Vite, des subventions pour les effets spéciaux !

Catastrophe ! Plus ça va et moins ça va ! Dans le domaine des effets spéciaux numérique pour le cinéma, la France n’arrive plus à attirer les juteux contrats qui lui permettrait de tenir le rang qui sied à notre pays, phare du monde moderne, des arts et de la technologie. C’est inadmissible. Heureusement, le CNC, le Centre National du Cinéma, a décidé de mobiliser plein d’argent du contribuable pour remédier à cette intolérable situation.

Pas de doute : la situation est critique puisqu’actuellement, 60% des effets spéciaux des films hexagonaux sont réalisés à l’étranger, notamment en Belgique ou au Canada, ces pays turbo-libéraux et ultra-capitalistes qui n’ont pas hésité à faire une sorte de dumping fiscal éhonté en diminuant leur acharnement taxatoire dans ce domaine précis. Et quand il s’agit de gros contrats mondiaux, ce sont la Nouvelle-Zélande, le Canada, les États-Unis ou le Royaume-Uni qui en bénéficient. Notons au passage – coïncidence fortuite – que chacun de ces pays se compare avantageusement à notre système fiscal. En outre, l’inadmissible touche au scandaleux lorsqu’on sait que paradoxalement, la France parvient à former, au travers de ses écoles spécialisées, de nombreux talents reconnus qui, les faquins, ont une tendance assez irritante à quitter le pays, là encore pour des raisons fiscales.

Cinema - And now, young jedi, ...

Une conclusion s’impose : puisque la fiscalité est trop forte, il faut trouver un moyen de compenser ce qu’on a pris d’une main en redonnant de l’autre. C’est justement ce que propose le CNC avec la mise en place d’une mesure entrée en vigueur au premier janvier dernier qui devrait avoir un effet de levier : à partir d’un seuil de 250.000 euros de dépenses, les productions étrangères pourront désormais bénéficier d’un crédit d’impôt international, là où il fallait auparavant atteindre un million d’euros. Couplé à un Vaste Plan Triennal qui n’évoque pas du tout les pages les plus seventies de notre Histoire ni la planification soviétique d’après-guerre, le CNC entend faire « mieux pénétrer les effets spéciaux dans la culture française », que le centre qualifie de « plus orientée vers un cinéma d’auteur naturaliste ».

Si l’on oublie le délicat et amusant euphémisme du cinéma « d’auteur naturaliste » pour désigner l’assommante production verbeuse de films sursubventionnés soigneusement boudés par le public, il est vrai que le cinéma français se caractérise par un emploi minimaliste des effets numériques. Dès lors, le CNC semble décidé à accorder une plus grande place à ces derniers dans les écoles de cinéma en encourageant les production qui y ont recours.

Pour une entité publique, « encourager » et « accorder plus de place » se traduit assez systématiquement par des mouvements de fonds. Le CNC ne déroge pas à la règle puisqu’il entend augmenter le soutien à la filière de 6 à 9 millions d’euros, le contribuable, évidemment consulté, ayant jugé absolument nécessaire en ces temps de disette de claquer 3 nouveaux millions pour un domaine dont la santé financière est par ailleurs tout sauf rachitique : malgré l’incessant piratage et les grises mines des producteurs, les entrées au cinéma en France n’arrêtent pas d’augmenter, et les productions sur notre territoire sont loin d’afficher des résultats catastrophiques.

Mais malgré tout, on va encore une fois mobiliser le contribuable plutôt que le public, ce dernier n’ayant pas l’heur de choisir les « bons » films lorsqu’il achète sa place de cinéma. Il faut bien comprendre que laisser au marché le seul choix de ce qui est bon ou pas revient pour la puissance publique, CNC en premier, à abdiquer complètement. Impensable.

Ce qui est très « pensable » en revanche, c’est de voir qu’en conséquence, on diminue les impôts pour un pan particulier de l’industrie. Avec ces crédits d’impôts et ces nouvelles subventions, le CNC cherche a modifier le comportement d’individus et de sociétés confrontés aux avanies fiscales dont notre pays est truffé. C’est étonnant puisque cette méthode marcherait donc pour les effets spéciaux au point que cela a été souhaité et mis en place par une instance gouvernementale (Bercy, cornaqué ici par le CNC), mais, dans le même temps, personne ne semble prêt à tenir le même raisonnement… pour toutes les autres industries.

Tout se déroule comme s’il fallait absolument distribuer l’argent du contribuable, comme une sorte de talisman contre les excès d’une fiscalité vexatoire. Apparemment, les millions du public sont le meilleur cataplasme pour soigner tous les petits et gros bobos d’un secteur particulier.

D’ailleurs, cette méthode de l’aide publique a fort bien marché avec la presse, massivement subventionnée et dont la qualité de production est à ce point inégalée que les Français ne la lisent plus et ne lui font plus confiance.

Cette même méthode a aussi bien marché avec les transports en commun, rail en premier, dont les performances tant en matière d’horaires que de qualité de service et d’accidents encouragent tous les jours les usagers à tester toutes les alternatives possibles, voiture en premier. Le succès de Blablacar et, dans une autre mesure, des lignes de cars privées illustrent assez bien l’argument.

Notons aussi l’impact génialissime de la subventionnite aigüe dans le domaine du jeu vidéo, qui a d’abord été complètement ignoré dans le pays, période pendant laquelle il s’est développé au point qu’une véritable « French Touch » y est apparue, jusqu’au moment où, les pouvoirs publics et les lobbies entrant dans la danse, il fut décidé « d’aider » tout ce beau monde. Depuis, la production de jeux vidéo est à peu près complètement morte en France.

Il n’y a donc aucune raison que ça ne marche pas avec le cinéma, déjà largement subventionné, qui produit chef-d’œuvre sur chef-d’œuvre et dont les productions les plus emblématiques sont régulièrement récompensées dans tous les festivals de par le monde. Ou presque.

En concentrant à présent les subventions et les aides sur les effets spéciaux, on garantit presque sur facture que le résultat sera à la fois grandiose et génial : la France va bientôt pouvoir s’enorgueillir de produire à foison du navet d’auteur aux effets spéciaux démentiels.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires217

  1. Aristarkke

    Les contrats juteux n’ ont pas assez de jus pour désaltérer tous les parasites soiffards de Grance et en laisser assez pour les autres…

      1. Aristarkke

        Je suis actuellement privé d’ informatique (ne trouve pas les DNS) et suis par smartphone. Or Mélusine ne goûter guère que le poste plusieurs commentaires de correction au lieu de tout regrouper. Ce que femme veut, surtout quand c’est une fée…

  2. Le Gnôme

    Augmenter les impôts pour pouvoir distribuer des subventions afin d’être plus compétitif me paraît être une usine à gaz qui réchauffe gravement le climat, non ?

    1. Sayo

      Mélenchon, ou le Réveil de la Force (ouvrière, sans doute).
      Il a le physique et l’agressivité, il ne lui manque plus que la robe à capuche pour faire un parfait empereur galactique.

      1. Tribuliste

        Les ouvriers ne vont plus aux meetings politiques ils se rendent au cinéma ; suffit de voir les chiffres monstrueux réalisés par des productions abjectes 😉 (c’était odieux mais agréable)

  3. tabbehim

    Des subventions !!!!
    Encore plus de subventions !!!!
    Donnez m’en plus, j’aime la subversion.
    Toujours plus, et vous aurez ma soumission.

    bon, le temps que les effets délétères se fassent pleinement sentir, d’ici 10 à 15 ans, le cinéma français n’existera plus que dans les livres d’histoire et dans les cinéma bizarre qui propose des films « atypique ».

    Encore une grande victoire pour subven’man !

      1. tabbehim

        n’existera plus que dans les salles de cinéma atypique, et mis de force à l’affiche de certains cinéma (même si ça fait des salles vides)
        peut être qu’à la rigueur, on finira par forcer les gens à aller voir ces films….

        mais le cinéma sera cliniquement mort, il ne sera qu’une coquille vide sans imagination avec peut être quelques soubresaut quand un film arrivera à se frayer un passage au milieu des champs de navets industriels ^^

        1. Lafayette

          dans le collectivisme il n’y a pas de place aux divergences. Mais le cinéma français fait très souvent dea navets a gros budget. c’est donc juste le modèle econnomique qui change pas le resultat.

          1. Jiff

            On pourrait ajouter, tout comme avec la fiche de paye, qu’il-y-a de grosses chances pour que les stats d’entrées/ROI/etc desdits films disparaissent très très rapidement et définitivement de la vue du public.

            1. Jiff

              C’est une honteuse ségrégation de ceux qui connaissent l’hexadécimal; je m’en vais créer une association (subventionnée, donc à but lucratif) contre cette discrimination intolérable !

  4. Pheldge

    « Tout se déroule comme s’il fallait absolument distribuer l’argent du contribuable … » bin justement là est l’astuce : pour un individu lambda, le réflexe normal est de ne considérer QUE l’IRPP, et les électeurs à le PS, ils en sont soit dispensés, soit en paient peu, bicauze niches etc … et dans leurs esprit ça reste du « on fait payer les riches », et donc ça n’émeut pas grand monde !

    1. Jiff

      Ce qui est le plus croquignolet dans ce link, c’est celui de « lire aussi », juste après le texte de l’article; ça vaut son pesant d’or et sa confirmation (un peu empirique, j’assume) que les excédents des uns sont les déficits des autres.
      Merci.

  5. nemrod

    Dialogue

    -Il pleut…c’est en Novembre qu’il pleut le plus
    -Oui il pleut…je vais te quitter parce que je t’aime trop.
    -Non tu m’aimes mal…je vais te quitter avant que tu me quittes
    -Finalement non, je ne vais pas te quitter; emmène moi en Club pour que tu sois jaloux…
    – Non mon amour, filme moi en train de pleurer ton amour perdu pour que je me vois souffrir.

    Maintenant inclure dans le scène 22 effets spéciaux payés par le « con-tribuable »
    Je ramasse les copies dans deux heures.

      1. Aristarkke

        Pensez vous qu’ on puisse y insérer des AT-AT menant l’ assaut du campement jedi sur la planète Hoth pendant que nos deux héros se bécotent sur un banc public (mon doigt tremble de devoir l’écrire…)

        Enfin un remake à la sauce de maintenant?

        1. nemrod

          Me suis renseigné sur les AT-AT : c’est oui mais seulement la version transgenre.
          C’est un film d’auteur; il conviendrait de ne pas l’oublier, merci.

        1. nemrod

          Un petit arbre qui parle pendant que Predator et la Reine Alien s’étripent dans la ramure avec un beau champignon atomique en arrière plan.
          Faut tout vous dire !

              1. Bonsaï

                La jalousie psychotique
                Cette forme survient généralement chez des personnalités paranoïaques, caractérisées par une méfiance, une susceptibilité, un orgueil.
                (in Doctissimo)

              1. albundy17

                Oui, c’est terrible les Elohims, sant parler des salauds qui nous collent des particules dans notre ciel pour nous faire tous mourrir (oui ! plusieurs fois) ou ces transfuges du kgb manipulant la T° du lac ! En plus ces abrutis fini à la chaude pisse envoient des virus qui retournent les écrans et comble d’horreur mettent les pieds ds le plat des chats, ce sont des paranos on t’as dit ! pour une fois avoir innocemment demandé l’age d’une qui n’en a plus !!!

                Oups. Secret d’état, la CIA est sur le coup

                  1. thorveut

                    Bonzaille, dis moi, « seuil critique » ( d’abord, ça vaut mieux que « seul , qui trique » ) ça veut dire qu’il faut s’essuyer les pieds sur le petit arbre avant d’entrer, sinon … gare 😉

    1. Pheldge

      y’a un créneau dans le domaine snuff-movies / nécrophilie , je vais donc lancer le cinéma « Dard et Décès » , je me renseigne déjà pour savoir combien je vais palper comme subvention 😉

      1. albundy17

        Pour les subvention, va falloir que tu suces macron, je sais bien que ça ne te dérange pas mais c’est surtout qu’il y a de la concurrence. Enlever ton dentier peut être ?

                1. Lark on the Wing

                  Il me semble que.. n’est-ce pas?… derrière les dernières froidures…. des influences vernales sont perceptibles… les refaits sont visibles… même chez des commentateurs rassis…

      2. Aristarkke

        Petit joueur et modeste ???
        palper comme subventionS siéra mieux aux promesses ainsi faites aux zartistes engagés (du bon côté du manche de la cognée fiscale)

    2. Jiff

      « – Non mon amour, filme-moi en train de pleurer ton amour perdu pour que je me vois souffrir. »

      Extérieur nuit :

      La pluie qui mouille se transforme lentement en gouttes de feu juste après que la fille se soit retournée avec une moue boudeuse.

      * Contre-champs : Une goutte de feu tombe sur le pardessus de l’homme,

      * Gros plan visage fille :
      – Elle (sans se retourner) : Misérable ! Tu as recommencé à fumer !

      * Contre-champs (extrême ralenti) : Avant qu’il n’ait eu le temps de répondre, une autre goutte lui tombe sur le sommet de la tête,
      – Elle (toujours sans se retourner – maintenant hystérique) : Et tu as recommencé à manger du porc !!! Sale chien d’infidèle, ma mère m’avait bien dit que les chrétiens étaient tous des porcs ! Je te quitte !!! (elle part d’un pas décidé, toujours sans se retourner.)

      * Contre-champs : Il est intégralement en feu,
      – Lui : je t’aime !

      – Elle (toujours sans se retourner) : tu peux toujours brûler d’amour pour moi si tu veux, notre amour n’est plus que cendres (elle continue à s’éloigner et passe le coin de la rue)

      * Arrivée de la Mère Denis sur sa tornade blanche, précédée de son cri bien connu qui résonne dans la nuit – Elle le ressuscite d’un coup magistral de dosette Ariel (FX : éclairs et tonnerre),
      – Mère Denis : Tu vois, fils, dans ta vie amoureuse, il vaut mieux laver plus blanc que blanc,
      – Lui : Mère Denis, je te dois la vie !

      * Zoom arrière long sur musique en tons mineurs.

    3. thorveut

      Par contre, « que je me vois » , euh, comment dire …
      subjonctif présent :
      que je voie
      que tu voies
      qu’il voie
      que nous voyions
      que vous voyiez
      qu’ils voient

  6. Le Parisien Liberal

    A propos de l’entertainment, les gars, avez vous lu la nouvelle du jour ?

    Au sujet de la redevance TV : le patron de Radio France suggère de taxer TOUS les foyers (et evidemment, il y a une excellente justification morale : « le rôle des médias publics dans la bonne santé démocratique de nos sociétés ».

    lol … à vot’ bon coeur, msieurs dames …!

    http://www.numerama.com/politique/230282-redevance-tv-le-patron-de-radio-france-suggere-de-taxer-tous-les-foyers.html

    1. Pheldge

      on attend « la position » de son « bon ami » Macron, sur le sujet, avec impatience :
      lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/07/35003-20170207ARTFIG00053-face-aux-rumeurs-sur-sa-double-vie-macron-met-les-pieds-dans-le-plat.php

  7. Dr Slump

    Ah tiens, après l’article d’hier sur les taxes, j’allais justement commenter sur ce sujet: les subventions sont comme les taxes un maquis tout aussi délirantable. Il y a même des sociétés qui se spécialise dans le « conseil » aux entreprises pour les aider à en palper, contre commission. Y’en a pour tous les goûts, c’est incroyable.
    Sans chercher à faire de pub, voyez par vous-même:
    meta-conseil.com/?menuID=4&PHPSESSID=g3kitc4pcq5vlohsughnl7fpf7

    J’ai découvert ça hier, quand un jeune premier en pleine prospection téléphonique a voulu nous proposer ses services. Je lui ai soumis l’idée que ces « aides » venaient de la poche du contribuable, et quand le petit con a voulu m’expliquer que justement, on pouvait récupérer cet argent avec des subventions, mon calme et ma gentillesse étant légendaires, je n’ai pas cherché à rentrer dans le débat hein… « non merci, bonne journée! » (in petto: « crétin! »)

  8. albundy17

    Monseigneur H16, auriez vous dans les tuyaux un papier sur la coface ? Ca a l’air d’un bon chapitre et jamais ce n’est évoqué nulle part, il n’y a pas du gras ?

  9. Kazar

    La subvention n’est jamais que l’autre côté de la taxe : pile, on taxe, face on subventionne. Et évidemment, personne n’envisage un instant de réduire la taxe, il faudrait couper les subventions.
    Sinon, pour Macron, ça commence à fuiter un peu partout, à tel point qu’il a été obligé de vigoureusement démentir, le sujet faisant l’objet d’un article dans Le Figaro (quand même !).
    A part ça, déficit commercial en hausse (pas vraiment étonnant), et taux des OAT à 10 ans en hausse également. L’explication à mourir de rire entendue ce matin sur Europe 1 sur la hausse des taux : la peur de voir MLP élue en mai prochain. Rien à voir avec le pitoyable état de notre économie donc, non, la hausse des taux, c’est aussi à cause du FN. MDR.

    1. nemrod

      Il est peut être pas si bien cornaqué que ça alors !
      Démentir ce genre de choses ne sert qu’à alimenter la rumeur.
      Maintenant même ceux qui n’étaient pas au courant le sont.

      Hé Manu : un petit conseil par « Nemrod consulting » : pas cher 100 000 la demi heure, une demi heure gratuite par demi journée !

      1. Lorelei

        @Nemrod
        « Maintenant même ceux qui n’étaient pas au courant le sont. »
        Exact!
        Quelqu’un, ce midi, m’a dit: « Ah bon? et c’est vrai? Faut absolument qu’on sache! »
        -Euh? Ca change ton vote?
        -Non, mais faut tout savoir sur les candidats.

        On ne connaît pas son programme, mais faudrait tout savoir sur sa vie privée.
        Vous me direz: y’avait un « moi je » qui avait un beau programme avec une chasse aux riches et à la Finance et on a vu son programme en application…

            1. Jiff

              C’est, au demeurant (-rés ?), également le programme des autres.

              D’ailleurs, si d’aucun avait un doute sur la nocivité de l’éna, il n’y-a qu’à voir ce qui s’est passé au fn; Pot-pot y rentre, et moins de 4 ans plus tard, ce parti, au départ plutôt contestataire, devient exactement la copie conforme de la trame de tous les autres: un parti 100% étatiste.

          1. Pheldge

            il n’a pas besoin de programme : avec les couv’ de Paris Match et Gala, où il pose avec sa maman cougar, et un petit coup de pouce de la presse pour dézinguer Fillon, il se retrouve propulsé au second tour sans avoir rien détaillé ! pourquoi se fatiguer ?

            1. albundy17

              On ne peut pas lui retirer ça, en avance sur les autres le Tanguay, personne ne lit les programmes, sauf à l’opéra.

              Déjà des économies !

              1. BDC

                Voire même il ne faut surtout pas parler de programme, c’est trop clivant. C’est plus rassembleur de jouer à « tout sauf … ». Ça a marché pour Moi Je. On sort les sales affaires des autres et il suffit de sentir bon la savonnette.

                1. albundy17

                  ^^ nan, pour l’apéro les gens savent ce qu’ils veulent. Bon après y’en a des qui font du chichi, les champagnes surtout, pas de blèmes avec les whiskys, hein 😀

        1. Kazar

          Le problème n’est pas son orientation, le problème vient du mensonge permanent et de l’utilisation de sa femme dans les médias : qu’il assume et qu’il arrêt de mentir, comment lui faire confiance s’il ment de façon aussi effrontée ? Je ne parle pas pour moi, de toute façon, un banquier incapable de calculer correctement son impôt et qui, grâce à son « erreur », échappe à l’ISF…comment dire ?

          1. Dr Slump

            Le problème vient surtout des attaques disproportionnées face à une pratique courante à l’assemblée.
            Et surtout, pour moi, il révèle la faiblesse de Fillon, incapable de riposter. Il devrait assumer, balancer sur les uns et les autres, la jouer à la Trump en fait. Mais le pauvre chouchou, il chouine sur sa femme qu’il aime, sur son honneur terni, c’est pas gentil, ouin! Même Hollande aurait été plus futé sur ce coup-là…

            C’est triste la politique non? C’est saloperies et compagnie, sinon tu décroches, tu pars en vrille et tu t’écrases dans le désert.

    2. Jiff

      Non Kazar, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au… bien loin.

      Le circuit est sensiblement plus long:
      START: Taxes
      => Organisme(s) chargé(s) de « gérer les taxes » [bercy, commissions diverses et variés, observatoire de la dilatation anale, etc]
      => Organisme(s) chargé(s) de distribuer les subventions [encore plus de points de passage]
      => Subventions <= Contrôle fiscal (comme d'hab: urssaf 'abord, fisc ensuite)
      <= Faillite sur redressement discal inventé de toutes pièces – END OF THE STORY.

      Donc, diminuer les taxes et vexations phynancières diverses ne reviendrait, in fine, à non-pas tuer les subventions (parce que ça, vous voyez, tout le monde s'en fout, sauf bien sûr les bénéficiaires), mais à mettre les éléments centraux en disponibilité – et c'est ÇA qui serait un scandale.

      Comme dans une bonne négociation (win-win, type totalement inconnu dans ce pays, où n'existe que le total_win-total_lose), adoptez TOUJOURS le point de vue de toutes les parties en présence pour bien appréhender la chose dans son ensemble.

      1. Jiff

        Tiens, c’est rigolo, malgré une relecture, j’ai utilisé « discal » au lieu de « fiscal »; comme quoi les associations d’idées… Car après un coup comme ça, je pensais justement que l’industrie du disque n’allait pas tarder à venir pigner auprès de maman-état pour avoir également plus.

  10. paf

    il y a quinze ans quand je me suis casse, ca faisait deja un moment que certaines compagnies d’effets speciaux menacaient de percer et devenir celebres, c’etait aussi l’effervescence dans le jeu video ( deux domaines connexes).Depuis…rien.

    1. Jiff

      C’est que tu as mal lû, le taulier évoque la chose dans le § situé juste avant la photo « I’m from the gouvernment ».
      Il est à noter que quand ledit gouvernement a annoncé se pencher sur le berceau de ce secteur (les cous de bébé, c’est plus facile à mordre), certaines boîtes se sont délocalisées à la vitesse de l’éclair; « étrangement », ce sont celles qui ont non-seulement survécu, mais aussi prospéré..

  11. bibi

    Enfin une bonne nouvelle, Mr 16 va pouvoir traduire sur écran les aventures du Chat Spatial Géant Rose, avec en guest le fluffy radioactif, le tout avec des scènes d’actions à vous couper le souffle, des éoliennes qui tournent, une course poursuite de voiture dans Paris, …

    Ca sera le blockbuster de l’année.

      1. Aristarkke

        Le créneau pour tourner une course poursuite à Paris, c’est :
        soit entre deux et quatre heures du mat’,une fois que les bouchons de minuit sont dissipés
        soit d’aller ailleurs pour les autres horaires…

  12. Val

    « cette méthode de l’aide publique a fort bien marché avec la presse, massivement subventionnée » Je ne sais pas pourquoi, mais en première lecture j’avais lu paresse.

  13. Val

    « à foison du navet d’auteur aux effets spéciaux démentiels.  » : et moi qui croyais avoir touché le fond avec Joséphine ange gardien….

    1. nemrod

      Em même temps avec Josephine Ange Gardien on doit toucher le fond rapidement…mais ceci est vôtre vie privée et ne nous regarde pas !

    1. Pere Collateur

      Il manque encore les subventions pour les concerts olfactifs et on y sera totalement… Effectivement, c’est vraiment à relire le « Meilleur des Mondes »…

          1. Jiff

            Ahhhhh, un connaisseur !
            Quel dommage que ça ne soit pas une réalité, ça règlerait au moins 99.9% des problèmes (pour ceux qui ne connaissent pas, les armuriers en question vendent une misère des armes psycho-régulées ne permettant que de se défendre, mais très efficacement.)

  14. nemrod

    HS

    Encore un Scud sur la tronche à Fillon.
    Sa bonne femme aurait touché 45000 euros de prime de licenciement pour son boulot fictif…
    Ca pilonne sec…un vrai Verdun
    Les 240 sont en action.
    Pas certain que le Poilu va tenir.

    Faudrait en faire un film avec ES subventionnés : fin du HS.

    1. Lark on the Wing

      Ca fait « fort de Vaux (-tants) » comme bombardement.. hein?…finalement, si j’en juge par mes propres réactions épidermiques primaires, le Canard et ses informateurs semi-officiels lui rendent plutôt service à FF : c’est tellement gros comme manipulation politique, que la victime en devient sympathique, sur la base du « Pour qu’ils flinguent pareillement, il doit vraiment leur faire peur »…

      Tout comme, dans la même optique, la mainmise tentée par le politiquement correct de la Finance sur les réseaux sociaux, l’exemple Trump risquant de faire école :

      breizatao.com/2017/02/06/facebook-et-huit-medias-detat-francais-sallient-pour-censurer-les-sites-dinformation-alternatifs/#

        1. Hussard Bleu

          Je m’empresse de rassurer Jiff quant à mon état mental : j’ai eu un compte FB il y a qq années, pour des motifs exclusivement professionnels ; j’y suis allé trois fois, je crois, et depuis, j’ai même oublié le mot de passe.

          En revanche, il apparaît que les électeurs de Trump ont totalement shunté les mediats traditionnels et n’ont suivi la campagne électorale et les débats que sur FB, échappant ainsi à toute propagande : c’est ce que veulent empêcher chez nous nos braves subventionnés….

          Il est vrai que le Figaro lui-même est actuellement assez peu sur une ligne de droite, avec des pigistes franchement biaisés : bon nombre de gens, dont moi, cherchent à suivre l’actualité sur d’autres mediats, moins infiltrés….

          1. Jiff

            Ils oublient juste un truc, c’est la montée en puissance des alternatives à FB; bon, c’était, jusqu’à maintenant, centré essentiellement chez les jeunes, mais la bonne parole se répand de plus en plus vite (et ce genre de chasse aux sorcières va aussi rafraîchir les mémoires défaillantes: la CIA a toujours été très présente chez FB, et ce, dès le début (pour USD14m) – même que si d’aucun était mauvaise langue, on pourrait presque dire que la fauche du projet initial aux associés par le boutonneux sociopathe n’était peut-être pas si fortuite que ça.)

      1. nemrod

        Ah ça le dosage est délicat.
        Si ça tend à l’acharnement, l’opinion Grançaise peut se retourner.
        Ca s’est déjà vu.
        Il n’a plus le choix que d’essayer de tenir.

    2. Non, pas de prime de licenciement, c’est simplement ses indemnités chômage et c’est payé par l’Assemblée nationale de toute façon. Autrement dit, si on admet qu’elle a bien été employée par Fillon comme assistante parlementaire, alors à la rupture de contrat, elle touche le chômage.

      De loin, ça ressemble à du montage en épingle.

      1. nemrod

        Certe Mr 16.

        Mais ça va faire mal quand même, je vous le dit.
        Les gens ne sont pas très au fait de ces subtilités…indemnisée pour arrêter de rien foutre quoi !
        Vous n’ aviez pas cru a un tel Pataques au départ…et pourtant.

        Le Chevalier blanc avec une grosse tache marron ça passe pas mais alors pas du tout…

        1. Jiff

          Disons que ça _aurait_ pu passer à peu près s’il n’avait axé une bonne partie de sa campagne sur la probité, mais là, c’est indéfendable, même si c’était « légal » jusqu’en 2013.

          1. bibi

            Tout le problème repose sur le fait qu’il aurait besoin de se défendre.
            Ce qu’il faut faire c’est s’excuser en rappelant que tout le monde en croque, faire profil bas, en attendant de flinguer les autres candidats.
            Il y a encore 3 mois et c’est très long.

            1. Jiff

              Je ne pense pas, quoique le français moyen ait une mémoire de poisson rouge; c’est comme dire à ses employés que des efforts financiers sont nécessaires pour tout le monde et qu’ils découvrent un peu plus tard que tu t’es augmenté de 50% alors que leur salaire a baissé de 10%.

              1. albundy17

                « Vous n’ aviez pas cru a un tel Pataques au départ…et pourtant. »

                J’étais du même avis, le truc de départ aurais fait pshiitt si les médias n’en avait pas rajouté une couche chaque jours, c’est mieux que ripolin.

                Il a l’air d’être tombé des nues, à croire qu’il a cru aux bisounours, je comprends pas pourquoi il ne dégaine pas, tous croquent comme des malades diabétiques.

                Et le macron qui vient de démentir enfiler…. J’imagine que comme pour dsk, c’est que des racontards.

                Tout cela est pathétique, un de ces connards va etre mon président

                1. nemrod

                  Oui mais il était prévisible que la mayonnaise prenne très vite.

                  – Fillon veut faire des économies : ça ne plait pas à tous ceux qui en croquent et qui appuient donc là ou ça fait mal…je vous rappelle que les médias sont largement subventionnés.
                  – L’opinion publique est plus que chatouilleuse car la plupart ont des fins de mois difficiles et les montants évoqués leur « cause » à ces braves gens…à la limite s’il s’agissait des « millions « habituels c’était moins grave pour son image.
                  -Le feuilleton est la méthode habituelle du Canard ; ça risque de durer un bon moment.

                  Enfin cette affaire est le contre-pieds parfait de sa campagne.

                  La prédiction est difficile surtout en ce qui concerne l’avenir mais dans le cas présent j’ai flairé tout de suite le caractère hautement explosif du mélange.

                  Je rejoins la conclusion; il va falloir se fader encore 5 ans un de ces blaireaux.
                  Mais ça ne surprendra personne ici finalement.

              2. bibi

                Les français n’oublieront pas mais en 3 mois, Fillon a largement le temps de reconquérir l’électorat de droite pour le premier tour.
                Si vous regardez les sondages, il a juste perdu 5 pts ce qui n’est finalement pas grand chose pour quelqu’un que l’on dit complètement grillé.
                Pour l’instant de tout cela c’est juste le bruit de fond d’une campagne qui n’a pas encore commencée.

                1. Jiff

                  « Si vous regardez les sondages »

                  J’avais de la mie, c’est contraire à ma religion ! (Le Pastafarisme.)

                  Pas plus que je ne vote, d’ailleurs. En ce qui me concerne, ils peuvent bien tous exploser en vol, ça me laisse totalement froid, mais qu’ils ne viennent pas me faire chier.

                  1. bibi

                    Le but était juste de pointer le décalage entre la battage médiatique, le fait de considérer qu’il a déjà perdu et les appels au retrait de sa candidature, et finalement l’impact assez limité sur son électorat.

                    1. Jiff

                      J’entends bien, et de mon côté, je pointais du doigt que je ne suis certainement pas le seul à penser de la sorte.

                      D’où ma réflexion plus haut sur le fait que finalement, l’une des meilleures choses qui pourrait arriver à ce pays, ça serait de se retrouver dans une totale impasse poliotique et de ne plus pouvoir rien faire que d’expédier les affaires courantes.
                      Ça ferait des vacances à tout le monde, et si ça durait (disons tout le quinquennat), il me semble clair que pendant ce temps-là tant le monde entreprenarial que salarial ne s’en porterait que mieux – et ça ouvrirait (peut-être) une partie des yeux de ceux qui pensent que l’état doit absolument mettre ses gros doigts gourds partout.

                    2. bibi

                      Les sondages ces derniers mois étaient corrects pour qui prend la peine de les analyser.
                      Ce sont les journalistes qui ont été très mauvais pas les sondeurs.

                      Et concernant Fillon, je n’ai aucun doute sur le fait que cette affaire lui coute actuellement 5 pts, pour le reste il est plus que vraisemblable que Le Pen soit au second tour par contre face à qui là est la question.

                      Le mérite de cette affaire pour Fillon est qu’il bénéficie d’un socle dur d’électeur ce qui n’était pas forcément évident vu qu’il avait quand même bénéficier lors de la primaire du rejet et de Juppé et de Sarkozy.

                    3. Aristarkke

                      Voilà une recensée de ceux sur le Brexit (dans un autre commentaire qui suit pour cause de mise en quarantaine à pas d’heure…

                      Vous remarquerez que le taux des indécis est le plus souvent très élevé quand le choix majoritaire est de sortir alors qu’il est plus faible quand le choix est de rester.
                      A noter aussi que le même institut enregistre des résultats contradictoires à quelques jours d’intervalle.
                      Enfin les bookmakers, toujours très actifs, pariaient à 80% sur le Remain…
                      Comme ils jouent avec leur argent, il vaut mieux qu’ils évitent de se tromper trop souvent… Roulents-ils pour autant tous en VW ??? 😳

                    4. Aristarkke

                      En ce qui concerne Trump, c’était difficile de le prédire à partir des seuls sondages surtout que la Presse ne s’inquiétait pas de l’Amérique profonde…
                      Des ploucs forcément…
                      Mais il y avait une inconnue dans le fait que les états qui paraissaient acquis de toute éternité aux Démocrates ont été aussi mal traités par les sondeurs que par Hillary C., c.a.d. superbement ignorés et que se faire traiter dans la foulée de « déplorables » a dû en énerver plus d’un qui l’ont pris pour eux…

                    5. Aristarkke

                      Mais je suis d’accord que globalement, les journaleux sont de plus en plus quelconques, pour rester urbain.
                      Le boulot d’un journaleux est d’aller enquêter personnellement à charge et à décharge, pas de recopier et gloser stupidement à partir de la même dépêche AFP que ses petits copains utilisent de même.

                    6. Jiff

                      @Aristarkke

                      N’oublie pas qu’Hillary traînait aussi un lot de casseroles plus qu’impressionnant que la presse d’ici a soigneusement occultée – c’est vraisemblablement surtout ça qui a joué, en plus du « je ne changerai rien ».

                    7. Aristarkke

                      « qu’il bénéficie d’un socle dur d’électeur  »
                      Mouais.
                      On dit cela pour se rassurer en espérant que ce socle pèse vraiement très lourd.
                      On ne change surtout pas de cheval au milieu du gué…
                      Moi, je devine que s’il est élu, à cause d’un ras-le-bol de la Socialie envahissante et de l’éviction de MLP au 2me tour, toutes les forces de gôche le cribleront de flèches sur le théme de Pénélope à la manière du Fouquet’s et du yacht de Bolloré pour Sarkozy. ce pendant cinq ans sans désemparer…
                      Et je ne pense pas que FF aura le cuir suffisamment dur et le squelette suffisamment d’acier pour laisser ainsi p….r le mérinos…

                    8. Aristarkke

                      @ Jiff
                      Les références des sondages (dans le lien wiki) sont ceux exécutés aux States…
                      Je n’accorde aucune importance à ceux effectués en Grance auprès des autochtones puisque la question finale ne leur est pas posée et qu’ils n’ont aucune chance d’avoir à y répondre « pour de vrai ».

                    9. sam player

                      @ Harry
                      « Mais il y avait une inconnue dans le fait que les états qui paraissaient acquis de toute éternité aux Démocrates… »

                      L’élection ne s’est pas joué sur les états acquis mais sur les swing states. Ce que le sondages montraient c’est qu’ils étaient un plus près du swing… et c’est bien pour cela que les candidats se sont donnés à fond dessus.

                    10. Jiff

                      @Aristarkke

                      Je ne sais pas pourquoi, mais un je-ne-sais-quoi me souffle que les sondages, là-bas comme ici comme bientôt ailleurs, c’est terminé, et pour longtemps (je parle de leur véracité.)

                      Et ça se comprend aisément, même aux usa les gens commencent à en avoir plus qu’assez qu’on farfouille dans leur vie privée (GAFAs ou agences gouvernementales ou le reste), alors ils se défoulent comme ils le peuvent, notamment en mentant aux enquêteurs (notons que c’est aussi l’une des raisons du vouloir supprimer le cash: savoir où et qui est son ennemi, sauf que ça ne marchera pas.)

                      C’est un juste retour de manivelle, car il promet des sueurs froides et des nuits sans sommeil à toute une frange de la population qui entube les gens à tour de bras depuis +100 ans.

                    11. sam player

                      Jiff je pense surtout que les résultats se rapprochent d’un 50/50 dans toutes les démocraties (c’est logique) et que la marge d’erreur ne permet plus de savoir de quel côté ça va basculer à la faveur d’aléas dans les événements ou la commu-nication.

                    12. Jiff

                      Certes, Sam, cependant je pense que même le 50/50 pourrait bien voler en éclat – et le problème, c’est qu’il n’y-a personne capable de redresser la barre. Ou alors, ça va virer totalitaire (remarque que c’est bien parti pour) et finir, comme d’hab, en eau de boudin dans la décade qui vient.

                    13. Aristarkke

                      @ SamPlayer
                      Donald Trump a gagné dans cinq Etats-clés : la Floride, la Caroline du Nord, la Pennsylvanie, l’Ohio et le Wisconsin.
                      Le Floride était indécise (T et C dans un mouchoir de poche)
                      La Caroline du Nord était à tendance démocrate affirmée
                      La Pennsylvanie était lourdement démocrate
                      l’Ohio était à tendance républicaine affirmée
                      Le Wisconsin était lourdement démocrate
                      La Pennsylvanie et le Wisconsin ne sont pas dans les swing states habituels

                      Hors cette liste, le Nouveau Mexique a aussi abandonné (traîtreusement) Hillary… Idem pour l’Iowa…
                      stop ou encore ??

                    14. sam player

                      Harry : encore !

                      Première réponse google sur swing state :

                      « Election analytics website FiveThirtyEight identifies the states of Colorado, Florida, Iowa, Michigan, Minnesota, Ohio, Nevada, New Hampshire, North Carolina, Pennsylvania, Virginia, and Wisconsin as « perennial » swing states that have regularly seen close contests over the last few presidential campaigns. » (article du 1/11/2016)

                      Première réponse en français site LCI 7/11/2016 :

                      « En tout, ils sont une dizaine : Colorado, Floride, Iowa, Michigan, Nevada, New Hampshire, Ohio, Pennsylvanie, Wisconsin, Virginie et Caroline du Nord. »

      2. Jiff

        Le plus « étonnant », c’est que le kandubien n’est nullement inquiété pour l’instant par la presse démokratik populaire.
        Ça pourrait devenir assez rigolo si dans les derniers 30j on assistait à un grand déballage, non ?

        Finalement, le meilleur pour ce pays, quelque soit le guignol tenant le bâton, serait une absence totale de majorité; peut-être cela lui donnerait-il une bouffée d’oxygène (en espérant éviter l’oxygégène.)

  15. Régis33

    Haaaa les taxes et subventions , abattements , crédits d’impôts diverses !!!!
    Un poème , que dis je , un roman .
    Je viens de recevoir de mon cabinet comptable les nouvelles normes , lois , applications , foutaises , conneries applicable au 1er Janvier 2017 .

    27 pages !!! VINGT SEPT PAGES !!?????

    Allah deuxième j’ai décroché , une bouillie invraisemblable , incompréhensible pour le commun de mortels qui n’a pas que ça à foutre .

    Un truc pondu par et pour des agents de Bercy , de l’URSSaf , ou autre psychopathe adepte de la flagellation au Cerfa tressé menu .

    La plupart des industries de pointe , de luxe , aéronautique ( mes domaines ) sont en train de plonger , mais on nous parle de CICE , d’augmentations de taxes qui sont compensées par des subventions ou autres crédits d’impôts !!!!????

    Comme le disait un intervenant , cela ne fait vivre que les intermédiaires fistaux ….. et les cabinets comptables .

    J’ai l’impression de voir un mec creuser un trou pour en boucher un autre .

    Une seule conviction , envie , plaisir , certitude : prendre du 7.62×51 et tirer dans le tas !

    1. nemrod

      Faites comme moi .
      Les lisez pas.
      De toutes façons on y comprend rien et ça nous ruine le moral.
      Pour le 7.62 je plussoie même si je suis plutôt adepte du 9 mm.

    2. Jiff

      « La plupart des industries de pointe , de luxe , aéronautique ( mes domaines ) sont en train de plonger »

      Est-ce si étonnant que cela, dans un pays où l’on déforme les mômes en les lâchant illettrés dans la nature, où l’apprentissage est laissé à une administration totalement hors-sol (et même pas irriguée), et duquel les meilleurs éléments n’ont qu’une hâte, se casser ?

      Je me répète, mais il-y-a 10-12 ans, un syndicaliste interrogé sur l’inadéquation entre offres et formations répondait au journaliste: « on va quand même pas jeter les gamins dans les bras des patrons » – dommage qu’on ne lui ait pas demandé si c’était dans les bras de l’anpe qu’il voulait les jeter…

      Tou ça ne va certainement pas s’arranger dans les années à venir, car en admettant que d’un coup de baguette magique tout rentre dans l’ordre à la rentrée prochaine, il faudrait facile une bonne génération avant qu’il-y-ait stabilisation – et encore, il reste des survivants du travail bien fait, mais personne ne pense à les utiliser alors que la plupart y retrouveraient une seconde jeunesse.

      Fort malheureusement, la seule conclusion qui s’impose est le leit motiv de H16: CPEF.

    3. Aristarkke

      On augmente les taxes pour tous et on met des subventions pour qui on veut bien. Comme cela, la compensation est créditrice pour Bercy…

  16. Aristarkke

    Pour revenir au coeur du sujet du jour, je me demande si ce soudain intérêt de l’Etat pour les effets spéciaux n’est pas plus particulièrement lié à Technicolor (ex Thomson) et à ses difficultés financières et autres déboires depuis un an.

    Entre la BPI et la CDC, l’Etat y détient (à la louche) 8% de l’entreprise. Le hic est que le cours a baissé de 40% en un an dont la moitié, il y a seulement troissemaines, suite à l’annonce des résultats provisoires pour 2016, en nette baisse.

    Or, Technicolor est en mutation, à cause de la tombée de nombreux brevets technologiques dans le DP, et cherche en particulier à se reconvertir, entre autres, dans les effets spéciaux pour le cinéma et la TV.

    Pour retrouver de la valeur, quoi de mieux qu’un petit coup de pouce…

    Extrait d’un article de LES ECHOS du 15/01/2017

    Montée en puissance de nouvelles activités

    En dépit de cette mauvaise nouvelle, la transition amorcée par Technicolor est bien engagée. Le groupe, qui vivait pour bonne partie de la commercialisation de sa propriéte intellectuelle, affronte en effet le passage dans le domaine public de ses brevets les plus lucratifs sur les standards de compression MPEG. Les revenus de la branche « Technologie » ont ainsi chuté de 40 % sur les neuf premiers mois de l’année. En termes d’Ebitda, les licences et brevets ne généreront plus que 190 millions d’euros en 2016 – la moitié seulement de ce qu’ils rapportaient l’an dernier. Technicolor a fait monter en puissance ses deux autres activités, la « maison connectée » donc, mais aussi le « divertissement », c’est-à-dire l’édition de DVD et Blu-ray, et les services à la production, notamment les effets spéciaux pour la télévision, le cinéma et les jeux vidéo. De quoi maintenir l’Ebitda, pas encore le voir progresser.

    1. Jiff

      Ça prouve bien que les anciennes nationalisées ont gardées de très très mauvaises habitudes, car s’ils avaient vraiment bossé ces derniers vingt ans, il n’y-aurait pas eu de chute des revenus afférents aux brevets, mais au contraire une augmentation.

      J’aurais tendance à penser comme toi et même pire: les difficultés réelles arriveront sans doute en fin d’année, et c’est encore les mêmes qu’on ponctionnera joyeusement « parce qu’on ne peut laisser péricliter un joyau tel que Technicolor ».
      Enfin, le bon côté de la chose, c’est qu’à force de n’avoir que des joyaux sans éclats en stock, les gens vont finir par s’apercevoir que ça n’est plus que de la verroterie hors de prix :/

      1. Aristarkke

        Je ne serais pas aussi catégorique dans l’absence de sueur dans cette boîte depuis une quinzaine d’années.
        Lire l’article de Capital d’il y a quinze mois :

        http://www.capital.fr/enquetes/succes/technicolor-l-incroyable-resurrection-tricolore-de-l-ex-thomson-1084357
        Cette boîte a connu beaucoup d’aventures…

        Mais c’est une chose que de passer d’une tradition industrielle dans le dur de fabrication de matériels indispensables avec un bon gros capitalisme de connivence dans les basques, aux utilités de la fabrication des films dépendant de clients inconstants et surtout pas étatiques, garantis sur tranche.

        Parce qu’effectivement, ce ne sont pas avec les bluettes et autres films intimistes à six acteurs et trente figurants, majoritaires dans la production grançaise, que Technicolor va pouvoir signer de juteux contrats pour entretenir sa vitrine du bord du périph’ (en face du parc des expos de la porte de versailles)
        Parce que l’on est tributaire des choix de la clientèle (très américaine) et que la concurrence ne manque pas, surtout dans des pays moins coûteux

        1. Jiff

          Article intéressant; reste que les activités me semblent un peu trop dispersées (FX, DVD, maison connectée, pourquoi pas faïence et bijoux fantaisie tant qu’on y est) et surtout que la dépendance à Mollywood est très forte (combien de la marge brute totale ?). Ils se sont sauvés comme ça, d’accord, mais quid de la suite et surtout de la dangereuse dépendance à peu de clients ?

          La gouvernance actuelle semble tenir la route, mais ça ne suffira pas; ce que je ne comprends pas, c’est que siège et R&D semblent toujours être en france (je dis ‘semblent’, car je n’ai pas trouvé la boîte sur societe.com, ni par son nom, ni par celui de son pdg. Sans doute un héritage de la légendaire transparence des ex-nationalisées.)

          Je me rappelle d’une des principales raisons qui avait fait délocaliser Olivier Cadic en UK il-y-a une vingtaine d’années: avec les mêmes chiffres qu’en france, il passait de l’équilibre des comptes à FRF400K de bénéfices; et les FX sont une activité où le capital financier est presque aussi important que le capital humain. Mouët-Hennessy (mais je parierai sur un crash.)

    2. sam player

      Bien vu Harry, le lien de cause à effet est évident entre les subventions et la nécessaire reconversion de Thomson, même dans les montants. Le capitalisme de connivence dans tous ses états.
      Cela conduira comme d’hab à la non qualité car quand on a une clientèle acquise (parcours de la subvention fléchée) il n’y a pas besoin de se casser le c.. ni d’innover (cf FT).

  17. Aristarkke

    A Sam Player :
    Jiff je pense surtout que les résultats se rapprochent d’un 50/50 dans toutes les démocraties (c’est logique) et que la marge d’erreur ne permet plus de savoir de quel côté ça va basculer à la faveur d’aléas dans les événements ou la commu-nication.

    M A I N T E N A N T, on t’explique que la marge d’erreur, 50/50, gna gna gna toussa parce que tous ces instituts de sondage ont peur pour leurs miches et leurs marges plantureuses.

    Mais quand c’était avant, foin de toutes ces incertitudes et on t’expliquait, avec un bon gros tas de condescendance dégoulinante à l’égard des ploucs et du vulgus pecum, que Clinton était tellement A S S U R E E de gagner qu’on se demandait bientôt s’ il était finalement bien nécessaire de sortir les urnes…

    1. sam player

      Bien sûr Harry il y a un biais des sondages, et bien avant l’interprétation et les calculs c’est dans la question posée, (le fond et la forme) et le panel de choix proposés.

      Perso si on m’avait dit que Fillon passerait haut la main le premier tour je ne serais pas allé voter. Comme quoi…

      Une élection importante, donc à participation élevée, donnée dans les sondages à 52/48 n’est jamais gagnée d’avance. Et dans les années à venir ce sera partout du 50/50 et il ne serait pas étonnant qu’on mette 3 jours à compter les voix pour départager les vainqueurs à 200K voix près.

      De ce côté là avec leur système de représentants et du winner takes all les USA ont eu leur résultat sans même dépouiller les millions de votes (8 millions il me semble) par correspondance.

      1. Aristarkke

        Dans le cas de Trump, les sondeurs claironnaient haut et fort la victoire d’Hillary et d’ autant plus que c’était ce que leurs clients escomptaient par parti pris…
        Il est surtout probable qu’ils douteront désormais lorsque les poids en présence seront disproportionnés en défaveur de l’ un et qu’ils les feront avec beaucoup plus de soins en pareil cas, pour vérifier.
        Ils éviteront peut-être aussi de faire sentir à ceux qui répondent « mal » qu’ils ne sont que des déplorables…

    2. Aristarkke

      A Sam 6 h 32.
      Mes références sont toujours en prison…
      Disons que dans les Swing states, un bon paquet paraissaient devoir basculer pour Hillary d’ autant que son avance était de l’ ordre de 55/45 voire quasi 60/40… D’ où le claironnement d’ une large victoire anticipée qui a fait naufrage car elle a perdu justement dans ces Etats mal acquis (ne profitent jamais 😳 ).
      Mon propos n’ est de toutes façons pas là puisque je réponds surtout à la foi mise par Bibi dans le fait que les sondages étaient »bons » mais mal interprétés alors qu’ en particulier pour Trump, ils se sont révélés globalement plus que douteux…

      1. sam player

        Il me semble cher Harry que tu cites avec ton 55/45 les sondages nationaux (qui étaient corrects sur le vote populaire) mais les sondages dans les swing states montraient déjà le coté even voir swing.
        La preuve étant qu’aucun des 2 candidats n’était assuré de plus de 150 représentants sûr sûr.

        Je ne doute pas que tu aies pu trouver une référence bonzaienne pour valider ton propos… perso j’ai pris comme d’hab les premières réponses google et toutes les refs de la première page donnent ces 11 ou 12 : normal vu qu’un swing state est historiquement un état qui balance d’un coté ou de l’autre depuis au moins 80 ans.

        1. Aristarkke

          Laisse Arbolito tranquille.
          J’ utilise Google comme toi. Les cartes associées des derniers sondages montraient des swing states théoriquement acquis à Clinton (ceux que j’ appelle lourdement démocrates) qui ont basculé. Mais je suis aussi remonté à des dates du printemps et été 2016…Le plus emblématique étant le Wisconsin où Hillary n’ a pas cru bon de faire un seul meeting de toute sa campagne et qui n’a pas été considéré comme un swing state, visiblement. Sinon, elle y serait allée…
          Comme l’ avait dit un des commentateurs, les ploucs et les déplorables lui ont fait comprendre ce qu’ils pensaient d’elle en leur for intérieur…
          Je brise là parce que Trump a bien été élu selon la loi électorale américaine et j’invite tous les mauvais joueurs mauvais perdants qui estiment anormal que leur championne ait perdu malgré davantage de votes individuels à braire de la même façon sur Hidalgo qui ajoute, elle, l’ ignominie de ne pas avoir été capable e se faire élire directement seule comme une grande….

          1. sam player

            Tu changes le sujet du fil : les swing states sont des swing states.
            Peu importent les calculs faits dessus.

            Il pleut souvent en Bretagne : la Bretagne est une zone pluvieuse. Peu importe que l’été dernier il ait moins plus que d’habitude, ça reste une zone pluvieuse.

  18. Aristarkke

    A Jiff 0H12
    Oui, c’est aussi mon sentiment que les sondeurs ont encaissé en 2016 de très gros plombs dans les ailes et ailleurs et qu’ils vont être beaucoup plus prudents ou nuageux dans leurs commentaires…
    Surtout en Grance où ils dépendent de la Presse qui dépend de l’Etat…

  19. Aristarkke

    Un petit peu de légèreté dans ce monde de brutes :

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/faits-divers-elu-plus-jeune-maire-de-france-en-2014-il-est-mis-en-examen-pour-%C2%ABprise-ill%C3%A9gale-d%E2%80%99int%C3%A9r%C3%AAt%C2%BB/ar-AAmDDNQ

    Quoi qu’ il disait, Corneille ???

    Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées
    La valeur n’attend point le nombre des années.

    Gageons qu’il risque d’aller loin et de monter haut dans la ripoublique bananière de Grance et ses « valeurs »

    1. Pheldge

      Corneille ? moi je vois plutôt « nous partousâmes seins cent, mais d’un prompts rein fort, nous en prîmes sein mille, redevenant des porcs! »*

      * improvisation matinale … werther, pas frapper 😉

        1. Lark on the Wing

          Notre AdP est tellement « déplorable » qu’il en est devenu… « admirable », en un sens, genre l’Everest du mauvais goût… et que, finalement – l’aveu me coûte – il finirait par me manquer si son Isle basculait un jour dans les flots…

  20. sam player

    Good news : le Sénat américain a entériné la nomination de Betsy Devos à l’éducation (51 vs 50) : elle est partisan de l’école privée et du chèque éducation.

      1. Dr Slump

        Trump, il semble un peu crétin sur les bords, mais ses déclarations me font bien rigoler. Son dernier tweet reproche aux médias européens d’occulter les attentats islamistes qui se produisent sur not’ vieux continent. En fait, Trump ne fait pas des Tweets, je dirais plutôt des « Barks ». Ouaf! (et les gauchistes répondent avec des Meeps et des Squeaks).
        Trump, c’est un peu le beau frère qui balance que ta femme couche avec le voisin en plein milieu du dîner en famille :mrgreen:

Laisser un commentaire