Les municipales approchent. Anne et Martine se réveillent.

Pas de doute : les municipales approchent. Bien sûr, pour de petites bourgades, mars 2020 semble encore fort loin. Pour de grandes métropoles en revanche, la bataille qui s’annonce pour leur mairie s’annonce âpre et semée d’embûches. Tous les coups sont déjà permis et il n’y a vraiment pas de temps à perdre pour (re)conquérir l’opinion publique : tout maire sortant doit donc se rappeler à la mémoire brumeuse de ses électeurs.

Dans ce cadre, il ne faut guère s’étonner de la tentative récente de démission de Gérard Collomb qui n’a pas caché son désir de quitter son poste de ministre de l’Intérieur (oui, en effet, c’est bien lui à ce poste – je mettrai des balises « spoiler » la prochaine fois), ce qui lui aurait permis de briguer la mairie de Lyon plus aisément sans s’encombrer du bagage de ministre — pourtant fort léger, au vu des résultats — qui aurait pu lui valoir quelques difficultés devant les électeurs. Las, le Collomb de l’Intérieur aura aussi échoué à cette tâche puisque le Président Manu a décidé qu’il devait malgré tout rester à son poste encore un peu.

Et pendant que Gérard se retrouve temporairement enfermé à l’Intérieur, l’Anne de Paris s’est, elle, lancée dans un nouveau combat pour reconquérir le cœur de ses concitoyens.

On peut la remercier, parce qu’il y a vraiment de quoi faire dans la capitale.

Il y a, bien sûr, les petits soucis d’hygiène. On en a déjà parlé dans ces colonnes, mais il est actuellement difficile d’évoquer Paris sans évoquer son petit souci de vermines qui pullulent un peu trop. Ici, je ne parle pas des socialistes ou des hipsters mais des rats dont les rues sont maintenant pleines : apparemment, il semble délicat à l’équipe municipale d’endiguer la croissance de ces rongeurs qui deviennent de plus en plus envahissants. Anne devra déployer pas mal d’efforts pour gommer ses nombreuses années d’actions au mieux trop molles, au pire contre-productives.

Et si l’on oublie quelques instants ces encombrants mammifères (je parle toujours des rats, pas des élus), Paris fait tout de même face à d’autres défis encore plus gênants : les vagues migratoires mal maîtrisées ont entraîné une recrudescence de la violence dans les rues de certains arrondissements. Les faits divers s’empilent, et qu’ils soient classifiés comme « simple » attaque au couteau, terrorisme, acte d’un déséquilibré ou rixe banale entre individus plus ou moins maîtres de leurs facultés, le résultat reste sensiblement le même pour les habitants (et électeurs) parisiens.

Certains quartiers, subissant une saleté que la Mairie semble incapable de juguler, doivent aussi faire face à de nouveaux commerces alternatifs. En attendant que ces nouveaux entrepreneurs soient abondamment subventionnés par l’État (ce qui sabotera leurs activités plus sûrement que toute police), les riverains (et électeurs) doivent supporter les petits débordements qu’ils entraînent.

L’accumulation de ces problèmes n’est d’ailleurs pas limitée à Paris. On retrouve ce genre de problématiques dans d’autres villes, gérées par la même fine fleur socialiste et pilotée par les mêmes dogmes efficaces, causes des mêmes conséquences plus ou moins bigarrées. C’est le cas à Lille où son maire, sortant miraculeusement d’un coma de 30 ans, découvre que la vie réelle n’est pas aussi rose que ce qu’on lui avait raconté.

Martine Aubry, comprenant le problème peut-être confusément mais de façon suffisamment aiguë pour tenter quelques spasmes, refuse donc de voir Lille ressembler à la France et entend se dresser comme rempart contre la horde de Marcheurs macronistes qui pourraient, éventuellement, lui ravir un quatrième mandat qu’elle avait pourtant promis de ne pas tenter. Et pas de méprise ! On comprend bien que si ces trotteurs représentent une petite menace pour Martine, ce n’est pas celle qui empêche ses électeurs de dormir, au point que la maire de Lille l’a clairement expliqué : pour elle, « il faut plus de policiers nationaux et de CRS », car « dans certains cas, (…) ce n’est plus possible, on n’est plus dans une République ».

Eh oui : le choc de la réalité semble rude pour certains qui ont, comme Martine, mis tant de temps pour parvenir à la même conclusion que ce que les individus normalement dotés ont compris depuis plusieurs décennies.

Entendant l’appel de Martine, et profitant sans doute de son répit entre deux dépôts de démission (la deuxième fois fut la bonne), notre Collomb de l’Intérieur a donc promis à la maire de Lille une police toute taillée sur mesures (qu’on imagine amples, le socialisme et les années de coma n’aidant aucune municipalité à garder la ligne).

On le comprend : à situation grave, à quartiers sensibles émotifs et zones de non-droit d’auto-gestion improvisée, à trafics louches et problèmes urbanistiques lourds, il faut parfois faire preuve d’une réponse ferme et sans faille.

C’est probablement pourquoi, devant les rats, les rixes, la saleté repoussante de certains quartiers et l’insécurité de moins en moins sentimentale de Paris, Anne suit l’exemple donné par Martine et s’empresse donc de demander des renforts policiers à Gérard Collomb une multiplication de caméras pour garantir la sécurité des pistes cyclables, le vélo constituant semble-t-il dans l’esprit de la maire parisienne l’alpha et l’oméga de la politique municipale de reconquête des électeurs.

Si l’on y ajoute les récentes avancées architecturales majeures en matière de pissotières ainsi qu’un petit clip vidéo d’un goût exquis incitant les Parisiens et les touristes à ne plus uriner un peu partout dans la ville, on comprend que l’équipe en place tient de sérieux atouts dans ses mains pour une réélection en fanfare.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires125

  1. Pythagore

    First !!
    « l’Anne de Paris s’est, elle, lancée dans un nouveau combat pour reconquérir le cœur de ses concitoyens »
    Vu à Paris hier: permis de végétalisation délivré par la mairie. Un mec met 2m² de fleurs autour d’un arbre, ce qui embellie un peu sans frais pour la ville, il faut un permis. Par contre pour jeter son matelas, ou son vieux bidet dans la rue, pas de permis requis.

    1. panchovilla

      dans le même genre d’absurdité : pour faire du portage de repas il faut un agrément des services vétérinaires, et pour avoir cet agrément il faut remplir un dossier. Cependant, en dessous d’une certaine distance il n’y a pas besoin d’agrément. Chouette me direz-vous. Eh bien non, pas chouette : pour se passer d’agrément, il faut faire une demande de dispense d’agrément, et remplir un dossier de demande de dispense d’agrément !!!!!!

        1. albundy17

          On voit toute la considération à l’endroit des vioques, principaux demandeurs de ces portages de repas, inutile d’un agrément sanitaire, mais vétérinaire.

          On les pique quand !

          ça fait penser à je ne sais plus qui, dont la brillante récente idée proposait, afin de combler les désert médicaux, d’ouvrir la voie de la médecine générale aux vétos.

          1. Aristarkke

            Bon maintenant, reste à intéresser le véto à s’occuper de la mémère pour la moitié du tarif qu’il prend pour s’occuper du chien-chien à la mémère… Et à être payé en plus (c’est l’expression) à la St Glinglin par la SS en gâteau sur la cerise…
            Z’ont pas dû penser à) ce micro-détail, dans les zélites qui savent…

              1. albundy17

                Oui. D’autant que je connais des vétos plus efficace que certains MG, les animaux ne causent pas beaucoup, du coup t’es vraiment obligé de faire de l’étiologie.

                les mg mal payé, ben z’avez qu’à pas demander à être fonctionnaires.

                Pis mal payé, tout est relatif, j’en connais qui tournent à 11.000 par mois, conventionné, avec des horaires de bureau

          2. Aristarkke

            Et si le nombre de vétos augmente lentement en Grance, ceux-ci ne s’installent pas davantage en territoire rural pour autant (et pour les mêmes raisons que ne s’y installent guère de médecins…
            Déjà que c’est un problème en seconde couronne IDF à 30 km du périph’ pour qu’un médecin généraliste s’y mette alors qu’elle n’est vraiment plus rurale mais déjà rurbaine…
            Alors dans la cambrousse profonde…

      1. Alix

        Ne riez pas! C’est vrai!: Formulaire CERFA N° 13982 : Dérogation à l’obligation d’agrément sanitaire – Fiche de déclaration format pdf

      2. Val

        @Pancho dans le même registre : une nouvelle loi toute neuve assimile désormais les écuries et centre equestres à des élevages. Et donc ils auront une nouvelle louche de paperasse à effectuer : registre de entrées sorties de tous les chevaux tenu en temps réel, conservation de toutes les ordonnances véto sur 5 ans etc… Je suis sûre que les centres, à peine remis du coup de bêche de la triplette de TVA vont sauter de joie.

        1. Aristarkke

          « registre de entrées sorties de tous les chevaux tenu en temps réel, »

          Naturellement, tenu manuellement sur un registre au format officiel paraphé sur chaque page par le greffe du tribunal d’instance du ressort. Enfin, ça, c’est au minimum pour être sérieux

  2. Val

    Dans notre petit village, on vient de voter. Notre maire voulait nous intégrer à la grande ville voisine dans les fumeuses nébuleuses « communes nouvelles » qui fleurent bon le communisme bondissant. Et paf exit le projet , il n’y a eu besoin que d’un tour. Pour une fois ça m’a réconcilié avec le vote. Il faut dire que nous sommes une toute petit commune. Et le bon côté des chose -inattendu- : seuls les gens informés sont allés voter, les autres idiots « utiles » n’étaient même pas au courant du projet ni même pour les pires, du scrutin. Devrait-on faire pareil pour les présidentielles ?

    1. Val

      @al Un jour W Churchill se plaignit à une de ses amies : il y avait un bal costumé et il ne savait vraiment pas en quoi se déguiser. Elle lui répondit : « Venez à jeun Winston, personne ne vous reconnaîtra ! » Çà me fait furieusement penser à Martine

      1. Pheldge

        Salvini à propos de Juncker « je ne parle qu’aux gens sobres ! »
        20minutes.fr/politique/2348539-20181004-parle-gens-sobres-matteo-salvini-tacle-jean-claude-juncker-consommation-alcool

          1. Val

            @al et le nôtre c’est quoi sont traitement pour jubiler en tripotant les jeunes blacks à tout bout de champ, je dis ça , je m’en moque, mais c’est une curiosité intellectuelle quand même et puis si c’est contagieux tout de même, je ne voudrais pas que mon mari attrape ça

            1. albundy17

              Fort avec ceux qui la ferme, faible avec ceux qui présentent un risque, le traitement serait une greffe de pendules.

              Ou alors il fantasme sur les pseudos grosse bite, mais je ne pense pas

    2. Aristarkke

      Quand la VdN pond un article où Méremptoire tient la vedette, elle l’illustre avec des photos d’archives antérieures d’une dizaine d’années…

    1. Husskarl

      En effet, ils chouinent pendant 5 ans, se lamentent et nous cassent les oreilles, puis, incapables de réflexion, ils recommencent.

    2. Aristarkke

      Et Méremptoire qui va devoir recommencer à se lever tous les dimanches matins à point d’heure et ce, pendant des mois et des mois, pour aller se taper l’incruste sur le marché de Wazemmes (quartier boboïdo-populaire de Lille, très fréquenté) et montrer sa bonbonne bobine aux nuls qu’ elle espère voir voter pour elle…

  3. albundy17

    Concernant les rats, anne n’est pas trop aidée, une assoc (ce serait croquignolet que celle ci soit subventionnée ^^) s’insurge contre le génocide de ces braves rongeurs 😀

    1. Dr Slump

      Oui, la mauvaise foi des soces est sans limite, ils ne connaissent pas la honte. Si les rongeurs venaient à occasionner la réapparition de maladies quelconques, ils trouveraient moyen d’accuser je sais pas qui, ou de se réjouir que ça fasse travailler la médecine.

      1. Paul Aubrin

        C’est fait. Le nombre de leptospirose est en augmentation rapide. Il n’a jamais été aussi élevé depuis 1920, 600 cas par an dont certains sont mortels. Mais mourir infecté par l’urine de rat, c’est totalement naturel et cela prouve que ces pauvres bêtes ne sont plus une espèce menacée.

    2. Husskarl

      Quand vous lisez un vibrant appel à accueillir tous les réfugiés et les loger puis les nourrir, c’est un peu la même absurdité (remplacer biodiversité par diversité). On marche sur la tête, et pas qu’économiquement.

      1. taisson

        « On marche sur la tête, et pas qu’économiquement. »
        C’est sur ! Et parfaitement vérifiable, et très certainement irréversible…
        Quand tout un peuple apprend à se mépriser lui-même, voir à se haïr, il n’y à plus le moindre espoir !
        Quand le président montre l’exemple, en envoyant paître les vielles dames du peuple dont il est issu, après avoir enlacé affectueusement d’autres, de préférence un peu délinquants..
        Après la mini gay pride avec nègres pédérastes en short dansant à l’Elysée, tout le monde voit bien ou est le vrai progrès sociétal !!
        Il faut changer ce qui était convenu comme « normalité »!!.
        On ne s’étonne donc pas de voir les parisiens, archétypes de ce qui est « à la mode », préférer les rats…
        Le niveau de crétinisme « étalon » est atteint quand on dit que « la ville n’est pas faite seulement pour les humains » ! C’est peut être les animaux qui les construisent ?
        Haine des racines, jeunisme avec relents d’esthétisme homo, haine du patrimoine transmis, Préférence idolâtre pour ceux venus d’ailleurs, Animalisme, avec protection des nuisibles, sexisme anti mâle, égalitarisme idéologique de façade pour endormir le populo..
        La liste des symptômes de maladie incurable est trop longue pour que le malade s’en remette !
        Et, pour revenir au sujet, il y à gros à parier que les Parisiens en feront la démonstration aux prochaines élections, en réélisant les mêmes, ou leur clones, de droite ou de gauche !!

        1. gérard

          Dans deux ans,une équipe de France de foot mixte et transgenre est possible et meme inévitable.Il est inutile de vouloir lutter contre le progrès

      2. panchovilla

        la variole du singe vient de faire son apparition à Londres. Je ne savais pas qu’il y avait des siges à Londres.Vu que sur ce coup là on ne peut pas accuser les rats, je me demande quel peut bien être le vecteur de la maladie…
        encore une coincidence du type « sida » : l’afrique est le continent le plus touché, la France est le pays d’Europe où il y a le plus d’Africain, la france est le pays d’europe le plus touché par le sida. Tous les spécialistes vous le diront : c’est une énorme coïncidence absolument inexplicable en l’état actuele de nos connaissances.

        1. P&C

          Là, ça devient criminel :
          – nous ne sommes plus immunisés contre la variole (officiellement éradiquée, donc plus de vaccination & nous ne vivons plus au contact des vaches, sources de la vaccine).
          – la variole se répand facilement, surtout dans les villes.
          – par le passé, la variole a quasi éradiqué des peuples qui n’y était pas préalablement exposés (amérindiens) et pouvait causer jusqu’à 30% de mortalité chez l’adulte lors des pics.

          La logique la plus élémentaire impose de garder en quarantaine les individus provenant de pays à risque, le temps de voir s’ils ne sont pas contaminés ou porteurs sains…

          Par le passé, les considérations de juteux profits l’ont emporté sur la prudence face à la maladie, et cela a donné la peste de Marseille (mais au moins, en ce temps là, les responsables locaux ont eu assez de co*illes pour rester sur place et diriger les opérations, ce qui permis de contenir la peste à la région de Marseille).
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Peste_de_Marseille_%281720%29
          Dans le cas que vous exposez, il n’y a même pas de juteux profits à la clé qui justifient la prise de risque…

        2. Gosseyn

          La transmission, en toute connaissance de cause, d’un agent infectieux potentiellement mortel est un crime.
          Pourquoi croyez-vous que cette endémie n’a pas été contrée par l’application de la loi ?

          1. panchovilla

            quand la première grosse épidémie d’Ebola est arrivée (guinée ?) tous les pays africains ont immédiatement coupé les communications aeriennes avec le pays infesté. Un seul pays africain a continué à faire des liaisons aériennes : la France. Au nom des droits de l’homme. C’est notre fierté : morts, mais fiers de l’être.

            1. albundy17

              Je me rafraîchissais la mémoire concernant ebola, le début de l’article est marrant:

              « La maladie à virus Ebola se caractérise par une létalité de 50 à 90%. »

              Puis, juste après:

              « Fin novembre 2015, le bilan total de cette épidémie débutée en mars 2014 faisait état de 28.599 cas, et de 11.299 décès. »

              🙄

  4. Stéphane B

    2 morues qui ont du mal avec leur collomb intgestinal,, un vrai régal. Pour ce dernier, lors de sa passation de rênes et lors de son discours, le collomb intestinal a mis en avant sa difficulté de digérer en déclarant à quelque chose près que, aujourd’hui dans certains quartiers,nous vivons cote à cote avec une certaine population mais que bientôt nous serons face à face.

    Aussi, son départ sent plutôt le je ne veux pas assumer, ni que mon nom y soit associé qu’autre chose

    PS: J’ai vu hier en me baladant une affiche du yann brosse à chiottes pour les européennes. A Gerber !

    1. Le Gnôme

      Faut il protéger les derniers communistes au nom de la biodiversité ? Ils sont quand même en voie d’extinction, remplacés par d’autres qui ont su cacher leur pelage rouge sous une teinte verte.

  5. JiJiBé

    « Les Parisiens et les rats peuvent-ils mieux cohabiter? C’est ce que veut croire l’association Paris Animaux Zoopolis qui met en place ce jeudi une campagne d’affichage dans le métro avec un message: “les rats ne sont pas nos ennemis”. Sur les affiches, un rongeur qui semble aussi inoffensif que le Ratatouille de Disney tient une pancarte proposant des “free kisses”, des bisous gratuits ».

    Ouf ! On respire du côté du Bataclan (trou à rappeurs) et aussi de l’Opéra et ses petits rats.

    Rat-cisme insupportable.
    Mais de toute manière, ainsi que le disait Bernanos, les ratés ne nous rateront pas.

      1. Aristarkke

        Un mal qui répand la terreur,
        Mal que le Ciel en sa fureur
        Inventa pour punir les crimes de la terre,
        La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
        Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
        Faisait aux animaux la guerre.
        Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
        On n’en voyait point d’occupés
        A chercher le soutien d’une mourante vie ;
        Nul mets n’excitait leur envie ;
        Ni Loups ni Renards n’épiaient
        La douce et l’innocente proie.
        Les Tourterelles se fuyaient :
        Plus d’amour, partant plus de joie.
        Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
        Je crois que le Ciel a permis
        Pour nos péchés cette infortune ;
        Que le plus coupable de nous
        Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
        Peut-être il obtiendra la guérison commune.
        L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents
        On fait de pareils dévouements :
        Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
        L’état de notre conscience.
        Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
        J’ai dévoré force moutons.
        Que m’avaient-ils fait ? Nulle offense :
        Même il m’est arrivé quelquefois de manger
        Le Berger.
        Je me dévouerai donc, s’il le faut ; mais je pense
        Qu’il est bon que chacun s’accuse ainsi que moi :
        Car on doit souhaiter selon toute justice
        Que le plus coupable périsse.
        – Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
        Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
        Eh bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
        Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
        En les croquant beaucoup d’honneur.
        Et quant au Berger l’on peut dire
        Qu’il était digne de tous maux,
        Etant de ces gens-là qui sur les animaux
        Se font un chimérique empire.
        Ainsi dit le Renard, et flatteurs d’applaudir.
        On n’osa trop approfondir
        Du Tigre, ni de l’Ours, ni des autres puissances,
        Les moins pardonnables offenses.
        Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins,
        Au dire de chacun, étaient de petits saints.
        L’Ane vint à son tour et dit : J’ai souvenance
        Qu’en un pré de Moines passant,
        La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense
        Quelque diable aussi me poussant,
        Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
        Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net.
        A ces mots on cria haro sur le baudet.
        Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
        Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,
        Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.
        Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
        Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !
        Rien que la mort n’était capable
        D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.
        Selon que vous serez puissant ou misérable,
        Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

        Vous verrez que les plus bobos passeront au travers…

    1. Val

      @Jijibé On avait jadis un dicton « les rats quittent le navire », aujourd’hui des imbéciles se réjouissent qu’ils y montent, j’imagine qu’ils espèrent conjurer la tempête, les fous. J’adore les soces, ils sont persuadés que c’est la queue qui agite le chien.

  6. Nousvaincronsparcequenoussommeslesplussales

    En tant que Parisien, je m’étonne de la disparition des ondes et du domaine du célèbre Mao Péninou, pourtant en charge de la propreté, et bien payé, du sujet propreté. Certes le concept d’emploi disons sous-occupé est bien connu de la Mairesse mais quand meme.

    1. Aristarkke

      Finalement, les rats ne réussissent guère aux Mao de toutes origines.
      Le Phare d’extrême-orient, devant l’invasion de rongeurs en raison de la destruction irraisonnée des oiseaux, accusés d’ empêcher les récoltes d’ arriver aux niveaux décrétés du énième Plan (mais ces derniers étaient chaque fois très poétiquement baptisés à la mesure de leur ineptie), le Phare, disais-je, avait lancé un sous-plan d’ éradication desdits rongeurs sous la forme d’une prime par queue de rongeur apportée au bureau de la locale milice. Toutefois, rapidement apparut l’ étrange impression que plus la milice décaissait des primes, moins les rongeurs paraissaient subir quelconque déconfiture…
      Il ne fallut guère de délai à une enquête pour constater que les Fils du Ciel s’étaient lancés dans l’élevage industriel desdits trotte-menu… 😛

  7. Citoyen

    Euh …c’est pas pour dire, mais une tartine au Brie qui reste 30 ans dans le coma … Doit y’ avoir des effluves qui ressemblent au Vieux-Lille ou au Maroilles … On comprend qu’elle veuille garder la gamelle, et la protéger des hordes de marcheurs … Y pourraient devenir médisants …
    Mais d’autres disent qu’une tartine au Brie, givrée au beffroi, ça conserve …

  8. Stéphane B

    Purée et le Placé qui découvre les problèmes de circulation à Paris, mais d’ou sort il ???
    Il a tweeté jeudi soir : « Je fais 5 à 6 courses par jour avec Taxify et Taxis G7 dans Paris. Le trafic (avec deux L) est juste délirant ». Ce message, dans lequel l’ex secrétaire d’Etat semble découvrir les bouchons parisiens, suscite de nombreuses critiques et commentaires ironiques.

    Je fais 5 à 6 courses par jour avec @taxifyapp ou @TAXISG7 dans paris. Le traffic est juste délirant !

    — Jean-Vincent Placé (@JVPlace) 4 octobre 2018

    ladepeche.fr/article/2018/10/05/2882535-jean-vincent-place-tweete-trafic-delirant-paris-recoit-volee-critiques.html

    1. taisson

      En gros cet ahuri anti bagnoles des autres passe tous les jours une bonne demi journée en auto dans Paris !!! Quelle occupation peut on avoir dans ces conditions…
      J’espère qu’il n’est pas vendeur d’éoliennes,parce que ses frais de transport vont lui bouffer le budget !!

    2. Aristarkke

      Et encore, les taxis ont droit de circulation sur les couloirs de bus, ce qui dope nettement leur vitesse moyenne…
      Que peut-il bien faire actuellement pour passer ses journées en taxi ? Concurrent d’ Agnès Saal, notre c…ard laqué???

        1. lxy

          Les surfactions de taxis de Saal et Cluzel, deux hiérarques du cu-culturel socialiste n’étaient pas perdues pour tout le monde. Car G7 est un gros financeur du PS, et le patron de G7, un certain Rousselet (dont le pére était le chef de cabinet de F . Mitterrand) était le directeur financier de la campagne de Hollande en 2012.

          1. Aristarkke

            De la même façon, l’augmentation au compte-gouttes des licences de taxi parisiennes est une façon de ne lui opposer qu’une concurrence en croissance très lente, si tant est que croissance existe (il y a moins de taxis maintenant qu’il n’y en avait avant-guerre avec une population et un tourisme bien moindre). En 1937, il y avait environ 32 K taxis en exploitation mais une loi opportune instaure un numérus clausus à 14.000 maxi.
            En 81 ans, le nombre de licences est passé à presque 18.000 en 2018, soit une augmentation moyenne de 49 licences/an…
            Même pas, en fait !!!
            En 1951, sous un pression malthusienne des syndicats, le nombre de licences est abaissé à 11 K puis sera remis à 14 K en 1956… pour passer à 15 K en 2000… et arriver à 15,3 K en 2006…
            D’où également la « lutte » incessante contre les VTC et tout ce qui y ressemble de près ou de loin…
            Naturellement, tout cela n’est fait que pour protéger l’artisan-taxi

                1. albundy17

                  On arrose déjà (qualibat et consuce) tout en se faisant évincer.

                  D’ailleurs, j’arrête le chauffage fin d’année, sauf quand le client va acheter sa chaudière BT à casto.

                  Z’ont pas encore interdit les cumulus électrique, après je ferais plus que du remplacement de joint de chiotte à 100 euros l’intervention, ça sera moins fatiguant et j’économiserais la décanale.

                  1. Aristarkke

                    Je n’ai jamais adhéré à Qualibat, vu l’expérience négative qu’en avait mon vendeur d’entreprise avec un coût certain contre quelques ions positifs pour ton image, éventuellement.

                    1. Aristarkke

                      De plus, les chaudières à condensation requièrent une ventouse…
                      Cela le fait bien dans les immeubles collectifs non prévus pour cela…

                    2. Aristarkke

                      Al, je posais surtout de la BT gaz. Sur la foultitude de devis BT/condensation que j’ai proposée, je n’ai eu qu’un seul retour positif pour la condensation, les clients finalement restaient en BT. La réduction fiscale que tu touches très décalée n’étant pas très motivante.
                      Les quelques autres condensations que j’ai remplacées par ailleurs, étaient de l’échange standard…
                      De plus, j’ai la particularité d’avoir posé des dizaines de chaudières « en urgence » et non pas dans une atmosphère sereine d’ECS abondante et d’une température estivale, si tu vois ce que je veux dire…
                      Mais en immeuble, les chaudières travaillent beaucoup moins qu’en pavillon, si bien que je pose toujours des BT.
                      Quand au fioul, il est de moins en moins existant en RP surtout en première couronne et Paris où tu as du gaz dans toutes les rues…

                    3. Aristarkke

                      « ça a tendance à orienter le client… »
                      Ce qui va surtout orienter le client contre nous, oui, oui, toi aussi, si ce genre de société sévit dans ton coin, ce sont les propositions de remplacement/entretien obligatoire/ dépannages moyennant contrat de X années à 50, ou 60 ou 80 € le mois selon les variantes couvertes
                      Tous les six mois, je reçois d’E..ie, une offre postale en ce sens, depuis presque deux ans maintenant.
                      Et le démarchage téléphonique qui harcèle s’y met aussi pour changer des tableaux électriques à rénover…

                    4. albundy17

                       » si bien que je pose toujours des BT. »

                      Ce sont les mieux, surtout depuis que leur prix est redevenu normal, suite à la fin du crédit d’impôts. Les condens, une belle arnaque. mais bon, y’en a des qui ne voient que le crédit d’impôts, quitte à ce que ça leur revienne plus cher juste sur la facture, pis après, la fiabilité ^^

                      D’autre part je fais les mesures de combustion, ben entre l’annoncé et la réalité c’est du double lol d’enculades.

                      Pis avec un reglage fin, ma fioul de 1976 me donne un rendement/CPI de 96 %, sauf quand y’a trop de vent, la régul tirage est morte, j’y pense pis j’oublie

                      Je bosse pas ds le collectif, y’a trop de marches :mrgreen:

                    5. Aristarkke

                      « Je bosse pas ds le collectif, y’a trop de marches »
                      Je fréquente essentiellement le collectif up-to-date, moi Môssieu, i.e. avec ascenseur. 😛
                      Et quand ce n’est pas le cas, je majore le devis du temps que cela prendra de tout monter à la main ou je refuse direct selon la configuration.

                      De toutes façons à Paris, avec les plus-values potentielles de la mise en place d’un ascenseur (même limité à deux/trois places étriquées) sur le prix au m², il ne doit plus y avoir beaucoup d’immeubles où il est raisonnablement possible d’en installer un, qui ne soient pas équipés de cet engin.
                      J’ai comme exemple une copro dans le Vme où l’ascenseur a été seulement prolongé du sixième au septième étage, celui des chambres de bonnes antérieurement accessibles uniquement par l’escalier de service (des étages nobles à 3,50ml entre planchers sols…). Le lendemain de l’inauguration, majoration des loyers des CdB à +25/33%. A 600€ le mois + charges, pour 21 à 22m² (deux chambres réunies), cela s’arrache littéralement compte tenu de la rareté de ce confort.
                      Je n’ai pas l’incidence sur le prix mais c’est un immeuble où un appartement a été vendu en 2016 sur la base de 10.000€ le m², entièrement à refaire parce que dans son jus des années 50 (l’immeuble datant de 1923)

                    6. albundy17

                      J’ai refais un appart Quai duperré à LRO, 6ème étage d’escaliers dont deux en colimaçon, très haut de gamme (180 m², pile face au 2 tours, 6 mois de CA habituel en 1 mois 1/2, ben je le ferais plus jamais.

                      Y’a pas d’ascenseur à la rochelle dans ces bâtisses, les escaliers empiètent bien souvent en alignement dans les propriétés voisine, et inversement, mais jamais au même endroit.

                      Enfin, je pense même que je vais de nouveau changer de métier, je commence à m’emmerder grave.

  9. albundy17

    Comme quoi, hein, immigration produit de la richesse, le patron de l’Ocriest (j’aime bien son nom: Jean Marc Droguet ^^) vient d’accomplir un double coup de filet sur un réseau de prostitution nigérian ayant généré 50 millions d’euros en 3 ans (45.000 euros par jours de bénéf, belle boite artisanale).

          1. lxy

            Un bel exemple de win-win : le trafiquant gagne un modeste pourcentage, le marié et la mariée gagnent en contrepartie l’abondante manne sociale des prestations qui se déverseront sur eux toute leur vie durant et la France, gagne quelques « chances pour la France » de plus…

        1. Citoyen

          Oui, mais ce qui embête les zautorités, c’est qu’il s’agit d’un PIB sans TVA, qui crée un mankagagner préjudiciable à la bonne santé des ponctionnaires … Ce qui a le don de les mettre de mauvaise humeur …
          Le sevrage entraine des dérèglements gastriques …

          1. albundy17

            D’un autre coté, ça leur permet d’emprunter un peu plus tout en restant ds le traité de ma trique, pis ça fait un peu moins proxo d’en balancer un de temps à autres

      1. WorldTour73

        Ou la baisse des taux d’intérêts par les banques centrales, qui est du vole, pour sauver les états en faillite comme la France.

  10. Mildred

    « Mon Gégé » va avoir du boulot ! Il paraît que deux mineures sont soupçonnées d’avoir organisé 73 cambriolages dans les beaux quartiers de Lyon !
    Et puis il y a ce douloureux mystère des bébés sans bras de la région Rhône Alpes où on n’a toujours pas de responsable crédible à présenter aux parents :

    https://www.20minutes.fr/societe/2347783-20181003-bebes-nes-bras-autorites-doivent-essayer-donner-reponses-noyer-affaire-demande-maman

    Ah mais c’est vrai, j’oubliais, Gégé n’est plus ministre de l’Intérieur, alors comme Macron, il s’en fout !

    1. Pheldge

      Pour le coup des malformations fœtales, le Papet, il se souviendra certainement du scandale de la Thalidomide …
      fr.wikipedia.org/wiki/Thalidomide

  11. Pheldge

    Tiens mon Papet, j’en ai une bonne de nouvelle pour toi :
    europe1.fr/politique/mitterrand-est-le-meilleur-president-de-ces-quarante-dernieres-annees-pour-les-francais-selon-un-sondage-3770816

    Je trouve qu’ils sont un peu timides sur la période, perso, j’aurais répondu depuis l’instauration de la république, comme ça ça colle avec la célèbre phrase de jack lang « la france passe de l’ombre à la lumière … »

  12. Arcanod

    J’aime votre sens de l’ironie, et votre prose est assez exquise. C’est toujours un plaisir de vous lire — je ne rate pas un billet — même si, paradoxalement, on ressort abattu devant ces tristes constats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.