Question M, pétitions et bac en mode chaton bousculé

Voilà, le baccalauréat 2015 est fini. Cette année comme les années précédentes ne nous aura pas été épargné le florilège de petites bêtises des uns et des autres et quelques unes des perles les plus gratinées. Inévitablement, comme les années précédentes, une ou deux polémiques sur la difficulté des questions auront éclaté. À ce sujet, plusieurs tendances se dégagent nettement.

La première tendance avait été observée les années précédentes : avec la montée des réseaux sociaux, les adolescents ou jeunes adultes — disons adulescents pour faire court et assez représentatif — se ruent sur Twitter ou Facebook pour exprimer leur façon de penser. Et lorsqu’il s’agit de résumer en quelques mots leurs impressions après un examen, ces réseaux permettent de ventiler la frustration que certains ressentent à n’avoir pu exprimer dans le temps imparti, toujours trop court, toute la palette de savoirs qu’ils avaient à leur disposition. On les comprend : quoi de plus éreintant intellectuellement que de savoir 1000 choses et de n’en pouvoir exprimer que 100 sur d’étroites copies et de courts essais ?

Si l’on ajoute, en surcroît, des sujets palpitants et des questions excitantes d’opportunités, on comprend que certains élèves expriment sur les réseaux sociaux un désappointement particulièrement vif. Prenez la philosophie : Tocqueville, Cicéron ou Spinoza ont occasionné cette année quelques pages et des douzaines d’arguments bien sentis pour exprimer des réflexions philosophiques profondes. On ne s’étonnera donc pas de trouver une myriade d’apostrophes fines et cocasses sur Twitter.

tocqueville suce bite

Plus tard, lorsqu’il s’est agi de disserter en Français sur du Flaubert (« Madame Bovary », en l’occurrence), nos espiègles candidats-bacheliers s’en sont donné à cœur-joie et ont redoublé de ce petit humour potache montrant à la fois leur attachement à une langue française ciselée qu’à ce diplôme si difficile à avoir. Pas de doute : les épreuves leur ont permis de rechercher en eux-mêmes ces ressources cachées, cette volonté de perfection et cet amour du travail bien fait qu’on cultive maintenant dans toutes les strates de la société française :

mame bovary fdp

Quant à Baudelaire, il n’a rien perdu pour attendre et s’il n’était déjà mort, il aurait probablement dû faire un passage par les urgences.

L’autre tendance maintenant évidente et plus récente encore que ce carpet-bombing orthographico-grammatical sur Twitter, c’est la volonté d’en découdre avec les sujets eux-mêmes.

Pour nos petits chatons de terminale, le monde est subtilement vicieux de leur avoir ainsi fait croire qu’il y avait une distribution du diplôme en fin d’étude et que le seul fait de s’être levé tous les matins pour faire acte (souvent héroïque) de présence suffisait pour obtenir le précieux sésame vers les bancs de la fac où, mollement échoués, ils comptent sans doute étudier avec la même assiduité l’une ou l’autre matière amusante que la providence ou l’inattention aura placée là. Malencontreusement, le plan initial ne se déroule pas comme prévu et les sujets proposés montrent d’étonnantes difficultés. On ne les avait pas prévenus : tout n’est pas simple dans la vie.

C’est là que les nouvelles technologies entrent en jeu. Puissance des intertubes, magie des réseaux sociaux, force des Lolcats lorsqu’ils s’y mettent à plusieurs, l’élève de terminale, bousculé par tant d’injustice, va se jeter sur Change et Avaaz, sites de recueil de pétitions diverses, et faire parler la poudre numérique en essayant de rameuter un maximum de ses congénères. Les yeux encore embués de larmes de colère et de tristesse, le voilà qui écrit de poignants appels à l’aide, dans ses mots à lui, avec sa petite orthographe toute mimi d’adulescent pas fini, avec sa grammaire et sa ponctuation approximative apprise sur Twitter.

sad cat - bac trop dur

C’est assez croquignolet, et la multiplication de ce genre d’initiatives montre assez bien le côté délicieusement grégaire de ces rebelles de terminale. Les voilà en lutte contre les méchantes mathématiques qui étaient trop longues ou trop compleskes, et dont le barème doit absolument être revu pour – je cite – « assurer la réussite des candidats » (celle-ci étant apparemment contractuelle).

On les retrouve (pas les mêmes, mais presque), toujours avec cette même orthographe hésitante d’un CM2 mal assuré, appelant à – je cite encore – « un soulèvement général de tous les sti2d de France pour plus de tolérance à l’égard de » leur barème, lui aussi trop bousculant.

On les identifiera aussi sans mal derrière une autre pétition, sobrement intitulée « Le Carnage » qui, en quelques phrases au lyrisme assez mal maîtrisé (mais rigolote, rendons-lui ça), réclame – je cite toujours – « un ajustement du barème de l’épreuve de physique chimie ».

On pourra enfin mesurer leur audience avec la maintenant célèbre Pétition Contre La Question M, qui a été reprise un peu partout dans les médias, mi-consternés, mi-goguenards devant l’aplomb phénoménal dont font preuve les vibrants têtards de terminale, absolument incapables d’aligner trois mots d’anglais malgré un temps considérable à ingurgiter des séries américaines ou anglaise et mater Youporn en V.O. Il n’était pas prévu que le vocabulaire anglais puisse aussi être choisi dans la littérature et pas sur une jaquette de jeux vidéo…

Méchant barème, méchante notation, vilaine épreuve, affreux bac !

Ces deux tendances, marquées, provoquent cependant deux problèmes.

D’une part, les petits couinements pathétiques de quelques élèves un peu trop impressionnables démontrent, année après année, l’effondrement du niveau du bac et de celui des exigences pour l’obtenir, tant du côté des élèves que du côté de l’institution qui continue de se battre pour la chimère débile et délétère des 80% et plus de diplômés en fin de cycle. Moyennant quoi, il n’est plus rare de trouver des bacheliers sachant à peine lire et écrire, à tel point que les universités ont, depuis quelques années, organisé des sessions de rattrapage lecture et orthographe pour amener enfin leurs étudiants à un niveau jadis normal d’élèves de 6ème (et non, ce n’est pas une exagération, malheureusement).

D’autre part, dégainer de la pétition et poster ses atermoiements sur Twitter à la moindre contrariété, en plus d’agacer assez prodigieusement les aînés des générations précédentes qui ont eu, eux, un tantinet plus de challenge à passer le fameux cap, cela dénote à la fois d’une incapacité problématique à encaisser l’échec ou la difficulté (ce n’est pas exactement ce qu’on voudrait retenir d’eux, je pense) et cela médiatise très inutilement leur propre médiocrité. Il y a quelques années, là où quelques personnes – au plus – pouffaient de messages rebelles truffés de fautes rapidement graphés sur un mur blanc, de nos jours, avec un tweet idiot, tout le monde peut mesurer l’inculture et le niveau abyssal de certains de nos rejetons.

Pire : les tweets et les pétitions étant sur internet, le reste de la planète peut même s’en payer une tranche à bon compte, ce que n’ont pas manqué nos voisins d’Outre-Manche, jamais en retard d’une bonne rigolade à nos dépens. Dit autrement : oui, chers enfants, avec vos stupides pétitions de semi-habiles, vous passez pour des bouffons. Sur le plan marketing, est-ce bien pensé ? Est-ce très malin de montrer à tout le monde que votre diplôme ne vaut pas un cachou ? Est-ce vraiment finaud d’afficher ainsi à tous vos futurs employeurs potentiels la médiocrité dans laquelle vous vous vautrez avec un plaisir évident ?

Et le pire dans tout ça est que cela diminue d’autant la valeur des efforts de ceux qui auront, justement, obtenu le diplôme. Ces jérémiades ridicules rejaillissent négativement sur toute la génération concernée, alors qu’elle n’avait vraiment pas besoin de ça, partant avec le handicap violent d’une méthode de lecture catastrophique, d’exigences en matière d’orthographe, de calcul, de raisonnement, de culture générale si basses que quasiment, tout reste à faire même après plusieurs années d’études supérieures.

Il y a décidément quelque chose d’inquiétant à voir une petite frange de notre jeunesse se bercer à ce point d’illusions, imaginer un diplôme dû et le brailler si fort que, comble de misère, les autorités finissent par les croire, quitte à entraîner tout le monde par le fond. Ayant perdu toute échelle des efforts à fournir, tout repère dans les actions à mener et celles tactiquement désastreuses, n’ayant jamais été habitués à encaisser l’échec et s’en servir pour apprendre, cette belle tranche de population laisse présager du meilleur.

Continuez ainsi, mes amis. De toute façon, le pays est foutu.

chaton youpi encore une mission réussie

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires214

  1. Aristarkke

    On rêve éveillé cette année à l’ Educnat??? Du Tocqueville, modèle Alexis donné en matière à réflexion à de pauvres petits adolescents sans défense, mineurs encore pour certains??? Il doit y en avoir qui composent les sujets sous LSD, dans cette auguste institution!

  2. Le Gnôme

    Le bac est il nécessaire pour faire un chauffeur de taxi ?

    Allons, les paris sont ouverts, pour ma part, je compte 88,5% de réussite.

  3. Aristarkke

    Mgr, vous auriez du écrire lexico- grammatical qui en aurait jeté encore davantage dans votre propos…
    Mélusine nécessaire?

    1. Non, ce n’est pas la même chose. Dans lexico-grammatical, on parle du sens des mots, leur choix et de leur agencement. Dans orthographico-grammatical, on se contente de vérifier l’orthographe et la grammaire. En gros.

      1. Aristarkke

        Effectivement, si le sens n’est pas considéré comme essentiel dans un texte… 😥
        D’ autre part, si vous parlez des petits chatons (un chaton peut-il être grand, géant???), vous devriez écrire (…) s’être levé S (…)

      2. Aristarkke

        EtonnanteS…
        Vous parlez tout de même d’une institution majeure de la Ripoublique française ! Un peu moins de laisser -aller en ce cas, est impératif!

      3. Aristarkke

        Les nouvelles technologies sont entre le jeu et… quoi d’autre (phrase incomplète! -1point aurait été votre rétribution en une époque que les moins de cinquante ans ne peuvent connaître)

      4. Aristarkke

        N’importe quel spécimen du genre 1, normalement constituée, vous garantira que la ressortissante des iles britanniques frappe toujours en groupe et que le pluriel est donc indispensable…

        1. Z’êtes gentil, mais si vous pouviez grouper en 1 commentaire toutes les remarques de cet ordre, ce serait une vraie simplification administrative pour moi.

          1. Aristarkke

            Mgr, j’entends bien votre supplique et lui donnerai satisfaction dès les prochaines occasions. Accordez moi néanmoins et par grâce spéciale, de mettre anglaise au pluriel pour la préservation des yeux sensibles. Navré de vous avoir assimilé à un agent commercial d’ EDF ou de France Télécom (de la grande époque bénie du service public d’avant la concurrence) incapable de traiter de plus d’ un fait par lettre… 😥

          1. Black Mamba

            Tu es lourd , on dirait que tu n’as pas de famille ou d’amis pour quémander ici à différents interlocuteurs de te souhaiter un bon anniversaire .
            Pfff ! Pitoyable !

          2. Aristarkke

            Bien le bonjour, apprenti de la vieillitude. Tu vas effectivement bénéficier d’ un trimestre au niveau de Monsieur 93% au lieu de 90%…

            1. Bonsaï

              D’autant plus qu’en fouillant un peu au-delà des apparences soigneusement entretenues, l’un et l’autre doivent avoir approximativement le même âge ! Au pif, 54 pour l’un, 57 pour l’autre.
              Madame Mamba, pourrais-tu consulter ta boule de cristal pour confirmer mes dires ?

              1. Pheldge

                « l’un et l’autre doivent avoir approximativement le même âge … z-y va zayeBon , le papy il est plus vieux que Matthieu Emsalem … que moi je sors à peine de la fraîche jeunesse pour entrer de plain pied dans la maturité !
                Y’a des mots qui fâchent Laverdure 🙂

                Nota: pour les ceusses que elles me chercheraient les noisettes à cause de l’orthographe, voici la réponse anticipée: larousse.fr/dictionnaires/francais/de_plain-pied/61325

  4. Black Mamba

    Mon fils m’a parlé des diverses pétitions qui circulaient pour demander une rectification du tir … Il a eu l’intelligence de ne pas signer … Il paraît que ces jeunes étaient très agressifs pour obtenir gain de cause …
    Quelle misère !

  5. Caton

    La baisse de niveau des baccalauréats a commencé en 1852. Cette baisse a atteint un premier palier en 1963 avec la suppression du premier bac. La suppression du bachot survivant se fera par pitié.

    Histoire d’un diplôme en lente décomposition…

  6. Black Mamba

    Le baccalauréat ne vaut plus rien , la sélection des étudiants se fera sur les bancs des facs et des grandes écoles … Les plus méritants obtiendront un diplôme .
    Des générations gâchés , de faux espoirs ..,
    Ce qui m’inquiète c’est que les diplômes français se déprécient aussi, normal comme apporter des connaissances si les bases ne sont même pas acquises .

    1. Peste et coryza

      C’est la cas depuis longtemps…
      50% de rejet dans les six premiers mois de la L1… La plupart sont de vrais nuls… et qui chouinent par dessus le marché. Ou alors, des jmenfoutistes qui ont décidé d’aller là car ils ne savent pas quoi faire, et qui sont refusés en BTS et IUT.
      Ben oui, la fac c’est dur, t’es là pour bosser tout seul, et encore, la Licence est quasi donnée…. faut aller au niveau M2 pour voir de bons poulains.

  7. Aloux

    Ah ouais quand même, allez j’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une petite minorité bruyante qui s’exprime sur Twitter, et que la majorité des élèves a une attitude disons plus intelligente.

    Ce qui m’inquiète le plus c’est d’imaginer que dans quelques années les auteurs de ces tweets seront sur le marché du travail, avec peut-être même un joli diplôme du supérieur en poche. Quelque chose me dit que le problème du chômage ne va pas s’arranger…

  8. RBF

    Bonjour à tous,

    Cher hôte, je me permets un petit HS concernant l’assurance maladie des travailleurs frontaliers qui cherchent à fuir le système collectiviste français et dont la France refusait la radiation de la CMU. Certains lecteurs ici présents désiraient des informations à ce sujet, et ça tombe bien, car j’en ai.

    Mes amis, la nouvelle est tombée hier. Cette fois, la France n’a pas attendu de se faire peller par la CJUE, et a débloqué mon dossier. Depuis hier, je suis donc officiellement en assurance privée suisse LAMal, et ce, jusqu’à la fin de mes jours puisque ce choix est irrévocable.

    Chers lecteurs, c’est avec un plaisir non dissimulé que je vous annonce que vous avez parmi vous, un énième libéré de la sécurité sociale.

    Autrefois, je versais une certaine somme à une assurance privée française. Je faisais travailler des personnes qui s’étaient spécialisées dans les assurances pour frontaliers, et qui désormais et malheureusement, pointent probablement chez Popol. Maintenant je verse plus d’argent à un assureur suisse, et je peux déduire le prix de cette assurance de mes impôts. Autrement dit, je verserai donc moins d’impôts à la Socialie.

    Comprenne qui pourra l’incroyable débilité du décret de Marisol Touraine. Une telle bourde devrait d’ailleurs signifier un licenciement de la ministre sans préavis.

    Très bon dimanche à vous tous, et longue vie à ce blog et ses 12 lecteurs.

    1. Oh oui, excellente nouvelle !
      Si vous voulez décrire un peu plus les tenants et les aboutissants, ça ferait un excellent billet sur Contrepoints, je pense. La nouvelle est d’importance et mérite qu’on s’y attarde. Ou alors, pondez un truc, et je repasserai dessus pour en faire un petit billet pour les prochains jours ? Non ?

      1. RBF

        Bien sûr que j’accepte de dire les tenants et aboutissants de mon histoire. Mais, ce sera long pour les lecteurs ! Car ce n’est pas simple du tout….

        Cela dit, je suis disposé à écrire un billet digne de votre niveau de prose. Je vous le soumets, et vous décidez ou non de le publier.

        Etes-vous d’accord ?

          1. Beldchamps

            Les assureurs de frontaliers sont furieux et rivalisent de surnoms pour désigner MST, dont les sévices ont justifié cette décision au nom du principe d’égalité (pourquoi évaluer l’impact ? Obstruction au camp du bien !). Et ce n’est pas fini, après le tiers payant généralisé, Hollande et Marifol veulent maintenant s’attaquer à la complémentaire santé des retraités, les pauvres retraités qui paient leur assurance plus cher que les jeunes (soit au pire au coût du risque…). Au plaisir de lire votre prochain billet !

            1. A. Meladius

              Cher RBF,

              Je suis également frontalier et ai choisi de faire confiance au MLPS. Je suis donc allé m’assurer chez Amariz en Angleterre (la même assurance que Laurent C. de contrepoint).

              Pour le moment aucune nouvelle de la CPAM, CMU, URSAFF ou autre.
              Ils sont trop occupés à inscrire les moutons qui croient ce que dit le gouvernemaman et sont allés s’affilier à la CMU.

              J’espère que cela restera ainsi et que je resterai invisible aux radars de la SS.

              Vous ne serez pas forcement à vie à la Lamal:
              Si vous avez une période de chômage, ou un emploi hors de Suisse puis y retourner, votre droit d’option est à nouveau « ouvert ».

              Alors vous aurez à nouveau le choix entre:
              * LaMal
              * CMU
              * Assurance privé au premier euro

              Cordialement.

              1. RBF

                Hello Meladius,

                Certains de mes collègues ont été détectés par les radars de la SS. Ces frontaliers ont un point commun: ils étaient assurés au Crédit Mutuel. Le Crédit Mutuel a balancé son fichier clientèle aux CPAM.

                Si vous n’avez pas été balancé par votre ancien assureur, alors les CPAM n’ont quasiment aucune chance de vous retrouver. Le problème de l’Amariz, c’est qu’actuellement, elle n’est pas valable en Suisse pour un frontalier français.

                La Suisse a signé une note conjointe avec la France, dans laquelle il est écrit que seules les assurances françaises sont valables pour les frontaliers français, ce qui élimine l’Amariz. Le LSF essaie de faire sauter cette note conjointe, mais pour l’instant, elle est toujours en vigueur.

                Le problème avec l’Amariz, c’est donc de se faire découvrir par la CPAM ou par les autorités de votre canton, et que l’on vous force à aller en CMU ou en LAMal de façon rétroactive au 1er juin. Vous auriez alors à payer 2 assurances.

                Cordialement.

                1. A. Meladius

                  Merci pour ces informations. C’est la première fois que j’entends parler de cette note conjointe.

                  Ce n’est pas une bonne nouvelle… pour mon cas.
                  Cordialement.

    2. Black Mamba

      Toutes mes félicitations ! Heureux es -tu !
      De notre côté la routine habituelle (courrier de relance , huissier , lettres recommandées) , nous restons sur nos positions 😉 .

    3. kekoresin

      Comme diraient les nouveaux diplômés hexagonaux (huit ou neuf côtés?), NTM MST! Je suis en démarches très actives pour organiser mon départ définitif de la SS et de l’URSSaf. Il faut bien penser à se blinder de partout pour que la Gestapo ne puisse pas trop vous torturer!

      Ma conscience est intacte et ma volonté est ferme de ne plus envoyer mes euros dans le marécage dont on nous dit qu’il sera un jour sec et confortable.

      En tout cas bravo RBF et très bon dimanche à toi aussi…

    4. hugeus

      Bravo !
      De mon côté, j’ai récusé le TASS et sa fine équipe de juges et d’assesseurs mercenaires du Leviathan. Prochaine bagarre, s’ils osent, en terrain plus collant pour eux : la cour d’Appel.

  9. Kloupa

    Mais cela laisse la porte grande ouverte et plus de place, pour les enfants de bonne famille, fils et fille de …, et aux pistonnés. Voilà dans quoi tombe l’égalitarisme à force de démagogie, au détriment de l’égalité des chances, et les diplômes Français en sont tous dévalorisés.

  10. Bonsaï

    Et le niveau de vulgarité de ces tweets est assez pathétique, la majorité des imprécations utilisées étant d’ordre sexuel et passablement ordurières (ce qui était autrefois considéré comme étant la spécialité des étudiants en médecine !).

      1. Adolfo Ramirez Jr

        On peut faire des blagues de potache à connotation sexuelles qui gardent un certain niveau. Là, c’est carrément vulgaire!
        J’ai passé mon bac il y a un peu plus de 10 ans, jamais je ne me serais permis d’insulter les auteurs sur internet. Si je n’arrive pas à les comprendre, c’est que je suis un gros nul, pas qu’ils sont tarés ou je ne sais quoi.

        1. Bonsaï

          Oui, mais vous vous avez la classe. Et la classe ne s’enseigne pas à l’école, mais à la maison.
          Rien à voir avec la situation matérielle des parents par ailleurs, mais plutôt avec un certain confort mental et intellectuel.
          Mon grand-père nous parlait de ces aristocrates russes qu’il avait connus, ayant du fuir leur pays à la révolution bolchévique et qui se sont improvisés chauffeur de taxi à Paris, en toute simplicité et sans avoir le sentiment de déchoir. C’est ça, la classe.

          1. Peste et coryza

            Franchement, comparez : le vieux qui n’a jamais été à l’école au delà de 10 ans (cas des mes grand parents) et qui pourtant s’expriment et écrivent dans un français correct, et savent se tenir. Et le djeun d’aujourd’hui, dans toute sa « modernité…
            Triste.

    1. Pheldge

      « les imprécations d’ordre sexuel … spécialité des étudiants en médecine » je proteste avec véhémence ! mon passage en prépa puis gde école a plus que consolidé ma culture ( pourtant déjà conséquente ) dans ce domaine 🙂

      1. Pheldge

        lesquels pourraient alors joyeusement appeler le 119 où on « gère les violences subies par les enfants (violences psychologiques, physiques et sexuelles), notamment au sein de la famille » … bonne chance 🙂

  11. Higgins

    Moi, j’ai noté l’aspect très politique de certains sujets comme celui de Sciences économiques et sociales obligatoire en SES: « Dans quelle mesure l’action des pouvoirs publics est-elle efficace pour lutter contre les inégalités ?). Bon courage à l’outrecuidant qui a répondu dans le sens contraire de la question.
    J’ai relevé également qu’une pétition a été lancée parce que des élèves ont déclaré (je cite): « On est beaucoup à ne pas bien savoir parler anglais! ». Il est vrai que je me demande à quoi sert et quel est la finalité de cet enseignement vu le niveau catastrophique (hormis pour les enfants vivant dans un environnement bilingue et encore, il y a des TDC* qui leur font des reproches) obtenu en terminale. Entre les profs inexistants (celle de ma fille n’est présente qu’une semaine sur trois) ou tout simplement nullissimes, l’EN est très mal barrée. Le pays, lui, est foutu.

    * TDC: je laisse au lecteur le soin de décrypter l’acronyme (c’est facile).

    1. Black Mamba

      Pour l’acronyme , je l’ai interprété immédiatement, j’y pensais encore ce matin à une altercation avec des cas sociaux, … on ne choisit pas sa belle famille 🙁 .
      Un de leurs voisins et amis interpellait ainsi son rejeton pour un oui ou pour un non , apparement c’était son petit surnom (facepalm ici ) … Cet enfant avait le même âge que la fille , ils avaient 5 ans…
      Comme ce n’était pas mon enfant et ni mes amis, je ne disais rien mais n’en pensais pas moins. J’attendais l’occasion où ils allaient faire un impair .., paf ! Ils appellent ma fille du même petit surnom … Je suis tombée dessus à bras raccourcis , ils ont eu un savon mémorable comment on devait éduquer un enfant et que le respect s’inculque en donnant l’exemple .
      Ils ont dû comprendre le message,

    2. Hipparchia

      Sauf que c’est une question, pas une réponse. L’année dernière, ils avaient à expliquer en quoi la flexibilité pouvait être une bonne chose pour l’emploi (de mémoire), tous les crypto-communistes avaient hurlé qu’on voyait à quel point l’EN était pervertie par le libéralisme.

      1. gameover

        C’est une question orientée, fermée… la réponse est induite par la question.

        Ca me rappelle une ex : tu ne restes pas dormir ici ce soir ?

        1. Pheldge

          N’es tu pas un peu optimiste ? là où tu crois entendre une question, il y peut-être un ordre, celui de déguerpir ! 🙂

        2. Sémaphore

          Naturellement, tu te sacrifiais, n’est-ce-pas??? Le dévouement, la compassion, la charité, toussa… ne pouvaient que renforcer ta longanimité naturelle!!! ?

  12. Higgins

    Trouvé chez Didier Goux (http://didiergouxbis.blogspot.fr/2015/06/un-gout-deprave-pour-legalite-ou-le.html), cette citation de Tocqueville qui illustre parfaitement la réalité et le drame de ce pays (j’avais la flemme de chercher dans mon exemplaire): « Il y a en effet une passion mâle et légitime pour l’égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands ; mais il se rencontre aussi dans le cœur humain un goût dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau, et qui réduit les hommes à préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté. Ce n’est pas que les peuples dont l’état social est démocratique méprisent naturellement le liberté : ils ont au contraire un goût instinctif pour elle. Mais la liberté n’est pas l’objet principal et continu de leur désir ; ce qu’ils aiment d’un amour éternel, c’est l’égalité ; ils s’élancent vers la liberté par impulsion rapide et par efforts soudains, et, s’ils manquent le but, ils se résignent ; mais rien ne saurait les satisfaire sans l’égalité, et ils consentiraient plutôt à périr qu’à la perdre. »

    Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, I, Folio, p. 104.

  13. Pere Collateur

    Tiens, on dirait que le Kevin moyen (et la Kevina moyenne) qui passe par l’Ednat de nos jours sont de base Hontehectomisé.
    Je suppose que ça se fait en primaire à la place de la vaccination dans le camion de l’infirmière qui passait naguère dans les cours de France et de Navarre de mon temps…

    En tout cas, grâce à cette opération, ils sont prêt pour une carrière politique. C’est déjà ça…

    Mais ce qui me scie, c’est qu’ils arrivent à avoir l’oreille attentive du minustre en charge de l’institution.
    Il fut un temps, ou ils se seraient pris trois taloches dans les dents et on en parlerait plus. Et puis ça décourageait d’éventuels successeurs.
    Là non. On prend ça très au sérieux en haut lieu. J’hallucine!

    Que vont devenir ces générations qui maintenant s’empilent les unes sur les autres depuis bien 20 ans et complètement déformées par cette saloperie d’éducation sovietoide made in France?

    Ces gamins/gamines n’ont eu pour seule fonction de toute leur vie que de transformer de la nourriture en merde, des liquides en pisse et de faire de la viande, et cela semble être leur programme jusqu’à leur fin… Ça vous rappelle rien ça?

    Au secours!!!!

    1. Jiff

      « et la Kevina moyenne »

      Après une revue de presse nourrie, je ne pense pas que les filles se soient tant exprimées que ça dans un sens approuvant ces pétitions (et ça serait même plutôt l’inverse, vu leurs commentaires.)

      « Mais ce qui me scie, c’est qu’ils arrivent à avoir l’oreille attentive du minustre en charge de l’institution. »

      Simple, si tu te retournes sur ce qui s’est passé depuis 2012, tu verras que c’est celui qui gueule le plus fort qui a raison (cf. les taxis ces derniers jours.)

      « Que vont devenir ces générations qui maintenant s’empilent les unes sur les autres »

      Ça dépend de qui vient s’empiler sur toi ;-p)

      Le gros (l’énorme) souci, c’est que le niveau du pays qui était relativement plébiscité à l’étranger jusqu’à il n’y-a pas si longtemps est en train de dégringoler dans les 36èmes dessous.
      Même si on appliquait une vraie réforme primaire/secondaire tout de suite (cohérente: lire (et surtout comprendre ce que l’on lit!)/écrire/compter correctement, profs de langues natifs en non français, retour de la notation, apprentissage de qualité (donc, œuf Corse, retiré à l’EN), etc), il faudrait encore presque une génération pour tout juste commencer à relever le niveau.

      Ce qui amène la conclusion simple et préférée de notre taulier: CPEF.
      Et si l’on veut développer un chouia, ça veut juste dire que les chances de relèvement de ce pays sont totalement compromises pour un minimum de 30~50 ans; autant dire tout de suite qu’il ne s’en relèvera pas, parce que d’ici là les anciens concentrant le fameux savoir-faire français auront tous calanché.

      1. Higgins

        Je plussoie. Actuellement, les postes offerts par des concours de haut-niveau ne sont pas tous honorés car le niveau général des prétendants est trop faible. Il serait extrêmement souhaitable d’inverser la tendance mais une ou deux générations seront forcément sacrifiés avant que les effets positifs de la réforme se fasse sentir..

  14. Higgins

    « Que vont devenir ces générations qui maintenant s’empilent les unes sur les autres depuis bien 20 ans et complètement déformées par cette saloperie d’éducation sovietoide made in France?  »

    C’est LA question est elle est inquiétante vu les perspectives qu’elle offre.

        1. Bonsaï

          D’autant que se déguiser en arbre symbolique, ouvrir un blog et s’exprimer autrement que sur le mode du tweet semble largement au-dessus des capacités des ces sauvageons.

    1. Black Mamba

      Certains s’en sortent heureusement !!!
      Je profite pour donner des nouvelles de ma fille , elle est comme vous le savez en Australie. Avec son petit diplôme en IUT en Génie Mécanique et Productique et son faible niveau d’anglais , au bout d’un an sur place elle a réussi à trouver un job intéressant , dans l’entreprise où elle est en ce moment elle a changé 5 fois de poste en mois de 4 mois . Son entreprise test ses limites d’adaptation . Dès qu’elle maîtrise un poste, elle passe au niveau supérieur , elle est passé de simple Magasinier qui s’occupait des stocks et des arrivages, au travail à la chaine, concepteur de projet et maintenant ,elle est sur le terrain à vérifier la qualité de travail de son entreprise aux prêts des commanditaires .
      Voilà , il faut juste oser sortir des sentiers battus …

      1. Jiff

        « il faut juste oser sortir des sentiers battus »

        Pas tout à fait, c’est plutôt une question d’éducation (et de suivi)
        Et puis c’est le type de pays où, après le minimum d’éducation nécessaire au poste (au sens anglo-saxon scolaire du terme), on demande au sujet s’il se sent prêt à prendre telle ou telle place (et s’il-y-a échec, c’est _toujours_ pris dans le bon sens: tu t’es planté et voilà pourquoi, comme ça tu ne le referas jamais plus.)

        Ce qui est terrible (toujours dans le même sens:(, c’est que ça aurait pu être comme ça chez nous… Et même que ça l’a déjà été, comme ça, chez nous !
        Tout le monde se rappelle avoir rencontré des gens (plus ou moins âgés, selon sa date de naissance) qui, dans les années 70, claquaient la porte d’une boîte pour 100m plus loin avec 15-20% de salaire en plus – si tu faisais l’affaire, ça allait, sinon tu giclais et tu allais chercher ailleurs.

        Aujourd’hui, avec un code du travail de plus d’1.5kg et 430,000 règlements, circulaires et autres « justifications » d’une administration obèse représentant 25% des actifs, c’est mort.

        Puisse-t-elle faire son trou là-bas 😉

        1. bigredebougre

          Jiff à 14h51 :
           » Ce qui est terrible (toujours dans le même sens:(, c’est que ça aurait pu être comme ça chez nous… Et même que ça l’a déjà été, comme ça, chez nous !
          Tout le monde se rappelle avoir rencontré des gens (plus ou moins âgés, selon sa date de naissance) qui, dans les années 70, claquaient la porte d’une boîte pour 100m plus loin avec 15-20% de salaire en plus – si tu faisais l’affaire, ça allait, sinon tu giclais et tu allais chercher ailleurs. »

          Certes, pour l’avoir vécu, c’est exact, mais n’oubliez pas de préciser qu’il y avait du boulot à revendre pour se permettre une telle facilité, sinon…

            1. Pheldge

              Bin ma réputation est surfaite, je n’avais pas relevé … 🙂
              Seraient-ce les prémisses de la sénilité ? Le Grec aurait-il réussi à me contaminer à travers ses commentaires ?
              Je vais m’empresser de remplir un CERFA bobo ‘un de plus … ) à son endroit ! 🙂

              1. JJB

                « Seraient-ce les prémisses de la sénilité ? »

                Les prémices cher monsieur, les prémices

                Parce que, avec de telles prémisses grand est le risque de prêter le flanc à la question de quelque mauvais esprit qui vous serait posée, la sénilité est-elle la proposition majeure ou mineure du syllogisme qui vous occupe. En clair sénilité déjà plus ou moins avancée ??

                Bien cordialement.

          1. Pheldge

            J’aurais plutôt dit, ( vu le ci-dessus citoyen ) « c’est ma faute, ma très grande faute » comme dans la liturgie de l’odieux catholicisme réactionnaire et honni …

            1. Bonsaï

              Oui, t’a tout compris, c’était un peu l’idée subliminale, bien que très éloignée de mes propres convictions philosophiques !
              Tiens, à propos, Black Mamba et moi on devrait te tricoter une petite laine pour ton anniversaire. J’ai vu en effet que l’hiver qui s’annonce sur la Réunion risque d’être frisquet …

              1. Black Mamba

                Oh ! Ça va pas là !?
                Je ne tricote pas ni ne couds, je ne fais la cuisine, ni le ménage ….
                Seule activité le repassage le dimanche matin et encore il ne faut pas s’approcher de moi , je suis grognon, très grognon !
                Non mais ooooohhhh !!!!

              2. Pheldge

                Bonne idée, d’autant qu’habitant dans « les Hauts » à 750 m , le soir ça commence à peler 🙂 Et la clim fonctionne la nuit en mode chauffage 🙂

            1. Bonsaï

              Mais oui, t’en fais pas, j’ai bien tout compris et tout intégré.
              Mais pour faire honneur à mon pseudo, je me dois de faire de temps à autre quelques réflexions sibyllines à la manière des maîtres zen, histoire d’ouvrir de nouvelles dimensions dans le débat.
              C’est gagné.

    2. kekoresin

      Bof, pas grand chose. Y’aura juste un creux générationnel et les futurs employeurs seront aussi incultes que leurs employés (entendu de la bouche d’un prof de français MOUHAHAHA!)

      Pour les grosses sociétés, elles préfèreront par contre embaucher ailleurs ou des gens issus de grandes écoles remplies de rebuts de capotes ministérielles. Car oui, de l’avenir il y en aura toujours pour les familles proches du bon pouvoir qui chantent l’égalité pour la plèbe et installent leurs morveux à Henri-IV.

  15. t@yahoo.fr

    « plus inquiétant reste que nous savons tous, officieusement, que ces élèves sont approchés par des types bien plus dangereux et nous savons tous, officiellement, qu’ils sont suffisamment débiles pour se laisser entraîner vers une réalité bien plus sordide qu’une banale crise d’adolescence. Et que fait l’État pour endiguer de phénomène ?  »
    Cf l’attentat de l’usine de gaz industriel.

    Suite à ce billet ; à la place de état islamique, je ne serais pas inquiet quant à une pénurie de main d’oeuvre.

  16. Serpico

    J’aimerai juste déposer une petite anecdote, comme ça, au hasard… 🙂
    J’ai passé le bac il y a quelques années. Le taux de réussite était de 80%, dans ces eaux-là. Puis je suis allé, tranquillement, en faculté de droit. J’ai eu toutes mes années, et caetera on s’en fout.

    Le plus croustifondant, c’est l’abysse qui sépare le lycée du reste. En effet, les différentes sections EN PREMIERE ANNEE toutes confondues… Culminaient à un taux de réussite de… 16%. J’ai ri du bac dans la foulée.

  17. Hussard Bleu

    « la qualité de travail de son entreprise aux prêts des commanditaires » .

    Tristan Tzara aurait dû connaître BM…

    1. Black Mamba

      En dehors de mon obstination à faire la même faute « auprès de  » , je ne vois pas le lien …
      Un petit éclairage dans mon monde obscure serait le bien venu ….

      1. Hussard Bleu

        les « prêts » aux « commanditaires »…. ton français, chère amie, atteint parfois à une sorte de surréalisme poétique….

        « auprès des clients » serait sans doute davantage pertinent… mais moins drôle…

        wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_en_commandite_par_actions

      2. Aristarkke

        C’est bien parce que c’est toi que j’accepte ta collaboration pour garder cette pauvresse dans le droit chemin de la rédemption lexico-orthographico-syntaxique (que le dernier entré ferme la porte, aurait dit Piplet). Ses associations fantaisistes de mots risquant de gâter notre pupille en zinc sans parler de l’ éducation conséquente de Calvin, toujours adepte d’ errements d’ expression…
        Tant pis pour la poésie que l’arbuste contrarié pense y découvrir… Sus à cette license!
        😳

    2. Aristarkke

      Je me demande si une banale faute de frappe n’est pas a l’ oeuvre : (…) de son entreprise aux frets des commanditaires (…). Autre version possible (…) de son entreprise aux frais des commanditaires (…)
      Bref, BM ne ferait que nous conter les aventures de sa petite princesse Ophredlah…

  18. CitoyensDebout

    La lecture de cet article m’a bien fait rire.

    D’un autre côté, je dois tout de même reconnaitre que c’est un constat assez navrant qui se retrouve dans de nombreux cas de notre vie quotidienne : si on est pas content, on crie bien fort pour obtenir satisfaction, qu’on ait raison ou tort, peu importe. On a ça aux épreuves du bac, on l’a avec les taxis dans leurs récriminations contre les VTC, et on aura pas besoin de se creuser beaucoup la cervelle pour trouver d’autres cas présentant les mêmes symptômes.

    Symptômes de quoi d’ailleurs ? Peut-être bien d’une mauvaise éducation, résultat d’un laisser-faire où on accepte tout des pauvres chéris, il faut qu’ils puissent s’exprimer les chatons. Ce que faisant, on ne leur apprend pas à gérer des limites, et lorsqu’ils en rencontrent, ils ne savent pas les gérer, réagissant du coup souvent assez mal. Mais ça, ça ne relève pas d’un ministère quelconque, ça relève de parents qui ont lâché prise il y a déjà pas mal de temps. Il fût une époque où un gamin mal embouché qui avait l’audace de contester l’autorité parentale prenait une taloche, aujourd’hui, il semblerait que même ça soit interdit. Sans pour autant promouvoir les châtiments physiques, et condamnant les abus, je crois pourtant qu’une saine éducation ne passe ni par twitter ni par un laxisme qui devient désespérant de bêtise. Et malheureusement pour les adultes qui se comporte mal il sera difficile d’améliorer quoi que ce soit, avec l’âge, ils sont devenu sourd et aveugles aux exemples.

  19. gameover

    C’est assez drôle de se dire libéral et de fustiger, critiquer les chemins qu’empruntent la liberté d’expression de certains. En final ceux qui vantent le libéralisme induit par le numérique ne voient même pas ses implications dans la liberté d’expression.
    Perso je trouve cela plutôt sain ces tweets et ces pétitions et ils ont pu se rendre compte qu’ils étaient seulement 10,000 à soutenit cette motion sur la question M.
    Le ridicule ne tue pas encore.

  20. Théo31

    C’était couru d’avance : avec le net, on allait voir un gros tas de cons bien gratinés (les meilleurs étant les soces qui essaient de parler économie) sortir du bois. Michel et Albert doivent sabrer le champagne là où ils sont.

  21. kekoresin

    Les lycéens ont tout compris et prennent exemple sur les so-called adultes du pays aux mille fromages qui puent. Les français pignent sans arrêt dès qu’une loi déborde sur un de leur petit avantage corporatiste. S’ils cassent des trucs, comme des têtes de chauffeurs non syndiqués par exemple, alors on les récompense.

    Alors ces petits cons ne savent pas grand chose mais ils ont les facultés d’adaptation au système. Quand le tonneau des Danaïdes sera réduit en cure-dents par la finance mondiale, ils n’auront plus qu’à charger l’appli « comment calmer la faim en suçant des cailloux ».

  22. Dr Slump

    Perso, chaque été je repasse mon BAC: barboque-apéro-cuite, mon niveau s’en ressens: il augmente continuellement. Au point que je pense bientôt révolutionner le monde grâce à un nouveau concept: le coaching festif barbo-républicain. Je vais faire un malheur, et sauver le monde!

  23. DoS

    Twitter c’est génial. Le fils Sarko lave les culottes sales de ses copines en direct. DSk nous offre ses expertises brillantes sur comment sauver la France apres avoir planté un fond de plusieurs Millards. Le Bac, les taxis, les uber c’est illégal selon Valls. Bref, chaqu’un ajoutant un peu de sa connerie perso pour immortaliser ce beau tableau moderne qu’est devenu l’Internet.
    La taille du Zizi idéale, comme faire un selfie sans tomber de la falaise….etc.
    Les djeunes fatigués par les fêtes religieuses sont pas tip top non plus. Fallait le dire quand même. C’est injuste.
    J’ai envie de terminer:
    Façon Groland. C’est l’heure de mon caca.
    Bon dimanche liberal.

  24. Laurent

    Ils ont raisons, le bac est donné automatiquement puisque 99% de ceux qui se présente l’obtienne (en deux fois si nécessaire)
    Et ne vous inquiétez pas cela fait des années que la notation « tient compte » des difficultés inouïes que doivent surmonter nos héroiques bachelier en surnotant sur 22,23,24 voir plus afin de faire rentrer les statistiques dans les clous (au moins 80% de reçu). l’état bienveillant est là pour veiller sur ses petits protégés…

      1. Pheldge

        Si les mots effort , travail, récompense n’étaient plus tabous, et n’avaient été bannis et raillés par les pédagos, ces braves petits auraient eu, pour la plupart le gout d’apprendre … et auraient eu de fortes chances de répondre aux questions posées.

        1. Bonsaï

          Bien vu. On n’accuse pas les salades d’être desséchées si le jardinier ne sait pas les arroser convenablement !
          Tout le monde a connu le cas de réfractaires profonds à la scolarisation qui ont été sauvé par le charisme et le dévouement d’un prof.
          Il y avait d’ailleurs un film américain célèbre sur ce thème.

  25. Jiff

    J’ai trouvé deux choses amusantes: http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/bac-2015-le-sujet-de-litterature-pour-les-bac-l.html
    « LITTERATURE
    Durée : 2 heures Coefficient : 4
    ——————-
    L’usage des calculatrices est interdit. »

    Des fois qu’un des compétiteurs n’ait pas bien compris et veuille faire le portrait d’Emma à l’aide d’un nuage de points…

    Et un peu d’humour professoral: https://twitter.com/Mlvn_G/status/611439427487952896/photo/1

      1. Jiff

        Je veux bien, mais si tu n’as pas lû le roman attentivement, il-y-a peu de chances que ça te serve (et utiliser une réponse toute faite reste quand même relativement risqué.)

        Maintenant, vu le niveau actuel et surtout (avenir no future) à venir, c’est sans aucun doute la « solution » du futur :((

  26. brunoarf

    Le retour de l’Histoire.
    Dimanche 28 juin 2015 :

    Je recopie trois titres d’actualité sur le site romandie.com . Ces trois titres sont ahurissants. On a l’impression que l’Histoire accélère comme un torrent qui dévalerait une montagne.

    ALERTE – Grèce : un Grexit presque inévitable.

    Le ministre autrichien des Finances a estimé dimanche qu’une sortie de la Grèce de la zone euro semblait presque inévitable, après le refus des ministres des Finances de l’Eurogroupe de prolonger le programme d’aide grec.

    ALERTE – Athènes envisage la fermeture des banques lundi (Varoufakis).

    Le gouvernement grec envisagera ce dimanche la mise en place de mesures de contrôle des capitaux et la fermeture des banques du pays lundi. Le ministre des Finances Yanis Varoufakis l’a annoncé à la BBC.

    ALERTE – Berlin recommande aux Allemands se rendant en Grèce de prévoir suffisamment d’argent liquide.

    http://www.romandie.com/news/

    1. Jiff

      Ce qui est relativement amusant, ce sont les déclarations des grosses truffes du gouvernement (fr) ; si la méthode Coué n’a jamais fini par tuer que son auteur, elle a encore de beaux jours chez nos zélites zinzinulantes, zoïdes et zélées 😉

      À noter que nos zélites zélées pourraient bien prendre leur envol à coups de satons dans le joufflu si d’aventure le citoyen contribuable devait supporter une charge supplémentaire (voire une Chypriotisation) au cas où le Grexit devait se confirmer…

  27. Adolfo Ramirez Jr

    Je ne sais pas ce qui est le pire : que cette génération va arriver à la retraite avec un régime général qui sera en déficit de 2000 milliards d’euro, ou que les générations précédentes comptent sur eux pour payer leurs pensions.

  28. gameover

    J’ai jeté un oeil à l’épreuve d’anglais. La question M concernait un texte de 10 lignes et la seule ligne dans laquelle on parle nominativement de Turner c’est la dernière ligne : « Turner kept his head down and followed the man in front, protectively folded in his thoughts. »

    Donc même sans rien comprendre et pour répondre à la question M « How is Turner coping with the situation? » il suffisait juste de recopier la phrase du texte.

      1. Jiff

        Awai, quand même; faut oser!

        À ce tarif-là (même pas un niveau début de seconde d’il-y-a 40 ans), je suppose que d’ici 3-4 ans la question représentant 50% des points sera: « is this text written in English or in Spanish? ».

        C’est même plus navrant, c’est cataclysmique.

                    1. Aristarkke

                      Rhôôô!!! Tempête de neige en mer est son titre. Courbez vous de honte, de cendres faites votre habit et qu’have devienne votre teint. Gust….

    1. Aristarkke

      Je ne suis pas sûr que les protestations des chatons riengnons quant au flou de la question M du texte C, soient totalement infondées. Un texte de dix lignes mélangeant un premier tableau du lieu et de son état, trois questions dénotant une préoccupation générale pas vraiment personnelle attribuable à un personnage en scène mais ressortissant possiblement à une réflexion de l’auteur pour renforcer ll’imagination du lecteur quant àla tristesse et au délabrement, une nouvelle description complémentaire de la situation du lieu bien plus étoffée que la première et, enfin, le héros apparaissant façon cavalerie américaine dans les westerns. Sur la seule base de ce court texte, rien ne confirme que les pensées du soldat Turner ne soient composées que des trois questions citées plus haut. Pour que cela soit indéniable, ces questions auraient du être mises en groupe par un segment de phrase du genre (…) s’interrogeait -il(…) même si alors Turner n’était pas encore apparu. Allez, il est évident que le jury de sélection connaissait les pages d’avant cet extrait et qu’il n’a pas perçu que la réduction made by Jivaro’s, flouterait l’ évidence générale du texte complet.
      Sinon, c’est réellement du fdg de proposer une épreuve aussi indigente en contenu pour des jeunes gens en LV1, donc après 7ans d’ études. Quand je pense qu’en 74, en oral de LV2 (teuton), l’ examinateur partant d’un texte d’ une trentaine de lignes relatant un dialogue entre Adolf H. et son second dauphin, Martin B. m’avait demandé, entre autres, d’ expliquer ce que voulait dire l’ expression « la religion est l’ opium du peuple » que l’auteur mettait dans la bouche d’Adolf…

  29. ekoulemaneng

    J’étais mort de rire pendant la lecture de cette article. Décidément, votre Education Nationale, c’est du vrai n’importe-quoi !
    C’est la même dérive qu’au Cameroun, mon pays. Les compétences en lecture et écriture s’amenuisent d’année en année, surtout quand nos apprentis-sorciers de pédagogues ont repris bêtement les méthodes d’enseignement de vos prestidigitateurs post-soixante-huitards.
    Je pense surtout à l’application de la méthode globale pour apprendre à lire. Une vraie catastrophe industrielle.
    Chez vous au moins, les écoles et collectivités sont équipés de bibliothèques, de salles d’informatique librement accessibles, internet est facilement accessible et votre langue maternelle est le français, ce qui atténue un tant soit peu les méfaits de votre EdNat.
    Chez nous, il n’existe presque pas de bibliothèques publiques, internet devient de plus en plus accessible mais trop de gens n’avaient pas été formé à l’usage de l’outil informatique, et le français et l’anglais n’étant pas nos langues maternelles, cela complique l’apprentissage scolaire.
    Pour finir, je n’imagine pas vos chatons de l’EdNat lire cet article dans son intégralité. La longueur du billet et la richesse du lexique risquent de leur être fatales.

    1. Val

      @ekoulemaneng , toute ma sympathie ! Malheureusement , on a plus vite fait d’importer les c***eries que les choses intelligentes , allez savoir pourquoi ? Ne voyez que de la sympathie dans ma remarque , on a fait pareil que vous ..la méthode venait des US et y avait produit les mêmes dégâts. Et préparer vous psychologiquement à voir fleurir les éoliennes …

  30. Jiff

    « Décidément, votre Education Nationale, c’est du vrai n’importe-quoi ! »

    Que non-point, gent damoiseau, c’est au contraire une excellente entreprise de démolition…

  31. gameover

    HS : la dysgénie à l’oeuvre

    Faute de vaccination, un enfant meurt de la diphtérie

    Un enfant est mort en Espagne de la diphtérie, maladie qui avait pourtant quasiment disparu en Europe. Ses parents avaient refusé de le faire vacciner, et s’estiment aujourd’hui «trompés» par les groupes antivaccination.

    1. Jiff

      Il reste que pour l’instant, et sans doute pour encore très longtemps, on n’a aucune étude sérieuse sur l’efficacité de la vaccination, notamment séparant les résultats sur microbes, virus et bactéries (et aussi des actions des activateurs.)

      Savoir dans quelles conditions d’hygiène ceci est arrivé pourrait être intéressant.

        1. Jiff

          « des études très sérieuses »

          Donc, non financées par des gouvernements ayant des labos nationaux producteurs de vaccins, internationales (et totalement dégagées de conflits d’intérêts) et publiées ?

          Alors, je veux bien des liens.

          1. topolou

            jiff : troll anti vaccin ? et c »est reparti
            5000 morts de diphtérie quand la russie a arreté de vacciner, cela vous suffit il ? votre probléme est que nous ne prenez pas la peine de vous informer.

        2. Dr Slump

          Oui, bon argument, cependant il est peut être permis de questionner le dogme du « tout-vaccin ». Exemple, le tétanos, non contagieux, et non immunisant! Si l’infection au tétanos est non immunisante, comment le vaccin pourrait nous en immuniser? D’autant que le tétanos « que » 500.000″ morts par an, ce qui est faible en proportion, et essentiellement dans les pays en voie de développement où le problème est l’accès à une hygiène et des soins qui sont chez nous élémentaires. Pourquoi alors l’imposer? La connivence entre labos pharma et état n’est pas tout à fait chimérique… et ce n’est pas la seule des questions qu’on peut se poser.

              1. topolou

                tétanos : principale cause de mort lors des batailles napoléoniennes. ca vaut le coup de vacciner, au moins les soldats.. 🙂
                diphtérie : à propos du premier mort depuis 87 en espagne :
                ce qui est sidérant est que l’espagne n’a pu trouver de sérum antidiphtérique ( anti toxine, donc ) en EUROPE… c’est la russie qui a fourni une dose, mais il était un peu tard dans l’evolution de la maladie .
                Dr slump: il est fortement discuté de ne plus rendre obligatoire les vaccinations. les autres pays n’ont pas d’obligations mais vaccinent plus que nous. il faut donc expliquer aux gens quel est l’interet de la vaccination.
                cependant, vu le niveau du bac, je doute qu’ils arrivent à comprendre quelque chose à propos des vaccinations et à se faire une idée saine
                perso, cela ne me gene pas que l’on ne se vaccine pas contre une maladie potentiellement mortelle, avec un vaccin anodin… ce qui me gene est quand une personne non vaccinée,par un vaccin trés rodé passe 4 mois en réa et finit par mourir… ca coute un bras..

          1. Jiff

            « Si l’infection au tétanos est non immunisante, comment le vaccin pourrait nous en immuniser? »

            Parce que TGCM 😉

            On pourrait aussi parler de l’abandon de la base calcium au profit de produit autrement plus saumâtres pour la santé à long terme, tels les dérivés mercuriques ou aluminiques (à moins que cela ne soit justement la raison qui « justifie » ce que tu évoques ci-dessus…)

            1. Caton

              L’utilisation d’aluminium en tant qu’activateur semble en effet poser des problèmes. Ce qui ne remet pas en cause le principe de la vaccination.

              1. topolou

                pour les angoissés de l’alu et du mercure : manger un tranche de saumon vous apportera plus de mercure qu’un malheureux vaccin, en contenant éventuellemeny, ou manger dans une barquette ou casserole alu.
                mais bon…

            2. Ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas comment ça fonctionne que ça ne fonctionne pas.

              D’ailleurs, le plus beau, c’est que ça fonctionne. La variole a bel et bien disparu, le cholera, la diphtérie et d’autres sont effectivement disparues sur les populations vaccinées.

              Après vous pouvez croire à la coïncidence.

              1. Jiff

                Whôf, j’ai quand même fait suffisamment de bio pour savoir comment le système immunitaire fonctionne…

                Et la variole est un mauvais exemple puisque la dernière campagne de vaccination a fait plus de morts sur le continent que sur l’île d’en face.

                Choléra et Diphtérie sont « bizarrement » directement liées aux conditions d’hygiène, c’est pour ça que je les mentionnais.

                « Bizarrement » aussi, il-y-a eu plus d’atteints par la polyo dans l’est de l’Inde chez les vaccinés que chez les autres.

                Après vous pouvez croire à la coïncidence, ou pas.

                1. Et malheureusement tout ce que vous décrivez ne change rien aux bénéfices des vaccins. Si la variole a disparu, c’est bien grâce aux vaccins et pas autre chose.

                  1. Jiff

                    Dans la mesure du possible, j’essaye de ne pas avoir de credo ou bien de les asseoir sur des vérifications scientifiques crédibles; dans le cas présent, il-y-a lacune (et une grosse.)

                    1. Caton

                      La théorie c’est quand on sait pourquoi ça ne marche pas, la pratique quand on se sait pas pourqioi ça marche. Je suis pragmatique, quand ça marche ça me convient.

                    2. gameover

                      Ce qui est croquignolet là c’est que la maladie a tué quelqu’un de non vacciné… mais pas par négligence mais volontairement… Mais que fait la police !

                    3. Jiff

                      @gameover

                      Pour l’instant, attendons de voir s’il-y-a des suites.

                      @h16

                      Non, je cherche simplement une étude scientifique et publiée qui me prouve que ça fonctionne, même pas qui m’explique pourquoi, juste que ça fonctionne réellement.
                      Étrangement, à chaque fois que des chercheurs indépendants ont proposé aux labos ainsi qu’aux gouvernements de financer une telle étude (d’amplitude internationale), ils ont décliné – alors oui, je me pose des questions au lieu de gober la littérature actuelle qui est plus qu’orientée.
                      Et je ne refuse pas la chose en bloc, puisque je voudrais des résultats séparés suivant le vecteur d’infection.

                      Mais bon, puisque dès que l’on remet en cause les credo établis on verse dans l’hyper-critique, pensez ce que vous voulez; après tout, on pense ce qu’on veut avec ce qu’on a.

                    4. « puisque dès que l’on remet en cause les credo établis on verse dans l’hyper-critique, »
                      Nan. Ce que vous faites est juste pile poil ça. C’est tout. Après, que vous vous en défendiez, c’est normal. Libre à vous de me prouver que le débarquement a bien eu lieu.

                    5. bibi

                      @jiff
                      Allez regarder du cote des oreillons (vaccin découvert en 1968) ou les épidémies chez les enfants ont disparu et que l’on observe quelques épidémies chez les jeunes adultes parce que le vaccin a une efficacité qui décroit dans le temps c’est très bien documenté.

                    6. Higgins

                      Votre discours est, disons pour rester poli, affligeant. Condoléances quand vous perdrez un proche qui vous aura écouté. À vous lire, je suis convaincu du naufrage de l’EN.

                    7. topolou

                      Tiens, avez vous lu le beau texte sur l’éradication de la variole en inde et comment devant le manque de vaccin, un médecin plus futé, a trouvé la solution ? avez vous vu des photos de varioles fulminantes ( je crois que cela se trouvait sur une conférence TED : par l’un de ceux qui ont fait partie de la campagne de vaccination ). c’est une mort particulierement atroce.
                      mais bon, l’antivaccination anti variole en france, date des débuts de la vaccination.. dans certains villages décimés, on du, sur avis du maire, envoyer les gendarmes pour accompagner les toubibs.

                      faut dire qu’à l’époque, les paysans n’étaient pas aussi cultivés que maintenant ( pas de BAC ) et se méfiaient de ce que l’on veuille leur eviter la mort…:-)

                    8. Peste et coryza

                      Bon, pour faire, il y a plusieurs types de vaccins… certains avec la toxine, d’autre le virus entier atténué, d’autres le virus recombiné, le vaccin sous unités protéiques, etc…

                      La meilleure réponse immunitaire est obtenue avec le virus ou la bactérie entier/entière atténuée…. c’est la plus vieille méthode, la moins chère, la plus efficace, et aussi la plus dangereuse (le germe peut retrouver sa virulence).
                      Pour les autres, il faut des adjuvants pour que la réponde immunitaire soit efficace. En effet, en dessous d’un certain seuil d’antigènes, la réponse immunitaire ne se fait pas. Et certains antigènes sont plus ou moins efficaces (Protéines > lipides > sucres), et certains, trop petits (haptènes) sont même non détectés.

                      Or les adjuvants ne sont pas anodins, loin de là…. chez certains sujets, ils sont même mortels.
                      L’autre sujet est les nouveaux vaccins multivalents… gain de confort pour le patient, mais ils peuvent induire une surcharge du système immunitaire, ce qui entraine son arrêt, et donc causer des problèmes allant jusqu’à la mort du patient.
                      L’autre problème des adjuvants (comme les sels d’alun) est qu’ils sont non spécifiques : ils peuvent induire des maladies autoimmunes en se fixant sur des antigènes du soi qui sont alors reconnu comme non soi et dument éliminés (l’organisme n’est pas politiquement correct, nos socialos diraient que le corps est nazi, car il pratique l’extermination systématique de tout ce qu’il considère comme indésirable, y compris les cellules rebelles)(c’est bon, j’ai mon point godwin ?).
                      L’aluminium est également connu pour être toxique pour le SNC.

                      Qu’il y aient des vaccins mal foutus/ mis sur le marché trop vite/mal adaptés/peu utiles, et des histoires de pognon, je n’en disconvient pas (Bachelot et le vaccin à Papilloma virus… quelle belle arnaque, et avec nos sous comme d’hab)… mais comme tout en biologie, c’est une question de bénéfice risque, de terrain, et de DL50.
                      En clair : les bénéfices en terme de protections des populations valent-elles les risques courus (incluant la perte d’une partie de la population) ?

                      De plus, il faut considérer le fait que nous sommes globalement physiquement plus faibles que nos ancêtres (moindre pression de sélection oblige, cf mortalité infantile), donc moins résistants aux maladies…

      1. gameover

        « on n’a aucune étude sérieuse sur l’efficacité de la vaccination…

        Oops… une maladie qui disparaît et dont les seuls cas connus en france sont des cas importés.

        A noter que sur les 150 personnes qui ont été en contact en Espagne tous étaient plus ou moins vaccinés et aucun n’a développé la maladie qui se transmet pourtant très facilement.

          1. gameover

            Oui, Jiff tu proposes que l’on fasse deux groupes, l’un vacciné, l’autre non et qu’on leur refile la diphtérie juste pour vérifier ?

            1. Jiff

              En général, une étude scientifique a un mod’op sensiblement différent; mais c’est possible, vu qu’une sérothérapie efficace existe.

              1. topolou

                Elle est efficace si donnée le premier jour et d’autre part, comme vu plus haut, le sérum n’étant plus fabriqué en europe ( les citoyens étant censés se vacciner, pas la peine de sérum ); faudra pas trop compter dessus
                j’ai eu une interressante conversation avec un anti vaccin lors de l’épidémie d’ébola ( mort pas croquinolettte du tout ) qui me soutenait que le chlorure de magnésium n’avait pas été testé.par es études indépendantes. cela suppose donc de faire un groupe  » soins classiques » ( 75% de morts) et un groupe chlorure de magnésium.. oups..
                tout cela dit bien froidement par quelqu’un qui n’a aucune idée des souffrances atroces que donne ebola.

                1. Adolfo Ramirez Jr

                  Chlorure de Magnésium… C’te blague! on a qu’à larguer des pierres à sel pour le bétail en Afrique, il suffira de les lécher pour être guéri!
                  Le chlorure de Mg se trouve dans le sel en mélange avec le chlorure de Sodium NaCl. S’il suffisait de sel pour guérir d’ébola…

        1. Greg

          @GO :
           »
          Oops… une maladie qui disparaît et dont les seuls cas connus en france sont des cas importés.
           »

          La peste a disparu, c’est donc la preuve que le vaccin contre la peste a fonctionné…

          Vous voyez où votre argument mène, GO ? Un peu comme les pancartes interdisant les girafes…

          1. Aristarkke

            Personne n’atteste la prolifération des girafes AVANT la mise en place des panneaux… Disparaître implique une présence préalable, en bonne logique.

          2. gameover

            @ Greg
            Certes ce sont aussi des mesures d’hygiène (égoûts) qui ont permis de faire reculer des maladies épidémiques mais aussi l’urbanisation, l’éradication des nuisibles, les pesticides…

            Toutes épidémies durant le moyen âge étaient assimilées de façon générique à la peste alors que bien souvent il pouvait s’agir de la variole. D’ailleurs dans les quelques foyers mondiaux qui subsistent la peste est bien circonscrite, preuve qu’elle n’est peut être pas si « virulente » que cela.

            Mais je répète que dans le cas présent de diphtérie la seule personne qui en est morte n’était volontairement pas vaccinée… et c’est idem en Russie où dans certaines régions moins de 50% des gens sont vaccinés et ce sont dans ces régions que sont déclarés les cas et ce sont sur des personnes non-vaccinées.

  32. Jiff

    H.S.
    Lû dans un article sur le foncier groupé en Aquitaine.

    « A cela, s’ajoute un autre problème, la lourdeur administrative. Désormais, « il faut six ans pour livrer un logement neuf, après avoir acheté le terrain, contre 4 ans et demi il y a quinze ans », souffle-t-il. »

    Vivement que le choc de simplification passe par là et qu’on arrive à 8 ou 10 ans…

  33. Caton

    Hyppocrate pour la tuberculose et le tétanos, Jakob Heine pour la polio, les deux à des époques manquant cruellement de laboratoires pharmaceutiques.

  34. Duff

    HS : Tsipras active le contrôle des capitaux. le début de la fin ou la fin du début? (question inspirée d’un célèbre discours de Sir W. Churchill)

  35. theo31

    Il va passer pour un héros auprès des Grecs mais quand les gens vont voir qu’ils n’ont plus rien dans leurs frigos, il lui faudra s’assurer d’une garde rapprochée.

    1. Duff

      j’en ai rien à foutre du scénario, ici depuis l’élection de ce con on avait tous misé sur la misère en Grèce. Méchants capitalistes! vilains! cette horrible propension à voir que le communisme n’a aucune espèce de chance de marcher ni dans le passé ou le présent ni ici ou ailleurs! détestable. 35% des grecs l’ont voulu et par la magie de la démocrassie corrompue tous les grecs vont en payer le prix, grosse leçon à venir surtout si les dictateurs de l’eurogroup ne plient pas.

      1. theo31

        Les plus productifs des Grecs et ceux qu’ils ne voulaient pas participer au bousin ont mis les voiles depuis longtemps. Les Grecs ont le sort qu’ils méritent. Marre de payer pour des gens qui se foutent ouvertement de la gueule du monde depuis trop longtemps.

  36. Adrien

    Tout examen contient de façon inhérente une sélection, et les pauvres chatons nourris en mode « mais j’y ai droit moi aussi » sont en train de s’en rendre compte. Forcément, ça couine dans les virages.

    Le pire, c’est qu’ils passent leurs soirées à suivre des émissions télévisées à base de… sélection. Peut-être qu’un jour les neurones se connecteront ?

  37. Val

    L article parle d une réalité qui prête à rire. Mais j ai du mal à prendre du recul. Je suis en relation avec des ados de part mes activités et derrière tout ça il y a un gâchis énorme , une mystification dont nous sommes tous victimes et surtout les jeunes . Bcp dépriment , boivent à outrance , se droguent , se sacrifient, se suicident etc . Et en face de ça on a l éd Nat , cette broyeuse qui broie profs et élèves dans un meme brouet insipide et mortifere . Je me bats tous les jours pour remettre debout des jeunes , leur donner des raisons de croire en eux et dans la vie , éviter qu ils tombent dans la haine : cul de sac savamment ourdi par des pervers . Mais rire d eux , je n y arrive pas et je ne veux pas , ce qui leur arrive est bien trop triste.

      1. Val

        @bob , on peut le voir comme ça mais personnellement je ne peux juste pas rester comme ça les bras ballants à regarder et ne rien faire .

  38. lxy

    On ignore en général l’abondance et la pertinence des expériences de « psychologie expérimentale » réalisées par une foule de labo universitaires (dont l’excellente revue Cerveau&Psycho rend compte régulièrement). Ces expériences ont montré que les enfants capables de maîtriser leurs frustrations réussissaient beaucoup mieux que les autres. La maîtrise des frustrations des enfants constitue la base même de l’éducation parentale.

  39. Chris

    Un petit exemple pour illustrer.
    Epreuve de Mathématiques, Bac Es 2015, exercice 1.

    (Pour ceux à qui ça parle: X(durée de vie du téléphone T1) suit la loi normale d’espérance μ=48 et d’écart-type σ=10)

    QUESTION (stupide dans sa formulation):
    « Justifier que la probabilité que le téléphone de type T1 prélevé fonctionne plus de 3 ans, c’est-à-dire 36 mois, est d’environ 0,885. »

    Réponse: Ma calculatrice dit que P(X>=36)=0.885.

    Et hop, mission accomplie, on a 80% de bacheliers!

  40. Sans faute c’est mieux

    Je me permets de relever une faute d’orthographe dans cet article. Il me semble qu’on écrit jeux vidéo sans « s » à « vidéo ». Pour le reste je suis d’accord avec vous.

Laisser un commentaire