Progressivement, votre patrimoine appartiendra à l’État

On se souvient qu’en 2015, les députés avaient profité de la léthargie de Juillet pour pousser leur loi sur l’obsolescence programmée, dont on commence tout juste à mesurer les effets délétères. L’année 2016 n’échappera pas plus à la tradition des lois scélérates votées en douce pendant la période estivale puis début juillet fut promulguée la loi « relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine« , dans laquelle on trouve une belle pépite.

Le domaine impacté par ces changements n’est pas étranger aux lecteurs de ces colonnes puisque j’avais déjà évoqué le douloureux problèmes des fouilles archéologiques amateurs dans un précédent billet : régulièrement, on tombe en effet dans la presse sur des exemples de malheureux amateurs qui, fouillant des lieux privés, avec l’autorisation des propriétaires à la recherche de l’un ou l’autre butin archéologique, finissent par surtout trouver d’énormes problèmes avec la douane qui s’empresse de leur faire durement payer le prix de leur outrecuidance à vouloir ainsi déterrer et préserver un patrimoine dont l’État n’a normalement absolument rien à faire mais qui devient indispensable à confisquer dès lors qu’il représente une valeur.

Il faut dire qu’au contraire de bien des pays (l’Angleterre est souvent citée en exemple), la France a établi un statut particulièrement complexe pour les vestiges archéologiques qui relèvent d’un droit de propriété complexe et multiple. En gros, depuis 1941, les objets archéologiques découverts fortuitement appartenaient à 50% au propriétaire du terrain et 50% à celui qui les avait découverts. Dans ces conditions, certaines pièces archéologiques retrouvées par des particuliers pouvaient donc rester dans leurs mains.

Indiana Jones - world best archeologistC’est bien évidemment intolérable, tant pour l’État que (surtout) pour les archéologues professionnels puisqu’officieusement, on peut voir ainsi disparaître une partie du patrimoine national dans des mains privées qui s’empressent (on s’en doute) de l’éparpiller aux quatre vents pour en faire Dieu sait quoi (mais a priori, quelque chose de satanique que la morale réprouve).

Heureusement, depuis le 8 juillet dernier, tout bien archéologique (immobilier ou mobilier) découvert tendra à appartenir totalement à l’État. Désormais, les biens archéologiques mobiliers sont présumés appartenir à l’État Youpi.

Vu l’épaisseur de la loi et le langage évidemment abscons que nos élus utilisent pour camoufler leurs forfaits, on aurait facilement pu passer à côté de ce changement drastique. On pouvait cependant s’attendre à ce que le Monde, le Figaro ou l’un de ces journaux de révérence en parle un peu, ou, au moins, le Canard Enchaîné. Les rédactions étant encore plus en mode Service Minimum que pendant la période de « pleine activité » habituelle, il n’en fut rien : c’est Sciences Et Avenir qui aura déniché la perle dans le tombereau de fumier déversé dans cette loi alors que les vacances parlementaires approchaient.

Voilà l’occasion d’organiser un entretien et de poser de pertinentes questions à Dominique Garcia, le Président de l’Institut national de recherche archéologiques préventives. On n’interrogera surtout pas les archéologues amateurs, premiers concernés par les changements introduits, parce qu’ils sont dans le mauvais camp, celui du mal, du privé, de l’éparpillement de patrimoine, de la loi du marché qui détermine le prix des objets archéologiques indépendamment du bon vouloir de l’État.

Grâce à cet entretien, on apprendra que les récentes enquêtes d’opinion montrent que les Français sont attachés à leur Patrimoine archéologique et à sa valorisation, ce qui ne dit absolument rien de leur position sur cette déclaration unilatérale d’inexistence de la propriété privée archéologique. On sera heureux d’apprendre que le peuple souhaite conserver son patrimoine, ce qui constitue quasiment une évidence, mais pas du tout un argument pour le déposséder de son sous-sol d’un trait de plume.

Grâce à cet entretien, on se réjouira d’apprendre que la France a (enfin) rejoint le concert de ces autres nations qui ont choisi d’exproprier ses peuples ad nutum lorsqu’il s’agit de s’accaparer d’un vestige qui pourrait attirer des touristes ou une retombée internationale.

indiana jones

Seuls se chagrineront peut-être les dizaines de milliers de chercheurs amateurs qui, tous les ans, déterraient des milliers d’objets de toutes valeurs et qui en prenaient jalousement soin pour constituer des collections et obtenir, en échange, rétribution.

En effet, il ne semble absolument pas rentré en ligne de compte que ces dizaines de milliers de personnes effectuaient un travail aussi indispensable que gratuit pour la collectivité, en collectant ainsi tous ces vestiges. Il ne semble pas non plus rentré en ligne de compte qu’à côté de ce « concert des nations » qui exproprient, il existe un autre concert aussi important de nations qui ont choisi de placer les musées et les archéologues publics sur le même plan que les particuliers, de faire appel au marché pour racheter les pièces trouvées par ces chercheurs amateurs, et que ça fonctionne très bien. Il ne semble pas avoir été plus tenu compte de la nature humaine qui, lorsqu’il s’agit d’âpreté au gain, ne ménage guère ses efforts et qui saura largement basculer dans la clandestinité pour ramener ce genre de procédés législatifs idiots à leur juste portion congrue.

Il semble en revanche assez clair qu’une certaine catégorie de professionnels a bien réussi son lobbying : il suffit de lire d’autres témoignages — comme celui-ci par exemple — moins récents mais peut-être plus pertinent que celui de notre « Président de l’Institut national de recherche archéologiques préventives », pour comprendre que les archéologues officiels, sanctionnés par l’État et drapés de leur indispensable statut, ont tout intérêt à voir disparaître ces chercheurs amateurs qui, finalement, leur ôtent les trouvailles des doigts. D’autant qu’il serait vraiment étonnant qu’aucun archéologue tout ce qu’il y a d’officiel ne se soit jamais gardé de déclarer ses propres découvertes, s’autorisant ainsi la création d’une collection personnelle (ou pire encore, la revente de ces découvertes pour euros bien lourds).

indiana jones - thumbs up

L’autre élément assez clair que cette loi met à jour de façon aveuglante est que l’État continue hardiment l’extension de ses prérogatives bien au-delà de ce qu’on serait en droit d’attendre d’un serviteur destiné à s’assurer que les individus qui le financent vivent en harmonie. L’érosion du droit de propriété en France est en pleine accélération. On en parle calmement lorsqu’il s’agit de débris archéologiques, on en reparlera moins posément lorsqu’il s’agira d’autres patrimoines qui tomberont, à leur tour, dans l’escarcelle publique, à la faveur de l’une ou l’autre crise.

À ce rythme, la notion même de propriété privée va probablement se dissoudre sans un bruit, dans la torpeur d’un prochain été, comme elle l’a fait ces derniers mois au Venezuela par exemple. Et ne vous inquiétez pas : tout comme il s’est trouvé un Dominique Garcia pour défendre cette iniquité législative, on trouvera alors tout plein d’ardents défenseurs du bien commun, du patrimoine public et des autres fadaises collectivistes pour précipiter le pays dans le même bonheur socialiste que vit actuellement la dictature chaviste.

Vous verrez, ce sera magique.

socialisme magique

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires174

  1. Le Gnôme

    Celui qui trouvera quelque chose fermera sa gueule, c’est d’ailleurs déjà le cas. Comment expliquer que les découvertes en France se comptent sur les doigts d’une main alors qu’elles pullulent en Angleterre. Dans ce dernier pays, on file des sous au découvreur et en France on le condamne pénalement Cherchez l’erreur.

      1. albundy17

        C’est pas une question d’habitude, tu le fais systématiquement depuis belle lurette, la vérité est ailleurs, vieux débris

        1. Pheldge

          t’es gonflé ! t’es quasiment à égalité avec l’ancêtre et l’arbre suisse 😉
          et sinon, oui, j’oublie très souvent, ça doit être un acte manqué !

  2. Chieur chiant

    La lumière au bout du tunnel… à force de creuser, que l’on aura touché plus que le fond, qu’on l’aura dépassé… où sera t on arrivé??? qui vivra, verra… bon dimanche à tous.

    1. Pheldge

      Awouais c’est sûr, et heureusement qu’il a eu de l’aide pour corriger sa prose « à la mode Bimbo » :ces autres nations qui ont choisi d’exproprier leurs peuples 😉

        1. sam player

          Le plus embêtant c’est que des parents ne se rendent pas compte des idéologies véhiculées par ces périodiques* parcequ’ils ne leslisent pas obligatoirement, faisant juste confiance au titre.
          Du jour où j’ai lu « Le Petit Quotidien » de mes gosses j’ai suspendu l’abonnement, ça tombait bien j’avais pris l’abonnement en mensuel. Je me rappelle que j’y avais vu un article sur le Venezuela… à se pendre au plafond. Et le reste était du même acabit.

          * : périodiques qui devraient se retrouver au même endroit que les serviettes du même nom.

          1. Bonsaï

            Entre modernité et antiquité ton cœur balance…
            Depuis près de cinquante ans, il existe un objet appelé tampon hygiénique, lequel n’est pas non plus destiné à finir dans les canalisations…

            1. sam player

              Moi homme, toi femme ! Donc mon coeur ne balance pas…
              Et le marché des serviettes est plus important que celui des tampons… mais bon je comprends bien que tu n’es plus trop au courant des technologies…

                  1. Pheldge

                    Et quand tu te « fais prendre », par Défaut, c’est comment , c’est profond ? c’est bon ? tu aimes ?
                    Je pose la question, ça serait dommage de rater ça si ça en vaut « le coup » … 😉

                  2. Dr Slump

                    entre vous deux c’est devenu un feuilleton, sur le mode du comique de répétition.
                    Maintenant, j’ai déjà le paquet de popcorn prêt dans le tiroir, pour quand ça démarre! 😛

                    1. BDC

                      Vous êtes mignons tous les 2 à parler de serviettes hygiéniques. J’ai fait une recherche effectivement Sam a raison et c’est normal que le marché des serviettes soit plus important, ça dépend d’ailleurs des pays. Les tampons sont en perte de vitesse, j’imagine à cause de critères écolos, « trop de produits chimiques, trop de déchets », le truc moderne c’est un instrument affreux en silicone, bonjour les infections et passages aux urgences !

                    2. sam player

                      Merci BDC mais je voulais laisser chercher l’arbre plutôt que lui apporter du tout cuit. Ça lui ferait travailler un peu les méninges pour formuler ses requêtes dans google plutôt que toujours demander des liens comme récemment sur jazzman.

                      Et puis, normalement c’est celui qui contredit qui doit amener des éléments, mais là j’ai juste eu droit à « tu rigoles ! »

                      Sinon plus généralement c’est fou comme beaucoup ont l’impression que leur comportement personnel EST le comportement général et ne prennent même pas la peine de se renseigner avant d’émettre un avis.

                      Heureusement que l’on est tous différents sinon on se retrouverait tous mariés avec la même femme / le même homme, on irait tous en vacances au même endroit, on mangerait tous pareils.

                      D’ailleurs une qualité des commerçants qui réussissent c’est de proposer à la vente des produits qu’ils n’auraient jamais l’idée d’acheter.
                      J’ai un ami qui vend sur ebay (il en est déjà à plus de 20,000 articles sur 2 enseignes ebay) des lots qu’ils achètent dans des dépôts de bilan / liquidation de magasins. Je suis scotché de ce qu’il arrive à vendre très facilement sans même brader.

                    3. Bonsaï

                      Il ne te vient même pas à l’idée que concernant ce genre de thématique portant sur des accessoires d’hygiène intime, il convient d’abord de tenir compte du degré éventuel de connaissance personnelle du sujet, puis vient une évaluation plus fine selon les pays et les cultures.
                      Par ailleurs, ton petit côté pédant n’a pas lieu d’être. Si tu veux qu’on te prenne au sérieux, il faut d’emblée arrêter ce ton paternaliste qui ne convient guère ici.
                      En outre et pour clore momentanément, sache qu’en l’occurrence je n’ai rien eu besoin de demander à Jazzman, puisqu’ayant lu nos échanges il m’en a gracieusement fourni le lien.
                      Et si tu étais plus observateur et moins imbu de toi-même, tu l’aurais vu.

                    4. Bonsaï

                      Précisons encore que Google ne sait pas référencer à l’intérieur des divers commentaires succédant aux billets de H16. Il n’est donc pas possible d’y accéder par ce biais, ni par l’outil de recherche maison.
                      Sachant cela, Jazzman m’a effectivement fourni le lien vers a discussion sur la NASA que vous vous avez eue ensemble ici même le 8 novembre 2013 et que tu m’avais refusé.

                    5. Pheldge

                      Bonzaille, c’est pas ça que tu n’arrives pas à trouver ? pour info, c’est avec Google que je l’ai chopé, avec les bons mots clefs … serviteur 😉
                      h16free.com/2014/11/18/35195-segolene-royal-rechauffement-climatique-recyclage-et-nimporte-quoi#comment-393834

                    6. sam player

                      « …et que tu m’avais refusé. »

                      Ah bah l’homme dispose aussi.
                      Marrante l’expression que tu as utilisée, on dirait que je t’ai refusé… mon coeur 😥

                      Sinon l’utilisation des moteurs de recherche nécessite de bien choisir les mots clefs et dans le cas présent il en suffisait d’un seul que jazzman t’avait d’ailleurs donné sur le site de didiergoux.
                      L’utilisation de ce mot mettait le résultat en n°1 de la liste des réponses.

                    7. sam player

                      « …il convient d’abord de tenir compte du degré éventuel de connaissance personnelle du sujet, puis vient une évaluation plus fine selon les pays et les cultures. »

                      Bla bla bla… il suffit de regarder la taille du marché, point barre.

                    8. Bonsaï

                      N’aggraves pas ton cas en semant vainement du brouillard de guerre. Ce qui te chiffonnes, c’est que tu ne sais pas comment Jazzman m’a passé l’info.
                      Et pour cela il ne suffit pas de taper sur Google, ce qui de nos jours est l’enfance de l’art. Mais peut-être pas l’alpha et l »omega de la culture…
                      Par ailleurs, maintenant que tu nous a révélé que tu es paranoïaque et psychorigide tu devrais éviter ce genre de longs monologues aussi belliqueux qu’auto-complaisant.
                      Car oui, la vie passionnante des lecteurs et auteurs de blogs implique nécessairement des croisements d’information.

                    9. Bonsaï

                      @ Pheldge, 3:31
                      Toujours aussi observateur et prompt à mettre son grain de sel : j’avais déjà donné la date plus haut.
                      Elle a du s’imprimer dans ta rétine.

                    10. sam player

                      « …c’est que tu ne sais pas comment Jazzman m’a passé l’info. »

                      Oh que si, le lien apparait dans google mais je ne voulais pas te faire un déplaisir de ma visite sur ton blog, je me serais senti obligé de commenter… j’peux pas me retenir <3

                    11. Pheldge

                      La date que tu as donnée n’est pas bonne ! pour t’en convaincre, consulte le lien que j’ai mis … J’ai fait une simple recherche, mais avec les bons mots clefs et dans le bon ordre : la prochaine fois inclus « Comment » parce que c’est sous cette appellation qu’ils sont accessibles, les commentaires !

                      Il me semblait pourtant t’avoir donné quelques astuces … alors le « grain de sel », par charité, je n’insisterai pas.

          2. Dr Slump

            Je m’étais dit la même chose, il y a des années, en tombant par hasard sur un épisode récent du dessin animé « Il était une fois la vie », sur Gulli. C’était un plaidoyer sans complexe pour les éoliennes. Les énergies renouvelables y étaient présentées comme l’avenir radieux de l’humanité, tandis que les critiques étaient dépeints comme des vilains bêtes et hargneux, qui avaient peur du changement que ces techniques magnifiques allaient apporter. J’étais ébahi. Mais la suite était pire.

            S’en est ensuivi une espèce de prophétie positiviste qui annonçait la création par la science d’humains génétiquement modifiés pour nous être supérieurs, plus grands, plus forts, plus intelligents, pour prendre notre relève et coloniser d’autres planètes. Cette séquence aurait été seule dans l’épisode, on aurait pu la prendre pour de la science-fiction, mais vue à la suite du cours d’éducation escrologiste pro-éolien, c’est un véritable programme expliqué aux gamins, sous toutes les apparences du dessin animé inoffensif.

            1. sam player

              Je ne serais pas étonné que ce genre de programme bénéficie de subventions et pas les autres… Faut faire comme le monsieur du gouvernement il a dit. Comme les Miss Météo…

              1. Dr Slump

                Comme les gamins de mon patron, qui lui braillent déjà dessus, à 5 ans, de couper l’eau du robinet quand il se brosse les dents, d’éteindre la lumière quand il s’éloigne 2 secondes de la pièce… Ce genre de chiards… Meursault, s’teuplait? BREUM!

                1. Val

                  @Dr slump c est un syndrome boboide classique, ils vont bientôt passer au stade végétarien , ce n est malheureusement pas mortel .

            2. Bonsaï

              Cela évoque aussi La Singularité, cette Humanité 2.0 que l’auteur américain Ray Kurzweil projette dans son ouvrage du même nom.
              « En ce début de 21 siècle, l’humanité est à l’aube de la plus grande transformation de son histoire. Notre espèce va se libérer des bases de sa génétique et réaliser des prouesses inimaginables en terme d’intelligence, de progrès matériel et de longévité.
              Dans cette union de l’homme et de la machine, le savoir et les compétences implantés dans nos cerveaux se combineront aux vastes capacités, à la rapidité et aux facultés de partage de nos créations technologiques. Cette fusion est la base de la Singularité, la nouvelle ère de l’humanité. »

            1. Pheldge

              Albundy, t’as vraiment un problème avec l’âge ! quand c’est pas la Bonzaille suisse que tu t’en prends, c’est moi que tu traites de vioque, et v’la que tu t’attaques à sam …
              Relax mec, faut pas dramatiser ! Comme le dit Keith Richards ( Rolling Stone, 72 ans en pleine forme ) « I’m not getting old, I’m evolving … » 😉

              1. albundy17

                Nan, je prêchais le faux pour connaitre le vrai, je ne dramatise pas avec l’age, je sais bien qu’un jour futur, je devrais aussi atteindre vos ages canoniques

            2. sam player

              Ca doit dater des années 2000 ce journal et donc il y a quinze ans en gros, ce qui est en rapport avec l’âge de mes gosses.

  3. Pheldge

    « les Français sont attachés à leur Patrimoine … » euh, la définition du « Patrimoine National » est très élastique, et me rappelle étrangement cette notion ‘d’intérêt général » qui excuse toutes les spoliations ! rien d’illogique donc dans un pays converti au socialisme, et où l’envie et la jalousie sont des valeurs sûres.
    Mon voisin découvre des « trésors » archéologiques ? surtout je ne vais pas avoir l’idée saugrenue de tenter de faire pareil ! non, je vais le dénoncer pour pillage du Patrimoine National qui est à NOUS !

  4. Dr Slump

    C’est d’autant plus scandaleux que l’état et ses affidés ne se privent pas de vendre sans scrupule de jolis morceaux du patrimoine historique français à des étrangers, par exemple, au hasard, à des qataris. Tout pour l’état, rien pour nous autres, vils manants imbéciles que nous sommes!

    contrepoints.org/2013/04/01/120184-letat-negocie-secretement-avec-le-qatar-la-vente-de-la-tour-eiffel

    atlantico.fr/pepites/etrange-empressement-etat-vouloir-vendre-chateau-grignon-2788136.html

      1. Dr Slump

        Ah oui, j’ai sélectionné trop vite ce lien, c’était un poisson d’avril! Cela dit, voilà voilà…

        blogs.mediapart.fr/collectif-pour-le-futur-du-site-de-grignon/blog/280616/voila-pourquoi-grignon-ne-doit-pas-etre-vendu-au-qatar

        blogs.mediapart.fr/collectif-pour-le-futur-du-site-de-grignon/blog/040516/apres-le-scandale-de-vienne-empechons-le-scandale-de-grignon

  5. Bonsaï

    Bon retour au Capitaine et bon dimanche à tous.

    En dehors de l’anecdotique découverte d’une pièce de monnaie ancienne dans son jardin, il est assez normal dans nos modernes contrées civilisées que la récolte d’objets archéologiques passe par les mains de spécialistes et finisse dans les musées plutôt que dans la poche d’un particulier…
    Comme il est dit dans l’article de Sciences & Avenir cité dans le billet :
    « Tout au contraire. C’est l’ancienne législation française, directement héritée de la Révolution, qui constituait un archaïsme au regard des lois archéologiques en vigueur dans les autres pays (Suède, Grèce, Europe centrale et orientale, Allemagne, etc.). Désormais, pour ses biens archéologiques, la France a rejoint le concert d’autres grandes nations. Ce qui constitue une grande avancée tant pour les scientifiques dont les objets d’étude seront préservés que pour les citoyens qui verront leur patrimoine commun s’enrichir.. »

    On fait cependant confiance à toutes les crapouilles pour alimenter un marché noir qui n’est pas près de se tarir Quand je faisais de la plongée sous-marine, c’était le sport du dimanche entre copains que de ramener une amphore romaine, voire phénicienne pour décorer son salon. Celles qui restent encore doivent être trop profondes à atteindre !

    1. Pheldge

      Ah, voici qui donne raison à mon commentaire :
      h16free.com/2016/08/13/55158-quelques-lectures-de-vacances-pour-lete-2016#comment-570209

      1. Pheldge

        En fait en développant ta pensée arborée, on retrouve « tout pour l’état, tout dans l’état etc … » bien connu et synonyme de liberté , joie et bonheur, si j’ai bonne mémoire … Benoît Mussolin reviens, Genève a besoin de toi !

        1. Bonsaï

          En lisant ta prose torturée, on rencontre cette pensée sophiiste qui avec du vent produit du vent.
          Il faut voyager un peu, il y a plein de pays modernes et libéraux qui ont des musées, des archéologues et même des antiquaires et des ventes d’antiquités.
          Sotheby’s, ça te dit quelque chose ?

          1. Pheldge

            Sotheby’s ? bien sûr, c’est une filiale du Ministère de la Culture et de l’Archéologie, chargée de valoriser le Patrimoine National, oh, wait …

    2. Dr Slump

      Des amphores ont une valeur toute relative d’un point de vue archéologique. L’objet en tant que tel était produit en série, se trouve en abondance, et n’a que peu de valeur patrimoniale et financière.

      Le réel intérêt de la présence d’amphores est de signaler l’éventuelle présence d’un site archéologique, dont des fouilles pourront établir l’intérêt historique… ou pas.
      C’est alors le site archéologique qui mérite en effet d’être préservé par des lois, mais pas les amphores ou les quelques menues pièces de monnaies que n’importe qui peut détecter avec une poêle à frire. Si cela avait un tel intérêt, on se demande alors pourquoi tous ces grands archéologues drapés dans leur robe d’autorité scientifique ne font pas de même.

      Et pour finir, nombre d’objets archéologiques français et étrangers sont vendus dans des enchères officielles, et cédés à vil prix aux mieux offrants. L’état cherche donc bien à préserver les intérêts d’une corporation, ou plutôt ici d’une clique. Copinage et connivence, toujours!

    3. sam player

      Décidément Bonsaï c’est la cata et tu ne réfléchis pas plus loin que ça.

      En plus pour faire passer ta bouillie tu mélanges avec des amphores trouvées sur le domaine public alors que ce n’est pas le sujet.

      Sans même tenir compte du fait que je suis chez moi, si je ne cherche pas dans mon jardin je ne vais rien trouver. Que manquera-t-il au monde ?

      Si les musées le veulent ils n’ont qu’à l’acheter.
      Hier j’ai vu une video au sujet des bombardiers d’eau sur les incendies.
      Au retour d’une mission des pilotes avaient vu des fumées chez un particulier sur un domaine où il y avait des écuries et donc des chevaux mais aussi une forêt privée qui avait commencé à prendre feu. Ni une ni deux et sans demander l’autorisation à leur supérieur, quitte à se faire remonter les bretelles, ils ont fait quelques rotations pour éteindre l’incendie naissant. Ils n’ont pas noté cette action dans leur rapport mais quelques jours après leur boss a reçu un chèque d’1million de francs de la part de la propriétaire du domaine avec plein de remerciements car ils avaient sauvé son patrimoine et ses chevaux.

      Ca prouve juste que des gens sont prêts à payer pour des services soi-disant gratuits et que si on laisse suffisamment de moyens aux individus ils pourraient très bien racheter des biens qui vaudraient le coup. Des fondations le font déjà.
      Dans ses musées l’état revend déjà des oeuvres qui lui ont été offert par donation pour en racheter d’autres : tu trouves cela normal ?

      1. Pheldge

        « les violences commises à l’ encontre de Sainte Haxe » : Étonnant qu’il n’était pas cherché à prolonger tu es au courant qu’on écrit en français ici, si possible, pas en belge ni en suisse … 😉

        1. Aristarkke

          De quoi, de quoi ???
          Ton panaché dominical me paraît être crapuleusement un peu trop mouillé pour ta capacité d’encaissement.
          « Il » est ici utilisé comme un pronom en mode totalement impersonnel pour signifier que je ne sais pas qui y associer exactement et non en faux nez pour désigner l’ État.

    4. Adolfo Ramirez Jr

      S’il n’y a « qu’a se baisser » pour moissoner des objets historiques de grande valeur, pourquoi l’Etat n’y fait il pas une campagne de fouilles? Il dispose de budgets, de moyens plus important que les amareurs et des professionels payés pour ça si je ne me buse!

  6. mlallier

    Dans le même esprit, Caseneuve veut supprimer le chiffrement sur internet, permettant ainsi à tout un chacun d’être absolument transparent sur ses comptes bancaires, ses achats, ses impôts et quelques autres babioles privées sans importance.

    Finis les mots de passe à retenir, les vpn à financer, les protections wifi. C’est enfin la liberté, kouahhh !

    1. sam player

      Bah au moins on ne fera plus d’erreurs en saisissant le code de la CB et BM pourra aller faire son shopping en accusant le voisin… ou ses enfants hi hi

      1. Pheldge

        Il me semble avoir compris (peut-être me trompé-je ) que cette personne a fait vœux de pauvreté, et renoncé au superficiel … Que la paix l’accompagne.

        1. Aristarkke

          Toi, à la différence du Patron, tu n’as pas pris de vacances puisque tu t’y trouves perpétuellement dans ce état.
          Mon oeil quasiment dans la tombe te réprouveras donc sans compassion pour ton cas, hein!
          On fait voeude pauvreté sinon c’est du serment d’ivrogne gascon ou flamand si on se trouve devoir le réitérer à tout instant!

  7. channy

    Dur,dur d’être commerçant dans ce pays, quand on ne se fait réprimer car on ne vend pas le café à un « tarif citoyen », on s’en prend une autre par des groupements privés qui décident pour vous de vos jours d’ouvertures( et puis après quoi? des tarifs coiffeur, restaurants etc citoyens?)
    On notera le montant faramineux des « amendes » digne d’un Monsieur Cheval zélé
    http://www.midilibre.fr/2016/08/10/toulon-186-000-euros-d-amende-pour-un-commercant-reste-ferme-le-14-juillet,1378390.php

    1. Kolchack

      Ce sont des sanctions décidées en suivant le règlement s’appliquant au centre commercial en question, règlement adopté par vote des commerçants.
      Et les commerces ayant fermé ne contestent que le montant de la sanction.

      1. sam player

        Nous n’avons pas les éléments pour nous prononcez. Mais néanmoins :

        1- Comment a été voté cette motion ? En théorie il faudrait l’unanimité : on ne peut pas imposer une telle décision concernant l’obligation d’ouverture sauf si elle est portée à la connaissance avant la location du fonds de commerce ou avant le renouvellement du bail.

        2- Cette clause était-elle de la connaissance des locataires ? Sous quelle forme ? Préavis ?

        3- Le terme amende est impropre : c’est l’état qui met des amendes, là ce sont des pénalités financières.

        4- Il y aura dans tous les cas un pouvoir d’appréciation du juge puisque d’une part cette pénalité avait pour but de pénaliser des ouvertures tardives de 5 ou 10 minutes le matin et non des refus d’ouverture et d’autre part le juge pourra modérer la pénalité en fonction du dommage subi.

        5- Un tel règlement ne peut pas obliger un employeur à faire travailler des salariés non-volontaires les jours fériés surtout si cette modification intervient alors que le contrat de travail a déjà été conclu. Et donc si l’employeur ne peut faire fonctionner son commerce seul il ne peut ouvrir.

        Pas si simple en fait et débat certainement intéressant.

  8. kekoresin

    Pas trop dur le retour à la dure réalité de l’idiotie étatique? J’espère que t’as pris un bon bol d’air sous ton masque parce que quelque chose me dit que la rentrée va être épicée à souhait!

    Pour la recherche archéo, ben c’est comme le reste, y compris ta vie, tout appartient à l’état. Résultat, tout ce qui est déterré va s’enfouir un peu plus profondément dans les marchés parallèles ou dans des pays qui ont encore la faiblesse de croire en la liberté individuelle. Bon, l’état s’arrangera pour limiter les mouvements des petits malins sous des prétextes de lutte anti terroriste, punissant copieusement des pères de famille au casier vierge plus durement que des caïds de banlieues multiculturelles pleines de vie. Cela dit, si l’on retrouve le Saint Graal ou l’Arche d’Alliance dans le salon d’Arnaud Lagardère, l’état lui polira la rondelle jusqu’à ce qu’elle brille dans le noir!

    En tout cas sur cette lancée, si la France décide de fermer ses frontières à l’Europe, ce sera pour empêcher les biens (archéologiques ou pas) et les personnes de sortir. La Belgique sera obligée de faire de même pour empêcher les français déshérités de venir vider leurs stocks de riz et de farine.

    Votez Marine Chavez ou François Maduro!

  9. Aristarkke

    Comme le Patron nous régale à nouveau de sa cuisine, j’ avoue hésiter à lui signaler les violences commises à l’ encontre de Sainte Haxe : vénielle ici (…) puisQUE début juillet fut promulguée la loi (…) mais aggravée par récidive hontectomisée, la double horreur de : il ne semble absolument pas rentré
    A votre avis, je lui dis quand même au péril d’ un exil dans les mines de sel de Kasserine???

    1. MCA

      C’est malin!

      Déjà qu’il hésitait à retourner au turbin après de longues vacances octroyées sans notre autorisation, avec de telles remarques il va nous rejouer le coup du RIDEAU sans états d’âme.

  10. Onaneur de Moosh

    Si je ne m’abuse, il y a déjà des lois sensées empêcher la fuite d’objets historiques si l’on juge qu’ils tomberont en des mains indélicates.

    De même, un particulier peut acheter un château inscrit aux monuments historiques à condition de le préserver ou de le restaurer, et d’y admettre des visites publiques a certaines périodes.

    Donc avec un peu de bon sens, s’il on juge un objet découvert par un particulier d’un intérêt historique ou scientifique exceptionnel, on peut très bien en autoriser la vente privée à condition que l’acquéreur n’altère pas l’objet, y permette l’accès aux chercheurs concernés, et que l’objet puisse être exposé au public.

    Contrairement à ce qu’on pense ici, le problème n’est pas le socialisme, le collectivisme, machin et truc. Le problème c’est l’élitisme, et le corporatisme. Un amateur, aussi avancé soit-il, ne peut avoir que les doigts gourds et sales, et est nécessairement un imposteur.

    1. Pheldge

      Camarade, l’objet du billet n’est pas la gestion actuelle des objets d’art, ni le mécénat privé, mais le fait que désormais « les biens archéologiques mobiliers sont présumés appartenir à l’État » . En clair, la notion de « biens archéologiques mobiliers », peut s’étendre à tout ce que tu vas trouver sur ton terrain , et à ce titre c’est une réduction du droit de propriété au profit de … l’état ! le socialisme est donc encore une fois dans le sujet, non en dehors.

      En tout cas, le choix de ton pseudo dénote humour et lucidité, teintés d’auto-dérision je suppose … 😉

      1. Onaneur de Moosh

        Au contwèwe, mon fwèwe.
        Cette loi ne provient pas de l’État étatiste, mais d’une corporation corporatiste qui profite de l’État étatiste. Les corporations formelles ou informelles bloquent la société Française plus que toute idéologie.

        Bref, si un jour, dans quelques années, un malandrin venait à trouver un bout de mâchoire d’Aristakke dans un champs de betteraves, je veux qu’il puisse le vendre pour moult Florins à un touriste Chinois pour qu’il puisse s’acheter la 103 SP de ses rêves. Mais aussi j’exige que le public puisse voir ce bout de maxillaire antique qui appartient à son patrimoine cul-turel.

        1. Pheldge

          Bin pour les chicots du Papet, c’est râpé, bicauze que désormais ses reliques ( si toutefois elles finissent enterrées …) , hé bin elles seront propriété de l’état, et pas d’une corporation.
          Quant à voir ses os dans un musée, faut pas trop y compter : dès qu’il clabote , je te me le transforme fissa en Soylent Green que ça va m’enrichir un peu le portefeuille 😉

          1. Onaneur de Moosh

            Non.
            Le fragment de maxillaire ancestral Aristakkoïde sera la propriété de l’État, mais réservé aux yeux aux mains de chercheurs dûment diplômés, même s’il fut découvert par des gueux aux mains crochues et malpropres.

                    1. Onaneur de Moosh

                      @Maigre
                      Perso, Bernie me fait penser au film de Dupontel.
                      Après, c’est peut-être un messie des intertubes?

                    2. Pheldge

                      Bernie Gunther, c’en est un autre de la famille « de Moosh », « en couleurs » , celui-là ! 😉

    2. sam player

      Pour ce qui est des monuments historiques ce sont les avantages fiscaux qui sont accordés en fonction d’obligations (visites etc…) genre donnant donnant.

      L’état doit juste être informé en cas de vente mais il n’y a pas de contrainte à l’achat, juste en cas de travaux.

  11. Pheldge

    Bon, pendant que moi je me « freeze my rocks », je lis « un épisode de très fortes chaleurs est annoncé dans l’Ouest et le Centre avec des températures comprises entre 34 et 38 degrés l’après-midi ». J’ai donc une pensée pour les personnes âgées qui suivent ce Blog, aux vieillards et vieillardes , au fossile précambrien mais grec et plombier : n’oubliez pas de vous hydrater régulièrement.

    1. Dr Slump

      Ouaip, j’ai tout prévu pour cette terrriiiible canicule: rosé au frais, Sancerre blanc, côte de Gascogne Colombelle, et du bon Condrieu pour le barboque en fin de journée. Purée, bientôt la fin des vacances, en attendant, santé!

      1. Pheldge

        Y’a un passage des Écritures qui te concerne : « Homme de peu de foie … » 😉 lequel sera réquisitionné par l’état, si tu ingurgites tout ça ! réjouis toi, tu servira le Science 😀

        1. Dr Slump

          Si l’état me réquisitionne mes problèmes de foie (que je n’ai pas, mais sait-on jamais), je les lui cède volontiers, et qu’ils se crèvent avec, mordiou!

      2. MCA

        @Dr Slump – 14 août 2016, 18 h 51 min

        Dr, que de sages précautions!

        Effectivement on ne le dira jamais assez :
        en période de fortes chaleurs il faut penser à se réhydrater souvent, ce qui implique d’avoir à portée de main le stock de boissons nécessaire pour le faire.

  12. Gerldam

    « Progressivement votre patrimoine appartiendra à l’état ». C’est bien parce que cela se subodorait depuis assez longtemps que, voilà bientôt une dizaine d’années, j’ai organisé de ne plus rien posséder en france. Rien de rien: pas d’immobilier, pas de voiture, pas de compte bancaire, rien vous dis-je.
    Cela prend du temps et un peu d’organisation, mais quelle tranquillité d’esprit, désormais qu’il ne peuvent absolument rien me piquer.

  13. Pheldge

    Ah, t’as vu ça , toi-z-aussi, ils sont trop marrants ! c’est exactement « je t’aime, moi non plus » ! imagine un peu le dialogue écrit par Gainsbourg : « je vais et je viens etc … » trop fort 😀

  14. Adolfo Ramirez Jr

    Finalement, ce si cher patrimoine que l’Etat, malgré tous ses professionels de l’excavation, est bien incapable de trouver, sera fondu ou revendu a l’étranger et bel et bien perdu pour le bien commun plus surement que s’il avait été acheté – échangé – preté a l’inventeur (le decouvreur).
    Demain ce sera le tour des jolies toiles – vous etes détenteur d’un objet du patrimoine de la peinture et cette toile serait bien mieux mise en valeur dans le bureau d’un ministre plutot que dans votre salon!

    1. Dr Slump

      Oui d’ailleurs, on pourrait leur redemander s’ils ont retrouvé les toiles et sculptures « perdues » qui avaient été laissées en dépôt dans les ambassades…

    2. BDC

      Surtout que pour ces jolies toiles transmises de génération en génération nous n’avons pas de certificat de propriété, donc on n’est pas propriétaire, logique !

      1. Onaneur de Moosh

        En même temps si ce sont des portraits d’enfants laids, mongoloïdes, ou Espagnols du XVIIe siècle y’a pas de raison de s’inquiéter, et encore moins de fuir en Argentine avec des taies d’oreiller pleines de dents en or.

        1. Dr Slump

          Non non, de vraies oeuvres de maîtres, classées au patrimoine, et prêtées aux ambassades par les conservatoires et musées concernés. Ces oeuvres disparaissent, comme une bonne partie de mon salaire après le dégraissage « social ».

          1. Onaneur de Moosh

            Ah, comme le Consul de France à Hong Kong qui s’est fait prendre à la sortie du Country Club avec deux bouteilles à 3000 euros dans son pantalon?
            Qu’importe, il a été sévèrement puni: il est désormais fonctionnaire Européen.

  15. lafayette

    L’avantage que toute chose découverte appartienne d’office à l’état c’est qui en sera de sa poche pour fouiller, cela dit les routes seront plus vite terminée car ce sera moins cher de ne pas fouiller vu qu’il n’y aura plus de tiers punissable.

    Et oui l’autocratie c’est bon pour l’automobile

  16. labolisbiotifool

    C ‘ est complètement loufoque ! Dans mon
    enfance en Périgord , il suffisait de suivre un
    tracteur et son rotavator pour cueuillir plein
    de fossiles et de haches de sylex , dont
    certaines de toute beauté A l ‘ époque chaque
    paysan avait sa petite collection perso !
    Et on s ‘ échangeait les raretés . Ca doit
    toujours etre le cas je pense . Que peut donc
    faire l ‘ état contre ces récoltes ???

  17. albundy17

    C’est en fait hallucinant a quel point on ne possède rien.

    Le pognon à la banque ? ça devient de plus en plus difficile d’en retirer, sur justificatifs. L’habitation ? tant que l’on n’a pas versé le dernier centimes de remboursement de l’emprunt, elle appartient à la banque. D’ailleurs je me suis toujours demandé pourquoi je dois payer la taxe foncière sur un truc dont je ne suis pas proprio, j’étais bien tenté de leur envoyer le rôle annuel.

    1. Pheldge

      ne dis pas de bêtises ! tu es le propriétaire, la banque détient une garantie hypotécaire sur ta baraque, mais c’est TON bien. Alors arrête de chouiner … 😉

      1. albundy17

        « la banque détient une garantie hypotécaire »

        c’est qu’est ce que je dis, je deviens proprio le jour ou j’ai fini de payer sinon ils la reprennent, donc ce devrait être a eux de régler le foncier

        1. Pheldge

          Absolument pas ! le proprio en titre c’est toi ! tu as une dette auprès de la banque avec ta maison en garantie, mais 1/ tu jouis du bien, 2/ tu peux en disposer comme tu veux, le louer, le vendre. Ta banque ne peut rien faire de cela.
          Ce n’est qu’en cas de défaillance qu’elle peut demander la saisie du bien en garantie.
          Renseigne-toi sur la composition du droit de propriété en droit français, et fais-en profiter ton camarade sam 😉

          1. sam player

            Tu n’as pas saisie l’humour de mon commentaire. Je comprends bien pour ma part ce qu’a voulu dire Albundy : tant qu’il y a une garantie hypothécaire ce n’est pas vraiment à toi (tu as une obligation d’assurance par exemple) et contrairement à ce que tu dis tu ne peux pas vendre comme tu veux…

            1. Pheldge

              La vente est conditionnée au remboursement du prêt, mais c’est une modalité, rien de plus. C’est toi qui décide de la vente et qui en dispose …
              Tu rejoins la famille « en couleurs », de Moosh ? 😉

                  1. Pheldge

                    rahhh t’es têtu ! ta maison elle n’est pas en leasing ! « ta » bagnole c’est autre chose, tu la loues, tu ne la possèdes pas, tu ne peux la vendre … p’tain sam, toi, Comptablator, dis-y quelque chose, qu’il nous mélange tout, que bientôt il va nous dire que le mariage c’est du leasing de gonzesse 😉

                    1. sam player

                      « …le mariage c’est du leasing de gonzesse. »

                      Oui d’ailleurs je l’ai ramenée à sa mère. Y avait un vice !

                    2. Bonsaï

                      Komptablator, pas mal trouvé pour un lundi !
                      Tu vois comment tu t’améliores à fréquenter assidûment cette élite des blogs francophones…

                    3. albundy17

                      Tu te réfères en argumentation à tes notions de droit, moi au faits. Tant que tu n’as pas payé ton bien, il n’est pas à toi. Le droit te dis que c’est à toi, pour les taxes, point barre.

                      Concernant le leasing de femmes, je ne pourrais considérer une femme comme un bien achetable, même à crédit, chacun sa vision…

                    4. Pheldge

                      Et heureusement que je me réfère au droit, c’est lui qui définit la notion de propriété ! toi c’est ton sentiment que tu évoques … tu ne te sens pas propriétaire de ta maison … pourquoi y habites-tu, si elle n’est pas à toi ? tu n’en est pas locataire non plus, tu n’as pas de bail ! alors ? Allez, décidément , la famille de M. de Moosh s’agrandit 😉

                    5. albundy17

                      « Et la reuhm elle t’en a redonné une « nouveau modèle » avec pare-chocs renforcés ? »

                      Ca devait plutôt être le logiciel qui s’est mis a déconner, les problèmes de carrosseries, ont le voit tout de suite

                    6. albundy17

                      Ehhh oui, les lois qu’ils nous pondent par paquets de douze sont tellement bien faite, hein….

                    7. Pheldge

                      Albundy, fais pas ta Bonzaille, lis la définition du droit de propriété, et va faire la sieste, pour te reposer un peu : t’as le cerveau qui surchauffe 😉

            2. bob razovski

              « sam player 15 août 2016, 11 h 45 min

              « …le mariage c’est du leasing de gonzesse. »
              Oui d’ailleurs je l’ai ramenée à sa mère. Y avait un vice ! »

              Heuu… En général, c’est quand y’a un manque de vice qu’il y a retour chez la mère 😉

  18. Peste et coryza

    Bon retour de vacances, et bon retour dans ce pays de fous !

    Le gouvernement a commis un acte définitif : il n’y a plus d’immigration illégale, tout péquin qui entre doit avoir droit à un logement et une aide.
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/12/31001-20160812ARTFIG00401-la-circulaire-passee-sous-silence-qui-supprime-la-notion-d-immigration-illegale.php

    En corse, ça tourne à l’esclandre à coups de hachette…

    Il est grand temps de se tirer de France… mais il faut d’abord que je change de métier : aucune chance de s’exporter sur la durée dans la biochimie (punaise, j’avais superbement géré pour décrocher un entretien pour un poste de commercial sédentaire en chromatographie. Je n’y connais rien en vente, mais la chromato c’est mon rayon, je répond que je suis intéressé mais que je souhaite avoir un jour de réflexion (le poste est niveau bac+2), juste le temps de consulter mon réseau histoire de bétonner l’entretien, je répond en toute logique que je suis très intéressé et quand on peut caler un rendez vous, et crack, le lendemain, je reçois un mail méchant disant que le poste est pourvu).

    1. Bonsaï

      Il serait intéressant de voir s’il s’agit là d’une sorte de directive européenne, la France ne pouvant sans doute pas faire cavalier seul en la circonstance. Avez-vous déjà cherché dans ce sens ?

      1. Bonsaï

        Tiens, justement dans le fameux billet du 8 novembre 2013 où chacun expose son autobiographie, on a déjà un joli CV de Peste et Coryza…
        L’été, c’est aussi fait pour relire les vieilles histoires d’un œil neuf !

      2. Peste et coryza

        Ben quoi ?
        J’avais besoin de ce temps là pour contacter mes potes et me renseigner à fond sur le poste (en fait, je les ai appelés le matin même, mais je ne les aient eu que l’après midi).

        1. albundy17

          Ce ne sont pas des scrupules que PC a, mais un manque de confiance en soi. Dans notre société c’est devenu une tare, comme de ne pas avoir les dents blanches.

          Perso je n’ai aucune confiance dans les gens qui ont une grande gueule, ça me fait penser aux yorkshier

  19. Pheldge

    J’imagine le mail de P&C : M. le directeur, je suis bien, au chômage, mais je veux bien venir travailler pour vous, à condition que vous me le demandiez gentiment , et puis, faut aussi que je me renseigne sur vous pour savoir quel type d’exploiteur vous êtes … » 😉

    1. Peste et coryza

      N’importe quoi !

      Préambule : j’ai eu l’info au troquet du coin, avec une ingé commerciale de la boite. J’ai chopé tout un tas d’infos. J’ai donc fait une candidature spontanée bien ciblée

      1 : je suis encore en vacances et sous contrat : au chômage dans 15 jours… mais je les aient tout de même assurés de ma disponibilité.
      2 : la proposition s’est faite au téléphone. c’est un poste que je ne connais pas, par contre je connais les produits qu’ils vendent et sait les utiliser (et les dépanner si besoin).
      3 : la sagesse veut qu’il ne faut jamais se précipiter, et appeler des gens qui ont déjà occupé ce type de postes. 1 jour de délai le temps de joindre les gens en question, cela me semblait raisonnable (et envoyer le costume au repassage à sec). Comme ça, je serai blindé pour l’entretien.
      4 : l’assurance que je pouvais me rendre à un entretien sous 3H (temps de trajet estimé).

      Je ne vois pas trop où j’ai merdé…

      @Phelge
      Tu y serais allé sans infos, juste avec ton couteau et ta b**e ?

        1. Pheldge

          Euh patron, c’est de l’humour, bicauze le P&C il a écrit : « le lendemain, je reçois un mail méchant disant que le poste est pourvu … » 😉

      1. Pheldge

        Bon, je pense que tu commences à me connaître, j’ai (une très légère) tendance à forcer le trait pour faire passer le message … mais au vu de ton commentaire initial, c’était pas très clair. Tu fais une candidature spontanée, qui semble bien reçue, on t’a donc proposé un RDV . Après, je trouve bizarre le coup du mail d’annulation . Je pense que tu as du les surprendre avec ton appel, qu’on n’a pas osé te remballer sur le moment, mais que déjà il y avait quelqu’un en piste. Sinon, je ne vois pas comment, en moins de 24 h ils auraient pu choisir quelqu’un tombant du ciel comme toi.
        Petit conseil, montrer son enthousiasme peut être à double tranchant. Ton but doit être de convaincre que tu es LE mec pour le job.

        1. Pheldge

          Ah et puis tant que possible, évite les fautes comme « je les aient … » le sujet , c’est « je » ==> « ai » 😉

        2. Bonsaï

          Le problème c’est que les responsables du recrutement sont des futés, très armés psychologiquement et généralement pas nés de la dernière neige.
          De sorte que s’ils sentent le moindre hiatus dans l’histoire que tu leur vends, ils ne vont pas te louper. La moindre réticence, un manque d’empressement qui pourrait laisser penser que tu resterais volontiers en vacances quelques jours de plus, une réponse qui tarde à venir…
          Bref, de deux choses l’une : ou tu es un excellent comédien et tu te mets dans la peau du personnage, ou tu es le personnage lui-même.

        3. sam player

          Pheldge : Perso ça me paraît pourtant très clair.

          @ P&C
          Quelqu’un qui offre un emploi, quel qu’il soit, lui donne une certaine valeur, surtout par les temps qui courent où c’est devenu un privilège, et donc le simple fait de dire je vais réfléchir (surtout quand on a soi-même candidaté !) ça s’appelle faire la fine bouche.

          Imagine que tu fais la cour à une donzelle (candidature) et qu’au moment où la jouvencelle accepte (proposition d’entretien) tu demandes à réfléchir ! Faut savoir ce qu’on veut dans la vie et demander à réfléchir c’est faire marche arrière.

          Surtout qu’accepter l’entretien n’engage à rien, même dire au téléphone ok pour le poste n’engage à rien et ça laisse une bonne impression coté dynamisme, coté volontaire toussa.

          Quand j’avais reçu le mailing interne pour le poste dispo en détachement en Australie j’avais répondu « ok, je fais mes valises! » dans les 3 secondes (vraiment 3 secondes) alors que mes collègues avaient commencé à entrer dans de grandes discussions : renseignements complémentaires, salaire, logement, famille, sécu, conjoint…

          Ce qu’il faut savoir c’est que le mec qui t’a choisi au premier abord (quelles que soient les raisons) fera tout ce qui est dans son possible pour ne pas que l’échec des discussions ultérieures vienne de lui car ça serait reconnaître qu’il a fait un mauvais choix : c’est la même raison qui fait que quand on fait une connerie on insiste dans sa propre connerie.

          Donc en fait il est toujours plus facile de négocier quand on est dans la place (le pied dans la porte) et on obtient énormément plus par rapport à celui qui pose les conditions avant de dire oui. Après on peut demander la prime de déménagement, un coup de pouce pour avoir les enfants inscrits dans telle école, les billets d’avion etc.. En fait il ne faut pas « être un problème » mais « être une solution ». Quand dans les films on voit un nouvel embauché arriver avec un super package, c’est comme ça que ça se passe dans la vraie vie

          Ne pas oublier aussi que la façon dont on traite sa propre négociation sera vue par l’employeur comme la façon dont on traitera la négociation avec les clients : c’est pour cela qu’un commercial dit toujours « oui c’est possible » mais que ce ne sera jamais lui qui parlera du prix « de la possibilité » car alors ce serait lui qui poserait une question (quand on propose on pose une question en fait).

          J’en avais déjà parlé ici quand j’ai voulu le poste de Dir Op en Australie. Ce poste m’intéressait mais je ne l’ai pas demandé car ça m’aurait conduit à demander quelque chose et aussi à poser des conditions (salaire, véhicule etc) et quand on y réfléchit bien c’est idiot : je veux partir en vacances avec toi mais c’est toi qui paie, mais si c’est toi qui me demande de partir en vacances avec toi alors là je peux poser mes conditions. Capiche ?
          Donc j’ai juste fait savoir par la bande que le poste m’intéressait et quand j’ai été convoqué ce n’est pas moi qui a posé la question et là effectivement c’est à celui qui pose la question de fournir les éléments pour que la proposition soit acceptable. En sortant de l’entretien je suis allé choisir ma voiture (un gros 4×4 qui pue!) chez le concessionnaire.

          Pour comprendre tout cela il suffit de se mettre à la place de la personne que l’on a en face de soi : je veux ce gars, que serais-je prêt à faire ?

          1. albundy17

            « Imagine que tu fais la cour à une donzelle (candidature) et qu’au moment où la jouvencelle accepte (proposition d’entretien) tu demandes à réfléchir ! »

            ^^ ce serait un juste retour 😀

          2. Pheldge

            « Imagine que tu fais la cour à une donzelle … » point besoin d’imaginer, il lui suffit de prendre leçon en te voyant magistralement danser le « tango de la mort l’amour » avec l’helvétique végétale 🙂

  20. zelectron

    La question qui me taraude : est-ce que l’État me laissera mes chaussettes y compris et surtout reprisées en laine de mouton’sss trouvées dans une vielle ferme à l’abandon pluri-centenaire ?

    1. Pheldge

      elles sont présumées appartenir à l’état parce que présumées provenir d’un célèbre personnage historique et donc pas très monial … comme tu ne pourras jamais prouver le contraire, un conseil pour éviter les complications qui ne manqueront pas de te tomber dessus, brûle les !

      1. Bonsaï

        La mise à jour de ses références (update) fait partie des atouts d’un brillant jeune universitaire qui cherche le poste de ses rêves…
        Et comme le monde change très vite, il y a du boulot pour se tenir au courant et ne pas rester dans son trou.

Laisser un commentaire