Jupe longue et réalité

Troisième opus de notre professeur qui, après nous avoir exposé la réforme des collèges vue de l’intérieur, sa vie de l’intérieur d’un lycée, revient sur l’affaire de la « jupe trop longue ».

Par Rara’
—-
Professeur c’est un métier formidable, plein de gommettes festives, citoyennes et colorées, avec des élèves intéressants et intéressés, des parents soucieux de l’instruction de leurs enfants mais qui nous font quand même confiance, des vacances en veux-tu, en voilà, bref, c’est le plus beau métier du monde.

En vrai, c’est surtout un métier dont tout le monde cause, que peu pratiquent mais sur lequel tout le monde donne son avis, encouragé par une presse qui aime bien les ragots de dernière minute. Par exemple, la presse, elle aime bien raconter des histoires de jeunes filles bien sous tout rapport exclues de leur lycée parce qu’elle avait commis un crime intolérable : porter une jupe longue noire. Enfer et damnation ! Que les professeurs sont méchants et discriminants ! Indignez-vous et regardez les réseaux sociaux s’enflammer à grands coups de padamalgam dans ta face !

Ainsi, par exemple, s’est très rapidement répandue une rumeur, drapée d’une caution drôle, engagée, et dénonciatrice, prétendant que nous – le sujet est rhétorique – virions des établissements les filles en jupe longue noire mais laissions les gamines habillées comme des péripatéticiennes de bas étage se pavaner dans les couloirs – avec bien évidemment l’option : tout ceci est une conséquence du grand méchant libéralisme, qui est décidément partout.

Liberte-LGBT.jpg

Certains chefs d’établissement, effectivement, se réservent le droit de demander à certains élèves d’aller se changer. Sur six bahuts, chacun des règlements intérieurs mentionnait la « tenue correcte exigée à l’entrée » (correct, en langage du MEN, cela signifie laïque donc neutre). Et donc, à l’inverse de ce qui est conté, une gonzesse qui débarquerait en string-débardeur aurait de très fortes probabilités qu’on lui tape sur l’épaule en lui demandant poliment d’aller se changer. Il est vrai que j’ai plus souvent constaté ce point dans les collèges que dans les lycées, mais c’est une réalité, ce n’est pas parce que vous ne la voyez pas qu’elle n’existe pas.

D’ailleurs, la version pour les garçons, parce qu’il faut bien appliquer la parité partout, consiste à passer vos journées à dire « Jeune homme, la casquette, s’il-vous-plaît, vous l’enlevez ». Bon là, suivant l’établissement, si l’élève sait que vous ne le connaissez pas, vous essuierez probablement un refus d’autorité bien gras et risquez d’être contraint de hurler comme un putois pour espérer l’impressionner. Alors j’avoue, parfois, les casquettes, je prétends ne pas les avoir vues. Certes, ce n’est pas agir en « fonctionnaire de l’État de manière éthique et responsable », mais me faire agresser pour une histoire de casquette me tente modérément – (et oui, c’est arrivé à un collègue).

À ma connaissance, un seul article a mentionné que peut-être, éventuellement, la donzelle en « jupe noire » serait prosélyte. Mais n’étant pas tous idiots, nous sommes en mesure de distinguer entre une « jupe longue noire » et un habit traditionnel moyen-oriental. D’autre part, j’ai une nette tendance à croire la version de l’institution. Et pas uniquement parce qu’en tant que membre, je vendrai mon âme pour la défendre quitte à mentir et m’en prendre à une pauvre adolescente dont le crime aurait été de se vêtir d’une jupe longue noire, probablement à cause de mon expérience.

Dans certains établissements, il y a un vrai problème avec la laïcité que tout le monde s’obstine à ne pas voir alors que cela devrait exploser en pleine figure de n’importe quel quidam. Il y a une certaine hypocrisie à faire retirer un voile à l’entrée quand l’intégralité de la tenue vestimentaire envoie des signaux par paquets de douze sur la confession de l’apprenant. Sur ces questions, comme sur celles des mères de famille voilées lors des sorties scolaires, l’institution reste étrangement muette et les établissements font donc preuve d’autonomie.

Si j’en reviens au jupeleaks, rappelons qu’une année passée, dans un établissement-enclave dont la République une et indivisible a le secret, on avait demandé à des élèves de rentrer se changer. Scandale, pétition, intervention des élèves dans les classes prenant à parti les professeurs pour qu’ils se positionnent contre leur administration, nous expliquant que dans leur religion, elles doivent choisir de porter l’habit pour ne plus le quitter parce que ça masque les formes. Bien sûr, on peut s’habiller large avec un pantalon et un pull-over. Mais surtout, l’habit n’est obligatoire dans l’Islam qu’après avoir effectué le pèlerinage à la Mecque.

L’une de nos élèves particulièrement pénible, Cunégonde (le prénom a été modifié), fille placée en foyer et fraîchement convertie pour emmerder copieusement sa mère, laquelle était d’ailleurs parent d’élève délégué dans l’unique but d’avoir des nouvelles de sa fille au conseil de classe, a raconté à qui voulait l’entendre qu’elle avait été « exclue » parce « qu’elle s’habillait trop large ». En réalité, il lui avait simplement été demandé de retourner se changer.

Un chance pour nous, elle n’a pas contacté la presse et elle n’est jamais revenue au lycée. Tant mieux parce qu’elle perdait son temps, celui des professeurs et des élèves qui auraient préféré travailler plutôt que de passer des heures entières à entendre Cunégonde se faire remettre à sa place. La mère ne s’est plus rendue aux conseils de classe.

Suite à cet épiphénomène, j’ai pu constater que certaines élèves gentilles, sérieuses et discrètes, qui portaient ce genre de vêtement, n’avaient même pas été ennuyées. Peut-être est-ce mal, ou discriminant. Peut-être aurait-il fallu assurer une égalité de traitement. Quand bien même : cela tend à prouver s’il le fallait qu’avant la façon dont ils sont habillés ou rasés, c’est leur comportement qui est jugé.

Le problème de fond ne me semble pas être la religion.

En réalité, ces élèves en bute contre la société française ne sont pas religieux. Le seul moyen qu’ils semblent avoir trouvé de manifester leur colère est de vous jeter à la gueule qu’ils sont musulmans et – biffez l’ancienne colonie française de votre choix – mais très certainement pas français, d’ailleurs la France « ils la nikent ».

La preuve, leur religion, ils la connaissent moins bien que moi : ils blasphèment en permanence en jurant sur la Mecque, le Coran, voire souvent Dieu, oublient assez régulièrement que le Coran prône le respect envers les professeurs et le respect des autres religions et que, par conséquent, quand on les emmène visiter une basilique, c’est hallal de rentrer dedans et ce n’est pas utile de créer un esclandre pour atteinte à tes convictions profondes.

En revanche, ils aiment bien être créationnistes parce que c’est écrit, ils refusent d’étudier certains textes au motif que c’est haram, ils aiment bien tout faire pour arriver à prier à l’intérieur des établissements, ils aiment bien expliquer que la femme est inférieure à l’homme et j’aime bien leur répondre qu’on le voit rien qu’en comparant leur niveau en orthographe et en philosophie au mien.

Ils aiment bien aussi distinguer entre les vrais et les faux musulmans. Il faut voir leur tête horrifiée quand on leur apprend que suite aux attentats du 11 septembre 2001, on avait assisté à une montée en puissance des radicalismes puisque, puisque par exemple, les musulmans d’Asie avaient arrêté de manger du porc alors qu’ils le faisaient traditionnellement. « Ah mais alors, madame, c’est pas des vrais ! ». Avec l’entraînement, vous aurez assez rapidement l’habitude de sortir de votre deck la carte « Tu écoutes de la musique ? Alors t’es pas un vrai. »

Comme ambiance de travail, on a vu mieux. Je ne cacherai pas que travailler « la religion », qui est au programme de philosophie, n’est pas toujours évident, mais en un sens il suffit d’avoir le marteau à portée de main. Dès lors, cela relève de l’entraînement et surtout de l’endurance – et dans certains lycées, c’est chaque jour. Le plus inquiétant reste que nous savons tous, officieusement, que ces élèves sont approchés par des types bien plus dangereux et nous savons tous, officiellement, qu’ils sont suffisamment débiles pour se laisser entraîner vers une réalité bien plus sordide qu’une banale crise d’adolescence. Et que fait l’État pour endiguer de phénomène ?

Ben, il publie une infographie colorée.

charte de la laicite gouvernementale

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires183

    1. René de Sévérac

      Troisième ? pardon Rara’.
      Ces histoires de jupe trop longue ou trop sombre, ça commence à bien faire.
      Prof. c’est vraiment éprouvant !

      1. Bonsaï

        Oui, l’horizon est vraiment bien bas à l’Education nationale
        Si ces braves gens avaient encore quelque chose d’exaltant à enseigner et le faisaient avec passion et érudition, plus personne n’aurait le temps de disserter sur d’accessoires questions vestimentaires. Qui devraient au demeurant figurer dans les règlements des établissements scolaires dignes de ce nom.
        Ce que sous-entend en fait cet article, c’est tout simplement l’impuissance du corps enseignant devant les mutations de la société française.

            1. Vous n’aviez pas eu votre dose, c’est ça ?

              Vous savez, lorsque le niveau de WTF est over 9000, moi, je finis par poubelliser.

                  1. Bonsaï

                    Bon allez Rara, belle joueuse, je remise la hache de guerre au grenier.
                    Je viens de relire votre petit texte que je trouve finalement assez savoureux. Et j’ai eu le plaisir d’y trouver des aspérités accrocheuses et quelques motifs de réflexion qui m’avaient échappé au premier abord.
                    Mais un tel sujet nécessite évidemment un espace de réflexion étalé dans le temps (et l’espace), ce que n’autorisent pas vraiment les petits formats de commentaire.

  1. Pheldge

    Eh, BM, c’est bien joli tout ça, mais y’a plus important : avec ce nouvel article , comment les z-autres ils vont savoir que c’est mon anniversaire aujourd’hui , et me le souhaiter spontanément, dans la joie et l’allée Grèce ? hein ?

            1. Bonsaï

              Ah! merci chère Mamba ! Vous êtes formidable …
              Avec ma parano, je commençais déjà à me faire des polars dans la tête, style « pourquoi H16 m’a-t-il sucré ce message », etc…
              Là, j’admire votre efficacité, vous êtes l’indispensable documentaliste et psychologue de ce site !

              1. Black Mamba

                Franchement quand j’ai vu où tu avais mis ton message, j’ai éclaté de rire 😆 Il y avait une chance infime que le destinataire le voit 🙄

  2. Bonsaï

    JOYEUX ANNIVERSAIRE PHELDGE !

    On dirait que mon message posté cette nuit à 1:40 sur le billet Uberpop a dû sauter … tant pis je recommence (avec plaiisir, c’est pour la bonne cause) :

    Quand l’âne émondé rit c’est pas nuit
    C’est Louis kiffé Larousse, l’ami Dézil vire, tu oses ?
    L’hardi fils, hier en cale, en bourg s’annonce docte,
    Heure enchantée…
    Et nous en heures de Menton !

    Ce qui donne en clair :

    Quand l’anémone des rires s’épanouit
    C’est lui qui fait la roue, c’est l’ami des Iles virtuose
    L’artificier en calembours s’annonce docteur en santé
    Et nous en redemandons …

    1. Pheldge

      Ouh là là que je suis touché et z-ému par tant tant de sollicitude … Manque le papy l’harissa la pelle, et le cas levain, et les us ardents bleus … le « j’ai mauve, Herr » !
      Enfin, déjà les deux dames, c’est le Prince Hypal 🙂

  3. Bernard

    Puisque l’on parle du gloubiboulga qu’est devenu l’éducation nationale.
    Je vous rapporte cette petite anecdote qui date seulement d’hier.
    Mon dernier passait son brevet des collèges. Il a terminé par l’épreuve d’histoire-géo et je devais le récupérer à 12h00.
    Pour vous le situer, il est assez bon élève sa moyenne sur l’année oscille entre 16 et 17, il est sportif. Bref, un ado bien dans ses baskets.
    Il monte dans la voiture. Et là, je vois qu’il tire une tête de six pieds de long.
    Moi : « Ça n’a pas marché »
    Lui : « Si, si »
    On roule direction la maison. Et au bout d’un moment, le voyant toujours la mine renfrognée je réitère ma question : « Ca va pas ? »
    Et là il me répond que ca va mais qu’il est trop dégouté car le contrôle c’était du n’importe quoi !
    Que n’importe qui n’ayant pas révisé ses maths ou son histoire pouvait réussir facilement les épreuves et que cela l’embêtait d’avoir révisé comme un âne et refait tout ses contrôles de math de l’année et bûché son programme d’histoire pour rien.
    Je lui ai donc expliqué que cela serait comme ça jusqu’au Bac et que la sélection se ferait plus tard.
    Dans ma tête je me disais qu’ils arrivent même à dégouter les gamins qui tentent de s’élever dès le début !
    Mais cela doit être normal dans un pays qui sanctionne la moindre velléité d’entreprendre.

      1. Bernard

        En français, les examinateurs ont même donné l’orthographe de certains mots. Comme : « gangue ».
        Surement pour que nos chères têtes blondes n’écrivent pas « gang » 🙂

    1. Aristarkke

      Ma fille aînée, prof d’ histoire, râlait ce midi à table en nous indiquant que l’ épreuve d’histoire du Brevet d’ hier pouvait être très correctement traitée en une grosse demi-heure pour… deux heures de délai si bien qu’elle estimait que les enseignants qui, tout au long de la 3me, font travailler leurs élèves pour être efficaces en deux heures, sont cisaillés en guise de remerciement et passent pour des rigolos qui font d’ une taupinière, une montagne…

    2. Jiff

      « Je lui ai donc expliqué que cela serait comme ça jusqu’au Bac et que la sélection se ferait plus tard. »

      C’est trop succinct, car bien que clair dans ton esprit, lui n’a pas les mêmes repères ni la même expérience.

      Explique-lui que dans tous les cas c’est SA méthode qui est la bonne, qu’elle paye toujours à long terme, etc (et, _éventuellement_ termine avec ta première réflexion.) Il doit en avoir gros sur la patate et ton boulot, c’est de le rassurer un max sur ses capacités mais surtout sur ses prises de décisions.

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Toutafait d’accord. Lui a fait le boulot, les pignoufs pédagogo sont des incapables. Il aura besoin de ces methodes de travail pour le superieur.

        1. M51

          « Il aura besoin de ces methodes de travail pour le superieur. »

          Il y a 30 ans la méthode de travail acquise au lycée n’y a pas été bénéfique dans mon cas j’y étais plus que moyen. Par contre en première première année de médecine j’ai fait un srtike dommage qu’il n’y fut pas attribué de mention très bien.

    3. nice-oliver

      Pareil pour une des miennes… Pis histoire d’assurer le coup, les moyennes sont arrondies au point supérieur pour le contrôle continu. Tu as 16,1? Et bien tu auras 17.

      Question en éducation civique: quels sont les droits des étrangers en France?

      Voilà une question prioritaire!!!

      Le brevet étant acquis avec le contrôle continu – RDV début juillet pour la mention… D’autant que ce petit diablotin de Ciotti récompense l’excellence. 😉

      Prochaine étape: le bac à 16 ans!!! 🙂

    1. Rara’

      Bonjour, l’Islam reconnaît le caractère sacré des deux autres religions du Livre, s’il ne reconnaît pas que Jésus soit le Messie, il est considéré comme un prophète.

      1. MadeInCH

        Rara, vous devriez lire la sourate 9 du coran.
        Éant la dernière sourate écrite, elle abroge les ancienne, qui ne sont là ue pour faire beau ou pour tromer les non-musulmans.

        Un brave type sera toujours un brave type.

        Celui qui cherche à f0utre la m3rde trouvera toute la légitimisation qu’il veut dans ce livre.

      1. Pheldge

        Ah là là, faut padamalgam et faut pas stigmatiser ! il y a que des bons musulmans gentils, tolérants, en un mot, occidentalisés, et ils sont beaucoup beaucoup … à côté, il y en a quelques vilains très barbares, et qui coupent des têtes d’infidèles dès qu’ils le peuvent , en signe de tolérance , et de bienveillance, mais ils sont loin loin …

  4. Lazarre

    Merci pour cette mise au point, qui d’ailleurs pose en creux la question de ce qui fait qu’un symbole religieux est considéré comme tel.
    Avoir un foulard sur la tête n’est pas « de nature » un fait religieux (il y a un tas de pays où les femmes ont pu parfois se couvrir la tête d’un foulard comme on porterait une capuche, ou encore cette ancienne camarade de lycée qui s’en servait pour cacher les effets secondaires de sa chimio). Le voile est un symbole religieux parce qu’il s’inscrit dans un contexte et une pratique particulière.
    De la même façon, le fait de porter un certain type de jupe (longue, noire, large, etc.) peut devenir un symbole de reconnaissance religieuse, et de ce que j’ai lu c’est justement ce qui avait fini par devenir un problème dans un des lycées concernés : privées de voile, des élèves s’étaient mises d’accord pour se servir de la jupe longue et noire comme symbole de leur religion.

    Et dans ce cas que fait-on ? Comment reconnait-on un symbole comme religieux ? Doit-on constater la pratique de suite ou attendre qu’elle soit « officialisée » d’une façon ou d’une autre ?
    Bref, à la fac c’est plus simple, tout le monde garde son couvre-chef quel qu’il soit, sauf les profs parce que nous sommes et devons rester neutres. Et finalement ça ne se passe pas trop mal (mais peut-être aussi parce que nos étudiants sont environ des adultes).

    1. Black Mamba

      Si des individus veulent se démarquer en portant signe pourquoi pas ?
      Je porte moi-même une croix plus que visible.
      Pour le voile, j’admets aussi qu’il ne soit pas tolérable à l’école à partir du moment où l’élève utilise pour masquer son identité, tout comme à la banque on ne tolère pas des individus masqués.
      Et ce n’est pas de l’hypocrisie, vu qu’ailleurs les femmes voilées circulent librement (hôpital, mairie, la poste, les supermarchés ) … La laïcité telle que l’on nous impose est absurde …

    2. Rara’

      Je ne suis pas contre le port du voile, dès lors qu’il est librement choisi. Or beaucoup de filles se le voient imposer par les frères et les cousins et je trouve cela bien qu’elle puisse l’enlever, histoire, ne serait-ce que de se faire un avis. Les tiens, comme tu le soulignes, sont majeurs et techniquement – bien qu’en France on puisse se poser la question – une personne majeure décide du règlement de sa conduite.

      D’ailleurs, je ne soulève pas un point, mais comme tu le mentionnes, l’institution reste aussi muette sur la question des personnels : certains AED, dans certains établissements, déambulent en habit traditionnel : comment dès lors l’interdire à nos élèves. Et d’ailleurs, parité oblige, même remarque pour la casquette : comment espérer la faire enlever alors que les agents de service l’ont toujours sur la tête ?

      1. Pheldge

        Lazare et Rara, à en croire Brighelli, en fac c’est pas aussi simple ni aussi bisou que ça : lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-france-ta-laicite-fout-le-camp-01-06-2015-1932724_1886.php

      2. omoshiro777

        Mais nous sommes bien d’accord que le voile est bien un signe de soumission à dieu ? Donc vous pensez raisonnable d’accepter au prétexte quand il s’agit d’un « choix » que des gamines se voilent la tête ? Je n’arrive pas à me dire en tant qu’européen de civilisation Française que c’est autre chose qu’une insupportable régression.

        1. Rara’

          D’une des personnes majeures ne sont plus des gamines, et d’autre part, j’ai des élèves qui se servent de leur voile comme d’un atout séduction. Mais sinon, vous disiez ?

      3. Lazarre

        Je m’étais déjà posé la question et concernant en tout cas mes cours dans le supérieur c’est environ résumé ici : je n’interdis pas les couvre-chefs en cours, quels qu’ils soient, parce que sinon je me verrai dans l’obligation intellectuelle de les interdire tous, quels qu’ils soient.
        http://doclazarre.blogspot.fr/2013/08/beyond-veil.html

        Je considère que la laïcité, dans son sens large, est de ne jamais accepter le fait religion comme source d’une exception à la loi commune. On n’autorise pas le voile spécifiquement parce qu’il est religieux, on le l’interdit pas expressément parce qu’il est religieux, on autorise ou interdit les couvre-chefs quels qu’ils soient, point barre.
        Concernant les agents de l’état (ce qui inclus les assistants d’éducation), la question est autre : ils tombent sous le coup de l’obligation de neutralité religieuse des agents du service public et doivent donc s’y soumettre : pas de voile, pas de croix, pas de kippa, pas de passoire ou de chapelet. Dans l’exercice de leur fonction ils sont l’incarnation de l’État, et l’État n’a pas de religion.

        Et dans les écoles, collèges et lycées, il ne s’agit pas simplement de « laïcité » que de créer un espace d’enseignement qui soit séparé et à l’abri des prosélytismes religieux et politiques (venir avec un autocollant PS en cours est aussi de mémoire interdit) pour préserver les mineurs d’influences qu’ils sont encore considérés comme trop jeunes pour comprendre. En tout cas c’est ainsi que ma mère, ancienne institutrice, me l’avait expliqué.

  5. Aristophanedecarotte

    attention danger!

    depuis le début de l’année ma belle fille instit constate une véritable explosion des tenues tres hallal autrement dit licites pour l’islam

  6. Bonsaï

    S’il n’y avait pas dans l’EN cette fixette quasi névrotique sur le concept tellement flou de « laïcité », les rouages sociaux y seraient mieux huilés et l’enseignement n’y perdrait pas toute substance au profit de débats aussi prosaïques que dérisoires.
    D’autres pays européens ont une importante population musulmane, sans que cela entraîne de telles crispations dans les établissement scolaires.
    Par ailleurs, si les jeunes manquent de respect envers les profs, c’est bien parce qu’ils sentent du flottement et du lâcher-prise dans le camp d’en face !

    1. Nocte

      Le problème est qu’en France la laïcité est un moyen comode de tabasser les gens avec la religion d’État, le socialisme, et de diviser la population pour éviter que justement on puisse vivre notre foi (ou absence de foi) le plus tranquillement du monde sans aller faire chier le voisin.

      1. omoshiro777

        C’est une évidence car c’est une religion qui ne reconnait pas la laïcité. Le catholicisme a du s’en accommoder et les juifs s’en foutent car ils ne sont pas prosélytes. Mais l’Islam est incapable en tant que dogme de vivre en paix avec ses voisins si la population qui s’en réclame a dépassée le stade de la minorité. En France nous sommes en pleine phase de transition en terme de masse démographique. Sur les grands centre urbains, les HLM assurent une concentration de musulmans pauvres très visibles car la plupart déambulent la journée car ils ne travaillent pas… Mais d’un point de vus démographique ceux qui s’affirment par des signes religieux (pas les maghrébins) sont très peu nombreux mais hélas leurs vus agressent les yeux des autochtones…

        1. « En France nous sommes en pleine phase de transition en terme de masse démographique »
          Souci : les chiffres ne vous donnent pas raison.

            1. gameover

              Il y a toujours des chiffres sauf pour ceux qui ne veulent pas les voir.
              Il y a un chiffre intéressant c’est celui du dépistage de la drépanocytose qui est une maladie génétique dont les sujets sont les nouveaux-nés nés de parent d’origine arabe et africaine.

              En France ce dépistage concerne plus de 25% des nouveaux-nés dont plus de 50% en IDF.

              1. albundy17

                « nouveaux-nés nés »

                J’aime bien les nés – nés.

                Pour la drépanocytose, ça ne concerne que les blacks.

                C’est « les chiffres ne vous donnent pas raison » qui m’intéresse.

                Mon bonjour du Dimanche, cher GO

                1. gameover

                  Je comprends bien que tu attendais les chiffres opposés.

                  Bon je note qu’il y a donc 25% de nouveaux-nés blacks suivant toi… waouh…

                    1. gameover

                      Albundy ce ne sont pas des cas, ce sont des dépistages hein.
                      Effectivement c’est bien 35% en france metro (dyslexie claviaire).

                      En relisant le rapport là j’ai trouvé une pépite :
                      « Par ailleurs, le ciblage est depuis longtemps remis en suestion pour 3 raisons : l’interrogation sur l’origine géographique pose des problèmes de discrimination dans un pays qui interdit par ailleurs les statistiques basées sur l’origine ethnique, le mélange de groupes ethniques rendus non identifiables
                      après plusieurs générations et la fréquence très élevée dans certaines régions (1/874 en Ile de France). La Haute Autorité de Santé (HAS) a été saisie par la Direction Générale de la Santé en 2012 de la question de la généralisation de ce dépistage à la totalité de population. »
                      ______________
                      Ne discriminons pas, testons tout le monde même si c’est inutile.

                2. En fait, le concept de « transition en terme de masse démographique » est l’exemple type de truc qui ne veut rien dire. C’est quoi une transition (entre quoi et quoi) ? C’est quoi ou qui, les masses démographiques correspondantes ? Dans ces masses, il y a du musulman, du chrétien, de l’athée, d’autres, ce qui a l’énorme avantage de ne permettre de tirer aucune conclusion.

                  1. Black Mamba

                    D’autant plus si on se considère « libéral », la dite transition n’a aucune importance, les flux migratoires ne sont que le reflet des échanges commerciaux, la recherche d’une vie nouvelle ailleurs .
                    Ce sont les idées politiques qui viennent corrompre les relations entre les humains. Si chacun était libre d’utiliser sa force de travail, sa capacité intellectuelle , son patrimoine comme bon lui semble , on n’aurait pas tous ces soucis de savoir ce que fait le voisin , qui sont ces nouveaux venues qui viennent profiter de nos richesses sans se salir les mains ou user de leur connaissance .

                    1. gameover

                      Oui mais BM, ce ne sont pas que « les idées politiques qui viennent corrompre les relations entre les humains » car des idées ça ne fait pas de mal. C’est l’interventionnisme qui pervertit et rompt les équilibres. Les réactions des citoyens viennent juste essayer de contre-balancer cet interventionnisme avec plus ou moins d’a-propos.

                    2. Black Mamba

                      Vii, je savais que tu allais nuancer et compléter mes propos. 😉 J’attendais ton intervention 😀

            2. Pheldge

              « Les chiffres, ont leur fait dire ce qu’on veut … » Abraracourcix, chef gaulois, dans « le combat des chefs ».

  7. Bonsaï

    Il semblerait qu’aux yeux de certains enseignants il soit actuellement plus important d’inculquer à leurs élèves ce qu’ils devraient croire plutôt que ce qu’ils sont censés savoir.

  8. Curmudgeon

    Rara’ : Si on lit la fin de la Fatiha, interprétée par la quasi-totalité des docteurs de l’islam, et si on connaît le Coran et la Sunna, on a de la peine à croire que l’islam pousse à respecter les autres « religions du livre ». En outre le ‘Issa des musulmans n’a aucun rapport avec le Jésus des chrétiens. Cessons de colporter ces illusions.

    1. Val

      +1 ! Merci pour cette indispensable mise au point. L islam doit être réforme c est d ailleurs ce que prônent bien des musulmans.

      1. Jiff

        Il devrait surtout être unifié, ce qui est totalement impossible faute d’une autorité religieuse centrale (place que l’arabie saoudite briguerait volontier, au passage.)
        L’incompatibilité est donc profonde et définitive.

            1. Rara’

              Le monde se divise en deux catégories : ceux qui posent des questions et ceux qui ont toutes les réponses, même et surtout les plus débiles.

          1. Pheldge

            Là n’est pas la question ! ce n’est pas un prosélytisme chrétien qui pose problème aujourd’hui, malgré les déclarations de quelques bobos en vue au lendemain du 7 janvier ( JM Ribes par exemple )
            Et les chrétiens de nos jours ne sont ni poseurs de bombes, ni coupeurs de têtes !
            En répondant de la sorte , Rara, vous essayez d’éviter une réponse que vous pressentez dérangeante.

            1. gameover

              Pheldge, le sujet de ce fil de commentaires était que l’Islam n’est pas une religion de paix et d’amour car il n’est pas unifié, ce à quoi Rara’ répond que le christianisme ne l’est pas plus (unifié).

              Après ça tu peux réécrire le billet ou te faire un billet à toi…

              1. Pheldge

                Oui, je l’ai rédigé et posté trop rapidement … les excès de libation du jour ! et merci pour tes vœux sincères et spontanés 😉

    2. albundy17

      Apparemment, bien que je n’y connaisse pas grand chose, le coran incite au respect de toutes et tous ainsi que de leurs croyances, tant qu’un certain quorum de musulmans n’est pas atteint. Voire la prise de la mecque détaillée par le prophete

  9. yoananda

    Que de périphrases pour ne pas parler du fond du problème … (les nuisances croissantes de l’immigration de remplacement -peuplement dirait Valls- qui est un échec, mais qu’on accélère !)

    Actuellement, en comptant à rebours depuis l’attentat d’Isère : il y a eu au moins 66 émeutes(dont quelques fusillades) en 63 jours, majoritairement des guet-apens ou l’on caillasse la police.

    Et hop, pour résoudre la question, il suffit de proclamer que le Coran prône la tolérance envers les autres religions … lol
    C’est sûr ! Puisqu’ils l’ont dit au moins 2 ou 3X à la TV. Y a que les nazis bouffeurs de bébé qui sont pas d’accord, tout le monde le sait, puisque ils le disent à la TV aussi.
    Tout ça parce que nous, les européens blanc plus ou moins catho, on a mal expliqué l’Islam aux musulmans !
    Merde alors ! c’est ballot.

    Ha non, il y a aussi l’autre version : c’est la faute aux attentats sous fausse bannière des siounistes du Mossad. On a environ 400 morts dans des attentats dans les pays musulmans en 1 semaine de ramadan. Tout ça, la faute au Mossad. Trop fort ces siounistes, y sont partout en même temps.
    Moi je sais le fond de l’histoire : c’est le Mossad qui a inventé le Coran. C’est la seule explication logique.

    Mais bon, non, continuons a nous triturer les méninges sur les jupes noires, comme si on était encore au temps des ratonnades ou de la colonisation.
    Malheureusement les enseignants ne savent plus penser le monde. Leur statut de fonctionnaire les en préserve.

  10. DoS

    Vu aujourd’hui au retour des courses du samedi :
    Une dame avec doudoune en plume, sac à dos, chaussures noires montantes, foulard sur la tête, pantalon long élastique en train de courir le long de la route.
    Si celle la ne fait pas un entraînement pour aller au djihâd, elle fait quoi ?

  11. DoS

    En fait un Etat libéral laisserait s’exprimer ces tendances. La société ne serait plus castrée, bien vite ces individus se calmeraient:
    De gré ou de force. (Cela serait violent, au début….)

    L’Etat laIque c’est cette moisissure nécessaire au développement du chancre des religions extrémistes.

  12. Black Mamba

    Ha ! L’horreur , le lavage des cerveaux … Recycle, c’est magique , le cycle de la vie …
    Comment conditionner les petits avec les kermesses de fin d’année 👿

    1. Black Mamba

      Comment va-t-on vivre sans les ours , sans les pandas?
      les papillons qui disparaissent , plus d’abeilles et plus petites fleurs … Que va faire l’homme avec tous ces déserts !!!!
      C’est trop horrible 😕

        1. Pheldge

          Ouais, mais cépapareil quand même, les abeilles, le taulier il a placé des thunes dessus, alors, il surveille de près … 🙂

          1. albundy17

            Il aime le miel et les abeilles ? lol

            Sinon il y a aussi l’épandage par avion, ça se pratique sur certains vergers US

  13. bibi

    Pour que le débat soit complet, il manque plus qu’un nouvel album de Johnny intitulé La Génération Perdue II avec comme titres phares :
    – Jupes longues idées courtes
    – Musulman c’est Musulman

  14. Bonsaï

    DoS et Black Mamba, vous avez clairement ciblé le problème. Dans le viseur, cette infatuation d’une certaine intelligentsia laïciste à se croire dépositaire de la Vérité.
    N’en doutons pas, cela dissimule des plans tortueux pour l’avènement imposé de nouvelles croyances, de nouvelles règles, de nouveaux interdits. Jusque dans nos vies privées.
    Vous le savez tous, le processus a déjà commencé amenant tout l’éventail des lois votées récemment, presque les doigts dans le nez, avec la plus molle des oppositions en guise d’interlocuteur…

    1. Pheldge

      Loupé, j’avais pas le droit de regarder autre chose que « Nounours » à la télé , à l’époque 🙂
      Depuis , j’ai grandi, et je regarde désormais, les aventures « mutiraciales » et … aventureuses de Bobbi Starr, lointaine parente de notre Joey national.

  15. Val

    Le problème vécu par cette prof est complexe et à la fois très simple . Il vient surtout de nous mêmes et de nos institutions : elles ont perdu la mémoire de ce que nous sommes et donc ne savent plus quoi défendre. Cela se lit à chaque ligne de ce témoignage qui décrit un comportement confus rempli de doute et brouillon de la part de cette prof .
    – elle ne sait pas si elle doit punir une tenue ou un comportement . La bonne réponse est : bien clarifier auprès de tous ce qu est une tenue acceptée et s y tenir . Idem pour le comportement.
    – elle se laisse entraîner dans le sujet de la religion alors qu elle devrait poser que ce débat comme celui de la politique n a pas sa place à l école .
    Tout ceci demande d être fort de son droit cohérent et de la constance. Qualités qui manquent à beaucoup d enseignants. Celle ci magret sa visible bonne volonté ne fait pas exception . Pitoyable.

    1. Désolé, mais cette analyse n’est pas bonne.

      Il y a un souci dans les établissements parce qu’il y a des ordres paradoxaux à tous les niveaux. Rendez leur autonomie et leur liberté, leur responsabilité à ces établissements, à ce corps professoral, et, en même temps, l’autorité qui doit aller de pair en assurant que la justice sera légitime et non légaliste et vous résoudrez le problème.

      1. Val

        « Il y a des ordres paradoxaux etc. » : très juste , et pour moi la raison est celle que j ai citée : l éd Nat ne sait plus , ne veut plus se souvenir de ce que nous sommes , son mot d ordre : « du passé faisons table rase » . Nous y sommes. Bien sûr je suis convaincue de la nécessité de libéraliser . Mais cela ne suffit pas , il nous faut comprendre pourquoi nous sommes si désarmés face au phénomène islamique.

        1. Jiff

          « l éd Nat ne sait plus, ne veut plus se souvenir de ce que nous sommes »

          Vu que la seule optique des sinistres de cette administration depuis plus de 40 ans est de laisser une trace, c’est peu étonnant…

          « Mais cela ne suffit pas, il nous faut comprendre pourquoi nous sommes si désarmés face au phénomène islamique. »

          D’abord, parce que le fond de notre culture (et même en dessous:) est rattaché au christianisme, n’oublions pas que les papes ont siégé à Avignon jusqu’au XIVème siècle et que le surnom de la france est : « la fille aînée de l’église ».
          Ensuite, parce que l’église nous a suffisamment fait chier pour que nous prenions une certaine distance d’avec elle (Ex perso : je n’ai fait ma communion que parce que mon grand-père m’a certifié qu’il-y-avait promesse de mariage entre son 44 et mon cul si je me faisais virer de la retraite), tout du moins, une majorité de la population chrétienne s’est mise en retrait (Cointreau n’en faut, comme on dit à Angers:)

          Par ailleurs, l’église s’est (lentement mais sûrement) réformée ; en un mot, elle a évolué (que le sens de ses réformes soit bon ou pas reste une appréciation toute personnelle), et a arrêté notamment de vouloir régir la vie de tout un chacun, amenant par-là un status quo tout à fait acceptable. Son prosélytisme s’est également atténué, puis arrêté.

          J’aurais tendance à penser que si cela a réussi à se faire, c’est justement parce qu’elle est fédérée autour d’une seule autorité (disons à 90 % au moins.)

          Pour ce qui est de l’islam, il n’y a pas de figure centrale, et donc, chaque imam peut apporter sa propre interprétation des textes ; l’un des soucis principaux étant la langue (relativement jeune à cette époque) qui, comme toutes les autres avant elle, permet une interprétation autorisant tout et son contraire. Il est également très prosélytique et, disons-le carrément, intolérant envers les autres religions ou leur absence. Il oblige également ses pratiquants à pratiquer l’arabe (normal : à l’époque, ses rédacteurs avaient besoin de pouvoir se faire comprendre par une majorité de gens qu’ils envoyaient à la boucherie ; tout comme chez nous – comme quoi, quelle que soit l’ère, le poliotique est avant tout un gros enfoiré qui ne prend pas de risque pour sa petite personne.)

          Tout ce tableau pour dire que (IMHO), temporellement parlant, l’islam en est à son Moyen Âge alors que nous vivons au XXIème siècle, d’où un décalage que nous pouvons comprendre (l’ayant tous plus ou moins vécu, directement ou indirectement, suivant notre âge et notre milieu familial) mais pas (plus) admettre.

          Et je ne pense pas que proposer que les anciens lieux de culte chrétiens « désaffectés » soient recyclés en mosquée puisse amener un apaisement dans cette histoire.

          D’où ma réflexion sur l’unification ; reste à savoir dans quel sens elle pourrait se faire…

    2. Rara’

      C’est à mon programme, la religion. Cela dit, j’aime bien le canard, donc on passera sur votre manque de capacité à lire un texte.

      1. Bonsaï

        Je crains au contraire que votre interlocutrice n’ait une lecture très fine de votre résumé. Elle possède en outre cette culture réelle qui lui permet de prendre une certaine distance par rapport au contexte et de procéder à une salutaire mise en perspective.
        Ce qui n’est pas encore votre cas.

        1. Malheureusement, Bonsaï, c’est bien Rara’ qui a raison ici. Le texte parle d’un truc, beaucoup de commentateurs parlent d’un autre, et d’autres enfin leur emboîtent le pas en suranalysant au quart de tour, de travers.

          1. Val

            @H Le propos de rara est limpide , en gros elle dit que les jeunes sont en colère et que l’islamisme est juste le truc pratique pour l’exprimer : j’ai bon ?
            Le mien est de dire que si les jeunes sont ainsi en colère , cela vient en grande partie d’eux mêmes (le corps enseignant et rara ne fait pas exception) qui n’enseignent plus , qui d’ailleurs ne saurait pas quoi enseigner car ils ont gravement perdu le nord et ne savent plus qui ils sont , et en plus ont des méthodes d’enseignement parfaitement farfelues .
            Je n’ai pas l’impression d’être à côté du sujet . Par ailleurs la radicalisation à la mode est donc l’islamisme et pour lutter contre il faut quand même la nommer , comme nous nommions le communisme par le passé et en démontons ses rouages encore aujourd’hui et dans vos pages .

            1. Pheldge

              Si en classe Rara’ alias Hipparchia est hyper chiante, les pauvres apprenants n’ont d’autre recours pour manifester leur désarroi que leur tenue vestimentaire … 😉

              1. Bonsaï

                Surtout si d’entrée elle traite tout le monde de chafouin, y-compris nous autres, innocents commentateurs.
                (petit rappel : chafouin veut dire sournois, rusé).
                Ref : Rara, 27 juin 2015, 17:36
                « Pointer les débiles du doigt conduit à stigmatiser au moins la moitié de la population, ancrez-le bien dans votre tête, les chafoins. »
                On sent quand un peu la bonne petite mégalo, que les élèves, chafouins comme ils sont, ne devraient pas manquer de subodorer !

            2. Bonsaï

              J’ai tendance à balancer dans votre sens sur ce sujet.
              Lequel sujet paraît suffisamment émotionnel pour que soient employés ici ou là des propos assez peu civils.
              Il y a tout de même une sorte de règle « universelle » qui est que si les élèves sont indisciplinés en classe, c’est bien parce qu’ils sentent en face d’eux des faiblesses et des lacunes :
              – lacunes dans l’autorité
              – lacunes dans l’idéologie (on ne sait plus trop ce qu’on fait là et pourquoi on le fait)
              – lacunes dans le savoir enseigné (changement constant des programmes et des méthodes).

              Bref, ce chapitre mérite d’être développé plus en détail sans devoir entendre les anathèmes voler bas !

              1. Black Mamba

                Si les élèves étaient bien éduqués par leur parents . Il n’y aurait aucune raison pour les professeurs de faire preuve d’autorité, ils sont là pour apporter leur connaissance.
                Sur mon lieu de travail , je le vois et je constate tout de suite quand les parents font leur part d’éducation . Un enfant qui fait du bruit et touche à tout, juste pour montrer qu’il existe et cela en présence des parents, je dis qu’il y a déjà un problème avec les parents, l’enfant n’est pas responsable . Il est même malheureux que je sois obligée de faire la police . Et je trouve honteux qu’un parent me dise:
                 » Merci, il ou elle ne m’écoute pas , je n’arrive pas pas à me faire obéir  »
                La dernière fois qu’on m’a dit ça , l’enfant avait trois ans … Ça promet d’être sportif l’avenir de cet enfant … Le pauvre !

                1. albundy17

                  Ces parents appliquent du Dolto, souvent sans la connaitre.

                  L’enfant de trois ans que tu évoques, une fois qu’il aura bien pourrit la vie de son entourage, est censé payer ta retraite. lol

                  J’ai dû pratiquement obliger une « maitresse » à punir l’un de mes gamins pour une bêtise commise…

                  1. Pheldge

                    La démission volontaire ou non de nombreux parents, est à rapprocher de la déresponsabilisation chronique des citoyens et de l’intrusion de plus en plus importante de l’état, sollicité même au niveau familial.

                    1. Calvin

                      Oui, Pheldge.
                      C’est effectivement un moyen politique. Pas le but recherché, mais un dommage collatéral.

                    2. Jiff

                      @Calvin: « Pas le but recherché, »

                      Absolument pas d’accord avec toi, l’un des buts primaires des socialauds étant, entre autres, la destruction de la cellule familiale.

                2. Val

                  @bm desolee pas d accord avec vous BM. J étais le prototype de l élevé très bien élevé en famille fichant un « souk » invraisemblable des que l occasion m en était donnée à l école. C est trop facile de se défausser sur les autres (ici les parents). Les parents ont autorité chez eux , les profs à l école. Pour moi en douter illustre ce que j appelle « perdre le nord » .

                  1. Black Mamba

                    Peut-être mais un moment ou un autre l’autorité parentale doit reprendre le dessus. J’ai vu des parents croire que leurs enfants étaient des anges, et ne comprenaient pas l’accusation des professeurs. L’autorité des professeurs est trop limité, ils ont les mains et les pieds liés … Non, je reste sur mon avis , le manque d’autorité des parents nuit au bon développement de l’enfant à se rendre responsable de ses actes. J’ai quatre enfants et je t’assure que même dans l’enceinte de l’école ils savent que je suis capable de donner une taloche .
                    Chacun d’eux ont fait des conneries mais ils ont assumé.
                    Parfois ils essayent de remettre en question mon autorité, je n’ai qu’à leur regarder qu’ils me font aussitôt des excuses…
                    Je sais … Je suis un bourreau d’enfants 😈

                    1. Rara’

                      Caytrofacile. Sinon, vous avez des arguments ?

                      Merci Black Mamba, j’en croise parfois des parents comme vous et c’est un véritable bol d’air frais.

                      Vos rejetons et leur jugement moral sont de votre reponsabilité, non de la mienne, et si à 18 ans ils sont débiles, c’est de votre responsabilité, non de la mienne.

                    2. Black Mamba

                      Non, ils réfléchissent à 10 fois , ils savent que ce sera le point de non retour et je suis très rancunière…
                      J’ai déjà eu droit à des séances avec des assistantes sociales, et comme par magie les enfants se rallient pour me défendre. On les envoie se faire voir chez les grecs.

                    3. Val

                      @bm j ai toujours respecté les gens respectables mais je suis et ai été impitoyable avec ceux que je jugeais ne pas l être. Mes parents n ont appris que très récemment les potacheries auxquelles je m étais livrée et j étais bien trop maline pour me faire prendre.Eh oui il n y a pas de règles , le diable à l école peut être un ange à la maison et l inverse peut être vrai. Bref à chacun de faire son travail chacun a son rôle.

        2. Rara’

          Quand un poulpe défend une plante verte me viennent des idées de romans plutôt exotiques qui seront bientôt censurés, alors je laisse tomber.

          1. Bonsaï

            Courage, Val.
            Ne nous laissons pas impressionner par quelques tirs de barrage sporadiques qui ne font que démontrer la faiblesse de leur défense. Nous avons pour nous l’argumentation subtile et l’expérience des petits rigolos qui nous prennent pour des ringardes !

              1. Black Mamba

                J’avoue que son style ampoulé voir alambiqué est bien souvent incompréhensible , lourd à digérer … 😈 et sa paranoïa est un brin excessif … Mais bon , il ne faut pas tirer sur les ambulances.

      2. Val

        @rara je ne parle pas aux agressifs. Pauvres enfants on leur laisse bien la lie d entre nous, je comprends mieux leur haine.

  16. JJB

    Donc synthèse, une jupe pliée pour une France apaisée !

    Lecture du moment :

    « La femme, par nature, est destinée à obéir »
    « Ce qui rend les femmes particulièrement aptes à soigner, à élever notre première enfance, c’est qu’elles restent elles-mêmes puériles, futiles et bornées; elles demeurent toute leur vie de grands enfants, une sorte d’intermédiaire entre l’enfant et l’homme »
    (Schopenhauer)

    Profs de philo à vous, parce que à contrario et après réflexion basique sur le rang de la femme au-dessous du 45ème parallèle, évoquons l’existence de toutes ces gentilles mamas héroïques, intraitables, possessives, se mêlant de tout, au coeur de tant de conflits familiaux et extra-familiaux, qu’elles soient calabraises, corses ou galiléennes.*

    *Pas de bombe hein, exemples pris au hasard !

    1. Rara’

      C’est un mien élève musulman, je l’ai reconnu.

      Pointer les débiles du doigt ne sera jamais stigmatiser une partie de la population, ancrez-le bien dans votre tête,les chafouins.

      1. Caton

        Pointer les débiles du doigt conduit à stigmatiser au moins la moitié de la population. Ne vous en faites pas, détester la connerie n’est pas encore interdit.

        1. Pheldge

          Un cousin prof me parle d’une répartition 30-30-30 : 30% de débiles profonds, 30% de débiles moyens et 30% de débiles légers …

            1. Pheldge

              en fait je crois qu’il voulait dire 1/3 3 fois 🙂 faut l’excuser, c’est un littéraire, un scientifique humain comme qui disent 😉

  17. Jc

    Ho grand H z’auriez fait un lapsus macho- révelateur dans votre dernier commentaire.
     » l’autorité doit aller de pair ». De paire aussi, des fois ça aide…

    1. Beldchamps

      Doucement, il ne faut pas tout féminiser. On aime H16 justement parce qu’il respecte notre cerveau, à nous les femmes.

      1. Beldchamps

        Autrement dit, on aime H16 car jamais on ne lira « cervelle de la gente féminine « , sauf dans les commentaires.

  18. Adolfo Ramirez Jr

    ca ne me rappelle pas mon lycee prive catholique, nous aussi on avait quelques eleves Musulmans, qui venait pour pouvoir porter des ‘signes religieux’ sans etre inquietes… Mais sans etre proselytes ou contestataires.

  19. vegeta

    Donc si j’ai bien compris, Rara donne des cours d’islam à des petits musulmans qui ne connaissent pas leur « religion »

      1. vegeta

        L’école n’est que le reflet de la société, la laïcité n’étant pas appliquéE dans la rue elle ne le sera pas à l’école, et puis l’école ne remplisT plus sa fonction principalE. L’école est simplement devenuE une garderie pour adolescents et jeunes adultes.

        Petite anecdote: un ami a passeré une année en CAP Carreleur, le prof censé apprendre le métier leurs faisaient faire des petits carrés sur des feuilles blanches, et ils n’ont pas touché une seul fois des outils et n’ont jamais poseré de carrelages ou autre.

          1. Jiff

            Ok, mais en faisant attention aux sujets ; particulièrement l’anecdote citée qui est plus qu’inquiétante, car fut un temps où obtenir un CAP ou un BEP signifiait « quelque chose » (et pas rien!)
            Je ne pensais pas que l’enseignement professionnel était, lui aussi, tombé si bas; vu que c’est général, CPETF™ :/

  20. gameover

    J’ai encore une fois l’impression que l’on mélange les causes et les conséquences et que l’on essaie de corriger des conséquences sans rechercher les causes.

    Rara’ le dot elle-même, ce comportement est plus présent au collège qu’au lycée et je mettrai cela sur le dos du collège unique. Les mal-comprenants (qui ne sont pas débiles pour autant) n’ont pas leur place au collège et comme ce n’est pas leurs résultats qui vont leur permettre de se démarquer, ce sera donc leur comportement : on a tous vécu cela dans nos classes mais à l’époque il leur suffisait d’attirer l’attention par un comportement insolent, juste à la limite pour ne pas être exclus.

    Comme maintenant ils suivent l’actualité sur Facebook ils ont simplement trouvé un autre moyen de se démarquer. Ils ont très bien perçu la limite, ils enlèvent le voile. Mais ils savent aussi que juger une attitude prosélyte c’est complètement subjectif et que c’est impossible à prouver à la barre d’un tribunal… ou même vis-a-vis de la hiérarchie. Et comme tant qu’on est pas coupable on est présumé innocent il sera très facile de mettre cela sur le dos de le stigmatisation.

    La solution passe effectivement par une autonomie complète des établissements sans aucune intervention de l’autorité pour juger : ni dire c’est bien, ni dire c’est mal… comme chez moi en fait.

    Sinon, je comprends bien ce qu’est un état laïc tant qu’il est juste régalien mais je ne pense pas que l’on puisse parler d’une éducation laïque ni même d’une instruction laïque : dès que l’on veut intruire, on doit essayer d’expliquer et forcément on va s’opposer aux croyances des uns et des autres : l’homme est une création de Dieu.

  21. albundy17

    « l’homme est une création de Dieu. »

    Ouaip. Ou un hasard sélectif.

    La solution serait peut être bien de cesser de vouloir mélanger à tout prix, ce dont l’édile se garde bien

    1. gameover

      Rentrée scolaire:
      Bonjour je me présente, je m’appelle Rara’ et je serai votre professeur de philosophie pour l’année qui vient:
      Que ceux qui pensent que nous avons un libre arbitre restent en cours, nous étudierons le déterminisme. Tous les autres, vous êtes donc fatalistes, vous êtes donc dispensés de cours puisque ça ne sert à rien.

  22. Laurent

    Le dernier paragraphe est particulièrement éloquent. L’islam serait devenu une nouvelle façon de dire merde. Comme le furent l’anarchisme, le communisme, le néonazisme, voire le métal ou le rap.

    Avec, me semble-t-il, une différence notable :
    « ces élèves sont approchés par des types bien plus dangereux et … ils sont suffisamment débiles pour se laisser entraîner vers une réalité bien plus sordide qu’une banale crise d’adolescence »

    Tout est dit.

  23. hop hup

    Une première dans les annales du parquet d’Inzegane : deux jeunes filles sont poursuivies par la justice pour « atteinte aux bonnes mœurs ».
    Mais il ne s’agit pas de prostitution …mais plutôt de leurs tenues vestimentaires !
    Elles ont en effet été arrêtées pour …….avoir porté des habits « attentatoires à la pudeur ».
    ___________________________________________

    Détails

    Le journal Assabah rapporte l’information en Une, dans sa livraison de ce jeudi 18 juin, sous le titre :

    « Scandale: Les talibans font leur apparition à Inzegane ».

    Selon la publication, la police judiciaire de la ville a en effet interpellé, dimanche dernier, près du souk hebdomadaire, deux jeunes filles dont les tenues vestimentaires ont été jugées « contraires aux bonnes mœurs ».

    Elles ont comparu devant le tribunal qui a décidé de les poursuivre en état de liberté et en fixant au 6 juillet prochain la première audience du procès.

    Des acteurs des droits et l’Homme ont estimé que cet incident constitue « un recul des droits individuels garantis par la constitution », rapporte le journal.

    Cité par Assabah, le président de la section de l’AMDH à Agadir, Abdelaziz Sellami, a en effet considéré l’arrestation des deux jeunes filles comme « une transgression flagrante des libertés individuelles ».

    Et d’ajouter que le droit marocain n’a pas défini de « critères relatifs à l’aspect vestimentaire attentant et faisant outrage aux bonnes mœurs ».

    A en croire le quotidien, l’arrestation des deux filles, qui exercent dans un salon de coiffure à Agadir, est intervenue alors qu’elles étaient traquées par une foule en colère.

    Craignant pour leur vie, les jeunes filles ont pris la poudre d’escampette et se sont réfugiées dans l’une des boutiques du souk hebdomadaire en attendant l’arrivée de de la police.

    faut pas se plaindre il y a pire a l’étranger

    1. hugeus

      « faut pas se plaindre il y a pire a l’étranger »
      « Estimez-vous heureux, cher patient, votre cancer n’est pas si grave, il ne tue qu’en deux ans, certains tuent en trois semaine. »

  24. Calvin

    Message pour rara : comment a-t-elle pris l’oubli au JO des heures de philosophie pour la prochaine rentrée ?
    Avec humour ou agacement ?

    1. Rara’

      Comme le dit BM : un acte manqué. En même temps, une discipline qui pousse à penser, je comprends que ce soit dérangeant en Socialie.

  25. RTP

    J’aime beaucoup ces aperçus donnés de l’intérieur. Continuez et ne vous laissez pas décourager par certains commentaires hélas pas franchement au niveau.

Laisser un commentaire