Tous les jours un peu plus près de la faillite

Tiens donc ! Il semblerait que le mot « faillite » soit subitement devenu plus tendance. Oh, on est encore loin d’une acceptation raisonnée et d’une analyse froide de ce qu’il implique, mais on commence à l’entendre plus souvent, et de plus en plus en forme de demi-aveu.

Et dans cette optique, j’établissais à la fin du mois de mars que cette faillite pourrait provenir essentiellement de deux raisons bien définies : soit l’enfoncement progressif des collectivités territoriales diverses et variées dans les dettes par des choix de gestion calamiteux, à commencer par la souscriptions d’emprunts dits toxiques, soit par la perte totale de contrôle de la distribution des aides sociales dont le montant et l’assiette semblent augmenter inexorablement à mesure que la conjoncture économique se fait plus dégradée.

Pour les dispendieuses distribution tous azimuts, les choses prendront évidemment du temps à se déclarer, tant les sommes et le nombre d’individus concerné sont grands ce qui impose une grande inertie au système. Il faudra en conséquence beaucoup de temps pour que chacun prenne conscience de l’ampleur des dégâts, depuis l’étudiant jusqu’au retraité en passant par le chômeur ou le bénéficiaire de RSA, à mesure que, les finances rétrécissant, les prestations se feront tous les jours plus minces. En tout cas, il semble que 2017 sera une année pénible.

Pour les erreurs manifestes de gestion, il en va tout autrement puisqu’en général elles s’accumulent un moment avant d’exploser violemment dans les journaux.

Mais tant pour les erreurs de gestion que pour les aides sociales trop coûteuses, c’est à un véritable festival qu’on assiste actuellement.

Bien sûr, c’est la nouvelle grosse région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes qui caracole en tête des « révélations » sulfureuses actuellement. Il faut dire que l’ardoise est salée. Comme je l’évoquais déjà il y a deux semaines, on a déjà allègrement dépassé les 132 millions initiaux, on évoque maintenant 450 millions et on s’acheminera, le temps aidant, vers le milliard qu’évoquait une autre source.

Dans la panade, la responsable directe de cet incroyable dérapage financier se débat comme elle peut, avec le talent discutable dont elle fait preuve dans ce genre de situations dont elle est pourtant habituée. On pourra citer, pour rire, cette fabuleuse saillie de Ségolène, qui, dans le contexte encore tout frémissant des « Panama Papers », prend une dimension particulièrement savoureuse :

« Il n’y a que dans les États totalitaires qu’on jette en pâture des chiffres, des mots et des gens. »

ségolene royal poitou charentes papers

Pour la ministre de l’Énergie, de l’Air Pur et des Éoliennes à Charbon, oser ainsi se référer à un audit de Ernst & Young (qu’on pourra lire ici, au passage) qui met directement en cause la qualité de sa gestion revient à sombrer dans le totalitarisme ; en parallèle, on devrait alors pouvoir en dire autant de l’usage de documents volés par des journalistes peu scrupuleux mettant au jour quelques étranges montages financiers de ces politiciens qui ont toujours su faire preuve d’autant plus d’entregent pour leur propre fortune qu’ils n’en ont jamais trouvé pour celle des contribuables.

gifa picard flute pipeauLes explications de la ministre, parfaitement grotesques et faisant appel à des bugs informatiques, véritables slips des joueurs de pipeau, donnent la mesure exacte de la panique qui s’est emparée de l’ancienne présidente de région qui ne s’attendait probablement pas à être ainsi directement mise en cause.

C’est normal : on assiste avec cette magnifique histoire de faillite picto-charentaise à une nouvelle passe d’armes dans les règlements de comptes entre barons du Parti Socialiste, vivier naturel de crabes jamais en retard d’une guerre interne.

Alors que l’audit avait été lancé par un successeur socialiste probablement assez malin pour sentir les cadavres que Royal et son équipe avaient laissés dans de multiples placards, le résultat (catastrophique) de cet audit a été plus que probablement récupéré par l’équipe de Valls qui renvoie ici l’ascenseur à la bouillonnante ministre suite à ses déclarations sur l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes.

Si on ne doit pas bouder son plaisir de voir se déchirer ces politiciens qui montrent ainsi leur vrai visage, la conclusion financière reste, indubitablement, la même : c’est bien de faillite qu’il est question ici.

Et comme je l’évoquais plus haut, ce mot de faillite n’est pas trop fort.

Il a même été employé par un autre politicien, dans un autre contexte, encore plus inquiétant, car c’est bien encore de faillite que parle Jean-Jacques Urvoas lorsqu’il évoque la Justice française. Et même si une probable pudeur et un évident  calcul politique l’incitent à ne pas dire ce mot directement, il ne s’empêche pourtant pas de parler d’un véritable « sinistre » : l’accumulation d’impayés, d’énormes difficultés de trésorerie, de tentatives désespérées de faire des économies de bouts de chandelle en tapant dans les fournitures de papeterie et autres contingences matérielles marginales seraient, pour une entreprise ou même un service d’État un peu lucide synonyme évident de faillite.

Rassurez-vous cependant : tout comme Fillon qui, lucide, déclarait la France en faillite en 2007 peu après son arrivée à Matignon et qui fut très vite ramené à l’ordre, Urvoas sera oublié aussi vite que possible, même si le constat qu’il a dressé ne souffre d’aucune interprétation favorable et même si on tente de lui imputer (probablement à raison) la volonté de nuire à son prédécesseur, Christiane Taubira. Mais tout comme les guerres picrocholines socialistes qui animent Valls et Royal et qui ne parviendront pas à évaporer le trou d’un milliard en Poitou-Charentes, les éventuelles manœuvres politico-politiciennes d’Urvoas ne pourront effacer des décennies de gestion calamiteuse de la Justice française.

Enfin, à cette faillite financière de tout l’appareil d’État français, il va falloir en ajouter une bien plus coûteuse et durable : celle, intellectuelle, de tout un peuple. Cette faillite, visible dans ses prémices avec les pathétiques manifestations « étudiantes » contre une Loi Travail pourtant ridiculement timide, prend une tournure grandiloquente et comique avec le mouvement Nuit Debout.

nuit debout dure journéeComposée d’une foule de « dormeurs debout », il s’agit d’un mouvement si évidemment téléguidé par une extrême-gauche trop heureuse de récupérer les rouspétances réactionnaires d’une jeunesse inapte politiquement que seuls les médias s’ébaubissent de sa spontanéité et de son aspect innovant, alors que, pourtant, tous les marqueurs collectivistes habituels sont cochés, deux fois, avec beaucoup de rouge.

Autrement dit, cette magnifique resucée de Podemos ou de Syriza (qu’on aura bien du mal à classer ailleurs qu’à l’extrême-gauche) recueille les suffrages humides et abondants de la classe jacassante qui tente, par tous les moyens médiatiques, d’en faire une énième tentative de « révolution citoyenne & festive », pendant que le reste du pays continue de patiner devant la dure réalité physique et très palpable de l’effondrement économique, directement issu d’un socialisme qui détourne directement plus de 55% du PIB vers l’État.

L’État français est en faillite et tout indique que la relève, somnambule et fantasque, n’a aucune idée de ce qu’il faudrait faire pour l’en sortir. Pire, tout indique qu’elle n’a qu’une envie : y plonger encore plus profond.

 

Commentaires236

  1. Le Gnôme

    Depuis le temps que cette faillite est annoncée, que l’on dit que la France est la future Argentine, je trouve que c’est un peu longuet. Il faut croire que la bête est solide.

    1. Calvin

      Il faudra commencer par une mise sous tutelle du FMI.
      Si tu ne vas pas à Lagarde, Lagarde ira à toi.

    2. Royaumont

      Pour l’instant, Mario fournit des faux billets et autant qu’il en faut. Ce retarde l’échéance.

        1. Calvin

          La BCE a été rebaptisée EuroCopter, ce dernier premier avril.
          Mais personne n’en a parlé…

      1. Deres

        La BCE s’est quand même mis à acheter des obligations d’entreprises car augmenter ses achats de dettes souveraines risquaient de faire un corner sur le Bund …

    3. Oui, elle l’est. Mais les moyens déployés pour faire tenir l’édifice sont de plus en plus drastiques. Pour qu’on aille jusqu’à évoquer l’hélicoptère monétaire, par exemple, c’est qu’on est très enfoncé dans le caca.

      1. Higgins

        Manolito vient de décider de taxer les CDD pour favoriser les CDI!!! Je ne commente pas. Ce Pays Est Vraiment Foutu.

        1. Pheldge

          Depuis le début de cette histoire de loi Khomery, la minisse expliquait qu’il fallait aller vers un contrat unique, le CDI obligatoire pour tous ! certains se sont pris à rêver …
          au passage, il y a cet article réservé aux abonnés, si quelqu’un peut le lire
          lefigaro.fr/conjoncture/2016/04/10/20002-20160410ARTFIG00163-en-suisse-il-n-y-a-ni-code-du-travail-ni-indemnite-de-licenciement-ni-smic-ni-35heures-et-pourtant-la-paix-sociale-regne8230.php

          1. Aristarkke

            En Suisse, ce sont les travailleurs qui sont relativement rares à rebours du travail… Si l’on en croit les statistiques du chômage et l’excédent 2015 (lien mis avant hier ).
            Donc, comme il y a peu d’ incertitudes sur leur capacité à rebondir, tout patron maltraitant ses employés joue avec le feu et la pérennité de sa boîte. Ils sont aussi nettement moins contaminés par le marxisme et les rêvasseries gauchistes…

              1. albundy17

                Cher ami, notre assurance chaumage est également excédentaire ! Environ 4 miiards !

                les seuls hics sont les intermittents du pestacle(1.2 miiards) et les 55.000 qui résolvent le problème des chômeurs chez popol

          2. Silvos

            Dans Atlas Shrugged, il y a un concept encore plus efficace : emploi à vie, il est interdit aussi bien au patron de licencier qu’au salarié de démissionner. Ya plus de problème !
            On y vient, patience…

          1. Pheldge

            C’est « petit bras » ! fallait qu’il y aille « Franco » le Manolo : prison ferme pour les salauds de patrons qui refusent de faire des CDI , et tant qu’on y est , d’embaucher, créant automatiquement du chômage !

    4. Aristarkke

      La politique monétaire de Draghi et le recours à l’emprunt permanent pour les fins de mois, aident à durer… jusqu’à la prochaine échéance électorale.
      ET, en cas de danger, comme les plus prévoyants d’entre eux ont stocké de confortables avoirs ailleurs, il sera toujours temps de prendre la route de Varennes

  2. Eddie

    Spontanément, en lisant ce billet, une musique résonne à mes oreilles: « Plus près de toi mon Dieu ».

  3. Royaumont

    J’aurais une question idiote.
    La jsutice est en faillite, l’armée et la police ne valent guère mieux. Les collectivités locales, la sécu et les systèmes de retraites prennent le même chemin.
    Pourtant l’Etat prélève 57% du PIB.
    Où va l’argent ?

      1. Tribuliste

        Sans compter les Subventions… ce mot plein de sens(s) qui englobe les pires soutiens financiers de projets dispendieux, non étudiés, surdimensionnés, non rentables mais bons pour les copains.

        1. Deres

          Je te prends de l’argent, je me sers, je t’en redonne une partie et tu me dois me dire merci et m’être redevable.

        2. theo31

          Les subventions (y compris les dotations aux CT), c’est la moitié des recettes fiscales. S’il n’y avait pas autant de collectivités territoriales, l’Etat serait largement excédentaire. Mais voilà, pour rester au pouvoir, il faut beaucoup arroser, surtout quand le nombre de cocus croit rapidement.

    1. Higgins

      L’infarctus menace et on se rapproche du mode panique.
      Au niveau de la Justice, l’empilement de textes votés au gré des circonstances par des parlementaires complètement coupés de la réalité est similaire à l’action du cholestérol sur un organisme. Deux exemples pour illustrer mon propos:
      1) les débats d’assises doivent être désormais filmés (sauf qu’aucune crédit n’a été mis en place pour installer les équipements ad-hoc. Quand c’est fait, c’est au détriment d’autres postes.
      2) les décisions de la CEDH prévoient a) que les cours d’assises doivent juger les prévenus dans des délais raisonnables (en clair, maintenant, si trop de temps est passé en prison avant le procès, c’est remise en liberté sous contrôle judiciaire assuré) b) que les décisions d’assises sont susceptibles d’appel (certaines parties jouent sur cet aspect. Elles font appel systématiquement et sont beaucoup plus attentifs alors au Droit. Ça complique le travail car la cassation devient malgré elle la troisième voie de recours avec retour à la case départ si l’arrêt est cassé), c) que les décisions doivent être motivées (bien ou mal, il faut du temps pour les rédiger ce qui n’était pas le cas avant). Les effectifs de greffiers et de magistrats n’ayant pas varié ou si peu, les sessions d’assises deviennent à leur corps défendant une épine dans les TGI. Ces derniers sont contraints de mettre en place des sessions supplémentaires pour éponger les stocks accumulés, sessions qui ponctionnent du personnel dans les autres subdivisions (Civil, Pénal, etc,…) ce qui ne peut que faire accroitre les stocks dans celles-ci. Bref, le serpent se mord la queue. Pour info, pour une session d’assises de 15 jours, il y a quinze jours minimum de préparation pour le président.

      J’ai autant d’exemple pour la Défense. Dans les deux cas, tout le personnel (je dis bien tout, du haut en bas de l’échelle), devient fataliste et est à deux doigts de baisser les bras.

      1. Nomi

        Pour la Défense c’est le cas en effet. De retour de mon bivouac hier j’ai pris en covoiturage un capitaine de l’armée de terre. Il exprimait exactement ce sentiment de déprime. Il m’a d’ailleurs dit qu’avant les attentats, l’état comptait réduire encore le budget de la Défense, en conséquence de quoi tout l’état-major s’était rassemblé dans une volonté de démissionner. Le message est passé auprès du ministre le Drian, qui en a tenu compte et fait le nécessaire pour empêcher cette coupe budgétaire qui aurait littéralement incapacité nos armées. Depuis les attentats, l’état cherche au contraire à réintégrer les réservistes, mais il n’y pas beaucoup d’enthousiasme… 30 ans d’armée le gars, toute sa vie, un vrai passionné, mais quelle pitié de voir cette flamme étouffée par des politiciens imbéciles!

        1. Higgins

          J’ai eu également les mêmes retours par d’autres canaux et j’ai ouï dire que les chefs d’état-major (les quatre) avaient menacé de démissionner si on ne sifflait pas la fin de la fête du slip. Je passe sur l’état de décrépitude de nombreuses installations et les matériels qui ne sont pas remis en ordre de marche faute de budget.

          1. Royaumont

            La solution n’est peut-être pas de démissionner mais d’aller s’expliquer, baïonnette au canon.

                  1. Pheldge

                    sam, tu peux nous redire encore comment que cékesse que t’as appris qu’il était plus ? parce que là, on dirait qu’il y a comme un truc !
                    Je sais bien que c’est encore l’ambiance de Pâques, que « il est grand le mystère de la foi … » mais là ça fait un peu Lazare bizarre, tu trouves pas ?
                    Et avec ça, le papet il est tout tourneboulé, qu’il va nous en faire un nain fractus de l’ami aux cartes …

              1. Aristarkke

                BM, si tu nous refais le coup d’il y a quelques mois d’utiliser le même gravatar que HB, c’est vraiment pas marrant!
                (j’ espère que le doute que j’ai que ce ne soit pas elle, soit fondé: les ravages de sa lexysdie coutumière ne sont pas présents mais cette maraude a déjà réussi à la mater temporairement pour leurrer son monde!)

                1. eole

                  Si vous à avez lu son commentaire hier sur Caron, vous pouvez être sûr que c’est hussard bleu! BM n’irait pas écrit un post aussi long.

                2. Pheldge

                  Harry, BM écrit « niveau v3g3ta- plus ». Quand c’est lisible et sensé, c’est que c’est pas elle qui rédige. End of story 🙂

              2. Aristarkke

                Quelle élégance de faire pleurer les dames du blog (Nyamba, BM, Petit-Arbre au hasard mais il y en a d’autres) et de faire serrer nos gorges avant de resurgir du néant???
                Pourrait-on connaître les dessous de cette disparition/résurrection ?

                1. Hang’em high

                  Voui… Jack is back… le 14/11, tout m’était apparu futile, après la réalisation de mes pires craintes… mais on ne peut rester longtemps en cet état de déréliction, sauf à se tirer une balle… Aurais-je fait pleurer quelques beaux yeux, en disparaissant ? it would be a boost to my morale …. inversement, plusieurs d’entre vous me manquaient….

                  1. Pheldge

                    You prick ! you almost killed the greek plumber, my favourite punching bag partner 😉
                    Anyway, good to see you !

                    1. Hang’em high

                      Merci, Pheldge ! Harry fait partie de ceux qui me manquaient, précisément. Je pensais à lui chaque fois en passant à Champforgeuil…
                      Un des secrets de mon retour « à la normale » : les 23 épisodes des aventures de Jeeves, ceux de ITV, avec Stephen Fry et Hugh Laurie… Un moyen d’oublier l’horreur, supérieur à tout autre…
                      Le neveu d’un de mes meilleurs amis était au Ba-Ta-Clan… quand j’ai entendu son prénom, si rare et si bourguignon, j’ai su que c’était lui…

                    2. Pheldge

                      No need to say, buddy ! It’s just good to have you back.
                      C’est tellement good, qu’on pardonne aux colporteurs de très môvèzes nouvelles, qui nous ont enduits avec du lait reuhr rare !
                      Ahhh Fry & Laurie … ça vaut pas Benny Hill mais bon ( non, pas frapper, pas frapper …) 😉

                    3. Hang’em high

                      Master GO, if you please : l’article 27 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse, connaissez ?

                      Me devez une bière ! mais comme disait Marcel P…. « elle arrivera trop tard »….

                    4. Calvin

                      HB revient !
                      HB revient !
                      HB revient par mis les siens !!
                      J’ai raté ça mais ça me met en joie !!!

                  2. Royaumont

                    On nous avait parler d’une chasse qui aurait mal tournée.
                    Ne nous fait plus ce genre de frayeur !

                    1. Hang’em high

                      Je suis étonné que ma mort ait pu être annoncée : la nouvelle était fort exagérée en tous cas… qui a bien pu parler de cette « chasse fatale » ?

                      Il est vrai que j’aurais pu prendre congé à l’époque avec quelques explications, mais je n’avais plus le coeur à disserter… Excusez la manière cavalière… du vieux hussard…

                    2. Bonsaï

                      En tous cas me voici rassurée, cher Lord Quiet !
                      Nous aurons donc à nouveau le plaisir de vous lire, au nez et à la barbe des jaloux médisants, qui sans doute auront monté de toutes pièces ce stratagème pour tenter d’usurper la place qui vous revient…

                    3. sam player

                      « qui a bien pu parler de cette « chasse fatale » ? »

                      C’est moi. Je pensais que c’était pas mal de lier ta disparition à un accident de chasse qui t’aurait transporté sur les sentiers d’un Walhalla où tu aurais côtoyé les esprits des grands fauves avant l’affrontement final.
                      C’est quand même plus vendeur qu’un Capstick mourant dans son lit nan ? Et ces dames étaient déjà parties dans des rêves humides se voyant le soir à la veillée plaquées au sol entre les bras moites du valheureux guerrier…

                      GO

                    4. Aristarkke

                      Quand GO nous a annoncé cela, j’ y ai d’ autant plus cru que :
                      cette hypothèse cheminait de plus en plus dans mon esprit :
                      Il est dans ton secteur,
                      tu restais coi aux appels publics ici même à manifestation,
                      tu restais coi à mon appel direct sur ton mél par l’ intermédiaire du Patron (fus je le seul à demander cette intervention?)
                      tu n’as jamais fait mystère de ta cynegetophilie
                      les accidents de chasse sont une réalité qui peuvent toucher même ceux que l’on connaît (la preuve, hélas, avec l’ attentat du Bataclan)
                      ta dernière manifestation sur ce blog remontait au 29 octobre soit à la veille d’un week end traditionnel de chasse…
                      Tu nous aurais annoncé laconiquement que tu te mettais en congé de ce blog pour qq temps pour raison perso que l’ ambiance en aurait été toute autre, notamment ceux qui rompent quelques lances dans des joutes amicales…

                    5. Pheldge

                      Hé, sam, l’annonce de la mort de martin Bouygues , c’était toi aussi ? 🙂
                      Ah j’allais oublier la chanteuse Adèle , c’est aussi toi qui déclaré « elle est morte, Adèle … » ? 😀

              3. Pheldge

                Justement , avec quarante années de service derrière eux, ils sont proches de la retraite, et n’ont rien à perdre ! c’est le moment ou jamais de se lever contre l’absurdité et la bêtise !

                1. Bonsaï

                  Simple question de stratégie locutoire : certains abondent, voire abusent de leur espace de parole pour inonder le lecteur du récit palpitant de leur biographie, entrecoupé d’exercices de style contrepétoire soigneusement prémédités. D’autres sont plus félins… comme le tigre on les voit rarement, mais quand ils apparaissent on les reçoit de face !

        2. Barbatruc

          @ nomi :  » j’ai pris en covoiturage un capitaine de l’armée de terre »

          De mon temps c’était les troufions qui faisaient du stop.

  4. Aristarkke

    Faut dire que l’annonce tonitruante du Vénézuela d’accorder des vacances hebdomadaires le vendredi, soit en fait des week-ends prolongés, fait rêver de ce côté-ci de l’Atlantique…
    On oublie de dire que ces week-ends devront être consacrés en priorité à la recherche de subsides aussi indispensables que la nourriture et le papier-toilettes.
    Finalement, nous faisons tous la queue : eux pour entrer dans le magasin sans vraiment savoir ce qu’ils pourront y trouver et acheter, nous aux caisses pour payer tout ce que nous nous attendions à y trouver benoîtement… et que nous y avons trouvé…
    Ah la touche d’aventure au coin de sa rue que ne manque pas de créer le socialisme…

    1. pale rider

      @Harry je ne vais pas tarder à aller voir ma famille ex francaise ex venezuellienne maintenant installée aux us , je vais me rancarder aupres d’eux sur le survival kit car on ne va pas tarder à en avoir besoin . Ceci dit , ayant suivi leur histoire en live , on est encore assez loin de la dégringolade venezuelienne . Maintenant c’est sûr que l’on suit le même chemin , mais sans pétrole. Je dis ça mais le survival kit est connu : partir ; et au stade ou ils en sont , les vieux rejoignent les jeunes , c’est quasiment plié . C’est triste , un si beau pays …

    1. Pheldge

      Des sources bien informées, proches de la fachosphère, me chuchotent qu’il a encore laissé Nabilla jouer avec son portable ! il en est à un point qu’il ne peut rien lui refuser …

  5. Aristarkke

    « Rassurez-vous cependant : tout comme Fillon qui, lucide, déclarait la France en faillite… »
    Oh mais, je suis rassuré, par exemple, à lire l’entrevue d’Hervé Mariton dans Contrepoints de ce jour :
    Il détaille son programme, entre « fin » du monopole de la Sécurité sociale et baisse de la dépense publique, promet toutes les baisses d’impôts que l’on veut sauf… qu’il fait de subtiles distinctions entre la bonne optimisation fiscale qui se contente d’utiliser le droit en vigueur et la mauvaise utilisation fiscale qui ose (trop?) utiliser le droit en vigueur… sauf qu’il maintiendra les FARC pour une bonne politique culturelle de droite, sauf… et le reste à l’avenant…
    Quant à la SS, en fait c’est proposer une assurance de base avec des options ce qui existe déjà de facto sinon de jure puisqu’il y a 36 régimes différents dans un truc officiellement monolithique… Si c’est cela la remise en cause de la SS, on devra se contenter de (très) peu…

        1. Pheldge

          Il me semblait que c’était l’appellation consacrée … wikipedia.org/wiki/Fonds_régional_d%27art_contemporain

          Bon accorde moi que j’ai pas voulu te contredire publiquement … 🙂 (humiliation, vielleisse naufrage, tout ça 🙂

          1. Aristarkke

            « humiliation, vie (i) ll e i sse(,) naufrage, tout ça »…

            L’abysse n’ouvre pas pas ses portes que pour moi. Tu me suis de très près
            (pour ne pas dire que tu me précèdes)

          2. Aristarkke

            Trois hypothèses à ce (long) silence :
            1) soit il a honte et vient de se revêtir d’oripeaux et de se couvrir de cendres, en se jurant l’abstinence du clavier jusqu’à demain au minimum…
            2) soit la sieste post-prandiale (ou crapuleuse : hypothèse toute théorique car douteuse, vu l’état) est à son comble d’activité et il n’a pas encore constaté sa dramatique prise d’eau…
            3) soit la dégradation est tellement avancée qu’il n’a (déjà) plus de perception de son (triste) sort…
            🙁 😥

            1. Pheldge

              MDR ! 😀 papet, tu n’as assurément pas tout perdu …
              t’est-il venu à l’idée que, peut-être je laissais traîner quelques évidences, pour que tu puisses me renvoyer la balle, avec cet humour que nous apprécions tous, et que peut-être encore c’était un jeu ?

              Et pour tes « hips aux thèses » je te donne un indice : je pratique le sommeil polyphasique 😉

              1. Aristarkke

                Les branches ont été faites pour s’y raccrocher, semble-t-il…
                A d’ autres!!!

                (Tu sais parfaitement me balancer des petites provocs pour m’escagasser, sans violer cette pauvrette de Laure T…)

                😉

            2. Pheldge

              Ah mon papet, on rigole bien tous les deux, hein ? mais je suis un peu déçu si je ne fais que t’escagasser, avec mes taquineries ! je t’imaginer rouge … de colère, cramoisi à en étouffer 😉

              En passant, m’est avis que le sam, il a l’âge d’avoir joué dans ton bac à sable … vu le vécu qu’il expose, il a au moins trois fois la retraite ! 😉
              Moi, devant de pareil vénérables anciens, je m’incline, … irrespectueusement 🙂

                1. Pheldge

                  Euh, il est simplement question d’âge …
                  Et bon, nous savons désormais depuis un certain commentaire, que tu apprécies particulièrement les militaires de l’Est, et que l’évocation du mot « force(s) spéciale(s) » te met dans tous tes états, mais il n’est pas question de ça ici 🙂

              1. Aristarkke

                Moi, j’ imaginais (naïvement) qu’ après aussi évidente confirmation de la vétusté du rafiot ultramarin, tu ferais un effort… Las !!!
                Ça empire d’heure en heure. Est ce que la passerelle émerge encore ???

                1. Bonsaï

                  Oui, ça craint.
                  Serait-il dépressif ? GO lui aurait-il asséné un coup fatal qui nous aurait échappé ? Ah! il nous faut sur le champ éclaircir ce mystère… il en va peut-être de sa santé (mentale) !

                  1. Pheldge

                    Oui, bin moi, par contre, y’a longtemps que je ne m’inquiète plus pour ton « sans thé Emmental » de végétalienne Biotte 😉

                    1. Bonsaï

                      Achtung bitte : je revendique haut et fort le droit de déguster les admirables fromages français (et suisses, bien que moins nombreux). On considérera dès lors que suis végétarienne et non strictement végétalienne (qui prescrit les laitages animaux).

    1. Cerf D

      En fait pour Marmiton il y a la bonne et la mauvaise optimisation fiscale. C’est comme le bon et le mauvais chasseur ?

      Et puis cette notion d’abus de droit laisse un gout amer dans la bouche. Comme si nos droits nous étaient concédés par l’état. Et encore à condition qu’on n’en fasse pas trop usage.

      1. Pheldge

        « laisse un gout amer dans la bouche… » oui, du fin fond de l’océan Indien, je confirme, on sent l’amer, d’ici ! 😉

      2. Aristarkke

        C’est bien l’histoire du bon et du mauvais chasseur.
        En fait, l’Etat pond des législations fiscales retorses pour embrouiller le contribuable dans une incertitude l’amenant à contribuer davantage que nécessaire et se sent vexé quand, de cet embrouillage sort des solutions amenuisantes qu’il n’avait pas envisagées ou prévues.
        Un abus de droit ne peut normalement pas exister en logique sauf partisane, évidemment.

      3. bibi

        L’abus de droit est quelque chose de normal dans tout système juridique, ça permet d’éviter de violer l’esprit de la loi en appliquant la loi.

        Par contre j’ai bien du mal à voir en quoi il peut y avoir abus de droit en matière fiscale et cela d’autant plus qu’en matière fiscale l’état est juge et partie.

        1. Aristarkke

          Si on peut violer l’ esprit de la loi en la respectant, c’est peut-être parce qu’elle est inutile ou, au minimum, mal écrite, goupillée, contradictoire, au choix…
          Non ???

          1. bibi

            Non pas forcément, la loi ne peut prévoir tous les cas il est donc normal qu’en cas de litige entre deux parties qui pourtant respecte la loi le juge puisse invoquer l’abus de droit d’une des deux parties pour trancher le différent et établir une jurisprudence.

            1. sam player

              Mais dans ce cas ce devrait être une jurisprudence pour l’avenir.
              Car on ne peut pas condamner quelqu’un qui a pourtant respecté la loi. Si la loi est mal foutu, ce n’est pas de ma faute.

                1. bibi

                  Imaginons que vous achetez un terrain par lequel votre voisin doit passer pour accéder chez lui et que vous le clôturiez entièrement de sorte que votre voisin ne puisse plus accéder chez lui comme il le faisait auparavant avec l’ancien propriétaire qui le laisser user librement de son terrain pour accéder à propriété.

                  Rajoutons à cela que le législateur faisant preuve de sagesse n’a point jugé bon de se croire autoriser à interférer sur les conflits que peut engendrer le droit de propriété laissant soin aux individus et le cas échéant aux juges de trancher les différents.

                  Vous pensez clairement être dans votre bon droit, vous êtes chez vous et vous devez clôturer pour garder vos bêtes et vous n’êtes disposé qu’à laisser votre voisin utiliser votre propriété que contre le versement d’un loyer pour compenser la perte de surface.
                  Votre voisin pense être lui aussi dans son bon droit quand à pouvoir passer gratuitement sur votre propriété pour accéder chez lui vu que ce fut toujours le cas.
                  N’arrivant pas à trouver un accord quand l’utilisation du terrain vous allez devant un juge qui reconnaitra le fait que vous abusez de votre droit de propriété en empêchant votre voisin d’accéder gratuitement à la sienne.

                  Le juge vous condamne à devoir laisser votre voisin accéder à sa maison gratuitement, à partir de là le droit de passage fait jurisprudence.

                  Dix ans plus tard votre voisin qui jusque là traversait votre propriété à pied s’achète un cheval, vous lui demandez de participer à l’entretien du passage compte tenu du désagrément occasionné par la nouvelle utilisation qu’il en fait, celui-ci fort de son droit de passage gratuit vous dit qu’il n’y compte pas.

                  Vous retournez devant le juge qui reconnaitra que votre voisin abuse du droit de passage qui lui a été accordé et le condamne à vous verser un loyer pour entretenir le terrain.

                  1. Aristarkke

                    Un droit de passage n’ est pas complètement gratuit. Celui qui en bénéficie doit assurer l’ entretien des installations qu’il utilise pour exercer son droit de passage, voire l’installation s’il en est le seul utilisateur courant. Enfin, il est interdit depuis Napoléon de mettre volontairement un terrain en situation d’ enclavement…

                    1. Higgins

                      Sauf en Corse. Il y a une quinzaine d’année, une personne de mes connaissances a vu ainsi brutalement l’accès à son domicile (il était en location) barré par un tombereau de terre. J’ignore comment cela s’est terminé mais ça a du être long.

                    2. Pheldge

                      Major, ton copain c’était certainement un récalcitrant à « l’impôt révolutionnaire » …

                    3. Higgins

                      Non. Je crois qu’il a été la victime indirecte de rancœurs locales. Le nationalisme corse sert de paravent à ce nombreuses activités purement délictueuses.

                    4. Pheldge

                      je ne peux retenir ma question, que tu devines empreinte de malice : mais que fait donc la Justice ? car c’est un problème de droit civil, et le code interdit l’enclavement, donc ton copain a du porter plainte chez tes « chers amis magistrats » …

                      Je sens déjà que je vais aimer la militaire réponse. 🙂

                    5. Aristarkke

                      Major! (long soupir…) Prendre la Corse comme exemple d’application des lois grançaises… (re-soupir…) A moins que vous ne pointiez l’ exception comme confirmation de la règle…

                    6. Higgins

                      La Justice, elle dit le Droit. Si jamais cette affaire est allée devant un tribunal, la réponse ne fait aucun doute m^me s’il s’agit d’un tribunal en Corse et je ne sais strictement rien de ce qui s’est passé par la suite. Je rappelle simplement que lorsque un arrêt d’expulsion est rendu, le plus souvent, la puissance publique (la préfecture) ne veut pas l’appliquer. Elle prend au préalable la température auprès du ministère de l’intérieur. Le problème n’est alors plus juridique mais politique. Ne crois pas un instant que cela satisfasse celui ou ceux qui ont rendu la décision. Je ne parle évidemment pas du propriétaire mais je rappelle que nous vivons dans la république socialiste du Frankistan.

                  1. Higgins

                    En fait, je suis convaincu (et là, je suis on ne peut plus sérieux) que les bons militaires, quelque soit leur grade, sont avant tout des anarchistes dans l’âme. Pour celui qui accepte de se plier à la Règle s’ouvrent (s’ouvraient?) d’immenses espaces de liberté où il n’a de compte à rendre qu’à lui-même. Seul impératif: la réussite de la mission. J’ai mis « s’ouvraient » avec un point d’interrogation car les techniques modernes et les législations imbéciles (je crois qu’il existe maintenant un poste d’inspecteur du travail au sein des armées!!!) ont sérieusement réduit ces espaces, consacrant et confortant ainsi ainsi la place de la médiocrité, les « grands » n’aimant pas les fortes têtes. Personnellement, j’ai tendance à croire qu’une partie du malaise des armées vient également de là.

                    1. bibi

                      « Le difficile n’est pas de sortir de l’X mais de sortir de l’ordinaire. »
                      Charles De Gaulle

                      Si sortir du rang dans l’armée est mal vu c’est plus qu’un malaise.

          2. Barbatruc

            Oui le problème avec une loi floue ; c’est que c’est sujet à caution, et que c’est celui qui à le meilleur avocat qui l’emporte ( celui qui a le pognon pour se payer le meilleur conseil ) Alors qu’avec une loi claire pas besoin d’avocats emberlificotés , par exemple le droit à la légitime défense par arme à feu aux USA , pas besoin d’avocat ; si tu t’amuses à rentrer dans un domicile privé sans en prévenir les proprios tu risques une bonne dose de plomb. Pas besoin d’avocat dans ce cas – un parasite en moins – enfin deux –

  6. Flo Guinness

    Tant que les OAT à 10 ans seront à ce niveau…. il ne se passera rien. Personne ne veut voir cette faillite, pas même les marchés financiers, malgré l’évidence de la situation.

      1. bibi

        Les marchés sont sous LSD-coke un mélange de psychotropes hallucinogènes stimulants addictifs : le keynésienno-monétarisme.
        On a des états qui mènent des politiques keynésiennes de soutien à la consommation par l’endettement avec des banques centrales sous coke qui la joue monétariste pour que les états puissent subvenir à la demande de LSD du peuple.

        1. Deres

          Les taux d’intérêt en France sont à 3 ou 4% en dessous de leur taux normal. Cela revient à dire que 3 ou 4% du PIB (la dette fait 100% du PIB) sert à faire de la relance keynésienne tous les ans. Et pourtant, cela ne redémarre toujours pas. La baisse continue des taux d’intérêt explique le gros de la baisse du déficit (avec la baisse des investissements), donc les subventions et allocations n’ont jamais diminué.

    1. Barbatruc

      Oui, même si la dette augmente en capital, la charge annuelle est stable à cause de taux proche de zéro. On voit pas très bien comment les taux pourraient remonter, je pense que c’est impossible, ça serait alors l’écroulement général.

  7. Pheldge

    Si parmi les joyeux manifestants il y avait une raisonnable proportion de gros, je pourrais tenter un « Paris connait le Printemps à râbles » lourd de significations …

    1. Calvin

      Oui, conséquence évidente de la folie du Développement du Râble, dont François (pour le tour de taille) et Ségolène (pour le prix que ça nous coûte) en sont les plus zélés serviteurs.

        1. Pheldge

          Oh oui et le « coup du Sapin » c’est kif-kif le « coup du lapin » : par derrière, et assommant …

  8. Bonsaï

    Pour se consoler on peut aussi se dire qu’il s’agit là d’un mouvement mondial de transformation : la plupart des pays compétitifs connaissent actuellement des phases plus ou moins critiques.
    Même la Chine, qui était encore vantée comme un bolide de la croissance économique il y a peu, commence à faire grise mine. Son taux de chômage atteint déjà des niveaux dangereux et on ne voit guère ce qui dans l’immédiat pourrait extirper le pays de ce marasme, sinon le jeu de monnaies. Et à ce jeu, la Chine s’est bien préparée en entassant du dollar, et en scénarisant un tournoi à sa façon…

    1. Pheldge

      Amen tout le monde, c’est plus la peine de commenter, Patron, tu peux repartir en vacances, Dame Bonzaye, « prie nos belles  » des Khonnomy a livré son analyse: imparable, rien à ajouter ! 😀

  9. Higgins

    Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Eolienne Impériale ne manque pas d’air (normal pour une éolienne). Elle est allée jusqu’à affirmer que si on était arrivé là, c’est qu’on jalousait sa réussite!!! L’ilôt Mathews (300 km à l’est de la Nouvelle-Calédonie et au sud-est de l’archipel de Vanuatu) serait, je crois, l’endroit idéal où sa nocivité naturelle pourrait s’épanouir sans nuire à personne (et encore, j’ai des doutes).
    Au sujet de la faillite de l’Etat, ce n’est hélas pas une vue de l’esprit. Bon, avec les manifestants qui veulent rester debout (là, c’est bouffon et compagnie), les municipalités qui souhaitent voir arracher les vieux pavés des centre-villes gratuitement ont à leur disposition une main d’œuvre zélée et efficace si j’en crois certaines photographies (cf le blog de Corto http://corto74.blogspot.fr/2016/04/ca-se-passe-comme-ca-en-france.html).

    1. Royaumont

      Plutôt que de polluer une innocente île tropicale qui n’a rien fait, je propose qu’on la mette sur orbite. Il se passera du temps avant qu’elle ait fini de tourner. Après tout, c’est la vocation d’une éolienne.

            1. Pheldge

              Bin tu sais , y’a encore dix ans, je l’aurais bien vue jouer dans « Bourgeoise de jour , chienne de nuit » … 😀

              Euh, comment vous disez déjà ? une histoire de sortie , mais je ne me la rappelle plus très bien 🙂

                1. Pheldge

                  Oui, je sais, merci ! 🙂 Mais je me donne du mal pour parler et aussi écrire le « Flamby dans le texte » mâtiné du « français selon Najat », vous le constaterez dans mes commentaires.
                  Et par malice, je laisse régulièrement une fôte évidente, pour faire pester notre papet 🙂

      1. Higgins

        C’est une ile volcanique. Après son passage (celui d’Eolienne Impériale), on peut s’attendre à ce que la lave ait disparu (ce qui prouverait qu’elle a vraiment fait l’ENA).

  10. Infraniouzes

    La France, en faillite, est au bord du gouffre. Mais Macron nous propose-t-il de faire un pas en avant et d’entamer un vertigineuse chute au enfers ? Je crois qu’un virage à gauche ou à droite à 90° s’impose. Les minuscules cerveaux du PS mais grands consommateurs de prébendes sont-ils capables de comprendre ça ?

  11. Pheldge

    Ils ne peuvent pas comprendre, Infraniouzes, ça ne fait pas partie de leur logiciel ! Pour eux, il suffit de redistribuer l’argent des riches, de la finance apatride … « same old song and dance ! »
    https://youtu.be/1g_r_j_i_6U

  12. Taisson

    La Faillite économique est certaine, et toutes les ruses sont et serons utilisées pour la nier, et en rendre responsable l’économie de marché « libérale », capitaliste », et ça, ça marche très bien !
    Leur but étant la construction d’une société collectiviste, tout reste cohérent.
    Mais en fait, la véritable faillite, celle dont on ne sortira pas, et qui se mondialise, c’est la faillite idéologique.
    Les responsables de la société « marchande », en dépit de leurs moyens matériels, ont abandonné le terrain des idées, et n’ont pas répondu à l’intoxication permanente, à base de romantisme révolutionnaire et de fausse générosité répandue par ses détracteurs de, et leur en à complètement laissé le monopole.
    Il suffit de lire les commentaires des lecteurs, tous médias confondus pour s’apercevoir de l’unanimité dans une haine globale et confuse, des « riches » , des patrons, des voitures, etc…
    Le terreau pour cultiver des nuit- deboutistes est fertilisé par tout ce petit monde de socio-bobos qui monopolisent tous les médias ( et pas un des « capitalistes » qui en sont propriétaires ne réagit !).
    En gros, à part environ les 20% d’individus qui font vivre ou ont fait vivre ce pays, tout le reste est « anti », et rêve d’une société ou tout est gratuit, à volonté, ou le travail n’est plus qu’un mot, et surtout ne vienne pas les déranger dans les passes- temps ludiques, avec ou sans fumette !
    Quand un Urvoas semble s’apercevoir de quelque chose, c’est juste pour réclamer plus de pognon !Plus de pognon pour emmerder les français solvables, pour écouter en permanence les téléphones des adversaires politiques, et pour améliorer le confort des apprentis djihadistes et favoriser leur réinsertion !! Plus de pognon pour aider à renverser les valeurs en transformant les coupables en gentils qui n’ont pas eu leur chance dans la société, quand aux victimes, c’est embêtant, mais au fond elles l’on bien cherché…
    A quel que chose le malheur est bon, si cette administration pouvait s’effondrer, pas grand monde ne la pleurerait !
    Mais il faut vraiment rêver pour pouvoir espérer que ce pays ne soit pas vraiment foutu

    1. Cerf D

      et pas un des « capitalistes » qui en sont propriétaires ne réagit !

      Lénine avait raison lorsqu’il disait « Ils nous vendront la corde pour les pendre »

  13. Pheldge

    Un grand classique, qui permet de rassembler le bon peuple derrière soi, c’est de parler de la « faillite morale », au choix , de l’état, des institution, de la société etc …
    C’est un grand fourre tout qui permet de fédérer les mécontentements et de rendre naturel le « besoin de moyens accrus » (comprendre taxes et impôts nouveaux ).
    Bref, comment la faillite d’une gestion socialiste ne peut être résolue que par plus de socialisme …

    1. Calvin

      Ce n’est pas le socialisme qui a failli mais la réalité qui est méchante !!
      Bref.
      Contre la faillite morale, je propose de donner un bon coup de Lafayette dans ce pays. Pas les Galeries, mais le Gilbert.

  14. Desproges54

    Non non H16, je vous rassure, la relève ce n’est pas ces abrutis encaissés sur une place parisienne jour et nuit, qui passent leurs journées à picoler et à jouer du Djembé. Ceux là, c’est juste une infime minorité, malheureusement bruyante et largement récupérée médiatiquement, de sorte d’en faire les hérauts d’une jeunesse qu’ils ne représentent absolument pas.

    La clique des fils de bobos parisiens qui retrouveront bien vite la sécurité du Range Rover de papa quand tout cela sera fini, croyez moi, on se les taille en biseau… Ce ne sont que des gosses de bourges, certains ne sont là que pour s’amuser, d’autres pour perpétuer les privilèges de leur classe. Quand on est bidon mais qu’on a des avantages héréditaires, on s’y accroche. Des rats, rien de plus.

    Malheureusement, c’est toujours pareil. 10 000 personnes gueulants dans la rue sont toujours plus influentes que 35 millions de silencieux. Combien de réformes bloquées depuis des années simplement parce qu’une infime minorité mobilisé et bruyante a pris le pas sur la majorité silencieuse? Ceux qui sont contre gueulent et cassent. Ceux qui sont pour ne disent rien. Le résultat on le connait.

    1. Aristarkke

      Ceux qui sont pour ne disent rien.
      Ils ne s’expriment que rarement selon les mêmes modalités…
      Mais quand cela se produit, un dirigeant avisé sent qu’il est temps de modérer l’ardeur de ses troupes.
      Manif (vraiment) géante du 24 Juin 1984 contre la loi Savary à la suite de laquelle l’Arsouille a bien mesuré le danger d’insister…

        1. Higgins

          Certes oui mais je ne suis pas du tout certain qu’il ait gagné quoique ce soit sur le moyen et long terme.

          1. Royaumont

            Je pense même qu’il y a laissé toute chance d’être crédible. On ne peut pas être dans le clientélisme et l’arbitraire et prétendre être le garant de l’unité nationale.
            Sa clientèle a été satisfaite, mais à cette occasion il a mis une balle dans la nuque aux institutions.

        2. Pheldge

          Certes Major, l’Arsouille était aussi surnommé le florentin … et ses habits, tous ses habits, de politicien, d’homme à femmes, sans parler du costard de président, sont bien trop amples pour lui, pourtant grassouillet !

          Tiens un nouveau sobriquet : Mitterrand l’Arsouille, Falamby le grassouille ! 🙂

              1. Pheldge

                Francisquain mais pas moine franciscain ! loin de là … mais bon, pour l’ordre religieux, il avait pourtant déjà le prénom …

    1. Royaumont

      Ils vont appliquer à la « déradicalisation » les mêmes méthodes que pour l' »intégration ». Vu les brillants résultats obtenus depuis 30 ans, on peut imaginer le succès de leur nouveau chantier.
      Ou alors, nos dirigeants nous prennent pour des truffes. Mais ça je ne peux pas le croire.

      1. Calvin

        Très judicieuse remarque.
        Utiliser les mêmes méthodes et les mêmes outils pour deux buts différents voire opposés est le summum de la stupidité.
        Mais bon, quand on ne dispose que de marteaux, tous les problèmes sont vus comme des clous.

        1. Tribuliste

          L’intégration a très bien fonctionné pour ceux qui le voulaient vraiment ; la radicalisation est du même tonneau : il est plus aisé d’haïr que de se remettre en question et accéder à un degré d’éducation plus élevé.

          La responsabilité républicaine de ces trente (quarante?) dernières années est cette mielleuse tolérance qui a exacerbé les velléités de non réciprocité sociale.

          Les vrais coupables sont les « victimes » elles-mêmes, et les plaindre revient à se tirer une balle dans le pied (depuis e temps nous nous approchons de la tête) ^^

    2. Aloux

      Ça me rappelle un vieil article de H16 sur les tarifs subventionnés du Nutella en prison… le contribuable est décidément bonne poire.

        1. Pheldge

          Oh P.tain ! Oh p.tain … je n’aurais pas osé imaginer ça, et pourtant ça existe et c’est en France !

  15. Woodi

    Tiens, les jeunes vont rencontrer Valls et négocier : « Accès aux droits sociaux, à la formation professionnelle et **à l’emploi stable** (bisous bisous) seront au centre des discussions… »

    La France, ce n’est plus un pays, c’est une uchronie.
    Perso, mon expat se met en place. Plus que jamais.

      1. Pheldge

        ça ne sera certainement pas en « chope suée », je vois plutôt à la « sauce d’huîtres cuistres » 😉

  16. carpe diem

    Vous avez remarqué le visage extatique des journalopes qui commentent les veilleurs debout, on voit que ça leur plaît, c’est dans les clous, ça c’est de la révolte bobo comme ils l’aiment. C’est incroyablement surmédiatisé vu que le mouvement va s’essouffler très vite si ce n’est déjà fait. Ils me font marrer ces petits cons, poings levés contre « les politiciens très très méchants » (dixit la parodie des inconnus).

    1. sam player

      Dans un sens c’est difficile de les blâmer, ils leur ont vendu un truc et tellement bien vendu qu’ils y ont cru mais là ils se rendent compte qu’ils se sont fait escroquer dont ils réclament ce qu’ils avaient acheté.

      1. jeans82

        Tant que ca fait de belles images pour le JT en boucle, C’est tout bon et pas cher a mettre en scène.
        On est dans la tvpolitique. Il faut des petites phrases, des images du clinquant. La réalité des faits ne compte pas.

    2. Aristarkke

      Il ne manquerait plus qu’il y ait un(e) djihadiste qui y aille jouer avec sa ceinture explosive pour ajouter à l’ ambiance… Même les journaleux appointés indirectement par le propagandastaffel commencent ou continuent à s’interroger sur un état d’ urgence où on peut manifester à qui mieux mieux (enfin les moins égaux que les autres). Suggestion entendue tout à l’heure sur BFM Radio: personne n’ose suspendre cet état d’ urgence au cas où un attentat surviendrait juste après sa levée…
      Le quid si un attentat avait lieu pendant et à l’occasion de pareil attroupement n’ a pas été posé ou n’ a pas reçu de réponse(s)…

      1. zelectron

        une douzaine de commandos avec hélicos (en ordre de marche, des fois que…) placés en maillage sur le territoire pouvant intervenir en moins d’une heure (au lieu de 3 et quelques) ne seraient-ils pas plus efficaces que les dizaines de milliers de militaires et policiers qui font des ronds dans l’eau ?

      2. petit-chat

        Il ne manquerait plus qu’il y ait un(e) djihadiste qui y aille jouer avec sa ceinture explosive pour ajouter à l’ ambiance
        Aucun risque, c’est le même commanditaire pour les Casseurs Nocturnes et pour les Victimes de Bachar-el-Assad (assassins et casseurs sont toujours des victimes)

  17. Lucas Chauvelot

    Bonjour à tous,

    J’aimerais entendre vos conseils littéraires. En effet, je recherche un livre d’introduction au libéralisme qui reprendrait les grandes thèses, classique et contemporaines, en les confrontants à celles dites collectivistes. Bref je recherche une bonne synthèse pour appréhender le libéralisme.

    Merci de vos retours!

    1. dede

      Road to Serfdom par Friedrich Hayek est un bon debut… L’avantage de Bastiat recommande par H16 est qu’il se presente par themes et peut se lire par petites tranches lorsque vous etes seul au dejeuner.

      1. dede

        J’oubliais, en contemporain, Thomas Sowell est pas mal du tout, il existe meme des videos sur YouTube. Je lisais recemment Economic Facts and Fallacies : il montre tres bien comment les politiques sont completement deconnectes de la realite, or comme il dit « reality is not an option »

    2. Royaumont

      L’institut Coppet offre beaucoup d’article de fond sur les origines du libéralisme.

      Sinon, le Tocqueville, de Lucien Jaume, présente sa pensée libérale, plus politique et sociologique qu’économique.

    3. A. Meladius

      L’Éthique de la liberté de Murray Rothbard
      Sophisme économique de Frédéric Bastiat

  18. MadeInCH

    Et les Veilleur? Il y en a encore?
    La presse ne les avait pas beaucoup aimés, ceux-là. Bien pacifique, pourtant. Mais pas dans le bon sens?

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Oui, je m’etais fais la meme reflexión. Mais eux se faisaient entasser dans des paniers a salade en toute tranquilite. Medias indifferents car pas dans le Kandubien. Au contraire des dormeurs debout, ou on sent les journalopes mouiller en direct.

  19. zelectron

    L’état ventripotent truffé de parasites sert effectivement la soupe à des cohortes d’indigents mentaux qui ne pourraient jamais trouver quoique ce soit d’autre que de rester plantés devant la machine à café, la photocopieuse ou faire des galipettes dans les sous-sols du ministère

  20. JiJiBé

    Un Président Toumou se trouvait dans le coma depuis un certain temps.
    Sa première épouse était à son chevet jour et nuit.

    Un jour, le Toumou se réveilla. Il fit signe à Ségo-pouse de s’approcher et lui chuchota :

    Durant tous les malheurs que j’ai subis, tu as toujours été à mes côtés.
    – Oui mon amour.
    – Lorsque une mouette m’a caqué dessus, tu étais là pour moi.
    – Oui mon amour.
    – Lorsque j’ai eu des problèmes de scooter,tu m’as soutenu.
    – Oui mon amour.
    – Lorsque ma cravate était à l’envers et mon futal sur les godasses, tu es restée près de moi.
    – Oui mon amour.
    – Lorsque mon entreprise France a fait faillite, tu étais encore à mes côtés.
    – Oui mon amour.

    – Tu sais quoi ?
    Les yeux de la Poitevine s’emplirent de larmes d’émotion.
    – Quoi donc, mon chéri ? chuchota-t-elle.
    – Je crois que tu me portes la poisse…

  21. Angst

    Je croyais le neuf-trois en faillite et j’ai appris le lancement d’une aide permettant aux familles défavorisées d’acheter des fruits et légumes…FLAM comme Fruits et Légumes À la Maison…c’est beau !

    1. Pheldge

      Ahhh, le FLAM c’est bien, mais pour le BY , ils y ont pensé au BY ? ça fera message subliminal pour la réélection du gras souillé !

  22. tabbehim

    deux articles pour le prix d’un aujourd’hui, monseigneur est trop bon 😀

    Pour ce qui est de la faillite, j’ai eu une visite des gens de LO pour les élections partiels, ce fut…très amusant pour moi 😀 j’ai réussi à leur faire dire à la fin que les politiques actuels c’est : » tout par l’état, rien hors de l’état, rien contre l’état » 🙂

    tiens, parce que j’aime les troll, j’ai encore un peu de vert et fluffy coincé sous ma chaussure, je vous en fait profiter :

    http://www.20minutes.fr/planete/1824227-20160411-apres-fiasco-national-pourquoi-ecotaxe-marcherait-ile-france

    « Afin d’éviter que les transporteurs ne polluent « gratuitement » la région, une écotaxe pourrait rétablir une certaine égalité entre les axes routiers et aussi entre pays européens. »
    ……

    1. Aristarkke

      Quelqu’un pour nous remettre en mémoire l’ étiquette officielle de pour quel parti roule la dame Jouanno ???

    1. bibi

      Le gouvernement n’est pas tomber dans le piège ils a fait du Sarkozy.
      Etape 1: J’annonce un projet de lois vraiment pas bisou et je teste l’atmosphère
      Etape 2 : Je présente le projet de loi en conseil des ministres avec tout ce qui fait débat
      Etape 3 : Manif et encore Manif bref ça grogne.
      Etape 4 : Je modifie ma loi pour montrer que je suis à l’écoute et j’achète des voix pour les réduire au silence.

      1. Nathalie MP

        Vous adressez votre remarque au journal L’Opinion ou à moi ?
        Si c’est à moi, je vous précise donc que je suis d’accord avec vous. Je laisse à L’Opinion la responsabilité de ses titres. Je voulais juste dire que la thune du jour est lâchée.

        1. Pheldge

          M’âme « Aime Paix », c’est gentil tout plein de penser à nous, de nous mettre un lien, tout ça, sauf que ça y’en a réservé, à les abonnés … bon,allez, pour cette fois, on ne dira rien au Patron 😉

      2. Barbatruc

        Etape 5 : la loi est votée , et c’est une coquille vidée de son sens initial.

        Etape 6 : A la rentrée tout le monde l’aura oubliée.

        Etape 8 : Lors de la campagne de 2017 on présente cette loi comme un succès et une réforme majeure du quinquennat.

        Etape 9 : Les clowns ont toujours un gros nez rouge.

        La boucle est bouclée.

  23. jeans82

    aux Etats Unis ils avaient elus un acteur en la personne de Regan. Avec Barack capable d’animé des thé dansants et faire l’ouverture de la finale d' »American Idol » ils n’en sont pas loin.
    je vous propose de voter en 2017 pour Nabilla, je pense qu’elle a le niveau pour sauver la France.
    ne coupon pas les cheveux en quatre, je m’explique.
    Elle n’a pas dit plus de conneries que l’Eolienne Impériale. Elle peux sortir des phrases toutes faite de niaiseries. Elle sais gérer un plan comm. Elle est mème capable de poignarder un amis dans le dos si besoin est.
    Je penses qu’elle sera prête pour la candidature 2017 dés la fin de son stage en perfectionnement a la vie politique a Fleury-Mérogis….

    1. bibi

      Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a déjà été condamnée pour escroquerie en bande organisée en Suisse et elle a écrit un livre confession à paraitre.
      Je pense qu’il n’y a plus de raison de douter de la légitimité de sa candidature.

    2. MadeInCH

      Encore mieux! Pas de dos, le couteau, mais de face! Avec franchise et courage! ça manque de ça, ici!

    3. A. Meladius

      Reagan est l’un des plus grands président des USA.
      Incontestablement, le plus grand de ces dernières décennies.
      Ce n’est pas comme la propagande franchouille le présente « un imbécile, acteur de série B … »

      Lire:
      Reagan, écrits personnels.
      Traduit par Guy Millière.

      Lui et Margaret Thatcher ont redressé/sauvé l’ouest.

  24. kekoresin

    Pas le temps de tous vous lire mais le retour du tôlier dessoude comme personne l’acier rouillé socialo avec seulement quelque jours de repos.

    Ah le bug informatique, usé jusqu’à la corde par le RSI et autres nénuphar qui flottent gaiment sur le marécage administratif hexagonal. Cette excuse bidonnante sortie par les séniors pour ne pas dire les croulants, réminiscence des débuts héroïques des grosses machines poussives avec des disquettes 5″1/4. Au moins à l’époque, on faisait du bon gros bug bien français avec des Bull tricolores estampillés « merde in France ».

    Pour ce qui est de la justice, nos braves magistrats qui n’ont de comptes à rendre qu’à leurs pairs, ont bâtis eux mêmes leur labyrinthes de dossiers entassés jusque dans les chiottes. Cette belle justice qui devrait expédier la plupart des affaires mineures en deux coups de cuillères à pot de vin, d’ingénue à faire trainer les dossiers. Rajoutez à cela un absentéisme digne de l’édtrouducation nationale, et vous avez englouti les 3/4 du budget. Du coup, mince, plus de pognon qui tombe des arbres pour refaire le toit et changer la machine à café. Comme dab, ça pleurniche, ça couine, ça implore pour plus de sous, plus de personnel, plus de rembourrage de fauteuil sans jamais se remettre en cause.

    Et en dessert, les deboutistes! cette fringante jeunesse analphabête qui a le rêve bas du front d’une distribution de pognon gratos contre 20h de présence dans un lieu sans canapé moelleux. Bref, un monde de fonctionnaires déjà existant mais qu’il faudrait rendre accessible à 100%. Mais mes mignons, ça existe déjà! Cependant il faut être prêt à apprendre le coréen, prêt à manger des enfants en cas de bug informatique entrainant des petits problèmes d’approvisionnement en bouffe, et prêt à se faire couper les mains en cas de tweet de traviole. L’égalité en rang d’oignon où chacun se fait enfiler sans distinction de race ou de croyance. Patience, c’est en cours, la dilatation des rectums français est semble t’il infinie…

    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1263729

  25. Higgins

    Un peu HS mais je ne peux pas résister. Nous déplorons ici quasiment au quotidien la médiocrité abyssale et absolue de la presse française. Je viens de tomber sur un article du Figaro (presque un journal de référence) qui illustre parfaitement la nullité de la presse mainstream dans ce pays et l’inculture de ses agents. L’article traite des différents entre les pilotes et la direction d’Air France. Le trouduc (désolé, il n’y a pas d’autres mots) qui a illustré l’article n’a rien trouvé de mieux que de mettre un capitaine de l’armée de l’air comme photo (facilement reconnaissable aux pattes d’épaule et au galon sur la casquette). C’est là: http://www.lefigaro.fr/medias/2016/04/11/20004-20160411ARTFIG00300-les-pilotes-d-air-france-toujours-opposes-a-un-accord.php

    1. Aristarkke

      Que voulez-vous, Major ? La qualité des stagiaires subit la même pente descendante que la majeure partie du pays…

  26. Adolfo Ramirez Jr

    La faillite se confirme, en effet, l´état racle le fond des fonds de tiroir.
    Derniere crasse en date, la taxe fonciere : si vous declarez en professionel du meublé en location, vous devez payer comme proprietaire du bien puis une seconde fois comme entreprise : double impot foncier pour le meme bien!

  27. varret

    c’est pourtant simple d’agir !
    comme l’avais proposé cantona
    arrêtons de nourrir nos dictateurs enlevons notre argent des mauvaise banques depuis d’autres banques aux vrais valeurs on vue le jours
    On as le pouvoir mais pour cela il faut agir
    moi je suis en transition et j’y vais !
    bonne soirée

    Financeresponsable.org

    1. Pheldge

      Ahhh … ♪♫ Cantona que l’Amour, des bisous en partage … ♪♫
      C’est beau les rêves : viens me donner ton pognon, mon petit, moi j’ai des vraies valeurs ( de gôche bien sûr 😉

  28. Sebastien R

    Au fait j’ai cru voir qu’ils ont l’idée de convertir le temps passé en association en crédits ECTS… comme ça les représentants officiels de la jeunesse qui n’ont jamais foutu les pieds en amphi ou tous les autres qui glande ne en association altermondialiste pourront valider leurs diplômes. .. et grâce à qui ? Au camp du bien qui va sauver la jeunesse du capital

  29. Sémaphore

    Cela ne s’améliore pas chez certains blogueurs.

    Trop de liberté peut tuer, donc restreignons-là et pour faire bonne mesure, pour tout le monde.

    Tiré du Delanopolis (article du 10 courant : avec les socialistes, la (place de la ) république est une épave)
    (…) On notera également qu’après une première victime tombée de la statue lors d’un concert, un second homme a fait une chute, grièvement blessé.

    Et Hidalgo ne prend toujours aucune mesure pour prévenir ces accidents. Une négligence proprement criminelle. (…)

    Ils n’ont pas assez de dépenses inutiles pour sommer Bonnet d’Âne de prendre des mesures pour empêcher des imbéciles de faire des idioties???

    Suggérerons-nous : Une double rangée de haies barbelées avec patrouilles et miradors remplis de gardes ???

    1. Pheldge

      Que nenni mon ami ! les blessés, victimes collatérales de la barbarie turbo-libérale et capitaliste devront être indemnisée par la municipalité, voire décorées comme des fiers combattants de la liberté, des droits d’hivers et des thés, et recevoir la croix de l’ordre du Gros Bisou Ému !

  30. zelectron

    il ne s’agit pas de sauver la jeunesse mais seulement les leaders (Führer) des mouvements pseudo représentatifs des petits brailleurs rouges…

Les commentaires sont fermés.