Etude atmosphérique, particules fines et politique grossière

On va tous mourir. C’est sûr. Et cette fois-ci, ce sont les maladies pulmonaires qui se chargeront d’en finir une fois pour toute avec l’humanité, en commençant par Paris, dont l’atmosphère est, décidément, bien trop irrespirable pour qu’un espoir subsiste. La conclusion est sans appel : vivre à Paris, c’est comme vivre au milieu d’un cendrier plein de mégots fumants

Et la presse s’en donne à cœur joie : en l’espace de quelques heures ont fleuri mille et un articles pour bien faire comprendre à quel point le Parisien moyen vivait dans un smog aussi néfaste que permanent. L’étude menée par AirParif, forcément scientifique, leur permet de balancer sans le moindre doute ce genre d’affirmation péremptoire :

Les conclusions de ces travaux sont claires : le fond de l’air n’est pas frais et il est plus que temps d’agir contre l’exposition chronique aux particules fines, qui serait chaque année responsable de 42 000 décès prématurés en France.

« Qui serait ». Probablement. Si on barbouille la causalité avec des grosses louches de corrélation, par exemple. Si on utilise tous les trucs & astuces statistiques pour amalgamer des effets et en faire autant des multiples causes sous le chapeau pratique et particulièrement vague de « pollution ». Si on veut effrayer le lecteur, aussi.

attention la pollution attaque

Ce ne serait pas la première fois. Ce serait même, en réalité, un classique du genre tant on a pris l’habitude, de nos jours, de nous vendre des vessies écolo-compatibles avec de gros morceaux de visées politiques bien spécifiques pour des lanternes médicales au bout de soi-disant solides lampadaires scientifiques. Cependant, comme je le notais déjà en janvier 2013, on se rend compte que les études qui aboutissent justement à ce chiffre magique effrayant de 42.000 décès supplémentaires sont notoirement plus prudentes que les reprises journaleuses qu’on nous distribue actuellement.

Ainsi, je notais alors le passage suivant de l’étude (en p.4) :

Sur la période 2000-2004, les excès de risque relatif (ERR) associés à une augmentation de 10 μg/m3 des différents indicateurs de pollution, PM10 et PM2.5 (particules de diamètre inférieur à 2,5 μm), NO2 et ozone, étaient respectivement de 1,4%, 1,5%, 1,3% et 0,9% pour la mortalité toutes causes non accidentelles dans la population générale.

Vous avez bien lu : il s’agit d’une augmentation de mortalité de 0,9% à 1,5% ce qui veut dire que si vous avez une chance sur mille de mourir d’un arrêt respiratoire ou cardiaque à cause de la pollution, la présence de PM10 ou PM2.5 ou NO2 ou O3 ou d’un des sept nains de Blanche Neige fait passer ce risque à 1,015 chance sur mille, ce qui bouleverse pas mal le tableau, on en conviendra. Comme j’en vois des sceptiques, mettons que vous ayez une chance sur deux (soit 0,50) de claboter dans la journée ; la présence de PM2.5 fait passer ce risque à 0,5075. L’ampleur de l’horreur saisit à la gorge, n’est-ce pas ?

Du reste, la même association AirParif, tirait en 2013 des conclusions un tantinet moins alarmistes (qui avaient, il faut le noter, assez peu intéressé les journalistes, ceci expliquant peut-être le bel effort présent) ; il est vrai qu’elle ne disposait alors pas des magnifiques équipements coûteux aux noms technicoïdes qui font sérieux comme le light optical aerosol counter qui permet de counter les aérosols au moyen d’un optical sensor assez light, ce qui fait toute la différence avec les années précédentes où on se contentait des moyens banalement habituels.

Et l’utilisation de ces bidulomètres archiprécis a permis d’étudier les particules inférieures à un micron. On est donc passé, en l’espace de quelques années, de particules de 10 microns (les fameux PM10) à des particules de 2.5 microns de large, puis, sentant que ce n’était pas encore suffisant pour prouver que l’air était irrespirable, on est passé à 1 micron. Je ne pense pas m’avancer beaucoup en imaginant que dans trois ou quatre ans, la prochaine étude financée par le contribuable aboutira à la conclusion que l’air parisien est toujours aussi nocif, notamment si l’on tient compte des nuages denses de particules de 0.25 micron de large.

pollution

Mais bon. Lorsqu’on regarde les petits graphiques, la conclusion est pourtant sans grand débat : la qualité de l’air est en constante augmentation à Paris, et, de façon générale, dans les grandes villes de France, même en tenant compte de l’industrie et des automobiles. Certes, on observe logiquement une augmentation de la quantité des moteurs diesel ce qui entraîne une plus grande quantité de PM10 et PM2.5 relâchés. Au passage, il est bon de rappeler que cette augmentation du parc diesel est directement provoquée par … les taxations en folie sur l’essence et le fait que l’État a poussé les Français à se procurer des voitures avec cette motorisation (alors même, doit-on préciser, que les capacités de raffinage locales ne permettent pas de répondre à la demande, et que le diesel est un facteur connu depuis longtemps de production de ces particules fines). Tout ceci est parfaitement logique et politiquement incohérent.

a little crazyBelle gestion que celle de l’état : dans un parfait exemple de politique de Gribouille, on le voit d’un côté faire des pieds et des mains pour prétendre obtenir un air aussi pur que possible (vérifié au micromètre, même) en subventionnant moult associations de lutte pour l’Air Pur Et Des Petits Oiseaux Qui Gazouillent, et de l’autre, on constate qu’il rend ses propres efforts beaucoup plus compliqués en favorisant le diesel au détriment de l’essence, dans une gesticulation fiscale difficilement compréhensible, ou qu’il martyrise les voitures individuelles au profit de gros bus crados, ce qui provoque des bouchons abominables qui entraînent encore plus de pollution et de rejets. Implacable.

Ici, soyons clairs. Il ne s’agit pas de dénigrer l’étude elle-même qui avait précisément pour but de trouver des gros nuages opaques de particules méchantes, et qui les a trouvés, ce qui montre qu’elle a été correctement réalisée. Et comme on abaisse progressivement les seuils de déclenchement des alertes pollution (il suffit de regarder l’historique des normes pour s’en rendre compte) le nombre d’alertes pollution ne peut pas diminuer. Si nous avions conservé les mêmes normes qu’il y a 10 ans pour jauger de la qualité de l’air, AirParif aurait assez peu de grain à moudre et d’alertes à lancer. Cependant, toute scientifique et pointue cette étude soit-elle, il me semble pour le moins hardi d’en conclure comme les journalistes, avec le dramatisme habituel et le badigeon épais de conditionnels, que cette pollution-ci entraîne ces 42.000 morts-là.

Mais au fait, quelle peut-être la raison de ce grand gentil ramdam sur la méchante pollution qui n’arrête pas de grossir et de tuer par dizaine de milliers de pauvres Français innocents (forcément innocents) ? Elle est donnée dans les dernières lignes des articles consacrés à la question : un « plan » (quinquennal ?) est en préparation pour début 2015, assure le brave Christophe Najdovski, frétillant élu à la mairie de Paris (encarté EELV, bien évidemment — le hasard, en politique, n’existe pas). Pour notre Cricri de Combat, le plan aura deux axes : tabasser l’automobiliste en réduisant le volume de la circulation automobile, et tabasser l’automobiliste en faisant ce qu’il faut pour modifier le parc roulant composé de méchants véhicules diesel. Parions que ce tabassage réjouira l’automobiliste et qu’il y aura encore moins d’embouteillages.

Moyennant une pluie d’interdictions, de restrictions et de taxations bien musclées, ces deux axes très complémentaires l’un à l’autre permettront de revenir à l’air sain et pur de Paris, celui du début de la civilisation où seule l’odeur un peu chaude et lourde du caca des bœufs utilisés pour tracter les chariots des habitants (et remplir les programmes électoraux de leurs dirigeants) pouvait troubler les narines locales.

C’est-y-pas formidable, ça, mes petits amis ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires179

  1. Aristarque

    Il y a au moins une corrélation qu’ on ne peut faire : vivre au milieu du cendrier rempli de mégots fumants que serait Paris altèrerait le niveau stratosphérique des prix de l’ immobilier d’ icelle…

    1. Val

      +1 , si la pollution était réelle , nos bobos auraient depuis longtemps pris la poudre d’escampette et habité à bonne distance … et les prix comme vous le dites cher Ari , seraient bien différents … Tout ceci est consternant …. Bon ceci dit , Paris , je le leur laisse volontiers , sauf de temps à autre , weekend et mois d’Aout , quand les autochtones ont fichu le camp..

      1. paf

        les bobos ont besoin de travailler alors ils restent a Paris comme tout le monde.A peu pres tout le monde deteste vivre en RP, c’est pas pour le plaisir que les francais y vont.

        1. val

          Je crois que vous M avez mal comprise : pour moi la sphère boboide est constituée de nos élites auto proclamées : politiques médias people etc. Tout ces gens habitent paris et croyez moi ils.seraient loin si leur santé en dépendait. Ce sont les autres (vous et moi) qui bossent , qu s rêvent de foutre dehors .

    2. bigbluejlr

      Bonjour
      je vis à Bruxelles et travaille régulièrement à Paris
      Paris est magnifique mais absolument irrespirable !
      BXL est tres loin d’être exemplaire mais Paris j’y souffre en permanence de la pollution ! je le sens à l’approche de la sortie du métro, ca vous impregne ca vous brule de l interieur ! l air de Paris me brule literralement les poumons et je me demande comment les parisiens à supporter ca dans la durée . pourtant on a la solution ! la voiture electrique et les scooters electriques sont les solutions de mobilité dans Paris, ca supprimerait aussi cet enfer sonore !

      1. Aristarque

        Bien sûr puisqu’il y a des vaches à lait! Il doit cependant y avoir des intrus parce qu’ obtenir des veaux à partir de boeufs, modèle standard ou courant, est quelque peu malaisé… Je sais bien qu’ on n’ arrête pas le progrès mais tout de même… 😛

        1. sa0000

          J’ai pu y voir quelques matadors, mais aucun taureau, en effet. Bizarre, bizarre. La gpa et pma sont peut être bien plus répandues qu’on ne nous le dit ?

            1. Flo

              Ca me rappelle une perle du bac lue il y a longtemps :
              « l’insémination artificielle, c’est quand le vétérinaire remplace le taureau ».

  2. liber78

    même France Info, hier, a dénoncé une manipulation , et défendu le diesel avec filtre à particules … c’est dire (j’en suis quand même resté sur le c.. !!)

    1. royaumont

      Si ça se trouve, toutes leur voitures de service roulent au diesel…
      Vous ne voudriez tout de même pas qu’ils se mêlent à la plèbe dans le métro.

    2. Gerldam

      En réalité, les moteurs diesels modernes de voitures n’émettent pas plus de polluants que les essence avec les normes Euro 6, et pas plus de particules fines non plus. Les diesels qui polluent sont:
      – les voitures diesels anciennes (un peu)
      – les camionnettes et les camions (beaucoup, car ils roulent beaucoup plus)
      – les autobus parisiens (énormément, alors qu’il pourraient être tous électriques, vu les kilométrages effectués et les temps de pause pour les recharges).
      Mais à entendre nos édiles parisiens malades de la peste, c’est le diesel, le baudet, d’où nous vient tout le mal.

      1. Aristarque

        Dois-je éprouver de la honte à rouler en Doblo Cargo diesel en IDF alors qu’il y a belle lurette que les utilitaires à essence sont introuvables en Grance ??? A moins bien sûr que les moyens me soient donnés pour embaucher un peloton cycliste pour acheminer les 400 kg de matos promenés quotidiennement… 😥

      2. Calgon

        Ah oui mais non, la, y a du n’importe nawak …

        Je m’insurge sr le « gnagnagna n’émettent pas PLUS de … » : les polluants émis entre moteurs essence et diesel ne sont pas comparables en QUANTITES puisqu’ils sont par nature DIFFERENTS, ce qui m’amène au point suivant :
        les moteurs diesels émettent PLUS de particules (on parle ici de particules d’hydrocarbures aromatiques polycycliques imbrulées) que les moteurs essences, puisque de par leur fonctionnement, les moteurs essences n’émettent AUCUNE de ces particules (qui sont issues d’une combustion incomplète lié au fonctionnement du moteur – moteur diesel qui provoque l’inflammation des mélanges par compression).

        Les filtres à particules, comme tous les filtres, retiennent les plus grosses particules (celles qui se voient) et toujours par définition laissent passer les plus petites (ça vaut aussi pour les filtres de mesure d’Air Parif d’ailleurs). Il se trouve que nos nez sont équipés de filtres tout aussi efficace (sisi, un ensemble de muqueuses et d’enchevêtrement de poils qui se révèlent quasi aussi performant que les filtres qu’on vous insère dans le pot puisqu’elles arrêtent les particules de diamètres > à 10 µm, comme la vie est bien faite !).

        Les particules les plus nocives, de celles qui sont carcinogènes, sont donc les plus petites (d < 2.5 µm), celles qui vont se loger loin au fond des alvéoles pulmonaires (tout comme le goudron du tabac, avec lesquelles elles présentent pas mal de similitudes).

        Du reste, Air Parif n'innove en rien puisque des études aux états- unies avaient démontrées grosso modo la même chose en 1995 (augmentation de la mortalité due à la présence de particules dans l'air respirable).

        Et si je me permet d'intervenir, c'est que j'avais étudié tout ça à la fin de mes études … en 1998 … oui, déjà.
        D'ailleurs, les études sont pléthores dans ce domaine (indépendantes, faites par des étudiants non-orientés) et je ovus invite à consultée par exemple celle-ci :
        https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00120588/document

        Donc non H16, pas d'accord avec vous sur ce point : les particules dans l'air sont un très véritable et très concret danger pour la santé humaine (en tout cas, un danger bien plus menaçant que le nombre de tués sur les routes).
        La ou je vous rejoint en revanche, c'est sur la totale débilité des politiques qui prétendent s'occuper du problème : nous avons créer un désordre grâce à des taxes, nous allons le régler grâce à des taxes.
        Vous avez également raison sur le fait que l'on ne trouve que ce que l'on cherche, et si pour l'instant, on ne trouve pas ces petites particules mortelles, c'est parce qu'on ne les cherchent pas encore (mais elles existent, car dans une combustion incomplète, on connait la proportion et la distribution en quantité et taille des particules émises).

        Bref, plein de chose à dire, mais pour résumer, oui, les moteurs diesel sont responsables de l’émission de particules qui sont nocives à notre santé (pour les moteurs essences, c'est plutôt les NOx, mais c'est un autre débat).
        Les conlusions à en tirer à ce point la diffèrent selon les individus, et j'aurais tendance moi à ramener la taxation de l'essence au même niveau que celle du gasoil, et laisser faire le marché.

        1. « les particules dans l’air sont un très véritable et très concret danger pour la santé humaine »
          Mais personne ne dit le contraire, nulle part, dans ce billet. Relisez, vous allez voir que tout ce que vous dites est un simple complément.
          Simplement, je vous assure que les 42000 morts utilisés pour faire passer leurs conneries taxatoires sont du pur bullshit.

          1. Caton

            Sauf erreur cela correspond au nombre de morts souffrant d’insuffisance respiratoire chronique. Cela comprend donc les cas de mucoviscidose, de BCPO, etc.

  3. Aristarque

    A suivre Airparif, on devrait lutter contre la pollution dans Paris pour économiser 42.000 décès prématurés dans la Grance, attribués sans doute à la pollution des particules fines ???

  4. Kazar

    Hidalgo s’attaque au problème, le stationnement payant va exploser à Paris 🙂 Quand je pense à tous ces parisiens qui ont voté pour elle …
    De toute évidence, et à la vitesse de croisière actuelle, nous allons tous mourir ruinés avant que la maladie n’ait fait le boulot.

    1. Higgins

      Sur ce point, bonne nouvelle entendue ce matin à la radio: fin de la gratuité du stationnement le samedi en 2015 et extension de la période payante d’une heure en fin de journée. Elle pas belle la vie?

    2. Calvin

      Il faut avoir l’honnêteté de dire qu’avec NKM, on aurait eu droit aux mêmes jérémiades et aux mêmes solutions à base de vexations taxatoires décomplexées.

      1. val

        Oui oui, Paris est bien en France : on peut voter pour qui on veut (ou pas) et à l arrivée on a toujours le même programme. La France c est plus fort que toi. TM

    3. Aristarque

      Le tarif pour tête de veau est d’un demi-euro la journée alors que le tarif manant des banlieues ou bachi-bouzouk d’ outre-periph’ est au minimum d’1,2 € l’ heure jusqu’à 3,6 € selon les rues… C’est Vinci et les autres exploitants de parkings -silos qui vont être ravis de pouvoir majorer leurs tarifs tout en restant moins chers que la gentilhommette ibérique (hystérique ?)

      1. Popeye

        Le tarfi pour le t^te-de-veau de parigot…dans la partie d’arrondissement qu’il habite, uniquement. Ailleurs dans la capitale, c’est plein pot comme tout le monde…

  5. Le Gnôme

    Et l’interdiction de se chauffer au fuel, bien sûr, ce qui fera que les morts de pneumonies augmenteront.

    Mais trève de balivernes, ceux qui ont connu le Paris chauffé au charbon peuvent trouver que l’air est très pur à Paris comparé aux années 50 et 60.

  6. Pere Collateur

    Donc si en résume, l’état c’était amouraché du diesel il y a 3 ou 4 décennies, je sais plus, et maintenant c’est fini.
    On est donc prié de jeter fissa nos bagnoles au diesels ou mieux aller transpirer en commun dans la bétaillère la plus proche.

    Y a pas à dire, on reste toujours impressionné par la qualité de nos gouvernants et leurs décisions eclairées…

    1. Bof

      L’amour pour le diesel a été renouvelé il y a 7 ans avec le fameux « Grenelle de l’environnement » (béni soit son nom). Pour lutter contre un réchauffement climatique qui n’existe plus depuis 15 ans, on impose le bonus-malus CO2 qui favorise le diesel. 7 ans plus tard, en 2014, on invente un autre problème qui condamne le diesel.
      Résultat: particules fines + Réchauffement = plus de voitures. La ficelle est grosse, mais les merdias tombent dedans.
      Qu’importe si les « études » derrière sont bidons.

      1. gameover

        Je ne sais plus comment ça fonctionne maintenant mais la TVA sur les carburants n’était récupérable à 100% que sur les véhicules diesel et c’est pourquoi la grande majorité des commerciaux circulait en utlitaire (2 portes) quand bien même ils n’en avaient pas besoin pour transporter de marchandises… cela allant de pair avec la taxe sur les véhicules tourisme de société (berlines) qui fait que ceux-ci sont obligés de se balader dans des voitures de merde pour aucune autre raison que la taxe.

        1. Vodkaman

          en fait, c’est
          – 100% pour les camionnettes (d’où les 2 places) et 80% sur les véhicules de tourisme pour le diesel
          – 0% pour l’essence

          le paroxysme de la stupidité est atteint avec le bonus éco qui favorise les hybrides/diesel qui coutent souvent un bras.

    2. Honorbrachios

      non non, faut pas jeter mais attendre l’augmentation des taxes qui ne manquera pas d’arriver pour punir les méchants pollueurs….et pensez à tout ce mankagagner par rapport à l’essence !

  7. Villon89

    Depuis que Paris existe, la ville a toujours été sale !
    Quand on pense a l’insalubrité chronique régnant au Moyen Age ou plus près à l’industrialisation massive de la fin 19ème -début du 20ème siècle…Paris n’a sans doute jamais été aussi propre !

      1. Vodkaman

        En même temps, cela réduit le déficit de la sécu.

        42 000 retraites de moins pas an tout de même ce n’est pas négligeable… C’est comme vouloir lutter contre le tabagisme, pas sûr que le coût des hospitalisations soit supérieur aux retraites versée par rapport à l’espérance de vie moyenne.

        je suis cynique ? oui, un peu… et j’assume.

    1. Calvin

      Comment peux – tu douter que ce qui arrive à Paris ne finit pas dans le reste de la France ?
      C’est ça la décentralisation à la française : les saletés parisiennes contaminent le reste du pays !

    2. gameover

      «  »La tendance générale est stable : nous avons changé notre méthode de calcul en 2007, ce qui a entraîné une hausse des valeurs moyennes annuelles de l’ordre de 30%, explique Véronique Ghersi, ingénieur d’études pour AirParif. Il faudra encore attendre quelques années de mesures avant de pouvoir tirer de véritables conclusions sur l’évolution des concentrations en particules. »
      __________
      Petit Chat, tu es peut-être plus riche que tu ne crois… change ta méthode de calcul !

  8. Popeye

    RRRhhhooo, vous sous-entendriez une connivence entre les journalistes et la classe politique?!?
    Cépapossib’ ! Les premiers ne vivent que pour faire éclater la Vérité et les autres ne sont là que pour l’Intérêt Général

      1. gameover

        Oui mais l’intérêt des uns n’est pas souvent celui des autres… bon, faut que j’aille dîner là… bon appétit…

        lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/26/01016-20141126ARTFIG00341-suisse-une-petition-pour-interdire-la-consommation-de-viande-de-chiens-et-chats.php

  9. Higgins

    Le même délire existe en province. Chez moi (agglomération de 120 000 habitants, temps max pour sortir de la ville 10 mn, 15 mn quand il y a des »bouchons »), des abrutis se sont emparés de ce problème crucial et se sont mis en tête de faire c… le monde. Avec des tronches que ne renierait pas un confesseur de couvent ou un pasteur méthodiste au cœur de l’Amérique profonde, ils sont venus nous expliquer doctement, via la feuille de choux locale, que tout était perdu si nous ne repentions pas rapidement des péchés passés et en cours. J’avoue éprouver quelques inquiétudes pour l’avenir.

    1. douar

      Samedi dernier, une association était présente dans l’hyper du coin pour nous expliquer qu’il ne fallait pas gaspiller la nourriture.
      Mine consternée de la jeunette (sans doute en contrat pourri d’insertion) quand je lui ai dit que nous étions assez grands pour éviter d’acheter des produits alimentaires que nous jetterions par la suite. C’est le portefeuille qui commande.
      Ceci dit, personne ne s’arrêtait à leur stand.

    1. David

      D’ailleurs, ça en est où ce projet de loi d’interdiction des cheminées à foyer ouvert, pour « lutter contre la pollution » ?
      C’est toujours d’actualité ?

      1. dede

        Il me semble. C’est deja interdit depuis que l’arrêté inter-préfectoral n° 2013 084 0002 a ete publie. Son article 31 prevoyait une derogation jusqu’au 31/12/2014. Ensuite, ca va devenir sport…

        1. dede

          Pour la banlieue, l’article 30 devrait permettre de ne pas respecter la loi si vous etes en banlieue et que votre voisin ne vous a pas trop dans le nez :
          « A l’intérieur de la zone sensible pour la qualité de l’air, hors Paris :
          • à partir du 1er janvier 2015, l’utilisation des foyers ouverts est interdite, même en cas de chauffage
          d’appoint ou de flambée d’agrément ;
          • tout nouvel appareil individuel de combustion du bois installé doit être performant.’

          Vu que les appareils performants sont autorises, il faudra que la police obtienne un mandat pour rentrer chez vous et constater que votre foyer est ouvert…

          1. Higgins

            Le mandat de perquisition n’existe pas en droit français.
            Si jamais un représentant de l’état arrive à rentrer (et il faudra qu’il agisse avec l’aval de l’autorité judiciaire comme le Parquet), il faudra qu’il tombe le jour où le foyer fonctionnera!!!

            1. Bof

              Et pareil dans Paris intra-muros.
              Je fais du feu 5x par an dans ma cheminée en 2015, je ne vois pas comment une quelconque autorité peut détecter puis visiter puis constater.
              Une fois de plus, des hauts fonctionnaires se sont fait plaisir sans voir plus loin que le bout de leur nez.
              Au plaisir d’un bon feu de cheminée s’ajoutera celui de dire m..e à tous ces nuisibles

            1. Bof

              Non, brûler une voiture est le rêve de tout écolo digne de ce nom. Les « chance pour la France » ne font que l’appliquer. (en plus, ce sont des voitures de pauvres, les pires, qui brûlent dans ces quartiers)

            2. Aristarque

              Ce sont les feux de bois dont on parle et qui sont concernés par cet état qui nous veut du bien. Donc tant que les djeunes ne font pas flamber des Morgan, ils sont dans les clous, ces cher ubins.

          2. Higgins

            Il m’étonnerait fort que la banlieue sud-ouest, celle que je connais le mieux, soit impactée. Les maisons perdraient d’une seul coup de la valeur.

        2. Onihylis

          Excellent.
          Toutes les villes voisines à celle où crèchent mes parents sont concernées. Pas la leur. Pourquoi ? Vaste mystère… En tout cas, ils sont clairement en zone sensible, tendue du string, et tout le tralala… Au milieu des vaches, des poules, des champs, …

          M’étant rapproché en première couronne, pas la peine de regarder la mienne, j’sais d’jà c’qu’il en est… Y’a plus qu’à faire des réserves de bois, j’vais m’en donner à cœur joie.

    2. Kekoresin

      Oui, une loi est en passe de révolutionner les consciences pour plus de joie et d’allégresse pour le petit peuple plein d’ingratitude envers ceux qui lui veulent du bien. En effet, une interdiction des cheminées à foyers ouverts est en cours et ça commence en 2015 à PAAARIS et sa région sensible. http://www.wikibusterz.com/france-faire-du-feu-dans-sa-cheminee-sera-bientot-interdit/

      Hidalgo et sa bande de poussemoussus préparent le terrain pour le tout électrique bobo-écolo et le verdissement des toits de la capitale. Les particules finaudes sont peut être néfastes pour les poumons et les glandes lacrimales mais sont un excellent lubrifiant pour la zone sensible aux taxes débiles…

        1. Kekoresin

          Je m’en souviens bien. A l’époque je me suis dis « non, c’est de la science fiction. Peuventpaquenmême! » Ben si, les cons ça osent tout comme dirait Audiard qui nous manque cruellement en cette période de médiocrité teintée de corruption light sans profit personnel apparent (hors fournitures, salaires jouflus et repas à la tour d’argent bio-certified)

          1. David

            Sur le site du Sénat, lire les questions-réponses sur cette loi, c’est hilarant

            senat.fr/questions/base/2013/qSEQ13020328S.html

            question : « La santé publique a bon dos. Qu’est devenu le peuple souverain pour qu’il puisse se voir imposer une chose aussi étrange dans une période où l’urgence est ailleurs ? […] Finies les soirées au coin du feu ! Auront-elles lieu désormais à côté du radiateur électrique ?  »

            réponse : mais non, tout ba bien, car Mme Delphine Batho, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a pensé à tout :
            – « 60 % de la population de notre pays est exposée à une qualité de l’air dégradée »
            – « À Paris, la combustion du bois sera totalement interdite »
            – « les poêles à bois seront éligibles au crédit d’impôt développement durable »

            Tout ceci entre effectivement en vigueur le 1er janvier 2015.

            Je n’ai plus assez de mains pour me faire des facepalms.

            1. kekoresin

              Bellepine Bargeot a du être gravement exposée à des produits illicites durant sa jeunesse pour avoir une cervelle atrofiée comme la sienne. Sa remplaçante ne vaut pas une cartouche comme le dit si bien un cousin chasseur-poète…

              Ces abrutis qui distribuent le bonheur et la félicité universelle avec le pognon des contribuables sont des parasites a passer au napalm bio!

              1. Higgins

                Elle est pour le moins le fruit d’une manipulation génétique ou d’une trop forte exposition aux rayons gamma (comme le docteur Bruce Banner). Je ne vois pas d’autres explications rationnelles.

      1. pouf pouf

        en parlant de DRIEE et d’utilisation de l’argent qui n’existe pas, le risque inondation, comment s’en protéger ? Pour toute information supplémentaire : ww.hauts-de-seine.gouv.fr/inondations, et bien-sûr le magnifique ww.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr:connaissance-et-prevision-des-r258.html mis à jour hier bizarrement, alors que la conférecne environnementale 2014 n’aura lieu que demain…

  10. pouf pouf

    on change les horaires de ramassage des ordures parce que tard ou tôt ça fait chier roselyne bachelot dans le seizième arrondissement, on met des travaux là, et là et puis là aussi, et hop, tous les matins trois cent cinquante kilomètres de bouchon autour de paris … et hop ?

  11. val

    Bon aller, une petite croustillante et authentique: hier une connaissance (très sympa au demeurant) arrive pas rase. Je lui demande pourquoi, il me dit « je me rase un jour sur deux a présent pour économiser l eau » …… voilà voilou ça donne une idée de la puissance de penetration du brainwashing ambiant.

    1. pouf pouf

      Les femmes salissent infiniment plus que les hommes, c’est d’ailleurs pour cela que gênées, elles nettoient sans arrêt. Un jour, vers le soir, brûlant son pourpoint pour l’occasion, une de mes très jolies camarades me demande « eh, t’sais pourquoi les femmes se maquillent et se parfument, t’sais ? », je réfléchis autant que mon dernier verre de vodka me le permet, puis lui répond poliment que, heu, non … parce qu’elles sont moches et qu’elles puent me crie-t-elle partant dans un rire suraigu mais très bref. Nous renversons nos vodkas prestement dans nos gosiers pour fêter son bon mot et repartons danser. Mon épouse, mannequin international de son état, se maquille énormément, non seulement pour cacher sa vilaine peau d’anorexique sublime aux jambes ultimement longues et décharnées, mais encore pour magnifier sa beauté extatique. Et bien, le maquillage salit énormément, c’est bien simple, le lavabo est si dégueulasse que les petits poils issus du rasage y collent, et que je me fais engueuler, étonnant, non ?

      1. Kekoresin

        Faut qu’elle passe à l’épilation laser façon Star Wars ta princesse brindille. Restera un petit tas de cendres que tu pourras judicieusement utiliser pour augmenter sensiblement le rendement de ton potager…

    2. sa0000

      Ouais, il a bon dos, l’environnement. Je suppose que l’aspirateur, c’est aussi une semaine sur deux ? (rapport au réchauffement climatique, sortir du nucléaire, toussa toussa)
      J’en connais quelques uns aussi, de ces ecolos là.

      1. Aristarque

        J’ attends de voir comment tous ces escrologistes dingos vont se passer d’eau chaude pour la toilette. Parce que l’ électricité nucléaire, le gaspillage de l’ eau, le réchauffement climatique, la torture des chas épilés, toussa le mérite bien cette économie…. Il n’ est que de voir l’ urgence qui saisit ces bonnes gens quand la résistance claque et que d’eau chaude, y’a plus dans le ballon… Mon téléphone chauffe au rouge dans la terreur de devoir affronter une toilette de chat à l’ eau courante et glougloutante mais FROIDE!

        1. Régis33

          Le  » chas  » me laisse dubitatif , vous parlez bien du trou qui sert à …. enfiler un objet de forme cylindrique nommé fil , cher Aristarque ? 🙂

          1. Aristarque

            Rhôôôô, le coquin !
            Un propos anodin qui serait devenu sibyllin???
            Pour une simple inversion de t en s et réciproquement ???
            Souffrez de rester dans l’incertain…

    3. Higgins

      Là, c’est grave. Peut-on expliquer à ce monsieur (je n’ose penser à une personne du sexe faible) que, dans ce cas, les rasoirs électriques existent! A moins qu’il ne succombe au look aventurier actuellement à la mode, style baroudeur en SUV de luxe.

    4. Vodkaman

      Moi aussi, j’ai arrêté de mettre des glaçons dans le pastis (j’en bois aussi) pour sauver la planète.

      Non, il était sérieux ??? parce que là, c’est du lourd…

      1. Val

        Oui oui, c est sûr il était sérieux , mais bon c’est quelqu’un de charmant et il ne fait pas du tout dans le totalitarisme , il se contente d’appliquer ses principes à lui même et sans juger ni enquiquiner autrui , bref le modèle liberal écolo , comme quoi tout existe en ce bas monde .

          1. Aristarque

            Si elle est possible, elle est involontaire! En fait, je surenchérissais dans la boboitude feinte par vodkaman en partant d’ une info radio selon laquelle une épicerie ethnique proposait de l’eau en bouteille d’une source himalayenne qui conférerait aux autochtones une longévité moyenne remarquable. Soit disant que la production de centenaires y serait intensive… En revanche, au ,Népal, la qualité de l’eau courante est plus que douteuse et ce pays n’en a pas la capacité d’export… Mais que ne ferait-on pas, atteint de boboitude, pour épater, surtout dans l’étable à veaux…

  12. jeff

    Bien fait pour les parisiens ! Ils n’avaient qu’à pas voter pour une telle cruche ! Ils l’ont cherché !
    J’ai habité 10 ans dans le 14e et je n’ai jamais eu l’ombre d’un picotement ! Par contre, des soucis de stationnements, tous les jours….

    1. Kekoresin

      +100000000000000000000000000000000000

      L’élection de la suceuse de présigland n’est somme toute qu’une micro catastrophe de plus dans l’écosystème socialo. Maintenant, faut passer à la caisse pour toutes ces politiques ambitieuses d’arrosages copieux de copains architectes et autres cousins qui s’épanouissent dans l’associatif et l’art contemporain. Et comme les malheurs arrivent par escadrilles, la capitale servira de tramplin pour imposer à tous cette vision mégalo à toute la France où on a pas de pétrole mais des quantités incommensurables d’idées à la con!

    2. Higgins

      Passant quelques jours sur Paris régulièrement (ce fut le cas la semaine dernière), je constate et mesure la progression géométriques des effets déliquescents de la politique socialo-écologique suivie avec une mention toute particulière pour l’abaissement de la vitesse à 70 km/h sur le périphérique (le crétin à l’origine de cette mesure ne doit pas souvent l’emprunter).

      1. Kekoresin

        Comme la plupart des lois, elles concerne négativement que les autres (bouseux du bas peuple) ou positivement qu’eux mêmes (gens du sérail intronisés par leurs pairs)! Quant au crétin à l’origine de la blague, le problème c’est qu’ils s’y mettent à plusieurs ce qui alourdi significativement le coût de la punition collective!

      2. Caton

        L’abaissement de la vitesse sur le périphérique parisien de 80 à 70 km/h a conduit à augmenter la pollution sonore, augmenter la consommation de carburant, et augmenter le revenu des radars automatiques. Une vraie mesure positive.

          1. Aristarque

            Oui. Cela gêne toutefois les motards parce qu’il faut mémoriser précisément où les barbecues sont postés. Mais depuis que Coyote est dispo en appli smartphone et avec l’ oreillette, on s’ adapte…

    1. Kekoresin

      Oui mais tu oublies qu’un français=200 chinois, question de stock!

      On s’inquiètera pour eux quand ça posera problème dans la production d’aïe-faunes. En attendant, sauvons le parisien en voie d’extinction. Pour le monde, Hidalgo est une ambitieuse et nul doute qu’elle étendra sa sphère d’influence vers des pays qui n’ont rien demandé!

    2. gameover

      « Le scientifique avait alors conclu que chaque hausse de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (µg/m3) entraînait une augmentation de 6% du risque de mortalité due à des maladies chroniques. C’est ce coefficient qu’a retenu le programme CAFE, comme l’explique sa méthodologie. »
      _____________
      400 ça fait donc 240%…
      Ce qui à la façon de calculer des escrologistes nous donne donc 240% des morts dû aux fines particules en Chine.

  13. zen aztec

    « du caca des bœufs utilisés pour tracter les chariots des habitants (et remplir les programmes électoraux de leurs dirigeants) pouvait troubler les narines locales. »+ les pots de chambre qui dégringolaient des étages

  14. Kekoresin

    Et le diesel bientôt interdit dans la capitale ou plutôt agrémenté de joulies taxounettes qui ont le pouvoir magique de réduire sa nocivité (prouvée par des graphiques multicolores d’inversion de courbes coloriés à la main par des experts en expertises FINNEMENT© sélectionnés).

    Bon, ça c’est pour les wouatures de vils particuliers tueurs de bébés en poussettes mais pas pour les bus qui crament 50l aux 100!

    1. Aristarque

      C’est de la provoc, babaorum ? On en rajoute dans l’ horreur pour que mon oeil de grancilien d’adoption pique malgré tout?… 😛

  15. cc

    Il faut remettre ces délires dans le contexte.

    Depuis quelques semaines, on sent qu’Hidalgo est en mode panique.

    La raison ? Le pognon.

    -il manque 400 000 euros pour boucler budget cantine/centres aérés 2015… On créé 2 nouvelles tranches revenus, pour faire monter les barèmes.
    Résultats attendus : 5 à 10… millions !

    -ce matin, la hausse massive du stationnement. Montant de la rapine espéré : 50 millions !

    -Hildago n’en dort plus la nuit : sa tour a été retoquée… Ce chantier était important pour elle, afin de détourner des flux de pognon vers les caisses de la ville.

    C’est clair : l’écologie n’a rien à voir la dedans… les mafieux de la ville de Paris sont en mode panique. Les trous budgétaires commencent à se voir.

    Le point positif est de révéler le point faible : la déflation, la récession, Laffer et compagnie sont les meilleurs moyens pour faire sortir les cafards, et surtout les pousser à la faute… signant ainsi leur future disparition.

    1. Bof

      « Les trous budgétaires commencent à se voir. »
      le problème est que ces trous étaient bien visibles avant les élections, mais que ça n’a pas empêché un trop grand nombre de voter pour elle.
      Vivement la faillite.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      à force de taxer la voiture, les gens vont finir par se rendre compte qu’il est plus intéressant de rester chez soi à attendre le pognon de maman Etat plutôt que de cramer ce qui est laissé par le Fisc en impôts et assurance auto.

  16. Kekoresin

    J’imagine bien le flic ou le gendarme, qui a du temps maintenant que les chiffres de la délinquance sont en chute libre (mouhahahaha!), venir contrôler ma cheminée. Je pense qu’une bordée d’injures calibrées juste sous la barre de l’outrage accueillera le représentant de la non autorité étatique. Quant à mettre les pieds dans mon domicile sans commission rogatoire…

    1. Bof

      Déjà qu’ils ne se déplacent plus pour tapage nocturne, on les voit mal se faire chier pour un feu de cheminée.
      Pensez juste à faire ramoner votre cheminée. Les emmerdes arriveraient en cas d’incendie déclenché par votre acte de délinquance anti-amour-de-la-planète-et-des-poumons-du-chat-de-la-voisine

        1. Aristarque

          Prudence à cause d’ un propos, mine de rien, de votre Tendre s’ enquérant ex abruto de la différence entre balle Brennecke et Chevrotines?

      1. Kazar

        Tout à fait, le pire, c’est l’assureur qui refusera de couvrir le sinistre faute de preuve d’un ramonage alors que c’était obligatoire en vertu de la clause B27-13 située en page 45, caractère 9, de votre contrat…noyée au milieu d’autres innombrables clauses d’exclusion de garantie.

      2. Claribelle

        Le problème, justement, sera de pouvoir faire ramoner sa cheminée.
        L’an dernier, mon ramoneur, en regardant ma cheminée, m’a dit qu’il n’aura plus le droit de la ramoner en 2015 à cause du foyer ouvert. Donc faudra le faire tout seul ou s’en passer.
        Résultat: feux de cheminées à vos risques (amendes) et périls (incendie). En cas d’incendie: pas de prise en compte par l’assurance (feux interdits et pas de ramonage « officiel »). Fallait pas polluer !

  17. paname

    « …gros bus crados, ce qui provoque des bouchons abominables… ».
    Là, cher H16, c’est vous qui poussez le bouchon un peu loin.
    Gros bus, OK, ruineux certes (un nouveau prototype par an, avec architecture de + en + nulle), mais ce ne sont quand même pas les bus qui font les bouchons!

    1. Eh bien pourtant si. Comme ces bus ont eu droit à de beaux aménagements urbains, les voies carrossables pour les voitures ont diminué en largeur, en longueur et en nombre. Un bus, lorsque ça doit traverser un gros carrefour, peut se retrouver, connement, à devoir attendre un passage de circulation bouché par des piétons, ou des feux mal cadencés. Et là, pour les dizaines de voitures derrière, aucun autre choix que d’attendre. Etc… Je maintiens : une partie non négligeable des bouchons (notamment parisiens) sont directement liés à la présence des bus.

      1. Caton

        Les plus gros bouchons parisiens se trouvent aux portes, et sont directement liés à la présence du tram. Avant cette pastèguerie, les maréchaux étaient en souterrain sur la plupart des portes. Et ces souterrains ont été savamment bouchés.

        1. douar

          A Barcelone aussi, lumineuse idée de faire un tramway (alors qu’il y a un métro à proximité). Résultat immédiat: là où la circulation était fluide (2 * 3 voies), ça bouchonne dur désormais, avec peu de monde dans le tram’.
          C’est rassurant de voir que ce n’est pas réservé à la France ces c…ries

          1. Val

            @douar , oui c’est un truc bizarre en ce bas monde , les co**eries s’exportent mieux que les idées intelligentes , allez savoir pourquoi …

        2. Higgins

          Auparavant, les Maréchaux contribuaient à désengorger le périphérique, on pouvait facilement dépasser le 80 km/h. Maintenant, cette circulation s’est reportée dessus d’où ralentissement à répétition. Reste Paris. La semaine dernière, j’ai fait Montparnasse – Montreuil via Austerlitz, gare de Lyon, Bastille, la Nation: même pas peur et même pas mal (une petite demi-heure). Le périph, par contre!!!

      2. janus

        Je confirme, et les spécialistes de modélisation des réseaux le démontreraient sans difficulté. Et c’est la même chose dans d’autres villes comme nantes, ou le tram est vide pour l’essentiel du temps sauf aux heures de déplacement des étudiants et des collegiens , matin et soir. idem pour les bus . Tout cela est une connerie sans nom .

        1. Caton

          Bien sûr ces trams sont électriques. Et cette électricité il faut la produire. Mais loin des pastèques et pas avec du nucléaire pas bisous, hein! Pour faire plaisir aux pastèques on va mettre de belles éoliennes tueuses d’oiseaux et de chauves-souris dans un endroit choisi pour maximiser les nuisances des autres et les pertes de charge… et comme le vent ne souffle pas tout le temps on va rajouter quelques centrales à charbon placées selon les mêmes critères…

      3. paname

        Cher H16, nous sommes (dans nos grandes et belles Cités, en situation de rareté. Les VT sont encombrant de par leur nombre et leur vitesse (encombrement espace-temps: essayez de traverser une grande avenue où les VT –2 ou 3 personnes maxi–avancent en chapelet sur 50 ou 100m, impossible de traverser).
        Malgré tous leurs défauts, les bus encombrent beaucoup moins (20 passagers en heures creuses, + de 100 sinon).
        Quant à ces salauds de piétons –« un piéton, c’est un automobiliste qui a trouvé une place parking »–, c’est sûr que ça irait mieux s’il n’y en avait pas 🙂

          1. gameover

            Tu fais plusieurs erreurs de raisonnement.

            D’une part des voies en surface sont affectées aux transports en commun alors que les espaces et les méthodes de gestion de la circulation n’ont jamais été prévues pour cela : ces voies ont été créées en retirant des voies à la circulation des autres véhicules : au minimum 2 voies par sens de circulation en comptant les terre-pleins.
            Les files de tourne à droite et tourne à gauche (TAD-TAG) ont été supprimées ou réduites à leur plus simple expression et en agglomérant donc tous les véhicules dans la même file on a supprimé les possibilités de présélection de files qui sont des facteurs de fluidité du trafic.
            Bien souvent on a même supprimé les TAD-TAG car ils interféraient avec la circulation sur les voies des bus aux intersections et on a donc augmenté la longueur des trajets.
            Quand on ne les a pas supprimés (les TAD-TAG) on a géré différemment aux intersections les feux de circulation de files allant pourtant dans le même sens en priorisant les bus mais dès lors en accordant moins de temps de passage aux véhicules pourtant déjà réduit à une seule file.

            D’autre part l’argument du bus avec 100 personnes à bord en heures pleines ne tient pas car il faut tenir compte du nombre total de personnes et du nombre total de bus en circulation sur toutes les lignes ALLER et RETOUR.
            Le système de transport en commun est ainsi fait que pour avoir (1) des lignes chargées il faut (2) d’autres petites lignes qui agglomèrent les passagers vers ces grandes lignes puis (3) d’autres lignes qui désagglomèrent ces passagers vers leurs destinations finales tout en sachant qu’aux heures de pointe les retours de toutes ces lignes (1,2,3) se font à vide.
            Dans le système de transport en commun il faut beaucoup de petites lignes car tout point du territoire couvert doit être facilement accessible à la montée et à la descente : s’il y a plus de 500 mètres de marche à pied le passager aura recours à un autre moyen de transport.
            Il faut donc même aux heures de pointe diviser le nombre total de passagers à un instant T par le nombre total de bus en circulation et là on est, même dans des villes comme Paris sur une moyenne inférieure à 15 passagers. Hors heures de pointe c’est inférieur à 5.

            Et là je ne parle même pas des bus qui s’arrêtent directement sur la chaussée principale tous les 300 mètres en bloquant les véhicules derrière eux.

            1. paname

              Sans entrer dans le détail de mes erreurs de raisonnement, je voudrais faire une analogie:
              1 – Dans un n° du Point, figurait une photo d’une avenue de Paris dont les 2 voies de gauche étaient congestionnée(s) de VT, alors que la voie de droite réservée aux bus était vide. Sophisme photographique faisant oublier la réalité la plus courante.
              2 – Un de mes ami en très bonne santé se plaignait que ses cotisations (PS+PP) lui coûtaient plus cher que lui ne coûtait à la SS.
              Concernant les bus  » à vide », nous ne devons pas prendre les mêmes (les prenez-vous assidûment?).
              Je reviens sur la pénurie d’espace dans Paris: en situation de pénurie (l’espace manque à Paris), primauté au bien commun. Oublions notre intérêt particulier (ma petite auto bien douillette le matin pour aller au boulot: auto, boulot, dodo): si je prends ma voiture, j’en accepte les inconvénients…

              1. « en situation de pénurie (l’espace manque à Paris), primauté au bien commun. « 
                Non. Cette pénurie d’espace est provoquée par cette primauté. Vous inversez cause et conséquence. Ce qui explique pourquoi plus il y a de bus, plus il y a de bouchons et non l’inverse.

              2. gameover

                Sur les bus pleins c’est un biais d’observations des passagers : dans un bus plein il y a 100 témoins, dans un bus vide il n’y en a aucun, voir 5.

                Sur les voies congestionnées, vous avez un raisonnement socialiste : vous parlez de la conséquence au lieu de vous intéresser à la cause. C’est en connaissant la cause qu’on résoud un problème et non en essayant de soigner les conséquences.

            2. Aristarque

              Je connais plein d’ endroits en IDF où les arrêts de bus ont moins de 300m d’ intervalle… A Corbeil Essonnes, par exemple… Et des aménagements de voirie ont été créés pour coincer les flux de voitures derrière le bus si bien qu’ il n’ est pas rare d’y voir un bus traîner un chapelet d’ une dizaine de voitures qui marquent les arrêts en cadence…

  18. Giraud

    Pas de souci, tout cela va s’améliorer, moins il y a d’emploi en France, moins il y aura de pollution, et là, nous sommes en bonne voie …

    Idem pour les 42527,50 décès, les morts ne polluant plues …

    Le surnombre de fonctionnaires est également un très net avantage, ces gens ne produisant rien, donc, ils ne polluent que très peut, surtout en sachant qu’un cerveau ne produit pas de particules fines détectables, (à ce jour), et encore moins quand il est sous utilisé pour inutilité…

    Ce sont ces salauds les producteurs qui polluent et plus ils produisent, plus ils polluent… Heureusement pour la France, ils sont en voie de disparition, justement pour mieux nourrir nos fonctionnaires en surnombre, mais non-polluant.

    C’est ça, une politique bien réfléchie.

      1. Higgins

        Et sur ce point éminemment crucial, on attend toujours des propositions concrètes de la part du gouvernement. Il préfère de loin em…. la population plutôt que de s’attaquer à ce problème.

    1. Kekoresin

      Ca doit être les particules fines. Roule électrique, met un poêle à granulés bio-magiques, mange 50 fuits et légumes sans les faire souffrir et tes yeux iront nettement mieux…

  19. Autrepointdevue

    1763: Description de la pollution atmosphérique à Paris par Le Begne de Presles, médecin de Jean-Jacques Rousseau : « Paris a une atmosphère particulière en tout temps, excepté pendant les grands vents. Cette atmosphère est formée par un air rendu très pesant par la quantité de corpuscules ou exhalaisons qu’il soutient et que leur poids empêche de s’élever fort haut : c’est ce que forme le nuage dont Paris paraît couvert et enveloppé dans le temps le plus serein lorsque l’on regarde la ville d’un peu loin. Les brouillards que l’on éprouve si souvent à Paris pendant l’automne et l’hiver qui ont si mauvaise odeur, qui font mal aux yeux, à la gorge, excitent la toux, causent des fluxions….. »

  20. Dr Slump

    Ah ben tiens, ce billet est tout à fait raccord avec la réflexion que je me suis faite ce matin en roulant vers mon lieu de travail. Vous savez, ces panneaux indicateurs lumineux qu’ils ont mis sur toutes les voies rapides, autoroutes et autres périph’ ? Panneaux bien pratiques pour prévenir « attention bouchon », ou bien « attention accident ». Et ce matin, le message était « Ralentir Pollution ». Au nom de quelle loi? Quel seuil de pollution? Défini par qui, et comment? Ce qui m’a agacé, c’est de me dire que maintenant, les pouvoirs publics vous disent quoi faire par affichage interposé, même si aucune loi sensée ne vous l’impose.

    Ca commence comme ça: des radars, des caméras, des radars tronçons qui relèvent votre immatriculation, des messages en apparence anodins, et tout cela ensemble c’est une jolie société du contrôle, du flicage, et du matraquage subliminal qui s’installe l’air de rien. J’ai de plus en plus envie de foutre le camp de ce pays. Je ne me reconnais plus dans ce pays, ce n’est pas, ce n’est plus la France.

    1. val

      La profusion de slogans dans l espace public est un signe se collectivisme avancé. Idée de slogan à l attention de notre état nounou : « taxe payée chaton sauvé » « cè pas cher c e l état qui pet »

  21. NicolasPimprenelle

    EXCELLENT !!!
    J’ai aodré le gif et la conclusion de l’article.
    Au moins ils nous font rire … mais jusqu’à un certain point.

    Je suis prêt à parier que le mythe du réchauffement climatique est une excuse de plus pour tenter de remplir les caisses de l’Etat avec l’argent éco-conscient des moutontribuables citoyens.

    1. Charles

      Si tu as l’intention d’en créer un, je te conseille de créer un site web. Ca m interesse.

      Le free state français devra prendre place dans une des dépendances françaises en revanche afin de pouvoir réguler la fiscalité.
      – Nouvelle Calédonie
      – Polynésie
      – etc…

      En effet dans une province classique, tu ne peux pas réguler les impôts majeurs (sociétés, revenus, TVA…)

      1. gameover

        J’avais proposé le Bir Tawil il y a pas loin d’un an mais il vient d’être revendiqué au mois de juillet par un particulier qui a fait de sa fille une princesse…
        BM avait décliné…

        Bon on peut toujours l’attaquer… Dans la région les coups de feu passeront inaperçus.

  22. cc

    Dring dring ! C’est bientôt décembre. Les cafards de la SNCF ont besoin de temps libre (mais payé) pour aller faire les cadeaux.

    Donc… voici « la p’tite grève SNCF du mois de décembre ».

    Une grande figure de style, classique, vue et revue, mais toujours efficace, et rassurante comme un phare au milieu de la nuit.

    Donc les veaux, bonnes fêtes à vous. Et n’oubliez pas de bien voter UMPS la prochain. On vous remercie chaleureusement.
    Et payez bien vos impôts aussi.

    *******************
    Deux syndicats de la SNCF (CGT et SUD) appellent les contrôleurs à débrayer du jeudi 4 décembre au soir au dimanche 7 au matin pour défendre leurs carrières et protester contre la réorganisation des contrôles, groupés et plus systématiques.

    Le préavis de grève, « national », court du jeudi 4 décembre 19H00 au dimanche 7 décembre 07H00, a précisé mercredi Nathalie Bonnet, porte-parole du syndicat, suite à une information de RTL.

  23. vegeta

    et pendant ce temps la des scientifiques russes ont découvert une puce vielle de 250 millions d’années appartenant à une « super-civilisation et en France c’est nabila qui fait les gros titres et qui fait chauffé la mobylette a francois

  24. Barbatruc

    Pour une fois, une ville de province a été en avance sur la capitale dans ce domaine, c’est à dire virer les inconvenants ( les beaufs avec leurs 405 diesel, et les livreurs)du centre ville, exit les bagnoles, et bonjour les vélos : Bordeaux , dirigée par un certain A.Juppé. Juppé devenu écologiste sur le tard, comprenant que pour revenir au niveau national, il fallait rassembler large et que quand on est de gauche comme notre Alain national, valait mieux se foutre les écolos dans la poche.

  25. Gaeloup

    La diminution de la taille des particules dans les études relève de la supercherie classique. Comme fort bien expliquė, la qualité de l’air augmente et c’est contraire au but recherchė. La concentration des particules dans l’air évolue selon une double ėchelle logaritmique. Plus la taille diminue, plus la concentration augmente.A 2,5 microns la concentration naturelle dans l’air est multipliée par plus de 10 par rapport à 10 microns. Un écolo pourrait comprendre : les particules plus denses ont tendance à retomber. Diminuer la taille des particules analysées sert donc parfaitement la conclusion catastrophique à donner. Ca marche même pour un air sain!

Laisser un commentaire