[Redite] Saletés d’armes à feu qui protègeraient des gens honnêtes !

Billet initialement paru le 19.02.2016

Il y a trois ans, dans les scories des attentats du Bataclan, on découvrait la position sans ambiguïté au sujet du port d’arme du chanteur du groupe Eagle Of Death Metal, rescapé de la tuerie. Alors que, depuis, l’État français a continué à montrer la même médiocrité à assurer la sécurité de ses concitoyens, et a même amplement démontré ne rien vouloir diminuer de sa propre violence (au contraire), un petit retour sur cet événement me semblait intéressant à mesure que le pays se rapproche doucement mais sûrement du moment où les uns et les autres de ses habitants vont vouloir s’expliquer directement sans plus en passer par les urnes…

Parfois, les journalistes, voulant innover, tentent de faire leur travail correctement et interrogent les bonnes personnes avec les bonnes questions. Et là, c’est le drame : la façade de papier peint rose et décorée de petits bisounours duveteux se déchire violemment et la réalité leur vole au museau sans qu’ils puissent la réfuter, sans pouvoir s’opposer à cette irruption inopportune et malpolie dans leur monde propre et politiquement correct. C’est la terrible mésaventure qui est arrivée à Laurence Ferrari.

Tout avait pourtant bien commencé, et sous les meilleurs auspices puisqu’il s’agissait simplement pour la maintenant célèbre journaliste d’interroger Jesse Hughes, le leader du groupe Eagles Of Death Metal, témoin involontaire et miraculeusement rescapé de la boucherie du 13 novembre dernier au Bataclan où son groupe donnait un concert ce soir là. L’idée générale de ce genre d’entretien est de revenir sur la douloureuse soirée, d’obtenir les impressions et les émotions – surtout les émotions, ça fait vendre, coco ! – du chanteur de rock devant l’horreur qui s’est déroulée devant ses yeux, parler des victimes, d’expliquer pourquoi le groupe se devait de rejouer à l’Olympia quelques mois plus tard, en présence des rescapés…

Mais voilà, l’envie de déclencher une petite polémique a été sans doute la plus forte pour la journaliste. Alors que l’entretien est déjà long d’une quinzaine de minutes et parcouru des sanglots de l’artiste qui se remémore les scènes atroces qu’il a vécues, il semblait nécessaire de savoir si le chanteur, bouleversé, avait changé sa position vis-à-vis des armes. Parbleu ! Avant ces événements, Américain pur jus, il était un fervent partisan de l’auto-défense. Devant les abominations que les armes à feu provoquent, il était possible qu’il se soit rangé à la raison qui impose qu’on les interdise enfin…

Manque de pot, la réponse ne se fait pas attendre :

« Le contrôle des armes n’a rien à voir avec cela, mais puisque vous amenez le sujet, je vais vous demander : est-ce que ces contrôles ont empêché une seule putain de personne de mourir ? Si une personne peut répondre oui, j’aimerais l’entendre, parce que je ne le pense pas. La seule chose qui l’a stoppé ce sont des hommes parmi les plus courageux que j’ai vus dans ma vie, chargeant tête la première faisant face à la mort avec leurs propres armes à feu. Je sais que des personnes ne seront pas du même avis que moi, mais il me semble que Dieu a créé l’homme et la femme et cette nuit là, les pistolets les ont fait égaux. Je déteste qu’il en soit ainsi. Mon seul changement d’avis, c’est qu’avant que plus personne n’aie d’arme, tout le monde doit en avoir une, parce que je ne veux plus jamais revoir une telle chose. Je veux que chacun ait la meilleure chance de survivre. J’ai vu des gens mourir qui auraient peut-être pu vivre… »

Bien sûr, sur cette déclaration, certains ne pourront pas s’empêcher de trouver, subitement, que le chanteur n’est plus du tout aussi rock’n’roll, ou trop, ou en tout cas qu’il mérite largement ses petits bios retaillées pour l’occasion : le Point nous gratifie par exemple d’une petite resucée d’un article paru en décembre, histoire de bien rappeler qu’il a des opinions très déviantes et que celles sur les armes ne sont qu’une partie de ses tares.

Pour le reste, les déclarations sulfureuses du leader de Eagles of Death Metal seront bien vite passées sous un silence de plomb dans la presse française. Cela n’a pas été dit, circulez, oubliez, rien à voir, rien à dire.

Parce qu’en France, le port d’arme est rigoureusement interdit. Après tout, c’est l’État qui s’occupe de votre sécurité et qu’il le fait bien.

Ainsi, moyennant à peine plus de 80 appels au 17, le numéro (gratuit, pas surchargé) dédié aux petits tracas de la vie quotidienne comme les fusillades, vous pourrez expliquer aux forces de l’ordre ce qui se passe et qu’elles doivent intervenir, vite de préférence.

Ainsi, lorsque l’État prend conscience qu’il pourrait y avoir comme un petit trou dans son maillage pourtant hyper-fin et hyper-efficace de protection de la population sous sa responsabilité, il prend tout de suite la mesure du problème et enquille alors sur une communication efficace, qui donne ceci (attention à vos yeux, ça pique un peu) :

Oui, en cas d’attaque, ne comptez que sur vous-mêmes, et surtout, avant toute chose : fuyez. Imaginer ici que vous puissiez disposer d’une protection personnelle et, mieux encore, que vous vous en serviez, est évidemment complètement à proscrire. Si l’on compare aux messages qu’on peut trouver ailleurs dans le monde (par exemple celui-ci), la dose de pragmatisme de ces derniers est si violente que le bisounours français pourrait, s’il en prenait connaissance, s’en trouver gravement choqué. Oubliez donc.

De toute façon, l’État français — qui veille sur vous, et qui vous surveille — a clairement défini ce que vous deviez faire (fuir) et ne pas faire (vous défendre). Il a clairement expliqué pourquoi (vous défendre ? Allons, vous ne savez pas faire, vous êtes un enfant, et vous allez juste agacer votre agresseur, c’est évident, et il va vous tuer encore plus fort – « lui toujours faire ça quand lui agacé »), d’autant qu’après tout, la vraie force, c’est l’acceptation sereine de son sort pour les moutontribuables, et surtout, c’est la police et l’armée officielles de la République qui ont le droit de l’utiliser. Point. D’ailleurs, est-ce que les représentants de l’État portent des armes sur eux ?

guns make us less safe

Dans ce contexte, on comprend que les paroles de Jesse Hughes choquent, au point qu’elles ne seront reprise par à peu près aucun journal, aucun média français et qu’il faudra aller fouiller les médias suisses ou les réseaux sociaux pour que la question soit mise sur la table… Et si on aura systématiquement le droit, après chaque tuerie d’innocents désarmés par contrainte ou sur des lieux où les armes sont prohibées, à de longs articles pas du tout biaisés expliquant pourquoi la possession et le port d’armes sont une abomination très malpolie, on n’aura jamais, a contrario, d’exemple où ces armes sauvent des vies, exemples qui existent pourtant à la pelle, tout comme on n’évoquera que trop rarement le trajet inverse que d’autres pays font en armant les citoyens devant les menaces qu’ils subissent.

Alors à force, comment s’étonner de ce genre de démarches où l’on apprend que, bondissant sur l’occasion d’ajouter une nouvelle interdiction et un nouveau contrôle pour les citoyens honnêtes, l’Union Européenne envisage de renforcer encore les interdictions des armes sur le territoire européen ?

Rappelez-vous une chose : qui a arrêté le massacre du Bataclan ? Les lois ? Les bons sentiments ? Le 17 ? La propagande de l’État ? Ou des hommes honnêtes eux aussi armés ?

Gun Control : it works !

Pétition contre la restriction de détention légale d’armes à feu

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires121

  1. sam player

    Si on croit au mécanisme de la projection* (c’est sujet à débat), alors vu qu’une majorité en france est contre le port d’armes, il faut croire que ce sont eux qui seraient des tueurs de masse…

    * : nier ses propres pulsions et les attribuer aux autres

    1. Calvin

      D’ailleurs, moi qui n’ai aucune pulsion de meurtres de masse, je suis devenu pour le port d’armes.
      Si, ça, ce n’est pas une preuve !

  2. pabizou

    Mieux vaut un pabizou vivant qu’un bizoubizou mort …quoique… un bizoubizou mort, au moins il fait plus chi.r personne avec ses raisonnements d’abruti . Mais bien sûr, ce n’est qu’un avis pas tout à fait désintéressé

      1. MarieA

        +100

        Il me semble que les féministes devraient d’ailleurs défendre le droit au port d’armes, nous qui n’avons même pas le droit d’avoir une bombe au poivre.

        J’ai déjà raconté ici l’Autrichienne qui réussit à se défendre contre une Chance pour l’Autriche qui essayait de la violer et à qui elle a cassé le nez. Elle est poursuivie en justice et ce déchet a été soigné aux frais des Autrichiens.

        Et avec ce genre de décisions, on prétend lutter contre le racisme, la xénophobie, le sexisme, la délinquance, etc…

        Dans moins de 15 ans, on se tape des guerres civiles en Europe.

          1. P&C

            @MarieA

            Les féministes haïssent le male blanc cis genre (sauf le contenu de son portefeuille) et mouillent devant l’envahisseur TBM et le traitre qui a beaucoup de talents.

            Et il n’y aura pas de guerre civile : pour faire une guerre, il faut des guerriers dans les deux camps, or, dans le notre, les combattants manquent cruellement…
            – Pour faire la guerre, il faut du male jeune… on a des relativement jeunes X opportunistes (donc pas fiables), des Y désabusés et dévirilisés, et des millenials lobotomisés… même les byzantins étaient mieux dotés niveau burnes.
            – les gens ne sont pas armés.
            – les gens sont bien abimés… même ce blog le montre. Aucun esprit de corps, aucune solidarité au delà de la famille proche…
            – et puis, pourquoi se battre ? même notre sol ne nous appartient pas…

            1. MarieA

              Je ne suis pas d’accord, je pense que les féministes vraiment des activistes qui ont pris la tête de ces mouvements sont des bourgeoises qui ont compris qu’utiliser le féminisme leur permettrait de s’assurer et de faciliter leur position sociale et professionnelle. Elles ne détestent pas les hommes mais ont compris qu’en imposant le féminisme elles élimineraient une partie de la concurrence masculine pour les postes de pouvoir.

              Mais ta théorie peut être la bonne puisque j’ai lu il y a quelques temps (je n’arrive pas à retrouver la source) que les 3/4 des femmes ayant des positions de pouvoir dans les associations féministes américaines étaient des lesbiennes.
              Une des toutes premières féministes françaises l’avait aussi dit, elle était hétérosexuelle, donc minoritaire, et mère de famille, c’était la seule!

              « Et il n’y aura pas de guerre civile : pour faire une guerre, il faut des guerriers dans les deux camps, »
              Tout le monde se déteste et chacun veut vivre selon ses valeurs et ses règles.

              « or, dans le notre, les combattants manquent cruellement »
              Oui, merci les précédentes générations d’avoir tout ruiné pour ceux qui viennent après. Que veux-tu que je te dise? Ils sont d’un égoïsme incroyable. J’ai lu qu’ils avaient encore manifesté pour leur pension alors qu’ils sont les retraités les plus riches, comparés à la population active, du monde occidental.

              Pour les jeunes mâles excités, ben y’en a plein en Europe, on en importe mais les autochtones aussi, cf. les GJ à Paris.

              « Aucun esprit de corps, aucune solidarité »
              Oui, je suis d’accord, cf. tous ceux qui crachent sur les GJ alors qu’ils n’ont jamais rien fait de cette ampleur au niveau politique.

              « et puis, pourquoi se battre ? même notre sol ne nous appartient pas… »
              !!!!!
              Justement, c’est le fait que notre territoire est attaqué qui nourrit notre soif de vengeance et d’extrémisme.

    1. MadeInCH

      Il suffit d’interdire ce qui est illégal! Personne n’y avait pensé avant? C’est pourtant simple!
      Et pour la santé publique, il faut interdire la maladie!
      Voilà! Problème réglé. Au suivant. On va interdire quoi, maintenant?

  3. Léo C

    Comme je l’avais écrit sur une page de carnet, le 15 juillet 2016 (lendemain de l’attentat à Nice), avant de la déposer parmi les bougies et bouquets devant l’Ambassade de France à Berlin: « Il arrivera un jour où bougies et fleurs ne suffiront plus.. ».

    En ces temps tourmentés, il ne suffirait pas de grand chose pour que ça bascule si d’autres tueries de ces dégénérés devaient se produire.

    Sachant que nos délicieuses banlieues fleuries possèdent un arsenal de guerre en toute impunité, cela promet.

    1. Stéphane B

      et que penser alors du retour à la maison des djihadistes français de Syrie. L’un deux, Quentin Le Brun, faisait part de ses doutes et de ses déceptions à ses parents : « Je suis dégoûté par les attentats que je vois en France, il me tarde de sortir de ce merdier, j’en ai ras le bol de ce pays, de la mort et du sable ».
      ladepeche.fr/2019/02/05/djihadistes-rapatries-en-france-le-pere-dun-jeune-tarnais-parti-se-battre-en-syrie-temoigne,7996377.php
      Que penser réellement de sa « sincérité » ?

        1. Pheldge

          « employés de la France » z-y vas, t’as méfu là ? ils sont partis pour rejoindre sur un territoire étranger, des forces qui sont en guerre contre l’Occident, y compris la France. Comme employés, on peut trouver mieux …
          Leur aventure, elle relève plutôt de l’Article 411-4 :du Code Pénal « Trahison et intelligence avec l’ennemi »

  4. UnLorrain

    Le législateur ne conçoit pas le lambda achevant de se vêtir,partant au boulot, par un holster discret logé a l’aisselle muni du petit calibre léger et pourtant efficace, un 38 spécial canon court par exemple. Il le conçoit encore moins allant faire ses courses ou allant a un concert,hésitant a se demander s’il doit endosser ce holster équipé. Par là, le législateur voit « premediter  » voit  » calculer  » ce qui est pourtant sa propre défense, et ça, c’est inadmissible.

      1. UnLorrain

        Dans une suite des  » Harry  » il y a Sudden impact,je lisais sur revue spécialisée a propos du 44 automag, qu’il est sujet a enrayement,qu’il a 2 fois la puissance du vieux 44 mag .
        Il existe des armes de poing a un coup,pour tir sportif, calibre de carabine de moyenne puissance,le sportif realise des tirs de 200 mètres de distance,dits tir sur silhouette metallique. Sinon il y a le 454 Casull…sur RMC découverte j’ai récemment vu ce très indiscret flingue dans des pognes alaskienne.

            1. MadeInCH

              En général, les gens achètent du DE pour son gros calibre le .50AE.
              Moi, il m’intéresse parce que c’est le seul pistolet en .357 semi auto. C’est autre chose. Et comme la cartouche est plus petite, y’a en plus dans le chargeur.
              J’imagine: Révolver en .357. Carabine Marlin en .357 et DE en .357. La panoplie complète autour de cettet munition. 😀
              .
              Le .50AE, j’en vois un usage. Mais pas vraiment comme pistolet… C’est avec un Desert Eagler (donc le pistolet) mais la version avec le canon 10 pouces, et lui mettre une crosse. ça en fait une petite carabine semi-auto avec un calibre assez gros. C’est pas la même maniabilité, pas la même stabilité, etc.
              Mais c’est plus du délire qu’autre chose. Pas les sous pour me payer le bouzin.
              En cas de « Perte de normalité », mon P226 sera mon compagnon, même si j’avais un DE.

        1. Citoyen

          Pour le coté humour, … dans la suite des  » Harry « , où justement celui-ci s’entraine au tir avec son 44, hors de la ville, un de ses collègues vient le surprendre en tirant lui aussi, pour vanter les mérites de son joujou habituel, et sort : « Moi je préfère le calibre 12, parce qu’avec ça, il ne reste que les empreintes du bonhomme » …. et « Harry » de répliquer : « Moi je préfère le 44, parce qu’avec ça, il ne reste même pas les empreintes » …

      2. MadeInCH

        ça sert à rien d’avoir du si gros.
        Soit tu touches, soit tu touches pas. Surtout à la distance à laquelle Harry met le truand en joue…
        Un 9mm classique avec 18 coups dans le magasin, je préfère.

      3. Higgins

        Une telle maîtrise suppose un entraînement constant et régulier et surtout, un petit truc en plus que beaucoup n’ont pas et n’auront jamais. Je suis personnellement pour la possession personnelle d’armes à feux mais je suis également parfaitement conscient des limites de bon nombre de mes concitoyens. Il n’y a qu’à voir le comportement de certains avec un véhicule. La difficulté, dans un pays comme la France, est d’adapter l’esprit à la lettre surtout après 70 ans de lessivage de l’esprit. Et puis, à supposer que cette possession redevienne possible, quels types d’armes seraient concernés: les pistolets ou revolvers, les armes automatiques, etc…. Ensuite, comment fixe-t-on les limites? En cas de violation de domicile ou de lieux de travail ou d’intervention, jusqu’à quand peut-on tirer? Je pense au film d’Alain Cornault « Police Python 357 » où, à la fin, Yves Montand fait un carton sur un malfrat qui s’enfuit. En cas de bavure, qui est responsable? Je pose ces questions car avant que nous soyons dans un contexte idéal, il y a un long travail de rééducation à faire. Pour en avoir discuté longuement avec des responsables de la Gendarmerie, confrontés au quotidien avec une violence sordide mais bien réelle. il n’est pas aisé de dégager une solution simple.

        1. Vassinhac

          « En cas de bavure, qui est responsable ? »
          Heu… celui qui a bavé ? Pourquoi chercher un autre responsable ?
          Pour le côté accidentel (je visais le malfrat et j’ai touché le gentil à côté), ça s’assure, comme à la chasse.

          1. Vassinhac

            Pour la comparaison avec la chasse, je précise :
            – c’est le gibier dans le rôle du malfrat
            – l’assurance ne vaut bien sûr que si les règles de sécurité ont été respectées, qu’on ne me fasse pas écrire autre chose.

            Plus généralement pour l’histoire des bavures, la jurisprudence est déjà abondante, que ce soit avec une arme à feu ou tout autre arme (par nature ou par destination).

        2. Husskarl

          – Test psycho
          – Test de QI
          – La pratique avec les règles de sécurité

          Puis copier une bonne partie des US pour ce qui est de la loi.

            1. MarieA

              Même pas mal. Vous tous pensez me vexer mais toute cette attention masculine gratuite ne fait que flatter mon ego insatiable.

              C’est de la musique pour mes oreilles !

        3. Citoyen

           » « Police Python 357 » où, à la fin, Yves Montand fait un carton sur un malfrat qui s’enfuit.  »
          J’ai le souvenir de la séquence, Major, où les malfrats viennent de faire un braquage, sans hésiter à faire usage de leurs armes. Le flic flingue le malfrat (au besoin, dans le dos), et ça poserait problème ?
          C’est justement parce que ce pays a ce genre d’état d’âme, qu’il a des gros problèmes récurrents avec cette clientèle …

          1. MarieA

            « C’est justement parce que ce pays a ce genre d’état d’âme, qu’il a des gros problèmes récurrents avec cette clientèle … »

            +100

        4. Hussard Bleu

          Comme disait mon vieil ami Jimmy :

          « Be polite, be professional, but have a plan to kill everybody you meet »….

          Cette citation est sponsorisée par Sam Player Special

        1. Aristarkke

          Tout le monde n’est pas contre nous, Al !
          Surtout quand l’eau chaude est en rade…
          Certain que notre pasionaria endurera notre présence en pareil cas…

        2. Dr Slump

          Parfaitement, le métier de plombier est des plus respectables, même que mon daron était plombier, et que sans ça je ne serais peut-être pas né, hoho!

  5. Val

    Dans la série des facepalms magnitude 100 on a ça : rtl.fr/actu/debats-societe/evasion-de-redoine-faid-faut-il-armer-les-gardiens-de-prison-7793960163 après l indispensable pub Macif pour le financement solidaire, militant et autres joyeusetés on a à 2:30 l’interview d’un gardien de prison interrogé pour sa position sur le port d’arme … elle serait digne de figurer dans un épisode « Macron chez les black boys »

  6. du Guesclin

    L’inculture française à propos des armes à feu est sidérante. J’aimerai rappeler que ce n’est pas l’arme à feu qui tue mais sont porteur qui en fera un bon ou mauvais usage (tout comme, totalement au hasard, un marteau, une machette ou un camion de location…). Pour preuve, si on retire les pays en guerre, le nombre d’armes par habitants n’est absolument par corrélé avec les chiffres de la criminalité. Les USA n’ont donc pas un soucis d’armes a feu mais un problème d’une autre nature. Je vous laisse deviner laquelle.

    1. Vassinhac

      +1 d’ailleurs on oublie que la réglementation sur les armes à feu varie beaucoup selon les États, et devinez quoi, la corrélation entre mortalité par arme à feu hors suicide et réglementation est également pas évidente au sein même des États-Unis.

  7. Calvin

    Le souci numéro un reste le préjugé.
    Tant que les jacassants seront pétris de leurs préjugés initiaux, ils ne pourront que se voiler la face, avant de se prendre le mur de la réalité.
    Les armes, mais aussi les pesticides, le nucléaire, la dette, … sont autant de détecteurs de zombis ayant pignon sur rue.

  8. baretous

    on est déjà mentalement désarmé. il suffit qu’un paysan sorte son 12 pour se faire une taupe qui saccage sa prairie et il voit les regards courroucés des néo ruraux à bicyclette passant sur le chemin.

  9. Passim

    Du temps de mes vagabondages nautiques, la question rémanente, dans les régions pirateuses, était : avec ou sans ? (a piece).
    Curieusement, les bateaux portant pavillon US étaient peu attaqués, par rapport aux autres, et pourtant les pirateux supposaient bien qu’il y avait plus beau schpile qu’avec les autres…
    Pour ma part, la réponse était évidente. Se coucher peut parfois amadouer l’adversaire. Mais c’est improbable. La lâcheté ne fait qu’exciter le méchant. Alors, s’il faut mourir, autant le faire en laissant derrière soi quelques macchabés…

    1. Gosseyn

      Un architecte naval de ma connaissance préconisait l’armement systématique à bord, du choix du calibre (+ longs, ici) aux conseils pour les relations avec les douanes. En hauturier.

      1. Hussard Bleu

        La femme du politiqueur ayant imposé l’IRPP (à un taux symbolique en ces temps barbares) était tout à fait pro-gun… et pour une débutante, elle se débrouillait fort bien…. Ah! Gastinne Renette…excellent maison… démonstration convaincante…

  10. MCA

    Dans une société française autorisant le porte d’arme pour tous, je serais curieux d’assister a une discussion « forces de l’ordre » / GJ sachant qu’on ne parle pas sur le même ton à des citoyens potentiellement armés.

    Le pouvoir désarme ses citoyens car il en a peur, la sécurité au quotidien n’étant qu’un prétexte.

    Assez curieusement quand il se sent menacé, lui n’hésite pas à sortir les armes face à une population impuissante.

    Plus que l’insécurité sociétale, c’est la tyrannie qu’il faudra combattre d’ici peu et le faire les mains nues atteindra rapidement ses limites.

    Raison de plus pour exiger le RIC et raison de plus pour le pouvoir de s’y opposer.

    1. albundy17

      « Raison de plus pour exiger le RIC  »

      Lol mca

      RIC:

      – Etes vous pour l’autorisation du port d’armes ?
      – Etes vous pour la diminution / suppression de l’assistanat financier ?
      – Etes vous pour moins de services Publics ?

      Etc….

      1. MarieA

        Non, voilà comment il faut poser la question « Est-ce que vous voulez tous 400 euros en plus par mois? » « OUUIIIIIIIIIIIIIIII » « D’accord, alors vous préférez qu’on supprime le ministère des sports+le ministère de la culture+ la SNCF ou vous préférez qu’on supprime la police+l’armée+les hôpitaux? »

        Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’on arrive à zéro.

        1. albundy17

          T’aurais 2 fois non aux propositions, ds l’une il y a sncf (et sports, vu le nombre de footeux), dans l’autre t’as hôpitaux (sans compter police, pour un gros paquet de glands qui trouve ceux ci violents, hein…)

          Seul moyen pour avoir un oui de solution serait voulez vous plus d’impôts pour votre voisin

          1. MarieA

            Tu te trompes. Tout le monde s’en branle du ministère de la culture, enfin, sauf ceux qui en tirent profit, si tu donnes le choix aux gens de ce qu’ils doivent sacrifier pour s’enrichir, ils le feront. En leur laissant une porte de sortie « on pourra toujours rétablir si vous le voulez ».
            Les gens ne veulent plus financer les médias, les associations, les élus, etc…

            1. MadeInCH

              +10!
              .
              Düs que les gens peuvent réfléchir, ça marche.
              Ce n’est pas pour rien que les Suisses ont refusé « 6 semaines de vacances payéééééeeee!!! » ou, à Neuch, une baisse d’impôts.
              Et que à Berne, ce WE, une nouvelle loi sur l’énergie, « ou des énergies plus propres » qui qui va « créer des emplois » a été refusée.
              .
              Certes, en France, jusqu’à maintenant, lors des rares référendums, les Français répondaient avec la rancœur accumulée plus qu’à la question.
              En cas de RIC, les premières votations risquent de swinger.
              Mais ensuite, à force d’aller voter tout les 3~4 mois, il n’y aura plus de rancœur accumulée. Les votations faisant office d’évacuation. Et les gens voteront plus sereinement. Et à ce moment-là, je ne crois pas que ça puisse être pire que les clowneries de ces dernières décennies.
              .
              Je suis POUR le RIC.

      2. MarieA

        Et puis, les points de vue relayés par les médias ne reflètent pas la réalité sur beaucoup de points. Beaucoup d’hommes envisagent le port d’arme pour eux-même, une grande partie ne veut plus d’immigration, les hommes de moins de 40 ans sont ultra anti-féministes, les jeunes sont plus conservateurs que leurs aînés sur l’avortement, etc, etc, mais surtout les gens veulent moins de RACKET et plus de justice.

            1. albundy17

              Tout le monde s’en branle du ministère de la culture, enfin, sauf ceux qui en tirent profit,  »

              je ne l’ai même pas évoqué, tu vois…

              Et ceux qui en vivent sont ceux qui débitent la propagande, triple fail pour toi.

              Pour ma part je suis au contact de tout type de population, et je rentre ds leur intimité de part mon boulot, souvent plusieurs heures, et on cause…

              Tu n’as pas répondu sur quel panel de populace tu te réfères, bottant maladroitement en touche, mais bon, tu vas me détromper qu’il ne s’agit pas de quelques collègues triés, ou amis que tu reçois pour un apéro dînatoire ?

              1. MCA

                « je rentre ds leur intimité de part mon boulot, souvent plusieurs heures »… et moi qui croyais que les postiers avaient le monopole… :o))))

                Ofète*, Peggy se connecte souvent sur ce site?

                    1. Pheldge

                      un main-louche, ou encore un giton 😉

                      HB, laisse tes liens Youtube complets, sans les tripoter, comme ça , la vidéo s’affiche direct dans le blog patronal

                1. Pheldge

                  Il est jeune, lui ! enfin c’est ce qu’il nous répète, à longueur de billet.
                  Si qu’on l’écouterais, y s’rait à peine plus vieux que le minot Calvin ! 😉

      3. MCA

        @albundy17 10 février 2019, 18 h 33 min

        Oui le RIC avec comme question : « le flingue pour tous » ?

        J’imagine le minet poudré avaler son 4 heures de travers… :o)))

  11. pabizou

    HS, mais pas tout à fait . Un petit tour sur contrepoints où l’on parle de « novethic », après ça, on comprend mieux pourquoi les armes sont un problème pour certains, et aussi pourquoi il va devenir indispensable de passer le permis de chasse . Les pastèques ont l’air de péter les plombs et devenir rouge malgré le camouflage .

    1. baretous

      sauf qu’avec votre permis de chasse en « bonnet d’une forme » et le flinguo qui va avec vous rentrer dans les fichiers de la prefecture et devrez en cas d’insurrection porter votre outil à la gendarmerie la plus proche ou ils viendront en cas de refus vous le chercher…le « mince! je l’ai perdu » marchant moyennement.

      nous sommes cuits sans être crus.

      1. albundy17

        « sauf qu’avec votre permis de chasse en « bonnet d’une forme »  »

        Pis en cas d’intrusion impromptue dans ton domicile pendant que tu baves sur l’oreiller, ce doit être compliqué d’expliquer aux visiteurs que t’as choisi cette forme de coffre fort pasque c’est plus pratique pour ranger les liasses

  12. pabizou

    En cas d’insurrection vous croyez vraiment que ceux qui pensent devoir agir attendront gentiment le passage de la volaille ? Je n’ai aucune idée de se que je ferais dans ce cas . Tout dépendrait sans doute si je me sens en danger ou non, mais autant ajouter l’utile à l’agréable, il y a pas mal de sangliers par chez moi, ça peut être un bon entrainement .

    1. RV

      +1. Ce sont les circonstances et l’environnement qui font prendre ces décisions, il pourrait y avoir des doublés de cochons. Entre la guerre et le déshonneur…

  13. Citoyen

     » Ainsi, lorsque l’État prend conscience qu’il pourrait y avoir comme un petit trou dans son maillage pourtant hyper-fin et hyper-efficace de protection de la population sous sa responsabilité …  »
    Euh, H16, …dans ce pays, tout comme à l’UE, les zélus sont tellement bien élus par leurs concitoyens, … tellement sûrs de leur légitimité, … absolument convaincus de représenter leurs concitoyens, comme il convient de le faire, qu’ils hésitent à leur accorder la détention d’armes, … des fois que ces mêmes concitoyens, prenant subitement conscience d’être bernés, abusés, viendraient, sur un instant d’égarement, à utiliser ces armes en leur possession, pour faire une multitude de trous dans le fondement de ces même zélus … Un égarement regrettable …
    De fait, ces zélus sont des gens prudents … ayant un sens aiguisé de la préservation de leur intégrité physique … qui leur évite de faire face à des situations désagréables … d’où les mesures qu’ils prennent, à la hauteur de leur anxiété …

  14. Raoul Kermes

    Mais il y avait pas une vieille chanson comme ça qui commençait par « aux aaaaaarmes, ciitoyens… » ?

    Si quelqu’un s’en souvient, je suis preneur

  15. Pheldge

    sauf que c’était pour « faire la révolution » c’est à dire, aller dépouiller les riches, et là c’était permis. Mais comme maintenant c’est l’état qui s’en occupe, y’a plus besoin d’armes !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.