Bayrou rejoint Macron : l’amnésie, ce fléau politique

Un mal carabiné étreint la France, il semble s’étendre chaque jour plus loin, plus profondément. C’est à l’occasion du dernier rebondissement politique qu’on en découvre toute l’ampleur, même si ce rebondissement tient plus du vieux ressort usé de matelas trop vieux que d’une véritable révolution idéologique : François Bayrou, le rien au milieu du néant, décide de rejoindre Emmanuel Macron, le vide propulsé par un feu d’artifice.

On ne peut retirer à l’actuel maire de Pau un certain sens du spectacle, puisque cela fait plusieurs semaines qu’il distillait de rares informations aux journalistes au sujet de son implication millimétrée dans la campagne présidentielle. De ce point de vue, on ne pourra s’empêcher de noter ni sa proximité avec Emmanuel Macron, lui aussi tenant d’une communication savamment dosée pour attirer à lui toutes les caméras et les micros, ni l’évidence que ces deux hommes visent le centre, celui du nombril où, justement, tout le monde regarde et où ils peuvent se montrer…

C’est donc réussi : quelques heures durant, François Bayrou pourra à nouveau goûter au plaisir de la célébrité. Renonçant ainsi à ce qui aurait été une quatrième candidature de saut à l’élastique sans élastique à l’élection présidentielle après 2002, 2007 et 2012, il s’est offert à Emmanuel Macron dans une proposition dont les exigences sont suffisamment ridicules pour ne pas être prises en compte.

Il réclame ainsi une véritable alternance, ce qui permettra au poisson pilote de François Hollande, auquel Bayrou avait apporté son soutien en 2012, de continuer les magnifiques performances socialistes qu’on a pu observer jusqu’à présent, tant on a du mal à voir le moindre changement sur la ligne hollandesque. Soulignons qu’il veut aussi que le programme d’Emmanuel Macron « comporte en priorité une loi de moralisation de la vie publique, en particulier de lutte déterminée contre les conflits d’intérêts ».

Rappelons que le programme d’Emmanuel Macron, auquel Bayrou semble maintenant souscrire, n’a été vu par personne et que ses grandes lignes, traits vaporeux de fumée légère dans un brouillard épais de locutions ampoulées, n’ont guère laissé de traces concrètes et palpables dans l’esprit des gens. Conclusion : soit Bayrou a eu un accès privilégié au Graal macronesque, soit notre aimable bulot s’est engagé sur l’air chaud que tout le monde connaît déjà.

Seulement voilà : il y a quelque chose de triste voire pathologique dans cette quasi-déclaration de tendresse du vieux Bayrou au jeune Macron dans ce qui ressemblerait presque à un passage de témoin s’il n’y avait pas la myriade de vieilles peaux socialistes se bousculant déjà dans l’ombre de Macron.

Pour l’observateur extérieur, celui qui regarde la vie politique française avec un minimum de recul et de bonnes archives internet, il devient difficile d’ignorer les trous de mémoire béants qui semblent se développer chez les uns et les autres. Tout se passe comme si, à mesure qu’internet permet de conserver toujours plus de traces du passé, ce dernier soit ignoré de façon croissante par nos élites politiques dont le diagnostic médical semble tous les jours plus sombre.

Il n’y a pas six mois, en septembre 2016, Bayrou, pas moins en possessions de ses moyens (ou pas plus, c’est selon ?) qu’aujourd’hui, expliquait pourtant tout le mal qu’il pensait du candidat Macron, qui n’était pour lui qu’un « hologramme » (non, il ne parlait pas de Mélenchon qui n’illustrerait le propos que bien plus tard) et qu’il estimait propulsé par « les forces de l’argent », qu’il y avait derrière lui des grands intérêts financiers, apparemment incompatibles avec les fonctions présidentielles. Pour tout dire, Bayrou trouvait en Macron des airs de « bulle de savon », d’un « homme sans densité ».

Toujours en septembre 2016, pour Bayrou, Macron était bien ce conseiller de François Hollande, directement responsable du résultat économique catastrophique observé partout en France.

En décembre 2016, Macron proposait bêtement que les jeunes travaillent plus pour gagner moins, et ça, Bayrou, on ne la lui fait pas, ni à l’endroit, ni à l’envers. Que nenni.

Mais voilà.

Arrive février 2017. La maladie a progressé. La mémoire flanche. La fermeté, la solidité, la morale, l’indispensable séparation de l’État et des puissances occultes de l’argent tous azimuts, tout ça, ce sont des notions adaptables, un peu floues et qui méritent un peu de souplesse. Macron n’est plus le candidat de ces forces. C’est un petit gars qui fait 20% dans les sondages, qui attire des micros et des caméras et donc c’est oublié : il faut que « nous dépassions nos intérêts personnels et partisans pour construire l’avenir que la France mérite », n’est-ce pas.

Et puis après tout, on a bien soutenu le maître en 2012, on peut bien soutenir l’élève en 2017, non ? Quelle différence ?

On pourrait trouver triste cette perte de mémoire pour le pauvre Bayrou. Le mal est plus profond : il touche aussi Emmanuel Macron puisque ce dernier, en septembre, répondait aux petites saillies de celui qui vient tout juste de le rejoindre au milieu de bisous humides. Pour Macron, Bayrou n’était que « le clapotis de la décadence ».

Là encore, cela n’a pas duré six mois puisqu’une fois février 2017 atteint, la bulle de savon sans densité est rejointe par le clapotis de la décadence et aucun des deux ne semble se souvenir de l’autre. L’étreinte semble belle mais à bien y regarder, elle ressemble à celle de deux vieux grabataires qui se tomberaient dans les bras, ayant parfaitement oublié qu’une semaine avant, ils s’étaient mutuellement juré une mort violente suite à un différend sur la quantité de compote reçue au goûter.

Malheureusement, ce mal qui touche régulièrement les politiciens serait supportable s’il ne s’étendait pas, chaque jour, bien au-delà.

Que dire de cette amnésie étendue qui s’empare des journalistes lorsqu’il s’agit de rappeler le passé rempli de volte-faces, de trahisons et de compromis douteux qui forment l’essentielle de la carrière politique de Bayrou ? Où est passée la mémoire des médias lorsqu’il s’agit de rappeler, en plateau et au candidat Macron, qu’il est directement responsable du foirage économique hollandesque, étant son premier conseiller puis un type directement aux manettes ? Pourquoi ces journalistes à la mémoire affûtée pour retrouver les émoluments et cascades financières du couple Fillon font-ils preuve d’une telle amnésie lorsqu’il s’agit du patrimoine ou des sources de financement de la campagne de Macron ?

Mais tout ceci n’est que broutille. Il y a bien pire : il y a cette cécité intellectuelle, cette amnésie permanente de toute une partie du peuple français qui, malgré ces retournements de veste invraisemblables, malgré les casseroles des uns et les affaires des autres, malgré les coups de poignards et les paroles données aussi vite oubliées, malgré tout, iront voter pour ces individus, ces êtres en perdition et ce système en déliquescence avancée.

La France, c’est ce pays merveilleux où les citoyens, tous atteints d’amnésie, découvrent tous les jours en leurs politiciens de nouveaux amis.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires170

  1. Aristarkke

    il s’est offert à Emmanuel Macron dans une proposition dont les exigences sont suffisamment ridicules pour ne pas être prises en compte.

    Il vaut mieux bien lire soigneusement pour tout bien comprendre…

  2. Le Gnôme

    J’avais parié sur Macron élu et Bayrou premier ministre, ce qui est le comble de l’horreur. Ca commence à prendre forme. Le bulot a plus de mémoire que l’électeur français.

  3. lxy

    Au lieu de « cécité intellectuelle », je dirais plutôt « cécité sélective », un défaut commun à tous les journalistes et politiques français.

  4. Infraniouzes

    On dit que Macron s’est fendu d’un opus qui fera date: « La politique pour les Nuls », préface de François Bayrou. Du lourd de ce poids on en redemande tous les jours…

  5. Royaumont

    « deux vieux grabataires qui se tomberaient dans les bras, ayant parfaitement oublié qu’une semaine avant, ils s’étaient mutuellement juré une mort violente suite à un différend sur la quantité de compote reçue au goûter. »

    Irrésistible, simplement irrésistible.

  6. Gérard

    En même temps, Bayrou étant par principe dans tous les coups tordus, il n’y avait aucune raison sérieuse pour qu’il n’en fût pas cette fois encore.

  7. Bonsaï

    Franchement, ce pauvre Bayrou cette fois-ci il en a fait trop, ça en devient ridicule.
    Il se révèle tel qu’il est, vieux briscard frustré et solitaire.
    Ayant raté son grand rêve d’accéder lui-même au pouvoir suprême, il fait mine d’être en mesure d’y faire parvenir d’autres par ses conseils avisés. Il se ménage encore quelques heures de plateau télé et quelques articles dans la presse en se rangeant derrière Macron… tout en faisant mine de le coacher.
    Tout cela est pathétique…

    1. Bisphénol

      « en se rangeant derrière Macron » – Hum hum, comment dirais-je…il s’est plutôt mis devant… Le maire de Pau serait assez connu pour être à voile à vapeur (ce qui tombe finalement bien avec Macrouille)

  8. Gerldam

    S’il n’y avait d’amnésie que de ce côté. Mais les français sont amnésiques à 99%. Un seul exemple: si la dépense publique favorisait la croissance, depuis 40 ans qu’on en fait, la France devrait être à 5% de taux de croissance.
    Après 40 années d’expérience, oubliées, biffées. ces imbéciles en redemandent! Nul doute que si ça n’a pas marché, c’est qu’on n’en a pas fait assez de dépense publique.
    La sottise des français, encore plus que leur manque de mémoire est désespérante.

    1. Kramix

      OK, on est des veaux… mais c’est quoi l’alternative ?
      Ne pas voter du tout ? ben oui, mais… tout le monde n’a pas l’air au courant
      ne pas voter pour ces étatistes à outrance ? quand j’en discute avec certains collègues qui trouvent que l’état n’en fait pas assez , c’en est juste ahurissant. D’autant qu’ils sont d’accord avec Ben qui propose d’annuler la dette, bien sûr…
      Aujourd’hui, clairement je suis grave dans la bouse car j’aime mon pays, bien qu’il soit dirigé par des traites depuis 40 ans, et je n’ai pas forcément envie de ne pas voter pour laisser la voie libre à pire que ce qui est moins mal !!!
      Mais qui est le moins mal ??

            1. Lark on the Wing

              Je voudrais pas paraître désobligeant, mais le spectacle donné par ces généraux tentés par la politique – après des années d’obéissance servile envers nos politichiens – je ne suis pas vraiment convaincu : j’aurais même tendance à partager l’opinion de Pucheu…

              C’est bête, hein, mais j’aurais davantage confiance en un adjudant de paras-commandos…. j’aimerais avoir tort….

              1. astazou

                Bah, si ‘armée doit s’en mêler, ce sera par les sergents et les capitaines. Les officiers supérieurs et encore plus les officiers généraux étant nommés sur critères politiques, aucune chance qu’ils bougent. L’oligarchie sait bien choisir qui va la protéger.

        1. Val

          Tu sais Al, être élus par 1% des votants ne les gêneraient pas le moins du monde, cf les syndicats. Ne pas voter n est pas non plus une soluce magique.

          1. albundy17

            « et donc ? »

            ben CPEF

            Val, les légitimer est encore pire, si les gens arrêtez de voter contre, ou pour le merle chorizo, les élus à 1% ça finirait par se voir.

            Perso si je dois voter ce sera pour le pire possible, et j’ai franchement du mal à déterminer lequel.

            1. Loki dort

              Dans cette optique, il ne faut pas chercher « le pire », en effet impossible à déterminer, mais plutôt celui qui est considéré comme le pire, et là ça devient très facile… la bêeeeteheu immondeuheuuuu!
              Si MLP était élue, ce serait blocages à tous les étages, paralysie totale du gouvernement, manifs et grèves. Les franciliens seraient emmerdés dans le RER, mais chose bienvenue, cela ne permettrait-il pas une pause législative et fiscale pour tout le monde? Et je ne suis pas sûr que ce serait une si mauvaise chose!

            2. Onaneur de Moosh

              Al, personnellement je souhaite que le Christ Cosmique puisse réunir ses 500 signatures. Au moins je saurais pour qui voter inutile. Et après? Eh bien il y a au moins la promesse de l’apocalypse.

    2. Kramix

      Oups, je voulais écrire « traitres ». Les traites ça se tire… bon vous allez me dire, les traitres aussi !!!

      Autre point que je voulais ajouter, ce n’est pas avec nos médias que les français (hors les êtres d’exception éclairés qui fréquentent ce blog) peuvent se rendre compte de la situation économique actuelle et du peu de perspectives que peuvent nous donner les élites auto-proclamées qui phagocytent les places du pouvoir.
      Donc, retour à la question centrale , quelle alternative nous reste-t-il ?

      1. Val

        @kramix Perso ça fait un bon moment que je n attend rien du vote. Le système est bien trop pregnant pour être modifié. Donc les élections sont juste un divertissement consistant à regarder un match pour décider de qui va nous tondre comment . Ce qui ne m empêche pas de tout faire pour mettre la génération suivante hors d atteinte

        1. albundy17

          « Le système est bien trop pregnant pour être modifié.  »

          Il l’a pourtant été, pas plus tard que l’année dernière, pour s’assurer encore mieux qu’aucun outsider ne puisse venir piétiner leur gamelle

          1. Val

            Al, quand je disais qu’il(le système) est impossible à modifier , c’est à dire modifier ds le bon sens ie. vers moins d’état . Il peut tout à fait changer vers le pire, c’est d’ailleurs la seule option qui lui reste.

            1. albundy17

              On se rejoint, spour ça que je voudrais bien que cette lente descente dans le n’importe nawak accélère, je supporterai mieux le scénario vénézuélien maintenant qu’à l’age d’Ari 😥

              1. Val

                @al si tu veux survivre décemment au syndrome venezuelien, fais en sorte que tes mômes vivent à l étranger avec pour objectif de pouvoir les rejoindre. (Un branche de ma famille connaît bien malheureusement ….) la rapidité de la chute n est pas aidante , ça prend plus de monde ds la nasse, surtout les middle class.

  9. Mildred

    Rien de tel que de suivre cette campagne en se mettant dans la peau de l’électeur amnésique, car c’est à son niveau que les choses vont se jouer.
    La gauche : Mélenchon et Hamon vont s’annuler.
    La droite de Fillon : « un socle solide » mais difficile à élargir au premier tour. Sera-ce suffisant pour atteindre le second tour, d’autant que des centristes ralliés à Fillon, risquent de passer chez Macron ?
    Tout va donc dépendre pour qui, de Macron ou Le Pen, la majorité des électeurs amnésiques auront envie de voter.
    Hier au soir, entendant Bayrou et Sarnez, j’aurais dit Macron !
    Ce matin, entendant Philippot, je disais Le Pen !
    Bien sûr les media, revenus de leur surprise, continueront à soutenir Macron et à enfoncer Le Pen.
    Mais si la détestation de l’UE est la plus forte, ils voteront Le Pen quand même.
    Probable qu’en cas de second tour, Macron/Le Pen, tout ce qui reste de la Droite et de la Gauche, votera pour Macron, comme un seul homme, et bien contents si on échappe à des défilés pour sauver la Patrie en danger !

    1. tabbehim

      ah non, lepen au second tour du manège en chantier, c’est déjà à coup sur des manifs, des défilés et des émeutes pour protéger la patrie en danger, des « artistes » qui feront plein de chansons pour contre « l’extrême droite » et plein de problèmes que je peine à imaginer ne pouvant imaginer tout ce qu’un syndicaliste énervé pourrait faire.
      ça sera des recours en conseil d’état et en tribunal pour revérifier les votes, accuser les médias d’avoir fait le jeu de lepen au passage.
      Et ça, c’est garantie sur facture !

      Alors imaginez tous le foutoir si lepen passe 🙂

      ça sera un festival endiablé et enflammé, ou fistiland si maquereau passe ^^

      1. Royaumont

        Si Le Pen passe, ça se passera comme aux EU avec Trump, où une bonne partie de la haute administration refuse d’obéir, les services de renseignement allant jusqu’à diffuser des secrets d’Etat. En France ce serait pire, car Trump est arrivé avec ses cadres dirigeants pour toute l’administration et peut virer plus facilement ceux qui font trop d’obstruction. En France, c’est exclu, le blocage serait encore plus violent.

        1. tabbehim

          une lepen qui passe, c’est 5 ans de feu de joie, et un pays qui sera définitivement divisé pour quelques années 🙂
          et surtout, une administration figée !

          j’imagine juste tout le bordel que foutrai les parties politiques autorisées pour contester une élection de mlp 😀

          ça serait tellement rock and roll que depuis l’étranger, la france sera déclarer comme pays à haut risque ^^

  10. Rastapopoulos

    Vous imaginez Bayrou comme collègue de travail dans votre entreprise privée ?
    Le lundi il vous dit blanc, le mardi noir, le mercredi il est malade, le jeudi ne vous dit rien et le vendredi vous insulte. Tout ça bien sur sans jamais rien produire. Il fait combien de temps avant d’aller au RH ?

    1. Marabout

      Dans certaines entreprises, il devient chef de lot. C’est le cas du mien en ce moment. Pour l’instant ça tourne à peu près parce que ses subordonnés sont compétents et arrivent à gérer ses merdes. Mais une vague de préavis (dont le mien) est en train de se lever…

  11. Loki dort

    Bayrou, c’est vraiment le pire: il trahit tout le monde, et pour une fois gauche et droite sont unanimes à ce sujet. J’ose à peine imaginer ce que serait Bayrou au pouvoir: un capitaine de Titanic qui enverrait ses chaloupes par le fond avant de déclarer la voie d’eau?
    Je rejoins à 200 % notre hôte sur l’amnésie totale du petit monde politico-médiatique, et je dirais même plus: c’est quand qu’un voyou de circonstance lui glisse une peau de banane à l’entrée des escaliers? Qu’on puisse enfin se dire sans fausse honte: « bon débarras! »

    1. theo31

      Parce que Sarkozy n’est pas abominable dans le genre ? Il a trahi Pasqua, Balladur et Chirac avant de faire de même avec tous ses électeurs en ramenant dans son gouvernement la crème des raclures de la gauche : Hirsch, Kouchner et Lang et bien d’autres.

      1. nemrod

        Lang ?
        Non il a du lui filer un sucre d’orge mais il a pas été ministricule de Sarko.

        Oui Sarko c’est un arriviste douteux et sans scrupules mais je pense que les gens l’ont bien compris maintenant.

        De toutes façons le système propulse les plus pourris et les plus dénués de la plus petite empathie, c’est évident.

        Non, vraiment veauter me donne trop l’impression d’être cocu et de payer la chambre d’hôtel.

        Vais regarder pour me faire un week end en avril…y aura surement des promos

  12. Guillaume_rc

    Bayrou, c’est un cas clinique. Ce type est tellement aigri de ne jamais avoir été élu PR qu’il en vient à haïr tous ceux qui, dans son ex famille politique, ont une chance d’y arriver.
    Ses jérémiades n’ont aucun sens (et se contredisent comme le fait remarquer notre hôte) et sont simplement guidé par son ressentiment.
    Il se fout comme de l’an quarante de la France : il a contribué à dézinguer Sarkozy au profit de Hollande (Hollande putain !) et le voilà prêt à torpiller Fillon en soutenant celui qui incarne tout ce qu’il prétend détester.
    A gerber.

      1. nemrod

        Hum je m’en pourlèche d’avance…si, si !
        Comme je ne suis pas amnésique ( moi ) j’ai en mémoire son brillant passage à la déseducation nationale.
        Une chtite manif et puis plus rien.
        Mangeait dans la main des syndicats après.

        C’est un » très mauvais souvenir » pour lui.
        Ca ne l’a pas empêcher de s’accrocher 4 ans …faut bien vivre.

    1. Bonsaï

      « Il ne s’agit donc aucunement d’un simple ralliement. François Bayrou ne désire pas faire la potiche. Emmanuel Macron a-t-il bien pris la mesure de ce que cela signifie? »
      Le Figaro
      Saisi une fois de plus par la folie des grandeurs, Bayrou veut s’improviser mentor du petit Macron.
      On croit rêver…

      1. Patatrac

        Et Si Macron avait été pris de court ? Bayrou lui soufflant un coup et se positionnant au centre de l’échiquier, au grand dam du premier, qui se voyait jouer un Gambit sans cavalier. Ce palois de François a un côté assez florentin pour rallier publiquement celui qui l’aurait logiquement éconduit en privé une heure plus tôt.

  13. Aristarkke

    La France, c’est ce pays merveilleux où les citoyens, tous atteints d’amnésie, découvrent tous les jours en leurs politiciens de nouveaux amis.

    A propos de nouveaux amis :

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/des-jours-f%C3%A9ri%C3%A9s-musulman-et-juif-trois-questions-sur-la-proposition-de-la-fondation-terra-nova-proche-du-ps/ar-AAndYrU?li=BBoJIji

    [on ne change pas une formule qui gagne -au moins les élections parce que pour le reste, c’est bien maigre]

    1. Lark on the Wing

      Personnellement, étant rationnel :

      1/ et compte tenu de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, je suis en faveur de la suppression totale des jours fériés d’essence religieuse, chacun étant libre de poser un jour de congé pour les fêtes le concernant,

      2/ idem pour les autres : nous sommes en paix avec l’Allemagne depuis plus de 70 ans, à quoi riment donc le 8 mai et le 11 novembre ? le « travail » n’est plus une valeur mais une aliénation, donc pourquoi le célébrer ?

      3/ j’en oublie ?

      1. Aristarkke

        Ce serait une bonne idée pour avoir un détonateur de révolution dans ce pays à Etat laïc…
        Resteraient donc au compteur le Premier Janvier, Premier Mai et 14 Juillet. Le 8 Mai (inventé par l’ Arsouille dans le cadre de sa grande amitié pour les Teutons) et le 11 Novembre passeraient donc à la trappe pour cause de hache de guerre enterrée depuis plus de septante ans…
        Quant au lundi de Pâques, jeudi de l’Ascension, lundi de Pentecôte, 15 Août et Noël, hop dans les poubelles de l’ Histoire…
        Finalement, la rémanence de la religion, ce n’est que 50% du lot…

        1. Lark on the Wing

          Je veux bien admettre encore le 1er janvier, fête païenne, mais le 1er mai, c’est la Fête du Travail (voir supra) et le 14 juillet, c’est fêter stupidement le massacre de quelques malheureux invalides et du pauvre marquis de Launay, lequel « avait perdu la tête avant qu’on la lui coupât »…

          Ergo, je supprime tout, sauf le 1er janvier….

          1. Aristarkke

            Excuse moi, Werther mais tu ne parlais à 16 H 17 que de supprimer les jours d’essence religieuse et ceux devenus caducs par le temps qui passe.

            Supprimer le 01er Mai alors que c’est un jour férié dans énormément de pays ferait un peu bizarre sachant toutefois qu’il n’est pas férié aux USA qui en sont « l’inventeur » et qu’il a été instauré en Grance, sous Pétain qui n’est pas la meilleure caution.

            Supprimer la fête nationale serait vraiment se distinguer (je ne sais pas s’il existe un pays dépourvu d’un jour de fête nationale) quoiqu’il me semble que le 14 Juillet fête au moins autant si ce n’est davantage, la fête de la Fédération du 14/7/1790 que la prise de la Bastille un an avant (événement surgonflé et boursouflé par rapport aux faits, surtout que la garnison a été massacrée bien qu’elle ait reçu promesse de salut contre sa reddition – déjà les mensonges)

            1. sam player

              @ harry

              HB disait : le « travail » n’est plus une valeur mais une aliénation, donc pourquoi le célébrer ?

              Ce qui référait au 1er mai il me semble.

              Depuis tout jeune (si, si) ça m’a interpellé qu’on fête le travail en ne travaillant pas comme si on fêtait la chandeleur sans manger de crêpes…

              Pour ne pas froisser et concernant la fête nationale on pourrait faire comme pour le Queen Birthday ou l’Anac Day en mettant une date mobile, 2ème dimanche de juillet par exemple hi hi mais sans rendre ces jours chômés.

              On oublie bien souvent que dans le code du travail le 1er mai est le seul jour férié chômé.

              Jour férié ne signifie pas jour non travaillé (chômé) ni jour payé.
              Ceux qui travaillent un jour férié ordinaire perçoivent juste le salaire normal : ce sont les conventions collectives qui ont introduit le paiement d’avantages complémentaires allant jusqu’à payer ceux qui ne travaillent pas et incidemment payer double voire triple (avec le repos compensateur) ceux qui travaillent.
              Mais beaucoup travaillent les jours fériés en étant payés comme pour une journée simple : certains sont donc plus égaux que d’autres.

              Plus de 35% des salariés travaillent régulièrement de nuit, le samedi ou le dimanche (bien souvent samedi ET dimanche) et plus de 50% des non-salariés.

              Quand j’entends parler les ceusses qui défendent le repos dominical je me dis qu’on devrait les ficher et refuser de les servir à la boulangerie, au restaurant et les laisser crever à l’hôpital sur un brancard en attendant le lundi matin.

              Il y a une déconnexion entre ceux qui pensent la société dans leur bulle et ceux qui y travaillent.

              1. Lark on the Wing

                Harry lit trop vite…

                Tiens allez… j’ajouterais bien, outre la suppression de tous les jours fériés – sauf le 1er janvier – le rétablissement de la semaine de 10 jours avec trois décadis chômés par mois de 30 jours…. et les congés payés réduits aux sans-culottides de fin d’année pour retrouver les 365 jours annuels.

                Quel homme de gôche pourrait être sérieusement contre ce retour aux Grands Ancêtres ?

                1. sam player

                  Oui d’ailleurs h16 ferait bien de montrer sa laïcité en utilisant ce calendrier à partir de ce jour du 6 Ventôse de l’an 221 😀

              2. Aristarkke

                J’ avais bien compris qu’il parlait incidemment du premier mai mais le fonds de mon propos était de montrer que la rémanence religieuse chrétienne ne valait que 50% des motifs de jours fériés. Tout le monde ne considère pas non plus que le travail est une aliénation…

      2. Peste et coryza

        L’Allemagne est toujours notre ennemi… il suffit de voir la façon dont les allemands nous la mettent avec l’UE…

        Le « travail » a toujours été une aliénation, c’est pourquoi il était réservé aux esclaves et aux gueux. Les gens bien nés ont une « activité », qui est en général bien mieux rémunératrice qu’un « travail ».

        Et puis, « Travail », en physique, c’est juste l’énergie fournie par une force ou une réaction. Donc, un envoyer un 45 clouté dans les fesses du Bayrou est du « travail ».
        Donc le « travail » permet de changer le monde, et peut donc être célébré !

        Note : Bayrou a été sinistre de l’éducation nationale…

  14. Aristarkke

    Doulce Mélusine, maigre récolte pour toi, aujourd’hui :

    Bayrou, pas moins en possessION de ses moyens

    qui n’illustrerA le propos que bien plus tard (futur puisque l’évenement a bien eu lieu)

    à celle de deux vieux grabataires qui se tomberaient dans les bras (ils ont réussi à se lever de leurs lits de douleur pour ce faire ??? Vous n’insinuez pas qu’ils couchaientdéjà ensemble, Monseigneur …)

    forment l’essentIEL de la carrière politique de Bayrou

    La France, c’est ce pays merveilleux où les citoyens, tous atteints d’amnésie, découvrent tous les jours en leurs politiciens de nouveaux amis.
    ===> TOUS ??? NON, un courageux village cybernétique, mené par son chef Henri XVI (comme le buffet 😉 ), résiste encore et toujours à ce mal envahissant !!!

    Pas à dire mais la qualité des grouillots de Monseigneur, ceux qui oeuvrent dans ses caves, est en amélioration constante… (conséquence de mes avisés conseils et corrections ???)

  15. Kazar

    Et quand on pense qu’il y a environ 12 % d’électeurs prêt à voter pour que la France devienne le Vénézuela … Pas de quoi pavoiser sur le niveau d’érudition économique des Français. Donc, c’est une impasse quand on aime son pays et qu’on n’a pas envie de se barrer. Mais c’est ce qui va finir par arriver un jour ou l’autre. Le problème devenant : où se barrer ? On voit bien qu’une sorte d’aristocratie mondiale s’est mise d’accord pour décider de restreindre nos libertés sur couvert de lutter contre le « mal », disparition du cash par exemple, et en réalité pour contrôler toujours mieux ce peuple qui a l’outrecuidance de vouloir décider de son destin. Beurk, beurk, et rebeurk.

  16. Quiet Desperation

    Par de secrètes sapes et des marches infiniment profondes, le Vicomte de Maquerond vient enfin de conquérir main et alliance du Baron de Bailleroux.

    L’étrange Béarnais, dont le cœur déborde de l’amertume de ses velléités désappointées – pour avoir, en de plusieurs rencontres électoraux, tenté vainement de mettre le Royaume à sa botte – n’avait plus d’autre choix qu’entre ridicule et trahison.

    Il a donc choisi, comme moindre, la compromission, en lui donnant le manteau neuf de l’abnégation : mais cette vêture est festonnée de ridicule. Celui même de George Dandin… les mésalliances des politiqueurs se paient de même monnaie qu’en matrimonie.

    Il apparaît certain que ce Palois va regretter d’épouser son Petit Patapond car, derrière les allures de cet Eliacin,

    un jeune enfant couvert d’une robe éclatante,
    tels qu’on voit des Hébreux les prêtres revêtus.

    on perçoit en effet les figures de quelques grands Hébreux, comme le chevalier de Minque, le dameret d’Attalie, le Squire de Bejach-Helle, le Comte Pisany-Ferrie, Dame Lawrence Ayim, le Grand Vizir B. Mourade, et autres familiers de la Judengasse comme l’agité Ritter von Kronebendit….

    C’est la Kabbale des Importants… mais où trouver un autre Mazarin ?

    Et que pèsera le plomb du grossier rustre de Navarre dans les fines balances de ces Maîtres de l’Or ? Une fois son douaire avalé, on le recrachera comme noyau…

    1. Onaneur de Moosh

      Cette collection de personnages me fait plus penser au naufrage des collabos jusqu’à Siegmaringen dans d’Un Château l’Autre plutôt qu’à La Reine Margot.

      1. Lark on the Wing

        et le chat « Bebeer » ? voterait pas pour Maquecrou, lui : « Il se laisserait crever plutôt que de toucher à cette saloperie… Ce que ça peut être plus délicat, plus aristocratique que nous, grossiers sacs à merde ! Nous on s’entonne, on s’entonnera de la vacherie encore plus débectante. Forcément ! »

        faut lire les souvenirs de Rebatet sur Sigmaringen…. et pas que, hein ?
        paperblog.fr/5150927/rebatet-decrit-celine-a-sigmaringen/

        NB : la Reine Margot, cher Coconaneur, c’est quand même quèques décennies avant la « Cabale des Importants »… on passe pas sans dommages de Charles IX/Henri III à la Régence d’Anne d’Autriche…

        PS : « imagination » ? nan, rien que du vrai : les citations de M. de Seize sont, comme l’éléphant, irréfutables.

        PPS : « la suite » : oh! elle viendra, hélas….

          1. Lark on the Wing

            C’est dans ce bouquin que Rebatet cite le babil vaticinant, dix fois répété, de Ferdine sur sa Médaille Militaire, sa blessure, sa trépanation (imaginaire, je crois) etc…

            J’ai même trouvé un jour, sur une brocante, l’Illustré National n°52, avec la gravure aux violentes couleurs à laquelle LFC faisait allusion, qui magnifie son exploit.

    2. Bonsaï

      Quel formidable historien vous faites, et si fin psychologue.
      L’attribution subtile des noms des protagonistes est un savoureux régal !
      Heureusement les élections n’étant qu’au bout du mois de mai, vous nous ferez bien la grâce, cher Lord Quiet, de nous donner la suite de ce feuilleton…

        1. Lark on the Wing

          Je n’ai pas d’informations privilégiées sur le Ritter, mais le nom était irrésistible… et Lapeyronie n’est pas qu’un Gaston ou un Jason… Lady B, vous êtes une rouée !

    3. Royaumont

      Bravo, mon cher Duc. Le petit roitelet du Béarn, au cou de taureau et courage de faon, s’y entend aussi bien en chevaux qu’en politique : dans toutes les courses, il s’abouche infailliblement avec le perdant.
      Nos importants parient sur la bêtise du populaire, qui a pourtant plus de bon sens qu’eux. A l’heure des comptes, le contenu de la coupe pourrait être amer, loin de ce que prédisent les oracles qui font profession de sonder les reins et les coeurs.
      Nos seuls Mazarin ont retenu du modèle son appétit pour les biens matériels mais sans l’admirable finesse qui l’a rendu unique.

    4. lxy

      Sans oublier le Super Intendant des Finances Drahie de la Esséfére, maître de quantités de gazettes et fournisseur de nombre d’étranges lucarnes dont la devise pourrait être celle de Nicolas Fouquet « Quo non ascendet ».

      1. Lark on the Wing

        Il s’est substitué son Grand Vizir, dûment mentionné… l’homme est prudent et ses dettes consolidées colossales… il risquerait la même fin que Fouquet dans un pays « normal »…

    5. lxy

      @ Quit desperation
      Doit-on comprendre en lisant entre vos lignes que le Vicomte de Maqueron serait la marionnette d’un parti apatride, puissant et influent qui en tirerait les ficelles ?

  17. Calvin

    Le grand spécialiste de la gifle (Bayrou) va essayer d’en filer une à François (Fillon) et éviter de s’en prendre une au suffrage universel.
    Ce politicien a une histoire personnelle avec l’humiliation, qu’elle soit vécue ou utilisée.

  18. bibi

    S’allier à un fraudeur à l’ISF (sur ce point là plus aucun doute n’est permis vu que Macron a été redressé), suspecté d’avoir détourné de l’argent du contribuable pour lancer sa campagne (mais pas par la justice qui a sans doute déjà beaucoup trop à faire avec les emplois fictifs d’assistants parlementaires de Marxine et Fillon pour ne même pas dénier enquêter sur le cas Macron) dans le but d’obtenir une loi de moralisation de la vie publique me semble pour le moins inopportun.

    Mais enfin on est plus à ça près aujourd’hui, quoi de plus normal que de voir deux trous du cul portant la responsabilité du délabrement toujours grandissant de la terre de France, s’allier sous les vivas de la foule ordurière des journalopes pour déverser encore plus de merde dans une campagne pathétique en cinémascope, tout en espérant qu’au final cela sentira la rose, qui pourrait s’avérer être du parfum bleu démoniaque.

      1. bibi

        Bacron et Mayrou sont déniés d’intelligence, et me font immanquablement penser à des niais, qui souhaiteraient que nous daignons leurs accorder nos voix, alors que tout ce que nous voulons c’est leurs mettre des nions, voire de les déniaiser en la leur carrant profond dans le Fillon.

          1. « Ces investigations montrent que la monnaie cryptée ne garantit pas aux criminels qui l’utilisent une couverture totale de leurs activités illicites. »
            Eh non : Bitcoin n’a jamais prétendu être anonyme. Jamais.

            L’article souffre d’un gros problème de journamimse.

            1. sam player

              Il faut aussi savoir lire et comprendre l’article puisque d’après celui-ci la base de départ de l’enquête est la découverte d’un colis contenant des produits prohibés et de fil en aiguille il est très facile à partir du destinataire (ordi, téléphone, FAI) de remonter dans la blockchain, le noeud etc… puis le compte réceptionnaire des BTC et là ça dépend des comptes intermédiaires utilisés pour perdre l’enquêteur… et de la sécurité mise en oeuvre pour ne pas acheter avec le compte utilisé pour vendre (c’est courant).

              Beaucoup d’énergie dépensée pour pas grand chose…

              Mais dans des transactions immatérielles (pas de livraison physique) et utilisation de connexions anonymes (cyber cafés) il est impossible de remonter la transaction sans collaboration du tueur à gages…

  19. Higgins

    Maxime Tandonnet est dégoûté. Il y a de quoi:  » Le culte de la personnalité, cette grande manipulation fondée sur l’éblouissement idolâtre des masses pour une pure figure du néant bat son plein. Depuis les années 1920 et 1930, rien n’a-t-il donc changé? Lynchage sanguinaire, magouille politicienne, culte débile et malsain de la personnalité d’un autre âge: comment la campagne électorale de 2017 a-t-elle pu tomber aussi bas? » (https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/02/23/laffreuse-campagne-presidentielle/)

    Sinon, je m’interroge sur l’altruisme d’un Ayraud ou d’un Bartolone qui, la main sur le coeur, renoncent à se représenter. Craigneraient-ils quelque chose pas tant pour leur petite personne que pour ce qui risque d’arriver à l’automne (le roi est nu et ça va se voir)?

    1. Lark on the Wing

      « Sinon, je m’interroge sur l’altruisme d’un Ayraud ou d’un Bartolone qui, la main sur le coeur, renoncent à se représenter. Craigneraient-ils quelque chose pas tant pour leur petite personne que pour ce qui risque d’arriver à l’automne »…

      A part l’hasardeuse conjugaison de « craindre », une pensée identique m’est venue… mais bon, le complotisme no pasaran….

      1. Royaumont

        Ils ont peut-être entre les mains des sondages pour les législatives, en particulier pour leur circonscriptions respectives. Mieux vaut sortir par la grande porte, en se donnant le beau rôle, que par le siphon de la chasse d’eau.

    2. Dr Slump

      Je n’avais pas pensé à ça, mais quand on voit le nombre de ténia « ténors » de la gauche qui ont récemment raccroché les gants, la question peut se poser en effet. Ca sent le roussi, filons?

      1. Lark on the Wing

        Quand on lit comment nos Excellences et leur(s) famille(s) se conduisent dans les palais et résidences de la République (la Lanterne / Soucy la Briche / Lassay et autres), on se prend à penser que les aristocrates de 1792/93 ont été massacrés pour bien moins que ça…

        Et les pensions auxquelles ils vont prétendre maintenant – Ayrault, Barto, Juppé et autres Fabius – ridiculisent par leur montant les pensions que le Roy servait à des gens qui, après tout, payaient l’Impôt du Sang, eux (il faut voir la liste des noms illustres lors du passage du Rhin sous Louis XIV, à Neerwinden  » ah! l’insolente nation »…ou à Fontenoy sous Louis XV).

        Les « valeurs républicaines », c’est peut-être leur petit artiche à eux ?

          1. bibi

            Les valeurs sonnantes et trébuchantes versées à dame Penelope vont peut être faire choir Fillon, et plutôt que de de se voir dépossédé du perchoir Don Bartolone à préférer de lui même s’éconduire lui est son assistante parlementaire de femme après s’être fait rouster lors des régionales en Ile de France.

  20. Patatrac

    Poulpe fiction et concert en Alzheimer majeur, la fine équipe des coups tordus est formée et nos deux Bouvard et Pécuchet entrent en scène. Les oracles se grattant la tête et l’un d’eux lâchant par mégarde, ou en signe d’avertissement, un pet énorme, tous se retournent, contemplent les urnes et le drapeau à damier. La jeunesse aérodynamique de Macron est alignée sur le départ avec la pire des casseroles sur roulettes, prête à toutes les embardées possibles et qui, même seule sur la piste, n’a jamais gagné une course. Il paraît que la scoumoune, les bras cassés, brefs les voltigeurs de l’échec ont un côté contagieux. Pas forcément une bonne nouvelle de faire équipe avec Bayrou.

  21. Aristarkke

    Un petit HS pour signaler que les cons n’ ont jamais peur de l’ ouvrir : ce cher Sapin s’est autorisé à donner des conseils de stratégie industrielle au PDG de Peugeot dans le cadre du dossier Opel…
    Oui, de celui dont on peine à trouver la trace d’une quelconque action positive pour le pays et ses habitants…

    1. sam player

      A force d’entendre que Peugeot était le nouveau phénix avec des « profits records » je suis allé jeter un oeil sur le rapport financier 2016 : bof bof d’énormes reculs des ventes dans certaines zones et un stock de voitures gonflé de 52,000 véhicules y2y qui a vite fait de rajouter 600 millions dans le CA.

      Même si Carlos Tavares est bon ce n’est pas en 2 ans que l’on peut voir les résultats même si le tableau avait été volontairement noirci pour justifier les choix à venir mais aussi l’intervention de l’état et l’entrée des tinois.

      A cette occasion j’ai compris d’où nous viennent ces pubs débiles d’Aramis et de Mr Auto qui sont devenues des filiales de Peugeot.

      Niveau pub, intéressant aussi de voir qu’il y a loin de la coupe aux lèvres : la prise de rendez vous en ligne ce n’est que 166,000 appels en 2016 : vraiment pas une rupture, l’ancien ne peut s’adapter au numérique, c’est tout un système à repenser.

        1. sam player

          Les profits c’est surtout grâce à ça :

          PSA Peugeot Citroën se félicite de la décision rendue par la Commission Européenne ce jour concernant l’utilisation de la garantie de l’Etat à titre onéreux sur les titres de créances émis par Banque PSA Finance entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016.

          Cette garantie, votée le 29 décembre 2012 par le Parlement français, est accordée pour un encours en principal d’un montant maximal de 7 milliards d’euros. Cet accord fait suite à l’accord sur une première tranche de 1,2 milliard d’euros obtenu le 11 février dernier, qui avait été utilisé pour réaliser avec succès une émission obligataire de même montant le 25 mars.
          ___________
          T’as pas eu droit à une garantie d’état toi pour acheter des doblos neufs ? Rhoooo…

    1. Lark on the Wing

      HS, mais à propos d’Audiard, je viens de regarder en DVD « Maigret tend un piège » de Jean Delannoy, avec Gabin et une pléiade de grands acteurs de cette période : une composition hallucinante de Jean Desailly, en tueur désaxé et pitoyable.

      Un très grand film, tourné en décors naturels dans un Paris disparu, qui fait ressortir la pauvreté de la production cinématographique actuelle, et de ces cabotins « engagés » , qui se prennent pour des comédiens…

      Un dialogue d’Audiard qui annonce déjà « Garde à vue » près de 25 ans à l’avance, et la citation ressortie dans les Tontons Flingueurs « le prix s’oublie, la qualité reste »….

  22. lxy

    Macron c’est une chauve-souris, « voyez mes ailes je suis oiseau, voyez mes dents (et elles son longues) je suis souris… » Je dis ça aprés avoir aperçu un reportage où on voit ses sympathisants, bon bourgeois du 92, persuadés que Macron est un réformateur de droite, alors que d’autres dans le Nord sont convaincus qu’il est le sauveur du parti socialiste..

  23. Semaphore

    Sur CP, il y a un Cédric qui a tout l’ air d’ un troll calibre olympique. Cela débute par un désenchantement né de la soumission de Bayrou à Macron qui le rend bougon. Le pôvre se dit résolu et la mort dans l’âme à voter Mechancon parce que c’est celui qui défendra le mieux les petits Grançais pour ensuite défendre bec et ongles son nouveau gourou devant les doutes d’autres interlocuteurs…
    Et avec des arguments éculés et éventés comme seuls les communistes convaincus osent encore annoncer sans rire de leur incongruité, bientôt trente ans après l’effondrement sans gloire de la maison mère…

    1. sam player

      Oui j’ai vu ça cette nuit.
      Je n’ai par contre pas l’impression qu’il dédie sa vie à Méchancon par dépit : il est en mission.
      Ce qui est malheureux c’est qu’il a tribune ouverte depuis que les libéraux du camp du biende gauche (José & co) ont pris le pouvoir pour éjecter les commentateurs qui pensent mal.

      1. Dr Slump

        Je constate que je ne suis pas le seul à le penser alors. Ce José… est encore un exemple de ce que je déteste chez ces gauchistes enragés qui mènent une guérilla sur tous les fronts.
        Sous la prétention de faire de l’argumentation impartiale, ce type n’intervient en fait que contre les articles critique de la gauche et du socialisme, il est complètement orienté et partisan, et il harcèle tout sujet qui voudrait soutenir un tant soi peu la droite.

        Sérieusement, il y a des bourre-pifs qui se perdent, et je me modère.

      2. Semaphore

        Oui. Il se donne une posture de dépit mais il apparaît au fil des commentaires que ce n’est que du jeu théâtral pour la promotion assumée de son idole…

  24. sam player

    HS

    Quand Najat Vallaud-Belkacem s’imagine un destin présidentiel (lefigaro.fr)

    Un commentateur :
    « Ce sera encore un peu tôt, la génération d’illettrés qu’elle aura formée n’aura pas encore le droit de vote. »
    ___________
    Au royaume des aveugles, tous les borgnes pensent à devenir roi.

  25. sam player

    HS N°2 (j’vous fais la récap du jour, gratos !)

    Aulnay: la famille de Théo visée par une enquête financière (lefigaro.fr)

    Extrait :

    « L’enquête confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis – pour «suspicion d’abus de confiance et escroquerie» selon le quotidien – a été ouverte «mi-2016» par le parquet de Bobigny. Soit plusieurs mois avant le viol présumé du jeune homme de 22 ans au cours d’une interpellation le 2 février à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). »
    [….]
    « L’association, placée en liquidation judiciaire à l’été 2015, a reçu plusieurs centaines de milliers d’euros de financements. Selon le Parisien, le frère de Théo s’est défendu d’avoir employé des salariés fantômes et a indiqué avoir recruté en CDI plus de trente personnes, dont des membres de sa famille. »
    ___________
    678,000€ uhm… l’industrie des associations lucratives sans but fonctionne à merveille….

    1. Dr Slump

      Oui, j’ai vu ça aussi. C’est comme si, depuis ce que « un président ne devrait pas dire », les vannes étant ouvertes, que plus rien ne pouvait plus arrêter le déversement des égouts sur la place publique. Ca s’ajoute à d’autres signes qui donnent comme un air de débâcle, de fin de règne, les vieux briscards du PS quittent le navire, les groupuscules coco-trotsko utilisent toutes les opportunités comme celle du colon Théo pour faire du désordre, de la manif qui brûle et qui casse, les journalistes tirent à vue sur tout ce qui bouge, les rats de la politique se battent pour les derniers bouts de fromage qui restent, tout ça sent mauvais, ça peu même, mais on baigne tellement dans cette puanteur croissante qu’on ne la sent plus, on en perd le sens de l’odorat. Non, vraiment, ça pue sérieusement !

    2. Semaphore

      Dans le genre, une mission sénatoriale vient de conclure que les stages de deradicalisation n’ étaient que de la poudre aux yeux, coûteuse et sans la moindre efficacité…
      Là aussi, il y a moult ALSB à l’ oeuvre de pompage des Phynances…

      1. Peste et coryza

        Et oui… caresser des chats ne suffit pas à déradicaliser… de la méthode anti secte, qui a prouvé son inutilité aux USA…

        Sérieusement, le but de ces stages, c’est d’inculquer à des sociopathes que leur vie et celle des autres à une valeur, et qu’ils doivent faire la différence entre le bien et le mal…

        Non seulement ils n’ont rien à faire de la vie des autres, ni même de la leur (72 jeunes filles fringantes à lutiner, ça aide à motiver…), mais ils savent parfaitement faire la différence entre le bien et le mal… c’est juste qu’ils n’ont pas le même code moral.
        Comme pour les chrétiens qui disent « les musulmans sont comme nous, ils croient en Dieu »… oui, mais pas le même…

  26. lxy

    Bayrou l’Incorruptible n’est pas gêné de rejoindre un candidat financé par au moins deux milliardaires roses , Bergé et Drahi. Bergé ce charmant personnage qui veut supprimer les fêtes religieuses de notre calendrier, qui souhaite un attentat terroriste visant les opposants au mariage homosexuel, qui se fait condamner par les Tribunaux pour avoir diffamé Telethon, qui estime que être mère porteuse c’est pas pire que d’être ouvrière, qui insulte les journalistes de la presse qu’il a racheté pour pouvoir peser sur l’opinion française.

    Et qu’avait été faire M. Macron à New York avant de lancer sa campagne ? Peut-être apprendra-t-on un jour qu’il y a rencontré George Soros qui est un P. Bergé en infiniment plus riche qui emploie sa fortune pour influer sur des choix démocratiques de certains pays: Il finance les mouvements protestataires anti-Trump, ainsi qu’une quantité d’ONG qui servent de couverture pour déstabiliser les régimes politiques selon les vues de ce monsieur, notamment en Hongrie. C’est lui qui a financé en Ukraine le mouvement Maiden.
    A côté des moyens industriels dont dispose le candidat Macron les « emplois familiaux » de Fillon apparaissent comme de l’artisanat.

  27. moaaa

    « deux vieux grabataires qui se tomberaient dans les bras, ayant parfaitement oublié qu’une semaine avant, ils s’étaient mutuellement juré une mort violente suite à un différend sur la quantité de compote reçue au goûter. « … excellent !
    merci de nous mettre de b humeur le matin !…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.