COP22 : Panique chez les Fluffies

Si l’élection de Donald Trump ouvre, comme le dit avec Hollande, « une période d’incertitude » (surtout pour lui), elle provoque aussi un enchaînement de petits cataclysmes rigolos dans le Camp du Bien dont il serait idiot de ne pas se réjouir. Parmi ces rebondissements goutus, l’impact de cette élection sur la lutte contre le réchauffement climatique est à noter.

Avec Trump élu, c’est toute la clique verte qui vient de se prendre une claque : ce qui était devenu facile en huit ans d’administration Obama, entièrement, tendrement, amoureusement, et intégralement acquise à la cause réchauffiste, devient soudainement compromis par l’arrivée d’un Poil de Carotte irritant, et surtout résolument climato-sceptique.

Pire encore : outre l’aspect totalement inattendu (ou presque) de son élection, l’embarrassant homme d’affaires débarque dans le paysage politico-écologique en pleine COP22 !

oh noes

Pourtant, tout avait bien commencé. La conscientisation des esprits ronronnait tranquillement, de petits articles orientés en calculs consternants, montrant avec luxe détails ridicules qu’un Paris – New-York en avion équivaut à la fonte de 3 mètres cube de glace en Arctique (les pingouins ne vont plus pouvoir se blottir les uns contre les autres, c’est troporribl).

Malheureusement, l’accession de Trump au pouvoir lève pour les participants à la réunion « Petits Fours & Discours Grandiloquents » COP22 le spectre d’un gros changement dans la politique américaine, d’une baisse drastique des juteux financements qui ont jusqu’à présent permis à la propagande carbono-réchauffiste de se répandre dans toutes les oreilles et devant tous les yeux.

En effet, comme l’explique assez bien un récent article de Contrepoints, le nouveau président américain a clairement fait figurer l’abandon des agitations onusiennes financées par le contribuable américain pour lutter contre le réchauffement climatique, que Trump qualifie de canular, et il a même été jusqu’à placer cet abandon dans les mesures à prendre d’urgence, dans les cent premiers jours de sa présidence (et donc, entre janvier et avril 2017). On n’a pas de mal à imaginer quelques difficultés de déglutitions de nos éco-conscients, entre deux petits fours, lorsqu’ils ont appris l’improbable élection…

Qu’à cela ne tienne, cependant : après tout, ce n’est que le président des États-Unis, et même si ses promesses en matière de climat sont particulièrement limpides et sans la moindre ambiguïté, moyennant le bon battage médiatique, certains ne désespèrent pas le faire revenir à la raison, c’est-à-dire les bonnes conclusions imposées par tous sur le sujet :

« Il verra les réalités, il verra les catastrophes. (…) Il aura le temps de remettre les bonnes idées [sur la table] et n’appliquera pas ce qui a été dit dans la campagne. »

On ne s’embarrassera pas de notions comme celle de la démocratie qui met des gens au pouvoir sur un programme donné, puisqu’au final, tout le monde sait qu’on va remettre les bonnes idées sur la table et oublier celles du programme.

L’un des pompons de démocrates en peau de lapin reste bien évidemment détenu par une française, et nulle autre que notre ministre de la verdure et des petits oiseaux qui gazouillent, Ségolène Royal. Si, pour d’autres, il va falloir convaincre Trump de ne pas appliquer ce pourquoi il s’est engagé, ce pourquoi des gens ont voté pour lui, et ce pourquoi il a été élu, pour Royal, en revanche, la question n’est même pas là : « il ne pourra pas, contrairement à ce qu’il a dit, dénoncer l’accord de Paris », scrogneugneu et non mais et puis quoi encore. En somme, il pourra bien gesticuler comme il veut, l’accord de Paris rentrera en vigueur, un point c’est tout.

Ah, qu’il est simple, le monde des Bisounours Autoritaires Qui Syntonisent Grave Avec Gaïa ! Si vous êtes d’accord avec eux, tout va bien et vous pourrez même reprendre des petits fours. En revanche, si vous vous opposez à la marche cadencée qui doit tout tendrement écraser sur son chemin, vous serez (aimablement) écrabouillé. Ou, si vous n’êtes que le président des États-Unis, on se contentera de vous ignorer superbement. Dans le respect démocratique et du vivrensemble, bien entendu.

royal : la crisitude

Pourtant, ma pauvre Ségolène, si, si, Donald a bien le pouvoir de mettre ton bel accord à la poubelle. D’une part, il lui suffit de défaire ce que Barack a fait, et c’est d’autant plus facile que le président sortant n’a pas fait passer ce traité devant le Congrès. Et pour cause, ce Congrès, républicain, y est majoritairement opposé. Et d’autre part, Barack n’ayant utilisé qu’un décret, Trump n’aura aucune difficulté à l’annuler, d’autant qu’il est lié a une agence (l’EPA) que le nouvel arrivant entend bien sinon dissoudre, au moins affaiblir grandement.

Évidemment, à ce stade de la politique américaine, la question reste posée de savoir si Donald Trump le fera effectivement. Il faut comprendre qu’il a en face de lui tous les lobbyistes du réchauffement climatique anthropique, tous les médias largement acquis à cette cause et une partie non négligeable des scientifiques dont les subventions de recherches dépendent ultimement de leur soutien au dogme officiel.

Trump devra aussi composer avec l’opinion publique. Si, au niveau des États-Unis, une majorité des Américains rejette à présente l’idée qu’il y aurait un consensus scientifique, il en va en revanche un peu différemment en Europe dont la population semble absolument vouloir reléguer toujours plus de ses libertés aux institutions politiques diverses et variées, locale, nationale ou transnationales, pour éviter que le ciel ne leur tombe sur la tête. L’émotivité des uns et des autres reste de toute façon grande qui confondent allègrement climat et lutte contre la pollution, CO2 et polluants.

Difficile dans ce contexte de savoir si le nouveau président américain aura le courage de tenir l’une de ses promesses de campagne. En revanche, on peut estimer bien plus modeste celui qu’il faudra rassembler pour envoyer paître les accords de Paris, et mortifier la pauvre Ségolène.

Ce serait une excellente chose (mortifier Ségolène et laisser tomber les accords de Paris) : ces idioties coûtent cher et n’ont que trop duré.

pollution

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires158

        1. Aristarkke

          Il n’y a pas d’ours polaires dans l’Antarctique… Or la phrase du représentant chtonique du blog est construite pour railler le méli mélo fait parfois dans la localisation de ces animaux…
          Le Papet est encore à flot… (Je sais, cela t’insupporte mais qu’est que c’est bon que de te le faire endurer…)

            1. Pat

              Calvin aurait-il une petite soif d’éternité ?
              (une question qui, je vous l’accorde, ne veut strictement rien dire, mais qui est bien dans le style de nos publicitaires et zartistes actuels)

        1. Stéphane B

          Si déjà vu en Corrèze et dans certains coins de France avant et de plus en plus aujourd’hui quand ils volent au dessus des politichiens. Ils préfèrent cela à leur déféquer dessus.
          Que veux tu, ils ont quand même des manières ces bestiaux !

      1. BDC

        Truc rigolo à faire aussi aux fluffies : quand elles se vantent de n’utiliser que des produits na-tu-rels comme la vaseline pour leur bébé, leur apprendre qu’elles lui enduisent la tête avec un produit dérivé du pétrole, hi hi … ☺️

                1. Pheldge

                  Fort à propos, une de mes nombreuses et fidèles admirateuses, a réussi à attirer mon attention, et m’a suggéré de rebaptiser le site qui abrite mes activités de conseil : « Proxy.net » . C’est sobre mais ça fait sérieux, y’a proximité qui est sous -entendu, ça rassure son étudiante en mal de conseils, j’aime assez. Des remarques ?

                  1. Val

                    Sam c est déjà pris et je trouve ça fait trop fournisseur de proxy . il nous faudrait plus d infos sur le type de conseil que tu délivres pour pouvoir donner qq chose de pertinent.(à moins que ce soit du conseil en teflon)

                    1. Pheldge

                      Bah, il suffira de redoubler le X , tiens de le tripler même, ça serait un excellent argument de marketing, « ProXXXy.net, conseil en management et gestion des ressources humaines », là ça en gicle jette ! 😉

                  1. Pheldge

                    bib, je passe le micro à mon ami et collègue Momo, « entrepreneur en relations humaines : « Ma paâaarole, M’sieur bibi, mais tu veux lui mett’ la malédiction ? c’est not’ bienfaiteur M’sieur Dorcel, même que y’ donne du taâaaf à des cousine de la téci ! »

                    1. Aristarkke

                      Bibi !!! Vous étonné céans ??? Comme si vous ne connaissiez pas les petites manies de l’ Agité du Tampon (flûte, je me suis trompé d’île!) Piton…

                    2. Pheldge

                      Papet,un peu de géographie tropicale pour t’instruire : le Piton de la Fournaise, « nout’volkan » est situé sur la commune du Tampon 😉

                    3. Pheldge

                      @ BDC : Ô très coquine, je vois que vous connaissez mon surnom intime, mais non , ça fait un bail que je n’y suis pas passé !

                    4. Aristarkke

                      Mille sabords !
                      Je le pensais sur l’ ile Maurice!
                      (Trop français, le Papet…)

                      Le Tampon sera-t-il pour le Papet pâlot ce que le Japon fut pour la Cécile Duflot ???
                      😳

        1. Stéphane B

          J’ai fait un truc similaire un jour dans un jardin d’enfants avec des jeux. Une gamine voilée d’environ 8-10 ans accompagnée ses petits frères et était en présence de leur mère, voilée elle aussi. Après m’être enquis de leur niveau de pratique religieuse, j’ai eu l’outrecuidance de dire à la mère et à la fille qui mangeaient des bonbons type ha… que ces derniers contenaient de la gélatine de porc et de la cochenille pour la couleur rouge.
          J’ai eu droit à un regard fusillant de la mère mais cela ne l’a pas empêché de me dire qu’il fallait se faire plaisir et de continuer à en manger.

          Comme quoi, quand ça touche le perso, les principes sont remisés.

          1. BDC

            Ou les couches Pam.ers, sur la liste noire des produits Monsanto (?), à fuir jusqu’au jour où elles s’aperçoivent que ce sont les seules qui ne fuient pas !

            1. Aristarkke

              Je parie que vous n’avez pas manqué de le faire savoir à vos grandes filles pour leur progéniture….
              Rhoooo la mal-pensante qui hante ce blog….

              1. BDC

                ??? « grandes filles » ? Cher Harry, mal-pensante oui, mais je n’ai pas de filles ; c’est un endroit respectable ici tout de même ! ☺️

                1. Bonsaï

                  Et voilà comment l’on apprend de la bouche d’un vieux sage que la pétillante campagnarde qui affole la gent masculine d’y-céans est en réalité une matrone dotée de filles en âge de procréer !
                  Dure réalité où les rêves les plus fous tombent un à un dans le fleuve des regrets…

                  1. albundy17

                    Pfiou, va falloir envisager les post it, et attendre 2 jours avant toute intervention…

                    BDC a pourtant bien souvent relaté sa virginité procréatrice

                    1. BDC

                      Merci Albundy, il y en a au moins un qui suit ! Je n’ai jamais menti, faut juste savoir lire « Je n’ai pas (encore) d’enfants ».

                    2. BDC

                      Sam, c’est pas sympa. Je vais te faire payer le congé mat’ le plus cher de ta carrière, hi hi hi … (oui je sais, même si la SS participe, t’inquiète tu vas le regretter).

                    3. BDC

                      La peine de quoi ? J’ai réussi à résister 40 minutes à ta manipulation, malgré ton QI de 180 (au moins) …

                    4. Pheldge

                      Très irrésistible, mais quel exploit ! « j’ai réussi à résister 40 minutes à ta manipulation … » il faut le faire. Il y en a qui se mettent à hurler au bout de quelques minutes à pines peine !
                      @ sam : ça va ? des crampes ? 😀

                    5. albundy17

                      @BDC: « Je n’ai jamais menti,  »

                      Y’a une parano qui ne va pas s’en remettre, t’imagines un peu les infos secret défense que tu divulgues !

                      Après comme dis Sam, ça devient risqué. Il y a cependant un avantage, ils hériteront à la majorité :mrgreen:

                    6. BDC

                      Bibi, vos fautes d’orthographe faites exprès, ça me donne envie de succomber à la tentation de réparer l’outrage à Laure T., oui, gagné ! ☺️
                      @ Pheldge. Sam, il n’est pas cardiaque au moins ?

                    7. Pheldge

                      Ô très vestale, je suis conseil en relations pudiques publiques, moi, je ne suis pas ni aide soignant-infirmier, et encore moins l’auxilliaire de vie ( j’ai failli écrire …) de M. sam player, comment Hollande diable voulez-vous que je vous réponde ?

                    8. Bonsaï

                      Tu sais au moins que sans son petit flacon de Teflon il est perdu ! Ton tempérament de bon Samaritain saura intervenir en temps opportun pour appliquer la main guérisseuse…

                    9. albundy17

                      « sans son petit flacon de Teflon il est perdu  »

                      Toute manière, ça c’était avant, Nancy est classé comme la ville la plus merdique pour les sites de rencontre adultérine, ils ne font pas d’affaires

            2. bibi

              Pampers c’est une marque P&G (procter and Gamble).
              Vous pouvez rajouter dans liste des produits P&G utilisées par les fluffies : Tampax, Vania, Gillette, Bonux, Ariel, Dash, …

        2. bibi

          Le plus simple c’est de lister la liste de poisons naturels.
          Cyanure, curare, toxine botulique, strychnine, ricine, …
          La nature ne nous aime pas et ne nous aimera jamais, c’est juste un ennemi implacable contre lequel l’Homme doit se battre sans cesse.
          La grippe espagnole de 1918 c’est entre 50 à 100M de morts si on prend la fourchette haute, elle a plus tué que les deux guerres mondiales réunies.

          1. albundy17

            Ces produits ne sont pas des poisons, ce sont les doses :mrgreen:

            par ex, la strychnine est un bon dopant, y’en a encore un qui s’est fait disqualifié lors des précédents Jo

            1. bibi

              Le curare on s’en sert comme anesthésiant, le botox pour estomper les rides des fluffies.
              Je vous rappelle qu’il s’agit d’un argumentaire pour fluffies, cela même qui vont vous expliquer que le glutamate est un poison alors que c’est un des 22 acides aminés

          2. sam player

            « …c’est entre 50 à 100M de morts si on prend la fourchette haute…

            Wah… je ne pensais pas que manger avec une fourchette était si dangereux 😀

            sam player – media de désinformation

            1. bibi

              Ca dépend si elle est en argent ou non.
              L’argent sterling (massif) est germicide et c’est pourquoi les couverts pour bébés (pour ceux qui en avaient les moyens) étaient en argent sterling.
              C’est ainsi que naquit l’expression naitre avec une petite cuillère en argent dans la bouche.

  1. Aristarkke

    Cela (ils sont allés au Maroc comment ? A pied ???) équivaut peut-être à la fonte de 3m3 de glace en Arctique mais à la congélation de combien de m3 de glace en Antarctique puisque la glace y augmente en importance ???

        1. Dr Slump

          Information intéressante! Pour régler le problème, il suffit donc d’envoyer Hollande en Arctique. Sa présence provoquera suffisamment d’averses de neige pour que personne n’ait plus à s’inquiéter de la couche de glace.

    1. Aristarkke

      Je glosais avant hier sur la couverture du Point du 10 courant ornée(?) d’ une photo peu amène de Trump et j’en concluais que la Rédaction était très colère…
      Le contenu n’ a en rien permis de changer cette impression et pourrait parfaitement accueillir celui de journal de révérence en alter ego…

      1. Vodkaman

        chez moi, on dit enfant du matin, (moitié foutre / moitié pisse). mais là sans avoir dépensé des ronds pour lire la suite, je sais que les américains ont élu SAURON

  2. Pheldge

    « Democracy is so overrated … » euh je ne sais pus si c’est de Bill de Monica ou de Hillary , ou tiens, peut-être de Chelsea le labrador cocker… 😉

  3. Bonsaï

    Une fois de plus, et particulièrement dans ce dossier ultra-complexe qu’est l’évolution climatique de la planète, la terminologie est essentielle.
    Les divers déséquilibres que l’on a pu relever ces dernières années ne sauraient être qualifiés définitivement de « réchauffement ». Par ailleurs, on a gardé les traces de brefs réchauffements précédant des ères glaciaires, ce qui invite tout de même à une certaine circonspection.
    Et c’est même ce qu’a finalement dû se dire l’héroïne préférée du Patron :
    Ségolène Royal a également déploré les propos tenus durant la campagne par le candidat républicain : « Donald Trump a défendu pendant cette campagne des avis absolument invraisemblables, il a remis en cause les effets du dérèglement climatique, du réchauffement climatique. Or le dérèglement climatique, je pense, est le défi de ce siècle ». 

    1. Dr Slump

      Je suis totalement en défaveur de cette expression fallacieuse de « dérèglement climatique », c’est de la suggestion verbale qui implique l’idée que le climat est « réglé », ou vocation à être réglé, régulé, normé. C’est du Lyssenko, et c’est à jeter à la poubelle.

      1. sam player

        Moi je suis scotché par la propagande des chiffres : ils arrivent à nous sortir fin octobre les chiffres pour toute l’année…
        Et en affichant un gros +1.2°C sans dire par rapport à quelle référence (1850?) ils font croire au clampin moyen que c’est l’augmentation annuelle (j’ai posé la question dans mon entourage et c’est la réponse que j’ai eue).

        1. Le Gnôme

          C’est une nouvelle religion révélée, ceux qui n’y croient pas méritent le fagot.

          Le fagot est neutre en Co2, c’est du renouvelable.

        2. Bonsaï

          Sans oublier que pour le plouc de base habitant au cœur de l’Europe (ce qui est mon cas) le fameux réchauffement ressemble plus à un net refroidissement !
          Mais non, il faut toujours pontifier à l’inverse du bon sens.

      2. Pat

        « dérèglement climatique » Evidemment le choix des mots (maux?) par nos bien-pensants n’est pas du tout innocent.
        C’est la même chose lorsqu’ils parlent d’exclus et d’exclusion. Cela sous-entend que les gens n’ont aucune responsabilité dans leurs problèmes, et même plus, que des méchants ont décidé de les plonger de force dans la misère.
        Toujours à propos de vocabulaire, au terme « réchauffiste », je préfère le terme « climato-crédule », qui est le pendant mérité du terme « climato-septique ».

        1. sam player

          Effectivement la voix passive permet de cacher les responsabilités et de reporter la faute sur « on ».

          Et comme « on » est un con….

      3. theo31

        Si on les écoute, avant la révolution industrielle, tout allait bien : il ne faisait pas chaud autour de l’an mil, la Tamise n’a jamais gelé, on ne crevait pas de faim et les épidémies de peste liées aux petites ères glaciaires n’ont jamais eu lieu.

  4. Dr Slump

    Au sujet des délires écolo-psychotiques, j’ai lu quelque part, entre deux gorgées de jus de fruit bio (aromatisé à la vodka), que les USA avait classé les abeilles parmi les espèces en voie de disparition. Je ne me suis pas étranglé, je suis blindé maintenant, mais franchement… c’est pas gagné!

    Cela dit, quand j’ai appris le souhait de Trump d’envoyer paître ces billevesées climatistes, je me suis senti comme un gagnant du loto, et je me suis dit, comme cet illustre gagnant:

    youtube.com/watch?v=J14lsYL72YI

    Victoireuheu pour le peupleuheu!

    (au fait comment fait-on pour poster une vidéo de manière à ce que celle-ci s’affiche pour lecture dans le post?)

    1. sam player

      Il faut mettre le lien entier (avec http…) en fin de ton commentaire et ne rien écrire après. Choisir la version youtube.com et non youtube.be

  5. Flaghenheimer

    Il faudra juger sur pièces.
    Le problème quand on fait des promesses intenables c’est d’expliquer ensuite pourquoi on ne les a pas tenu. « On a eu la plus grave crise depuis celle de 29 ». « L’opposition a fait de l’obstruction ». « Le conseil d’État il est vilain ». « C’est la faute de l’Europe ».
    http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/11/15/une-semaine-apres-son-election-trump-fait-deja-marche-arriere-sur-des-dossiers-cles_5031672_829254.html

      1. Kazar

        Je plussoie : le titre du Monde est juste destiné, alors qu’il vient d’être élu et n’est pas aux commandes (attendons le 20 janvier), à tenter de le discréditer. Rien d’étonnant de la part d’un journal de gauche acquis au Camp du Bien.
        On pourra toujours le juger sur pièces, il est là pour 4 ans. Quand aux promesses intenables, rien n’est intenable, il suffit d’une volonté politique, mais il est vrai que celle-ci fait le plus souvent défaut.
        L’idée de mortifier la folle du Poitou est jouissive, mais cela ne suffira pas à stopper ses délires. Elle serait même capable de se présenter une fois de plus aux présidentielles, c’est tout dire…
        En réalité, le problème des déclarations ou « promesses » de Donald Trump, c’est qu’elle ne font pas dans la nuance, ce qui permet à ses détracteurs de les prendre au pied de la lettre.
        Voici un article intéressant sur Trump qui permettra à chacun d’affiner son opinion :
        http://www.dreuz.info/2016/11/10/la-victoire-de-trump-cest-celle-de-la-connaissance-contre-lignorance-des-elites/
        (PS : si le lien a déjà été posté, mes excuses anticipées au « posteur »).

        1. Flaghenheimer

          « En réalité, le problème des déclarations ou « promesses » de Donald Trump, c’est qu’elle ne font pas dans la nuance, ce qui permet à ses détracteurs de les prendre au pied de la lettre. »
          Magnifique. N’oubliez pas d’aller voter à la primaire de droite certains candidats promettent jusqu’à 100 milliards de réduction des dépenses publiques. Mais ce n’est à prendre « au pied de la lettre ». Ce sera peut être 50. Ou 25. Ou une augmentation.

          1. Deres

            Sérieusement, c’est probablement un calcul du même type que celui de Flamby. 100 milliards d’économies sur 5 ans, cela fait en théorie 1/15 (1+2+3+4+5=15) soit environ 6 milliards par an sur un budget de 1000 milliards, soit 0.6% d’économies par an ! Le coup de rabot n’est donc pas si violent que cela. Pire cela sera surement en volume, pas en valeur. Donc avec 1.6% de croissance, cela promet une hausse de 1% des dépenses publics par an par exemple … Finalement, un énarque dérangé peut calculer cette baisse par rapport à une tendance historique théorique et alors les dépenses peuvent encore plus augmenter tout en prétendant faire des économies. CQFD.

            C’est comme cela que les 50 milliards d’économies de Flamby ont fait pschitt avec 30 milliards de magouilles comptables à la place.

      2. floriska

        Depuis l’élection de Trump on remarque des petits mouvements pas très friendly sur les marchés obligataire. Pour l’instant la bourse résiste et est plutôt en hausse (sauf pour les banques qui font du yoyo). Il y a de forts risques sur les marchés, notamment obligataires. Je pense que « Pas de Bol » risque (mais pas sûr) de se prendre des taux d’emprunt obligataires bien supérieurs à ce qu’il a pu bénéficié dans le passé (entre 0 et 1 % voire dans certains cas négatifs). La dette de la france risque d’exploser sans compter les dettes hors bilan. Ca risque d’être très fun pour « pas de bol ». La poussière sous le tapis risque de déborder. La crise de 2008 peut être du pipi chat comparé à ce qu’il risque de se passer mais au moins un grand reset peut mettre les choses à plat. C’est une supposition mais compte tenue de l’état des finances mondiales. On pourra toujours attribuer à Trump cette crise monumentale (les néos cons sauront toujours jeter l’opprobre sur Trump. Comme la crise des subprimes attribuée à Bush.

    1. Dr Slump

      Ces journaux se livrent à tous les procédés de communication pour tenter de minimiser, diminuer, inférioriser, discréditer tout ceux qui ont l’affront de remettre en question le dogme de la ligne officielle.

      Ce n’est même plus du journalisme, je veux dire: de l’information contradictoire selon le principe élémentaire thèse/antithèse/synthèse, c’est de la propagande pure et simple visant à affirmer qu’eux ont raison, et que toute autre opinion est d’emblée fausse et irrecevable. C’est bien cela qui est vraiment intenable.

    2. sam player

      Pour l’Obamacare il n’est même pas nécessaire que Trump fasse quoi que ce soit :

      « On February 3, 2015, the House of Representatives added its 67th repeal vote to the record (239 to 186). This attempt also failed. »

      Obama a mis son veto à chaque fois… 67 fois !

    3. Roi Heenok

      Il ne fait aucune machine arriere d’ailleurs. Enfin j’imagine que sur ce site, personne ne prend plus les merdias au serieux, mais au cas ou.

      La difference, c’est que les journqlistes apprennent pour la premiere fois les positions que Trump q eu toute sa champagne, et qui sont differentes de celles qu’ils lui donnaient. Par exemple les deux provisions d’Obamacare (un texte vebeux de 900pages sans les ammendements avec moult provisions) au’il veut garder, il l’avait dit il y a des mois.

      Ainsi, au cas ou certains pensaient que les merdias pouvaient se remettrent en question, je pense au’on peut les rassurer. Rien ne change.

  6. Flaghenheimer

    En poste ou pas, avant qu’il ne fasse payer les mexicains pour une extension de mur dont ils ne veulent pas et avant qu’il ne fasse expulser 11 millions d’immigrés illégaux il va couler beaucoup d’eau sous beaucoup de ponts.
    Il le sait d’ailleurs d’où l’évolution de son discours.

    1. sam player

      C’est assez simple : il suffit de voir comment certains pays ont dû plier devant les exigences d’un autre quand ce dernier a décidé par exemple de ne plus accorder de visas.

    2. bibi

      Au cours des 8 dernières années 2.5M de clandestins ayant un casier judiciaire ont été expulsés des USA.
      C’est sous Obama (probable immigré clandestin ayant produit un certificat de naissance à l’authenticité contestée) que les USA ont atteint leur nombre record d’expulsion de clandestin, mais comme il est démocrate ce n’est pas un problème.
      Trump qui veut expulser 11M de clandestins ouhhhhh le méchant pas beau.
      Trump a annoncé ce dimanche qu’il voulait expulser les clandestins qui ont un casier judiciaire soit 2 à 3M, après on verra si il expulse les 8M de clandestins restants.

      Si Trump pouvait commencer sa politique de lutte contre le maintien de clandestin criminel sur le territoire en nommant un procureur spécial pour enquêter sur la validité du certificat de naissance et arriver à la conclusion qu’il s’agit d’un faux et donc expulser Obama au Kenya ça serait plutôt sympa.

  7. HIggins

    Ce journal, Le Monde, est devenu une catastrophe à lui tout seul. Triste vu ce qu’il a été il y a bien longtemps.
    Pyralène Impériale peut bien continuer à débiter des sornettes, l’accord signé lors de la COP 21 est vide comme son discours et les caisses de l’Etat. Comme l’a dit Benoit Rittaud sur son blog: « …Comment tant de gens ont-ils pu, en ce soir du 12 décembre 2015, renoncer à ce point à toute rigueur intellectuelle ? Accepter de se faire les relais d’une si banale entreprise de communication politique ?… » (https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2016/08/31/je-lavais-bien-dit/).
    Je dois avouer que je serai extrêmement déçu si le nouveau dirigeant américain ne renvoie pas dans les poubelles de l’Histoire cette calembredaine du « réchauffement climatique ».
    J’aime cette conclusion: « Ce serait une excellente chose (mortifier Ségolène et laisser tomber les accords de Paris) : ces idioties coûtent cher et n’ont que trop duré. » Hier, le long de l’A10, j’ai vu des éoliennes en construction (40 mètres de haut, pales de 25 mètres) dans un endroit où il n’y a rigoureusement aucun moulin à vent. Et en plus, c’est moche dans le paysage.

  8. Gossein

    Ça, c’est une synthèse du discours dominant dans la propagande médiatique.
    D’un autre côté, avant que les Américains envoient un homme sur la lune, il va couler beaucoup d’eau sous beaucoup de ponts. (Chouette, le poncif marche aussi avec la lune !).
    Proverbe chinois : Un voyage de mille lis commence par un pas
    Il ne faut juste pas se tromper de direction au départ.

  9. kekoresin

    Ségo qui se fâche avec Trump c’est un peu la musaraigne qui nargue le chat. Et zizi rider bombe son petit torse munis de magnifiques pectoraux au saindoux face à Vlad l’empaleur! Mouhahaha, avec nos crétinos socialitos c’est tous les jours des occasions de rigoler. A part quelques pays sous développés où la France peut encore frimer avec son armée à la ramasse, notre pauvre petit pays en voie de disparition doit bien faire rire en coulisse. Les réunions de diplomates doivent frémir d’impatience à la venue du maire de Nantes. Sans lui, les diners de con c’est pas pareil!

    1. Patatrac

      Vos propos sont indignes, et, dénigrant la France, qui est désormais respectée du Paraguay au Lesotho, c’est la COP21 que vous attaquez. Et cela est insupportable. L’esprit Trump souffle déjà entre vos lignes.

      1. Dr Slump

        C’est n’importe quoi. Tout le monde sait ici que c’est l’esprit lyrique et poétique de Keko qui souffle entre les lignes de Trump. C’est lui qui s’inspire, mais l’élève n’a pas encore dépassé le maître, namého!

      2. kekoresin

        Ce qui est indigne, enfin pour les français parce que leurs représentants sont vaccinés contre la honte et toutes formes de remords, c’est que le chef de notre diplomatie devra bientôt manger en cuisine pour laisser les adultes discuter tranquille.

        Pour ce qui est du souffle de Coin-Coin dans ma prose, je lui préfère très nettement une légère brise tiède doucement saccadée sous mes attributs, tout en sirotant un Glen Farclas 25 ans d’age.

    2. Deres

      90% des français auraient votés contre Trump. Donc nos politiques à la recherche du moindre soutien d’opinion se dépêchent de la caresser dans le sens du poil. D’où les discours agressifs envers le nouveau POTUS. Ce n’est pas cher, c’est la France qui paiera les pots cassés. Autrefois Paris valait bien une messe, maintenant 1% de satisfait vaut bien une brouille internationale avec une super-puissance. Nos dirigeants actuels se contentent de peu au prix fort.

        1. bibi

          L’abrogation de l’Obamacare fait partie de son programme de réforme des assurances santé dans le but d’en diminuer le cout.
          1. Completely repeal Obamacare.

    1. Roi Heenok

      Il faut arreter de prendre les merdias au serieux, surtout après cette campagne. D’une maniere generale, ne pas meme faire attention a ce qu’ils vont dire sur le gus de la maison blanche au cours des huit prochaines annees. Il n’y a eu aucun retournement sur l’ACA et la suite de Clinton depend de qui est nomme Atoorney general plus que du president. Clinton est d’ailleurs totalement irrelevant maintenant. Il y a de biens plus gros poissons a attraper a Washington.

  10. blablator

    Je fait tous les jours une petite expérience pour vérifier les dires sur le réchauffement climatique : je prends un verre, je met une glaçon (banquise) soigneusement calibré et je complète avec du whisky jusqu’au trait préalablement soigneusement tracé avec une règle.

    Je mesure la durée de fonte du glaçon et je recommence.

    Les résultats sont pour l’instant sans équivoque : Plus il fait chaud, plus je bois vite et moins le glaçon a le temps de fondre.

    J’ai essayé avec du whisky Trump sans changement notoire. En plus, après le dixième verre, je vois même les ours blancs et les pingouins dans les glaçons, c’est vous dire…

    Je continue en changeant de marque et je vous fait bientôt part des résultats.

      1. Pheldge

        Ouais peut-être pour toi, mais j’ai gardé de mauvais souvenirs du whisky tiède bu quand j’étais étudiant … Ouuhh la la , j’ai prié, prié Ste Porcelaine pour que mon calvaire prenne fin !

          1. Pheldge

            Ou le congélo : avantage, ça descend tout seul, cul sec au goulot, sans l’inévitable haut le cœur. Un bon « traitement pour la douleur » 😉

            1. albundy17

              Tu m’étonnes que tu n’aimes pas l’alcool, c’est pas fait pour se murger la tête avec les merdes que t’as du t’enfiler comme les johnny ou william.

              Sam, intéressant ton frigo à 16…

      2. kekoresin

        Enfin un commentaire digne de ce nom! Merci Al de remettre les barbares à leur place. Putain, mettre de la glace dans du Whisky (je ne parle pas de grosses daubes genre Red Label ou Chivas), c’est comme mettre ta bite dans du Wasabi pour moins sentir le roquefort!

        Un peu de savoir vivre et de raffinement, merde!

        1. Higgins

          Pour avoir dégusté du Michel Couvreur, la semaine dernière (et même si ça n’était pas le cas), je plussoie (pour ne pas mettre des glaçons dans le whisky, pas pour la méthode du wasabi vs roquefort)..

  11. Taisson

    Toute cette agitation pour dénigrer Trump avant même qu’il soit officiellement investi !( certains évoquent même une possibilité « d’impeachement ») bien relayée sur les médias « connectées » qui montrent bien la formidable hégémonie de cette forme de pensée unique et globale qui gangrène le monde occidental.

    Ah qu’ils sont beaux tous ces démocrates « défenseurs du peuple », des « libertés » et de la planète!!
    Hurlant au mensonge et au populisme quand leurs amis ne sont pas élus, bouffeurs de curés, au nom des religions « opium du peuple », et s’aplatissant avec admiration devant l’islam…Partisans d’une sexualité débridée, de préférence inversée, mais qui veulent transforment les homos en couples « bourgeois » ! Complètement marxistes, et déguisés en adorateurs de la nature…
    Tenant tous les médias officiels, et pleurant dès que d’autres essaient de s’exprimer..
    Et réclamant des » états d’urgence » ! Et souhaitant carrément l’interdiction des partis nationalistes, au nom des « libertés » !!
    La même incohérence est partout, et pourtant elle à majoritairement triomphé…en apparence et seulement dans la société occidentale.
    L’élection de Trump devrait ouvrir bien des yeux et montrer à ceux qui ne voyaient pas encore comment est la classe dominante sous son vrai jour : méprisante et intolérante …Bref un peu d’espoir. Peut être que les US, eux ne sont pas totalement foutus !

    1. Pat

      On est quand même dans un pays où une idéologie qui a fait 100 millions de victimes au siècle dernier est autorisée, a des représentants dans les assemblées nationales et compte présenter un candidat aux prochaines présidentielles… Si c’est pas de la tolérance, ça !

      1. Higgins

        Sur le socialisme, la citation du jour trouvée sur le blog Institut des Libertés et due à Thomas Sowell, un de ces grands esprits qui honorent les Etats-Unis : noir, élevé dans le sud des Etats Unis à une époque où la ségrégation y sévissait encore (il a plus de 80 ans) qui est parvenu à la force du poignet à devenir professeur d’économie dans les plus prestigieuses universités des Etats-Unis sans bénéficier d’aucun passe droit: « Le socialisme ne peut fonctionner qu’au paradis où il n’est pas utile, et en enfer où ils l’ont déjà »….

        Soyons donc rassurés, la Grance n’est pas l’enfer puisque le socialisme n’y fonctionne pas, ni, hélas, un paradis car on y trouve du socialisme.

  12. Kevin

    Hier ou avant-hier, je suis tombé sur la météo en regardant BMF-WC. Et puis, sans prévenir, après avoir fini de présenter ladite météo, la présentatrice a fait un speech sur le réchauffement climatique, graphique à l’appui, et a terminé en précisant que nier le réchauffement climatique était quelque chose d’impensable voir terroriste (ou quelque chose comme ça). Sous l’effet du choc, je ne me rappel plus très bien du terme utilisé. Dommage, je ne retrouve pas la vidéo en replay.

  13. René-Pierre Samary

    On fait un grand raout sur le réchauffement/dérèglerment/blablabla climatique, donc un sujet sur lequel :
    1- on ne peut avoir aucune information scientifique fiable ;
    2- en admettant qu’il y ait effectivement une probabilité scientifique, on ne peut rien faire…
    3- à moins d’admettre que l’activité humaine y soit pour quelque chose, ce qui est hautement improbable ;
    4- enfin, dernière improbabilité parmi toutes les précédentes, que l’on puisse, à l’échelle du monde, adopter une action concertée.
    Pendant ce temps, pas de grande conférence internationale sur les migrations, sujet à la fois facile à analyser scientifiquement, dont les menaces sont faciles à décrire, et auxquels les remèdes sont dans l’ordre de l’humainement possible.

    1. Pat

      Le réchauffement climatique, c’est un sujet en or : il suffit de taxer les méchants pollueurs, et les pépètes rentrent. Dans le futur, c’est gagnant à tous les coups : pas de réchauffement, ni de conséquence apocalyptique : c’est grâce aux COPnn; le réchauffement continue : on vous avait prévenu. Il y a qu’une petite ère glaciaire qui serait un peu gênante : mais on trouvera bien un volcan fautif…
      Et puis ce serait dommage de rater toutes ces rencontres festives, champagne et petits fours, au frais des c*ns (tribuables) !

Laisser un commentaire