Invendus d’Amazon : chouette, la députaillerie part en guerre !

Dans toute religion, il faut une iconographie puissante et inspirante et pour la garnir, de belles images de gentils fort beaux, preux et valeureux, et d’horribles représentations de méchants tous plus laids les uns que les autres. En République du Bisounoursland, la religion qui a cours s’est déjà trouvé pléthore de méchants. Et parmi ceux-là, à côté des actionnaires bedonnants à haut de forme, des ultra-turbo-libéraux qui mangent des enfants communistes, on trouve les Grandes Multinationales Américaines qui font du maïs mutant (comme Monsanto) ou tuent le petit commerce (comme Amazon).

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

En ce début d’année, pouf pouf, pique et pique et colégramme, c’est sur Amazon que l’opprobre est tombée, Monsanto ayant eu sa cargaison de quolibets en 2018 grâce au drame en cinq actes concernant le glyphosate. Avec l’affichage d’une bonne santé réellement insolente dans un pays en déroute, et alors que le petit commerce se meurt d’une conjoncture économique désastreuse que les Gilets Jaunes n’ont guère améliorée, Amazon ne pouvait pas faire autre chose que cible aussi rêvée que dodue pour toute la classe jacassante.

Et alors même que cette classe est actuellement en délicatesse avec le peuple pour l’avoir probablement trop souvent baratiné, la voilà qui relance donc le bastringue avec un nouveau reportage sur « les invendus d’Amazon ».

Il faut dire que les précédents reportages plus ou moins rigolos (et fondamentalement caricaturaux) sur les cadences infernales du logisticien américain ou ses pratiques syndicales abominables avaient surtout déclenché la franche hilarité : on se souvient de reportages poignants où, faisant fi des risques énormes encourus, un héroïque bobo journaliste tentait de travailler pour Amazon et découvrait l’âpre monde des entrepôts, de l’empaquetage et des poinçonnages à la machine, à l’autre bout du hangar. Troporibl.

Cette fois-ci, l’angle est probablement plus facile à faire passer auprès du public, d’autant que la partition du gaspillage est harpée avec frénésie depuis plusieurs gouvernements : l’État français s’est en effet décidé, dès le choc pétrolier de 1973 et depuis, avec une constance qui frise la compulsion, à lutter contre tous les gaspillages (sauf celui d’argent public, soyons sérieux).

Garot, illustre et frétillant inconnu mais qui, en tant que ministricule chargé de la question sous François Hollande, devait absolument agir, avait pondu plusieurs articles de lois aussi idiots qu’à peu près impraticables permettant enfin de combattre ce fléau qui amenait les Français à se débarrasser de près de 60 g de nourriture à la poubelle (un trognon de pomme, en gros) par jour et par personne.

Là, cependant, on ne joue pas dans la même catégorie puisqu’au contraire des lois précédentes qui visaient, on le comprend, à organiser votre cabas, votre frigo et votre potager, il ne semble pas exister de lois suffisamment bien taillées pour contrer l’abominable gaspillage dont s’est évidemment rendu coupable l’hydre Amazon : dans un reportage sans ambiguïté réalisé avec la probité qui sied à la profession, on découvre les coulisses des entrepôts du géant de l’e-commerce et notamment que 3% du stock, pourtant en parfait état mais décidément invendu, sont détruits, soit 3,2 millions de produits en France en 2018.

Si ce comportement n’est pas la marque indélébile d’une malfaisance sans bornes, je ne sais pas ce qu’il faut ; il est dès lors parfaitement logique qu’immédiatement s’élance une député, tel une mouche sur un étron un sauveur vers un naufragé, pour qu’une loi soit promptement rédigée et que cette situation abominable cesse enfin ; Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, s’est ainsi déclarée toute choquée-choquée par ces pratiques et a annoncé qu’elle comptait faire rendre gorge pardon rendre « responsables » les entreprises ayant recours à ces pratiques.

Vilaine Amazon qui se comporte ainsi, gaspillant sans complexe et faisant exprès de jeter aux ordures des biens qu’elle pourrait donner généreusement à tous les nécessiteux que la République produit chérit en son sein !

Enfin… Donner généreusement, cela s’entend dans le respect des lois fiscales qui s’empilent et se ressemblent : comme je le notais dans un précédent billet, le don est sévèrement encadré en France et donner sans bien calculer son coup coût peut valoir un sévère redressement fiscal. Peut-être Brune pourrait-elle en toucher deux mots à ses collègues qui ont récemment lâché les chiens de Bercy sur la France ?

Et puis, entre deux chaleurs législatives, Brune pourra aussi s’interroger sur la gestion de la TVA des dons qui amènent précisément les entreprises à choisir la poubelle plutôt que le don : pour ces dernières, même la marchandise donnée impose de s’acquitter de la TVA. Amazon l’a d’ailleurs fort bien expliqué, il ne s’agit alors plus que d’un simple calcul économique : dans ces conditions fiscales (idiotes) il est plus rentable de jeter que donner et l’acteur économique ne fait qu’appliquer du bon sens dans les contraintes que l’État lui impose. La réaction épileptique de la député (« vite, une loiaargh ! ») revient à ajouter des contraintes à celles déjà existantes, ce qui aboutira, on peut le parier, à de nouveaux effets indésirables comme le législateur nous en pond maintenant avec une obstination pathologique depuis un demi-siècle.

Du reste, est-il nécessaire de rappeler que la revente à perte est très, très, rigoureusement encadrée en France (et pour tout dire quasiment prohibée vu la complexité des textes, de la jurisprudence et du contrôle social de plus en plus fort qui étouffe le pays) et que ce sont toujours nos fiers députés qui, de lois en lois, de luttes véhémentes en luttes virulentes contre les consommateurs foufous de Nutella, ont pondu de la loi pour encadrer une pratique qui, économiquement, reste de toute façon marginale, au point de rendre à présent tout déstockage massif particulièrement dangereux ?

Enfin, on admirera encore une fois toute la pertinence de l’agitation parlementaire à ce sujet : puisqu’Amazon jette massivement, tombons à bras raccourcis sur le géant américain. Comme il fait des bénéfices juteux (et que l’État a grand besoin d’extorquer de l’argent à redistribuer pour calmer la colère des gueux), pondons une loi sur mesure, sanctionnons — financièrement, cela va de soi — l’impétrant et repartons sur notre petit destrier dans le soleil couchant, les poches pleines et l’esprit heureux d’avoir une nouvelle fois fait le Bien et le Bon dans le pays.

Sauf qu’à l’analyse, si Amazon détruit bien des stocks, ce ne sont pas les siens mais, très très majoritairement, celui des fournisseurs tiers qui utilisent (pas trop bien apparemment) sa logistique pour vendre leurs productions : comme l’entreprise l’explique elle-même, « 97% des produits détruits sont ceux des vendeurs indépendants ». Amazon propose en effet aux producteurs de reprendre les stocks qu’il garde pour eux, ou de les leur détruire si le coût de renvoi est trop important.

Notons que des fournisseurs qui calculent leurs stocks au plus juste (et qui ont donc une meilleure logistique) auront moins d’invendus, moins de stock vieillissant, moins de frais et donc moins de gaspillage et plus de bénéfices. Inévitablement, si on tape sur Amazon comme le proposent nos députés économiquement analphabètes, l’entreprise va reporter (disons, à 97% à la louche) les coûts induits sur ses fournisseurs. En somme, on va simplement renchérir les coûts de stockage pour tous ces artisans, vendeurs indépendants et autres boutiques en ligne. Dans le meilleur des cas, on va les inciter à baisser leurs productions ou leurs marges (ce qui fera moins de bénéfices – et moins de taxes pour payer les Poirson et autre députés finauds). Dans le pire, ils fermeront (avec des pertes d’emploi à la clef).

Mais comme je le disais en introduction, l’occasion est trop belle : dans l’iconographie officielle républicaine, Amazon est Le Mal et mérite donc amplement qu’on la saigne d’une façon ou d’une autre. Cela en prend donc le chemin. Les coups vont donc pleuvoir, tomber à côté et frapper les mauvaises cibles. Une fois ceci fait, il sera alors temps de punir les innocents et récompenser les coupables.

Forcément, ça va très bien se passer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires300

  1. Olivier R

    Travaillant dans la supply chain je suis surtout bluffé par l’efficacité d’Amazon. Seulement 3% d’invendus détruits c’est une performance que je rêverais d’atteindre!!!

    1. Val

      @olivier à l’inverse, essayons de vendre notre stock de fonctionnaires … 97% sur les bretelles et quant à les recycler … j’ai bien des idées mais ça ne va pas plaire

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Il y a des besoin en personnel pour l’entretien des sanitaires dans les établissements scolaire. Ou pour enlever les détritus le long des routes.

        Ça enseignerait quelques réalités aux énarques.

          1. Pheldge

            je rappelle à ce propos que je détiens l’exclusivité de la solution idéale : le Soylent Green, après une OPA amicale sur la future dépouille du bientôt regretté Aristarque 😉

                  1. Val

                    @al « je demande des preuves etc  » ben voyons domaine réservé à une seule personne qui par ailleurs lit le blog de temps, n’est pas partageur et est capable de faire monter un frigo congèle de 1m90 de haut tout seul à l’étage :mrgreen:

                    1. albundy17

                      Un égoïste, donc.

                      PS: il t’as enfumé, un frigo congèle ne pèse pas grand chose
                      PS²: Tu n’as pas lu les bouquins de ta ministre chargée de ton égalité, notamment celui « osez le sex friend » spa bien 🙄

                    2. sam player

                      « … et est capable de faire monter un frigo congèle de 1m90 de haut tout seul à l’étage :mrgreen: »

                      Abavala la lévitation maintenant… C’est de la bonne !

                    3. sam player

                      Variante:
                      « … et est capable de faire monter un frigo congèle de 1m90 de haut tout seul à l’étage :mrgreen: »

                      Tu t’es mariée avec l’ascenseur ?

          1. Citoyen

            @Val, – 16 janvier 2019, 15 h 03 min
             » sûr qu’ils auront une belle cosse  »
            Ben non, pas sûr !!…
            Il est dit, dans le lien ci-dessous :
            https://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-complements-alimentaires/les-complements-alimentaires-de-a-a-z/le-haricot-magique
            que :  » La cosse de haricot est l’un des compléments les plus populaires des régimes amaigrissants. » …
            Je me retranche derrière le fait que c’est eux qui le disent ….. donc des spécialistes …
            Et il semble que ça ne lui a pas réussi …….

    2. sam player

      J’ai regardé comment fonctionne Amazon pour les produits vendus par des tiers mais expédiés par Amazon.
      Amazon facture par référence, par mouvement de stock, par volume stocké et le prix du stockage augmente avec le temps, ce qui doit inciter les vendeurs à optimiser le stock constamment en faisant fluctuer leur prix en fonction des ventes.
      Les ventes flash mettent en avant des produits nouveaux (pour leur permettre d’avoir des évaluations et par la suite d’être mis en avant automatiquement dans les choix suite aux requêtes) mais aussi les invendus avant destruction.
      C’est une belle mécanique… bien robotisée hi hi

  2. LeGoret

    Il y a longtemps, les supermarché ont ‘tué’ le ‘petit commerce’.
    Aujourd’hui, le e-commerce taille des croupières aux supermarchés…
    Les temps changent…?

    1. Il y a longtemps, les courses du petit commerce représentaient 30 à 50% du revenu du foyer. Avec les supermarchés, c’est descendu à 20% et on gagne encore avec Amazon et les concurrents… Les temps changent en effet.

      1. cyprus ill

        Si je puis me permettre, il y a longtemps le coût du logement représentait 10 à 15 % du revenu d’un foyer. Maintenant ça a plus que doublé. Une corrélation peut-être ?
        Juste pour dire que le foyer n’est pas forcément gagnant parce qu’il consacre moins de pognon à ses courses…

        1. sam player

          Il n’y a pas causalité inverse entre logement et nourriture, sauf si l’on considère que si tu dépenses moins d’un côté tu peux dépenser plus de l’autre.
          La raison est plus à rechercher entre d’une part l’abondance d’un côté et la rareté et la réglementation l’organisant de l’autre.

        2. Comme le souligne sam, tous les prix de l’alimentaire de base n’ont cessé de chuter. Il n’y a pas de lien direct (et peu d’indirect) entre part des revenus consacrés aux loyers et celle consacrée à l’alimentation.

                1. Vassinhac

                  allez voir dans les campagnes, le nombre de maisons restaurées où il y a une famille avec deux enfants occupant l’espace de trois ou quatre familles dans les années 50… familles qui avaient 6 ou 7 enfants, tous dans la même pièce.

                  sans compter la bergerie aménagée en salle de jeux.

                  1. albundy17

                    Mouais, rien en contre partie des marchands de sommeil en agglo à 15 occupants le trois chambres, ou des chambres de bonnes désormais occupées par 2 personnes.

                    Mais il est vrai qu’en campagne même les pauvres peuvent avoir une chambre d’ami

    2. Pythagore

      Lorsque Virgin ferme en France, Saturn/Mediamarkt (chaines de distribution équivalent FNAC) ne cessent d’ouvrir des magasins en Allemagne, plutôt que d’en fermer. C’est bizarre.

      1. sam player

        FNAC pas mieux en france : combien de diversifications lancées puis abandonnées au bout d’un an ou 2… ça va finir en eau de boudin… Trop élitiste à la base, comme la CAMIF d’ailleurs, même genre de clientèle…

        1. Vassinhac

          l’élitisme a eu son marché, ce n’est plus le cas… quand une niche économique disparaît, il faut en changer ; mais sinon pas de problème pour les consommateurs, d’autres se chargeront de prendre les niches inoccupées.

          1. albundy17

            En ce qui concerne les miches inoccupées faut se méfier, souvent de la deuxième main délaissées à raison, les neuves étant vraisemblablement avec défaut de fabrication :mrgren:

  3. Le Gnôme

    Lors de mon service militaire, j’ai vu détruire des dizaines de machines à écrire IBM à boule, le nec plus ultra de l’époque, encore dans leurs emballages d’origine. Je suis certain que la gabegie étatique continue.

    1. plutarque

      @ Le Gnôme 16 janvier 2019, 9 h 41 min

      Expérience similaire, mais avec un stock de vieux MAS 45, massacré par des appelés (ah, le « nettoyage » des pièces de fusil au papier aluminium qui entoure les chewing-gum…)

  4. Pythagore

    « Dans le meilleur des cas, on va les inciter à baisser leurs productions »
    Ou comment l’état organise la pénurie, demain de ces fournisseurs, après-demain d’électricité.

  5. Pere Collateur

    Je n’ai pas vu le reportage, mais ça en causait à la machine à café. De ce que j’ai entendu, c’est du bon matos tout neuf qui pouvait être détruit… Moi qui achète pas mal de trucs d’occase pour ma plus grande satisfaction, je dois reconnaitre que ça me fait pas mal grincer les dents.

    Qu’est qui mène Amazon à cette extrémité? Et quelle est la solution qui serait utilisé dans un environnement économique sain?

      1. sam player

        Il y a des ventes flash mais pas de soldes à -80% même si les prix barrés pourraient faire croire le contraire (le prix barré étant souvent un prix conseillé ou généralement constaté)

        1. sam player

          La seule façon de racheter un stock qui ne se vend pas… c’est d’attendre le dépôt de bilan du commerçant.
          Il y a une autre solution, c’est de faire croire à un dommage : 3 gouttes d’eau sur un carton d’emballage et hop chez Noz !

            1. sam player

              Oui j’ai bien du y aller une ou deux fois dans ma vie il y a au moins 10 ans suite à une pub (celle qui rend libre)… mais perso j’aimais pas l’odeur qu’il y avait dans ce mago… et je crois que celui de Chalon a déménagé ou fermé no lo se

    1. sam player

      « Qu’est qui mène Amazon à cette extrémité? »

      Pour la majorité des produits ce n’est pas Amazon qui prend la décision, ce sont les tiers. Comme les frais de stockage augmentent pour des produits qui ne tournent pas (dans le stock) ils préfèrent que leur produit soit détruit plutôt que réexpédiés, le coût de manutention/transport étant supérieur au coût du produit.

      1. Passim

        Frais de stockage décidés par Amazon augmentant de façon météorique, pour dissuader les fournisseurs de prendre Amazon pour un hangar. Politique logique de la part d’Amazon, mais les journaleux ne poussant pas leur réflexion jusque-là. Avant tout, indigner, pour faire de l’audience.

        1. « pour dissuader les fournisseurs de prendre Amazon »
          Même pas. C’est un simple marché : se faire stocker par Amazon, c’est disposer de sa logistique. Donc un m³ conservé l’est tant que le prix dégagé par les ventes le permet, et en tenant compte de la demande de m³ disponibles par les autres vendeurs potentiels qui eux aussi, veulent entrer. Quelqu’un qui occupe toujours le même m³ mais qui a une forte rotation de stock pourra sans problème s’adapter. Un citron, non.

    2. sam player

      « Et quelle est la solution qui serait utilisé dans un environnement économique sain? »

      Vu que la vente à perte est interdite, c’est un comportement économique sain de détruire ce qui ne se vend pas.

    3. MarieA

      « ça me fait pas mal grincer les dents »

      Ouai, enfin accessoirement ils sont quand même les propriétaires de leurs produits donc ce qu’ils font avec, je ne vois pas en quoi ça nous regarde ou ça regarde l’état. Encore une fois, on est dans la folie pure. Bientôt des caméras dans les foyers des gueux pour voir s’il ne pèlent pas trop leurs pommes de terre…

        1. MarieA

          Comme ça marche dans 99.9% des cas et que dans le 0.1% on finit quand même par récupérer son argent, c’est plutôt un bon calcul.

          En plus, je paye 100% du prix d’un billet de train, c’est à eux de me le fournir en intégralité pas à moi d’acheter une imprimante ou un smart phone ou je ne sais quoi.

          1. sam player

            MarieA tu préfères payer un impôt-temps ?
            Y a de l’avenir dans ce boulot, y en a qui paient pour que d’autres fassent la queue pour eux…

            1. Pheldge

              « y en a qui paient pour que d’autres fassent la queue pour eux… » euh, oui, euh, comment dire, sam, y’a le gamin qui te lit, et il est précoce, si tu vois ce que je veux dire … 😉

      1. sam player

        Plus sérieusement, ce grincage de dents montre que ici comme ailleurs, des gens sont prêts à valider des lois liberticides… et c’est pas gagné…
        Pourtant ici ils ont toutes les explications par le maître des lieux et les commentateurs-tateuses.

        1. Pere Collateur

          Non non. C’est pas du tout ca. C’est juste que j’ai l’habitude de faire durer mon matériel et que ca me fait mal de voir du matos neuf partir à la poubelle.
          Idéalement, ca me botterais bien des ventes à l’euro symbolique. C’est un peu ce que fait le bon coin: Les « ordures » des uns finissent par devenir les trésors des autres.

          Évidemment, chacun fait comme il veut chez lui. Qui suis je pour m’en mêler? Je ne valide en rien les conneries constructivistes de nos « zeiltes ». Si on me demandait quoi en faire, je répondrais du composte. C’est la seule utilité que je leur concède.

          J’espère avoir été clair.

          1. sam player

            Il y a un souci entre autres avec la vente à l’euro symbolique : la G A R A N T I E qui vous est due pour un truc que vous n’avez même pas payé Hi hi

            Pi si vous vous blessez avec, je vous dis pas… pi y a aussi ceux qui voudront une notice en français… rigolez pas…

            Au moins la poubelle ne va pas vous faire un procès…

            Je ne sais pas si ça vous est arrivé déjà de faire des trucs gratuitement ou au prix coutant (juste la came), mais en général ces « clients » là sont les plus chiants… et ils veulent que ce soit fait tout de suite… perso j’en fais de moins en moins…

              1. sam player

                Pas que
                Il y a déjà les considérations économiques mais aussi…
                Quand des lots de produits sont orientés vers le destockage, la condition mise par le fabricant est qu’il ne soit pas fait de publicité…
                Ces produits ne seront donc jamais vendu par Amazon ou autres à l’unité sur internet… sauf comme dans certains cas à masquer la marque…

                1. albundy17

                  Pis un produit donné n’est pas vendu par ailleurs: Si je me mets à donner mes invendus merdique ça me coûte du temps d’assemblage (je pense notamment aux « chutes » de Cu, alors que le ferrailleur me les reprend à 2800 la tonne

                    1. plutarque

                      @ Aristarkke 16 janvier 2019, 17 h 38 min

                      3 500€ la tonne de Cu ! Faut que je recontacte mon ex…

                      Plus sérieusement, c’est dans la plomberie/chauffage qu’on utilise de telles quantités ?

                    2. albundy17

                      Oups, jma gouré de ligne, sur le dernier relevé de mes dépôts, c’est 4100 la tonne, le chiffre précédemment donné correspondant au laiton mélé comme y disent.

                      Plutarque, c’est noté à la tonne, mais fonctionne aussi au kilo, je ne dois pas « jeter » plus de 80-100 kilos par an, un restau avec Madame, quoi

                    3. albundy17

                      « Faut que je recontacte mon ex… »

                      il n’y a que quelques grammes dans un stérilet, je pense que le jeu ne vaut pas ta chandelle.

                      Une anecdote lu récemment:

                      « Papa, je crois que je vais me raccommoder avec mon ex »
                      « Fiston, quand tu te prends deux fois le même arbre dans la forêt, c’est que t’es perdu »

                  1. Aristarkke

                    Je ne jette les chutes de cuivre qu’une fois que le bout est inférieur à 5cm. C’est pas croyable les coupes de petites longueurs qui sont nécessaires en dépannage! Mes bouts sont triés par diamètre dans une caisse du Doblo adaptée au besoin et j’y puise quand il le faut. Et j’ai aussi des barres stockées en travers (1,2/1,3. ml) dans tous les diamètres du 12 au 22 ( et du rachat de la boîte, j’ai encore une dizaine de ml au total de 20 que j’utilise dans les dépannages exclusivement.

                    1. albundy17

                      Inox et alu sont très décevants par contre, 600 la tonne, vu le volume engendré a stocker…

                      J’ai toujours des tas de merde de chute ds le camion, mais jusqu’au 32, les 28 et 32 étant d’ailleurs celles dont je ne me sépare que rarement, pour les besoins que tu évoquais, les barres de 5ml étant pénibles à écouler par tronçons de 5 cms.

                      J’ai bien un 40 également, celui ci n’ayant été raccourci que très épisodiquement, bien 3 ans que celui ci se couvre de vert, je pensais d’ailleurs l’installer sur la faîtière d’un morceau de toiture exposée plein Nord et se couvrant trop de lichens et mousses à mon goût.

        2. Aristarkke

          Dans ce cas là, ils n’y voient rien de liberticide mais une application du bon sens sans connaitre tous les tenants et aboutissants…

                1. Aristarkke

                  Toi, c’est l’ ophtalmo que tu devrais consulter. Ta jeunesse fout le camp et les besicles te guettent pour bientôt. Où as-tu vu que je me lamentais pour un pot d’échappement? Ou, alors considère que j’ y adjoignais ce qui est au dessus…

                  1. albundy17

                    C’est en effet le fond de ma pensée, se morfondre pour un peu de métal et caoutchouc me fais penser au collectionneurs de pin’s. :mrgreen:

                    (comme tout les collectionneurs, d’ailleurs)

    4. taisson

      @Pere Collateur 16 janvier 2019, 9 h 57 min
      .
      Présenté comme ça, pour des gens comme moi qui réparent, récupèrent un maximum, c’est frustrant de voir jeter des objets en bon état…
      Mais commercialement, c’est parfaitement normal, quand le coût de retour, ou de stockage et reconditionnement pour revente est supérieur à celui de l’objet, on jette!
      Et parfois, jeter revient à peine moins cher !
      Il y à aussi des « spécialistes », parfois un peu « border line » qui rachètent (pas cher..) les queues de stock…
      Mais la, on peu les retrouver sur le marché, et cela peu ne pas être souhaitable pour concurrencer des produits dont le prix ordinaire est déjà tiré..
      Et en plus avec le risque de se retrouver avec des prix de vente à perte !!

      Choisir l’inconvénient minimum, c’est simplement de la bonne gestion (de méchants capitalistes qui ne pensent qu’a l’argent..), mais ça c’est mal vu en France!

    5. Passim

      Pour ce qui est des machines à café, celles-ci étant vendues avec les capsules, les capsules étant périmées, pas plus Amazon ou le fabricant n’envisageant un dépaquetagepour changer les capsules (temps passé), il valait mieux virer le tout.
      Je remarque en passant que le reportage de M6 n’était pas absolument malhonnête, sinon à la façon habituelle : gros plan sur le scandaleux/spectaculaire, explication traitée à la façon « lip service ». Une question jamais abordée : le coût de la main d’oeuvre, qui obère les possibilités de valorisation des produits jetés, parce que cela va plus vite que de trier.

      1. Aristarkke

        Les capsules de café sont en DLUO, donc consommables au delà de la date indiquée…
        Mais j ai déjà cotoyé une secrétaire qui considérait que deux mois avant la date limite (dluo) était risqué… pour du café emballé « sous vide »…

        1. sam player

          Arghhh à midi j’ai mangé 2 steacks de Lidl dont la date limite était le 11 janvier…
          Arghhh….
          (bon, conditionnés sous vide mais si je donne plus de nouvelles hein…)

          1. albundy17

            ça va, charal n’est pas vraiment de la viande.

            Les paquets de café sous vide sans air sont vraiment pénibles à ouvrir, et quel intérêt ? La seule marque dont je trouve le goût agréable a abandonné ce procédé depuis un paquet d’années…

            ‘tin, je revis, enfin un clavier avec toutes les touches fonctionnelles, vais enfin pouvoir me lâcher de commentaires toujours adéquats et pointus :mrgreen:

            17 euros le clavier de portable avec les frais de porc, vive amazon, le cybertek du coin me demandait 90 euros et pratiquement 2 semaines de délai !

    6. Pythagore

      Les producteurs produisent en avance de phase une certaine quantité de produits en fonction des connaissances qu’ils ont du marché, ils ne peuvent pas savoir par avance combien ils vont vendre.
      Une solution serait de produire à la commande, mais qui va être prêt à attendre un mois pour le moindre article ?
      Certaines enseignes font des petites séries et ont une production très réactive. Ca a été le modèle de Zara je crois. Ils produisent en petite qté et si ca marche, ils continuent ou ils arrêtent.
      Solution ultime est la vente à prix cassé mais je ne sais pas si c’est vraiment intéressant pour les vendeurs, car ca peut torpiller les nouveaux produits ou retarder leur établissement arrivant sur le marché. Genre si Apple vend le iphone 234 bcp moins cher que le 235 pour se débarrasser du 234, il est possible que cela retarde le report des consommateurs sur le 235.

        1. sam player

          Bah j’avais envisagé de prendre un Android comme prochain téléphone après mon 4S… mais après avoir eu une tablette Android (Samsung) j’ai racheté un 6S il y a 6 mois, mais attention, un reconditionné, j’ai sauvé la planète…
          Une autre des raisons est qu’un écran de Samsung (160-200€) coûte 5 fois plus cher qu’un écran d’Iphone (30-40€) et côté MO c’est le double de temps…

              1. albundy17

                Oui, techno, je n’ai encore jamais cassé d’écran, Peg et 2 des enfants non plus, le troisième doit en faire un par an, le seul équipé en aie phone.

                Je n’en fais pas une généralité, mais bon, n’est ce pas… 🙄

  6. Facepalm

    une solution toute simple serait que le législateur abroge les lois millimétrées qu’il a lui même mises en place et qui conduisent à ce genre d’effet de bord : comme l’interdiction de la vente a perte, ou de la TVA sur les dons (ça j’ignorais, mais plus rien ne me surprend dans ce pays gangrené par les fonx).

    Mais ça n’aurait pas autant de panache que de créér une bonne louche de nouvelle contraintes légales….CPEF

    1. BDC

      La TVA sur les dons, c’est normal si l’achat de marchandises a donné lieu à une déduction de TVA. Cf. mon explication plus bas. Ce qui est moins normal c’est les dons au personnel (de matériel amorti ou autre) qui seraient imposables.

      1. Pythagore

        Oui mais ca, c’était avant qd vous étiez jeune, maintenant les amazon.s.es sont transgenre. Une mamelle à gauche, un testicule à droite, un ovaire à gauche.

  7. Gerldam

    Effectivement, la nullité en économie et dans le fonctionnement du système global fait peur.
    Penser qu’on dépend de législateurs aussi incompétents que les français ont pourtant élus (le plus souvent à leur corps défendant), c’est comme monter dans un avion piloté par un jeune qui vient tout juste de décrocher le permis B au quatrième essai.

    1. sam player

      Euh… j’ai eu mon permis B au 4ème essai :
      – 1ère fois j’ai coupé une file de présélection directement en sortant du parking
      – 2eme fois j’ai pris un sens interdit
      – 3ème fois j’ai grillé un feu rouge
      …. et la 4ème fois le même examinateur m’a dit au moment où je montais dans le véhicule : aujourd’hui vous écrasez un piéton et c’est bon !

      1. sam player

        Nota: je coupe toujours les files de présélection, je grille toujours certains feux rouges, je prends toujours certains sens interdits (ou les ronds points à l’envers)… et j’ai toujours pas écrasé de piétons…

        1. P&C

          Tu es doué…
          1er essai de conduire, j’ai fait sortir la voiture de la route, et ai failli la mettre dans le lac.
          J’ai eu mon permis au second essai, avec le même examinateur.

            1. Aristarkke

              Il ne fallait pas renchérir, Sam, sur ce coup-là. Cela montre ton âge ! Tu deviens ipso facto une cible pour les Amazones du site, vu qu’il est basé, ce sketch sur l’examen du permis de conduire, modéle « 60 es, »…

              1. plutarque

                @ Aristarkke 16 janvier 2019, 15 h 00 min

                Namého… On peut être encore jeune et fringant (comme moi), sentir bon le sable chaud (comme moi), avoir un gros sexe (comme moi) et avoir un peu de culture (et de modestie) quand même !

                J’ai pas connu l’époque des « Tontons flingueurs », ça ne m’interdit pas d’adorer !!

                    1. Vassinhac

                      Non il a quatre doigts : deux pouces, à deux positions, et deux autres doigts, à trois positions. 36 combinaisons.

                  1. plutarque

                    @ albundy17 16 janvier 2019, 16 h 20 min

                    Lui aussi il élargissait le cercle de ses amis ?? C’est dingue le chobize… tous des ped… des taff… des invertis !

                    1. albundy17

                      J’ eu il y a quelques années, l’occasion d’être régulièrement appelé sur un lieu de tournage d’une série, un vieux château dm’in coin pour quelques bricoles touchant ma profession, je rasais les murs avec mon postérieur me l’étant fait tripoter sans vergognes par quelques jeunes prétendants.

                      Ce doit être une condition presque sine qua non de ce type de profession.

                      Ou peut être sommes nous arriéristes, mais moins queue.

                      Gainsbourg, je dirais qu’il en a causé pour exutoire, finalement. Après tout avec 4 grammes ds chaque poches de façon permanente, il est probable que l’on fasse des expériences pas forcément voulues, faudrait demander à Pheldge ce qu’il en pense 🙄

                  1. albundy17

                    « Tiens, vous n’avez pas cité les mocassins à glands… »

                    Rhooo, Ari, tu voudrais pas te le mettre dans à dos, tout de même ^^

  8. Passim

    Je proteste énergiquement contre cet article, qui dénote de la part de l’auteur une misogynie sans fond et d’un sexisme indigne.
    Les allusions à une « réaction épileptique » de la « député » (orthographié au masculin) avec, dans la même phrase, un rapprochement avec le terme « pathologique », qui évidemment s’adresse à cette députée, auraient déjà de quoi choquer. Mais la preuve la plus évidente est dans le 11ème paragraphe, première ligne, avec l’expression scandaleuse de « chaleurs législatives ». Les femelles animales ont des « chaleurs », dans les périodes où elles ressentent le besoin d’être fécondées. Les femmes seraient-elles, au yeux de l’auteur, des animaux ? Seraient-elles des être libres, maîtresses de leur corps, ou de simples usines à reproduire ? L’expression employée par l’auteur laisse peu de doute sur son opinion à se sujet. Heureusement, il y a des lois pour ça !

              1. Hussard Bleu

                Gaudeamus igitur dum veteres sumus…. Tu quoque, Pheldgi !

                HS : dans le Cafard de ce jour (page 3, 7° colonne) et en considération du bordel budgétaire actuel, une petite notule dont le sel ne manquera pas de vous paraître… attique :

                « Tout en parlant d’impasse, un conseiller de Bruno Le Maire garde le moral :
                « C’est peut-être notre chance : nous n’avons plus d’autre choix que de diminuer la dépense publique ».

                Il y aurait des livres à écrire sur les développements que mérite cette « prise de conscience » gouvernementale. A la fois l’aveu touchant le fait qu’il n’y a plus un brouzouf dans les caisses, et la triste confession d’un sachant qui avait jusque là évité de recourir à la mesure de simple bon sens du retranchement des dépenses.

                Louis XIV envoyait à la fonte sa vaisselle plate, lorsque les dépenses excédaient les recettes : on pourrait commencer par la décollation de quelques têtes surmontant des ventres honteusement dorés, tels ceux évoqués, numéro après numéro par le même cafard… 30 000 euros/mois pour le défenseur des droits, un des plus grandioses cumulards de la République irréprochable…

                1. Hussard Bleu

                  On peut parfaitement, au reste, comparer le geste de Louis XIV se « mettant en faïence » avec celui de Mme Maquerond commandant pour 500 000 euros de porcelaine de Sèvres, pour ne rien dire de la réfection de la salle des fêtes de l’Elysée pour un prix identique…

                  https:/ /books.google.fr/books?id=7PNaAAAAQAAJ&pg=PA102&lpg=PA102&dq=louis+xiv+se+mettre+en+fa%C3%AFence&source=bl&ots=RHPp7OXhAZ&sig=ACfU3U0HsHC2ub6LfQ6FmHgTwx3hX7uhMg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiRtsTCofTfAhWj2-AKHQKEBdMQ6AEwDnoECAIQAQ#v=onepage&q=louis%20xiv%20se%20mettre%20en%20fa%C3%AFence&f=false

                2. Pythagore

                  « Louis XIV envoyait à la fonte sa vaisselle plate, lorsque les dépenses excédaient les recettes »
                  J’avais lu une bibliographie de Talleyrand, où il était expliqué, que lorsque les moyens (personnels en l’occurrence) étaient venu à manquer, il avait vendu ses livres, pour en racheter plus tard. Les livres semblaient faire office de réserve d’or en qq sorte. Cela m’avait fasciné.
                  J’ai peur toutefois, cher HB, qu’en ces temps modernes, vos livres ne vous soient que de peu d’aide, lorsque l’argent viendrait à manquer.

                  1. Hussard Bleu

                    Il est vrai que les bouquins sont un mauvais placement, hormis les éditions originales et les grands papiers… j’en ai très peu, mais j’ai quelques raretés, et surtout une unité de rayons : ceux d’un homme de droite conséquent…

                    Lorsque je n’y serai plus, le contenu de ma « librairie » fera le bonheur d’un bouquiniste spécialisé dans les mal-pensants…

            1. plutarque

              Argh… latin de cuisine ! Merci Pheldge pour la correction… gaudeo, gaudes, gaudet… les coups de Gaffiot sur le crâne… J’ai encore des flashback…

  9. Laure Fritte

    Cette ministre n’a aucune experience de l’économie pour de vrai. J’ecris ca, et maintenant je verifie son CV (je sais qu elle a travaille dans le privé). Bon, vérifié, c’est une specialiste de l’économie verte, version écriture de rapports pour le privé, le public et l’associatif.

    Je croyais que le principe de la Macronie c’etait d’éviter de légiférer au feeling ou au reportage orienté. Mais j’ai tort et j’ai eu tort.

    L’intégrité n’est pas leur fort non plus, recasage de Matignon, Anne Clerc, qui n’est pas haut fonctionnaire et qui n’avait donc pas de point de chute dans l’administration en cas de démission du gouvernement – est nommée préfète chargée d’une mission de service public, autrement dit sans affectation territoriale. (source Nouvelobs.com).

    Pour revenir a Amazon, si ces produits ne se vendent pas, je ne vois pas qui va en vouloir. Les Associations refusent beaucoup de dons en nature, elles preferent le cash pour payer leurs permanents. Au lieu d’avoir destruction efficace, on va devoir renvoyer les produits chez les fournisseurs dont les procedures sont moins bonnes et difficiles a controler. Mais justement, un controle des invendus, ca cree des emplois de fonctionnaires.

    Donc c’est logique.

    1. « c’est une specialiste de l’économie verte »
      Son expérience passée s’est soldée par un échec dont les locaux rient encore, il me semble bien.

        1. Hussard Bleu

          Je sais pas…en me plaçant dans leur registre, hein… j’espérais voir l’ADP ou Choupinet embrayer… rats !…

          Besoin de pureté après les fêtes paÏennes, les amis ? « détox » morale ? retour sur soi-même et la futilité du monde ? crise de « vanité » ?…

          ou alors… ce doit être ça : intégristes de l’orthographe, vous êtes… jouer sur « maroquin » et « marocain », fi donc !

    2. Vodkaman

      Je ne sais pas pourquoi, j’ai un gros problème à chaque fois que je vois son nom, à cette secrète hère des tas.
      Inévitablement mon cerveau (ou ce qu’il en reste à force de boire pour oublier à quel point ils sont cons) lit ‘Burne Poisson’.

      1. sam player

        Déjà faite avant hier 😀

        h16free.com/2019/01/14/62647-la-crise-sociale-sinstalle-vite-les-deputes-lachent-bercy-sur-les-francais#comment-690320

  10. Calvin

    Merci pour ce nouveau billet illustrant la folie législative où chaque loi induit un effet de bord qui induit une nouvelle loi qui induit un nouvel effet de bord qui induit…

    On en est où, Monsieur Macron, de la règle visant à supprimer des normes ou lois chaque fois qu’une norme ou loi est créée ?

    Franchement, les élus, il y en a, un peu, qui font bien, mais il y en a beaucoup qui déconnent.

      1. Calvin

        Parodie des propos de Macron d’hier.

        Il fallait lire :
        Franchement, les élus, il y en avait, un peu, qui faisaient bien, mais, aujourd’hui, il y en a beaucoup qui déconnent (et les autres qui ne font rien).

  11. Infraniouzes

    Une partie de l’émission de M6 qui m’a choqué est relative à la destruction finale des produits. Il sont apportés à des centre de tri qui les chargent dans des camions et vont les déverser dans des décharges à ciel ouvert que des tracteur à roues crantées broient en roulant dessus. Ensuite un bull vient recouvrir tout ça d’une couche de terre. Et en parfaite légalité. On aurait aimer entendre l’écolo de service nous donner son opinion. Il est « capital » d’entendre ces guignols sur de vrais sujets: gaspillage d’un côté, destruction de la nature d’un autre.

  12. Laure Fritte

    L’opinion est difficile à exprimer parce que, au grand dam des journalistes et des colorés verts, jaunes, rouges, la réalité est complexe. Par exemple les objets en plastique aujourd’hui sont composes d’ « alliages » complexes de molecules plus ou moins recyclables, ou de fusion metal/plastique/autres, très difficile à recycler. La réponse c’est une conception en vue du recyclage. Pas sur que les produits a bas prix soient conçus comme ça.

    1. Mais si vous êtes prête à payer pour des produits dont le recyclage est inclus dans le prix, pas de souci : ces produits apparaîtront et auront du succès. S’ils n’ont pas de succès, eh bien …

      1. Pheldge

        S’ils n’ont pas de succès, eh bien … faudra les subventionner pardi, par une taxe sur les mauvais produits, parce que rien n’est trop beau pour sauver la planète et qu’il faut obliger les consommateurs à adopter un comportement res-pon-sa-ble ! voilà ! 😉

  13. Pheldge

    « En ce début d’année, pouf pouf » ah, comme Sa Patronale Sainteté a raison, éh oui, on dirait que pouf pouf est de retour, par Mnou ! 😀

  14. Pwet

    Quoi des vendeurs tiers sur la marketplace Amazon.fr préfère détruire leur marchandise au lieu de payer la TVA pour les donner aux bonnes œuvres ? Il choisissent une option leur faisant payer moins d’impôts et de taxes ? Abus de droit ! Vite 80% de pénalités…


    Pwet

  15. Stéphane B

    Bon j’espère que les député.e.s (je tente l’inclusive) ne verront pas l’information et vidéo suivantes, sinon, ça sent le bridage des trottinettes électriques.
    ladepeche.fr/article/2019/01/15/2940546-homme-filme-85km-h-trottinette-autoroute.html

      1. plutarque

        Y’a pas de vide juridique… Les trottinettes élec. sont normalement bridées à 24 ou 25 km/h : au delà, elles seraient soumises à délivrance d’un permis.

        Par contre, c’est super simple à débrider (et un peu con aussi, ce qu’on gagne en vitesse, on le perd en autonomie, premier principe de la thermodynamique tout ça…)

        1. sam player

          Si c’est de la perte d’autonomie en distance, c’est avant tout la résistance de l’air qui va entraîner un besoin d’énergie en rapport avec le carré de la vitesse pour une même distance (avec le cube si on parle du temps).
          C’est certes en rapport avec le premier principe de la TD puisque cette énergie s’est transformé en chaleur par frottement… mais ce n’est pas la vitesse à proprement parlé qui a engendré ce besoin.

    1. albundy17

      Évite l’inclusive, une ou deux déconnades pour montrer l’absurde, sinon tu perds des lecteurs.

      J’avais vu ça hier au JT, donc ça va être légiféré.

      Je me suis écrié que j’en voulais un pareil, Peg m’a dit qu’il faudrait que j’achète un casque et des gants aussi.

      Il est vrai que le mec abuse un peu.

          1. albundy17

            ça me fait penser à celui qui a écrasé mon père, tiens, bon, il dormait un peu sur l’A1 avec son 40 tonnes au cul, et aussi fatigué durant le « procès » mais ce doit être dur a supporter, pour certains

        1. albundy17

          ouais mais pas en vélo.

          Hub, oui et non, j’aime bien Darwin, mais pas notre société qui engagera ton pognon pour le sauver, et là s’arrête mon coté un peu libéral.

          Perso, je pense qu’en roulant sur ses restes combleraient un temps un ou deux nids de poules, mais bon, hein, spa très gentil

      1. Aristarkke

        Il y a quelques décennies, les gamins du lycée technique F. Ferrer de Lille-Fives « amélioraient » leurs pétoires 49,9 qui prenaient allègrement du 80km/h (pour 45max d’ origine)…

        1. Stéphane B

          Avant le départ d’un duathlon UNSS sur le circuit de Pau Arnos, il y a plus d’un quart de siècle, il y avait tout une bande de mecs en combinaison qui faisaient des courses sur leur mob débridées. Ils taquinaient les 100, voire plus dans les descentes. Impressionnant.

        2. bob razovski

          Aujourd’hui, n’importe quel 49,9 cc 2T tape le 90 km/h d’origine. Et en plus, c’est fiable sur plusieurs dizaines de milliers de kms.

  16. bob razovski

    Suffit de demander à cette Brune Poirson si elle est d’accord pour bosser gratos.
    Car donner des invendus, c’est faire bosser gratos ceux qui les ont produits.

      1. bob razovski

        Pas besoin de les virer, suffit d’arrêter de les payer (et d’arrêter aussi toute forme de compensation, évidemment). Le ménage se fera automatiquement 😉

  17. Régis33

    Il y a une donnée oubliée par la plupart , c’est que stock = bénéfice .
    Eh oui dans notre superbe pays , t’as pas vendu ; mais ce que tu n’as pas vendu rentre dans le pognon que tu aurais du avoir si t’avais vendu , et donc IS là dessus ……….. sauf si tu détruis !
    elle est pas belle la logique économique de la France .
    Quand aux ventes à perte , ça va pas la tète !!!!?????

    Et la TVA on la met où alors ?
    Car la valeur ajoutée , si c’est à perte , y en a pas , et donc l’ogre de Bercy il a pas sa pitance quotidienne .

    Ionesco n’aurait jamais pu concevoir un tel système , trop absurde .

    Dans la doxa de l’anti gaspi bobo écolo actuelle , le plus rentable , c’est tout à la benne .

    Mon pauvre cerveau de Français moyen , fumeur de clopes , roulant avec un engin outrageusement cracheur de CO² , ne suit plus dans ce pays où l’absurde et le non sens ont été élevés au rang de patrimoine culturelle inaliénable .

    1. BDC

      Euh … c’est tout de même logique que l’entreprise paye de la TVA sur des stocks qu’elle détruit. Si elle a obtenu une TVA déductible sur les achats de marchandises, mais qu’elle n’en paye pas s’il n’y a pas de vente : il y a optimisation fiscale mankagagner de l’Etat qui voit toute la chaîne de valeur détruite. Donc soit on paye la TVA à hauteur de la déduction obtenue sur les prix de revient, soit on rend la TVA sur le prix de revient non déductible. Ainsi l’entreprise qui détruit son stock devient le consommateur en bout de chaîne: le dernier maillon qui paye indirectement toute la TVA sur la création de valeur.
      Cette interdiction de vente à pertes pourrait être résolue en annulant le différentiel de TVA, c’est peut-être déjà possible?

      1. sam player

        Hum… en raisonnant ainsi, la vente genre 3 pour le prix de 2 est une perte de valeur pour l’état puisqu’un des articles à une valeur de zéro.
        La destruction serait plutôt à rapprocher d’une vente à zéro (donc TVA=20% de 0), voire d’une vente à prix négatif s’il faut payer la destruction. La destruction n’est pas de la consommation. Le vol dans les magasins non plus (le voleur vole le magasin… et l’état)

        Un certain rapport :
        Lointain souvenir, il me semble que lors d’une LOA, s’il y a destruction du véhicule, il faut avoir pris une assurance spéciale pour se faire rembourser la TVA du véhicule sinon l’indemnité est hors taxe, que l’on soit en tort ou pas dans l’accident…

          1. BDC

            Une tolérance fiscale est admise si le taux de régularisation des stocks n’est pas exagéré, même si aucune plainte n’a été déposée.

          2. sam player

            Ce qui serait intéressant, si c’est des bouteilles d’alcool, ça serait que le magasin se fasse rembourser la taxe sécu sur les alcools vu qu’il n’a pas été consommé… genre « l’enrichissement »* de la sécu sans cause.

            * : enrichissement entre guillemets hein… quand t’as une dette de 250Mds hum…

        1. BDC

          Vente 3 pour le prix de 2, tant qu’il n’y a pas de pertes, il n’y a pas de problème. C’est comme si on grimpait un escalier : chaque intermédiaire paye la TVA sur ses ventes et se fait rembourser la TVA sur ses achats, l’Etat ne veut surtout pas qu’on descende l’escalier ! 😉
          Destruction n’est pas consommation : peu importe, c’est le dernier maillon qui paye plein pot.
          Pour les vols, l’Etat est trop bon : tu as le droit de ne pas rembourser la TVA déduite sur les achats si tu as fait un dépôt de plainte 😀 , un peu comme la perte de Kerviel.

          1. sam player

            Merci, t’es trop bonne aussi hi hi
            Sur le don, ça resterait compréhensible vu qu’il y a consommation.
            Sur la destruction ça l’est moins, c’est double peine.

          2. sam player

            Vu que t’es trop bonne (sur le sujet hein), j’ai souvenir que sur les factures impayées (cas du dépôt de bilan), tu devais quand même payer la TVA facturée… mais pas encaissée… pour cause (sauf sur la prestation de services où la TVA se payait à l’encaissement vs la livraison/facturation pour le reste).
            Est-ce toujours le cas ?
            T’as 1/4h hein…

            1. BDC

              Atta … j’ai gogolisé comptabilité créances douteuses tva : “dans le cas d’un non paiement total ou partiel, et afin de récupérer la tva collectée, l’entreprise créancière doit envoyer à son client défaillant un duplicata de la facture initiale comportant la mention suivante “facture demeurée impayée pour la somme de … et tva … qui ne peut faire l’objet d’une déduction art 272 CGI” . L’entreprise peut alors récupérer la tva sur sa créance impayée.
              Donc oui, tu payes d’abord
              BDC, assistante comptable

              1. sam player

                Fasciné par la réponse, j’en oubliais de dire que si tu veux détruire des produits et ne pas reverser la TVA, il suffit donc de la vendre à qqun qui ne te paie pas…

                sam player – optimisation fiscale worldwide

                1. BDC

                  Il faut que ta créance soit devenue « définitivement irrécouvrable ».
                  Et truc rigolo CGI article 272 3/ : la TVA ne peut faire l’objet d’aucune déduction lorsqu’il est démontré que l’acquéreur savait ou ne pouvait ignorer que par son acquisition il participait à une fraude consistant à ne pas reverser la taxe due … » MDR ils ont prévu ta super idée

  18. Husskarl

    Oups, on a paumé 1.5 milliards d’euros…

    lefigaro.fr/conjoncture/2019/01/16/20002-20190116ARTFIG00263-budget-de-l-etat-un-bug-a-15milliard-d-euros.php

  19. MarieA

    @ H16, récemment, on avait ressorti le camembert des dépenses publiques sur 1000 euros.

    Voici la version actualisée, selon l’état…

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/01/16/20002-20190116ARTFIG00199-quand-le-gouvernement-explique-aux-francais-o-vont-1000-euros-de-depenses-publiques.php

    268 euros sur 1000 rien que pour les retraites !!!

    « Lesquels rappellent aussi que le coût du travail, notamment en raison des cotisations sociales, est plus élevé en France que dans de nombreux autres pays développés (fin 2018, le coût moyen de l’heure de travail dans l’industrie et les services marchands est de 38,3 euros en France contre 36,6 euros en Allemagne, 28,1euros en Espagne et 25,6 euros au Royaume Uni). «Cela pèse sur l’emploi en France et sur la compétitivité des entreprises». »

      1. Nemrod

        miam.
        J’ai un copain LREM assumé…si, si il en reste qui m’a envoyé ça ce matin.
        Je lui ai demandé ou apparaissaient les 30000 boules du « Protecteur des Droits » j’ai nommé Toucon euh Toubon.

        J’attend la réponse.

    1. albundy17

      Marrant, pour ma part c’est plutôt les 140 milliards à fonds perdus consacré aux trous de culs illettrés sortant des études et vivant au crochet familial et des allocs sans avoir jamais rien branlé que leur anatomie que je trouve pénible.

      Mais bon, hein c’est à cause des vieux ^^

        1. albundy17

          Oui, c’est terrible de constater que les vieux ont bossé pour te payer ton confortable environnement, maintenant faut les buter (ça va coûter une blinde)

          Tu ne comprends toujours pas qu’ils sont tout autant que nous, victimes, et que tu fais le jeu du gvt que tu voudrais cramer. Plus besoin de diviser

          Ton premier poste de dépense est ton logement, je serais à ta place, j’irais vite m’acheter une tente décathlon, et buter les vieux papa et maman pour être raccord

          1. Husskarl

            « Oui, c’est terrible de constater que les vieux ont bossé pour te payer ton confortable environnement »

            Où donc est ce confortable environnement que vous nous avez payé ?

            1. albundy17

              Hussk, appuie sur un interrupteur pour que la lumière se fasse dans ton cerveau, ou tourne un robinet pour te prendre un verre d’eau décrassant l’ensemble.

              Tes anciens sont à l’origine de ce que tu trouves normal, ou « acquis », en bon cégétiste.

              Tu as toujours la possibilité d’aller vivre en afrique, y’a du soleil.

              Pour info, je raque un maximum pour les enculés de vieux, n’étant pas de cette catégorie que je n’atteindrais pas.

              Je t’invite toi aussi à buter tes parents, pour être raccord avec tes propos

                1. albundy17

                  Moi non plus (trop jeune), mais donc t’as voté pour tout les suivants, hein ?

                  c’est normal que tu payes, surtout si t’as voté.

                  Encore une fois, mauvaise cible

                1. albundy17

                  Je t’en avais déjà mis deux ds mon précédent commentaire, mais on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

                  Tout ton agréable environnement n’est pas apparu par enchantement, et si ça te défrise, tu as maintenant même la possibilité de partir là ou l’herbe est plus verte, chose également bien compliquée pour tes aïeux que tu souhaites voire crever

                  1. Husskarl

                    J’aurais donc hérité d’un confortable environnement ? Cette notion doit être trop floue, fourre tout pour moi. Expliquez moi donc en détail parce que je ne vois pas.
                    Oui je peux partir mais ce n’est pas le sujet.

                    1. albundy17

                      « parce que je ne vois pas. »

                      Et oui, exactement ce que je disais, il faudrait un peu de réflexion quant à vos conditions de vie vs les deux précédentes générations, mais bon je suis habitué à voir les gamins se rouler ds les allées des supermarchés

                2. sam player

                  Bah soit tu préfères naître dans un pays avec peu de dettes… au hasard la Corée du Nord (0.4%)… ou dans un pays avec 40,000€ par tête… pour moi le choix est vite fait…

          2. MarieA

            Ce que j’avais dit c’est que les jeunes ne vont pas crever de faim pour que les vieux puissent bénéficier de leurs cures thermales saisonnières, leurs tarifs spéciaux dans les théâtres et un énième remplacement de rotule 2 jours avant qu’ils claquent.
            Tu crois vraiment que Julien, 30 ans un taf mal payé ou pas de taf, pas de femme ni d’enfant, pas d’argent, va se sacrifier gentiment et en silence pour que les vieillards gâteux vivent mieux que le reste de la population?
            On sait tous que non, c’est un principe de la nature. C’est un fait, c’est tout, après que ça te vexe c’est une chose mais ça ne veut pas dire que c’est faux.

            Quand il faudra vraiment tailler dans les dépenses, les retraites et tous les bénéfices des vieux, vont être les premiers concernés parce que la population la plus capable de survivre ne va pas se laisser mourir pour quelques momies à l’article de la mort.
            Imaginons qu’on soit amené à faire face à une baisse drastique de la quantité de nourriture disponible, tu crois vraiment que les retraités seront davantage capables de s’en procurer physiquement que les plus jeunes?

            Quant à l’environnement, merci les soixante-huitards, baby-boomers pour l’immigration délirante, le socialisme sans limite, le divorce de masse, l’idéologie mortifère, la laideur architecturale, l’art contemporain, le chômage, l’Union Européenne, la promotion de la pédophilie, etc, etc…

            Ce n’est pas moi qui ai semé les graines de la discorde dans la population, et oui, les moins de 30 ans méprisent les boomers. C’est comme ça et ça ne changera pas même avec des discours rationnels et argumentés sur le génie et la bonté de ces générations.

            1. MarieA

              Snif, snif, on a rien, on est des victimes de ces connards de gosses de 4 ans qui ont voté pour des socialistes toute leur vie!!!

              https://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/les-retraites-ont-ils-les-moyens-de-faire-l-effort-que-leur-impose-macron-1246405.html

              https://www.la-croix.com/Economie/Social/Retraite-lexception-francaise-2017-12-05-1200897215

              « « C’est le seul pays de l’OCDE avec le Luxembourg où les revenus moyens des plus de 65 ans sont supérieurs à ceux de l’ensemble de la population, alors qu’ils sont en moyenne 12 % inférieurs ailleurs », relève Hervé Boulhol, économiste principal à l’OCDE, spécialiste des retraites. »

              https://www.challenges.fr/economie/social/la-verite-sur-le-pouvoir-d-achat-des-retraites-francais_594573

              « Des vaches à lait, peut-être, mais qui se portent encore bien. Car, malgré ces multiples ponctions, la situation des retraités français n’a jamais été aussi bonne. L’Insee est catégorique : leur niveau de vie moyen actuel représente près de 108 % de celui de l’ensemble de la population. Un record historique. Les retraités du début des années 1970 bénéficiaient, eux, d’un niveau de vie équivalent à 70 % de la moyenne nationale et celui des futurs retraités des années 2050 devrait osciller entre 86 % et 96 %, selon les hypothèses de croissance. »

              « C’est vrai : le taux de pauvreté des seniors (6,6 %) est deux fois moins élevé que celui de l’ensemble de la population et trois fois moindre que celui des jeunes. »
              Voilà.

              « Résultat : malgré une pension moyenne de 1 294 euros par mois, leur niveau de vie moyen atteint 2 014 euros. »
              Snif, snif…

              « Dans les classements, la France caracole d’ailleurs en tête des pays les plus généreux pour leurs retraités. Avec le Danemark, elle est même le pays  » offrant la situation économique la plus appréciable aux personnes âgées « , relève l’OCDE. Mieux, avec vingt-cinq ans passés à la retraite, les Français sont les champions du temps de repos après la vie active, soit cinq ans de plus que la moyenne des pays riches. »
              On est persécutéééééééééééééé!!!

              Moi, je ne vais pas avoir d’amélioration de mon niveau de vie, de mon salaire, de travail, de maison, de retraite, de famille, de cures thermales, et de femme de ménage donc, non, je ne suis pas émue par les jérémiades des retraités.

              1. Pythagore

                @MarieA
                Si vous cherchez un bouc émissaire, ne cherchez pas du côté des boomers, mais plutôt de la mafia/oligarchie essentiellement parisienne qui s’est installée en France. Une connivence entre politiques, haute administration, journalistes et qq « riches » vivant des contrats de l’état.
                Ces gens ont créé une religion qui s’appelle « socialisme » et qui n’a d’autre but que d’assurer leur survie par la propagande et la culpabilisation. Cette oligarchie est très efficace pour préserver ses intérêts et entourlouper les croyants.
                Ceci ne vient pas du babyboom, mais plutôt à mon avis d’un remplacement de la noblesse par une aristocratie issue des grandes écoles à partir de la troisième république qui a centralisé les pouvoirs, à l’image des monarchies, dans ses mains pour s’assurer une subsistance comfortable (supputation de ma part, commentaires bienvenues).
                Dernièrement, je vois apparaître sur youtube des vidéos ici et là expliquant que le sénat est vieux et coûte cher, et qu’il faut le supprimer. Très curieux que soudain pleins de socialistes s’intéressent au sujet.
                Demandez vous à qui profite le crime. Certainement pas aux amoureux de la démocratie.
                Regardez également comment Fillon a été sorti de la course (programme: suppression de 500.000 fonx) et un mecs dt les résultats ds son ministère étaient très moyens, qui n’avait pas de projet a été adoubé par tte la presse. C’est quoi le rapport avec les vieux ?
                Cette oligarchie nous enfume depuis Mai 68, des jeunes ont régulièrement voté pour elle (Mitterrand, Jospin, Hollande, Macron) et cela n’a rien avoir avec les vieux, c’est une manipulation bête et méchante par un groupe.

            2. Val

              @Marie nous entendons bien ta colère, mais ce qui risque de se passer c’est que vous allez vous en prendre aux enfants des boomers … tu me reliras le loup et l’agneau. Bon sinon si tu as plus de temps lis René Girard , le bouc émissaire, les-crises.fr/wp-content/uploads/2015/02/le-bouc-emissaire.pdf , c’est une tentative d’ éclairage intéressante. Tout ceci est malheureusement vieux comme le monde. Mais bon ce ne sont pas des passages glorieux de civilisation.

              1. MarieA

                Je ne suis pas en colère, je suis totalement résignée. Simplement, Albundy ne fait pas la différence entre penser quelque chose et désirer cette même chose.

                  1. MarieA

                    Disons que maintenant, je m’en fous, c’est tout. J’ai eu une révélation divine cet été et depuis mon cerveau a décroché de ces choses là et aussi incroyable que ça puisse paraître on peut même voir les effets dans son organisme! Je suis de meilleure humeur, je dors mieux, je digère mieux, etc, etc… Comme quoi peut-être que l’esprit et le corps sont vraiment reliés!

                    Je pense même de plus en plus à prendre une autre nationalité et je l’aurais déjà fait si je n’éprouvais pas une détestation et une phobie absolues des démarches administratives.

                    1. Il y a des pays où les démarches sont moindres que d’autres. Et puis pour certains cas, vu le bénéfice retiré des démarches, elles s’amortissent vite.

                1. Val

                  @Marie moi je vois de la colère et je n’y vois pas malice car de mon point de vue la colère est légitime, en particulier la tienne, la nôtre : subir une situation sur laquelle nous n’avons pas prise. La où je ne te suis pas c’est que tu cherches un coupable à châtier . Ce n’est pas plus logique qu’une femme agressée qui s’en prend à tous les hommes ou aux crétins de la ligue de la sécurité routière qui s’en prennent à tous les automobilistes .

            3. Husskarl

              Merci Marie d’avoir listé une partie des emmerdes légués par les boomers. J’attends la liste des avantages légués avec impatience.

              1. Val

                @huss il n y a pas de responsabilité collective. Valable aussi pour les boomers. Désolée . Pour vous en convaincre remplacez boomer par juif, patron, arabe, blanc (ça c’est qd on est en Afrique ) tootsie qd on est au Rwanda.

                1. MarieA

                  @ Val 17 janvier 2019, 22 h 32 min :

                  Ah ben oups alors! Pas de chance pour eux! Et puis, il faut savoir, quand c’est pour essayer de faire chialer la ménagère c’est « la shoah, on est tous coupable » et puis maintenant tu nous dis que non, faudrait savoir. Mettez-vous d’accord et dites nous.

                  1. Val

                    @Marie tu as raison de dire qu’on entend sans cesse des discours de culpabilité générale : certains juifs contre les allemands et autres (c’est franchement rare qd même ) mais surtout les anciens colonisés à notre égard , c’est tout aussi toxique et insupportable . C’est le sport actuel. Tous coupables de qqchose . On peut dire que c est le prélude probable à un événement de pas très glorieux . La tension monte, ça va saigner . On en est encore à tirer à la courte paille pour savoir qui va être « mangé » . Un pronostic qqn ?

                    1. plutarque

                      @ Val et Marie

                      Merci à vous deux pour ce moment. Je remets quelques cents dans la machine pendant ma pause café :

                      1. Marie, je vous suis parfaitement : le niveau de vie des retraités est effectivement plus élevé que celui des actifs, ce qui est moralement inacceptable, socialement délétère. Nombre de « jeunes actifs » dépendent encore de leurs parents boomers pour financer leur vie quotidienne.

                      2. Val tape juste quand elle souligne qu’on ne peut évoquer de responsabilité collective. Du moins pas en choisissant l’âge comme critère discriminant. Si responsabilité il y’a elle est politique.

                      3. Le « pouvoir » (ou tentative de conservation du pouvoir) des vieux sur les jeunes a toujours existé, les moyens varient. Les guerres du passé sont un excellent exemple : des vieux qui envoient des jeunes hommes se faire zigouiller pour relâcher la pression (démographique par exemple). Le moyen actuel est le pognon. De là à organiser des « Hunger Games » pour vieux, il y’a un pas…

                      4. Le « tous victimes / coupables » : Val a raison de souligner que ce travers actuel signale un grand danger. Paradoxalement, seuls certains groupes ont droit au statut de victimes et d’autres sont désignés coupables. Je me garderai de donner un pronostic, tout au plus à rappeler que la guerre qui a déjà commencé est nord-sud. Les seuls qui le réalisent sont d’horribles « populistes » (gros mot en Grance): Salvini, Orban, Trump…

                      5. Marie touchée par la Grâce… Je n’y pensais pas sérieusement quand je l’évoquais précédemment… Quel pays, Marie ?

                    2. Pythagore

                      « 1. Marie, je vous suis parfaitement : le niveau de vie des retraités est effectivement plus élevé que celui des actifs »
                      Ds ma famille, c’est vrai pour ceux issus de la fonction publique, faux pour ceux issus du privé. S’ils ne s’étaient pas constitués une retraite complémentaire par diverses moyens, ils vivraient à peine au dessus du smic, loin des revenus qu’ils avaient en activité.

                2. Husskarl

                  Moralement vous avez raison. Dans la pratique, il n’y a pas ce niveau de détail. C’est un peu comme ceux que vous citez, pour agir, il faut faire une approximation, en partie injuste, mais nécessaire. On arrondi donc à la grande majorité.

                  Si il faut trier au cas par cas, non dans le jugement, mais dans l’action, ça en devient impossible. Donc ne le prenez pas pour vous si vous ne vous sentez pas visé, mais dans l’ensemble, la génération boomer est coupable.

                  1. Val

                    @Huss « pour agir, il faut faire une approximation,en partie injuste, mais nécessaire » : nécessaire à quoi exactement ? et quelle action proposez vous précisément ?
                    « dans l’ensemble, la génération boomer est coupable. » : comme les Tootsies ? , comme les koulaks ? les nobles de 89-93 , les immigrés , les hommes , les femmes , les automobilistes , aller hop , tous au goulag !

                    1. Husskarl

                      Pour rétablir une situation correcte.
                      L’action viendra toute seule, inutile de la décrire, au vu de la trajectoire de ce pays, ce sera bientôt bouclé…et tout le monde sait comment ça va finir…
                      Ce n’est pas un souhait, loin de là, mais quand on a vécu a crédit, la note est inévitablement salée…je ne crois pas au père Noël.

                      Vous comparez l’incomparable, avec des enjeux, des contextes et des cultures différents, je ne crois pas qu’il faille orienter la réflexions sur une comparaison.

            1. Pheldge

              De la part de « l’adorable Pheldge » :
              MarieA, c’est un grand classique, que de rendre les générations précédentes responsables de tout et n’importe quoi, pour info,je suis passé par là dans les années 80, et vos enfants auront le même ressenti quand ils seront en âge de s’assumer.
              A ce stade seul compte , ce que vous choisissez de faire : chouiner, en attendant « qu’on » résolve vos problèmes, ou essayer de les affronter avec vos moyens ! Et un chouineur* né, restera un chouineur, quelles que soient les conditions économiques !

              * une chouineuse 😉

  20. Passim

    HS lu ce soir dans les commmentaires du Fig’, à prpos des revenus de Toubon : « Salomé Zourabichvili, la nouvelle Présidente de Géorgie et ancienne diplomate française, a renoncé à sa rémunération pour que celle-ci serve à alimenter sa fondation privée en espérant que son exemple sera suivi par d’autres personnalités publiques géorgiennes. Elle a expliqué que sa retraite en France lui suffisait. »
    Une retraitée qui après avoir été bi-nationale a dû renoncer à la nationalité française pour devenir présidente de la Georgie, mais qui touche une retraite française suffisante pour faire ce beau geste… à nos frais.

  21. Val

    @h16 petite remarque d ordre théologique « dans tout religion etc belles images etc gentils forts preux etc  » sauf la chrétienne où le « héros gentil » est un fail total , on a vu plus vendeur comme marketing.

    1. Vassinhac

      +1 val
      Relire (encore) René Girard à ce sujet et la différence radicale entre le christianisme et les autres religions (christianisme qui n’est pas une « religion du Livre » soit dit en passant).

    2. sam player

      @ Val
      «… sauf la chrétienne où le « héros gentil » est un fail total… »

      Esplique stp… le mec qui distribue le pain et le vin… c’est pas lui le héros gentil ?

      sam player – mal comprenant

      1. Val

        @sam sa fin a été plutôt tragique conspué et raillé par tous, son plus fidèle l’ayant renié 3 fois à son procès, ses disciples morts de frousse de subir la même chose . Pour le reste de sa vie, il n’a pas arrêté de prêcher la liberté (entre autre) , évidement , ça n’a pas plu, surtout aux puissants, il est d’ailleurs fort surprenant qu’ils l’aient laissé se balader 3 années sans lui faire la peau . Jésus disait à un paralytique mendiant « leve toi et marche » c’est plus poli que ce que tu dis à MarieA et je ne doute pas qu’elle te rêve qq supplices du coin des fagots :mrgreen: ceci dit , ne te prends pas pour Jésus , hein !

      2. P&C

        Il ne fait pas que distribuer… les romains savaient faire cela.
        Resus transformait la flotte en pinard, et les cailloux en pain.
        Et puis, il est né d’une vierge… on ne voit pas ça tous les jours.

        Depuis, il a fait des émules (un Jésus mal vert aimant la redistribution des pains), sans parler des cultes narcos, vénérant des saints transformant la cocaïne en dollars.

  22. MistaKwik

    Cette histoire c’est du pipeau. Je suis vendeur reference chez Amazon donc je sais comment ca marche. Ce n’est pas Amazon qui decide de la destruction des invendus, mais les vendeurs comme moi. On a le suivi des ventes et des stocks en temps reel sur le site d’Amazon et pour les invendus, on peut decider soit de les garder en stock, soit de les recuperer (auquel cas, Amazon vous les retourne) ou les detruire, auquel cas, Amazon le fait pour vous.

    Donc accuser Amazon de detruire les invendus, c’est un mensonge grossier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.