Économistes atterrés : Bienvenue en Keynésianie !

On ne change pas une formule qui gagne : alors que leur précédent manifeste, déjà vieux de quatre années, commençait à sérieusement sentir la naphtaline, le collectif des Économistes Atterrés décide de remettre une pièce dans le bastringue et publie un nouveau texte. Si, entre temps, la majorité gouvernementale a changé, les critiques et les propositions, elles, restent étonnamment les mêmes…

En effet, en 2010, alors que la France baignait encore dans les paradigmes droitiers d’une Sarkozie aussi effervescente qu’impotente, une brochette de chercheurs, d’universitaires et de citoyens, économistes ou non, décidait de produire un pamphlet critique de la politique du moment, abondamment repris dans une presse toute entière acquise à leur cause, intitulé en toute modestie « Manifeste des économistes atterrés », qui détaillait les errements de l’équipe en place et en profitait pour proposer quelques mesures dont l’efficacité, évidente et décisive, ne manquerait pas de faire pencher favorablement l’économie du pays (et accessoirement, les votes à venir vers le candidat qui aurait l’idée lumineuse de les inclure dans son programme présidentiel).

françois hollande fait l'andouille

Nous sommes en 2015, le candidat d’une gauche dont se réclamait alors ces Économistes est maintenant au pouvoir depuis presque trois ans, mais, saprezut, les réalités refusent obstinément de se plier à ses injonctions. Il faudra plus que le seul manifeste initial pour faire plier le concret aux nécessité du collectivisme, indispensable à la sauvegarde de la Nation ! Un nouvel ouvrage s’impose donc, présentant les chantiers prioritaires à mener pour relancer la croissance, faire baisser le chômage, remplir les ventres et les cœurs et faire enfin chanter les matins.

Et dans les principales propositions, difficile de ne pas retenir les plus croustillantes. Je passe rapidement sur l’idée générale de modernisation de la statistique ; sa proximité avec des bricolages numériques éhontés afin de camoufler la situation économique du pays, comme on en retrouve le procédé dans les pays les plus proches de l’effondrement à l’instar du Venezuela ou de l’Argentine par exemple, n’est en rien fortuite : l’introduction forcenée de statistiques sociologiques pour quantifier le bonheur du peuple avec des indicateurs ad hoc fleure décidément bon le constructivisme le plus débridé, d’autant que des mesures de ce bonheur existent déjà, au travers de celles des libertés économiques, du pouvoir d’achat, ou de la mobilité sociale, qu’elles sont largement répandues, et d’autant plus décriées qu’elles ne vont jamais dans le sens des étatistes (comme c’est dommage !).

De la même façon, nos « économistes » proposent avec tact et doigté de modifier les buts officiels de la Banque centrale européenne, afin de substituer la lutte contre le chômage à celle contre l’inflation. Difficile de faire la part de sottise entre imaginer qu’une politique strictement monétaire pouvait avoir un effet durable positif sur l’emploi, et croire que mettre en veilleuse la lutte contre l’inflation pouvait mener à autre chose qu’une inflation record. On s’étonne encore, avec les douzaines d’expériences monétaires farfelues et couronnées d’échec douloureux qui ont déjà eu lieu au travers des banques centrales de douzaines de pays différents, que ces « économistes » persistent à proposer une énième version de planche à billets et de maquillages financiers pour créer de l’emploi. C’est parfaitement grotesque. Là encore, le Zimbabwe, l’Allemagne, la Hongrie ou d’autres pays souverains ont largement démontré que tripoter la monnaie aboutissait toujours à la catastrophe. En fait d’être atterrés, nos « économistes » sont plus certainement obstinés, voire butés.

Inflation : the insidious way to increase taxes

Quant au reste, c’est un florilège de contre-mesures consternantes qui feraient rire si l’on pouvait être sûr qu’elles ne seront jamais mises en pratique, certitude hardie avec le gouvernement de clowns actuel.

Les éoliennes, catastrophes écologiquesJ’en veux pour preuve l’idée rocambolesque de revenir (encore, oui, encore ! une fois) à la retraite à 60 ans, à cette période où les gens vivent plus vieux, en meilleure santé, que le savoir-faire technologique prend toujours plus de temps à acquérir et coûte toujours plus cher à « transférer » d’un cerveau à l’autre, et ce alors que tous les autres pays comparables s’inscrivent dans une démarche exactement contraire. Si tout le monde fait l’inverse de ce qu’ils proposent, c’est forcément qu’ils proposent une excellente idée, non ? Et c’est avec la même consternation qu’on s’aperçoit que nos « économistes » proposent aussi, dans leur package playskool de mesures rigolotes pour enfants de 4 à 8 ans, d’accélérer la transition écologique, celle-là même qui, n’étant pas (heureusement !) imposée partout ailleurs, met irrémédiablement un boulet à la patte des entreprises françaises en concurrence mondiale, celle-là même qui repose sur des affirmations scientifiques péremptoires de plus en plus sujettes à caution (pour ne pas dire carrément mensongères), celle-là même qui a prouvé, partout où elle a été pratiquée, ne jamais parvenir à obtenir d’effets autres qu’indésirables, celle-là même que d’importants partenaires français (comme l’Allemagne ou l’Espagne, pour rester en Europe) renoncent à mettre en place tant le coût final est exorbitant.

Mais rassurez-vous, une chose au moins est sûre : question financement, tout est bordé. Là encore, nos « économistes » ont fait un travail remarquable en proposant — devinez quoi ! — … des hausses d’impôts, parce que c’est joyeux et festif (ils proposent même le slogan « Cotisons dans la bonne humeur »), une resucée de la taxe Tobin, exercice invraisemblable mais maintenant obligatoire dans ce genre de production à succès, et un tabassage des entreprises qui ont largement prouvé leur nocivité dans le paysage économique français en produisant toujours plus de chômeurs, à l’instar de la pluie qui produit de la sécheresse partout où elle ne tombe pas. Tout ceci se passera avec bien sûr l’indispensable zeste de traque contre la fraude fiscale et les paradis du même tonneau, parce que c’est facile, c’est pas cher, et que ça peut rapporter gros.

On pourrait croire futile l’exercice de décorticage de ces affolantes niaiseries. Il n’en est rien au vu de l’engouement irréfléchi des masses pour les propositions balancées sans complexe. Le premier manifeste, aussi atterrant que cette dernière production, avait réussi à se vendre à plus de 100.000 exemplaires. Ce succès n’est pas sans rappeler celui, mondial, des travaux de Piketty, où à des statistiques parfois hardiment extrapolées s’ajoutent des propositions très manifestement socialistes, ou, au moins, keynésiennes en diable.

piketty et ses erreurs

Ce n’est pas une coïncidence. Beaucoup des lecteurs avides de ces productions idéologiquement douteuses sont en réalité à la recherche d’une explication de la crise qui secoue le monde actuellement, et de ces propositions magiques qui permettent de revenir bien vite à l’état précédent, celui où, globalement, les choses étaient plus simples : un problème survient, on jette des quantités massives d’argent dans sa direction, on fait lourdement intervenir la force publique, ultima ratio des collectivistes convaincus, et on dira que le problème se résorbe ou se dilue dans d’autres, plus petits, plus répartis. Que ce soit par pur déni de la réalité, ou par une envie morbide de ne pas vouloir s’adapter — les pertes de confort (intellectuel ou autres) étant trop importantes — ces foules ont trouvé avec ces Attérés, Piketty et tous leurs coreligionnaires, les gourous qui offrent des avenirs radieux moyennant toujours plus de la même recette.

C’est évidemment complètement con : non seulement, le socialisme n’a jamais marché, nulle part, ni en rêve ni même sur un malentendu, mais le keynésianisme et ses pendants d’interventionnisme étatique non plus. Jamais aucun pays n’a sauvé sa situation en dévaluant sa monnaie, en multipliant ses déficits, en accroissant ses dépenses publiques, en augmentant ses impôts tant et plus. Jamais aucun pays n’a sauvé son avenir en ensevelissant ses enfants dans les dettes.

Mais voilà, il faut reconnaître un avantage capital aux thèses de ces gens : elles offrent un rêve facile et la sympathique conservation des principes qui ont offert un confort inégalable aux générations au pouvoir actuellement.

Et ça, ça vaut largement le sacrifice des générations futures, non ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires253

  1. Le Gnôme

    Finalement, je commence à penser que le monde tournerait plus rond s’il n’y avait pas d’économistes ou de prévisionnistes, du genre de ceux qui voyaient un pétrole à 200$.

    Le pire, ce que même en se trompant lourdement et régulièrement, ils sont toujours cités comme experts, alors qu’avoir recours aux service de Madame Irma aidée de sa boule de cristal reviendrait bien moins cher pour le même résultat.

    1. lolo

      « du genre de ceux qui voyaient un pétrole à 200$. »

      ne soyez pas médisant, ça arrivera, c’est juste qu’ils n’ont pas donné de date.

      Pour ma part, mes préférés sont les commentateurs experts financiers/économiques qui parviennent à donner une explication à chaque mouvement boursier. Il y en a eu un beau cette semaine (avant la bns) cac40 : -1.72 % : c’est de la prise de bénéfice …

      1. Val

        @Lolo , oui moi aussi , ce sont mes préférés , ça me fait tellement penser aux pronostics du tiercé … même vocabulaire , même fiabilité , mêmes conséquences (seuls les initiés sont gagnants) …

        1. Quiet Desperation

          Voui, mais votre mauvaise foi à tous est agaçante ! ooh! comme disait Filoche, c’est facile de critiquer et de ridiculiser tous ces gens qui travaillent à proposer un monde meilleur pour nous et nos enfants !
          On fait l’impasse sur leur abnégation, leurs nuits de veille, leurs journées d’un labeur sans fin, quand même.
          D’autant qu’on en compte un, et un Capital, parmi nous ! j’ai nommé le cher Coquet Raisin, l’immense économiste altéré…
          Ah! on me souffle que ce n’est pas « altéré » mais…
          Rats! comme disait Snoopy… well, excuse me all to Hell…

  2. Black Mamba

    L’âge de retraite à 60 ans , ils sont dingues. .
    Déjà qu’un peu partout en France des retraités ne perçoivent plus de pension, pour faute de quoi me direz vous …
    Si des personnes âgées à l’heure actuelle ont un boulot, je leur conseille de s’y accrocher pour éviter du jour au lendemain à devoir quémander pour éviter de grever de faim.

      1. Black Mamba

        Ils peuvent toujours essayer mais quand des centaines de WP ne versent plus rien aux tonneaux des Danaïdes , un moment donné la source se taris .

        1. bebert

          60% de PIB prélevé et un déficit de budget de l’état de 35% financé par de l’impôt différé(emprunt):les 100% ,on y est presque.

            1. Honorbrachios

              je plaisantais bien sur mais le raisonnement du gouvernement est celui que j’ai écris : il y a un gros manque à gagner vu que les taux de prélèvements ne sont pas à 100% donc bonne marge d’augmentation possible et prévisible !

            1. Aristarque

              Bien sûr qu’ on peut se dire qu’ il n’y a qu’ à taper dans l’ épargne des gens. Comme en Grance, la majeure partie de l’ épargne est tout bêtement l’ habitation principale, cela ne va pas être simple à transformer en espèces prélevables pour les petits besoins de l’ Etat. La valeur théorique d’ une habitation n’ est constatable que si vous trouvez un acquéreur pour ce montant là, sinon concrètement, elle ne vaut rien que potentiellement. Or donc, si demain l’ Etat pond une taxation délirante du style chaque foyer doit verser à l’ Etat, immédiatement, la capitation des occupants dans la dette grançaise, soit 31.000€x4 en ce qui me concerne; Ces 120.000€, je ne les ai pas en liquide, ni même en patrimoine financier liquidable. Je devrais donc trouver un bailleur de fonds, ce qui risque d’être coton si tous les ménages fiscaux grançais ont le même besoin au même moment… Sinon, mon bien sera saisi et mis en vente mais qui va se pointer pour l’acheter dans de telles conditions ? Et en plus, là, je parle de la version bisounours qui risque de ne pas être ce qui se passerait réellement avec une telle exaction étatique envers l’ ensemble des Grançais. Une coalition spontanée, cela s’ est déjà vu dans ce pays… :mrgreen:

              1. Nice-oliver

                Il y a un truc qui s’appelle la taxe foncière… Ca permet de taper gentiment dans la résidence principale. Suffit de monter le taux.

                1. gameover

                  N-O dans certains pays la taxe foncière est de 1% de la valeur du logement et il me semble bien que c’est ce à quoi ils voudraient arriver en fRance, ce qui les affranchiraient des taxes sur les ventes… fonction des ventes…. Un revenu régulier donc… pour l »état.

                  Tu vends, tu vends pas… Au bout de 100 ans tu as payé autant à l’état que pour l’acheter.

              2. Black Mamba

                « Sinon, mon bien sera saisi et mis en vente mais qui va se pointer pour l’acheter dans de telles conditions »
                Si la vente se fait à 120 000 euros, il y aura toujours un charognard pour saisir de l’occasion … donc l’ Etat y gagne temporairement .

                  1. Black Mamba

                    Oui , Gameover de toi et je connais quelques personnes de mon entourage qui sont toujours à l’affût d’une bonne affaire, quitte à mettre celui qui est lésé encore plus à genoux.

                    1. gameover

                      Dis toi juste que plus il y a de gens qui assistent aux enchères, plus il y a de chance que les prix montent haut.

                    2. Black Mamba

                      Oui, et par ta réponse tu confirmes ce que je disais à Aristarque , il y aura toujours quelqu’un pour acheter…

                  2. gameover

                    Oui mais tu dis « …quitte à mettre celui qui est lésé encore plus à genoux. »

                    Celui qui achète aux enchères n’est pas responsable de la situation. Et s’il n’était pas là ce serait encore pire puisque la valeur tomberait proche de zéro, ce qui ne désendetterait pas le vendeur.

                    D’ailleurs aux US il y a un principe assez intéressant sur les crédits immo ou voiture c’est que quand vous ne pouvez plus payer vous donner les clefs à la banque et vous ne devez plus rien… bye bye. Bon ça n’est pas très bon pour votre « credit rating » mais ça enlève une épine du pied… mais surtout la banque ne risque pas de vous refiler un crédit fonction de la parité avec le CHF… sauf s’il est garanti par l’état par une hypothèque chez Fannie Mae ou Freddie Mac.

  3. bibi

    Cela fait 40 ans que l’on utilise les mêmes recettes économiques et 40 ans que cela foire, et il y a encore des « économistes » pour nous expliquer qu’il faut continuer comme avant mais en plus grand.

    En fait avec les keynésiens l’économie c’est un peu comme l’idéal olympique plus vite, plus haut, plus fort (vers le mur et en klaxonnant) sans oublier que l’essentiel c’est de participer (avec l’argent des autres) pas de gagner.

    1. hop hup

      l’essentiel c’est de participer (avec l’argent des autres) pas de gagner.

      c’est une sorte de communisme avant l’heure le keynésianisme ?

      1. Pat

        Le communisme a très bien marché. Il a supprimé 100 millions de bouches à nourrir par une méthode simple, efficace et pas chère : il leur a supprimé toute nourriture.

        1. carpe diem

          et bientôt l’islamisme sera la solution, il soulagera la planète d’un nombre significatif de « chiens d’infidèles » et nous vivrons dans une joyeuse société sans porc (beaucoup moins de méthane), sans alcool (plus d’accidents dus aux torchés), sans livres (impurs), sans chiens (idem), sans mode féminine (burka).

          1. Black Mamba

            Sans mode féminine !!!
            Non, le plus drôle, c’est que ces dames s’habillent avec les tendances de la haute couture, sac à main assorti aux chaussures.
            Le sac à patates qu’elle porte edt juste là pour passer incognito d’un point A vers un point B.

                    1. Val

                      @Pat , Calvin a raison . Une de mes copines a habité dans un pays musulman tres rigoriste , les femmes prenaient un malin plaisir a porter des tenues affriolantes sous leur Niqab . Les hommes le savent , du coup ils fantasment comme des malades dès qu’ils voient passer un Niqab ..
                      😀

                    2. Quiet Desperation

                      le Niqab… rien que le nom est un programme… d’un autre côté, le Capitaine Haddock, des fois….

                    1. pouf pouf

                      ‘tain, et moi qui croyais que tu étais bernard mabille avec soixante sept belles années au compteur et la plume toujours pareillement aiguisée… chuis un peu déçu.

    2. Lafayette

      40ans vous êtes trop bon monsieur, c’est depuis que l’aube des temps que l’on compte sur le jackpot pour payer les dettes. Mais de nos jours on ne sait plus quel pays piller pour corriger un système défaillant.

      Mais bon dans toute ceci il y a des fortunes qui se créent ne l’oublions pas, même si c’est sur le dos de l’électorat de gauche.

  4. pouf pouf

    Le lapsus m’habite, je suis une succession d’erreurs qui m’emmène au pire. Lingue c’est quand on traite le collecteur d’impôts de racaille à la place de canaille, quand la pensée transpire sur les mots pour se dépasser. Le lapsus calami c’est celui de pierrot dont la chandelle morte oublie le cul de coquille quand elle l’écrit. Comment appeler un lapsus gestuel ? Et quand pour téléphoner à mon ami guitariste j’attrape la télécommande de la chaine stéréo est-ce vraiment un lapsus ? Quand on entend parler des valeurs de la république qu’il faut inoculer de force dès l’école primaire, ne sont-ce que mes yeux et mes oreilles ? N’y a-t-il pas pire atteinte à la conscience ? Au bout de plusieurs questions d’affilée la voix à tendance à monter dans les aigus, je vais donc me calmer, respirer et repartir de l’anecdotique pour arriver au général comme le font les poètes ; dans le superbe « vas-y, fais pas ta pimbêche » dj pierre de ronsard frère d’un obscur postulant à la direction d’un établissement public d’aménagement, souligne avec lucidité et finesse des ans l’irréparable outrage et finit son poème par le transgénérationnel et fédérateur « carpe that fucking diem ou bien … ».

      1. Quiet Desperation

        Le Lingue, c’est coupant en général, mon cher PP… il y a Ronsard, certes, mais il y a eu aussi Corneille, et un idiot cultureux l’autre jour parlait des « Stances à la marquise »… yen a à qui faut donner le « la »…

  5. alpharuper

    entendu l’autre soir (vendredi je crois) avant 20h00 sur une radio dite périphérique des éditorialistes qui s’extasiaient parce qu’un patron américain (sur les 25 millions de patrons là bas) avait lu le livre de Piketti, avait eu une illumination et avait augmenté ses employés de … 7% … et tou en fRance de réclamer la même chose, a commencer par les fonctionnaires…

    1. lolo

      11 %. C’est dans l’esprit Ford et pas plus con que ça. C’est pas que je sois franchement socialo mais parfois je m’interroge…

      La crise actuelle est pour une part liée à une croissance molle, celle ci repose à 70 % sur la conso. Si il n’y a pas un minimum de redistribution par le salaire, ça coince.

      1. gameover

        Je recopie une de mes commentaires de CP sur l’article sur le fordisme… ne le prend pas tout pour toi…

        « Ford payait mieux ses ouvriers juste pour diminuer le turnover de 400% par an et l’absentéisme.
        Un jour, il a dit qu’un ouvrier bien payé était un bon client… d’où la légende. Ses voitures ont juste été les premières à portée de la classe moyenne. C’est fou comment les socialistes sont capables de propager des idéalakon, spécificité qu’ils partagent avec les escrologistes. »

        contrepoints.org/2014/12/22/191960-lineptie-fordiste
        ____________
        Démontage de ton commentaire :
        – tu veux redistribuer : tu prends à qui ?
        – au nom de quoi ?
        – ça ressemble pas à du vol à ton avis ?
        – si au lieu que ce soit toi qui dépense ces 1,000E c’est moi. Est-ce que ça va augmenter la richesse totale ? et la croissance ?

        Et pour ton info c’est cette redistribution qui créé un nivellement par le bas de la production. Pourquoi, parce que cette redistribution va acheter des produits de base (alimentation, textile bas de gamme…) avec peu de marge ou même des produits importés sans aucune valeur ajoutée : ça s’est vu dans les années 80 lorsque la gabegie socialiste a commencé cette redistribution : les importations ont progressé en flêche.

        Alors que si on laissse plus d’argent à ceux qui l’ont gagné ils vont acheter des équipements (voiture, logement, electro-menager) qui eux font tourner l’industrie ET le commerce avec un multiplicateur qui génére la croissance. C’est bien pour cela qu’il n’y a pas d’industrie automobile haut de gamme en fRance : il n’y a pas assez de clients sur le marché intérieur puisque c’est souvent ce marché intérieur qui est un catalyseur pour le marché mondial : il faut être reconnu chez soi avant d’aller faire le coq ailleurs.

        Si ils épargnent cette somme ça alimente le capital permettant de financer des investissements créant de l’emploi.

        1. lolo

          T’inquiéte, je le prends pour moi, mais de façon positive.

          Quand je parle de redistribution, et je craignais bien que ce soit mal interprété, il n’est pas question d’argent gratuit,mais de redistribution du benef à ceux qui ont contribués à le créer. ça, c’est en réponse à tes trois premières questions.

          Pour ta dernière question, au sujet des 1000e, ce pourrait être un argument valide si tu dépenses effectivement les 1000 euros. ce que l’ouvrier du coin fera, vu les salaires et les prix actuels.

          Mais comme tu n’as pas besoin de bouffer 5 steack par jour, ces euros de dividendes tu vas les placer. Et comme t’es pas con, tu va pas tout mettre dans la start up du coin, mais plutot dans la grosse boite perenne, ça tombe bien ils dégraissent et les dividendes vont grimper, et pis un peu d’oblig, on sait que ça crée de la croissance… Résultat, tu n’as rien mis dans le bastringue qui fait tourner le bouzin.

          Alors oui, je pense qu’il y a un lafer de la redistribution, qui a été dépassé, le capital qui finance les investissement est mort car il n’y a plus de clients, faute de pognon.

          1. gameover

            Toi et Jiff vous trouvez que 57% de prélèvement ce n’est pas assez ? Vous voulez pas la peau de mes couilles non plus ?!

            Vous êtes abrutis ou bien ?
            Faites donc des bénéfices vous mêmes déjà… bougez vous le cul au lieu de piquer le pognon des autres !

            P’tain que ça m’énerve des cons pareils pas capables de répondre à une question simple : qui, pourquoi ?

            1. Black Mamba

              Soit poli G.O, il ne sert à rien de traiter les gens de la sorte pour faire passer ton message 😉 même si pet contenu aboutis des furoncles au C** .

            2. Jiff

              « Toi et Jiff vous trouvez que 57% de prélèvement ce n’est pas assez ? »

              Je ne pense pas que cela soit ce que lolo ait voulu dire; en tout cas, ça n’est pas ce que je voulais dire.

              Je pensais plutôt à une réduction drastique de charges, ainsi qu’un transfert partiel des actionnaires vers ceux qui produisent, le tout afin de rééquilibrer la balance – comme dans la nature où tout est toujours question d’équilibre.

              C’est aussi là la quadrature du cercle du capitalisme keynesien: pour produire, il faut des consommateurs qui achètent la production, sans cela…

              Quant à la peau de tes couilles, je suis preneur, à la condition expresse qu’elle soit correctement tannée, car mon porte-monnaie a rendu l’âme et les pièces ont tendance à faire des trous dans le tissus de mes poches. Nonobstant le fait qu’en tant que bi-sexuel, l’idée de caresser une autre paire que la mienne n’a rien de désagréable, bien au contraire…

              1. Nyamba

                Votre dernier paragraphe… comment dire…
                Je peux vous le piquer ? Je lui trouve un je-ne-sais-quoi de somptueux. J’en ai des frissons d’admiration, dites 🙂 .

              2. gameover

                @ Jiff

                C’est bien ce que je me disais… tu la veux ! 🙂

                Sinon tu dis « …un transfert partiel des actionnaires vers ceux qui produisent… » et c’est bien ce que disait lolo aussi.

                Ce sont toujours les même 40 ou 50 miyards de distribution de dividendes du CAC 40 sur lesquels vous vous focalisez alors que ça ne représente que 4 ou 5% de la capitalisation totale du CAC 40 (1,173Mds) et c’est donc le rendement du capital et du risque, rien d’extraordinaire.

                A noter que contrairement à d’autres indices, le total de la capitalisation ne bouge pas et c’est comme si la maison achetée il y a 10 ans avait toujours la même valeur.
                A noter aussi que le CAC40 est un indice dans lequel les valeurs qui plongent sont remplacées par de nouvelles (ex: Air France avec un prix divisé par 5, Peugeot etc…).
                C’est un peu comme dire que les riches sont de plus en plus riches alors qu’entre 2008 et 2013 ce ne sont pas les mêmes : 80% de ceux de 2008 sont moins riches en 2013 : la routourne tourne…

                D’autre part s’il y a distribution de dividendes pour une minorité des entreprises françaises, ce n’est pas le cas des autres 99.5%.

                Après ce dont tu parles c’est d’une meilleure répartition entre le capital et le travail, grande idée du FDG. Mais au nom de quoi ? Encore réguler ? Encore réglementer ? et encore pondre des lois parce qu’il y a un cas particulier et pénaliser 99.5% des autres ?

                Vous voulez une participation aux bénéfices ? créer votre entreprise et on en reparle de la distribution de l’argent des autres hein…

                1. Théo31

                  « un transfert partiel des actionnaires vers ceux qui produisent »

                  On se demande vraiment pourquoi on a inventé l’épargne salariale.

                  L’actionnaire qui ne branle rien de sa journée, un cigare à la main, faudra trouver d’autres débilités à raconter.

              3. Val

                @Jiff méfiez vous des comparatifs hasardeux avec la nature 😀 mdr …. » comme dans la nature où tout est toujours question d’équilibre » , si vous la fréquentiez plus assidûment , vous constateriez que la loi de la nature est la loi du plus fort , le darwinisme , quoi . Est – ce que vous voulez … ?

            3. lolo

              Game over, apparemment tu ne lis que ce que tu veux.

              Je n’ai jamais parlé de ponction sup, et pour info mon cul je le bouge suffisamment pour faire tourner ma boite.

              Pour ma part ce qui m’énerve ce sont les gens tellement engoncé dans un a priori qu’ils sont infoutus de comprendre ce qui est dit, bouché à l’émeri qu’ils sont.

              1. gameover

                Lolo, c’est trop clair ce que tu dis  » « …redistribution du benef à ceux qui ont contribués à le créer. »

                Du benef de qui ?
                ‘ceux » c’est qui ?
                Et comment tu fais ça ? Encore une loi ?

                Voir ma réponse ci-dessus.
                _______________
                Et ta tirade sur les steaks et les placements.
                Cet argent a déjà été taxé et je n’aurais pas le droit de faire ce que je veux avec ce qu’il me reste ?

                Si les placements se font d’une certaine façon, c’est qu’il n’y a aucun intérêt à le faire autrement.
                Le risk reward est trop élevé.

                « … infoutu de comprendre ce qui est dit. »
                Effectivement tu regardes des conséquences sans te poser la question des causes.

                1. lolo

                  Tu as raison gameover, le systeme actuel est parfait, poursuivons dans cette voie.

                  Comme ça l’état va pourvoir encore plus étrangler les entreprises pour donner de l’argent gratuit à ceux dont les salaires de misères ne permettent plus de bouffer.

                  le mec qui à augmenté ses salariés de 11 % n’a pas eu besoin de lois, il a juste compris.

                  Les 80 mecs qui détiennent la moitié du pognon mondial vont relancer l’économie par leurs dépenses

                  1. gameover

                    Voila encore un cliché !

                    « Les 80 mecs qui détiennent la moitié du pognon mondial vont relancer l’économie par leurs dépenses. »

                    1 % de la population détient 50 % des richesses mondiales… et ça fait donc 70,000,000 de personnes et non 80 ! … soit 1 million de fois plus… une légère erreur !

                    lesechos.fr/20/01/2014/lesechos.fr/0203254362337_quand-1—de-la-population-detient-50—des-richesses-mondiales.htm

                    Ne pas oublier non plus que cette richesse n’est pas liquide, ce sont des entreprises qui permettent à plus de 50% de la population d’avoir des emplois.

                    Tu rejoues ?

                    1. lolo

                      regarde comment wallmart fonctionne bien en ce moment, avec ses employés qui n’ont plus les moyens d’acheter leur bouffe chez wallmart et vont dans des enseignes low cost.

                      Donc tout va bien.

                      les 70 M de personnes vont assurer le pib que les gueux ne font plus.

                      ou leurs boites s’éteindront, faute de clients.

                    2. gameover

                      Ah… d’accord… un employé devrait donc avoir un salaire lui permettant d’acheter les produits de la boîte qui l’emploie…
                      Je vais donc de ce pas poser ma candidature chez Airbus… et je vais m’acheter un A380… cool !

                    3. gameover

                      Lolo, a priori tu as sorti une grosse bêtise sur la répartition de la richesse, et tu ne t’en excuses même pas…

                      C’est assez marrant comment tu as transformé la phrase « 85 personnes les plus riches possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population. » en « 80 personnes possèdent la moitié de la richesse mondiale » .

                      Ce que tu en as retenu voudrait aussi dire donc que la moitié la plus pauvre posséderait la moitié de la richesse mondiale…(!) et que 80 possèderaient l’autre moitié ! Et la moitié moins ces 80 n’auraient rien !

                      Bon, tu m’as bien fait rire, ça m’a mis de bonne humeur ce matin ! vraiment !

                    4. lolo

                      H16, merci de m’avoir éclairé, malheureusement je ne dispose pas du même nombre de neurones que vous, à l’instar de ce con de patron qui a augmenté son salariat pour des raisons obscures, sans doute lié a une prise de conscience d’un autre con américain qui a fait un papier, gros patron qui a fait la même chose et alerté du problème. Je ne retrouve pas, mais omnipotent que vous êtes ça ne vous a pas échappé, ça parlait du retour des fourches.

                      Vite faisons de l’offre, avec de la bonne r&d (la, ça booste à mort depuis un paquet de temps !) pour provoquer l’achat, la demande arrivera à crédit, grâce aux banques distribuant à tout va devant les fiches de salaire extraordinaires, c’est double gagnant, surtout pour les prochaines générations. un bon systeme qui est bien pérenne.

                      GO, si quelqu’un devrait s’excuser, je pencherait plutôt pour celui qui traite de cons les gens, ignares bien sur, qui osent avoir un avis imparfait et surtout contraire au votre.

                      Votre modèle sociétal est parfait, les us en sont l’exemple démonstrateur et nous nous dirigeons vers le miel et le lait pour tous, bien qu’en fait vous souhaitez plutôt l’euthanasie des cons pour faire de la place. Vu vos critères, vous allez être tranquille, le point négatif c’est que vous serez obligé de déboucher vos chiottes vous même, et que vos employés, saisi de leur domicile pour rembourser les merdes que vous vendez, vous couterons et votre société, et vos avoirs pour renflouer la banque préteuse.

                      Je ne parle même pas des connards passés entre les mailles du filets qui viendront vous braquer, ha ben non, vous avez déjà votre service d’ordre et des miradors.

                      Je fais vivre quelques personnes aussi correctement que moi, mais c’est vrai, je suis un con de payer plus le mec qui dépanne la clientèle le dimanche, j’aurai pu m’acheter une de vos merdes.

                    5. Pour le moment, je vois des trucs empilés les uns sur les autres, mais pas de raisonnement, ni d’arguments.

                    6. lolo

                      H16, non, il n’y a pas d’arguments, Vous les détenez tous apparemment. ainsi que la solution ultime.

                      J’imagine que vous êtes trop occupé pour ne serait ce que mettre en doute votre bien pensance qui n’est pas sans rappeler celle que vous fustigez.

                      le problème est assez simple pourtant, mais c’est vrai que mes propos viennent d’un con qui ne voit pas ce qui se passe dans le quotidien des bouseux incultes dont je suis et qui mettent des rustines là ou un remplacement est inéluctable à courte échéance.

                      Mais sans pognon, ou voyant le bas de laine fondre…

                      Donc, continuez à promouvoir la détention du capital par quelques personnes qui vont bien sur inonder par leurs dépenses personnelles ces belles entreprises qui se portent super bien en dividende avec le rachat d’actions et a virer leurs clients potentiels (salauds, ils n’achètent pas uniquement les produits de la marque)

                      Oui en effet, il faudrait que toutes les entreprises, génératrices de ce qui fait la croissance, en prenne conscience et ouvre le robinet à pognon pour les clients (donc employés, ceux qui n’ont pas de PEA pour la plupart) , sans étatisme, simplement parce qu’elles se coupent la branche, à moins bien sur que les 1% remplacent en conso les 99 autres %.

                      Ce qui est presque risible, c’est que ces mêmes boites paient en charges, multiplié par X, l’assistanat qu’elle ont fabriqués.

                      Mais c’est vrai que je suis un con et mon constat est absurde, d’ailleurs, je n’ai ni rolex ni porsche.

                    7. Bien, toujours pas d’arguments. Par contre, je vois que vous montez bien dans les tours. Je peux savoir d’où vous pêchez que, je cite, je promeut « la détention du capital par quelques personnes » ?

                    8. lolo

                      A vrai dire , je ne monte plus dans les tours, blasés par les détenteurs de la vérité, qui nous donnent aussi la joie de la liberté d’expression a plusieurs vitesse de ces derniers mois(non, please, ne le prenez pas pour vous !). M’enfin, quand on se fait traiter de con par la haute finance GO, et balayé en touche par deux mots de la part du détenteur du blog, ça laisse songeur.

                      Cela dit, j’apprécie beaucoup vos papiers, qui sont sans nul doute une réponse (offre) à une demande, merde, flute et super flute alors, ça marche à l’envers.

                      Vos papiers, superbes, n’auraient eu aucun échos il y a quelques années.

                      J’imagine déjà que vous ne retiendrez que la seconde partie de la phrase.

                      En ce qui concerne votre question sur la détention du capital, votre ligne n’a jamais vraiment été claire, peu être que lors d’un article vous aurez l’occasion de proposer une solution, vu que vous montrez effectivement les dysfonctionnements , flagrants, et très joliment phrasés, c’est un ravissement.

                      Donc oui, je n’ai pas d’arguments sinon celui que chacun constate, et qu’il suffit de quelques recherches pour se rendre compte que sans clients solvables, les entreprises se cassent la gueule.

                      Mais c’est vrai que vous avez la science infuse, et êtes au contact du terrain, et que le 50 à 85 mille d’emploi supprimés chez le seul ibm cette fois en occident n’aura aucune conséquences

                    9. Donc je résume : vous ne connaissez pas trop ma position, vous le reconnaissez, mais ça ne vous empêche pas d’affirmer que je dis ceci ou cela. Et après, c’est moi qui ait la science infuse ? Et pourquoi cette agressivité, alors que je pointe juste une erreur flagrante de raisonnement ? (i.e. non, une entreprise ne doit pas avoir ses salariés comme clients, ses clients et ses salariés étant des « pools » différents, parfois compatibles, parfois non).

                      Autre erreur : croire que la demande crée l’offre (ou que l’offre crée la demande). C’est (heureusement) bien plus complexe.

                    10. gameover

                      Lolo j’ai cherché un lien sur ce patron d’entreprise qui a augmenté ses salariés de 11%. Un lien sur un document étayé avec des coûts etc…

                      Je suis tombé là dessus dans le WSJ :

                      Aetna Sets Wage Floor: $16 an Hour

                      googler ce titre sinon on n’a pas accès à l’article avec le lien direct.

                      Dont extrait :

                      « The total cost to Aetna for both changes will be $14 million in 2015 and approximately $25.5 million next year, the company said. Aetna has projected operating revenue for 2015 of at least $62 billion, with operating profit of at least $2.4 billion. Overseas Aetna employees won’t be affected nor will those working for third-party contractors that provide janitorial, security, cafeteria or other services.

                      Mr. Bertolini said Aetna hopes to reduce its turnover costs of around $120 million a year and improve the quality of job prospects and the engagement of workers who interact with consumers and health-care providers. He said he isn’t certain the changes will pay for themselves in purely financial terms, but the cost is small relative to Aetna’s size. “I’m willing to make the investment to see whether or not this happens,” he said.
                      _________
                      Bénéfices escomptés : image, retour sur investissement, productivité etc…

                      Donc exactement pareil que pour Ford : on ne fait les choses que si on y a un intérêt.

                      Perso, quand je vais dans un Starbuck (juste parce que parfois le café est moins dégueue qu’ailleurs) ça ne me gêne pas de payer mon café $5 si je sais que le salarié est mieux payé.

                      Et en fin je vais te raconter une histoire : quand il m’arrive d’embaucher quelqu’un même pour une tâche peu qualifié ou un petit jeune qui débute, je ne l’embauche jamais au SMIC et ce pour une simple raison : quand le gars va rentrer chez lui avec son contrat de travail il va pouvoir dire à es parents, sa copine etc… qu’il a un boulot payé plus que le SMIC.

                      Je me souviens avoir embauché il y a 15 ans un dessinateur industriel à qui j’ai demandé ses prétentions et qui m’a répondu : le SMIC. Il n’en valait pas plus (même moins) vu qu’il débutait tout juste mais néanmoins je lui ai fait un contrat 10% au-dessus du SMIC pour la raison exposée ci-dessus.

                      C’est devenu un ami depuis et il m’a raconté qu’il se l’est pété grave quand à l’époque il est rentré chez lui avec son contrat puis avec sa première paie.

                      Mais faut pas rêver… c’était strong> mon intérêt et ce gars là n’a pas compté ses heures et il est devenu super bon dans son job. Je le sentais. Et 6 mois après je l’ai augmenté.

                      Payer quelqu’un au SMIC ça veut juste dire que si on avait pu le payer moins cher, on l’aurait fait…

                    1. gameover

                      Quoi de neuf par rapport à ci-dessus ?
                      Car si tu regardes bien la phrase « choc » ce n’est qu’une variation sur le même thème. Ca ne veut toujours pas dire que 85 personnes possèdent la moitié de la richesse de la planète.

                      Et ta réflexion personnelle ?

                      Et pourquoi c’est ainsi à ton avis ?

                    2. Black Mamba

                      Ne pas confondre richesse et liquidité … Ces personnes sont riches soit mais leur richesse sont dans leur investissement, donc les entreprises ➡ de nombreux travailleurs en dépende , la véritable richesse est là … après leur liquidité dont elles disposent leur permet un de vivre, de de faire vivre d’autres personnes.
                      Ces personnes dits riches ont la phobie de tous perdre du jour au lendemain, elles sont toujours préoccuper à gagner plus et donc à investir plus donc créer de nouvelles entreprises … sans des gens richissimes pour prendre des risques le marché s’arrête .

                    3. gameover

                      LOL les courbes on leur fait bien dire ce que l’on veut :

                      Celle qui donne la richesse totale possédée par ceux qui ont plus de $1M (ce qui n’est quand même pas extraordinaire) passe de 36% à 44% de la richesse mondiale entre 2010 et 2014.

                      Mais le nombre de personnes dans cette frange de la population passe de 24.2 millions à 35 millions (et de 0.5% à 0.7% de la population) soit 50% de plus !

                      Autrement dit la courbe représente la richesse de 50% de personnes en plus… mais sans le dire

                      On fait bien dire ce que l’on veut aux courbes.

                      Sinon comme le note La Tribune, la fortune des 80 personnes les plus riches inclut aussi leur famille ce qui peut représenter entre 10 et 100 personnes chacun.

                      Intéressant : les 3 premières fortunes mondiales sont des self made : un fils d’avocat, un fils d’épicier et un fils de cheminot… good news non ?

  6. Aristarque

    Nous avons le Venezuela, éponge gorgée de pétrole qui est proche de la faillite généralisée (en approche déjà avant l’effondrement du prix du baril de ces derniers mois), qui en est à devoir importer de l’essence raffinée, qui croule sous la mise en oeuvre des mêmes idées de ces gogos… Et il faudrait que l’on imagine parce que, mis en oeuvre en Grance, il en irait différemment de ce que l’on peut observer depuis quasiment un siècle dans les « économies socialistes » alors même que nous n’avons que des larmes de pétrole sous les pieds…

    1. bibi

      Si le socialisme échoue au Venezuela et si il a échoué à Cuba et ailleurs dans le monde c’est la faute aux USA pays rempli de vil capitalistes avide de profits.

      Il ne faut jamais oublier que si le mur de Berlin a été construit c’était pour empêcher les occidentaux de rejoindre le paradis socialiste qui ne pouvait accueillir toute la misère capitaliste, et que c’est pour ça que les occidentaux demandaient à corps et à cri ce que ce mur soit abattu.
      Il ne faut pas oublier la répression sanglante des capitalistes de l’ouest qui n’hésitaient pas à faire usage des armes pour empêcher les ouvriers exploités d’accéder au paradis terrestre.

      Et quand enfin le 9/11/1989 le paradis socialiste a ouvert ses portes nous avons vu un flux d’occidentaux rejoindre le paradis, mais intoxiqués qu’ils étaient par la propagande capitalistes ils n’ont pu voir la beauté de ce paradis et ont finalement préféré retourner en enfer en y amenant de force le reste de la RDA.

      En fait Aristarque vous êtes un homme de peu de fois qui ne veut croire au paradis terrestre et vous usez de tous les stratagèmes que les capitalistes vous ont inculqué par la ruse pour défendre ceux qui en fait sont vos bourreaux, et vous refusez d’ouvrir votre cœur (le machin rempli de billet que vous avez dans votre poche) pour qu’il puisse accueillir le message des prophètes keynésiens et ainsi faire le premier pas de votre conversion au socialisme.

      1. Black Mamba

        Lol Heureusement ,je fréquente assez souvent ce blog si j’avais été un troll de la socialie, j’aurais aussitôt plussoyé.
        Donc merci pour ce moment de rigolade :mrgreen:

        1. Aristarque

          (…) si j’avais été un troll de la socialie (…) C’est depuis que vous avez arrêté de taxer WP pour des fanfreluches ??? Le pôvre, obligé qu’il était de se réfugier dans son ergastule pour vous échapper (enfin temporairement, semble-t-il…) 😛

            1. Aristarque

              Alors là, c’est le stade suprême de la servitude, le nirvana de l’oppresseur : l’esclave qui conforte son statut par une allégeance volontaire … Et naturellement, vous vous contraignez à recevoir cet hommage parce que vous avez bon coeur et ne voulez pas le vexer, n’est-ce-pas ???

        1. bibi

          Comme vous avez avoué le tribunal du peuple sera clément et vous condamnera seulement à être brûlé vif puis écartelé, et vos restes seront distribués à tous les miséreux que vous avez exploités pour qu’au moins une fois ils puissent manger à leur faim.

          1. Pat

            Non, non, non, il faut écarteler d’abord, sinon c’est beaucoup moins drôle. Même sous Henri IV (prononcer quatre) ou Henry the Eigth (prononcer huit), on savait ça !

                1. Black Mamba

                  Le 5 janvier 1757, Robert François Damiens attaque Louis XV qui sera blessé de plusieurs coups de couteau.
                  Arrêté, Damiens est condamné à l’écartèlement , exécution atroce qui tournera au cauchemar même pour le bourreau
                  puisque les membres du pauvre homme refusèrent de céder !
                  Notons pour anecdote que le bourreau Simon qui exécuta Damiens est le même qui guillotina Louis XVI
                  et la reine Marie-Antoinette quelques années plus tard.
                  Robert François Damiens sera la dernière personne officiellement écartelée en France.

                    1. Black Mamba

                      En effet 😉
                      « Damiens est condamné pour régicide à « faire amende honorable devant la principale porte de l’église de Paris », où il doit être « mené et conduit dans un tombereau, nu, en chemise, tenant une torche de cire ardente du poids de deux livres », puis, « dans le dit tombereau, à la place de Grève, et sur un échafaud qui y sera dressé, tenaillé aux mamelles, bras, cuisses et gras des jambes, sa main droite tenant en icelle le couteau dont il a commis le dit parricide, brûlée au feu de soufre, et sur les endroits où il sera tenaillé, jeté du plomb fondu, de l’huile bouillante, de la poix résine brûlante, de la cire et soufre fondus et ensuite son corps tiré et démembré à quatre chevaux et ses membres et corps consumés au feu, réduits en cendres et ses cendres jetées au vent ». Une fois la sentence prononcée, Damiens aurait eu cette phrase laconique restée célèbre : « la journée sera rude »

                      Le 28, la sentence est exécutée, dans des conditions particulièrement atroces. Les seize bourreaux venus de toute la France, sans réelle pratique de ce genre de torture, attachent quatre chevaux rétifs conduits par des cavaliers enivrés, probablement pour les besoins de la cause. Le supplice dure deux heures et quart, les bourreaux ayant l’interdiction des juges de couper d’abord les tendons des membres pour faciliter l’arrachement. La mort de Damiens survient seulement à la tombée de la nuit, à l’enlèvement du bras droit, le dernier membre ; une image qui hantera le jeune bourreau Charles-Henri Sanson, alors tout juste âgé de dix-huit ans

      2. Hobbes

        « homme de peu de fois », »conversion au keynesianisme »

        Ces locutions spirituelles (au premier sens du terme ne vous y trompez pas) me rappelle qu »aujourd’hui l’intervention de Maman-Mammouth est un véritable opium pour le peuple mais aussi pour toute l’économie, on en veut toujours plus et on se cache son auto-destruction.

        En espérant que tout ça finisse mal …

        PS: Merci pour la marrade filochienne !

  7. Higgins

    Un pays a lutté avec tellement d’efficacité contre le chômage (à partir du moment où il l’a décrété, ce dernier a totalement disparu et les très rares chômeurs existants étaient condamnés à la prison vu qu’ils contrevenaient à la loi) qu’il a fini par sombrer corps et bien en 1991. Que des crétins regrettent le grand Staline et son paradis sur terre est proprement affligeant.

      1. Pat

        Ça me rappelle mon maître Poutou qui préconisait d’interdire les licenciements (ce qui évite les jalousies quand l’entreprise fait faillite). Il n’avait pas compris qu’il était encore plus simple de rendre les embauches obligatoires.
        C’est d’ailleurs ce que fait l’Etat en embauchant toujours plus de fonctionnaires, l’employeur restant le contribuable (tant qu’il ne se tire pas à l’étranger).

  8. Pere Collateur

    Il me semble avoir vu que Delamarche fait parti de ce collectif.

    Vu les positions du bonhomme, on se demande ce qu’il va faire dans cette galère…

    Enfin bon, il peuvent prôner plus d’impôt tant qu’ils veulent, vu qu’on est très nettement passé du coté obscure de la courbe de Laffer, ça ne fera que diminuer encore plus les rentrées fiscales… Et bien sur ces imbéciles s’en étonneront… Indécrottables.
    De toute façon, de ce que je vois tous les jours, beaucoup sont passé à une économie noire de chez noire y a plus d’espoir. Les autres ont foutu le camp.

    On va peut être pas tarder à voir ce que ça donne quand il ne restera plus que les fonctionnaires pour payer les RMistes (ou l’inverse) 🙂

    1. gameover

      Non ça fait longtemps que je dis que Delamarche est une burne (depuis 2008) à chaque fois que quelqu’un en fait la promo. Il n’y a qu’à voir les résultats de son fonds : une cata.

      La raison de son audience : vous noterez que quand quelqu’un dit que le monde ne tourne pas rond on prête une oreille, ça rapproche. Quand en plus il décrit bien les conséquences, on se dit qu’il a compris notre malheur. Quand en plus il est pessimiste sur les solutions actuelles, on plussoie… Mais le problème c’est que comme beaucoup il ne remonte pas aux causes, il essaie juste de résoudre des conséquences et c’est là que ça coince… Mélanchon est du même style mais un peu moins mou que Delamarche qui s’il parlait plus vite (euh, euh, euh) ferait des videos 3 fois plus courte.

      1. Quiet Desperation

        « Delamarche est une burne (depuis 2008) à chaque fois que quelqu’un en fait la promo. Il n’y a qu’à voir les résultats de son fonds : une cata. »

        et DSK, c’est une burne ?

  9. Bonsaï

    Mais bon, pour ces précieux énarques qui n’ont jamais mis le bout de l’orteil dans le monde réel, il est plus facile d’organiser des happening géants avec distribution gratuite de slogans et de photos-montages que de daigner s’exercer au pragmatisme économique avant qu’il ne soit trop tard.

  10. Kekoresin

    Encore un excellent cru à l’heure bénie de l’Apéro!

    « la pluie qui produit de la sécheresse partout où elle ne tombe pas » – du grand cru j’vous dis!

    Pour en venir au fond du sujet, l’idéal socialo est la pauvreté généralisée. Un petit quelque chose de Zola, une petite nostalgie de corons peuplés de gueules noires qui se ressemblent dans la misère crasse mais digne. Le RSA et les retraites faméliques ont certes remplacées les mineurs de fond mais l’idée est la même: libérer les travailleurs de l’esclavage pour un avenir de gamelles vides. Une retraite de bonne heure et du temps libre pour une population qui n’aura aucun moyen de subsistance et qui se rassemblera dans la grisaille uniforme des queues interminables des restos du coeur. Pour les quelques rebelles qui essayeront de prendre en main leur destin en créant leur entreprise, tout est prévu: vexations fiscales et normatives jusqu’à disparition totale de toute velléité de s’élever au-dessus de la masse en guenilles!

    Bien sur c’est l’idéal des privilégiés pour les autres âmes du purgatoire rose. Vu de la datcha cela parait presque romantique toute cette misère sauce chomage…

    1. Lafayette

      Le plus important avec l’Europe c’est de compter le nombre de goutte d’eau qui ne tombe pas en vin, pour déterminer les aides en liquide.
      Mais ne gâchons pas l’apéro.

    2. Jiff

      C’est amusant et ça me rappelle une discussion que j’ai eu en 1981 avec un vieil ami (véridique).

      Sa question était: « sais-tu ce qu’est le socialisme? »

      – Pas vraiment,

      – Eh bien, tu auras fais des études et d’un seul coup tu vas t’apercevoir que le type qui fait des trous dans le trottoir devant chez toi gagne la même chose que toi. Tu iras donc voir le gouvernement et tu te plaindras en expliquant que tu as sué sang et eau pour passer des diplômes compliqués, que ton métier implique des responsabilités bien supérieures à celle de percer des trous et que, par conséquent, tu devrais logiquement en recevoir les fruits sous la forme d’un salaire plus élevé.
      Et là, on te répondra que tout le monde doit être traité de la même façon et que par souci d’égalité, il n’est pas concevable que tu gagnes plus d’argent que le type en question,

      – C’est dégueulasse !

      – Oui, mais c’est ça le socialisme,

      – Bon, alors je m’en vais.

      L’erreur de ma vie a été de revenir dans ce pays quelques années plus tard, et celle-là, je ne suis pas prêt de me la pardonner (ou alors, le jour où je repartirais définitivement).

      1. LM

        En l’occurrence, dans les pays de l’est que je connais bien, les types qui faisaient les trous étaient beaucoup plus payés que celui qui avait fait des études.

    1. Aristarque

      C’est lui (Hayek) faire un mauvais procès parce que s’il était aux USA au début des années 20, il était alors en Autriche à la fin de cette même décennie et depuis au moins trois ou quatre ans. Je doute qu’ à l’ époque, l’ information voyageait aussi bien et rapidement que maintenant et que l’on puisse mener des études sur un autre pays situé à 10.000 kms, aussi facilement on pourrait l’envisager maintenant (et encore, manquerait-il un aspect vécudu quotidien). Il était encore à l’ époque bien jeune, même s’il promettait déjà, pour avoir une influence re connue qui ne viendra que dans les années 30 et au delà…

  11. Dr Slump

    « Beaucoup des lecteurs avides de ces productions idéologiquement douteuses sont en réalité à la recherche d’une explication de la crise qui secoue le monde actuellement… »

    La crise. LA Crise. LA CRIIIIISE. J’en ai RAS LE BOL d’entendre sans arrêt que c’est la crise. C’est tellement tout le temps la crise, qu’à la fin, on se demande comment différencier ce qui est un état de crise de ce qui ne l’est pas.

    1929, ça c’était une Crise, avec un C majuscule, avec de gros riches à haut-de-forme qui se jetaient dans le vide, et les masses populaires réduites à la misère jetées sur les routes, à la recherche de n’importe quelle vacation aux champs, aux vergers, à l’usine.

    La France n’est pas « en crise ». En stagnation, en récession, mal barrée et en lente décomposition, oui sans aucun doute, mais en crise, non. Quand ce sera la crise, et si cela devait en effet se produire, ce sera une autre paire de manches, et on ne se contentera plus de plaisants commentaires sur un blog, dont je soutiens par ailleurs inconditionnellement le propos.

    La crise de ceci ici, la crise de cela ailleurs, c’est une scansion, un message hypnotique répété des dizaines, des centaines de fois par jour. On nous fait ainsi baigner dans une atmosphère de crise, d’urgence, de nécessité immédiate que nos gouvernements vont résoudre incessamment à coup de lois inefficaces, sinon pour se donner une importance qu’ils n’ont pas dans la résolution de problèmes qu’eux-mêmes ou leurs collègues à l’étranger ont causé.

    Le monde n’est pas en crise. La planète et l’univers se foutent de la récession immobilière. Ce qui est en crise, c’est nous, l’humanité, déboussolée, prise de folie, et menée par de banals ressorts primaires, peur, colère, recherche de sécurité.

    Je ne fais pas la morale. Je ne prétends pas avoir de solution toute faite. Simplement il me semble essentiel de mettre en évidence ce phénomène, constamment entretenu et amplifié, il me semble nécessaire de dire:  » hey! quelle mouche vous pique? « .

    Par exemple, on ne va pas rendre le Moyen-Orient plus pacifique en envoyant des drones, des avions, des armes et des troupes. Moi je dis: ramenez-moi tout ça au pays. Maintenez l’ordre et la sécurité dans mon pays: y’a déjà du boulot. Bref, rentrez chez vous. Lisez le Tao Te Ching. Faites connaissance avec vos voisins, c’est bien moins facile que de partir au Pérou « rencontrer les indiens », bien plus enrichissant, et bien plus favorable à la construction d’une société stable et paisible.

    Je ne serais pas le dernier à prendre les armes si mon pays se trouvait attaqué, mais en attendant, partez en guerre où vous voulez, moi je préfère emmener mon neveu à la pêche. « La crise », mon cul.

              1. Black Mamba

                Oui , ce soir lorsque les commentaires se feront plus rare et loin de tomber dans les bras de Morphée, je tenterai sans aucun doute la lecture du long commentaire et les effets soporifiques feront leur devoir 😀

                    1. Quiet Desperation

                      Pétard…. voilà ce que devient la Culture Française passée à la moulinette libano-brésilienne…. je tremble déjà pour l’Australie… Vallsing Mathilda…

    1. Théo31

      La crise est un attrape-nigauds pour justifier d’encore plus de socialisme et le maintien des maroquins dorés des parasites sociaux institutionnels.

        1. Black Mamba

          Au moins, vous en avez conscience , c’est un bon début …
          Je vous en prie restez sur le divan, la séance n’est pas terminée …

          1. Dr Slump

            Si c’est vous, faut voir, mais pas de psychiatre je vous prie, ce sont eux les plus tarés, et ils n’en sont pas conscient. Personnellement je prône la folie comme remède à tout le mal que ce monde connaît, à la façon d’Erasme, ou de Rabelais. C’est folie que de partir à la pêche quand tout le monde part en guerre, mais démence que de partir en guerre plutôt qu’à la pêche.

            1. Black Mamba

              Les psychiatres sont les premières personnes que je fuis, les suivantes sont les assistantes sociales donc nous sommes d’accord sur ce point …
              Donc reprenons où nous en étions vu que c’est moi qui officie …

              1. Dr Slump

                Je suis joyeusement et définitivement incurable. Si vous voulez devenir folle, allons-y! Ne m’accusez de rien si tout votre foyer prend la suite, je n’y suis pour rien, je suis fou après tout.

                  1. Dr Slump

                    Ah, je vois qu’on a de la culture. Si la tour ne peut se mesurer à la diagonale du fou, face à la reine, c’est en effet une autre histoire 🙂 . Jouons avec les étagères, et voyons si vous me suivez toujours : la tour foudroyée.

                    1. Black Mamba

                      Je croyais que le Chaos régnait en maître chez vous mais bon , force est de croire que Morphée vous a vaincu …
                      Bonne Nuit donc …

                    2. Dr Slump

                      La folie et le rire étaient considérés comme hérétiques. Heureusement, aujourd’hui, même le Saint Père peut nous faire rigoler. Et le chaos fait partie de l’harmonie, tout comme la folie fait partie de l’équilibre spirituel. Faut être fou pour croire en Dieu, fou pour nourrir l’espérance, le bon Chesterton me l’a appris^^. Alors, la tour foudroyée?

                    3. Black Mamba

                      Signification de la carte La tour foudroyée du Tarot d’Esméralda

                      Cette lame symbolise le conflit, les forces perdues, dans des rivalités qui n’aboutissent qu’à des ruines. Des projets stériles, des espérances qui avortent. La tour foudroyée sera soit une catastrophe, soit une bénédiction. Tout dépendra de vos capacités de compréhension, d’assimilation et de réactions positives. Perdre c’est souvent gagner.

            2. Black Mamba

               » Faut être fou pour croire en Dieu, fou pour nourrir l’espérance  »
              Je sais que parmi les lecteurs un bon nombre ne croit en l’existence en Dieu, moi si . Ce n’est pas une Foi aveugle, je suis juste une privilégiée, pourquoi moi, je ne sais pas, mais j’ai été choisie parmi tant d’autres … Comme le petit Samuel, j’ai entendu la voix , comme Samson , j’ai aussi bénéficié d’une force incroyable pour sauver une vie … J’ai prié de nombreuses fois, certaines de mes prières, les plus improbables ont été exaucées .
              Parfois, je me permets « le luxe de douter » juste pour que Dieu me fasse encore signe : » Oui, ma fille , tout ce qui est arrivé tu ne l’as pas rêvé … « 

              1. Dr Slump

                C’est ce que je dis. Vous avez aussi ce grain de folie. Les gens « raisonnables » croient en des choses normales. Ils croient en la démocratie. Ils croient que nos gouvernements travaillent pour leur sécurité et leur succès. Ils croient en Charlie, en la science, ils croient au progrès, aux belles choses désignées comme telles par les zélites et les zournalistes. Les pauvres gens. Mais vous comme moi plaçons nos espoirs en Dieu. C’est ça qui est fou, mais dans un sens, bien plus sensé que de croire en la science, ou même pire, de croire au socialisme!

                Quant à la tour foudroyée, que je plaçais dans le contexte de votre jeu de mots (dans quel étagère…), prononcez le lentement, et cela sonne comme « la tour fou-de-roy-y-est ». Le fou est tout le contraire de la tour, droite et inamovible. Quand le fou rencontre la tour, c’est à dire la raison, le rationnel, alors celle-ci est foudroyée, c’est à dire illuminée, enflammée au sens spirituel du terme: c’est l’éveil. Et la tour foudroyée est en effet le vrai nom de l’arcane 16 du Tarot, la Maison Dieu, autrement dit: « l’âme est son Dieu ».
                Cette consultation-là, je vais la faire payer. Chère! 😀

                1. Black Mamba

                  Il y a tout un monde entre « dans quel étagère » et « la tour foudroyée » , je ne pouvais attendre moins de la part du fou de la reine,
                  donc échec et mat :mrgreen:

    2. Kekoresin

      Partir en guerre, prendre les armes pour sauver mon pays, très peu pour moi! Si je prends les armes ce sera pour sauver ma famille voire mes voisins et encore pas tous.

      Les générations qui nous ont précédé ont pris les armes qu’on leur a donné pour défendre la caste au pouvoir. Les vieux bourgeois discutent de la guerre et les jeunes idiots se font massacrer! Sauver quelques valeurs alors? Le patrimoine durement acquis par nos ancêtres pour qu’il soit dilapidé sur l’autel d’une soit disant tradition d’accueil et de partage, dans une farandole très locale sur le theme des droits de l’homme!

      L’humanisme ne passe jamais par les Etats qui préfèrent envoyer ses enfants à la boucherie par défaut. Le maintien dans l’ignorance et le dogme sont la meilleure assurance de survie pour nos gouvernants et leur basse cour et les honneurs reviennent toujours aux lâches qui donnent les ordres! Pour illustrer le propos, il n’y a qu’à voir la cote de popularité du petit gros et ses mignons quand il se prend pour Napoléon.

      Brassens chantait heureux l’imbécile né quelque part…

      1. petit-chat

        « les honneurs reviennent toujours aux lâches qui donnent les ordres »
        Mon père ajoutait : « Les véritables héros sont morts. Ceux qui se gargarisent aux défilés d’anciens combattants sont des lâches ou des veinards. Dans les deux cas, il n’y a pas lieu de la ramener. »

        1. gameover

          cépafô ! Un sage homme ton père.
          Ils devraient effectivement se faire oublier… des fois que Dieu se rende compte qu’il a fait une erreur.

      1. Val

        @Darth Euh sauf votre respect , peut être , mais je n’ai jamais vu qqn en crise se porter aussi bien … pour moi , l’état est prospère et ne s’est jamais aussi bien porté 😉 ; ceci dit je vanne et vois bien ce que vous voulez dire : l’état est malade , malade de boulimie , c’est pourquoi il grossit grossit et va finir par exploser façon monthy python.

    3. Nyamba

      +1 aussi.
      A un détail près : si j’ai le malheur de rentrer à la maison dans un an, je n’aurai toujours aucune envie de faire connaissance avec ma voisine…
      Aux antipodes, c’est un peu différent : j’ai l’impression de vivre dans une pub pour une lessive familiale. Les gens ont l’air heureux, c’est fou ; n’ont pas l’air de connaître le cynisme, les kiwis.

      1. gameover

        Oui c’est surprenant hein !
        Les gens s’intéressent et sont vraiment contents de la réussite des autres que ce soit pro, de ta dernière bagnole, de ta baraque, de tes vacances, de la réussite de tes gosses…

        Je pense que c’est parce que les gens sont à la place qu’ils méritent et qu’il y a peu de distorsion… tout est possible, il faut juste s’en donner la peine.

        1. Dr Slump

          C’est vrai, ça m’avait frappé aussi, de retour des Etats-Unis, j’avais découvert alors ce que veut dire l’expression « choc culturel de retour ».
          Ici, il s’en trouve même qui, jouissant d’un meilleur statut professionnel que vous, trouvent quand même le moyen de vous jalouser si vos efforts leur semblent réduire l’écart.

  12. Kloupa

    Des « économistes keynésiens pavloviens »? Mais, dans notre pays, on doit sans doute trouver le diplôme d’économistes dans un paquet de Bonux, ou encore, au choix, pouvoir se l’auto-attribuer. D’ailleurs Hollande n’a-t’il pas été professeur d’économe? On pense néanmoins qu’il n’est pas près de se voir attribuer le Nobel pour ses travaux pratiques…

    1. Hobbes

      Le socialisme n’est économe qu’en ce qui concerne la réflexion et l’honnêteté intelectuelle, ce n’est pas leur fond de commerce …

          1. petit-chat

            Et avec le réchauffement climatique qu’ils nous annoncent tous les jours, on va tous crever de froid, ce qui satisfera la fibre écolo que tout collectiviste bien né porte en lui : l’extermination du genre humain, le retour à la Genèse en quelque sorte.

            1. Lafayette

              Le réchauffement climatique, c’est quand on met la climatisation à plus de 24°C pendant l’hiver et à -5°C pendant l’été.
              C’est pas étonnant ensuite que dans la gène il n’y a plus de plaisir.

  13. Aristarque

    Remarquons que nous avons Cuba où le peuple a eu l’autorisation de faire progresser encore plus avant le socialisme en prenant un chouïa de liberté avec la doctrine pure, el lider maximo se sentant un peu fatigué par la menée de la Révolucion, ces derniers temps…
    Et qu’ont-ils fait de cette autorisation comme le rapportait naguère un reportage télévisé, la larme au coin de la caméra : des petits commerces, des boutiques artisanales, des restaurants indépendants avides de recueillir les devises des grands méchants européens et peut-être bientôt, des diablotins impérialistes du Grand Satan Américain, bref du grand méchant capitalisme basique au lieu de continuer dans la glorieuse voie ouverte par Fidel & consorts…
    Indécrottables, vous dis-je ! A mettre au même niveau que les Öst Teutons quand ils ont été finalement envahis par les hordes affamées et arriérées venus de l’Ouest…

    1. Théo31

      La NEP, c’est ce que pratiquent tous les communistes quand ils sentent que le peuple s’apprête à venir leur mettre des coups de pelle dans la tronche.

  14. Aristarque

    (…) alors que leur précédent manifeste, déjà vieux de quatre années, commençait à sérieusement sentir la naphtaline (…) faire et refaire, c’est toujours bosser gloser dans le vide… 🙄

  15. ironbooboo

    @ H16 :

    « J’en veux pour preuve l’idée rocambolesque de revenir (encore, oui, encore ! une fois) à la retraite à 60 ans, à cette période où les gens vivent plus vieux, en meilleure santé … »

    On s’en fout d’ici là on sera bien mort d’un cancer du rectum; à force …

        1. Black Mamba

          Ah! Non , désolé le suicide est interdit … il faut demander au créateur la possibilité de partir plus tôt .
          En dehors cette option , il faut éventuellement fermer les sphincters.

                  1. petit-chat

                    Alors, imagine un vol de sphincters au-dessus du nid de cocus autour de Moullande… Tous arborant un « Je suis #Sphinctie » sous un déluge de réalités occlusées jusqu’à présent…

    1. bibi

      Je pense que ça sera pour une bonne partie du peuple d’une hémorragie plutôt qu’un d’un cancer, parce qu’arriver à un moment le gouvernement va devoir gérer la pénurie lubrifiant, et pour ceux qui pourront toujours s’en offrir au marché noir, eux auront la chance de pouvoir mourir d’un cancer, le gouvernement prétextera alors que c’est à cause d’un dysfonctionnement du marché et en profitera pour encore plus réguler l’économie.

  16. gameover

    M. de Seize, vous êtes vraiment petit bras avec vos économistes atterrés :

    « Erreur de la banque centrale en votre faveur : 3 000 euros »

    Article du 16 janvier 2015

    […]

    « L’idée ne sort pas de nulle part : elle est bel et bien présente dans la littérature économique académique. Dans sa Théorie générale de l’emploi* de 1936, Keynes considérait ainsi que « si le Trésor public remplissait des bouteilles avec des billets de banque, les enterrait dans des mines désaffectées, les recouvrait d’ordures et laissait ensuite à une compagnie le soin de les déterrer, il n’y aurait plus de chômage » ! »

    http://www.lepoint.fr/economie/erreur-de-la-banque-centrale-en-votre-faveur-3-000-euros-16-01-2015-1897133_28.php

                  1. petit-chat

                    BM a les dents longues, c’est pas une sans-dents, elle, rien à voir avec le troupeau misérable qui crie « je suis #Hollandie »

          1. Hobbes

            Je plussoies little Calvin
            D’un autre côté le Chêne (« roi » de la forêt toussa toussa) ça pue l’anti-égalitarisme à pleine truffe.

      1. Jiff

        Tu n’es pas bisou-socialaud-compatible !
        Par conséquent, tu dois-être rééduqué; disons une année en ZEP, comme prof d’économie… ;-p)

  17. Jiff

    Au cas bien improbable où ces gens se baladeraient sur ce blog, je leur suggère à toutes fins utiles de s’associer avec le giec et d’élire george w. bu$h comme président honoraire; comme ça, la boucle sera bouclée (entre gens de « bonne compagnie » ;-p)

    Ça n’est même plus de la misère intellectuelle, c’est de la déchéance… Le pire étant qu’ils ont certainement des lecteurs acquis à leurs causes.

      1. Jiff

        Bien sûr, tant qu’à être les doigts sur la couture du pantalon avec l’otan (et le reste), autant apprendre les bons codes avec son maître (enfin, maître apparent, parce que ça n’est pas l’intelligence qui le distingue ce pauvre hère… D’ailleurs, en étant pas PC, on pourrait même dire que c’est l’exact contraire).

        Quant à ta remarque, c’est ce qui finit systématiquement par arriver lorsque l’on a exclusivement le pognon en ligne de mire, sans quantifier correctement les implications de ses décisions à moyen et long terme.

    1. Honorbrachios

      @jiff : il y a des soces et des membres du gouvernement qui lisent ce blog : nous avons eu une intervention assez « marrante » il y a pas longtemps, et l’autre jour, je crois que c’est sur yahoo, un membre du PS reprenait une des maximes de ce blog (pas CPEF !)

    1. Jiff

      Si, bien sûr !

      Il-y-a une paire d’année, j’ai lu un excellent article d’un socio-ethnologue Canadien (j’ai malheureusement perdu le bookmark et le nom de de type); dans cet article, il explique très clairement qu’on a que les poliotiques que l’on mérite, et que si une majorité de gens réagissaient fortement, notamment lorsque des lois iniques leurs restreignent leurs libertés fondamentales, en sortant manifester bruyamment (mais pacifiquement), tous les crétins gouvernants fileraient bien droit…

      1. Val

        @Jiff , pas du tout d’accord avec ce canadien . Manifester bruyamment mais pacifiquement ne marche que lorsque l’on a affaire à d’honnêtes et conciliants démocrates , autrement c’est : soit le bide (cf Manif pour tous ) soit le massacre . En France , nos politiciens ayant le trouillomètre à zéro , seule la force et la violence les feraient plier. Mais ceux qui auraient intérêt à le faire (ie. nous ) ont bien trop à y perdre et c’est bien la dessus qu’ils comptent …

        1. Jiff

          Non, à part dans certains pays à peine moins démocratiques que le nôtre, tel la Corée du Nord, la plus grosse trouille des poliotiques, c’est l’échauffement de la rue – penser que 1961 pourrait se refaire ici serait une erreur (pour cela, il faudrait des gens intraitables; donc, aucun risque ici).

          Tu n’as qu’à ré-examiner de près ce qui s’est passé ici dans les +20 dernières années pour t’en convaincre.

          1. Val

            @Jiff , ils ont bien plus peur de l’échauffement de la rue des gens de leur camp (banlieues et autres assistés ) que de nos descentes dans la rue qu’ils savent bien être pacifiques et policées.
            C’est bien d’ailleurs pour ça qu’ils cèdent aux uns et pas autres …

            1. Jiff

              C’est un truisme; cependant, mets +1 myion de gens dans la rue et tu verras que leurs préoccupations subiront un re-routage illico-presto.
              En dehors d’un clébard, il n’y-a pas mieux qu’un politicard pour sentir d’où vient le vent…

    1. petit-chat

      « Tout débat à propos du GIEC provoque le doute dans la conscience des citoyens » : moralité, pas de débat, c’est bon pour les citoyens-électeurs, le prêt-à-voter sur mesure.
      Vous prendrez bien une louchée de taxe carbone, c’est bon pour la planète !

  18. bob razovski

    « C’est évidemment complètement con »

    Qu’est-ce que j’aimerais entendre cette phrase en point d’orgue de toute intervention de ces soi disant « experts » télégéniques.

    Je vois bien Alexandre Astier dans le rôle du journaliste.

    L’expert :  » bla bla keynésianisme… bla bla plus impôts… bla bla vivrenesemble, bla bla éco citoyen durablement con… bla bla… festif et joyeux… bla bla redistribution… bla bla..

    Le journaliste : « Et bien merci monsieur l’expert. C’est évidemment complètement con. Bonsoir. »

  19. zelectron

    Ce ne sont pas les thèses des Keynésiens qui ont offert un confort inégalable aux générations au pouvoir actuellement, ce sont les magouilles politiciennes !

  20. Merman

    Le retournement conjoncturel ne passera pas la frontière de hollandie
    Les trois facteurs dont tout le monde se félicite sont ne sont que conjoncturels ; à savoir la baisse des taux d’intérêts, la baisse du pétrole et la baisse de l’Euro (du fait de l’anticipation du QE).
    La baisse des taux:
    D’abord pourquoi baissent ’ils? S’agit-il de la manipulation par la BCE des taux directeurs? S’agit-il d’une conséquence de la règlementation bancaire qui impose aux banques de réduire leur bilan et de augmenter obligatoirement le taux de couverture avec des actifs bidouillés « sures » ? Il serait bon de le savoir car la hausse simultanée des actions et des obligations est un indicateur de perturbation des marches s’il est…
    Sans surprise, les emprunteurs devraient se méfier et se préparer au retournement. D’ailleurs, pas folle la guêpe, Supermario annonce le QE mais pour dans 2 mois ; histoire d’acheter des obligations a un prix raisonnable une fois que les marches auront digéré la nouvelle et se seront stabilises ; Et pourquoi pas faire une plus-value au passage ?
    Mais comme tout est relatif en ce monde et surtout entre pays de l’Euroland, la baisse des taux bénéficiera le plus à ceux qui réduisent le plus leur déficit ; Après l’annonce de Supermario, le Portugal a emprunté a 10 ans au même taux de la France… Ainsi ceux qui réduisent leur déficit ou génère un excèdent primaire auront un double bonus : réduction du volume et réduction du taux. Dans le meilleurs des cas pourra se mettre en place un cercle vertueux avec comme ultime conséquence possible l’excédent budgétaire ; Et pas que l’Allemagne.
    Pour la France, qui va continuer ses débats des années 30 et 70 (1930 et 1970), il y aura probablement un dépassement des déficits promis. La République des (Hauts) fonctionnaires sera surement incapable de reformer « Le modèle Français » pour s’intégrer au « Modèle Européen » nécessaire depuis le referendum de Maastricht. Donc statistiquement les taux français devraient moins baisser que ceux de nos voisins (ils sont déjà trop très bas) et avec la baisse de la confiance, ils devraient être parmi les premiers à remonter… Bien sûr, ce sera la faute des agences de notation qui n’auront rien compris à ce beau pays au règles économiques uniques au monde (mais intégré à l’OMC, l’Euro, L’Europe…).

    La baisse du pétrole :
    Mais pourquoi le FMI a-t-il baisse ses prévisions de croissance mondiale du fait de la baisse du prix du baril ? N’a t-il rien compris ? Et bien, nos bons ministres doivent se charger d’aller leur expliquer…
    L’effet sur les consommateurs va varier selon le niveau de dépendance au pétrole du pays dans lequel ils se trouvent. Grande dépendance, Grand impacte. Petite dépendance, rien. Cela va aussi dépendre de la consommation par habitant… mis bout à bout cela fait déjà quatre cas de figure… Les pays Européens ne sont pas les plus gros consommateurs en moyenne donc cela devrait avoir moins d’impact qu’en chine par exemple (gros importateur et gros consommateur/habitant). La France, grâce à la politique nucléaire a une forte indépendance vis-à-vis des prix du baril. Donc un effet relativement plus faible que ses voisins-amis-concurrents. Donc une diminution de l’avantage concurrentiel….
    Un second effet va porter sur les recettes fiscales… Les nombreux pays émergents qui subventionnent les produits pétrolier vont pouvoir réduire leur niveau de subvention et sortir, du moins partiellement, du cercle vicieux de toujours plus de subventions…Pour la France, pétrole moins cher égale moins de TIPP et de TVA sauf si on se met à en consommer plus… Mais pourquoi faire ?
    Les producteurs (de pétrole) sont des consommateurs « pas comme les autres ». Ils achètent, tenez-vous bien, des équipements et services pétrolier & parapétrolier de haute technologie. Comme la France ne fait pas partie des plus mauvais ni des moins impliquées dans le domaine (notamment grâce a une exemption de l’IS pour les employés français travaillent à l’étranger…) la nouvelle n’est pas bonne. La suppression de 9000 emploi chez Schlumberger le démontre. L’exploration étant ce qu’il y a de plus couteux, c’est le premier domaine touche (une aubaine pour les chinois qui ont massivement développés leurs compétences et cherchaient une occasion de prendre des parts de marcher grâce à leurs prix subventionnes imbattables). Une branche d’activité à très haute valeur ajoutée est donc en péril. Nombre des producteurs de pétrole aiment le luxe et particulièrement les produits Français… Sur quelles dépenses croyez-vous qu’ils vont couper en premier ? Heureusement, la menace de l’EI pourrait nous aider à concrétiser quelques contrats d’armement si personne ne vend la mèche avant la fin de la négociation et qu’on laisse les corrupteurs intermédiaires faire leur boulot.
    Ben oui M. le Président (prof. d’eco de Sc Po) au nom de l’autre Pays du fromage, « c’est pas facile» tout ça.

    La baisse de l’Euro :
    En fait, il y a au moins trois situations en Europe.
    Ceux qui ont un marché efficace avec des parts de marché hors-UE préexistantes vont se gaver vite-fait, bienfait. Il leur suffira de d’appuyer sur le champignon pour produire plus ou d’augmenter leur marge pour augmenter leurs fonds propres et se développer ou distribuer des cadeaux aux actionnaires et lever pus de fonds sur les marcher (à bas taux) et se développer… En première ligne, l’Allemagne qui fait mine de pleurer quand elle doit dire merci à Super Mario…. 5555 (5 se prononce « Ha » en Thai). Sans compter l’effet deuxième tour avec un accroissement des gains de compétitivités sur le marcher Européen…
    Ceux qui ont fait les efforts dits structurels (maitrise des excédents de dettes publiques ou privées, présentes ou à venir). Tiens, ce sont les PIGS qui ont bien souffert de l’effet récessif des mesures d’ajustement et qui commencent collecter les fruits de leurs efforts. Des structures saines, des couts salariaux ridicules bas, une stabilité politique (sauf la Grèce), du personnel motive et compètent… devraient attirer les investisseurs étrangers (Chinois et Allemands). Comme rien n’est certain, Supermario s’est fendu d’un petit coup de pouce pour l’Espagne et l’Irlande.
    Ceux qui se croient en 1970 comme le veut le politiquement correct Français. Ils ont beaucoup prié pour la dévaluation baisse de l’euro en imaginant toujours des lendemains qui chantent. Mais tout est relatif en Europe. Si quelques entreprises françaises exportatrices ou productrices hors Europe vont bénéficier de la variation de changes, pour les autres : Rien. Car, on est un con a prié en oubliant que la majorité de nos exportations sont intracommunautaires donc massivement détachées du taux de change (ce qui était l’objectif de l’Euro : un succès) donc sans impact. De plus, il faudrait que notre appareil industriel suive ; mais entrer sur de nouveaux marchés, c’est long et couteux et risqué… Donc il faudrait le soutien des ennemis financier, d’une un politique fiscale favorable aux patrons prises de risques et un environnent administratif simple, flexible, stable et motivant les agents économiques. Un bon gros choc de libéralisation quoi… Enfin, il faut compter sur quelques effets négatifs que les prieurs ont largement omis ; Car si l’Euro baisse tout ce qui est importé va augmenter ; Les produits plus touches vont être ceux que nous ne produisons plus-du-tout ; c’est-à-dire les produits à bas couts importes des émergents. Il s’agit donc d’une taxation indirecte des plus pauvres qui vont voir leur pouvoir d’achat baisser presque a proportion de la baisse de l’Euro. Nombreux vont regretter les 1,60 Euro par Dollar US… Heureusement le dollar monte face à toutes les monnaies ou presque. Donc la baisse de l’Euro n’aura aucun impact sinon de déprécier nos bijoux de familles attractif pour les pays riches en stocks de USD. Nos Zelites vont pouvoir bientôt se féliciter de l’augmentation des investissements étrangers. Les chinois se frottent les mains de pouvoir acheter nos entreprises exsangues, de transférer nos technologies et savoir-faire chez eux (politique de montée en gamme) pour finalement fermer ces sites européens qui ne sont décidément plus compétitifs sur le marche mondial.
    La France on la quitte, parce qu’on n’est pas que con…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.