Présidence Hollande : trois ans qui en parurent dix

Voilà, ça y est, la France est parvenue à boucler trois années de socialisme officiel et assumé, avec François Hollande à sa tête. La performance mérite d’être soulignée tant il n’y avait rien d’évident à ce qu’on y parvienne : en 2010 ou en 2011, bien peu auraient misé sur le candidat Hollande, qui ne semblait absolument pas taillé pour le job. Et après trois années de test grandeur nature, force est de constater que l’impression s’est confirmée.

la rentrée d'hollandeEt même si on m’objectera que, de son point de vue et dans son plan de carrière, les choses roulent plutôt bien pour lui (la probabilité n’est pas nulle d’une réélection suite à un second tour désastreux duquel la droite se sera auto-éjectée et aura laissé Marine Le Pen seule en face du président sortant), ceux qui, il y a trois ans et plus affirmaient qu’Hollande était totalement nul ne peuvent que se réconforter d’avoir eu parfaitement raison : tous les indicateurs économiques les plus importants du pays montrent une franche dégradation de la situation qui était, de l’aveu même des socialistes à leur arrivée, passablement dégradée par les nombreuses années de droite au pouvoir et la mauvaise gestion de Sarkozy.

Ainsi, la dette publique est passée de 90% du PIB en 2012 (soit 1800 milliards d’euros) à 98% (i.e. 2000 milliards) depuis qu’Hollande est aux commandes. Le déficit budgétaire n’est jamais repassé en dessous de la barre des 3% du PIB, loin s’en faut. La croissance est passée de faible à anémique. C’est désastreux.

Quant au chômage, soi-disant préoccupation principale du chef de l’État, il n’a cessé d’augmenter, pour dépasser les 3 millions de chômeurs (plus de 5 en cumulant les principales catégories A, B et C). Les promesses d’inversion de courbe n’ont fait rire personne, surtout qu’elles ont toutes été brisées, comme tant d’autres.

hollande et son casque (vignette)Oh, certes, on peut noter de jolies brassées de promesses tenues. Par exemple, le gouvernement a réussi le pari d’introduire une distinction juridique pour les animaux. Les défenseurs des petits oiseaux, des chats, des chiens (mais, bizarrement, pas des ténias et des tiques) seront, vaguement, contents, même si cette distinction est complètement inopérante en pratique et purement cosmétique. Bien sûr, Hollande a tenu toutes les promesses d’accroissement des moyens et d’alourdissement des peines dans la lutte contre la fraude fiscale, étendue tous azimuts. En fait, la plupart des promesses respectées furent jusqu’à présent celles qui ont surtout consisté en des petits aménagements de la loi, à des choses qui ne coûtent guère (ou pas du tout) à l’État et qui sont essentiellement des actes symboliques. Je passerai pudiquement sur les promesses de dépenses idiotes qui furent, elles, honorées, celles-ci ne pouvant décemment compter comme des victoires que pour la petite partie d’électorat concernée, et une défaite pour le contribuable en général.

De l’autre côté, lorsqu’on regarde les promesses non tenues, on s’aperçoit que l’impact sur la vie des Français de ces renoncements est bien plus grand que, par exemple, la modeste réforme de la formation professionnelle (échec quasi-rigolo) ou la garantie (parfaitement sans intérêt) que le président n’appellera jamais son premier ministre « collaborateur »…

grimace hollande droiteAinsi, on attend toujours la réduction du déficit public, pourtant promise. On pleurera sur la promesse qu’il n’y aura pas d’effort fiscal après 2013. Lorsque le 27 septembre 2012, François Hollande promet que, je cite, « Neuf contribuables français sur dix ne seront pas concernés par les augmentations de fiscalité », c’est, encore une fois, un engagement qui s’avèrera impossible à honorer, tout comme celui de ne pas ajouter une nouvelle taxe dans le budget de la sécurité sociale 2014. En outre, tant le contribuable que les familles de militaires tués pourront pleurer sur l’autre serment oublié qu’il n’y aura plus qu’un millier de soldats français au Mali à la fin 2013. Foutaises et pipeautages.

De façon plus anecdotique mais ô combien symbolique et illustrant bien les travers de la Socialie française maintenant confortablement installée, rappelons qu’il avait été promis la mise en place du non-cumul des mandats pour les parlementaires socialistes dès 2012, de limiter à dix le nombre de conseillers par ministre, de ne pas donner d’interview depuis l’Élysée, ou encore de prendre le train plutôt que l’avion « par souci de proximité et d’économie ». De ce point de vue, le foutage de gueule n’a pas été modéré.

Dans les faits d’armes du chef de guerre gare, on pourra noter que les opérations africaines se soldent essentiellement par une région déstabilisée et des frais engagés sans aucune assurance d’amélioration prochaine. On pourra aussi mesurer l’entregent de notre généralissime lorsqu’il se lança dans l’opération syrienne, avec un

« La réponse internationale en cas d’utilisation par le régime syrien de ses armes chimiques serait immédiate et fulgurante »

… dont on rigolerait presque si la situation n’avait pas à ce point dégénéré.

Quant au changement, slogan d’une campagne dont on se demande comment elle sera parvenue à berner autant de gogos, on en attend toujours les plus timides prémices.

le changement est hors de question

En effet, le trajet législatif vers un État espion et avare de vie privée, déjà largement entamé sous Sarkozy, aura continué de plus belle avec son opposant, avec toujours plus de lois liberticides (loi Santé, loi Renseignement) dans un déferlement jamais vu, si ce n’est en période de guerre. Peut-être le sommes-nous finalement, celle de l’État contre son peuple ? En tout cas, question changement de direction loin du sécuritaire pathologique, pour le coup, c’est raté.

grimace hollande gaucheQuant au changement par des réformes, on peut l’oublier : elles sont microscopiques (comme le bouquet de lois « Macron »), voire abandonnées en rase campagne avec plus ou moins de discrétion (réforme du notariat, du droit du travail, de la fiscalité). Les quelques réformes palpables sont malheureusement celles qui sont catastrophiques dans leurs effets (rythmes scolaires, actuelle réforme envisagée pour le Collège) ou qui ont durablement clivé la société française (mariage « pour tous »).

Et justement : s’il y a eu un changement très notable, c’est bien dans la popularité du président, qui s’est effondrée. Là où Sarkozy avait réussi avec brio à se faire détester par une majorité de Français et haïr par toute la gauche, Hollande sera parvenu non seulement à se mettre à dos tout le peuple, mais il aura relevé le défi de se faire honnir des verts et de l’extrême-gauche, et se faire vilipender par une tranche de son propre parti ! Ce franc dégoût se traduit d’ailleurs par le fait qu’un nombre croissant de Français se détourne de la politique, et le peu qui s’y intéresse nourrit surtout l’espoir de voir sortir du lot d’autres partis que la clique actuelle, et d’autres candidats que les énièmes chevaux de retour vus et revus dans la politique française.

Or, de la même façon que l’UMP montre une pesanteur cadavérique à se renouveler, le PS démontre chaque jour qui passe son absence totale de solutions et d’idées pour le pays ; l’exécutif est à son image, complètement sclérosé sur des idées du passé (35 heures, retraite à 60 ans, la loi comme réponse ultime à toutes les détresses, y compris et surtout sociales). Les atavismes socialistes ressortent sans arrêt (volonté de refaire la société à grand coup de mots, bidouillages sociétaux allant dans le sens de revendications catégorielles, mais pas du tout dans le sens du bien commun ou de l’idée qu’on peut s’en faire) ; la lutte contre les entreprises, les entrepreneurs et les classes moyennes ou aisées bat son plein, sans retenue. Sans surprise, ces derniers fuient, avec par exemple un vif accroissement du nombre d’expatriés en Angleterre, en Belgique, en Suisse, et même au Portugal.

Trois ans après son accession au pouvoir, le bilan ne fait aucun doute : le délitement de la France s’est accéléré, la fuite des « forces vives » est plus forte que jamais, le chômage est au plus haut, l’insécurité est toujours là, les réformes sont, pour tout dire, au point mort, la corruption ne s’est jamais si bien portée de même que le capitalisme de connivence.

hollande se recueille devant une bouche d'égouts

Même en imaginant que Hollande se réveille et tente un changement drastique de direction, les deux années qui lui restent ne suffiraient pas à redresser la barre. L’inertie du pays et de son administration est trop grande, les mauvaises habitudes et les automatismes de castes (politicienne notamment) trop bien ancrés pour changer en si peu de temps. Et comme, de surcroît, toute tentative de changement, maintenant, sera de toute façon plus risquée qu’un statu quo mou, les deux années qui viennent promettent un immobilisme en béton armé.

La conclusion s’impose : ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1HsDEoNRBbvgPxuTj4aa9oYzSM8DNYX3fp

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires187

  1. Le Gnôme

    Aujourd’hui, c’est chronique d’une mort annoncée, le cancer qui ronge le pays depuis quarante ans est en phase terminale et la seule solution sera d’euthanasier le patient grâce à une loi de circonstance.

    Requiescat in pace.

    1. Théo31

      40 ans ? Le modéèle social que personne ne nous envie a été largement mis en place par Pétain. La communisation du pays a conu sa deuxième vague à partir de 68 pour ne plus s’arrêter. Les guerres coloniales ont probablement ralenti la croissance du cancer maintenant en métastases. On peut guérir du cancer, pas du socialisme.

      1. gameover

        nan je pense que Albundy dsait le contraire. La mortalité serait repartie à la hausse… « serait » car ça bidouille sévère dans les morts sur les routes….

  2. Val

    Les hommes politiques n’ont pas le courage de faire les réformes intelligentes alors il ne reste que les débiles ..

    1. john

      Et alors ? Que faut-il attendre en 2017 ? Hollande a eu une moule de cocu : Draghi qui lache la bride sur les taux, l’Europe qui accepte des délais malgré les traités, le pétrole qui baisse, l’économie qui redemarre partout ailleurs et qui va entrainer mecaniquement la France au moins un peu. En face, Sarko s’accroche et redonne ainsi de la flamboyance à Hollande. Pour moi, son poste est renouvelé en 2017. Et sinon c’est Sarko qui est élu pour faire à peu près la meme politique. Donc pour moi 2017 ne sera pas different de 2016 ou 2015.

      1. Tribuliste

        Malheureusement en effet le résultat est presque entériné d’avance…Acceptons-en l’augure et annulons les deux ans de campagne éléctorale, insupportable et honéreuse, qui nous attendent!

      2. Karamba!

        Oui c’est vrai que économiquement, c’est dur de différencier les options retenues par Sarkozy et par Hollande. Mais bon, d’un point de vue sociétal les socialistes auront fait du dégât. Il y a ce climat vindicatif au niveau de la liberté d’expression qui aboutit à rendre l’air irrespirable, intellectuellement avec les socialistes ça tourne invariablement au supplice. Et je pense néanmoins qu’avec la droite traditionnelle, on s’évite des Duflot qui pondent des lois aussi navrantes… Là où j’étais insatisfait et contrarié avec Sarkozy, désormais je suis juste écoeuré avec Flanby.

        1. john

          On est à un tel niveau de bêtise au niveau gouvernemental, que même les simplets du pays qui votent socialo commencent à comprendre que quelque chose ne tournent pas rond. Et ça commence à se voir. Et ça c’est bon pour le pays. Même si ça coûte cher. Le mieux pour la France serait que Hollande soit réélu en 2017 et qu’on connaisse une situation à la grecque (en moins violente). Les sans-dents vont finir par se rendre compte que leur bulletin de vote a eu un impact pour leur propre situation.
          Apparemment la situation sur les bons du trésor français commence à être tres volatile. Un début ?

      1. Calgon

        OMG, j’avais pas vu ça … mais quel parfait abruti !
        C’est pas possible d’être débile à ce point : il le fait forcément exprès !

  3. denisbdy

    C’est bien ce qui me fait peur, Sarkozy m‘a fait regretter Chirac, Hollande m’a fait regretter Sarko, celle qui pourrait me faire regretter Hollande c’est Marine le Pen ou pire peut être Hollande pour un deuxième mandat, on se rappelle de Chirac qui n’avait rien foutu la deuxième fois alors avec Hollande….

      1. Val

        C’est bien le problème : les fonctionnaires sont payés à ne rien faire , mais bon sang même ça, ils sont incapables de le faire correctement !!!

    1. royaumont

      Pire que Sarko, pire que Marine Le Pen, pire que Hollande, votez Taubira. vous regretterez tous les autres.

      Non, je plaisante…

      1. Vodkaman

        En même temps…

        Autrefois Saint-Louis rendait la justice sous un chêne, maintenant elle est rendue par des glands, il y a une certaine continuité.

  4. cretinusalpestris

    De toute manière, l’UE n’exige pas de ses gauleiters provinciaux des efforts surhumains.

    Hollande est, de ce fait, entièrement « satisfaisant » et répond aux normes européennes ISO 324798 relatives à la gestion des pays annex… euh… membres.

    La province France n’a donc pas à rougir de son sous-fonctionnaire présidentiel.

    1. Quand on connaît le fonctionnement réel de l’Europe, on peut pouffer à la vision très caricaturale lue et relue un peu partout sur le mode « C’est Bruxelles qui dirige ».

      1. cretinusalpestris

        Ma volonté était juste de relativiser le mauvais bilan de Hollande. Dans le classement européen, il s’en sort très bien… comparé aux mauvais élèves méditerranéens.

        La France n’est pas dans l’état de la Grèce. Enfin… pas encore.

        Quant à l’osmose UE-états membres, elle est effectivement pratique, chacun se renvoyant une responsabilité difficilement démontrable tant les règles, les clauses, les statuts sont nombreux, fluctuant et flous.

        1. royaumont

          « comparé aux mauvais élèves méditerranéens. » Seule la Grèce fait pire, l’Italie, l’Espagne ou le Portugal ont réagit avec plus de vigueur que nous et sont sur une meilleure trajectoire à défaut d’être en meilleure situation.

      2. Deres

        Oui, il ne faut pas oublier que « Bruxelles » est en fait composé d’une commission nommée par les gouvernements nationaux et d’un parlement élu par liste donc truffé d’apparatchik des grands partis politiques. Ce n’est donc qu’une excroissance non autonome des gouvernements nationaux. Et c’est généralement la bonne excuse de nos tocards qui ont tous les pouvoirs mais préfèrent se présenter en victimes ne pouvant pas agir.

      3. Beldchamps

        Justement, qui dirige ? Notre mi-mollette a l’air tellement impuissant qu’il est incapable d’incarner la fonction présidentielle.

        Sur la guerre économique engagée contre la Russie, Joe Biden s’est vanté que l’Europe ne voulait pas, mais que « the american leadership … » a fait le reste. C’était un discours devant les étudiants de Harvard (sur le site de la Maison Blanche), avec son pote Jack Daniels apparemment vu qu’il a dû présenter ses excuses à de nombreux pays, mais pas la France l’ingérence dans nos affaires n’émeut personne ici. Qui croire ? Je n’en sais rien.

        De ce que j’ai vu sur les commissions techniques qui conseillent la Commission, elles sont sous l’influence des lobbys, les sujets sont parfois tellement complexes que le Parlement suit les partis (rappelez-vous Mélenchon et d’autres qui ont voté à l’insu de leur plein gré pour la réintroduction des farines animales), et ensuite c’est transposé dans les droits nationaux, parfois directement par ordonnance. Je vous accorde que je n’ai qu’une vision parcellaire de ce qui se fait.

        Quant à la Grèce, Tsipras a quelle marge de manoeuvre finalement face à la Troïka ?

        1. La Commission n’est qu’un organe administratif dont le pouvoir coercitif est à peu près nul. C’est l’épouvantail utilisé par les gouvernants pour se dédouaner. Et les lois votées au Parlement sont généralement de grands fourres-tout minimalistes que les états membres se chargent d’interpréter un peu comme ils veulent. L’absurdité de certaines lois doit alors tout à la version locale (coup des échelles interdites aux mineurs par exemple).

          Le vrai pouvoir est celui des états. Il est avant tout fiscal (cordons de la bourse) et armé. Or, ça, c’est absolument Pas Touche pour l’Union Européenne.

          1. Guillaume_rc

            A ce sujet, il est d’ailleurs assez frappant de voir des (ir)responsables politiques se plaindre de l’impopularité des institutions européennes alors qu’à chaque fois qu’ils veulent se dédouaner leur excuse favorite est « c’est la faute de l’Europe ».

              1. Aristarkke

                Dans le tréfonds de leur être, je ne crois pas un instant qu’ils s’en plaignent autrement que pour la façade à présenter aux gogos électeurs. L’ UE fournit un parfait bouc émissaire pour cristalliser le ressentiment populaire face à une mesure qui ne l’ est pas en rejetant la faute sur l’ étranger. C’est une constante du socialisme de chercher des comploteurs exterieurs pour justifier l’ échec permanent de cette théocratie laïque qui ne peut évidemment pas résulter d’une aussi admirable construction de l’ esprit humain.

          2. Beldchamps

            Merci H16 pour ces arguments, c’est compliqué de se faire une opinion les deux camps étant généralement dans l’incantation. Même si les europhobes sont surtout d’extrême gauche, j’essaie d’écouter leurs arguments (quand il y en a …). La version répandue est que c’est quand même la Troïka qui a obligé Chypre à prélever sur les comptes bancaires, c’est bien le gouvernement chypriote qui a mis en place ce racket sur le patrimoine des gens, certes, mais avec le couteau sous la gorge … En même temps, quand Hollande ou d’autres partent négocier sur les 3% à Bruxelles, l’application stricte des traités devrait soit disant aboutir à des sanctions, voire même un administrateur et il ne se passe rien, too big ?

            1. La Troïka n’a de pouvoir et n’existe que parce les principaux pays derrière lui donnent un mandat exécutif. En gros, Chypre devait choisir entre la France, l’Allemagne et surtout, surtout, l’Angleterre, contre la Russie. Inutile de dire qu’elle n’était pas vraiment en position de négocier. Ensuite, il faut savoir que les principaux oligarques russes présents à Chypre ont été prévenus avant tout le monde pour limiter les dommages collatéraux.

              Pour le coup du respect des traités, la réponse est non, trop gros. Du reste, rappelez-moi la dernière fois que l’Europe a tapé sur les doigts grecs ? Là encore, lorsqu’on connaît un peu les enjeux, on sait que c’est avant tout la France et l’Allemagne qui ont forcé directement la main du gouvernement grec. Une première phase a permis aux banques françaises et allemandes de se retirer discrètement du merdier, et maintenant qu’elles sont parties, comme l’enjeu, c’est de limiter un peu la casse au niveau du contribuable, là, il n’y a plus personne. Tsipras et le reste peuvent faire les guignols, l’Europe finit toujours par céder, trouver un arrangement, élaguer la dette ou l’étaler…

              1. Beldchamps

                Merci H16, je comprends pourquoi vous faites la différence entre UE et « l’Allemagne et la France », parce qu’un mandat ce n’est pas une délégation, la BCE est officiellement indépendante mais pas dans les faits, soit. D’accord avec vous sur la Grèce car les intérêts convergent, mais si les intérêts sont différents sur des sujets importants comme notre monnaie « one size fits all », que se passe-il ? Même des prix Nobel d’économie sont contre l’euro ( passons sur Krugman et ses extraterrestres et puis les économistes se trompent …souvent). Désolée de jouer les trolls avec mes gros sabots ( après tout je sers aussi de faire-valoir…).

      4. Théo31

        Rien que sur le dossier des assurances sociales inappliquées depuis 1994, et au sujet desquelles il n’y a jamais rappel de à l’ordre par Bruxelles prouve que l’UE est aussi un vaste blague.

  5. Kazar

    Un deuxième tour FH / MLP me conviendrait, car je ne comprendrais pas qu’il y ait encore assez d’idiots pour voter FH afin que celui-ci achève son œuvre de destruction de notre pays.
    Pour ceux qui trouveraient que destruction est trop fort, notez que la combinaison de la loi de programmation militaire votée en fin d’année 2013, de la loi sur le renseignement et de la future loi contre le racisme et l’antisémistime promise par Valls et Taubira vont achever la mise en place d’une dictature encore jamais vue dans notre pays.
    Ajouter l’égalitarisme forcené, la fin de l’école avec la suppression de matières comme le latin, le grec, les classes bilangues, l’introduction du « théâtre de rue »…
    Tout ça pour produire des ignorants qu’ils sera facile de contrôler en leur fournissant des tablettes qui pourront être surveillées en permanence (ne vous inquiétez pas, ils trouvent bien du pognon pour accueillir des centaines de milliers d’illégaux et financer l’AME, ils en trouveront pour avoir le personnel nécessaire pour la surveillance), afin de garder le pouvoir.
    Oui H16, je le reconnais, CPEF, et j’en pleure de rage.

      1. Pere Collateur

        Oui, là, vous vous bercez d’illusions. Pourtant les dernieres élections devraient vous avoir mis la puce à l’oreille: Il y a encore un nombre délirant de débiles profond qui mettent un bulletin socialiste rosé dans les urnes.
        Je sais, ca défie tout bon sens et ca crache sans vergogne à la gueule de la logique la plus basique, mais c’est ainsi.

        Coté élèctions, ne vous faites aucune illusion. Ca n’est pas de ce coté que viendra des solutions. Même pas une seule!

        1. Val

          « Ca n’est pas de ce coté que viendra des solutions ». Heuuu pere collateur , n’allez pas leur donner de mauvaises idées , « la solution finale » c’était bien une idéee de socialiste … les solutions détrompez vous , ils en ont en stock , toutes mauvaises .

      2. Deres

        La vraie question, c’est combien de promesses contiendra son programme électorale … D’ailleurs tous les socialistes travaillent à temps plein sur ce sujet, dans les locaux même de l’Assemblée nationale. C’est fort quand même … L’immobilisme des deux dernières années du mandat, en plus d’être la même stratégie électorale que Chirac, viendra aussi du fait que Flamby est occupé à 100% par sa réélection. Il n’a donc pas el temps pour les sujets secondaires comme les réformes ou le bon fonctionnement du pays. Il faut savoir gérer ses priorités …

    1. john

      Mon petit doigt me dit que la conjoincture va s’ameliorer un peu d’ici deux ans . La France en profitera un peu. Et comme Hollande a du bol ça va coincider pile poil avec les elections. Et il pourra dire : « J’ai promis la baisse du chomage : elle est là . Peut etre pas en 2012 comme promis, mais ça a été très dur, il a fallu se battre pour Florange, pour la vente de Rafales, et grace à notre travail acharné, en 2017 nous l’avons. Réélisez moi ! »

      1. royaumont

        Les prévisionnistes économiques prévoient en effet une timide reprise. Sauf que les prévisions n’anticipent jamais les crises, alors que celles-ci surviennent nécessairement.
        Donc dans un pays cerné par la guerre, sur lequel se déverse des flots de réfugiés par centaines de milliers, criblé de dettes, avec des millions de chômeurs, en panne d’investissements depuis des années, où la complexité administrative, la corruption et la suspicion vont croissants et dont les différents groupes sociaux se regardent en chien de faïence le couteau entre les dents, la reprise n’interviendra que si aucun élément ne déclenche une crise…
        On a le droit d’y croire.

        1. Deres

          Oui, il y a des bas de cycle tous les 8-10 ans. On en approche. Et vu l’état du pays, il est difficile de croire que cela se passera bien ..

          1. Higgins

            Je ne crois pas du tout à une quelconque amélioration. Je pense même qu’on a franchi un cap et que le pire est à venir. On peut remercier Wesley Mouch. Ce sera là son seul bilan.

            1. john

              En fait la conjoncture est DEJA bonne. L’euro a baissé (d’où les ventes de rafales et d’airbus), la politique de taux zéro permet de continuer à s’endeter sans soucis immédiat, le pétrole a baissé, pas de crise comme en 2008, et beaucoup de pays commes les USA, l’allemagne, le UK commencent à voir l’avenir un peu plus sereinement et seront sans doute plus enclins à consommer ou investir chez nous (meme si on fait tout pour les en empecher). Avec son absence total de reforme, une politique de dépenses sans compter, le bateau Hollande aurait du chavirer depuis 2 ans déjà. Sauf qu’Hollande a beaucoup de chance et possede peut etre un certain talent invisible. Du coup il a tenu jusque là. Et je pense, tel Philieas Fogg, qu’il peut tenir encore quelques années en continuant à bruler les planches de la carcasse pour faire avancer le bateau. En tout cas au moins jusqu’en 2017. Il est clair que le moindre faux pas pourrait faire tout péter. Un bon coup de trouille des investisseurs et les taux montent au plafond. La BCE agira bien sur, mais pas indefiniment , et surtout pas sans contrepartie. Comme pour les Grecs. Mais force est de constater que Hollande SAIT marcher sur des oeufs. Ce mec m’a l’air tellement habile, que si ça se trouve, il ne se représentera pas et laissera un de ses copains socialos se faire démonter à sa place 🙂 On verra.

      2. Deres

        Pour le chômage, il y travaille en commençant dès maintenant à tricher sur les emplois aidés en grande diminution alors que les budgets existent toujours. Il est fort probable qu’il les relancera au moment opportun afin d »‘inverser la courbe » pour les moins de 25 ans en catégorie A. Ils ont constaté l’année dernière que c’était facile à faire mais ce n’était qu’un entrainement. Bis repetita.

        1. Caton

          Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…

          Un simple bug informatique en aout dernier chez SFR a suffi à faire baisser les chiffres du chômage. Donc il faudra tricher sur les emplois aidés. Bien sûr.

    2. albundy17

      c’est pour ça que sarko a changé le nom de son parti, ça va être drole si les sauces appellent à voter front républicain quand confronté a mlp

  6. Bonsaï

    Mais Hollande a déjà tout accompli, le rêve du petit dictateur qui sommeillait derrière son visage poupin et ses sourires hypocrites : la loi inique sur le renseignement est bien l’apothéose de sa quête sadique, tenir enfin la France sous sa coupe.
    Ce type est un psychopathe, il faut le déboulonner, lui et sa cour de profiteurs …

    1. Kazar

      « Le déboulonner », tout est fait pour cliver la société, FH est un expert dans l’art du « diviser pour mieux régner ». Je vous invite tous à aller écouter Alain Finkielkraut qui passait sur Paris Première lundi soir, son analyse de la situation sur notre histoire, l’école, est limpide : l’émission repasse en fin de semaine, vendredi à 23h15. Et il a raison lorsqu’il dit en substance qu’il faut choisir entre le parti de l’autre et le parti du sursaut. Cet homme, qui n’est absolument pas pour le FN, analyse les choses avec clarté et précision, ça fait du bien, même si l’avenir fait peur.
      EN réalité, ce que cherche l’acuel gouvernement, c’est à provoquer des actes violents qui lui permettront de légitimer sa politique totalitaire, de museler l’opposition et de dire « on vous l’avait bien dit ».

      Je note d’ailleurs qu’un de mes Confrères, abruti Dupont-Moretti, a déclaré qu’il faut interdire le FN.
      Belle conception de la démocratie, le FN est trop haut, supprimons le.
      Le peuple vote mal, supprimons le.

      Oui, les socialistes vont gagner, car lorsqu’on voit que des CRS protègent des squatteurs contre les Bonnets Rouges qui veulent permettre à Maryvonne de rentrer chez elles, ça donne juste envie d’aller les virer à coup de battes de base-ball…

      1. Beldchamps

        Ils peuvent s’inspirer de la Suède et reporter les élections … L’immonde s’en est réjoui : « alliance républicaine contre le populisme » ! Belle victoire de la démocrassie en effet que d’écarter le parti presque majoritaire …

  7. Kazar

    Bien sûr, ce n’est qu’un sondage, à prendre donc avec les précautions d’usage, mais si par miracle il y avait un deuxième tour FH/MLP, le FN aurait une chance de l’emporter (cf la fin de l’article).
    http://www.leparisien.fr/politique/presidentielle-2017-pour-70-des-sondes-valls-ferait-un-meilleur-candidat-que-hollande-04-05-2015-4745305.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F594983-presidentielle-2017-marine-le-pen-en-tete-au-1er-tour-devant-sarkozy-ou-valls-mais-battue-par-au-2e

    1. Jiff

      Je ne suis pas sûr du tout que les gens s’aperçoivent que l’ajout de MLP dans l’opération se borne à souligner le point commun des trois: toujours plus d’état (et donc, moins de libertés, plus de contraintes, etc.)

  8. Laurent

    Les français ont voté par dépits. Ils le referont et éliront sans doute Sarkozy, face à Le Pen.

    Pour l’instant les alternatives existent – les nationaux-socialistes n’en sont pas une – à droite comme à gauche, y compris libérale, mais peu parviennent à se faire entendre, et à apparaitre comme plausibles. Pourquoi ??? Pourquoi, pour une fois, ne ferait-on pas confiance à un petit parti n’ayant jamais gouverné ? Pourquoi, pour une fois, ne pas tenter autre chose avec d’autres personnes ?

    Je sais qu’on ne le fera pas, et je ne comprends pas pourquoi… P-e avons nous, tous, collectivement, intérêt à continuer ainsi.

    1. Jiff

      « Pourquoi, pour une fois, ne pas tenter autre chose avec d’autres personnes ?  »

      Mais qui ?

      Le problème, c’est qu’une écrasante majorité des éventuels candidats est issue du sérail (l’administration); comme le dit si bien Ch. Gave: « si vous élisiez des garçons coiffeurs, ils feraient des lois qui avantageraient les garçons coiffeurs; vous élisez des fonctionnaires… » – et la visibilité médiatique des autres est quasi-nulle. D’ailleurs, jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore entendu un seul candidat dire que ce pays est un nœud Gordien et qu’il faut trancher dans le vif (et tant pis s’il n’y a pas de ré-élection à l’issue du mandat).

      Ça n’est pas la question de trouver et d’élire un Napoléon ou un De Gaulle (quoi que…), c’est une question de courage et de vouloir faire le boulot qu’il-y-a à faire sans états d’âme. Problème, aucun de ces crétins n’est courageux, pas plus qu’ils n’ont une vision à long terme de l’avenir de ce pays (autrement que par le biais de la longue-vue retournée qu’est l’ena qui est incapable d’enseigner autre choses que des méthodes datant d’avant-guerre pour la plupart (celle de 70, évidemment;-p)).

      Nous en revenons donc bien malheureusement à la conclusion favorite de notre hôte: ce pays est foutu (et à très court terme).

  9. Golum

    Du coup j’aurais aimé un billet encore plus long !

    Oui ça fait mal à lire, mais la frustration est telle…..qu’un exutoire devient nécessaire. L’on nous refuse la violence (qui ne serait que défense….) contre cet Etat qui nous vide de nos forces vives. Dans 2 ans, il ne restera que des cadavres en France. Reconstruire avec des zombies risque de prendre un sacré bout de temps…..

    Fuir, et ne plus revenir. En tout cas financièrement parlant, c’est vital !

    Dépossédé d’argent et de dignité humaine, comme dans le communisme, l’humain devient violent, imprévisible. L’animal qui n’est autre que l’instinct de survi refait surface.

    A ce moment mes petits amis, comme dans la Grève, il sera temps de prendre ses jambes à son coup. Plus pour sauver son argent mais juste pour protéger sa vie et son humanité.

    Amen.

    (Au fait, l’on ne parle plus de liberté en France, cela devient HS….)

    1. Black Mamba

      « Fuir, et ne plus revenir. En tout cas financièrement parlant, c’est vital ! »
      J’ai encore ma fille, hier qui m’a dit clairement, elle ne veut plus revenir en France, elle n’a que 24 ans , elle a enfin compris que l’on pouvait espérer mieux comme vie… Elle a 6 mois devant elle pour trouver un moyen pour rester en Australie, je dois me préparer à lui payer des études, ultime porte de sortie au cas où elle n’aurait pas d’autre solution .

      1. Golum

        Dites moi, miss, vous les taper vos filles !!!! L’Australie c’est loin. Il lui faudra trouver un beau mâle plein de thunes pour rester. Chose qui n’est pas impossible pour une Française 🙂
        Pour les parents c’est hard quand même.
        Ou alors….déménagez en famille la bas.
        New Zeland me plait plus (degolas est de la bas, enfin son film)
        Perso j’irai en famille dans le nord de l’Europe pour caser mes rejetons dans la vie active pendant que je ferai du kayak de mer.
        Le plus important est de garder la capacité de rêver. Sinon, ils ont gagné….

        1. Black Mamba

          Tu n’as pas suivi l’affaire, à la fin de sa formation en IUT , elle se tournait les pouces et ne trouvait pas d’emploi, je lui ai proposé de voyager et d’aller en Australie.
          Elle a d’abord fait un mois en Irlande, histoire de mettre la langue de Shakespeare en bouche, puis direction Australie.
          Elle a pris un WHV pour un an, mais au bout deux mois à peine, elle voulait revenir.
          Je lui ai formellement de revenir, je me suis déplacé en personne pour lui mettre les points sur les I. Rassurée de constater que même au bout du monde, je pouvais soit lui donner une fessée doit lui porter secours, elle est donc restée.
          Elle a trouvé ses repères, elle a fait le tour de l’Australie. Elle est sur sa 2ème année maintenant et elle a un boulot qui est bien rémunéré. Et les tracasseries administratives ont l’air plus simple qu’en France. On croise les doigts pour elle

          1. Golum

            Cool 🙂
            Enfin une bonne nouvelle.
            Et même si elle revient, elle pourra voir dans la Matrix. Et ça, c’est le plus important.
            (C’est l’avantage de vivre qqs temps dans un autre pays, on voit les défauts et les qualités…c’est comme un flash ! Paf)

  10. Duff

    Excellent réquisitoire mais j’ajouterais un point qui insiste sur le pourquoi il est certain qu’il échouera dans les deux ans qui viennent : Il n’y a pas que l’inertie de l’administration, il y a aussi la méthode Hollande faite de synthèses impossibles.

    Le dialogue social étant impossible, le courage manquant, on ne bougera pas sur les sujets lourds. Et la synthèse actuelle c’est de l’égalitarisme sociétal avec la poursuite de la destruction de l’école et un vague discours plus pro-entreprises. Pour veauter la suppression du grec et du latin et l’introduction de l’enseignement de l’islam, NVB trouvera du monde, Macron tombera quant à lui sur cette myriade de jeunes communistes déguisés en socialistes parfaitement bien investis par la grosse soularde de Lille avant les législatives de 2012.

    Notre pays a déjà perdu 10 ans avec option d’achat pour 5 de plus en 2017..

    1. Higgins

      Avec une désindustrialisation qui flirte les 30% en vingt ans, c’est irrécupérable. Ce pays est passé du mauvais côté du miroir. Dirigé par des médiocres, même sa fin sera médiocre. On ne pourra pas dire: « Tout est perdu, fors l’honneur! »

      1. Duff

        Faut pas regretter les cheminées qui fument et les slibards Lejaby. Rien n’est jamais perdu mais il y a un train qui est lancé et on est encore à quai.

        1. Higgins

          Non mais il y a des pertes irrécupérables. L’industrie mécanique en France (au sens économique de ce mot) est en passe de disparaître (merci l’EN et la planification étatique). Sans industrie mécanique, pas d’économie viable sur le long terme. J’avais trouvé un rapport très explicite sur ce point sur Internet. Glaçant.
          Le sort qui attend ce pays est parfaitement mis en scène dans l’excellent film de Woddy Allen « Jasmine blue ». La fameuse Jasmine est une impitoyable allégorie de ce qui attend, ou commence à vivre, ce pays (!a scène finale est terrible où on voit Jasmine errer, à moitié folle, s’illusionnant être encore quelqu’un alors qu’elle a passé son temps à mentir sur elle et sa réalité).
          Le train est parti, c’est trop tard. On ne voït plus que les feux rouges du wagon de queue.

  11. Serpico

    Un billet excellent mais fort déprimant tout de même, merci !

    Et, petite information au passage : le Code du travail est « en voie » de simplification. Des mesures sont régulièrement prises pour le simplifier, par petites touches, dans un petit domaine à chaque fois… Ce qui, in fine, ne le rend qu’encore plus touffu et illisible.

    Autrement dit, même quand il simplifie de manière opaque et avec d’obscures ordonnances, le gouvernement foire. BOGOSS

    1. Deres

      Les simplifications sont choisis par les administrations et vont donc toujours dans le même sens : leur simplifier la vie et leur dégager du temps libre. Par contre, la complexité elle reste toujours. L’exemple classique est de conserver des déclarations inutiles à des organismes redondants mais en ajoutant des déclarations en ligne, juste pour leur éviter d’ouvrir des enveloppes en somme …

      1. Aristarque

        C’est ce que j’avais mis en valeur en décortiquant la première loi sur les simplifications administratives annoncées par Mandon et consorts comme (outrageusement) en faveur des entreprises (bien trop, ma bonne Dame, c’est inimaginable!). Sur les 37 articles, trois simplifiaient la vie administrative des entreprises contre trente trois qui allégeaient la vie administrative de l’ Administration sans rien retirer du fardeau antérieur des entreprises et un article (cavalier législatif?) qui était hors sujet…. Mais dans l’esprit du Public après passage de la Propagande, les entreprises allaient vraiment voir une différence béante entre avant et après…

      2. Jiff

        @Deres

        Pas vraiment, par contre une chose est sûre, toute modification, soit-elle « simplificatrice », ne peut aller que dans un seul sens: justifier le nombre aberrant de fonctionnaires (ou assimilés).

        Il n’y-a qu’à regarder ce qui se passe avec les urssaf, connaissant leur informatique depuis longtemps, je peux te dire qu’elle est très, très largement suffisante pour absorber le différentiel permettant d’aligner les comptes au mois le mois (à part si elle tourne pour tout autre chose, mais ceci est un débat différent); réponse des syndicats: « si on passait au temps réel, plein de gens se retrouveraient sans rien faire » – la messe est dite.

      1. pactol

        Ma fille veut y aller. Elle est déjà en bonne voie pour y passer un an d’étude. Et elle n’a que 16 ans !
        Remarquez, pourquoi pas le reste de la famille par la suite ….

        1. Golum

          Le Problème étant qu’il y a de plus en plus de Français la bas….l’avantage est d’y trouver du pain. L’inconvénient….se découvre à l’usage. Perso, d’expérience, je sais que l’on part avec ses problèmes. Il est important de faire peau neuve « avant de partir ».

          Tout vendre, couper les liens (fiscaux, matérialistes), et méditer !
          Enfin recommencer une vie, réapprendre à vivre selon une autre culture, langue, etc….c’est un one way ! Ou un échec.

          L’échec ne doit pas être envisagé.
          Je déconseille de couper la poire en deux et de garder une porte de retour sur la France.

          Flippant, non ?

          1. khakibacry

            Golum vous avez tout compris. On n’émigre pas à moitié en se gardant une porte de retour …on vend tout, on coupe tout lien, on s’investit à fond dans sa nouvelle patrie. On fait de gros sacrifices. On s’allège, On se tourne vers l’avenir et on se détourne des moisissures du passé.Tout le reste est belles paroles creuses et stériles. Le jour du départ un grand vertige… plus de maison plus de comptes en banque, plus d’assurance maladie, plus de cellulaires, trois valises et le chat dans une boite, le billet d’avion one way , et de l’autre côté de la mare tout à reconstruire sans filet, sans garantie de réussite. Difficultés Deceptions et Blues moments de joie, succès , aucun regret trois ans plus tard. Mais ce n’est pas pour tout le monde.Je le constate chaque jour.

  12. Adrien

    C’est vraiment pas cher, c’est l’État qui paye…

    Dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales (le projet de loi NOTRe est encore en débat au Parlement mais il commence sérieusement à prendre forme), la France va passer de 22 à 13 régions, plus quelques autres réorganisations mineures qui ne vont évidemment pas changer grand chose dans le fond. Mais les hauts fonctionnaires en trop qui dirigent le pays, que vont-ils devenir ? No soucy, leur avenir est assuré : ils seront rémunérés très correctement, potentiellement pour ne rien faire, et leur emploi sera maintenu, même en doublon, pourquoi pas jusqu’à leur retraite si on ne trouve pas à les recaser quelque part. Ils y veillent personnellement via des amendements gouvernementaux qui sont tous adoptés (tiens donc). S’il fallait encore une preuve que le pays est totalement bloqué en raison de la main-mise des fonctionnaires sur l’exécutif, la voilà.

    Extrait de La Gazette des Communes :

    (…) Grâce à un amendement gouvernemental, la disposition qui mettait fin automatiquement aux emplois fonctionnels à la date de la création des nouvelles régions est supprimée. « Afin d’assurer la continuité du fonctionnement des services », le directeur général des services (DGS) où est située la capitale régionale est maintenu dans ses fonctions, les DGS des autres régions devenant ses adjoints. Tous, y compris leurs DGA [directeur général adjoint], sont maintenus en fonction jusqu’à une délibération de la nouvelle assemblée (…)

    (…) les DG bénéficient de dispositions particulières visant à maintenir leur rémunération. Ils conservent pendant un an la totalité de leur rémunération et sont maintenus en surnombre dans la collectivité. Ils sont, l’année suivante, pris en charge par le CNFPT [un organisme public qui gère l’emploi territorial], avec maintien de leur traitement et de la moitié de leurs primes. (…)

    Pour mémoire, (…) le projet de loi indique [que les autres fonctionnaires] conservent, s’ils y ont intérêt, le bénéfice de leur régime indemnitaire ainsi qu’à titre individuel, les avantages acquis au titre du complément de rémunération. Ils peuvent également bénéficier, « le cas échéant », d’une indemnité de mobilité. (…)

    1. Deres

      Oui, la réforme territoriale va en fait exploser les coûts.

      Les coûteux et récents hôtels de régions (ayant tous coûté environ 100 millions d’euros) vont être conservés. Pour justifier leurs existences, certaines grandes régions préparent des transhumance entre les 2 bâtiments des élus au frais de la princesse, un peu comme entre Bruxelles et Strasbourg pour le parlement européen …

      Bien évidemment, les statuts sont différents entre les régions. Il y aura nécessairement un alignement par le haut des statuts, c’est inévitable afin d’acheter la paix des élus.

      Et finalement, une grande partie des services vont bien entendu doublonné. Et il a falloir jeter les logiciels et base de données d’une des régions afin de passer sur le logiciel de l’autre. Du travail pour au moins 10 ans !

  13. Gerldam

    Parmi les plus grosses énormes conneries d’un gouvernement qui n’en a pas manqué, figure la taxation du capital comme le travail.

    1. Deres

      Au final le capital est plus taxé que le travail en France …
      Et ce d’autant plus qu’il provient d’un revenu qui avait déjà été taxé …

    2. john

      Le probleme n’est pas la taxation du travail comme le capital. Le probleme est que le travail est trop taxé. Si tous les revenus étaient plafonnés à 10-20%, aucun soucis.
      D’ailleurs la difference entre revenu du capital et revenu du travail est à mon sens inéxistante : il y a toujours un capital derriere un travail. L’ouvrier mobilise un capital : ses mains. L’employé technicien mobilise sa formation qui lui a couté des années d’études et du fric. Etc … A l’inverse, croire que les plus-values se font sans travail est un mensonge de socialiste alter-comprenant : meme percevoir un loyer qui « tombe » chaque mois c’est du boulot ! Même arbitrer entre un livret A, un PEA, ou une obligation c’est du boulot. On a jamais rien sans rien, meme quand on est riche. Sinon les conseillers patrimoniaux n’existeraient pas, et les riches ruinés non plus.
      Pour moi la taxation du travail comme le capital est une bonne chose. Car c’est une differenciation virtuelle, idiote. Simplement il faut le taxer à un taux acceptable et à taux fixe (ainsi pas de probleme de taux elevé pour ceux qui ont des revenus/plus-values en dent de scie) . Et on devrait pouvoir le lisser en cas de pertes antérieures ou ultérieures constatées.

      1. Gerldam

        Vous n’avez pas compris que le capital est un stock, déjà taxé, souvent plusieurs fois, et que le travail est un flux.
        Le fait que le travail soit trop taxé en France, ne change en rien le fait que taxer le capital comme le travail est une ânerie de première grandeur.

        1. Deres

          Je suis cependant d’accord avec John que le problème n’est pas tant la nature des taxes que leur niveau. Au fond, toute taxe est inique car elle ne garantit rien en échange (même si on peut obtenir un service de l’Etat). Mais les taxes sont néanmoins nécessaire pour certains services. les meilleurs taxes sont les plus simples (car peu de perte de collecte) et avec les taux les plus bas (car peu d’altération des actions des agents économiques). le principal problème français est que nos dirigeants font exactement l’inverse car la complexité assoie le pouvoir de leur caste et qu’ils veulent influer sur le comportement des agents économiques dans leur volonté dirigiste permanente.

        2. Val

          @Gerldam , en fait , tout le système de taxation est une ânerie de première grandeur 😉 ,et le fait il soit instable en rajoute une « couche » supplémentaire …

        3. john

          @ Gerldam

          Merci de me prendre pour un idiot 🙂

          Relisez moi. Je distingue bien les deux. Mais je parlais moi des REVENUS du capital. Puisque c’était le débat récemment .
          Mais s’il s’agissait de la taxation du capital pur : autrement dit l’ISF, la taxe foncière, la taxe de logement vacants, alors je vous rejoins.

          Encore que pour moi ces taxes ne sont pas forcément à banir toutes.
          J’estime que les services de police, justice (s’ils fonctionnent correctement) sont ce que paierait un détenteur de biens en milice privée pour conserver ses richesses. Il me parait donc normal qu’il puisse y avoir une taxe pour rémunérer (uniquement) ces services au moins partiellement. Mais pas forcément à priori sous la forme d’un impot, mais pourquoi pas par une taxe. Libre au détenteur de biens de s’assurer s’il veut lisser le cout ou d’employer d’autres services moins onéreux. Mais ainsi le travailleur impécunieux ne verrait pas son revenu grevé du cout de services dont il n’a que faire.

          Ensuite il existe des biens qu’on ne peut pas fabriquer : le foncier. Je ne suis pas contre une taxe fonciere qui force le détenteur de foncier à produire un revenu pour conserver ses terres. Il ne peut ainsi pas faire de la rétention foncière indefiniment sans l’exploiter et qu’elle ait donc une utilité economique.

          Mais il faut banir l’ISF et la taxe de logement vacant.
          L’ISF pour la raison que vous dites, mais également parce que c’est inefficace (ça rapporte tres peu) , pénible (faire l’inventaire de ses biens ) et couteux (il faut souvent un comptable ou beaucoup de temps) et donne une mauvaise image de l’argent, ce qui est idiot.
          Il faut banir la taxe sur le logement vacant parce que le foncier est DEJA taxé. Dès lors qu’on s’acquitte déjà d’une taxe de possession (pour les raisons vues avant), il me semble que l’Etat n’a pas a dicter le comportement. C’est aux agents économiques de décider, pas à l’Etat.

    3. Deres

      Ceci dit, derrière l’idéologie, ce n’était qu’un prétexte pour augmenter les impôts. Si cela le travail avait été moins taxé que le capital, ils aurait trouvé d’autres raisonnement socio-egalo-justicier pour argumenter de l’augmentation de la taxation du travail. La réalité » est qu’il voulait augmenter els impôts en tapant le moins possible sur leurs clientèles, en apparence au moins.

      1. Gerldam

        Et en français, cela donne quoi « vérifier que les scripts sont activés ». J’utilise NordVPN et le vocable « activate scripts » n’y figure nulle part.

            1. Black Mamba

              J’ai mis VyprVPN qui est un logiciel Suisse, je vois sur mon smartphone un mini logo « VPN » affiché donc je suppose que c’est bon pour l’installation, et apparemment c’est tout, il n’y a rien d’autre , … je suppose que je peux naviguer sur Google Chrome sans rien changer de mes « us et coutumes » . Quelqu’un peut confirmer ?
              Dois mettre une autre couche de sécurité pour la navigation ?

                1. Golum

                  Euh, Master, vous oubliez un détail:
                  Ces petits gadgets ont nos profils, mots de passe etc…

                  Ils est important de nettoyer les navigateurs. Sinon, à quoi bon être sous VPN.

                  De même, les mots de passe sur l’ordi (thunderbird, etc…) sont facilement hackable. Il faut passer en gmail double confirmation….

                  Il y en a qui parlent de DNS ?

                  C’est illusoire de disparaitre sur la toile. Mais l’on peut essayer, déjà pour emmerder l’Etat.

                  1. Ça dépend ce que vous recherchez. Si vous cherchez à emmerder les collecteurs étatiques de données, le VPN suffit. Si vous voulez devenir anonyme, il faut ajouter Tor browser par exemple.

    1. Val

      @hop hup , ce n’est pas si surprenant : beaucoup d’immigrés des années 70 ne reconnaissent plus le pays dans lequel ils ont choisi d’émigrer (la France) . Ils sont souvent bien plus virulents que nous , eux savent ce qu’ils ont choisi et pourquoi ils l’ont fait. Le salut viendra peut être d’eux , qui sait ? Car eux peuvent « l’ouvrir » sans être taxés de racisme.

      1. royaumont

        Quand j’étais étudiant, un copain d’origine Vietnamienne me disait la même chose et se comportait en accord avec ses paroles.
        En fait, je ne crois à l’intégration que lorsque des fils d’étrangers sont plus patriotes que moi. La promesse de l’aube, en quelque sorte…

  14. RTP

    Pour la France, on sait que c’est foutu et ce billet en fait une belle explication. Pour la prochaine élection en revanche, tout se met en place pour sa réussite. On pointe l’ennemi du doigt, on sape la parole et la reconstruction de l’opposition pathétique d’en face, et on demande aux petits copains d’occuper le terrain par des déclarations centrées sur le thème : »Nous, PS, nous sommes LE parti du bien, de la morale, et des vraies causes humaines. »

  15. Waren

    C’est du réchauffé, mais Hollande a quand même beaucoup fait pour réduire la sécheresse qui a sévi dans notre beau pays pendant des années 🙂

  16. dede

    « les deux années qui viennent promettent un immobilisme en béton armé »

    Dieu vous entende! Ce sera toujours mieux que s’ils prennent des decisions….

    1. Deres

      Pleins de beaux projets socialistes pour ces 2 ans : conférence de Paris, candidature expo universel et jeux olympique. Surtout ne pas parler d’économie, c’est la consigne. Et Flamby se consacre aux jeunes à fond : c’est le public le plus crédule (et endoctriné par l’Ednat et Canal+) car ne se rendant pas compte qu’il se sert de ficelles usés jusqu’à la corde par ses prédécesseurs. Et comme il va inverser leur courbe du chômage à coup d’emplois aidés à la veille des élections … Et je ne parle aps du coup du « barrage républicain au fascisme » pour leur donner l’impression de vivre les grandes heures de l’histoire en élisant un bouffon énarque de la bourgeoisie de province s’étant installé à Paris dans les beaux quartiers.

  17. Marco33

    J’aime certaines relations, comme :
    L’Etat va acheter la dune du Pilat
    et
    L’Armée de Terre ne paie plus ses fournisseurs depuis octobre 2014.

    Il n’y a pas grand monde que ça heurte, en tout cas dans le monde hors-sol politico-médiatique.

  18. Dr Slump

    Oui, sinon, pour la sécheresse buccale, je crois que c’est bon en effet, les apéritifs et autres rafraichissements élyséens sauvent la situation. La sécheresse climatique? Hollande a en effet beaucoup plu… aux rares idiots béats trempés d’admiration pour le mollusque de Corrèze, espèce endémique unique en son genre. Quant à la sécheresse anale, ça s’annonce de plus en plus lent, douloureux, et désespérément à sec.

  19. bibi

    Je crois qu’il manque la seule chose dont se rappellera des 3 premières années du mandant de présigland de Hollande et qui lui sera toujours associé : le scooter.

    De Giscard on se rappelle de la TVA, Mitterrand la retraite à 60 ans, Chirac la suppression du service national, Sarkozy du Fouquet’s, et Hollande du scooter.
    Pour le reste le peuple est tellement dépité depuis maintenant tellement d’année qu’il n’y prête plus guère attention si bien que le jours des élections la pêche fait de plus en plus d’adeptes.
    CPEF

    1. Grenouille Bouillie

      Le problème avec Hollande, c’est qu’il est tout simplement hallucinant. Une véritable bête, totalement hors concours. Le scooter, oui. Mais comment oublier la photo de rentrée des classes? Ou le costume kasakh? Ou les photos de l’OTAN le jour où le brûlot de Trierweiler est sorti? Ou les « sans dents »? Ou les gazages pendant la manif pour tous? Ou l’inversion de la courbe du chômage? Ou les Mistrals avec Poutine? Ou la Macédonie? Ou les condoléances au peuple chinois? Ou la convocation de journalistes du Monde à l’Élysée?

      Et là, je ne parle que de lui, pas de son gouvernement.

          1. Adrien

            On n’est plus très loin de Xavière Tibéri qui s’exprimait concernant son maire d’époux… « Mon mari est un saint »

      1. bibi

        Je dis pas qu’il ne fait pas conneries sur conneries mais je vous dis que ce que Hollande laissera dans la mémoire du peuple Français c’est de s’être fait gauler en allant voir sa belle en scooter.
        Le reste ma foie c’est hélas rien que du très classique qui ne sort hélas pas de l’ordinaire de la médiocrité de nos président depuis 1974.

        Qui aujourd’hui se rappelle que le PCF chassait les immigrés au bulldozer?
        Quand on voit Sarkozy probable futur candidat à la présidentielle ça ne laisse guère de doutes sur le fait que les français ont en politique la mémoire d’un poisson rouge.

      2. Beldchamps

        Ou le dîner officiel chez Obama avec l’humoriste Stephen Colbert en première dame …Ou le sketch qui s’ensuivit …

    1. royaumont

      Les média ne sont pas seulement sympathisants, ils sont salariés…
      Ils ne vont pas mordre la main qui leur donne leur caviar quotidien.

      1. Tribuliste

        Pour sûr, mais s’ils faisaient leur taf correctement et honnêtement (oui ça fait beaucoup d’un coup) ce pays serait plus sain ; enfin j’aime à y croire 😉

        1. Caton

          Officiellement, le travail des merdias c’est de vendre des espaces publicitaires (ou du « temps de cerveau disponible », si vous préférez). Officieusement, il s’agit de chasser les subventions.

          On ne peut pas dire qu’ils ne font pas leur travail correctement et honnêtement…

          1. Tribuliste

            Vous avez raison, leurs « enquêtes » se font à temps perdu, entre deux interviews orientées… D’ailleurs entre la tnt qui se renforce et la neutralité du web qui s’annonce, on est plutôt mal barrés 🙁

        2. Jeanpierre

          Les médias, c’est comme les politiques. Ils ne cherchent qu’à faire leur beurre. Achetés ou non par des subventions, il faut arrêter de croire que les journalistes font leur métier par vocation : ce sont des scribouillards qui vendent des mots, donc ce que les lecteurs ont ENVIE de lire. Les sujets qui fâchent, les éléments importants qui ont le désavantage d’être clivant, le réel, etc passent à la trappe au profit d’un étalement sentimental et gnangnan. C’est ce qui se vendra toujours le mieux. La liberté dans le domaine de la pensée se trouve plus à l’université que dans une salle de rédaction. Et encore…

      2. Deres

        Rappelez vous le pot de départ à la retraite de la directrice politique de l’AFP auquel était convié la moitié du gouvernement actuel et précédent, le tout entre bons amis …

  20. nynjogan

    beau résumé, édifiant.
    Oui l’état et/ou le gouvernement fait la guerre (de 4ème génération) a son propre peuple ! via le harcèlement fiscal, via l’immigration de remplacement, via les idéologie subventionnées. Difficile d’interpréter autrement quand on relie les événements.

    1. Jiff

      Toi, tu files un mauvais coton; d’ici à ce que tu te retrouves pour 7 ans dans une mine de sel à creuser des niches pour les containers de déchets nucléaires, y-a pas loin ;-p)

  21. Karamba!

    Pour résumer les 3 ans de Flanby ce n’est pas compliqué. Avant d’être président, tout le monde le prenait pour un gros naze. Il a donc fait un régime qui a duré le temps de la campagne présidentielle. Régime qu’il a abandonné dés qu’il a été élu. Il n’a même pas essayé de conserver sa ligne pour maintenir l’illusion que non, ce n’était pas le « gros 1er secrétaire du PS qui ne fout rien » qui était aux commandes mais bien un homme nouveau, affûté, décidé. Non même pas besoin, une fois dans le fauteuil ce fut : j’y suis j’y reste et je vous emm…

  22. Taisson

    Un jour, dans une crise de rage désespérée, i l y à déjà pas mal de temps (2006/2007 ?? je ne sais plus…), j’ai tapé sur Google « ce pays est foutu » . Cette phrase qui m’attirait des sourires condescendants depuis longtemps, à chaque fois qu’elle m’échappait, m’à fait découvrir le site d’H16, et je suis devenu accro !
    Je commente le moins possible, car le plus souvent, après H16, tout est dit ! Mais tant pis, je me lâche !
    Parce qu’il faut bien le voir, nous sommes ici parmi les derniers des mohicans !! Il faut bien reconnaître que le peuple de France, travaillé depuis un demi siècle par une propagande dont l’organisation est difficile à définir, mais envahissante, qui en gros, à consisté à s’appuyer sur toutes les frustrations et les jalousies, au besoin en les créant de toutes pièces, est devenu « de gauche », par reflexe conditionné, toutes classes sociales confondues.
    Tout le folklore et le romantisme « révolutionnaire » sont devenus les règles de pensée générale, en oubliant volontairement que jamais, nulle part aucune de ses utopies n’a fonctionné.
    Par contre, le noyautage idéologique des structures fonctionnelles, même au niveau des grandes entreprises « privées » est, lui, actuellement parfaitement réalisé. Les manuels d’agit prop, les rêves Troskistes, tout ce qui fut le support « intellectuel « de l’opposition permanente de ces 40 dernières années est le seul éclairage « culturel » largement diffusé par toute les médias, et appliqué comme une grille de décodage universelle par tous ceux qui tirent les ficelles, ou simplement profitent de ce pouvoir.
    Tout d’abord, seule la nullité du devenir économique de ce système semblait concerner les libéraux. Ils commencent à voir le reste…. De même que tous ceux qui, pragmatiques ne croient qu’à ce qui marche, et ne s’intéressaient pas trop à la politique !
    Mais il est trop tard ! A des niveaux divers, nous sommes tous plus ou moins responsables de ce qui s’est passé. Inutile non plus de compter sur les nouvelles générations, qui n’ont plus d’autres référence culturelles , que le brouet socio-bobo actuel, et là, encore, toutes les classes sociales sont touchées !
    La « France de canal+ » à largement gagné ! et moije peut être fier : tout ce qui à fait le passé de ce pays est détruit ou dévoyé, et l’idéologie « égalitaire » qui étouffe toute tentative de réussite est bien en place, et le deuxième mandat est bien en vue.
    La « justice » actuellement travaille à démontrer que les amateurs d’armes « de droite » seraient les fournisseurs des tueurs islamiste, et, en temps voulu elle mettra en examen les opposants dangereux, quels qu’ils soient, et les perspectives s’annoncent assez bien.
    La banqueroute, ils s’en foutent, le bas de laine des français suffira pour pas mal de temps.
    La défaite de tous les réalistes (dont, avec un peu de vanité je crois être) est totale, et probablement définitive !!!
    Quand le peuple (les méchants possédants…) se révoltera, la répression pourra débuter, dans la plus parfaite tradition communiste ! C’est d’ailleurs ce qu’ils attendent avec assez d’impatience, pour interdire tout ce qui n’est pas « bien pensant »…Nous verrons alors les gendarmes passer chez les chasseurs, et confisquer tout notre matériel, déclaré ou pas… Et ils regarderons aussi les bibliothèques..
    La répression du pouvoir, associée en alliance informelle avec les nouvelles populations , persécuteront tout le peuple « ancien », et alors, ce qui fut une Nation, disparaîtra définitivement de toutes les mémoires.
    Ce pays est vraiment foutu !!

    1. Duff

      C’est l’éternelle citation de Madelin citant je ne sais plus qui, il l’a encore balancé hier sur BFM : Soit les élites corrigent le tir à temps, soit le peuple change d’élites.

      C’est amusant comment tout le triste cirque médiatique fait tout pour dissuader les gens à songer à l’option #2…

    2. ironbooboo

       » La « justice » actuellement travaille à démontrer que les amateurs d’armes « de droite » seraient les fournisseurs des tueurs islamiste ….  »

      Le lien politique entre a et b n’existe pas, ceci dit schématiquement ça reste assez vrai. Allez faire un tour sur des salons d’amateurs d’armes historiques, de reconstitutions etc … c’est eux qui se procurent et revendent les armes soit disant démilitarisées. J’ai même déjà vu une MG42 fonctionnelle avec les munitions.

      Du coup ils arment l’islam. Ils arment aussi les trafiquants de drogue, les commerçants, les collectionneurs, les braqueurs, les braconniers ….
      Comme s’ils demandaient aux clients de signer une décharge pour s’assurer de leurs penchants politiques lol. La plupart du temps c’est une façon de financer leur passion et ils se foutent pas mal de savoir ce qui sera fait de l’arme (bah oui, sinon le plus sûr serait encore de ne pas les vendre).

  23. Fifou

    Pour la simplification administrative je ne sais pas mais je suis passe l’autre jour devant le secretariat de la reforme de l’Etat et de la simplification. Ils sont bien loges et il y a plein de jolie voitures de fonction toutes neuves…

  24. Nemrod

    Tout ça il s’en balec…comme dit mon fils.
    Il va repasser tranquilou car il met à l’abri sa base électorale ( fonc ) et a une presse aux ordres…en étant le plus synthétique possible.
    Et si cataclysme ce sera un soce de droite.
    Alors…cpef.

    1. Pheldge

      Pour certains trucs, vidéo Youtbe par exemple, l’URL de la vidéo suffit, essaie pour Touiteur … Mais n’oublie pas que pour les contenus avec liens il y a la modération de l’éditeur de ces billets 😉

        1. Pheldge

          Bon d’accord, l’image ne s’affiche pas, il faut cliquer, on n’est quand même pas devenus assistés à ce point ! 🙂 🙂

  25. theotimedesavoie

    Oui, vous avez parfaitement raison H16 : les tiques, les ténias, tous les parasites ont des droits et leur dignité doit être reconnue par la loi!
    Je pense surtout aux parasites moins connus comme le hollandique, le fiabiusique, la tourainia et celle qui est quasiment en voie de disparition : la taubiriaque!!!!

  26. Adrien

    Bercy veut de la transparence sur l’usage du cash par les moutons-tribuables :

    « Pour lutter contre le financement du terrorisme, il faut abaisser le niveau de « cash » dans la vie économique. Tout ce qui anonymise les paiements rend impossible leur repérage. En la matière, nous devons pouvoir savoir. »

    (Michel Sapin, 18 mars 2015)

    Mais Bercy n’aime pas trop la transparence quand il s’agit des impôts locaux (et surtout quand ils pourraient ne pas tarder à monter, pour qu’on ne puisse pas comparer) :

    L’an passé, dans son rapport annuel, le médiateur de Bercy a réclamé la mise à disposition d’un simulateur d’impôts locaux sur impots.gouv.fr. (…) Cet « outil d’information » devait ainsi s’adresser à la fois aux futurs locataires, pour la taxe d’habitation, et aux futurs propriétaires, pour la taxe foncière et la taxe d’habitation. (…) La réponse de la Direction générale des Finances publiques (DGFIP) figure dans le rapport 2014 du médiateur, publié hier [5 mai 2015] : la proposition « n’est pas retenue par l’administration des finances publiques ». La DGFIP invite les usagers à « s’adresser aux services locaux des impôts des particuliers pour obtenir une estimation de leurs impôts locaux (…) ». L’administration fiscale ne ferme toutefois pas totalement la porte à la mise en ligne, à plus long terme, d’un simulateur puisque la DGFIP justifie son refus par « le contexte [actuel] de la révision des valeurs locatives », laissant entendre qu’un outil pourrait être développé une fois cette révision achevée.

  27. calc8

    Il y a une chose qui augmente chez Hollande, comme la courbe du chômage, c’est la courbe de son poids. Les pti fours, les bons repas, les ptites invit’, les couscous chez les potes d’orient (là bas, il se prend même des rafales de ptis plats), ça finit par peser… Pas sûr qu’il puisse encore monter sur son scooter, le goinfre profiteur… Qu’on s’étonne ensuite qu’il soit mou.

  28. Bonsaï

    H16, vous êtes un grand cachottier !
    Faut-il donc que nous allions sur le site de Didier Goux (http://didiergouxbis.blogspot.ch/) pour y apprendre la sortie de votre dernier opus :
    « Petit traité d’anti-écologie » aux éditions des Belles-Lettres !
    Cette modestie vous honore, mais vos fidèles lecteurs sont sur les rangs pour dévorer le brûlot !

          1. didiergoux

            Ah, désolé : je n’aurais pas dû me précipiter à ce point ! On ne doit jamais faire la critique d’un livre que personne ne peut encore acheter. Je l’savais, pourtant, je l’savais…

            1. Ce n’est pas grave du tout, mon cher. Cela vous donnera même l’occasion de refaire un billet de votre côté, le 16 mai ou après, pour inciter vos nombreux lecteurs à se le procurer 😉

                1. Si si. Il suffit d’envoyer l’ouvrage à la rédaction de Contrepoints, avec votre nom et adresse pour le retour. Ils feront suivre 🙂

  29. Golum

    Quelle difference entre un djihadiste et l’Etat Français ?

    Le premier est beaucoup moins performant que le 2dn.
    De plus le premier collecte des fonds sans les voler aux autres de force.

    Il faudrait une loi pour se protéger contre l’Etat terroriste.

    Bientôt la France sera encerclée de Paradis fiscaux.
    Gangrène socialiste oblige, il faudra couper les membres.

  30. Aristarkke

    Je vous trouve quand même tous bien sévères a l’endroit de Peak de la Faribole : Il a quand même notablement fait s’augmenter le nombre de riches, payeurs d’impôt, donc. Grâce à lui, nombre de ménages grançais ont découvert des capacités qu’ils ne soupçonnaient guère auparavant…

Laisser un commentaire