La retraite étatique, ça pulse grave

Ce Noël, alors que certains, notamment à l’Elysée, reprendront deux fois du foie gras, d’autres auront le douteux plaisir d’avoir à faire des pieds et des mains pour tenter de toucher leur retraite, ou, plus exactement, une petite partie de celle-ci : quelques dossiers de pension seraient restés coincés dans les jolies tubulures chromées de notre grande et belle administration. Oh, zut alors !

Il semble en effet que des retraités du Languedoc-Roussillon et d’autres de Nord-Picardie vont devoir se reposer sur la solidarité inter-générationnelle naturelle (i.e. les proches de la famille) pour boucler leur mois de décembre et passer les fêtes au chaud. On apprend, de façon extrêmement discrète au travers d’un triplet d’articulets particulièrement minces (ici, ou ) que ces deux régions sont actuellement en proie à quelques difficultés de traitement des dossiers de retraités qui entraînent des retards dans le versement des pensions. Rien de bien grave, sauf que le nombre de dossiers (plusieurs milliers) laisse planer de sérieux doutes sur l’explication fournie.

retraites

Officiellement, les infrastructures et les moyens humains n’arrivent pas à traiter l’afflux de pensionnés dans ces régions, afflux semble-t-il aussi brusque qu’important et qui aurait entraîné un engorgement d’une mécanique pourtant d’habitude très bien huilée. Plusieurs éléments laissent cependant imaginer que l’affaire est un tantinet plus complexe.

D’abord, il y a la période. Que les administrations chargées de distribuer les pensions aient des difficultés de traitement de dossiers, cela peut se concevoir. Ce n’est pas comme si ces administrations étaient déjà naturellement réputées pour un traitement sans faille et sans souci de l’immense paperasserie que représente la retraite dans ce pays (pour rire, essayez de savoir exactement ce à quoi vous avez droit, par vos propres moyens, c’est assez épique). Mais que ces difficultés tombent en fin d’année, et au moment où, de l’aveu de tous les partenaires, les affaires ne sont pas florissantes, voilà qui est plus symptomatique d’un malaise global. La trésorerie est – pour le dire pudiquement – un peu tendue partout, et notamment dans ces caisses.

D’autre part, les témoignages affluent et pointent sur des difficultés marquées non pas seulement pour ces deux régions, mais bien pour toutes. Bien sûr, Languedoc-Roussillon et Nord-Picardie sont les plus exposées, mais des retards de traitement et de paiement apparaissent ailleurs, les mêmes causes (accroissement des faillites d’entreprises, hausse du chômage, croissance en berne notamment) ayant les mêmes effets partout.

Enfin, comment ne pas voir le parallèle entre ces difficultés, visibles bien que fort discrètes dans une presse qui a sans doute plus d’islamistes à fouetter que de pensionnés à suivre, et les difficultés, maintenant connues et à peine plus suivies par la presse, des caisses complémentaires dont les principes de fonctionnement sont assez proches de ceux des caisses principales de retraite ?

En effet et pour rappel, deux grandes caisses (AGIRC et ARRCO) seront, techniquement, en faillite complète d’ici 2018 — dans le cas où les scénarios optimistes tiennent la route, probablement plus tôt si la situation du pays se dégrade (ce qui serait vraiment étonnant avec l’équipe de cadors actuellement à la barre). Or, la situation particulièrement catastrophique de ces deux complémentaires n’est pas nouvelle, puisque depuis 2009, la Cour des Comptes a plusieurs fois rappelé qu’il était urgent d’aménager des solutions, et incite les acteurs sociaux à reprendre le dossier en main.

À présent, on se demande exactement pourquoi des caisses de complémentaires, gérées par répartition grâce à des partenaires sociaux connus pour leur grande équité, et qui observeraient de grosses difficultés d’ici deux à trois ans (on évoque 2016 pour l’AGIRC) ne seraient pas annonciatrices de problèmes exactement similaires pour des caisses principales, gérées par répartition grâce à des partenaires sociaux connus pour leur grande probité, dont on observe les difficultés à payer pardon traiter quelques milliers de dossiers. Après tout, on a appliqué des principes équivalents aux uns et aux autres et il est maintenant certain que les autres (les caisses complémentaires) vont au casse-pipe. Pendant ce temps, les uns (les caisses primaires) affichent subitement des problèmes de paiement, et cela n’aurait aucun rapport ?

En tout cas, rassurez-vous puisque Marisol Touraine a déjà une solution : une aide exceptionnelle, pouvant aller jusqu’à 800 euros, sera versée aux retraités du Languedoc-Roussillon pour adoucir un peu le souci. Cette solution, qui a l’odeur d’un sparadrap et la couleur d’un sparadrap, est assez probablement un joli sparadrap. Quel crédit accorder à un système qui doit se satisfaire de ce genre de bricolage pour boucler son année ? Et surtout, comment peut-on encore croire à un système de retraite (ici, par répartition) qui offre des rendements parfaitement fantaisistes et dont le schéma de fonctionnement se rapproche à l’évidence d’un magnifique Ponzi où les derniers entrants (ceux qui, justement, voient leurs dossiers se perdre actuellement dans les méandres gluants de l’administration de la retraite française) sont aussi les premiers perdants ?

Aucun doute : pour s’assurer que l’équité est respectée, que la solidarité a bien perfusé toutes les strates de la société, rien de tel qu’une bonne collectivisation des principaux piliers de la vie que sont la santé, le travail et la retraite.

état gère tout forcément

L’Etat s’est donc largement occupé du travail en le codifiant dans ses moindres détails. Youpi, le chômage est vaincu. Il s’est ensuite attelé à fournir une assurance santé à la hauteur des exigences modernes. Là encore, c’est une réussite où tout le monde bénéficie du meilleur service au prix le plus petit. Enfin, il s’est occupé de fournir un système de retraite par répartition que le monde nous envie (mais se garde bien de recopier). Depuis, les retraités sont à la fois nombreux, jeunes, bien payés et, forcément, heureux du résultat.

Il n’y a pas à tortiller : c’est un succès sur toute la ligne.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires161

  1. pouf pouf

    Madame, c’est avec consternation que je reçois une facture émanant de vos services égalitaires labélisés équitables alors qu’en l’espèce vous ne fîtes rien, ni pour moi ni pour les miens, bien au contraire, vos ralentisseurs scolaires, iniques quand il n’y a pas école, ont cassé ma jolie voiture rouge devant, et mes enfants à l’intérieur (dans la voiture, réponse un, dans l’école, réponse deux, dans la voiture et dans l’école, réponse acceptée). Au cours des années tout au long desquelles je vous louais mon droit de propriété, mon chez moi s’est malencontreusement retrouvé chez vous et vos charges, qui d’abord progressèrent pour successivement augmenter puis atteindre des sommets et monter jusqu’à la couche d’ozone que vous réparez maintenant avec des euros et de la colle alors que je l’avais détruite pour ne plus sentir sous les bras, m’étouffent ; pour vous parler plus crûment de mon capital, vos ponctions l’obèrent. Madame, je vous écris aujourd’hui en tant que poète unijambiste, qui, si son sexe n’était pas si énorme pourrait paraitre cul-de-jatte. Ce sont les minorités invisibles opprimées qui s’expriment par ma plume, pour nous aussi la vie est dure et va probablement mal se terminer, cependant, ce n’est pas parce qu’on honore un dieu unique à chaque seconde de sa misérable existence qu’il faut en faire tout un fromage dans des édifices associatifs au luxe éhonté. Le chef de mes dieux à moi se contente de la frugalité du sacrifice d’une jeune vierge théorique de temps en temps, dont les jambes ne pourront en aucun cas mesurer moins d’un mètre, c’est pas parce qu’on est dieu qu’il ne faut pas avoir de principes …

        1. pouf pouf

          ah merci, même moi j’ai pouffé en l’écrivant ; j’espère que vous allez apprécier la schizophrénie tous azimuts des jours prochains …

  2. Aristarque

    Le locataire que nous avons dans un bien en indivision a mis plus d’un an à recevoir sa pension, suite à sa prise de retraite à 62ans, malgré dépôt de dossier, complet, vérifié et revérifié, en temps et en heure. C’est ainsi que nous avons vu arriver, pour paiements, des chèques de sa sœur ou de ses enfants… Quid pour ceux dépourvus d’ une famille solidaire??? :mrgreen:

    1. Epicier vénéneux

      Anticipez: peut-être que l’an prochain, les pensions ne seront plus versées à partir de fin octobre jusqu’à la fin du printemps suivant, et vous n’y pourrez rien.

      Vous, et tous les autres propriétaires louant à des retraités.

        1. Théo31

          Des fois, ils laissent même des dettes à leurs enfants qu’ils ne sont pas obligés d’honorer. En revanche, celles que l’Etat va leur laisser…

  3. lolo

    Oui mais ça va bien se passer, j’ai lu quelques part une simu rassurante, il suffit d’une croissance de 1.5 et un chômage à 7% à partir de l’année prochaine pour que ça s’écroule pas

            1. vegeta

              hier des français à dijon se sont fait « niké » par des pieux musulment au nom des enfants de la palestine, comme quoi hollande avait raison d’encourager le mariage homosexuelle sa se marie bien un bon socialiste avec un musulment, parfois comme hier sa tourne à la scène de ménage

  4. Villon89

    Proposons quelque chose de simple : les caisses nous remboursent tout ce qui a été perçu depuis notre entrée sur le marché du travail et à chacun de se débrouiller pour sauver sa retraite.
    En fait, nos prélèvements ne servent plus qu’à une seule chose : permettre à une poignée d’incapables, parfaitement inadaptés au vrai marché du travail, de ne pas se retrouver au chômage très longue durée.
    A cet égard, le reportage de M6 sur le RSI est un modèle du genre…

    1. Pere Collateur

      « les caisses nous remboursent tout ce qui a été perçu depuis notre entrée sur le marché du travail et à chacun de se débrouiller pour sauver sa retraite. »

      Ça fait longtemps que ce pognon a été cramé pour les retraités existant et pour faire marcher le bouzin administratif. Déjà que les chances d’en revoir un peu la couleur via la retraite sont mince, vous imaginez bien que vous en restituer l’intégralité immédiatement est un doux rêve.

      Tout ce qu’on peu « espérer », c’est que ça s’écroule très vite, ainsi on fera au moins l’économie des cotisations.
      Par contre, préparez vous à prendre en charge vos parents retraités qui n’auront plus une noisettes du coup.

      1. channy

        « Par contre, préparez vous à prendre en charge vos parents retraités qui n’auront plus une noisettes du coup. »

        M’enfin père Collateur vous marchez sur la tête ,en Grance ce sont les parents retraités qui aident leurs enfants..et puis les vieux ils sont mieux dans des maisons adaptées avec des gens de leur age, il y a des aides pour cela…en plus cela crée des Emplois alors.
        Je suis impatient de voir à l’œuvre La solidarité intergénérationnelle à la Grançaise avec la génération d’égoïstes décérébrés produit par notre société ces 40 dernières années. (quoi? c est pas à l’état de s’ occuper de nos vieux parents? )

        1. SFAD

          Pour le coup ça ne sera pas nécessaire, nos parents étant bien plus riches que nous. Faut dire qu’avec les loyers et les retraites qu’on leur paye, c’est pas bien compliqué.

      2. royaumont

        Les retraités, appelés rentiers par les anglo-saxons, tiennent habituellement le rôle de soutien pour les générations suivantes. Si les retraites ne sont plus versées, la jeunesse désoeuvrée n’est plus (sou-)tenue ; le risque d’explosion sociale augmente à proportion, car la contestation aurait ainsi ses fantassins.

    2. Jeff84

      Sérieusement, vous croyiez vraiment que vos cotisations étaient stockées quelque part ?
      Non, le seul conseil que je donne à mon clients est de considérer que tout ce qu’ils payent est à perte, et de faire leur retraite eux-mêmes.
      Et, croyez-moi ou pas, peu d’entre eux haussent les sourcils, et aucun n’objecte.

  5. Patatrac

    Une mini typo : « pointent sur des difficultés marqués » ou peut-être « marquées » ?

    La forme « Ponzi » des retraites par répartition est de plus en plus évidente, le système présupposant une croissance économique éternelle pour qu’il fonctionne. Seulement voilà, nous sommes empêtrés dans une crise économique structurelle carabinée – toutes les crises structurelles le sont – dont l’évolution semble s’accélérer sous l’effet 1) de désordres monétaires considérables et 2) de l’émergence d’un nouveau pôle économique majeur en Eurasie. Sans verser dans un pessimisme béat, le système français des retraites, dans sa forme actuelle, est plié. Le présent billet relève les premiers hoquets concrets (la trésorerie) du malade en phase terminale.

    Le plus inquiétant est de ne vouloir traiter que les conséquences « destructrices » de la crise – à coups d’Etat providence, et tartines de solidarité – sans préparer le terrain pour la partie « créatrice ». Le lien entre les deux phénomènes est l’adaptation, une qualité très rare.

    1. royaumont

      J’adore et j’adhère au concept de « pessimisme béat ».
      Cependant pour moi, la crise n’est pas qu’une crise de structure, mais une crise morale. Les rapports aux autres, au travail, à la responsabilité individuelle, etc… sont complètement brouillés. Ainsi rien ne peut fonctionner normalement, donc tout s’effondre, plus ou moins vite.

    2. Jean Bon

      Ce n’est pas un ponzi. C’est juste un systeme mal torché. Les actuels cotisants toucheront bien quelque chose : quelques roubles .. euh pardon euros, de quoi s’acheter un paquet de pattes chaque mois lorsqu’ils seront à la retraite eux-même. M’est avis que le systeme va perdurer encore longtemps. Hollande réélu en 2017 promettra de « sauver le systeme des retraites » ce qui consistera à augmenter un peu les cotisations et de diminuer les pensions versées de telle sorte qu’elles soient « plus justes et plus solidaires ». Petit à petit les gens prendront l’habitude de cotiser de façon provative comme partout ailleurs dans le monde, de façon à se constituer une petite retraite.

        1. Voleurdufeu

          Non, ce n’est pas un Ponzi. Dans un Ponzi, les premiers payent. Ici, les premiers (nos grands parents) ont ete payes, alors qu’ils n’avaient pas cotise. Et qu’ils avaient économisé avant pour leur retraite. Economies qui se sont retrouvées dans les heritages subséquents, s’ils ont agi rationnellement. Oui, bon, je sais.

          1. Calvin

            Et non, dans un Ponzi, les tous premiers ne payent pas plus !
            La seule différence, c’est que les premiers retraités n’avaient sans doute pas conscience d’être les bénéficiaires d’une bombe à retardement. Ils ont été les cautions morales d’une extorsion de fonds en bonne et due forme.

      1. Pat

        Une légère augmentation des cotisations (+500% ?), une légère diminution des prestations (divisées par 3 ?), c’est sûr, ça va marcher !
        C’est bien un Ponzi d’Etat, le pire, puisqu’on ne peut mettre en prison les responsables, ni arrêter l’escroquerie. Et la garantie de l’Etat est évidemment du pipeau : quand le contribuable est en faillite, l’Etat aussi.

        1. royaumont

          Pour les responsables, on peut remettre à l’honneur certaines de nos vieilles traditions ancestrales, comme promener l’impétrant à travers la ville, la tête plantée au bout d’une pique. Mélanchon, notre robespierriste harassant, sera sans doute ravi de l’initiative. Sauf peut-être si c’est avec sa tête.

      2. Deres

        Et il arrivera à sauver les retraites deux fois en cinq ans, ce qui permettra au suivant de les sauver à nouveau. C’est quasiment Alerte à Malibu tout ces sauvetages !

        1. Deres

          Je constate que chaque « sauvetage » des retraites nous fait cependant gagner de moins en moins de temps. La dernière « réforme » (au sens hausse des cotisations, baisses des prestation bien entendu …) faite par Flamby permet poussivement d’atteindre le quinquennat suivant. Je suppose que si il est réélu, il lui faudra faire deux flamboyantes « réformes » durant son quinquennat !!!

        2. Calvin

          Rocard disait que les retraites pouvaient faire sauter des gouvernements entiers.
          Au final, les reformettes ont servi à faite durer cette arnaque.

    3. MadeInCH

      Vous oubliez, à mon avis, un choc civilisationel, ou il FAUT faire place aux nouveaux gentils arrivants qui vont solidairement payer repartitivement nos retraites.

        1. Deres

          Par chance la retraite par répartition est compatible avec la charia contrairement à la retraite par capitalisation qui nécessite le prêt à intérêt. Nous sommes donc sauvés !

    4. gameover

      Ce n’est pas tant la crise économique qui plombe le système.

      1960 : l’âge légal de la retraite est de 65 ans en 1960 et l’espérance de vie de 67 ans pour les hommes : donc en moyenne 2 ans de pensions de retraite payées par personne.

      De nos jours : Retraite à 62 ans et espérance de vie à 77 ans soit 15 ans de pensions de retraite payées par personne…

      …. soit 7.5 fois plus alors que les cotisations n’ont pas suivi le même principe de multiplication. Et je ne parle même pas des pensions de réversion qui sont une hérésie car non financées… comme le reste.

      Tout ça pour dire comme l’indique Challenges que même si les sommes avaient été capitalisées il aurait fallu un rendement de près de 6% pour s’en sortir. Sur 40 ans une différence de rendement entre 6% et 2% ça fait :
      – 1.06^40 = 10.3
      – 1.02^40 = 2.2

      Donc on distribue actuellement des pensions multipliées par près de 5…

      1. LM

        J’ai assisté à une conférence sur la dette dans laquelle un gérant de caisse de retraite a admis que le système allait s’effondrer. Mais cela, tout le monde le sait.
        Ce qui m’a le plus impressionné c’était que pour être à l’équilibre il fallait que le fonds fasse un rendement de 8% par an !

        1. royaumont

          Avec des obligations d’Etat qui rapportent 0,0000025% et composent 75% du portefeuille, rien n’est plus simple. Il suffit que le reste rapporte 32% par an : c’est du tout cuit. Comme nous.

          1. bob razovski

            Il suffit d’investir dans la culture. C’est d’un rapport de 4 à 10 selon l’onomatopée.

            Je ne comprends pas encore pourquoi ils n’y ont pas pensé plus tôt.

        2. Théo31

          8 % : c’est ce qu’un fonds mixant capitalisation/répartition garantissait aux fonctionnaires de je ne sais plus quelle ville américaine. Vu que c’est juste intenable (le fonds doublerait tous les douze ans), ils l’ont eu bien profonde.

      2. Pat

        Retraite à 62 ans ? Si encore c’était vrai… Mais il y a ceux qui partent à la retraite très largement avant 60 ans, avec un montant d’allocations au calcul hyper-avantageux (les fonctionnaires, évidemment), et ceux qui ont dépassé 62 ans et doivent continuer de travailler jusqu’à 65, 66 ou 67 ans pour une retraite « pleine », en moyenne 30% inférieure à celle du public (je parle là des salauds d’égoïstes du privé).

      3. Aristarque

        Finalement, Attali était visionnaire en proposant d’ éradiquer les septuagénaires…. Werther, je ne sais pas pour toi mais je commence à ne plus me sentir en sécurité au milieu de tous ces djeunes qu’ ont pas d’sous pour leurs aînés… 🙄

        1. Pat

          Logiquement, il faudrait éliminer les septuagénaires du privé et les sexagénaires du public. Mais l’Etat choisirait de n’éliminer que les retraités du privé…

          1. petit-chat

            « il faudrait éliminer les septuagénaires du privé » :
            logique, ils sont plus près du trou, donc moins d’efforts pour les y mettre…

  6. petit-chat

    Bah, bah, bah, bande de pessimistes !
    Puisqu’on vous dit que MST a des sparadraps « Bob l’Eponge » pour réparer la pyramide himalayenne qui croule de toutes parts !

  7. Christophe

    Que du bonheur… J’entendais à la radio certains de ces « oubliés » administratifs.

    Des bons français, bien à côté de leurs pompes, baignant dans la naïveté, l’ingénuité : « j’y ai droit, j’ai travaillé toute ma vie, c’est pas normal, ça nous fait bien du soucis, à la veille de noël en plus ».

    La faillite salvatrice arrive. Et rapidement.

    Quand les gens seront vraiment dans la mouise, entre chômeurs et retraités à bout… alors, les choses bougeront.

    Et à les écouter… ils tomberont de très, très, très haut.

    Et alors, les réactions seront violentes.

        1. Deres

          Avec une moitié des juges mobilisés contre Sarkozy et l’autre sur MLP, plus les fuites de scandales pipeau hebdomadaires dans la presse, je ne vois pas comment Flamby pourrait ne pas gagner. Si il y va trop fort le risque est même d’être élu au premier tour ou que tous les autres candidats osent déclarés inéligibles …

          Si il va trop mollement on risque cependant de gagner un Juppé, ou le retour des chiraquiens immobilistes. Pour ceux qui auraient encore de l’espoir avec lui, je rappelle qu’il a déjà été nommé premier ministre après une campagne électorale très libérale et qu’il ne lui a fallu que quelques mois avant de virer sa cuti pour retrouver le bon immobilimse habituel …

          1. gameover

            Juppé est plus plébicité par les électeurs de gauche que ceux de droite suivant un sondage publié ces jours-ci. J’étais plié en 2 quand j’ai entendu ça ce matin !

            1. royaumont

              C’est plutôt une bonne nouvelle. Regarder en 86, 93, 2000, 2005 et 2010 qui était le chouchou des sondages et comparer avec les résultats à l’arrivée…

            2. Théo31

              Normal : la droite socialiste honteuse a toujours fait plus pour le communisme que le PS et le PCF réunis, entre Giscard pleurant la mort de Mao et faisant la pute chez Brejnev, Chie-rac vendant l’Huma, Juppé se couchant devant les trotskystes.

              1. gameover

                Bah tu vois que les électeurs ont de la mémoire contrairement à ce que l’on dit : ceux de gauche se rappellent au moins qu’il a baissé son froc… mais ceux de droite ne se rappellent pas tous 20 ans après qu’il n’avait pas de couilles…

    1. Kramix

      Au risque de passer pour un « pisse-froid », je ne vois pas ce qu’elle a de « salvatrice » cette faillite.
      En quoi cela vous sauvera d’avoir un coût de la vie qui va exploser, un euro qui sera toujours haut, un salaire forcément revu à la baisse, pour ceux qui en auront encore un, des parents sans revenus qu’il faudra prendre à sa charge , etc. ?
      Tout le monde n’a pas un bien immobilier de valeur ou de l’or plein les coffres (encore que je ne vois pas trop qui me l’achèterait si j’en avais)…

      Le seul côté positif que j’entrevois est une remise à plat de la société, le rôle de l’Etat, etc., mais contrairement à ce que certains imaginent, je pense que la casse va être très douloureuse pour le commun des sans-dents, c’est à dire pas un planqué de politique qui a détourné suffisamment de pognon pour aller vivre en paix aux Bahamas.

      1. max

        Je crois aussi que quand le bidule va partir en brioche ça va pas être une partie de plaisir de 2 ou 3 mois mouvementés, mais plutôt plusieurs années où pas mal vont morfler grave. La Grèce, l’Espagne, le Portugal donnent un échantillon du programme.

            1. Jeff84

              Les premières fois que j’ai entendu parler des Talibans, je me demandais pourquoi les Libanais étaient aussi méchants. Et pourquoi ils ne disaient pas juste « le gouvernement libanais ».

      2. petit-chat

        @Kramix
        Bien sûr que les premiers à morfler seront les sans-dents, et notamment les plus pacifiques. Le système est actuellement en mode survie au jour le jour, sa chute est inévitable. La plupart des commentateurs de ce blog pensent que la chute étant inéluctable, autant qu’elle se fasse vite, plutôt que de prolonger encore l’agonie. Il ne s’agit pas d’un souhait, mais d’un simple constat.

        1. Deres

          Pour ceux qui appellent à la chute, je rappelle l’Etat de la Syrie et le la Lybie actuellement. Il faut arrêter de nous prendre pour des phénix … Si cela se met à cramer on peut très bien se transformer en petit charbon riquiqui et rester dans cet état très longtemps ! Une révolution en France serait probablement court-circuité par des menaces gauchistes voire islamistes revendiquant autre chose qu’une économie libérale !!!

          Je vous rappelle que les passeurs avec des go-fast arrive très bien à passer des dizaines de tonnes de cannabis par an. Donc des armes pourraient très bien faire la même chose en grande quantité pour peu que ce genre de soutien à une rébellion bénéficie d’un soutien étatique massif. Pire, pour ceux qui ne le savent pas, une bonne partie des armes des rebelles syriens viennent de Croatie achetés par l’Arabie saoudite. Donc pour aller chez nous, un petit tour en camion de Bosnie peut suffire pour le ravitaillement. Donc si quelqu’un veut faire tomber la France ou l’Europe, ce serait une occasion en or.

          1. Pat

            Le risque de guerre civile est malheureusement important. Je suis sûr que Mélenchon, par exemple, se verrait bien en nouveau Robespierre (ou Staline).

            1. royaumont

              Assez d’accord, le risque n’est pas négligeable. Mais comme les évènements de ce genre aboutissent toujours à quelquechose de pire que ce qui précède, on va être dans la m… un bon moment.

            2. Aloux

              Je ne serais pas si catégorique, proportion d’hommes jeunes trop faibles, de la bouffe partout pour qui se donne la peine d’en chercher et certainement pour longtemps encore. Melenchon en Kerenski, et encore, mais certainement plutôt en mec qui va se faire défoncer par le vraie dictateur qui émergera.

          2. Alecton

            On peut raisonnablement estimer qu’un français sur trois possède une arme à feu. Et si j’en juge par ce que j’ai pu voir ce week-end, dans une ferme près de chez moi, bon nombre de ces pétoires brillent à la fois par leur exotisme et leur bon entretien.

            J’ai eu l’infini plaisir de pouvoir contempler brièvement une MN 91/30 d’époque, en action.

            Je crois que l’on ne peut pas imaginer combien il existe de ces beautés convenablement préservées en parfait état de fonctionnement.

            Nos amis amateurs d’armes bosniaques devraient prendre garde à bien sélectionner leurs victimes. Grâce au Réchauffement Climatique, les bois sont vastes et profonds, la terre y est meuble et fertile…….

            1. Deres

              Faut voir la quantité de munitions disponible … Quand cela commence à être sérieux, cela file très vite … Et puis une guerre civile se ferait beaucoup à coup d’explosif par attentat et IED je pense. Les engrais et les cocottes minutes cela marche très bien.

        2. royaumont

          Le mode survie et le n’importe quoi sont des constats. Penser que la fin est proche est un souhait ou une interprétation. L’histoire récente de l’URSS prouve que le délire peut survivre longtemps (70 ans !). Le crash du printemps 2015 attendra peut-être 10 ans.

  8. Gerldam

    En fait, j’avais entendu cette info à la fois à la radio et à la télé. Donc pas passée sous silence tant que ça. L’une des excuses évoquées pour ces retards en NPdC était que la Cour des Comptes avait critiqué la gestion de ladite caisse et que, du coup, ils vérifiaient tout deux fois alors qu’auparavant…
    Par ailleurs, ceux qui traitent les dossiers ne sont pas ceux qui ordonnent les paiements. Il faudrait une coordination peu fréquente dans ce bazar pour que le manque d’argent soit la cause première du bordel. Quoique, en la matière, tous les coups tordus ne peuvent être exclus.

    1. Calvin

      Et oui, pour stopper toute réforme, accroître le nécessaire contrôle.
      Comme le dit H16, il faut réformer , Mettons plus d’Etat , même et surtout là où il a failli.

  9. dede

    Ils sont quand meme tres fort pour faire faillite : apres 15 ans de bonnes et loyales « cotisations » dans les regimes francais, j’ai pris un contrat a l’etranger. J’ai donc recu un releve de droits (Arrco/Argic – la Securite Sociale s’etant bien gardee de s’engager) : 650 euros par an!

    A ce rythme-la, il eu fallu que je bosse encore quelques paires de quinzaines d’annees pour me payer un loyer sur la cote d’Azur…

    Ils peuvent bien faire faillite, on se demande qui va bien pouvoir perdre des sous de maniere substantielle? Les employes des caisses de retraite?

  10. Le Gnôme

    C'(est le moment d’investir dans des fabriques de nouilles, pas celles qui font des pâtes aux oeufs frais, mais les premiers prix. Nombreux sont ceux qui vont être obligés d’en acheter ces prochaines années.

    1. petit-chat

      Des pâtes qui vont quand même prendre de l’ordre de 70% d’augmentation à cause de la rareté des blés durs.
      Le riz chinois nous attend…

      1. channy

        Riz=chine, Ben c est pas si simple. seul environ 4% du riz produit en Asie(Chine et Inde étant les plus gros producteurs avec plus de 50% de la production mondiale) est vendu sur le marché international..le riz est la bas une culture d’auto suffisance et dans un passé récent la Chine ainsi que d autres pays exportateurs ont imposés des quotas, créer des taxes, ou des prix minimums visant à réduire les quantités offertes à l exportation..
        Bref il n est pas dit que La chine accepte de nous vendre son riz, ou alors à des prix très très élevés..

  11. Toutatis

    A propos de la Cour des Comptes, un fait récent n’a pas suffisamment retenu l’attention. Interviewé par Bourdin sur BFM TV, son président Didier Migaud est resté sans voix, et a été incapable de répondre à la question suivante :
    « Combien font 7 fois 9 ? »
    Depuis j’ai comme un doute chaque fois qu’on mentionne un rapport de la dite cour….

    1. petit-chat

      Ça me rappelle une réplique dans un film :
      -« Qu’est-ce que vous savez faire ? »
      -« Ben…Rien. »
      -« Vous pouvez quand même voir si les autres travaillent ? »
      -« Heu…Oui. »
      -« Bon, alors vous serez chef d’atelier. »

    2. Calvin

      Cette anecdote est très vieille, et le rapporteur (politique) n’est là que pour présenter les résultats.
      Je considère Migaud pour l’un des moins mauvais politiciens actuels, et, ce, que depuis qu’il est à la CC. Cette institution protège le système, mais elle a perçu qu’il y avait quelque chose de pourri au royaume de Dame France.

      1. Toutatis

        Il n’est là que pour présenter les résultats, mais il a droit pour cela à un salaire conséquent et plus tard à une pension de retraite pharaonique…
        S’il ne connait pas les tables de multiplication, il doit arriver péniblement à voir la différence entre 1 million et 1 milliard.
        Cela laisse songeur sur la façon on sélectionne ceux qui se hissent au sommet.

        1. gameover

          Oui je pense que c’est un problème de ne pas pouvoir faire un calcul mental même approximatif.

          Lorsque j’ai commencé à travailler et que j’ai vu que ma cotisation retraite sur ma première paie (part salariale + part patronale) était de 140E, un simple calcul mental m’a montré qu’il faudrait que je cotise 20 ans pour 1 an de retraite aux pou-ièmes près.

          Mon expérience pro c’est que ceux qui sont incapables de faire des calculs mentals (en situation de stress ou pas) se plantent toujours dans la gestion financière des affaires : d’un autre coté c’est pas mal car on peut leur faire avaler n’importe quoi.

      2. royaumont

        La CC peut se permettre de dire quelques trucs vrais : personne ne l’écoute. Soit sûr que si elle disposait d’un quelconque pouvoir de coercition sur le gouvernement, elle serait peuplée de toutous bien dociles.

  12. Jacques

    Quand j’ai ouvert le site, j’ai cru lire: la retraite éthique…. j’ai cru une seconde, avec grande stupeur, que H16 allait vanter le dirigisme et la redistribution d’argent des autres.
    En fait, le « at » est de trop dans le titre, c’est bien de retraite étique dont il est question.

        1. Calvin

          Je vois plutôt la différence entre théorie et pratique.
          En théorie, on a une retraite par répartition solidaire et garantie par l’Etat.
          En pratique, on a une pyramide de Ponzi dont le sommet est l’Etat et la base s’enfonce dans des sables mouvants.

          1. Deres

            A noter que dans une pyramide de Ponzi, le fameux sommets des bien servis n’est pas que constitué des premiers entrants … les mieux servis sont en fait les organiseurs de la pyramide tant qu’elle ne s’effondre pas. la volonté impitoyable de prolonger le supplice sans jamais réformer le système vient de là. La soupe est trop bonne pour arrêter la distribution.

  13. Pere Collateur

    Bon, ça n’est pas en relation directe, même de loin, avec le sujet du jour, mais je ne résiste pas à vous poster cet article qui parle du rendement « pitoyable » d’une taxounette sur l’immobilier voté sous sarko et qui, chose étrange, ne rapporte pas du tout ce qui était prévu, c’est le moins que l’on puisse dire… ^^

    Ça se passe ici:

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/la-taxe-sur-les-micro-logements-a-rapporte-1-325-euros-en-2013-853953.html

    Ils n’apprendront jamais!

    1. petit-chat

      Ce que j’aime dans ce lien, c’est l’incitation à la dénonciation des propriétaires-spoliateurs-du-peuple par les malheureux locataires exploités.

    1. Calvin

      Y a du avoir un bug !
      Je termine ta phrase :
      « … pas sur que cela suffise a payé les escort girls et les trajé a scooter. »
      (Les fautes de frappe sont offertes)

      1. Deres

        La voiture de fonction, le secrétariat et le bureau sont en sus (sic). De plus, les sociétés para-publiques financeront sa « fondation » qui lui paiera des déplacements ainsi que divers frais et feront vivre un ou deux de ses héritiers pendant de longues années.

        1. vegeta

          bof pas besoin de canicule il suffit de laisser nos zamis de cité volé des sacs aux petites mamie avec deux trois coup de poing et de pieds la mamie va crever sur le sol sous les yeux de socialistes qui applaudiront

  14. hop hup

    Le député socialiste marseillais Henri Jibrayel a été mis en examen vendredi, pour abus de confiance et prise illégale d’intérêts dans une affaire de mini-croisières offertes à des seniors de sa circonscription, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

    une casserole de plus pour le camp du bien

      1. petit-chat

        L’Etat aussi attend au virage : spoliation des héritiers, taxe sur le transport du corps (et frais de repêchage, on n’est pas dans le scolaire là…),pas de retraites ni de pensions à verser, pas de soins à dispenser, ‘tain, mais c’est grandiose !
        Ah ! Talli n’a pas tord parfois… Quel économiste !

    1. Calvin

      Il n’en manque plus beaucoup pour que les élus PS marseillais coupables de corruption puissent former un groupe entier à l’Assemblée Nationale.

    2. Jiff

      Dans le meilleur des cas (pour lui), ça sera un rappel à la loi; dans le pire (toujours pour lui), ça sera 6 mois avec sursis et 1 an d’inéligibilité – un peu comme les flics qui cognent les civils (pratiquement aucune condamnation depuis 18 ans…)

  15. hop hup

    L’autorité italienne de contrôle de la concurrence a annoncé lundi avoir infligé une amende de 500.000 euros à TripAdvisor, estimant que le site de conseils aux voyageurs insistait plus que de raison sur la fiabilité des commentaires qu’il publie.

    Saisie par plusieurs associations de consommateurs, l’Autorité garante de la concurrence et du marché (AGCM) a estimé que le site américain et sa filiale italienne n’étaient pas suffisamment honnêtes avec les internautes sur l’origine des commentaires publiés.

    comme quoi on n’est pas une exception culturel

  16. Duff

    HS : Je relisais ceci http://h16free.com/2011/01/15/6499-un-second-tour-indescriptible

    Marrant de constater qu’en 4 ans on n’a pas avancé d’un centimètre. Merci Super Mario et ses amis qui ont inondé de liquidités pour assurer la survie du socialisme européen et américain (sans parler du suicide japonnais). L’analyse est toujours juste et se font enfumer ceux qui le veulent bien mais preuve que l’imagination des socialistes de tous poils dépasse de loin toute prévision raisonnée et qu’il est impossible de prédire quand toutes ces conneries s’effondreront.

    Il faudrait faire la somme de ce que les QE US/UK/JAP ont imprimé comme monnaie basé sur rien : En 6 ans je crois que ça dépasse maintenant largement 1 an de PIB mondial.. Et accrochez-vous les marchés semblent pricer un QE de la BCE formellement interdit par les traités pourtant…

    1. petit-chat

      Voui, les graves et sages Allemands, y font rien qu’à nous embêter de dépenser en rond. Mais Super Mario est là, y va « nous » sauver…

      1. Duff

        Si j’étais dirigeant allemand voilà longtemps que j’aurais tapé du poing sur la table et avec Tatie Angela rien. Elle ne vient pourtant pas de la CSU avec un père ou grand père grand ponte du national socialisme. Visiblement l’Allemagne n’est toujours pas prête à assumer une rupture en Europe à cause de son passé. De plus Hollande avait tenté de monter un front latin contre l’austérité germanique sans succès, l’Italie et l’Espagne préférant se réformer que gagner du temps avec le tocard de Paris.

        Je pense donc, H16 ne me contredira pas je crois, que l’Allemagne va baisser son froc et cherchera à ne provoquer aucune vague avant 2017. Si les événements récents tendent à solidifier la présence du FN au second tour, pas sûr que flanby soit totalement sur la touche aussi improbable que cela semble paraître…

Laisser un commentaire