Moscovici, l’ex-futur commissaire ?

Dans le secteur privé, concurrentiel, capitaliste, sans foi ni loi ni merci ni pardon ni excusez-moi, le fait d’être incompétent dans un domaine d’activité oblige assez souvent l’individu à une profonde remise en question, un changement d’orientation, de mode de vie ou de comportements. En politique française, le jeu des connivences, des renvois d’ascenseurs et des compromissions croisées permet aux plus retors de toujours s’en sortir. C’est probablement une des raisons pour laquelle Thomas Thévenoud est toujours député, ou que Pierre Moscovici est encore candidat pour devenir Commissaire européen. Aux affaires économiques, en plus.

Tout avait pourtant si bien commencé. À la suite de l’élection hollandiste en mai 2012, le petit Pierre avait été propulsé ministre de l’Économie et des Finances après n’avoir particulièrement brillé ni en économie, ni en finance, ce qui était un gage de solidité évidente. Les deux ans qui suivirent furent, comme on pouvait s’y attendre, étincelants.

mosco tranquilleDès son arrivée, le gentil Pierre explique son objectif, qui est de réduire la dette, renforcer la compétitivité de la France, mener des réformes de structure pour l’économie française et une poule au pot tous les dimanches pour chaque foyer français. Las. La méchante conjoncture économique ne lui laisse qu’assez peu de marges de manœuvre, l’obligeant à bricoler des mesures économiques confuses dont la médiatisation, mal bigornée, aura ajouté à l’impression de surplace hésitant de son ministère pendant les deux ans de son passage.

Il n’a certes pas été aidé. Toute l’équipe de François, baignée de certitudes keynésiennes et d’une vision de l’économie comme on n’en fait plus depuis au moins vingt ans dans le monde réel, avait parié sur un retournement de cycle avec un retour plus ou moins tonitruant de la croissance passé les premiers mois de surplace que l’arrivée de la gauche au pouvoir entrainerait immanquablement. moscovici est un grand sensibleLe retournement n’eut jamais lieu. Entre le niveau du chômage qui n’a pas arrêté de grimper, les indices industriels, commerciaux ou manufacturiers d’une mollesse quasi-présidentielle, la croissance qui aura eu toutes les peines du monde à dépasser le symbolique 1%, difficile de trouver-là les signes d’une reprise ou d’un décollage quelconque que la politique économique du gouvernement (et du ministère de Moscovici) auraient permis. Quant aux hausses d’impôts de plus en plus violentes et irritantes, le patron de Bercy de l’époque a su mobiliser toute son attention pour faire comprendre aux Français que leurs petits mouvements d’humeur ne devaient pas cacher l’objectif final, celui d’une France redressée, économiquement viable, avec du peps et de la joie de vivre.

À ce triste constat, il a fallu ajouter bien vite celui de déficits publics creusés bien au-delà des prévisions et des chiffres proposés officiellement. C’est d’ailleurs avec une certaine consternation qu’on a pu voir le pauvre Pierre insister de plus en plus lourdement sur sa capacité à tenir ses engagements. En 2012, il clamait urbi & orbi que le déficit prévu pour 2013 ne dépasserait pas les 3%, pas même d’un dixième de pourcentage. Le chiffre constaté fut de 4,3%, un dérapage de plus d’un tiers. En 2013, chaque prévision de déficit fut scrupuleusement enterrée pour être largement dépassée. Rapidement, il est devenu clair qu’on devait abandonner tout espoir d’atteindre l’objectif d’un déficit ramené à 3% grâce à la solide expérience des ministres hollandistes et à la direction ferme d’un président solide et cohérent.

moscovici et le déficit

Parallèlement à ces prouesses économiques, reconnaissons à Pierre Moscovici un certain talent pour avoir gardé son sang-froid alors que les péripéties périphériques à son ministère s’entassaient, à commencer par l’affaire Cahuzac dans laquelle il fit la preuve qu’on peut très bien être un ministre de l’économie sans être au courant de rien du tout. Voilà qui, au moins, ne désespèrera pas Billancourt et représentera un véritable espoir à tous les déçus du système scolaire traditionnel basé sur le mérite et le travail ; à ceux-là, Pierre semble adresser un message clair : engagez-vous en politique, flattez les égos, tissez des relations avec les bonnes personnes, huilez les bons rouages et vous obtiendrez plus que vous ne pouvez l’imaginer, même si aucun résultat ne peut être mis à votre crédit…

Et c’est donc auréolé de ces succès pour le moins flamboyants que, débarqué sans fleur ni couronne du gouvernement Ayrault II et pas repris par l’équipe suivante, Pierre aura été « proposé » par François pour devenir Commissaire européen. En toute honnêteté, disons plutôt que Pierre aura fait des pieds et des mains auprès de François pour obtenir cette sinécure, tant l’idée même de redevenir simple député, loin du pouvoir, devait insupporter l’ex-ministre.

Proposé à un petit portefeuille pas trop voyant (comme l’économie numérique, la coopération internationale ou la reproduction des escargots par temps de pluie), il aurait été parfaitement à sa place : pas follement compétent, globalement inutile, grignotant un petit budget et attendant, en pente douce, une retraite de privilégié du système politique. Malheureusement, un ex-ministre français ne pouvait pas se contenter d’aussi peu. Son dossier fut donc placé en haut de la pile concernant … les Affaires Économiques. Reconnaissons ici une paire de gonades solides de la part du président Hollande, ou une solide dose d’inconscience, ou, plutôt, un cynisme en béton armé : tenter de convaincre nos partenaires européens que celui qui aura démontré, pendant deux ans, son incapacité à réformer quoi que ce soit, et à tenir la moindre promesse économique, serait le mieux placé pour jouer le gendarme sur ces mêmes questions, cela relève de la gageure.

C’est un tel défi que c’en est louche. Devant passer un entretien devant les députés européens, le commissaire-désigné Moscovici n’aura absolument pas brillé. La presse française, timide, se sera contentée de remarquer que l’ex-ministre avait été à la peine devant un parterre de députés pas particulièrement amènes. La réalité, plus crue, est qu’il aura été questionné trois heures durant, plusieurs fois (une dizaine en tout) sur le même sujet, à savoir sur sa crédibilité à devoir faire respecter des contraintes économiques alors qu’en tant que ministre, il en avait été totalement incapable. Et le problème est d’autant plus aigu qu’il ne s’agit pas ici ni de nationalité, ni de convictions politiques, mais tout simplement de crédibilité et de confiance.

Personne n’a confiance dans un type qui tente maladroitement de ménager la chèvre bruxelloise des contraintes budgétaires et le choux français de l’absence totale de rigueur et d’équilibre budgétaire. Personne ne peut réellement avoir confiance dans un type qui a trempé dans une histoire louche de fonds en Suisse puis à Singapour, qui prétendait n’avoir aucune connaissance d’un dossier qui aurait naturellement dû lui remonter aux oreilles de par la charge qu’il occupait justement à ce moment là. Personne ne peut réellement avoir confiance dans un type qui fournit une déclaration d’intérêts d’une légèreté diaphane à Paris et fort détaillée à Bruxelles.

En outre (pas de pot pour le pauvre Pierre), sa candidature déboule sur la scène européenne alors qu’un commissaire du bord politique opposé (PPE), Miguel Arias Cañete, est en délicatesse : proposé comme Commissaire chargé des questions environnementales, il apparaît que l’Espagnol (ou sa famille) serait impliqué dans l’industrie pétrolière, ce qui semblerait pour le moins délicat à composer avec les exigences du portefeuille climatique. Les députés PSE (socialistes) l’ayant placé sous leurs feux, il n’était pas étonnant que les députés PPE mettent à leur tour Moscovici, l’un des commissaires les plus controversés de la nouvelle Commission, sous leurs feux croisés.

moscomissaire

Enfin, de façon encore plus délicate, le projet de loi de finances françaises pour 2015 va être présenté dans quelques jours à la Commission européenne, et prévoit d’ores et déjà que les sprinklers à pognon public ne seront toujours pas fermés, voire seront rouverts en grand. Et si l’hypothèse d’un refus de ce budget par la Commission paraissait improbable il y a quelques mois encore, il n’est maintenant plus impossible que dans les derniers jours du mandat de l’actuelle Commission Barroso, celle-ci renvoie « pour corrections » le projet de budget à Hollande. Franchement, si Hollande avait voulu se débarrasser de Moscovici en le cramant à cœur, il n’aurait probablement pas eu besoin de procéder autrement…

Dans ces conditions, si Moscovici a bien été confirmé comme Commissaire après son second oral, on pourrait voir à l’œuvre la parfaite hypocrisie de nos élites, le petit Pierre devant assumer la gestion d’un camouflet historique au sujet d’un budget dont il fut en partie responsable, infligé à son ancien patron. Et bien évidemment, s’il n’est pas confirmé comme Commissaire, on voit mal la présidence française prendre ce refus comme autre chose qu’un camouflet.

La diplomatie devant jouer de tous les côtés, nous assisterons plus probablement à un dégonflement des députés européens et à un compromis médiocre. Moscovici pourra commencer son mandat, ce qui sera un peu moins piteux qu’un retour bredouille en France. Et, toujours pour des raisons diplomatiques, il est probable qu’il n’aura pas besoin de gérer directement la délicate situation d’un « retoquage » tonitruant du budget français.

Comme quoi, en politique en général et en politique française en particulier, l’incompétence n’est absolument pas un obstacle à une carrière riche et prospère.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires197

  1. Le Gnôme

    L’incompétence est elle une condition nécéssaire à une carrière politique ? Depuis quelques dizaines d’années, je crois que la réponse est oui.

    1. Deres

      Leur métier, c’est la lutte d’influence, le réseautage et la langue de bois. Pour cela ce sont des experts. Flamby a montré que l’éloquence et le charisme n’était pas de compétences nécessaires .Mais ces compétences pointus ne sont d’aucune utilité dans les métiers de la vie publique.

  2. Aristarque

    On comprend les doutes de voir arriver un guignol chargé de prêcher un évangile dont visiblement, à en juger par son action passée, il ne possède pas la connaissance du premier verset…

  3. Aristarque

    « voire, rouverts en grand… » parce qu’ils auraient été, depuis deux ans et demi, restrictionnés un poil ? Les ajutages ne font qu’augmenter, au contraire puisque notre onéreux président trouve des milliards pour abonder de la fumisterie…

  4. Higgins

    La nullitude a pris le pouvoir dans ce pays. Andrieux et Thévenoud sont toujours député (et Guérini et sénateur) et le terrorisme intellectuel règne en maître à la chambre d’enregistrement: http://www.lexpress.fr/actualite/politique/assemblees/un-depute-parle-a-madame-le-president-et-ecope-d-une-retenue-sur-indemnite_1608411.html (pour le coup, la sanction est totalement disproportionnée mais affecter la langue pour mieux détruire la société est un privilège socialiste).
    Le seul point positif est que la connerie se répartit assez équitablement dans ce pays. De ce côté, la gente féminine soutient bien la comparaison.

    Pour simplifier, CPEF

    1. Othello

      Eh oui, sanctionné pour avoir voulu parler correctement le Français… Ca en dit long sur le mépris total de la culture que ces gens ont en fait…

      1. Othello

        Ce n’est certainement pas moi, mais l’Accadémie Française et la grammaire (vous savez, cette petite chose qui fait que la façon dont on dispose les mots donnent à ces derniers un sens précis, loin de la bouillie verbale politicienne, anomique et basée sur l’affect qui devient la norme).
        Président, Ministre, ce sont des fonctions, leur genre est NEUTRE. Ne pas comprendre que ce qui est NEUTRE ne peut être ni masculin ni féminin est un symptome de la non-compréhension du monde qui nous entoure.

          1. Nyamba

            Plutôt maladroitement, vous en conviendrez.
            Pour le reste, c’est une victoire du féminisme, que le genre 1 soit reconnu aussi con que le 2, amha.

          2. Kazar

            Pas de chance, mais l’Académie Française (que je respecte plus qu’une députée PS…) indique que l’on dit Madame Le Président en considération de la fonction.

              1. Aristarque

                En ce qui concerne la baleine ou la girafe, même le mâle est indiqué au féminin. Eternelle question de la sentinelle, poste tenu habituellement par de mâles guerriers avant leurs repos…

            1. Higgins

              Merci Kazar,

              Il y a de fortes chances (et c’est heureux) qu’on oublie rapidement le nom de ce député socialiste qui ressent le besoin de se prévaloir de son sexe afin d’être respecté. Ses compétences ne sont donc pas suffisantes? Un peu comme les personnes de couleurs qui arguent sans arrête de la couleur de leur peau pour s’exonérer de leurs responsabilités individuelles. S’ils n’étaient pas de couleurs, par contre! C’est là la forme de racisme la plus abjecte que je connaisse.
              Je terminerai par trois citations qui s’appliquent parfaitement à ce triste comportement. L’une est de Platon, « La perversion de la cité commence par la fraude des mots » (on est en plein dedans), l’autre de Jean Rostand, « Ce n’est pas dire des sottises qui est grave, mais les dire au nom des principes. » , la dernière de Vladimir Volkoff « le communisme (comprendre maintenant le socialisme) ne s’est pas contenté d’exiger que l’on agît comme il fallait et que l’on pensât comme il fallait : il a voulu que l’on parlât comme il fallait, sachant bien que la pensée est impuissante sans parole et qu’un certain vocabulaire condamne non seulement au mensonge exprimé mais au raisonnement tordu. »
              Pour une fois, je soutiens un député qui a eu raison de rompre avec la langue (pâteuse) de bois officielle.

              Pour ceux que le sujet intéresse: http://deflandres.over-blog.com/article–la-perversion-de-la-cite-commence-par-la-fraude-des-mots–41078058.html

        1. Bonsaï

          Par ailleurs, et jusqu’à preuve du contraire ce n’est pas l’académie française qui décide de l’étymologie des mots, lesquels ont des usages aussi variés que leur champs d’application éventuels.
          Permettez-moi de souligner que président est l’emploi masculin du terme et présidente le féminin. En l’occurrence, les substantifs français n’ont pas de version neutre.
          Pour finir, je pense que le neutre est une vue de l’esprit plus qu’un « symptôme du monde qui nous entoure » !

            1. Aristarque

              Il est vrai qu’ elle n’ existe que depuis le cardinal de Richelieu… Presque quatre siècles avec cette charge est quand même encore un peu jeune….

          1. royaumont

            Si le neutre existe en français, notamment pour les fonctions ou les professions. Le neutre est rendu par le genre qui ne porte pas de désinence, c’est à dire… le masculin. Il existe comme toujours des exceptions comme sage-femme.
            Madame la ministre est un délire idéologico-mystique de la folle du Poitou lorsqu’elle commencait sa carrière de calamité ministérielle dans les années 90.

            1. vengeusemasquée

              Dans les sévices publics, il est de bon ton de tout féminiser. Ainsi, j’ai déjà vu des cheffes de service. Vous êtes priés de ne point vous gausser car tout ceci est très sérieux.

              1. Caton

                Ce n’est pas drôle, c’est insultant: une cheffe, c’est une balle de marchandises quelconques. Ou alors vous parlez d’une obèse?

                1. vengeusemasquée

                  Rien de tout cela malheureusement. Imaginez la difficulté qui peut exister à garder son sérieux entouré d’âneries pareilles.

              2. Flo

                Il n’y a pas que là.
                Il y a quelques temps je lisais la plaquette de promotion pour une école d’ingénieur(e)s.
                J’ai mis un moment à comprendre et comme c’était partout dans le feuillet ça m’a pourri la lecture!

            2. sam00

              Et on doit dire Madame le censeur ou Madame la censeur??

              Ça serait bien de savoir histoire d’éviter de se ramasser une plainte pour injure :-p

              Bon, OK, je sort

          2. Aristarque

            On se demande bien pourquoi les Quarante Académiciens s’ attèlent constamment à peaufiner leur Dictionnaire… Cela a quand même une autre allure que la Commission chargée des tourne-à-droite cyclistes aux feux de circulation…

            1. Flo

              Il devrait être autorisé de tourner à droite et pas que pour les vélos (sous toutes conditions de prudence comme aux US).
              En revanche il devrait être absolument interdit de tourner à gauche en ville sans de voie de dégagement prévue à cet effet.

            1. Aristarque

              Non puisque vous insistez avec la Présidente, abus de langage courant. Rassurez-vous, nous ne vous vouerons pas aux galères selon l’ aimable habitude du temps du fondateur d’ icelle (il faudrait en reconstruire et il n’ y a plus de sous) ni même aux mines de sel de Kasserine. :mrgreen:

      2. Kazar

        Qu’est-ce que c’est que cette attaque ad hominem, nous ne sommes pas sur le forum de Libération avec une ironie à deux balles…

        1. Nyamba

          Nonon, nous sommes, je cite, un « petit monde perdu dans l’espace mais se suffisant à lui-même, régi par la seule volonté de son inspirateur et créateur, soutenu par ses fidèles commentateurs-courtisans. » Bon à savoir, non ?

                1. Nyamba

                  Au risque de passer pour une buse (ou un bus ? je n’sais plus), c’est quoi, un Schreyer ? Gougueule n’éclaire pas vraiment ma lanterne à ce sujet…

                  1. Quiet Desperation

                    En allemand, « schreyen », c’est « crier »… donc « Schreyer » c’est un(e) « crieur(se) ».
                    Il faut aussi connaître l’expression argotique « c’est du cri »…

                    Une fois ceci intégré, et ta lanterne éclairée, tu ne seras plus « l’aveugle des Lumières » comme Mme du Defend (là, c’est plutôt pour Bonsaï)…

                    1. Nyamba

                      Nan mais si vous faites des jeux de mots avec des références en allemand orthographiées pas comme d’habitude (« schreien », avec un « i », pour les anciens germanophones repentis), de l’argot et du folklore, comment voulez-vous que je suive ? Et puis je préférais quand, jadis, vous me compariez à une harpie… euh, une chimère… flûte, j’ai oublié. Mais c’était mieux quand même !

                    2. Quiet Desperation

                      Mais, chère Nyamba, tu n’étais pas visée, c’était cette Barbara Schreyer, que tu citais…

                    3. Nyamba

                      Dieux ! ça y est, j’ai tout compris !
                      Arf, ce fut ardu ! pfiouuu…
                      Lente au démarrage, moi, aujourd’hui. Et prompte à l’emportement. Étrange combinaison !

          1. gameover

            « ….soutenu par ses fidèles commentateurs-courtisans… »

            bah t’es pas dedans toi ! pas correctement genrée suivant l’éthymo de Banzaï…

            1. Calvin

              Attention, courtisans et courtisanes n’a pas du tout le même sens !
              La déférence pointée plus haut par Nyamba étant à géométrie variable…

                1. Caton

                  Il n’y a pas d’âge pour connaître la différence entre une mondaine et une demi-mondaine! Un mondain, ou huppé picard, c’est aux petits pois par contre.

    2. sarah

      Mme le président, est complètement C**** et têtue ! c’est pathétique qu’est ce que ce dogmatisme féministe inutile. On voit où sont leurs priorités dans les débats de l’hémicycle

  5. gameover

    Encore une fois on pourra noter que d’autres pays ou organisations font valider les candidatures aux postes de ministres ou commissaires par la représentation, ne serait-ce que pour vérifier que le candidat possède un minimum de compétences sur le sujet de son ministère.

  6. Aristarque

    Ce qui serait un excellent avertissement à l’ encontre de la désinvolture grançaise serait que Pépé le Mosco soit retoqué et non embauché. Parce que la fine équipe gouvernementale se prépare à rendre à Bruxelles un budget d’ enfumage où tout baisse avec un total en hausse ou tout augmente avec un total en baisse, on ne sait plus bien…

    1. sam00

      Vous ne savez pas calculer socialiste Aristarque

      Souvenez-vous que 2000G€ de dettes pour un PIB de 2058G€, cela fait 95% de ratio dettes/PIB …

      A partir de là …

    2. royaumont

      Toute façon, comme l’a dit Perlin-Sapin, la commission de Bruxelles n’a rien à dire…
      Je ne trouve pas forcément génial de subir un contrôle extérieur, c’est un abandon de souveraineté qui c’est décidé sans, voire contre, la volonté du peuple. Cependant, nous avons signé un traité et cette signature nous engage. Elle doit être respectée, même si c’est stupide.
      Donc Sapin risque surtout d’énerver tout le monde et de planter définitivement la candidature de Moscou-vichy déjà mal engagée.

      1. Encore une fois, on ne peut pas écarter complètement que ce soit exactement l’effet recherché, à savoir que Mosco soit grillé exprès.

      2. gameover

        Je ne comprends pas trop ce que tu critiques Royaumont.

        Les commissaires sont proposés par les pays : il y a plus de candidats que de postes… tu fais le choix comment ? par des manoeuvres politiques ?

        Tu fais quoi quand ces manoeuvres conduisent à avoir un hongrois à la communication alors qu’il a oeuvré dans un gouvernement ayant muselé la liberté d’expression ? (c’est un exemple, je n’ai pas étudié le cas).

        1. royaumont

          Ce que je critique, c’est la dernière déclaration de Sapin proclamant que la commission de Bruxelles n’a rien à dire concernant le budget 2015…
          Si c’est faux, pourquoi le dit-il ?
          Si c’est vrai, à quoi servent les traités et autres pactes de stabilité ainsi que les instances de contrôle ?

  7. Christophe

    Excellente nouvelle ! Très belle baisse des « recettes ».
    Effet ciseau. Un caillou supplémentaire dans la chaussure (vernie) de Moscouvici.
    **************

    Le déficit de l’Etat français fin août s’est creusé à 94,1 milliards d’euros, contre 93,6 milliards un an auparavant, « du fait notamment des dépenses exceptionnelles du nouveau programme d’investissements d’avenir », a annoncé mardi le ministère des Finances.

    Si le gouvernement a tenu son engagement de maîtrise de la dépense publique (253,9 milliards au 31 août, soit une diminution de 3,6 milliards sur un an), les recettes ont baissé davantage, de 4,7 milliards, à 186,1 milliards.

  8. Kazar

    Très sincèrement, c’est un non sujet, même pour rire. A part vos fidèles lecteurs, personne n’a rien à faire de savoir si ce sinistre individu va ou non être confirmé au poste de commissaire européen, parce que cela ne changera rien à quoi que ce soit en France. Le problème majeur est que nous sommes arrivés à un tel niveau de mensonge et d’incompétence que ces deux caractéristiques se sont banalisées à un point tel que cela ne choque plus personne, et que ces politiques, qui n’avaient déjà pas beaucoup de limites, n’en ont plus du tout.
    Ecoutez Placé oser « tweeter » que la Manif Pour Tous avait des « relents de seconde guerre mondiale » !! Les millions de mort de la seconde guerre doivent se retourner dans leurs tombes. Comment peut-on débile être à ce point ignoble et se présenter à la Présidence du Sénat ?
    Et ce n’est qu’un exemple parmi les dizaines que vomissent tous ces politiciens tous les jours.
    Toute cette gauche pourrie jusqu’à la moelle qui se donne des airs de protectrice de la démocratie alors qu’ils sont en train de nous installer une dictature…

    1. Eorl

      C’est assez vrai. En fait, montrer la nullité et la malhonnêteté de ces gens là, c’est se voir répondre « Mais ils sont tous comme ça, la politique c’est de la com’… etc ». Me souviens d’un énarque ayant refusé l’IGF et la politique en général (pour aller dans le privé), car ces gens là doivent mettre leur honnêteté de côté.
      Entre le boulevard Saint Germain et la rue Cadet, ils sont bien entre eux. Tranquilles. Qu’on les pende !

      1. val

        La pendaison , ce n’est pas un peu faible, moi je les « travaillerais en férocité ,je les éparpillerais par petits bouts façon puzzle. Moi, quand on m’en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile ! »

    2. Nyamba

      Je ne suis même pas surprise, à vrai dire – le peuple a les dirigeants qu’il mérite. Il y a quelques minutes, j’ai commis l’erreur de cliquer sur un lien menant à un article sur Vomigorax : un héros pseudonymisé a voulu parler du libéralisme, vidéo à l’appui. J’ai lu des commentaires de lecteurs. Depuis, je me sens sale… Plus que deux mois dans ce pays de cons ; je ne sais pas ce qui va en ressortir, mais bon sang j’ai besoin d’avoir foi en mon avenir. Question de santé mentale.

      1. Honorbrachios

        y’avait un article sur contrepoints de 2 gars qui se sont barrer de france ce matin. et sont loin d’être mécontents de leur choix ! donc ne t’inquiètes pas, courage, c’est le bon choix, même si ce n’est pas le plus facile .

        1. Nyamba

          Ouiii ! C’était ma première lecture du matin ! Je l’ai trouvé revigorant, il m’a remplie d’espoir ; et puis, pour une raison inconnue, il m’a ensuite foutu le cafard… C’était marrant…

      2. val

        Désolée , Nyamba , « le peuple a les dirigeants qu’il mérite » , je ne suis pas d’accord avec cette affirmation car elle a pour but de nous culpabiliser , en filigrane on nous dit : « c’est de votre faute » . Eh bien non ! C’est de la faute de tous les gens qui vivent du système, le problème , c’est que depuis 81 , ils sont devenus majoritaires , grâce à Mitterrand .

        1. Nyamba

          Je sais bien… Je suis la première à dire que non, on n’a pas tous choisi cette voie et que c’est injuste de généraliser… Mais va voir l’article en question, et je te promets que tu vas penser « Vous méritez tout ce qui va vous tomber sur la gueule, bande de tocards, et j’espère être loin de tout ça quand vous allez vous mettre à beugler ». Et le penser avec d’autant plus de virulence que cette bouse d’Agoravox est un « média citoyen ». C’est à te dégoûter du concept.
          La colère obscurcit le jugement, et j’étais très, très, très en colère ! Je le ferai plus, promis 😉

          1. val

            Pas de problème Nyamba !! Je comprends bien la colère , étant assez « soupe au lait » moi même !
            Tous mes voeux de réussite pour tous vos projets 🙂 et donnez nous de vos nouvelles !!

        2. bob razovski

          Et ?

          Ca montre juste qu’une partie du peuple s’en tire bien, et qu’elle élit les dirigeants qui lui serviront la soupe. En cela, le peuple a bien les dirigeants qu’il mérite.

          Quant à l’autre partie du peuple… Elle paye !

    3. Deres

      C’est un peu facile de parler de Placé ou de Thevenoud à tout bouit de champ !
      On avait le « Reductio ad Hitlerum », on a maintenant en plus le « Reductio ad Placeum » et le « Reductio ad Thevenoudum » !

      1. royaumont

        vous voulez dire que se référer à J’enVeuxPas à tout bout de champ est un peu déplacé ?

        Mais parler de réduction dans son cas… c’est se tromper dans les grandes largeurs.

    4. Deres

      C’est surtout que nos partenaires européens commencent à en avoir ras la casquette de la France. Que nous merdions dans notre coin, ils veulent bien, c’est notre problème. Mais que l’on vienne leur demander du pognon en permanence et qui plus est en se foutant ouvertement de leur gueule, on abuse carrément. Eux ne sont pas formés aux mensonges constructifs de ce gouvernement. Ils ne comprennent donc pas que ceux-ci ne respectent pas leur promesse tout en affirmant le faire et rejettent la possibilité de sanctions précédemment acceptées …

    5. Patatrac

      Je vous rejoins sur le constat de nullité abyssale des politiques, et de Moscovici en particulier. D’où certainement l’idée d’Angela, si jamais il devait être confirmé au poste de commissaire européen (il le sera, hélas) de le placer sous la surveillance du finlandais Jyrki Katainen. Bref, Moscovici serait une sorte de demi-commissaire européen, allégé de certaines prérogatives, du Bifidus quoi. Sur le fond, il est désespérant que ces saltimbanques de la politique soient élus et réélus à tout bout de champ. Que la politique n’attire plus les talents, soit. Il reste ceux à peu près capables et à peu près intègres, ce qui serait déjà un grand progrès au regard des amateurs que nous avons sous les yeux. Le corps électoral n’est pas sans responsabilité.

          1. Aristarque

            Tant mieux pour elle qu’ il lui déclame du Maupassant ou du Musset mais ce n’ est pas le but du pognon qu’ il touche chaque mois.

    6. Nocte

      Hum… vu le règne de la droite sur les 40 années précédentes, j’ai du mal à n’y voir qu’une manoeuvre de la gauche, à moins, bien entendu de considérer qu’il n’y a aucune droite en France.

      1. Calvin

        Si, bien sûr, il y a bel et bien une droite, mais pas du tout libéral, et qui a intériorisé certaines idées de gauche.
        Le problème, ce n’est pas l’alternance droite et gauche, c’est que le clientélisme transcende les partis politiques et soit devenu la norme.

  9. Mifn

    Le mot « surplace » est-il bien adéquat?? C’est gentil comme commentaire vue la situation persistante, j’opterais plus pour « recul ». Faut il désespérer d’avoir des gens VRAIMENT compétents aux postes clés, il n’y en a donc aucun en France? Personne ne les trouve et notre France dégringole chaque jour à nos frais

    1. Honorbrachios

      @mifn : surplace est tout à fait adéquat : en 2 roues quand tu fais du surplace tu te casses la figure et c’est bien ce qui se passe 🙂

  10. Adrien Ladrien

    En attendant Mosco ou pas, ils s’occupent, à la Commission…

    • L’Europe se penche sur les temps d’accès aux supermarchés

    Tout droit à 5 minutes, juste après le rond-point à gauche, à 200 mètres au feu à droite… Les affichages commerciaux destinés à orienter le chaland vers le magasin le plus proche sont légion, en France comme dans d’autres pays européens. S’ils ont vocation à informer, ces panneaux prennent parfois un peu trop de latitude avec la réalité géographique des lieux en oubliant quelques minutes de trajet ou en réduisant volontairement la distance à parcourir pour paraître facilement accessibles. A tel point qu’ils ont attiré l’attention de la Commission européenne et de ses équipes de hauts fonctionnaires normalisateurs qui vont prochainement s’emparer du sujet.

    La suite sur http://wp.me/p55j1d-4f

            1. Adrien Ladrien

              Je répondais à Jeanpierre. La référence à Cricri est à relier à un article du Gorafi qui fut prestement conspué par la gueuse tant il paraissait plausible alors qu’il ne s’agissait que d’un faux (évidemment).

  11. JF

    Ayant travaillé dans des PME, je peux vous assurer que la politique y fonctionne très bien aussi et que la compétence n’est pas toujours une condition nécessaire pour s’élever dans la hiérarchie ! Des fois, il vaut mieux être incompétent mais fin politicien, tisser les bonnes relations, faire de la communication et montrer qu’on existe que faire du bon boulot discrètement dans son coin…

    1. Deres

      Et c’est encore pire dans les grandes entreprises !
      La grande différence entre le privé et le public, c’est juste que la gabegie a ses limites dans le privé car à un moment où un autre, il faut bien dégager du profit au total ! Donc la dilution des responsabilités dans les grandes entreprises font qu’elles sont encore plus proches des administrations.

        1. Caton

          Non, c’est assez juste: seul le total, subventions comprises, est pris en compte. Qu’importe l’excédent d’exploitation lorsque le contribuable paye…

          1. vengeusemasquée

            Mais non, les entreprises françaises sont très nombreuses à perdre de l’argent de manière chronique, malgré les subventions permanentes, sans que cela ne semble déranger qui que ce soit puisque les bonnes personnes sont arrosées. Tiens, en ce moment, c’est le salon de l’auto. Suivez mon regard…

            1. Caton

              Non, là, je ne vois pas. Aucune entreprise privée ne peut accepter indéfiniment des pertes. Même en France, il faut être nationalisé pour ça.

  12. dede

    « Personne ne peut réellement avoir confiance dans un type qui fournit une déclaration d’intérêts d’une légèreté diaphane à Paris et fort détaillée à Bruxelles »

    Ou allez-vous chercher cela? L’article en lien precise que les deux declarations n’ont pas le meme objectif : patrimoine en France et CV a Bruxelles. Je ne comprends meme pas pourquoi l’article a ete ecrit…

    Sur le reste, je vous rejoins, merci de continuer a nous regaler au quotidien.

    1. Justement. Il n’y avait pas de déclaration des conflits d’intérêts potentiels pour la France. C’est dommage, parce que c’est finalement ce qui est le plus important.

      1. Deres

        Le gouvernement fait des déclarations de patrimoine alors que les députés font des déclarations d’intérêt … Et les élus locaux ne font rien ? Aller comprendre la logique … Plus brouillon que la politique française tu meurs. Et d’ailleurs tous leurs assistants et cabinets payés avec les deniers publiques ne déclarent rien du tout.

  13. Duff

    Les images sont bonnes mais il faut arrêter de tomber dans le piège de nos camelots politocards : Le déficit ne doit pas être exprimé en % c’est trompeur et fait exprès. On claque 1200 mds avec un déficit primaire dans les 80 mds et autant de charge de la dette autrement dit 160 mds soit une dépense qui excède de 25% les recettes…

    Quand on cite les vrais chiffres aux gens, tout de suite il blêmissent : Ils pigent immédiatement que :

    1/ la hausse des impôts ne fait que commencer
    2/ il n’y a aucune réforme de la fonction publique à la hauteur du problème, pas même suggérée par l’opposition.

    1. Gerldam

      C’est bien là le problème. Quand un journaliste dit à la télé que le déficit est entre 4,2 ou 4,3% personne ne calcule immédiateemnt qu’il s’agit de 2 milliards de différence et qu’un point de PIB, c’est 20 milliards.
      Ainsi, la différence entre les 3% prévus et les 4,5% prévisibles (vous verrez, ce sera un peu plus que les 4,3% annoncés maintnant), Cela fait 30 milliards de plus de dépensés que prévu. Où tout cet argent est-il allé dans les poches de qui?

      1. Duff

        les chiffres corrigés et définitifs de l’INSEE à la fin de l’hiver 2014/2015 seront révisés à la hausse sans doute en effet le déficit. Surtout si comme je le pense, la France entre officiellement en récession entre temps.

    2. Deres

      Et encore, la démesure de notre dépense publique (57 % ?) cache l’étendue des dégâts. Si notre dépense publique en % du PIB était plus faible, un déficit de 4% du PIB serait encore plus abyssale en % des recettes.

  14. Christophe

    Très juste.

    Aux enfumages synthétiques (le PIB est un indicateur hyper synthétique, c’est à dire manipulé), et aux délires orwéliens des crapules (« les dépenses de l’état baissent, c’est un effort sans précédent ») il faut sans cesse rappeler les valeurs absolues, les montants.

    Le tout simplement adossé à une date, aux fins de comparaison.

    Ca permet de fixer les idées.

    Autre idée : vous remarquerez que la « contribution audiovisuelle » (ex « redevance », mot trop méchant) est toujours donnée à… l’unité.

    En 2015, elle augmentera de 3 euros, et passera à 136.

    Mais il est rare de voir le montant TOTAL , le fruit de cette odieuse rapine : en 2012…. 3,29 milliards d’euros !!!

    Pour les « vieux » : 21,5 milliards de francs.

    C’est un délire absolu soigneusement dissimulée sous… « 136 euros ».

    1. Popeye

      Où est passé le pognon?

      Vaste question. Dans la série des ordres de grandeur : le porte-avions Charles de Gaulle.
      {… « Quoi qu’il en soit, ce qu’aura coûté globalement ce porte-avions sur sa durée de vie (estimée à 35 ans), soit 7,7 milliards d’euros (*), est 3 fois moins important que le déficit de la sécurité sociale constaté l’an passé (23,2 milliards d’euros en 2010). »
      * : Rapport du Comité des prix de revient des fabrications d’armement (CPRA), dont le quotidien La Tribune s’était fait l’écho en 2003. …}
      Donc la redevance télé annuelle, c’est une demie-vie du fleuron de la flotte française…
      CPETF

  15. Christophe

    Une excellente journée décidément.

    La Folle du Poitou commence à avoir des sueurs froides… Et ses complices du « gouvernement », également.

    Supportons les routiers ! Il faut rendre coup pour coup à Sans-Dent et au Catalan.
    ******************
    Le mois d’octobre pourrait virer au cauchemar dans les transports routiers. L’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) menace le gouvernement de lancer une vaste mobilisation s’il n’accède pas à sa requête: le retrait définitif du projet de péage de transit poids-lourds et la remise à plat de la fiscalité relative au financement des transports.

    «L’OTRE invite le gouvernement à prendre ses responsabilités quant à l’écotaxe et à déclarer son abandon définitif d’ici au 15 octobre prochain», annonce la fédération patronale dans un communiqué. Passé ce délai, «les transporteurs français se mobiliseront à compter du 17 octobre», préviennent-ils.

    1. Deres

      C’est comme avec les otages. Plus on paye, plus il y en a … Donc en cédant toujours aux chantages et à la grève, ils sont certains qu’aucune catégorie ayant la moindre faculté de nuisance ne va accepter la moindre réforme ou taxe supplémentaire. Le pire est que cela ne les empêche pas de réessayer en permanence histoire de se refaire humilier une nième fois …

    2. Jga

      Et le pékin qui veut aller bosser l’aura encore dans (perte de signal). Entre les routiers, les grèves larvées (encore 1 train sur deux ce matin sur la L mais « traffic normal »), les grèves déclarées (RER B demain) et l’ébola qui arrive, va falloir vite fait vérifier le fonctionnement du VPN …

  16. Kuing Yamang

    Tiens, priceless, ici il s’en prend plein la gueule pour pas un rond :
    Pierre Moscovici rêve de devenir commissaire européen mais son oral tourne au pugilat tant sa candidature crée un malaise. La députée néerlandaise Sophia In’t Veld lui demandant même comment être certain que le braconnier qu’il a été deviendra bien garde-chasse.
    Pierre Moscovici, surnommé « le roi du déficit », traine le boulet de son passif comme ministre des finances alors sa nomination comme commissaire européen indispose les Allemands qui le compare à du pudding : « ni trop dur, ni trop mou il dit qu’il fera respecter les règles mais il sera laxiste dans leur application ».
    –>

        1. Kazar

          Extraordinaire le passage où on voit, à côté de Mosco « le braconnier » s’exprimant en 2013 sur le déficit français, Cahuzac le fraudeur tout sourire !!

  17. Bernard

    On est injuste avec les compétences de Moscovici.

    Sa déclaration d’intérêts européenne nous informe quand même d’une fonction qu’il avait omise.

    Il est membre à vie de la confrérie de la saucisse de Boitchu.

    Grâce à cela. La fameuse saucisse a officiellement otenu l’IGP en juin 2013.

    Je dis bravo mosco 🙂

    1. Quiet Desperation

      « La saucisse de Boitchu » ?

      Je m’élève, Bernard, contre votre odieuse comparaison : Marie-Charline est pleine de charme, et elle a du corsage, même si sa conversation peut paraître légère…

    1. Caton

      A force de s’acharner sur Sarkozy, la gauche va réussir à lui donner une chance en le faisant passer pour une victime. Intéressante stratégie Hollandaise, n’est-ce pas?

    2. kobus van cleef

      je viens d’entendre ça à vronze cul
      et le reportage qui allait avec
      désopilant!
      du simple fait que le journalisse ( comme ses circonvolutions) disait « kazakhstanais au lieu de kazakh
      et il le repettait,le bougre !
      le président kazakhstanais…..même au fin fond de normal’sup on trouve pas d’incultes aussi crasseux

    1. royaumont

      Il y a tout de même quelquechose d’injuste : Mosco traine assez de casseroles pour équiper un restaurant, mais il va se faire blackbouler pour une mauvaise raison, les chamailleries de cours d’école entre les groupes d’euro-députés qui veulent jouer les importants en jouant les importuns.
      Il pourra dire qu’il est une victime… Un comble.

  18. Dr Slump

    Les redoutables manoeuvres du président français vont-elles être déjouées? La Moscoviscidose va t’elle être inoculée à l’UE? Les parlementaires européens vont-ils à leur tour perdre l’usage de leurs membres, alors que les citoyens des pays de l’UE sont déjà lobotomisés? La suite dans notre prochain épisode : « Les commissures zéropéens ».

  19. Coup de pied occulte

    Provoquer/aggraver des pathologies dont souffre son pays pour ensuite aller le soumettre au diagnostic de la commision européenne, ça s’apparente à un syndrome de Münchausen économique par procuration.

  20. Caton

    Ce qui intéressant dans cette affaire, c’est la bronca des députés européens. Il y avait une entente au moins tacite entre les appareilts du PPE et du PSE pour ne mettre en difficulté ni Moscovici ni Canete… et les eurodéputés ont décidé de s’asseoir dessus. C’est une bonne nouvelle.

  21. vegeta

    arnaud mongolbourg va passer dans le privé, il va peut être prendre la place de danseuse du ventre, sur la musique aicha aicha, qu’a laisser vacant sarko au qatar ou partir en tant qu’expert dans l’état islamique comme de nombreux hauts gradées français

    1. Flo

      Alors lui je l’ai entendu ce matin. A ce propos précis son discours commence (déjà) à changer.
      Mais s’il croit qu’il va pouvoir gérer une société particulière (hors copinage hein) avec les idées économiques qu’il voudrait voir appliquer à l’ensemble du pays, je lui prédis de pénibles douleurs aux adducteurs!

  22. Kloupa

    Moscovici a beau avoir été nul comme ministre de l’économie, il va pouvoir satisfaire son avidité avec son salaire de commissaire européen de 45000 euros mensuel, non soumis à l’impôt. Elle est pas belle la vie d’incapable notoire!

    1. Les Charcuteries Olo

      On a les polit’ qu’on mérite, preuve est faite: les loosers c’est nous. Et à sa place, j’aurais la même tête satisfaite à ma terrase (voir p’têtre même pire).

      allez, rideau !

    2. Kazar

      Loin de moi l »idée de le défendre, mais 45000 c’est sa prime d’installation, 15000 c’est son salaire mensuel (c’est déjà 15000 de trop, je suis d’accord).

  23. Karamba!

    Le seul fait que la candidature de Moscovici à ce poste de commissaire européen soit toujours d’actualité montre à quel point l’Union Européenne est une gigantesque foutaise.

  24. Kazar

    Petit souci de sécurité à Bruxelles !!! Non, ce n’est pas Mosco, c’est une cinquantaine de manifestants kurdes qui ont réussi à entrer au parlement européen qui est censé être sous haute sécurité vu les menaces de l’état islamique 🙂

  25. bob razovski

    « À la suite de l’élection hollandiste en mai 2012, le petit Pierre avait été propulsé ministre de l’Économie et des Finances après n’avoir particulièrement brillé ni en économie, ni en finance »
    Pourtant, il brille du crane, c’est déjà ça.

  26. gameover

    Je viens de trouver l’explication assez intéressante d’un principe.

    Pourquoi sommes nous portés à croire à des mirages plutôt que vérifier par nous mêmes ? (réchauffement climatique etc…)

    Cela tiendrait à nos gênes car nous avons les gênes de ceux qui ont fui.

    Si nous existons aujourd’hui, c’est parce que nos ancêtres ont survécu, entre autres, parce qu’ils croyaient à la réalité de tels mirages.

    « Vous êtes un homme primitif dans la savane. Du coin de l’œil, vous voyez un truc qui bouge. Vous vous dites que c’est une hyène. Vous détalez. Vous vivez. Par contre, si vous pensez que c’est le vent et que vous avez tort, vous mourrez. Nous avons les gènes de ceux qui ont fui. Nous sommes génétiquement programmés à croire » à des choses sans en avoir aucune preuve.

    1. Duff

      Votre explication reposant sur les instincts primitifs de l’homme est très pratique car elle le dédouane d’être un faible intellectuellement, peut être craintif mais fondamentalement incapable d’accepter sa faiblesse intellectuelle en présence d’autres manifestement plus malins.

      Je suis en train de lire des articles de Revel qui se penchait sur une question assez proche en biens de points : Pourquoi les hommes ont-ils peur de la liberté et consentent volontiers d’être asservis. C’est un point fondamental, si les hommes disposaient d’un minimum de jugement fondé sur l’observation pragmatique des faits, le socialisme aurait disparu alors qu’il est en expansion permanente dans les démocraties libérales jusqu’à ce qu’un dirigent clairvoyant lui torde le coup pour quelques décennie avant qu’il ne revienne, toujours et encore…

    2. Quiet Desperation

      Ahhh ! l’éthologie…. tu es le Konrad Lorenz de ce Blog, mon bon GO…. mais, si tu avais été cavalier, tu aurais fait cette découverte depuis beau temps….
      Dans un galop en groupe, et sauf à le retenir d’une poigne ferme, aucun cheval ne veut être le dernier : le dernier est celui qui se fait manger par le tigre aux dents de sabre….

      1. gameover

        Je cherchais un lien entre libéralisme et caractéristiques génétiques car je me suis rendu compte que je rencontrais plus de libéraux dans certains milieux et…. que peu avaient peur de l’orage…

          1. gameover

            En choisissant de regarder une émission de télé je ne deviens pas ministre de la culture et pas plus qu’en regardant un steack je participe à la sélection des races bovines.

      2. Jga

        Surtout s’ils passent leur vie au box et qu’ils ont la trouille de tout. Même avec de la poigne… L’arrêt seul c’est surtout le cavalier par terre.

        1. Quiet Desperation

          Cela m’est arrivé une ou deux fois… et mon gaye ne passait pas sa vie au box… c’est simplement la sélection génétique : ont transmis leurs gênes les prudents et les rapides…

  27. kobus van cleef

    ha ,voir moscou vichy éjecté de la commission ,de la gross commission…..
    un rêve , hélas
    le mec a bien repris sa copie ,il s’est bien humilié et tout roulera comme sur des rondins
    pour ce que ça change , de toutes façons….
    rien,mais ça aurait été gag

  28. Adrien

    Et donc, avec toute cette histoire de budget 2015 PLF tout ça, les députés PS font des réunions entre eux pour en parler. Et devinez ce qu’il en sort ? Ils voudraient davantage de dépenses publiques. Les plus beaux extraits (vous retrouverez l’article complet en provenance de l’AFP, c’est pas des infaux pour une fois) :

    – « la récupération de la TVA par les collectivités locales pour soutenir l’investissement », c’est à dire un moyen de récupérer un peu plus d’argent des autres pour financer encore plus de médiathèques, de ronds-points et autres lignes de tramways avec 3 stations (cf. Aubagne) pas très utiles mais localement bienvenues, au détriment du budget de l’État

    – « entre 50.000 et 100.000 emplois aidés supplémentaires », parce que comment dire, voilà quoi, on sait que ça marche

    – « la rapporteure générale du Budget a notamment appelé (…) à valoriser [auprès des Français] la baisse d’impôt sur le revenu annoncée pour un foyer fiscal sur quatre. Mais une élue du Finistère, Chantal Guittet, s’est demandée ce qui était prévu pour les Français ne payant pas d’impôts », ah ben oui, 60% des foyers fiscaux vont bientôt ne pas régler d’IR, donc quand ça baisse, c’est trop injuste pour eux, évidemment, il faut vite trouver autre chose

    Et comme toujours, il y en a au moins un qui a une bonne idée : changer d’outil de mesure pour que ça paraisse moins pire. « Pascal Cherki a suggéré de s’appuyer sur une résolution du Parlement européen demandant de retirer les dépenses d’investissement du calcul du déficit structurel. » Pas con, comme ça on pourra continuer à faire ce qu’on veut.

    Des brelles. Ce sont des brelles.

    1. Aristarque

      Je ne suis pas aussi sûr que cela que retirer les dépenses d’investissement améliore vraiment les ratios. Mais cela dépend évidemment de ce que l’on appelle investissement puisque nos soces ne sont pas réticents à tordre ou dénaturer le langage usuel courant…

  29. Hugues001001

    Et oui. Et tout cette histoire nous montre au passage une chose: que contrairement à la France, au Parlement européen au moins, on interroge les pressentis. Un peu comme le grand oral de confirmation sénatoriale pour les hauts fonctionnaires et secrétaires américains. Point de ça en France. Surtout pas. Notre agité de la réforme pourrait, en annexe de sa carte de France remaniée, suggérer une révision constitutionnelle qui autoriserait la pratique pour au moins quatre ministères: Justice, Intérieur, Économie, Éducation. Les ministères essentiels en somme. Si importants qu’il importe que les titulaires soient compétents et, donc, questionnés par le Parlement et voient leur désignation validée par une majorité surqualifiée telle qu’elle impliquerait nécessairement l’accord de l’opposition. Mais je peux toujours rêver…

    1. kobus van cleef

      Qui siègera dans cette commission de sur qualification ?
      Les copains ?
      Les couzins ?
      Ou les simples citoyens, tirés au sort ,comme pour les jurys d’Assise ?

  30. Mario Nettiste

    Dans la liste des ouvrages favoris des municipalités, il y a aussi les ralentisseurs qui poussent comme champignons après la pluie…

  31. cc

    Les vermines vous saluent bien. Et n’oubliez pas de bien payer votre taxe d’habitation, la redevance audiovisuelle, votre taxe foncière. On vous remercie chaleureusement.
    ****************
    Quatre syndicats ont déposé un préavis de grève sur le RER B pour la journée de jeudi. Le trafic devrait être « très perturbé » au sud de la ligne.

  32. Flo

    Tiens au fait excellent :
    « la chèvre bruxelloise …et le choux français »
    Alors qu’objectivement c’est plutôt tout le contraire non?

  33. ANT1

    Christine Lagarde (la crise est finie) ayant ete propulsee directrice du FMI, Mosco a aussi bien le droit a son hochet a la commission europeene 🙂

  34. cc

    Comme prévu… Moscouvici a eu le poste.

    C’est trop balo, hein ? On nous bourre le mou avec l’Allemagne pas contente, la presse allemande qui tire à boulets rouges, les députés européens pas contents, la mère Merckel qui fait ses gros yeux noirs…

    Secouez, agitez, servez frais.

    Et hop… à la fin… le truc se passe.

    Etonnant, non ?

    Ce schéma se reproduit à l’identique depuis 2008… A chaque fois.

    Pathétique mise en scène « good cop, bad cop », pseudo dissension.

    Preuve absolue que tout se petit monde… ne forme qu’un. Et qu’ils s’entendent comme larron en foire.

    Je fais un pari : on nous bourre le mou au sujet de l’UE qui devrait refuser le budget 2015 de la France…

    Vous verrez… qu’il ne se passera strictement rien.

    1. gameover

      «Comment être certain que vous serez le braconnier devenu garde-chasse?» lui avait notamment lancé la députée néerlandaise Sophie In’t Veld.

    2. Ben c’est évident.

      « La diplomatie devant jouer de tous les côtés, nous assisterons plus probablement à un dégonflement des députés européens et à un compromis médiocre. Moscovici pourra commencer son mandat, ce qui sera un peu moins piteux qu’un retour bredouille en France. Et, toujours pour des raisons diplomatiques, il est probable qu’il n’aura pas besoin de gérer directement la délicate situation d’un « retoquage » tonitruant du budget français. »

      1. Aristarque

        C’est très probable qu’il lui soit épargné de devoir saquer Manouel et son pote François. N’ empêche qu’ à moins que Bruxelles soit indifférent de claquer 180K€/an pour le payer à ne rien faire du tout, il devra aller s’ occuper du paquet d’ autres pays qui ne sont pas dans les clous… Quelle crédibilité aura-t-il d’ aller expliquer sérieusement à d’ autres l’ art et la manière de gérer leurs finances publiques avec son massacre grançais (HB-QD alias Werther, comprendra)? Cela rigolera sous cape, et peut-être ouvertement tellement il est peu crédible dans le rôle, de le voir dans un tel contre-emploi…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.