Fleur Pellerin se lance dans la photo

Il s’en passe, des choses, à Arles ! Et il s’en passe, des choses, pour la Ministre de la Culture ! On apprend en effet que lors de l’inauguration des Rencontres Internationales de la Photographie, Fleur Pellerin a décidé de la création avant la fin de l’année 2015 d’un Conseil National de la Photographie. Ouf, il était temps, la France n’était décidément pas complète sans lui.

Et voilà bien un sujet passionnant. Je ne parle pas de la photo, dont tout le monde comprend immédiatement l’intérêt d’autant plus que de nos jours, n’importe qui peut s’improviser photographe avec un téléphone (décadence du monde moderne où les objets dépassent les limites de leurs usages et où, bientôt, les lessiveuses feront aussi télévision et les vibromasseurs sauront aussi faire le café). Je parle plutôt d’un nouveau Conseil National qui va enfin permettre de répondre, par le truchement étatique, aux mille et uns besoins non comblés en matière de photographie.

Et à en croire la petite Fleur, des besoins non comblés, il y en a, en grosses trouzaines joufflues :

« Ce conseil national de la photographie pourra s’emparer de sujets qui vous tiennent à cœur et vous préoccupent, comme l’évolution de la protection sociale, comme salariés ou artistes, d’œuvres, des questions de fiscalités, les évolutions de la protection, du droit, de la propriété intellectuelle dans un contexte de libéralisation accélérée »

mini fleur pellerin - cc dunoisOh, comme cela est bien dit ! On imagine déjà le petit conseil national, fraîchement né, bondissant dans les prés aux herbages hauts, jouant gentiment avec ses découvertes du jour, et, d’un coup sec, s’emparer de plein de sujets dans ses petits doigts potelés de nouveau-né plein de vigueur. Et quels sujets ! De la protection sociale ! Des questions de fiscalité ! Des questions sur la propriété intellectuelle ! De l’aventure ! De la romance ! De l’amûûûr ! Youpi !

Et en terme de petits doigts potelés, cela se traduira concrètement par un bureau, deux collèges et trois roudoudous. Le bureau, avec son président, son secrétaire et quelque autre fonction honorifique, dirigera les deux collèges, l’un scientifique, et l’autre professionnel, parce que vous comprenez, la photo, c’est un sujet émotif sensible qui nécessite au moins tout ça, d’autant que, ne l’oubliez pas, tout ceci s’inscrit « dans un contexte de libéralisation accélérée » (comprenez ici que le méchant turbolibéralisme met les professions de photographe en péril, et que seul l’État peut se dresser, comme un seul homme aux poches pleines de longues factures, pour dresser un barrage bureaucratique au progrès destructeur). Quant aux autres professions, moins versées dans l’art du lobbyisme et qui n’ont pas encore leur Conseil National, elles pourront toujours aller se faire cuire un œuf.

À ce titre, on se demande d’ailleurs comment à peu près tous les autres pays du monde parviennent à se passer de ce genre d’appendice bureaucratique de la ministricule cultureuse, qui aura poussé la perfection jusqu’à asperger tous les présents d’une bonne giclée de vivrensemble bien dégoulinant qu’il me ferait violence de ne pas vous citer in extenso :

« Les Rencontres de la photographie sont à l’image de cette culture source d’emploi et d’attractivité de notre territoire, source d’émancipation intellectuelle, source de lien (…), source de solidarité et de transmission, source de pédagogie sur les valeurs que nous désirons transmettre aux générations suivantes »

Shplaf, voilà, c’est fait, tout le monde en a pris plein la besace, c’est superbe, c’est mignon, c’est payé par le contribuable, et c’est un peu du floutage de gueule (comme on dit en photo lorsque le point n’y est pas).

on appelle cela du foutage de gueule

Et pourquoi diable ? Bon, bien sûr, il me serait assez facile de m’étendre en quelques lignes sur les coûts induits inévitablement par cette nouvelle création qui ne manquera pas de venir s’immiscer dans la vie des photographes de leurs clients, et d’empêtrer tout ce beau monde dans une masse informe de paperasserie nouvelle. C’est, quasiment, l’unique destinée de ce genre de machins que la République, nos ministre et nos élus, devenus fous, pondent par dizaines tous les ans dès qu’un vague problème surgit.

Mais ici, je vais plutôt m’attarder sur le timing diabolique de l’annonce de la création de ce nouveau concombre bureaucratique turgescent, qui coïncide assez bien avec la publication au parlement européen, le 9 juillet prochain, de son avis concernant le rapport sur le droit d’auteur, rédigé par le député Julia Reda, du Parti pirate.

J’avais évoqué l’un et l’autre dans un précédent billet sur, justement, le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Les propositions, que j’invite à lire en résumé ici et en détail là sont intéressantes en ce qu’elles font, pour une fois, preuve de bon sens et visent essentiellement à harmoniser les droits des différents pays, en essayant à chaque fois de tenir compte des usages les plus favorables pour le grand public. On se souviendra par exemple que la député européenne propose d’étendre certaines exceptions du droit d’auteur dans le domaine numérique, en étendant par exemple le droit de citation pour tenir compte des GIF animés.

gifa minion gru danse

En outre, et c’est ici qu’on en revient aux photographies, on découvre que le projet Reda propose (entre autres) d’harmoniser le « droit de panorama ». Il s’agit d’une exception au droit d’auteur qui autorise un individu à capturer (en dessin, photo, film, …) des bâtiments, sculptures ou œuvres d’art situés dans l’espace public et à diffuser ces images, sans avoir à demander l’autorisation de leur auteur. En gros, ce que font tous les internautes du monde depuis que la photo s’est très largement démocratisée, et que des sites comme Flickr, Google Images ou Picasa proposent d’héberger les clichés en question. Dans certains cas dépendant du pays européen, le droit de panorama autorise même à vendre légalement des cartes postales de monuments publics, sans que l’architecte ou ses ayants-droit ne puisse demander un paiement.

Or, et c’est là que les choses deviennent croustillantes : en France – devinez quoi – la loi sur le droit de panorama est l’une des plus contraignantes en Europe (comme c’est souvent le cas au pays de la liberté surveillée). La proposition de Julia Reda reviendrait donc à tailler dans cette contrainte franco-française, et rendrait nettement plus simple la vie des internautes et touristes en France qui, prenant une photo de l’un ou l’autre monument historique du pays pour la publier sur Facebook, Twitter ou Flickr, ne savent pas qu’ils sont en réalité en infraction.

petit facepalmÉvidemment, cette disparition d’une contrainte a fait frémir d’effroi quelques députés européens français dont Jean-Marie Cavada qui, pour bien faire passer l’idée générale qu’il faut absolument que la France reste dans le petit groupe des 5 pays interdisant ce droit, accuse presque ouvertement Julia Reda d’être à la solde de Facebook, Flickr, Google et j’en passe, méchants groupes qui refusent de payer les gentils droits d’auteur sur les beaux monuments de notre patrimoine (notons que l’argument selon lequel Cavada serait gentiment orienté par les lobbies adverses, composés de photographes, d’architectes et de groupes médias tout aussi intéressés n’est pas évocable, bien sûr).

small double facepalmEn somme, on se dirige droit, en petites foulées vigoureuses, vers un bel imbroglio au niveau européen, et la démarche pellerinesque n’en prend que plus de saveur : alors que l’issue des proposition de Reda est totalement incertaine, alors que le droit d’auteur et ses exceptions peuvent changer drastiquement, voilà notre ministre qui crée une magnifique Commission Théodule de plus dont on se demande exactement ce qu’elle pourra faire, le droit européen étant finalement supérieur aux bricolages juridiques français.

Mais je suppose qu’il fallait bien cela pour sauver les petits pioupious photographes et les aider à « s’emparer des sujets qui leur tiennent à cœur et les préoccupent ». Et puis après tout, le socialisme, c’est magique™ !

socialisme magique

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires161

  1. Pwet

    Houla, ça sent la future pétition du genre de celle des vendeurs de chandelle tout ça. Ainsi que profusion de CERFA ad’hoc pour sur. « C’est pas cher, c’est l’état qui paye. »

    1. Black Mamba

      Nous manquons d’argent mais ce n’est une raison suffisante pour arrêter notre régime, notre État se veut être obèse, il veut avoir l’allure des combattants de Sumo.

    2. Calvin

      Hollande apprend beaucoup de la méthode grecque.
      Il a d’ailleurs abandonné le régime crétois pour une cuisine pleine de Grèce.

  2. Calvin

    Pathétique.
    En ce qui concerne le droit au panorama et les plate formes numériques, je peux affirmer que les photos que l’on voit sur les réseaux sociaux (donc des « amis ») donnent plus envie de voyager que les pubs standards.
    Donc oui, Facebook fait mieux pour le tourisme et pour pas cher.

        1. Caton

          Depuis que j’ai découvert qu’il était possible de torréfier son café dans une machine à pop-corn, j’ai banni la dosette, et même le café moulu.

    1. DoS

      Du coup on ne pourra plus dire jus de chaussette.
      Bah, qu’importe le flacon, pourvu que l’on ait l’ivresse.
      Perso je préfère mon café bien serré et tres fort.
      Sans artifices tel que sucre ou lait.
      C’est comme ça, je suis cash !

    2. Jiff

      « D’un coup, j’ai moins envie de boire mon café »

      Alors, remplace « café » par « mayonnaise », et n’en parlons plus ;-p)

    1. albundy17

      Faut que je pense à mettre un copyright su la dune du pyla, je vais enfin être rentier.

      H.S. mais jetez un œil sur les bourses orientales, c’est la fête du slip et ça se barre en c…….

      1. Caton

        La situation en Chine est en effet inquiétante. Et tout semble indiquer que, contrairement à son habitude, l’état chinois sera incapable de remplacer la bulle en train d’exploser par une autre bulle plus importante…

        1. albundy17

          Ils ont pourtant mis les moyens, taux d’intérêts, balle dans la nuque des fonds de pensions si leurs gérants ne déversent pas sur les marchés boursiers, mais quand ça veux pas, ça veux pas.

          Pensée moite pour ces millions de pékins qui ont placé toute leur « fortune » sur les conseils avisés du style: « t’as vu, t’as déjà raté 150 % de hausse »

          1. john

            Tous les peuples ont connu un jour ce genre d’expérience.
            La Hollande avec la crise des tulipes, les USA en 1929, le japon dans les années 80, beaucoup de pays en 2001 avec la crise internet, maintenant la Chine.

            Une fois que ça s’est produit, la population paie l’addition et devient méfiante et investiti avec beaucoup plus de prudence.

            Les chinois ont mis le nez dehors (du communisme) il y a seulement 20 ans, il n’est donc pas étonnant que la population manque un peu d’expérience.

            Mais la leçon sera retenue. QUelque part c’est sain.

            1. john

              Si les journalistes faisaient correctement leur boulot, derreire chaque annonce de ce type, ils chiffreraient le cout du « bidule » annuellement par tete de pipe de contribuable. Ca rendrait le truc bien moins funky aux yeux du lecteur lambda qui ne fait pas forcément le lien entre ces idioties et son portefeuille.

            2. albundy17

              Ben les gens investissent toujours de la même manière, ce qu’on leur dit de faire pour éponger les gouffres. Le prochain va être sympa, je plante de la patate depuis 2 ans pour savoir comment ça marche

  3. Gerldam

    Le seul but de ce machin est de fournir un fauteuil de plus pour un copain (ou un coquin, come on voudra) qui se fera virer aux prochaines législatives. N’y voyez rien de plus. Cela aurait aussi bien pu être le Conseil National des Sodomiseurs de Dyptères…

    1. MadeInCH

      Qu’importe de se faire virer. Il y aura soit un beau gros parachute en or massif, soit une retraite de son poid en scandium chaque mois.

      Perso, je vote pour que l’on lui offre effectivement un parachute en or massif.
      Avec l’obligation de l’utiliser effectivement à partir d’un Pilatus Porter à 2~4’000 mètre d’altitude, au minimum une fois!

    2. gameover

      A la lecture de l’article j’ai eu un frisson… Comment a-t-on pu vivre jusqu’ici sans ce truc de conseil national… Nan ! j’ai juste retrouvé ma cuillère à café !

    3. Higgins

      Le poste est déjà attribué: voiture de fonction, logement de fonction sur le front de Seine, frais de représentation conséquents, secrétariat particulier…. C’est comme la m…, ça attire les mouches.
      Encore une usine à gaz franchouillarde qui ne sert à rien sinon à em… le citoyen et à caser les copains. Comme le dit Caton plus bas « nihil novi sub sole ». Et puis, à une époque où l’état emprunte pour boucler les fins de mois et payer le personnel, la photographie est bien une préoccupation nationale qui demande une réponse étatique. CPEF.

    4. Pat

      Fournir un fauteuil, plus une vingtaine de chaises bien rembourrées, plus une centaine de strapontins, dont l’occupation mensuelle sera toujours courte, mais très bien rémunérée…

    5. Calvin

      Mais zut à la fin.
      Pourquoi créer des postes pour les copains, alors qu’il suffit de virer les mecs du camp du mal encore en poste dans des commissions théodule.
      Il y a des places à prendre avant d’en créer.
      C’était ma colère du matin !!
      :mrgreen:

      1. Gerldam

        La réponse est très simple: les mecs du campdubien sont copains comme cochon avec ceux du campdumal dès lors qu’il s’agit des fauteuils bien rembourrés. Comme ils savent que les places de députés, cela va et cela vient, ils ne vont pas se tirer des balles dans le pied alors qu’on coup de pouce en cas de coup dur, cela est toujours utile. d’où les renvois d’ascenceur en série..;

      2. MadeInCH

        Paske ceux du camp du mal en place sont en fait du camp du bien mais donnant l’illusion pour faire croire qu’une opposition fait semblant d’exister.

    6. john

      « Le seul but de ce machin est de fournir un fauteuil de plus pour un copain. »

      Exact. Avant on filait un backchiche. Maintenant on file une rente bien dodue, le plus officiellement du monde.

      Sans compter que c’est son taff à elle, à cette greluche de ministre de s’occuper de genre de choses. Si tant est qu’on estime qu’un ministère de la culture a une quelconque utilité, ce dont je doute, puisque je pense que c’est meme nuisible.

      En fait la petite princesse se crée un cour, comme le bon roi sous le temps de la monarchie, et elle délègue ainsi sa besogne pourtant déjà pas bien lourde.

  4. Peste et coryza

    Une situation fleurie en somme.
    Avec encore un député hors sol…. pourquoi autoriser la vente de cartes postale sans prélever sa dime ?

    Autre sujet, pas si éloigné en fait :
    La sociologie du vote grec est intéressante.
    Les exclus, les pauvres, les jeunes, et les laborieux ont voté « Non ». Les riches, les rentiers, et les larbins de l’UE (+ fonctios grecs) « oui ».
    Les riches sont pour l’UE, les classes laborieuses réclament le retour de l’état, synonyme de protection. L’UE n’est que la version occidentale de l’URSS.

    De toute façon, le défaut est inévitable, comme celui des autres états de l’UE, de l’UE elle même, des USA, du Japon, etc…
    Le problème est tout le monde se refile la patate chaude, et personne ne veut prendre ses pertes… pour de très bonne raisons.

    Syrisa et Tsipras ne sont, finalement, rien. Le problème, c’est la situation d’effondrement économique total, issu des politiques précédentes, qui poussent à la radicalisation. Un réflexe de survie… Mais dans la Russie de 17, dans la même situation, sont sortis du bois les Lénine et Staline.

    1. « Les riches sont pour l’UE, les classes laborieuses réclament le retour de l’état, synonyme de protection. L’UE n’est que la version occidentale de l’URSS. »
      Bon, alors l’UE est un état, ou pas ? Il protège ou pas ? Tout ceci est confus, confus, confus.

      1. Duff

        ce qui est confus au demeurant ce sont les positions défendues par les orateurs au parlement européen ce matin face à Tsipras… Le matamore grec en a pris plein la poire mais sur des plans différents. Les règles pour faire partie de la zone euro étaient pourries et la France et l’Allemagne s’essuyant les pieds avec d’emblée avec la volonté politique primant sur la raison économique pour faire entrer la Grèce coûte que coûte sont autant d’erreurs irréparables qui sont en train d’expédier la construction incohérente par le fond. Un vrai château de cartes..

        1. john

          Le problème n’est pas l’entrée, mais la sortie. La sortie aurait du etre la sanction du non respect des règles ( seule valable car les condamnations financieres ne font qu’enfoncer le pays qui ne respecte pas les règles de bonnes gestion) .
          La sortie était également la soupape de sécurité pour le pays qui ne supportait plus l’euro. Et peut-être une forme de menace latente pour le pays qui se serait vu imposer trop de contrainte.

          Ne pas avoir prévu la sortie : là est l’erreur.

          1. Caton

            Avec une limite d’endettement à 60% du PIB et maximum 3% du PIB de déficit, rappelez-moi quels pays seraient toujours dans la zone euro aujourd’hui?

            1. john

              S’il y avait eu des sanctions, tous.
              L’allemagne est la première fautive, puisque c’est elle qui a initié le bal des pays ne respectant pas les règles.

              1. john

                Rappelons toutefois que certains pays comme la Grece ou l’Italie étaient déjà au delà. Pour l’italie , il y avait eu des mesures prises pour qu’elle se désentdette un peu avant d’entrer. Preuve que ces règles auraient pu imposer des comportement vertueux.

              2. Caton

                Les pays de la zone euro respectant la limite des 60% de PIB d’endettement sont :

                – Estonie
                – Finlande
                – Lettonie
                – Lituanie
                – Luxembourg
                – Slovaquie

                Tous les autres: dehors. Y compris la France et l’Allemagne.

                  1. Duff

                    ha parce qu’on peut sortir la France? Vous croyez vraiment que Tatie Angela fait autre chose que semblant d’associer notre présigland? Il sert à rien, ne pèse rien mais avec son armée on doit faire semblant.

                    On a interdit dans les traités le bidouillage monétaire et les eurobonds pour ne pas transformer la zone euro en super état socialiste : Ce que les socialistes regrettent et militent pour qu’on en arrive là avec la complicité des naïf centristes qui veulent le fédéralisme.

                    Qu’il n’y ait pas au départ de mécanisme de sortie signifie que les pays membres doivent assumer leurs velléité de sortie donc les grecs doivent assumer ou se faire éjecter.

                    1. Aristarkke

                      Quel budget ??? (je parle d’un machin bâti sur des hypothèses réalistes pour les paramètres de l’ environnement mondial) 🙄

      2. Peste et coryza

        L’UE n’est pas un état. Elle n’a ni armée ni diplomatie digne de ce nom, et ne sait pas assurer les missions régaliennes.

        Le rôle d’un état est justement de fournir la protection, puisque l’état a les armes. Je rappelle qu’ils ont été créés pour ça à la base : tu payes tes impôts, et en échange tu fais partie d’une communauté qui te protège des périls extérieurs, et te fournit un cadre de vie stable (que tu peux éventuellement utiliser pour prospérer).

        1. L’UE est comme n’importe quelle création internationale, c’est un para ou un méta état. Les fonctions régaliennes sont subsidiaires, c’est tout. Du reste, tout ceci ne change rien à la confusion de tes explications sur le fait que les riches, les rentiers sont pour l’UE, et les pauvres contre mais pour plus d’état. C’est du gloubiboulga.

    2. DoS

      Tsipras est un malin. Il rigole de voir la Merkel et le flan paniquer. Lui n’a pas besoin de se prendre la tête……les autres ne veulent pas montrer l’immense faiblesse de l’Europe. Dans un sens je le trouve sympa ce connard.

      Apres il y a la réalité, enfin, celle de l’Europe. Un gros machin monté comme un château de cartes contre les peuples eux mêmes.

      La faillite est de toute façon au bout. Depuis 2008 ça empire.

      Combien de temps encore pourront ils acheter du vent ?
      Pour repousser l’inévitable. Quoi qu’il arrive.

        1. john

          Je suis d’accord.
          Il est dans une partie de poker avec meme pas une paire dans son jeu. Le seul truc à faire pour lui, c’est all-in et bluff et tenter de prendre ce qu’il est possible de prendre

        2. Pheldge

          Il joue habilement sur un choix impossible entre deux mauvaises options : si on ne continue pas à l’aider, à ses conditions, l’addition risque d’être très lourde pour la zone euro … Donc on va continuer encore un peu le psychodrame actuel, histoire de dire « qu’on a réussi à arracher un accord » de haute lutte, et qu’il faut se féliciter de continuer à se faire empapaouter …
          Jusqu’au prochain épisode, où le scénario se reproduira , etc …

          1. gameover

            Y a un moment où il faut savoir prendre ses pertes…. ça fait 5 ans qu’on aurait du le faire… mais il n’estt jamais trop tard…

            1. Pheldge

              Entièrement d’accord, mais il s’agit d’un état … j’ai lu ici que c’était le 8 ème défaut de paiement de la Grèce en 2 siècles, a-t-elle remboursé ? je ne crois pas ! on continue à faire du roulage et à naviguer à vue, tant q’il y a des gens qui prêtent …

      1. Bof

        LA Grèce va faire faillite, sortir de l’Euro. Tout le monde le sait depuis longtemps, et Tsipras le premier
        Le jeu en cours consiste à reporter la faute sur l’autre.
        Tsipras est très fort à ce jeu: il fera croire aux masses bêlantes (bien aidé par nos merdias) que si la Grèce fait faillite, c’est la faute aux autre, mais pas aux Grecs.
        Il n’a été élu que pour vendre cette idée. Et il va réussir.

        1. john

          Ca marche déjà. Olivier Berruyer sur BFM est venu la larme à l’oeil nous expliquer que les grecs étaient des victimes.
          Victimes de s’être endettés.
          Endettés pourquoi ? C’est ce qu’il oublie de dire : des Mercédès, une armée moderne, des retraites à 55 ans …
          Et qui va payer tout ça ? Nous.
          Tout de suite ça fait moins pleurer.
          Je veux bien que pas mal de grecs soient dans la panade aujour’hui. Mais ils s’y sont mis tous seuls. Comme nous sommes en train de creuser notre propre tombe actuellement. Je vois pas pourquoi les létons, les allemands, espagnols ou croates paieraient pour eux et pour nous plus tard.

          1. MadeInCH

            L’avenir va être intéressant. Plus de la moitié de l’énergie électrique grèque est produite par de l’énergie fossile.
            Y z’ont des mines de charbon les grecs?
            Paske à coup de drachme, je ne sais pas à combiens ils vont l’acheter, leur combustible fossile, à l’avenir…

        2. Pat

          La Grèce est déjà en faillite. Le jeu consiste surtout à repousser l’échéance le plus loin possible. Dans le cas de François H., il faut absolument gagner deux ans, pour repasser la patate chaude au suivant.

          1. john

            Le suivantt ce sera lui. Et je pense qu’il en est conscient. Le jour où cela arrivera, il fera comme Tsipras, il accusera les allemands, les chinois les am&ricains, Sarkozy, les schtroumfs ou mère Thérésa. Mais une chose est sure , ce ne sera pas la faute de la politique socialiste mise en place depuis 35ans, mais plutot l’ultraliberalisme rampant qui domine le monde et s’abat sur la France qui aura fait ce qu’elle a pu pour resister. Les catastrophes sociales dues au socialisme n’empechent pas les dirigeants de rester en place : Chavez, Kirschner, n’ont eu aucun difficulté à rester aux commandes

    3. Honorbrachios

      « La sociologie du vote grec est intéressante.
      Les exclus, les pauvres, les jeunes, et les laborieux ont voté « Non ». Les riches, les rentiers, et les larbins de l’UE (+ fonctios grecs) « oui ».
      >>>siriza, c’est des communistes et assimilés, une idéologie qui a prouvé au moins 100fois qu’elle aboutie à la pauvreté , l’asservissement et des millions de morts, dont souvent les riches et les rentiers. rien d’intéressant ni de nouveau sur une très mauvaise solution…

      « De toute façon, le défaut est inévitable, comme celui des autres états de l’UE, de l’UE elle même, des USA, du Japon, etc…
      Le problème est tout le monde se refile la patate chaude, et personne ne veut prendre ses pertes… pour de très bonne raisons. »
      >>>Oui c’est vrai, et LA bonne raison est que c’est l’épargne des gens, des retraités chinois, Américains, de Ton assurance vie et que celui qui va leur dire, ahah on t’as bien eu, a des chances de passé un sale quart d’heure.

  5. Caton

    Après les municipales et les départementales, et en préparation des régionales, il faut créer des places pour caser les copains. Nihil novi sub sole.

  6. Laurent

    L’état ayant fait le tour des problèmes sérieux – travail, santé, justice, défense – et ayant apporté à chacun d’eux une réponse et un budget adéquats, commençait à s’ennuyer. Il lui fallait donc trouver une nouvelle activité, plus fun, pour utiliser l’argent restant… Et Fleur, dans sa grande sagesse, se demanda « Et pourquoi pas la photographie ? ».

        1. Calvin

          Oui, surtout que lui, sur twitter, afin d’amuser la galerie, il crache des gauloiseries.
          Des pleines bouches de mots crus, tout à fait incongrus :
          « Va t’faire, homme incorrec’
          Voir par les Grecs « 

  7. Pat

    Jean-Marie Cavada, journaliste sur Antenne 2, payé avec nos sous, est donc devenu député européen (ce que je ne savais pas), payé avec nos sous. Il aura donc toujours très bien vécu, avec nos sous.

      1. Caton

        C’était une chaîne de télévision spécialisée dans le lancement de pédophiles lesbiennes cathodiques. Une fois lancées elles passaient sur TF1 bien sûr.

            1. Nyamba

              Euh, petite, je rêvais de la voir en vrai, hein… Et elle a présenté Ryo Saeba et Rei Itchido à la France (les héros absolus de mon enfance), donc elle ne peut pas être mauvaise.

              1. Peste et coryza

                Et Cordier est sympa en concert…
                Par contre Jackie tourne à la poudre… comme quoi certaines émissions du club Dorothée pouvaient ravager le ciboulot.

      2. Pat

        Antenne 2 ? Comment te dire ? Si l’on possédait chez soi une sorte de kinétoscope amélioré, on pouvait, pour une modique somme appelée redevance, admirer de magnifiques images animées généreusement distribuées par notre maître à tous, l’Etat omniscient et omniprésent.

          1. Pheldge

            Papet , tu es là , je commençais à me faire des cheveux ( oui, moi je peux encore …), je croyais que toi et QD vous n’alliez pas passer la canicule, que la chaleur vous ferait calencher ! Repose-toi, et bois, de l’eau, pas d’alcool ! 😉

    1. Pheldge

      Il a été aussi président de la cinquième, fusionné avec Arte par Jospin, de RFO, et de Radio France … c’est un proche du béarniais , un François encore , une autre calamité …

  8. Laurent

    En ce moment, discours de Tsipras au parlement européen. En 44, nous n’avions pas d’autre choix que de nous allier à des forces contraires. Je pense à l’URSS de Staline… (pardon pour le point Godwin)
    Aujourd’hui, nous devons être du côté de Tsipras. Même si nous ne partageons pas ses idées; sur l’essentiel nous pouvons être d’accord.

    Extrait :
    « Les prétendues réformes précédentes n’ont pas amélioré le bien commun.
    Nous proposons des réformes différentes : lutter contre l’oligarchie et les cartels, lutter contre l’évasion fiscale, moderniser l’Etat. Ce sont nos priorités et nous attendons l’accord de nos partenaires sur ces priorités.
    Nous voulons nous en prendre aux mentalités qui ont enfoncé la Grèce et l’Europe. »

    1. MadeInCH

      Nous allier , non pas sur ce que nous voulons, mais sur ce que nous combattons, en somme.
      Sauf que dans ce genre d’alliance, si victoire commune il y a, il y aura ensuite forcément lutte pour (ou contre?) ce que nous voulons.
      Mais c’est l’hypothétique étape suivante.

    2. albundy17

      « lutter contre l’évasion fiscale, »

      Pas possible, il est préférable de supprimer le fisc, ça coute moins cher.

      A coté de chez moi, des tas d’agriculteurs gueulaient à corps et à cris comme quoi fallait refaire une digue qui risquait de céder face à l’atlantique. Ces mecs ont des tracteurs, tractopelles, camions, mais plus le bon sens paysan, comme ils payent de l’impôt, hors de question de protéger leurs terrains par eux même.

      Puis il y a eu Xinthia.

      Alors maintenant ils font des procès

      1. MadeInCH

        Si les agriculteurs avaient tenté de refaire la digue, à tout les coups, il y aurait plainte pour avoir modifié sans autorisations un machin appartenant à l’Etat, la commune, le département.
        Ensuite, il y aurait eu une comission pour trouver tout les manquement possible aux normes pour les digues, ou les modifications illégales d’un objet qui ne correspondrait plus aux plans cadastraux.
        Ensuite, à la moindre fuite, il y aurait eu plainte contre les volontaires qui auraient reconstruit la digue, car ils ont mal fait le travail.
        Sinon l’élu se vantera de la nouvelle digue qui aura été construite sous son mandat.

        1. albundy17

          Pas faux, mais d’un autre coté, qui dit agriculteur / éleveur, dit flopée de calibre 12. D’autre part ces digues ont historiquement été crée et entretenue par les générations disparues

          Et ça aurait évité la ruine de Charron

        2. Beldchamps

          +1.
          Il fut un temps où mon père comblait les nids de poule de notre route communale. Un beau jour un taré en 205Gti a failli lui rentrer dedans, et a fini sa course dans notre haie au milieu des veaux. La fois suivante c’était une voiture encastrée dans notre vieille porte en bois à 4h du matin. Il faut préciser aussi que la route de la ferme est droite … Mon père a arrêté de refaire la route on n’a jamais plus été embêtés.

      2. Higgins

        Le code de l’environnement (article R214-122) est très clair: « il impose au propriétaire ou à l’exploitant de barrages ou digues d’en assurer la surveillance et l’entretien, et de veiller à préserver la sécurité des personnes et des biens. » (http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/digues-orphelines-qui-est-responsable-de-la-a3315.html) mais (cas des digues dites orphelines) « l’article L1123-3 (code de la propriété publique) offre à la commune sur laquelle est située le bien en question, la possibilité de l’incorporer dans le domaine communal…Dès lors, il devient propriétaire et responsable des obligations qui s’attachent au bien…Dans ce cas, à défaut d’une délibération dans un délai de 6 mois à compter de la vacance présumée du bien, c’est à l’État qu’en revient la propriété, constatée par un acte administratif. L’État, propriétaire de la digue, devient alors responsable de l’obligation d’entretien et de sécurité. »
        Curieux que dans cette affaire (j’ai des gens de ma famille concernés), l’Etat s’en sorte les c… nets.

  9. Kuing Yamang

    « sur les valeurs que nous désirons transmettre aux générations suivantes »
    ————–
    Oui, un peu comme la dette qu’on leur fout dans la tronche, quoi. Des valeurs sonnantes et trébuchantes.

  10. DoS

    Anal-y-ser les conneries du PS ne rapporte hélas pas grand chose. Ces gens ont une morale de bulot et une intelligence de cloporte desséché par la canicule.

    Prenez une souris, placez la dans une boîte, additionnez un bout de fromage, plaf elle le bouffe. Comme ça.

    Il n’y a pas de cohérence, de logique, rien de rien. Le soce nous vend du rêve de l’idéologie avec nos thunes. Il nous berce d’illusions, nous arrose de mensonges, nous offre de la démagogie, nous promet des beaux jours, moins de travail, plus d’argent, des soins gratuits, de festif….sans fin. (En vain)

    Il devient impossible de suivre et d’analyser la situation Française, Européenne, mondiale, simplement car il n’y a rien de concret à analyser.

    Je pourrais faire une projection sur l’avenir:
    La souris bouffera toujours le fromage.

    PLAF’

        1. MadeInCH

          Si c’est seule une narine, alors c’est aps seulement la tête haute, mais aussi la tête très en arrière.
          A ma connaissance, nous n’avons pas (encore?) des évents comme les dauphins.

          1. Caton

            On ne parle pas de nous, on parle de la France!

            fr.dreamstime.com/photo-stock-belle-t%C3%AAte-d-un-coq-image46986268

            …et en effet, pas d’évents.

                1. Higgins

                  Je l’ai déjà dit ici mais visionnez le film de Woody Allen « Jasmine blue », magnifique allégorie de ce qui attend ce pays.
                  A la fin, Jasmine, à moitié folle, erre dans la ville en se persuadant qu’elle est toujours celle qu’elle a été avant alors qu’elle n’est plus rien..

                  1. Pheldge

                    « Jasmine, à moitié folle, erre dans la ville en se persuadant qu’elle est toujours celle qu’elle a été avant … » c’est encore auto-biographique alors ! Woody Allen qui est un « nobody » dans son pays ou au mieux un pervers, est encensé chez nous.
                    Ça rappelle un peu Polansky, c’est l’exception culturelle, c’est ça ?

                    1. Beldchamps

                      Ou Paul Krugman, ridiculisé aux US pour avoir dit que ce serait bien que les extra terrestres débarquent ça relancerait l’économie, mais encensé chez nous car Nobel keynésien.

  11. Marco33

    Le track record de la Grèce ne permet de ne donner aucune confiance ni en leurs dirigeants, ni à son peuple. Tsipras n’est qu’un menteur qui exige du reste de l’Europe qu’elle finance son grand Soir.
    Les dirigeants actuels ont trop peur d’assumer les responsabilités qui sont les leurs, c’est à dire acter immédiatement le Grexit après leur référundum. Tout cela est pathétique et montre le niveau de déchéance de cette Europe bureaucratique.
    Je suis persuadé que si la Grèce reste, on aura un Brexit et l’UE s’enfoncera jusqu’à ce que quelques pays d’Europe du Nord crééent leur propre union.
    Jusqu’ici peu visible, le déclin européen s’étale en plein jour.

    1. DoS

      Oui et non. A la fin les responsabilités seront les nôtres. Comme en Grèce ils nous mettrons devant le mur en nous culpabilisant à mort.

      « Voyez peuple Européen ce que l’on a fait pour vous »
      Maintenant il faut vous serrer la ceinture car nous technocrates de merde avons claquer vos thunes pour 3 ou 4 générations.

      Alors nous voterons NON. Nous aurons un poil plus de liberté (forcement) et nous serons pauvres.
      Ou alors, ils nous vendrons une guerre comme nécessaire pour l’épanouissement humain. L’on pourra vendre des armes et se défouler un peu.

      Vendre du rêve, occuper le misérable humain. Voilà ce qui est nécessaire.
      Pendant ce temps l’élu ripaille, se reproduit, et place ses pions.

      1. MadeInCH

        « A la fin les responsabilités seront les nôtres »
        NON!
        Qui dit responsabilité dir liberté!
        Sans liberté, pas de responsabilité.
        « coupable mais pas responsable » se dit d’une personne qui n’a pas sa liberté réelle de choisir .
        .
        A mettre en parallèle avec le fait que les gens de gauches ne considère JAMAIS le « peuple » comme responsable. Donc on diminue les libertés « pour leur propre bien », bien sûr. Comme pour la liberté sur les armes.

        1. bob razovski

          Et à mettre en parallèle avec la célèbre citation « responsable mais pas coupable » du non moins célèbre antiquaire fafa le grand.

          Ce qui se traduit par « je suis totalement libre de faire ce que je veux sans jamais avoir de comptes à rendre »..

  12. Nyamba

    Fleur se lance dans la photo. Résultat : douze points de suture.

    Pardon, mais ça traduit assez bien mon niveau actuel d’affliction. Je termine une semaine de billets d’affilée par l’annonce d’un nouveau comité Pouêt et… c’est juste dur pour le moral, m’voyez ? 😥

  13. Bof

    Je croyais qu’on devait supprimer à la pelleteuse tous ces comités machin ?
    Et pas un article dans la presse pour dénoncer cette incohérence ?
    Je suis surpris. Si, si. Et déçu.

    1. Black Mamba

      Le camp du bien ne fait jamais mais jamais d’erreur, non, monsieur…
      Nous sommes en socialie, tout est bien organisé au millimètre près. Aucune incohérence n’existe !
      Vive la grande Fleur !
      Vive notre Pellerin !
      Youpi !

    2. Peste et coryza

      Vous n’y pensez pas mon bon monsieur !
      Que feraient nos Zélus et leurs fonctionnaires ? Ils seraient obligé de travailler. C’est troporible !

      Cela me fait penser à un épisode raconté par Bhrigelli.
      Il va au ministère de l’éducation, rencontre une de ses ancienne élèves devenue enarque, qui lui demande ce qu’il faut faire (Bhrigelli leur sert de caution de droite apparemment).
      – Bhrigelli : rien, ne faites surtout rien !
      – l’Ane : mais on ne peut pas, il faut qu’on communique !

      Bref, je propose que l’on supprime l’ENA et invalide les diplômes de toux ceux passés par cette école, et de remplacer ainsi les gus tout juste remerciés/licenciés par des chèvres.
      Au moins, celles ci ne se souvient pas de communiquer avec nos sous, et en plus elles sont productives (lait -> fromage). Et elles ne réclament que du foin et de l’herbe et un endroit ou dormir comme seuls salaires. Que d’économies en perspectives !

  14. MadeInCH

    HS.
    http://www.lematin.ch/suisse/accord-fiscal-berne-athenes-quasi-finalise/story/29931334

    « Athènes propose une amnistie fiscale pour favoriser le rapatriement de l’argent que des Grecs ont déposé en Suisse. Le projet d’accord «fixe les conditions dans lesquelles les Grecs détenteurs de comptes bancaires en Suisse pourront, dès cette année, se déclarer volontairement et régulariser leurs avoirs auprès du fisc hellénique», explique M. Nikoloudis dans le Temps, confirmant ainsi une information rapportée dimanche dans la NZZ am Sonntag. »

    Vite: Rapatriez vos sous en Grèce!
    AVANT la chypriation!

  15. Dr Slump

    « Kim Jong-suk (김종숙) naît le 29 août 1973 à Séoul, en Corée du Sud.Elle est adoptée à l’âge de six mois par une famille française, en février 1974, et devient « Fleur Pellerin ». » Ah, ok, donc elle bien française: pas moyen d’incriminer les coréens. Ni de la leur renvoyer. Zut.

    Nicolas Bourriaud, ex-directeur de l’école nationale des Beraux-arts, a été récemment limogé par notre Kimchi national pour des raisons qu’il qualifie de mensongères. Le vrai motif serait, d’après le Canard Enchaîné, de placer Eric de Chassey, un proche de… Julie Gayet.

    La création du truc-machin étatique de photographie va très certainement servir à caser d’autres proches, copains et coquins affiliés. Ce n’est plus l’état, c’est people-land.
    C’est l’état qui paye. Et quand il ne pourra plus, y’aura toujours l’or et l’épargne des français à chyprer. Allez, une autre coupe de champagne? Dit au taxi d’attendre en bas de la rue, on s’en ressert une!

  16. Cerf D

    Exemple de hontectomie entendu ce midi sur RMC par un zélu socialo-communiste. « contrairement à un particulier, un état ne fait jamais réellement faillite, […] donc ça ne pose pas de problème de rééchelonner la dette sur 50 ans. »

    Bien entendu juste avant il avait critéqué les machantes banques, alors qu’ellles n’avaient fait rien de plus que le même calcul que lui : « Un état ça ne peut pas faire faillite donc prêter à la Grèce est sans risque ».

    1. Peste et coryza

      Un état peut faire faillite, dans la mesure où il a plus de répondant que le particulier, sous forme d’acier froid et de plomb fondu.
      Et si banquier la ramènait de trop, il prenait dans la courge. De toute façon, dès que le roi voulait faire défaut, il mettait dans la courge du banquier. Demandez aux templiers…

      Là, c’est différent. Nos dirigeant sont des truffes :
      1 : ils ont laissé les banquiers acquérir plus de pouvoir. Il est plus difficile de dire « f*ck you » à Rothschild ou Goldman sachs qu’à Jacques de Mollay… Or qui tient le pognon tient tout le reste. C’est l’or qui achète la loyauté des guerriers (dixit Ciceron).
      2 : ils ont laissé monsieur tout le monde tourner à la dette. Ok, ça a dopé la croissance et les possibilités offertes aux gens… mais du coup, tous ceux qui ont de l’épargne en banque ou assurance sont engagés. Si le système saute, ils sautent avec… et ça fait beaucoup de monde qui peut s’énerver très vite si toutes les économies de leurs vies partent en fumée.

      1. « qui tient le pognon tient tout le reste »
        Allons. Si c’était vrai, les États feraient tout pour s’enrichir, pas pour se vautrer dans les dettes. La réalité, c’est que l’état n’a rien à foutre de l’argent tant qu’il a la force. L’URSS était ruinée bien avant que le rideau de fer tombe, mais elle tenait par sa force et son armée. Un état, c’est d’abord une armée. Le pognon est un moyen, pas une fin, et il est parfaitement accessoire si on a une grosse armée.

        Toute ton analyse est basée sur une vision caricaturale (et gauchiste) de la société. Rotschild & Goldman qui dirigent le monde, etc… « Tout le monde » s’est endetté parce que ça arrangeait « tout le monde » ; et « tout le monde », en réalité, c’est seulement certaines personnes (sinon, comment expliquer l’épargne des Européens en général et des Français en particulier) ?

        1. Peste et coryza

          D’accord… mais il faut bien payer les troupes… Carthage s’en est mordue les doigts quand Hannon a dit à ses mercenaires d’aller se faire v**r.

          C’est pas faux, je reste imprégné de propagande universitaire… (j’y travaille).

          1. Là encore, historiquement, les troupes étaient plus souvent qu’à leur tour payées sur le butin des conquêtes, pas en salaire, mais en solde (ce qui reste du butin une fois le leader servi).

      2. vegeta

        Je n’ai jamais vu un banquier de Rothschild mettre un pistolet sur la tête d’un chômeur et de le contraindre à acheter une télé.

  17. Droopyx

    C’est JM Cavada le futur président de ce bidule ?
    En tout cas on ne peut pas dire que les réactions sur son blog soient très positives envers son initiative, ni qu’il ait beaucoup d’arguments à opposer à ces réactions.
    Notons que son mouvement veut « développer dans le peuple français la prise de conscience de l’Europe, et de la communauté de destin des peuples qui la composent ». C’est surement pourquoi, il cherche à conforter des exceptions françaises.

  18. Before

    Je peux me tromper, mais il me semble bien avoir eu connaissance (chez mon boulanger, peut-être) un vibromasseur équipé d’une caméra… Beurk.

  19. Black Mamba
  20. JJB

    « loi sur le droit de panorama » !!

    Il me faut d’urgence en causer en patois local, accentué bigourdan avé le maire d’un petit village pyrénéen perdu au creux d’une jolie vallée qui me disait il y a pas mal d’années passées, je cite : « Et d’ici cher monsieur vous pouvez constater un vaste panama »

    J’entends d’ici la réponse parfumée aux essences de la vallée du Louron (expurgée) :

    « Oh putainggg conggg…macarère mais qu’elle vienne se faire arroser ici la Fleur, on va lui essspliquer le droit, l’endroit et l’envers du panama ».

    Du coup j’hésite à lui demander ses impressions quant à l’expression relevée dans cet article « Le nouveau concombre bureaucratique turgescent », capable le bougre de questionner si la turgescence est convenablement masquée et aboutée au local patois.

  21. gameover

    Intéressant de voir jusqu’où la propriété intellectuelle peut aller se loger. Wikipedia avait fait un bandeau il y a quelques jours pour en faire prendre conscience aux internautes car wiki aussi serait touché.

    Je pense pour ma part que les architectes viennent de se tirer une balle dans le pied (en visant le slip ou inversement). Nul doute que les thuriféraires de la propriété intellectuelle devraient en théorie soutenir cette extension de la propriété intellectuelle mais ce n’est pas sûr qu’ils le fassent… et dans un sens ça montrera l’ineptie de la propriété intellectuelle puisque si son principe était si légitime on devrait aller jusqu’au bout du bout. Youte exception alimenterait l’illégitimité.

  22. kekoresin

    C’est particulièrement croustillant de voir nos collectivistes forcenés défendre la propriété d’autrui! Ces abrutis qui à l’heure ou le cargo rouillé France navigue à toute vapeur vers les récifs Égéens, les petits mousses bureaucratiques aux salaires d’amiraux s’amusent à rançonner les futurs naufragés. Ces mafieux ne valent pas mieux que les passeurs Lybiens!

    Tout ce que ces envaselinés de cultures alternatives lègueront bien quelque chose aux générations futures: une belle sculpture marron malodorante issue du mâchonnage frénétique de cerfa par une armée de copains de ministres aux corps rendus mous par une nourriture trop riche. Nos petits enfants pourront alors photographier ce beau tas de merde en n’oubliant pas de payer les droits d’auteurs aux descendants de nos enfonceurs de courgettes fist-cales…

    1. gameover

      « Nos petits enfants pourront alors photographier ce beau tas de merde en n’oubliant pas de payer les droits d’auteurs aux descendants de nos enfonceurs de courgettes fist-cales… »

      MDR. T’es en décalage horaire pour l’apéro !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.