AirBnB : la mairie de Paris prétend ne pas inciter les délateurs

En 2015, Paris a chèrement payé son statut de capitale par deux attentats sanglants. Toute la ville s’est donc mobilisée pour combattre les terroristes, tous les terroristes, des plus veules aux plus terribles. Pour ceux qui tuent des gens, la réponse n’aura pas tardé à se faire entendre, ferme et déterminée : ils seront âprement combattus avec des arbres, courageusement plantés par paquet de 28, à la Cité Internationale Universitaire dans le XIVème. Daech n’a qu’à bien se tenir.

Pour les autres terroristes, il ne sera pas plus question de rire. Point de clémence, aucune échappatoire, l’État va minutieusement s’occuper d’eux.

Par exemple, ces terroristes qui louent leur appartement en douce et sans avertir la Mairie ou les services fiscaux et créent donc un abominable manque-à-gagner pour l’État, ceux-là seront soumis à un autre régime : pour eux, pas de pitié ni d’arbres, pas de plante en pot ni même de petit cactus rigolo. La Mairie de Paris va utiliser la pression sociale et les bombes thermobariques de moraline concentrée pour déclencher « un choc de conscience de civisme ».

L’idée est bien sûr très simple et son timing diabolique (juste après les commémorations du 8 mai 1945) ne rappelle absolument pas les heures les plus guillerettes de notre Histoire puisqu’il s’agit d’inciter les propriétaires à déclarer à la Mairie les appartements qu’ils entendent louer à des touristes pendant l’année, la motivation provenant directement de la publication, sur le site Open Data Paris, de la liste des appartements déjà déclarés et donc conformes.

Oh, il ne s’agit pas ici de récompenser les propriétaires d’avoir fait toutes les démarches imposées et d’avoir religieusement payé les taxes et autres mises aux normes que la Mairie impose au passage. Non, ici, l’idée est avant tout de publier la liste de ceux qui sont en règles pour laisser toute latitude de délation aux voisins de ceux qui ne le sont pas. D’ailleurs, Mathias Vicherat, directeur de cabinet de la maire de Paris, ne s’en cache même pas, en déclarant

« D’une certaine manière, cela peut exercer une pression, notamment via le syndic, où les voisins vont demander des comptes en demandant pourquoi cette personne qui n’a pas procédé à l’opération de mise en conformité continue à louer son logement. »

Autrement dit, la Mairie pousse les voisins d’un propriétaire qui ne se serait pas déclaré à le faire rapidement, afin d’éviter la rétorsion qui pourrait s’abattre sur lui… Et qui peut se monter, lorsqu’on loue son logement plus de quatre mois par an à des touristes sans le déclarer aux autorités, à une amende de 25.000 euros. Mais, comme l’explique Vicherat, il ne s’agit pas de délation même si un e-mail a été créé pour signaler les loueurs sur Airbnb non présents sur la liste et ainsi mieux cibler les contrôles, mieux diriger l’équipe de 25 inspecteurs de la ville de Paris chargés de mener des descentesopérations de contrôle de locations entre particuliers dans la capitale.

c'est français c'est la police française

Rassurez-vous cependant : nous sommes ici en présence d’une mairie qui appartient de façon tout à fait officielle au Camp du Bien et qui ne peut donc pas faire de faux-pas en la matière, et heureusement : imaginez que la même initiative soit venue d’un membre des Républicains ou, pire encore, soit mise en place dans une de ces municipalités tombées dans l’abomination d’une occupation frontiste, et toute la presse conscientisée se serait levée comme un seul organe gorgé de sang impur qui abreuve nos sillons pour dénoncer l’infamie tagada tsoin tsoin.

Dès lors, chaque petit soldat du Camp du Bien saura trouver les mots appropriés pour justifier la manœuvre. Emmanuelle Cosse, pas assez occupée par les frasques de son mari, trouve même le temps de twitter sur le sujet :

cosse airbnb

Eh oui, m’ame Cosse, z’avez bien raison de lutter contre la jungle métaphorique des propriétaires qui font ce qu’ils veulent avec leurs biens, même si on vous attend toujours sur la jungle pas métaphorique de Calais de pas-propriétaires qui font ce qu’ils veulent avec la République.

Malgré tout, on ne pourra s’empêcher de noter que cette nouveauté répond à une tendance générale de lutte, ouverte et acharnée, contre le développement de cette fameuse économie collaborative ou, disons, de cette économie de la désintermédiation dans laquelle les uns négocient directement des biens, des produits, des services ou des facilités à d’autres sans plus passer par des sociétés enregistrées, ayant pignon sur rue, compte bancaire déclaré, KBis proprement enregistré et petite ligne comptable ouverte dans les services fiscaux.

hidalgo airbnb délationLa Mairie de Paris n’en est pas à son coup d’essai en matière de répression des loueurs AirBnB. Si, bien sûr, en façade, la maire Hidalgo prétend vouloir favoriser le commerce, le tourisme, les nouvelles technologies et l’adaptation de Paris à une société moderne résolument ancrée dans le XXIème siècle, la réalité pragmatique et tangible est toute autre puisqu’elle n’a cessé de faire la guerre ouverte à ce service et ses autres avatars, pour mieux contenter les corporatismes (hôteliers dans ce cas).

Et en plus, ça tombe bien : lutter ainsi contre ces nouvelles formes de commerce permet de se livrer à une nouvelle passe d’arme idéologique de guéguerre puérile (mais efficace) contre le capitalisme et, de façon générale, contre la jouissance de sa propriété ; il ne manquerait plus que les citoyens en viennent à trouver, par eux-mêmes, de nouvelles formes de revenu en se dispensant des services de l’État !

De surcroît, l’apparition d’un « permis de louer » rentre tout à fait dans ce cadre où si l’Etat n’a pas expressément permis une action, elle doit être défendue, interdite et en tout cas, certainement pas laissée à l’initiative des citoyens qui ne sont pas des adultes responsables, tout le monde sait ça.

… Sauf pour payer les taxes, bien évidemment. Et c’est là qu’on comprend que tous ces mécanismes n’ont qu’un seul but : faire rentrer de l’argent dans des caisses municipales exsangues, les déficits abyssaux s’accumulant de façon inquiétante, et ce, d’autant plus que les méchantes firmes capitalistes ne sont pas toujours coopératives pour se faire tondre.

Quand l’argent gratuit des autres commence à manquer et quand, de surcroît, les système de surveillance ne fonctionnent pas assez bien au goût des institutions étatiques, il faut bien trouver sa manne ailleurs et cela peut consister à en revenir à des méthodes certes utilisées pendant des régimes maintenant conspués mais qui ont démontré leur efficacité.

Décidément, l’héritage vichyste fut riche : outre un président au bilan catastrophique et une Sécurité sociale que le monde nous envie, il nous aura fourni une belle la carte d’identité pour tous nous ficher et de beaux systèmes de délation pour éviter de sombrer dans l’ornière du profit capitaliste.

arretez de faire du profit - rapportez les activites capitalistes

Commentaires169

    1. theo31

      Le socialisme est toujours nationaliste. Le collectivisme fonctionne sur l’inclusion/exclusion. C’est pour cela que les soces haïssent toujours avec férocité les apatrides.

  1. Le Gnôme

    Ach, dézitément, les ponnes zapitudes ne ze perdent bas, il n’y a que l’adresse de la Kommandantur qui zange.

  2. Marabout

    Mais non, voyons, ce n’est pas de la délation, mais de la « conscience citoyenne ». Ils auraient pu ajouter « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. », au point où on en est…

    1. Royaumont

      Elle est plus prompte à dénoncer les zaffreux Kapitalistes que les écarts de conduite de sa joie, son Denis.
      Pour une fois qu’elle trouve un volontaire, elle ne veut pas le gâcher.

  3. Guillaume_rc

    Putain, j’avais loupé la plantation d’arbres contre le terrorisme.

    Merci, ça va me faire ma journée !

    Une preuve de plus que la presse et les humoristes sont aux ordres. Une initiative pareille, Stupidalgo aurait du se faire laminer.

    1. Royaumont

      Pareil, j’étais passé à coté. Merci de nous signaler un truc pareil.
      C’est tellement grotesque que la presse subventionnée s’en est rendue compte et a pudiquement passé l’info sous silence.

      1. Hang’em High

        Je ne sais pas… on dé-radicalise en faisant caresser des hamsters… alors, des arbres contre le terrorisme, cela relève d’une cohérence certaine dans la démarche intellectuelle de nos experts.

        Par ailleurs, n’est-ce pas, si les Kouachi s’étaient encastrés dans un platane illo tempore, il n’aurait pas été besoin de les exécuter.

        On voit par là qu’il suffit d’attendre que les arbres aient poussé, pour régler le problème du Djihadisme.

        Mme Hidalgo voit loin !

        1. Royaumont

          Le hamster, comme le porc, est impur pour les musulmans. Je ne suis pas sûr qu’on déradicalise quelqu’un en l’humiliant, bien au contraire.
          Ça a encore été finement pensé, ce truc.

              1. Hang’em High

                Cette histoire du rat, il me semble l’avoir déjà lue, dans le Jardin des Supplices d’Octave Mirbeau, presque certainement… Lequel Octave n’aurait pas été trop dépaysé au milieu des atrocités filmées par Daech… sur la psychologie de Mirbeau, cette lecture, en mes vertes années, m’avait laissé rongeur…

                1. Aristarkke

                  Le rat qui te laisse rongeur…
                  Étonnant que Pheldge ait laissé passer cette occasion de brocarder un aîné…
                  Sa vue baisse…
                  Pas bon…
                  Son anniversaire va être sanglant quant à la (dure) réalité…

            1. Hang’em High

              M. Royaumont, si votre question n’est pas en lien avec l’installation électrique des cellules, mais avec une horrible plaisanterie que j’ai honte de retrouver en ma mémoire, hé bien, je ne vous félicite pas !

              1. Royaumont

                Je vous vois bien effarouché par une blague de potache. Attention, l’amère Denis jouait aussi les pères La Vertu, il y a peu.
                Arx tarpeia Capitoli proxima, comme on dit.

                1. Hang’em High

                  En ces temps de « harcèlement sexuel » porté au pilori médiatique, on imagine les dégâts provoqués par cette histoire, si elle était répandue : proh pudor, Môssieur !

                  Psitt, Pheldge, moyennant une honnête rétribution, je puis trouver des accommodements avec la vertu, et t’envoyer l’histoire sous pli discret….

                  1. Pheldge

                    ça marche ! fais passer une proposition acceptable par le Facteur-Patron ( les lettres elles-mêmes dansent d’aise pour Son plaisir sous litière ) et j’accepterai honnêtement la transaction.

                    1. Hang’em High

                      Finalement, ne souhaitant pas compromettre Monseigneur de Seize, je transmettrai par Quigley : tu la recevras en Express….

                    2. Pheldge

                      Oui, après tout , cinq balles peut se prononcer comme cymbales … ce qui me convient presque 😉

                    3. Pheldge

                      Sam, et pour « rire après la blague » faut goût-gauler aussi ?
                      Tiens du coup je m’aperçois que le grand satan US qu’est Google provoque la pédophilie … comme quoi, l’arbuste raelien n’a pas tout à fait tort : y’a un complot derrière tout ça 😉

                    4. Hang’em High

                      Ommigod !!! dire que je pensais seulement à l’oeuvre d’Alfred de Vigny… le hamster étant l’animal de compagnie de Kitty Bell…. dans quel bourbier suis-je tombé ?….

                    5. Pheldge

                      Remarque, pour inspirer un sex-toy, il vaut mieux le castor qui a une grande langue et une longue queue … 😀

                    6. Bonsaï

                      Tiens à propos Pheldge, je viens de noter une bien curieuse similitude entre et toi et le député Baupin, qui pourrait expliquer nombre de blagues aussi salaces que déplacées dont tu es coutumier. Voyons cela : Denis Baupin, né le 27 juin 1962, même mois, même signe astrologique, juste une année de moins que toi.
                      Eh! oui, Mesdames, ça craint…

                    7. Pheldge

                      Mais qu’elle est subtile et rusée, notre svelte Helvète ! elle trouve le moyen de rappeler la date de mon anniversaire, qui approche, et ce afin de commencer à récolter des thunes pour mon cadeau de cette année … trop fort !

                    8. Bonsaï

                      Oui, oui, ça approche à grands pas !
                      Madame BM avait parlé d’une certaine guitare hors de prix qui te plairait bien. Elle a décidé de mettre au pot un peu plus que prévu cette année…

    2. thom__yorke

      « Les ambassadeurs, dont Anguel Tcholakov, ambassadeur de Bulgarie en France et Ed Kronenburg, ambassadeur des Pays-Bas en France, ont décidé d’offrir chacun un arbre à la Ville afin de rendre hommage aux victimes et de défendre des valeurs fondamentales de liberté, d’humanisme, de tolérance, de mixité, de démocratie et de solidarité européenne. »

      C’est beau… Kleenex please…

          1. Hang’em High

            Notez bien, à l’inverse, pour dé-radicaliser, la « castor oil » possède quelques références, certes anciennes, mais….

              1. Pheldge

                « je t’épargne toute blague trash sur les castors… » bin du coup, ça m’a fait cogiter : je vais inventer un sex-toy inspiré du sympathique animal, et je sens que ça va être le jack-pot !
                Je vous laisse deviner … 🙂

    3. theo31

      C’est surtout la preuve que la pensée magique, base du socialisme, domine en France. Venant d’un pays de cons et d’assistés, rien d’étonnant.

  4. Royaumont

    L’occupant intérieur devient une réalité de plus en plus tangible, qui ne prend même plus la peine de préserver les apparences.

    200 000 000 de messages de dénonciation devrait pouvoir arranger le problème de ce site.

  5. Peyreloubes

    HS mais trop marrant. (Monseigneur aurait du la trouver lui-même) :

    De Roselyne Bachelot à propos du harceleur Beaupin :

    Féminisez son nom, et vous comprenez tout !

  6. Bonsaï

    Mais bon, on ne se fait tout de même pas de trop de souci, on n’est pas encore tout à fait rendu dans Matrix… sachant que le Français moyen est le gars le plus futé du monde !
    Et que le fameux système D est une invention française…

    1. Royaumont

      « le Français moyen est le gars le plus futé du monde ! »
      Mdr, je me le répéterai aux prochaines élections.

    2. bob razovski

      « sachant que le Français moyen est le gars le plus futé du monde ! »

      On n’est pas obliger d’en venir aux insultes, namého !

    1. Royaumont

      cinq fois.
      Il faut distiller cinq fois. Correctement aspergé de quintessence de moraline, un citoyen finit par dénoncer ses voisins en déclamant des vers de Taubira.

      1. M51

        Et puis qui sait parmi ces propriétaires indélicats il y a peut etre des juifs ?
        comme ca on fait d’une pierre deux coups.

  7. Eddie

    Plusieurs adresses email sont utilisables:
    – Koulak @ mairiedeparis.fr
    – Traitreàlanation @ mairiedeparis.fr
    – Monvoisinaimelargent @ mairiedeparis.fr
    – touchepasaugrisbi @ mairiedeparis.fr

    1. petit-chat

      Trump doit vraiment être un mec bien : (échange avec le récent maire de Londres)
      Anne Hidalgo a carrément insulté Donald Trump. Elle a dit : « Mister Trump is so stupid. My God ! My God ! »
      J’ai pas trop vu le rapport avec son god, mais bon, je ne connais pas les dessous de l’affaire.

  8. bob razovski

    Le pire, c’est qu’en se baladant sur d’autres sites traitant de ce problème, il y a des commentaires ahurissants de stupidité.

    Dénonçant les effets plutôt que la cause, comme toujours.

    Tout est bon pour justifier la mainmise de l’état sur la vie.

    1. bob razovski

      j’en verrai une autre :

      Vendez-le, cher, achetez de l’or, et barrez vous d’ici. La propriété privée est plus combattue que le terrorisme.

  9. nemrod

    Ca serait marrant tiens si des membres du « campdubien » se retrouvaient emmerdés.
    Mais non, aucuns risques, ils ne feraient jamais ce qu’ils reprochent aux autres…non ?

    1. bob razovski

      Par définition, ils ne pourront pas se retrouver emmerdés, puisque c’est la mairie, donc le Kandubien, qui décidera où envoyer ses inspecteurs zélés zé intègres.

      Judge, Jury, and Executioner… Le best of du cumulard 😉

    1. Peste et coryza

      De toute façon, il y a quoi à visiter dans cette vile fangeuse ?

      Des monuments, me dit-on… oui, avec la quasi garantie de payer des notes de resto hyper salées, de se faire voler par des racailles (au point, très humiliant, d’engager des policiers chinois et roumains pour faire le travail que les policiers français sont sensés faire), et d’avoir affaire à la « sympathie » des parisiens.
      Mieux vaut aller à Paimpont. Le lot, c’est pas mal aussi.

      1. Roi Heenok

        J’ai appris que des japonais ont maintenant des crises existentielles en visitant Paris tant la distance avec leur imaginaire venant des films avec Alain Delon est grande.

        Mais bon, il ya une catégorie de hipsters bobos fort représentée dans la capital selon laquelle il faut du crime, des conflits « sociaux », de la representation citoyenne et festive – le tout agrémentée de la renomée diversité ethnique et culturelle – pour qu’une ville soit authentique. Sans aprler de l’urbanisme douteux dans lequel totu cela baigne. En rapport avec l’article d’hierm difficile de ne pas mentionner cette biblio Mitrand, une caricature de désastre architectural. Par contre pas quation de voir une industrie en ville, parce que les travailleurs, y compris dans les travaux non polluants sur superficie réduite, ne sont pas bienvenus dans la ville.

        1. Bonsaï

          Ce n’est pas nouveau : les zones urbaines sont plutôt réservées à l’habitation et aux activités commerciales (bureaux et magasins) alors que l’industrie se développe toujours en périphérie des villes.
          Ce qui est une disposition logique, pour tout dire.

      1. Val

        @royaumont non désolée de vous scier le moral 50% des lecteurs du fig et du point ont un appart à Paris … et les autres sont bien décidés à les dénoncer .

        1. Royaumont

          Je me disais, aussi…

          Pour me consoler, je vais aller dénoncer mon voisin qui élève secrètement des lapins.
          Je suis sûr qu’il n’a pas de SIREN enregistré pour cette activité, ni qu’il a déclaré les plus-values latentes issues de la prise de poids de ses bêtes. Je suis sûr qu’il ne fait pas certifier ses pelures de légumes avant de les leur donner à manger.
          Grâce à l’état, on peut dénicher un max de prétextes pour enquiquiner ses voisins.
          La vie est belle en république populaire et islamique du Hollandistan démocratique.

          1. Pheldge

            tiens, moi je vais dénoncer une ex qui fait du « taxi marron » : elle transporte les gosses de sa voisine quand elle conduit les siens à l’école ! sans licence ! la sal..e ! elle avait qu’a pas me quitter ! 🙂

          2. Val

            @royaumont mdr ! à la fin j’avais lu médiocratique , éclair de lucidité , ravages de la méthode globale ? nous le saurons ds le prochain épisode de H16, le zorro de l’intertube , par opposition aux zozo des tribunes

            1. Pheldge

              C’est pas « Thérèse quand on la b..se ? » parce que la nadine, je croyais qu’elle mordait : « Nadine mord l’anneau » 🙂

  10. Lambda Expression

    J’ai compris comment le pedaloman va se faire réélire !!
    Jamais un président ne s’est fait réélire s’il n’était pas en cohabitation.
    Donc:
    49-3 pour passer sa loi
    Motion de censure
    Acceptée
    Cohabitation
    réélection !
    Magique.

    1. Royaumont

      Il y a un hic : les députés socialistes n’ont pas envie de pointer chez Paul dès cet été. Ils avaleront sans doute toutes les couleuvres qu’on leur présentera. The show must go on.

      1. Hang’em High

        La plupart étant fonctionnaires, ils ne pointeront pas (pauvre Denis B…) mais rejoindront leur corps d’origine (pauvre Denis, bis)…

        1. Popeye

          eh oh ‘tention là! Il a juste quitté la sinécure de vice-pRésident de l’aSsemblée nAtionale, il n’a pas démissionné de son mandat de député.
          pâfou le gonz’!! il ne risque pas de pointer chez Paul (emploi, pas le boulanger)

      2. Deres

        Les députés sortants battus touchent 100% de leur indemnité pendant 6 mois, puis 70% pendant 6 mois, puis 50% … Donc grosso modo, comme nous sommes à un an de la présidentielle, une dissolution va devenir acceptable pour la majorité socialiste d’un point de vue financier.

    2. Val

      @lambda +1 je vois ça comme ça aussi . Sauf que l’on a Meluche qui souffle sur les braises et si le pays part en live avec une ligue bizarre : zadiste/jeunes bobos en mal de cause/gud/niktam en mal d’action on aura Meluche /MLP au deuxieme tour …

      1. Peste et coryza

        Ce qui pourrait être une excellente chose… comme un teaser de nouveau film d’horreur, sauce « jugement dernier ».

        1. Bonsaï

          Tout sauf Mollande 2 !
          Car ce cave est en train de transformer le pays en hôpital psychiatrique, peuplé de traumatisés de guerre. Tous les jours entendre parler de ses nouvelles exactions…

          1. Deres

            La victoire de Flamby est plus que possible. Si Juppé y va, Macron aussi et lui sapera sa base car ils ont le même électorat centriste. Si c’est Sarko, Macron se rerire et Mou président fera semblant de ne pas être le candidat sortant et lui reprochera son bilan d’il y a 5 ans. De plus, toutes les vieilles affaires (ayant déjà fait l’objet de non-lieux) ressortiront magiquement à la veille de l’élection. Il peut donc être présent aux deuxième tour et l’emporter avec l’entourloupe du barrage républicain. Et je ne parle même pas des achats de voix en cours, surtout ceux donnant lieu à des versement annulable à la veille des élections ou sur lesquelles la droite reviendra très probablement.

            1. Lambda Expression

              Je parie que les casseroles de Sarko vont rester muettes. Car la seule chance du mou de passer c’est d’avoir le nain en face. Donc le holà sera mis en attendant le second tour ou la, pouf pouf (il est ou lui au fait ?) ! Aladdin va se frotter la lampe jusqu’à en faire jaillir LA bonne casserole.
              Ainsi, il y a 2 jours la justice annulait des actes d’enquête sur les histoires de trafic d’influence.
              C’est inline avec la stratégie. Je ne suis pas surpris.

              1. Deres

                La stratégie, c’est le face-à-face avec MLP au deuxième tour. Il faut donc éliminer les gêneurs sauf MLP au premier tour.

  11. Val

    Tout est fait pour détruire les initiatives des particuliers et les petites structures . Dans la même veine je discutais ce weekend avec une artisan restaurateur dans le domaine des cantines : les normes multiples et changeantes , les contraintes , les contrôles sont tels que c’est de plus en plus difficile de faire son travail et de tenir les prix . Les collectivités vont donc de plus en plus s’adresser aux grosses structures genre sodexo au détriment de la qualité gustative et de la variété des mets .
    De même dans le jouet , les normes européennes devenues draconiennes ont littéralement tué les petites structures , incapables de se mettre aux standards le tout bien sûr au profit des grosses boîtes.
    On est bien en système coco : les etrangers loueront tous le même appart , bien aux normes avec des chi**ttes de 15 m2 et un chambre de 9 des portes de 4 m de larges , pour manger un rata aseptisé dénué de toute possibilité de gout et on reviendra avec un joujou que l’on trouverait Chine pour 10 fois moins

  12. Bonsaï

    Et pendant ce temps, sous les platanes les coqs se rebiffent :
    « C’est une scène assez inédite qui témoigne de la tension qui règne entre les deux hommes. Mardi après-midi, en pleine séance de questions au gouvernement à l’Assemblée, Manuel Valls a pris à partie Emmanuel Macron sur le bancs des ministres. Le premier ministre venait de répondre à une interpellation du député LR Georges Fenech sur la levée de fonds qu’aurait menée Emmanuel Macron pour son mouvement en marge d’un voyage officiel à Londres, le 14 avril dernier. Au micro, le premier ministre a démenti une telle initiative personnelle. Avant d’ajouter, comme un avertissement: «Ce que je souhaite, et c’est le cas, c’est que les membres du gouvernement soient pleinement et totalement engagés dans leur tâche parce qu’il y a une crise politique, une mise en cause du politique». »
    in lefigaro.fr

    1. Hang’em High

      C’est en effet le printemps, la testostérone agit sur les jeunes coqs, genre cour de primaires : « tahar ta gueule à la récré »….

        1. Peste et coryza

          Pas trouvé.
          Juste vu un article au sujet d’un suicide, et le « culotte gate ».
          http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-enquete-ouverte-apres-le-suicide-d-une-jeune-femme-diffuse-sur-periscope-11-05-2016-5785803.php
          http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160511.OBS0197/affaire-baupin-les-curieuses-justifications-de-michel-sapin-sur-le-culottegate.html

          Une petite question :
          Les deux résineux (Sapin et Beaupin) on joué les vicelards, mais ce qui m’étonne est qu’aucune des femmes qu’ils ont harcelé ne leur ai placé un coup de genoux dans les cônes, ou que les messieurs des dames en question ne l’ai pas fait.

          1. Hang’em High

            C’est un peu la famille Tuyaudepoèle dans ces milieux politico-médiatiques : Thevenoud racontait il y a peu qu’il avait prêté son logement au Palais-Bourbon pour faciliter la « rencontre » entre un ministre et une journaliste… le proxénétisme hôtelier au niveau gouvernemental… curieusement, cette info n’a pas été reprise par la grande presse….

            On se demande pourquoi les journalistes-stars ressemblent généralement à des actrices de cinéma, et si rarement à Arlette Chabot : à l’origine, c’est Françoise Giroud, à la grande époque de l’Express, qui avait pris l’habitude de les sélectionner sur le critère glamour, avant de les envoyer dans les pattes des ministres et autres chefs de partis… Dans sa bio de l’intéressée, la Reine Christine donnait des noms, connus, voire célèbres…

            Alors n’est-ce pas, ces criailleries de pucelles chatouillées n’emportent pas tout à fait ma conviction… même si j’imagine le dégoût de certaines à se voir l’objet des assiduités de garçons aussi peu esthétiques que Denis ou Michel…

            1. Royaumont

              Comment ? tu ne trouves pas que ces deux vins ne sont pas de beau vins ?

              Pour en revenir à Toto, a-t-il déclaré les revenus générés par son appartement du Palais-Bourbon ?

              1. Hang’em High

                Ce n’était qu’un « comodat » : il est com(m)ode de se prêter, à charge de revanche, des êtres pour y conter fleurette à des créatures….

                Quant aux « vins », ce ne sont que d’affreux tord-goyaux….

            2. sam player

              Baupin avec le menton fuyant… je lui applique d’office le délit de sale gueule. Je dois avoir un ancêtre qui a eu des problèmes avec Fouché…

            3. René-Pierre Samary

              On se demande pourquoi… Non, on ne se le demande pas, on le sait. Quant aux « criailleries des pucelles (?) effarouchées »… les pauvres, elles découvrent la lune, faute de découvrir la leur (regarder, pas toucher).
              Elles pleurnichent, ces femmes « libérées » qui ont voulu l’égalité, tout en voulant garder certains privilèges attachés à leur sexe. Elles n’ont pas compris que cette égalité s’accompagnait nécessairement d’un recul de la courtoisie – qui est la manifestation civilisée d’un immémorial instinct de protection du plus fort envers le plus faible, instinct qui entraîne logiquement d’une sorte de sujétion du protégé envers le protecteur, en même temps que le protecteur est, dans l’ancien système de rapports hommes/femmes, l’obligé de ses devoirs virils, masculinité oblige.
              Elles amusent, celles qui, en entrant dans le monde masculin, ne comprenaient pas que ce monde masculin est fondé sur le rapport de forces, lui-même basé sur la potentielle puissance de frappe, l’ultima ratio inscrite sur les canons de Louis XIV.
              (et s’il y a un monde du rapport de forces, c’est bien le monde politique)
              Prétendre que les femmes, grâce à leurs talents particuliers, changeraient la donne, ressortait du vœu pieux.
              Elles font rire, quand elles préconisent la paire de gifles ou le coup de genou aux parties, en réponse aux butors, sans comprendre que la gifle féminine fera rire le malotru, tandis que la riposte physique du goujat, quand il n’y a plus rien en lui qui arrête son geste, les enverra au tapis.
              Elle s’indigne, Bécassine, quand elle fait appel à des règles qu’elle-même a déclarées caduques.

              1. nemrod

                Je plussoie.

                J’aime pas Sapin encore moins Baupin mais je ne suis pas aveuglé par la haine au point de ne pas renifler le calcul derrière les pleurnicheries de cette bande de harpies.

                Ca ne les dérange pas toujours d’être jeunes et désirables.
                La plupart sont dans le fromage pour ce genre de qualités.

                Plus tard elles pleurnicherons d’être vieilles et laides…car ça va venir, c’est aussi certain que les impôts.

                Egalité quand ça m’arrange et protection quand ça m’arrange aussi…on commence à connaître la chanson.

                Elles ne récolterons à terme que la froideur et l’indifférence, ces « executive women ».

                1. Peste et coryza

                  +1
                  J’en ai connu, au boulot, des cadres de ce genre là.
                  Une notamment, fac de psycho, recrutée pour ses grandes connaissance en histoire antique égyptienne, pour diriger une équipe de techniciens de laboratoire. Il y en avait plusieurs comme ça, qui faisaient la cour au dir lab.
                  Par contre, elles traitaient les techniciens comme de la m*rde. Ambiance pourrie.

                    1. Dr Slump

                      Probablement. Et après? Maudit pays et son prestige du diplôme d’état. J’aime encore mieux me friter avec ces cons de cégétistes que collaborer avec ces petits cons d’ingénieurs fraîchement parvenus.

                2. BDC

                  Comme d’habitude je plussoie René-Pierre. Rien de plus drôle de voir leurs têtes quand une autre femme reçoit d’un homme des compliments jugés « sexistes » en leur présence. Leur instinct de compétition se trahit parfois par leurs tenues du lendemain, plus … sympathiques au goût de ces messieurs …

              2. Val

                Bon René,je vais y aller de ma réponse courtoise 😉 : l’égalité ne veut pas dire de se faire sauter dessus ou tirer le slip pour un oui ou pour un non .
                Je ne comprends pas bien votre propos : voulez vous dire que parce que les femmes sont entrées dans l’arène politique ou médiatique elle renoncent à toute forme de courtoisie ?
                Non je crois que le problème est surtout qu’elles usent et abusent de la corde de la séduction et là oui elles se brûlent et c’est bien fait pour elles . Ce n’est pas un pb d’égalité .
                Dois je vous rappeller que ma mère n’avait pas le droit d’avoir un compte en banque à son nom quand elle s’est mariée (alors qu’elle travaillait ) . Il y avait à l’époque bel et bien des problèmes d’égalité .
                Ce n’est plus le cas (profitons en ça ne va pas durer ) .
                Perso j’ai toujours bossé ds un monde masculin à 90% (informatique) et n’ai jamais eu de pb tout simplement parce que je n’ai jamais eu de comportement ambigu. Ce qui est vrai c’est qu’au début certains hommes me prenaient pour une truffe et une fois convaincus ils étaient deux fois + coopératifs .
                Les séductrices c’était l’inverse . Bad strategy.
                Les femmes que vous décrivez : les wonder women prêtes à tout et sacrifiant tout pour ça sont une plaie et ce également pour nous : elles ne supportent pas qu’une femme ayant une vie équilibrée (ie un mari des enfants ) leur passe devant.
                On a bien égalité : autant d’abrutis chez les femmes que chez les hommes , c’est simplement que la bêtise ne se présente pas de la même façon .

                1. Jiff

                  « On a bien égalité »

                  Oui, c’est d’ailleurs l’objet de 2 billets d’Éric Verhaeghe qui montrent bien que tant que gugus était en odeur de sainteté, c’était silence radio…

                2. René-Pierre Samary

                  « voulez vous dire que parce que les femmes sont entrées dans l’arène politique ou médiatique elle renoncent à toute forme de courtoisie ? »
                  Elles devraient du moins renoncer à considérer une PARTICULIERE courtoisie comme un dû.
                  Particulière, car si les hommes usent entre eux, normalement, de politesse, qui est une façon d’être en relation avec l’autre sans qu’il y ait affrontement, les femmes n’ont pas vraiment appris (en général), ce dialogue délicat d’homme à homme… délicat parce que l’absence de politesse peut générer un affrontement physique, et que les marques de politesse sont variables de culture à culture (voir problèmes migratoires).
                  Les femmes ne l’ont pas appris (et l’apprendront peut-être, mais quand) parce que leur féminité les a protégées longtemps de l’affrontement physique. Un homme vous traite de con, ou vous trompe, etc, il risque un pain. Une femme, aujourd’hui, se le permet, parce qu’elle jouit du privilège attaché à son sexe (sa supposée faiblesse). Il faudrait choisir, et bien souvent, elles ne choisissent pas, c’est plus avantageux.
                  Je ne décris pas les wonder women, non : les femmes ordinaires, celles qui dans la rue vous foncent dessus, tête haute, arrogantes, vous défiant de ne pas leur laisser tout le trottoir. L’agressivité féminine, quand la femme n’a plus peur de l’homme, la violence féminine et ses modalités particulières, j’en parle assez dans mes oeuvrettes pour ne pas y revenir ici. La mansuétude du patron a ses limites, et la politesse m’incite à ne pas en abuser.

                  1. Aristarkke

                    Les personnes du sexe (pour paraphraser Werther), au volant vous remercieront bien moins souvent que les affreux rustres mâles (que nous sommes supposés être dans la mythologie de nombre d’elles) quand vous leur cédez le passage ou les laissez obligemment quitter un stationnement (sans manifester l’envie de le prendre à votre tour).
                    Même ma moitié, fort dubitative à l’énoncé de ce constat vécu, a bien dû se rendre à l’évidence de cette disparité très marquée…

          2. Bonsaï

            Mes requêtes partent sur Google.ch
            Il est possible que votre admirable gouvernement vous ait déjà mis des grillages, mais j’en doute vu l’inanité du sujet.

            1. sam player

              « Il faut voir la photo sur le site du Figaro. Epatant !
              Cliquez Google news.

              Le cerveau des femmes décidément… drôle de câblage.

  13. sam player

    Bon pour paraphraser une de mes admiratrices d’hier :

    « Cher maître de ces lieux d’élite, quel divin billet aujourd’hui ! »

  14. René-Pierre Samary

    « Pour les autres terroristes, il ne sera pas plus question de rire. Point de clémence, aucune échappatoire, l’État va minutieusement s’occuper d’eux. »
    Patron, vous n’oubliez pas ceux qui terrorisent nos bronches avec les émanations putrides de leur véhicule. Heureusement, Anne est là, qui va faire la chasse aux vieilles caisses.

  15. Arnaud

    Un jour il faudrait que les propriétaires se liguent une bonne foie contre notre sympathique petit adjoint communiste au logement de la mairie de Paris, le généreux communiste Ian Brossat.

    Non content du plafonnement des loyers qui fait que les investisseurs immobiliers désertent Paris et que les propriétaires doivent encaisser sans moufeter la dépréciation de biens qu’ils ont souvent payés au prix fort (et au prix des efforts de leur vie), il s’amuse, à grands coups de renforts médiatiques complaisants, à organiser des razzias dans les arrondissements centraux pour traquer le propriétaire qui ose proposer un bien sur AirBNB et contribuer à développer une offre touristique conforme aux attentes et aux tendances actuelles. Le fait que Paris perde son leadership touristique au profit de Londres semble plutôt l’amuser, tant qu’il pourra continuer de rebattre à sa manière les cartes du logement social (en tant qu’administrateur de Paris Habitat) et des grands projets d’investissement public (en tant que président de la SemParisSeine société d’économie mixte qui s’occupe en particuliers du réaménagement des Halles).

    Pour un élu communiste, il semble qu’il s’intéresse de près aux différents canons à pognons qui sont entre les mains de la puissance publique parisienne….

    Pour mieux mesurer sa (dé)mesure idéologique, il est intéressant de rappeler que le seul livre qu’il a publié est un vibrant hommage à son grand-père qui a passé 15 ans en prison après avoir longtemps espionné Israël pour le compte de l’URSS – un exploit familial dont il est très fier et qui lui permet de continuer à vénérer un régime totalitaire qui a fait 20 millions de morts !

    Humilier ensuite les habitants du 16ème lors de l’affaire du centre d’hébergement. Se réjouir sur sa page Facebook des commentaires diffamatoires que les différents média d’état ou subventionnés et de gauche (France Inter et Thomas Legrand en première ligne…) s’amusent à reprendre et à ironiser en cœur, quel beau coup médiatique pour notre petit élu communiste au grand cœur ! Ne rien demander à la mairie du XVIème et imposer un centre d’hébergement dans un lieu classé au milieu d’un bois en balayant toutes les lois de protection de l’environnement, c’est bien tant que ça fait du buzz et que ça permet aux prix des appartements voisins de chuter un peu…

    Maintenant le risque est que sa folie destructrice des affreux biens capitalistes des parisiens ne s’arrête pas là… son autre projet fou : transformer le Sacré Cœur en « espace de solidarité » parce que dit-il, la référence à l’histoire de l’édifice qui fut construit (après les événements de la Commune de Paris) pour rétablir l’ordre moral et établir un lieu de culte, ne lui convient pas….

    Son ordre moral a lui est meilleur : maintenir dans son logement social sa collègue élue communiste Raphaëlle Primet qui trouve normal (même après les révélations de la presse) qu’on lui laisse son dû alors qu’elle gagne plus que 2 fois le salaire moyen des français (2700 euros par mois) et que 170 000 demandes de logement sont reçues tous les ans à Paris pour 12 000 places.

    Son ordre moral, c’est aussi faire un procès à la présidente d’une association de riverains du quartier des Halles (l’association « Accomplir ») qui ne faisait que s’interroger sur son site des raisons pour lesquelles le PC avait voté la vente du forum des Halles à UNIBAIL. Quel respect pour le dialogue démocratique et quel manque de recul dès qu’il se sent acculé par de simples interrogations ! Là, notre petit communiste, président de la grande société d’économie mixte qui s’occupe du projet de réhabilitation du quartier a été débouté par la justice, quel dommage ! (et oui on gagne pas à tous les coups).

    Bref, en résumé, Ian Brossat est un dangereux marxiste, celui-là même qui réalise les fantasmes qu’Anne Hidalgo (membre d’un parti de gouvernement) n’oserait réaliser dans ses rêves les plus fous. Mais lui son petit testicule rouge, il le fait : casser du proprio, casser du bourge, maîtriser la chaîne bien graissée du logement social et de l’investissement public, réaliser des vrais projets symboliques qui « sait-on jamais' » pourraient le faire rentrer dans les livres d’histoire comme grand papa…

    En attendant, pour l’appauvrissement généralisé des parisiens qu’il cause, je trouverais normal qu’une association constituée et soutenue par des avocats lui fasse un beau procès retentissant, celui-là même où les montants réclamés rappellent les affaires Kerviel. Le cumul des pertes subies par les propriétaires parisiens à cause de son petit sabotage collectiviste jubilatoire, ça doit bien faire 5 milliards d’euros, non ?

    1. barbatruc

      Perso, ça me fait bien marrer quand même le centre d’hébergement dans le XVI ème arrondissement. Avant on allait promener son chien en bas de l’immeuble pour fricoter avec le travelo, désormais on trouve un gros barbu Irakien ! Quelle honte !

      Demandez donc aux habitants de Calais ce qu’ils pensent des centres d’hébergement imposés.

  16. barbatruc

    Moi, ce que j’aime bien c’est le document administratif demandé par les services fiscaux pour avoir l’autorisation de louer. Ça me rappelle les licences des taxis , hier délivrées gratuitement, revendues aujourd’hui 150 K€.

    Il y a un bon coup à jouer, une bonne vieille autorisation administrative pour louer qui ne vaut pas grand chose en 2016, vaudra une blinde quand les services fiscaux auront décidés de stopper le business.

  17. sarcastik

    Beaucoup de copropriétés dont la mienne font la chasse à ce type d’activité. Non par haine absurde du capitalisme mais parce que les touristes qui y logent perturbent la tranquillité des lieux. La loi existe déjà et permet de les menacer. Je ne vois pas ce qu’un dispositif de délation apporterait de plus.

    1. sam player

      Je doute qu’il n’y ait dans la plupart des règlements de copro des clauses empêchant la location de courte durée de logements.
      Ces mesures devraient, pour être applicable, être votées à l’unanimité des copropriétaires car il n’est pas normal de restreindre la destination d’un bien.
      Au besoin il faudrait indemniser les copropriétaires ainsi floués.
      La tranquillité des lieux a souvent bon dos même si je ne doute pas que dans quelques cas il peut y avoir un problème mais que ça peut se résoudre autrement.

      1. Aristarkke

        TU trouves ce genre de clause dans les immeubles HLM vendus à leurs locataires. Mais ce n’est pas dû à une haine particulière du tourisme : la plupart de ceux que j’ai connu n’étant pas dans des emplacements intéressants. C’est à cause de leur financement initial par des prêts bonifiés qui exigeaient une occupation bourgeoise sans possibilité de lucre par des activités plus rémunératrices comme la location meublée ou la location à des professions libérales pour installer leurs bureaux ou cabinets. Les locataires acquéreurs sont donc, en principe, empêchés de profiter ehontement des prix bonifiés qui leur sont consentis. Car les HLM ont dû parer à la possibilité, certes après un parcours avec beaucoup de si, que des appartements puissent être acquis par des personnes tierces à un prix bonifié sans y avoir droit pour donner libre cours à leur esprit de lucre!!! La promotion immobilière privée met évidemment le moins de contraintes possibles. Il reste possible toutefois que depuis Delanoë et surtout Hidalgo, les permis de construire soient accordés avec ce type de restrictions.

      2. Aristarkke

        Pour ce qui est de l’instauration de règles d’usage des biens privés plus contraignantes que les stipulations du Reg de Cop, c’est l’unanimité de toutes les personnes concernées qui est obligatoire. Sauf dans les tous petits immeubles, c’est illusoire d’espérer y arriver, même en forçant sur la moquette ou le béton pour le petun…

    2. Aristarkke

      Exact. Beaucoup de touristes, y compris en provenance de pays théoriquement très prévenants pour les tiers prennent vite les travers grancais et se lâchent puisqu’ils sont en goguette temporaire sans leur contrôle social habituel.
      Les doléances concernaient surtout le boucan fait à des heures indues de la nuit et ensuite, mais bien en dessous, les épanchement s des biturés…
      À leur décharge, ils ne devaient pas imaginer combien les immeubles anciens des quartiers à touristes sont sonores, surtout par rapport à des hôtels conçus, eux, spécifique ment.
      Et pour achever le tableau, vous trouvez aussi sans peine des ahuris boboides qui achètent en plein milieu des rues festives de la Bastoche en imaginant que le prix ahurissant mis dans un immeuble en base XVIIIme siecle/début XIXme rehausse ipso facto la qualité de construction du bouzin, notamment dans le domaine de l’insonorisation… D’autant qu’il s’agit d’un quartier de prolos à l’origine pour lesquels les aristos ou les bourgeois rentiers fonciers n’assuraient que le minimum syndic al en qualité de construction…

  18. Jiff

    « dans quelques cas »

    Vous n’avez vraisemblablement jamais été confronté à ce type de problème; problème, qui plus est, qui se multiplie plus vite que les lapins (carottes comprises.)

    « mais que ça peut se résoudre autrement. »

    Oui, souvent en étant tenté d’imprimer l’articulation de 4 métacarpes avec leurs phalanges dans la trogne du responsable; très souvent, vu l’incivilité (et la méconnaissance des lois de base: « il est pas 23h00, j’ai le droit » [NB: Pas mal pour un guignol en 2ème année… de droit]), en prenant contact avec le syndic qui décidera des suites à donner – parce que, bon, on n’est pas des bêtes… et puis, il-y-a des gens qui garent leur véhicule sous les fenêtres et abîmer les pavillons des autres, ça ne se fait pas.

Laisser un commentaire