L’immobilier bouge encore un peu. Rassurez-vous, le gouvernement va l’achever.

L’idée de taxer, solution unique aux problèmes de trésorerie des bidules étatiques (dont tout le monde se fout), n’est pas une idée curieuse ou inhabituelle. Ainsi, à voir les questions lancées à l’Assemblée nationale, la taxe semble l’alpha et l’oméga des idées qui passent par la tête de nos députés, et dont la source inépuisable semble être l’un de ces nombreux lobbies qui ont toute l’oreille de nos élus.

Au lobby du livre, dont on a vu dans un précédent billet qu’il a gentiment propulsé une taxe sur les toners dans la tête de Fleur Pellerin, correspond maintenant celui des agents immobiliers qui s’est empressé d’aller rappeler au député Bulteau qu’elle devrait envisager rapidement de taxer les sites d’annonces immobilières de particulier à particulier avec exactement la même décontraction (relax, c’est la France) que le ministre, et un raisonnement consternant à l’appui de l’un des trop nombreux siphons de l’État.

En effet, pour la brave Sylviane, jamais en retard d’une mathématique boiteuse pour racler les fonds de poches des autres, les ventes immobilières de particuliers à particuliers ne passent pas par des agences et ne permettent donc pas la récupération de la TVA sur les honoraires que ces agences auraient générés en s’occupant de ces transactions. C’est un scandale. S’insère alors l’idée de « manque à gagner pour l’État » que permet ces nouvelles technologies en abolissant les intermédiaires.

bulteau aime les taxes

Le fait que la transaction soit plus rapide, que le marché en soit rendu plus fluide, et que l’État se sucre tout de même au passage avec les frais notariés n’effleure même pas Bulteau. Et que le marché immobilier français soit, au regard des autres pays européens, le marché le plus lourdement taxé, que cette fiscalité débordante soit directement responsable des prix stratosphériques de l’immobilier en France, tout ça, c’est parfaitement périphérique aux préoccupations du député Bulteau : le pouvoir d’achat des personnes impliquées dans ces transactions, elle n’en a absolument rien à carrer puisqu’avant tout, des taxes qui ne rentrent pas mettent en péril, à terme, ses propres indemnités de parlementaire.

En tout cas, si on peut reprocher ses raisonnements ridicules à Bulteau, on ne peut pas remettre en cause sa volonté acharnée d’en finir une fois pour toute avec le marché immobilier en France, comme, du reste, l’ensemble du gouvernement qui, lui aussi, s’échine à le bloquer définitivement.

Prenez par exemple l' »APL accession » (c’est une aide publique personnalisée pour le logement) : l’élite du pays, découvrant avec stupeur — après tout le monde — que cette aide aurait une furieuse tendance à favoriser des loyers élevés, se serait décidée à plus ou moins programmer sa disparition dans le prochain projet de loi budgétaire pour 2015.

Si, en tant que libéral, on peut se réjouir de la disparition d’une distribution d’argent public, on ne peut s’empêcher de noter qu’elle s’éteint au profit du financement des prêts à taux zéro, qui ne sont qu’une autre forme de subvention déguisée, et qui garantit en tout cas que la ponction correspondante à cette subvention ou cette distribution ne s’éteindra pas, elle. Et, quoi qu’il en soit, cette nouvelle modification substantielle des règles du marché immobilier va encore une fois impacter ses acteurs.

Ces nouveaux bricolages fiscaux interviennent alors que les deux années passées ont été pourtant riches en bidouillages effrénés, sans même parler de l’épique parcours de la loi Duflot, dépecée lentement au fur et à mesure qu’on découvrait l’inanité des propositions de la pauvre ministre. Bref, on va encore tripoter les codes entourant l’immobilier en France alors qu’une bonne dose de stabilité et de calme dans ce secteur semble urgent à l’observateur un peu lucide.

enfin logement dans mes moyensEt puis tant qu’on y est, prenez aussi les dernières idées lumineuses du Comité de Bâle, institution internationale certes non contraignante mais dont les prurits recommandations sont généralement suivies dans les directives européennes qui, elles, le sont. Ce comité propose tranquillement d’en finir une bonne fois avec les prêts à taux fixe dont sont friands ces coquins de Français, pas trop confiants dans l’avenir et qui ont une tendance à considérer qu’un taux variable comporte, intrinsèquement, un risque qu’ils ont du mal à arbitrer. Peu importe ici que ces derniers aient raison ou tort, l’idée de base (la disparition du taux fixe) représente une nouvelle perte de liberté pour ces derniers qui n’auront plus la possibilité de choisir entre différents types de prêts bancaires.

Et accessoirement, cette nouvelle modification majeure de la finance immobilière va inévitablement entraîner un ajustement des acteurs du secteur, un de plus, au moment où, précisément, l’accession à la propriété en France n’est pas spécialement au beau fixe. Question timing, c’est vraiment judicieux : à force d’efforts idiots du gouvernement, des députés et des institutions bancaires, le marché immobilier français est maintenant bloqué. Lentement mais sûrement, les prix baissent.

Et s’il est tout à fait souhaitable que ceux-ci dégonflent, les raisons pour lesquelles ils le font ne laissent pas présager d’un avenir serein : fiscalité punitive, contraintes écologiques délirantes, paperasserie administrative toujours plus abondante, le tout ajouté à une conjoncture morose et une déflation nette de ces actifs risque bel et bien d’entraîner une glissade qui n’aura plus rien de contrôlé.

Mais voilà : le marché immobilier, en France, n’est pas bombardé de taxes et de contraintes fiscales par hasard. C’est, en réalité, l’une des plus grosses mamelles à laquelle tète goulûment l’État redistributeur, et, par conséquent, le robinet grand ouvert à émoluments juteux pour nos élus, tant au niveau local qu’au niveau national. Les volumes financiers que ce marché représente sont si énormes qu’ils ne peuvent que motiver ardemment les ponctionnaires de toutes sortes. Partant de cette constatation, il n’y a donc absolument aucune chance que la réalité, celle d’un marché suffocant sous une fiscalité délirante, atteigne un jour tous ces élus. Dans cette République où le respect de la propriété privée est (paradoxalement) inscrite dans les droits fondamentaux, tout sera donc entrepris pour la grignoter encore un peu plus sous les impôts divers. Sylviane Bulteau n’est, finalement, que la partie visible d’un iceberg de folles habitudes taxatoires.

Et plus cette propriété sera grignotée, plus les taxes pleuvront, moins elles rapporteront. Les élus, paniqués, continueront donc leur combat, voué à l’échec, et pleurnicheront bien sûr que rien ne se passe comme prévu. Rassurez-vous, le coupable ultra-néo-libéral est déjà trouvé.

Le Socialisme, vraiment, c’est Magique.

socialisme magique

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires297

  1. NOURATIN

    Sans parler des 3,7 Milliards de transferts de charge vers les collectivités locales qui vont encore nous faire grimper les taxes foncières et d’habitation. La seule chose qui me console c’est le dépit des rigolos qui ont voté Hollande et la grogne des abrutis qui se sont abstenus en 2012.
    Mais comme consolation ça manque un peu de concret!

    1. olivier r

      Je ne sais pas pour qui vous avez voté en 2012 mais oui moi j’assume mon statut d’ « abruti » abstentionniste. Il était caché où votre candidat libéral ?

    2. Othello

      Les « abrutis qui se sont abstenus en 2012 » te saluent bien respectueusement et te remercient de la caution que tu apportes à un système qui visiblement sélectionne depuis 40 ans le meilleur pour nos sociétés occidentales. Encore Merci.

      1. Higgins

        Je plussoie. Je ne suis plus prêt du tout à cautionner un système politique, la médiocratie française, qui démontre chaque jour qui passe sa perversité (la conception de la Liberté qu’ont certains députés est pour le moins curieuse) et son incompétence (il n’y a que deux choses dont on peut être certain qu’ils vont augmenter dans ce pays, les impôts et le chômage). Je crois à la force de l’abstention. Si Normal 1er est nul, Talonnette 1ère (qui joue la course en tête juste derrière) a gonflé lui la dette de 600 milliards en cinq ans. Et il faudrait en plus les adouber?

    3. petit-chat

      Sur quels critères choisir entre des socialistes de gauche, de droite ou dits « extrêmes » ? Le seul vote probable ne peut être qu’un vote de rejet, donc, au mieux, et en restant pacifique, sinon désespéré, l’abstention.

    4. dede

      Au deuxieme tour en 2012, il y avait Sarkozy face a Hollande : a choisir entre la peste et le cholera, je ne suis pas choque qu’apres avoir survecu a la peste pendant cinq ans, certains se proposent de tater du cholera…

    5. gameover

      Si moi je suis un abruti, toi tu es un connard de croire qu’un gars élu avec certes une majorité relative mais avec seulement 10% des voix se sentirait représentatif.

      Te sentirais-tu légitime dans une association d’avoir été élu avec seulement 3 voix sur 30 inscrits ?

      1. petit-chat

        M’enfin, pas d’insulte !
        Quand on pense qu’il y en a qui se sont battus pour avoir le droit de vote, c’est un devoir, les abstentionnistes, du fait qu’ils n’ont pas pris parti, n’ont qu’à fermer leur gueule…
        C’est ce qu’on apprend à l’Ednat, c’est une référence tout de même !

        1. Nyamba

          PC a raison, et c’est même parfaitement logique :
          – T’as pas voté, t’as pas eu les co*** (1) de choisir ? Tu fermes ta gueule ;
          – T’as voté pour le perdant, tant pis pour toi, tu fermes ta gueule ;
          – T’as voté pour le gagnant, qui fait de la merde ? Tant pis pour toi, tu fermes ta gueule.
          La démocratie, le droit inaliénable de subir le choix d’une minorité… en fermant sa gueule.

          (1) Ouais, je m’autocensure de temps en temps, mais pour aider le lecteur, les lettres manquantes sont : s-l-e-l-u-i.

          1. yp

            Il y en a un qui ne mérite aucun respect d’aucune sorte, c’est celui qui a veauté pour le gagnant… Et qui se plaint.

            Celui là, non seulement il doit fermer sa sale gueule, mais c’est un devoir pour tous les autre d’en repasser une couche à chaque rencontre !

            1. Aristarque

              Reste à les identifier s’ ils ne s’ étaient pas fait connaître comme tel dans l’ après mai 2012… Beaucoup sont retournés fissa à l’ anonymat!

              1. Higgins

                Une histoire de QI peut être:
                « Un homme entre dans un bar super high-tech, de 4ème génération, avec écrans plasma et claviers digitalisés de partout.
                En plus c’est un robot qui sert à boire.
                L’homme s’installe confortablement et, dans la nano seconde qui suit, le barman-robot s’approche et lui demande :
                – Quel est votre QI ?
                L’homme répond : 150
                Alors, le robot lui sert un Whisky de 18 ans d’âge, et entame la conversation sur le réchauffement climatique, l’interdépendance environnementale, la physique quantique, les nanotechnologies, etc…
                Au bout d’un moment, le client règle sa consommation (naturellement on-line avec sa carte de crédit), et sort. Il est vachement impressionné par ce qui vient de se passer, et décide de revenir tester le robot à nouveau.
                C’est d’ailleurs ce qu’il fait le lendemain même. Il revient donc dans ce même bar, et le même scénario se reproduit. Il est à peine assis que le même barman-robot s’approche et lui demande :
                – Quel est votre QI ?
                Cette fois-ci, l’homme répond : 80
                Immédiatement, le robot lui sert une bière et lui parle de foot, de tiercé, de ses plats favoris, de femmes etc. … Au bout d’un moment, l’homme repart. Il est de plus en plus intrigué et décide de revenir à nouveau le jour suivant. Le lendemain donc, même topo !
                Le barman-robot s’approche et demande :
                – Quel est votre QI ?
                Ce coup-là, l’homme répond : 20 je crois !
                Alors, le robot lui sert un verre de gros rouge et, en lui posant la main sur l’épaule, lui demande avec condescendance :
                – Alors, comme ça, on a voté Hollande en 2012 ?
                (http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/histoire-de-robot/)

              1. Lafayette

                C’est sûr qu’avec un QI de 20, il va se consoler en faisant la même connerie en 2017.
                C’est comme au loto, ce n’est pas parce que l’on perd que l’on change les numéros.

      2. sarah

        mis a part les insultes, je suis d’accord avec gameover. Il n’y a qu’un politique pour se sentir représentatif avec une non majorité d’électeur !

    6. Jean Bon

      « La seule chose qui me console c’est le dépit des rigolos qui ont voté Hollande et la grogne des abrutis qui se sont abstenus en 2012. »

      > oui c’est clair que amusant (j’en ai plein autour de moi).

      Mais 99% d’entre eux voteront à nouveau socialiste en 2017.

      Quand je discute avec eux, ils reconnaissent volontiers les erreurs enormes commises par les socialistes au pouvoir (souvent avec rage). Mais au fond d’eux mêmes ils n’envisagent pas vraiment d’alternative lors du prochain vote.
      La plupart ne cherche pas à composer avec la réalité, mais à la changer (pour laquelle d’alleurs ?). Et le PS répond à cette demande parfaitement.

      1. yp

        Qu’est ce que disait Bossuet, sur les gens qui se plaignent de maux dont ils chérissent les causes ?

        Dommage que le Dawinisme ne réglepas le problème de ces connards…

    7. David

      Pour réconcilier tout le monde : faites-vous plaisir, allez au bureau vote déposer ce bulletin :

      h16free.com/wp-content/uploads/2011/01/bulletin-vote.jpg

      et imaginez la tête de ceux qui font le dépouillement …

      1. ap

        j’adore le bulletin, mais ça n’est pas ce que j’appelle avoir des couilles…
        on n’a pas d’alternative non ?
        qui est capable d’en créer une ?

    8. bob razovski

      T’as le bonjour d’un abruti !

      Sache une chose, je ne grogne pas, je me marre. Car c’était couru d’avance. J’avoue, Talonnette 1er, j’ai testé en 2007, un jour que je devais transpirer l’optimisme. Aucun intérêt à recommencer en 2012.

      Et fanfan la tulipe ? Son modèle 81 – 95 ne m’a pas donné envie de remettre le couvert.

      Donc pas le choix : Abstention, en sachant qu’on allait en prendre plein la gueule. parce que j’ai compris une chose, c’est le veautant frouze qui veut ce genre de socialisme. Sauf qu’en bon égoïste, il veut que ça ne s’applique qu’aux autres.

      Quand tu as une once de réflexion, et une once de mémoire, tu ne peux décemment pas voter.

      Comme si les transferts de charges dont tu parles avaient démarré en mai 2012…

      1. yp

        A la décharge des électeurs de Sarko, il avait menti de façon plus ou moins crédible quand il disait vouloir réformer le pays.

        Couille molle, quand à lui, avait un programme parfaitement clair – faire les poches des sales riches pour en refiler à croquer à sa clientèle : ses électeurs n’ont aucune circonstance atténuante. Absolument au-cu-ne.

        1. Higgins

          Oui. Je me suis fait avoir surtout qu’à l’époque, ayant fréquenté d’assez près son staff ministériel, j’avais, du moins le pensais-je, de bonne raison d’imaginer que le ticket Sarko-Fillon jouait gagnant. On ne m’y reprendra plus.

          1. sarah

            beaucoup se sont fait non pas avoir mais déçu par talonnette 1ère. A sa décharge dès qu’il bougeait une oreille il avait une grève sur les bras ou une fanfare dans la presse !! Le problème étant que les « veautants » sont trop égoïstes pour s’intéresser réellement au pays et aux solutions plus libérales à amener….

        2. Colonel Livarot

          J’ai aussi eu la faiblesse de croire que Sarkozy réaliserait en deux mandats (je voyais déjà sa réélection comme une formalité) la moitié de ses promesses pour 2007-2012, soit un rendement d’un quart, ce qui n’était déjà pas si mal pour un pays sclérosé comme la France. Mais il n’a rien fait, à part le bouclier fiscal et le statut de l’auto-entrepreneur, une idée de Novelli.

          Donc abstention aux deux tours en 2012, et probablement encore au second en 2017. Reste à voir qui sera candidat au premier tour pour l’UDI, qui est encore le parti établi le moins férocement illibéral sur l’échiquier politique.

    9. Aristarque

      Pourquoi devrait-on absolument  » voter » quand il n’y a aucun candidat qui corresponde à ses idées, sauf parfois exceptionnellement pour un ou deux détails secondaires mais pas pour l’ essentiel? Les tenants du vote posent toujours le problème comme si le choix proposé couvrait la totalité des options politiques et que les abstentionnistes n’ étaient sue des gros dégoutants faisant leurs chochotte

      1. MadeInCH

        Perso, je dirais que si aucun des électé probable ne te conviens, alors autant voter pour le plus hors-système possible.
        Même si celui-ci ne représente pas tes idées, pour autant que ce type puisse être un problème pour les membres du système.
        Exemple lors der dernières présidentielles:
        Marine LP.
        Mélenchon.
        Poutou.
        Cheminade.

        Ne serait-ce que pour faire ierch un peu l’hydre qui tient l’ensemble en donnant l’impresseion d’une alternance en présentant 2 faces.

        Imaginer un Mélenchon avec un taux réellement important, voir même élu!!
        Non seulement, l’UMPS en boufferait son chapeau d’avoir créé cette marionette qui lui echappe, mais en plus, ce serait la faillite du système en un temps record!

        1. Aristarque

          Non, je ne peux pas apporter un suffrage volontaire dans de pareilles conditions. Je ne suis pas inquiet du résultat car le Socialisme ne fonctionne jamais que temporairement parce qu’ il a du pognon à dépenser, piqué aux autres. Dès qu’ il doit voler de ses propres ailes, cela carafe immanquablement comme le Venezuela est en train d’ en faire la démonstration en dépit de sa manne pétrolière qui plus est! Il va probablement être le premier pays pétrolier à faire faillite! Prouvant ainsi que le pétrole est un moyen mais pas une fin en soi…

        2. Colonel Livarot

          « Hors-système », Marxine Le Pen ? Il n’y a pas plus étatiste et socialiste que la cimentière de Saint-Cloud. Cette grosse truie est plus papiste que le Pape, et elle est même peut-être le dernier recours (autoritaire, « poutinien ») de l’État profond, si les choses venaient à tourner chocolat en France.

          Le seul vote anti-système en France, c’est un vote libéral. Tiens, c’est marrant, on ne dispose pas ce choix. Comme par hasard…

          1. Quiet Desperation

            Je ne partage pas les opinions de Mme Le Pen, mais je n’aime pas davantage qu’on la traite de « grosse truie ». Ce n’est d’ailleurs pas dans le ton de ce Blog.
            Colonel de mes bottes, vous n’êtes qu’un tout petit fromage….

            1. petit-chat

              Merci HB.
              On peut, en effet, exprimer une opinion sans insulte car, en voulant salir par ce moyen son adversaire, on se corrompt soi-même… 👿

                    1. Colonel Livarot

                      Vous vous cramponnez au pommeau (la partie de la selle, pas la boisson), c’est vous qui avez tiré le premier sur le pseudo et l’avatar. Détendez-vous.

                      PS : Je ne suis ni fromager ni Normand non plus.

                    2. Quiet Desperation

                      Très détendu au contraire, rien de tel qu’une petite joute… et j’ai toujours cette compulsion de tirer la lame contre le mufle qui insulte une dame…

      2. Aristarque

        Chochottes de ne pas se satisfaire de pareille abondance de choix de qualités!… Or, je suis désolé mais le choix offert est loin d’être vaste puisqu’il n’y a pas de libéraux, pas de royalistes de droit divin ou constitutionnel pour ne citer que ceux-là (il y en a bien d’autres)… Je ne vois pas pourquoi ces personnes seraient méprisables de ne pas accepter de se satisfaire d’ un pseudo-choix dans un système électoral aussi verrouillé… Quant à ceux qui ont eu « satisfaction » de voir Normal 1er élu, nous revivons la situation de 1983 où l’on se demandait où étaient passés les électeurs de l’Arsouille, tellement leur exubérance de leur « victoire » était éteinte même pas deux ans après… Personnellement, je n’en vois plus dans mon entourage, surtout depuis que l’ excuse toutédelafotasarko ne passe plus… C’est vraiment brillant comme système, un machin dans lequel soit qu’ on ait voté pour ou contre ou pas du tout, nous sommes tous coui….és, dès lors que nous ne sommes pas des zelitelues… :mrgreen:

  2. Le Gnôme

    Pff, celui qui a dit que les socialistes avaient une idée de taxe par jour est un gros menteur, c’est plusieurs idées par jour.

    Honnêtement, il y a des moments où mon moral flanche et où, malgré l’humour de notre hôte, mon rire est jaune et désespéré.

  3. Adrien

    Déjà, Alain Lamassoure (UMP), en 2006…

    « Taxer les courriers électroniques et les SMS pour financer le budget européen : le débat est aujourd’hui lancé par Alain Lamassoure, député européen et ancien ministre français. Le système, inspiré de la taxe Tobin sur les échanges financiers, serait indolore pour le consommateur final. »

    « Les besoins de l’Europe sont-ils si importants que l’on doive taxer les SMS et les e-mails ?

    (…) Il fut un temps où le budget européen était alimenté directement grâce aux droits de douane. (…) Or les revenus générés par les droits de douane ont baissé et pour financer l’Europe, nous avons dû faire appel aux contributions financières des Etats membres. Cela a pu fonctionner un temps. (…) l’Europe doit donc retrouver des ressources fiscales propres. »

    Ah, ça n’était pas en raison de la baisse des ventes de timbres, mais de celles des droits de douane. Vous n’étiez pas très loin.

    Et non, ce n’est pas une infaux. C’est la vraie vie en Socialie, de droite comme de gauche !

    1. Kekoresin

      Je ne suis plus étonné de rien! Cela dit, l’emballage doit être attrayant pour bien faire passer la courgette sans vaseline.

      Les mails nécessitent des datas centers très énergivores, donc hyper nocifs pour le réchauffement tout ça…Les clouds ne suffisant pas à raffraîchir le réseau, il devient donc indispensable de recourir à des fonds supplémentaires pour que l’Europe puisse lutter efficacement contre la montée des ô, la fonte des esquimaux et la disparition des belettes arctiques. Pour ça, il faut des moyens pour construire de toute urgence des gros moulins à vents éco responsables pour ventiler la planète! http://www.youtube.com/watch?v=ZfrE7Y6Hr7E

        1. Kekoresin

          Une courgette suffira, j’ai déjà une aubergine, une botte de poireau, des carottes…Bref, tout ce que me laisse l’état, c’est de quoi chier un pot au feu avec un arrière goût désagréable!

          1. petit-chat

            Je sens que parmi les lecteurs de ce site, certains n’ont pas vraiment saisi le message bisourse des cinq fruits et légumes par jour…

      1. bob razovski

        J’en peux plus de lire « républicain et citoyen » partout. Ces mots, à trop être brandis par ces ordures tels des paravents à connerie sont devenus fades et vides de sens…

    1. janus

      Regardez son blog : C’est affligeant. Nullité, Mièvrerie, Bêtise crasse et c’est député , de plus en Vendée ! Cathelineau doit se retourner dans sa tombe…

      Ce n’est pas le désespoir qui me taraude, mais l’envie de plus en plus pressante de m’en farcir un.

      1. Higgins

        D’Elbée, Bonchamps, La Rochejacquelein, Lescure, Charette, Sapineau, etc… également.
        On me dit que même Clémenceau grogne dans sa tombe.

    2. royaumont

      La source du problème, c’est que nos chers (très chers) dirigeants ne considèrent plus l’état comme une émanation de la nation faite pour la diriger. Non, l’état est une entité autonome qui n’a pas d’autre but qu’elle-même et qui assurera sa survie le plus longtemps possible en se nourrissant sur la bête, quitte à la tuer.
      Le délire taxatoire actuel n’est qu’une conséquence de cette logique : peut importe l’intérêt des citoyens, pourvu que l’état ait sa provende. Le reste n’est que verbiage.

      Pourvu que ca craque, et le plus tôt sera le mieux.

      Problème : l’UE suit la même logique, les comptes français seront validés (j’en prends le pari) moyennant quelques contorsions. Ca retarde d’autant l’hallali.

        1. Quiet Desperation

          J’entendais Mochko ce matin, vers 7 h sur Radio Bolcho, expliquer que – dans sa nouvelle incarnation de Commissaire Européen – il allait sans doute être contraint de sanctionner le budget français (qu’il avait préparé lui-même… cela était purement implicite et non-dit).

          Mais que c’était à regret, « toute sanction traduisant un échec »….

          On ne sait si l’on doit plus admirer le culot et le cynisme en acier cémenté d’un pareil guignol, ou mépriser le journaleux qui enregistrait sans commentaire pareil chutzpah….

  4. Gerldam

    Je crois qu’il y a deux tendances à l’oeuvre: d’une part l’idéologie qui conduit à cette traxomanie avancée et d’autre part, le choix des candidats éligibles dans chaque circonscription par le parti lui-même. S’agissant des socliastes, on a bien l’impression qu’ils ont chois, à dessein, les plus crétins, sans doute avec l’idée qu’ils seront plus facilement manipulables. Mais là aussi, ils se sont trompés, comme quoi le socialisme rend vraiment fou.

  5. Pat

    Vivement la taxe sur les loyers virtuels, ces loyers que les méchants riches propriétaires ne payent pas contrairement aux gentils pauvres locataires, ce qui est bien évidemment une injustice flagrante.

          1. gameover

            @ max

            « … pas réactualisée depuis un bail. »

            c’est le taux qui bouge tous les ans… en augmentant.

            Tu vois une différence entre :
            base non réactualisée:
            année n: 10,000Ex4%=400E; année n+1; 10,000Ex5%=500E

            et base réactualisée:
            année n: 10,000Ex4%=400E; année n+1; 12,500Ex4%=500E

                1. gameover

                  Oiui Othello le passage de 4% à 5% ça fait 25% de hausse. donc que l’on aumente la valeur locative ou le % c’est pareil.

                  max : pour la remise à jour des valeurs locatives tu préconises quoi ? d’aller chez les gens pour voir leur niveau de confort ?

                  1. Quiet Desperation

                    le sérieux imperturbable de ce garçon lui vaudrait, dans un pays civilisé, et hormis le goudron et les plumes, de porter le prénom de Groucho…

                    1. max

                      Oui, il y a ça :

                      L’un des paramètres de calcul de la taxe d’habitation date de 1970 – en dehors d’une actualisation de 1980. C’est la valeur locative théorique qui, datant de 1970, ne tient pas compte de l’évolution de la notion d’éléments de confort et est donc déconnectée de la réalité économique.

                      Conséquence, celui qui habite un logement des années 70 (privilégiant les éléments de confort de l’époque) paie souvent davantage qu’un logement Haussmannien qui aura été fortement modernisé depuis pour atteindre même un très grand standing.

                      http://blog.bforbank.com/fiscalite/tag/revision-valeur-locative/

          2. Pat

            Taxe foncière pas réactualisée ? La mienne a été multipliée par 2,3 depuis 1999 ! En outre, la CFE a débarqué, alors que je ne payais pas de taxe professionnelle (trop petit chiffre d’affaire). Avec cette dernière, j’atteins 2,9 fois ma taxe foncière de 1999 !

      1. Jean Bon

        Tu as des sources relatives à une telle taxe aux USA en Suisse et au PaysBas ?
        Pour les Pays-Bas j’en avais entendu parler, mais pour le reste j’avoue avoir des doutes.
        La taxe immo en Suisse est tres proche de la taxe foncière à ma connaissance (due par le proprio, avec un indice basé sur la valeur locative, un peu comme en france ).

        1. Karizoc

          En Suisse, il s’agit de la taxe sur la valeur locative que payent les propriétaires. Elle est compensée par la déductibilité des intérêts d’emprunts hypothéquaires. Les propriétaires payent donc la taxe et déduisent les intérêts.

          Au final, en Suisse, quasi personne ne rembourse totalement sa maison ou son appartement. Tout le monde conserve une partie de son prêt sur lequel il ne rembourse chaque année que les intérêts (afin de pouvoir les déduire) sans rembourser le principal.

          Tout le monde conserve un prêt dont les intérêts correspondent peu ou prou au montant de la taxe sur la valeur locative.

          Il y a bien eu une votation fédérale il y a deux ou trois ans qui proposait de supprimer les deux d’un coup (la taxe et la déductibilité des intérêts). Elle n’est pas passée.

          1. Aristarque

            Quand on dit qu’ il faut deux Juifs pour rouler un Suisse! Cela fait penser aux Grecs dont la maison n’ est jamais complètement achevée pour que la taxation ne puisse débuter. Même le Parthénon depuis le temps, c’est dire!

      2. Pat

        Je parlais d’un loyer fictif (donc d’un revenu fictif) à réintegrer dans le revenu servant de base aux impôts sur le revenu, et non pas d’une taxe foncière, qui existe un peu partout.

  6. lolo

    Je pense qu’il y a un concours interne au PS, celui qui trouve la taxe la plus conne gagne une plus grosse prime à Noel.

    Gageons qu’un de l’équipe proposera la généralisation d’une taxe sur les taxes, à l’instar de la CSG, mais encore plus rentable

  7. jeff

    Moi ce qui m’effraie c’est que ces gens se proclament « élus »…. parce qu’y a des gens qui votent pour eux ?????? Naaaannnn ????
    Je le répète : cela ne se terminera que lorsqu’on les pendra ! TOUS !

    1. yp

      Les veaux de trois jours ne pendront personne.

      Il suffit de leur dire que le riche, c’est le voisin. ( Et si vous connaissez bien le maire de votre commune, demandez lui voir un aperçu des courriers de dénonciation qu’il reçoit, c’est assez édifiant…)

      1. Aristarque

        Je plussoie sur les courriers de dénonciation. Il n’y a pas que les maires à en recevoir, les centres des impôts aussi. A en croire les historiens, c’est une spécialité grançaise, surtout en temps de guerre où de nombreux fâcheux entendent démontrer qu’ ils sont de « bons »citoyens aimant faire leur devoir… 😥

        1. bob razovski

          Excellente logique little cat 🙂

          1) Les membres du gouvernement sont les plus éloignés de l’emploi
          2) Les associations chargées d’aider à l’insertion de ces gens, ce sont les veautants
          3) Les veautants doivent donc payer, et c’est ce qui se passe : nous payons en conséquence

  8. LeRus

    Peut-on dénoncer son voisin qui change ses pneus hiver soi-même afin d’éviter de faire appel à un professionnel qui participerait à l’effort fiscal dont l’État à tant besoin?

    Les prostituées pensent aussi à demander une loi spécifique pour taxer les couples qui coïtent gratuitement.

      1. gameover

        ah oui elle serait pas mal celle-là… chéri j’ai vu que tu as déclaré 651 coits mais on a fait l’amour que 42 fois l’an dernier… wtf ?

        1. Aristarque

          Dès que GO peut fantasmer avec des sous-entendus de performances olympiques dans les occupations sexuelles, il ne rate pas son tour… 😆

          1. gameover

            Pardon, je ne voulais pas choquer ni stigmatiser, c’était juste didactique… :mrgreen:

            La prochaine fois je mettrai un avertissement comme sur les pobs pour les produits de placements : « les performances passées ne préjugent pas des performances futures. »

                1. Quiet Desperation

                  A mon sens – si j’ose dire – cet intelligent garçon vient de passer 40 ans, avec l’insécurité psychologique qui s’attache à cette frontière temporelle… dès lors, bien naturellement, il éprouve ce besoin inextinguible de se rassurer, d’où cette quête canine auprès de tout ce qui porte jupon…

                  D’aucuns prétendent – je n’ose le croire – qu’il ferait une petite fixation sur certaine jeune tortue des antipodes…. le pauvre naïf… mais elle ne voudra jamais 40 enfants….

      2. Pere Collateur

        Je me demande ce que ca va donner pour un/une célibataire endurcit avec 0 coit. Ca fait pas rentrer de pognons dans les poches d’état ca…

        Ca sent le camp de redressement!

        1. petit-chat

          C’est prévu : les célibataires (dans un premier temps) seront équipés d’un bracelet (à chaque poignet, pour les vicieux qui voudraient échapper au contrôle) permettant de s’assurer du nombre de leurs coïts solitaires de manière à les rendre solidaires.

            1. royaumont

              Ca mérite la création d’une commission. vu le nombre de branleurs qui sortent de l’ENA, on devrait pouvoir trouver des spécialistes de la question…

            2. petit-chat

              Bah, pourquoi pas, il y a bien dans les cartons le loyer fictif. D’autant que je viens de voir que la valeur locative de ma ruine serait de 5 225 € (j’ignore si c’est par an ou par mois ?)

        2. petit-chat

          « le camp de redressement » s’impose en effet pour redresser la barre coïtale, c’est un genre de partouze géante avec Peillon en jupe et Belkacem déguisée en mécano, tout de suite ça inspire…

  9. dede

    Je n’ai pas trouve la source sur bis. org concernant la recommendation de n’offrir que des prets immobiliers a taux variables : en plus d’etre liberticide, cela m’apparait completement cretin en augmentant le risque de defaut pour les particuliers et la volatilite du marche immobilier. Curieux de voir quels arguments ils peuvent bien avancer, donc si quelqu’un trouve le texte original, je suis preneur.

    Esperons que les banques trouveront leur compte a proposer un swap de taux pour continuer a proposer du fixe…

        1. Nice-oliver

          Le doigt… La lune… L’essence du propos était de dire qu’on se fout totalement d’abolir le taux fixe si le taux variable capé reste d’actualité.

          1. dede

            Pourquoi tant de haine?

            Et non, je ne me fous pas totalement de l’interdiction meme si ils ne pensent pas a interdire le cap, car meme si cela denaturera leur objectif, ils auront passe une nouvelle loi liberticide en toute impunite et ce n’est pas bon qu’ils y prennent gout.

    1. Kekoresin

      Bah oui mon cher Dédé. A l’heure où l’Europe du IVème Reich teste ses banques sur des sénarii rigolos calibrés pour une conclusion attendue visant à rassurer le péquenaud, il est évident qu’une hausse des taux verrait le système bancaire mis à mal avec des emprunts à long terme au plus bas! La solution passe évidemment par le taux variable qui atténuerait considérablement le risque en cas de glissade mondiale! Cela dit, un taux variable s’accompagne généralement d’un plafond souvent au tour de 2 points. C’est pas énorme mais sur un emprunt de 25 ou 30 ans, ça égratigne quand même un peu! Mais bon, c’est pour sauver le monde civilisé et l’industrie du luxe donc ferme ta gueule citoyen et laisse faire ceux qui savent…

  10. Kekoresin

    Un petit exemple de grand n’importnawak suite à bidouillage massif par des amateurs en roue libre en mal d’imprimer une trace de leur passage gluant aux affaires.

    J’ai téléphoné à répression des fraudes pour savoir qui du propriétaire ou du locataire doit payer les frais de mise en location et dans quelle proportion (bail, état des lieux…) La DGCCRF ne sait pas! Pire, elle avoue même pas à demi mots que plusieurs articles de la loi Alur sont nettement contradictoires et que le législateur lui demande d’improviser. Traduction, en cas de contrôle, vous serez obligatoirement en défaut et passible d’une participation à l’effort de redressement du pays, enfin plutôt à l’engraissement de la CPTVE (Caisse Pour Train de Vie des Elus)

    1. gameover

      Oui effectivement j’avais été surpris des multiples contradictions ‘par omission) de la nouvelle loi à ce sujet… dans d’autres domaines en rapport avec l’administration il est possible de poser des questions écrites et d’avoir une réponse engageante de celle-ci mais sur ce type de sujet : rien. Même une circulaire ministérielle d’interprétation n’a aucune valeur, seuls les tribunaux ont la solution… et encore… une fois tous les recours épuisés… donc dans une dizaine d’années tu auras p-e la réponse.

      1. Nyamba

        En attendant je suppose que c’est plus simple de faire payer les deux, histoire d’être sûr. Donnez, donnez, l’Etat vous le rendra…

        1. Kekoresin

          Si tu penses que c’est si simple, c’est que l’administration est encore un mystère pour toi.

          Avant, tu devais répartir à parts égales, aujourd’hui ben on en sait rien. La DGCCRF nous dit, mais sans l’écrire, ne faites pas ça et pas autre chose non plus. On se renseigne et on vous rappelle quand on a le temps, les moyens supplémentaires pour le faire, une réponse positive à nos revendications syndicales au nombre de 1523, une machine à expresso et une crèche pour nos petits lardons.

          C’est bien à l’image du pays, tibouge tibouge pas, ticrève quand même!!!

    2. yp

      La DGCCRF… Ca ne sert pas à grand chose.

      J’ai déjà eu a faire avec ces connards concernant des clauses abusives. Zéro réaction. Ils sont tout juste bon à se montrer devant les caméras de France-Socialiste-Télévision en début d’été pour montrer qu’ils existent et prouver qu’ils font des contrôles.

      Sorti de là, efficacité du mollusque mort…

        1. yp

          Il vendait un pack de 3 éléments à un prix X à prix fort avantageux. J’ai commandé (bon de commande à prix X), on m’a facturé le prix de vente à l’unité. Quand j’ai contacté le vendeur, il m’a dit qu’il avait dix packs et que les conditions de ventes stipulaient qu’une fois le stock écoulé, il pouvait transformer ses commandes au prix normal.

          J’ai contacté la DGCCRF, avec les résultats que vous imaginez. Finalement, j’ai pris ma voiture et ça c’est réglé « à l’amiable ». 🙂

          1. gameover

            ah ok même si c’est abusé ce n’est pas une clause abusive, la commande écrite fait foi de la volonté de l’acheteur et celui qui l’honore, ce faisant confirme son accord sur le prix.

            Tu lui a pété 2 dents ? Tu lui a facturé le trajet ?
            Tu as tué ses gosses pour éviter une future déconvenue ?

            1. yp

              Je n’ai pas eu le bonheur de voir le monsieur qui était si sûr de lui au téléphone. La petite madame à la réception a neutralisé ma facture avec un avoir et le monsieur devait passer récupérer sa came. Un jour je reçois une lettre de recouvrement d’un administrateur judiciaire ; j’ai envoyé une copie de l’avoir et indiqué que le matériel était à disposition. Je n’ai plus jamais eu de nouvelles.

  11. infraniouzes

    J’ai bien aimé la « remasculinisation  » du mot député. Bien fait, appelons un chat… un chat. Malheureusement, H16 s’est laissé piégé par le politiquement correct et , parlant de Dufflot, a usé de « … des propositions de la pauvre ministre ». Aïe, aïe, il faut serrer les boulons H16. « … de CE pauvre ministre » ou alors  » de cette pauvre co…. de ministre ». Mais sur le fond, il a tout bon.

    1. gameover

      Je propose dans un 1er temps un rappel au règlement… et après on lui retire 1/4 de son salaire !… zut, il fait ça gratuitement…

      D’ailleurs à ce propos…

        1. yp

          Ben oui, l’état touche une TVA (très très réduite, certes) sur la presse.
          Et une lecture de blog, c’est un exemplaire de presse papier en moins…

      1. Nice-oliver

        A ce propos, j’ai relooké le string… Mais j’avoue que le mugg et le T-shirt sont bien plus efficaces pour faire ch… suer toute ma belle-famille… 😉

      1. Caton

        On n’a jamais pu. Le chas d’une aiguille, celui du maçon, celui d’une grange, ou le corps de bâtiment, oui. A la limite, la colle d’amidon. Mais pas une chatte. Les félins exigent le respect.

  12. Kekoresin

    La bubulle doit de toute façon se dégonfler pour éviter un atterrissage à la russe!

    Cela pourrait se passer naturellement mais voilà, l’état met en place depuis de nombreuses années des petits leviers colorés qu’il s’amuse à pousser ou à tirer en faisant semblant d’y comprendre quelque chose. Les normes de constructions et leurs subtilités locales, les incitations obligatoires pour des logements éco compatibles, l’application massive d’aménagements pour les handicapés qui changent au gré des élucubrations mielleuses d’une caste de bien pensants, la fiscalité dont même nos présidents à la commission des comptes ne saisissent pas les subtilités, les plans d’aménagements ou de déménagements, les plans de risques naturels ou surnaturels, des taxations punitives à tous les étages…bref, tout ce grand merdier ne cesse de grossir la note de l’accession à la propriété et donc des loyers. Mais là encore, l’unique solution réside dans le « ça marche pas par ce qu’on est pas aller assez loin ». Alors on taxe encore plus pour financer les aides en tous genres qui par rebond inflationnent le marché…La spirale inflationniste depuis les années 2000 ne cessera malheureusement que dans la douleur et les larmes tellement le système est doppé à la complexité et à la redistribution dénuée de tout sens!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tunnel_de_Friggit#mediaviewer/File:Courbe_de_Friggit.jpg

    1. gameover

      Je ne suis pas trop d’accord avec le tunnel de Friggit pour plusieurs raisons:

      – ce n’est pas parcequ’une situation est stable un certain temps que c’est une situation normale.

      – le confort des logements a changé ne serait-ce qu’en immeuble avec les ascenseurs, interphones, parking intérieur, chauffage, isolation, superficie par personne etc… et ce n’est pas comparable. Ainsi chaque enfant a maintenant sa chambre alors que c’était exceptionnel avant.

      – un logement n’est plus seulement un endroit pour manger et dormir.

      – ce tunnel ne tient pas compte du fait que nous arbitrons différemment nos dépenses ; celle d’alimentation sont passées de 25% à 15% de notre revenu

      Sinon comme d’hab, la courbe a ses origines décalées et ce n’est qu’une hausse de 70% sur 10 ans et la représentation est trompeuse.

  13. Adrien

    Ce qui est choquant, dans le fond de cette affaire, n’est pas que la pauvresse joue à fond son rôle de courroie de transmission de la populace vers l’élite exécutive. Après tout, c’est sa mission : lorsqu’elle se représentera (ils se représentent toujours quand ils ont moins de 85 ans), elle pourra ainsi montrer son bilan et affirmer qu’elle a posé X questions au gouvernement, dans tel et tel domaine, et qu’elle défend avec pugnacité les intérêts des veaux-tants de sa circonscription, et qu’il faut voter pour elle et par pour l’autre d’en face. Non, ce qui est choquant, c’est que des professionnels de l’immobilier, d’habitude si prompts à dénoncer la lourde règlementation, en viennent à demander à l’État-maman de museler un soi-disant concurrent à leur place… alors que c’est ce même État-maman qui est justement en train de les étouffer indirectement en ayant pris moult dispositions qui n’ont d’autre effet à court terme que de gripper leur marché !

    Je crois, une fois de plus, qu’on a vraiment des élus tout à fait représentatifs de cette population qui ne peut plus vivre sans intervention permanente de « là-haut », à son profit croisé bien sûr (élus et public demandeur).

    1. petit-chat

      Ça me rappelle les tenanciers de Bureaux de Tabac : ils traitaient les propriétaires de véhicules comme de la merde en prétendant qu’ils étaient obligés de faire le sale boulot de l’État en récupérant le fric de la vignette pour les vieux, que ça leur coûtaient cher, et qu’ils s’en passeraient bien.
      Lors de la suppression de la dite vignette, qu’elle ne fut pas la surprise de les voir tous pleurer du manque à gagner et de réclamer à l’État spoliateur d’un juste -quoique maigre- revenu une compensation. Qu’ils obtinrent, naturellement.

    1. Kekoresin

      Ouaip, l’eau a déjà envahit les cales et nos matelots socialos jettent des sacs de sable pour absorber le liquide! Comment ça, ça ne marche pas? Pas assez de sable certainement…

    2. gameover

      Bien vu par JMS le fait que la gauche est certes divisée mais que la droite l’est aussi et exactement au même niveau entre les étatistes et les moins étatistes*.

      * : JMS appelle malheureusement ces derniers libéraux.

  14. Dom

    17 000 euros l achat de mon terrain avec cabanon.
    « Moins le prix d achat est eleve plus les frais notaire seront lourds »(je ne sais plus si c est a l agence immo ou le notaire qui me disait cela..ces entites aux mains fourchues semblaient de connivence quelque peu)
    Le brave retraite vendeur percevra..12 000 euros,5 000 « s evaporant »!

    1. Kekoresin

      A cette différence près que tu peux choisir de passer ou non par une agence immobilière à la différence du notaire percepteur. La rédaction de l’acte ou du compromis de vente est devenu un vrai casse tête administratif avec des dossiers qui s’alourdissent au gré des crétins qui se succèdent pour pondre des soi-disant protections pour l’acheteur mais qui ne sont rien d’autre que des sources de ponctions supplémentaires. Les diagnostics obligatoires en sont l’exemple type, créant un écosystème générateur d’emplois financés par les gogos.

      Bref, les frais de rédaction étant fixes, leur impact se ressent plus vivement sur les transactions a faible valeur quand vient l’heure de concrétiser une vente devant le dieu notaire! Pour l’agence, ça peut se négocier…

      1. Popeye

        Pour l’édification de tous, et afin de tenter de rétablir une des multiples perversions actuelles du langage en République Françaises, il faut rappeler et encore rappeler que ce que l’on appelle habituellement les « frais de notaires » devraient s’appeler « taxe immobilière et frais de recouvrement »
        Dans le cas de l’ancien, l’état récupère jusqu’à 80% du chèque que vous faites au notaire. On n’est plus qu’à 40% dans le neuf.

        des exemples :
        http://www.peter-jorgensen-consulting.com/jan.-2013-bien-comprendre-le-fonctionnement-des-frais-de-notaire.html

      2. gameover

        Pour le notaire ça peut se négocier aussi au moment du compromis de vente faites gaffe qu’il ne soit pas fait référence à l’article 4 qui est le tarif libre.

        Le compromis de vente doit être « gratuit » s’il se concétise par la vente puisque le notaire récupère les frais induits par les informations qu’il collecte lors de l’établissement du compromis lors de la rédaction de l’acte final. Sinon vous payez 2 fois.

        TOUS les notaires essaient de vous faire payer le compromis sans même marquer son intitulé mais en marquant « article 4 » dans le décompte final, mais bien sûr il faut en discuter lors du compromis : après c’est trop tard.

        Et surtout, ne prenez jamais le notaire du vendeur, ça ne vous coûtera pas plus cher, ils sont obligés de partager les frais en deux.

  15. Quiet Desperation

    Mon ami, Me Malicorne, Huissier de Justice, est un peu fâché, et il m’a communiqué le brûlot qu’il a envoyé across the bow à la Présidente de la Mission sur les Professions Réglementées (PR)

    Je sais que les PR ne sont pas très populaires ici, mais sa lettre se lit assez bien :

    Madame le Député,

    J’ai bien reçu votre accusé de réception, mais si la réforme a lieu –
    comme vous l’indiquez – elle ne doit pas se faire à n’importe quelles
    conditions, et surtout pas dans le cadre d’une discussion du genre
    « ego nominor leo » de la part de l’Administration au sens large…

    Pour ma part, et sans engager ma profession, je vous fais part des
    réflexions suivantes, pour une déréglementation bien tempérée :

    Si l’on se pique de cohérence, et la déréglementation étant
    considérée comme chose quasiment acquise, selon vous, il est un
    impératif catégorique : celui de ne pas se contenter de demi-mesures,
    anticonstitutionnelles au demeurant, et de supprimer, franchement, le
    statut des offices ministériels.

    Car le problème se pose en ces termes :

    1-1 On veut supprimer le « numerus clausus », et on instaure la
    liberté d’installation de toute personne ayant satisfait aux
    conditions d’accès à la profession, exactement comme les Avocats la
    connaissent en s’inscrivant au Barreau. Et le nouvel installé ne doit
    rien à titre d’indemnisation envers ceux qui – dans un passé peu
    éloigné, puisque la Chancellerie continue actuellement de donner son
    aval à des cessions très coûteuses – ont payé leur charge, y compris
    des droits d’enregistrement fort onéreux.

    1-2 Mais alors, en bonne logique, toutes les sujétions connues
    actuellement tombent pareillement : plus de tenues d’audience, de
    significations pénales ou d’AJ à des tarifs de misère, souvent
    impayées par surcroît, plus de ministère obligatoire, plus de tutelle
    du Parquet, et plus de tarif fixé administrativement par des «
    Autorités » composées d’Enarques*..

    · Car on ne peut naturellement maintenir ces obligations, qui
    étaient la vraie contrepartie d’un système, en effet protégé d’une
    concurrence au vent du large.

    2-1 Malheureusement, il semble que la cohérence ne fasse pas partie
    du kit intellectuel de nos élites énarchiennes, qui voient tout
    l’avantage – sans bourse délier – de faire installer gracieusement des
    professionnels formés dans nos études et à nos frais, venant abonder
    théoriquement leur notion d’une « bonne administration de la Justice
    ».

    2-2 Mais comment justifier dans ces conditions le maintien des
    sujétions susévoquées, avec un tarif maintenu dans son principe, mais
    réduit par un ukase du Ministère des Finances, mais avec un « Maximum »
    (comme sous Robespierre ?…), mais soumis au pur arbitraire
    administratif…

    Je doute que les institutions européennes, qui réclamaient la
    disparition des professions réglementées, puissent alors accepter
    cette violation du Traité Européen et de la Directive « Services »,
    sur la libre activité de professionnels, relevant simplement du
    secteur juridique, et désormais déréglementés.

    · Si l’on croit, comme on l’affirme, aux vertus de la
    Concurrence pour faire « baisser les prix » et « redonner du Pouvoir
    d’achat aux Français », comment justifier un Tarif et surtout un
    Maximum, puisque, par hypothèse libérale, la Concurrence ne peut que
    réduire les coûts ?

    2- 3 Le terme d’Officier Ministériel lui-même est alors devenu caduc,
    car il n’est évidemment plus besoin d’une nomination par Arrêté
    Ministériel – dont la seule véritable utilité était le contrôle du
    prix de présentation – sinon par « Fait du Prince » : outre la
    probable censure du Conseil d’Etat, ou de la CJCE, je doute que des
    Républicains sourcilleux puissent accepter d’être entraînés dans
    pareilles dérives monarchiques.

    La discussion est donc simple :

    · soit rien ne change, et notre statut reste strictement en l’état,

    · soit tout change, notre profession disparaît – avec
    indemnisation par la Puissance Publique – en tant qu’offices
    ministériels, et nous devenons un métier, totalement libéral et
    libéré, actuellement non dénommé, mais pour le baptême duquel
    l’imagination peut se donner carrière : « macroniens » peut-être, «
    montebourgeois » étant sans doute trop connoté ?

    Pour aller plus loin, et puisque le Gouvernement bénéficie
    actuellement d’une impopularité historique, qui se révèle être, en
    même temps, une opportunité tout aussi historique, il faut saisir
    cette chance de réformer complètement le pays : débarrassé de
    l’angoisse de la ré-élection, dès lors que les prochaines élections,
    quelles qu’elles soient, seront un désastre pour le parti actuellement
    au pouvoir, il n’est plus nécessaire de ménager l’électeur, même de
    son propre camp.

    C’est le propre d’un Homme d’Etat que de savoir passer sur les petites
    contingences de la perte d’un mandat et des douceurs qu’il offre. Je
    ne doute pas que, dans ces conditions, où le réalisme se conjugue
    aisément au courage politique, le pouvoir exécutif va entreprendre de
    – au hasard – car le chantier est immense :

    Ø 1/ supprimer l’ENA et l’Inspection des Finances – responsables
    de l’état actuel du pays – dont la mission régalienne était : «de
    contribuer à une gestion rigoureuse et efficace des finances publiques
    ». On voit bien par là l’inutilité de ces deux institutions…**

    Ø 2/ mettre enfin un terme aux Régimes Spéciaux*** et faire une
    remise à plat totale des régimes de retraite, et d’un système de
    protection sociale à bout de souffle.

    Ø 3/ proposer des budgets enfin à l’équilibre, le déficit de 25 à
    30% chaque année n’étant plus tenable (Budget 2014 : recettes 227
    milliards d’Euros pour 309 milliards de dépenses, soit un déficit
    annuel supérieur à 80 milliards… et les célèbres 3% du PIB, pas même
    tenus au demeurant, n’ayant aucun sens comptablement parlant) et pour
    ce faire, supprimer immédiatement un tiers des postes dans une
    Administration pléthorique.

    Ø 4/ affecter les postes supprimés dans l’EdNat au Ministère des
    Armées, quand on sait que 50 ou 60 000 postes d’enseignants sont en «
    détachement » divers, dont syndicaux, avec des titulaires qui ne
    voient jamais un élève.

    Ø 5/ supprimer le Ministère de la Culture, et affecter sa part du
    budget à la Justice, dont il est l’exact équivalent : le « Plug » de
    Mr. Mac Carthy étant déjà Place Vendôme, n’est-ce pas ?…

    Ø 6/ dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage, mettre
    fin au scandale des « intermittents du Spectacle », plus d’un milliard
    d’euros pour 100 000 personnes…

    Ø 7/ Obliger tous les fonctionnaires à déclarer leur appartenance
    à la Franc Maçonnerie, afin de lever tous les doutes sur leur
    impartialité, notamment à la Justice et dans la Police.

    Ø 8/ Fixer le nombre de députés à 150 et celui des sénateurs à
    50, amplement suffisant

    etc.

    Ce programme esquissé étant le minimum à attendre d’un Gouvernement
    courageux et responsable, il me paraît évident qu’il sera adopté dans
    l’enthousiasme et les plus brefs délais.

    J’en suis certes l’initiateur, mais je ne réclamerai aucun droit
    d’auteur, étant de nature modeste.

    Gaétan MALICORNE

    * l’Autorité de la Concurrence… une simple consultation de son site
    avère qu’elle est comprend un Président et quatre Vice-Présidents,
    dont quatre Enarques sur les cinq… On imagine assez bien que cette
    organisation – ainsi composée – n’entend guère traverser les voies de
    Bercy…

    ** Un journaliste irrévérencieux a calculé que nos Messieurs de la
    Pantoufle ont réalisé en quinze ans, et à eux seuls, environ 200
    milliards d’euros de pertes au détriment du contribuable ou des
    actionnaires …. la Dette de l’Etat (sans même parler des engagements
    hors bilan) à la fin du 2ème trimestre 2014, atteint 2023,7 milliards
    exactement, selon les données publiées le 30 septembre par l’Insee

    *** la SNCF : trois retraités pour un actif… et une masse salariale en
    constante augmentation : malgré une baisse des effectifs de 25.000
    cheminots en dix ans, la masse salariale de la SNCF s’est alourdie de
    1,3 milliard d’euros pendant la même période… . Le rapport commandé
    par le conseil d’administration de la SNCF sur cette évolution de la
    masse salariale a été dévoilé lundi soir 20/10/14 par MobiliCités,
    site Internet consacré au transport public. Il donne une idée de la
    réalité économique à laquelle le groupe public fait face aujourd’hui :
    «la rémunération moyenne du personnel de l’Épic augmente de 3,87 % par an depuis dix ans, alors que l’inflation n’a progressé que de 1,56 %
    par an entre 2003 et 2013».

    1. royaumont

      Comme toutes les critiques émises depuis 2 ans, ça restera lettre morte. La seule logique que comprennent les idéologues socialistes est la logique électorale (et encore…).
      N’oubliez pas qu’ils ont la Vérité infuse, toute critique, aussi circonstanciée et argumentée soit-elle, est donc irrecevable et provient nécessairement de réactionnaires ennemis du genre humain et destinés aux poubelles de l’histoire (dixit V Peillon).
      Il n’y a pas et il ne peut pas y avoir de débat.

    2. gameover

      Si chaque profession réglementée – y inclus les fonctionnaires – veut une indemnisation on n’est pas sortis.

      J’en serais presque à vouloir leur demander un remboursement au nom du revenu illégitimement perçu… alors.

      1. Quiet Desperation

        L’indemnisation est de droit, en cas de reniement de la parole de l’Etat, puisque ledit Etat s’était octroyé l’avantage de percevoir, au départ, le prix de la charge.

        On peut en contester le principe, sans doute, mais il n’en demeure pas moins que le « négotium » est un des éléments du droit de propriété et qu’il existe certain article 17 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

        Mais bon, l’ami Koulak Malicorne plaidera en vain auprès de toi : tu possèdes la même cécité volontaire et la même pertinacité économico-politique que le militant socialiste de base… La formation dans les écoles du Parti laisse des traces…

        1. Caton

          Oui, tout le monde sait que l’état respecte la lettre et l’esprit de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, que jamais il ne violerait ces droits ou volerait quoi que ce soit…

          L’intégrité de nos élites est proverbiale dans le monde entier.

      2. gameover

        HB, les socialistes sont donc ceux qui ne sont pas d’accord avec toi… 🙂

        M’est avis que les notaires se préparent à être informés par le CC que le droit de présentation est anticonstitutionnel.

        Comme l’ont noté beaucoup de techniciens du droit, cela fait plus de 200 ans que les notaires utilisent un principe qui ne respecte pas le droit, il ne s’agit donc aucunement d’une expropriation mais d’une ouverture du monopole automatique à cause d’une erreur de droit.

        France Telecom n’a pas été indemnisé lors de l’ouverture du monopole même s’il a conservé une rente de situation avec le cuivre final (9E par mois environ).

        Les commissaires priseurs, je ne connais pas le dossier. A quel titre ont-ils été indemnisés ?

        C’est p-e jouer sur les mots, mais le droit de présentation n’est pas supprimé ni même altéré et j’attends pour voir comment ça va être géré par le gouverne-ment puis par les notaires.

        Par dela l’inconstitutionnalité, toute convention peut être résiliée et dans un tels cas on doit se référer aux termes de la convention pour le dédommagement. S’il n’existe pas de telles clauses il faut s’en remettre à l’appréciation d’un tribunal.

        Concernant les salariés, qu’ils soient fonctionnaires ou pas, les lois changent souvent sans pour autant que les employeurs soient fondés à résilier les contrats s’ils leur sont moins favorables ou à indemniser les salariés en cas de perte d’avantages (zaki).

        1. Quiet Desperation

          Il m’apparaît que, de fait, ce seront les Tribunaux qui trancheront, car, outre le fait que Bercy est contre l’indemnisation, il n’y a plus d’argent pour indemniser, ce qui est une bonne raison en soi…

          Quant à l’inconstitutionnalité, attendu que les charges ont été (r)établies en 1816, à quelle Constitution fais-tu allusion ? si je compte bien : la Charte, celle de la II° République, celle du Second Empire, celle de la loi de 1875, l’Etat Français, la 4° et la 5°… et je me tâte pour Louis-Philippe….

          1. gameover

            Article 6 de la DDH. Voir la QPC.

            Amha le seul petit souci qu’il pourrait y avoir c’est que l’état validait la présentation en prenant en compte le prix de cession et en faisant de sorte que le prix soit au maxi de 1.2 fois le CA, donc en reconnaissant sa valeur.

            Il ne pourrait donc pas reconnaitre sa valeur dans certaines circonstances et pas dans d’autres.

  16. petit-chat

    Il est bien votre pote Gaétan MALICORNE.
    Il va se faire jeter car il ne comprends manifestement rien au Grand Projet Socialiste (GPS) car il n’a pas la boussole énarquienne.

  17. davidice

    Merci H16, parce que, du coup, je suis allé voir toutes les questions au gouvernement depuis un mois… et c’est édifiant :
    en 1ère place : hé, m’sieur, y’a un groupe de pression, qui accessoirement me refile du fric et m’offre mes week-end à Megève, et ben, il a dit qu’en fait votre loi, elle l’arrange pas (ou l’arrange, c’est selon)
    en Seconde place : Heu… c’est pas que je connaisse vraiment le sujet, mais il parait qu’y a un truc qui existe, et que, apparemment, on l’a pas encore interdit ou réglementé, c’est normal ou vous avez oublié? P.S. si vous avez oublié, la loi pourrait porter mon nom SVP?
    En troisième place : Bon, c’est pas que, mais je crois que si on sur-taxe les taxidermistes (ou les branleurs de dindons, ou les sourceurs, ou les verbicrucistes, ou les clients mystères, liste non-exhaustive mais tout à fait réelle) ben on fera bien rentrer quelques millions (milliards dans la tête du bougre, milliers dans la réalité) d’euro, sans déclencher trop de grèves ou d’emmerdes, non?
    Et enfin, en quatrième : bon, en fait, il faut allez AU FOND des choses, il faut réglementer, voire interdire tout ou partie puis TAXER.

    (je passerais sur les demandes anecdotiques et intelligentes, puisqu’elles sont vite retirées par ceux mêmes qui les déposent, de peur de se faire remarquer par leurs petits camarades)

    Voilà nos élus, leur intelligence (sans s, parce que il n’y a en qu’une partagée par tous, et ça fait pas beaucoup pour chacun) et leur boulot (voir ci-avant pour les explications)

    Fuyez

    Ce pays est foutu

    1. Adrien

      C’est très instructif de consulter les sites publics de temps à autre. Ne serait-ce que pour mesurer à quel point on est fichus à plus ou moins court terme.

      Une autre drôlerie dont je ne me lasse jamais (si ce n’est qu’elle est en partie payée par mes contributions publiques et joyeuses, mais passons) est l’audition en commission d’un expert, en particulier dans le domaine scientifique. Le gars intervient pendant 30, 45, 60 minutes, il donne l’état de la recherche en la matière, sachant que les meilleurs intervenants ont souvent des discours pédagogiques assez poussés en respectant les différences d’interprétation quand elles existent. Puis chacune des délégations PS, UMP, Modem, etc., intervient en adoptant des postures politiques écrites AVANT l’audition et qui n’ont strictement aucun rapport avec ce qui vient d’être dit. Il n’y a aucun dialogue, aucune compréhension du sujet par les présents, aucune remise en cause. L’élu est au-dessus, il a déjà décidé de ce qui est bon ou pas. La religion n’est plus très loin.

      1. gameover

        J’ai été surpris par l’intervention de Xavier Niel et le niveau technique correct des élus de la commission. On sentait qu’ils avaient étudié leur sujet, ce n’était pas uniquement des questions réponses convenues mais un vrai débat. ( y en toujours un qui fait le malin en parlant d’IPV6, on va tous mourir !!! mais bon)

        On aurait même cru qu’il y avait des fans boys. J’ai écouté ça en woiture, ça durait bien 3 heures.

  18. Aristarque

    Dites, est-ce-que je ne risque pas gros à :
    entretenir moi même mes tas de ferraille sur roues au lieu de les confier à l’ arracheur de dents patenté garagiste du patelin?
    entretenir moi même mon jardin au lieu d’appeler les Ateliers Malecot ?
    entretenir moi même ma chaudière et mes sanitaires au lieu de faire appel à un confrère ?
    préparer mes repas au lieu d’appeler le traiteur ou d’ aller au restaurant ?
    m’ occuper de Madame au lieu de la confier à un sigisbée?
    soit toutes sortes d’ activités compromises dans leur développement économique en privant l’ Etat d’ une TVA gagnée à la sueur du front des autres…
    J’ai comme l’impression que les mines de sel de Kasserine seront bien trop douces pour l’ expiation de mes nombreux méfaits, heureusement non qualifiables de commis en bande organisée…
    (je subodore que GO ou Calvin ne vont pas louper cet appât)… 😳

    1. Quiet Desperation

      J’ai visité les mines de sel de Heilbronn, mais j’ignorois qu’il en existât à Kasserine… bon, ceci dit – et pour tes tas de ferrailles – tu devrais lire Zen and the Art of Motorcycle Maintenance…

      1. Quiet Desperation

        Sigisbée ? tout lecteur de Stendhal le connaît…. le « patito » était celui qui attendait son tour… mais bon, le Hussard était moins patient…

  19. vegeta

    bientôt l’Etat offrira une indemnité pour chaque famille, avec des enfants en bas age, de propriétaire qui accueillent un ou des immigrés et le propriétaire sera responsable judiciairement de l’immigré (comme en italie)

  20. hop hup

    Manifestation contre une taxe sur l’utilisation d’internet en Hongrie
    Le projet de taxe annoncé mardi dernier par le ministre de l’Économie prévoit un prélèvement de 150 forints (0,70 $) par gigaoctet transféré. Le ministre a affirmé que cette taxe était nécessaire pour combler les trous dans le budget 2015 de la Hongrie, l’un des pays membres de l’Union européenne les plus endettés.

    il n’y-a pas quand france qu’on taxe voyez la hongrie dans pas longtemps on verra débarqué une taxe du même genre chez nous

  21. Karamba!

    Elles devaient apporter beaucoup à la politique, les femmes. C’est juste dommage de n’avoir ouvert la parité qu’à des connasses bobo bonnes à rien… Duflop, Pellerin, Belkacem, etc… et donc Bulteau aujourd’hui : Pouah ! Qu’ils aillent carrément recruter chez les femen…

    1. petit-chat

      Si ça se trouve, c’est ce qu’ils ont fait : celles qui avaient des seins qui tiennent seuls sont des femen, les autres sont au gouvernement…

      1. Quiet Desperation

        C’est une vieille histoire : Ian Fleming, l’auteur des aventures de James B. disait dans un dîner qu’il connaissait le seul moyen infaillible pour qu’une dame ait des seins pointus.

        Une personne du sexe, très intéressée, lui demanda son secret :

        « Marchez à quatre pattes » lui répondit-il, imperturbable….

  22. hop hup

    La ministre de la Culture avoue ne pas avoir lu un livre depuis deux ansMais elle lit ses notes, parfois

    ça craint pour quelqu’un sensé diriger le ministère de la culture

    1. petit-chat

      C’est le dernier chic : même dans les entreprises (les vraies, privées donc, et pas de connivence) les managers sont recrutés pour leurs qualités de managers, pas pour leur connaissance du boulot. J’en ai vécu les effets, hilarants par bien des côtés, consternants quant aux résultats financiers (et même sociaux au niveau de la démotivation).

      1. gameover

        Oui ça conduit a des trucs assez marrant :

        – (le manager au client) : ok je vous envoie ce truc par avion en express

        – (le chef de projet au manager qui a raccroché) : l’Antonov je le loue où ? sur quel budget ?

        (le truc pesait 25 tonnes, faisait 5 mètres de diamètre et 22 mètres de long)

          1. gameover

            ah ah hi hi

            J’ai entendu ce week end un supposition que c’est « l’artiste » (entre guillemets hein) qui aurait pu lui même dégonfler son « sapin de noel ». ce qui ne serait pas forcément idiot pour faire le buzz… genre l’art censuré… Bon sauf que quand c’est par le gouvernement c’est mieux pour le buzz.

            La blagounette de FH : l’artiste a été souillé… Mac Carthy n’avait pas attendu pour se chier dessus…

            1. petit-chat

              Un supposition traduit-il le concept avant-gardiste de suppositoire géant ? Viite, déposer l’idée à la SACEM, je vais devenir riiiche sans me fouler.

            2. petit-chat

              Naturellement GO sera intéressé aux bénéfices, dès que j’aurai rencontré les personnes influentes qui vont bien. Je ne suis pas un ingrat !

      2. sam00

        +1

        Le nombre de fois où j’ai vécu cela … et ou j’ai entendu un collègue chuchoter : « Bref, on à un barreur de plus »

        C’est à pleurer (de rire parfois … de honte souvent)

    1. Ano59

      Et AUCUN foutu journaliste n’ira mettre ces grands twittos du dimanche (ah non pardon c’est le jour du saigneur) face à leurs contradictions.

      Ça serait pas compliqué : « Mme Hidalgo [ou autre], vous qui défendez l’art dans les rues, que penser de l’interdiction Lilloise ? ».

      C’est vraiment désespérant. Vivement que je me barre de ce pays…

      1. Mario Nettiste

        Article 1: Le camp du Bien a raison.
        Article 2: Le camp du Bien a TOUJOURS raison.
        Article 3: Même si le camp du Bien a tort, c’est l’ article 2 qui s’applique.
        Ce n’est pas neuf mais toujours d’ actualité…

  23. Aristarque

    Dans les questions écrites au gouvernement, il est facile également de constater une part très importante d’icelles engendrées par un suivisme des députés qui veulent montrer à leurs électeurs qu’ils sont vraiment très, très, très préoccupés de leurs conditions de vie quotidienne…
    Exemple, depuis la saillie de Ségo sur les autoroutes grançaises, le nombre de questions relatives aux scandaleux bénéfices des sociétés d’autoroute qui font rien que de tondre le gentil grançais qui veut circuler, ont explosé d’un coup. On sent également le suivisme par des textes étrangement proches en rédaction. Bref, la même question est posée en trois ou quatre versions pour le même fond…

  24. Aristarque

    Ce qui est quand même effarant, c’est de voir que depuis le début de la 14me législature, c.a.d. depuis juin 2012, nous en sommes à 67.834 questions posées au 28 de ce mois (plus exactement, publiées au J.O.). Donc, grosso modo sur 200 + 365 + 263 = 828 jours , cela fait une moyenne de 80 questions par jour calendaire…
    Soit pratiquement une question par député et par semaine…
    Qui osera encore dire que ces gens ne méritent pas leur grasse paye de mettre autant d’air en mouvement ???

  25. Aristarque

    Dans le genre ingénu ou ravi de la crèche, en voilà un qui découvre la lune :
    http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-67825QE.htm
    (En 2014, feindre de s’étonner des pouvoirs des Architectes des Bâtiments de Grance, de la part d’un co-faiseur de lois ne manque pas d’étonner. Voilà un élu qui doit être gêné – ou un de ses potes – dans une opération immobilière par les règlements que ses pairs ont pondu au fil du temps pour protéger les Grançais. Toujours le problème des ceusses égaux, mais plus égaux que les autres…

  26. Aristarque

    http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-67823QE.htm
    Tiens, un Bulteau du genre 2 et qui couine sur les pertes de recettes de TVA à cause du marché parallèle, quasi noir, de la bûche à brûler!!!
    Quel délinquant ne fais-je pas en donnant (oui, donnant ! oui, gratuitement !) les coupes de rafraîchissement de mes arbres à un ami qui s’en sert pour allumer ses feux de bois, dans un âtre ouvert, qui plus est…
    Nota : depuis douze ans que cela dure, cela doit bien faire la valeur de TVA de deux stères que Bercy n’a pas vu dans sa poche…

      1. Aristarque

        C’est terrible!
        Je « m’amuse » à détailler les propositions parues ce jour et constate que la majorité tourne autour de la fiscalité et/ou des moyens de pomper du fric par tous les bouts aux Grançais.
        Plaider pour une résurrection de la vignette parce que sinon-les-routes-ne- seront-plus-entretenues, cetroporible!
        Mais comment a-t-on fait jusqu’à maintenant pour survivre ?
        A quoi servait donc théoriquement la taxation des cartes grises ou la TIPP ?
        Son récent changement de nom a changé ses attributs ??
        C’est quand même pas possible que tous ces guignols se sont fait élire en promettant qu’ils veilleraient à tout mettre en oeuvre pour ponctionner les Grançais.
        Je sais bien que cela ne les gêne pas de promettre que ce seront uniquement les « autres » qui paieront mais nous sommes toujours les autres de quelqu’un!
        Certes, il y a bien quelques parlementaires qui posent de vraies questions au sens que ce délire législativo-réglementaire engendre des distorsions de tous ordres dans tous les domaines et rendent incertaine la tâche de ceux qui doivent agir dans la réalité au milieu de ce magma mais ce n’est pas la majorité qui ne paraît, elle, que souhaiter en rajouter des couches et des couches de contraintes sur ce peuple. Et la pseudo-droite s’illustre très bien dans ce contexte, rendant son appellation d’opposition comme étant une usurpation totale de sens.
        Le blogueur newskandal qui prône la décollation va finir par paraître pleutre de ne s’en tenir qu’à ce stade…

    1. gameover

      Cet élu ne semble pas savoir qu’il existe déjà une taxe à l’essieu pour les camions.
      Sur les transports il me semble bien qu’un effet Laffer est atteint à cause des taxes et des réglementations : cela touche le transport routier, les particuliers, les taxis, la sncf.

      Cet effet se fait ressentir dans des solutions alternatives : covoiturage, taxi djump ou uber, bus, partage de véhicule, transport et distribution alternatif de colis… qui se développent uniquement pour diminuer le coût.

    1. Bon, malheureusement, il doit y avoir à peu près autant de questions connes que de questions. Pour éviter le flood, on va s’en tenir là, je crois. Merci 🙂

      1. Aristarque

        Vous avez raison.
        (Mon commentaire de 22H32 a été lancé sans avoir vu de rafraîchissement).
        L’ensemble est globalement consternant…
        Sans vous commander, ce genre de publication pourrait -également- vous fournir des sources au moins en illustration de propos sur la vacuité d’action de beaucoup de ces guignols… Bonne nuit! 😀

      2. Calvin

        Le plus terrible, ce ne sont pas les questions connus, c’est que de temps en temps cela donne lieu à des réponses connes puis des lois, décrets, etc débiles.

  27. Christophe

    Et comme prévu… Bruxelles ne fera rien.

    « Budget : la France devrait échapper à l’avis négatif de la Commission européenne »

    Pathétique pas de deux, histoire de tenir en haleine le chaland. Bref, un psychodrame pour rien.

    Sans-Dent va continuer à pouvoir envoyer des SMS. Et à dormir pépère.

    1. Oh, comme je suis Pas Surpris Du Tout.Cf http://h16free.com/2014/10/07/34035-moscovici-lex-futur-commissaire

      La diplomatie devant jouer de tous les côtés, nous assisterons plus probablement à un dégonflement des députés européens et à un compromis médiocre. Moscovici pourra commencer son mandat, ce qui sera un peu moins piteux qu’un retour bredouille en France. Et, toujours pour des raisons diplomatiques, il est probable qu’il n’aura pas besoin de gérer directement la délicate situation d’un « retoquage » tonitruant du budget français.

        1. Mario Nettiste

          Pas besoin. Y avoir une taupe suffit pour être renseigné… 😆 Et puis, son attitude (la commission) est tellement convenue qu’ il n’ est guère difficile de la prévoir… Éventuellement, cela sert aussi d’ être un expat belge…

      1. Adrien

        Michel Sapin est une infaux à lui tout seul.

        « Sous la pression de Bruxelles, le gouvernement ajuste son budget 2015. Le déficit sera réduit d’environ 3,6 milliards et sera légèrement supérieur à 4,1% du PIB. Le plan présenté par Michel Sapin ne comporte aucune nouvelle économie ou réforme. (…) Les équipes du ministre des Finances ont travaillé tout le week-end. Et trouvé 3,6 milliards d’euros (…) sur les 93,3 milliards de déficit prévus jusqu’alors. Mécaniquement, le déficit public devrait ainsi passer de 4,3% à 4,15% du PIB. Soit 4,1%. »

        Arrondis, hausse de prélèvements publics, en mode « houlala on a travaillé dur », c’est la comédie permanente avec Mich et ses sbires.

  28. Lafayette

    Flamby le conquérant à Bruxelle, il y a quand même quelque chose qui choque, il est parti blindé de décision irrévocables et finalement il est revenu avec un lot de réduction de déficit.

    Le grand prix de la bêtise va être difficile à détrôner cette année.

  29. Fabrice

    Et pourquoi ne pas soumettre à cotisations sociales les robots des chaines industrielles ? Ca n’a pas moins de sens que les élucubrations présentes de cette Sylviane.
    Pauvre France, sous l’occupation d’une caste qui semble prête à aller jusqu’à tuer l’hôte (notre pays) qu’elle parasite.

  30. Aristarque

    Pour revenir sur le thème de ce jour à propos de l’ achèvement de l’ immobilier aux pattes cassées, on trouve une info sur le blog archicool qui indique que LeMoniteur n’ a plus que des ventes de l’ ordre de 38.000 exemplaires par semaine (avec 27.000 archis en exercice) alors qu’ il en vendait environ 60.000 il y a trente ans avec alors moins de 20.000 archis en exercice… Preuve collatérale de la baisse sensible de la construction grançaise…

Laisser un commentaire