Obsolescence programmée : Duflot part en bataille contre les Gremlins

Cécile Duflot, lorsqu’elle n’est pas en train de saboter le secteur immobilier à coups de lois écrites en état d’ébriété, se charge de peaufiner quelques amendements cavaliers sur la Loi de Transiture énergétique de Dame Ségolène. Et au plan politique, rien de tel qu’une âpre lutte contre un moulin à vent pour montrer au reste du monde qu’on a fièrement combattu.

Car pour Cécile, s’il y a bien un problème, en France, qui est souvent oublié, c’est que le pays est régulièrement en proie aux farfadets et autres leprechauns qui viennent grignoter nos récoltes, polluer notre air et tourmenter nos édiles. Heureusement, elle a compris qu’avec sa poudre de perlimpinpin, obtenue à grands soins par frottement d’huile de coude sur du crin de licorne, elle pourrait venir à bout de ce fléau et présente donc régulièrement des lois pour régler le problème.

Bien sûr, pour éviter de terminer en camisole dans un hôpital de seconde zone, elle ne mentionnera aucun lutin ni feu-follet dans le récit destiné à faire passer ses lubies en vote à l’Assemblée et elle utilisera plutôt sa faculté innée de camouflage pour aboutir à des amendements croustillants. Cette fois-ci, les petits korrigans choisis par Cécile sont ceux qui détraquent les objets trop tôt et les vilains gremlins qui grignotent l’électronique et la mécanique de nos appareils ménagers et les font tomber en panne le lendemain de l’expiration de la garantie. Et pour faire passer l’idée qu’ils existent, Cécile et sa clique les ont appelé « Obsolescence programmée ».

small facepalmL’idée générale est que des industriels, des fabricants et des publicitaires interlopes se retrouvent certains soirs, dans des sous-sols et des caves sombres et humides, dans une lumière blafarde, et conspirent à voix basse pour s’assurer que les machines à laver garanties 2 ans ne dureront que 731 jours maximum, que les bas en nylon soient conçus avec des mailles trop fines pour durer plus d’une ou deux journées, et que les ampoules électriques claquent subitement après quelques mois d’utilisation alors que tout le monde sait qu’elles peuvent en réalité produire de la lumière 10 ans non-stop. jesus petit facepalmQuelle bande de salauds, quand on y pense ! Tout ça parce que le Grand Kapital a décidé – c’est évident – de vendre plus de produits ! Ces gens, prêts à toutes les bassesses, à tous les mensonges, à tous les profits, sont sans morale et sans scrupules à tel point qu’on dirait des politiciens ! Il fallait agir vite et c’est pourquoi Cécile a déposé son amendement, dont l’idée générale est qu’il faut absolument punir fermement ceux de ces industriels indélicats qui osent ce genre de pratiques, parce que rien dans l’arsenal législatif ne permettait déjà de régler le problème.

En pratique, sur le papier et législativement parlant, ça donne ceci :

« Soit sur la durée de vie du produit intentionnellement raccourcie lors de sa conception »

Et ceci se trouve après le troisième point de l’article L. 213‑1 du Code de la Consommation (qui est, je suppose, à la circulation des couteaux, des cuillères et des fourchettes ce que le code de la route est à celle des voitures). Concrètement, cela veut donc dire qu’un impétrant tentant de tromper un consommateur en raccourcissant intentionnellement la vie d’un produit lors de sa conception se verra puni d’un emprisonnement de deux ans au plus et d’une amende de 300.000 euros.

peekaboo facepalm

Eh oui, en France, on ne rigole pas avec les gremlins et les leprechauns. Et le fait que ce sont, réellement, des créatures mythologiques ajoute même au bénéfice qu’on peut avoir, lorsqu’on est un politicien, à produire des règlements à leur encontre. De la même façon qu’un vendeur d’alarmes contre les invasions de girafes serait assuré d’un taux d’échec extrêmement faible s’il en garantit l’usage sur le territoire français, faire passer une loi pour quelque chose qui n’existe pas garantit, par construction, que cette loi sera respectée très scrupuleusement. En outre, ici, le flou et la maladresse avec lesquels a été rédigé l’amendement ajoutent ce petit parfum de n’importe quoi inimitable qui fait maintenant la marque de fabrique de Duflot, décidément vraiment pas douée pour la législation.

petit facepalmCar on a beau tourner le bidule (« amendement », dans ce cas, est bien trop solennel pour cette salade de petits mots disjoints) dans tous les sens, aucun angle ne permet de voir autre chose qu’un désastre intellectuel malheureusement devenu routinier dans l’actuel hémicycle, et notoirement lorsque Cécile s’empare de son gros bic baveux. Je passe rapidement sur le concept même d’obsolescence programmée, si parfaitement crétin qu’il me suffira de renvoyer à quelques liens pour rappeler que ça n’existe pas, du tout, même pas en rêve.

Oui, bien sûr qu’il existe en revanche des industriels indélicats. Bien sûr qu’il y a, parfois, un vendeur imbécile croyant faire du bénéfice en imposant une limitation arbitraire à son produit. Cependant, l’écrasante majorité de ce que le grand public (et, derrière lui, les politiciens avides de s’attirer ses bonnes grâces) prend pour de l’obsolescence programmée est, bien plus simplement, une fort mauvaise compréhension de la façon dont fonctionne les processus industriels, les contraintes de qualités et leur rapport avec le prix. Si l’on y ajoute le biais du survivant, aussi psychologiquement puissant qu’il est connu et mal compris par ceux qui tombent dedans, on a tous les ingrédients réunis pour aboutir à donner un corps dodu à un mythe ridicule, d’autant qu’il est nourri par la doxa indécrottablement malthusienne et anti-consumériste des écologistes standards.

Mais, plus à propos de cet amendement, même en considérant les bonnes intentions éventuelles d’une député décidément pas aidée dans ses rédactions législatives, on ne peut s’empêcher de bondir en lisant la formulation proprement hallucinante du bidule. Des questions, lancinantes et impérieuses, se bousculent immédiatement :

– Qu’est-ce-que « la durée de vie d’un produit » ? En existe-t-il une officielle, reconnue de tous ? Un tableau (périodique, proprement remis à jour tous les trimestres) liste-t-il scrupuleusement cette durée de vie normale pour tous les objets qui peuvent faire l’objet d’une production et d’une consommation ? Est-on en droit de s’insurger si les boulons fournis par Ikea pour fixer ensemble les deux pans du magnifique Grøsbåff tiennent mal au bout de 10 ans ? Ou peut-on le faire dès 5 ans ? Quelle est la durée de vie officielle d’une pile LR5 ?

wtf filoche

– Si on ne connaît pas la durée de vie d’un produit, par quelle contorsion mathématique ou physique rigolote va-t-on pouvoir déduire qu’elle a été réduite ? Si on peut concevoir que la question précédente est un piège (les boulons du Grøsbåff n’ont pas de durée de vie déterminée, zut alors), il n’en reste pas moins vrai qu’affirmer qu’une durée inconnue a été réduite tient du prodige. Nul doute que la brave Cécile doit pouvoir nous trouver une explication en béton armé à ce petit paradoxe.

wtf jackie chan

– Enfin, en imaginant que, sans connaître la durée attendue, on a pu déterminer malgré tout que la durée observée est moindre, comment arriver à montrer de façon claire et sans ambiguïté que cette réduction est intentionnelle ? Déjà qu’aux deux questions précédentes, on sentait nettement nos députés écologistes lancés en brasse coulée dans une piscine de fondue savoyarde, on atteint avec cette notion de raccourcissement intentionnel sur une durée inconnue mais tout de même raccourcie un niveau de n’importe quoi que peu de politiciens atteignent régulièrement, même les plus entraînés.

ségolène wtf

Et ces questions ne sont pas anecdotiques puisque, finalement, l’infraction étant assortie d’une sévère punition, tout cela se jouera au pénal qui ne peut pas trop s’encombrer d’approximatif, au contraire des députés qui, eux, en font leur miel.

Rassurez-vous : tant ces questions, qui ne seront jamais posées et n’auront donc jamais la moindre réponse pertinente, que cet « amendement » n’ont la moindre importance. Que cette purée législative épaisse vienne alourdir un énième code (celui de la consommation) n’a pas non plus la moindre importance. Tout indique que cet exercice, purement scribouillard, ne sert qu’à montrer au peuple qu’on le dorlote, qu’on s’occupe de lui. Cécile Duflot et ses colistiers dans cette affaire confuse et mal boutiquée n’ont qu’un but bien compris : montrer qu’ils sont du côté des Gentils, et en lutte permanente contre les Méchants qui sont protéiformes, se cachent partout, notamment dans les détails, et pavent l’enfer de bonnes intentions, les veules.

Tremblez, gremlins. Frémissez, farfadets. Cécile vous garde à l’œil. Pleurez, Français. Vous payez pour ces conneries.

J'accepte les Bitcoins !

13ysbfSDR8teJqfHqBGeNoh2yLSF1NnTyb

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires454

  1. Aristarque

    Mais si, l’obsolescence programmée est bien réelle : c’est celle du socialisme qui se déglingue méchamment quand les les sources d’argent gratuit des autres sont taries.

      1. Quiet Desperation

        Ce « devancée » nous confirme que Carpe Diem est une femme. Mirabelle dictoux, je pensais à un poisson vietnamien… mais la carpe possède une enviable longévité : vous regretterez, belle amie, au regard de l’obsolescence, de ne pas relever des glauques royaumes sous-marins…

    1. HerveLE

      En tout cas ce qui est absolument lolesque dans cette loi, c’est qu’une ministre écologiste vient de pondre un texte qui va permettre d’interdire la fabrication d’aliments « bio ».

      Ben oui, quoi, ils ont une durée de vie vachement plus limitée que les autres aliments à cause des petites betes dessus et de l’absence de conservateurs et autres Emachin.

      On va s’amuser, tiens

    2. Deres

      En tout cas la prostate présidentielle n’a pas passé le contrôle des 60 ans. Dommage pour lui qui voulait profiter au maximum de la séduction intrinsèque du pouvoir.

      1. Le Gnôme

        A Dieu, qui a programmée cette obsolescence, je vais donc attaquer le Vatican qui le représente sur Terre, c’est bien vu d’attaquer celui-ci. Y’a de l’oseille à se faire, merci Cécile.

        1. Calvin

          Le Vatican, ok.
          C’est là où on voit la supériorité des religions juive et musulmane : ils n’ont pas de chef suprême ni de représentativité officielle.
          Par contre, on peut attaquer le Dalai-Lama.

          1. Bonsaï

            Le Dalaï Lama n’est que le chef d’une petite faction du bouddhisme, à savoir le bouddhisme tibétain qui véhicule ses propres spécificités doctrinales. Et encore, il a ses opposants !
            Dans la pratique, le bouddhisme n’a globalement aucun représentant légal ou spirituel, puisqu’il se vit avant tout comme une démarche individuelle.

        2. gem

          Dieu est clair, il a affirmé avoir programmer la bête pour 120 ans (Genèse 6:3). Mais la notice d’entretien a été perdue, donc je soupçonne que les humains ne respectent pas les conditions d’usage pour atteindre la durée contractuelle, partant, ils ne saurait faire un procès au concepteur.
          Cela dit, il est clair que la conception souffre de multiples défauts évidents et que des économies irresponsables ont été faites : d’une part, la firme YHWH a produit des modèles dotés de sous système (locomotion, perception, armement, alimentation, mastication, isolation, reproduction, etc.) bien plus performant que ceux dont elle a doté le produit qu’elle présente pourtant comme sa réalisation majeure. D’autre part, il y avait des améliorations faciles à faire pour le même prix : une jonction fémur-hanche plus solide et plus souple, une ou deux paires d’yeux supplémentaire, etc.
          Quand aux vices cachés, la liste est trop longue pour les énumérer …

          1. Aristarque

            Les humains n’ ont pas été conçus initialement pour vivre dans un monde dangereux. D’ où les apparentes déficiences que vous pointez, n’ avaient en réalité aucune utilité particulière à cet égard.

  2. Aristarque

    les ampoules électriques claquent subitement après quelques mois d’utilisation alors que tout le monde sait qu’elles peuvent en réalité produire de la lumière 10 ans non-stop.
    Sur ce coup là, remarquez H16, qu’on pourrait y croire. Car les ampoules basse consommation et longue durée ont déjà plusieurs décès enregistrés dans leurs troupes domestiques alors que des incandescences installées depuis bien plus longtemps sont toujours au poste… Elles sont peut-être capables de durer dix ans allumées non stop mais sûrement pas 3.650 fois une journée avec repos intercalé. Quand on dit que le travail, c’est la santé!… :mrgreen:

    1. Higgins

      Ce monument d’intelligence homéopathique (vachement diluée) qu’est Cécile Duflot aurait mieux fait de faire en sorte que les ampoules traditionnelles continuent d’avoir droit de citer. Elle aurait ainsi rendu service au peuple qu’elle semble tant chérir (l’inverse n’est visiblement pas vrai). J’applaudis à la manœuvre de cet enfumage mais je suis désolé (le mot est faible) de constater que le mensonge et la malhonnêteté aient pu s’appuyer aussi facilement sur la classe politique pour faire passer une telle mesure totalement mensongère. Le taux de claquage de ces nouvelles ampoules est proprement impressionnant.
      Très sincèrement, l’angoisse m’étreint quand je vois que les clowns (dont font partie Thévenoud et Andrieux qui n’ont toujours pas démissionné) se pencher sur ce faux problème qu’est la prétendue transition énergétique. On peut leur faire confiance, pour une fois, pour nous sortir toutes les conneries imaginables (votées par trois pelés vers 23h30 une veille de week-end) en la matière avec son lot de nouvelles taxes pour financer le bouzin. Ça va surtout nous coûter une blinde sans que le citoyen n’en tire aucun bénéfice, que ce soit à court, moyen ou long terme. Sont vraiment payer pour nous em…

      1. Nocte

        La transition énergétique a pour seul but de nous faire moins consommer même si cela doit nous renvoyer dans le passé en terme de confort ou de progrès technologique.

        Nous sommes une plaie béante dans le flanc de gaïa, nous devons expier aux yeux des escrologistes.

        1. La Coupe Est Pleine

          « La transition énergétique a pour seul but de nous faire moins consommer »

          Vous faites erreur ! C’est juste un bataillon de normes absurdes pour rendre dépendant le péquin moyen aux artisans et autres grandes enseignes partenaires de la rédaction des DTU qui en ont découlé …. seulement le gentil cartel en question n’avait pas prévu que les coûts exploseraient largement au-delà des capacités financières du commun des consommateurs … Du coup le business s’est cassé la figure !

      2. Pheldge

        Bonjour, bonjour, M. Higgins, vous vouliez dire « droit de cité » je suppose … ça fait référence à la cité , par extension, la citoyenneté. Vous le saviez certainement, mais je me permets de clarifier pour vos lecteurs . 🙂
        C’est M. Magnum qui m’a suggéré cette remarque 😀

        1. sam00

          Si si h16, on commentera

          En termes châtiés, ce sera : on s’éclaire comment avec cette bouse ?

          En terme moins châtiés (mode karadoc ON) : c’est de la merde!

          1. sam00

            4W
            L’ampoule de Livermore éclaire d’une puissance de QUATRE WATTS !!

            De suite, j’ai envie de dire : Et donc?

            4watts bordel!
            Qui s’éclaire avec 4 watts?

  3. NOURATIN

    Cette pastèque ridicule, portée un temps au pouvoir par des Socialistes crapuleux, ne nous apportera jamais que des ennuis et des malheurs. Si Sarkozy n’avait pas jugé nécessaire de modifier la Constitution, elle ne serait même plus députée. Comme quoi, au temps de de Gaulle on savait ce qu’on faisait et on voyait loin…désormais c’est le contraire!

  4. Aristarque

    Durée de vie d’un produit ? Selon certains commentateurs, la marque Rolls Royce s’énorgueillit d’affirmer que les trois quarts de sa production automobile des 110 dernières années est toujours en vie et maintenue roulante. Il paraît qu’elle se déclare apte à fournir (prix sur simple demande au service commercial) n’importe quelle pièce de remplacement pour que cela roule. Idem pour le jeunot Porsche. Belle référence pour déterminer la durée de vie d’une automobile, isn’t it? Evidemment, il y a juste le détail du prix de vente desdits engins mais nos excellences ne vont tout de même pas s’arrêter à un détail aussi trivial et « peuple » que celui-là… :mrgreen:

    1. royaumont

      Pendant mon stage de fin d’étude, dans l’aéronautique, nous avions pour objectif de modifier la forme d’une pièce pour que la première usure apparaisse sur la face extérieure visible et non à l’intérieur. L’objectif évident était de réduire les coûts de maintenance (plus besoin de démonter la pièce) et d’augmenter la sécurité de l’appareil.
      La contrepartie était une réduction de la durée de vie de la pièce en question, mais l’utilisateur s’y retrouvait largement.
      Si on applique à la lettre le formidable amendement Duflot, ça tomberait sous le coup de la loi…
      Cette saillie duflopienne est non seulement idiote, mais dangereuse.

      Une bonne nouvelle : même éjectée du gouvernement, elle continue à fournir des sujets d’inspiration.
      To big to fail ?

    2. LeRus

      Plus abordable, et tellement plus utile, les Defender de Land Rover sortis depuis 65 ans de l’usine de Solihull, sont, selon les estimations au doigt mouillé du constructeur, à 70% toujours sur les routes à travers le monde.

      C’est aussi la voiture qui présente le plus bas taux d’accidents en GB. Pas d’Air bag, pas de pare-choc en caoutchouc, pas confortable et polluant, mais pas obsolète!

      Conclusion, les diverses normes l’ont condamné! Le modèle actuel sera le dernier. Logique.

    3. Kekoresin

      Moui bon bref! J’ai un pote heureux propriétaire d’une Rolls achetée d’occase à un prix correct. Un an après, pot des jappements à changer. Prix de la pièce faite à la main et roulée sous les aisselles: 5000€…7000 avec la pose!

      Sûr que son nouveau pot va durer TRES longtemps mais à ce prix là je veux assister à la pose accompagnié par dix bricolgirls à poil fournies par Royce qui me tropotent en m’amenant des cocktails!

      1. Pheldge

        Il faut comprendre, c’est que désormais, il s’agit d’un pot catalytique … donc « nickel ciselé » , « fabriqué à la main » par des ouvriers qualifiés comme seule Albion la perfide sait encore en faire, des qui s’arrêtent régulièrement pour relationner cordialement autour d’une tasse d’Earl Grey, d’une pinte de Guiness , ou d’un scotch bien tassé, selon l’heure. La limousine, c’est plus qu’un moyen de transport, c’est un art de vivre. 😀 🙂 🙂

  5. Flash

    C’est plus du symbole qu’autre chose. N’importe quel juriste peut vous citer des infractions pénales symboliques, là uniquement pour faire un peu de com’.

  6. Aristarque

    Tremblez, gremlins. Frémissez, farfadets. Frissonnez, korrigans !
    Si tu les oublies, H16, les Bretons vont aller incendier un autre hôtel des impôts !

  7. royaumont

    « lois écrites en état d’ébriété ». Erreur.
    Chez ces gens-là, monsieur, on ne boit pas, monsieur, on ne boit pas : on fume !
    (bon, dans le ch’nord, on boit aussi).

    Les lapins crétins s’attaquent aux gremlins, la lutte va ête ardente et noire, les lapins ont l’offensive et presque la victoire. Ils tiennent les gremlins acculés dans les tribunaux…

  8. denis

    Malheureusement, l’expérience prouve que ce phénomène d’obsolescence doit bien exister.
    C’est pourquoi je préfère acheter du matériel sur lequel est proposé une extension de garantie à 5 ans, mais sans la prendre.
    Les LED peuvent effectivement durée des milliers d’heures, mais juste la led, pas l’électronique qu’il y a derrière.
    Ainsi, dans ma résidence, les ampoules a led de l’ascenseur sont changées chaque année quasiment.

    La société de consommation exige une mort rapide de nos appareils pour pouvoir s’épanouir. Ceci fait le bonheur de la population achetant un lave linge 400€ au lieu de 800. Celui ci va durer 4 ans alors qu’un lave linge miele à 1000 € durera 20 ans.
    Faites vos comptes.

    1. « ce phénomène d’obsolescence doit bien exister »
      Non.

      La société de consommation exige une mort rapide de nos appareils pour pouvoir s’épanouir.
      Non.

      Vous avez lu les articles en lien ou c’est simplement pour faire un petit troll rigolo ?

      1. lolo

        Ce n’est pas l’obsolescence qui est programmée, c’est le cout de fabrication.

        Ancien concepteur en bureau d’études, mes cahiers des charges m’imposait, simplement pour une question de rentabilité, de plutôt choisir le roulement à bille qui statistiquement tiendrait le temps de la garantie.

        Et pas besoin de collusion avec les autres bureaux d’études et de complotistes autour d’une croix satanique, tout le monde le faisait, ça a dû s’affiner depuis.

        En ce qui concerne Miele, durée 20 ans, c’était il a 19 ans, ils sont devenu bien plus modeste…Sauf le prix

        1. RBF

          Déconnez pas, je suis justement en train d’acheter du Miele partout, gavé de toute cette merde que l’on nous vend.

          J’ai entendu dire (paroles de vendeurs/réparateurs) que Siemens, ce n’est plus ce que c’était. Mais que Miele tenait encore bon.

          1. gameover

            « elles ont toujours passé le cap des 10 ans…… »

            Moi c’est en s’approchant du cap des 40 ans qu’elle a commencé à m*rder ma machien à laver…

            1. Calvin

              Ah, la crise de la quarantaine, je vois très bien…
              Même la mise à jour des circuits imprimés n’est pas possible.
              Enfin, pour ce que ça imprime…

        2. Deres

          Et avec les progrès de l’industrie, c’est à dire une meilleure maîtrise des jeux et des matières, des températures de fonctionnement, … les durées de vie sont bien mieux maîtrisés et subissent beaucoup moins de dispersion. Donc la durée de vie des appareils est beaucoup plus précise qu’autrefois autour de la période de garantie. Plus besoin de prendre des marges importantes pour que la majorité des appareils durent deux ans. On oublie souvent que pour un vieux frigo qui a duré 30 ans, celui de ceux qui n’ont pas eux autant de chance a claqué salement au bout de 6 mois.

        3. Deres

          Par contre, ce qui joue négativement est le fait que les modèles changent beaucoup plus souvent qu’autrefois je pense. Ils doivent avoir plus de mal à corriger les modèles foireux puis vendre les versions « débuggés » pendant 10 ans.

      2. denis

        je suis d’accord avec vous dans le sens ou il n’y a pas de bet spécialisé en ajustement de la durée de vie.
        Ceci dit cet ajustement se fait simplement par ce que vous appelez la logique économique.
        Je ne parle évidemment pas du fond de votre billet qui est comme à son habitude plus que pertinent (troll flatteur), mais personne ne m’empêchera de penser que le fait de mettre des composants à la noix pour gagner 10€ sur le prix d’une machine n’est pas équivalent au phénomène évoqué. C’est une question de sémantique.
        D’ailleurs que représente le cout de fabrication sur le prix de vente ?
        Les fameuse vannes françaises dont il est question plus loin, c’est ça.
        L’économie est le mot de beaucoup de maux.

    2. Caton

      L’expérience montre surtout qu’on en a souvent pour son argent. Lorsque, pour baisser le coût d’un produit, des composants moins chers de qualité inférieure sont utilisés, l’ensemble du produit s’avère de moindre qualité. Et cela ne semble pas avoir de rapport avec la perversité des industriels. Juste la loi de Liebig en action.

      1. Nice-oliver

        Exactement!!!

        Le MTBF est (souvent) proportionnel au coût de production donc de vente.

        Rogner sur le prix, c’est rogner sur la fiabilité dans le temps de l’objet.

        Ma vile fausse libérale collectiviste vivant de rapines a une imprimante HP (construite comme un char d’assaut et coûtant un bras) qui vit sa vie depuis 2003…

        Je crois que le crétin qui lui avait conseillé cet achat… c’est moi!!!

        Son obsolescence viendra de l’absence de driver… faute de programmation… de driver ou de présence de port //. 😉

        1. sam00

          Pas tellement de risque avec HP … leurs imprimantes prennent le postscript en natif, et un driver postscript générique suffit amplement pour les faire fonctionner.

          Pour le port //, il y a des adaptateurs USB//

          J’ai une vieille HP LJ4000 chez moi, achetée d’occasion en 2001 avec déjà 350000 pages au compteur; elle est toujours vaillante et fidèle au poste en 2014 …

          Par contre, il faut bien différencier les modèles grand public (pas chers, dans les 300€) et les modèles dit « entreprise » dans les 1500€ ou plus … la durée de vie et le nombre de page avant grave panne est loin d’être le même.

    3. royaumont

      « Ceci fait le bonheur de la population achetant un lave linge 400€ au lieu de 800 ».
      La contrepartie d’une baisse des prix des produits doit bien se faire quelquepart. La robustesse des pièces est un critère d’ajustement. La moindre durabilité est alors une conséquence d’une baisse des coûts de fabrication, pas une stratégie. Si le marché demande des produits pas chers, il accepte en échange certains désagréments. Comme il est plus facile de vendre des produits peu robustes mais avec beaucoup de fonctionnalités que l’inverse (robustes mais avec peu de fonctionnalités), les industriels travaille dans cette direction.
      Que la demande du marché change, les produits proposés changeront.

      1. val

        Juste remarque . Le marché donne aux gens ce qu’ils veulent . Donc de nos jours : pas cher , pas robuste et bourré de sophistications débiles. Perso je préfère payer plus cher et avoir du solide . Le problème c’est que j’ai constaté que pour le grand public , plus cher ne veut pas dire plus robuste …. Du coup j’ai changé ma façon d’acheter : je sais que je vais acheter de la m***de , alors tant qu’à faire , je prends la moins chère . Et du coup , je conforte malgré moi le comportement des constructeurs , à mon grand dam….. ce raisonnement est vrai pour l’éléctroménager et l’electronique . Pour les voitures , il y a encore des constructeurs qui arrivent à vendre de la qualité, donc , dieu soit loué , il y en a encore !

        1. Pheldge

          Attention à ne pas tomber dans l’élitisme … « le grand public » achète de la m**de, car il est composé de crétins majoritairement ( d’ailleurs vu leur président , il ne saurait en être autrement … 😀 ) mais moi, enfin nous, enfin je veux dire ici , nous sommes des gens raisonnables , nous !
          Ne nous vautrons pas dans la mansuétude des bobos 🙂 🙂 🙂

          1. gameover

            Oui, merci. complètement d’accord.
            Surtout que ceux qui disent cela ne le font pas véritablement car on arbitre toujours un prix par rapport au niveau de qualité nécessaire.

            Que cette réflexion vienne parfois de personnes agées est étonnant quand on sait qu’il fallait faire par exemple la vidange tous les 5,000km quand elle ne se faisait pas d’elle même et que le bidon d’huile dans le coffre était de rigueur !

            1. Othello

              Mwaip… C’est un fait que nos habitudes globales de consommmation sont modifiées par le choix du plus grand nombre. Un bon exemple est la disparition pure et simple des stations-service où un pompiste venait remplir le réservoir, nettoyer le pare-brise etc.
              Personnellement je me fous de payer mon litre d’essence 10 centimes de plus si ça peut m’éviter de me salir les mains, mais cela n’est juste plus possible, la faute aux crétins lobotomisés par la propagande des grandes surfaces dans les années 80…

              1. gameover

                Ah… tu devrais bien t’entendre avec RBF* :

                – ceux qui ne pensent pas – ou n’agissent pas – comme moi sont des crétins lobotomisés

                – je représente un marché mais personne ne s’intéresse à moi et pourtant je suis prêt à payer

                * : je ne suis pas un con : je travaille dans l’industrie 🙂

              2. gameover

                D’ailleurs les crétins lobotomisés ont dû faire la calcul suivant :

                50 litres à 10 cents en 5 minutes : les crétins lobotomisés travaillent à 60 euros de l’heure… ça ne leur arrivera peut être jamais ailleurs dans leur vie… Ca paie la lingette.

      1. Minou

        Ce que tu essaye de nous dire c’est que tu achète de led chinoise de mauvaise qualité à prix d’or en france alors que tu pourrais en acheter de bonne qualité à bas cout en Chine.

    4. Cerf D

      Le lave-linge à Miele euros (pardon :$ ) durera certes 20 ans mais le garderez-vous jusqu’à sa fin de vie ? Déménagements, évolutions techniques (diminution de la consommation en eau/électricité) ne vont-ils pas vous pousser à en changer plus tôt ?

      Cela ne veut pas dire que vous ne gagnerez pas à prendre le lave-linge le plus cher, mais l’argument d’une durée de vie de 20 ans n’est peut-être pas le plus déterminant.

      1. Quiet Desperation

        Mes parents avaient acquis un lave-linge Flandria, circa 1958 (pour faire plaisir à Harry) : il marchait encore 30 ans plus tard… la cuve était chromée sur cuivre, je crois…

        1. Aristarque

          Cela prouve que tu es au moins un peu plus robuste que le Flandria puisque tu es toujours là pour en témoigner. Toutefois, les choses étant ce qu’ elles sont, évite certaines substances bien trop ravageuses…

        2. Nyamba

          Ces histoires de lave-linge… Mon Auguste Mère Adorée (« MAMA », quoi) a fait notre lessive à la main jusque vers 1991 ; je crois que je ne savais même pas à quoi pouvait servir une machine à laver, avant cela…

          1. Quiet Desperation

            Cosette, je savais que je retrouverais un jour !!!! mais saches que la seule substance ravageuse à laquelle j’accorde ma pratique tient en une bouteille de 75 cl et possède ces fragrances que Gorenflot aimait tant…

                  1. Aristarque

                    Leur existence a cessé à un moment où le concept d’ argent m’ était encore inconnu (à quatre ans). Dans ma vie pratique, j’ ai connu le franc (nouveau d’ abord, puis tout nu ensuite). Mais la persistance de la notion d’ancien franc a été due au fait , d’ une part de l’ échelle trop simple de passage de l’ un à l’ autre, d’ autre part que plus de vingt ans après, tous les prix en francs étaient systématiquement traduits en anciens francs dans les journaux et surtout à la télé comme si la France n’ était composée qu’ un pourcentage très élevé de débiles mentaux profonds… Quoique pour voter soce, il y en a eu sûrement… 😀

            1. Nyamba

              Contexte : c’était la Réunion. 50 ans de retard sur la métropole, à l’époque, environ… Et puis nous vivions dans un coin rural (temps béni où on n’avait pas de voisins… pfff, c’est loin tout ça.).

              1. Pheldge

                Nyamba, à l’époque ( jusqu’en 75 je crois ) nous avions le Franc CFA , un sous multiple de « l’ancien Franc » 1F=50CFA ( Colonies Françaises d’Afrique ).

          2. gameover

            Donc Nyamba tu voulais nous dire que ton lave-linge a 70 ans et qu’il fonctionne encore… Yep…

            moi là j’en cherche une (de machine à laver le linge hein) de 30-35 ans maxi…

            1. Nyamba

              Il a pas 70 ans mais il fonctionne impec (je pense qu’il m’enterrera, en fait). Pour ton histoire de machine, j’aimerais apporter un témoignage : de mon côté, je cherchais un lave-vaisselle, dans cette tranche d’âge là, pas cher et facile à ranger dans un coin. J’ai fini par opter pour un Brandt, ça marche mieux, et ça perd pas ses poils. Tu devrais y penser 😉 .

              1. gameover

                t’as peut être raison Nyamba, je vais aller sur le bon coin et au moins je pourrais utiliser toutes les options sur tout le mois, et non seulement durant 3 semaines… 😉

                1. Nice-oliver

                  Faut que je vous briefe…

                  Ca sert parfois d’avoir à la maison une fausse libérale collectiviste qui vit de rapines … 😉

    5. Jean Bon

      « Celui ci va durer 4 ans alors qu’un lave linge miele à 1000 € durera 20 ans.
      Faites vos comptes. »

      J’ai de l’Ikea (400-500 balles de mémoires). Marche nickel depuis 8-9 ans (quand je dis nickel c’est nickel. J’ai même pas eu à mettre un coup de tournevis ou changer un quelconque joint).
      Des cas comme ça j’en connais à la pelle autour de moi.

      Ensuite même si votre hypothèse se vérifiait. Certain peuvent avoir besoin d’un bidule pendant 3 ans et se dire que s’il tient 4 eh bah c’est bon ça fait l’affaire et autant se servir des 600 autres euros pour les donner à Europe-Ecologie (c’est une blague, bien sur :))

    6. LM

      C’est juste une histoire de statistiques et de perception.
      Les humains ne savent pas interpréter les probabilités. Comme cité dans l’article, il y a le survival bias qui permet de trouver un contre-exemple parmis des centaines d’autres oubliés (mêlé au biais de confirmation).
      C’est comme la loi des séries, ca n’existe pas.

      Le socialisme (et les religions) au sens large utilisent les biais humains naturels pour les transformer en peur et ensuite en coercition.

    7. Pheldge

      Ce que la sagesse populaire de mon petit pays ultramarin de l’océan Indien, a résumé dans un proverbe :  » Bon marché , y coûte cher !  » que je vous laisse méditer ! 🙂

  9. Honorbrachios

    pour signaler que c’est justement les écolos qui demandent que certains produits ne durent pas trop longtemps et se dégradent vite fait :
    si on laisse les nouveaux sacs plastiques et de courses dehors 1mois, quand on les reprend, ils se désagrègent en petits bouts…

  10. Taisson

    En tous cas, avec une bonne « action de groupe » d’une association, on imagine bien les avocats se remplir les poches, les juges se faire mousser dans les médias, toute cette clique faire tout un brouhaha judiciaire autour de la durée de vie supposée des cafetières, ou autres imprimantes!
    Les preuves seront difficiles à réunir. Ca va être rigolo!
    C’est sur que grâce à ça, l’économie va être boostée !!
    Mais, sans entrer dans le jeu, il faut bien reconnaître que les industriels ont une idée assez précise de la durée de vie statistique de leurs produits. D’où une durée de garantie soigneusement calculée.
    Obsolescence oui, programmée, peut être pas, mais bien connue.
    Depuis plusieurs années, aucune de mes imprimantes (ou cafetière) ne dépasse de beaucoup la garantie…
    On ne peut ni généraliser ni nier le phénomène, mais ce n’est en aucun cas une loi supplémentaire qui va le résoudre..

    1. Cerf D

      Obsolescence connue et garantie calculée, c’est une évidence. Un industriel ne va pas s’amuser à garantir un produit dont il est sûr qu’un pourcentage non négligeable tombera en panne avant la fin de la garantie.

      La garantie est une assurance comme un autre. Elle assure le risque de défaillance et son prix dépend du risque à assurer et de sa fréquence.

      1. Adolfo Ramirez Jr

        On vend aussi désormais des « extensions de garantie ». C’est comme ça que les vendeur d’électro font leur marge maintenant.
        Exemple vous achetez un ordi portable : on vous vend une extension de garantie… qui ne couvre pas la batterie. Donc on vous vend du vent, l’ordi n’aura rien dans les 5 ans couverts mais la batterie sera naze au bout de 2 ou 3 ans. Et il vous coutera aussi cher voire plus de changer la batterie que de racheter un ordi plus performant et avec un système d’exploitation moderne.
        l’obsolescence d’un produit ne se programme pas mais le comportement du consommateur, lui, se prévoit.

    2. Calvin

      Les imprimantes jet d’encre, c’est un autre problème : c’est le récupérateur de l’encre des têtes d’impression qui est en cause.
      Pas une obsolescence programmée.
      Quand il est plein, et on connaît le nombre de pages environ (ça peut être pire si on imprime moins souvent) la machine se bloque elle même. On peut by-passer mais ça dure très peu longtemps, pas plus d’une dizaine de pages.
      Le changement de technologie nous mettrait ces imprimantes beaucoup plus chères à l’achat.

      1. Jean Bon

        Quand on voit le prix des imprimantes aujourd’hui, et les fonctionnalités, c’est juste hallucinant tellement c’est bas.
        Pour 100 balles t’as un truc qui fait du recto verso, qui scanne avec un chargeur, qui fait de l’impression photo et te sort le tout avec un rapidité correcte.
        Un truc qu’un professionnel aurait révé d’avoir pour 20000 euros il y a 20 ans.
        C’est ça qui fait qu’on renouvelle les produits.
        Du coup les fabriquants ont peu interet à soigner la durée de vie : le truc est foutu à la poubelle avant que le consommateur puisse connaitre sa durée de vie.

        1. Pheldge

          Il est clair qu’en informatique on a connu des progrès fulgurants ces dernières années, mais une fois atteints la quasi instantanéité des ordis, et une qualité professionnelle des résultats, on peut espérer que la prochaine génération de machines sera faite pour durer un peu plus 🙂

  11. @Scolligo

    Pour avoir bossé dans différents secteurs industriels (automobile, audiophilie,…) je peux certifier qu’un concepteur non seulement connaît mais aussi choisi la durée de vie de son produit, ou au minimum, de la pièce d’usure de son produit la plus sollicitée. Il y a bien sûr une incertitude sur cette durée, mais si le fabricant souhaite qu’elle « dure » deux fois plus longtemps, il sait comment faire techniquement et impactera son prix en conséquence. La question est « et alors, qu’est-ce que ça peut bien foutre? » 🙂
    Pour moi l’obsolescence programmée existe dans bien des domaines, avec pour premier objectif de faire tourner le SAV où les marges sont bien meilleures qu’à la vente (notamment dans l’automobile).
    Ca ne me pose AUCUN problème. Le concepteur est libre de définir la qualité de son produit, libre d’en fixer le prix et la garantie, et le consommateur est libre d’acheter, de consommer avec ou sans soin et de partager son retour d’expérience.

      1. lolo

        L’obsolescence programmée tiendrait plutôt du fait de vendre des télés HD à Noël tout en ayant des Ultra HD pret a vendre une fois le premier stock vendu.

      2. @Scolligo

        Et la qualité d’un produit est sa capacité à répondre aux attentes du client, parmi lesquelles sa durée de vie. La boucle est bouclée.

        Point additionnel que Duflot & Co oublient: dans de nombreux domaines l’évolution des normes (sécurité, environnement,…) et des technologies est telle que de toute façon un produit est dépassé/obsolète dans un délai bien plus court qu’il y a 50 ans, et le consommateur voudra/devra en changer.

        1. Cerf D

          Et la qualité d’un produit est sa capacité à répondre aux attentes du client, parmi lesquelles sa durée de vie.
          La durée de vie n’est qu’un critère parmi d’autres et pas nécessairement le principal. La surqualité n’est pas forcément mieux que la sous-qualité.

          1. Caton

            La surqualité est simplement coûteuse. Ainsi, suite à un commentaire sur un autre billet, j’ai rallumé mon vieux Robotron 5120 de 1983, et il fonctionne toujours! Mais il coûtait 40.000 marks quand il est sorti, alors que les premiers processeurs 16 bits étaient sortis en 1979, et les premiers PC en 1981…
            Franchement, s’il était tombé en panne en 1985, disons, cela n’aurait pas été plus mal.

            1. MadeInCH

              Certains ordinateurs vitaux ne sont APS remplacés. Et on ne saurait pas vraiment les remplacer.
              J’ai vu, dans une boîte qui testait des puces électroniques, que l’ordinateur gérant les appareils de mesures et leurs résultats datait d’avant que ls CPU existaient.
              Ils devaient sortie un vieux de la vieille de sa retraite pour l’entretien de cette « machine » (difficile d’appeler ça un « ordinateur »).
              ça coûtait moins cher que de rempalcer le système, ce qui demanderaiz tout un dévelopement.

              De même avec un ordinateur IBM gérant le trafic aérien. La « bête » n’avais JAMAIS été arrêtée en 30 ans d’existance. Pour la mettre à jours pour éviter le « 2K bug », il a fallu l’arrêter et la redémarrer. Les techniciens avait une sacrée trouille que il ne redémarre pas.

              1. Caton

                On parle d’un ordinateur de bureau sous MP/M, là… avec une copie de Z80 dedans. La bête est increvable, mais était obsolète et trop chère dès sa sortie.

              2. Cerf D

                Je me souviens qu’à la fin de ma thèse (mécanique des fluides) quand j’ai commencé à chercher un emploi, j’ai été contacté par une société qui s’occupait de la maintenance du logiciel de gestion du Fret d’un grand aéroport. Quel rapport avec la mécanique des fluides ? Aucun, mais ma thèse avait comporté une grande part de programmation en Fortran que je maîtrisait, ce qui était devenu rare.

      3. voleurdufeu

        Peut_être tout cela est-il au fond un problème de sémantique. L’obsolescence est connue/prévue/assumée/intégrée dans le prix par le fabricant, qui travaille déjà au produit suivant, meilleur par hypothèse. Dire qu’elle est en ce sens « programmée » n’est pas faux. Ce qui est faux est d’y ajouter une connotation de tromperie du consommateur, et une sanction pénale.

        1. Même pas. Le but de l’entreprise est de fournir le maximum de service / produit au consommateur pour le prix qu’il est prêt à payer (généralement, le minimum). Si Apple pouvait fournir des iPhones à 50€ pièce, dégager 75% de marge, et s’assurer que la bestiole tienne 5 ans sans souci, ils le feraient illico, parce que ce serait *excellent* pour leur marque, à court, moyen et long terme. Mais ils ne le font pas. Parce que c’est juste impossible.

          1. lolo

            Apple ne ferait jamais ça, vendre ses appareils à 50 euros casserait immédiatement ce pourquoi les clients achètent la pomme. M’a tu vu, frime, étalage de son pognon.

            les cout de fabrication du dernier semblent être dans les 200 dollars, ça ne les empêchent pas de le revendre jusqu’à 1.000 euros, loin s’en faut.

            1. Nocte

              La dernière fois que j’ai vu un coût de fabrication estimé, le chiffre ne prenait en compte que le prix des pièces.
              Rien sur la R&D, pas même une estimation
              Rien sur le coût salarial
              Rien sur le coût de transport.

              En gros, du vent.

              1. lolo

                Je n’étais pas sans savoir que ça allait vexer du monde…

                R&D… Il y a eu une avancée ?
                Cout salarial… Si les chinois se mettent en gréve trouvant que apple les prends pour des poires….
                Cout de transport : ça représente peanuts.

                En gros seuls les composants (même pliables) ont un cout. Et combien même ça doublerait le prix de revient…

                1. gameover

                  Bof… ils font un x4 entre le coût de production pure et le prix de vente client et c’est assez courant sur les produits techno et c’est le prix que les clients sont prêts à payer… donc le produit est en phase avec son marché.

                2. Nocte

                  Je savais que le simple fait d’intervenir sur le sujet allait me classer chez les afficionados d’apple.

                  Pas de bol, je ne possède pas de produits Apple et je serais du genre à faire dans le troll velu à leur sujet.

                  Il n’y a pas beaucoup d’évolution, néanmoins, ils designent eux-memes les processeurs ARM qui équipent leurs appareils, les changements de design extérieurs impliquent des changements sur l’emplacement des pièces et la carte mère.
                  Alors certes, on est loin d’une R&D où on part d’une feuille blanche, reste que cette partie existe et qu’elle a un coût.

                  Et sur le prix final en sortie d’usine, on peut ajouter le packaging/marketing, les apple stores physiques et le personnel tout court.

                  Leur marge est confortable ? Probablement, mais sans client, pas de marge. Leur prix est juste vis à vis de leur marché

                  1. lolo

                    Le marché fashion.

                    Tant mieux, il existe, fait vivre des gens, et il me fait sourire…

                    Encore une belle lobotomisation réussie à coups de marketing superbe.

                    Ce n’est pas le pays qui est foutu

                    1. gameover

                      Lolo c’est toi qui me fait sourire.

                      – Bonjour : je voudrais la perceuse Bosch que vous vendiez il y a 2 ans…

                      Un marché fashion ça n’existe pas… les produits sortent avec de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles couleurs… le client adhère ou pas.

                    2. lolo

                      @gameover :

                      j’aime bien ma perceuse que je traine depuis 25 ans, elle est géniale : elle perce…

                      Le marché Apple est juste une mode basée sur le m’as tu vu le pognon que j’ai mis !

                      leur dernier n’a rien de nouveau (ha si le paiement sans contact bridé) existant depuis des années sous d’autre marques.

                      Je ne suis pas pour la loi de cette boite qui oblige, une fois acheté un de leur produit, a acheter des accessoires, logiciel ou pièce de rechange 10 fois le prix de ce qui se trouve dans des produits similaires. Sans compter les emmerdement de leur résaux spéciaux (hyper sécurisé, on l’a vu) qui contraignent également à la 3G pour envoyer des sms

                    3. lolo

                      Je te rejoins à 2000 % gameover, tout ces gens qui veulent absolument ressembler aux autres par leur achats fashion, ça me laisse perplexe

                  1. Aristarque

                    Oui Werther, je te remercie d’explorer avant moi ces contrées désertiques plongées dans un silence infini pour m’en faire rapport et me mettre en garde…
                    Je crains, hélas, que tu ne doives me le répéter… 🙁

                  1. Aristarque

                    A PP : oui, mon pseudo identifie un astéroïde de la ceinture entre Mars et Jupiter mais cela ne m’éclaire pas sur la Blégique de Werther.

                1. Aristarque

                  A Phledge 16H07 :
                  Non, ce n’est pas l’addition que vous évoquez
                  Google puis Aristarque. Choisissez deux des options possibles et on en reparle éventuellement. 😀

                  1. Quiet Desperation

                    Tant il est vrai qu’une forme d’inculture moderne peut donner parfois des confusions fort gratifiantes….
                    @pour Nanker (Pheldge) : le véritable patronyme de notre ami est « Stark », Harry de son prénom….

                    1. Quiet Desperation

                      7 septembre à 11 h 31…

                      quant à « Grâce t’en soit rendue de cette précieuse information, bon ami Werther! »

                      Nan nan ! cher Harry, la ponctuation importe, touchant la syntaxe… il est vrai que le Flemiche en toi, n’est-ce pas… malgré de très louables efforts, j’admets… s’efforce parfois vainement… aaah! cette gangue barbare, telle une tunique de Nessus…. :

                      – soit : « Grâce t’en soit rendue, de cette précieuse information, bon ami Werther! »
                      – soit, et préférable : « Grâce te soit rendue de cette précieuse information, bon ami Werther! »

                    1. Aristarque

                      Puisque la perte, au moins partielle de mémoire ne t’atteint pas encore, tu dois pouvoir m’ indiquer céans le jour. Magnanime, je te ferai grâce de l’ heure de ce commentaire si fâcheusement et traîtreusement tapi dans un des recoins de ma mémoire que je n’ en décèle pas la trace! Grâce t’en soit rendue de cette précieuse information, bon ami Werther!

    1. gameover

      @ Scolligo 10 h 13

      « …il sait comment faire techniquement et impactera son prix en conséquence. La question est « et alors, qu’est-ce que ça peut bien foutre? »  »

      Ca me rappelle une émission sur le sujet de l’obsolescence revue sur Youtube.

      Il s’agissait de télés samsung sur lesquelles il y avait des condensateurs qui claquaient au bout de 2-3 ans. Ces condensateurs coutaient 30 ou 40 centimes et leur durée de vie ne posait problème que lorsque les télés étaient dans des endroits confinés sans ventilation. Et le journaliste de trouver un technicien qui lui dit que pour résister dans ces conditions il faudrait un condensateur coûtant 4E.

      Comme il y avait une douzaine de condensateurs du même type dans cette télé : le journaliste de conclure qu’il suffirait de vendre la télé 50E plus chère pour avoir une télé qui dure toute la vie !

      Outre qu’il méconnait complètement ce qu’est une marge (je dirais bien x3 ou x4 entre l’usine et le consommateur), c’est méconnaître aussi les chaînes de défaillance…

        1. Quiet Desperation

          ah!!! c’est la seule loi que j’aime vraiment :

          If anything can go wrong, it will

          et, plus en rapport avec ce fil : Murphy’s Law of Research

          Enough research will tend to support whatever theory.
          Research supports a specific theory depending on the amount of funds dedicated to it.

          1. gameover

            Je crois surtout que la loi de Murphy arrange bien ceux qui veulent ainsi couvrir leur incompétence : « on n’a pas eu de chance » (notez le « on »).

            J’avais un boss dans une boutique – dans laquelle je n’ai fait qu’un bref passage – qui n’arrêtait pas de dire du matin au soir « ça ne marchera pas » et effectivement, une fois de temps en temps il pensait qu’il avait eu raison mais avait complètement oublié les ventaines de fois où il avait eu tort.

            Au fait vous avez vu pourquoi les 2 satellites Galileo n’ont pas atteint leur orbites ? Il semblerait que 2 flexibles avaient été mal mis en place et étaient trop près l’un de l’autre et que l’un a fait geler le liquide qui était dans l’autre. Ils ont retrouvé ce même défaut sur les lanceurs soyouz en cours de fab en Russie… la faute aux russes…

            1. Nice-oliver

              Bah oui!!! Le succès est individuel et l’échec est collectif ou du moins la faute d’au moins un autre.

              Pour preuve la déclaration fracassante de la tarte symbole de l’intégration réussie: si les profs ne sont pas remplacés c’est à cause de Sarko…

              Et l’absentéisme prononcé des profs c’est la faute à qui?

  12. Kazar

    Duflot s’en fout comme de sa première paire de pantalons xxxl, elle touche ses indemnités de députés qui tombent quoi qu’il arrive, qu’elle bosse ou pas, et ce quel que soit la qualité de son « travail » (en l’occurrence, de la vraie merde). S’il y a quelque chose à déprogrammer, c’est bien cette pintade tout juste bonne à nous piquer notre pognon. Et vu que nous avons les verts parmi les plus stupides au monde, on devrait en ^profiter pour tous les 1°) Virer 2°) Pendre, au choix après référendum 🙂

    1. gameover

      ta ta ta Kazar… cette loi est super bien et j’espère que tu ne vas quand même pas venir nous dire qu’elle est ridicule hein !

      Passe que les lois c’est fait pour être respectées… nom de diou !

      1. Kazar

        Pas terrible ta provoc à deux balles…
        Ce n’est pas encore une loi, et une loi doit être appliquée, mais rien n’interdit d’en contester la pertinence (en vue de l’abroger par exemple), tu saisis la nuance ?

        1. gameover

          Sur l’amendement, c’est écrit « adopté »…

          Ce n’est pas de la provoc c’est juste pour te mettre face à tes contradictions… (et n’hésite pas à faire pareil pour moi hein !)

          bisous quand même…

        2. petit-chat

          Arf ! Et pour reprendre une des tirade de GO, si vous faites des petits vous m’en mettez un de côté (‘faut que je m’entraîne à la carabine à répétition)

    2. Aristarque

      Seulement xxxl, ses pantalons ??? Moi, j’ai plutôt l’ impression qu’ elle enfile du Nxl (N>5). Comment cela, pas de commentaires sur le physique? Je ne parle que de ses frocs!

      1. petit-chat

        Harry, d’abord elle (?) a un physique affligeant qui désoblige tout esthète un peu averti, et de plus cette règle sur le physique n’est pas inscrit dans d’autre chartre que morale.
        Or, morale (et tous ses dérivatifs tels que moralité) sont incompatibles avec les zoums polytiques, et davantage pour le genre un (qu’on pourrait nommer unipolytique, par opposition (?) au genre deux nommé bipolytique).
        Donc attaquer le mammouth comparable à Aubry n’est que justice, et confine à la légitime défense (en ivoire, d’après les taxes et impôts divers).

        1. Aristarque

          Meremptoire est courte sur pattes mais pas si dodue que cela. Là, elle a pris un coup de vieux en plus des autres coups. Il y a une quinzaine d’années, elle était limite mince. En revanche son faciès de harpie prête à l’ordre, façon bouledogue à qui on a subtilisé son os…

  13. Adrien Ladrien

    Exclusif ! Alors que Sarkozy a précipité la campagne pour les présidentielles de 2017, François Hollande lance celle de 2022 !

    En privé, François Hollande lance la campagne des présidentielles de 2022

    Lors d’un dîner de travail qui se déroulait hier soir à l’Élysée, François Hollande aurait déclaré à plusieurs de ses proches qu’il se mettait d’ores et déjà en position de bataille « pour 2022 », visant plus particulièrement les élections présidentielles qui se tiendront cette année-là.

    La suite sur http://wp.me/p55j1d-3P

    1. Deres

      A mon avis sauf affaire encore plus croustillante, Sarko va l’emporter en 2017. Si cela se trouve on aura même Fillon en PM. Je pense que les juges vont commencer à se dégonfler car les risques personnelles vont commencer à augmenter. C’est pour cela que Sarko a déjà lancé sa campagne. Il faut que les juges comprennent bien que si ils insistent cela va être très dur pour eux en 2017 …

      Sinon, j’ai fait un cauchemar : MLP présidente n’arrivait pas à avoir la majorité à l’Assemblée et nommait Juppé comme PM. mais je n’y crois guère. Les gens disent qu’ils éliraient MLP face à Flamby mais ce n’est que de la gueule, comme le ras-le-bol fiscal. Les gens râlent mais au final ils vont en masse quémander bien poliment un calendrier de paiement aux impôts et pas brûler la perception.

  14. Yrreiht

    Franchement, j’ai acheté un lave-vaisselle de tout premier prix il y a… douze ans (!), je l’utilise tous les jours et à part le départ différé (tarif de nuit pour edf !) qui ne marche plus et qui m’a obligé à installer une prise programmable, hé bien il fonctionne impeccable.

    Je ne vais pas me plaindre de l’obsolescence programmée.

    Par contre, autre exemple, les jouets pour mon fils de 4 ans ; hé bien je note très très souvent des défauts de conception qui les rendent fragiles sans raison, ni de prix de revient ni autres.
    Là, j’ai vraiment du mal à ne pas y voir une volonté délibérée de les voir rapidement cassés.

    1. Défauts de conception. Prix plus bas. Lego, par exemple, est cher (comparé à d’autres jouets). Mais 20 ans après, les briques rouges sont toujours rouges, et s’emboîtent toujours aussi bien.

      1. Kazar

        Décidément H16, cinéphile et adepte des legos, que des qualités !!! Dommage que vous ne vous présentiez pas aux prochaines élections, je serai presque tenté de voter pour vous.

      2. Yrreiht

        Oui bien sûr, mais je voulais parler de certains défauts de conception grossiers et évidents qui sont plutôt du sabotage que de la négligence, du travail bâclé ou de la baisse du prix de revient.

          1. Deres

            En comparaison des légos … Les petites boîtes de playmobil sont à moins de 3 euros par exemple alors que celles de légo sont plutôt à 6 euros par exemple. Et en vente direct sur leur site, les prix sont faibles.

      3. Adolfo Ramirez Jr

        Les jouets sont rendus obselete par le fait que l’enfant grandisse et que les modes passent…
        C’est fait pour être pas cher « pour faire plaisir à son gosse » ou pour qu’il arrête son caprice dans le magasin, donc forcément, ça casse. Sinon, il y a les bons vieux jouets en bois ou les marques hors de prix style lego…

    2. Cerf D

      Plutôt qu’une volonté délibérée de les voir rapidement cassés, je pense qu’il faut y voir une réduction des coûts de conception et donc une qualité moindre. Ce qui permet un prix plus bas.

      Je ne pense pas qu’ils augmentent les coûts de conception juste pour mettre des défauts volontaires.

      1. MadeInCH

        Je me souviens des processeurs iNTEL 486 et 486SX.
        Pou éviter que AMD gagne des sous avec des CPU un peu moins performant que les 486 mais à un coût très intéressant, alors iNTEL a inventé le 486SX!
        Le CPU 486SX est certe moins performant que le 486, car la version SX n’avait PAS de co-processeur mathématique. Maiiiis! pour le prix, que dire!!!

        Note: Le 486SX était des 486 done le coprocesseur mathématique avait été détruit. -> une opération en plus dans la chaîne de fabrication.

        ->
        Un produit plus cher à produire pour baisser la performance pour le vendre moins cher.

        1. Caton

          Euh, non, en fait, Intel « recyclait » les 486DX dont le FPU était défectueux en 486SX. Quand le processus de fabrication a été plus fiable, une puce sans FPU du tout a été fabriquée.

          1. Fll

            Exact, c’est le meme process pour les CG, on ne produit que du haut de gamme, mais comme la gravure foire souvent, liée à la finesse, c’est recyclé en CG de moins haute gamme en fonction du morceau flingué 🙂

    3. carpe diem

      il faut bien reconnaître qu’acheter à bas prix c’est une forte probabilité de recevoir de la m……..
      Pour ma part, je me suis fait avoir une fois : un robot pétrisseur à 80 euros, durée de vie 13 mois, fabriqué en Chine. J’attends pour acquérir un appareil fabriqué au pire en Europe à 500 euros.
      Idem pour tous les prix aux ras des pâquerettes: outils de jardin estampillés cyniquement « Laguiole » qui s’émoussent au bout de 3 mois, pinces à linge à 1euro qui tiennent …quelques semaines etc…
      On en a toujours pour son argent, sauf pour la politique hem…

      1. MadeInCH

        Perso, j’ai eu trop de mauvaises surprises, en achetant du « Haut de Gamme Très Cher qui DOIT tenir! ».

        Depuis, je préfère acheter du chinois. Pour le prix, j’en achère 20-30% de plus, je teste et je fais le tri. Ceux qui sont bons tiennent.

        1. gem

          +1
          le prix n’est pas une garantie de qualité, et ça va vachement dépendre de l’usage que tu vas faire vraiment du machin. Et de la façon dont tu en perd l’usage : les parapluies par exemple, solide ou pas, je les perd bien plus que je les casse, et les vélos je m’en suis fais voler bien plus que je n’en ai usé à mort. Dans les deux cas, ça ne me sert à rien d’acheter du solide cher.
          Et dans mes tiroirs il y a toujours (entre autres) une vielle HP15C parfaitement fonctionnelle (même la pile est encore efficace !) … et devenue parfaitement inutile !

          1. Fll

            Idem pour les ponceuses. Tu prends celle à 500€, tu penses qu’elle va tenir, pis petit bug, AUCUNE ponceuse n’est faite pour poncer les plâtres ! C’est hors garantie, tu peux toujours pleurer pour l’obsolescence. Le truc, c’est que aucun vendeur ne te le dira, peu d’ailleurs, le savent. Prends celle à 7.5€, voir deux, pis rien a foutre qu’elle claque. (pour du plâtre hein 🙂 )

            1. Nice-oliver

              Cher fll, piquez un bas ou un collant à votre chère et tendre pour protéger le moteur de votre ponceuse.

              Efficacité garantie.

        2. Ano59

          Même constats. Du coup ce que je choisis dépend de l’objet désiré. Pour des bricoles remplaçables, pas bien chères, en quantité, j’importe massivement chinois, la moitié ne marchera pas mais le prix est tellement ridicule que ça change pas grand chose.

          Pour du « haut de gamme très cher qui doit tenir », malheureusement il faut souvent s’en remettre aux notions humaines les plus éprouvées : marques connues, fiables, réputation excellente, long historique avec beaucoup de recul, produit déjà sur le marché depuis quelques temps (recul là encore)…

  15. Hermès Honshappo

    Il me semble que les durées de vie d’à peu près tous les produits sont déjà codifiées en France, sous la forme des durées d’amortissement autorisées dans les entreprises.

    Je suppose qu’un produit soupçonné d’être conçu pour défaillir avant la durée standard codée par Bercy pour son amortissement rentrerait dans le cadre de la loi.

    Mais bon c’est une supposition. On n’est pas à l’abri que les durées soient différentes, ce qui ajouterait une jolie couche de casse-tête législatif 🙂

      1. Hermès Honshappo

        Ca me choque pas, vu que les éditeurs affichent les durées de support généralement.

        D’ailleurs, personne ne s’offusque qu’un éditeur comme Microsoft arrête de supporter les OS Windows après 10 ans.

        C’est pourtant de l’obsolescence programmée par définition, puisque c’est une politique affichée dès qu’on achète le logiciel.

        Vite, lâchons le gouvernement contre Microsoft et Cisco 😀

        1. Jean Bon

          Ca met d’ailleurs bien évidence ce que dit H16 : c’est quoi la « durée de vie » ?
          Pour un logiciel : c’est celle qu’on lui donne ! Mais si elle ne doit pas être plus courte que celle qu’on lui donne , alors on est toujours dans les clous, par définition.

          Mais si l’on démontre que dans les débats entre Bill Gates et ses collègues, ils ont d’abord dit 12 ans puis finalement 10 ans alors on pourra dire que « la durée de vie du produit [aura été] intentionnellement raccourcie lors de sa conception »

          Et là bing 2 ans de prison.

          En gros, ni’mporte quel ingénieur/marketeur/dirigeant qui vent un bidule est succeptible d’aller en taule …

        2. gameover

          Hermès H

          La fonction de support pour les logiciels c’est un peu comme la fonction pièces détachées pour un appareil et de ce coté là les fabricants fournissent en général les pièces pendant bien 10 ans après la fin de fabrication.

          1. David

            Chez Dell ils ne gardent les pièces en stock que pendant 5 ans après commercialisation du modèle.

            Me suis fait avoir à cause de ça : l’écran d’1 ordi portable acheté en 2004 est tombé en panne -> pas de pièce -> obligé d’acheter un ordi neuf (alors que celui de 2004 répondait parfaitement au besoin …)

              1. petit-chat

                Portable : Ebay Hong Kong est mon fournisseur privilégié : écran Toshiba en Grance : 170 €, à Hong Kong 45 €, port compris. Le même !

                1. David

                  J’ai trouvé la soluce pour recycler ce portable vieux de 10 ans en ordi de bureau : un USB display adapter « DisplayLink » = un module carte video sur port USB, achetable en France (no need to go to HK …).

                  J’aime bien faire durer le matos le + longtemps possible, grâce à l’innovation c’est possible

  16. Gerldam

    Parler aussi longtemps de cette pouffiasse est lui faire trop d’honneur. L’actualité ne manque pourtant pas de sujets croustillants, non?

    1. Deres

      On peut alors parler de Flamby qui annonce une extension de la redevance deux jours après le contraire dit par sa ministre de la culture et trois jours après le premier ministre qui a promis main sur le cœur la fin des hausses fiscales ? En plus d’être nulle en économie et en communication, leur grand défaut est de ne pas apprendre de leurs erreurs. Ils nous refont le même sketch toute les semaines depuis deux ans et demi …

      1. Deres

        Il y a aussi un effet de bord rigolo avec la suppression de la première tranche de l’IR. A peu près tous les versements sociaux y compris ceux des collectivités et des CE utilisent des barèmes basés sur les tranches. Il va donc y avoir un grand chambardement des tarifs par exemple des cantines, garderie et crèches. Tous ces organismes ne pourront pas passer les deux premières tranches à l’ancien tarif de la première car cela plomberait leur budget déjà bien diminué. Donc soit il reporteront le manque à gagner sur les tranches du dessus, soit il augmenteront le tarif de l’ancienne première tranche. Attendez vous à de petite révoltes avec les futures changements de tarifs sociaux ! les maires vont en prendre plein la gueule !

        1. sam00

          Tiens, c’est rigolo ça !

          Comment peut-on être assez idiot pour baser les tarifs d’une cantine sur les barèmes de l’IR … ça tiens du prodige un truc pareil

          Merci pour l’info

                  1. gameover

                    Ah ok.
                    Donc si je comprends bien, des gens viennent payer plus cher dans les cantines alors qu’ils pourraient avoir la même chose moins chère ou meilleure pour le même prix ? WTF ?

      2. Nocte

        Si on nous annonce un gel des impôts, ca veut dire que dans la semaine, on va prendre une hausse discrète. Ca fait deux ans qu’ils nous font le coup.

    2. Jean Bon

      Il s’agit tout de même d’une loi pénale assortie de prison, qui doit pouvoir toucher facilement 1 millions de personnes.
      Concrètement si un flic, un procureur, veut se faire un mec, parce qu’il ne l’aime pas, il lui suffit de se baser sur ce texte.
      Et normallement, si le juge respecte la loi, il est obligé de prononcer un peine..

      C’est de l’arbitraire pure.

      Duflot est folle, mais ça folie peut avoir des conséquences. Un peu comme certains dictateurs dans les années 30, qui prenaient des lois hallucinantes et tout le monde se disait, « il l’appliquera jamais ». Bah si.

  17. Ano59

    Il faut tout de même reconnaître qu’il y a une chose qu’on peut appeler obsolescence programmée : les fameux compteurs d’impression présents sur nombre de cartouches d’imprimantes qui bloquent leur utilisation passé un certain nombre. « Obsolescence » car le produit devient alors obsolète, « programmée » car…ça a littéralement été programmé dans la cartouche ? :mrgreen:

    Cela tient plus de la stratégie marketing propre à tels ou tels vendeurs qu’à un gros complot d’imprimeurs toutefois. En contrepartie les imprimantes sont vendues une bouchée de pain. A la rigueur on pourrait parler d’entente…

    C’est juste un évenement « ponctuel » sur le marché cela dit, et l’ajustement leur revient automatiquement dans la figure comme un bon retour de baton : vous avez sûrement tous entendu parler de ces petites boîtes qui remplissent / vendent des cartouches génériques à prix plancher. 🙂

    Dans sa globalité le concept « d’obsolescence programmée » est davantage un air de flutiau écolo-politique, le fait qu’il puisse exister très ponctuellement dans l’espace et le temps (« industriels indélicats » comme dit dans le billet) n’est pas une justification pour gober n’importe quoi. Mais c’est un concept très populaire et très « intuitif » de par les biais impliqués. Moi-même j’y croyais fermement avant de me documenter un peu plus sur la question. En bref, un appât électoral difficile à rater.

    Sinon, il n’y a que moi qui soit choqué par les fautes d’orthographe dans le résumé sommaire de l’amendement ?

    1. pouf pouf

      il n’y a pas que des fautes d’orthographe, la qualité de la rédaction, l’agencement et les mots employés, c’est de l’orfèvrerie …

      1. Cerf D

        Calvin a déjà répondu plus haut concernant ce fameux compteur. Quand vous imprimez, toute l’encre ne va pas sur la feuille, une partie est perdue. Il y a aussi le nettoyage des têtes d’impression qui consomme de l’encre. Ou part toute cette encre que vous ne voyez jamais ? Dans un bac de récupération qui se rempli au fur et à mesure. Le fabricant sait grosso-merdo au bout de combien de page et de nettoyages ce bac sera plein. D’où un compteur pour que l’imprimante se bloque avant que ça ne déborde (vous n’avez pas nécessairement envie d’avoir plein d’encre sur votre bureau).

        1. Jean Bon

          Ce n’est pas la bonne réponse à mon sens.
          La bonne réponse est : personne ne vous oblige à acheter ce type d’imprimante, personne ne vous empêche de fabriquer vos propres imprimantes (et éventuellement de les vendre).
          Tant que cela reste vrai, et dès lors qu’il n’y a pas tromperie sur la marchandise vendue, je ne vois pas le problème : achetez une autre marque ou procédez autrement !

    2. Calvin

      Non, voir plus haut.
      Il est possible de reseter un compteur d’impression mais cela ne dure que très peu de temps. C’est tout à fait normal.
      L’idée, c’est que l’encre sèche (et plus elle sèche vite, mieux c’est), et qu’il faut régulièrement nettoyer les têtes. D’où le récupérateur d’encre, qui une fois plein se bouche et engendre le phénomène de fin de vie.

    3. Deres

      Il y a le capteur optique pour détecter que la cartouche est vide aussi. J’avais essayé le truc du marqueur sur la petite fenêtre et cela marche très bien. Mais quand c’est vide, c’est vide. Et il peut y avoir des ratés car le fond du liquide peut être difficile à capter (il faudrait peut être pencher un peu l’imprimante vers la bouche d’alimentation pour aider).

      1. Deres

        Il faut dire aussi que les utilisateurs n’apprécient pas non plus quand l’imprimante fait un travail tout pourri sans rien dire sur l’absence d’une couleur …

    4. Foert

      Quelqu’un pour m’éclairer ? :mrgreen:

      « Aujourd’hui le code de la consommation de dispose pas explicitement la réduction de la durée de vie, dans les éléments constituant une tromperie économique »

      1. David

        ça ne veut absolument rien dire

        Les députés écrivent aussi bien que des gosses de 5 ans, et sont payés beaucoup plus cher ; avec NOTRE pognon.

  18. Othella

    Rien a voir avec tous les commentaires ci-dessus mais j’ai lu ceci à la fin de cet article, sur contrepoint

    La politique française est devenue une olympiade de la neurologie déficiente. Le risque évident, lorsqu’on organise une course entre grands malades, c’est que le moins atteint d’entre eux parvienne au podium avant les autres. Et pour le moment, le parti qui se détache vraiment dans cette compétition ridicule est celui qui est atteint d’une sclérose en plaque.

    Sclérose en plaques prend TOUJOURS un S à la fin: en effet, la démyliénisation se fait par plaques un peu partout…
    J’en souffre depuis 9 ans! je marche difficilement d’accord, mais je ne suis pas déficiente au niveau intellect: j’ai gardé intact mon QI de 130, merci pour moi.

    La démyliénisation nous met les nerfs à vif (c’est totalement littéral à vrai dire): excusez SVP ce petit coup de gueule!

    1. petit-chat

      Bon courage !
      J’ai une connaissance qui l’a attrapée après s’être faite vacciner contre toutes les maladies possibles sévissant en Afrique.
      Son mari, moins vigilant sans doute, n’a accepté que les vaccins obligatoires. Ça lui permet aujourd’hui de soigner sa femme…

    1. petit-chat

      Mmmmh, il y a une idée là : monter une assurance destinée aux Entreprises, excluant les « mesures de rétorsion, de coercition et de vol de la part de l’Etat, des Collectivités, des appendices sociaux Urssafiques et affidés, des syndicats, des associations ».

  19. Jean-Maurice

    Juste pour info, quand j’étais à l’école (d’ingénieur), on nous démontrait comment les fabricants de pots d’échappement concevait le métal dudit pot pour qu’il ne dure pas beaucoup plus que la garantie de deux ans en vigueur chez Midas et autres.
    C’était il y a 30 ans.

    1. Vous voulez dire que les pots ne devaient durer que la durée pour laquelle ils sont garantis ? Mais mais mais … Mais c’est parfaitement normal, ça.

      1. Deres

        C’est surtout que la technologie a progressé. Auparavant, pour que 99% de vos produits durent au moins 2 ans, vous deviez viser une durée de vie moyenne de 5 ans tant la dispersion était grande. ce qui veut dire au passage que 1% des produits allaient durer au moins 8 ans. En diminuant la dispersion, on peut se contenter d’une durée de vie moyenne de 3 ans avec quasiment aucun produit ne dépassant donc 4 ans.

    2. Aristarque

      Et bien cela a changé car remplacer un pot d’ échappement devient beaucoup moins fréquent qu’ effectivement autrefois. Par exemple, la VW Coccinelle claquait son pot à peu près tous les deux à trois ans maxi et toujours au même endroit, côté gauche, dû a une différence interne de l’ arrivée des gaz du banc gauche des cylindres moteur par rapport à celle du banc droit. En revanche, c’était facile à faire sans même avoir besoin de mettre la voiture sur un pont ou une fosse. Ma Mercedes W124 a attendu d’ avoir presque 20 ans et 200K kms pour nécessiter de remplacer le silencieux arrière, toujours d’ origine…

    3. gameover

      Il semble que vous ayez eu un mauvais prof ou que vous ayez mal suivi le cours.

      Le problème n’était pas à l’époque qu’ils ne durent pas plus que 2 ans mais plutôt qu’ils durent au moins 2 ans sans pour autant les fabriquer en inox ni utiliser trop de métaux nobles : chrome, nickel etc…

      Le problème avec les échappements c’est que c’est de la corrosion interne (acides) et externe (atmosphérique, sel) et toussa avec des condensats et desvariations importantes de températures, ce qui amplifie la corrosion et les contraintes (dilatations, fatigue).

      On a fait de gros progrès dans le domaine de la corrosion depuis 30-40 ans même si maintenant à cause des normes anti pollution et des catalyseurs la température dans les échappements a beaucoup augmenté (800°C).

  20. Kloupa

    Le plus triste, c’est de penser que nous avons des compatriotes pour voter et ainsi faire élire « représentants » ces députés incapables d’autre chose que de brasser du vent. Et, comme de surplus, toutes leurs lois et réglementions absurdes ont fait fuir les industriels concepteurs et fabricants de ces articles, dont l’obsolescence serait sciemment programmée, on devine que la justice Française aura de quoi s’occuper utilement à poursuivre les fabricants Chinois, Indiens, etc…

  21. Pere Collateur

    « les petits korrigans choisis par Cécile sont ceux qui détraquent les objets trop tôt et les vilains gremlins qui grignotent l’électronique et la mécanique de nos appareils ménagers et les font tomber en panne le lendemain de l’expiration de la garantie. »

    A se rouler par terre cette description! J’ai mal aux cotes. D’ailleurs ca m’a fait penser aux Langoliers de Stephen King (http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Langoliers).
    Des méchantes bêtes qui grignottent tout ce qui leur passe à portée de dents…

    Pour en revenir au sujet, je ne sais pas si ca existe ou pas l’obsolescence programmée, mais il me semble que le marché devrait se charger de réguler ca tout seul:

    La boite qui fait de la merde volontairement, en règle général, elle fait pas long feu…

    Wait! Ca fait 25 ans que Microsoft fait de la merde et ils ne se sont jamais aussi bien porté… Surement une exeption…
    Ah ben non, y a un semencier qui arnaque ses clients depuis 30 ans en leur vendant de la semence par replantable, et ca marche toujours…
    Arh, zurement noch eine exceptionnnn…
    Mais pourquoi les smartphones android ne sont pas supporté, au niveau du suivit de l’os plus de 18 mois?

    […]

    Mais de là à faire des lois… J’ai jamais vu une loi qui arrange les imbéciles.

    1. douar

      « Ah ben non, y a un semencier qui arnaque ses clients depuis 30 ans en leur vendant de la semence par replantable, et ca marche toujours »
      C’est de Monsanto que vous voulez parler?
      Si les semences en question sont des semences de maïs, il faut savoir que les semences de maïs commercialisées sont des hybrides et que l’agriculteur peut tout à fait réutiliser ses grains de maïs pour les resemer ensuite . Sauf que les caractéristiques initiales du maïs ne seront plus du tout les mêmes, avec un rendement qui baissera de 30-50%. ça n’a rien à voir avec de l’OP, mais par le fait que le maïs commercialisé est un hybride qui a un potentiel de rendement beaucoup plus élevé de les lignées mâles et femelles initiales. C’est vrai pour Monsanto comme pour tous les autres semenciers.
      De toute manière, si l’agriculteur achète des semences hybrides, c’est qu’il doit s’y retrouver non?
      Cette histoire montre bien que les fadaises véhiculées par les écolos ont bien imprégné les cerveaux, même des libéraux (ou croyant l’être) .
      Bref, on n’est pas sorti de l’auberge. va falloir de beaucoup de patience et de pédagogie.

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Pareil, d’après mes infos au Paraguay on peut replanter le soja OGM… Il suffit de verser une redevance à l’obtenteur, redevance symbolique par rapport au gain de production…

      1. petit-chat

        +1 :mrgreen:
        MS se met à la place de l’utilisateur qui n’a pas envie de se faire chier à écrire 20 lignes de code abscons pour driver une imprimante, qui veut un système capable de s’entretenir, voir de se réparer lui-même.
        Quand les « puristes » deviendrons moins… sectaires, Linux sera p-e connu du grand public, et pas seulement des industriels.

  22. NicolasPimprenelle

    Sans parler d’obsolecence programmée (ce terme pour moi est un non sens), force est tout de meme de constater que pour certaines catégories de matériel, et au sein de la meme marque, la durée de vie s’est globalement raccourci.
    Après je n’ai pas d’explications à ceci et surtout pas de croire que c’est intentionnel afin que le consomateur achète plus.
    MAIS ça me pose questions …
    Vous prenez une marque de lave-vaisselle, par exemple MIELE.
    J’ai hérité de celui de mes parents qui a été acheté dans les années 80 (bon c’est vrai 8.000 francs … à l’époque).
    Il est tombé enfin en panne il y a 2 ans après presque 30 ans de bons et loyaux services.
    Un ami a du changer son MIELE au bout de 7 ans de vie, ces anecdotes semblent identiques un peu partout ce n’est pas une vue de l’esprit.
    Idem, par exemple, pour les poeles TEFAL (elles étaient increvables il y a quelques années et aujourd’hui vous allez payer une poele TEFAL 80 euros et au bout de 3 ans vous ne pourrez plus la nettoyer car le revetement aura foutu le camp.
    Mais je répète, je n’ai pas d’explications : moins de sérieux dans la fabrication, pièces électroniques plus fragiles (sauf pour les poeles), consommateur moins soigneux ? Je ne sais pas.
    Je dis juste que la technologie augmentant (donc techniquement on est plus apte à produire du bien solide et qui dure) la durée de vie n’a pas l’air de suivre la meme courbe d’évolution.
    Mais peut-etre est-ce une mauvaise tendance des courbes à ne pas vouloir s’inverser ….

    1. « J’ai hérité de celui de mes parents qui a été acheté dans les années 80 (bon c’est vrai 8.000 francs … à l’époque).
      Il est tombé enfin en panne il y a 2 ans après presque 30 ans de bons et loyaux services. »

      Biais du survivant. Tout est dans l’article.

    2. voleurdufeu

      Il est parfaitement normal que la durée de vie des produits racourcisse en période de progrès technologique rapide (ou, ce qui revient au même économiquement, de baisse des prix anticipée). Mieux vaut louer à brève durée et bénéficier de la baisse des prix (ou de l’augmentation de la qualité, c’est pareil). Si vous êtes sûr d’avoir 10% de qualité en plus l’an prochain (ou un prix plus bas de 10%), mieux vaut attendre, et se contenter en attendant d’un produit de même niveau de service, mais d’un prix plus bas aujourd’hui, car d’une durée de vie prévisible limitée à un an. J’ajoute que tout cela a été modélisé par les économistes il y a plus de 30 ans (voir par ex. Deaton & Muellbauer, Economics and Consumer Behavior, Cambridge University press, 1980).

  23. Inspecteur Juve

    Est-ce que l’avortement tombe sous le coup de cet amendement ? Après tout, il s’agit bien d’abréger volontairement la durée de vie d’un produit.

    Et par ailleurs, l’adjectif « standard » est invariable, lui (pas comme la législation).

    1. petit-chat

      J’ai (évidemment) rien compris à ce qu’a dit HB, mais j’aime bien le concept de l’avortement comme obsolescence programmée !

  24. cc

    Vous voulez rire ? Le Parisien publie un tableau du nombre de jours d’absence par instits et par académie (pour le 1er degré) pour année scolaire 2012/2013…

    Paris : 14,8
    Aix Marseille : 19,5

    Et le ponpon pour… la Corse : 20,5
    😉

    C’est le foutage de gueule institutionnalisé, le viol du bon sens encore et encore.

    http://tinyurl.com/jvqxoac

    1. Aristarque

      Tout de suite… Enfin, c’est le mistral, vent froid auteur de fluxions de poitrine, etc… Z’ont pas ces conditions extrêmes, les Parigots…

  25. jeff

    Ben si moi ces questions je me les suis posées quand j’ai entendu qu’ils osaient sortir ce genre de débilité. Parce que oui, je travaille dans un groupe industriel. Ces gens là croient vraiment n’importe quoi…. ils pensent qu’on a que ça à foutre de créer de l’obsolescence programmée ?????
    Si les produits marchent moins longtemps qu’avant c’est que les couts ne sont pas les memes ! Et que pour compenser les charges exhorbitantes que l’état français nous assènent, on tire plus sur les couts matières… du coup, au lieu de mettre du métal, on met du plastique… c’est sur, ca s’use plus vite…
    Mais quels cons, mais quels cons…

    Anecdote : nous avons reçu un énarque dans une de nos usines. Réaction de l’énarque à la fin de la visite : je ne pensais pas qu’on travaillait encore à la main en France !!!! Ben oui connard, y a encore des gens qui travaillent mais toi, tu les assassines ces gens là !!!

    1. Vodkaman

      jeff : « Anecdote : nous avons reçu un énarque dans une de nos usines. Réaction de l’énarque à la fin de la visite : je ne pensais pas qu’on travaillait encore à la main en France !!!! Ben oui connard, y a encore des gens qui travaillent mais toi, tu les assassines ces gens là !!! »

      vous vous méprenez sur ses propos…
      ce qu’il voulait dire, c’est que compte tenu du nombre de chômeur en Farce, il ne croyait pas possible que certains emplois manuels subsistent.
      Mais avec ses copains de promo, ils vont s’en occuper, en tenant compte de la pénibilité, en réduisant le temps de travail et en renforçant le pouvoir des syndicats, pour être sur qu’avant 2022, toutes les tâches de productions soient effectivement assurées par des robots. comme ça, on pourra enfin remettre ce pays au boulot : les robots ne font pas grève, n’ont pas mal au dos et peuvent taffer 24/24.

      1. Quiet Desperation

        Rappelle nous le ratio emplois industriels / emplois Fonction Publique en France
        et pour comparer, le même ratio, mais en Allemagne, pour rire…

    2. val

      Tres « fun » votre anecdote , ils ont dû se dire , quelle résilience ces ouvriers , avec toutes l’énergie qu on met dans le système pour les tuer, eux et leurs patrons , ça leur apprendra à mal voter , tiens …

  26. Karamba!

    Mais Duflot s’en tape de la durée de vie des appareils ménagers. De même qu’elle s’en foutait de faire construire plein d’immeubles sur le sol français. Ce qui lui importe c’est que la productivité française se gaufre, que ce pays finisse dans le chaos total et l’anarchie complète pour pouvoir ensuite imposer ses idées de communauté héritée des hippies. En cela je dois reconnaître qu’elle possède un pouvoir de nuisance remarquable…

  27. petit-chat

    J’imagine le Tableau Périodique des Élément Marchands (remis à jour trimestriellement !) qui part de l’atome jusqu’à la centrale nucléaire.
    Ça va en occuper des bandes de copains.

  28. Régis33

    Et si , obsolescence programmée existe , navré !
    Exemple vécu : Imprimante Epson RX425 de mon entreprise qui au bout de 5 ans m’annonce ( eh oui ça parle et réfléchit ces petites bêtes là ) que des pièces sont usées et qu’elle va cesser de fonctionner sous peu , alors que tout marchait impecc !
    Petit tour sur le net et je trouve un site qui explique qu’il y a une horloge interne qui est programmée pour qu’au bout d’un certain temps (5 ans) l’imprimante s’arrête de fonctionner .
    Donc téléchargement d’un petit patch de remise à zéro de l’horloge , et 6 ans plus tard , l’imprimante marche toujours parfaitement .
    Alors si cela n’est pas de l’obsolescence programmée , il va falloir m’expliquer ce que c’est !
    Un bug informatique ? un farfadet ? une araignée s’amusant avec les aiguilles de l’horloge interne ?
    Je ne pense pas avoir été le seul dans ce cas là , car autrement pourquoi un petit malin aurait mise en ligne un patch de réinitialisation de l’horloge ?
    Donner des liens dans le sens de son postulat , c’est bien , mais encore faudrait il regarder aussi dans toutes les directions pour vraiment faire une bonne analyse .

    1. GrosBen

      Si vous poussiez un peu vos recherches, vous trouveriez aussi que certains utilisateurs de cette imprimante ont dû ajouter un petit tuyau pour évacuer les rebuts d’encre après avoir appliqué le patch.
      Cette limitation est là pour éviter que de l’encre ne coule sur votre bureau lorsque le réservoir d’encre perdue est plein. C’est certes très mal foutu mais c’est pas non plus délirant qu’une imprimante demande une révision et un changement de réservoir tous les 5 ans.

      1. Régis33

        Je n’ai rien changé du tout , et rien n’a coulé sur le bureau . 🙂
        Et pour parfaire mes dires , un autre exemple , toujours les imprimantes .
        Qui n’a pas râlé sur les cartouches qui se vident à un rythme hallucinant .
        Il faut savoir qu’une petite puce ( y en à plus que sur les chiens de ces petites bêtes maintenant ) est inclue aux cartouches d’encre , celle ci à pour fonction de compter les pages imprimées , vous pouvez faire l’essai vous même : vous imprimez 200 pages avec seulement 1 point , et la bestiole vous dira que la cartouche est vide .
        Evidemment c’est faux !
        Il a suffit qu’un jour , sur une foire expo je trouve un type qui vendait un petit appareil ( 20 €) ayant pour fonction de remettre la puce de la cartouche à zéro et hop , longévité de la cartouche X4 . 🙂
        Manque à gagner cruel pour les fabriquants de cartouches , je le concède .
        Savoir si légiférer sur ce genre de chose est souhaitable , personnellement je ne le pense pas , car dans mon exemple de cartouche , il est bien évident qu’il serait bien difficile et très coûteux de mettre au point un système qui mesure réellement le niveau d’encre …………… Et aucun système serait , lui , peu adapté au marketing et à l’économie de marché . 😉

        1. Là, le problème se situe surtout du côté de l’acheteur qui ne comprend toujours pas qu’il va payer 40€ d’imprimante, 40€ de cartouche, et qu’économiquement, tout ceci a du sens.
          Et là encore, ce n’est pas de l’obsolescence programmée.

      1. Régis33

        Il m’a semblé comprendre que suivant notre hôte , l’obsolescence programmée était un mythe , c ‘est à ça que je répondais .

    2. Et vous vous trompez. Vous confondez biais du survivant avec la pratique décidée par le fabricant de réduire intentionnellement la durée de vie d’un produit pour en vendre plus. Comme vous ne comprenez pas les termes dans lesquels s’inscrivent l’obsolescence programmée (qui sont économiques, et non techniques), vous répondez consciencieusement à côté de la plaque.

      C’est pénible. Lisez les liens pour comprendre exactement de quoi on parle.

      1. Nice-oliver

        H16, je vous trouve bien dur.

        Même si une supposée obsolescence programmée est une décision économique, elle se traduit forcément techniquement par une aberration plus ou moins grossière de conception du produit.

        1. Là encore, non.
          Mais bordel, essayez de faire un effort. C’est pénible.

          L’économie est vraiment quelque chose qui semble dépasser complètement le français moyen. Lisez mon commentaire de 14:23.

          1. Nice-oliver

            Arf!!! J’oubliais le fameux contrat!!! 🙂

            Toute la difficulté étant de vérifier le contrat passé avec le fabriquant du produit… en l’occurrence de la cartouche.

            1. Quiet Desperation

              La Grande Querelle de « l’Obsolescence Planifiée » ressemble un brin à la controverse de Valladolid, en ce sens que l’on se demande, entre théologiens, si l’élément moral existe réellement derrière les diaboliques pannes des imprimantes et des MAL.

              Rien que l’acronyme de Machine A Laver semble livrer la face du Diable… et trahir l’intention délictuelle…

              Les fabricants ont-ils une âme, et est-il vrai que « les affaires sont les affaires » ?

              1. Nice-oliver

                C’est surtout que lorsque vous achetez cette diabolique machine à laver, il est écrit nulle part qu’elle est conçue pour X lavages. Par contre le constructeur semble le savoir… Lui!!! D’où la suspicion de se faire gentiment en… tuber!!!

                1. gameover

                  à N-O

                  Ca ne voudrait rien dire qu’elle est conçue pour X lavages car ça ne préjuge en rien du fait qu’elle tombe simplement en panne vu qu’elle est réparable.

                  D’autre part ça serait une affirmation invérifiable mais que le fabricant pourrait appuyer par une garantie en installant un compteur infalsifiable et qu’il assure la garantie pour la durée spécifiée.

                  C’est toi qui parlait du MTBF. Et un MTBF de 10,000 heures n’empêche pas une 1ère panne au bout de 200h de fonctionnement… mais que EN MOYENNE les pannes se produiront à 10,000 heures d’intervalle.

                  1. Nice-oliver

                    Le dimensionnement d’un appareil est prédictif…

                    Ce qui ne peut effectivement l’empêcher de tomber en panne. On est proche d’une lapalissade là.

                    Le MTBF est utilisé entre autres pour faire de la maintenance préventive et apporter une garantie sur le produit (sans se ruiner!!!).

                    Ca n’empêche toujours pas le produit de tomber en panne.

                    Faut se faire une raison: tout peut tomber en panne!!! Le viagra a été inventé pour cette raison!!! 🙂

                    1. gameover

                      « …et apporter une garantie sur le produit… »

                      Non pour ce qui est de la garantie au sens commun et j’ai oublié de dire qu’un MTBF est obligatoirement défini par rapport à une durée de vie (ou une durée d’étude) si on veut pouvoir en tirer une fiabilité.

                      Le MTBF sert uniquement à s’assurer de la disponibilité d’un équipement en production, peu importe que la panne arrive au bout de 10 minutes ou 2 ans. Alors que la garantie du consommateur au sens commun implique que la panne arrive le plus tard possible pour éviter l’intervention.

                      Exemple : un disque dur avec un MTBF de 500,000h et une durée de vie de 5 ans (soit 5x24x365=43,800h)

                      La fiabilité à 5 ans est de :
                      R(5)=exp (-43,800/500,000)=91.6%

                      Ce qui veut dire que seulement 91.6% des disques durs n’auront pas de pannes durant les 5 premières années.

                      Alors que 500,000h représentaient 57 ans H24.

                    2. Nice-oliver

                      Ca me va!!! 🙂

                      Le MTBF à 2 ans peut donc donner le coût d’une garantie à 2 ans (et l’intégrer au prix de vente tant qu’à faire!!!)

                      Le MTBF à 5 ans peut donner le coût d’une extension de garantie de 2 à 5 ans voire permettre d’intégrer le coût de la garantie à 5 ans dans le prix de vente.

                      C’est ainsi que mes Raptor étaient garantis 5 ans mais n’étaient pas donnés!!! 🙂

                      Pour une machine à laver, on peut partir sur un nb moyen de lavage par jour donc d’heures de fonctionnement.

                    3. Aristarque

                      Surtout qu’ il a été découvert par hasard, la molécule en question ayant été expérimentée initialement pour d’autres maux. Mais les malades ont évoqué une toute autre amélioration…

          2. Les Charcuteries Olo

            amha, c’est plutôt que dans la tête du français moyen, TOUT lui est dû, que ce soit de l’argent gratuit de l’état, ou encore des imprimantes éternelles payées 50Euro (mais écolo et fabriquées en France!), et pourquoi pas encore des ampoules solaires qui produisent de l’éléctricité tout en éclairant..

            Dieu que le réveil va être dur. Méchante réalité, méchante !

      2. Jga

        La question est de savoir ce que j’achète. Je n’achète pas le droit de me servir 4 fois dans une bouteille, j’achète 75cl de vin. Si on me met un bidule qui me dit après 4 services que je n’aurai pas accès à ce qui reste éventuellement dans la bouteille, c’est du foutage de gueule. Pareil pour les compteurs d’impression (sur les jet d’encre ou tuner c’est pareil). Tant qu’il y en a dedans, ça doit imprimer. Libre à moi de changer si j’estime que la qualité baisse. Libre au fabriquant de me dire qu’en moyenne ça me fera xxx pages en 5% de couverture à titre d’information. Libre à moi de vider la cartouche en 10 impressions parce que j’ai fait de la photo à 100% de couverture. Si le fabriquant met un dispositif m’interdisant d’utiliser une ressource *que j’ai payée* sous prétexte que j’ai imprimé 1000 pages avec une seule ligne, c’est du vol.
        Etait-il nécessaire d’aller gâcher de l’encre et du papier pour faire grossir le Dalloz pour ça ? Probablement pas.

  29. Régis33

    Larousse : Obsolescence : Dépréciation d’un matériel ou d’un équipement avant son usure matérielle .

    Une cartouche d’encre a une fonction : contenir de l’encre , le fait de lui faire dire qu’elle est vide alors que ce n’est pas vrai , est donc bien une obsolescence programmée par le constructeur , ne vous en déplaise .
    Vos liens sont ce qu’ils sont , c ‘est à dire un point de vue apportant de l’eau a votre moulin .
    Je puis également en trouver d’autres qui diront exactement l’inverse .
    Le fait d’alléguer des dires en donnant des liens glaner sur le net , ne veux pas dire grand chose .
    Maintenant vouloir légiférer là dessus , c’est s’occuper du diamètre des cacahuètes , et là je suis d’accord avec vous , c’est au consommateur de définir ce qui est de la merde ou pas , avec l’expérience .

    1. Non. Encore à côté de la plaque. Les gens qui ont pondu les liens que j’ai fournis ont, tout de même, quelques éléments et connaissances, et répondent sur un plan bien particulier. Vous répondez sur un autre plan, teinté de feeling perso, ce qui fait que vous êtes bien à côté de la plaque.

      C’est pourtant simple à comprendre.

      Vous payez en tant que consommateur une cartouche d’encre pour 1500 impressions. Elle fera 1500 impressions (+ ou – 100 ou 200, mettons). Eh bien vous avez ce pourquoi vous avez payé. Si, par la suite, en bricolant, vous parvenez à obtenir 1000 impressions de plus, tant mieux pour vous. Mais vous êtes au-delà de ce que le fabricant s’était engagé à vous fournir. D’autre part, économiquement et si vous réfléchissez deux secondes au lieu de vous arquer sur vos bricolages techniques à côté de la plaque, un fabricant X qui arrive sur le marché et parvient à
      – faire une imprimante à 40€
      – faire des cartouches à 4€ ou des cartouches à 40€ mais qui font 5 ou 10x plus d’impressions
      – obtenir une qualité d’impression supérieure ou égales aux autres concurrents
      ce fabricant X décroche la timbale et remportera 90% de parts de marché.

      Or, observation factuelle indéboulonnable : 0 fabricant ne propose ça.

      Deux conclusions sont possibles, et ces deux-là seulement :
      – a/ X n’existe pas parce que ce n’est pas physiquement possible (pour des raisons économiques, je le rappelle, puisqu’on est ici sur un pb non pas technique mais de marché, avec des prix et des coûts derrière)
      – b/ tous les fabricants sont en collusion pour ne pas arriver à le faire parce qu’il a cartel.

      Je vous mets donc au défi de prouver B.

      1. Yrreiht

        Il y a quelques années, les petites cartouches pour ma petite imprimante jet d’encre ne se rechargent pas, et coûtent une fortune.

        Impossible de trouver des cartouches rechargeables, impossible de trouver moins cher.

        Donc selon h16 c’est impossible de faire moins cher ?

        J’ai acheté de l’encre en bouteille (100 fois moins cher au litre) prévu pour les grosses imprimantes, j’ai pris de l’encre dans une seringue et l’ai injecté à l’intérieur de la recharge. ça marche très bien et j’ai fait de grosses économies.

        Pourquoi aucun fabriquant ne proposait de cartouche rechargeable moins chère pour gagner des parts de marché ?

        Voilà, j’ai prouvé B.

        1. Ben non.
          Vous avez prouvé que les fabricants n’ont aucun intérêt économique à fournir ce que vous voulez. Et ça, oui, c’est connu.
          Si vous croyez avoir prouvé B (ce en quoi vous vous trompez), pourquoi ne vous lancez-vous pas sur ce marché ? Pourquoi aucun fabricant ne le fait et n’est pas déjà leader ? La réponse est évidente.

          1. Deres

            Des petites sociétés fournissent parfois des cartouches concurrentes, mais cela pose problème au niveau des brevets je pense. Sinon, il y a une offre florissante sur les systèmes de rechargement de cartouches. Seulement, la plupart des gens ne se fatiguent pas et ont peur de se salir ou d’abîmer leur imprimante quasiment donné car rentabilisé uniquement par la vente de cartouche.

            1. Adolfo Ramirez Jr

              Que dirait on si après 200 000 km +- 10 000 vous ne pouviez plus remplir le réservoir essence de votre voiture, parce que le fabricant y a mis un compteur et une pièce en plastique qui le bloque?

                1. Adolfo Ramirez Jr

                  Voilà!
                  Dans l’automobile les véhicules sont garantis X km mais il peuvent rouler plus, c’est même ce qui fait la réputation d’une marque.
                  Maintenant on pourrait vendre la voiture moins de 1000€ mais vous obliger à mettre le carburant fabricant vendu à 15€/L.
                  Évidemment ça ne se vendrait pas. Pour les imprimantes, par contre, le business model est comme ça.

                  1. Nice-oliver

                    C’est plus vicieux que cela.

                    On vous vendrait un réservoir d’essence à 15 euro/L qui vous autoriserait à démarrer le véhicule X fois. Ensuite qu’il y ait encore ou non de l’essence dans le réservoir, importe peu: dés que X est atteint. il faut en racheter un neuf.

            2. gameover

              Je crois aussi que souvent les buses (celles intégrées dans la cartouche) n’ont pas été faites pour cela et que la qualité d’impression s’en ressentira… mais c’est vrai que 80% du temps la qualité d’impression on s’en fout quand on fait des draft… tant que c’est lisible…

              1. Quiet Desperation

                Variante de Murphy : « The legibility of a copy is inversely proportional to its importance. »
                Bet you were a draft dodger…..

            3. … Ah oui, en somme, les gens font le calcul « changer la cartouche / recharger la cartouche », et « recharger la cartouche » devient « trop chiant ». C’est un calcul économique qui montre que même au niveau individuel, … c’est pas rentable.

              1. Aristarque

                Il y a aussi la capacité technique réelle ou estimée de soi des personnes qui entre en compte. Dans le lot, il est vraisemblable que certains ne reculent devant l’ essai de rechargement par soi-même qu’ à cause du risque de rater l’ opération, risque qu’ elles estiment trop élevé.

  30. Régis33

    Je n’ai jamais dit qu’il y avait collusion d’aucune sorte entre les fabricants .
    Je constate par contre , que si on remet en cause votre postulat : l’obsolescence programmée est un mythe , toute votre argumentation s’effondre , et votre article n’a même plus lieu d’être .
    On devrait donc accepter pour argent comptant votre affirmation : Le Gourou a dit et a balancer deux ou trois liens et c’est la vérité , t’as rien a dire ou alors t’es un abruti , on est plus très loin du TGCM là !
    Il n’y a pas besoin de collusion pour que les industriels mettent en place une stratégie commerciale de renouvellement accéléré de leurs produits par vieillissement prématuré d’une ou deux pièces ce qui est assez facile à faire , croyez moi .
    Le fait que vous détourniez le sujet pour pouvoir vous en sortir avec les honneurs ne prouve pas grand chose .
    Qui je vous le rappelle était , pour ma part , obsolescence voulue ou pas ?
    Travaillant dans l’aéronautique , c’est justement notre postulat de départ que nous remettons systématiquement en cause pour ne pas partir dans une direction absurde ou inexacte .
    Visiblement , ce n’est pas votre méthodologie .

    1. Caton

      La confusion se trouve dans la définition de l’expression, je pense. L’expression « obsolescence programmée » est le nom donné par abus de langage à l’ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement. Ce que l’on vous dit c’est, d’une part, qu’il n’y a aucune technique visant à réduire la durée de vie d’un produit, et qu’aucun fabricant ne cherche à en augmenter le taux de remplacement.

      Pour le premier point, ce que l’on vous dit et vous répète, c’est que ce sont des impératifs économiques qui conduisent à concevoir un produit avec une durée de vie inférieure à ce qu’il serait possible d’obtenir lorsque le coût n’est pas pris en compte. Fabriquer une cafetière inusable tant qu’elle détartrée une fois par mois, ce n’est pas franchement compliqué. Mais le coût d’une telle cafetière serait d’un ou deux ordres de grandeur supérieur à celui d’un modèle équivalent conçu avec une durée de vie minimum équivalente à la période de garantie. La conception d’un produit intègre un certain nombre de techniques visant à réduire le coût, et cela se fait le plus souvent aux dépens de la qualité d’ensemble et en particulier de la durabilité du produit. En aucun cas un fabricant ne va accepter un coût de production supérieur pour réduire la durée de vie d’un produit. C’est du fantasme de pastèque, ça.

      Sur le deuxième point, augmenter le taux de remplacement aurait pour conséquence de réduire l’attractivité d’un produit, et donc ses ventes et/ou son prix. Là encore, en aucun cas un fabricant ne vas accepter un coût de production supérieur pour réduire l’attractivité de son produit, et donc in fine son prix et les marges correspondantes. Cela aussi, c’est un fantasme de pastèque.

      La réalité c’est un fabricant va, dans une logique purement économique, produire au coût minimum compatible avec une qualité acceptable par ses clients. La qualité du produit final va donc dépendre des attentes des clients et de leur acceptation du prix. Et lorsque les attentes dépassent le prix acceptable, la ligne de produit est fermée car pas rentable.

      1. Voilà.
        Mais apparemment, ça ne veut pas percoler chez certains.

        Et j’attends toujours un exemple simple qui permettrait d’expliquer pourquoi aucun fabricant ne se lance dans la fabrication d’une pièce ou d’un produit que les autres fabricants (méchants et cons) s’évertueraient à rendre obsolète avant terme.

        La question est répétée :
        POURQUOI AUCUN fabricant ne se lance dans la fabrication d’une pièce ou d’un produit que les autres fabricants (méchants et cons) s’évertueraient à rendre obsolète avant terme ? POURQUOI ?

        1. gem

          et surtout : quel sorte de débile va saboter son propre produit pour qu’il dure moins longtemps pour le même cout de fabrication ???
          Une pastèque, peut-être, mais un industriel, certainement pas : si son service marketing pense qu’il est avantageux de réduire la durabilité par rapport à ce qui se faisait avant (pourquoi pas …), il va au moins en profiter pour faire des économies sur la fabrication , et pouvoir proposer des prix plus bas que ses concurrents pour augmenter ses ventes. Mais ça, cela ne s’appelle pas de l’obsolescence programmée, ça s’appelle juste du « low cost ».
          Cela dit, la bobo Duflot n’aime pas le low cost, elle ne jure que par les produit de luxe ; elle peut se les payer, elle…

          1. Deres

            Les produits de luxe sont en fait un risque de la part du consommateur si ce qu’il recherche c’est la durabilité du produit. Généralement, on ne sait pas ou est passé le supplément de prix. Cela peut être de la marge, du design, de la publicité, de la R&D pour d’autres produits, … On n’a bien souvent aucune garantie que la durabilité est plus grande avec un produit plus cher. Dans ce cas là, un produit moins cher correspondant à son juste besoin est souvent un risque moins élevé de la part du consommateur. Quand vos lampes LED au prix de l’or en barre claque au bout d’un an, vous n’avez que vos yeux pour pleurer avec en plus une douleur lancinante au derrière …

        2. Quiet Desperation

          « Percoler » et « cafetière » go together like horse and carriage (or love and marriage)….

          Voui… ce qui me gêne, c’est lier « durée de vie minimale » et « garantie », comme explication globale, dès lors que la garantie contractuelle dépend de la volonté unilatérale du manufacturier.

          Ce qui néglige fort utilement l’existence de la garantie légale de l’article 1641 du Code Civil et celle des L211-4 à L211-14 du code de la consommation.

          1. Et dans ce cas, pourquoi une nouvelle loi puisque celle-ci existe et répond trèèèèès bien à sa destination ? Et quel rapport avec l’obsolescence programmée ?

          2. Caton

            Lorsqu’un produit tombe en panne avant la fin de la garantie il doit être remplacé ou réparé gratuitement. Et cela a un coût souvent très élevé. Le fabricant conçoit le produit en conséquence, et dans une logique purement économique à nouveau. Que la garantie soit légalement obligatoire ou pas n’y change rien.

            1. Quiet Desperation

              Un esprit paranoïde verrait le lien entre durée de vie programmée et durée de la garantie contractuelle. Mais comme je le disais, nous sommes là dans un débat théologique, et la nova lex promet un novum gaudium…

              Ce ne sera, au demeurant, rien à côté des class actions « à la vronçaise »… là, je crois que quand ça va tomber dans le ventilateur…

        3. Yrreiht

          Mais enfin un peu de respect pour la logique !!

          C’est justement parce que ça les arrange de ne pas le faire pour vendre plus et plus cher !

          Et si vous croyez qu’il est possible à vous et moi de se lancer sur le marché des multinationales (lisez : appartenant aux multi), c’est que vous ne connaissez rien à ce milieu des financiers et industriels internationaux.

          Il y a des milliards en jeux, bien naïf celui qui pense que les milliards en question s’obtiennent en respectant les règles officielles du jeux.

          1. Encore une fois, vous tapez à côté. A moins d’imaginer un cartel, ou une organisation secrète, le premier fabricant qui se dédit remporte la mise. Et eux, ils les ont les milliards. De grâce, faites l’effort de logique que vous revendiquez. Soit vous me prouvez l’entente, soit … elle n’existe pas jusqu’à preuve du contraire.

            1. Aristarque

              Les ententes peuvent n’ être que tacites quand il y a en présence une concurrence restreinte à moins d’une demie douzaine d’ acteurs. Quand c’est le cas, vous connaissez vos compétiteurs, leurs points forts, leurs points faibles et vous pouvez très bien décider de geler le marché par pure connivence spontanée si votre part du gâteau vous paraît convenable par rapport à vos efforts. Mais ce n’est pas le thème du jour et je ne développerai pas davantage.

              1. gameover

                Oui un peu à la façon des gangs qui se balisent un territoire… mais en général ça finit dans le sens à la frontière ou alors à cause d’un nouveau venu qui déséquilibre le jeu tellement le gateau est tentant…

          2. Totallystone

            Dyson anyone?

            La garantie d’un aspirateur est généralement de deux ans, Dyson en garantit 5.

            Opportunité de profit = apparition d’un acteur. Toujours, toujours, toujours. Le marché c’est plus fort que tout.

        4. Nyamba

          A lire l’ensemble de l’échange, il me vient une réflexion gratuite : ils devraient commencer à apparaître, ces nouveaux industriels qui pensent « de travers », et jugent après des années de pensée pastèque idiote qu’il est judicieux de programmer discrètement une fin de vie accélérée sur un produit pour pouvoir en vendre plus et plus souvent… A force de répéter des conneries, elles deviennent des vérités pour tout le monde, non ?

        5. NicolasPimprenelle

          Conclusion : il n’y a pas d’obsolescence programmée !
          Il existe, en revanche, une logique économique admise par tous les industriels, qui sous-tend que la fabrication d’un produit doit se faire au meilleur prix (comprenez le moins cher possible en prix de revient), afin de maximiser les bénéfices, quitte à rogner sur la durée de vie !
          CQFD ?
          En revanche, j’ai une autre anecdote amusante qui est restée gravée dans ma mémoire et je ne suis certainement pas le seul à l’avoir vécu.
          J’ai été un des premiers acheteurs de la gamme GILETTE FUSION 5 lames (pour vous arracher la gueule 5x lors du rasage 😉
          Et bien croyez-moi ou pas mais j’avais été (à l’époque) subjugué par la durée de vie de ces lames avant les premières coupures.
          Là où la majorité des lames durait 3 semaine en moyenne avant de commerncer à vous entamer la peau, celles-ci (au début je précise) duraient plus d’un mois et demi.
          J’avais trouvé d’excellentes lames de rasoir légèrement plus chères que les autres (aussi parce que nouvelles) mais au rapport durée de vie/prix imbattable !!!
          Quelques mois après, je rachète les memes lames (2eme vague d’achat) et là surprise : les lames durent moins longtemps !!! 3 semaines comme les autres avec le liseret bleu lubrificateur qui disparait au bout de 10 jours alors qu’avant il durait au moins 3 semaines.
          Et là, concomitamment une nouvelle campagne de pub de GILETTE pour cette meme gamme en insistant lourdement sur le fait que quand le liseret bleu disparait, c’est qu’il faut changer la lame …. !!!!!!
          Croyez moi si vous voulez, mais j’ai toujours cru à une grosse arnaque de GILETTE.
          Mais après réflexion et lecture de ce billet et des interventions des uns et des autres, je me dis que c’est en fait l’entreprise GILETTE qui a mal fait son business plan sur son nouveau produit, mal fait ses calculs de prix de revient et de rentabilité, et qu’elle a DANS UN DEUXIEME TEMPS rectifié le tir …
          J’ai bon ?

          1. Caton

            Voilà. Pour le dire autrement, tant que les gens seront prêts à acheter de la merde au prix du caviar, il y aura toujours quelqu’un pour la mettre en pot. Et pas par méchanceté: juste pour faire du pognon…

            1. turlututu

              Non, pas seulement pour faire du fric, juste pour répondre à un besoin exprimé par le marché (ou suscité par moi) : si un con est prêt à acheter de la merde en pot pourquoi me priverais-je d’en vendre ? C’est un peu comme en polytique : tant qu’il y aura des cons pour croire aux promesses et que cela leur rapportera encore plus de taxes et d’im-pots (de merde) et qu’ils en redemanderront.

            1. NicolasPimprenelle

              Mais non h16, personne n’a pas parlé de garantie sur les lames de rasoir.
              D’autant plus que l’usure des lames dépend de pas mal de paramètres (dureté de la barbe, façon de tenir le rasoir, etc …).
              En revanche, depuis 20 ans que je me rasai, j’étais quand meme capable de faire la différence ….

              1. gameover

                « En revanche, depuis 20 ans que je me rasai, j’étais quand meme capable de faire la différence  »

                – Euh… c’est qui ce gars qui me regarde dans la glace ?

        6. MJ

          exemple le bête mixeur plongeur pour faire la soupe. durée de vie escomptée par le fabriquant environ 30 heures.
          à raison d’une minute d’utilisation par soupe quotidienne (une minute c’est long) ça nous fait 5 ans d’usage.
          l’immense majorité des utilisateurs le font tourner moins que ça.
          bilan un appareil peu couteux (on purrait le concevoir pour durer 100 000 heures) et qui présente une qualité perçue suffisante.
          Là où le bât blesse c’est quand la durée de vie escomptée par le fabriquant devient trop juste. il semble que les TV plates entrent dans ce cas.
          pour les machines à laver il y a trop de dispersion dans les modes d’utilisation pour qu’on conclue quoi que ce soit. Il y a cependant les machines industrielles (genre lavomatic) mais ce n’est plus le même prix.
          reste les pannes « connes » dues à un petit bitoniau qui aurait résisté s’il avait été un poil plus gros. Mais ce n’est pas programmé car vu du producteur c’est prendre un vrai risque de cout sous garantie.

          1. gameover

            Dans l’électroménager les pannes à cause du petit truc qui aurait pu être plus gros… jamais vu.

            Les pannes de base ce sont le bouton de mise en marche, les programmateurs mécaniques (mais ça a été remplacé par les électroniques), les résistances de chauffe, les condensateurs de démarrage, les roulements de tambour, les adoucisseurs, les électrovannes, les pompes (mais en général elles sont juste bloquées)… y a juste à regarder sur les sites de ventes de pièces détachées d’électroménager pour connaître les faiblesses de chaque modèle…

            D’ailleurs sur une panne d’électro-ménager il est possible de diagnostiquer une panne au téléphone si le client indique exactement ce qui se produit car toutes les pannes sont connues : d’ailleurs c’est là dessus que jouent les experts des forums internet.

            Vivement que les logiciels des machines puissent être mis à jour par internet pour intégrer les différents codes de pannes découvertes au cours de la vie de l’équipement.

            Peu de gens se rendent compte de la technologie mise en oeuvre dans les machines essorant à 1300tr/mn et permettant d’équilibrer le linge à l’intérieur du tambour… c’est bluffant d’avoir ça dans une MAL à 400 euros.

            1. Nice-oliver

              Ca me rappelle le crétin de PSA qui me disait que je ne pouvais imaginer la complexité d’un asservissement d’électrovanne d’admission.

              Titulaire d’une maîtrise EEA, je lui conseillais juste de changer de métier. 🙂

              1. gameover

                Tu as un souci avec tes diplômes, un manque de reconnaissance ?

                On s’adresse au plus grand nombre, ici, chacun avec ses spécialités.

            2. Aristarque

              Donc parce que c’est bluffant d’ avoir une Mercédès au prix d’une Citroën, on doit être content quand la Citroën tombe en panne ? Bizarre, comme argument.

              1. gameover

                Non Harry, c’était juste pour noter qu’en général les systèmes d’équilibrage en charge à haute vitesse dans l’industrie sont hors de prix et que là ils ont trouvé un moyen astucieux qui doit coûter quelques euros… seule raison d’ailleurs de son existence dans nos MAL.

                Il faut dire aussi que la machine s’y reprend jusqu’à 3 fois et que dans l’industrie on n’a pas souvent ces latitudes dans les process.

    2. gem

      Obsolescence « programmée », qu’est-ce que ça veut dire ?
      Qu’il est prévu de faire mieux plus tard ? on appelle ça le progrès …
      Que la durée de vie est sciemment réduite par rapport à ce qu’on peut faire pour le même prix ? C’est absurde : si je peux faire plus durable pour le même prix, je peux aussi faire moins cher (à la fabrication) pour la même durabilité, c’est à dire que choisir la première option revient à abandonner délibérément du profit, rien que pour faire chier le client … il n’y a que dans le cerveau d’une pastèque que peut naitre un concept aussi débile.
      Qu’on choisit délibérément de mettre sur le marché des produit avec un certain prix et une certaine durabilité, plutôt que le même plus cher et plus durable ? Sans doute… et alors ? C’est un crime ? non, mais apparemment le plan c’est que ça le devienne, et qu’on ne trouve que des produits chers et excessivement durable …

      Tournez le comme vous voulez, le concept d’obsolescence programmée, c’est une manipulation sémantique pour transformer le souhaitable en crime, lutter contre les licornes roses invisibles (les industriels qui réduiraient la durée de vie d’un produit SANS en réduire le prix de fabrication, SANS accroitre leur marge, rien que pour faire chier le client et en espérant que ça va améliorer leur ventes…) ou lutter contre le progrès (ça par contre c’est logique de la part d’une réactionnaire comme Duflot).

    1. Nice-oliver

      Il ne reste plus qu’à la flinguer!!!

      Avec le cul qu’elle a, il doit bien y avoir de la place pour quelques batteries de casseroles, non?

      1. Calvin

        On a dit pas le physique !
        Arrêtons de nous moquer de ses formes…

        Prenons son intelligence… hum…
        Bon, vous voyez, elle est nettement moins balourde physiquement qu’intellectuellement.

        1. Nice-oliver

          Ouais mais c’était tellement tentant… Enfin non en fait!!! Bref, vous voyez ce que je veux dire!!!

          Il est vrai que penser que Duflot a une vessie d’eau chaude en lieu et place du cerveau, cela ne relève pas de l’insulte mais bien du diagnostic.

  31. Dom

    Je n’ai lu guere dans les comm a propos de nos voitures,modeles grancais equipes de vannes EGR:tres frequemment,problemes pour la voiture de plus de dix ans!diagnostiqueS??commande electropneumatique?p’tet!echangeur machin?p’tet!sonde lambda?p’tet!etc!Truc rigolo:ma vieille r12,r11,r25,r30(eh oui j’ai jouer au caid de l’etat!) toutes avaient des problemes eclairage feux arrieres..je finissais par dire que c’etait programme!
    Recemment,achat d’une marque allemande et..et m.. car chez eux aussi des problemes!affichage radio par exemple ou pire,boite de vitesse(non assemble en allemagne je lis sur le net)
    Lolo dit bien:reduction du cout de production rime avec obsolescence. .j’aurais envie de preciser obsolescence pr..prematuree!
    Allez sur des forums a propos de problemes fonctionnement de voitures,c’est effarant,je finirais par soupconner que ceux-ci seraient pr…previsibles!

    1. Les Charcuteries Olo

      La fiabilité c’est une chose, le contexte dans lequel une panne arrive en est un autre.

      A l’époque d’une R11/20/25 qu’on pouvait certes bricoler à coup de tournevis si on touchait un peu de mécanique, tomber en panne quelque part était pas évident. Le tel. mobile n’existait pas, et on passait peut-être la nuit dans le village le plus proche qui avait un garage.

      Aujourd’hui, c’est à peine si on ne vous envoie pas la dépanneuse dès que vous êtes au bord de la route. Et pendant qu’elle arrive, on peut depuis son mobile réserver une voiture de remplacement, déplacer des rdv urgents, annoncer qu’on arrivera en retard.

      Mais tout ça a été bien sur soigneusement étudié par des zindustriels pour nous pourrir la vie.. C’était mieux avant, mais ça dépend quoi.

    2. Régis33

      Pour em……der le concessionnaire , faites valoir la clause commerciale de  » vice caché  » , rien que pour voir sa tête , croyez moi ça vaut le coup d’œil , et de plus ça fonctionne .
      En aéro , cela s’appelle  » non conformité » et chaque fois qu’il y en a une , que cela soit pour une vis sur un vide poche dont il manque la rondelle , ou le trou sur le support du porte PQ percé à 4.5 au lieu de 4.2 , c’est 1500 € forfaitairement pour traitement du défaut et dédommagement . Ah si on pouvait appliquer ça aux constructeurs de bagnoles à peine finies . 🙂

    3. Ano59

      Les vannes EGR, saloperies antimécaniques, c’est surtout à cause de la réglementation drastique sur les émissions polluantes.

      Le plus ironique c’est que mal entretenues, bloquées, la pollution générée explose…

      1. Aristarque

        Il faut prendre le pli de les nettoyer manuellement tous les 40.000 kms. C’est cradingue à faire mais sans difficulté particulière. Evidemment, le garagiste lambda la remplacera d’office pour une bonne centaine d’€ la piece au lieu de passer 20mn de nettoyage pour 20€… A part cela, le diesel c’ est moins cher, quand on évite de regarder le coût de la maintenance…

  32. Dom

    H16 je vais me faire le trollacephale de l’aprem mais..en 2000 en gros,tous constructeurs auto a du adapter,sous le joug des kmer-verts;et sa vanne egr et catalyseur pour lutte contre la pollution,visiblement la vanne egr grancaise devient tres problematique au environ de 10 ans de vie,mais je pense aussi au bout d’un nombre de litres de carburant identique consommes durant ces dix ans,je suis pret a parier que la vanne egr allemande est tout a fait fiable car mieux concue.
    Mots cles dans google « probleme egr sur tel et tel et encore tel modeles francais »:des forums autos ou des milliers de gens se plaignent de leur bagnole.
    Je ne crois pas trouver nombreux dans ces forums ceux se plaignant d’egr sur modeles allemand..

    1. Heu. Ca n’a rien à voir avec le sujet. Là, on est dans le Merde In France ou l’erreur de conception, ajouté aux contraintes légales disons.

  33. Guillaume

    Combien de voitures en état de fonctionnement ont été envoyées à la casse par les primes « écolo »? Un garage que je connait a même recu une twingo moins de 100000km nickel pas une égratignure pour aller à la casse…

  34. vegeta

    c’est une excellente loi, je vais immédiatement au commissariat porter plainte contre dieu qui pratique l’obsolescence programmé sur mes spermatozoïdes en leur donnant une période de vie très courtes

  35. calc80

    J’aurais bien aimé que Mou 1er ait fait l’objet d’une obsolescence programmée.. de préférence rapide. Ah ? il est déjà obsolète, me dit-on ? Qu’attend-on pour en acheter un autre alors ?

    Plus sérieusement, je ne crois pas dans l’obsolescence programmée mais plutôt dans une volonté des industriels de réduire les coûts de mise sur le marché (concurrence oblige, modes qui passent vite, etc..).
    Les gens ne sont plus prêt à payer des produits longue durée, beaucoup trop cher (rien que le coût de l’étude de fiabilité sur la durée explose les budgets). A l’époque d’une Miele à 8000 frs, fiable et durable, peu pouvait se l’offrir.
    Il me semble que c’est la mode qui fait que le gros des gens remplacent leur iPhone régulièrement (séduction/tentation produite par Apple avec génie), d’où la probable impossibilité de remplacer la batterie (discutable ou non, là n’est pas le problème, la machine est plus design sans grosses visses apparentes) car une bonne partie des gens voient leur téléphone comme un service qu’on change ou qu’on fait évoluer par effet de mode, non comme un bien matériel que l’on protège pour qu’il dure. C’est même étonnant qu’on puisse encore upgrader un OS de téléphone…

    1. Aristarque

      Dans les années 20, Ford US occupe la première place des ventes automobiles des States, ce qui chagrine fortement Sloan, le PDG de General Motors qui dispose de davantage de marques et de modèles alors que son concurrent a surtout du succès grâce au modèle A après la mythique T, voitures fiables (pour l’époque) vendues à des prix canon, qui séduisent surtout une clientèle cherchant un moyen de transport sans y mettre de son affect. Sloan va prendre LA bonne décision de sa vie en recrutant Harley Url qui sera en quelque sorte, le directeur artistique de la GM. Ce dernier va introduire le concept de vieillissement dynamique consistant chaque année à proposer à la clientèle de nouveaux modèles redessinés extérieurement plus ou moins fortement mais « visiblement », même si souvent le châssis reste le même ou évolue beaucoup moins vite (pas de caisse auto porteuse, à cette époque, mais caisse sur châssis), ce qui facilite ce concept. Et GM va arriver enfin à dépasser Ford qui s’ obstinait à continuer à produire le même modèle pendant des années mais avec de minimes différences pas toujours visibles convenablement. Bref, Harley Url a introduit le concept de mode éphémère dans l’ univers automobile pour inciter la clientèle à renouveler sa voiture avant usure technique, juste pour rester « dans le coup ».

    2. Ano59

      En ce qui concerne Apple, l’entreprise ne se contente pas de ne faire aucun effort pour faciliter un tel remplacement, la firme à la pomme verrouille sciemment ses produits un maximum. Les derniers Mac Book sont délirants, tout est soudé et collé à l’intérieur, quand on arrive à les ouvrir (pas facile) ça sert à rien car on peut rien changer. J’évoquerai même pas les vis spéciales Apple pour les iPhones…

  36. Moggio

    Merci pour les fous rires que j’ai eus, ce soir dans un transport en commun, à vous lire. Et merci pour la pertinence, la lucidité et la drôlerie piquante de vos billets en général.

  37. george Kaplan

    ..Aussi idiot que l’inscription « espèce menacée » du Khting voar, le mythique buffle mangeur de serpents à cornes torsadées (!) au Vietnam.

    C’est dire si l’ignorance du monde de l’entreprise par nos écolos est grande pour oser formaliser règlementairement une légende urbaine. Légende selon laquelle les industriels fragiliseraient volontairement leurs propres produits ! Il faudrait être complétement idiot pour fragiliser son propre produit face à une concurrence acharnée ! Et c’est parce qu’il existe une concurrence acharnée où l’on se bat sur les prix (c’est aussi le choix du consommateur) que les fabricants construisent au coût le plus bas possible, ce qui peut entrainer de la fragilité. On n’en a jamais que pour son argent !

    -Deux petites références sur le sujet, la première : Le magazine Hardware canard PC N°21 juillet aout 2014 qui consacre un dossier de 18 pages sur le sujet, dont j’extrais une citation gourmande dédiée à H16 avec des vrais morceaux dedans :

    L’ampoule de Livermore qui brille depuis 1901, n’est-ce pas la preuve la plus éblouissante que les fabricants se sont entendus pour fragiliser les ampoules ? et ben non ! Canard PC écrit : « il s’agit là aussi d’un FANTASME », « l’ampoule fonctionnant dans des conditions : n’ayant plus rien à voir avec un fonctionnement normal. La lumière produite ne représente plus que : « 0,3% de celle de départ » ! De plus l’ampoule est alimentée : « par un circuit régulé depuis 40 ans » pour limiter les surtensions etc. Même punition pour l’histoire des bas nylon « trop solide ».. le magazine démonte la légende avec application.

    -La revue Futuribles N°402 octobre 2014 avec un dossier de 17 pages sur l’obsolescence programmée. On y rappelle des choses simples Que « des biens plus durables ne sont pas forcément un plus pour l’environnement » : un frigo ancien consomme beaucoup plus d’énergie qu’un frigo récent etc. Selon la revue, Bernard London aurait été le premier à parler de « planned obsolescence » en 1932. Une histoire ancienne donc..

    1. Kekoresin

      Ca me fait penser à la Trabant en Duroplast avec une durée de vie équivalente à Kroutchev et aussi solide que sa chaussure! Cette abomination durable n’est pas très bio-dégradable une fois sa longue agonie achevée. Top gear parle de Zombies voitures dont personne ne sait comment se débarraser, la Trabant n’ayant pas de cerveau permettant d’y loger une balle ou une machette.

      J’ai toujours le canard PC sur les ampoules et je le conserve précieusement. On y apprend quand même les nombreux foutages de gueules concernant ces très chères ampoules Grenelle compatibles (basse conso et led), pas vraiment plus durables et garnies de substances déconseillées dans le biberon de bébé. Mais les fabricants n’y sont pas pour grand chose. Quand les politiciens en quête de l’Eden perdu et de la félicité universelle s’improvisent ingénieurs philosophes, le consommateur et la nature trinquent.

  38. petit-chat

    Par expérience personnelle, et qui n’a, à mon sens, que peu de rapport avec l’obsolescence dite programmée (concept que j’ai assez de mal à intégrer, je l’avoue), lorsque je travaillais chez Potain, ils échangeaient sans frais une grue ancienne contre une nouvelle car avec l’ancienne, ils en fabriquaient cinq nouvelles. Tout simplement parce que les normes industrielles avaient changées, et qu’au lieu de prévoir 5x (pour être dans les normes de l’époque) il était suffisant de prévoir 2x ( pour être dans les clous des nouvelles normes). Et une grue est toujours, à ma connaissance, garantie 10 ans.
    Ce qui n’a évidemment rien à voir avec Duflope, j’en conviens.

  39. Osamoelle

    Merci aussi de ces bon moments de lecture très pertinents et hilarant car pleins de vérités, de bon mots, calembours, images. EXCELLENT!!!
    Je diffuse le site et y participerai surement en essayant de garder cette verve. Après avoir perdu Prorussia TV, j’ai retrouvé un ton équivalent en bonne humeur et humour.

  40. Kekoresin

    Du grand H16 🙂

    Lecture tardive après travail qui va peupler mes rêves de créatures fantastiques pourchassées par Duflot l’exploratrice et son grand filet à papillon. J’espère dormir assez longtemps pour la voir se faire empaler par une licorne après une course effreinée pieds nus sur des tessons d’ampoules basse con-sommation!

    Chez les politiques français, pas d’obsolescence programmée! Increvables! Ils reviennent plein d’entrain après les crash tests les plus durs. On les jette très fort, très loin, ils reçoivent des coups de marteaux dans les tribunaux mais rien n’y fait. Et on les retrouve aux manettes après recyclage dans les présidences de régions ou autres antres obscures du dédale administratif. Mais tels des ampoules centenaires, ils ne brillent plus très forts. Alors on renouvelle un peu le parc avec des esprits lumineux, voire illuminés, comme Duflot ou Placé jamais avares de niaiseries qui rassurent le sérail des vieux fossiles qui se disent que finalement, ils ne sont pas si nuls. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois!

  41. Lepoilux

    Je crois, quant-à-moi, aux programmations destinées à vous faire acheter une machine neuve.
    J’ai une imprimante « Brother » qui fonctionnait à la perfection jusqu’au jour où elle a affiché: Erreur « nettoyage impossible ».
    Plus moyen d’imprimer, de photocopier.
    J’ai demandé conseil à un ami informaticien qui m’a dit craindre la mort définitive de mon appareil, vieux de cinq ans.
    J’ai demandé à un technicien de la société vendeuse: il m’a affirmé que certains composants, au fil des ans, pouvaient se détériorer et ne pouvaient être localisés. Il me fallait donc acheter un appareil neuf.
    Sur Internet, cependant, j’ai pu trouver un site qui m’a appris que le compteur de copies était bloqué vers les 6400 et qu’il suffisait de remettre ce compteur à zéro pour recommencer. Mais pour ça, il faut des codes, aimablement fournis par ce site (malheureusement un peu en désordre, et comme je ne suis pas doué, l’opération m’a pris plus d’une heure).
    Miraculeusement mon imprimante fonctionne comme à sa première heure.
    L’obsolescence programmée n’est donc pas une foutaise, ne vous déplaise.
    Par contre, pour ce qui est de la nébulosité de la dame Duflot et de ses neurones qui se touchent, il n’y a même pas matière à débat.

    1. Merci de relire les commentaires précédents pour comprendre pourquoi cet énième exemple de l’imprimante qui s’arrête n’est pas un cas d’obsolescence programmée.

  42. RBF

    Pour finir, on s’en fout de savoir si l’obsolescence programmée existe ou pas. Ce qu’il y a de sûr, c’est que dans certains secteurs comme l’électro-ménager, la qualité n’existe plus. Avant on pouvait se tourner vers des grandes marques comme Whirlpool, Brandt, etc… mais maintenant même ces marques ne font que de la merde en sachet-cuiseur.

    Ce qui m’énerve, c’est qu’une partie des consommateurs n’est pas satisfaite car ne trouvant pas les produits qu’elle veut. Personnellement je m’en foutrais de payer un appareil 2 fois plus cher pour qu’il dure 20 ans. Sauf que cela n’existe plus.

    H16, vous dites que les fabricants vendent leurs produits pour une durée donnée. Or je me souviens que l’on nous a vendu l’ampoule fluo-compacte pour une durée minimale de 10 ans. Je vous mets au défi de m’en trouver une seule qui a plus de 10 ans.

    Et quid de la volonté délibérée des fabriquants pour que les utilisateurs ne puissent pas réparer eux-mêmes ? J’avoue que j’ai eu un sourire en coin quand j’ai l’un de vos liens (le bout de verre coincé dans le lave-vaisselle). J’ai presque la même histoire avec une pompe à eau niquée. Le guide du dépanneur était planqué dans l’isolation du lave-vaisselle.

  43. Bonsaï

    Sur un plan philosophique, on pourrait dire que le concept d’obsolescence est un gap théorique. En effet, quel que soit le plan ontologique concerné, on peut toujours trouver des hypothèses de survie et de prolongement à divers niveaux sémantiques.
    De même en physique : en basculant de la théorie newtonienne à la théorie quantique, on voit bien que l’obsolescence n’existe pas (les particules sont toujours partout et nulle part).
    Brève conclusion : La camarade Duflot a donc bien lancé une campagne d’enfumage massif avec ses histoires à dormir debout !

    1. RBF

      Exactement.

      Comme dirait l’autre, « tout dépend du point de vue dans lequel on se place par rapport à l’idée qu’on s’en fait ». Je sais, c’est n’importe quoi mais pas tant que ça au fond. J’ai aussi falli parler de sémantique, mais j’ai eu peur de passer pour un con.

      1. Bonsaï

        Ne soyez pas si modeste, ce que vous dîtes est très subtil. Un peu de théorie, ça ne peut pas faire de mal et accessoirement ça permet d’affûter les neurones afin d’en retarder l’obsolescence non programmatique !

            1. Bonsaï

              Disparaître … ne serait-ce que pour mieux réapparaître ailleurs et autrement ?
              Vous savez bien, comme tous les magiciens, que la disparition n’est qu’un leurre, une illusion d’optique. Les choses sont toujours là, juste à portée de pensée …

          1. gameover

            Je ne crois pas que ce soit de la sémantique.

            La question est :

            Est-ce qu’on fragilise volontairement des produits dans le but de limiter leur durée de vie pour accélérer le renouvellement ?

            La réponse est non.

            Pourquoi ?

            Parce que si un fabricant agissait ainsi il se suiciderait en laissant le marché à un concurrent qui lui n’agirait pas ainsi.

            1. RBF

              Qu’en savez-vous vraiment ?
              Vous travaillez dans quoi ?

              Je vous pose ces questions car moi, je travaille dans l’industrie. Une industrie qui livre des installations dans tous les domaines. Je connais donc assez bien les demandes des clients, et en tant que technicien, le matériel que nous mettons sur nos installations, dont la qualité est sans cesse décroissante.

              Obsolescence programmée ou prix toujours moins chers au détriment de la qualité ? Désolé mais c’est juste une histoire de sémantique. Cela dépend vraiment comment on voit la chose. Je sais par expérience, que par exemple Siemens, est capable de pondre du matériel indéstructible. Mais qu’au final, cela n’arrange ni Siemens, ni ses concurrents.

              1. Ce n’est pas de la sémantique. « prix toujours moins chers au détriment de la qualité », c’est ce que l’industrie fait, parce que les gens s’appauvrissent (pour plein de raisons, mais en gros parce que l’état prétend assurer le delta de qualité, notamment par la loi). Et « obsolescence programmée », c’est ce qu’un certain paquet d’idiots croient que font les industriels pour les embêter parce ce sont de méchants industriels.

              2. gameover

                @ RBF
                La réponse est dans votre message.

                « Siemens est capable de pondre du matériel indestructible »

                – donc déjà le client sait où s’adresser s’il veut un matériel de ce type…

                « Mais qu’au final, cela n’arrange ni Siemens, ni ses concurrents. »

                – ça c’est le problème de Siemens non ? ! Et que ça n’arrange pas ses concurrents… ce n’est peut être pas le but recherché !

                « …le matériel que nous mettons sur nos installations, dont la qualité est sans cesse décroissante… »

                – ça semble convenir à vos clients

                Là vous semblez quand même parler du monde industriel alors qu’on parlait plutot de la consommation de masse, mais bon ce n’est pas si loin…

                La design life ça intéresse en général les machines tournantes, celles soumises à la corrosion et l’électronique et il est rare que ça ne soit pas noté dans un contrat. mais la design life ce n’est pas une garantie de fonctionnement non plus.

                Pour les MAL c’est 2500 lavages par exemple ce qui représente 10 ans.

                Le design d’un équipement prévu pour 5 ans n’est pas le même que celui prévu pour 20 ou 50 ans. Mais le prix est en conséquence.

                Les chaînes de production et d’emballage sont souvent designés pour un produit unique et partiront à la benne une fois le cycle du produit achevé donc elles s’adaptent à la durée de vie du produit.

              3. RBF

                Je vous le répète H16, en toute courtousie: une partie non négligeable des consommateurs serait prête à payer le prix fort pour avoir de la qualité, sauf que ce n’est plus proposé dans l’électro-ménager.

                Le gens s’appauvrissent, en France oui, mais pas partout. Les Suisses ne s’appauvrissent pas et pourtant, sur le marché on ne leur propose rien d’autre que la même merde que l’on nous vend en France. Ils se rabattent sur Siemens et Miele, en désespoir de cause.

                Ayant des connaissances solides en électro-technique, je sais qu’il est possible de faire des appareils quasi-indéstructibles. Je suis désolé, mais les fabriquants d’électro-ménager ne jouent pas le jeu. Tous, désolé, c’est la vérité.

                1. « une partie non négligeable des consommateurs serait prête à payer le prix fort pour avoir de la qualité, sauf que ce n’est plus proposé dans l’électro-ménager »
                  Eh bien en toute courtoisie et en toute logique, si c’était vrai, un industriel se lançant exactement dans ce segment raflerait la mise.
                  Il n’en existe pas. Conclusion : ou bien les industriels sont cons, ou bien l’hypothèse de départ (qu’il existerait une partie non négligeable) est fausse.

                  Faut vous rendre à l’évidence, même si cela veut dire pour vous abandonner votre hypothèse. Désolé, c’est la vérité.

                  1. RBF

                    Il se trouve justement que je travaille dans l’industrie, depuis quasiment 20 ans maintenant, et que je ne suis pas con. La société dans laquelle je travaille n’a qu’un seul concurrent dans le monde entier. Le marché est tellement vaste que notre concurrent ne nous fait aucune ombre, pas plus que nous lui en faisons.

                    Ce n’est pas pour autant que nous n’observons pas une logique de réduction des coûts (au niveau matériel et humain), qui passe inévitablement par une réduction de la qualité.

                    J’ai eu un client dernièrement, en Suisse allemande, qui m’a dit qu’il se foutait du prix de l’installation. Qu’il aurait préféré l’acheter 1 million de CHF plus cher pour que la machine ne lui cause aucun problème, mais cela n’existe pas.

                    Les logiques des industriels ne sont pas forcément celles que le commun des mortels peut s’imaginer. Surtout quand ces industries sont dirigées par des financiers, ce qui est de plus en plus le cas.

                    PS: mon ancien patron n’était rien d’autre qu’un raté de science politique, de la même promotion que Moscovici. Je vous laisse imaginer ce que cela peut bien donner…

                2. gameover

                  @ RBF

                  Une partie non négligeable… oh… des consommateurs auraient des besoins non satisfait ?

                  Il existe des équipements proposant une meilleure durabilité (Miele ou pro) mais est-il nécessaire d’avoir un lave-vaisselle qui dure 20 ans… 20 ans peut-être… car ce n’est pas garanti.

                  De plus rien n’empêche de prendre un contrat de garantie longue durée sur un matériel standard pour compenser.

                  Mais développer une gamme spécifique pour une frange de la population ferait double emploi aves le matériel pro qui d’origine coûte plus cher à cause de la qualité mais aussi de la quantité produite.

                  Il y a un lien sur le wiki de l’obsolescence qui pointe sur le site de miele :

                  Ce qui est écrit est assez ubuesque :

                  « Dans un test d’endurance de 2003 de l’institut de recherches de Krefeld (wfk), les machines à laver Miele auraient fonctionné pendant cinq mille cycles, soit dix mille heures. Cela correspondrait à vingt ans d’utilisation, soit six ans de plus que les produits concurrents. »

                  Payer 2 fois plus pour prolonger la vie de 14 ans à 20 ans… il y a une vraie mauvaise allocation de ressource : pensez à ce que rapporterait cette somme sur un placement à 3%… et dans 14 ans que sera la nouvelle technologie du lavage ?

                  1. RBF

                    Tout d’abord, prendre les extensions de garantie, c’est devenu quasiment obligatoire. La quasi-totalité de mon électro-ménager a été réparé sous garantie (foyer de 4 personnes). Sous garantie, je n’empoigne même pas un tourne-vis, et je n’allume même pas mon multimètre. Je laisse le fabriquant assumer sa propre merde.

                    Vous parlez de 14 ans d’utilisation ? Ben je ne peux qu’avoir un sourire jaune en lisant de telles sotises… Jamais un appareil électro-ménager, utilisé normalement, ne va durer 14 ans. Pas même un frigo, et pourtant il n’y a pas grand chose dans un frigo.

                    Je me suis lancé en tout Miele, on verra bien. Je vous ferai un rapport dans une dizaine d’années. Peut-être avant si c’est aussi de la grosse merde.

                    1. gameover

                      « … en lisant de telles sottises…  » : c’est Miele qui le dit en ayant évalué les équipements de ses concurrents…

                      va sur le wiki sur Miele !

                      Tu remarqueras qu’à aucun je n’ai parlé de la durée de mes propres équipements car ça ne veut strictement rien dire donc je m’abstiens… mais je note que le fait que tu le fasses indique que tu penses que tu es représentatif du plus grand nombre…

                      Comment peux-t-on travailler dans l’industrie en ayant cette idée ?

                    2. RBF

                      Tu fais bien comme tu veux.

                      Mais tu ne changeras rien: Je travaille dans l’industrie, et pas toi.

                      C’est clair ou bien ?

                    3. Le souci avec les arguments d’autorité, c’est qu’ils ont la fâcheuse tendance à discréditer ceux qui les utilisent.

                      La seule question qui prévaut, avant tout le reste, est : « si tant de clients potentiels existent, pourquoi un industriel ne se lance-t-il pas ? » Et si vous voulez être crédible, vous devez absolument apporter une réponse solide et complète à cette question précise-là.

                    4. Aristarque

                      Je ne connais pas les prix de vente de l’ electro-ménager en Helvétie mais s’ils sont de l’ ordre de ceux en Grance alors que les revenus helvètes sont beaucoup plus élevés, je ne suis pas étonné qu’ il y ait une fraction de la clientèle locale prête à mettre plus cher pour encore plus de qualité. Mais cette fraction étant probablement trop réduite en nombre pour justifier de lui créer des lignes de produits spécifiques, les industriels de l’ électro-ménager font l’ impasse sur ce sujet. Les volumes potentiels de vente ont aussi leur poids dans les décisions de production. La difficulté vient de ce qu’ il n’y a pas de marché sérieux de l’ occasion comme il peut en exister en automobile et c’est pour cela que faire de la qualité au delà d’ un certain niveau est inintéressant pour un industriel. Pour l’ automobile allemande de haut de gamme, faire une excellente qualité ne se discute même pas parce que : 1) cela fait soixante ans que leur comm. publicitaire a comme leitmotiv la qualité allemande 2) la qualité de construction desdites voitures (Mercédès, au moins) est remarquable pour qui roule avec leurs antiquités comme moi et qui y mets les mains dans la mécanique et le cambouis (!), 3) ils veulent vendre à prix élevés avec de belles marges malgré tout, 4) cet édifice ne tient que parce que le client qui a acheté neuf peut revendre au bout de quatre ou cinq ans avec une déperdition plutôt faible à un acquéreur d’ occasion qui sera prêt à casser sa tirelire justement parce qu’il veut de la qualité. 5) Parce qu’il est préférable que ce client qui achète neuf reste dans la marque, ce qui est bien plus assuré s’il revend bien la précédente, qu’il n’a pas été spécialement embêté avec et que le service commercial ne laisse pas à désirer comme trop souvent celui des marques françaises. A ce niveau là, pour l’ industriel, perdre de l’ argent reste envisageable mais en aucun cas sa réputation. Le jour où un marché sérieux de l’ occasion apparaîtra dans l’ electro-ménager, vous aurez des industriels qui s’adapteront immédiatement à cette nouvelle donne. Autrement, tant qu’ on vend du neuf à un client qui ne changera que lorsque que la machine sera foutue ou aura atteint un âge considéré comme valable pour le remplacement, pourquoi voulez-vous faire des machines « indestructibles »?

                    5. gameover

                      Une étude assez intéressante sur les durées de vie moyenne des équipements ménagers.

                      Même si elle est faite par la profession à partir d’un sondage elle tient debout quand on considère qu’il y a environ 30 millions de foyers.

                      En effet; si le taux d’équipements en MAL par exemple est de 96% et qu’on en vend bon an mal an 2.7 millions par an ça valide la moyenne d’âge du parc à 11 ans au mini sachant qu’il y a de la création et du double équipement et qu’un certain nombre d’équipements sont changés alors qu’ils sont en état de marche.

                      http://www.neomag.fr/actualite/i-1646/gros-electromenager-2011-tous-les-chiffres.html

                    6. gameover

                      Toujours sur l’électroménager.

                      Sur une MAL on ne fait aucun entretien.
                      Vu la littérature sur le sujet il semble bien que ces appareils soient prévus pour 2500 cycles de lavage puisque c’est le reproche qui leur est fait.

                      Le GIFAM confirme ce nombre de cycles qui n’aurait pas changé depuis les années 70 alors qu’à l’utilisation on est passé de 2-3 cycles en moyenne par semaine à 4-5 cycles : ce qui expliquerait le « c’était mieux avant ».

                      Perso si je prends le prix moyen de 403E et que je le divise par le nombre de lavages (2,500) ça fait 16 centimes le lavage et je ne suis pas loin de penser que la lessive, l’eau ou l’électricité coûte unitairement beaucoup plus cher.

                      100 litres d’eau à 3E le m3 ça fait déjà 30 cents.

                      Le problème n’est pas la machine en fait !

                    7. Aristarque

                      A GO, avec une demoiselle qui te fait des coups comme cela, ce serait plutôt le pont qui trinquerait surtout en raison de la disproportion des engrenages entre celui d’attaque (petit) et celui mené (bien plus grand) Cela, c’est en marche avant. En marche arrière, l’ inversion des rôles pourrait casser tout bonnement des dents. Elle ne doit donc pas embrayer trop vigoureusement et la voiture est légère, ce qui aide… Cela dit, sur AX dont la mécanique est la même que sur la 106 (même châssis), les cardans ont du mal à dépasser les 120/130Kkms sans bobo… Mais ils sont très faciles à changer et peu coûteux…

                    8. gameover

                      Oui Harry 130,000.
                      Elle ne le fait pas à grande vitesse mais avec les roues complètement braquées en sortant d’un créneau par exemple… je n’avais jamais eu à changer un cardan ni un embrayage sur une voiture jusqu’à maintenant… 🙂

                  2. Aristarque

                    Pour les esprits parfois chagrins qui se manifestent sur ce blog, je ne suis pas teutonolatre en automobile puisque mon parc domestique est de deux Mercedes (W 123 2,3L injection de 1984, W 124 2,3L injection de 1993, Ford Fiesta II de 1986 et 1989, Peugeot 205 GT de 1985, Citroën AX 1,4L Furio de 1995, Fiat Punto 1,1L de 1996, Fiat Ducato 2,8LD de 2000, Fiat Doblo 1,9L JTD de 2004 (le capitonné) et Fiat Doblo (pas encore capitonné) 1,9LJTD de 2006… Plus une VW Polo 1,1L carbu de 1989 pour Madame et une 206 1,6L inj 110HP pour mon fils aîné qui joue les Tanguy… Tout cela entretenu par Bibi, y compris pour refaire un moteur, un embrayage ou ce genre de delicieuseté… J’ai donc de quoi expérimenter ce dont je parle en qualités comparées…

                    1. Quiet Desperation

                      En longeant un jour la deuxième couronne, j’ai vu, depuis la route, une cour encombrée de nombreux véhicules hors d’âge, avec, sur le toit de la maison, un fort écriteau portant la mention « ici vit un ancien Syndic de Copropriété ruiné parce que honnête, chargé de famille, et devenu plombier par désespoir »….

                      Je me demande si… n’est-ce pas… la coïncidence…

                    2. gameover

                      Harry on dirait le listing d’une salle des ventes !

                      Mais de mon coté aussi le parc est assez vieux mais toujours roulant et j’aime bien aussi le cambouis… cardans changés sur une 106 ces jours-ci… mademoiselle embraye la première directement après la marche arrière sans freiner entre les deux…

                    3. Aristarque

                      Ruiné? Pas encore mais cela risque au des augmentations en tous genres d’ impôts, taxes, redevances, contributions et autres cotisations.

                    4. Aristarque

                      Et quand je dis que tout ce qui est féminin coûte! Dès le début, nous avons été prévenus! Sur le coup, nous n’ avons pas payé un bras mais une côte… 😆
                      (Cela dit, c’est un os qui repousse littéralement si sa haine n’ est pas lésée).

Laisser un commentaire