La fine diplomatie européenne du président Macron

Aller faire un tour dans le monde aux frais du contribuable est un des privilèges présidentiels. Soyons honnête : ce n’est pas forcément une mauvaise chose puisque cela sert normalement les intérêts de l’État français, et, parfois, celui des Français eux-mêmes lorsqu’il s’agit de défendre leurs valeurs et leur culture. Avec le récent déplacement d’Emmanuel Macron dans les pays de l’Est européen, on est cependant en droit de se poser franchement la question.

En début de semaine dernière, le président français avait une idée très claire lorsqu’il a décidé d’effectuer une tournée de trois jours en Europe de l’Est : pour lui, il s’agissait de convaincre plusieurs pays d’accepter le principe d’une réforme de la directive sur le travail détaché.

Vous connaissez déjà cette directive. C’est la fameuse « directive Bolkestein » qui avait été l’objet de polémiques effervescentes en 2005 alors que faisait rage la campagne du référendum pour le projet de Constitution européenne, et qui ne portait pas sur le droit du travail, mais visait à harmoniser les règles administratives d’accès des travailleurs dans un pays européen, empêchant ainsi la France de construire – comme à son habitude – obstacles administratifs sur obstacles paperassiers à qui voudrait s’implanter sur son sol pour y fournir des services. (Note : le texte original de la directive se trouve ici).

Très concrètement, cette directive permet aux travailleurs français, détachés dans un pays membre de l’Union pendant une période limitée, de bénéficier de tous les acquis et avantages sociaux français. Cela impose évidemment à l’entreprise qui détache de continuer à payer toutes les charges sociales françaises. De façon parfaitement symétrique, cela permet aussi à une société roumaine ou estonienne de détacher un ressortissant en France, où il subira l’abominable condition sociale que son pays réserve à ses citoyens, sans acquis ni avantages sociaux. Autrement dit, l’Estonien détaché en France se retrouvera avec la couverture sociale estonienne.

Bizarrement, les entreprises françaises ne se bousculent guère pour détacher les travailleurs français dans les autres pays. Inversement, les entreprises (de l’Est et du reste de l’Europe, en fait) détachent assez facilement leurs salariés vers la France où ces derniers se retrouvent très compétitifs, à salaire net égal.

Partant de cette constatation, n’importe quel Français un peu doué de raison aura naturellement compris que le matraquage des charges sociales et l’invraisemblable cornucopie de contraintes administratives constituent un obstacle assez colossal au développement de nos entreprises nationales, et une aubaine pour les sociétés étrangères qui bénéficient des standards artificiellement élevés et coûteux que nous nous imposons obstinément. En somme, la France devrait probablement adapter son système social antédiluvien aux nouvelles réalités économiques et sociales.

En revanche, pour les politiciens et les syndicalistes dont les postes dépendent ultimement de la frange de population absolument pas concernée par cette concurrence étrangère, la cause est entendue : c’est le reste du monde qui a tort et qui doit donc s’adapter.

De surcroît, Macron avait clairement annoncé qu’il serait là pour véritablement réformer le pays, pour faire de la politique autrement et pour remettre à plat ce qui devait l’être dans ce pays, à commencer par son système social. Énarque, inspecteur des Finances et parvenu à son poste par d’habiles manœuvres politiques et médiatiques, il était donc évident qu’il n’en ferait à peu près rien, voire tout son contraire : lors de sa tournée, le président français a rappelé que ce vilain dispositif accusé de favoriser le « dumping social » est une « trahison de l’esprit européen dans ses fondamentaux ». Il était donc parfaitement logique qu’il travaille au corps les chefs d’États rencontrés pour leur faire comprendre qu’en réalité, il était dans leur meilleur intérêt de fusiller leurs avantages comparatifs en barbouillant leurs systèmes sociaux des mêmes charges que le nôtre.

Ou, alternativement, que tout le monde rabote à mort cette fichue directive (dans le sens voulu par la France, ça va de soi).

Bizarrement, son discours n’a pas retenu beaucoup l’attention de ceux auxquels il était destiné.

Il faut dire que la diplomatie très alternative avec laquelle notre président à fait valoir ses « arguments » a certainement joué en défaveur de sa position pourtant si génialement intéressante, entre « La Pologne n’est en rien ce qui définit le cap de l’Europe » qui semble oublier que ce pays est membre de plein droit de la même Union que la France, et le « Le peuple polonais mérite mieux que cela » qui fait avec acharnement du trampoline sur la démocratie polonaise qui n’a rien à envier à celle qui, en France, fit voter par le parlement ce que le peuple refusa par référendum.

Inévitablement avec de telles positions si mesurées et si aimables, la réponse ne s’est guère fait attendre. Beata Szydlo, la Première ministre polonaise, a tout d’abord (et charitablement) mis les dérapages diplomatique du brave Manu sur le compte de sa jeunesse :

« Peut-être ses déclarations arrogantes sont-elles dues à son manque d’expérience et de pratique politique, ce que j’observe avec compréhension, mais j’attends qu’il rattrape rapidement ces lacunes et qu’il soit à l’avenir plus réservé. »

Elle a ensuite rappelé quelques évidences qui donnent tout leur sel à la position française  :

« Je conseille à M. le président de s’occuper des affaires de son pays, il réussira alors peut-être à avoir les mêmes résultats économiques et le même niveau de sécurité de ses citoyens que ceux garantis par la Pologne. »

Ah bah oui, c’est vrai, on l’avait un peu oublié mais en effet, compte-tenu de la trajectoire économique française comparée à celle de la Pologne, on est en droit de s’interroger sur la pertinence de l’analyse macronienne du problème : difficile pour le brave Macron de tenter de parler des problèmes des autres quand on arrive les bras chargés de casseroles.

D’autant que, si on en revient à la directive elle-même, de nombreux économistes ne manquent pas de souligner ses avantages non négligeables puisqu’elle permet de doper les profits des grandes surfaces françaises, très implantées en Pologne. Comme je l’ai écrit plus haut, si un effort devait être fait, il serait bel et bien dans l’autre direction, celle qui consiste à aligner progressivement le galimatias pesant de taxes et cotisations sociales françaises délétères sur la moyenne européenne, et non l’inverse.

Enfin, cette position du président français est d’autant plus embarrassante diplomatiquement qu’en parallèle, lui et son gouvernement n’ont pas fait mystère de tous les avantages et autres salamalecs (abrogation de l’extension de la taxe sur les transactions financières, suppression de la tranche de la « taxe sur les salaires » pesant sur les gros salaires du secteur financier, diminution du coût de licenciement d’un trader, …) qu’ils seraient prêts à mettre en place pour accueillir toute la City financière alors que les accords du Brexit se mettent en place.

Pire encore : dans la même veine de manœuvres diplomatiques si spectaculairement stupides, Macron, son gouvernement et tous les hauts responsables français derrière eux semblent ouvertement souhaiter le plus d’effets préjudiciables à la City de Londres, et ce, même si Paris n’en bénéficie pas.

Autrement dit, Macron montre ici toute l’ampleur de son « génie » diplomatique en conspuant presque ouvertement les travailleurs polonais (salauds de pauvres, va !) après avoir outrageusement favorisé l’arrivée de salariés londoniens.

Évidemment, toute cette belle intelligence, toute cette finesse dans les relations internationales, ça ne peut qu’aboutir au meilleur.

Forcément, ça va bien se terminer.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires358

  1. Aristarkke

    Le problème fondamental est que la Grance croit toujours qu’elle est le phénix du monde voire de l’Univers et que tous les autres pays vont s’aligner sur elle, éblouis bien sûr par ses résultats mirobolants…

    1. Pythagore

      +1
      « éblouis bien sûr par ses résultats mirobolants »

      En cas d’éblouissement, je recommande les Rayban Aviator un classique, pourrait même seoir à Flop Gun. A oui mais zut, c’est lui qui éblouit les autres.

    1. patatrac

      Il me semble plutôt que le jeune gaillard est allé au front, sûr de ses appuis européens, qui l’ont lâché en pleine clairière….Tous parlent d’aménagement de la directive, pas de refonte complète

      1. Pheldge

        Eh, Papet, un tiers < la moitié … dis dans ce sens , ça passerait mieux ! et ne va pas dire que je te cherche des poux dans les cheveux , ça fait une éternité que t'en as plus ! 😉

        1. Aristarkke

          J’ai inversé le sens que tu déclares logique? Pourquoi ? c’est ta logique à toi épicétou
          [tu n’ aimes rien tant que de chipoter le Papet, je ne le sais que trop]
          Il est réversible et je trouve qu’ indiquer le maximum disponible en tête renforce l’idée que c’est un question de chance qu’il y en ait autant…

      2. MichelC

        Ah, si c’est un tiers, c’est un progrès, car seul 20% des matériels étaient en état de fonctionner il y a près de 40 ans…

    2. Pat

      « son manque d’expérience et de pratique politique » : n’est-ce pas la traduction en langage diplomatique de « petit con prétentieux » ?

  2. Aristarkke

    En 2005, cette directive Bokelstein avait déjà presque dix ans. Donc et théoriquement, au vu de l’administration d’élite que la Grance se félicite de posséder, elle avait tout le temps nécessaire de s’y préparer puisque, rappelons-le, la classe politique est très européiste…

    1. theo31

      La directive avait permis à une partie de la gauche d’exprimer ses penchants xénophobes et nationalistes consubstantiels au socialisme, Mélenchiasse en tête, notamment sur les plombiers polonais.

      1. Calvin

        Pour les gauchistes, un étranger qui est capable de travailler (donc de piquer du travail) est inférieur à un étranger en situation d’assistanat.

        1. Pheldge

          le second est une victime des menées guerrières du capitalisme conquérant insatiable, et avide des richesses de leurs pays, le premier lui est victime de l’exploitation honteuse de l’Europe turbo-libérale !
          En attendant le Grand Soir, prolétaires de tous les pays, unissez-vous … 😉

          1. sam player

            A propos de « grand soir » j’ai vu il y a quelques jours sur CP un article qui venait du site gauchiste « Le Grand Soir »… encore un coup du stagiaire de l’été…

          1. sam player

            En fait, non je ne crois pas que ce soit une maladie…

            Y a une expérience de pensée qui est la suivante :

            En gros vous devez naître dans une société mais vous ne savez pas du tout quelles seront vos capacités, aptitude, compétences etc… et vous devez choisir si vous préférez venir au monde dans une société 1) où vous vivrez intégralement et uniquement de votre travail ou 2) vous vivrez de redistribution.

            Une immense majorité (je n’ai plus le chiffre mais quelque chose comme 80%) choisisse la 2ème solution, ce qui est logique. C’est un peu comme le pari de Pascal sur l’existence de Dieu.
            _________
            L’erreur de raisonnement provient certainement du fait qu’au début la redistribution fonctionne bien, disons pendant 40-50 ans… jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à distribuer…

            L’erreur de raisonnement n’est pas une maladie mentale.

            1. Gosseyn

              Un  »raisonnement » conduisant au suicide collectif d’une société entière, de par ses conséquences obligées, est bien une maladie, dont l’aspect schizophrénique ne peut vous avoir échappé.
              L’antidote social étant ici la proportion nécessaire et suffisante d’individus indemnes.
              Seul l’aspect très minoritaire des gauchistes évite ce déclin.

              1. albundy17

                « Seul l’aspect très minoritaire des gauchistes évite ce déclin. »

                Heu, dans quel pays svp ???

                C’est juste qu’ils ont une vision très court terme. Ainsi ces gens qui ont le monopole du coeur sont les plus gros égoïstes qui soit, là est leur coté schizo

                1. sam player

                  @ Gosseyn

                  Comme chante Al, mais pas pour la même raison, des gens ont une vision court terme parce qu’ils ne peuvent se payer le luxe d’avoir une vision de long terme : y en a qui pense juste à ce qu’ils vont pouvoir bouffer demain.

                  Les politiques, quant à eux, et suivant leur honnêteté et affinité, vont surtout dans le sens du vent suivant qu’il sera plus ou moins facile de manipuler le groupe objet de leur prédation.

            2. Pat

              Le pari de Pascal est un totale imbécillité, qui ne parie pas seulement sur l’existence de Dieu, mais aussi sur le fait que ce Dieu hypothétique attend des hommes une vie de dévotion à son égard, et qu’il récompensera cette vie terrestre de dévotion par la vie éternelle (d’où le pari qui consiste à gâcher une vie terrestre forcément finie pour gagner une vie infinie dans l’au-delà). Mais on peut tout aussi bien imaginer que ce Dieu attend des hommes tout autre chose, par exemple qu’ils profitent pleinement de leur vie terrestre.
              Nous avons la démonstration malheureusement trop fréquente, avec le terrorisme islamique, que ce type de pari est absurde.

              1. bibi

                Pat en seriez-vous rester à interprétation du pari de Pascal faite par un prof de philo de l’EdNat?
                Le pari de Pascal (le philosophe pas le grand frère) n’a en fait strictement rien à voir avec une récompense divine dans l’au-delà.
                Le pari de Pascal a juste à voir avec le fait que de se comporter en homme bon respectant la morale chrétienne est source de récompense terrestre.

                    1. Pat

                      Ayant été éduqué par des pères Maristes (et non pas Marxistes), je n’ai pas attendu Internet pour connaître la pari de Pascal, et me faire ma propre opinion. C’est le pari d’un croyant s’adressant à des non-croyants, avec ses croyances comme base de raisonnement, ce qui est stupide. Un peu comme les témoins de Jéhovah qui vous disent que la Bible est la parole de Dieu révélée, et, si vous leur demandez, « Comment le savez-vous ? », ils vous répondent : « parce que c’est écrit dans la Bible ».
                      @Bibi : où est le pari dans ce que vous écrivez ?

                    2. Pat

                      « Et ainsi, notre proposition est dans un force infinie, quand il y a le fini à hasarder à un jeu où il y a pareils hasards de gain que de perte, et l’infini à gagner. » (Pascal)

                    3. bibi

                      Vous n’avez strictement rien compris au pari de Pascal, le pari de Pascal ce n’est pas le texte d’un croyant s’adressant aux non croyants c’est le texte d’un croyant s’adressant aux croyants qui consubstantiellement à leur foi doutent mais bien que doutant se doivent de vivre dans les préceptes de la foi chrétienne, la récompense d’un dieu hypothétique étant sans importance.

                      Le pari de Pascal c’est une démonstration par l’absurde du fait que croyant ou non croyant votre intérêt est d’être un homme bon.

                    4. Pat

                      La satisfaction terrestre qu’apporte une vie vertueuse n’est pas l’objet du pari de Pascal, c’est juste un bonus, qu’on peut tout aussi bien obtenir sans parier sur l’existence de Dieu. Il n’y a pas besoin d’agir en dévot pour cela.

                    5. sam player

                      Perso, je trouve assez intéressante l’interprétation du pari de Pascal de bibi 15 h 57 et l’usage qui peut en être fait et je ne crois pas que c’est le pari d’un croyant pour les croyants.

                      J’avais fait ce parallèle avec l’expérience de pensée (vivre de son travail vs vivre de redistribution) et je vais en faire un autre : ceux qui pensent que ce pari est interne aux croyants ou qu’il n’a aucun sens me font penser à ceux qui ne changent pas de porte dans le paradoxe de Monty Hall : l’évidence est sous leurs yeux mais ils ne veulent pas la voir, ça heurte leur logique, mais ils ne peuvent pas la remettre en cause.

                    6. Pat

                      Je connaissais ce paradoxe (qui n’en est pas un d’ailleurs) sans en connaître le nom (de Monty Hall). J’ai toujours été étonné que même des mathématiciens (ou soi-disant tels) ne le comprennent pas.
                      L’explication est pourtant simple. La porte sélectionnée par le présentateur a deux chances sur trois de cacher le lot, puisqu’elle cumule de fait les chances des deux portes non sélectionnées par le candidat. La porte sélectionnée par le candidat n’a que sa chance de départ (une sur trois). Le candidat double donc ses chances de gagner en acceptant l’échange. Rien de complexe là-dedans.

                    7. BDC

                      J’ai compris aussi. C’est trop simple pour que des mathématiciens ne comprennent pas, surtout au point d’envoyer des lettres … 10 000 estimées d’après Marylin Vos Savant (cf. Wiki)… mouais … Sachant que nous sommes ici au moins 4 non mathématiciens à avoir compris, quelle est la probabilité qu’elle ait échoué à compter jusqu’à 10 un exercice simple de dénombrement ?

                    8. Pat

                      C’est la manière de procéder qui embrouille, mais la question de l’échange revient à « Préférez-vous conserver la porte que vous avez choisie, ou l’échanger contre les deux portes que vous n’avez pas choisies ? ». Ce serait alors clair pour un peu plus de monde.
                      Ce qui est aussi surprenant, c’est la longueur de l’article de Wiki à ce propos. Comment des scientifiques ont-ils pu se disputer à ce point sur un sujet aussi simple ? Et envisager des milliers d’essais pour prouver le bon raisonnement ?

                    9. BDC

                      Et puis pourquoi en faire une thèse ? En 1 phrase c’est plié : il n’y a qu’une chance sur 3 de tomber sur le gros lot en restant sur sa position de départ, ensuite il n’y a qu’une alternative donc 2/3 de chance de toucher le gros lot en changeant.

  3. Aristarkke

    semblent ouvertement souhaiter le plus d’effets préjudiciables à la City de Londres, et ce, même si Paris n’en bénéficie pas.
    Surtout si nous n’en bénéficiions pas (et c’est mal parti pour).
    Il s’agira de faire comprendre à l’Albion perfide combien il lui en coûtera de refuser la taxation mortifère grançaise…

  4. Royaumont

    Dans une négociation, j’avais toujours cru qu’il fallait une monnaie d’échange pour obtenir quelque chose. Cette conception semble dépassée par nos génies de l’ENA qui n’hésite pas à aller renégocier un accord sans contrepartie…
    Bizarrement, ça n’a pas marcher comme prévu. C’est sans doute parce que les pays de l’est ne sont pas assez avancés pour avoir des énarques à leur tête.

    1. patatrac

      Je vous rejoins. C’est un peu comme accepter une invitation à dîner et se pointer 30 minutes avant l’heure, mains dans les poches en disant « j’ai faim ». Cela fait bonne impression, sans aucun doute. Nos amis anglais ont à ce propos une belle formule: you never get a second chance to make a good impression.

      1. Aristarkke

        Werther, toi qui est anglomane, n’y a -t-il pas un proverbe ou dicton anglais disant quelque chose comme « il faut toujours se fier à sa première impression, spécialement quand elle est mauvaise » ???

            1. sam player

              PTDR, t’as demandé une citation, t’as eu une traduction façon the cherry on the cake.

              « always trust your first gut instincts. If you feel something’s wrong, it usually is. »

                1. sam player

                  Panda Bourré : zéro occurence exacte Google
                  Pheldge : 816 occurences exactes
                  sam player : 4060 occurences exactes

                  … and the winner is…

                  1. Pheldge

                    Sam, je n’ai pas posté cette phrase pour faire un concours puéril genre « qui pisse le plus loin » …
                    Nous autres, les doux sauvages des isles, et surtout, les plus raffinés, subtils et néanmoins instruits, parmi lesquels, je brille, en toute modestie, sommes bien au dessus de ça … 😉

                    1. sam player

                      Ah moi j’aime bien les concours de celui qui pisse le plus loin… mais je comprends… l’âge, la prostate, toussa… 😀

                      PS : ta citation oubliait surtout le point primordial : la mauvaise impression

                1. sam player

                  N’empêche, en recherchant ces occurrences, je viens de me rendre compte que 99% des résultats google retournent qu’il ne faut pas se fier à ses premières impressions et que ce serait de la stigmatisation et qu’en fait il n’y a que les cons qui se fient à leur instinct.

                  C’est oublier que c’est l’instinct et non la raison qui nous a amené là où nous en sommes : l’homme préhistorique entend un bruit dans un buisson, il a peur, il fuit, il vit. Il est curieux, il meurt.

                  1. Black Mamba Warrior

                    Notre instinct n’a pas évolué en même temps que la société. Nous ne vivons plus l’époque où le danger était réel. Il semblerait même que notre instinct nous empêcherait de saisir des opportunités, nous empêcherait d’évoluer, d’aller de l’avant.
                    Nous avons tendance à rester dans notre espace connu.

                    1. Calvin

                      Bon, ben, pour survivre et progresser, il nous faut un mix normand d’instinct et de raison, à doser en fonction du moment, du hasard, de son instinct… ou de sa raison !

                    2. Black Mamba Warrior

                      Pourtant en tant que libéral, un moment donné ou un autre tu prends des risques, certes calculés, mais ce sont tout de même des risques. Donc tu ne te fies pas à ton instinct. Et avec internet, le délit de sale gueule n’a pas lieux d’être, on peut mettre un pseudo sexy, dire qu’on fait 1,80 m et avoir un QI de 150. Est-ce la vérité ?
                      Sur internet nous discriminons avec des donnes qui nous est propre, notre expérience sur le terrain qui va nous aider. L’instinct ne nous aide pas, il nous handicape.

                    3. sam player

                      PTDR BM !

                      1.86 m stp !

                      L’instinct ça ne veut pas dire repli sur soi ou non prise de risque : en cas de danger tu peux fuir en sautant par dessus un ravin.

                      Risk reward ratio.

    2. Dr Slump

      Laissez tomber, ses méthodes résultent de sa « pensée complexe »… c’est trop fin, trop profond pour être intelligible à nous autres plébéiens qui n’ont pas l’heur d’avoir réussi.

    3. bob razovski

      « Dans une négociation, j’avais toujours cru qu’il fallait une monnaie d’échange pour obtenir quelque chose. »

      Dans une négociation, oui. Dans une négociation Enarchique, non.

      Une négociation énarchique se présente de cette façon :

      – l’énarque arrive avec 10 nouvelles contraintes pour vous (l’énarque ne propose jamais QUE des contraintes, il ne sait rien faire d’autre)
      – vous lui dites qu’en échange de ces nouvelles contraintes, vous avez quelques requêtes
      – Il refuse en bloc, mais vous propose, magnanime, de retirer deux contraintes (il avait évidemment prévu le coup)
      – vous lui dites qu’arriver avec 10 contraintes et n’accepter aucune contrepartie de votre part n’a rien d’une négociation
      – Il répond que vous refusez de négocier

      mécanique bien huilée, qui préside à la destinée de la fraonce depuis toujours.

      Toute impression de foutage de gueule n’est pas si fortuite que ça, même si elle laisse l’énarque totalement étonné par votre ressenti. Il met ça sur le compte de votre appartenance à la caste des non-E, celle qui différencie l’homme de la bête.

      1. Gosseyn

        Erreur de fond : si vous proposez quelque chose en contrepartie de nouvelles contraintes, c’est que vous les acceptez implicitement !
        Peut mieux faire …

        1. bob razovski

          C’est le principe d’une négo: L’acceptation des contraintes de l’adversaire, mais si je dois lâcher, tu dois lâcher aussi car je pose aussi mes contraintes. Le but étant, soit d’obtenir la capitulation du premier contraignant par des demandes ahurissantes, soit de voir ses conditions acceptées et finalement, de gagner sur le long terme.

          En cas de refus des contraintes, on ne parlera pas de négo, mais de conflit, c’est pas pareil. Et là, c’est le plus fort qui gagne.

          L’énarque procède de cette façon: il ne négocie pas, ne transige pas, et ne fait pas de prisonniers. Il entre en conflit perpétuel avec plus faible que lui, bien que selon sa novlangue, il « négocie ».

  5. Lark on the Wing

    « inspecteur des impôts et parvenu » ? d’accord pour « parvenu », mais confondre « impôts » et « Finances », je sais pas, mais même à Bruxelles, je dirais qu’on n’est pas à l’abri d’un « contrat » spécial Bercy…

    il semble que Gaspard Gangtzer ait du temps libre et qu’il soit prêt à dézinguer en férocité… un vrai Palotin, le Gaspard, par ma chandelle verte !…

    Ce qui nous ramène à la Pologne, hein ? aaah! le Talleyrand du Touquet…. quel bonheur…

    1. Royaumont

      Gégé s’est reconverti en chroniqueur sur RTL, comme Orélifilipeti d’ailleurs. Cette radio prend un mauvais tour, déjà qu’ils avaient viré Zemmour, trop politiquement incorrect.

          1. Royaumont

            Il est précieux pour sa capacité à mettre les pieds dans le plat et à ridiculisé le politiquement correct. Après, il y a beaucoup à dire sur ses propres conceptions. Mais au moins, il permet au débat d’exister.

            1. Pat

              Et il est souvent seul contre tous… Et comme un contradicteur, c’est encore trop, certains aimeraient bien le faire interdire (idées nauséabondes, raciste, toussa).

                1. René-Pierre Samary

                  … sans compter une certaine (soyons prudent) communauté. Entendu dans un bistrot que je fréquente par un membre de (voir ci-dessus) : « Et en plus il est feuj ! Un feuj n’a pas de droit d’être de droite ! »

            1. Pat

              Tous nos choix sont égoïstes : lisez Ayn Rand « The virtue of selfishness ». Même Mère Teresa a choisi ce qu’elle préférait faire de sa vie.

              1. René-Pierre Samary

                Parler d' »individualisme » ou d' »égoïsme est chargé émotionnellement, donc approximatif. Les comportements altruistes sont présents à tous les degrés du Vivant. Survie individuelle et survie du groupe se conjuguent dans notre patrimoine génétique.

      1. Dr Slump

        Signe patent de la connivence, je dirais même du concubinage du politique et du médiatique. D’ailleurs c’est devenu tellement habituel que personne ne le remarque.

    2. Aristarkke

      Au fripon! au fripon! à l’assassin! au meurtrier! Justice, juste Ciel! je suis perdu, je suis assassiné, on m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon français.
      Qui peut-ce être? Qu’est-il devenu? Où est-il? Où se cache-t-il? Que ferai-je pour le trouver? Où courir? Où ne pas courir? N’est-il point là? N’est-il point ici? Qui est-ce? Arrête.
      Rends-moi mon français, coquin. (Il se prend lui-même le bras.) Ah! c’est moi. Mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais. Hélas! mon pauvre français, mon pauvre français, mon cher ami! on m’a privé de toi; et puisque tu m’es enlevé, j’ai perdu mon support, ma consolation, ma joie; tout est Fini pour moi, et je n’ai plus que faire au monde: sans toi, il m’est impossible de vivre.
      C’en est fait, je n’en puis plus; je me meurs, je suis mort, je suis enterré.
      N’y a-t-il personne qui veuille me ressusciter, en me rendant mon cher français, ou en m’apprenant qui l’a pris?
      Euh? que dites-vous? Ce n’est personne. Il faut, qui que ce soit qui ait fait le coup, qu’avec beaucoup de soin on ait épié l’heure; et l’on a choisi justement le temps que je bloguais chez Monseigneur de Céze. Sortons.
      Je veux aller quérir la justice, et faire donner la question à toute la maison: à servantes, à valets, à fils, à fille, et à moi aussi. Que de gens assemblés! Je ne jette mes regards sur personne qui ne me donne des soupçons, et tout me semble mon voleur. Eh! de quoi est-ce qu’on parle là? De celui qui m’a dérobé? Quel bruit fait-on là-haut? Est-ce mon voleur qui y est? De grâce, si l’on sait des nouvelles de mon voleur, je supplie que l’on m’en dise. N’est-il point caché là parmi vous? Ils me regardent tous, et se mettent à rire. Vous verrez qu’ils ont part sans doute au vol que l’on m’a fait. Allons vite, des commissaires, des archers, des prévôts, des juges, des gênes, des potences et des bourreaux. Je veux faire pendre tout le monde; et si je ne retrouve mon français, je me pendrai moi-même après.

      1. Cyril45

        Ah ce cher Poquelin. Que n’aurait-il pas à dire de nos jours. Si du moins on le laissait s’exprimer, et ça, c’est une autre paire de manche dans notre belle démocratie reine de la liberté d’expression.

          1. Aristarkke

            Non, j’ai ressorti mes bobines en 8mm (pellicule d’avant le super 8) avec mon projecteur en 110 V…
            Le top d’il y a 60 ans….

            1. Pat

              Quand je pense que j’ai fait le montage d’un film 8mm… qui a été projeté devant les parents des scouts (dont j’étais), et il n’a cassé qu’une fois. Bon, j’étais jeune… Et pour les méchantes langues, je ne suis pas encore retraité (et forcément pas fonctionnaire non plus).

      2. MichelC

        Il crie au voleur dès le jardin, et vient sans chapeau..- Au voleur, au voleur, à l’assassin, au meurtrier. Justice, juste Ciel. Je suis perdu, je suis assassiné, on m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon escarre. Qui peut-ce être ? qu’est-il devenu ? où est-il ? où se cache-t-il ? que ferai-je pour la trouver ? où courir ? où ne pas courir ? n’est-elle point là ? n’est-elle point ici ? qui est-ce ? Arrête. Rends-moi mon escarre, coquin… (Il se prend lui-même le bras.) Ah, c’est moi. Mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais. Hélas, ma pauvre escarre, ma pauvre escarre, ma chère amie, on m’a privé de toi ; et puisque tu m’es enlevée, j’ai perdu mon support, ma consolation, ma joie, tout est fini pour moi, et je n’ai plus que faire au monde. Sans toi, il m’est impossible de vivre. C’en est fait, je n’en puis plus, je me meurs, je suis mort, je suis enterré. N’y a-t-il personne qui veuille me ressusciter, en me rendant ma chère escarre, ou en m’apprenant qui l’a pris ? Euh ? que dites-vous ? Ce n’est personne.

        1. Aristarkke

          J’avais déjà l’ADPF sur le dos…
          Comme si cela ne suffisait pas… Un autre maintenant à mes basques…

          Le SG n’est pas extensible…

            1. Aristarkke

              Je serais vous, j’ éviterais de rentrer en compète avec l’ ADPF à propos du stock de SG que je représente pour lui…
              Quand il parle de lui, il se qualifie de doux sauvage pour que les innochins retiennent surtout l’adjectif et oublient le substantif…
              Moi, je fais l’ inverse pour ma sauvegarde… 😕

    3. Lark on the Wing

      Ah ! pardonnez, mais « on » attire mon attention sur le fait que j’aurais dû écrire : « le Talleyrand de Le Touquet »….

      Suis confus, et toussa, hein ? provoqué, bien malgré moi, un col-lapsus chez un fidèle commentateur… navré…

      1. Aristarkke

        Rassure-toi!
        J’ai survécu.
        Pauvre ADP, sûrement désemparé, qui va devoir reprendre sa veille alors qu’il pensait toucher Cythères heu six terres heu, sa citerne de SG qu’il attend…

  6. Aristarkke

    J’ai de la chance comme Albundy de n’avoir pas été discriminé.
    Il n’a parlé que des Polonais et non pas que des plombiers polonais.

  7. René-Pierre Samary

    Je ne crois pas que Monsieur Macron, notre président-histrion, se préoccupe avant tout de ce qui est bon pour la France. Son kif, comme disent les jeunes, c’est de monter sur les planches et de s’y faire applaudir.

    1. Royaumont

      Pour être efficace, il faudrait diminuer drastiquement la charge administrative qui pèse sur les entreprises et ses coûts induits. Il faut donc s’attaquer à l’emprise sur le pays, au pouvoir et aux privilèges de la haute administration. Or Macron a été porté au pouvoir par cette caste, il lui doit tout, il ne l’affrontera pas. Il sait donc qu’il est condamné à l’impuissance. Autant se consoler en profitant des privilèges de la fonction.

      1. Pat

        Il ne faudrait pas oublier les privilèges de la pléthorique « basse » administration. Aligner les droits du public sur le privé serait un bon commencement (et ne serait que justice), notamment concernant l’âge et le calcul de la retraite et la fin de l’emploi à vie.
        Il faudra aussi m’expliquer pourquoi 2 millions de fonctionnaires suffisaient en 1980, et pourquoi il sont en sous-effectif maintenant en étant largement plus que deux fois plus nombreux.

          1. Pat

            Trois fois plus nombreux : c’est possible, j’ai lu plus de 6 millions maintenant, mais je n’ai pas vérifié.
            Aligner le public sur le privé : bonne idée , la faillite du système (et du pays) n’en sera que beaucoup plus rapide.

          1. Aristarkke

            Off : Se constituer une caste d’obligés qui soutiendront le régime envers et contre tout, surtout contre d’infâmes libéraux qui ne rêvent que d’économies, d’équilibres des dépenses/recettes et surtout, abomination, diminution drastique des dépenses étatiques et de ses établissements secondaires…
            Faire aussi que cela devienne le cas de la majorité des citoyens pour garantir le résultat des élections que l’on consent encore à organiser (tant que cela marche…)
            On : offrir des services publics de qualité aux Grançais, ces ingrats…

        1. Calvin

          « Il faudra aussi m’expliquer pourquoi 2 millions de fonctionnaires suffisaient en 1980, et pourquoi il sont en sous-effectif maintenant en étant largement plus que deux fois plus nombreux. »
          En augmentant le périmètre de l’Etat partout où il est inutile, en imposant un déluge de normes à appliquer, amender, modifier, en conservant des domaines obsolètes pour des raisons d’avantages acquis, etc…

            1. Pythagore

              « En 2000, le Conseil d’Etat avait déjà fait un décompte : la France comptait 9 000 lois et 120 000 décrets. Aujourd’hui, selon les calculs de Philippe Sassier et Dominique Lansoy, on en est à 10 500 lois et 127 000 décrets. […]à ces 10 500 lois, il faut ajouter 7 400 traités et 17 000 textes communautaires. »

              Faut ben du monde pour gérer tous ca.

              wikiberal.org/wiki/Inflation_l%C3%A9gislative

              1. Aristarkke

                Je me demande le nombre d’articles de loi que ces 9.000 lois engendrent en réalité.
                Parce que non seulement il y a des lois dans le tas (par exemple, celle dite Duflot) qui comportent un nombre de plusieurs dizaines voire centaine(s) d’articles mais il y en a aussi, y compris dans celles les plus touffues en articles dont les articles sont eux-même étalés sur plusieurs pages…
                Exprimés en signes typographiques, ces textes doivent représenter des milliards de signes…
                Trop de lois tuent la Loi…

                1. Pythagore

                  « Je me demande le nombre d’articles de loi que ces 9.000 lois engendrent en réalité. »

                  Je sais pas qui a eu l’idée des 10 commandements mais dire qu’y a un mec (une moeuf, un trans,…) qui prétendait régir une société avec 10 articles. Totalement marlou.

                  Le code civil à lui seul compte 2534 articles. Qd au code du travail, les articles n’etant pas numérotés de façon incrémentale, faudrait compter.

                    1. Pythagore

                      🙂

                      Va falloir renforcer les fondations de l’assemblée nationale, le bâtiment n’ayant pas été conçu pour le poids de papier des livres de loi et autre journal officiel.

                  1. Aristarkke

                    La Loi de Moïse contient 613 articles de prescription. Les 10 commandements en sont le résumé synthétique. Et Jesus, en Matt 22:40 précise que toute la Loi et les Prophètes sont eux mêmes dépendants (suspendus selon certaines traductions) des deux principaux commandements suivants, en quelque sorte, des racines : Le premier et le plus grand :d’ aimer Dieu complètement sans arrières-pensées, le second d’aimer son prochain comme soi-même…
                    Vous constaterez que pour l’Islam, yaduboulo à suivre pour remplir ces conditions…

            2. Pythagore

              Ach je ne peux m’empécher de rapporter ce commentaire:

              « Rapporté à la surface du pays, il convient de remarquer que la France dispose de bien moins de fonctionnaires au km² que l’Allemagne : 8,4fonctionnaire/km² contre 13,5 fonctionnaires/km² outre Rhin. »

              On n’a pas assez de fonx au km², va falloir en employer plus. Mdr.

              agoravox.fr/actualites/politique/article/non-le-nombre-de-fonctionnaires-n-187186

              1. Aristarkke

                J’imaginais naïvement qu’ Agoravox publiait un article ironique d’un libéral invétéré trempant sa plume dans l’acide.

                Que nenni!

                Derrière cette remarquable comparaison se trouvait une officine communiste (art de fin 2016) qui assure évidemment le tam-tam pour son « étude »….

                Le contenu de l’article est néanmoins d’une stupidité crasse dès qu’on lui applique une analyse sommaire.
                Ainsi, pour gérer 54 Ms de personnes en 1980, il fallait 3,8 Ms de fonx et pour gérer 1/4 de plus en 2010, il faut donc prévoir 5,6 Ms de fonx…

                Evidemment cette officine glisse sans y toucher sur l’anomalie constituée par une augmentation de 50 % (louche aristarkkienne) des fonx pour gérer à peine un petit cinquième de population en plus…

                En maintenant ce ratio, le prochain cinquième d’augmentation de population de 13 Ms de personnes va engendrer une augmentation des fonx de 2,8 Ms pour atteindre dans les 8,5/8,5 Ms de fonx…

                Et si au lieu de prendre la population totale, on s’en tient à la population active, il faut alors un ratio de 1,8 Ms de fonx pour seulement 5 millions d’actifs…

              2. Pheldge

                Bon, bin y’a plus qu’à trouver un moyen de faire payer les km² … puisque c’est l’aune à laquelle on mesure la densité bureaucratique !

                1. Calvin

                  Rapporté à la surface… Cette ineptie.
                  C’est sûr qu’à l’époque où l’Algérie était française, il fallait 1M de fonctionnaires pour gérer le desert…
                  Pourquoi pas rapporté au volume, aussi, puisque la nation va jusqu’au centre de la Terre ?
                  On manque alors de 345M de fonctionnaires…

                  1. bibi

                    Si il fallait 1M de fonctionnaire pour gérer le désert algérien (2 000 000 km²) alors il en faut 200 000 pour les 432 000 km² de la Terre Adélie.

          1. Aristarkke

            Seulement 2 millions en 1980 ne sont pas crédibles.
            J’ai trouvé un tableau indiquant que les fonx des ministères étaient officiellement de 1.608.000 en 1980, hors FP hospitalière et FP territoriale. C’est pourquoi le chiffre du double trouvé (et admis) chez l’officine coco est probablement représentatif.
            Lien suit

            1. sam player

              Attention : il faut peut-être tenir compte du statut d’un paquet de fonctionnaires ou agents de l’état qui a changé suite aux privatisations ou au changement de statut d’établissements publics : ainsi de 150K à FT, 260K à La Poste… s’y ajoute les arsenaux (GIAT), et des employés de services publics EDF, GDF, RATP, SNCF, Aéroports qui eux aussi ont changé de statuts.

              Malgré cela, le nombre de fonctionnaires a augmenté.

              1. Aristarkke

                Les changements de statuts de ces services publics sont nettement postérieurs à 1980. De plus, les personnels fonx d’avant le changement ont conservé ledit satut de fonx.

                1. sam player

                  Tableau 3 page 22
                  Ministère des Postes et Télécommunications : 440,200 employés en 1982.

                  Stop ou encore ? 😀

                  persee.fr/doc/estat_0336-1454_1984_num_167_1_4870

                  1. Pythagore

                    Encccooorrrreee (des chiffres hein).
                    Effectivement, si 1/6ème des fonx étaient à l’époque aux PTT, et qu’il n’en reste aujourd’hui plus qu’un dixième, les 9/10ème ont été compensés ailleurs. Ca laisse présager de l’ampleur du désastre.

                    Nos politiques comme bcp de citoyens oublient que depuis 1980, l’informatique s’est invité à la table de la productivité.

                    Bercy a informatisé les déclarations d’impôts ce qui est un progrès, pour compenser, les élus complexifient les taxes à outrance, faudrait pas être trop productif qd même.

                2. sam player

                  « De plus, les personnels fonx d’avant le changement ont conservé ledit satut de fonx. »

                  1980 c’était il y a 37 ans… soit la durée de vie active maxi d’un fonctionnaire… En 2020 il devrait rester 30,000 fonctionnaires à FT/Orange.

                  Mon propos était de dire que malgré le changement de statuts des employés dans diverses entreprises publiques (près d’un million), ce qui aurait dû faire baisser le nombre de fonctionnaires depuis 1980 (peu importe la date du changement de statut entre 80 et maintenant), ce nombre a quand même augmenté.

                  1. Aristarkke

                    Mais je ne te la conteste pas, cette augmentation ???
                    D’autant qu’avec une augmentation de 50% pour seulement 20 de population et en tenant compte de tous les ex-fonx des sociétés privatisées « qui n’émargent plus », l’augmentation est encore plus sensible puisque ces sociétés privatisées ont leurs embauches hors FP…

                    1. Pat

                      Merci à Ari d’avoir vérifié et corrigé mon affirmation un peu cavalière. J’avais la flemme de me lancer dans ce genre de recherche.

      2. Gastoon

        Et ça tombe, c’est exactement l’inverse qui se produit !!!
        Pour flinguer le travail détaché, l’administration a déjà dégainé, et pour faire quoi ? Pour déléguer aux entreprises employeuses de main d’œuvre détachées le contrôle des inscriptions et paiement des cotisations des employés de tous les fournisseurs, même sous traitants. Les entreprises donneuses d’ordre sont rendues responsables des négligences ou escroqueries de leurs fournisseurs. Et responsable égale pleins de sous à payer en cas de défaut de contrôle.

        Que je sache, il y a un truc responsable pour cela, l’URSSAF, mais qu’à cela ne tienne…
        Cela s’appelle ‘obligation de vigilance’, c’est du très grand art de complexité et cela revient à bloquer voire interdire le travail de personnes étrangères à la France ou à l’espace économique européen.

        1. bibi

          On se rappelle bien du public de socialistes lillois chez Drucker, auquel Leluron (non sans mal au début) a réussi à faire chanter l’emmerdant c’est la rose.

  8. Bonsaï

    Bien. Tous ces petits détails sont à mettre sur le compte d’une légitime baisse d’énergie, imputable à une longue campagne victorieuse et à une organisation minutieuse du modèle de gouvernement macronien.
    Certes, l’observateur attentif qui voit déjà poindre les grandes lignes de caractère du personnage peut d’ores et déjà y discerner une certaine arrogance juvénile, qui pourrait facilement démystifier le personnage s’il n’y prend garde…

    1. René-Pierre Samary

      Ce prudent subjonctif, dans votre dernière phrase, me semble bien optimiste, arbolito. Pour exister sur le plan national, une condition :
      – être pris au sérieux
      Pour exister au plan international, une condition :
      – être pris au sérieux.

        1. Aristarkke

          Evidemment, ceux qui ont voté pour lui ont un peu de mal à se déjuger…
          Mais comme il n’y a pas eu de gros bataillons d’électeurs…

            1. Aristarkke

              Au premier tour, il n’avait que 8,6 Ms d’électeurs directs…
              J’admets qu’il y en a qui « ont voulu simplement faire barrage au FN » dans le différentiel entre les deux tours…

              Il est quand même déjà en chute violente de popularité, davantage qu’Hollande (même si je pense que c’est une mesure +/- bidon dans le sérieux)

          1. Aristarkke

            Ouais mais en étant suffisamment agile et en calant bien, il est possible d’y arriver (si chaque barreau ne cède pas en raison du bras de levier)
            Et *pis d’abord* il y a belle lurette que les échelles de bois sont interdites en usage pro (surtout vu le poids qu’elles pèsent vite, > âne mort).

  9. albundy17

    Il n’y a pas que macron qui fait des victimes, sa femme et sa coupe mireille d’arc n’était plus supportable par cette dernière

      1. Pheldge

        Line Renaud, groupie … on attend Yvette Horner,et son accordéon magique, relookée une fois de plus par JP Gaultier, Mireille Mathieu et surtout la « reine de la nuit parisienne » Régine !

            1. Bonsaï

              Je vois qu’on suit la mode présidentielle au jour le jour !
              En effet, le petit couple était hier au Touquet bardé de belles vestes en cuir noir… mais à quel circuit de motos allaient-il ainsi vêtus ?

              1. Aristarkke

                Arbolito, je laisse passer parce que vous êtes suisse…
                Trop tôt pour l’enduro des sables à Le Touquet.
                Maintenant, le cuir n’est pas obligatoirement synonyme de moto. Il y a environ 75 ans, cela se démontrait (hélas) facilement…

                1. albundy17

                  Pour le cuir et ses utilisations (fouet, god ceinture, cagoules) faut demander à l’adp, s’il a réussi à se liberer des entraves il pourra répondre

  10. Higgins

    Les inspecteurs des finances sont des fermiers généraux modernes. Le flop du voyage présidentiel démontre, s’il en était encore besoin, l’impasse dans laquelle notre pays se trouve. Comme le souligne notre hôte, les vrais blocages viennent avant tout de la haute fonction publique et des baronnies (politique, syndicale ou autre) érigées çà et là depuis la Libération. A cela s’ajoute des médias en coma dépassé et il est des plus faciles alors de bien conditionner l’opinion publique.

    1. Royaumont

      Pour les médias, la triple vrille de Macron avec sa déclaration sur la Pologne est, je cite RTL, » un risque calculé pour faire bouger les lignes ».

  11. MichelC

    Je lis cet article avec un immense plaisir 🙂
    Il vient à point, avec les détails que la presse Pravda française n’a pas transmis, même en filigrane.

    Ah ah. Le président est à l’est? Mais c’est pour nous faire croire qu’il n’est pas à l’ouest…
    Et devinez quel est le grand pays de l’est qu’il n’a pas visité ❓
    C’est croustillant 🙂
    Des km d’avion en moins, c’est des taxes en moins… Taxes gaga taxes loin loin ♪♬…
    La prochaine fois, il ira voyager dans l’aile est de l’Élysée… Ce sera autant utile, voire plus écologique question vilain méssant CO2 :mrgreen:

    Quant à Auchan, Carrefour, Micon est bien content que ces entreprises fassent de bonnes marges en Pologne. Avant l’implantation de ces géants, il y a avait plein de petits magasins qui ont du fermer sous la pression de ces blobs. Alors, interdire aux polonais de risquer leur peau en Grance pourrait se trouver avec comme rétorsion une interdiction des grandes surfaces et/ou de plus grandes taxes assommantes à la Grançaise sur ces surfaces. En effet, il faudra bien recaser tous ces jeunes… Quand on joue au con, on risque d’avoir à faire à aussi con sinon plus.
    Il n’aura pas à se plaindre. Mais on connait déjà la musique…Taxes gaga taxes oin oin ♪♬…

  12. Jb²o

    Vous entendez, me semble-t-il, que les travailleurs détachés le sont par des entreprises étrangères qui travailleraient dans des pays tiers. Mais ne sont-il pas parfois simplement travailleurs étrangers dans une entreprise française sur le sol français?

    1. sam player

      La directive concerne les « entreprises établies dans un État membre qui, dans le cadre d’une prestation de services transnationale, détachent des travailleurs, conformément au paragraphe 3, sur le territoire d’un État membre. »

      Les travailleurs détachés sont détachés. Un particulier qui offre ses services dans un autre état membre n’est détaché de rien du tout.

  13. Duff

    Pour voir pas mal de travailleurs détachés autour de chez moi, il est ahurissant que personne ne se pose la première question avant toute critique de fond de la directive. Les polonais, hongrois et autres qu’on voit passer ne sont manifestement pas ingénieurs ou banquiers… Mais pourquoi donc un pays qui a autant de chômeurs n’arrive-t-il pas à pouvoir ces postes alors que manifestement la demande est là?

      1. Pat

        Surtout quand on ne veux pas se salir les mains, et qu’on cherche un emploi (si possible à vie – ce qui est juste un choix de vie), et pas un travail.

          1. Duff

            Je pense aussi que l’effet pervers de 40 ans de socialisme c’est de transformer pas mal de monde en branleurs professionnels, aspirateurs d’allocs et de subventions.

            Manifestement les polonais qui veulent s’en sortir songent prioritairement à bosser.

              1. Duff

                Oui et c’est une caractéristique de notre époque, plutôt que de se poser les vraies questions sur soi, on accuse d’emblée les autres.

                On pouvait développer un peu plus dans l’article l’aspect donneur de leçon démocratique.

                L’UE et ses ODS accusent la Pologne et la Hongrie de « dérives autoritaires ». La blague, les gouvernements sont très méchants parce qu’ils font ce que leurs populations veulent. Comme dit H16, dès qu’on touche à l’UE ou leurs conneries constructivistes nous on peut s’assoir sur les référendums.

                1. Aristarkke

                  Monseigneur n’était pas d’humeur de nous faire un texte de 2.000 signes après ses efforts de la semaine dernière… 😉

            1. patatrac

              Duff: Ils ont surtout vécu le socialisme réel pendant 40ans, pas la guimauve électorale servie par nos apparatchiks endimanchés, et ils partent aussi d’un peu plus loin, économiquement s’entend

              1. Aristarkke

                Surtout que les Polonais sont plutôt des courageux, durs à la besogne (cf toute l’immigration polonaise post WWI venue bosser dans le Bassin Minier du NPdC)

                  1. Aristarkke

                    Je ne pense pas.
                    Le Bassin Minier (comme lieu d’exploitation du charbon) n’existe plus dès avant cette création, comment dire, inspirée…

                    1. Aristarkke

                      Les HBNPC étaient l’ensemble des sociétés minières de charbon qui ont été nationalisées à la Libération au titre de la sûreté de l’énergie et de sa fourniture (merci les Cocos).
                      Il n’en subsiste plus rien (hors archives) sauf peut-être des sociétés d’HLM pour exploiter tous les corons encore debout et ceux qui ont été créés depuis pour en remplacer d’autres.

          2. Lark on the Wing

            Lady B : est-il possible que vous ne lisiez pas – ou ne compreniez pas – ce qui paraît à longueur d’années sur ce blogue et ses commentaires ?

            Cette « rare » lucidité est exposée tous les jours, pourtant !!! et hormis quelques trolls, devenus rares, eux, vraiment, ces quelques remarques rebattues pourraient être signées par 19.5 commentateurs sur les 20 répertoriés.

            Petit exercice pour votre punition : qui est le demi commentateur ?

            Presque HS, cette citation de Jacques Bainville, où la lucidité le dispute à l’intelligence :

             » « Les poissons d’un aquarium connaissent-ils qu’ils sont enfermés ? C’est douteux. Leur perception du monde extérieur est faible. Que savons nous de plus du futur ? nous n’en sommes pourtant séparés que par une autre cloison de verre et c’est toujours un étonnement que les hommes d’une époque n’aient pas mieux discerné l’avenir, et souvent l’avenir le plus prochain.
            « L’exemple qui se tire des dernières années de l’Empire Romain est classique. En somme, personne n’a eu l’idée un peu nette de ce qui allait arriver. Partant, personne n’a rien fait pour conjurer la catastrophe. Elle a même été hâtée par cette circonstance que les gens continuaient de vivre dans l’illusion que les choses telles qu’elles étaient dureraient toujours…. »

            Toujours actuel, le vieux Jacques….

            1. albundy17

              « Lady B : est-il possible que vous ne lisiez pas – ou ne compreniez pas – ce qui paraît à longueur d’années sur ce blogue et ses commentaires ? »

              Ben y ‘ a ça, plus des resets réguliers de la RAM :mrgreen:

                  1. Bonsaï

                    Flairant encore un piège et connaissant votre exubérante passion française pour les sigles en tous genres, je n’aurais pas misé sur la plus facile des soluces !

              1. MichelC

                Mouais, c’est pas la RAM, c’est le uP et la DRAM qui sont ressetés… C’est plus sur vu le nombre de bugs qui s’empilent.

            2. Bonsaï

              Cher Lord Quiet, vous aurez sans doute compris que mes matinales réflexions sont à prendre au deuxième degré, destinées qu’elles sont à détecter la température des disputations…

      2. Aristarkke

        Encore faut-il même qu’il y ait un diplôme qui bloque…
        Revoir la saynète des Chevaliers du Fiel sur les employés municipaux…

    1. Le Gnôme

      es Français considèrent dans leur grande majorité que seul le travail de bureau est noble et que le reste est fait pour les manants ou les déficients mentaux, au contraire de nos voisins teutons ou helvétiques où le travail manuel n’est pas considéré comme dégradant.

      Quand je vois le nombre de bacheliers qui s’inscrivent dans des facultés qui les lèneront directement chez Popaul, cela me sidère, plus de 500.000 entre les facs de lettre , de psycho ou de socio, c’est de la démence pure et simple.

      Et pas de sélection, peu importe que 60% se vautreront en première année.

        1. Aristarkke

          Vu le faible nombre d’heures de travail en regard de leur paie, je ne suis pas sûr qu’ils se fassent nettement moins en tarif horaire…
          Tenir une TPE n’est pas si plaisant que cela quand on doit aussi rapporter tout ce qui est rendu obligatoire comme paperasserie au fil de l’année.
          Parce qu’en plus l’Administration grançaise est plutôt ennemie du secteur privé qu’autre chose…

                1. Aristarkke

                  Mon ami, vous ne pouvez pas faire que du noir, sauf à être « invisible » en ne commençant pas par une inscription au RM ou au RCS.
                  Sinon, si vous ne déclarez que des clopinettes et « en même temps » que vous avez un train de vie qui colle « difficilement » avec vos revenus officiels, vous risquez des questions inquisitoriales, au minimum…
                  Sont traqués les fichiers immobiliers, ceux des cartes grises dont les véhicules « hors normes », vos comptes en banques, livrets, etc…

                  Il y a quelques années, avant que Talonnette 1er ne relève le seuil minimal de l’ISF, mon couple y a été assujetti et nous avions fait les déclarations ad hoc. La quatrième ou cinquième année, nous recevons un beau jour une mise en demeure d’une empaffée du fisc nous menaçant des pires avanies (elle se retenait de nous promettre les galères) à coup de 40% de pénalité pour ci, 40% pour cela, pour n’avoir pas fait de déclaration ISF et payé ce qui convenait, ce depuis plusieurs exercices.
                  Bien sûr, ma réponse a été à la hauteur de sa nullité de fonx puisque tous les doubles, dont les envois en R+AR des déclarations annuelles, étaient conservés.

                  Mais cette empaffée nous mettait en demeure en nous fournissant la liste complète de nos biens immobiliers, compris ceux en SCI dont nous n’avions que des parts avec une évaluation fantaisiste des prix (oubli des crédits alors en cours) ou en méconnaissant que certains avaient été établis par expertise judiciaire officielle (conséquence d’une succession avec bagarre entre héritiers) et y compris mon compte-titres et un compte en banque de mon épouse qui avait reçu en Décembre une portion de prix de vente d’un bien de la succession.
                  Tout n’y était quand même pas mais TOUS les éléments > 15.000 € étaient recensés, lui permettant de supputer qu’avec ce qui n’était pas encore recensé, nous étions plus que coincés…
                  Ah, si j’habitais en cité en commerçant des plantes aromatiques mais en roulant en Aston Martin Vantage décapotable ou en Mercédes revue par AMG, je passerai probablement en dessous des radars. Mais voilà, je n’habite pas en cité et je ne suis pas une CPF

                  1. Pat

                    HS, mais pas vraiment : les SCI à l’IS sont des pièges, le fisc vous obligeant à amortir des immeubles qui ne devraient pas l’être (puisque toujours en état 30 ans après l’acquisition, s’ils ont été normalement entretenus). L’amortissement vous évite des taxes annuelles faibles, mais permet au fisc de vous assommer quand vous liquidez votre SCI, l’immeuble ayant une valeur comptable nulle (puisque totalement amorti). Le montant total de la vente de l’immeuble est alors imposé au régime des plus-values mobilières : vous avez de la chance si vous récupérez la moitié de la valeur de votre bien après IS, contributions sociales et IR !

                    1. Aristarkke

                      Les miennes sont des SCI de gestion patrimoniales sans imposition directe SCI. La SCI à l’ IS convient surtout aux sociétés immobilières, HLM, etc… par le fait justement de l’ amortissement…
                      Quant aux taxations des plus values, elles sont relativement récentes…

                    2. Pat

                      La transformation d’une SCI à l’IR en SCI à l’IS est imposée par le fisc dès que vous donnez un bien (ou une partie d’un bien) en location meublée ou en location de vacances. On peut se faire piéger !

      1. patatrac

         » peu importe que 60% se vautreront en première année »
        Triste et réel mais c’est donc qu’il y a sélection… pas la meilleure des façons, mais sélection.

      2. Pythagore

        « Les Français considèrent dans leur grande majorité que seul le travail de bureau est noble »

        Après 40 ans de socialisme comme évoqué par Duff, et surtout de lavage de cerveau qui va avec, effectivement c’est l’impression que j’ai aussi. Mais ce ne sont pas les Français, c’est ce que l’on leur explique tous les jours. Le Français ne nait pas avec pour idéal devenir employé de bureau pas plus que le polonais pour devenir plombier.

        L’idéal socialiste semble être l’employé de bureau devant son ordinateur qui fait, on sait pas trop quoi (pénibilité minimale). C’est peut-être pour ca qu’ils inventent de plus en plus de paprasse, ca crée des employés de bureau qui remplissent des formulaires en tout genre.

    2. René-Pierre Samary

      Rencontre avec un ouvrier travaillant à Flamanville. Comme toute son équipe, il est portugais. L’un des +/- 45 000 travailleurs détachés venant du Portugal, à peu près autant que les Polonais.
      Areva (donc EDF) devrait donner l’exemple. Tous virés, ces travailleurs résultant du « dumping social ». Non ?

          1. Calvin

            Ben oui.
            Ce n’est pas EDF qui ferait de l’optimisation fiscale en Irlande et au Luxembourg.
            Pas de ça chez nous.
            Enfin, du moins, le croyais-je.

            1. Aristarkke

              Quand il s’est agi de domicilier Airbus, il a été placé chez les Bataves et non chez les Grançais…
              On se demande bien pourquoi…
              Surtout au vu du nombre de multinationales domiciliées dans ce pays, compte tenu de sa taille…

    3. bibi

      J’ai un ami qui était artisan maçon qui bossait bien et beaucoup mais pour des clous, il a plié boutique et aujourd’hui il occupe un emploi salarié dans une usine agroalimentaire, il a racheté plusieurs taudis qu’il a retapé et encaisse les loyers c’est bien plus lucratif que travailler pour le RSI.

  14. Pere Collateur

    Bien, ca fait 3 mois que ce macron est à l’Elysée. C’est je pense suffisant pour se faire un avis.

    Et donc, pour les derniers gugus qui avaientt un secret espoir qu’il soit moins grave que son pitoyable prédécesseur, je ne dirais que ca:

    ENCORE RATÉ!

  15. zimzamzom

    Personne pour comprendre que les petites manoeuvres de Macron qui il le sait certainement bien n’aboutiront jamais car les polonais et d’autres n’accepteront jamais une modification de traité sur ce point, sans compter sur le fait que ce genre de modification ne peut se fait qu’à l’unanimité des membres de l’horreur UE, servent avant tout à ceci:

    – Macron se pose comme celui qui veut sauver UE alors que cette dernière est de plus en plus conspuée par les peuples qui ont commencé à comprendre le truc malgré les foutaises et propagandes des 3 castes, la politicienne, la medatique, et l’affairistes; cela lui vaudra comme récompense soutiens à l’intérieur comme à l’extérieur de la part des castes;

    – Macron qui déja a perdu bonne part des soutiens populaires qui se sont laissés arnaquer par une propagande mediatique hallucinante pré-élections et son talent certain pour enrubanner du crétin avec ses phrases vides et sa belle gueule essaie de se donner l’apparence d’un qui lutte pour la défense des travailleurs français et même la Fraounce, alors qu’il est le traitre abouti vis à vis des deux.

    Personne ici pour comprendre ne serait ce que ça et ne faire que couiner facile contre la paperasse et les diverses énarchies françaises certes très problématique -ce pays en crève, mais bon la paperasse UE l’est bien plus en quantité de production et acharnement des crypto énarques à écraser les libertés bien que tput ceci soit déguisé en promotion du libre échange salvateur bencésûr et d’un libéralisme qui n’en est pas un car top down totalitaire est à l’oeuvre et essence de UE?

  16. Aristarkke

    Cette mission de Flop Joene que personne ne lui demandait, ne serait-elle pas un rideau de fumée pour faire croire à Mutti Merkel qu’en dépit de son jeune âge, il peut avoir une stature qui en impose ???
    Auquel cas, c’est un flop de plus en peu de temps…
    A ce rythme, nous allons regretter Peak de la Faribole d’ici la fin de l’année… 😕

      1. Pheldge

        papet, le verlan c’est « l’en-vers » tu piges ? donc manette ==> « nette-ma » ! c’est bon, t’as pris-com ? après, c’est comme on dit « une langue vivante », donc ça évolue 😉

      1. MichelC

        Il n’y a plus d’amiante dans les plaquettes de frein. Rien que les écouter ces polytocards, cela rend sourd. On s’énerve, alors hop, on vide la bouteille, fume des clopes pour certains.
        Ils pourraient partager leurs grasses retraites ? Trop en demander à ces Princes…

  17. Mildred

    Dire qu’il en est qui sont assez naïfs pour s’imaginer qu’on pourra harmoniser quoi que ce soit dans la politique de l’UE ! L’UE c’est chacun pour soi, et Dieu pour personne !
    Macron ne réussira pas plus que Mitterrand, Chirac, Sarkozy ou Hollande, mais on dirait, que pour l’instant, il est le seul à ne pas le savoir !

    1. Calvin

      C’est la rengaine éternelle des élus, maintes fois répétée :
      « Cette fois, c’est sûr, ça va marcher ! »

      En reproduisant les mêmes actions, en recyclant les mêmes idées, en ressortant les mêmes solutions…

    2. BDC

      +1 Mildred. Je ne sais plus qui a dit que pour s’occuper de relations internationales, les Français étaient bien vus car ce sont les seuls à ne pas favoriser leur pays. Macron n’est peut-être pas au courant, et dans sa grande naïveté, s’imagine que ses petits camarades n’auront aucune gêne à trahir leur pays.

  18. Pheldge

    HS pour … le Papet : vas-y, entraîne-toi, il y a un jeunot qui te surclasse dans ta catégorie des pré-fossiles ! 😉
    france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn/albi/albi-robert-marchand-105-ans-devient-champion-du-monde-cyclisme-amateur-sa-categorie-1317309.html?campaign_id=A100

    1. Aristarkke

      OK, je sors mon célérifère et je vais le réviser…
      Je t’attends pour que tu fasses le lièvre devant moi…
      Ne te charge de rien dans l’avion :
      J’ai encore une draisienne qui doit pouvoir aller pour ta taille.

  19. Benway

    Pour paraphraser le Patron:

    Le président sozialiste d’une ancienne grande puissance en voie de tiermondisation qui donne des leçons à un pays en pleine croissance, que des décennies de communisme et des siècles de voisinage avec de grandes puissances prédatrices n’ont pas réussi à abattre.

    Forcément, ça va bien se finir.

    1. kekoresin

      « À la Libération, de Gaulle nommera cinq ministres communistes, dont un ministre d’État, Maurice Thorez (même Léon Blum s’était gardé de nommer des communistes dans le gouvernement de Front populaire). Une centaine de membres du Komintern seront propulsés au sommet de l’État. Des durs. Ils deviendront intouchables du fait de l’instauration du statut de la fonction publique, signé par Thorez… » – A lire ici: http://www.lepoint.fr/chroniques/eric-brunet-deboulonne-la-statue-du-general-de-gaulle-10-11-2016-2082129_2.php#section-commentaires

      Pas étonnant qu’on en soit là avec des ambitions collectivistes qui ont fait couler les Soviets mais qui devraient bien marcher chez nous, non?

      1. Aristarkke

        Ce deuxième gouvernement du général de Gaulle, formé le 13 novembre, est caractérisé par l’entrée de cinq ministres communistes (Maurice Thorez, Ambroise Croizat, François Billoux, Marcel Paul et Charles Tillon). Après leur forte progression aux élections d’octobre 1945 (26 % des voix et 159 sièges/586 ), ils revendiquent hautement la direction du gouvernement.

        De Gaulle met tout son poids dans la balance et réussit à limiter pour quelque temps leur influence au gouvernement. C’est ce qui motivera son départ trois mois plus tard : « Le régime exclusif des partis est reparu. Je le réprouve. Mais, à moins d’établir par la force une dictature dont je ne veux pas, et qui sans doute tournerait mal, je n’ai pas les moyens d’empêcher cette expérience. »
        Extrait de la notice Wikipédia « Gouvernement Ch de Gaulle – 2 »

        Je te dis pas CE qui aurait été beuglé par la Gôche d’alors si le Général était passé outre en empêchant des représentants d’icelle de participer au Gvt…

        Pour le coup, lui aurait été servi le grand air du dictateur, etc, etc…

        Rappel : elections législatives du 21/10/45 où les femmes exercent leur droit de vote pour la première fois…

        1. kekoresin

          Thorez a été amnistié par De Gaulle alors qu’il était réfugié en URSS pour désertion (traité de germano-soviétique oblige). D’autres ont eu moins d’indulgence…Et puis, l’héritage de ces communistes est bel et bien la création de la SS et du statut de la fonction publique qui installe à vie les fonctionnaires d’état. Peut être y avait-il un semblant de justification après guerre mais ça gangrène le pays depuis lors. Alors on peut dire que derrière l’apparente résistance au communisme, De Gaulle leur a bien permis de réaliser leur projet. Quant à dire que De Gaulle était obligé de nommer 5 ministres, c’est de la foutaise…

          1. Aristarkke

            Donc tu aurais aimé qu’il fasse un coup d’état en 45/46 ???

            Pour la nomination des ministres, je te rappelle que sous la IIIme et sous la IVme, c’était l’A.N. qui, en pratique, validait le gouvernement qui devait refléter la composition politique des députés, ce qui n’était pas une partie de plaisir au vu de l’émiettement desdits partis entraînant des coalitions précaires et instables.

            Pour la SS, c’est une resucée de ce qui a été mis en place brièvement sous Vichy, notamment pour les retraites passées de la capitalisation à la répartition immédiate parce que Pétain avait puisé dans les réserves des retraites capitalisées pour payer les frais des Nazis.

          2. bibi

            La SS contrairement au mythe ne provient nullement du CNR mais de Vichy, et tout ce qu’a fait le CNR c’est acter le fait que l’Etat Français ayant siphonné l’ensemble des caisses privés de secours mutuel, il était impossible de revenir en arrière.

            Tous les pays d’Europe occidentale se sont dotés d’une sécurité sociale et d’un statut de la fonction publique civile (supprimé depuis dans certains pays) sans avoir eu le moindre ministre communiste et certains ont du faire appel au FMI quand leur social-démocrassie s’est trouvée en faillite on pense notamment aux britanniques et aux suédois.

            L’état actuel de la France n’est nullement à chercher dans les décision prises au sortir de la guerre il y a 70 ans, l’état actuel de la France il provient de la croissance ininterrompu du poids de l’état depuis 1975 qui coïncide avec la prise du pouvoir par l’énarchie.

          3. Aristarkke

            La première grande loi de la SS date de mai 46 quand a été officialisé le « régime général » censé prendre en charge tous ceux qui ne relevaient pas des régimes particuliers d’avant-guerre et qui ont été baptisés « régimes spéciaux ».
            Je parle de « loi votée », donc d’une décision de l’A.N. censée être l’émanation du Peuple.
            Quand le Peuple vote bien ou mal, le premier puni est bien lui, après tout…

            1. kekoresin

              Je l’avais lu mais merci Ari, c’est toujours bien de réviser. Nous sommes d’accord que la SS sous la forme que nous connaissons est née en 1945 sous l’influence des communistes.

              1. Aristarkke

                Exactement et la perversion a été de la bâtir dans le but de faire croire que c’étaient les « bénéficiaires » qui allaient la gérer avec le système paritaire alors que très vite l’Etat s’en est mêlé jusqu’à finalement aboutir à la situation actuelle.
                Or, dans les écrits de Bastiat figure déjà un avertissement à propos des caisses de secours mutuel qui, gérées par autrui que ceux concernés directement par leurs activités, ne pourraient que s’abîmer dans les déficits.

      2. Aristarkke

        Déjà, l’article de Brunet n’est pas fameux en rectitude historique mais le commentaire excipé, qu’en dire ???
        Là, l’histoire est réécrite, façon Orwell, pour la faire coller à ses fantasmes…

        1. kekoresin

          De Gaulle est encensé par tous les politiques français et chaque citoyen de ce pays y va de sa déclaration d’amour. La vision Orwell de l’histoire est bien dispensée dans les manuels scolaires où sont soigneusement gommés les aspects troublant du personnage. Pendant longtemps par exemple les communistes étaient présentés comme des résistants de la première heure. J’ai été saqué au lycée pour avoir demandé si ces derniers combattaient les allemands avant le pacte germano-soviétique (je te laisse deviner de quelle couleur politique était ce connard).

          1. Aristarkke

            Le bel emballage des communistes, je l’ai connu dans ma jeunesse où était encensée son action dans le Front Popu, la Résistance, la Libération, la révolution d’octobre, etc en oubliant soigneusement qu’ils avaient commencé le 22 Juin 41 à « résister » aux Allemands, par exemple… ou de parler de Budapest…
            Les explications foireuses pour « expliquer » les purges staliniennes ou le pacte germano-soviétique, j’ai eu aussi, soutenues par des éditeurs scolaires très orientés.
            Et en géographie, nous était servi le mythe immarcescible de l’URSS qui était toujours (depuis la fin de WW II) à deux doigts de rattraper et de dépasser les USA dans les trois ans à venir…

            A l’époque, j’habitais à Valenciennes qui était une municipalité de droite littéralement cernée par une banlieue rouge sang…

            1. Benway

              @Aristarkke: J’ai passé le Bac L en 2000… passé mes révisions à flirter avec diverses substances et demoiselles, et l’ai obtenu haut la main car on ne nous demandait rien de plus à l’époque que de situer la Russie sur un planisphère pour avoir la moyenne en Histoire/Géo 😉
              En prenant en compte que le niveau n’a certainement pas augmenté depuis, cela laisse songeur… sur bien des points 😉

                1. Pheldge

                  cela laisse songeur… oui, moi, en 78 (1978 je précise, pour certains malcomprenants, pleins de jalouseté et de méchancetise ) pour avoir fait à peu près la même réponse, j’ai récolté un brillant 2/20 soit 1 en histoire et 1 en géo … du coup je n’ai pas eu la mention TB ! 😀

      3. Aristarkke

        En 36, le PCF pèse seulement 72 députés sur 396 « de gauche » soit un peu plus que le sixième en ne représentant que 16% de l’électorat contre 27% en 1945.

        Blum n’a pas nommé de ministres communistes parce que ceux-ci ne le désiraient pas ou plus exactement, ne le pouvaient pas en obéissance aux ordres de l’Internationale Communiste, donc de Moscou.

        Cela aurait été de toutes façons un attelage disparate parce que les premières « tensions » apparaissent dès l’automne 36, soit trois à quatre mois après, à cause de l’Espagne et des difficultés économiques récurrentes allant en s’aggravant…

      4. Aristarkke

        Le statut de la fonction publique « Thorez approved » a été publié en octobre 1946, neuf mois après le départ du Général et adopté comme il se doit par l’A.N.
        Rappel : le Général n’avait pas de parti et « la Droite » y était très minoritaire…

  20. Aristarkke

    Heureusement qu’historiquement, nous sommes plutôt un partenaire pour la Pologne.
    Parce que pour la rudoyer, entre Chirac en 2003 (*) et Macron en 2017…

    (*) ramdam de sa part pour leur suivisme des US en Irak après leur avoir déjà balancé antérieurement, au moment de leur demande d’adhésion à l’UE après la chute de la république populaire, que le club n’était ouvert qu’aux gens sérieux… On connaît la suite des brillants résultats de cet arnaqueur sérieux…

    1. Benway

      C’est vrai, j’avais oublié cette belle leçon de diplomatie à la truelle… Il y a eu aussi les achats d’armes aux US, les belles âmes européistes antifrontières n’ont jamais pardonné à la Pologne de choisir un fournisseur hors-UE 😉

      Entre l’acharnement médiatique contre la Serbie qui a eu les conséquences que l’on sait, la diabolisation de la Pologne et les glissements sémantiques vicieux des journalitz assimilant les Roms et autres Jean du Voyage à la Roumanie dans le medias français (les Roms ne sont pas présents qu’en Roumanie mais le journalitz s’en fout, pour lui Rom=Roumain=enrichissement culturel double-plus-ungood=racisme autorisé), il y a une sorte de constante.
      Comme si on essayait de se mettre à dos des alliés historiques qui, coïncidence certainement, nous ont toujours épaulé lorsqu’il s’agissait de repousser à travers les siècles des enrichisseurs culturels divers et variés (enfin plutôt divers que variés 😉 ).

      1. kekoresin

        Oui, la Pologne a fait une faute de goût en achetant aux US. Pas de mal à ce que l’Europe fasse comme les autres blocs économiques qui usent d’un certain protectionnisme… Quant aux « alliés historiques », les Balkans et les pays de l’Est ont toujours été sources de paix et de félicité c’est bien connu!

        1. Aristarkke

          Peut-être une faute de goût mais le respect pour son porte-monnaie et ceux qui le remplissent en réalité :

          48 F16 (avion éprouvé par rapport au Rafale, le Mirage 2000 étant considéré comme déjà un peu démodé) pour 4,5 Mds € (en 2002) mais avec une contrepartie de 9,5 Mds€ d’investissements US dans les 10 ans à venir (alors).

          L’offre pour 48 Mirage 2000 était un peu moins coûteuse (circa 4,2 Mds€) mais la Grance n’offrait au mieux que 2,4 Mds € d’investissements dans le pays.

          L’offre la moins chère était pour le GRIPEN suédois mais il n’y avait aucune offre d’investissements ultérieurs alors que c’était la condition qu’ils soient au moins égaux au coût du marché avion…

          [Les esprits chagrins remarqueront sans peine que notre pays sait aller, par delà les océans, offrir 1,4 Mds€ à la Côte d’Ivoire pour son métro (première ligne) + 0,7 Mds en d’autres projets…]

          Apparemment, les USA ont dû tenir leurs promesses…

          nota annexe : le PIB/Habitant est de (2014) 40.538 $ en Grance pour 25.247 $ pour la Pologne. En 2002, la Pologne devait être nettement plus faible / Grance.

          1. kekoresin

            Mouais, la Pologne a également acheté des Boeing au lieu d’Airbus pour sensiblement le même tarif. Il faut également mettre dans la balance les subventions européennes composées en partie de nos impôts pour l’amélioration de leurs infrastructures, un peu comme l’Irlande qui aujourd’hui peut faire du dumping fiscal. En gros, nous avons financé notre propre concurrence intra-européenne avec nos économies. Cela n’enlève rien au fait qu’au lieu de s’y adapter, la France et ses idéologues de gauche se sont enfoncés dans un délire redistributif et de gabegie étatique jusqu’au au point de non retour.

            1. Aristarkke

              Keko, tu n’imagines quand même pas que les USA qui ont injecté du pognon (à haute dose) dans ce pays vont lui laisser acheter des zincs n’importe ou???

              Si la Grance était encore une « grande » puissance, peut-être que les Polonais se comporteraient autrement.

              Rappelle-toi qu’elle a souvent été partitionnée entre Allemagne (qui pète la forme économique) et la Russie qui a toujours des visées, mine de rien…

              J’imagine que les Polonais n’ont plus (vraiment) confiance dans le poids de la Grance dans les conditions actuelles…

              1. kekoresin

                Sauf que dans ce cas de figure, il ne s’agit pas que de la France. L’UE a raté le coche partout en distribuant notre pognon sans contrat, ni obligations autre que les règles floues de l’union. Les fonds de pensions américains ont ainsi pu, par exemple, acheter littéralement l’Estonie et attendre sagement l’avènement de l’euro et l’injection par l’Europe de milliards de subventions sans contrepartie. Résultat, le foncier à Tallinn a été multiplié par 40!!! Alors les américains sont-ils doués ou les européens complètement nuls, peut être un peu des 2 mon capitaine Zorba 😉

            2. MichelC

              Extrait de Capital.fr , 2014 :
              « Airbus pourrait créer des coentreprises en Pologne, ce qui soutiendrait le secteur polonais de la Défense, mais le groupe aéronautique ne semble pas pour autant pressé de voir Varsovie entrer dans son capital, selon Fabrice Lievin, vice-président d’Airbus chargé de la stratégie industrielle internationale.  »

              Voilà qui explique le problème. Vous voulez pas de nous ❓ Eh bien vos coucous vous pouvez vous les mettre les garder…
              A mon avis, la Pologne ne laissera pas tomber l’OTAN.

              Pour les subventions, c’est clair que c’est idiot. Mais sot (cialiste).

          1. Benway

            @Kekoresin: Si ces pays sont en langage journalitz « la poudrière des Balkans » c’est aussi parce qu’ils ont très longtemps servi de première ligne de défense à une Europe de l’Ouest que ça arrangeait bien; les vagues de VRP en enrichissement culturel y ont laissé des traces profondes…
            J’ai un cousin qui aime à rappeller que durant sa carrière de vendeur d’aspirateurs à domicile, il pouvait s’enorgueillir d’avoir un enfant dans chaque patelin de son secteur; suffit juste de multiplier le cousin par 20 ou 30 000 et étaler le résultat sur au moins 800 ans.

          2. kekoresin

            Pute borgne, tu fais des super point d’interrogation! Je ne te demande pas la recette sinon tout le monde va faire pareil et ça va être le merdier. Et puis comme ça, je peux te repérer facile 😉

            En tout cas, la Pologne n’est pas fair-play sur plusieurs points. Sur ce, pour ce qui est des charges, bien fait pour la France dont j’attends avec impatience le défaut de paiement et un train de réformes à gros coups de pied dans les roustons.

            1. MichelC

              Keko, comment que je fais pour le ❓
              Fastoche, j’ai une poule bio sous le bureau… Hop un coup de peigne puis j’écrase le poux rouge de sang sur l’écran 😉

                    1. MichelC

                      ?!

                      J’ai sorti les poux noirs 🙂
                      Comme quoi a pas que dans les cheveux des têtes chauves…

        2. bibi

          Ce qui a toujours posé problème à la vente du matériel militaire français, c’est la capacité à fournir des pièces détachées, problème que vous n’avez pas en tant que membre de l’OTAN en achetant du matériel US.
          Je vous rappelle juste que la France avait rire le monde entier avec les hélices du Charles De Gaulle en 2000.

  21. theo31

    « Je suis supposée prendre au sérieux le chantage d’un président dont le taux de popularité est à 4 % et qui ne sera bientôt plus président ?

    Avait le même premier ministre polonais à propos de Culbuto. Macron en est le digne héritier et en plus, il a comme lui un gros problème avec les femmes. Cinq ans, ça va être long…

      1. Aristarkke

        Au début des exploits de Peak de la Faribole, il y avait le pote de Manu (Vals), Thierry MANDON qui avait réussi à faire pondre une loi de simplification administrative en 37 articles. L’un d’entre eux n’avait déjà rien à voir avec le sujet (cavalier administratif selon leur jargon). Trois articles étaient à destination réelle des entreprises et trente-trois étaient à destination des URSSaf et autres ponctionnaires sans qu’il y ait pendant symétrique pour les entreprises…
        Donc rien d’étonnant de la part de l’exécuteur testamentaire de Peak…

    1. Aristarkke

      Le Patron a déjà démontré ici même que si les entreprises étaient mues uniquement par l’appât du gain pour employer des femmes à moins cher que les hommes, elles devraient en toute bonne logique ne plus employer que des femmes…
      Ce qu’il y a de bien dans les métiers techniques du bâtiment est que ce dilemme est très peu probable en réalisation…

        1. sam player

          Y a déjà eu des demandes d’hommes dans ce sens… et il me semble bien qu’ils ont obtenu gain de cause (en 1ère instance ou en appel du moins)

          1. Gosseyn

            La C.E.D.H. a plusieurs niveaux de décision … pour une seule et même procédure. À condition de franchir le cap des 3 % de recevabilité … le  »reste » étant habituellement refoulé sous le fallacieux prétexte de manquements aux articles 34 et 35 de la Convention.
            Cette Cour se révélant ainsi être l’organisme qui enfreint le plus en Europe l’article 6 de la Convention, celle qui établit son semblant de légitimité. Ce qui ne semble pas émouvoir nos décideurs, de quelque autre couche que ce soit.
            Voici un bon sujet de recherches et d’article pour H16 !

            1. sam player

              Là où j’ai été PTDR ROTF MAO c’est quand l’Europe a pris la décision de supprimer la différence entre les primes d’assurance H/F !

              1. BDC

                MDR ! C’est Le salaud de législateur la loi elle-même qui pervertit l’Égalitay en imposant la table femme ! Aucune économie pour les femmes : alignement sur le plus cher. Je me demande comment les autres pays européens ont géré ça. Il y a de quoi plomber encore plus l’assurance vie grançaise. « Il en résulte qu’aujourd’hui, à défaut de tables mixtes, seules les tables de mortalité calculées sur l’espérance de vie des femmes peuvent être utilisées, que le bénéficiaire de la rente soit un homme ou une femme.
                cbanque.com/placement/rente-viagere.php#ThyLRFAaVgmsPkWW.99

            2. La CEDH n’a en réalité rien à voir avec les institutions européennes et son pouvoir coercitif est assez limité (au contraire de la CJUE qui est, elle, garante des traités et qui a un pouvoir coercitif assez fort).

              1. kekoresin

                …mais qui hésite à sanctionner la France pour la situation monopolistique de la sécurité sociale! La CJUE s’avère bien timide, mais les gardiens de poulaillers qui nous gouvernent brandissent la menace d’un effondrement hexagonal pouvant entraîner les autres partenaires qui dansent la gigue au bord de la falaise… Bref l’Europe de l’Atlantique à l’Oural mais avec des creux, des bosses et des genoux écorchés!

    2. Pheldge

      Pas besoin de loi ! ma chère et tendre promise fait respecter l’égalité, et pour l’amende, elle va se servir directement dans mon larfeuille ! 😀

    3. Pythagore

      Direct taxation collection pipe system. Super invention, elle est payée combien pour pondre des trucs pareils ? J’exige l’égalité et veux pareil.
      On stigmatise, on fiscalise, on verbalise, c’est tout ce que ces politiques savent faire ?

      N’y aurait-il donc plus que des femmes mécontentes de ce qu’elles ont et jalouses de ce qu’elles n’ont pas ?
      La jouissance serait-elle donc dans l’égalité assénée à coups de marteau ?

      La guerre des wassingues ne prendra donc t’elle jamais fin ?

    4. René-Pierre Samary

      Ainsi, il existe des amendes pour les entreprises ne respectant pas l’égalité salariale hommes/femmes… Je l’ignorais.
      Comment peut-on juger de cette « inégalité » ? C’est la grande question, et je suis sûr que Marlène peut nous éclairer sur cette délicate question. Une intellectuelle de haut niveau, la Marlène.

      1. Dr Slump

        @RPS
        Mon vieux, un type s’est même pris 4 mois de prison ferme pour avoir mis la main aux fesses d’une jeune fille dans la rue, après lui avoir murmuré des grivoisetés à l’oreille. Son état d’ivresse n’a pas été retenu comme circonstance atténuante. Notez que c’est la dénonciation d’un courageux témoin qui a permis de l’appréhender… je gage que Schiappa va le décorer!

        4 mois. Ferme. On peut t’agresser, te tabasser, te briser 2-3 côtes, te casser le nez et t’exploser la rate dans l’opération, mais une main aux fesses, cépapossib’ : prison, salop !

        Je revois encore la plantureuse Sophie Favier, lors d’une émission de Dechavanne, qui racontait comment, lors d’un voyage en Italie, elle avait pris un jour une main aux fesses ponctué d’un « Che bella! », et avouait regretter que les français n’aient pas cette hardiesse osée… ce témoignage ingénu m’avait fait l’effet d’un hommage mutuel, de l’homme à la femme et de la femme à l’homme. Mais naon! Prison, vil mâle qui porte le signe du Bouc! Vade Retro, bananas!

        1. Dr Slump

          Oh la galéjeur! C’est plutôt la damoiselle qui a subi la tétanie rectale, après que t’y as laissé trainé ta paluche, sauvage! 😀

        2. René-Pierre Samary

          Regarder mais pas touche. La marchand de bonbons expose ses friandises, savamment présentées, mais la police surveille le gamin. Avec 4 mois fermes à la clé, sûr que les hommes vont se détourner de l’étalage. La démission des reproducteurs, après celle des producteurs.

      2. BDC

        René, les boîtes doivent même faire des rapports sur l’Égalité F/h alors … ça me donne envie d’aller fouiner chez mes potes de la DAF pour savoir ce qu’on y raconte. Faut toujours avoir une assistante comptable pour connaître les petits secrets des autres services, ça peut toujours servir… à bon entendeur 😉 !

        1. René-Pierre Samary

          Effarant, ma chère !
          DAF ? Je croyais que ce constructeur avait cessé son activité automobile… transmission variomatic par courroies. In illo tempores, ce système avait été testé sur les Formule 3, à l’époque où le fassait le clown, pardon, le Macron, sur les circuits. 🙂

          1. Aristarkke

            DAF est toujours constructeur de poids lourds et d’autocars, ce qu’il était avant de se mettre à la voiture pendant une trentaine d’années…

            1. MichelC

              Exact, les petites autos DAF hé 😉
              Un peu comme celles des pays de l’est, que l’on pouvait stopper avec un chewing-gum… Enfin presque.

  22. kekoresin

    Si la France devait quitter l’UE, on verrait, à l’inverse de ce que produira le Brexit, beaucoup d’entreprises foutre le camp vers des pays plus docile niveau spoliation. Oui, que Macron s’occupe de son oignon plutôt que d’essayer d’enfiler ceux des autres.

    A ce propos, un petit projet qui semble vouloir se concrétiser et qui va forcément aider à l’attractivité nationale. Une hausse massive des droits de succession, sauf pour la dernière tranche à 60% qui se verra quand même attribuer une petite rallonge de CSG-CRDS! Ne pas oublier que l’outil de travail (entreprise) rentre dans le calcul des frais de succession et ça peut grimper en flèche sans avoir forcément les liquidités en face, vu que la trésorerie est lourdement taxée. Quand on sent le merde à ce point, il ne faut pas en vouloir aux mouches…

  23. Dr Slump

    HS, mais on dira que c’est la fine analyse des anti-capitalistes, ou des « humanistes » socialistes-écologistes-communistes. Wow :

  24. MichelC

    Sur l’essentiel.lu : à Luxembourg, « Macron défend la convergence fistale »
    Des remugles sur les travailleurs détachés… Une obsession…
    La fin de l’Europe ❓
    Après le vivrensemble, l’Europensemble… C’est bien parti pour la fin…

  25. Lambda Expression

    HS,
    Mon gosse, 21 ans, comme job d’été tord des taules dans un boite de la région de Strasbourg.
    La boite marche bien semble-t-il, si bien que les cadences augmentent et qu’on demande qui pourrait faire des heures sup ou, pour les gars comme lui, qui peut continuer au delà du mois initialement prévu dans le contrat.
    “moi” qu’il dit. Il a encore 2 semaines avant la rentrée.
    “a ba non, faire des contrats de moins d’un mois, c’est administrativement compliqué”.

    Elle est ou la simplification administrative ?
    CPEF

  26. BDC

    Article dedefensa facile à lire (pour une fois) sur la médiocrité française en matière de négociations au sein de l’UE.
    dedefensa.org/article/blitzkrieg-silent-coup-et-iveme-reich-a-lue

Laisser un commentaire