La France turbolibérale

Un con qui avance, même à petits pas, va toujours plus loin qu’un intellectuel assis… Mais comme c’est un con, il peut lui arriver de trébucher, de petit pas en petit pas, vers le totalitarisme. Et question petits pas, l’État français vient, ces dernières semaines, d’en faire une belle brochette.

Bien sûr, il y a eu, en début d’année, l’étonnant petit trot qui suivit la réduction d’une rédaction journalistique par saturnisme foudroyant : profitant de ce prétexte lacrymogène, l’État et tous ses politiciens les plus veules s’étaient engouffrés dans la brèche en recommandant bien fort que soient pratiquées d’importantes mesures de mises sur écoute du peuple français (puisqu’il semble que lorsqu’un terroriste s’en prend au peuple, c’est la faute du peuple). Comme je le notais alors, et malgré l’évidente inutilité des propositions, tout le monde a pourtant sciemment choisi ce chemin.

Dès lors, il n’est que logique qu’on continue à y trotter vaillamment. Ceux qui ont deux sous de jugeote ou un minimum de culture historique savent très bien ce qui se trouve au bout, mais tant pis, allons-y !

Par exemple, sous le prétexte particulièrement usé de la lutte contre le terrorisme, on persiste à freiner les transactions en liquide (et surtout lorsqu’il s’agit d’acheter des métaux précieux, graine d’anar) ; le méchant billet de 500€ est de toute façon sur la sellette, et le fait que cette lutte contre les méchants qui posent des bombes coïncide ici avec la lutte contre les méchants qui travaillent au noir est totalement fortuit. Tout comme est parfaitement fortuit le fait qu’en même temps, Sapin veuille favoriser le paiement par carte même dans les transactions les plus petites…

Par exemple, sous le prétexte de la meilleure couverture sociale des salariés, on demandera une délation active de la part des entreprises qui auraient, dans leurs sous-traitants, des petits malins en délicatesse avec leur couverture sociale. Voilà en tout cas qui va favoriser de bonnes ententes commerciales, et aider à conserver une bonne ambiance dans tout le pays.

Par exemple, on l’a vu, on va consciencieusement éplucher les habitudes immobilières des contribuables, voire demander un flicage citoyen, parce que louer son bien au travers d’internet, c’est déjà, à la base, une activité louche et qu’elle entrave la bonne collecte de sous-sous pour les municipalités, mais qu’en plus de cet enrichissement scandaleusement capitaliste, tous ces va-et-viens de touristes, ça dérange la tranquillité des voisins.

le honzec - la domination libéralePar exemple, on va poursuivre en justice celui qui, n’utilisant aucun moyen illégal, se sera procuré au travers d’une bête recherche Google des documents confidentiels laissés au vu et su de tout le monde, sur des serveurs publics, par l’incompétence d’une administration dépassée par une technologie qu’elle ne maîtrise pas. Et lorsque la décision de justice ne plaira pas au petit procureur local, il relancera pour être sûr d’avoir la bonne condamnation, aussi stupide soit-elle.

Plus insidieusement, la dérive évidente d’une législation en foutoir illisible ne doit pas, là encore, au hasard mais bien à l’empilement de bonnes intentions sirupeuses qui aboutissent, par la force des choses, à dessiner une société égalitariste en diable où l’individu sera d’autant plus joyeusement broyé qu’il réclame un retour à des principes de base depuis longtemps oubliés voire honnis.

Plein de bonnes intentions, on a largement distribué des droits exorbitants au locataire voire à l’occupant illégal de propriétés privées, rendant leur expulsion invraisemblablement compliquée, alors qu’il est parallèlement extrêmement simple de pourchasser le propriétaire pour avoir loué son bien en dehors des sentiers battus.

Plein de bonnes intentions, la commission d’enquête parlementaire ouverte après la mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens dans le Tarn suggère de limiter le droit de manifester, en créant une interdiction administrative dirigée contre les personnes susceptibles d’être violentes, au prétexte de régulariser une pratique existante (même prétexte qui fut utilisé pour la Loi Renseignement, finalement).

Plein de bonnes intentions, le Sénat propose d’aider encore plus la presse. Oui, vous avez bien lu : alors qu’on distribue déjà plus de deux milliards d’euros à cette presse qui n’est plus, maintenant, que la voix fidèle de son maître, le Sénat propose de défiscaliser les dons qu’on peut lui faire en récupérant de façon assez putassière les attentats dont Charlie Hebdo fut l’objet en début d’année.

libération tractEt cette presse très docile tombe bien : comme tous ces éléments brossent un tableau bien spécifique, bien particulier, bien glauque, et qu’il ne faudrait surtout pas que tout le monde s’en rende compte (ce serait alors plus compliqué d’obtenir l’assentiment de tous), elle sera mise à contribution dans un renouvellement presque amusant de nombreux articles pleurant sur la trop grande austérité néolibérale qu’on doit subir, sur la dérive droitière, xénophobe et surtout ultralibérale du pays, et sur la tempête d’abandons des services publics que le monde nous envie, laissant sur le carreau un nombre toujours plus grand de malheureux, preuve s’il en est que le pays s’est complètement vendu au turbolibéralisme. Personne ne s’étonnera alors de lire partout (dans Le Monde, Le Figaro, Marianne) les consternantes assertions d’un énarque, ex-inspecteur des finances, qui ne voit que gigalibéralisme qui poudroie partout en France et qui se demandera si, en matière de libertés, la France n’est pas allée trop loin.

Je résume : la propriété privée est devenue une blague, le pays est en train d’être mis massivement sur écoute, on y décourage l’argent liquide (pour l’interdire un jour complètement), la justice a totalement oublié tout espoir de légitimité, on va sévèrement y encadrer les manifestations, et la presse est complètement tenue à coup d’argent public. C’est limpide : le turbolibéralisme a gagné, et bien sûr, tout pointe vers une liberté débridée !

fascism

J'accepte les Bitcoins !

126qZ1HVryB93egSw4zjEujFLyTBrCGc9h

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires219

  1. Le Gnôme

    Nous arrivons de plus en plus rapidement à la forme républicaine suprême représentée par le sommet indépassable de la période 1793-1794. Ces gens là en ont toujours eu la nostalgie.

    1. royaumont

      Par rapport à 1793, la technologie a fait un bond. Donc les moyens de contrôle et de coercition sont beaucoup plus efficaces. On va vers le pire, à marche forcée et nos gouvernants s’en cachent à peine.

      1. deres

        Et la technologie permettra d’automatiser les procès et les exécutions à la guillotine afin d’éviter le burn-out des juges et des bourreaux …

        1. Jiff

          « Et la technologie permettra… »

          C’est, IMHO, la meilleure chose qui pourrait se passer (si tant est que les systèmes experts judicaires n’aient pas de backdoor ET soient correctement nourris, ce qui n’est pas gagné d’avance); parce que ça permettrait d’avoir une justice:
          * réelle,
          * unifiée (mêmes résultats pour les mêmes faits/enquêtes que tu sois à Paris, Angers ou Marseille, ce qui est très loin d’être le cas),
          * insensible à toute corruption.

          Évidemment, comme dans ce pays il est totalement impossible de respecter les pré-requis, on en reviendrait à ta conclusion (mais avec les dépenses desdits systèmes en sus) 😉

      2. Golum

        D’apres mes lectures en travers des news, si, ils s’en rendent compte.

        C’est un peu comme un gosse de 3 ans qui a peté son jouet préféré. Il chialle.
        Puis il passe à un autre truc.

        Nos élus changeront de jouets/sujets. Pour eux, camp du bien, il n’y a jamais de problème.

        Un jour une fourche arrivera dans leurs corps mous. Ce jour là, j’ouvrirai une bouteille de champagne Made in France et mangerai un bon fromage qui pue.
        (Usage du futur, pas du conditionnel)

        P.s: cette fourche sera tenue pas un communiste, non par moi. Chose rigolote finalement….

        1. Jiff

          « et mangerai un bon fromage qui pue. »

          Oui mais nan, çavapôêtpossib à cause de la suppression des quotas laitiers qui a de bonnes chances de dézinguer les petites exploitations (rends-toi compte, ces salauds nourissent leurs bétail à l’herbe gratuite), donc, exit le petit fromage au lait cru de derrière les fagots.

  2. Aristarque

    L’ auteur Guillaume Sarlat est d’ une candeur et d’ une ingénuité, vraisemblablement feintes l’ une et l’autre. Comme l’État ne contrôle que 57% du PIB, c’est qu’il reste 43% disponibles pour le libéralisme qui donc, en dehors des 57%, accapare tout le reste, en gros goulu goinfreur qu’il est

    1. Black Mamba

      Au pays de Flanby
      Comme dans tous les pays
      On s’amuse on pleure on rit
      Il y a des méchants et des gentils
      Et pour sortir des moments difficiles
      Avoir des amis c’est très utile
      Un peu d’astuce, d’espièglerie
      C’est la vie de Flanby
      Mais il rêve et il imagine
      Tous les soirs en s’endormant
      Que la petite éolienne des collines
      Vient lui parler doucement
      Pour chasser, sa tristesse
      Il cherche la tendresse
      Contrôle et fascisme
      Argent gratuit
      C’est Flanby, Flanby

      1. floriska

        Très bon,
        Au pays de flanby on protège les amis qui aiment les ptits enfants. Cohn Bendit a obtenu la nationalité du pays de flanby sans doute pour chercher de la tendresse, parce qu’on reproche au parti vert d’Allemagne de trop aimer les petits enfants et là Cohn Bendit se sent tout d’un coup Francais. Pas de doute les amis de Flanby sauront le protéger.1000 enfants ont bénéficié de la grande tendresse des verts Allemands (branche berlinoise) en 15 ans (entre 1980 et 1995) c’est 1000 enfants chouchoutés par les verts et ça c’est vraiment pas juste.

        1. colas009

          vous sous-entendez quoi? je suis belge donc le 2ème ou 3ème degré d’un auto-proclamé libéral, français de surcroît, me passe à des mètres au-dessus évidemment.
          Bien à vous

  3. Aristarque

    Des dons à la Presse? Acheter sa production ne lui suffit plus??? Moi, je mettrais une accise fiscale sur chaque exemplaire tiré pour constituer une cagnotte d’ aide à la Presse…

      1. Adolfo Ramirez Jr

        ça serait rigolo tiens, sitôt produit, les journaux envoyés à la benne… et des journalistes plein de candeur touchant leur chèque pour leur dur labeur à la fin du mois

        1. Pere Collateur

          Faut pas exagérer. Pour ceux qui se chauffent au bois, le papiers journal a encore une utilité. Je ne saurais pas faire sans.
          C’est de loin le meilleur papier pour faire une petite flambée.

            1. aristarkke

              Vu le rétrécissement continuel de ce journal en nombre de pages, vos fenêtres ne doivent pas être bien grandes…

          1. Pheldge

            Parce qu’on n’est pas encore , ni au chauffage solaire, ni au chauffage éolien ( ! ! ) , ni au moins raccordé au chauffage urbain collectif ?
            On devrait faire attention, sinon on va se retrouver fissa en camp de « redressement productif » 🙂

  4. malicorne

    Dans ce sens, et du point de vue des cyniques qui nous gouvernent, les socialauds ont réussi leur gouvernance, non ?

  5. Calgon

    Hop la, vite fait, pour évoquer l’invocation de ma fille ! 😉
    « et qu’il ne faudrait surtout pas que tout le monde s’en rendE compte »

    ouaip … la bonne nouvelle avec l’avènement du fascisme, c’est que tous les gentils bisounours vivrensemblesques qui jurent sur la tête de leurs grands-parents que pendant la 2e guerre mondiale, ils auraient été résistants, vont pouvoir passer à l’acte et ainsi montrer leur bel attachement à la France et à nos libertés les plus sacrées …

    oh, wait !

    1. royaumont

      c’est pas pareil, voyons. le camp du bien est irréprochable. Si on vous opprime, c’est pour votre bien. D’abord, on ne vous opprime pas, on vous ré-éduque. Des déterminismes sociaux, on vous libère, à coup de pelle dans la nuque. Vous serez libres, de gré ou de force. Non mais !

      1. Golum

        J’adore ça les coups dans la nuque. Voyez vous cette France d’eunuques a vraiment besoin de héros. Nos zelus sont en train de créer des vocations.

        A défaut de couilles, nos con-citoyens trouveront le moyen de se réveiller. Un jour, l’Etat va se réveiller avec une bonne gueule de bois.

        Sans souhaiter un bain de sang, je trouve que cela serait plus sain qu’une mort lente.

        A suivre.

    2. Aristarkke

      Pstt, Mélusine.
      Petiote typo dans ce commentaire qui en est dénaturé : éviter plutôt que évoquer… (non, non, Calvin, ne me remerciez pas. C’est tout naturel de s’entraider…) ^^

  6. Lorelei

    Hop! Hop! comme en Espagne: restriction du droit de manifester. Z’allez marcher au pas! Et plus vite que ça! Et si non: amendes, emprisonnement, interdictions…

    1. Jiff

      On peut même pousser ton raisonnement jusqu’au bout:
      * Manifs + IMSI-Catcher =>> listing contrevenants
      * listing contrevenants =>> rapprochement automatique (enfin, surtout chez orange…) avec noms/adresses
      * listing noms/adresses =>> amendes automatiques

      C’est très à la mode ces temps-ci, les amendes automatiques, parce que c’est vrai que la police doit se concentrer sur les tâches nobles (démastiquer la tronche de ceux qui les filment dans les manifs, élaborer les rapports d’enquêtes commandés demandés, réguler le flux de poussettes à la sortie des garderies, toussa)

      Manque de bol, ce jour-là tu seras juste sortie pour aller chercher une botte de carottes au marché voisin, mais trop près de l’artère de la manif, et ça mettra le kilo de carottes hors de prix.

  7. Golum

    Voilà, voilà, voilà. Nous y sommes !

    Le facsisme est là, en France. Autour également, Espagne, Grece par exemple.
    Le socialisme ronge le monde, l’humain se ratatine sur lui même:

    – il a peur !

    Ça c’est la preuve évidente, indubitable, aboutissement d’une classe dirigeante visionnaire comme dans 1984 ! Pour notre bien….

    Je suis Depardieu. Je ne me reconnais pas en Français. Je n’ai pas de valeur, de but, de patrie. Le soir dans mon lit, je ferme les yeux et je prie. Je prie pour un monde libre ou le respect, l’honneur, la vie, seraient respectées.

    Hélas, le chemin semble aller vers des fossés et de la chaux vive.

  8. Kazar

    Bon article bien déprimant pour bien commencer la semaine !!! (oui je commence la semaine car je ne voyais pas hier l’intérêt de travailler pour filer plus de fric à l’État).

    Merci H16, je crois que vous nous avez tous convaincus, la seule solution, c’est le départ.

    1. Black Mamba

       » la seule solution, c’est le départ. »
      Ah ! Enfin ! … Tu changes d’avis, … je me rappelle toutes les fois « tu insultais » ceux qui souhaitaient partir ou ceux déjà partis (les vénards) .
      Bienvenu au club 😉

      1. Kazar

        Si tu trouves un seul de mes commentaires « ‘insultant » qui que ce soit en la matière (c’est à dire départ), je te présenterai mes plus plates excuses sur ce fil !!!
        Cela dit, voir la solution est une chose, la mettre en application, dur, dur, surtout dans mon secteur…

        1. Calvin

          Pas insultant, non, mais accolé à l’idée de lâche ou traître.
          C’est vrai que c’était l’impression que pouvait donner ces émigrants.
          Aujourd’hui tu vois que ce ne sont pas des lâches car ils ont aussi du courage et de la lucidité.

          1. Kazar

            Cela dit, je ne serai pas particulièrement fier si je franchis le pas, car j’estime que partir, c’est fuir et capituler.

              1. Aristarkke

                Sûr que Leclerc aurait dû rester bien sagement dans les rangs de son corps militaire en attendant que les Teutons le fassent prisonnier puis quand ils réussissent à mettre la main dessus, à rester bien sagement assis sur sa chaise ou ailleurs… Peinard quoi!… Il a peut-être aussi loupé une belle carrière aux ordres de Petain, qui sait??? Abandonner de si intéressantes et utiles offres pour aller servir la France Libre, assemblage hétéroclite de pelés et de galeux réfugiés, a Londres qui plus est, histoire d’en rajouter dans l’horreur et l’ignominieux… L’ avait rien compris, visiblement…

            1. royaumont

              Fuir, certes, mais pour aller où ? Les pays où la liberté est encore prise au sérieux sont de moins en moins nombreux et de plus en plus attaqués.

              1. Kazar

                C’est bien la question que je me pose…Il semblerait que l’inquisition, notamment fiscale se répande à vitesse grand V…

            2. Nyamba

              Euh… Calvin : « accoler l’idée de lâcheté et de traîtrise » à l’émigration, c’est pas insultant ? O_o Arrêtez-moi si je lis entre les lignes, hein, mais ça me titille un brin, c’t’histoire (enfin, quand je dis « titille »…). Je ne me sens pas lâche, ni veule, d’avoir laissé derrière moi famille, amis, foyer, carrière source de revenus encore stable, en bref tout ce que j’aime pour tenter ma chance ailleurs. C’était ça ou me sentir en permanence, et pour le reste de ma vie, piégée parmi les moutons et menée à l’abattoir par des fous furieux. Je ne regrette pas ma décision, mais bon sang ça m’a crevé – et ça me crève encore – le coeur. Ca n’a rien d’une capitulation, à mes yeux ; c’est la forme de révolte encore possible que j’ai choisie. Alors les jugements de valeur sur les choix individuels – surtout quand on ne sait pas ce qu’ils peuvent coûter – merci, mais non merci.

              1. royaumont

                Rester ou partir… C’est l’éternel débat qui se pose à chaque fois qu’un régime prend un mauvais tour.
                Je ne crois pas qu’il y ait de réponse définitive à la question. Moi je reste, il y a 15 ans, je serais parti.

              2. Calvin

                Nyamba, Kazar n’a jamais dit que ces gens étaient traîtres ou lâches.
                Mais c’était la suite logique de ses propos si on acceptait le postulat patriotique.
                Je disais que j’avais senti cette critique sans qu’elle soit formulée et assez logique pour quelqu’un qui promeut du nationalisme.
                Des phrases du genre: je ne pourrais pas quitter le pays parce qu’à mes yeux ce serait une trahison, etc.

                1. Nyamba

                  Ah, mais si les références aux commentaires sont des interprétations par extension d’idées défendues antérieurement, comment tu veux qu’avec le truc je comprenne le chose? Bon, du coup, je suis grognon pour rien ?

                  1. Caton

                    Non, tu es grognon parce que, malgré tout, tu as le mal du pays.

                    Emprunte le manifeste du parti communiste dans la bibliothèque la plus proche, le tenir en main quelques instants te fera du bien.

                    1. Black Mamba

                      Il y a encore du boulot certes mais il est bonne voie de conversion, tout espoir n’est pas perdu …

                1. Théo31

                  Tes propos sont insultants pour les cent millions de morts du communisme. Mais venant d’un militant du FN, ils ne m’étonnent pas. A Cuba, il n’y a pas des masses de miradors et pourtant ils sont deux millions à avoir quitté ce paradis socialiste, mais sûrement pas pour venir en France hein !

                  1. Aristarkke

                    Cuba est une île trop largement détachée des côtes continentales environnantes pour empêcher les traversées à la nage… Pas besoin de miradors ou de barbelés. Le contrôle des avions et des bateaux, barcasses, chaloupes suffit…

              1. Adolfo Ramirez Jr

                En France pas besoin de mur, on se fout des individus qui partent du moment qu’ils laissent leur pognon à l’Etat au passage…
                Non cette phase sera pour plus tard, quand il ne restera plus en France que des va-nus-pieds et des crèves-la-faim qui tenteront de partir pour survivre…

            3. Aristarkke

              Kazar, quelles solutions ont les libéraux dans ce pays d’ assistés réclamant encore plus d’ assistanat sur le dos des autres : rester avec plus ou moins de variantes dans cette attitude dont imaginer qu’un parti dont on a du mal à différencier son programme économique de ceux des autres, changera tout s’il accède un jour au pouvoir, partir, se lancer dans l’action politique directe, comploter???… Partir est donc une option logique mais qui n’est sûrement pas plus aisée que les autres…

              1. Jiff

                « Partir est donc une option logique mais qui n’est sûrement pas plus aisée que les autres… »

                Je pense que si (enfin, quand on a déjà un peu vécu à l’extérieur de ce pays en se frottant aux autres et en oubliant son pays d’origine), parce que les choses n’ont fait que se dégrader au fil des années – y compris sous les gouvernements de « droite », vu que c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

                Ça permettra de partir en se disant que lorsqu’on repassera à l’occasion d’un (très) bref séjour, on pourra consatater l’aggravation de visu – ça emportera également la décision finale de ceux qui ont du mal à trancher.

        2. Black Mamba

          J’ai mis des guillemets, c’est très important les guillemets … ils marquent une nuance 😉 … Je voulais faire sortir le diable de sa boite … ça a fonctionné 😆

    2. Aristophanedecarotte

      comment faites vous ? Je n’arrive pas à m’y résoudre. J’aime trop cette terre pour l’avoir travaillé, y avoir bâti.. Mon arbre y ait planté depuis 42 générations ..

      je suis déchiré, abattu…il n’y aura donc personne?

      1. Caton

        L’exemple de Philippe de Hauteclocque, dont la terre était dans la famille depuis 1163, et qui l’a quittée pour revenir en conquérant, est un exemple à suivre.

          1. Quiet Desperation

            Leclerc avait deux fils, chez les Jèzes à Amiens, dans la même classe que mon beau-père alors adolescent : tout le monde savait qui ils étaient, mais dans un pays vivant alors LHLPSDNH, ils ne furent jamais inquiétés… dans le pays dont rêvaient nos cosaques français, ils se seraient retrouvés très vite dans un Loubianka picarde….

  9. douar

    En attendant, notre Palme d’Or à Cannes laisse à beaucoup, un goût particulièrement amer.
    Pensez donc, des migrants qui trouvent, enfin le bonheur en partant en …Angleterre.
    Même si les réalisateurs français ne jouent plus le jeu, ce pays est vraiment foutu 😉

    1. deres

      C’est cela de subventionner le cinéma gauchiste … On n’a que des films parlant de lutte des classes et de problèmes sociaux.

  10. Josselin

    « sur la dérive droitière, »

    Ouais. J’ai entendu une journaliste de l’Opinion ce week-end sur Rance Info dire que ça fait quelques dizaines d’années que la France mène de plus en plus une politique de droite. Ouais.

  11. Fifou

    un petit rajout qui date de jeudi: la nouvelle loi sur le gaspillage alimentaire qui interdit aux grandes surfaces de jeter leurs perimes.
    Notons que expose de-facto les grandes surfaces car s’ils jettent leurs perimes ils sont dans l’illegalite, mais si quelqu’un recupere les perimes et se rend malade avec ils sont responsables aussi…

    1. Caton

      Ce qui m’a fait rire, c’est d’apprendre que les Français jettent 30 kg de nourriture par an! Soit 82 grammes par jour. Un pot de yaourt pesant 125 grammes, il ne semble pas y avoir beaucoup de gaspillage, en fait.

      1. cretinusalpestris

        Comment peut-on déterminer qu’un Français jette 30kg de nourriture par année alors qu’on est infoutu de connaître le nombre exacte de chômeurs dans ce pays ?

        Quand je mets 30kg de pommes au compost, je ne les « jette » pas, je les recycle… comme le ferait bêtement le pommier quand il parachute ses fruits à terre et que personne ne les ramasse.

        Et toute cette eau potable qui circule dans les cours d’eau et qui est gaspillée parce que personne ne la boit, hein ?

        Ce terme de « gaspillage » me semble vaguement malhonnête.

        Faudrait que Cosse ou Duflot nous expliquent exactement… euh… en fait… non, rien, oubliez.

        1. Superseb34

          Les mêmes qui expliquent que ce qui n’est pas prélevé en plus de 57% qu’ils volent déjà est une « dépense » et qui estiment que quand les dépenses de l’état progressent moins vite que prévu c’est une « réduction » ?

          Oula….

    2. Superseb34

      Sachant qu’il n’y a pas si longtemps, quand une grande surface donnait TROP de périmés, elle se faisait redresser par le fisc (si si, la société Devaud a donné des fruits et légumes un peu trop murs, alors paf, 30.000€)

      1. aristarkke

        Normal! Son job, c’est de gagner plein de sousous en fourguant sa camelote afin que le fisc en retire sa juste contribution au vivre ensemble. Rester avec du stock sur les bras dénote un sabotage de cette belle mécanique par un ennemi du genre humain. Vu du kandubien, il est inexcusable et ne saurait trouver dans sa turpitude manifeste un prétexte à exemption de son obole…

  12. Alecton

    Pierre Laurent, ancien directeur de la rédaction de l’Humanité…. sénateur de Paris…. fait partie de la longue liste de communistes à l’origine de cette proposition de loi débile sur le financement des journaux…

    1. Aristarque

      Il pense à ses copains encore au « taf ». L’Humanité est le quotidien grançais le plus subventionné au numéro si ma mémoire est bonne…

        1. Pheldge

          Rassure-toi mo petit : ce n’est que le baroud d’honneur des quelques neurones qui hésitent encore entre Parkinson et Alzheimer …

          La curée est pour bientôt ! épargne-toi donc cette humiliation, fais comme ton collègue Socrate , bois la cigüe , ô Aristarque le très ancien 🙂 🙂

          1. royaumont

            La douleur ne vient pas de l’excellence de la mémoire du samien, mais du calibre du robinet à pognon qui inonde le torchon rouge…

            1. Calvin

              Je jouais sur les deux tableaux pour faire enrager le vieillard (!), mais, c’est vrai que savoir que notre pognon va vers une usine officielle à mensonges m’écoeure.

          2. aristarkke

            Les mauvaises langues, dont Platon, affirment qu’entre deux poisons, Socrate préféra la ciguë à Xanthippe. La première étant plus douce que la seconde.
            Quelqu’un a des nouvelles récentes de White Panda ???

              1. Aristarque

                Tu me fends le Coeur…
                J’ai le Coeur fendu par toi…
                Combien as-tu reçu de sucettes, chenapan, par BM, pour ne pas abonder, même négligemment, mon esche???

              2. White Panda

                Dernier test IELTS passé en décembre.
                Resultat correct : 6.5
                Mais insuffisant pour mon objectif.
                J’ai tout de même abouti dans mes démarches pour m’inscrire au Royaume-Uni.

            1. White Panda

              Je suis toujours en vie…juste pris par le quotidien et ma recherche d’un moyen pour quitter notre douce France.

  13. Christophe

    Il y a une différence avec les « heures les plus sombres »…. 1793, la RDA et tous les joyeux jalons de l’Histoire.

    Une différence fondamentale : la dictature doit être « soft », ne pas se voir de l’extérieur, se faire oublier. Elle doit être hypnotique.

    Elle est de nature orwélienne (inversion des mots et des concepts : « la guerre c’est la paix » devenant par exemple « la France est libérale »).

    Ceci est rendu possible par la technologie, le consumérisme etc… mais au fond par un truc bien plus fondamental : la thune.

    Ce gigantesque Potemkine, cette hallucination collective tient grâce à une quantité, des flux colossaux d’argent.

    Ergo : réduisez les financements… tout s’effondrera.

    La dictature sera obligée de redevenir à l' »ancienne », c’est à dire la botte cloutée dans la gueule.

    Vous me direz : gagnera t-on au change ?

    La réponse est évidente : quand vous êtes au stade de la botte cloutée…. les gens se réveillent.

    Et alors vous fabriquez des résistants…. condition sine qua non pour faire advenir un changement, plus tard.

    Bref : mettons ces crapules en faillite… et alors le vrai combat (sale, sanglant et définitif), comme l’Histoire le montre à répétition, pourra commencer.

      1. deres

        Mais non, car on voit bien ce que donne le début de faillite actuelle : augmentation tout azimut des prélèvements, diminution systématique des contre-parties (souvent sous couvert de justice sociale), aucune économie de fonctionnement, fin ds investissements publiques. Au final, l’Etat et sa clique ne souffre aucunement des problèmes économiques. Ils sont juste « embêtés » pour le financement de leurs nouvelles mesures clientélistes et c’est cela qui les oblige à nous pressurer encore plus.

        1. royaumont

          Ça fonctionne tant que l’on peut s’endetter sans limite car la dette est remboursée en fausse monnaie garantie par l’Allemagne. Que cette mécanique s’enraye et tout part en sucette.

        2. gameover

          Justement Deres, viendra un moment où le pognon servira juste à faire tourner la machine mais n’opérera plus assez de distribution et il deviendra criant pour la majorité, même des assistés, que ça ne sert à rien et ça n’aura plus à leurs yeux de légitimité. Reset.

          1. deres

            Mais non, il suffit de trouver encore 20 milliards pour respecter les 3% de déficit. Ils ont bien trouver 10-15 milliards par an pendant 3 ans soit plus de 2% … Oui, les contribuables ont chouiné un peu mais sans plus. Mais il y a du mou dans le tuyau. Il suffit de supprimer les remboursements de sécu et les droits au chômage pour les « riches » et de plafonner les retraites du privé. Ajouter à cela la fin de plusieurs niche fiscale et le tour est joué. En cerise sur le gâteau, il y a bien entendu le prélèvement à la source, qui cache bien entendu une progressivité de la CSG, clientéliste pour les bas salaires et punitive pour les classes moyennes votant à droite.

            Et j’ajoute que c’est difficile d’équilibrer les budgets uniquement car ils continuent volontairement à laisser filer la dépense publique pour se faire plaisir. Avec 1% de croissance et un taux d’intérêt quasi-nulle en 2015, sinon, le déficit baisserait de façon purement mécanique sans rien faire de nouveau !

            1. Kazar

              Mais si : j’oubliais le léger problème posé par la future chute du RSI, sans parler du souci de la CSG-CRDS que l’État ne va plus pouvoir prélever sur les revenus du patrimoine de toute personne n’étant pas assujettie à un régime de sécurité sociale française, et les demandes de remboursement à venir…

            2. Théo31

              +1000 à deres, pour une raison très simple : la seule réforme du communisme, c’est la poubelle. On n’a jamais vu un communiste renoncer au pouvoir et prébendes que lui assure le clientélisme. N’étant pas un système économique il ne peut survivre que par la NEP, ce que font les Chinois.

              Pour trouver les milliards manquants, ils instaureront les taux d’intérêts négatifs sur les placements préférés des Français.

        3. Kazar

          Mais si : les emmerdes s’accumulent, possibilité d’un Grexit (peu probable, certes), banques italiennes en difficultés, perspective d’un Brexit avec le futur référendum, sombres perspectives pour les compagnies d’assurance avec des taux trop bas, mésentente irrémédiable sur l’immigration en Europe (jamais la Hongrie n’acceptera des quotas de migrants, idem au hasard pour la Roumanie…),etc
          Une petite étincelle faisant remonter les taux en Europe et boum, le baril de poudre de la dette française explosera.
          Mieux vaut se préparer…

        4. Jiff

          « début de faillite actuelle »

          Non, c’est la continuité d’un très long train de dépenses.

          « fin ds investissements publiques. »

          Précise, parce que ça, ça serait plutôt une bonne nouvelle dans l’absolu.

    1. Théo31

      « les gens se réveillent.  »

      Si c’est pour apporter des oeufs et du chocolat au gauleiter de l’Hotel du Parc et envoyer des lettres de délation, le pouvoir pourra dormir tranquillement, il ne se passera pas grand chose. La force du communisme est d’anesthésier les gens.

  14. calc8

    Nous autres grenouilles au fond du bain commençons à sentir les picotements de la température qui monte.
    Si la liberté disparaît progressivement et insidieusement, la justice, elle, ne cache plus ses révérences envers ses maîtres du haut château : Cahuzac toujours libre et sans procès, Agnes Saal et le fils Fabius de même, Bluetouff condamné pour savoir utiliser un clavier Azerty, des squatteurs extrême-gauchistes protégés par des CRS…
    Hélas, vraiment, ce pays est foutu.

    1. deres

      Et un nième procés d’Outreau inutile juste sur demande des syndicats de magistrats afin de se faire mousser dans les journaux… Ce n’est pas grave, c’est l’Etat qui paye …

    2. deres

      Et encore, tous ces scandales viennent de l’amateurisme de Flamby et de sa bande de guignols. Maintenant, ils verrouillent mieux l’information. La gabegie et les nominations alternatives continuent de plus belle mais ils tiennent les médias et les sources de fuite par la menace ou les achats.

      On peut ajouter à la liste Jack Lang, la carrière express du fils de Le Drian et du fils de Hollande … Et encore, tout cela ce n’est que ce qui a filtré …

  15. Laurent

    L’article peut faire penser qu’il y aurait en France une perte de liberté. Ce serait une escalade sans fin, grosso modo, jusqu’au fascisme. C’est sans doute un constat objectif que vous faites, mais personnellement, je ne le ressens pas comme ça. Je ne me souviens pas avoir constaté, dans ma vie quotidienne, une liberté en moins ou une perte d’autonomie…

    1. Christophe

      Car vous vous tenez soigneusement (consciemment ou pas) du bon côté du manche.

      Demandez un peu au patron des ex-Tondus ce qu’il pense de la « liberté »… le type vient de jeter l’éponge. Contrôles fiscaux, intimidations, harcèlement, perquisition etc. Ils l’ont broyé.

      Demandez à Dieudonné ce qu’il en pense aussi. Procès à répétition, amendes à gogos… Même un violeur voire un tueur de petites vieilles n’a pas droit à un tel traitement royal.

      Ou encore David Van Hemelryck, fondateur du collectif « Hollande Démission ». Garde à vue, interpellations, poursuite pour « manifestation non déclarée »…
      Lui aussi a arrêté pour… « raisons personnelles ».

      Ce sont juste 3 exemples dans l’actualité récente… Mais il y en a plein d’autres, et des plus anonymes.

      La dictature molle, joyeuse, festive, est évidente pour qui n’est pas aveugle. Elle est partout, et se développe insidieusement, et se renforce.

      1. deres

        Oui, le cas de David Van Hemelryck et de la Manif pour Tous montre bien que les lettres de cachet existent encore. Vous pouvez être arrêté et mis en garde à vue sur simple demande de l’élite politique pour des raisons fallacieuses (port d’un tee-shirt rose par exemple).

        1. Superseb34

          En matière de lettre de cachet il y a mieux !

          L’hospitalisation d’office.

          Très tendance en ce moment.

          Demandez à Caccomo (qui a le malheur d’être « plutôt » libéral… un crime pour un économiste Français !).

          Ou a Chardon (qui a pourtant le droit de penser ce qu’il veut des religions, qu’on soit ou pas d’accord avec lui).

          Et quand vous avez un confrère (oui, je suis avocat) qui vous raconte que le Juge de la Liberté et de la Détention du coin a dit que de toute façon il ne libérait pas parce qu’il n’allait pas contre l’avis du psy, sans même demander d’expertise ou de second avis, vous aurez compris qu’en pratique, la nouvelle lettre de cachet elle est bien là.

          J’attends d’ailleurs mon tour…

          1. Pheldge

            J’ai un ami qui a eu la joie de découvrir « l’hospitalité d’office » d’un CHS. Ramassé par les gendarmes après une soirée un peu trop, enfin, euh, une soirée fêtarde, alors qu’il s’acharnait à vouloir ouvrir une voiture qui ressemblait à la sienne, il a été présenté à 2 médecins qui ont validé sont placement d’office. Il a fallu faire intervenir un autre ami médecin hospitalier en CHG pour pouvoir l’en sortir. Sinon, c’était un mois chez les oufs ! alors qu’il existe pour cela les cellules de dégrisement …. 🙁

            1. Aristarque

              Vous n’avez pas compris. L’Ancêtre émet la supposition que cette banque a reçu quelque charitable avertissement d’ avoir à revoir rapidement sa collaboration avec ce trublion sous peine que, éventuellement, une nouvelle liste de clients en délicatesse fiscale soit opportunément transmise à Bercy par un patriote fiscal ne faisant que son devoir… Il y a des habitudes, dans ce pays, vous ai-je déjà dit….

    2. deres

      Le truc, c’est de taper en permanence sur une petite minorité pour que cela fasse bien rigoler la majorité qui se sent à l’abri. mais je vous rassure, votre tour viendra …

      Je vous rappelle par exemple que ce site est assimilé à la fumeuse « fachosphère ». Les socialistes ont tout de suite affirmé que les nouvelles lois anti-terroristes pourront aussi s’attaquer (par anticipation) à l’extrême droite. Votre seule participation aux commentaires vous assurera peut être bientôt une fiche personnalisée au ministère de l’intérieur, qui vous exclurera de facto de la fonction publique, des entreprises de défense (sabotage ?) , entraînera des délais dans l’obtention d’un passeport (départ en djihad ?) ou limitera vos possibilités de prêts personnels (financement d’un attenta ?).

      1. Laurent

        H16 dans la fachosphère ? Lol, on aura tout vu. Bon, ben on verra bien. Si j’ai le fisc et la DST aux trousses, je vous préviens 🙂
        Enfin, je parlais d’un ressenti perso. J’imagine que quand on rentre dans l’opposition frontale avec le système, ça ne se passe pas aussi bien…
        Par contre j’ai très mal vécu l’appel sous les drapeaux. Mais une grève de la faim y a mis un terme prématuré. Ce qui m’interdit la fonctionne publique à vie. Trop drôle.

        H16, vous êtes-vous senti menacé dans votre liberté d’expression ?

            1. Nyamba

              Lien en attente de validation mais Google (« blogosphère politique ») vous mènera à une carte interactive du journal le Monde. Cherchez pas l’agrégat ‘libéral’, apparemment ils connaissent pas le concept.

            2. Flash

              Je l’avais vu sur Owni, et ici :

              http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/02/la-gauche-domine-le-web-politique_1636754_1471069.html

              (On notera le titre de l’article).

              « Un autre élément saillant de la « droitosphère », ce sont les blogs de libertariens, adeptes des théories des économistes Milton Friedman (1912-2006) ou Frédéric Bastiat (1801-1850). Malgré – ou du fait de – leur faible audience en France, où ils n’ont pas ou quasiment pas de représentation politique, ils forment une communauté assez active sur l’Internet, qui se situe, du moins selon leurs liens entrant et sortant, entre la « droitosphère » et la « fachosphère ». Un exemple est le blog Hashtable. »

              1. Dr Slump

                Ah oui j’ai découvert ça récemment: pour les militants de gauche convaincus, quand on est libéral, on est facho. Libéral c’est forcément de droite, le fascisme c’est de droite, donc libéral c’est facho. Je vous jure: c’est le syllogisme tordu qui leur tient lieu de mode de raisonnement. Militants qui peuvent à l’occasion se transformer en milices, et casser de la vitrine de façon tout à fait républicaine, puisque que c’est en protestation d’un meeting FN…

                Vu dans un blog de militants antifa: « la fachosphère ultralibérale etc… » Quand j’ai réagi pour leur expliquer que c’était un oxymoron, et que conspuer « l’ultralibéralisme », ce serait comme reprocher à quelqu’un d’être un « ultra-démocrate ». Tellement de mauvaise foi, tellement convaincu d’être des « résistants », qu’à la fin j’ai perdu toute retenue. On peut pas rester calme avec de fieffés cons, je commence à comprendre LF Céline et Paraz, pour ne citer qu’eux.

          1. Laurent

            Arf… Par des administrations ou juste par des allumés isolés ?
            Excusez ma curiosité, mais c’est tellement dingue…
            Quant à l’info du Monde, no comment.

            1. Duff

              ça été mentionné un peu au dessus, mais en France, on hérite des contrôles fiscaux. Et quand on a ces sangsues au dos, elles vous prennent tout par une jalousie maladive.

              Henri Dumas pourrait vous en parler:
              https://www.youtube.com/channel/UCmeyurv4iDedDahj2FmKXwA

              M. 16 ne garde certainement pas l’anonymat par pur plaisir je suppose.

              Les articles du monde sont à mourir de rire. Eric Brunet avait invité il lui a peu Benjamin Dormann qui prouve comment la presse est aux ordres. On sentait Brunet extrêmement gêné, « ne voulant pas prendre position »…

              Quand à Hollande, il perd 2 points dans les sondages tous les mois depuis 2012 et il est toujours à 20%… Vous verrez le camp du bien expliquer aux anglais de rester dans l’UE comme il vous expliquera de bien voter en 2017.

      2. Caton

        Si le ministère de l’intérieur ont récupéré la fiche des R.G. de 1980, dans mon cas une simple mise à jour suffira. L’exclusion des entreprises de défense, c’est déjà fait. Les prêts personnels, pareil, je n’ai aucun crédit sur le dos grâce à cela. Il reste le passeport… Nationalité maltaise, 650 k€. St-Kitts, USD 250.000. Cher, mais bon.

            1. Pheldge

              Cela sous-entendrait-il que sur cette terre des Lumières et de la Paix universelle, 1/ vous n’étiez pas le seul ( vos électeurs …) 2/ vous avez échappé grâce à la mansuétude et à l’esprit de tolérance de vos pairs, au lynchage que vous méritiez amplement par cette action hautement contre-révolutionnaire et provocatrice ! 🙂

              1. Caton

                Cela m’avait beaucoup amusé, à l’époque : un élu étudiant ouvertement royaliste à Paris XIII, ni l’UNEF ni l’UNEF-ID n’avaient apprécié.

                1. Pheldge

                  Attends … là il faut s’arrêter un instant pour donner des précisions : royaliste version Stéphane Bern , ou royaliste à la Fred Mitt’ ? C’est essentiel pour bien appréhender la situation 🙂 🙂

                  Et avec ça les camarades t’ont laissé garder ta tête ? 🙂 tu vois, ils ont bon fond ! 🙂

                  1. Caton

                    Proche du Centre Royaliste d’Action Française, à l’époque. Depuis ma position a changé. J’estime qu’Henri a fait une erreur en rendant à François ses droits dynastiques.

              2. royaumont

                tolérance mal placée : quelques années après vous participez à la propagande néo-turbo-libérale tueuse de bébés communistes.
                Vos pairs n’auraient pas du céder à leur bon coeur, coupable faiblesse résultant de leur éducation petite bourgeoise et vous égorger avec leur faucille ou vous fracasser à coup de marteau.

                Chapeau bas : tenir tête à ces excités ne manquait pas de panache.

                1. Caton

                  Membre du Spartacus de Paris jusqu’en 1982, et heureux propriétaire d’une batte de baseball en aluminium, je n’ai jamais craint ni faucille, ni marteau.

    3. Justement. C’est ça, le plus beau. Et un jour, pouf, vous allez constater un truc qui vous touche personnellement. Mais ce sera trop tard.

  16. deres

    On voit trois gros problèmes politiques parallèles d’atteintes aux libertés qui se dessinent en France, bien évidement en prétendant toujours faire l’inverse …

    Premièrement, les atteintes aux libertés fondamentales s’accumulent.
    Deuxièmement, le travail de sape de l’économie continue de plus belle, ce qui peut être assimilé à la destruction progressive de la liberté économique.
    Finalement, la liberté démocratique/politique est en voie de disparition.

    Sur ce dernier point, il apparaît clairement que Flamby sera le candidat de la gauche en 2017 et qu’il aura toute ses chances. Cela montre bien le détournement de notre système démocratique puisque quelqu’un avec 20% de popularité peut être élu président … Et encore, j’attends de voir les attaques judiciaires contre Sarkozy et le FN qui vont pleuvoir en 2017. Je fais personnellement le pronostic que le Nabot ne pourra pas être le candidat de la droite aux élections. Les attaques seront telles en 2017 qu’ils sera probablement obligé de retirer sa candidature et de laisser le champ libre à Juppé. Il y a déjà eu de nombreuses attaques en 2012 via la presse (rumeur libyenne ne particulier) alors je vous laisse imaginer en 2017 avec la gauche au pouvoir, tenant la justice en plus et avec les artistes/intermittents sanctuarisés dans la poche. Quand au FN, c’est pareil avec des procès de financements qui sont en préparation.

    Donc au final, l’élection présidentielle sera complètement truquée. Imaginer un instant que ces régressions de libertés continuent jusqu’en 2022 … Je ne vois pas comment Valls pourrait ne pas conquérir l’Elysée à ce moment, avec le soutien de tous les socialistes ayant bénéficié de la gamelle pendant 10 ans.

    De plus, comme les socialistes, encore une fois à l’inverse de leur message d’apaisement du pays, jouent de tous les clivages afin de se nourrir de succédanés multiples d’une lutte des classes qui n’existe plus, je pense que la tension interne au pays ne pourra qu’augmenter. Un climax sera atteint à un moment et cela ne pourra déboucher que sur une guerre civile.

    1. Jiff

      « Je fais personnellement le pronostic que le Nabot ne pourra pas être le candidat de la droite aux élections. »

      Mais ça serait une excellente chose (bien que la droite se tire dans les pattes dès qu’il n’y-a plus personne pour taper du poing sur la table); parce qu’il a plus que sa part de responsabilité dans le marasme actuel – sans compter le rejet épidermique de sa petite personne qui a, en son temps, favorisé l’ascension de flamby en jouant les boosters.

      1. deres

        Certes, mais ne penser vous pas que le fait que le parti au pouvoir arrive à décider unilatéralement des candidats à l’élection présidentielle n’est pas une grande avancée vers les élections à candidats unique ou presque ? Plutôt que de débattre sur les idées ou les actions, décrédibiliser l’adversaire de manière indirecte en utilisant ses pouvoirs est une forme de dictature politique soft se situant juste avant leur interdiction par la loi.

        1. Jiff

          « une grande avancée vers les élections à candidats unique ou presque ? »

          Dans les faits, c’est une réalité – d’ailleurs très bien amplifiée par la « presse » audiovisuelle puisque les études corellent report des votes et fréquence des passages TV.

          « juste avant leur interdiction par la loi. »

          Sauf que même les veaux s’aperçoivent maintenant que tentative de décrédibilisation = néant total du « programme » de l’attaquant; il va falloir qu’ils trouvent une toute autre façon d’agir et ça n’est pas gagné pour des gens ayant tous le même formattage.

          La seule échappatoire possible serait qu’une personnalité apolitique, sérieuse, intelligente, respectable, excellent orateur, etc surgisse des réseaux sociaux et prenne la main (c’est d’ailleurs l’un des sujet favoris de discussion des socio-ethnologues, car ça arrive un peu partout); et surtout, comme dans toute entreprise performante et volontaire, que cette personne soient extrêmement bien entourée.

          Il semble (mais ça n’est qu’une opinion personnelle, basée tout de même sur un tas de lectures actuelles) que les gens soient prêts à accepter une méga-réforme (dans le bon sens) de leur société. En dehors des sondages orientés, environ 80% des gens sont tout à fait conscients que nous allons droit dans le mur et que seul un électrochoc pourrait éviter le pire, et cela, même si tout le monde doit y laisser des plumes – Tout le souci, c’est de trouver la bonne personne qui fera le bon boulot…

          Disons que l’éventuel staff a, au plus, une quinzaine de mois pour faire surface (ce qui n’est pas impossible à réaliser.)

          Ça serait un moindre mal, mais personnellement je n’y crois pas trop; il faudra pratiquement une destruction à la Grecque pour que les choses changent (et encore, les gens continueront à faire l’inverse du voisin par pure défiance tellement le manque de corporatisme ici est navrant.)

          1. Bonsaï

            J’espère que vous aurez compris qu’on est là face à un scénario organisé, du moins dans ses prémisses.
            Quand vous dîtes « tellement le manque de corporatisme est ici navrant », cela fait évidemment partie des facteurs clé du programme. Compter sur l’individualisme, l’égoïsme et la méfiance des populations concernées. Ne pas négliger non plus la paranoïa qui a été soigneusement cultivée et développée dans toutes les couches sociales.
            Et maintenant, allumage de la phase critique du projet : la claustrophobie doit être poussée ici à ses extrêmes limites. De sorte que les navires venant du sud et de l’est vont continuer à déverser leurs cargaisons d’immigrants, qu’il sera désormais obsolète, voire superflu, de qualifier de « demandeurs d’asile » …
            Et comme l’histoire récente nous l’exemplifie généreusement, les plans foireux sont en général fort bien notés par l’état-major et les décideurs, ce qui tend à démontrer une fois de plus que l’être humain n’est peut-être pas tout à fait à la hauteur de ses prétentions.

            1. Jiff

              « Quand vous dîtes « tellement le manque de corporatisme est ici navrant », cela fait évidemment partie des facteurs clé du programme. »

              Oui et non; oui, parce qu’évidemment ça a été poussé par les différents gouvernements, non parce que ça fait partie depuis très longtemps de l’ADN français que « de ne pas faire comme son voisin » (même, voire surtout, s’il fait un truc super-intelligent…)
              C’est l’éternelle histoire du coq qui chante seul sur son tas de fumier.

              « la claustrophobie doit être poussée ici à ses extrêmes limites.  »

              ? je croyais que c’était le vivrensemb. Mais je suis, en partie, d’accord sur l’analyse; en partie seulement, parce que d’une façon très amusante (et contre toute attente ?), ce publictorat est en train, non-plus de suivre les gauches, mais de prendre un virage sec à l’extrême-droite.
              Du coup (j’ai un petit doigt assez bien renseigné), ça s’interroge sec dans le kandubien, parce que puisque ces salauds de sans-dents ne votent plus à gauche, on assiste à une résurgence du « on en peut-être fait un peu trop en matière d’immigration ».

              Pour ce qui est de la notation des plans foireux, je plussois; c’est d’ailleurs à rapprocher du commentaire de Thierry Messant dans l’excellent film (non-subventionné) L’oligarchie et le sionisme: « ils n’arrivent plus qu’à recruter les gens les plus médiocres » – c’est ce que l’on constate de visu en scrutant attentivement, par exemple, poliotechnique, les mines et l’éna.

  17. Lorelei

    Non, on n’a pas l’impression de voir nos libertés se restreindre. Mais pouvez-vous vous garer en centre-ville sans payer un parking, pouvez-vous emprunter les autoroutes (financées par l’impôt) sans payer un péage, pouvez-vous aller à votre banque et demander la totalité de ce qu’il y a sur vos comptes et ensuite passer une frontière pour le déposer ailleurs, sans déclaration au fisc, pouvez-vous librement vous inscrire à un régime social différent avec la totalité de vos cotisations sociales, pouvez-vous refuser de cotiser pour les syndicats au travers de votre salaire?
    Pourtant, tout ce que je vous écris a été possible à un moment. Liberté d’aller et venir, liberté d’association, liberté…

    1. Flash

      Pouvez-vous aller au Bois de Boulogne ou de Vincennes avec votre drone fraîchement acheté pour le tester et faire une photo du bois vu du dessus?

      Pouvez-vous créer une entreprise de VTC sans voir votre activité assortie d’une myriade de limitations?

      Pouvez-vous créer la moindre entreprise, en fait, sans avoir à subir 50 tonnes de règles inutiles?

      Car, le pire, ce n’est pas que ces règles existent, c’est qu’elles ne servent trop souvent à RIEN, elles manquent leur objectif affiché et produisent des effets pervers. C’est désespérant de se faire dépouiller pour financer un système aussi nuisible.

  18. guillaumebougard

    Vous faites allusion dans votre article au livre « En finir avec le liberalisme a la Francaise » de Guillaume Sarlat, X ENA, qui ose affirmer que la France est ultra liberale. Le mec vit a LONDRES!!!! il a un cabinet de conseil aux entreprises!!! C’est pas beau ca? L’hypocrisie absolue de ces gus me sidere tous les jours un peu plus. Un vrai conte de fees. Ou une hallucination puissante, je ne sais plus…

    1. Calvin

      Les lecteurs bobos veulent lite ça, alors un type se dévoue.
      Le marché du livre réclame de l’antilibéralisme, on lui donne.
      Et moi, j’ai reçu le dernier (petit) opus d’h16.
      Miam. Je suis un lecteur méchant.

    2. Quiet Desperation

      Assez normal – entre nous – qu’un gros garçon qui porte le nom de la capitale du Dordogneshire vive et travaille à Londres … depuis le Prince Noir, n’est-ce pas… et se prénommer Guillaume, par comble de cynique traîtrise …

      On notera toutefois que les Godons, pas idiots, n’ont pas d’ENA ni d’X… et que leurs finances sont plus saines que les nôtres…. curieux…

      1. Jiff

        Pour ce qui est de l’X, ma dernière discussion avec quelques d’jeuns ayant le niveau a été rafraîchissante: ils rêvent de polytechnique… de Lausanne (et aucunement de la nôtre), donc, il reste un peu d’espoir.

  19. Dominique.

    Dans une moindre mesure,ça me concerne puisque je suis devant le (la) juge,tribunal..tribunain!?dommage il existe pas ce mot 🙂 il s’agit d’une petite affaire,une broutille,je dois apparaitre comme n’etant plus dans la normalité,je dois donc etre réeduc..sermonner ou même adjectif!Vieille histoire d’une vingtaine d’années..mais j’entendrais toujours cette phrase expectoré par la juge « si ça se trouve monsieur B. est depensier »..eeeh ouais,si ça se trouve..si ça se trouve.

  20. pactol

    Mais non, il.ménage la chèvre et le choux !
    On ne sait jamais si un jour, il y a urgence à réintégrer son corps administratif d’origine.
    C’est par cher, c’est l’État qui paie !
    On est dans un exemple typique de capitalisme de connivence.

    1. deres

      C’est vrai que si Hollande ne gagne pas en 2017, il pourra cumuler un emploi à la cour des comptes, son corps d’origine, et au conseil constitutionnel …

  21. Dahu

    Je lisais la page wikipédia de Lavoisier aujourd’hui. Savez-vous que ce scientifique, un des plus savants que la France ait connue, a été exécuté en 1794 avec pour dernière sentence: « La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes ; le cours de la justice ne peut être suspendu ».

    La République française est prête à tuer n’importe quel citoyen, souvenez-vous en bien car les temps vont devenir de plus en plus difficiles…

    1. gameover

      Ouche, merci de l’info, je l’ai lu du coup. Les livres scolaires d’histoire et de physique n’en parlent pas mais chantent les louanges à Robespierre… C’est sûr qu’en parler ça ferait tache sur la révolution…

    2. Jiff

      Remarque quand même qu’il n’en reste plus des masses ici.
      Des trois que je connais (docteurs en chimie, plus quelques autres diplômes, genre ESC, en sus), l’un est installé en Chine, le second au Canada et le troisième au usa – et aux dernières nouvelles, si l’un d’entre eux serait prêt à se rapprocher de sa famille, il ne le fera certainement pas directement (marrant, celui-ci est d’autant plus véhément depuis que je lui ai passé les URLs d’ici et de quelqus autres blogs qui reflètent fidèlement la société d’ici…)

  22. Kazar

    Les gens aigris en France sont légions !!! A près lecture d’un article dans Le Monde sur les milliardaires, 4 réactions, 4 pauvres commentateurs aigris sur le registre « les milliardaires sont méchants, égoïstes, et ils n’ont rien fait pour mériter leur fortune ».
    Pas étonnant avec un président qui avait déclaré « je n’aime pas les riches », objectif atteint, il n’y aura bientôt plus que des pauvres…
    CPEF

    1. Flash

      Y a le bon riche et le mauvais riche, faut pas confondre hein.

      Le bon riche, c’est celui qui vend du rêve, qui est progressiste, qui est artiste, qui est intellectuel.

      Le mauvais riche, c’est le méchant qui dirige une entreprise, qui exploite des salariés qu’il a recruté uniquement pour développer sa boîte, qui a une activité qui provoque des inconvénients (il gaspille des ressources naturelles, le sacripan) et qui essaie, en prime, d’utiliser le droit à son avantage pour éviter de se faire dépouiller.

      1. royaumont

        Donc, le mauvais riche vit de la richesse qu’il crée.
        Le bon riche vit de la richesse créée par les autres.

        Marrant, j’aurais dit le contraire. Je ne dois pas être du camp du bien, je ne peux pas comprendre…

        1. Flash

          Le mauvais riche est un méchant égoïste, le bon riche est Générosité et Solidarité.

          C’est pas compliqué, que diable. Comment voulez-vous vous intégrer au Kandubien si vous n’y mettez pas du vôtre?

          1. Pheldge

            Petite nuance : la générosité, c’est un acte délibéré, individuel, volontaire et désintéressé. La solidarité, c’est la « générosité collective obligatoire », contrôlée et imposée par l’État !

            La générosité, c’est la de la charité faite par les salauds de riches réacs de droite, alors que la solidarité c’est , c’est … enfin c’est le Bien et le bonheur partagés et redistribués équitablement !

    2. calc8

      @Kazar
      « 4 réactions, 4 pauvres commentateurs aigris » : c’est à se demander si les modérateurs de la Pravd..oups, du Monde n’ont pas fait du zèle…

      1. Calvin

        Mais non.
        Les 4 commentaires sont ceux de journalistes du Monde.
        Aucun commentaire n’est plus toléré !
        Des fois que…

  23. calc8

    Le jour vient, et c’est bientôt, où les billets de H16 seront imprimés sur tracts, distribués sous le manteau, jeter par paquets depuis des ULM (ou des drones, pour faire moderne) vers des foules incrédules, découvrant inopinément leur état de servitude, leur statut de bêtes à laine, synonyme de récolte à venir, découvrant que nos Maîtres Éleveurs ne nous nourrissent que pour mieux se nourrir eux-même ; que la politique tient plus du polissoir que du service rendu à la nation, que l’égalitarisme forcené gomme les talents (tant l’aptitude particulière que l’unité de monnaie), que la Vérité du Camp du Bien est toute relative.
    Bah, si après ça je ne suis pas arrêté par les forces de polices politiques à l’écoute en ce moment…

    1. Calvin

      Plutôt que des tracts, directement par des mails cryptés.
      Il a les 18 mails nécessaires pour l’ensemble des contributeurs. Restent les rares lecteurs…

      1. calc8

        A part H16 lui-même, les seuls à connaître la liste des lecteurs et, éventuellement des contributeurs sont Amazon et les éditions des Belles Lettres ! J’espère que ces entreprises turbolibérales hyper-capitalistes ne vont pas cafter auprès des zotorités ! Ah, j’oubliais la NSA, l’ultime backup de nos PC..

            1. deres

              Ça c’est la deuxième étape. La première est d’analyser les réseaux pour déterminer les personnes à ficher et à surveiller de près.

      2. Pheldge

        « 18 pour l’ensemble des contributeurs … » je dirai même plus , 18 mais depuis l’étonnante résurrection d’Aristarque l’Ancêtre ! 🙂

  24. hop hup

    Avignon : l’adjointe PS à l’urbanisme habite un logement municipal depuis… 18 ans
    Christine Lagrange, est entrée légalement en 1997 dans un logement à bas loyer attribué par la municipalité d’Avignon. Aujourd’hui adjointe à l’urbanisme sa situation est « à tout le moins moralement choquante », dénoncent ses détracteurs.

    L’adjointe (PS) a l’urbanisme d’Avignon, Christine Lagrange, compte parmi les heureux habitants de la Cité des papes logés dans un pavillon appartenant à la mairie. Locataire fidèle, l’élue réside à la même adresse, avenue des Sources, quartier de la Trillade, depuis 18 ans. De la part d’une responsable publique cette situation, de surcroît dans une agglomération où plus de 100.000 personnes sont considérées mal logées, est « moralement très contestable si ce n’est juridiquement répréhensible par l’article 452 du code pénal visant la prise illégale d’intérêt », soulignent ses détracteurs indiquant « qu’adjointe au maire, elle peut intervenir dans les prises de décision de la municipalité ».

    Comment ce genre de cas est-il encore possible ? « Institutrice, j’ai obtenu ce logement de fonction en 1997. La maison faisant partie du contingent réservé avec l’accord de la Ville aux fonctionnaires de l’Education nationale. C’était un droit acquis, explique l’adjointe à l’urbanisme. « Lorsque je suis passée dans le corps des professeurs des écoles, je reversais mon « indemnité représentative de logement, puisque j’étais logée gracieusement jusqu’en 2007 où la mairie d’Avignon a créé une convention annuelle avec une location qui se rapproche du prix du marché privé », précise-t-elle sans indiquer le montant du loyer qui devrait toutefois rester à l’abri des baux onéreux. »Les lieux n’étaient pas en très bon état », ajoute-t-elle. Sceptiques ses contradicteurs font remarquer qu’avec le cumul de ses indemnités à la mairie, à l’agglomération du Grand Avignon et à la région Paca (environ 4000 euros bruts mensuels), « elle n’est pas à plaindre ». […]

    encore une affaire de logement pour le ps.

            1. Bonsaï

              Bonjour à tous
              La soluce de la petite allusion à toi adressée ci-dessous et perdue dans le flot des dérives côtières est …NEO. Of course.

  25. Bonsaï

    Je fais actuellement une petite campagne de promotion pour LE blog de H16, auprès d’amis francophones disséminés par-ci, par-là autour du globe …
    Je procède donc par mail, mais aussi par courrier classique (et classieux). Imaginez un peu, le beau papier de chez Brachard Genève, ma meilleure plume et bien entendu mon style légèrement ampoulé. Et ça donne à peu près ça :
    « On ne se lasse jamais de la verve et du talent de H16. Du très grand journalisme avec un regard décalé et original. Le récent article Affaire Bluetouff : faisez gaffe à les procureurs bourrés nous emmène directement dans son univers néoréaliste ».
    Et là-dessus, j’attends l’indispensable note de Calvin, étymologiste et érudit qui ne manquera pas de relever certaine allusion qui devrait faire tilt.

    1. « Du très grand journalisme »
      Ouh la la, que Dieu m’en préserve !
      Moi, je fais dans la bête chronique méchante. Le journalisme, surtout pas !

      (mais sinon, oui, c’est bien aimable)

      1. Bonsaï

        En plus de votre humour élégant, vous êtes bien trop modeste. Car c’est un vrai travail d’orfèvre que vous accomplissez là depuis des années, avec classe et qualité.
        Et nous avons donc mille raisons de vous aimer.

      2. Dr Slump

        Vous faites pourtant bien un travail de journaliste, à mon sens, mais du vrai: c’est sourcé, vérifié, argumenté. C’est de tendance fâcheusement ultranéoturbolibéral, mais c’est du vrai travail de journaliste, comme on n’en voit plus dans les médias subventionnés.

      1. Black Mamba

        Oh ! Game Over !
        Ton égocentrisme t’aveugle, te rend jaloux et méchant … C’est vraiment petit … Petit .. Petit …

          1. Black Mamba

            Je te suis infiniment reconnaissante pour tous les petits services que tu m’apportes mais le post précédent discrédite ton incommensurable intelligence … Même si tu ne comprends mon intervention, je vole en ce moment à ton secours, je fais en sorte que tu ne t’égarres pas dans ton labyrinthe remplis de miroir qui te reflètent ton bel ego …

            1. Quiet Desperation

              the wilderness of mirrors….

              il est vrai que parfois GO aborde aux rivages de la Waste Land… il vaut mieux que cela…

  26. Martel

    J’espère réussir à terminer mes études à temps pour me barrer dans un autre pays.
    Je ne sais pas ce qui me gonfle le plus dans ce pays, le gouvernement de charognards ou les gens qui n’ont littéralement rien a foutre que l’on tombe dans du néo-fascisme.

    Au XXeme siècle, les guerres mondiales et la guerre froide on changé profondément les mentalité. Les hommes se sont battus pour être libres, mais au final les hommes sont devenus esclaves d’eux même.

    J’ai toujours su que de toute façons, au point où allaient les choses, l’humanité vivrai une époque dystopique, qui va durer un certain temps. C’est apparemment la seule façon de faire changer en profondeur les mentalités.
    Ce que je ne doutais pas (ou peut-être je ne voulais pas l’admettre), c’est que cette ère de Dystopies tombe sous forme de neo-fascisme à l’état pur.

    Ca va être un beau charnier, les corps des types qui s’arrêteront de marcher vers une destination convenue telles des machines pour réfléchir joncherons les rues tués à vu, suivi des corps entretués des flics naïfs qui pensaient faire le bien en protégeant la patrie et de ceux des « anarchistes » qui ne prenaient pas pour cible les bonnes personnes.

    L’humanité est une tragédie. Nous avions toutes les chances d’être de puissants êtres dans l’univers tout entier, mais notre nature va nous pousser à nous auto-détruire.
    Une tragédie perdue dans une galaxie solitaire.

    1. Quiet Desperation

      To-morrow, and to-morrow, and to-morrow,
      Creeps in this petty pace from day to day
      To the last syllable of recorded time,
      And all our yesterdays have lighted fools
      The way to dusty death. Out, out, brief candle!
      Life’s but a walking shadow, a poor player
      That struts and frets his hour upon the stage
      And then is heard no more: it is a tale
      Told by an idiot, full of sound and fury,
      Signifying nothing.

  27. hop hup

    Je ne sais pas ce qui me gonfle le plus dans ce pays, le gouvernement de charognards ou les gens qui n’ont littéralement rien a foutre que l’on tombe dans du néo-fascisme.

    pour le néo-fascisme on y est en plein dedans et ça risque d’empirer au fil du temps.

    dans tous les pays c’est pareil il existe un néo-fascisme désolé de vous refroidir sur ce coup là

Laisser un commentaire