L’État s’invite chez vous, fouille dans le frigo et met ses pieds sur la table

Tiens, on sonne à la porte. Qui cela peut-il être, à cette heure ? Oh, mais on dirait un gros monstre mou qui – ah mais pardon excusez moi non je ne veux pas que vous rentriez – oh mais dites ne poussez pas mais enfin c’est intolérable, que faites-vous dans mon frigo ? Vous voulez que je vous aide en plus ? Comment ça « oui et plus vite que ça » !?

C’est toujours au moment et à l’endroit où on s’y attend le moins que l’État débarque et commence son entreprise de sape. Il fourre ses gros doigts boudinés dans vos affaires, les « ausculte » à grands coups de bistouri approximatif, et lorsqu’il lui en prend l’envie, éparpille vos entrailles aux quatre vents histoire d’être bien sûr que tout est à sa place comme prévu. Et bien sûr, c’est dans le respect des droits de l’Homme et du Citoyen, avec de vrais bouts d’Égalité et de Fraternité dedans, assortis d’une belle amende ou de belles poursuites si l’occasion se présente.

L’année passée, avec l’arrivée d’un gouvernement aussi bigarré que clownesque, on avait découvert le jeune Guillaume Garot, nommé délégué de classe pardon ministre délégué aux trucs qui se mangent, qui s’était immédiatement proposé de lutter contre le gaspillage des Français en les marquant à la culotte ou au sac poubelle, ce qui — il faut bien le dire — nous avait beaucoup fait rire. Eh oui, l’État peut s’occuper de vos déchets et vous blâmer d’en avoir trop fait, peser vos trognons de pommes et évaluer votre vilaine charge écologique. L’État peut tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.

C’est donc sans surprise qu’on a appris, au détour du week-end dernier, que quelques-uns de ses zélés frotte-manches entendaient s’occuper d’abolir les cheminées en France. Avec Garot, l’État était dans votre frigo ; il se dirige à présent dans votre salon et commence à émettre de bruyants jugements, penché sur votre âtre, sur la qualité de l’air que vous respirez chez vous.

C’est un certain Martial Saddier qui ouvre le bal. Vous ne le connaissez pas, et c’est parfaitement normal puisqu’il ne gagne absolument rien à être connu (à ce titre, c’est presque dommage qu’il soit mêlé à cette sordide histoire de cheminée, il méritait largement un anonymat qu’on lui aurait souhaité aussi épais qu’une bonne camisole). Ce frétillant représentant de ce parti jadis connu sous le nom d’UMP s’est spécialisé dans l’écologisme de combat et talonne EELV dans toutes les propositions les plus débiles et les plus intrusives dès qu’il s’agit d’air pur, de petits oiseaux et de dépenser l’argent du contribuable en vaporeuses conneries écocitoyennes. Président du Conseil National de l’Air (on s’étonne que ça ne s’appelle pas plutôt Haute Autorité du Vent, tant qu’à jouer du flutiau), il rivalise donc d’inventivité pour à la fois faire parler de lui et rapprocher tant qu’il peut l’UMP des collectivistes verts. Pour justifier l’interdiction des cheminées, il s’explique ainsi, sans honte :

« Cette décision est inéluctable si l’on veut assainir l’air que l’on respire. À l’échelle d’une année, rien qu’en Île-de-France, les cheminées à foyer ouvert sont responsables de 28% des émissions de particules et ce taux monte à 50% en plein hiver. Dans nos vallées de Savoie, la moitié des émissions de particules fines sont liées toute l’année aux rejets des cheminées et aux feux de débroussaillement. »

Notez le « inéluctable » : vous pouvez bien faire et penser ce que vous voulez, votre cheminée sera murée. C’est dit.

Quand je pense que certains s’étonnent ensuite que je sois obligé de porter un masque à gaz lorsque je me balade dans les villes et les campagnes françaises ! Mais réfléchissez, que diable ! Comme l’indique notre brave Martial, une randonnée champêtre en Savoie l’hiver venu, c’est comme trotter place de l’Opéra quand un flic y « fait » la circulation et déclenche un embouteillage monstrueux : on enfourne de grosses poignées grasses et glaireuses de particules fines bien cancérigènes ! C’est une évidence ! On ne compte d’ailleurs plus le nombre de marmottes ou de hamsters géants retrouvés morts en pleine Savoie suite à une embolie pulmonaire foudroyante à cause de ces pestilences fumeuses !

Alors pour éviter que l’homme moderne ne bouscule ses petites bronches dans les âcres vapeurs modernes, le député propose d’interdire les cheminées ou plus pragmatiquement qu’on interdise d’y brûler du bois. Enfin, « pragmatiquement », c’est vite dit parce que justement, ce n’est pas très pragmatique, tout ça. Ainsi, Hélène Gassin, vice-présidente EELV du Conseil Régional d’Île-de-France, normalement opposée à Saddier, de l’UMP, aime bien cette proposition mais ne peut s’empêcher de noter que, je cite :

« Il n’est pas question de créer une police des feux de cheminée, mais d’alerter tous ceux qui utilisent ce moyen de chauffage sans connaître son impact. Mais, prévient-elle, il ne faudrait pas se focaliser sur la chasse aux foyers ouverts et laisser les particules de bois cacher la forêt du diesel. »

Voili voilà, les choses sont claires : une fois qu’on se sera occupé du salon (ne rangez pas les apéricubes, l’État n’a pas fini son snack), on pourra passer au garage pour démonter la voiture avant, je suppose, de repeindre la chambre des enfants dans des couleurs paritaires et non-sexistes (par exemple).

Que la cheminée soit un chauffage d’appoint non négligeable pour des cohortes de familles modestes, que le bois constitue une méthode encore abordable pour ne pas se peler les miches et exploser sa facture EDF, ça ne semble pas trop toucher le brave député ni la gentille vice-présidente. Ils s’en fichent complètement et d’autant plus que la République, très bonne fille et grâce à des émoluments grassouillets s’est largement occupée d’eux, de leur chauffage et de leur logement. Pour eux comme pour tout un cortège de petits soldats de la Pureté Clinique de l’Air, il faudra absolument trouver un moyen pour mettre fin à ces pratiques ancestrales catastrophiques !

Feux de cheminée et particules polluantes

Il faut dire qu’ils sont pour cela lourdement épaulés par la myriade d’associations et l’empilement administratif depuis les municipalités jusqu’au niveau européen où chaque strate se doit de montrer qu’il fait les plus ultimes efforts pour nettoyer l’air, l’eau, la nourriture, et la boisson, débarrasser le monde de ses microbes, de son gras, de son sucre, et la vie de tout son sel. Et vas-y qu’on agite les rodomontades de la Commission Européenne qui tance vertement la France par le truchement de la pauvre Delphine Batho dont la tête à claque ne permet pas d’excuser complètement ses bafouillages sur le sujet. Et vas-y que je te cite des études OMS où l’on explique que 42.000 personnes meurent chaque année à cause des petites particules, sans mesurer l’énormité du chiffre qui cache un gros fourre-tout statistique bien pratique pour effaroucher l’électeur.

L’État a terminé d’asperger de plâtre la cheminée, maintenant complètement obturée. Le frigo a été visité pour s’assurer qu’aucun gâchis n’y pourra prendre place et que les dates de péremptions ne sont pas dépassées (sinon ? poubelle !). À présent, il lui reste à s’attaquer à un autre gros morceau : les accidents de la vie courante. Le malheureux coup de tondeuse à gazon sur la nuque, le vol plané depuis une échelle, l’électrocution citoyenne dans un bain-mousse, la brûlure intégrale dessus/dessous à l’huile bouillante de friteuse explosive, tout ça, il va s’en occuper aussi. Il faudra donc qu’il fouille aussi dans vos placards, dans vos tiroirs, et commente et régule au jour le jour vos habitudes, vos comportements et vos sales petites manies.

Cela prendra du temps, mais croyez-moi : il y travaille déjà.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires141

  1. monoi

    Le probleme mon cher H16, c’est qu’apparemment 72% des francais approuvent le clac…

    Meme si ce chiffre est probablement bidon, je suis sur qu’une majorite d’abrutis, pardon de francais, est d’accord pour se faire emmerder.

    C;est pourquoi CPEF.

    1. Hareng Saur

      « CLAC »… pas mal pour les accidents de la vie du type « chute du toit », mais, quand même, « COUIC » aurait été plus généraliste.

      1. vengeusemasquée

        Encore un truc tellement surréaliste que j’ai initialement cru à une blague. Mais quelle créativité !!!

  2. Le Gnôme

    Bah, il faudra bientôt montrer au fonctionnaire adéquat ses factures de l’épicier pour prouver que nous bouffons la norme requise de fruits et légumes par jour, la facture du pinardier pour montrer que l’on ne boit pas trop, celle du charcutier pour voir que l’on ne mange pas trop gras et autres joyeusetés du même style.

    C’est effrayant.

  3. labolisbiotifool

    Je suis justement en train de vous lire devant le foyer
    ouvert de ma grosse cheminée, et j’ ai trouvé que  » les dates de péremptions  » … En gros, vous gaspillez un S, cher
    Hâche ; enfin ce n’ est que mon avis de pollueur hein ,
    sacrebleu 🙂

  4. Nord

    Bah … au Belgistan où je vis en exil (ne pas rire!) t’as pas le droit de louer ou vendre un bien immobilier sans détenir un certifgicat PEB (Performance Energtique des Bâtiments) qui, de l’avis de « l’expert » qui en a déjà établi plusieurs pour votre serviteur est parfaitement bidon. Et pour rester dans le sujet, il m’a demandé lors de la dernière expertise si « la cheminée avait été dûment révisée et isolée » … je ne sache pas qu’il soit utile que l’on isolasse (**) les cheminées, mais bon de nos jours tout est envisageable.

    Donc, tu détiens légalement un bien légal, mais tu ne peux rien en faire sans que l’Etat t’ait délivré un certificat d’aryanité(*)… euh non: environnemental – source: http://www.bruxellesenvironnement.be/Templates/news.aspx?id=29201

    (*) j’aurais bien aimé faire un strikeout … on peut mettre des balises HTML ici?
    (**) j’adore les subjonctifs mais ne les maîtrise pas forcément.

  5. Josselin

    Encore un moyen détourné et non-avoué pour que l’Etat se mette plus de ronds dans les poches, vu que la facture EDF/GDF augmentera pour les foyers ne pouvant plus se chauffer au feu de cheminée.

    1. yann

      Mais non, puisque grâce à la proposition des sectaires de Greenpeace, la Duflot va bientôt interdire le chauffage électrique !

        1. vengeusemasquée

          Je suis d’accord. De toute façon, l’épilation c’est bourgeois aussi. Puis ça tue des bébés phoques les épilateurs et la cire. Toutes ces pratiques déviantes seront bientôt interdites.

  6. fred

    C’est dans la droite ligne de ce qui existe déjà, mais toujours en avançant « vers le pire », evidemment.
    Déjà depuis bien des années, quand on fait construire une maison, l’Etat vous impose un nombre donné de prises de courant par mètre carré dans chque pièce ! Il vous impose tel nombre de prises téléphoniques, et tel nombre de prises antenne télé !!! Etes-vous encore chez vous ? Quid du droit élémentaire et inscrit dans la loi naturelle, à la PROPRIETE PRIVEE ? Il s’amenuise chaque jour de plus en plus. Bienvenue en UERSS.

    1. jean-marc

      il vous impose une prise de télé dans chaque piece. ( meme dans la chambre ou je prefere lire, deviser, rêver, dormir. j’ai pas de télé, j’en veux pas de la télé!
      dernier controle de l’énorme con Suel : je vous colle a la cour européenne, vous n’avez pas le droit de rentrer dans mes choix privés. réponse : « bon, la télé c’est pas grave ». donc, battez-vous!

    1. something

      C’est mal de gaspiller du café et de le faire parce qu’on ricane en lisant des conneries libérales aggrave votre cas.

  7. Fwh

    À noter, dans l’actualité du jour, la suppression de la prime à la performance des fonctionnaires : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/01/29/20002-20130129ARTFIG00657-fonctionnaires-la-prime-a-la-performance-remise-en-cause.php

    Pour justifier sa suppression, la dame Lebranchu explique que, d’abord, c’est une prime créée par Sarkozy, donc il faut l’enlever, mais surtout, je cite : «la prime de fonction et de résultat aboutissait à une individualisation accrue au détriment du travail collectif».

    C’est un signal fort envoyé aux fonctionnaires : on a tous été témoins, dans une préfecture ou une mairie par exemple, de la situation suivante : un fonctionnaire sérieux fait le boulot, pendant que 4 ou 5 de ses collègues font le minimum possible.

    Cette prime permettait de récompenser celui qui bosse, ça permet de donner l’envie de travailler à ceux qui n’ont pas besoin de travailler puisqu’ils toucheront quoi qu’il arrive leur salaire à la fin du mois.

    C’en était trop, il fallait supprimer immédiatement cette prime génératrice d’inégalité ! Comment ose-t-on récompenser quelqu’un qui travaille mieux que les autres ! C’est une injustice forte pour ceux qui ne foutent rien depuis des années à leur poste.

    Donc, retour en arrière pour bientôt : surtout, fonctionnaires, ne vous emmerdez pas à abattre plus de boulot que votre collègue : non seulement, vous êtes mal vus de vos collègues, car vous montrez qu’avec de la volonté, on peut en abattre, du boulot, et par conséquent, vous montrez que vos collègues n’en ont pas. Mais en plus, désormais, vous serez punis pour ça : on vous retire la prime que vous méritez.

    On se dirige de plus en plus vers une république socialiste de rêve : tout le monde a un salaire identique, et personne ne travaillle.

    1. yoyo6963

      Ca me rappelle l’histoire de mon frère, qui bossant comme prestataire informatique à la SNCF s’était fait remonter les bretelles par le chef parce qu’il abattait trop de travail, et que du coup cela posait des problèmes avec les titulaires en place qui voyaient cela d’un mauvais oeil…
      L’histoire c’est résolue en négociant un partage de son activité, parce qu’il fallait quand même bien rester 8 heures sur place…
      Et donc à partir de ce moment mon frère a passé 50% de son temps pour la SNCF, et 50% à faire mumuse avec les serveurs pour son compte personnel, tout cela avec le soutien inconditionnel de ses « payeurs »…

        1. yann

          Idem, mais dans le privé, qui n’est pas exempt de faignasses.
          En job d’été dans une banque, je faisais en une heure et demie le boulot abattu par la titulaire en huit heures…

        2. paf

          les banques c’est quasiment de l’administration.Ya que dans les metiers ou ca travaille pour de vrai qu’on ne peut pas se tourner les pouces.

      1. Théo31

        Pareil. Là où je bosse (je suis sous-traitant), on me dit souvent « putain, tu n’arrêtes pas de bosser ». Et de répondre  » bah oui, c’est ce qui est prévu dans le contrat de travail ». Le type se sent tout con ensuite.

    2. Higgins

      Il n’y a rien de surprenant à ce que cette mesure soit prise. Nous sommes en Socialie, que diable, ne l’oublions pas. Mais je ne crois pas que la vraie raison soit idéologique. Des infos récupérées, c’est que la mesure a très rapidement été vidé de son sens premier et que le copinage, l’allégeance à telles ou telles chapelles, l’incompétence, un management gééralement déficient et une inadéquation profonde de la lettre de la mesure (pas l’esprit) ont abouti à un fiasco généralisé. La performance des administrations n’a en aucun cas été améliorée, ou si peu que c’en est négligeable, et la douce routine quotidienne a très rapidement repris le dessus. La modicité des primes allouées a contribué également à cet état de fait.
      La vraie et unique solution serait de procéder à un changement du type celui pratiqué au Canada et de recentrer les missions de l’Etat sur leur aspect strictement régalien. Mais là, on quitte la Socialie de droite comme de gauche qu’est devenu ce pays.

      1. vengeusemasquée

        Si vous me permettez, c’est un peu plus compliqué que cela. la création de cette prime était purement démagogique. Les leviers de rémunération à la performance existent déjà largement dans le statut.

        Le statut général de 83 n’a jamais prévu que l’avancement en échelon et en grade serait automatique, comme c’est malheureusement le cas aujourd’hui, au moins dans la plupart des grosses collectivités. Il existe à vrai dire une fourchette avec un mini et un maxi pour les passages d’échelon, qui correspondent mécaniquement à des augmentations. Le passage est supposé être lié à l’évaluation de la « manière de servir ». Bien sûr ce n’est pas appliqué (ou seulement dans l’Educ Nat et de manière complètement anarchique).

        Ensuite, les fonctionnaires ne sont pas exclusivement rémunérés sur la base du traitement indiciaire national. Il faut y ajouter le régime indemnitaire qui varie d’une collectivité/administration à l’autre et d’un poste à l’autre (et n’est pas pris en compte dans le calcul de la retraite). Certaines collectivités ont choisi de la moduler en fonction de la performance ou, tout du moins, de l’absentéisme.

        Donc sur la rému au mérite, je me marre toujours de voir les noeuds au cerveau que se font les uns et les autres alors qu’il suffirait de relire le statut sans rien changer et l’appliquer VRAIMENT.
        Je vous signale qu’il comprend aussi la possibilité de dégager les bons à rien. Le statut est en réalité très bien fait.

        1. hipparchia

          Je confirme l’application complètement anarchique des échelons à l’EN. C’est d’ailleurs sur ce genre de chose qu’ils me vendent particulièrement du rêve.

        2. La Coupe Est Pleine

          « Le statut est en réalité très bien fait. »

          …. Comme bien souvent le législateur légifère, par pure ignorance de ce qui existe réellement …

    3. lechenu

      Ne croyez pas quand même que dans les grandes entreprises privées (>1000), la récompense ou son absence soit toujours le reflet de l’activité, objectifs ou pas. Vous le dites, on n’ose pas forcément récompenser significativement les plus performants (sauf le haut du panier, quand même) pour ne pas pas froisser les autres, sans aucune pression syndicale ou autre. « On » vous laissera aller vous plaindre auprès des autres que vous gagnez comme eux alors que vous travaillez mieux… L’égalitarisme lâche est entré ici aussi.

      1. vengeusemasquée

        Ne croyez pas quand même que dans les grandes entreprises privées (>1000), la récompense ou son absence soit toujours le reflet de l’activité

        Effectivement, je ne le crois pas.

        sauf le haut du panier, quand même

        Dans la fonction publique, ce n’est même pas le cas malheureusement. Techniquement, vu les emmerdes qu’on a quand on se donne du mal, il vaut vraiment mieux ne rien foutre et attendre que ça se passe. Je parle en connaissance de cause.

    4. Charentais libéral

      C’était le slogan de l’URSS, raconté par les gens : ici on fait semblant de travailler et l’état fait semblant de nous payer !!!

  8. Marianne

    À lire pour mesurer ce qui nous attend sous couvert de sécurité et de bien-être: « Lumière de fin », de Henry Porter.
    En s’appuyant sur les lois votées en Grande-Bretagne dans l’indifférence ou l’approbation après les attentats de 2001 et 2005, l’auteur détaille les merveilleux usages possibles de la surveillance tous azimuts qui règne aujourd’hui: involontaire parfois, volontaire souvent – géolocalisation des portables etc. Ces lois sont bel et bien en vigueur, même si, pour l’instant, elles ne sont pas utilisées de cette façon… Simple question de temps?
    « Ceux qui sont prêts à abandonner une liberté fondamentale pour obtenir temporairement un peu de sécurité, ne méritent ni la liberté ni la sécurité. » Et n’auront ni l’une ni l’autre.

  9. François

    Et pis, c’est pas tout ça, mais quand donc va-t-on empêcher les vaches de péter et d’émettre ainsi du méthane à tire-larigot, comme ça, sans se préoccuper le moins du monde de la pollution de l’air, de la couche d’ozone, de l’horaire des marées et de l’âge du capitaine ? Comme si elles s’en foutaient, en quelque sorte, ces connes ! Il faut absolument que cesse ce scandale. De même qu’il importe d’interdire la vente aux humains (et assimilés) des haricots, des flageolets, du chou-fleur, etc. etc. Je propose que l’expérience commence à Toulouse, à cause du cassoulet.

    1. max

      Yaka mettre un tuyau labellisé bio dans l’arrière train des vaches et des cassoulomanes pour obtenir une source d’énergie bio.

      1. ceedee

        Pour les vaches je dis pas, mais caser un tuyau en plus des très gros tuyaux du Fisc dans l’arrière train des cassoulomanes me semble bien délicat

    2. gem

      Manger de la viande c’est méchant (il faut tuer les animaux) et pas Gaia compatible, alors les vaches, il n’y en aura plus. Place au hamster géant.

    3. bibi33

      Le méthane produit par les ruminants, se forme dans la panse, il passe ensuite dans le sang puis dans les poumons et 95% de ce méthane est rejeté dans l’atmosphère par voix orale et les 5% restants sont évacués par voix anale.

  10. mlallier

    C’est dommage, cette mesure. La cheminée est bien pratique pour brûler les trucs en plastique et les machins plus ou moins durables, afin que ce qu’on met dans la poubelle au poids pèse moins lourd et, en conséquence, coûte moins cher.

      1. mlallier

        Pourquoi, c’est honteux, maintenant, de diminuer le poids des poubelle ?

        Je n’y comprends plus rien.

        1. gem

          Tu triches. La seule façon légitime de diminuer le poids des poubelles, c’est de ne pas remplir ton frigo. Bruler, c’est troporible

        2. Pandora

          C’est honteux parce que tu dois payer !!!
          Les moutrontribuables ne doivent avoir qu’un seul but dans l’existence : payer les largesses de l’Etat et ses lubies hygiénistes.

        3. Nocte

          Ce qui est honteux avec les poubelles c’est un exemple de ce type :

          Si mon container à poubelle n’est pas celui qui est fourni par la communauté de commune (ou un modèle équivalent), il n’est pas ramassé, je me dois d’utiliser LEUR container car il est conforme à ce que DOIT générer comme déchet une famille de 3 ou 4 personnes, MON container est un peu plus gros (reste de ma précédente habitation, car je préfère utiliser un container que déposer des sacs poubelles à même le sol), et avant que ces containers nous soient fournis « gratuitement », il ne posait pas de problème.

          J’ai fait le test à plusieurs reprises, j’ai mis les deux containers, le container conforme passe, le plus gros ne passe plus. Ce qui est débile, car je suis obligé, si j’ai 3 ou 4 sacs, de laisser le bac ouvert ou de déposer les sacs à côté, ce qui est vraiment limite pour l’ hygiène/la propreté si un chat ou un chien passe par là (et je laisse de côté les demeurés qui shootent les sacs poubelles pour les éventrer sur la chaussée).
          J’attends le moment où nous n’aurons plus le droit de générer plus de 2 sacs de 60 litres par semaine.

  11. yann

    « émissions de particules fines sont liées toute l’année aux rejets des cheminées et aux feux de débroussaillement. »

    Mon Dieu, mais en fait ce connard intersidéral veut tout simplement interdire le feu !
    La première invention de l’homme, qui le distingue de l’animal.

    Apprêtez-vous à bouffer votre viande crue…

  12. Nocte

    A quand les barbecues ? Sérieux, un truc festif, où l’on décide qui vient, où la bouffe dégueule de charbon et de gras, c’est pas bisou du tout (trop perso et immonde pour le mangerbougisme) et en plus, ça pollue à mort…

    Le Projet Goulag est en marche.

    1. Gomez Aguilar

      Et en plus les trois quart du temps on y fait cuire des chipolatas où il y a du porc. C’est clivant.

  13. Peste et coryza

    Justement…

    Tu tentes d’échapper à ton devoir citoyen ! Pas bien (rappel, l’empire romain a étendu la citoyenné au fur et à mesure que ses caisses se vidaient. Si le citoyen était taxable, il bénéficiait au début de vrais droits, qui se sont réduits avec l’extension jusqu’au seul droit de payer les taxes).

    Pour les primes, c’est ballot.
    Les bac+5 voulant se réorienter dans la police, la douane ou la gengen les adoraient. Il suffisait d’enchainer les bâtons pour augmenter sa thune..
    1 : les bâtons, c’est bien pour la thune
    2 : les bâtons, c’est bien pour l’avancement.

  14. lechenu

    C’est le feu, qui fout le bordel partout. Dans les centrales, en Corse, dans les voitures, dans les armes, et maintenant dans les cheminées. Stop. Une bûche cuite au au micro-ondes est très bien aussi, et dure beaucoup plus longtemps.
    Je m’engage à éteindre le feu pendant ma prochaine magistrature. Salaud de Johnny.

    1. Flo

      D’ailleurs à la fin de « La Grève » le feu, symbolisé par les lumières de la ville de NY s’éteint…

  15. Pandora

    Un Ingénieur d’Air Paris expliquait doctement sur BFM que la qualité de l’air se dégradait. Que l’année dernière, les parisiens ont respiré pendant 146 jours un air qui ne respectait pas la réglementation.
    Si l’air se permet de ne pas suivre la réglementation, où va-t-on ?

    Plus sérieusement, le problème vient de qui fixe la réglementation et en vertu de quels critères ? L’Etat, ou plus vraisemblablement son homologue à grande échelle, l’Europe. Et ces normes sont issues de commissions d’experts, dans lesquelles siègent souvent des industriels aux intérêts bien compris.

    1. vengeusemasquée

      Càd que comme la règlementation est chaque année durcie, forcément l’air est de moins en moins conforme. CQFD… 😆

      1. Nocte

        et j’attends de voir la mise en place de l’abaissement de la vitesse sur le périph et les grands axes de Paris, plus de bouchons, plus de pollution et encore une bande de tanches qui ne comprendra pas pourquoi c’est encore plus pollué qu’avant (on ne rigole pas, c’est le cas de Londres)

        1. vengeusemasquée

          tout ça avec la fermeture des boies sur verges, heuh voies sur berges, on n’est pas sorti de l’albergo à Paris…

  16. Aristarque

    Comme vous êtes donc tous inconscients!
    H16 vous explique que les hamsters géants d’Alsace crèvent à cause des suies des feux de cheminée et de broussailles en Savoie, c.a.d. à au moins 200 à 300 kms puisqu’il n’y a pas de cheminées (elles sont obturées par les nids de cigogne) ni de feux de broussailles et cela ne vous fait rien.
    A lui, cela lui fend le coeur, il a le coeur fendu par vous et cela ne vous fait rien!
    Vous ne couperez pas d’une bonne sanction par l’Etat-mamma.
    Bref et à part cela, CPETF
    😉

  17. Aristarque

    « Que la cheminée soit un chauffage d’appoint non négligeable pour des cohortes de familles modestes, que le bois constitue une méthode encore abordable pour ne pas se peler les miches et exploser sa facture EDF, ça ne semble pas trop toucher le brave député ni la gentille vice-présidente. Ils s’en fichent complètement et d’autant plus que la République, très bonne fille et grâce à des émoluments grassouillets s’est largement occupée d’eux, de leur chauffage et de leur logement. »
    Tu oublies les employés du Sénat, travailleurs damnés du lumpenprolétariat exploité qui ne touchent qu’une misérable prime de 4.500 euros annuels pour leurs frais de chauffage domestiques…

  18. Guillaume

    On pourrait aussi parler de la réglementation thermique sur les construction neuves : RT2012.

    Après la reception d’une nouvelle maison, et pendant TROIS ans (oui, 3 ans!), un agent administratif peut débouler chez vous et valider que la maison est bien conforme à la théorie (déposée avec le permis de construire). Dans le cas contraire : sanction pénale et risque de prison pour le prporiétaire!!! (vous ne rêvez pas)

    Hors, la RT2012 impose l’étanchéité des batiments. Le moindre perçage pour poser un cadre, la moindre hotte ajoutée, la moindre porte abimée vient mettre en cause la belle théorie.

    1. mominette

      Holà, Guillaume, citoyen surpeficiel et délinquant potentiel !

      Une fois que tu auras ta maison étanche et « passive », tu seras poursuivi si tu n’as pas installé une ventilation centrale ou des trous permanents dans tes châssis !!!

      Les grilles d’aération des Velux « ne comptent pas » parce que l’utilisateur peut les refermer ! Et les trous dans les châssis , l’utilisateur ne peut pas les obturer ?

      Ca, c’est si laid que le législateur n’y a pas songé ! 🙂

  19. ludo44270

    Moi je croyais que le chauffage au bois était écologique, d’allieur c’est bien avec ça qu’on nous bassine depuis quelques années. Avec jusqu’ à crédit d’impôt pour les poêle à bois. Donc poêle à bois ou chauffage au métalaine, t’a froid, bin met ta laine.

    1. Bob Razovski

      « Moi je croyais que le chauffage au bois était écologique »
      Certes oui, mais avec du bois bio seulement, issu de la taxe équitable.

  20. Before

    Il y a des départements où les feux pour brûler les végétaux après débroussaillage (qui est le plus souvent obligatoire) sont interdits. Il y avait un arrêté préfectoral en Isère il y a quelques temps, je ne sais pas s’il a été reconduit.
    On était obligé d’amener ses déchets végétaux à la plus proche déchetterie; pratique si on n’a pas de véhicule ou de remorque adéquat…

    1. Nocte

      C’est le cas chez moi (dans le Loiret).

      Pas le droit de brûler les déchets végétaux, au choix :

      -déchetterie pour déposer les déchets
      -louer un broyeur de déchets végétaux à la déchetterie

    2. BN

      Honnêtement, vu la puanteur que les feux de brousailles ont tendance à répandre un peu partout à la ronde, je trouve ça normal.

      Si tu trouve un moyen de garder la fumée sur ton terrain sans l’envoyer ailleurs, où si ton terrain est assez grand pour que la question ne se pose pas (plusieurs centaines de mètres, dès qu’il y a un peu de vent…), ok.

      Mais sinon, brûler son tas de broussaille, c’est vachement sympa pour le voisin qui aura droit à la fumée dans sa fenêtre tout l’après-midi.

      1. Nocte

        Du côté de chez moi, c’est bien la gêne pour les voisins qui est invoquée pour l’interdiction, et non le CO2.

  21. JS

    Quand je pense que certains membre de ma famille se chauffent exclusivement au bois car ils n’ont plus les moyens d’achat du « rouge »..

    Ces politocards doivent être un des fléaux envoyés par Dieu pour nous punir de qq chose qu’on a dû faire, c’est pas possible..

    1. Pandora

      Le fléaux de Dieu est une excuse bien facile pour ne pas engager sa propre responsabilité, moteur de décision de tous les libéraux.

  22. channy

    Sans rapport avec le sujet mais qui montre bien ou va ce pays foutu
    Lu dans le Dauphiné libéré du 30 janvier 2013
    -Quel droit du travail en prison?
    Elle juge qu’elle effectuait le même travail qu’un salarié.Une détenue porte devant le tribunal des prud’hommes la question du droit du travail en prison;
    Marylin moureau( cv ici http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/20/97001-20121120FILWWW00784-elle-tue-son-mari-violent-8-ans-de-prison.php)
    36 ans travaillait pour la plate-forme téléphonique MKT societal. Selon ses avocats les exigences étaient les mêmes que pour n’importe quel téléopérateur.Mais les personnes incarcérées n ont pas de contrat de travail.

  23. Napoli

    Finalement, je préfère en rire car malgré l’humour de H16 il y a de quoi sortir son flingue.

    Le pire que l’on puisse imaginer avec les étronlogistes, ben… ils finissent par le surpasser, imaginez que ces abrutis aient le pouvoir, ça fait 20 ans que je parle de solutions écologistes génocidaires et qu’on me rit au nez.

    La, avec l’exemple de la poudre de cheminette, ils se foutent totalement que des familles en France n’aient que ce moyen de chauffage, une cheminée c’est sale et basta !

    je viens de retrouver mon flingue, faut que je mette la main sur les cartouches…

    1. paf

      d’accord avec toi.Maintenant je me demande ce que ca va prendre vraiment pour que les francais commencent a accrocher leurs fonctionnaires aux lampadaires.
      Je supose qu’il y a un ration pauvrete des francais/agressivite du gouv.

      1. taisson

        D’accord, il vaut mieux en rire, c’est d’ailleurs la seule chose que l’on puisse faire (discrétement de préférence…)
        Il faut bien se rendre compte que la quasi totalité des habitants de ce pays sont partisans de ce genre de mesures…d’abord parce que la plupart sont citadins et vivent donc dans un environnement entierement structuré et totalement « construit », et de fait sont complètement incapables de concevoir la vraie vie, ou le travail et toutes les activités sont en prise directe avec les nécessités de la vie humaine: coupe de bois de chauffage, elevage, chasse (oh horreur!!), agriculture/jardin, travaux de bâtiment, etc..De plus le bois de chauffage est une activité traditionnelle des ruraux, liée à la proprieté privée, et leur assure une quasi-liberté energétique sur ce plan. C’est donc tout à fait inadmissible pour les penseurs actuels. L’alibi écolo-santé publique n’est que la fausse barbe des totalitaires qui gagnent tous les jours un peu plus de terrain. En bref, le chauffage au bois n’est politiquement correct qu’ avec des granulés reconstitués industriellement dans des entreprises « amies » du regime, et donc les client seront parfaitement controlables et taxables…
        Comme le transport individuel, le chauffage « sauvage » avec son bois de coupe ou d’élagage personnel sera interdit de fait, non pas directement, mais par tracasseries successives…
        Mais les jeunes générations ne voient pas les ficelles et s’en foutent, ou pire, applaudissent…
        Seuls une petite minorité des plus de cinquante ans se souviennent que les libertés individuelles méritent d’être défendues…et que l’ideologie néo-communiste est la plus facile à répandre en temps de crise.
        Il n’y aura hélàs pas de révolte, du moins pas du coté de ceux dont les ancêtres on fait ce pays…
        C.P.E.F. !!!

        1. vengeusemasquée

          Seuls une petite minorité des plus de cinquante ans se souviennent que les libertés individuelles méritent d’être défendues…et que l’ideologie néo-communiste est la plus facile à répandre en temps de crise.

          Non non, il y a plein de jeunes qui comprennent et énormément de vieux qui se vautrent dans le collectivisme, je te rassure.

        2. Napoli

          Finalement, à tout prendre, pourquoi se contenter d’une pâle copie et se priver d’un réel régime communiste ?

          Aux prochaines élections je vote Georges Marchais, et tant qu’à parler du passé, il y avait Alain Krivine qui n’était pas mal dans le genre, sans compter sur l’éternelle Arlette Laguiller, tout une époque !

          Au moins ils nous faisaient rire ceux-là et ils n’étaient dangereux que pour eux mêmes, les nouvelles recrues sont aussi loufdingues mais ont le désavantage de se prendre au sérieux, hélas.

          Nostalgie quand tu nous tiens… !

  24. Woodi

    Remarquez, à force de nous espionner chez nous, la rue commence à leur être étrangère, voire interdite ! Très drôle cette vidéo avec 3 ou 4 joufflus de l’AN qui s’offusquent que les forces de l’ordre maintiennent… l’ordre.
    (Lien + embed, si ça marche) :
    http://www.dailymotion.com/video/xx4m6g_manifestation-civitas-accrochage-entre-deputes-ps-et-crs-devant-l-assemblee_news#.UQkLBpFx7Qo

    Manifestation Civitas : accrochage entre… par leparisien

  25. Flo

    Quand on pense que la même catégorie d’ahuris a vendu il y a quelques annéés, à coups de milliards de subventions, les agros carburants comme étant « écolos » car le CO2 émis avait été capté dans l’atmosphère pour la croissance des plantes!
    Quelle différence avec le bois que l’on brûle?
    Les taxes que l’on peut en tirer.
    Les cheminées ne seront donc pas interdites mais le bois de chauffage lourdement taxé et ceux qui auront l’audace de l’aller chercher en forêt sur des arbres tombés passibles de lourdes sanctions pénales.

  26. Guillaume_rc

    Je m’en doutais depuis un moment mais cette fois j’en suis sûr : Les dingues contrôlent l’asile !!!
    Quand on pense que les MEMES qui prétendent lutter contre les particules fines sont ceux qui, avec leur bonus-malus et leur TIPP à la con, ont TOUT fait pour qu’il y ait un quasi-monopole du Diesel en France.
    Ou comment prétendre régler un problème dont on est à l’origine.
    Après avoir flingué Renault et Peugeot, les dingues-qui-contrôlent-l’asile vont donc flinguer Invicta (poêles), René Brisach et autres Cheminées Philippe.
    Heureusement Arnaud Montebourg nous expliquera que ces boîtes sont dirigées par des patrons imprévoyants et égoïstes.

  27. mlallier

    Autre exemple d’incohérence exemplaire : la norme RT2005 précise :

    « Les maisons individuelles chauffées à l’électricité sont équipées, lors de leur construction, d’un système d’évacuation des fumées vertical compatible avec le raccordement d’une installation de chauffage à combustible gazeux, liquide ou solide et d’un foyer fermé à bois ou à biomasse. Une réservation dans les planchers des niveaux intermédiaires est réalisée pour le passage du conduit… »

    L’interdiction ne porterait pas sur les inserts, mais comme on peut aussi s’en servir en foyer ouvert, on peut s’attendre à tout…

    Voilà : installez une cheminée, sinon, 20 coups de knout.

    Ne vous en servez pas, sinon 20 coups de knout.

    1. eheime

      J’aime beaucoup la rédaction de la loi. Elle utilise le verbe etre. « Les maisons individuelles [..] SONT équipées ». Au lieu d’écrire « Les maisons individuelles [..] doivent être équipées », la loi n’estime même pas possible qu’il en soit autrement. Ils auraient au moins pu mettre au futur, comme pour les 10 commandements. Ca aurait donné un poétique « Les maisons individuelles [..] seront équipées ». Nan là, boom, c’est comme ça et pis c’est tout :).

      Euh M’sieur le juge, vous dites que je n’ai pas respecté la loi, que j’aurais du construire une belle cheminée dans mon modeste clapier. Mais où lisez vous une quelconque obligation de ma part dans le texte de la loi ???
      D’ailleurs, quand bien même cette obligation existerait-elle, il semble que tout soit désormais en ordre.
      La loi est très claire, elle dit que ma maison individuelle EST équipée. Si la loi le dit c’est qu’il en est ainsi. Donc que me reprochez-vous ?

      1. Franciskus

        en langage juriste, l’utilisation de l’indicatif présent a un sens prescriptif.

        C’est très laid, mais ça simplifie la vie des avocats.

    2. Deres

      Et après on se demande pourquoi le prix du neuf n’arrête pas de monter ! Si tu ne mets pas de cheminée ou de chaudière par économie, il faut quand même payer pour des conduits inutile … Je parie que de toute façon dans quelques années, ces conduits ne seront plus conformes aux dernières normes en vigueur. Donc si on voudra s’en servir, il faudra les refaire entièrement. Ils préparent surement la prochaine RT où le chauffage à l’électricité sera interdite rétroactivement !

  28. eheime

    La difference entre ce gouvernement et ceux socialistes qui l’ont précédés, c’est qu’avant on se disait qu’ils étaient vraiment démagos, qu’ils étaient prêts à raconter n’importe quelle salade pour avoir des voix.

    Cette fois c’est autre chose. Ils n’essaient d’amadouer personne. Ils sont juste fous. Authentiquement.

    Y a un moment où il va falloir en finir aux mains.

  29. Marco33

    La France aurait-elle inventée le totalitarisme rampant?
    Sous couvert de moraline et de « l’Etat-veux-votre-bien », le français moyen passe de curatelle simple à celui de majeur sous tutelle.
    On nous ôte chaque jour un peu plus de liberté…

    1. eheime

      C’est surtout du tournage-en-bourique-rampant. Ca ressemble aux méthodes de torture chinoises. Un goute d’eau qui tombe sur le front, ca ne fait de mal à personne. Repetée des milliers de fois ça rend fou. Au lieu d’utiliser des goutes d’eau l’Etat Français utilise ce qu’il a, les lois.

      1. vengeusemasquée

        C’est une très bonne image qui illustre particulièrement bien l’impression de se faire prendre pour un con en permanence, à chaque instant, pour tout. On a l’impression que tout est fait pour nous faire chier, les trottoirs, les routes, les feux, les bus, les trains, leurs horaires, tout. Rien n’est pensé globalement pour rendre la vie + facile. Et le pire dans tout ça ? C’est d’avoir l’impression d’être le seul à s’en rendre compte. On a l’impression de devenir fou.

        1. Hache-S

          C’est exactement l’impression que j’ai de plus en plus : être fou.
          A l’exception de quelques personnes dans mon entourage, impossible de remettre en question ces lois/décrets en publique. Les gens trouvent toujours des arguments pour en vanter l’interêt douteux.
          On dirait que le principe de « doublepensée » fait effet …

        2. eheime

          « Les gens trouvent toujours des arguments pour en vanter l’interêt douteux. »

          >idem pour moi 🙂

          Bon en est pas tous seuls alors, c’est déjà ça

        3. Bob Razovski

          Cette volonté de faire chier le monde a-t-elle seulement un sens ? Nous monter les uns contre les autres ?
          Ce qui rend la vie plus facile est donc si mal ? Il est d’ailleurs étonnant que cet archaïsme judéo-chrétien (bien que catholique, j’adhère pas vraiment au concept de la souffrance perpétuelle, je suis douillet de nature…) se retrouve dans la doctrine de socialie, au nom de « tous égaux, vous surtout, et les pieds dans la merde ! »

          Le mot « égalité » dans la bouche des ces fous, devient une pastille vomitive.

        4. Alex6

          C’est tres culturel surtout.
          D’autres pays dans le monde font dans la social-democratie sans que ca ne vire a la debilite comme en France. En tout cas vu de l’exterieur, ca semble devenir de plus en plus insupportable.

    1. eheime

      Sauf que eux ce sont les Russes qui leur ont imposé le communisme. Nous on fait ça tous seuls commes des grands.

        1. eheime

          Je crois tout de meme que les champions du monde sont les Russes. 1917. Précoces les mecs 🙂 Et sans l’aide de personne.

    2. eheime

      Votre article parle de  » la pollution lumineuse. »

      Encore une nouvelle bestiole que je ne connaissais pas.

      Faudrait peut-etre une loi pour éteindre le soleil de temps en temps, car j’ai l’impression qu’il doit sacrément polluer ce gros cochon.

        1. Elphyr

          Nice fait sécession. On va pas payer pour que des parisiens se complaisent dand leur pluie chérie !
          (maudit commentaire par tel, ca bug :p)

      1. Aristarque

        Ben oui parce que les marchands de chandelles modernes souhaitent qu’on se mobilise contre cette concurrence déloyale qui obère leurs ventes et la TVA, itou…

    3. Nemrod

      Un symbole que l’extinction des vitrines…
      Le pays s’enfonce inexorablement.
      La nuit arrive, tout devient triste…
      Cela me rappelle cette saisissante vue satellite des 2 Corée la nuit; image que j’ai affiché dans la chambre de mon fils pour qu’il comprenne bien ce qu’est le communisme.

      Pour ce qui est de l’isolement…
      Il est bien réel et la sensation d’être un des rares lucides est très désagréable.
      Mais les contributeurs du blog savent qu’il y a beaucoup de David Vincent.

    1. Aristarque

      Cela a dû remuer dur chez les syndicats de retraités de la fonction publique, les seuls qui vaillent la peine qu’on les écoute…

  30. fifou

    Son chiffre (les cheminées à foyer ouvert sont responsables de 28% des émissions de particules et ce taux monte à 50% en plein hiver) n’est pas assez frappant. Moi je propose :100% des gens qui sont morts a cause d’un feu de cheminee sont morts a cause d’un feu de cheminee ca frappe plus les esprits

    1. Bob Razovski

      Et j’ajouterai : 100% de ces morts sont morts sans avoir eu le temps de gagner au loto, chose inadmissible dans ce climat festif et joyeux !

  31. Deds

    Bon, alors:les cheminées ouvertes sont responsables des émissions de particules pour 28% avec un pic de 50% en hiver. J’en conclue donc que des maniaques utilisent leurs cheminées en été, ou au printemps par exemple…
    125.000 foyers ouverts occasionneraient 42.000 décès par an: quand on sait la guerre faite aux automobilistes pour la sécurité routière (3645 tués en 2012 selon le Ministère de l’Intérieur) je me demande si on ne s’est pas lourdement trompé de priorité…
    « (Dans les )vallées de Savoie, la moitié des émissions de particules fines sont liées toute l’année aux rejets des cheminées et aux feux de débroussaillement. »: je pensais que les habitants de nos campagnes (dont je fais un peu partie) respiraient du bon air bien pur, plein d’oxygène. Ben non: l’air des campagnes est aussi pourri que celui de la capitale . Du coup ça n’est plus la peine que les parisiens viennent encombrer nos routes et nos plages pour y trouver du bon air: ils n’on qu’à aller bronzer sur le Paris-Plage de leur bon maire.

  32. Franciskus

    Bientôt un detecteur de fumée obligatoire. Dans la cheminée.

    Relié au commissariat le plus proche.

      1. PAF

        genial pour les fabriquants de detecteurs de fumee.
        A peu pres inutile de jour, chiant quand on cuisine.
        Utile la nuit quand tout le monde dort et qu’une fumee asphixiante peut se declarer.
        Generalement a ce moment il est deconnecte, oublie dans le fond d’un placard depuis des mois parce que le mode test a fait chier tout le monde avec son bip ultra fort toutes les 15 minutes pendant 2 heures.

  33. hache_deux_eaux

    Les cheminées et les poeles à bois polluent, ça nous le savions déjà, en plus ça consomment du bois…. du carburant pour la tronçonneuse et pour le transport. Pire ça détruit la forêt.
    Les cheminées et les poeles à bois peuvent être dangereux pour la santé, ça nous le savions déjà… c’est pour cela qu’il faut aérer son logement (social ?), et utiliser du bois bien sec (du bois mort ! aargh).
    Trêve de plaisanterie, le chauffage au bois, c’est tt un système, tte une économie plus ou moins parallèle que l’état ne maîtrise pas. Peut-être aurons nous droit à la taxe ‘Bois’ ?

    1. Peste et coryza

      @Théo

      Cela déjà été fait.
      Le volcan Erebus s’est remis en activité et a fait un joli trou dans la couche d’ozone.
      Et bien, le fréon a été accusé, les gens ont été taxés, et certains malins dans la combine ont fait un joli pactole avec les actions de boites fabriquant des recharges de fréon.

    2. Bob Razovski

      Dire que c’est la faute à quelqu’un, qui restera à définir en fonction du mec sur qui on voudra taper à ce moment.

  34. Anankè

    Désolé, en anglais:
     » Human history is a record of irrepressible conflict between Power and Liberty, with Power (government) always standing ready to increase its scope by invading people’s rights and encroaching upon their liberties ».
    Ecrit il y a plus de 300 ans (Cato’s Letters).
    Toujours aussi vrai aujourd’hui.

  35. skunker

    @ H16 :

    Je chauffe complètement au bois avec un poil à bûches classiques et un autre à granulés programmable. J’aimerais éclairer un peu le débat pour que chacun puisse se faire une idée de ce qu’est le chauffage au bois (1 stère = 1 mètre cube de bois empilé, je précise ça va vous servir) :

    Les bûches classiques quand on a le courage d’aller en forêt faire des affouages c’est ce qu’il y a de moins cher : 15€ la parcelle avec une moyenne de 15 à 20 stères par parcelle; enfin ça peut beaucoup varier d’années en années puisque leur taille est calculée en fonction de la demande.
    Ceci dit c’est beaucoup de travail, c’est très physique, il faut pas mal de matériel et je recommande grandement de ne pas y aller seul surtout si vous êtes inexpérimenté, un accident est très très vite arrivé : après avoir été abattu l’arbre est débité en morceaux d’un mètre qu’on fend dans la longueur puis le tout est sortit des bois pour passer sur un banc de scie. Je dirais qu’un stère de bois prêt à brûler c’est une bonne heure et demi de travail quand on a l’habitude (à deux).

    Si vous voulez éviter de vous crever à fendre au merlin et aux coins vous pouvez aussi louer la grosse machinerie aux paysans du coin, c’est ce que je fais en général. Le tracteur avec la fendeuse, la remorque et le banc de scie qui vont bien me coûtent 50€ la journée et le plein avant de rendre le tout OU une journée de travail en échange d’une journée de location. Sachant qu’avec tout ça vous triplez facilement le rendement que je donne plus haut ça peut vraiment être intéressant si vous comptez vendre votre bois.

    C’est possible de racheter du bois aux particuliers, beaucoup de gens arrondissent leurs fins de mois comme ça. Chez moi il faut compter entre 5 et 10/12€ le stère, la différence dépendant de l’étape à laquelle vous récupérez le bois : 12€ si on vous le livre à domicile et prêt à brûler, 5€ si vous le récupérez vous même en forêt en morceaux d’un mètre de long non fendus.

    Il est même possible de l’avoir gratuitement. Les professionnels laissent souvent le bois qui ne leur convient pas sur le bord des chemins de forêts (trop de nœuds, arbres pas droit etc …), il suffit de demander en mairie et ils seront content d’en être débarrassé. Après je déconseille cette solution; c’est généralement des essences dures, lourdes et qui brûlent mal comme le chêne, c’est beaucoup s’emmerder pour pas grand chose.

    Pour les granulés je paie 350€ la tonne, sachant qu’en 24h j’en brûle environ 15kg (ça dépend de la température extérieur et de la programmation du poil mais c’est à peu près ça pour maintenir 25° en hiver) ça fait deux mois en gros.

    PS: l’état fait déjà chier. Avant pour faire les affouages on brûlait les chutes, on arrachait les ronces et quelques arbrisseaux pour circuler, bref le bois restait propre. Maintenant il est interdit de faire du feu (aucune idée du pourquoi du comment, quelqu’un peut m’éclairer peut-être ?) donc les ronces on les laisse où elles sont et il y a des tas de bois morts un peu partout. Sans parler du fait que les bestioles s’y cachent et que ça m’a déjà valu quelques bonnes frayeurs on ne plus circuler comme avant, ça deviendra bientôt compliqué de faire passer les machines dans un merdier pareil.

    1. skunker

      PPS: En France il suffit que le tracteur ait une immatriculation rattachée à la MSA (mutualité sociale agricole) pour qu’il puisse être conduit par n’importe quel adulte, y compris avec la remorque chargée.

      1. skunker

        PPPS: Le poil à granulés c’est un réservoir (de 15kg justement) qui déverse les pellets automatiquement suivant les réglages que vous lui soumettez. Le mien est réglable en puissance de flammes, en température, je peux programmer l’extinction, l’allumage automatique etc…
        Il a plusieurs sorties ventilées derrière et je chauffe 4 pièces sur 5 avec, en plus c’est bardé de sécurité; en cas de coupure de courant il fonctionne sur une batterie le temps de s’éteindre complètement, même chose avec la température de la fumée, la température du réservoir à granulés, la température du foyer, quand il s’éteint en 20 secondes il n’y a plus de flammes et en 30 les braises sont ventilées et retombées dans le cendrier. C’est très cool et il est chouette. Le top c’est qu’un feu ça réduit l’humidité, c’est confortable =)

  36. blaireau de la grande couronne

    Mais comment faisaient les hommes préhistoriques, déjà les poumons noircis avec les feux alors qu’ils n’avaient pas de diesels ?!
    En somme pas de chauffage électrique pour ne pas utiliser d’énergie nucléaire, pas de fuel car énergie fossile, pas de bois pour épargner les poumons des bobos parisiens…les bouses de vaches on peut ?

  37. Nocte

    Au passage H16, de quel film d’animation est tirée l’image d’illustration ? c’est à n’en pas douter japonais, mais le film je ne vois pas.

    Merci d’avance pour l’éclaircissement 🙂

Les commentaires sont fermés.