La révolution des robots continue, silencieusement

Le progrès n’attend pas. Ainsi, pendant que, comme je l’expliquais hier encore, l’Assemblée nationale en profite pour injecter de la surveillance permanente dans votre voiture, dans le reste du monde et de façon un peu plus pragmatique, ce sont les robots qui se répandent dans les entreprises.

Ce sera sans surprise qu’on apprendra à ce sujet qu’Adidas a choisi l’Allemagne pour ses prochaines expériences industrielles. L’entreprise a en effet annoncé le 24 mai dernier qu’elle entendait faire fabriquer ses baskets par des robots d’ici l’année prochaine, ce qui lui permettra de rapatrier en Europe une bonne partie de sa production actuellement basée en Asie, et très largement réalisée à la main. Et le choix de l’Allemagne est bien sans surprise puisque ce pays a largement misé sur ses robots dont il est le premier producteur européen et qui peut s’enorgueillir d’avoir 281 robots pour 10.000 salariés (et un taux de chômage moitié moindre qu’en France, est-ce utile de le rappeler ?).

En introduisant de la robotique dans un maximum d’étapes de la conception de ses chaussures, l’entreprise vise à nettement diminuer son temps moyen de production d’un an et demi pour les chaussures faites main à quelques jours lorsqu’elles sont réalisées par des robots. Dans ce contexte, le groupe construit d’ailleurs une usine de 4600 m² à Ansbach en Allemagne. Cette usine livrera la première série test de 500 chaussures pour une vente dès le troisième trimestre 2016. Adidas envisage aussi de construire sa seconde usine aux États-Unis, et réfléchit à des équivalents en France et au Royaume-Uni.

Ce mouvement de robotisation et de relocalisation des activités n’est pas vraiment nouveau.

D’une part, les salaires ont nettement augmenté dans toute l’Asie, rendant moins pertinentes les économies de main-d’œuvre réalisées jusqu’alors avec les délocalisations. D’autre part, la robotisation concerne maintenant toutes les entreprises de fabrication en série (Nike talonne donc Adidas à petits bonds nerveux), et s’étend donc logiquement… aux fabricants chinois ou coréens eux-mêmes.

C’est ainsi qu’en Corée du Sud, Samsung investit fortement pour remplacer sa main-d’œuvre humaine par des robots afin de continuer à construire ses équipements électroniques de façon compétitive face à la concurrence de la main-d’oeuvre chinoise, réputée moins onéreuse. En outre, Samsung a été commissionné par le gouvernement sud-coréen pour développer les prochains robots de haute précision qui, pour le moment, sont produits à l’étranger et sont importés à grands frais. La Corée du Sud vise-t-elle à devenir l’Allemagne de l’Asie ?

innovation

De leur côté, les Chinois ne sont pas en reste puisque Foxconn, le géant chinois de l’assemblage de produits électroniques, teste à grande échelle le remplacement de ses ouvriers par des robots pour les tâches répétitives et vise à remplacer 60.000 emplois par ces automates, ce qui permettra de redéployer les ressources humaines sur des travaux réclamant plus de savoir-faire et de doigté, depuis le contrôle qualité jusqu’à la recherche et développement.

À la lecture de ces annonces, tant du côté d’Adidas que du côté de Foxconn, Samsung ou Nike, on comprend que le mouvement de robotisation de toutes les tâches répétitives de précision est en pleine ascension. En outre, l’arrivée sur le marché de robots moins coûteux, de plus en plus polyvalents, va rendre l’exécution de petites séries plus rentable, voire permettre des travaux d’orfèvrerie à des prix toujours plus bas. On assiste ici au même changement paradigmatique qu’avec l’arrivée de l’impression 3D qui offre là aussi la possibilité de produire de la très petite série ou des pièces autrement irréalisables par les moyens industriels traditionnels utilisés pour les grandes séries.

robot will process data for energyAu passage, on devra s’interroger de la réaction des bobos conscientisés qui n’achetaient plus leurs Nikes ou leurs Adidas qu’avec un pincement au cœur en pensant aux ouvriers chinois exploités (« Pensez donc, 2$ de l’heure pour fabriquer des ziphones, ma brave dame, c’t’un scandale »). Cette robotisation risque de les plonger dans l’embarras intellectuel : devront-ils pleurer le sort de ces ouvriers remplacés par des machines, ou devront-ils au contraire se réjouir qu’ils n’aient plus à devoir travailler de pénibles heures à coudre des chaussures pour un salaire de misère ?

De fil en aiguille, on peut aussi parier que ces bobos conscientisés seront vite rejoints par les nouveaux Canuts et autres Ludites que la France s’empresse (ironie du sort) de produire à un rythme stakhanoviste, afin de lutter contre cette abominable robotisation qui détruit de l’emploi, appauvrit les familles et détraque le temps, y’a plus de saison ma brave dame c’t’un scandale là aussi. Oui, après tout, luttons contre le bénéfice apporté par les robots ! Pour employer tout le monde, mettons à bas ces automates vicieux ! Revenons à la couture la plus fruste (avec des os taillés comme aiguilles, hein), engageons de grands travaux à coup de petites cuillères vengeresses, et croyez-moi, il y aura du travail pour tout le monde, c’est évident.

Et tant qu’à faire, protégeons encore plus les salariés qui seraient remplacés par ces hideux robots. Oh, bien sûr, cela aura pour effet inévitable d’accroître encore le coût d’embauche, de verrouiller un peu plus le marché du travail pour ceux déjà employés, mais ce n’est pas grave : même si c’est exactement ce qu’on observe actuellement (et qui explique au moins en bonne partie le différentiel entre la France, surprotégée et en sur-chômage, avec l’Allemagne ou la Suisse, aux lois bien plus souples et aux syndicats beaucoup plus affûtés), soyez certains que cette révolution robotique sera farouchement combattue avec ces méthodes catastrophiques qui empêcheront l’émergence de nouveaux emplois, devenus trop coûteux et qui ne seraient justement pas remplaçables par des robots (ceux avec un fort relationnel humain, typiquement).

Quel avenir douillet, celui qui se profile à l’horizon ! On va pouvoir mesurer en grandeur réelle la différence entre deux options : celle prise par les pays qui surprotègent leurs salariés et combattent le progrès, et l’option de ceux qui ont un code du travail mince et efficace, et embrassent les changements technologiques qui s’annoncent.

robots helping cats

Sur le court terme, les Chinois et les Coréens souffriront probablement de cette nouvelle évolution si rapide, et leur société devra s’adapter à ces changements profonds. Les Allemands, eux, s’en sortent déjà pas mal. Sur le moyen et sur le long terme, il m’apparaît en revanche bien plus délicat de trancher entre les deux options choisies puisque la seconde imposera, par la force des choses, une adaptabilité et un redéploiement des ressources là où c’est économiquement et humainement rentable, pendant que la première, guindée et sûre d’elle-même, continuera de s’enfoncer douillettement dans ses acquis sociaux, plongeant avec délice et abandon toute sa société dans un formol épais.

Commentaires323

    1. BLACK MAMBA WARRIOR

      Ils ne mangent pas de pain … je pense même qu’ils seront bien plus réactif que les européens. la rentabilité, l’efficacité , la productivité se sont des notions qu’ils comprennent …

      1. Deres

        Contrairement aux idées reçus, le nord de la Chine est un pays de blé. Donc ils mangent beaucoup de pain. Ce n’est évidemment pas le même que chez nous car il est généralement fourré et cuit à la vapeur. Mais c’est du pain par définition.

        1. Français

          Il est d’alleurs excellent, merci de le préciser. Il ressemble un peu à certains de pains briochés par son côte génoise, plus humide et lourd car cuit à la vapeur…Enfin bon. 🙂

  1. Aristarkke

    qui peut s’enorgueillir d’avoir 281 robots pour 10.000 salariés (et un taux de chômage moitié moindre qu’en France, est-ce utile de le rappeler ?).
    Chez nour, Môssieu! c’est 281 taxes !!! + les cotisations + les accises + les centimes additionnels + … (liste tendant vers l’infini)
    Non mais! Chacun sa supériorité!

    1. Deres

      Et 2000 fonctionnaires pour 10 000 salariés, Cela aussi le monde nous l’envie ! Et contrairement aux robots, ils n’aident ni ne remplace pas les salariés mais font tourner des papiers en parallèles …

      1. bibi

        Vous êtes un doux rêveur.

        Donnée INSEE 2014:
        23.8M de salariés DONT : 7.8M dans la catégorie Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale.
        Ce qui nous fait donc roulement de tambour :
        16M salarié du privé pour 7.8M
        SOIT 5 000 fonctionnaires pour 10 000 salariés, en vrai c’est 4875 pour 10 000 salariés

        1. Val

          @bibi c’est à ce genre de données que l’on voit l’ampleur du mal qui nous ronge … je serais ravie de voir la variation ds le temps histoire d avoir une idée sur la progression future ..

              1. honorbrachios

                @Bdc, je crois que l’URSS c’est écroulée entre 62 et 65% de ratio public rapport au privé…la france étant à 58%, et avec le bon coup d’accélérateur sur les dépenses du capitaine de pédalo de ces derniers mois, on va assez rapidement arriver au dessus de 60, chouette non ?!

                1. BDC

                  Chouette, en effet, et inéluctable. On a dépassé le point de non-retour depuis longtemps. C’est l’armée de réserve pour les élections des soces, faut les préserver. C’est beau la démocratie !

                  1. albundy17

                    l’OCDE vient de lancer un cri d’alarme pour cesser l’austérité mondiale, heureusement nous avons un Grant Homme qui a déjà pris les devant

          1. bibi

            J’ai un peu forcé le trait, les 7.8M d’individus de la catégories Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale, n’ont pas tous le statut de fonctionnaire, mais ceux sont des employés qui vivent quasi exclusivement de l’argent public.

              1. bibi

                Les fonctionnaires ne sont pas salariés sont salariés ceux qui perçoivent un salaire, les fonctionnaires reçoivent un traitement.

                1. Aristarkke

                  La distinction est essentielle.
                  Quant aux militaires, c’est une solde…
                  Cependant, vue de nos porte-monnaies, elle ne leur paraît vraiment guère différente quant aux conséquences dévastatrices pour eux…
                  😆

                    1. MCA

                      Je demande à voir le ratio hommes de terrain / effectif général des armées.

                      Major, auriez vous une info sur le sujet?

                    2. Jiff

                      « Je demande à voir le ratio »

                      Je parlais en général (si je puis dire:), et donc en exceptant certaines branches, ainsi que les petits merdeux qui font directement sauter leurs hommes sur des mines par gloriole.
                      Mais bon, c’est vrai qu’en dehors des légionnaires et des forces spéciales, il n’y-a plus grand monde sur le terrain.

                  1. Pheldge

                    et les retraités une pension, les invalides une allocation de même que les chômeurs et autres bénéficiaires du RSA …

  2. Aristarkke

    Psstt Mélusine : lud D ites s’écrit avec deux D
    (d’origine anglaise désignant originellement des ouviers/artisans luttant contre les nouveaux métiers à tisser moins demandeurs en M.O.)

  3. Aristarkke

    puisque la seconde imposera, par la force des choses, une adaptabilité et un redéploiement des ressources là où c’est économiquement et humainement rentable, pendant que la première, guindée et sûre d’elle-même, continuera de s’enfoncer douillettement dans ses acquis sociaux, plongeant avec délice et abandon toute sa société dans un formol épais.
    Espèrons que ce formol épais n’annihilera pas les sources nécessaires de bel et bon argent indispensable aux acquis sociaux.

  4. Pheldge

    oooops je voulais mettre un lien sur le billet Uber , et apu billet 🙂 bon je suis magnanime, je colle quand même le lien :
    lepoint.fr/economie/l-arabie-saoudite-investit-3-5-milliards-de-dollars-dans-uber-01-06-2016-2043767_28.php

  5. Gerldam

    La robotisation est, effectviement, un excelente solution pour une Allemagne vieillissante et en peine d’ouvriers qualifiés;
    Chez nous, l’un de nos -nombreux- problèmes est que nous avons importé puis fait « fructifier » toute une main d’oeuvre plus ou moins inapte (à de brillantes exceptions près) aux tâches intelligentes que les robots vont engendrer.
    A mon sens, la robotisation doit aller de pair avec une éducation de pointe, capable de former chaque individu au maximum de ses capacités.
    En France, avec l’EdNat minable et de plus en plus minable que nos brillants socialo-marxistes ont constitué depuis 1968, nous sommes mal barrés.
    CPEF.

    1. Peste et coryza

      C’est un problème général : que faire des humains qui n’ont pas les capacités d’occuper de nouveaux emplois, alors que les leurs sont occupés par des robots ?
      Préparateurs de commande, par exemple. Un ingé logisticien rencontré par blablacar me disait que sa boite pensait à robotiser cette tache, mais qu’ils ne pouvaient pas car ils sont incapables de reclasser les préparateurs (selon le gus en question, ils sont intellectuellement trop limités/trop alcooliques pour faire autre chose).

      1. sam player

        C’est idiot. Hormis de rares cas, le but d’un investissement est forcément (i) de réduire les coûts, à volumes constants ou (ii) d’augmenter la production.

        Le personnel remplacé n’a plus sa place dans le cas n°1. Il faut arrêter avec ce raisonnement d’abrutis qui disent que les emplois sont remplacés à 1 pour 1, voire 1 non qualifié par 1 plus qualifié,ou encore plus idiot à 1 pour 1 chez les constructeurs de robots, maintenance etc…. : ça serait un non sens économique : on n’investit pas pour avoir des coûts équivalents voire plus élevés !

        Seul le deuxième cas permet de conserver *du* personnel remplacé pour l’affecter à d’autres tâches.

          1. Les luddites ont eu, constamment, tort. Tout comme les malthusiens, du reste. Et pour les mêmes raisons.

            « but this time it’s different », hein…

              1. Pheldge

                tu ne suis pas les billets ? t’as rien compris ! avec l’obsolescence programmée vraiment programmée, les voitures s’arrêteront pile à 100 000 km épi voilà ! voire à 50 000 s’il faut redonner un coup de pouce au marché, et ce à distance grâce aux puces de contrôle…

              2. sam player

                « …ca va faire mal sur les ventes la perfection. »

                Lafayitte, tu pourrais t’acheter un cerveau ?
                Combien de fois faudra-t-il répéter que les accidents et les catastrophes naturelles ne créent pas de richesses ?

                A ton avis, s’il n’y a plus d’accidents, que vont coûter les assurances ?

                L’argent que l’on ne mettra pas dans les assurances on le mettra où ?

                … chouette, tu pourras t’acheter un cerveau !

                1. Pheldge

                  « tu pourrais t’acheter un cerveau ? réponse non ! Bonzaille a pris le dernier, et apparemment, c’était une fin de série, un modèle déclassé … 😀

                2. lafayette

                  non , ça on le sait que les catastrophes naturelles ne créent pas de richesses, sinon on élirait les présidents avec plus de rigueur.
                  De toute façon créer du pib n’est qu’une façon de voir la richesse , la vraie est à l’intérieur comme on le dit si bien.

  6. albundy17

    « c’t’un scandale »

    Il me manque, on se marrait bien….

    La robotisation, il y a un paquet de gens qui se pensent non concernés, ils vont déchanter car ce n’est plus limité a la seule fabrication ou la manutention.

    M’enfin, on peut dors et déjà faire crever les dockers autant payés qu’alcoolisés, si on collait les systèmes robotisés de certains grand ports étrangers (passionnant) en france, avec sa façade atlantique ça récupérerait enfin du fret.

    Patron, on t’as vu avec ton article de dans un jour 😀

        1. Aristarkke

          Le Papet, il a l’ oeil endurci, à force…
          Je réagis encore pour repousser ta dose de SG dans un lointain futur en te rognant ta source de jouvence, l’ espoir d’ y accéder un jour… 😉
          Sinon…
          Même Mélusine me trahit. Elle m’abandonne, ne réagit plus et laisse de lâches aggressions de yeux de vieillards ou de plus jeunes, continuer d’ être perpétrées…

      1. albundy17

        Oups, j’ai du toucher un point névralgique….

        Pardonne moi si je t’ai bléssé (j’en mais, fot que tu te defoule) ::D

        Calmos le Pheldge, je n’ai en rien été agressif ou quoi que ce soit a ton encontre. Tes reprises sur ma pseudo prose m’enchantent, elle m’enrichissent, tente d’en profiter également.

        Sanguin le type, domage

        1. Pheldge

          Non, ne t’inquiète pas, je mets pourtant plein de smiley pour pas qu’on s’imagine des choses … je me marre comme un bossu, et comme tu le dis je me défoule, mais en rigolant comme un tordu ! 😀

          Je sais que tu acceptes la plaisanterie, alors j’y vais sans mettre le gants comme avec, euhhh enfin des autres 😉

  7. Aristarkke

    Enfin, quoi qu’on pense, ces machines nous obligent à travailler pour elles puisqu’il faut que nous les concevions, les fabriquions, les installions et que nous les approvisionnons pour les faire tourner…
    Bref, elles nous rendent esclaves d’elles !
    😆

          1. Pheldge

            Tu sais , quand tu fais le bilan à l’année de ce que te coûte une femme à plein temps, la question mérite d’être étudiée, d’autant que avec une pro, tu n’as pas de crise de migraine tout ça …
            Veux tu que je charge une de mes petites protégées de d’établir un devis à l’année , que tu puisses faire un comparatif ? tu as des préférences , blondes, brunes ?

            1. albundy17

              « quand tu fais le bilan à l’année de ce que te coûte une femme à plein temps, la question mérite d’être étudiée,  »

              j’ai fait le bilan il y a quelque temps, mais que veux tu c’est tout de même la mère de mes enfants.

              Quoique j’ai entendu une phrase qui mérite également attention:

              « La première partie de la vie est pourrie par les parents, le reste par les enfants »

              1. sam player

                … et : se marier c’est avoir à deux des problèmes que l’on n’aurait jamais eu en restant seul.

                De ce que j’en vois actuellement chez les jeunes c’est q’ils n’hésitent pas à rompre une relation pour des raisons professionnelles… Perso je me suis bien fait chier à une époque…
                Au moins c’est un problème qui ne concerne pas P&C 😀

                    1. Bonsaï

                      Et l’amour, qu’en faites-vous Messieurs de ce concept occidental, mais dont on sait que c’est bien un phénomène universel et pas seulement chez les humains ?

                    2. MCA

                      @Bonsaï – 2 juin 2016, 21 h 21 min

                      Ah, tout un poème! :o)))

                      Au début on s’enlace et ensuite on se lasse!

                      Statistiquement la lune de miel dure 3 ans, ensuite… ….on se découvre! :o))))

                  1. Pheldge

                    le problème Ari, c’est que génétiquement, on est programmés pour être accros aux feumeuh (à part quelques accidents de la ligne de production …). Et tout ça, la faute à qui ? à la première d’entre elle, Eve, que si elle avait pas caressé les pommes et joué avec le serpent pour en faire sortir le venin, on n’en serait pas là !

                    1. albundy17

                      « c’est que génétiquement, on est programmés pour être accros aux feumeuh ( »

                      Toi, tu n’as pas écouté le discours officiel !

                      Si tu te portes vers le beau sexe, c’est uniquement par conditionnement mental depuis ta première tétée !

            1. albundy17

              Houlala, je comprends plus rien a quoi que tu dises sur tes derniers posts, je sors d’une cliente arrosée que je ne pouvais laisser seule, mais va falloir que tu développes

              1. Aristarkke

                Quand tu achètes une prestation par contrat, le terme générique juridique est un contrat de louage (location) d’ ouvrage. Ce contrat est habituellement ponctuel et peut ne pas être reconduit, reconductible, etc. Bref en dehors des termes dudit contrat, chacun garde sa liberté.
                Quand tu salaries quelqu’un, tu l’ emploies en vue d’une production au volume inconnu mais pour une durée minimale pendant laquelle tu t’engages à payer le salaire quelle que soit la production, y compris quand elle n’est pas effective. Or, le salarié a perdu sa liberté contre l’assurance du salaire et le patron peut imposer des taches au salarié. (je parle du principe général de base hors tout l’ encadrement législatif qui est venu compliquer le principe)

        1. Dr Slump

          Oui, d’où l’intérêt qu’il y aura à créer des femmes-robots, des androïdes quoi, qui ne se comporteront pas comme des princesses (en clair, qui ne feront pas chier, arf!), et qui rêveront de Yorkshire électrique!

          1. Val

            Euh les gars, quand je vois dans quel état d énervement les ordis mettent mon mari … je pense qu’il n’est pas prêt de me remplacer par une foutue bécane … 😀 !

            1. MCA

              @Val – 2 juin 2016, 13 h 41 min

              « quand je vois dans quel état d énervement les ordis mettent mon mari »

              L’histoire ne dit pas dans quel état d’énervement il était avant de se mettre devant l’ordi…:o))))

              Méfiance tout de même, la robotique progressant à pas de géant, moi à votre place je modèrerais mes certitudes! :o)))

              1. albundy17

                « L’histoire ne dit pas dans quel état d’énervement il était avant de se mettre devant l’ordi…:o)))) »

                Ni ce qu’il regardait avant que sa moitié n’entre dans la pièce

          2. René-Pierre Samary

            Les robots ménagers ont permis aux femmes d’aller au turf, d’où vont les déloger d’autres robots. Reviendront-elles à la maison ?
            Je pense que là aussi, vu le rapport prix/performance, les hommes finiront par les remplacer par de charmantes robotes… à moins que les chinoises, chassées de leurs emplois par la robotisation, ne viennent les concurrencer… le péril jaune… pauvres cruche occidentales, enivrées par le féminisme, qu’allez-vous devenir, avec la mondialisation des échanges ?

            1. Bonsaï

              Vous retardez, cher René-Pierre, depuis que concurrencées par des hordes de gays, bi et trans qui s’affichent en concurrents déloyaux, c’est les robots qui nous craignent… car maintenant c’est aussi nous qui les créons !

              1. MCA

                @Bonsaï – 2 juin 2016, 15 h 44 min

                « …des hordes de gays, bi et trans qui s’affichent en concurrents déloyaux, c’est les robots qui nous craignent »

                Effectivement, il m’a été raconté que depuis peu, quand un robot laissait tomber son stylo à terre, il le poussait de la pointe du pied jusqu’au bout du couloir pour éviter de se baisser.

                1. Bonsaï

                  Admirable et sobre description d’un comportement archétypal, qui sera sans doute citée en référence dans toute étude sérieuse traitant de la robotique et de ses applications concrètes…

              1. Pheldge

                2 € sérieux ? avec ou sans les dents ? c’est d’ailleurs pour cette raison que je déconseille les robots, qui sont essentiellement constitués d’engrenages pas glop du tout ! 🙂

                1. albundy17

                  2 euros, c’est la totale, pour les dents ça fait un bail qu’elles/ils n’en possèdent plus.

                  Concernant les robots, les japonais sont à la pointe (si je puis dire) pour ce genre de produits, mais quelle tristesse, le plaisir n’est il pas exactement au moment ou une conscience enlève sa petite culotte par désir ? :mrgreen:

                  Après c’est que de la méca

                    1. MCA

                      LOL

                      Remarquez chère BDC Que par pure délicatesse je n’ai pas précisé l’ordre d’escalade (si je puis dire :0)))))

                    2. albundy17

                      « BDC 2 juin 2016, 23 h 25 min
                      Ah ça c’est pas poli ! Un gentleman est toujours devant la dame dans les escaliers. »

                      négatif, la bienséance veux que l’homme soit toujours en contrebas, pour prévenir les chutes

                    3. BDC

                      Nan, on ne me la fait pas à moi !

                      « Autre dilemme, l’escalier. On aura compris, on ne monte jamais derrière une femme, au risque de passer pour un pervers qui a les yeux rivés sur ses fesses. Cela dit elles voient le mal partout. Quoi qu’il en soit, on descend toujours en premier, si jamais elle trébuche, elle pourra toujours se rattraper à nous. On résume, dans un escalier, dans tous les cas on passe devant »

                      C’est la même version sur tous les sites internet consultés.

                    4. Bonsaï

                      Je confirme.
                      L’étiquette veut que l’homme s’avance en éclaireur pour inspecter la sécurité du terrain. Pour une fois que vous avez l’occasion de faire valoir votre virile prérogative !

                    5. albundy17

                      « BDC 3 juin 2016, 10 h 06 min »

                      Je m’inscris toujours en faux, encore un ravage des féministes prude habilement dévêtue mais pas trop, juste pour nous harceler sexuellement de façon continue, cette règle était déjà inscrite dans les mœurs au 17 eme s, je n’ai plus ce guide qui avait cour à la cour, j’avais besoin de pognon.

                      Quand au femmes ayant peur de se faire reluquer le cul, croyez bien qu’il arrive souvent que cette peur soit partagée, de devoir subir cette vision parfois castratrice.

                      Du reste, les femmes innocentes(sic) ne sont pas en reste pour graduer l’arrière train de ces messieurs, sans parler de leurs coups d’oeil parfois appuyé sur ce qu’elle surnomme le paquet.

                      Mais mieux que l’escalier, le dileme du croisement dans l’avion, présenter face ou pile poil ?

                    6. BDC

                      Ah merci Bonsaï ! Euh … riche idée l’excuse de « inspecter la sécurité du terrain » … C’est surtout que même s’ils font ça discrètement, on sent toujours les regards concupiscents sur nos fesses et nos jambes. Alors que nous on a le droit, eh eh !

                    7. Pheldge

                      @ BDC 10 h 40 : très sublime, vous savez très bien ( vous plus que toute autre ) que le femme EST beauté, et son corps sculptural inspire les hommes depuis la nuit des temps. Bon soyons directs : la beauté c’est la femme, « period ! » comme disent les américains.
                      Dois-je pour obtenir votre capitulation dans ce frivole débat, parler de mettre en lien ici même, vos superbes clichés coquins ? 😀

                    8. BDC

                      Mon bon Pheldge, 16h20.
                      La nature est cruelle.
                      Je n’arrive pas à retrouver cette citation d’une femme célèbre qui disait grosso modo qu’une femme laide n’a pas vécu la moitié de sa vie.
                      Certaines assurent des parties de leur corps, c’est donc bien leur capital. Le pire c’est quand ce sont des femmes sculpturales qui déforment et engraissent leur corps pour jouer des personnages laids (cf. Charlize Theron dans Monster).

                2. albundy17

                  « Bonsaï 3 juin 2016, 10 h 22 min »

                  Ramassis de connerie, c’est pour ça qu’on ne vous ouvre pas la porte de la bagnole, qu’on ne vous laisse pas le dernier strapontin libre, passer devant à la caisse car vous êtes en cloque (ou avec un coussin, j’ai une copine qui fait ça tout le temps), il y a pléthore d’exemples de la schizophrénie féminine sur ces sujets depuis un paquet de temps.

                  Ces connes de femens en sont la caricature dans toute sa splendeur

                  1. BDC

                    Albundy, les jupes longues et bouffantes du XVIIème justifient cette règle mais aujourd’hui …
                    Sur les conneries féministes je vous rejoins complètement, elles ont saboté toute la galanterie, c’est hyper intéressant de voir qui cède sa place aux femmes enceintes dans les transports en commun.

                  2. Bonsaï

                    Vous m’avez mal comprise monsieur Albundy : je suis une inconditionnelle de la galanterie masculine, considérée comme un hommage du vassal à son suzerain.
                    Et ses codes sont assez simples, en terrain normal on fait passer la dame devant. Dans les escalier ou en entrant dans un endroit considéré comme lieu à risque potentiel (train, café, restaurant, etc…) l’homme passe devant.
                    Bon, soyons honnêtes, de nos jours, ces manières montrent juste qu’on a de l’éducation (à l’occidentale, s’entend) et une certaine délicatesse…

                    1. albundy17

                      « hommage du vassal à son suzerain. »

                      Rhooo…..

                      Une petite rétention d’eau ? ça fait gonfler certaines parties du corps.

                      Sinon je vous plaierais sans doute sur ce sujet, j’aime bien appliquer ces préceptes d’un autre age, révolu par le comportement des femmes skyzos. (que JPS a bien résumé)

                      Aparté, pheldge je sais que tu n’y resteras pas insensible, c’est la fête de la turlutte à Lanton :mrgreen:

                    2. Aristarkke

                      Assez étonnante, eul’ tiotte typo de Bonsaï: hommage à sA suzerainE…
                      serait plutôt dans sa logique habituelle…
                      Une rouée de plus…

                    3. Pheldge

                      @ Albundy : tu comptes t’y rendre avec madame ? je me renseigne, juste pour évaluer ton degré de perversité … 😉

                    4. René-Pierre Samary

                      Galant homme à l’ancienne; j’ai souvent essayé d’entrer le premier dans un restau… réultat, bousculade avec la dame et regards noirs. La femme, qui ne comprend rien à rien; qui se fâche à contretemps, dont l’arrière-train devient de moins en moins un objet d’admiration qu’une cible potentielle pour coups de pieds au derche…

                    5. sam player

                      Oui RPS on en avait discuté il y a quelque temps avec dame BM.
                      Bousculade assurée.
                      Si la dame se présente en premier dans le resto alors elle est comme une conne si, comme c’est bien souvent le cas, ce n’est pas elle qui a réservé.
                      Vu que si, contre toutes attentes, elle prend l’initiative de rentrer en premier alors elle imposera rarement ses conditions et il y a de grandes chances que tu manges à coté de la porte des chiottes… entre autres.

            2. Roi Heenok

              Comme pour la production de manufacture, on peut imaginer une phase transitoire. Mais les prix de l’orient vont finir par monter et rendre les machines plus attrayantes.

            3. Pheldge

              « pauvres cruche occidentales … » RPS, tu vas te faire allumer !
              Tiens d’ailleurs, on va arranger ça ; « Allo, BDC, c’est Réné Pierre qui dit rien que des méchancetises : »

              1. albundy17

                Ben en fait, ça ressemble plus a un constat, l’espece mâle (enfin ce qu’il en reste) n’ayant pas à rougir non plus dans son avancée vers le rien

              2. BDC

                C’est René-Pierre, le seul et unique. Les personnages chez H16 ont tellement de caractère que même sans les pseudos on peut deviner qui a écrit quoi. À part ça je plussoie Bonsaï, c’est de notoriété publique qu’on est dépassées par le savoir-faire de nos concurrents LGBT. Et puis les robots peuvent bien satisfaire nos besoins physiologiques mais j’ai de gros doutes sur nos besoins d’appartenance (cf. pyramide de Maslow), vous imaginez H16 et ses contributeurs remplacés par des robots ? Qu’est-ce qu’on s’ennuierait !

                    1. Bonsaï

                      Mais portez attention je vous prie au fait que je n’ai mentionné que les « gays, les bi et les trans », ce qui exclut d’office les l. qui n’ont rien à faire dans ce scenario fellinien…

                    2. Pheldge

                      Heureusement , sur une île volcanique de l’océan Indien, il reste quelques spécimen au solide tempérament, capable de faire jaillir la … lave !

                    1. Pheldge

                      Oui, et toi, tu es trans, ami naze ? et éventuellement monogame à jeter ? c’est une question de foi 🙂

                    2. albundy17

                      Trans, non, pas Pheldge, ses gouts pour ceux ci, sans doute.

                      BDC, je reste sans voix, le reste ça va :mrgreen:

                    3. Jiff

                      @Pheldge – « c’est une question de foi

                      Non, absolument pas, parce que tout le monde sait que les nazes arrêtent ;-p)

                    4. Bonsaï

                      Jamais régné dites-vous, l’histoire abonde pourtant de souveraines et Wikipedia est votre dealer préféré. Reine de Chine, reine d’Angleterre, reine du Japon, la liste est sans fin.
                      Par exemple Himiko (卑弥呼?)1 ou Pimiko2 (175-248) est une reine japonaise qui a régné de 188 (date supposée) jusqu’en 248 sur la région de Yamatai. Himiko est principalement connue par le Gishiwajinden (魏志倭人伝?, lit. « vie des habitants de Wa dans les chroniques de Wei ».
                      Selon ce texte, Himiko était une prêtresse qui pouvait contrôler les esprits des gens grâce à ses pouvoirs surnaturels.
                      Qui dit mieux ?

                    5. Bonsaï

                      @ albundy17, 16:51
                      Je ne sais par quel sortilège ce petit commentaire s’est trouvé catapulté dans la stratosphère, mais j’ai quelques doutes…

                  1. BDC

                    Ah non j’ai des chambres d’amis, mais je n’ai pas de place dans mon jardin pour un container, ou alors c’est à la ferme au milieu des vaches du voisin … gros risque de le voir transformé en abreuvoir. Désolée René-Pierre !

                    1. sam player

                      chambre d’amis… quel doux nom pour ce lieu de plaisirs..
                      Des chambres d’amis, voila donc une non conformiste comme ils disent…

                    2. BDC

                      Rhhhoooo mais c’est pas possible ! Un geste d’hospitalité innocent, je n’ai pas parlé de chambres au mois ni de 3ème oreiller, hein ! 😉

                    3. René-Pierre Samary

                      Pas de souci, BDC. Je viendrai avec seulement le contenu du container : 6 caisses à outils, mon impedimenta ordinaire (9 grosses valises), et mes suivantes, de charmantes haïtiennes.

                    4. albundy17

                      Pour les haitiennes, si elles sont encore assez fraiche et dans leur tenue de quand on les a découverte, je peux dépanner pour l’hébergement, pour pas cher.

                    5. Pheldge

                      albundy, t’as bien compris que c’était pas des Tahitiennes dénudées avec juste un collier de fleurs ? 🙂

                    6. BDC

                      René-Pierre, pourquoi vous tombez toujours sur des *%#^** ? Lady Bonsaï et moi par exemple, connaissons les bonnes manières. MDR pour la monnaie haïtienne, vous l’avez bien choisie aussi : Albundy va se faire payer en gourdes !

                    7. albundy17

                      « se faire payer en gourdes ! »

                      cool, ça se vide ou ça se rempli…

                      mais quelle bien maigre considération pour vos sœurs a laitues, pas étonnant que votre genre n’aie jamais pris le pouvoir que par défaut ou traquenard :

                      mrgreen:

                    8. BDC

                      Albundy, notre genre n’a jamais pris le pouvoir … Plus de 300 commentaires sur les robots, dont combien consacrés aux robotes humanoïdes, ainsi que toutes les digressions associées ? Et en plus qui a commencé le 2 juin à 9h36 😉 ?

                    9. BDC

                      Oui Bonsaï, je vous plussoie. Ça m’a inspirée pour compléter par une illustration plus proche de nous. Nous avons énormément de pouvoir mais il se cache habilement derrière les hommes. Qui sont les muses, combien de romans consacrés aux femmes ? Jusqu’à l’Elysée dans les mains d’Elisabeth T. ou de Nafissatou. Les féministes n’ont décidément rien compris.

                  2. Dr Slump

                    René, elles sont charmantes, les haïtiennes? Srsly??

                    Revenons à mon cousin, en pleine rébellion contre la relation déséquilibrée qu’il a avec sa femme depuis 20 ans (putain!), et à qui il donnait naïvement tout son coeur, et toute son âme, jusqu’à lui laisser lire ses mails, ses sms et son courrier sans son autorisation, tandis que sa « douce », elle, a bien bien sûr des zones d’accès interdits…

                    On discute, la conversation dérive sur le développement de l’intelligence artificielle, et que si les robots devenaient conscients, on pourrait peut-être les épouser, toussa, et ça me fait aussitôt penser aux manifs pour tous, et je pète une durite: c’est déjà assez compliqué comme ça entre humains, si en plus on donne une conscience et un sexe aux robots, va falloir en plus se coltiner des androïdes qui se déclareront hétéro, gay, bi, et trans, qui feront des manifs, qui réclameront le mariage, et le droit à faire des bébébots, et tout le tremblement. Quel doliprane!

                    Le problème, ce n’est pas ce qui existe ou existera, le problème ce n’est pas ce qu’en feraient les humains libres et responsables, le problème, c’est qu’on a et aura toujours des fichus politiciens pour compliquer et embrouiller le cours naturel des choses, et des fichus groupies de veautants pour leur donner du crédit. Quelle plaie. Ma solution, mon programme politique, tient en 3 propositions:

                    – éducation: laisse tes enfants se casser la figure, encourage-les à se relever tout seul. Ils apprendront ainsi qu’ils sont capables, qu’ils ont des capacités sur lesquelles ils peuvent s’appuyer pour se débrouiller sans attendre qu’on leur apporte sur un plateau. C’est là le début de la liberté et de la responsabilité.
                    – instruction: laissez les enfants apprendre ce qu’ils ont envie d’apprendre, que ce soit des maths ou de la poterie. ils porteront naturellement leur intérêt vers ce qui les appelle, et ils apprendront ce qui leur est nécessaire d’apprendre pour se construire la vie qui leur plaît.
                    – société: mon voisin fait ce qu’il veut chez lui tant que cela ne devient pas une nuisance, et nous pouvons vivre toute notre vie sans nous être jamais vu, sans nous être jamais gênés mutuellement.

  8. Helios

    Je suis certain que le prix de ces chaussures de « marque » tient pour une très grande part à la promo et la pub, y compris le financement de sportifs (dont je me contrefiche). C’est pourquoi je n’en achète jamais. Les méthodes de fabrication ne sont donc probablement pas si importantes que ça.

    1. albundy17

      Il y a tout de même des critères de qualités entrant en jeu, pour avoir chaussé mes gamins de différentes marques, quant tu mets le prix, il y a finalement retour sur investissement. (sans parler du podologue, kiné,colonne en vrac…)

      a mettre en rapport avec l’obsolescence programmée…

      « jcomprends paaaas, mon chauffe eau est tout neuf de 5 ans et il fuiiiiit »

      Ha ben oui mdame, chez casto y a tout ce ki faut pas

      1. Helios

        moi ça me gène toujours d’acheter un truc où la moitié du prix sert à financer des sportifs dont je n’ai rien à faire. On devrait avoir le droit de réduire cela si on ne s’y intéresse pas.

        1. albundy17

          Ben achète du 100 % sans sponsoring, ça doit être du bon (prévoit une caisse tout de même)

          Moi aussi ça m’emmmm… mais le résultat est là. J’aimerais aussi diminuer ma taxe audiovisuelle au prorata, ça marche pas. J’ai le choix, et ça m’emmerde d’aller chercher une nouvelle paire de pompes tout les mois.

          Les gamins sont ravis et ça tiens (je peux même les refiler ensuite et on me remercie !)

        2. Deres

          Généralement, les marques de distributeur ont un bon rapport qualité/prix car justement elles se passent de ces dépenses inutiles de marketing et de publicité tout en fournissant une qualité suffisante pour que la marque de distribution n’en pâtisse pas. Et elles sont généralement fabriqués dans les mêmes usines que celles des marques en rognant sur les gadgets inutiles.

          1. sam player

            @albundy et Deres
            Le sponsoring fait partie des dépenses de pub.
            Les dépenses de pub permettent d’augmenter les volumes et donc de diminuer les coûts unitaires en répartissant les coûts de recherche, de développement et de structure sur la quantité… et donc de ne pas mégoter sur les coûts de recherche.

            Les MDD ne développent généralement pas en direct et font appel à des sous-traitants qui sont tenus par des budgets fixes (qui n’augmentent pas avec la quantité produite) et n’ont donc aucun intérêt à innover par elles-mêmes. C’est pourquoi il n’y a jamais de produits innovants dans les MDD.
            Si le sous-traitant qui fait l’étude s’engage sur un coût final de production il aura toujours la solution finale de downsizer la qualité s’il avait vu pas trop cheap sur le reste.

            Pour faire un parallèle à un autre niveau, le sous-traitant raisonne comme un bureau d’études en mécanique : pourquoi se casser la tête à passer 1 heure d’études pour gagner 4 heures en fabrication vu que le client ne paiera généralement pas cette heure d’étude : c’est d’ailleurs ce que je reproche aux bureaux d’études en général mais c’est logique, leur logique.
            Si un bureau d’études devait s’engager sur un coût de fabrication il ferait le boulot de l’industriel. Donc si en final le bureau d’études avait un surcoût de fabrication (façon) il se rattraperait sur la qualité des matières et des composants.

            1. Deres

              Après, c’est à vous de voir si vous pensez que vos chaussure de tous les jours (ou vos tee-shirt …) ont besoin de développements high tech … La qualité d’une chaussure en cuir, cela n’a rien d’innovant par exemple, c’est connu depuis des millénaires, à base de double couture avec du gros fil, de renforts des parties subissant les contraintes, etc … On ne parle pas d’avion de chasse ou de système mettant des vies en jeu !

              1. albundy17

                Ouaip, juste qualité des matériaux de base, tes pompes à 10 euros inconfortables et mortes en 1 mois (enfin si t’as pas le cul calé dans le canap) ça me branche pas.

                A contrario, je suis souvent à genou (non Phledge, rêve pas) et y a rien de mieux que les jeans carouf à 8 euros plutot que ces merdes multipoches de l’artisan qui se respecte (savez, avec un peu de gris et d’orange)

                1. Deres

                  Faut pas caricaturer non plus ! Entre des pompes à 10 euros et des pompes à 200 euros ou plus, il y a une vaste gamme de choix. Si tu prends le produit le moins cher, il est clair que tu as la moins bonne qualité car c’est le dernier point sur lequel on peut rogner. La vrai question est le prix à partir duquel le produit aura une qualité correspondant à ton besoin. Avoir une chaussure de sport hors de prix me permettant de gagner un quart de seconde sur un cent mètres n’est pas vraiment dans mes priorités par exemple.

                  1. sam player

                    Le prix des pompes de sport c’est juste pour les gosses que c’est embêtant vu qu’ils les massacrent vite ou alors elles en sont plus à leur taille. Il faut juste trouver le bon compromis pour qu’elles soient flinguées quand elles ne leur vont plus 😀

                    Pour un adulte par contre c’est un bon investissement mais on s’en rend compte que si on le fait. Ça me rappelle ma première paire de rollers, j’avais acheté des trucs de m3rd3 (je ne savais pas) mais assez chers quand même et j’ai rencontré une rolleuse qui me mettait la pâtée… et j’ai acheté la même marque qu’elle (des K2) et je les ai toujours (la rolleuse non), ils ont même beaucoup voyagé (la rolleuse non plus)…

                    1. albundy17

                      J’ai encore mon costard de mariage et les pompes qui vont avec, je rentre sans prob dans tout ça et c’est nickel chrome en terme de mode/aspect.

                      oui, j’ai payé le tarif a l’époque, mais je ne courre pas au dernier moment pour finalement me ramener en baskettes.

                    2. Deres

                      Pour les rollers, c’est surtout la qualité des roulements qui fait la différence. Il faut les changer, les huiler et les nettoyer régulièrement ou du sable s’accumule dedans.

                2. Pheldge

                  « je suis souvent à genouX …  » je te recommande alors de te les protéger , les genoux c’est pas des pieds ! je peux te donner les références de celles utilisées par mes « étudiantes en TP » 😀

                3. Aristarkke

                  (…) rien de mieux que les jeans carr’ouf à 8 euros plutôt que (…)
                  Je confirme m’équiper également professionnellement ainsi parce qu’ils ont une très bonne résistance que ce soit à l’usage intensif ou aux lavages répétés, ceci pour un budget modeste. En IDF, il y a déjà eu des opérations « trois pour le prix de deux ».
                  Et leur coupe reste convenable, ce qui ne gâche rien…

                  1. Bonsaï

                    Très jolie séquence mode par ces Messieurs… vous êtes trop choux quand vous êtes vous-mêmes, décontractés, pas blasés.
                    Allez, on garde une photo !

                    1. MCA

                      Je sens que Lady B a l’âme taquine ce soir.

                      Messieurs soyez conscients que notre salut réside dans notre aptitude à faire bloc contre la moquerie féminine! :o)))))

                      Bon je vous quitte car après un intermède parisien, demain c’est lever à 4h00 du mat pour retourner sur mon île.

                      Bonne soirée à toutes et à tous.

      2. sam player

        Mouais Albundy, dans la même gamme, le chauffe eau vendu chez Casto est souvent le même que celui vendu chez les pros et on y trouve les mêmes marques même si elles se camouflent parfois.
        Si une cuve de chauffe-eau fuit c’est plus un problème d’installation: La moitié des gens de mon quartier a eu ce problème, qu’il soit installé par un professionnel ou pas, le problème étant apparu suite à une hausse très importante de pression du réseau qui a même fait éclater des conduites sous la route et exploser des régulateurs de pression chez des particuliers (je pense qu’on est monté au-dessus de 20 bars)… et beaucoup n’avaient pas de régulateurs de pression ou alors hors d’usage à cause de l’ancienneté ou d’incidents précédents. Mais ce n’est bien souvent pas le chauffe-eau qui est en cause : aucun n’est fabriqué pour résister à 20 bars… et très peu à10 bars.

        Les surpressions transitoires dans les réseaux d’eau sont plus courantes qu’on croit mais sont difficilement prouvables contrairement à celles électriques.

        (Merci je sais que tu es du métier)

        1. Black Mamba

          Pas acheté chez Casto mais chez Brico, juste pour info, un Chauffe-eau thermodynamique … Facilité d’installation , on n’a pas eu besoin de faire intervenir l’homme du métier , on verra à l’usage si le chauffe eau tient la route …

            1. albundy17

              De toute manière les chauffes eau thermodynamique sont impossible a rentabiliser.

              J’en ai vu un installé dans l’habitation, et se servant de l’air ambiant, y avait un bon cop.

              1. albundy17

                Sans compter que le faire poser par un gars accrédité fait bénéficier de crédit d’impôts qui rends l’opération moins onéreuse au final, sans l’emmerdement de la pose…

              1. Pheldge

                je pense que Réné Pierre a surtout, pour des raisons personnelles fort compréhensibles, retenu le nom de la dite voiture , la « jamais contente », ça dit lui rappeler quelqu’une …

        2. albundy17

          Tu parles là d’un problème spécifique de pression dans ton quartier la ouqtuvie (20 bars, épatant, toute la tuyauterie Cu ou PER de chaque maison a dû sauter)

          Et non, il y a des différences entre casto (régent) et atlantic,, pas seulement de prix. Je n’en fais pas une analyse chimique ou autre, juste une moyenne de durée de vie, pose pro ou pas (comme tu le sais, il ne faut pas sortir de saint Cyr pour faire ça ds les règles de l’art)

          1. sam player

            Mon Atlantic je l’ai acheté chez Casto ou Bricoman, je me rappelle plus…
            Pression : c’était un transitoire donc non tout n’a pas pété. Si l’organe le plus faible pète, ça joue le rôle de fusible et « protège » le reste de l’installation. Un transitoire de pression ne se propage pas à la vitesse de la lumière.
            Je pense que ça vient en général de l’ouverture ou fermeture de vannes. J’ai une bouche incendie pompier en bas de chez moi et elles sont testées régulièrement. La dernière fois je leur ai demandé de faire gaffe en fermant la vanne et de la fermer doucement… le mec a été surpris (genre de quoi il se mêle celui-là) et il n’était pas au courant des coups de bélier.

            1. sam player

              D’ailleurs tiens, un truc assez drôle c’est que c’était un carton « Olympic » mais dedans c’était un « Atlantic » et quand j’ai eu un souci avec le fait qu’il disjonctait par temps chaud, c’est Atlantic qui m’a envoyé la sonde en Chronopost.

          2. Aristarkke

            La marque Régent est la énième marque du groupe Ariston (italo-belge, aux dernières nouvelles) qui est développée pour la grande distribution de bricolage.
            Je monte de l’Ariston (selon la marque déclinée) surtout quand je dois remplacer des chauffe-eaux dans des conditions spécifiques de fixation qui correspondent aux écartements en place (beaucoup d’immeubles des années 50 et 60 ont des cloisons en briquettes creuses plâtrées qui ont imposé d’avoir recours à des cadres plats porteurs pour que les ballons (100L maxi) n’arrachent pas les parois minces.
            Il est donc hors de question de modifier les attaches alors.
            Ariston a aussi un plus grand choix en ballons horizontaux qu’Atlantic, en fournissant des ballons avec sorties dessous ou sur les côtés D ou G!
            Dans un environnement urbain avec un max d’appartements anciens, ce choix est crucial alors qu’en pavillon, c’est le vertical qui domine les besoins.
            Sinon, je monte de l’Olympic (effectivement de l’Atlantic en fabrication) qui sont très compétitifs (chez Bricoman ou en secours chez Leroy M. sous la marque Equation) avec leur résistance stéatite qui entartre bien moins que la blindée.
            Les Olympic ne sont pas moins bien garantis par le fabricant que les Atlantic si bien que la qualité réelle doit être la même.
            J’en monte depuis 10 ans maintenant avec seulement 3 défectuosités (hors garantie)

        3. jérome

          De ce que m’on m’a dit, c’est que la baisse de qualité des cuves des chauffes-eau viendrait du fait que l’acier utilisé provient du recyclage donc fondu, refondu, etc… et non de minerai extrait. (source fournisseur matériel )

          1. sam player

            Les matériaux recyclés sont aussi bons que les matériaux neufs. D’ailleurs tous les aciers ont une part de recyclé et c’est même nécessaire à leur élaboration. Après c’est le process qui compte et les aciers chinois ne sont pas parfois pas terribles mais plus pour des fragilisations dues à la présence de cuivre dedans ou autres composants non désirés. Sur certaines fabrications top level on leur envoie les toles.
            Mais pour une cuve de chauffe-eau qui est émaillée… bof bof.

  9. Alx

    Je dois etre mal réveillé, mais que signifie « l’entreprise vise à nettement diminuer son temps moyen de production d’un an et demi pour les chaussures faites main à quelques jours lorsqu’elles sont réalisées par des robots »? Il ne faut quand meme pas 1,5 an pour fabriquer une paire a la main, ou alors en comptant la saignée de l’hevea pour avoir du caoutchouc ? 😉

    1. Peste et coryza

      Les nobles de l’ancien régime pouvait porter des vêtements ayant demandé une année de travail d’un artisan. La qualité prend du temps.

    2. dede

      Je pense qu’il faut lire le debut de la phrase : « la robotique dans un maximum d’étapes de la conception »
      Le temps de production dont il est question ne correspond pas a la fabrication d’une paire…

    3. Aristarkke

      Peut-être le temps nécessaire entre la première esquisse de la chaussure et sa mise à disposition dans les boutiques. La fabrication de prototypes doit être ralentie par la distance et probablement aussi la mise en route des lignes de fabrication.

      1. Alx

        Ah c’est donc de la conception a la production, pas juste la fabrication!
        Ceci dit, meme avec les robits, il faudra bien les programmer pour les nouvelles formes/couleurs/matières… sauf si les robots font eux meme le design.
        Bonne chance pour porter leurs chaussures s’ils se prennent comme modèles, avec leurs gros pieds carrés ! 😀
        A ma connaissance on n’a pas encore reussi a faire marcher un robot avec des pieds et un déroulé humanoïde

        1. MCA

          @Alx – 2 juin 2016, 12 h 03 min

          Si, si,

          j’ai même visionné un match de foot de robots, c’est trop rigolo et en plus ils ne se plaignent pas d’être victime de racisme; que du positif!

          Enjoy it !

          1. Val

            @mca « et en plus ils ne se plaignent pas d’être victime de racisme » : oula méfiez vous ça va venir : francais.rt.com/international/17970-microsoft-debranche-son-robot-intelligent

          2. Alx

            Pas mal!!! Joli en effet!
            Mais bon, ce n’est pas un poser du talon, déroulé puis plier l’avant du pied et plier le genou, c’est trop dur informatiquement je crois…

            1. Gwen LOUBOUTIN

              Informatiquement il n’y a pas de soucis, c’est problématique en terme de mécanique. Ils sont un peu comme nous d’ailleurs, nous supportons moins d’effort bras tendus.

    4. sam player

      @ Alx
      Outre que ça concerne les différentes étapes depuis la conception, le gain de temps en production vient de la modularité et donc flexibilité des lignes de production gérées par des robots.
      Ca se rencontre par exemple sur les lignes de fabrication de voitures qui peuvent en très peu de temps passer d’un modèle à un autre, voire installer ou pas des options (voire installer l’une OU l’autre option ce qui faisait que chez Peugeot des options s’excluaient mutuellement sans raisons apparentes !).

      En fabrication manuelle il est impossible sans désorganiser la production de faire passer une pré-série de 100,000 modèles. Avec la robotique si et très facilement et on peut même sauter des étapes, dériver sur des opérations annexes puis revenir en arrière sur des postes spécifiques.

      En fabrication manuelle la ligne de fabrication est complètement reconfigurée entre chaque modèle. En semi automatique c’est pire.

      1. Alx

        Merci pour ces precisions, je ne suis pas familier avec ces sujets. Mais au final les robits remplacent des « executants », pas des « concepteurs » (c’est juste un constat, pas un jugement de valeur)

        1. sam player

          Oui, et les robots peuvent aussi faire des conneries… plus rapidement !
          Ils ne sont que le reflet de celui qui les a programmés 😀 mais quand tu fais de la programmation c’est en général lors de contrôles de données que tu te rends compte qu’à un traitement précédent tu as écrit une connerie.

  10. Higgins

    Encore un coche de louper par la France. Tiens, au fait, l’indice PMI Markit industriel français reste obstinément collé en-dessous de 50 pour le mois de mai (pour ceux qui l’ignorent, un indice inférieur à 50 n’est pas bon signe: France, ton industrie fout le camp). C’est bête.

    1. albundy17

      les pmi de l’ensemble des pays est systématiquement une « surprise » dans les articles de presse eco….

      En novlangue, surprise veut dire ça a baissé.

      Marrant d’ailleurs cette novlangue depuis 3-4 ans, il n’y a plus de récession, mais de la croissance négative, ça s’applique a des tas de termes habituellement usités. J’en arrive parfois a devoir réfléchir, vu qu’ils n’enlèvent pas les – a me demander si la croissance négative de – quelque-chose n’est pas en fait une croissance déguisée !

    2. Deres

      Le marché français est tellement truqué par les interventions étatiques et son poids dans l’économie que l’on constate depuis quelques années que les indices PMI ne prédisent plus correctement les variations du PIB français. Il ne faut aps oublié que cet indice ne permet de prévoir que la croissance du secteur marchand. Et en France ce secteur marchand est fortement conditionné par les décisions du gouvernement, toujours à court terme donc imprévisibles.

  11. Helios

    La robotique devrait surgir massivement dans l’assistance aux vieux, vu qu’on prévoit dans un futur proche une proportion importante de plus de 80 ans dans la population. On commence d’ailleurs à voir de plus en plus de pubs pour les monte-escaliers.

    1. albundy17

      Pour les monte escaliers, si vous les voyez maintenant, c’est parce que vous commencez a y penser ? ça fait un bail que l’on en est assommé.

      Pour les vioques, un marché d’avenir reste les résidences sécurisées avec éventuellement un mini staff médical.

      1. Helios

        ouais mais avant pour les monte-escaliers il n’y avait qu’une marque, maintenant il y a plusieurs. Il semble que le marché se développe.

        1. Aristarkke

          A vérifier que ce ne sont pas de pures marques commerciales dépendant en fait d’un seul fabricant! (confer les ballons ECS au dessus)

  12. Wyland

    Ce ne sont pas les robots qui sont à blâmés !
    Qu’il y ait des robots pour effectuer des taches pénibles et répétitives à la place d’un humain est une bonne chose qui devrait même être encouragée.
    Mais ce qui est à considérer est le travail produit.Tout travail mérite salaire quand ce travail fourni un bien ou un service monnayable.
    Il serait à mon avis normal que les robots paient une taxe sociale pour l’individu qu’il remplace (chômage et sécu), à défaut de payer un salaire complet comme on le ferait pour un individu humain.
    L’homme ne doit pas être l’esclave des machines mais les machines doivent demeurer les esclaves des hommes.
    Quant aux humains, il est crucial de repenser l’éducation professionnel en fonction des futurs besoins qui ne pourront jamais être robotisés.
    J’avoue que le « jamais » est difficile à définir tant qu’il est certain que les robots vont devenir omniprésents même dans les taches attribuées aux « experts ».

    1. Encore un raisonnement bancal. Pourquoi demandez-vous une taxe (!) pour un robot qui remplace un humain dans ces cas-là et pas pour une grue (qui remplace des douzaines d’ouvriers manutentionnaires), une pelleteuse qui remplace des douzaines de personnes munies d’une pelle (ou, comme le laisse entendre l’article, des centaines munies d’une petite cuillère) ou n’importe quel moteur électrique qui remplace des douzaines de bras ?

      C’est consternant.

      1. Davidice

        Ce n’est pas que con-sternant, c’est aussi con-sidérablement déprimant de voir des con-sommateurs et con-tribuables cherchent toutes les con-promissions pour con-tinuer à entretenir un con-cept socialiste qui les plume et les empoisonne.
        Une sorte de syndrome de Stockholm sûrement.

      2. Deres

        Un robot n’est qu’un outil en un peu plus sophistiqué. L’homme utilise des outils depuis des temps immémoriaux pour augmenter sa productivité. Les pierres taillés sont une concurrence déloyale car une seule personne peut tuer et dépecer un animal alors qu’il en fallait trois avec les dents auparavant ! Interdisons les pierres taillés !

        1. Deres

          Puisque certain ont besoin de raisonnements imagés …

          Vous avez 100€ et des chaussures faites à la main par un ouvrier coûte 100€. Il s’aide alors avec un outil ou un robot lui permettant de doubler sa productivité et donc de vendre ses chaussures à 50€. Donc pour la même somme d’argent vous pourrez avoir deux paires de chaussures et l’emploi du cordonnier n’a pas disparu. Et si vous ne voulez pas de deuxième paire, vous achèterez un pantalon faisant travailler une autre « demi-personne ».

          Si chômage il y aura, il proviendra de l’intervention étatique avec des taxes variés faisant que la quantité de taxes risque d’augmenter avec le nombre de produits achetés … Le chômage actuel provient en partie du fait que la hausse de productivité de la société est en grande partie absorbé par les détournements vers des administrations ne rendant pas beaucoup plus de services qu’autrefois. On a deux fois plus de fonctionnaires que dans les années 70 mais pourtant à l’époque, on avait déjà des services administratifs suffisants (voir trop pour nous emmerdez …).

          1. sam player

            Oui ce qu’oublie des gens comme Wyland c’est que le cordonnier qui a acheté une machine baissera obligatoirement son prix car s’il ne le fait pas alors un autre, par l’odeur du profit alléché, entrera sur le marché en s’achetant aussi une machine (peut-être deux, même) et leur concurrence conduira à une baisse de prix que chacun peut facilement accorder en restant bénéficiaire et le prix se calera donc plus bas.
            Les gens qui oublient cela pensent que le prix représente une valeur travail et nient les lois de l’offre et de la demande.

          2. René-Pierre Samary

            « Le chômage actuel provient en partie du fait que la hausse de productivité de la société est en grande partie absorbé par les détournements vers des administrations »
            C’est surtout notre temps disponible qui n’a pas bénéficié des hausses de productivité. Un espace de liberté plus large signifie plus d’autonomie dans ses décisions, quelles qu’elles soient. La classe dirigeante (dont font partie les fonctionnaires) a dévoré une large part des gains de productivité, ne laissant que des miettes aux créateurs/producteurs.

    2. Dr Slump

      Les robots ne « remplacent » pas les ouvriers, toujours cette représentation idiote d’un marché du travail qui serait un « gâteau », avec un nombre parts fixe qui serait à partager équitablement entre les gentils travailleurs. C’est un peu plus complexe que ça, et c’est évolutif en temps réel, d’accord? La preuve? La loi pour les 35 heures supposée créer de l’emploi « travailler moins pour avoir plus de travailleurs », le résultat…. hausse du chômage!

      Et l’homme esclave des machines, LOL ! Elles sont où les machines, munies de fouet et de mégaphone hurlant des ordres aux pauvres humains exploités??
      Non, au contraire, les machines nous apporte une vie bien plus confortable et facile qu’avant. Les femmes qui allaient au lavoir et passaient des heures à laver le linge à coup de battoir été comme hiver, c’est fini, et c’est tant mieux, grâce à la… machine à laver!

      C’est… consternifiant.

      1. Peste et coryza

        La plupart des ouvriers jouent à des jeux vidéos.
        Par exemple, ce n’est pas le routier qui transporte les marchandises, c’est le camion. Le routier ne fait que diriger le camion.

        Mais il y toujours la même question : que faire des humains rendus inutiles par les robots ? Par exemple, les machines à vapeur ont fait disparaitre les esclaves. Ceux ci ont pu être reconvertis car les besoins en main d’œuvre étaient immenses, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

        Charles Sannat pose la question.
        http://www.insolentiae.com/va-t-on-tuer-vos-enfants-en-2050-les-gens-avec-moins-de-150-de-qi-ne-serviront-a-rien/

        1. Les humains feront d’autre chose, c’est tout.

          Combien d’humains devaient être attribués à la tâche « Webmastering » en 1980 ?

        2. sam player

          @P&C
          « Ceux ci [les esclaves] ont pu être reconvertis car les besoins en main d’œuvre étaient immenses… »

          Erreur de raisonnement : ils ont pu se reconvertir grâce aux immenses besoins créés par justement les machines à vapeur qui ont diminué le coût de production.

          « …mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. »
          En analysant mal le passé, pas étonnant que vous analysiez mal l’avenir, le contraire serait étonnant.

          1. Lorelei

            On oublie toujours que les robots ont des pannes et qu’il faut (encore aujourd’hui) des humains pour les déceler et les réparer. Ca oblige les personnes à changer de métier: d’ouvrier devenir technicien. Et on en revient à l’éducation.

            1. sam player

              Oui mais l’échange de métier ne se fait pas à 1 pour 1.
              Le travail supplémentaire viendra simplement des moyens dégagés par la baisse des coûts.
              Il y aura certainement de plus en plus de gens qui ne suivront pas mais comme les coûts baisseront ils pourront s’en sortir même sans qualification.
              Mais les coûts baisseront si ‘état arrête de mettre ses gros doigts dedans : on ne s’est pas encore rendu compte que le progrès est déflationniste car l’état a compensé les baisses de prix par des taxes et cotisations.
              Sans ces taxes on vivrait bien avec moins de 500€ par mois. Attention, je parle de taxes en cascade, pas uniquement celles que vous payez directement, mais celles qui grèvent déjà le prix avant application de la TVA.

      2. albundy17

        « Les femmes qui allaient au lavoir et passaient des heures à laver le linge à coup de battoir été comme hiver,  »

        Haaa, c’était le bon temps :mrgreen:

        J’entendais cette semaine que cette petite nation du Pakistan (200 miions de consommateurs de mémoire) voulait réintroduire une loi afin de pouvoir « battre legerment sa femme » quand celle ci n’était pas trop encline a écarter.

        Suis pas étonné que la charia fasse des (é)mules

        1. Pheldge

          Il est d’ailleurs marrant de voir comment cette nouvelle suscite peu de réactions chez les féministes de tous bords, alors que quand c’est aux USA et qu’en plus c’est Trump qui fait des blaguounettes que moi-même je ne renierais pas, là alors qu’est-ce qu’on n’entend pas !!

          1. sam player

            « Et si je poussais une longue plainte déchirante pudiquement cachée sous la morsure cinglante de mon humour ravageur ? Encore faudrait-il que je crois en un combat… Ah bien sûr, si j’avais cette hargne mordante des artistes engagés qui osent critiquer Pinochet à moins de 10 000 km de Santiago… mais je n’ai pas ce courage. Je suis le contraire d’un artiste engagé. Je suis un artiste dégagé.  »

            Pierre Desproges

            1. Pheldge

              « faudrait-il que jecroive croie ! et encore, on a échappé à version Jésus « que je croix » 😀
              Tiens ça te fera pas de mal : leconjugueur.lefigaro.fr/conjugaison/verbe/croire.html

              1. sam player

                Ah oui… erreur du site desproges.fr et reprise en boucle sur le net… 1680 avec crois et 48 avec croie… et zéro avec croive
                Fallait pas demander l’avis du public !

        2. Aristarkke

          Haaa, c’était le bon temps
          Pas pour les plombiers, Kamarade!
          La tuyauterie de ces installations collectives était beaucoup trop sommaire pour requérir nos bons offices renouvelés…
          Tandis que l’eau courante à domicile et, encore plus, l’eau chaude au robinet…
          Encore un exemple montrant que le collectivisme appauvrit!!!

      3. Jiff

        « Elles sont où les machines, munies de fouet et de mégaphone hurlant des ordres

        Héhé, il-y-a matière à étude, et peut-être même création (Dolor’n’whip-AI) !

    3. Val

      @wyland Ma jument qui vous lit vient de vous demander une taxe sur votre voiture, faites gaffe c’est le leader cgt de son écurie, un coup à avoir du fumier ds votre cour ça

    4. sam player

      @Wyland
      « Quant aux humains, il est crucial de repenser l’éducation professionnelle… »

      Oui, à commencer par vous.
      La robotisation conduit obligatoirement à des baisses de prix* et le consommateur en profite à 100% :il n’y a pas de fuite, pas de perte.

      * je peux développer si nécessaire.

    5. Deres

      Vous êtres bien naïf de croire que les robots ne paient pas d’impôts … Dans les faits, il y a de nombreux impôts qui vont les toucher. La TVA à l’achat. Les taxes sur l’énergie et les pièces de rechange. Les différentes taxes sur le chiffre d’affaires et celles sur les bénéfices des sociétés.

  13. gérard

    Le paradis!Les robots font tout le boulot pendant qu’on se repose,et l’état répartit la richesse qu’ils ont crée pour que nous ne manquions de rien.Qui peut raisonnablement etre contre?

    1. bibi

      Moi, si on laisse l’état répartir la richesse ça ne peut que mal finir, il vaudrait mieux laisser le soin aux robots eux même de répartir la richesse qu’ils créent et comme pour l’instant c’est 0 ça va, car tant qu’un robot n’aura pas conçu et fabriquer un autre robot il ne crée aucune richesse.
      Pour l’instant la création de richesse reste du seul apanage de l’homme.

      1. Deres

        Il ne faut pas confondre les robots en tant qu’objet technique actuel et leur fantasme de science-fiction. Un robot est juste un système automatique reliant des capteurs et des effecteurs pour réaliser une ou des actions. la nouveauté est juste la complexité nouvelle de ces automatismes. Par exemple, les ascenseurs actuels sont des robots transformant des appuis des boutons internes et externes en mouvement de la cabine. A l’origine, les ascenseurs étaient pilotés manuellement.

        1. sam player

          Le dernier grand progrès vient du faible coût de la vision.
          Auparavant il fallait faire faire une étude spécifique et câbler des cartes en hard pour que le traitement se fasse à une vitesse correcte.
          J’avais fait développer une application spécifique pour détecter des noeuds dans du bois dans les années 95, une usine à gaz et un équivalent de 300KE sans grande possibilité de flexibilité si elle n’avait pas été prévue à l’origine.
          Je peux faire mieux aujourd’hui avec 5KE.

          1. Deres

            Il y a plein de progrès en cours. Le GPS est très important pour les robots mobiles. Les capteurs MEMS venant des téléphones font aussi beaucoup baisser les coûts. Un robot a tout d’abord besoin de capteurs, c’est la source de tout automate. Ensuite, les systèmes de communication (Wifi, bluetooth et autre basse consommation) permettent aussi de transmettre ces informations. Par exemple, ce qu’on appelle domotique est en fait un robot maison. Un simple thermostat est déjà un robot même si dans sa version simple, c’est un simple déclencheur tout ou rien.

        2. bibi

          Ce n’est pas un fantasme de science fiction que de penser que dans un futur pas si lointain une Intelligence Artificielle, concevra des automates, et qu’elle programmera des automates pour qu’ils fabriquent des automates.

          Non je ne pensais pas à un humanoïde de science fiction, mais juste au fait que les robots d’aujourd’hui ne sont que des machines et que ce sont les hommes qui les conçoivent les assemblent, les programment, les réparent, les surveillent pour qu’elles fassent la tache qu’on leur a confié qui créent de la richesse et pas les machines en elle même, une machine c’est juste un outil qui permet à l’homme d’augmentée ça productivité.

          1. Deres

            Les systèmes de deep learning sont « auto-conçus ». Dans les faits, on leur donne une base d’exemples pour apprendre et un algorithme élabore automatiquement un autre algorithme. En aérodynamique ou en mécanique par exemple, il existe déjà des logiciels d’optimisation automatique qui conçoive les pièces en fonction de contraintes données en entrée. Cela existe déjà partiellement. ce qui manque est juste la chaîne complète. Ce sont juste des outils remplaçant l’action humaine sur des points précis de la chaîne de conception. Avec de nombreux outils logiciels, on n’écrit pas le code directement non plus. On dit ce qu’il doit faire et le code est généré automatiquement.

  14. MCA

    @H16

    Bon sang, je deviens bon en télépathie!!!

    J’ai lu hier un article de Charles Sannat sur le sujet appliqué à l’agriculture, je me suis dit… je vais demander à H16 s’il n’aurait pas dans ses cartons un billet là-dessus et.. miracle…. »La révolution des robots continue, silencieusement » apparaît à l’écran!

    Que du positif dans cette robolution: le prochain robot sera un politicus et vous laisse deviner qui il sera destiné à remplacer à moindres frais et pour notre plus grand bonheur?

    Autre question : un petit billet sur le transhumanisme serait il envisageable dans un futur plus ou moins proche?

    1. Peste et coryza

      Un robot politicus ? Ce n’est pas prêt d’arriver.
      La destinée des machines est l’esclavage. Le mot « robot » signifie lui même travail, servage, ou esclave.
      Leur seule utilité est de remplacer le travail des hommes et des bêtes de somme, qui non contents d’être plus chers et moins productifs, ont parfois le mauvais gout de se la jouer Django.

      Le pouvoir est le domaine des humains, car c’est lié à la reproduction sexuée. Sans pouvoir, pas d’accortes courtisanes pour les Savamieu, Sapin, Beau Pin et autres sujets à la montée de sève, ni d’hôtesses d’accueil à talons dans les banques et cabinets d’experts.

      1. Deres

        Les robots ne sont juste que des outils automatisés de plus en plus complexes. Il faut arrêter avec les fantasmes anthropomorphistes.

        1. Pheldge

          Ahhhh, je me doutais qu’ils étaient derrière ça aussi ! après le « plombier polonais » qui vient nous faire du dumping à nos Aristarques et Albundys, v’la qu’ils s’y mettent avec des machines ! pour paraphraser un humoriste conspué et mal pensant : « les polonais ? je me dis 1939, dommage …  » 😉

    1. Jiff

      Élève hollande: peut mieux faire, à condition qu’il n’oublie pas sa pelleteuse 🙂
      (Tu crois qu’une popularité négative c’est possible ? (excepté l’envie de régicide))

      1. Aristarkke

        J’ai des soucis de fonctionnement entre le site de H16 et mon Smartphone: Ici, il manque une phrase car le retour à la ligne a validé le commentaire en expédition et l’ a envoyé en fin de liste alors que je te répondais bien au dessus.
        Ton ballon provient de Bricoman qui diffuse les ballons Olympic (Atlantic).

  15. DirtyHarry

    Bonjour. Il parait que Mercedes remplace ces robots par des ouvriers.
    Cela enchante nos intellos bobos. Par contre, j’aimerai comprendre ce qui se cache derrière ce concept présenté comme « bisou ».
    Pourquoi remettre des bonhommes? Amortissement insuffisant de ces équipements quand on fabrique du haut de gamme?
    La robotique est elle uniquement condamnée à faire de la production entrée/milieu de gamme?

    Quel est votre avis éclairé sur cette question?

    Harry

    1. Il s’agit simplement d’un hiatus entre ce que les robots sont actuellement capables de faire, ce qu’ils coûtent pour les passer au degré de finesse supérieur, et ce que coûte en comparaison une main-d’oeuvre humaine. Merco fait ça pour certaines chaînes (le haut de gamme) et parce que ce sont les chaînes de montages qui ont le plus besoin de personnalisation du modèle produit.

    2. Aristarkke

      Toutes les fabrications en très petites séries incorporent une très forte dose d’ élaboration et de montage manuels. Le réglage de robots devenant trop coûteux. Et quand il faut intervenir in situ, la mécanisation même très sommaire n’ a que très peu d’ utilité: on trouve sur la marché un appareil pour lever et tenir en l’ air pour l’ installer sur ses fixations, un lève chauffe eau. Bien. Bonne idée de permettre à un compagnon de poser seul un gros chauffe eau…

    3. Aristarkke

      Sauf que pour transporter cet appareil sur le chantier, il faut le démonter partiellement. Sauf que l’ emplacement du chauffe eau est rarement sur un mur délimitant un court de tennis vide, sauf que… etc…
      Conclusion pour ce brillant robot : on monte le ballon tout seul s’ il est petit et on prend un aide quand il est plus gros et en moins de temps que le désassemblage /réassemblage /désassemblage du robot…

      1. albundy17

        Gnééé ????

        J’ai un leve chauffe eau, je ne lui démonte rien pour le transport, et c’est bien plus rapide qu’avec un deuxième gars sans compter la fatigue et les risques de casse bien moindre.

        1. Aristarkke

          Ton utilitaire principal est un Ducato pas un Doblo.
          Quand tu dois insérer un ballon dans un WC ou une SDB microscopique, c’est pas vraiment l’ engin adapté.

            1. sam player

              Koâ ? tu remplaces un ballon d’eau chaude dans un appartement ne répondant aux normes minimales d’accessibilité pour nos amis mal-circulants et tu n’informes pas le propriétaire de la mise aux normes obligatoires ?

              1. Aristarkke

                Je ne me sens pas le courage de lui annoncer qu’ elle pourra garder les becs de cane et tout reconstruire autour…

            2. albundy17

              C’est vrai que dans le doblo, tu ne dois même pas pouvoir charger un 100 l…

              Heureusement que ça s’appelle un utilitaire :mrgreen:

              Mais c’est vrai que quand des crétins d’archi font poser le cumulus au dessus des chiottes je prends le joker « coup de fil a un ami »

              le mois dernier j’en ai eu un bon: obligé de déposer baignoire et vasques pour accéder à la niche du CE, construction de – de 3 ans

  16. sam player

    Une idée comme ça…
    Un paquebot de croisière comme livré par les chantiers de St Nazaire à MSC ça coute 1G€ et ça peut facilement loger 20,000 personnes sans compter un petit millier de personnes d’équipage (en diminuant les équipements de loisirs bien sûr)

    Ca fait 50,000€ par personne pour avoir un pays libre… Reste plus qu’à rajouter les frais de fonctionnement, disons 5,000 euros par an par personne maxi… soit 100M€ détaxé y a de quoi voir venir…

    RPS à la barre ! Il ne nous coûtera pas un rond… si on lui fournit quelques esclaves femelles…

    On pourrait même sous-louer pour rentabiliser quand on n’est pas présent…

    1. Pheldge

      « RPS à la barre, il ne nous coûtera pas un rond … » bin on va même faire jouer la concurrence, y’avait il y a deux ou trois jours un commandant en retraite qui avait commandé commenté. Je suis sûr que le René pierre, il deviendra très raisonnable et se contentera de quelques jolies vidéos à la place … 😉

    2. René-Pierre Samary

      Ca c’est une idée qu’elle est bonne! On fait un crowdfunding ?
      Pour ce qui est de la barre, Pheldge, moi qui l’ai de moins en moins, une bonobo suffira à mon bonheur. Elle appuiera sur la télécommande.

      1. Pheldge

        tu préfères pas une bonoli ? blague à part, on m’a confié que Cialis et Maximen Pills donnaient de bons résultats … je transmets l’info

        1. albundy17

          C’est fou tout ce que l’on te confie, entre ton pote qui fantasme sur les chemales et celui qui t’indique qu’il ne bande plus….

          Leurs pseudos ne commencerait pas par un P ? :mrgreen:

          1. Pheldge

            Non, j’ai juste quelques copains de mon âge, et qui sont aussi hédonistes que moi, et depuis qu’on a arrêté, l’alcool, la drogue, et la violence gratuite, parce que bon, on en a suffisamment profité, nos sujets de conversation sont … limités ! 😉

      2. sam player

        Crowdfunding oui j’y pensais mais uniquement pour faire une réservation, genre pour chaque participant de verser quelques milliers d’euros pour créer une liste de prioritaires puis une liste d’attente car je ne doute pas qu’une telle proposition puisse rassembler pas mal de personnes dans le monde.
        Ca permettra de rester dans le standard des sommes unitaires récoltées par les sites de crowdfunding et aussi d’éviter de tomber sous le coup des lois réglementant l’appel public à l’épargne (et accessoirement ça évitera aussi de reverser trop de commissions au site de crowdfunding). Une option en fait et elle serait cessible.
        Ca pourrait prendre la forme d’une société de participations (actions) et au stade final (à la commande du navire) de faire une augmentation de capital en versant le solde.

        1. René-Pierre Samary

          Crowdfunding, mais seulement auprès de bien pensants (certifiicat de plus de deux ans de fréquentation ici-même).
          Pour l’intendance, je vois, Sam, qu’on peut te faire confiance.
          Bon, on commence quand ? C’est qu’il prend de la bouteille, le futur homme de barre !

          1. Pheldge

            Ohé, ohé, Capitaine MST, tu ne penses pas qu’il serait temps que « homme de barre » laisse la bouteille de côté ? 😉

            1. René-Pierre Samary

              Not’ mait’ à tous (marins), ses copains avaient sculpté sa barre franche sur Pen Duick, en forme de gland. Il a gagné la transat… commentaire : le seul homme qui a traversé l’Atlantique la bite à la main.
              (vous aurez remarqué cette tournure de style, que j’affectionne)

  17. Pheldge

    Gros HS, quoique, ça donne des arguments pour accélérer la robotisation de l’EdNat : Mexique : des enseignants tondus car ils ne font pas grève si Martinez lit le Figaro, ça va lui donner des idées, et comme c’est pas Cazeneuve qui aura les burnes de s’y opposer …
    lien suit

    1. sam player

      HS éducation nationale (c’est Pheldge qu’a commencé)

      Saint-Malo: des enfants hospitalisés après l’évacuation d’un collège par la police

      Tandis que des parents manifestaient, ce jeudi matin, contre la fermeture de l’établissement, les forces de l’ordre sont intervenues. Onze enfants ont été blessés et trois d’entre eux hospitalisés.
      (Le Figaro 02/06/2016)
      ______
      Attention, ça rigole pas. L’état doit se faire respecter, force doit rester à la loi et à la sauvegarde des valeurs républicaines… euh en fait ça dépend… le feu aux voitures de police on a droit, blocage des trains on a droit, vandalisme de magasins on a droit… mais cadenasser le portail de l’école faut pas déconner hein !

      1. Deres

        Fort avec ceux qui ne vote pas pour toi, faible avec tes clients. C’est la devise du PS hollandiste … On a déjà vu le traitement policier de la manif pour tous. Rien de nouveau.

      2. Aristarkke

        A municipalité soce, réponse soce. (le maire en est tellement fier qu’il faut bien chercher pour le déterminer).
        Il est équitable que les électeurs aient le retour sur investissement correspondant.
        Évidemment, si les Malouines avaient troqué leurs coiffes blanches contre un niquab du plus beau brun pisseux, les choses auraient probablement été différentes…

  18. Made in Taiwan

    « De leur côté, les Chinois ne sont pas en reste puisque Foxconn, le géant chinois de l’assemblage de produits électroniques »

    Attention, Foxconn, c’est Taiwanais 🙂 Même si ils ont une grosse présence en Chine

        1. Pheldge

          bin justement, je trouve ahurissante cette façon d’écrire une expression dont la compréhension est celle d’une comparaison … et la justification militaro-alambiquée qu’on donne à cette transcription me laisse plus que dubitatif , ça me fait éclater de rire !

          remarque , depuis la Belgique, il aurait pu oser OTAN pour moi , ou bien avec l’approche des beaux jours , « ô taon bourre moi » …ou reprendre l’incantation d’Orélifilipéti à Nono « ô , (mon)tambour moi ! » 😉

  19. Pheldge

    Bon, c’est samedi, on peut y aller un peu HS, quoique sujet largement évoqué par le patronat : le dénommé RCA ( non, camarade MCA ,ne te réjouis pas, il ne s’agit pas d’une gaute faute de frappe ) et les inondations actuelles en métropole. Ca a commencé par un sondage sur le Point (journal de plus en plus bien pensant ) heureusement, un début de clairvoyance apparait avec le Figaro …
    Liens suivent

    1. albundy17

      Ce qui est dommage avec ces inondations, c’est que le zouave ne se soit pas noyé, quelle apothéose pour monsieur mouillé, et quel symbole pour son quinquennat !

    2. Aristarkke

      Des promesses, encore des promesses, toujours des promesses, rien que des promesses! Un vrai soce que tu deviens!!!
      😀

      1. Pheldge

        C’est la faute au patronat , qui refuse d’afficher les revendications des travailleurs et des masses populaires !

        A quelle sauce me vois tu ?ne connais tu pas le « causement » : « coco tu es, sous ton cocotier ! » 😉

        Ndlt : en créole, causement # proverbe, sentence

Laisser un commentaire