vous dit.

  3. Paroxystique

    Autant convoquer le Cosmos et l’Esprit sain que d’espérer une Vraie réforme. Ce n’est pas dans leur logiciel couleur arc-en-ciel…

    1. Kékorésin

      Le mélange des couleurs de l’arc-en-ciel donne du blanc et non du rose pâle. Pour ce qui est de l’invocation, je pense qu’ils ont fait appel au capitaine Flam mais ont eu le capitaine caverne. Le retour à l’age de pierre est prévu avec la fermeture brutale de la corne d’abondance qui va transformer nos chômeurs en chasseurs cueilleurs!

      1. sam00

        Mais non, vous n’y êtes pas!

        Il ont invoqué le Capitaine Blâme,
        Le super héros intersidérant que le gouvernement appelle lorsqu’il ne trouve plus de problèmes pour ses solutions

        H16, si vous avez le lien vers vos chroniques qui parlent de ce flamboyant sauveur de la patrie en danger, je n’arrive pas à les retrouver depuis mon téléphone 😉

          1. sam00

            Merci h16

            Je m’en lasse pas … Surtout qu’il a formé pas mal de disciples ce sacré capitaine blâme

            « […] transformer une situation simple et qui ne demande aucune intervention d’aucune sorte et qui satisfait tout le monde, en situation inextricable, coûteuse, pénible, et finalement problématique pour tous […] »
            Oh wait, on dirait montebourde avec GE …

            1. Calvin

              Montebourg = Lassalle + militants PS.
              Valls croit avoir fait le plus dur à la Rochelle, alors que le cauchemar ne fait que commencer.

  4. Calvin

    Si je comprends bien, on a eu deux ans et demi d’une politique sociale volontaire basée sur la procrastination, et on va avoir deux ans et demi d’une stratégie politicienne basée sur la procrastination…

    1. Théo31

      Macron est juste le fusible du tandem des grosses tanches pour amadouer Bruxelles et Merkel et permettre à l’AFT de continuer à placer des gros bouts de dette comme des petits pains.

      1. Calvin

        Oh que oui, je pense qu’on est tous d’accord.
        Rien que le fait de voir Valls se raccrocher encore au pathétique PS montre que rien ne bougera vraiment.

        1. Nico 13

          Bah déjà on a un indice qui; effectivement; nous confirme que ce qui sera mis en place seront des réformettes
          Valls a confirmé, à l’université du PS, qu’ils ne toucheront pas aux 35 h.
          Pourtant, s’il voulait réellement transformer le PS, il commencerait par abroger les 35 h.
          Surtout qu’il aurait l’appui de son ministre de l’économie.

      2. Deres

        Le but secret de Flamby est probablement juste de donner des garanties afin que les allemands acceptent la nomination de Moscovici à Bruxelles. Cette fois-ci, ils ont clairement dit que les promesses jamais tenues ne leur suffisait pas et qu’ils voulaient des faits. Une fois que les allemands auront cédé, il y aura probablement un grand coup de gouvernail à gauche ne serait ce que pour acheter les frondeurs …

    2. Kékorésin

      Tout ce qu’ils espèrent, c’est une grosse crise bien mondiale pour offrir une excuse à leur médiocrité idéologiste. Une petite porte de sortie histoire de pouvoir clamer que ce n’est pas la faute du socialisme et pourquoi pas (les cons ça osent tout), affirmer que si le monde nous avait suivi dans cette seule alternative salvatrice, on en serait pas là! La planète serait plus propre, les humains vivraient en harmonie rose monochrome proche de la béatitude et les chats arrêteraient enfin de manger les gentils petits zoizos!

      Licornes + arc-en-ciel = socialisme…c’est prouvé scientifiquement par le politburo 🙂

  5. vengeusemasquée

    Ce billet est tout bonnement terrifiant. J’espère vraiment ne pas être en France quand on saura ce qui l’emporte, de la mollesse ou du cynisme.

  6. Kékorésin

    Ces imbéciles rassemblés à La Rochelle ne tarissent pas de discours ineptes. Si le capitaine voit bien le cruel récif se rapprocher de l’épave dépourvu de gouvernail et de moteur, l’équipage organise un concours de bras de fer joyeux au fond de la cale. Ils auraient du faire leur picnic dans le sahara, histoire de reverdir le désert.

    J’ai écouté quelques discours de ces fossiles idéologiques et mes oreilles saignent encore! A 5 minutes du dépôt de bilan de la Francouillie occidentale, nos héros de la base arrière discutent de la couleur du papier peint pour redynamiser l’entreprise! L’égalitarisme forcené, le travail décidément trop pénible, la transition écologique indispensable (plus que 400 jours à vivre selon Fabminus), les cadeaux décidément trop nombreux aux vilaines entreprises les plus taxées d’Europe car néfastes au bon épanouissement de l’individu, la méchante Russie qu’il faut punir sans la fâcher au point de couper le gaz…

    En face, la droite engluée dans une médiocrité collante qui ne la ramène pas trop car responsable d’avoir jouer de la chignole dans la coque en multipliant les taxes tout en alourdissant considérablement la dette!

    J’en arrive à penser qu’une mise sous tutelle ne serait pas un mal…

    1. Calvin

      Les 400 jours de Fabulous Fab risquent de devenir une vérité.
      Non pas la catastrophe écologique irréversible, mais bien le désastre économique irréversible du pays.

      1. Kékorésin

        Meueueueuh non. Ils construisent une arche en prévision de la montée des eaux et de l’effondrement économique. Il y a assez de cabines pour héberger les couples d’élus socialistes seuls être vivants dignes d’être sauvés! Ils pourront ainsi débarquer sur une île vierge qu’ils pourront ravager à grands coups de bonnes actions…

        1. Calvin

          L’Arche…
          Je viens de comprendre pourquoi, chaque fois que Hollande parle, il pleut des trombes d’eau.
          Mais si on pouvait foutre tous les socialistes (d’ext-g, de gauche, de droite, d’ext-d) dans une arche et ne plus les entendre, ça m’irait bien.

          1. Kékorésin

            Pas prévu pour les espèces nuisibles. Seuls les êtres purs avec un pass rose auront droit à une deuxième chance de ruiner un pays.

            Commence pas à foutre le bordel Calvin, le plan c’est le plan et aucune réforme ne sera tolérée 🙂

          2. Aristarque

            Sauf que, présentement et vu notre nombre réel de libéraux, c’est plutôt pour nous que l’ Arche serait adaptée en taille pour sauver notre espèce du naufrage à venir… :'(

              1. sam00

                C’est une bonne remarque ça …
                Quites à se devoir subir le désastre qui s’annonce, autant le faire bien accompagné

                Le problème de monter un meetic pour les libéraux, c’est qu’il n’y a pas de marché … c’est un comble :-p

  7. Dr Slump

    Quand on voit Valls se faire huer et appeler « traître » aux universités d’été du PS, quand on voit les Duflot, Aubry, Montarebours et autres siphonnés du ciboulot accuser la gauche d’avoir une honteuse politique de droite, de les sommer de revenir à une « vraie politique de gauche », on peut se dire qu’il y a du souci à se faire. Nos zélites sont des zélotes du gauchisme communiste ranci, pour qui le monde et la vie se résument à 2 camps, le leur est celui du bien, l’autre est le mal, et toute tentative de proposer des choses qui ressemblerait ne serait-ce que de loin à une idée de droite, fait forcément de vous un traître, un facho, un vendu à la bête immonde du patronat capitaliste ultra-libéral.
    L’efficacité réelles des mesures, l’état de la France et le bien-être des français ne compte absolument pas là-dedans: en fait, on s’en fout. Tout ce qui compte, c’est montrer à tous qu’on est le digne exécutant de l’idéologie autorisée, validée et surveillée par ses sbires.
    Ces raisonnements clivant, réducteurs et pour tout dire mensongers, sont en fait typiques du fascisme, et sont un totalitarisme de la pensée politique. Celui-ci étant bien installé, et avec un président Hollande qui yoyote de la cafetière, il n’y a pas grand chose à faire pour établir une dictature dans les faits.

    1. Kékorésin

      Ils feraient mieux de respecter les 35 heures, ça leur laisserait moins de temps de nuisance.

      La dictature est déjà installée dans ce pays. La pensée unique figée dans les zakissocios, le monde unisexe et les médias de propagande est non discutable! Toute opposition réelle est devenue impossible car condamnable par une justice aux ordres. Ca a l’aspect du totalitarisme, ça en a le goût acre, l’odeur pestilentielle, le son crissant et le toucher froid et poisseux.

          1. Théo31

            En France également. Il permet l’extorsion de fonds pour des crimes imaginaires et l’enrichissement de hordes de parasites comme Jean-Philippe.

      1. Marco33

        La pensée unique est si forte que lorsque je propose la fin des monopoles (retraite, chômage, assurance maladie, formation), la plupart me prenne pour un fou!
        C’est en expliquant qu’il faut continuer à être obligé (pour éviter une réaction allergique trop violente) de cotiser (comme pour l’assurance auto) mais de donner le libre choix de l’organisme, que dans le regard de chez certains, j’y vois l’incrédulité de découvrir un monde nouveau. Chez les autres, le lavage de cerveau est définitif.
        Quelque fois, c’est comme si on était au moyen âge et que je leur démontre que la Terre est ronde.

    2. petit-chat

      Le discours d’intronisation du futur ex premier sinistre actuel portait deux priorités : anéantir Dieudonné et Soral.
      Avec de tels objectifs, s’est sûr, la fRance est sauvée : le chômage, les entreprises, la santé, les dettes, même pas évoqués.

      1. Kékorésin

        Nul doute qu’une fois cette priorité absolue réglée, il pourra redresser le pays des gens heureux en s’occupant des dossiers annexes à grands coups de Crif!!!

        1. Kékorésin

          Ah, ces pt’its riens qui soudent une famille!

          Merci Dieudo pour ce ciment qui nous rassemble et empêche nos enfants tubulants de brûler la demeure familiale qui trône fièrement au sommet de la décharge.

          1. Kékorésin

            Je parle évidemment de la famille socialiste, trop contente de se forger un ennemi commun pour avoir un semblant de cohésion. Quant à la maison, c’est une maison rose bien sur!

    3. Honorbrachios

      hollandouile a largué montambour pour avoir une bouée de sauvetage au cas ou, et pourra dire qu’il était obligé de faire une politique « libérale »…sic… de droite par le vilain valls et le tour est joué, c’est que notre gland président pense grave à sa réélection, seul moyen pour lui de choper des journalistes, mannequins, chanteuses et autres actrices au chômage.
      ceci dit la question, c’est quid d’une politique plus à gauche.
      … et la réponse est : oulalalala c’est clair il faut avoir tailler la route avant 2017 !

    4. yoananda

      pas le fascisme, mais le bolchevisme, vous savez, l’autre qui a fait tranquillement encore plus de morts que le premier (dans son propre camps, c’est ça le pire, et c’est ce qui nous attends).

  8. petit-chat

    Merci h16 pour cette analyse lucide, mais décidément bien optimiste. Il ne me paraît pas crédible qu’ils fassent quoi que ce soit, à part brasser du vent en pondant encore davantage de lois aussi improbables qu’inefficaces.
    Et merci pour l’éclat de rire avec l’image des pro-hollande et des frondeurs.

  9. passim

    Toujours revenir aux fondamentaux, que tout le monde connaît. La moitié des ménages, en France, ne paie pas l’impôt sur le revenu, cad que pour cette moitié au QI d’huître, ils ne paient pas d’impôts du tout.
    Ce qui signifie que la gauche a toujours un bon réservoir de voix.
    Nonobstant les abstentionnistes, ceux qui maintenant vomissent Hollande et sa clique, mais qui ne PEUVENT PAS voter pour les fascistes et les turbo-libéraux.
    Le « virage » social-libéral n’est destiné qu’à calmer les marchés financiers, quelques réformettes non mises en oeuvre à l’appui.

    1. channy

      Attention à ne pas vous tromper, si parmi les rsa il y a un bon paquet de feignants congénitaux,alcolos et intermittents du voyage qui devraient être exclus du système ,
      D’autre galèrent vraiment,j’ai de plus en plus de client(e)s qui comptent leurs euros au cents près, vont dans les réseau d’entraides pour améliorer l’ordinaire…et bizarrement ce ne sont pas ceux qui se plaignent le plus
      H16 a souvent vanté que face aux gros coup durs les gens se passaient très bien de l’état pour s’entraider.(même si un petit coup de pouce étatique est quand même appréciable.;par exemple pour un agriculteur qui fait don de sa production lol)

      1. vegeta

        derrière chaque fait et geste ce cache un fonctionnaire jaloux, aigris et incompétent, qui attend la moindre faille pour vous pourrir la vie

  10. Marco33

    Pour comprendre (!!) Hollande, il faut se référer aux années Mitterrand : 2 ans de grand n’importe quoi socialiste, puis le mur du réel et c’est le tournant de la « rigueur ».
    Sauf que notre plat président n’a pas 7 ans, n’a pas de législative lui permettant de refiler le bébé, n’osera pas dissoudre et que la situation a bien empiré depuis les années 80…
    Le déclin, c’est maintenant.

      1. Marco33

        Blagounette : « C’est un libéral dépressif qui en a marre d’être incompris, de voir les politiques faire n’importe quoi, etc… . Il passe un test de QI, résultat, 180.
        Il décide de voir un chirurgien et demande une ablation d’une partie de son cerveau afin de s’intégrer. L’opération a lieu, il passe le test du QI : 100.
        Mais au bout de quelque temps, il en a marre de ne pas savoir choisir en gauche et droite, que rien ne marche, etc… .
        Il va revoir le chirurgien, et demande de nouveau l’ablation du cerveau. Le chirurgien ne lui laisse que le minimum vital.
        Il re teste son QI : 60.
        Il décide alors d’aller rejoindre ses amis à la Rochelle pour demander « un vrai tournant à gauche. »

    1. Kékorésin

      Encore heureux qu’il n’a pas 7 ans. Tu me diras, vu le calvaire, le temps décidément relatif semble s’étirer à l’infini!

      1. yp

        Et à la fin, le français veautera pour un monde plus rose ou l’électeur moyen sera assuré que son voisin ne sera pas autorisé à mieux réussir que lui et que c’est son voisin qui se fera faire les poches.

      2. ironbooboo

        Ah bah c’est ça la solution : il devrait réduire son mandat de deux ans et dissoudre l’assemblée. Quitte à faire une politique de droite.

    1. petit-chat

      J’ai ce sentiment aussi, sans attendre la « grécisation ». Ils sautent une étape, première fois qu’ils vont faire un vrai « changement » ; directement du producteur à l’État, sans passer par une administration nuisible -à défaut d’être seulement oisive-.

  11. gameover

    Il me semblait que les magasins devaient être fermés le dimanche.

    Y en a qui ont ouvert leur boutique là à La Rochelle, c’est légal ?

        1. vegeta

          il faut appelé la police et le dénoncer ou appelé des syndicats mafieux qui vont le racketter ou brûlé son commerce salop de petit patron vendu à l’ultra néo-libéralisme débridé

        2. Black Mamba

          La vente à perte est interdite … pourtant dans la chirurgie dentaire on ne fait que cela vendre 70 % de nos actes à perte si ce n’est plus …et c’est la sécurité sociale qui nous oblige à vendre à perte … Va comprendre …

          1. gameover

            Non c’est la revente à perte qui est interdite.
            La vente à perte aussi mais uniquement si le but est d’évincer un concurrent mais c’est inapplicable car il sera très difficile de chiffrer le coût de production.

            Alors que pour la revente, on a un prix d’achat qui donne une bonne base pour estimer s-il y a revente à perte ou pas.
            Mais tout ce que tu fais avec tes petites mains peut n’avoir aucune valeur……….quoique ça dépend… 😉

            http://www.legifrance.gouv.fr/affichSarde.do;jsessionid=B560059B0AE805572CE489BD4F26FA15.tpdjo14v_2?reprise=true&page=1&idSarde=SARDOBJT000007113922&ordre=null&nature=null&g=ls

          1. Calvin

            Tu confonds avec « bénéfice ».
            Ils prennent le max pour t’éviter d’avoir du profit.
            C’est un truc qui doit faire vachement mal aux mains.

        3. Deres

          Oui d’ailleurs les entreprises font souvent faillite faute de pouvoir vendre leur stock à perte pour renflouer leur trésorerie. Puis ce stock est vendu pour des queues de cerises aux enchères par les huissiers … Chercher la logique.

  12. Fred

    Paradoxalement, si j’étais Hollande, je démissionnerais pour laisser dans la mouise tous ces félons de socialistes réunis à La Rochelle. Et paf !

  13. Aristarque

    Je pense qu’il y a une erreur factuelle dans vos considérations, aimable hôte de ce blog. Augmenter les impôts, sur le papier, est toujours possible quoi que le peuple pense et ce n’ est pas pour rien que cela bruit depuis peu quant à la TVA mais pas que. Soyons assurés que ces guignols trouveront en sus le discours approprié aux électeurs pauvres en esprit pour leur faire croire que seuls les autres le paieront et qu’ au contraire, ils seront les gagnants incontestés de cette énième réforme fiscale hebdomadaire! Et vous pourrez compter sur toutes les grosses caisses des journaleux indépendants suspicieux par nature des décisions étatiques pour défonc… renforcer cette communication… C’est que venant du camp du Bien… En revanche, ce qui devient de plus en plus problématique pour eux est que les rendements sont de plus en plus violemment décroissants, voire aboutissent à une recette moindre qu’ avant la « réforme »… Nous pouvons les tenir pour des idiots, ils comprennent tout aussi bien que les autres quand le niveau de pépètes n’ est pas à son étiage habituel… Et là, cela devient franchement dangereux parce que vous mécontentez beaucoup de gens par la hausse proclamée sans récolter les fruits du saupoudrage de l’ engrais clientéliste dont cette clientèle sera finalement mécontente du tarissement. En résumé, vous perdez sur tous les tableaux… Car vous n’ ignorez pas que de politique de réduction adaptée des dépenses, il n’y en a toujours pas plus que de beurre en broche et qu’il ne peut pas y en avoir puisque tout ce qui est régalien a été ajusté au maximum et que taper ailleurs va commencer à mécontenter les rentiers étatiques de tous les genres… CPRTF

    1. passim

      « Problématique » ?
      Sur le plan électoral, pas si sûr.
      Mécontente, la clientèle le sera, évidemment.
      Mais elle pensera : « avec les autres, ce serait pire ».
      En d’autres termes, la bouée de sauvetage se dégonfle, mais c’est mieux que pas de bouée du tout.
      De son point de vue, on ne peut pas dire que cette clientèle se trompe.

    2. Mhm et donc ?
      La réalité, c’est qu’une augmentation même couillue du la TVA ne rapportera pas suffisamment pour véritablement infléchir la balance déficitaire du budget, et risque bien d’enfoncer le peu de croissance qu’il y a encore. Et tout autre impôt sera de toute façon perçu comme une nouvelle charge pénible pour laquelle il n’y aura pas besoin de faire beaucoup de contre-publicité. Donc non, je ne crois pas que ce soit toujours possible.

      1. vegeta

        ils taxerons les expatriés qui vivent hors de France ce qui permettra de crée une nouvelle taxe pour les français qui partent en vacances plus d’une semaine ou deux à l’étranger

            1. Duff

              il se murmure qu’au moment de prendre de vraies décisions, il joue au golf et que ça l’aide. J’ai du lire ça dans la presse subventionnée française.

    3. Deres

      Il peuvent nous refaire le coup du « jour de solidarité » par exemple … Un jour travaillé en plus servant en réalité uniquement à financer l’Etat via une hausse des taxes sur tous les jours de l’année.

  14. gameover

    Harry, je comprends bien que tu as un problème pour expulser les locataires qui ne paient pas, mais n’as tu donc pas trouvé une autre solution que de faire sauter l’immeuble de Rosny-sous-bois ?
    Je te rappelle aussi que libérer du foncier n’avait pas cette acception là dans le discours de Valls de la semaine dernière.

    PS: merci de me communiquer les coordonnées de ton expert en démolition contrôlée.

      1. gameover

        Ca rappelle un peu la conduite sur le verglas d’ailleurs. Tu piles tellement sur le frein que tu vas direct sur ce que tu regardes et que tu voulais éviter.
        C’est pour cela d’ailleurs qu’on conseille de regarder où l’on veut aller et le réflex du contrebraquage vient tout seul.

        1. Higgins

          L’analogie est excellente. Elle résume parfaitement la situation actuelle sauf que je ne crois pas que Rastignac veuille freiner mais c’est trop tard, le mur est là.
          Ça a déjà été souligné ici mais il ne faut pas oublier que Macron est avec Wesley Mouch depuis 2006 et au Château depuis 2012, si j’en crois sa fiche Wikipédia. A ce titre, j’ai du mal à penser qu’il se soit prononcé contre la politique menée par son mentor et, qu’il le veuille ou non, la déconfiture actuelle est également de son fait. De toute manière, c’est peine perdue. Le verdict de l’évolution des agrégats monétaires est sans appel (http://chevallier.biz/2014/08/zone-euro-1°-guerre-monetariste-mondiale-actualisation-fin-juillet/), quand bien même les bonne décisions seraient prises et appliquées sans état d’âme, il faudrait au moins dix ans avant de pouvoir en toucher des bénéfices sensibles.
          Le nouvel homme fort de Bercy, si talentueux soit-il, n’est qu’un opportuniste de plus qui fera tout pour assurer sa réussite personnelle. Wesley Mouch ne pense qu’à sa réélection et lorsqu’on entend les propos de la cohorte d’abrutis qui s’est exprimée à la Rochelle, on se dit que l’avenir de ce pays se résume malheureusement à ces quatre lettres: CPEF.

  15. Duff

    Pour moi le quinquennat était plié le soir du 6 mai 2012 et qu’il se terminerait dans le bordel en 2015. Cette mauvaise farce aurait pu être écourtée par la remontée des taux d’emprunt mais Hollande a profité du turbolibéralisme à l’oeuvre de part et d’autre de l’atlantique. Il n’empêche, Hollande sera quand même satellisé en 2015 et aussi mal que les sondes Galileo.

  16. leolelor

    Pour Marc Touati, ça reste mal parti:

    « le 19 septembre prochain, Moody’s devrait fortement dégrader la note de la France (sûrement de deux crans) pour manquement à tous ses objectifs : déficits publics, dette, croissance, chômage. La question est alors de savoir quelle sera la réaction des marchés et des investisseurs : l’indifférence, notamment grâce à l’action de la BCE, ou alors le réveil brutal qui se traduira par une forte sanction sur les marchés obligataires et boursiers ? »
    http://www.acdefi.com/index.php?pid=2051
    C’est également mon avis que l’année 2015 ne sera finira peut-être pas avec FH.

      1. channy

        Oui dans la même lignée que les prévisions fumeuses de Touati..il y avait eu les délires de fiorentino qui prédisait sur BFM une attaque sur la France avec l’élection du gros mou à teinture…

        1. Duff

          Je me rappelle d’un « c dans l’air » dans lequel Fiorentino prédisait l’apocalypse en cas d’élection de Mollande. Je serais tout de même moins sévère à son endroit que face aux sinistres idiots qui ont appelé à voter Hollande et s’étonnent d’être cocus maintenant! 😉

          1. gameover

            Questions à Fiorentino en 2009 si mes souvenirs sont bons :

            Question de : D. Marcelin
            Vous aviez déclaré que si le CAC était en dessous des 4000 en juillet, vous arrêteriez de donner des conseils aux investisseurs. J’avais trouvé cela courageux à l’époque et je vous ai suivi. J’ai perdu beaucoup d’argent entre temps ! Pourquoi continuez vous encore à vous exprimer ???

            Réponse : Je ne comprends pas pourquoi vous avez perdu de l’argent. J’étais le seul ou presque à être haussier sur le CAC en Mars quand tout le monde prédisait la fin du monde. Le CAC est passé à 3700, en venant de 2500. Désolé si il atteint 4000 avec deux ou trois mois de retard…. Pour la petite histoire, je m’étais engagé sur Boursorama à ne plus m’exprimer mensuellement si le CAC n’atteignait pas les 4000 en Juillet: j’ai arrêté comme je m’y étais engagé ma chronique sur Boursorama.
            __________________

            Il n’a plus de chronique mensuelle mais journalière sur bourso.
            Tous des enc**** !

          2. Jacques

            Le vrai paramètre, c’est la capacité des français à raquer, et là, le pouvoir sait qu’il peut chyprer les épargnants français (entre 1500 et 2000 milliards d’euros, au bas mot ) pour garantir ses remboursements. Donc pas de soucis pour la dette, pour l’instant…

            1. Duff

              et oui. Mais avec une dette détenue aux 2/3 par l’étranger même une négo pour la rééchelonner serait cataclysmique pour les épargnants. My guess : Shortez vos obligs européennes vite!

      2. leolelor

        Si on lit Challenge le 27/8, Moody’s est enfumé par le nouveau gouvernement.
        http://www.challenges.fr/economie/20140827.CHA6963/moody-s-donne-une-bonne-note-a-hollande.html
        Et ce après une dégradation des prévisions de croissance le 25/8 par ce même Moody’s et un commentaire négatif :
        « la démission du gouvernement, moins de six mois après sa nomination, souligne les défis politiques, la fragilité du système politique français et les incertitudes qui demeurent sur la capacité du gouvernement à appliquer le Pacte de responsabilité »
        Qui vivra verra.

        1. Deres

          La notation des agences traduit le risque d’une faillite dans l’année (ie le non paiement de la dette). Si la faillite est certaine à un an et une semaine, la notation restera bonne. De plus, ils sont à peu prêt certain que la France paiera. La richesse des français n’est donc pas automatiquement lié à la notation. Une chyprisation serait bien vue par les marchés par exemple alors que ce serait le signe que l’on passe du déclin à la chute.

  17. Ladioss

    « les étés pas assez chauds ne moissonnent pas leur nombre de retraités »

    Faut-il se préparer à revoir le sujet de cette prochaine grande nouvelle avancée sociétale qu’est le droit à l’euthanasie revenir sur le tapis ?

  18. christophe

    Suffit de voir le cirque à la Rochelle :

    -« loyer : Valls accepte la requête d’Aubry »
    -« Valls : Il n’y a ni virage, ni tournant »
    -« Valls : il n’y aura pas de remise en cause de la durée légale du temps de travail »

    Voilà. Immobilisme absolu, agrémenté de 2 ou 3 attouchements gauchisants pour le fun.

    Alors, la vraie question est :: comment tenir cet immobilisme dans la tempête éco ?

    Deux pistes :
    -les impôts augmenteront : oh pas le truc super voyant, non, les taxes détournées, indolores…. TVA. Sans oublier au niveau local : taxe habitation (révision prévue, et donc forte hausse). Sans oublier : redevance audiovisuelle etc. Sarkozy était un spécialiste des petites taxes.

    -et le soutien de la BCE.
    Ca se rapproche. L’inflation (officielle) est dans la chaussettes… L’Allemagne ralentit. Italie en récession. France pré récession… La BCE travaille déjà au programme de rachat d’ABS (asset backed securities). Des saletés avec des crédits, portées par les banques.
    Astuce : beaucoup de ces ABS si pricés to market ne valeraient pas tripette.
    La BCE achètera bien entendu à prix « facial », comme elle prenait tout en « garanties » (pour les programmes de crédit du type LTRO). Sauvant ainsi encore de nombreuses banques, améliorant leurs profits même.

    Ces dernières continueront le « trade faustien » consistant à acheter… les émissions de dettes de leur souverain… Maintenant ainsi les taux au plancher.

    Je sais que vous n’y croyez pas. Mais les indices sont trop nombreux.

    Et contrairement à ce que beaucoup de gens pensent ces opérations ont des effets très réels sur l’économie.

    Et l’UE assouplira la règle des 3 %… Sarkozy avait poussé le déficit budgétaire à 8 % de mémoire… Hollande et Valls feront un peu moins.

    Suffisamment pour garantir l' »immobilisme ».

    Exemple : logements. Valls sait bien que la construction privée ne va pas redémarrer… C’est donc l’Etat qui s’y collera. Tout est prévu puisqu’il a annoncé (c’est passé inaperçu) que les préfets pourront à partir du 01/01/15 se substituer aux maires pour délivrer les permis de construire.

    HLM massifs, plein de diversité réenchanteresse, dans votre arrière-cour, dans votre jardin. Ca plaira à beaucoup de monde. 😉

    Et ça suffira à gagner quelques décimales de « crôassance » très rapidement.

    1. « Je sais que vous n’y croyez pas. Mais les indices sont trop nombreux. »

      Hein ? Bien sûr que si. C’est même dans le texte : « Merkel pliera ». Mais en terme d’effets réels, je crains que ça ne fasse pas tout à fait l’affaire.

      1. christophe

        Je parlais de l’intervention musclée de la BCE, avec des nouveaux programmes.

        Pour l’UE et les règles, là c’est en effet une certitude… Merckel pliera. Car elle a toujours plié.

        Regardez le dernier exemple : depuis des mois on nous bassine comme quoi Berlin est pas content avec l’idée de nommer le mollusque Moscovici comme commissaire européen. Angela fait ses yeux noirs. Pas contente.

        Enfin le scénar classique que la dissimulatrice d’ex-RDA nous rejoue, perpétuellement, depuis 2008.

        C’est plié, comme d’habitude.
        *******************
        « Merkel aurait « arrêté de lutter » contre la nomination de l’ex-ministre des Finances français, écrit le magazine sans citer ses sources. « Elle s’est maintenant faite à l’idée que c’est lui qui aura le poste », poursuit Der Spiegel, souvent bien informé. »

        http://tinyurl.com/ov528jh

        1. Calvin

          La meilleure preuve, c’est que si c’était râpé pour Mosco, il serait au gouvernement Valls II. Il n’y est pas, c’est donc qu’il aura « son » poste…

  19. George Kaplan

    « impossible d’augmenter les impôts » ? n’est-ce pas faire insulte à l’imagination et à la dialectique du locataire de l’Enlysée ? Parce que c’est un peu comme les pralines, une question d’enrobage, il suffit d’appeler ça « réajustement solidaire de capacité de redistribution » etc.. Ah mais ! Il y a quand même des socialos qui ont les yeux du loup de Tex Avery devant une pin-up, face à l’épargne des français et aux (vilains) propriétaires de leur logements (Taxer les propriétaires comme s’ils louaient à…eux-mêmes!) etc..

    Comment peut-on accorder le moindre crédit à un gouvernement qui sitôt que Macron a parlé de supprimer les 35H s’est empressé de répondre Niet ? La politique de Hollande c’est plutôt la dernière phrase de ce billet, « l’immobilisme » : Gagner du temps coute que coute pour repousser les réformes structurelles aux calendes…GRECQUES, quitte à ruiner les français. Bref la politique de Hollande c’est surtout « Encore un instant monsieur le bourreau » comme aurait dit la du Barry un pied sur l’échafaud.

    1. gameover

      Assez d’accord avec le fait qu’il suffit un peu d’imagination.

      Pour en revenir au loyer fictif, il y aurait mieux à faire, c’est d’augmenter le % des tranches mais d’autoriser d’autre part la déduction du montant de son loyer des revenus : et couic… sur les loyers payés de la main à la main + une base de données des loyers construite gratos par les contribuables + une véritable sanction contre les petits propriétaires de leur habitation principale mais pas pour les gros bailleurs + une chute des prix de l’immo (tous locataires) + « on n’a pas augmenté les impôts » + nivellement par le bas….

      Je vais de ce pas m’inscrire à la section locale du PS :mrgreen:

    2. channy

      « réajustement solidaire de capacité de redistribution »
      pff trop compliqué comme nom ,nos clowns à roulettes ont déja crée ce genre d’impôt solidaire,festif …un bel exemple est le RDS, le remboursement de la dette sociale..

      1. George Kaplan

        Ooh ben il suffit d’en créer autant qu’on veut pour vérifier s’il en était besoin la formule de M. Audiard : les C… ça ose tout…

  20. Steph

    Conclusion : mise sous tutelle soit sous ce mandat ou pour le prochain, préparez à serrer les fesses, car le bouchon va péter Champagne !!

    1. George Kaplan

      « la France a une culture fanatique des droits acquis » Dixit VGE aujourd’hui sur France Culture dans l’excellente émission « l’esprit public ».
      On mesure la tâche qui attend tout réformateur devant s’attaquer aux retraites, à la santé, la dépense publique etc. Rocard disait qu’il y avait de quoi « faire sauter 10 gouvernements » rien qu’avec les retraites . S’attaquer à tout ça revient immanquablement à voir sa tête rapidement placée au bout d’une pique. Hollande est tout sauf téméraire, n’a pas de majorité et on ne va pas demander à un socialiste de jouer les Thatcher ! il n’a donc qu’une alternative : 1) un miracle 2) que la France soit placée sous tutelle.

      1. Higgins

        L’émission était très intéressante mais vous avez raison, Normal 1er n’a rien d’une Tatcher. L’avenir s’annonce très difficile et pas drôle du tout.

  21. Adrien

    Vous prêtez décidément beaucoup de qualités à ces vendeurs de lave-linge que sont devenus nos politiciens, de gauche comme de droite. Ils ne disent que ce que leur interlocuteur du moment veut entendre, militants, patronat, journalistes, « partenaires européens ». Point barre.

    Si une étude sérieuse sortait au sujet d’une corrélation entre teinte de costume (ou de tailleur) et intention de vote, ils serait tous habillés de la même couleur pendant la campagne… et reprendraient leurs habitudes dès les élections passées.

    On a les politiciens qu’on mérite.

  22. Aristarque

    A minuit trente sur le site de Le Point, le sondage express aboutit sur 29.000 clics à ce que 65% des sondés disent ne rien attendre de cette nouvelle équipe (de gouvernement) déjà à bout de souffle, selon le panel des réponses proposées. La demande de protection contre les vents mauvais de la mondialisation ne recueille que 2,4%.
    Que de mauvais esprits inconscients des efforts de Solexine Rex et affidés hantent ce site… :mrgreen:

    1. Duff

      le point est en chute libre intellectuellement. Rien d’étonnant qu’à droite ce soit Valeurs Actuelles qui soit en croissance, infiniment plus cohérent sur un credo libéral conservateur. Ce ne sont pas les quelques tribunes de Gaspard Koenig ou de Charles Consigny qui vont sauver Le Point du naufrage intellectuel!

  23. hop hup

    Baisse du quotient familial : un million de foyers ont payé 500 millions d’euros d’impôts supplémentaires

    une subtile hausse d’impôt qu’on voit pas au début.

    1. Deres

      Plus le passage de la complémentaire santé en non déductible alors qu’elle devient obligatoire en parallèle … A quand l’IR, la TVA et la CSG sur les cotisations chômage et retraite ? Cela nous pend au nez …

  24. Curiale

    Je mise hélas aussi sur l’immobilisme quasi-total de Valls 2. Pas de thérapie de choc en vue…

    Au passage, ce sont aussi des clowns en matière de géopolique, comme leurs prédécesseurs, j’en veux pour preuve le maintien la vente des deux mistrals au tchékiste, malgré ce qui se passe en Ukraine.

    J’imagine qu’ils vont demander à la Pologne et aux pays baltes, qui doivent tout de même un peu baliser en ce moment, de ‘fermer leur gueule’, comme l’avait fait l’innénarrable Chirac en son temps ?

    1. Deres

      En Ukraine, on récolte ce qu’on mérite. Les russes ont toujours demandé un Etat tampon avec l’Occident, l’Ukraine étant leur candidat déclaré. On a voulu intégrer de force l’Ukraine, donc ils se reforment un état tampon à l’est de l’Ukraine. C’était assez prévisible, c’est exactement ce qui s’est passé en Georgie … Cela nous apprendre à soutenir un gouvernement qui mobilise directement l’armée (plus des milices para-militaires …) dès qu’une partie de ses citoyens affirme leur désaccord avec le pouvoir central. Quand votre pays se sert de l’armée qui est une force d’action vers l’extérieur contre vous, cela veut dire de facto que vous ne faîtes plus parti du pays.

  25. vulpin

    tres bon billet.

    Et si tout ce petit monde (bien pourri)s’entendait pour laisser les clefs à marine pour le grand merdier pour revenir ensuite une auréole au dessus de la tête ?

  26. George Kaplan

    une seule alternative avais-je écrit (un miracle ou la mise sous tutelle). Le miracle ayant peu de chance de se produire, l’alternative serait plutôt de savoir qui va hériter du Mistigri ?
    La lecture du billet de Nicolas Baverez dans le Figaro d’aujourd’hui est intéressante, Baverez table sur une dissolution, ce qui fait que le bébé France avec ses couches sales pourrait bien se retrouver dans les bras de la droite aussi mauvaise nounou que la gauche. Cadeau empoisonné d’un Hollande espérant ramasser la mise en 2017…

Laisser un commentaire