Jean du Voyage, Paul du Restage et liberté de circulation

Comme bien souvent en France lorsqu’une polémique politico-sociétale prend de l’ampleur et tourne au vinaigre, tout commence avec un fait divers tragique : à la suite d’un différend obscur au sein d’un groupe de gens du voyage, une fusillade éclate entraînant des blessures graves et la mort de plusieurs personnes dont un enfant et un gendarme. Immédiatement, par la lourde intervention de tout ce que le pays contient de fine fleur politique et journalistique, la fusillade passe du fait divers au fait sociétal. Et là, c’est le second drame.

chinese foodIl faut avouer une part d’admiration devant l’étonnante capacité qu’ont les médias et les politiciens du pays à transformer un fait divers, même non-dramatique, en question aussi épineuse qu’explosive. On l’avait vu par exemple la semaine dernière avec l’indispensable intervention d’Yves Jégo dans le débat culinaire sur les menus végétariens (ou autres) dans les cantines des établissements scolaires publics. Ici, c’est à peu près la même chose avec le côté dramatique et enkystement purulent portés aux nues par la nature même du sujet et le contexte dans lequel il s’inscrit : entre la communauté concernée, la nature des homicides commis (par arme à feu), l’âge ou la qualité des victimes (un enfant, un gendarme) et les mésaventures des journalistes venus chercher de la bonne image buzzable et pour une fois confrontés, en direct, à un sentiment d’insécurité violemment concret, tous les ingrédients étaient réunis pour accroître les tensions et le ressentiment et aboutir à une situation explosive…

… Qui n’a donc pas tardé à exploser : alors que la petite communauté des gens du voyages installée à Roye s’apprête à enterrer ses morts, le fils et un cousin d’une des victimes ne peuvent se rendre aux funérailles, incarcérés qu’ils sont (pour vol de voitures et trafics divers). L’administration pénitentiaire n’entend cependant pas fournir de permission temporaire. Prisonniers ils sont, prisonniers ils resteront. Ce que la famille en question n’entend absolument pas de cette oreille, et le fait rapidement comprendre aux autorités compétentes. Magie d’une médiatisation déjà bien avancée, le mode d’expression de nos sympathiques voyageurs va leur permettre de mobiliser, une fois encore, les journalistes, et — surtout — d’impacter directement la vie d’un maximum de personnes d’un coup.

Improvisant un barrage de pneus brûlés sur l’autoroute A1 à la hauteur du péage de Roye, et ce pendant un week-end de retours massifs de vacances, la famille des victimes a ainsi clairement exprimé son souhait que soit modifiée la décision de justice cantonnant deux de ses membres à la prison un jour de funéraille. Oui, vous avez bien lu : insatisfaits de la situation, les gens du voyage ont donc tout fait pour interrompre le voyage de milliers d’automobilistes, en coupant brutalement la circulation sur une voie majeure.

Devant le problème, l’État a immédiatement non-réagi. Il faut lire, en détail, les déclarations de la préfète de la région picarde pour bien comprendre l’ampleur de la non-réaction en question. Pour elle, pas de doute, il fallait non-agir avec fermeté pour éviter d’avoir à non-agir encore plus fermement ensuite :

Il n’y avait pas de vie en danger. (…) une intervention aurait pu avoir de graves conséquences sur le plan de l’ordre public sur la ville de Roye. (et elle) aurait pu donner lieu à des débordements et mettre en danger une population endeuillée.

Eh oui mes petits amis contribuables respectueux de la loi, il faut bien comprendre que comme la famille endeuillée était déjà partie en mode « on brûle et on casse », il n’était pas question d’envenimer la situation en remettant l’église au milieu du village et en rappelant que force doit rester à la loi. Après tout, il n’y avait pas de vie en danger, et chacun sait que dans ce genre de familles endeuillées, les soucis, les petits différends et les tensions éventuelles se règlent à l’amiable, sans utilisation d’armes à feu, sans violence, et donc sans risque de vie en danger.

Dès lors, on comprend aisément — puisqu’il n’y a aucune vie en danger — l’impressionnant déploiement de forces de l’ordre pour accompagner la cérémonie funéraire, déploiement dont la facture sera bien évidemment adressée aux contribuables qui n’ont rien à voir dans l’affaire, parce que c’est aussi ça, l’État de droit républicain. On en profitera aussi pour apprécier au passage que la famille du gendarme, elle aussi endeuillée, n’a pas profité de l’occasion pour aller faire un barrage sur l’A86 ou n’importe où ailleurs, tout le monde ne s’endeuillant pas de la même façon, je présume.

Du reste, le deuil démonstratif, aussi constipatoire d’autoroute puisse-t-il être, permet d’obtenir gain de cause, ce qui laisse supposer que les démarches revendicatives à venir auront toutes un délicieux parfum de caoutchouc cramé.

Cette situation, aussi incroyable que consternante, aura bien évidemment poussé certains journalistes ou politiciens médiocres dans leurs retranchements intellectuels. Citons rapidement les belles envolées lyriques du journaliste yaourtocéphale directeur de la rédaction de l’Express qui gâche fort malheureusement sa liberté d’expression pour faire de l’amalgame à la truelle, ou encore Xavier Bertrand qui demande au gouvernement de désarmer ces lascars-là (selon Xavier, il est apparemment plus facile de s’armer quand on est Jean du Voyage que lorsqu’on est Paul du Restage) mais qui n’a pas encore brûlé les micros de RTL et n’obtiendra donc pas gain de cause.

En revanche, pour ce qui est de constater la disparition, pfuiiit, en rase campagne et dans l’odeur âcre de pneumatiques en feu, de l’État régalien, il n’y avait pas grand-monde.

clowns and riot police

Paul du Restage, le Français lambda, aura noté depuis un moment que sa liberté de circuler était surtout soumise au bon vouloir de toutes les corporations (taxis, camionneurs, nomades, syndicalistes divers et variés du rail, de l’air ou de la mer, et même agriculteurs, …).

Paul du Restage aura aussi compris avec cette affaire, par la démonstration, qu’il suffit de faire preuve de plus de détermination et d’un pouvoir de nuisance plus grand que celui des autorités en place, qu’il faut menacer la localité d’embrasement mais attention, sans mettre de vies en danger, pour bénéficier d’une révision de la justice, d’une relative mansuétude des autorités, là où, dans un pays correctement civilisé et policé, une telle situation tournerait rapidement au détriment des excités.

Paul du Restage voit, une fois de plus, que l’État est fort avec les faibles, faible avec les forts ; impitoyable, harassant avec les moutons taillables, corvéables à merci et surtout solvables, respectueux des autres et de la loi mais faible, si faible voire obséquieux et peureux avec les forts, les excités, les agités, les hors-la-loi, ceux sur lesquels on ne peut faire pression (par les courriers de relance, par les saisies sur les comptes en banques, par les poursuites, …) sans se mettre en danger.

Paul du Restage comprendra peut-être qu’en usant de la violence brute, sans fard et sans honte, on obtient ce qu’on veut et que par voie de conséquence, le pays et, pire encore, ses institutions viennent ainsi de s’offrir aux racailles, aux malfrats et à toutes les brutes et tous les réseaux mafieux pour qui retentit joyeusement « unissez-vous, montrez vos muscles, vous obtiendrez gain de cause ! ».

Enfin, Paul du Restage recevra prochainement la facture, directe et indirecte, de cette lamentable débandade républicaine. Eh oui, les réfections de la route ne seront pas payées par les fauteurs de troubles, les bouchons provoqués, les milliers d’heures perdues par les automobilistes, les milliers de litres d’essence brûlés en pure perte ne seront jamais remboursés. La crédibilité perdue des institutions ne sera jamais regagnée, et surtout, aucune des personnes directement responsables de ces troubles ne sera effectivement poursuivie (même si la préfète s’en défend, gnagnagni gnagnagna).

Sacré Paul du Restage. S’il n’était pas là pour tout payer, je ne suis pas sûr que Jean du Voyage ferait autant le malin. Et lorsque Paul du Restage en aura assez (ce qui arrivera un jour, inéluctablement, quand il n’aura plus rien), je ne suis pas sûr non plus qu’il persiste à faire du restage dans le calme et la pondération.

this will not end well train

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires193

  1. Aristarque

    Je fus captif, ce samedi matin, de l’ embouteillage en amont de Roye…. J’ai ainsi pu revérifier mon aptitude à naviguer à la boussole au milieu de la cambrousse picarde dans de minuscules chemins vicinaux…

      1. Aristarque

        Les GPS veulent te faire choisir d’ utiliser en priorité les voies dans leur ordre hiérarchique: Autoroutes, routes nationales, départementales… Là, le bouchon était complètement bloqué à 15 kms au nord de Roye (moteurs arrêtés, gens descendus de voiture et blablatant entre eux, etc… Ceci après avoir laissé un bouchon similaire montant vers Péronne et planté tout autant par saturation. Dans ce secteur là la N17 est LA route nord sud obligée et il faut s’écarter notablement pour trouver d’autres départementales parallèles. Quand à mettre le GPS en mode « au plus court », je ne le fais plus car il propose alors les chemins non goudronnés comme les autres, chemins que je ne veux plus emprunter en raison du risque ornières de tracteurs non franchissables avec une voiture de tourisme sans parler de la boue gluante, visqueuse et détruisant l’ adhérence lors des pluies. Ayant fait demi tour, j’ai pris le premier chemin goudronné vers l’ouest en cherchant à m’écarter de deux/trois kms avant de remettre le cap au sud. Ce sont des chemins vicinaux où il n’y a pas de panneaux et quand il y en a un, il t’indique le prochain patelin dont le nom ne te dit évidemment rien. (mon GPS est le Here de Windows phone qui gère aussi l’encombrement des routes mais que je n’avais pas branché: je connais la N17 par coeur depuis trente ans que je l’ emprunte et elle est toujours « libre » même lors des grands départs et retours de vacances).

        1. Le Gnôme

          C’est bien pour ça que j’utilise la bonne vieille carte routière. Elle me parle en restant muette.

          1. Aristarque

            Les chemins vicinaux, surtout ceux mono-voie, n’y sont que rarement mentionnés au delà de celles d’état major ou celles spécifiques des randonnées. Le problème aurait été le même… 😛

    1. Deres

      Noter bien que le gros des victimes de cet événements ont probablement été les touristes belges et néerlandais qui remontaient en masse vers leurs plats pays pour ce weekend de fin des vacances. Tout ceci va dans le sens du tarissement de cette dernière source de revenu importante …

      Au passage que on se vante dans les journaux des bons chiffre du tourisme en France, mais :
      – ces bons chiffres viennent uniquement de la désaffection pour les séjours au Maghreb suite aux attentats
      – la croissance du tourisme chez nos voisins a été encore plus importante ce qui veut dire qu’en réalité nous avons perdu des parts de marché par manque de compétitivité

      C’est un peu comme le chômage qui va peut être miraculeusement stagner les mois prochains chez nous après moult arrangements comptable alors qu’il diminue franchement chez nos voisins.

    1. Guillaume_rc

      Bravo Calvin.
      Le gouvernement communique mal. Si on avait dit « scandaleux bilan carbone sur l’A1, et non pas Jean du Voyage est contrarié », le caudilleto Valls et l’inexistant Cazeneuve auraient pu envoyer les CRS, voire le Gign ou même les paras.

      Ils auraient même pu tirer dans le tas. Pensez-donc des gens écologiquement irresponsables !!!
      Dommage….

    2. royaumont

      Ah, c’est donc à cause du méchant CO2 qu’ils ont dégagé en brûlant des pneus qu’il y a eu un pic de chaleur dimanche.
      Tout s’explique.
      Vite, un impôt carbone sur Paul du Restage pour compenser.

    1. Popeye

      et vive le Roi , à bas etc…la gueuse on la pendra.

      Enfin, le grand Charles (celui de Martigues, pas celui de Colombey) disait que si le régime gouverne mal – j’actualiserais en très très mal – il se défend très bien.

      1. royaumont

        Le régime se défend très bien, mais il défend surtout un périmètre de plus en plus restreint. Seuls quelques derniers carrés de courtisans sont encore défendus. Ce recule est peut-être une bonne nouvelle, après tout.

          1. royaumont

            « Des zéros, dieu trompait l’espérance ».
            Au contraire. Et qu’ils croient pouvoir s’en sortir le plus longtemps possible.

          2. Pheldge

            Ces histoires de recul , de garde, me rappellent une chason bien connue : « Quand j’avance tu recules, comment-veux tu, comment-veux tu que je etc …  » vous complèterez de vous même ! 😀

  2. Higgins

    Beau billet. L’Etat vient de nous offrir une magnifiqie preuve de son impuissance et un bel exemple de couardise politique. Comme l’a fait remarquer un commentateur observateur et pertinent, il ne suffit pas d’invoquer les mannes de Clémenceau pour être un homme d’État. On a beau y être habitué, là, c’est du lourd. Cazevide est nettement plus performant quand ses troupes doivent affronter des familles avec enfant ou pourchasser le pauvre automobiliste sur les routes de ce qui fut un beau pays.
    Ce que personne (de bien-pensant, je tiens à le préciser) ne souligne, c’est qu’il est plus que probable qu’au sein de la communauté en question, on ne se tienne pas aux règles communément admises, pour obtenir réparation. La notion de dette d’honneur dans certains groupes n’est pas un concept creux. Il risque d’y avoir du sport dans les mois ou années à venir du côté de Roye.

    1. Aristarque

      Mânes, svp Higgins. Manne fut et reste radicalement d’ une autre nature. 🙄 Sinon, nous sommes en phase…

        1. Pheldge

          Oui, supporter de Normal 1er, et mangeur d’hommes grands : le Mangeur Higgins , dévoreur de Magnums ! 🙂
          Non, non, ne me félicitez pas, je n’ai aucun mérite, c’est un don !

          1. aristarkke

            Moui! Heureusement que tu l’as eu sans payer sinon c’eût été une véritable escroquerie… 😳

    2. Popeye

      « … L’Etat vient de nous offrir une magnifiqie preuve de son impuissance et un bel exemple de couardise politique… »

      J’inverserais l’ordre des termes. C’est parce que nos gouvernants n’ont pas voulu taper sur l’une de leur pauvre clientèle électorale tant discriminée par notre mauvaises société si pourrie – et ce surtout pendant la grand-messe annuelle du PPPRRRRogrès à La Rochelle – que l’état nous a offert le pathétique spectacle d’une impuissance voulue.

    3. kekoresin

      J’ai posté 2 vidéos sur les Lopez qui sont pas des lopettes! Ces amis de la langue de Molière et adeptes des traits d’esprits concernant leurs défunts ont depuis longtemps compris que les couilles sont depuis longtemps tombées du képi. Quand ils investissent une propriété privé ou ou non, la maréchaussée est présente pour leur ouvrir la voie et empêcher que ça dégénère. Traduisez, empêcher le propriétaire lésé de se rebeller contre une minorité oppressée par les gadgos! Et les joyeux caravaniers de s’installer en se branchant sur la flotte et le courant dont la note finale sera récupérable sur le dos du propriétaire « qui voulait pas » (ou de la collectivité s’il s’agit du terrain de foot).

      https://www.youtube.com/watch?v=bq6NfW6Ilsk

      Ecoutez bien Anne Coste de Champeron directrice du cabinet du préfet! Affligeant…

  3. Bonsaï

    Si une toute petite tribu de gens du voyage peut causer une telle débâcle, on imagine sans mal ce que vont provoquer les flux incessants (pour ne pas dire les hordes) de migrants qui vont buter sur Calais.
    Et qui auront sans doute un de ces jours l’idée saugrenue de s’arrêter par ci et par là dans les paisibles et fertiles campagnes de la France profonde…

    1. Ne mélangez pas tout. Les migrants « calaisiens » n’ont rien à voir avec l’organisation tribale des gens du voyage, et ça fait un monde de différence.

      1. Bonsaï

        La solidarité n’est pas l’apanage exclusif des gens dits « du voyage ». Contre les force de l’ordre des alliances inattendues peuvent surgir…

        1. ironbooboo

          « Or, sous tous les cieux sans vergogne,
          C’est un usag’ bien établi,
          Dès qu’il s’agit d’rosser les cognes
          Tout le monde se réconcilie. »

          Brassens :p

      2. Christophe

        Ah bon ? Pourtant côté tribal, les immigrés qui débarquent c’est les Galeries Lafayette !

        Ils en connaissent un rayon.

        La preuve : à Calais, certains se foutent sur la gueule. Pour nous ils sont des « migrants ». Mais pour eux, ils sont farouchement différenciés.

        Et dans nos chères « banlieues » ? Vous ne croyez pas que c’est tribal ?

        Un regard de travers, tu as regardé ma femme, ma soeur parle à un « étranger », tu as insulté mon cousin au 6ème degré, t’es pas de mon quartier, de mon immeuble… ce sont exactement les mêmes comportements tribaux que les « gens du voyage ».

        Et autre preuve : on y voit les mêmes « débordements » que l’A1… On brûle des commissariat, on agresse les flics qui ont arrêté un camarade, on brûle des voitures, des écoles (parce que comme les « gens du voyage » on n’est pas content).

        Bref, l’A1 est un énième épisode de la même maladie qui ronge notre société.

        1. « Et dans nos chères « banlieues » ? Vous ne croyez pas que c’est tribal ? »
          Tiens, un homme de paille.

          1. Aristarque

            ??? A quel titre ??? Revenez de Belgique (à supposer que ses grandes villes soient mieux loties que les nôtres) pour visiter les bons quartiers d’Epinay sur Seine, Evry, Grigny ou Corbeil Essonnes. En ce moment se tient à la Cour d’ Assises un procès d’ une cpf qui en a flingué une autre pour un regard manquant de soumission, paraît-il, à l’ égard de ce mini-caïd, déjà bien connu des services de police et de justice pour des faits semblables sauf qu’il ne mettait antérieurement que des dérouillées…

            1. « ??? A quel titre ??? »
              Parce que c’en est un, typique (en plus d’un hors sujet). Regardez la définition.

              1. Aristarque

                Que ce ne soit pas dans le droit fil de votre sujet, je l’admets. Mais ce n’est quand même pas complètement hors sujet d’évoquer les migrants de Calais (ou ceux de Vintimille) dans des comportements proches que ce soit entre eux ou vis à vis des tiers extérieurs. Reprenez la très longue liste des articles qui ont pu être consacrés à Calais puisque cela dure maintenant depuis une bonne demi douzaine d’ années. Vous y constaterez que par l’effet de l’ accumulation, les dégradations de l’ A1 paraîtront vénielles en regard. Et, là aussi, l’ Etat abdique.

                1. Bonsaï

                  D’autant plus que toutes ces formes de migration sont axées sur le même mobile : celui de s’installer durablement sur le sol européen. On ne voit nulle part s’agiter les organisations internationales pour les réfugiés…
                  Ces afflux massifs sont bien un phénomène de fond et ce n’est pas le fait de l’esquiver pudiquement qui le fera disparaître.

                2. Vous avez retenu « hors sujet », mais oublié homme de paille.

                  Et je maintiens : la dynamique du problème posé ici par les gens du voyages n’a rien à voir avec celle des migrants, et ne sera donc absolument pas gérable de la même façon.

                  1. Bonsaï

                    Oui, vous avez raison. Les « gens du voyage » sont en général des nationaux, cela se voit au fameux rendez-vous gitan des Saintes-Maries-de-la-Mer.
                    Et c’est nous qui extrapolons avec emphase, sans doute parce c’est l’angle le plus préoccupant du moment…

                    1. Theo31

                      Les gens du voyage n’ont pas vocation à. recevoir une carte d électeur: les nomades sont les ennemis du socialisme.

                    2. Quiet Desperation

                      les Gens du Restage sont d’évidence des Manants, aussi bien étymologiquement, qu’aux yeux des Guignols méprisants qui dirigent (par antiphrase) ce pauvre pays….

              1. DoS

                A priori L’ignoratio elenchi est le truc de hollande ?
                Mais plus globalement de la politique. Quand il ne reste que l’idéologie, que de l’utopie à nous vendre….il est mieux de nous confusionner la réalité !

                Mais j’ai l’impression que la gôche (comme la drouate) commence à manquer sérieusement de matière concrète (comprendre nos thunes).

                D’un coup, cela changera la rhétorique. J’imagine que le thème de la peur qui a fait ses preuves pendant le nazisme reviendra prochainement à la mode (2017 ?).

                Pffff…..se monde est tellement prévisible 🙂
                C’est dommage pour Aristote qui avait fait un bon boulot sur la question. Paix à son âme. Le brave homme.

          2. aristarkke

            Moui. À partir de là, le propos de Christophe peut relever du procédé de l’homme de paille en ce sens qu’il met en doute ce que vous pensez à propos des phénomènes des « quartiers ». Sans le savoir directement, par extrapolation aventurée de votre billet de ce jour centré sur les GDV. AMHA cela me parait une sur qualification excessive de ce propos qui venait en appui de ceux de Bonsaï, dérivant davantage de votre sujet du jour que d’une contradiction oiseuse de votre texte. De plus virulents se sont déjà épanchés ici pour se formaliser davantage de son propos… Brisons là et revenons à nos moutons brebis (galeuses ?).

            1. sam player

              Non, l’homme de paille ce n’est pas mettre en doute, c’est créer un épouvantail de toutes pièces en faisant un lien pus qu’approximatif voire un syllogisme et disserter sur l’épouvantail… et en final on se retrouve à discuter sur un sujet complètement différent

      3. Namecoin blockchain grill burger

        Oui mais on parle de quelle organisation tribale exactement ? Parmi les gens du voyage,il y a les Yéniches, les Roms, les Sintés, les Manouches et les Gitans (rien qu’en Europe).

        Les Yéniches ne peuvent pas sentir les Roms qui détestent être confondus avec des Manouches et qui haïssent les Sintés, mais qui s’affilient parfois avec les Gitans (mais pas tout le temps car les Gitans se sédentarisent).

          1. Namecoin blockchain grill burger

            Et donc c’est un beau merdier, aucune communauté n’acceptera de faire son méaculpa et de changer d’un yota, les autorités vont faire dans le padalmalgam et ne rien légiférer en direction des « non-amalgamés ». Et pouf pouf, le seul qui fera l’objet d’une belle loi liberticide ce sera Paul du Restage sur le carreau.

            1. Et donc le problème provient bien de l’État (en premier lieu parce qu’il ne fait pas son boulot, en second parce qu’il pond une loi inutile, en troisième parce qu’il va l’appliquer en cognant sur les mauvaises cibles).

      1. Guillaume_rc

        Puisqu’on parle de Calais, là aussi l’Etat se surpasse.
        Vu hier sur BfmTv, le maire d’une ville voisine de Calais faisant visiter un camp mis en coupe réglée par les passeurs.
        L’elu montrait les points de passage, était surveillé par un complice des passeurs, expliquait que l’eau fournie par la mairie était facturée par les passeurs aux migrants, etc.
        Police ? gendarmerie ? Pourquoi faire ?

  4. Aristarque

    Je comprends et entends parfaitement votre argumentaire, H16, que je partage entièrement. Cela dit, pour faire respecter l’ ordre et la loi, encore faut-il disposer des forces dudit ordre au moment opportun. Dans cette zone de Picardie, les forces de l’ ordre ne sont représentées que par des gendarmeries éparses, pas tellement dotées en effectifs, la région étant considérée comme tranquille et peu peuplée. Accessoirement, nous étions encore dans un périmètre de vacances d’été… La prefete n’avait donc pas beaucoup de troupes dans les forces de l’ ordre rattachées à cette zone. Certes, elle pouvait en théorie rameuter Gendarmes mobiles et CRS mais encore fallait-il qu’elle puisse l’ obtenir de sa hiérarchie… et elle devait ensuite obtenir que la troupe arrive sur place, ceci prenant aisément une demi-journée à condition que le casernement ne soit pas trop loin (celui qui stationnait à Bapaume n’y est plus depuis une demi-douzaine d’années) et que l’ escadron était en position de veille sur alerte. Or, d’ après les canards, le cirque proprement dit sur l’ A1 n’a pas duré tellement longtemps si bien que cela n’aurait servi à rien dans les faits. Ce qui en revanche demeure inadmissible:
    Les voyageurs pas pigeons obtiennent par la force une permission de sortie de détenus… Pourquoi donc s’arrêteront ils à cela et ne réclameront -ils pas dans quinze jours ou un mois, l’ élargissement de leurs potes???
    Aucune velléité de poursuivre la canaille qui pourra donc continuer à détenir tranquillou armes de guerre et munitions quand le même état emm….le quidam qui détient le revolver à cartouches à broches que son aïeul a ramené en souvenir de sa guerre de 70…
    C’est bien là où l’insulteur de Clémenceau demontre une fois de plus qu’il n’est qu’un tigre de papier mâché…

    1. « cela n’aurait servi à rien dans les faits »
      Allons. Arroser de lacrymogènes et faire déblayer rapidement au tractopelle, ça ne prend qu’une décision couillue.

      Le fond du problème, c’est qu’un tel débordement il y a 50 ans aurait été réglé manu militari dès la première heure et tout le monde aurait trouvé ça parfaitement normal.

      1. Guillaume_rc

        « un tel débordement il y a 50 ans aurait été réglé manu militari dès la première heure ».

        Oui mais depuis il y a eu la mort de Malik Oussekine qui a traumatisé durablement tous les « décideurs » politiques de notre beau pays.

        1. Duff

          Rapport? On parle de tractopelles pour dégager des merdes sur une route, pas d’abrutis voltigeurs incapables de faire la distinction entre casseurs et étudiants!

          1. Guillaume_rc

            Le rapport est extrêmement simple. 30 ans après les faits on parle encore et toujours de la mort de M.O. Cette truffe d’E. Cosse (les Verts) n’a parlé que de ça à la mort de Pasqua.

            Les (ir)responsables politiques n’ont qu’une trouille : qu’on vienne leur reprocher un mort.
            C’est pour ça; par exemple, que lors des émeutes de 2005, Sarko (pourtant étiqueté facho) avait donné des consignes de modération.

            1. Theo31

              Ce sont surtout les guignols de la droite socialiste honteuse qui ont la touille. La mort de Rémi Fraisse n’a pas trop ému Cazevide. Un mort sous la droite vaut plus que sous la gauche.

      2. Caton

        Il y a 50 ans, les émeutes de Watts ont fait 34 morts et 1.100 blessés en six jours. Il y a 47 ans, des étudiants de Nanterre furieux de ne pas pouvoir baiser tranquilles dans des résidences non mixtes ont bloqué Paris pendant un mois. La France a le pantalon autour des chevilles depuis février 1962.

      3. Higgins

        Entièrement d’accord. Il me semble l’ailleurs qu’il y a une vingtaine d’années, je n’ai pas souvenir que la communauté en question faisait autant parler d’elle du moins de cette manière. Actuellement, alors que les municipalités ont l’obligation de prévoir des aires d’accueil, les occupations de terrains illégales ne semblent pas en diminution. Le plus souvent, la puissance publique se déballone sauf quand une municipalité, excédée, creuse des tranchées pour interdire l’accès aux terrains visés. Par ailleurs, dans certaines régions de France, les médias locaux et les forces de gendarmerie ont interdiction de mentionner la délinquance associée aux comportements délictueux des membres de certaines communautés. Un jour, ce sera hélas les fusils qui parleront.
        J’en profite pour préciser qu’il n’y a rien d’anormal à ce qu’une décision d’appel infirme une décision de première instance. Les procédures d’appel ont été créées pour offir cette possibilité. On peut préférer que cela ne soit pas mais je ne suis pas du tout persuadé qu’on y gagnera en termes de liberté publique.

      4. DoS

        Oui, il y a 50 ans….

        Depuis les mots ne sont plus les mêmes. Incivilités….par exemple.

        La violence est acceptée par l’Etat.

        Il est par définition le plus grand terroriste en France. Le plus grand voleur. Le plus injuste. le plus ignoble.

        Notre (le peuple) agit sous l’émotion. Sans réflexion. Certains ébouillantent leur propre fille avec de l’huile.D’autres brulent des pneus.

        Cette violence a une seul visage, une seule cause:
        L’Etat !

        Je me souviens de ma femelle hamster qui mangeait ses petits (encore frais et roses). Il y en avait trop, elle ne pouvait pas tous les nourrir.

        L’Etat nous vole nos espoirs, notre vie, notre essence humaine. (notre raison de vivre)

        Le seul moteur qui fait avancer l’humain (le rêve, l’imaginaire, la création) se trouve dans la liberté. Nous ne pouvons que dépérir et devenir violent !

        1. Bonsaï

          « Le rêve, l’imaginaire, la création » se trouvent en réalité dans notre esprit. Et le concept de liberté n’en est qu’une des productions.
          Par conséquent, même si CPEF, vous êtes toujours libre de rêver et de créer à votre guise… profitez-en pendant que c’est encore possible !

          1. DoS

            Hélas, je ne suis plus un enfant ! Je n’ai plus de rêves.

            Ma liberté m’a été volé lors de mon enfance…..aujourd’hui l’Etat vole celle de mes enfants.

            La liberté se décide….oui, mais elle n’est pas disponible aussi aisément.

            Elle coute même de plus en plus:
            en argent, en énergie, en temps….pour maintenir un équilibre mental (normal).

            SI, j’étais pauvre (comprendre argent et/ou intellectuellement), je ne lutterais plus. Je m’abandonnerais à la violence de l’Etat. Sans réfléchir.

            Si je me bats aujourd’hui, c’est pour ne pas oublier que le bien le plus précieux de l’humanité, c’est la liberté ! Sans ce terreau, rien ne peut pousser.

            Je me fais vieux déjà, mes rêves s’embrouillent, pour moi, c’est presque trop tard !

          2. Pat

            Toujours libre, à condition de donner 2/3 du produit de nos efforts à l’Etat et ses larbins. Donc 1/3 libre, 2/3 esclave au service des innombrables parasites. Donc au choix : en faire le moins possible, ou se tirer du pays (autre vague migratoire, plus discrète, mais qui, elle aussi, prend de l’ampleur).

              1. Aristarque

                On est a un ratio supérieur en termes de récipiendaires. Un sur cinq est plus proche… (en excluant la FP considérée comme globalement aux crochets des Autres Travailleurs.

      5. Aristophanedecarotte

        toutafaisze..avec réquisition d’un tracto pelle. de bonne taille ,ou d’un camion déneigeur . La vue de l’engin calme souvent les esprits qui tiennent à leur home à roulettes qu’on leur paye généreusement( tous les 4 ans de mémoire)

      6. Aristarque

        Ce n’est pas cela que je vous mets en évidence. Il ne pouvait pas y avoir des décision couillue parce que cette zone là est dépourvue en forces de l’ ordre stationnaires qui soient suffisamment nombreuses pour manier le tractopelle et balancer des grenades lacrymogènes. Les brigades locales de gendarmerie départementale ne sont pas équipées pour ce genre d’affrontements. En face et ils l’ ont prouvé, il y avait des armes en bon état et approvisionnées. C’est idiot à dire mais ce mouvement inopiné ne pouvait pratiquement pas être réprimé du fait de sa brièveté non attendue et de sa localisation dans la Grance profonde (oui, à 120 kms au nord de Paris, nous y sommes en plein là aussi). Maintenant, je vous dis aussi qu’il n’y avait aucune intention du matamore d’ avoir une décision couillue pour la suite des opérations, même pour un épouillage /écrémage des campements des nomades, ce qui serait le moins.

        1. Guillaume_rc

          Ce que vous mettez en évidence est effectivement catastrophique : l’Etat n’a même plus les moyens (ne parlons pas de la volonté) d’exercer ses fonctions régaliennes.

          Et effectivement j’attends avec intérêt les suites de cette affaire.

            1. royaumont

              Le principal usage des bulletins de vote se rencontre dans les toilettes des ministères.
              Si les dirigeants ne font plus en sorte que les fonctions régaliennes soient respectées, la raison est plus simple. Ils pensent d’abord à leur carrière, leur confort, leur tranquillité, bref ils pensent à eux. Donc, ils ne vont pas prendre de risques avec ceux qui pourraient s’attaquer à eux directement.
              L’attitude caricaturale de Hollande préoccupé en tout et pour tout de sa réélection est un exemple extrême, mais pas un cas isolé.

              1. Quiet Desperation

                Sa photo, aussi récente que démago, avec des enfants à l’Elysée : un seul « dessouche » sur cinq, les autres ressortissant aux « minorités visibles »… on perçoit aisément sa stratégie : s’appuyer sur les Allogènes pour éviter – ou, au moins, limiter – le désastre électoral qui s’annonce.

                La chose qui m’intrigue cependant, en bon philologue, c’est, en relation avec l’étiquette de « Sans Dents » qu’il accrochait à ses supporteurs du Lumpen, le nom dont il doit affubler ses hoi polloi colorés…

                Je me demande si Julie se prépare pour un autre « Merci pour ce moment »…

                1. Bonsaï

                  « Sans complexes » pourrait assez convenir, à voir les récents développements de la séquence historique.
                  J’avais aussi pensé à « Sans Mémoire », mais ce serait là une lourde erreur…

          1. royaumont

            Cela rejoint ce qui est dit un peu plus haut : la république est un camp retranché qui ne défend plus qu’une petite minorité de courtisans.

        2. Pheldge

          Excuse-moi, mais à 120 km de Paris, on pouvait raisonnablement y acheminer des engins anti-émeutes et un escadron ou deux de CRS ou de gardes mobiles en 2-3 h depuis la capitale ! Non ?

          1. Aristarkke

            Non, il faut plus de temps que cela. Soit tu disposes d’ un escadron en veille mais non affecté déjà à une mission, en gros qui attend, l’ arme au pied et son départ prendra quand même deux à trois heures. En alerte signifie que les gars sont consignés dans la caserne mais quand même pas qu’ ils restent assis dans les véhicules moteurs tournant au ralenti. Ensuite, un escadron, c’est une douzaine de véhicules qui roulent en convoi pour diverses raisons, ce qui le rend lent dans les zones urbaines. De plus, si un tractopelle sur remorque est de la fête ou un camion lance à eau, il ne remontera pas l’ autoroute à 120… Et une fois sur place, il faut poser les véhicules à une distance raisonnable pour ne pas se faire attaquer lors de la descente desdits, se mettre en formation et y aller. On est là dans un delta de six à sept heures après l’ordre initial…
            Quand à mettre en oeuvre un escadron en opération de surveillance en lui demandant d’ abandonner sa mission pour aller s’occuper de la nouvelle, le temps qu’il se prépare sera bien plus long : rameutage des gars qui peuvent être éparpillés, attente de la relève pour cause d’un lieu prioritaire à surveiller, retour au cantonnement , préparatifs, etc…Là compte une bonne dizaine d’heures pour avoir les troupes sur place. Cerise: pour une soixantaine de manifestants estimés »décidés » ,il sera envoyé deux ou plutôt trois escadrons (300 hommes).

            1. Bonsaï

              Merci pour ces précieuses informations.
              A charge pour les émeutiers de calculer leur emploi du temps et leurs effectifs en fonction de ces données factuelles…

              1. Calvin

                Ils devraient utiliser un google agenda public, et ouvrir un forum en ligne.
                Je suis sûr que les autorités ne broncheraient même pas.
                Par contre, quand des automobilistes informent les positions des radars sur Facebook, ça c’est du vrai terrorisme !

  5. Jcfrog

    Notons aussi dans l’article en lien sur la guimauve préfectorale, que l’espace public a sans doute été soudain squatté avec l’aide des faibles du désordre public, par ces  » gens du voyage » pour leur utilisation  » propre » pendant10 heures.
    Pourquoi se gêner.
    Et on continue de me demander pourquoi je quitte le  » France »?

  6. DoS

    Je reviens dire bonjour !

    Les gens du voyages bloquent les routes…c’est logique pour eux. Il s’agit d’un schéma classique en psychologique. (ils ne connaissent que ça !)

    (Positif)
    Il existe de multiples richesses dans notre monde. Notre richesse peut être de savoir, d’intelligence, d’amour, de partage (désirée, non forcée), de sport. Je crois que notre plus grande richesse est la création. Créer des enfants, des objets, du savoir…imaginer un avenir (des utopies même…).
    MAIS,
    Quand l’Etat hypothèque notre avenir, nos enfants, notre justice, notre amour. Transforme la réalité en utopie moisie. Nous oblige à manger sa merde chaque jour qui passe….

    Je n’abonde pas avec ces agissements de cramer des pneus. Je dis juste que la violence de l’Etat devrait avoir son image dans notre miroir sociétal. Ce visage est hideux, effroyable. Il a un visage de mort. C’est notre visage. Celui de notre avenir. Notre propre mort, lente….imposée, inéluctable.

  7. Aristophanedecarotte

    A l’autre bout de la France aussi.D’anciens jean du voyage étant devenus jean de restage grace à nos impots ont voulu re-voyager. En troupeau.

    le maire de la commune de Gelos (64110) s’est couché physiquement pour leur barrer la route du terrain communal et la prefecture est restée aux abonnés absents. Chacun sa merde. Et donc le maire s’est relevé et est parti. Ainsi les jean de restage ont pu rester.

  8. Karamba!

    A priori, de prime abord on pourrait estimer qu’il n’y a plus de place en prison, on ne va tout de même pas arrêter encore des gens fussent ils du voyage avec la détente facile.
    Paul du Restage qui tire en l’air au fusil pour faire fuir les indésirables qui envahissent son champ dans le Gard, sachant que la police est aux abonnés absents comme on vient de le constater pour la prise en otage autoroutière, lui il est en prison (12 mois dont 6 fermes).

    Il faudra expliquer un jour cette curieuse justice à géométrie variable avec des bouffées idéologiques délirantes. On sort des condamnés de leur cellule pour faire une balade familiale et on instaure un couvre feu interdisant aux habitants de la localité où se déroulent les obsèques de sortir de chez eux par peur d’un éventuel conflit.

    Il faut en finir avec ce socialisme psychotique. C’est pire que tout.

  9. Theo31

    Xavier qui veut désarmer les gens du voyage. Que ce gros sac donne l’exemple en sortant sans ses gardes du corps armés.

    Désarmer la population est le fantasme de tous les apprentis dictateurs.

      1. Duff

        j’adore l’expulsion des mecs fichés ou port du bracelet électronique.

        Proposeront jamais ça à ceux qui ont du retard pour payer le fisc… Comme TT.

  10. Taisson

    La question : « Police, Gendarmerie ( auxquels il faut ajouter « justice »), pourquoi faire ? » est de plus en plus légitime… surtout dans un pays ou l’état est de plus en plus envahissant !
    En fait ces moyens de répression servent uniquement à terroriser le citoyen ordinaire, pour qu’il reste dans le rang et surtout continue de payer bien sagement.

    Comment s’étonner que d’autres communautés, que l’on à laissé, voire encouragé, à prospérer, ont, par leur mode de vie et leur (in ?) culture, le plus profond mépris pour toutes les règles des autres, et, ne risquant pratiquement rien, règlent les différents à leurs façon ! Ils ne supportent même plus d’être « contrariés » , puisque régulièrement la justice les protège et fait pression sur les autres citoyens pour éviter bon nombre de dépôts de plaintes…(par exemple, pour les gens du voyage, affaires de braconnage, sans permis, hors période, avec fusils volés..)
    Et, rebondissant sur ces derniers incidents, un politique et des médias (Christian Barbier) jouent les indignés et veulent en profiter pour retirer les fusils aux chasseurs !!
    Sur que ça va améliorer la sécurité !!
    Des hordes infinies de migrants, des communautés de sauvages, que les enfants des premiers rejoindront immanquablement bientôt, une « élite » politico-médiatique vivant en vase clos, prisonnière d’une pensée idéologique (très floue..), qui n’agit que pour mépriser ou brimer les citoyens autrefois considérés comme « normaux », c’est vraiment « Le Camp des Saints » !!
    Aucun leader en vue pour appeler à la résistance. D’ailleurs, vu le succès d’environ quarante années de formatage, transformant, entre autres, la lâcheté en idéal, il n’y aurait pas grand monde… La dernière fois, déjà, De Gaulle n’avait trouvé qu’environ 2% de réels combattants.
    Minoritaires et méprisés par l’opinion « officielle » de leur propre pays, les Français « standard » (de souche ou assimilés) n’ont plus qu’à se faire tout petits et discrets, en attendant de disparaître, il suffit d’attendre…. Tout ceci nous est abondamment expliqué par nos « élites » dans les médias !
    Pour ceux qui , pour différentes raisons ne peuvent fuir, il ne reste plus, rien que pour le plaisir de la secousse médiatique, et sans illusions, l’espoir d’un vote massif MLP .
    C’est bien peu… ce pays est vraiment foutu.

    1. Aristophanedecarotte

      christophe barbier est imbécile haut de gamme. Le chasseur ayant plusieurs fusils selon le gibier déclarera la plus vieille pétoire et planquera le reste.. Il y avait eu le plan de la déclaration spontanée des armes détenues en milieu rural. On attends toujours. Inapplicable Il ne faudrait pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

      1. Taisson

        @ Aristophanedecarotte – 1 septembre 2015, 14 h 35 min

        Tout à fait d’accord sur C.B.!
        Mais attention à l’excès de tranquillité: Contrairement à ce que l’on peut penser, beaucoup de chasseurs sont soucieux de la loi, et pour éviter les ennuis, ont bien déclaré leurs armes.
        De plus, toutes les armes achetées récemment sont déclarées obligatoirement par l’armurier. Quand la prohibition totale viendra (très bientôt), il suffira de visiter « au hasard » quelques chasseurs, sous prétexte par exemple de vérifier la conformité des armoires blindées, le tour sera joué. Quelques procès bien médiatisés avec grosses amendes, et les fusils afflueront aux guichets de confiscation !!
        Les habitants des lieux isolés seront alors vraiment transformés en canards sauvages…. Et la sécurité sera alors totale, selon C.Barbier et ses amis!

        1. Quiet Desperation

          Parfaitement exact, cher Blaireau : les armes rayées de chasse doivent être déclarées depuis des années – et, à défaut, en cas d’accident, outre les sanctions pénales, la compagnie d’assurances refuserait la prise en charge d’une blessure par arme « illégale ».

          Pour les fusils à âme lisse – autres que les semi-automatiques qui doivent l’être également, quelle que soit l’année d’acquisition – toute arme de ce type acquise depuis 2011, doit être déclarée, par l’armurier, ou l’acquéreur en cas de vente entre particuliers.

          Le Ministère de l’Intérieur dispose d’un logiciel performant pour l’enregistrement des armes, portant le doux nom d’AGRIPPA, qui est assez révélateur quant à ses finalités profondes…

          Le rapport LE ROUX de 2010 – Sarkozy regnante – traduisait assez bien la philosophie de nos législateurs, ainsi résumée par notre ami Bruno : « d’abord faire le stock, ensuite confisquer… » or words to this effect….

          assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i2642.asp

          1. Caton

            Sur les 4 tonnes d’explosifs, 286 fusils-mitrailleurs Bren, 9200 grenades Mills et quasiment 4.000 Sten et M-1 parachutés dans la Creuse en 1943, combien à votre avis ont été récupérés après guerre? Et pour les autres zones de parachutage?

            Les Français ne sont pas désarmés par manque d’armes à feu, mais par une législation criminalisant de fait la légitime défense.

            1. ironbooboo

              Gardez donc vos tromblons rouillés. Je préfère personnellement faire comme les jeunes de banlieues : je regarde quelques reportages sur le grand banditisme et je suis les indications données par les journalistes. C’est tout bien expliqué.

              Je dis ça je dis rien.

              1. Quiet Desperation

                Voui…. les grenades, je jouerais pas avec, hein… la petite chimie interne vieillit mal…. Ceci dit, un Bren, (ou un BAR, voire un 24/29) c’est une valeur sûre, comme me disait un vieux gars de Stay Behind….

                    1. Pheldge

                      euh, salut les spécialistes! Il y a quelques temps, l’un de vous avait donné un lien You Tube sur une demo d’un fusil avec dispositif d’acquisition de cible « sympa » …

        2. Aristophanedecarotte

          armoires blindées? boudiou ! et les chasseurs qui ne chassent plus ne reprenant plus leur permis , et les agris qui n’ont jamais eu de permis, vous croyez qu’ils ont une armoire blindée ? Il est souvent debout dans le coin de la cheminée pour la taupe ou le blaireau. Un 12 ne vieillit pas. C’est au niveau des cartouches le bleme.

  11. Tribuliste

    Bien triste, et le pire c’est que ces mêmes irresponsables veulent apprendre le civisme à nos enfants!

    La décadence dans toute sa splendeur, à vomir.

  12. hop hup

    pourquoi s’en étonné d’autres l’ont fait avant eu je pense au agriculteurs routiers qui faisait le coup de force aussi.

    1. Taisson

      @Hop hup 12h 49
      Vivez un peu en milieu rural, et vous comprendrez que les agriculteurs, voyants sans cesse les déprédations et sabotages commis par les syndicats, les richesses diverses et autres étudiants et glandeurs divers, approuvées et encouragées par nos pseudo élites, se lâchent un peu quand ils sont en colère. Eux travaillent dur et vraiment (leur job ne consiste pas uniquement à parler…) Certaines actions sont certes condamnables, mais on ne peut pas comparer, à moins d’être atteint par la propagande actuelle…

        1. Taisson

          @Hop Hup 13h34
          Acceptables..Ils ne le sont pas !! Mais leurs débordements sont ponctuels et ont le plus souvent une cause réelle, contrairement à ceux des GDV dont les exactions et sabotages sont toujours d’origine crapuleuses..
          De plus, si l’on à encore un peu de discernement on ne peut pas » mettre dans le même sac » des gens utiles et des parasites.
          On peut aussi utiliser le correcteur d’orthographe….Mais c’est hors sujet.

          1. bob razovski

            Les gens utiles cessent de l’être à partir du moment où ils deviennent parasites eux-mêmes.

            Foutre le chantier sur des autoroutes pour gêner le gars étranger à tout ce cirque est d’une incommensurable connerie.

            Je ne fais aucun discernement entre telle ou telle personne qui m’empêche de bouger sous prétexte qu’il n’est pas content de l’état.

            Raz la bol d’être l’éternel dommage collatéral de ces merdeux bloqueurs de mouvement, qu’ils soient taxi, sncf, contrôleurs du ciel, pilotes, agriculteurs ou Jean Duvoyage…

  13. royaumont

    Puisque nous sommes le 1er septembre, en 2015 qui plus est, et que l’on parle de Roye, je rappellerai 2 citations d’un dénommé Dieudonné :

    «La fonction de roi consiste principalement à laisser agir le bon sens, qui agit toujours naturellement et sans peine.»

    «Quiconque pardonne trop souvent punit presque inutilement le reste du temps.»

      1. Quiet Desperation

        Le prénom du Grand Roy était Louis Dieudonné… pour la raison que sa naissance était inespérée après un long mariage stérile…

        1. Quiet Desperation

          C’est au demeurant le tricentenaire de sa mort, ce jour…

          Nonobstant Saint-Simon – que j’aime pourtant beaucoup – qui écrivait à propos du Roy qu’il était « né avec un esprit en dessous du médiocre » il suffit de lire ses « Mémoires pour l’instruction du Dauphin » pour constater que l’homme était tout sauf un imbécile…

              1. Caton

                Je confirme pour les deux, mais la suite de la deuxième est intéressante :

                Quiconque pardonne trop souvent punit presque inutilement le reste du temps ; car dans cette terreur qui retient les hommes du mal, l’espérance de l’impunité ne fait guère moins d’effet que l’impunité même.

                1. Quiet Desperation

                  Il y a quelque chose de presque identique dans le Bréviaire des Politiciens de l’illustre Faquin… ce qui n’est guère étonnant vu l’influence qu’il exerça sur le jeune Roi….

  14. Val

     » Et lorsque Paul du Restage en aura assez (ce qui arrivera un jour, inéluctablement, quand il n’aura plus rien), je ne suis pas sûr non plus qu’il persiste à faire du restage dans le calme et la pondération. » Tout à fait d’accord . Nous avons toute une nouvelle génération de Restage qui commence à en avoir plus que ras la casquette et sur qui la bonne parole du vivrensemble n’a plus aucune prise , d’autant plus qu’il leur est imposé tous les jours à l’école, par ailleurs ils sont assez jeunes , désoeuvrés , … tout cela va forcément bien se passer .

  15. Angst

    Je n’ai pas pu m’empêcher d’aller samedi visiter le site du Daily Mail.
    Sur ce sujet, c’était assez tonique, plus, c’est certain, que la presse française, et des commentateurs semblaient surpris que la France ignore les canons à eau…
    Une évacuation musclée aurait été, j’en suis certain, bien comprise de tout le monde en France sauf d’une poignée de journaleux, d’associatifs, de politocards, d’indignés professionnels, mais les décisions sont prises pour faire plaisir à cette poignée et méprisent le reste, c’est à dire tout le monde.

  16. Dr Slump

    HS, mais en fait toujours dans la même veine: un de mes salariés s’est cogné/coincé le bras en faisant un peu n’importe quoi. Il vient prendre dans la pharmacie un peu de spray, et se fait mettre un bandage… pour une contusion légère… pour un bleu!
    Il veut que je fasse la déclaration d’accident de travail, le pauvre panique, il a mal, il veut aller tout de suite à l’hôpital, au cabinet du médecin. Pour un bleu! Je refuse parce qu’évidemment, même s’il est un peu crétin, tordu, neuneu dans sa tête, rien ne le justifie. Il va quand même aux urgences. A ce stade, j’ai confiance.

    Puis j’apprends que les urgences lui ont donné 3 jours d’arrêt… *DESPERATE FACEPALM* , et le PDG me confirme qu’il va falloir faire un AT. Pour se couvrir. Argh. Pays de merde.

    Maintenant j’en suis sûr, j’en ai eu la vision: nous sommes foutu!

    1. ironbooboo

      Les gens n’ont plus honte de rien c’est fou.
      Plus jeune je me suis coincé le petit doigt sous une palette le brisant du même coup : c’était trop idiot pour que je m’en plaigne donc j’ai pris mon mal en patience et j’ai continué à bosser comme ça.

      J’espère qu’au moins ses collègues se sont bien foutu de sa gueule, ce serait la moindre des choses …

      1. Theo31

        J en doute: ils vont le plaindre et balanceront des noms d oiseaux sur le boss.

        Une cliente m’a dit récemment que la France était peuplée de cons irresponsables et que ça en faisant de bons esclaves faciles à contrôler.

    2. Deres

      Tu es médecin ? Leur réponse et sa réaction est peut être abusive, mais il me semble normal que tu ne sois pas JUGE ET PARTI dans une histoire d’accident du travail. Et puis si tu t’étais trompé, tu devrais en porter toute la responsabilité.
      Le problème des urgences et des médecins est qu’ils peuvent être à géométrie variable sur les jours d’arrêts.

      1. Dr Slump

        Je confirme le diagnostic du médecin des urgences: un hématome, donc un bleu hein, au niveau du coude face interne. Le pauvre ca va l’empêcher de travailler, ça fait mal pour soulever des palettes et des cartons, mon pauvre bichou, Mais ça ne l’a pas du tout empêché de conduire, d’aller à l’hosto, d’attraper son fils au passage, et de revenir tout pimpant chercher sa putain de déclaration d’accident de travail pour un foutu PUTAIN DE BLEU!

        Raaah désolé ça me met en rage, tout ces efforts, ce temps et cet argent foutus en l’air pour un hématome! et aux urgences c’est encore les plus cons, bordel! Pour se couvrir, dès fois qu’il attraperait une gangrène, un cancer, ou le scorbut, va savoir! Foutu tas de branleurs, qui font dans leur froc au moindre trou du cul qui braille pour un bobo qu’un enfant de 5 ans encaisse fièrement sans broncher!

  17. René-Pierre Samary

    Il y a ceux qui bougent et ceux qui restent. D’un côté, les agités, de l’autre les demeurés. Il faut choisir.
    Je note en passant que le représentant de l’Etat dans la région picarde est une préfète. Que l’on ne s’étonne pas de l’absence de testostérone…
    Bon, je n’ai rien dit.

    1. Beldchamps

      Pas sûre qu’un homme aurait réagi différemment.
      J’ai appris avec l’actualité de cette semaine qu’il existait des patchs de testostérone destinés aux femmes … Alors Messieurs à vous le dilemme : migraine ou femme à barbe ?

      1. sam player

        Oui BDC il y a plus de risques à court terme à faire quelque chose que de ne rien faire.
        A court terme, parce qu’à long terme c’est autre chose. Mais le long terme ce n’est pas la même unité de temps ou de lieu : ce sont d’autres ailleurs qui en paieront les conséquences.

  18. ironbooboo

    Vous êtes bien tristes aujourd’hui tous autant que vous êtes.
    Essayez de voir ça comme une tentative de sédentarisation en milieu autoroutier, ça passe mieux.

      1. Higgins

        Les autorités sont nulles. Il fallait verbaliser tous les automobilistes à l’arrêt au prétexte qu’il est interdit de rouler à moins de 60 km/h sur les autoroutes. Recours possibles devant les TA (nous sommes un état de droit tout de même).

    1. Quiet Desperation

      Tristes ?

      Nan, c’est juste une mâle gaieté, si triste et si profonde… et d’abord, il est poli d’être gai…

      1. René-Pierre Samary

        Bien d’accord, nous sommes gais, nous sommes polis.Trop polis, peut-être…
        « À lutter contre la bêtise, les plus justes et les plus doux des hommes finissent par devenir brutaux. Car au front stupide, l’argument qui revient de plein droit est le poing brandi. Mais comme leur caractère est doux et juste, ce moyen de légitime défense leur fait plus de mal qu’il n’en inflige. » (Nietzsche)

  19. sam player

    Jean du Voyage, Paul du Restage… ce titre est quand même énorme, je me demande où tu vas chercher des trucs pareils ! 😀

  20. kekoresin

    L’affaire du blocage est navrante et très révélatrice de la focalisation du bras armé de la nation à faire chier les lambdas et leur tricoter des tracasserie sans fin quitte à mobiliser les effectifs et le matériel qu’ils se plaignent d’être insuffisants!

    Dans mon club de tir, une affreuse affaire de « trafic d’armes » a fait l’objet de près d’une année d’écoute d’une vingtaine de personnes (surement le double en fait) et des perquisitions menées par deux brigades complètes. Pour avoir une licence de tir, il faut un casier vierge. Il y a enquête préfectorale, judiciaire, sanitaire et sociale. Bref, la licence de tir et la détention d’arme par voie légale n’est donc pas vraiment ouverte aux malfrats. OUI MAIS, les armes c’est dangereux ma p’tite dame, sauf possédées par les amis roulottiers bien sur! Résultat de tout ce brassage d’air et de képis virevoltant: un « collectionneur » emmerdé surtout pour ces « tenues NBC » datant de 1917 (catégorisé A – matériel militaire interdit au civils) et 5 munitions 9mm laissées dans le coffre du stand par…un gendarme (dont il voulait absolument le nom pour lui mettre un blâme certainement!). Au passage, vous noterez que maman état vous interdit de vous procurer une tenue protectrice si vous habitez à proximité d’une jolie centrale nucléaire ou un coquet complexe pétrochimique. C’est mama état qui s’occupe de tout: t’inquiète mon cousin, les experts ont dit qu’y a pas de danger, c’est certifié par le préfet et tamponné par le ministre qui effectivement s’en tamponne!!!

  21. Marco40

    Perso, je ne serai pas surpris de consignes visant à ce genre de situations : Hollande tente de faire du Miterrand et faire progresser les voix du FN au détriment de l’ex-UMP mais aussi de l’extrême gauche (qui a basculé fortement d’un extrême à l’autre).
    Mais il aura du Jospin…
    Je croyais que « les gens » (nous…) se révolteraient. Mais nous ne sommes pas organisé et soudé comme certaines communautés. D’autre part, l’Etat a les moyens de ruiner et casser les citoyens de seconde zone que nous sommes.
    La révolte passera par les urnes.
    Mais je ne me fais aucune illusions : la décadence, c’est maintenant.

  22. sam player

    Là on parle de conséquences mais toute cette affaire est quand même un gros fail depuis l’origine :
    – les aires du voyage qui devraient être gérées par des entreprises privées. 3€ par jour pour une structure de 5 emplacements qui coûte 1ME, j’hallucine. Alors que le moindre camping c’est 20 à 30€ par jour.
    – des gens du voyage incapables de justifier de leurs revenus
    – des journalistes qui viennent mettre le nez dans les affaires privées des autres mais bon vu qu’on ne sait pas si c’est un espace public ou privé.
    – des journalistes qui se font tabasser sous les yeux des forces de l’ordre sans que ceux-ci ne mouftent.
    – des flics qui ne ripostent même pas à la hauteur de l’attaque et qui attendent d’avoir un mort et un blessé dans leurs rang pour en final blesser le présumé assassin : la légitime défense en question et effet Rémy Fraisse.
    – des suspects de vol en prison alors qu’il serait très simple d’avoir un système de caution s’ils veulent sortir et vive les chasseurs de primes.
    – 60 personnes qui prennent en otage des millions d’autres et créent des dégradations et des dommages (SANEF 500KE de péages perdus) et les forces de l’ordre n’interviennent pas : effet Rémy Fraisse encore mais c’est pas cher c’est l’état qui paie.
    – une justice qui se dédit certainement sous la pression et les injonctions du ministre
    – et pour résoudre tout ça des poliotiques qui veulent faire des lois sur les conséquences au lieu de s’en prendre aux causes.

    Supprimez les espaces publics et le problème n’existe plus.

    1. Popeye

      sauf erreur de ma part et ce que je me souviens d’avoir lu, les deux détenus le sont après condamnation ferme à respectivement 6 et 4 ans.
      Ils ne sont plus suspects mais coupables.
      Vu les « tarifs » habituels de nos TGI voire cours d’assise, nul doute que ce n’est pas la première comparution des deux lascars selon l’expression consacrée « défavorablement connus des services de police »

  23. René-Pierre Samary

    Liberté de circulation… J’ai dû tomber dans (l’ultra) libéralisme le jour (bien lointain) où je me suis demandé de quel droit des manifestants m’empêchaient d’aller à la clinique voir mon fils nouveau-né. Il a aujourd’hui 46 ans. Cela fait une paie.

  24. hop hup

    Guerre. Pendant que vous vous lamentez sur la reprise de votre travail, Bernard Henri-Lévy est sur le front, avec le sourire, pour se battre contre le groupe Etat islamique.

    Bernard-Henri Lévy ✔@BHL
    Alexis Duclos nous envoie des images. Ici, BHL, secteur de Kirkouk, 1ère ligne face Daech, avec Peshmergas.
    20:18 – 31 Août 2015
    142 142 Retweets 40 40 favoris

    et c’est reparti comme en 40 je sens qu’on va avoir une overdose de bhl a tv dans pas longtemps

    1. eole

      BHL ira-t-il interviouver le grand calife Al Bagdad de Daech? Il va falloir qu’il se laisse pousser la barbe , non?

    2. Dr Slump

      Prêtre qu’à défaut de se faire entarter, il pourrait se prendre une balle perdue? Ou se faire circoncire d’une main, d’un bras, voire même, rêvons, de la tête?

  25. Calvin

    Les tweets, c’est parfait pour BHL : faut être précis et circoncis !
    En même temps, c’est le roi des raccourcis faciles.
    (Hum, j’ai dû mettre un cir de trop !)

  26. hop hup

    Le ministère de la Justice épinglé pour l’emploi de 40.500 personnes « au noir »

    Le ministère de la Justice est durement épinglé par un rapport d’inspection interministérielle pour l’emploi de 40.000 personnes non déclarées. Une situation en cours de régularisation, assure mardi la chancellerie.

    Le ministère de la Justice épinglé pour 40.000 personnes qui travaillent au noir. Le rapport des inspections générales des Finances, des Services judiciaires et des Affaires sociales, cité par plusieurs médias et dont l’AFP a obtenu une copie, évalue à près de 50.000 le nombre de ces « collaborateurs occasionnels du service public » employés par différents ministères, dont « 40.500 pour le seul ministère de la Justice ».

    Ces employés – interprètes, experts, médiateurs … – qui sont souvent amenés à intervenir quotidiennement, sont considérés comme des prestataires, rémunérés à l’heure: « le ministère de la Justice n’applique aucun assujettissement aux cotisations sociales et assimile les indemnités de ses collaborateurs à des prestations sans pour autant mettre en place les conditions de leur assujettissement à la TVA », selon le rapport, rendu à l’été 2014 et révélé par le Canard enchaîné à paraître mercredi.

    une nouvelle affaire qui fera peut être l’objet d’un billet de h16

    1. René-Pierre Samary

      Payés à l’heure… et six mois plus tard. Témoignage d’une amie, interprète. Et que d’histoire cocasses, de cpf prétendus bilingues, qui traduisent n’importe comment, et le juge qui, ne parlant pas un mot d’anglais, avale ces traductions fantaisistes…

    2. Quiet Desperation

      Les avocats qui vont plaider leurs dossiers de « travail au noir » devant des juges coupables d’identiques infractions…. ça promet des audiences amusantes, je m’en réjouis d’avance…

      Sans compter les descentes des gros bras de l’URSSAF dans nos cours et tribunaux…. j’attends avec impatience les reportages….

      1. ironbooboo

        On note au passage que la ministre ne démissionnera pas. Bah non. Le ministère de la justice est hors la loi mais tout va bien, d’après la chancellerie ce sera réglé d’ici peu.

        1. Calvin

          En général, on est aussi conciliant avec les TPE ou les artisans quand ils sont confrontés au même problème….
          Oh, wait…

  27. Popeye

    Si m’sieur le taulier m’autorise cette sorte de radio-trottoir…

    Vous le ressentez comment, votre consentement à l’impôt alors que vous venez de recevoir votre avis d’imposition et le montant du dernier tiers, concomitant avec cette pitoyable et navrante exhibition de Force devant, paraît-il, rester à la Loi?

  28. sam player

    Tueur présumé :

    Photos d’El Khazzani menotté: le parquet de Paris met en garde iTélé

    « La chaîne télévisée avait diffusé le 25 août une vidéo montrant le jeune Marocain à son arrivée au palais de justice de Paris pour être présenté à un juge d’instruction. Entouré par plusieurs policiers, il apparaissait pieds nus, les yeux bandés et les mains menottées. La chaîne avait flouté les menottes, une précaution inutile selon le parquet, dès lors qu’Ayoub El Khazzani était nommément désigné et que les images laissaient clairement apparaître ses mains entravées.

    La loi sur la liberté de la presse interdit, au nom de la présomption d’innocence, la diffusion d’images d’une personne identifiée portant des entraves lorsqu’elle est réalisée « sans le consentement de l’intéressé » et tant que le mis en cause n’a pas fait l’objet d’une condamnation. »
    ___________
    C’est marrant ce genre de loi censée protéger la dignité des « mis en cause »… mais dès qu’on est entre 2 gendarmes pour de tels faits, la dignité en a déjà pris un coup… Tout le monde sait qu’il est menotté mais il ne fait pas le montrer.

    1. sam player

      Comme dit un commentateur du Fig on aurait dû flouter aussi les légions d’honneur décernées à des individus qui ont peut-être mis hors d’état de nuire la mauvaise personne. Hollande aurait-il jugé le terroriste avant qu’il soit condamné ?

      1. Pat

        Etonnant que ces individus, qui ne sont donc que de présumés héros, n’aient pas été mis en examen pour aggression et voies de fait par Taubira…

      1. Quiet Desperation

        Joli… mais faut être légèrement caduc pour comprendre la citation :

        « Play it again, Sam » (litt. « Rejoue-le/la, Sam ») est à l’origine une citation supposée du film de Michael Curtiz, Casablanca (1942), le personnage de Ingrid Bergman dit en réalité « Play it once, Sam… ». Elle peut aussi faire référence à :

        Play It Again, Sam, titre original du film américain Tombe les filles et tais-toi de Herbert Ross sorti en 1972 et adapté de la pièce homonyme de Woody Allen ;

  29. marvelal

    Cela fait belle lurette que ces ‘gens du voyage’ ne voyagent plus, je vois toujours les mêmes depuis quelques années au café du coin ! Ils sont donc bien des bulletins de vote.

  30. Aristarkke

    La Voix du Nord donne davantage de détails. La préféte assure qu’elle avait les troupes nécessaires (ce qui est démenti par plusieurs photos où il est visible que les gendarmes (départementale de par les véhicules qui s’y trouvent) sont moins nombreux que les frocs du voyage, au moins à ce moment là. Elle nous indique qu’elle devait aussi sécuriser le camp de nomades de Roye qui s’agitait beaucoup dans une ambiance énervée et qu’il fallait éviter que cela ne dégénère… Sans compter qu’il fallait aussi gérer l’embouteillage bi directionnel sur la RN17. Donc elle n’avait pas les troupes pour faire autre chose que ce qui a été fait et surtout pas pour rentrer dans les excités.

Les commentaires sont fermés.