Ligue du LOL : PTDR et MDR en PLS

Un nouveau soubresaut agite le Camp du Bien : il semblerait que certains de ses membres éminents n’aient pas été toujours aussi irréprochables que leur appartenance à ce Camp le leur imposait. Stupéfaction : le Camp du Bien abriterait des ordures !

C’est l’histoire d’un groupe de journalistes et de personnes bien introduites sur les réseaux sociaux qui, entre 2009 et 2012, se réunissent pour échanger blagues, photomontages et potacheries politiquement incorrectes puis progressivement de plus en plus ordurières sur des cibles issues de minorités diverses. Comme le relate un récent article de Libération, la Ligue Du LOL, du nom d’un groupe Facebook dans lequel se retrouvaient une trentaine d’utilisateurs populaires de Twitter à l’époque dont plusieurs journalistes parisiens, aurait été le théâtre de campagnes de cyberharcèlement.

À mesure que les témoignages des victimes des agissements de ce groupe se sont fait connaître, l’affaire a rapidement pris de l’ampleur au point de susciter la mise-à-pied de plusieurs des protagonistes dans différentes rédactions. On se pincera en découvrant qu’il s’agissait de journalistes chez Libération, Télérama, Les Inrocks ou encore Slate ou Vice, ces journaux qui ont pourtant toujours porté haut et clair leurs belles valeurs d’humanisme, de respect et de distribution de bisous moralinés via sprinkler sous haute pression de progressisme pulsé.

Les articles se suivent et se ressemblent tous : contrition, petites mains tordues et mots d’excuses foireux, on sent que certains n’en mènent pas trop large alors que, pris les doigts dans le pot de confiture, ils font mine de comprendre enfin ce que « harcèlement » veut dire.

C’est un bien beau déballage auquel on assiste là : une belle brochette de journalistes qui s’estimaient gardiens du Bon Goût et de l’Esprit passaient donc leur temps à se moquer, harceler, tourmenter et persécuter ceux qui avaient la mauvaise fortune de ne pas tomber dans leurs canons, à l’image d’un dîner de con où Vincent Glad aurait tenu le rôle de Brochant.

Comme à chaque fois où le Camp du Bien se prend les pieds dans le tapis et en profite pour faire un vol plané en s’écrasant bruyamment, tête la première, sur les tapisserie de l’actualité, ne boudons pas notre plaisir : cette affaire de la Ligue du LOL nous offre une nouvelle fois l’illustration vivante d’une énième cahuzaquerie, cette intéressante figure de style où l’arroseur de moraline se retrouve lui-même arrosé avec toute la force qui sied au comique de situation.

Ce petit instant comique passé, on ne pourra s’affranchir de noter que cette crise n’est pas perdue pour tout le monde. Le Camp du Bien ne perd jamais l’occasion de mettre à profit les déboires de ses militants : à peine la nouvelle d’un harcèlement d’ampleur connue, les politiciens sont sortis du bois, frémissant à l’idée de pousser leur agenda devant ce qui se transforme en véritable boulevard pour eux.

Ici, ce règlement de comptes entre progressistes semble le moment rêvé pour réclamer une nouvelle couche de lois liberticides visant – exemple complètement au hasard – à mettre fin à l’anonymat d’internet : les rédactions bruissaient encore des découvertes du week-end que, déjà, la politicaillerie s’emparait du sujet.

Peu importe que nos Ligueurs n’aient jamais été anonymes ; peu importe que leurs identités réelles sont connues et même affichées sur Twitter ; peu importe que le souci ne se situe absolument pas sur le côté anonyme (qui n’existait donc pas) des harcèlements subis. Puisqu’on a une affaire de harcèlement, que la presse s’en est emparée et que le buzz médiatique est lancé, vite, profitons-en, ce n’est absolument pas putassier, cela ne se verra pas et le racolage gluant effectué passera comme une lettre à la poste !

On sait en tout cas que les meilleures équipes sont sur le terrain, et travailleront d’arrache-pied pour un internet d’amour et de bisous. Forcément, cela va fort bien se passer et on sait déjà que l’Internet à la sauce française va jouer sur de la soie dans une bonne odeur de vaseline.

De façon générale, on assiste maintenant à une inquiétante mise en abyme du phénomène puisque les journalistes qui ont participé avec délectation à ces agissements il y a quelques années se retrouvent à présent au milieu des feux de l’actualité : leur nom et agissements sont maintenant connus de tous, leurs carrières viennent de prendre des virages particulièrement serrés…

Magie des réseaux sociaux et du comportement de meute de la classe jacassante : plus aucune rédaction ne semble prête à accueillir nos imaginatifs scribouillards. Il y a maintenant fort à parier que leurs boîtes mails et leurs fils twitter se retrouvent rapidement remplis d’insultes et de ce mépris violent qu’ils déversaient jadis sur les cibles de leur choix. Autrement dit, les harceleurs vont très vraisemblablement subir une bonne dose de harcèlement, le Camp du Bien n’ayant jamais été à un paradoxe près.

On ne pourra pas non plus s’affranchir de noter que cette affaire survient dans un pays où le dialogue n’a jamais été aussi délétère : la liberté d’expression n’a jamais été aussi encadrée, corsetée et pour tout dire tabassée tant par les lois qui s’amoncellent toujours dans le sens de sa restriction, que par le contrôle social qui interdit maintenant toute expression d’opinion pouvant froisser l’un ou l’autre flocon sensible qui s’épanchera en hurlements dès que son safe-space aura été frôlé.

Tout ceci reste l’écume des jours mais cette écume est fumante, et elle en dit long sur l’état de la société française dans laquelle la classe jacassante passe un temps considérable à se triturer le nombril dans une boucle auto-alimentée qui sent bon la déconnexion complète au réel.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires136

      1. Aristarkke

        Article mis en ligne à 9h00 (convenablement dépassé ce matin selon l’heure internet de Fr.e).
        Le temps de survoler, d’ imaginer que répondre en amorce, écrire son texte – avec un Nokia-, valider et poster (bien quinze secondes de retour).

        Deux minutes et des…sont d’un bon niveau de compèt, non?
        Je me maintiens, finalement … 😉

  1. Le Gnôme

    Il est amusant de constater que ces affligeants journalistes parangons de vertu dans leurs articles soient capables de susciter de la part de leurs confrères un flot de moraline qui ressemble à un tsunami sud-asiatique.

  2. Infraniouzes

    Que se passerait-il si la bobine et le blaze de ces courageux libineux se retrouvaient sur un « mur des cons » dressé dans le hall d’accueil du Figaro ou de Valeurs actuelles ?

    1. panchovilla

      à propos le boxeur gilet jaune s’appelle Christophe Dettinger dans tous les journaux, télés, radios, alors que le casseur psychopathe black bloc s’appelle toujours Thomas P. Que se passerait-il si la bobine et le blaze de cette crotte se retrouvait mis en pâture comme pour l’autre ? les propriétaires des voitures brulées auraient-ils quelques tentations coudpiéoculiennes ?

  3. Pere Collateur

    Je suis pas un pro des réseaux sociaux. J’ai un peu de mal a capter cette histoire qui, depuis ma campagne profonde, me fait plus l’effet d’un machin en vase clôt, qui ne concerne qu’un petit cercle de bobos parisiano centré bien loin du quotidien de monsieur tout le monde… D’autant plus que les canards ou officient ces merdeux sont soit des machins ultra subventionnés sans lecteurs, soit des trucs dont personne n’a jamais entendu parlé.

    Du coup, je me demande bien qui ça peut intéresser en dehors de ces cercles de décadents? Bref, ranafout non? Est ce que ca vaut vraiment le coup d’y accorder le moindre intérêt? je m’interroge…

    1. L’affaire en elle-même n’a que peu d’intérêt ; là où elle se déroule en dit long sur l’aspect fermé, auto-intoxiqué d’une classe de journalistes.

          1. Guillaume_rc

            J’ajoute (et je rejoins ici notre hôte) que c’est une manifestation de plus du syndrôme Cahuzac.
            Et bien sûr personne dans la classe jacassante pour faire le rapprochement entre ce manque total d’exemplarité et le « tous pourris » qu’on entend de plus en plus fort et de plus en plus souvent.

      1. Lestie

        Pas à publier.
        Vous avez écrit « abyme » (. »mise en abyme du phénomène » sous l’image avec la licorne) pour « abîme » (le chapeau de la cime est tombé dans l’abîme, ai-je appris à l’école).

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Que cette bande de décadents narcissiques se regardent le nombril en cercle m’indiffère totalement.
      Cependant, les conséquences de cette misérable affaire ne sont pas neutres, on parle de mesures de répression… pour les autres.

  4. taisson

    Tous ces gens font partie de la mouvance qui s’est emparée de tous les pouvoirs, et pour longtemps…Ils n’hésiteront pourtant pas à jeter en pâture au reste du troupeau ceux qui font un peu trop tâche !

    Le plus intéressant ce sont les commentaires.
    L’ Hargneuse femelle opportuniste se fait remettre en place !
    Peu de gens sont dupes pour une foi, ils ont bien vu que la critique de l’anonymat n’est qu’un prétexte, Tous ces textes ont été publiés nominativement !

    A part, bien sur le représentant des juges qui chouine sur ses moyens, n’ayant comme seule préoccupation de ne pas avoir la possibilité de mettre toute la population en examen, à tel point que le motif (sérieux ou pas) importe peu.
    Les autres commentaires sont plutôt lucides, ce qui est tellement rare….
    Et un peu réconfortant !

  5. MarieA

    Bam! Retour de bâton pour les générés socialistes. Leur course à la pureté s’est enfin retournée contre eux, même si j’aimerais bien savoir qui en est à l’origine et pourquoi maintenant concernant des propos datant de 10 ans.
    Ces débiles pensaient visiblement qu’ils passeraient au travers alors que c’est conçu pour cela, avoir un moyen de pression et faire chanter autrui dès qu’il déviera de la doxa.

    Spéciale dédicace pour Slate et Vice qui n’ont cessé de faire la promotion de la prostitution, des drogues et de tous les vices et modes de vie dégénérés auprès des jeunes, en particulier les femmes, en cachant toujours les conséquences.

    H-S. Les images sont encore meilleures que d’habitude <3 JPP

    1. Mildred

      Ah Slate ! Que de souvenirs ! Je dois avoir une dizaine de gros classeurs contenant des commentaires qui ont paru sur leur site !
      Mais celui que j’ai envoyé, répondant à un article de Hugues Seraff :

      http://www.slate.fr/story/20325/burqa-mascarade-loi-inutile-islam

      m’a été refusé par Johan Hufnagel. J’en avais demandé la raison, il m’avait répondu : « Oui, il n’a aucun sens. Nous acceptons d’accueillir toutes les idées, mais qd ce qui est écrit n’a aucun sens, en général, on modère. Merci »

      Or voilà ce que j’avais écrit sous le titre :  » Les Musulmanes baillonnées »

      « Depuis que ce débat sur la burqa a repris, force est de constater qu’on donne la parole à tout le monde : politiques de droite et de gauche, journalistes et maintenant blogueurs. Mais on n’entend pas les premières concernées, à savoir, les Françaises musulmanes qui veulent vivre selon les lois de notre République. Elles sont celles qui souffrent le plus de l’extrémisme dont elles sont les cibles privilégiées. Elles demandent à cor et à cri, quelquefois même coiffées du bonnet phrygien, qu’on leur accorde cette loi d’interdiction.
      Mais les autres, sourds et aveugles, préfèrent continuer, imperturbables, leurs querelles politiciennes. »

      Hugues Seraff – Tous en burqa – Slate.fr – 24/04/2010

      1. Gosseyn

        Mais, dans ce domaine, aussitôt qu’il est question  »d’islamophobie » (selon les critères de ces terroristes intellectuels), les demandes de condamnations pour racisme abondent. Je viens de trouver un énième article du genre. Eh oui, vous devez ingurgiter cette doxa, selon laquelle une religion est une race ! Enfin, une seule religion, hein, faut pas exagérer non plus !

  6. MarieA

    Je m’interroge aussi, ces gens ont tenu des propos qui tiennent plus de l’humour basique masculin que de la haine, dans leur vie privée, sur un groupe de discussion privée, si j’ai bien compris. Comment peut-on les poursuivre ou les licencier pour ça?
    Cette « affaire » est très confuse et on mélange des gens en groupe qui ont intimidé physiquement une femme sur son lieu de travail avec des blagues salaces échangées en privée sur telle ou telle collègue. Tous les articles que j’ai lu ne différencient pas clairement ce qui tient lieu de la sphère publique ou privée.
    Entretenir cette confusion me paraît très dangereux et encore une fois, ça finira par une privation de libertés individuelles pour le Français lamba et évidemment une augmentation de la haine et de la colère dans le cœur de chacun.

    1. P&C

      Bien sur, c’est le but recherché.

      +1 pognon sur les ventes d’antidépresseurs… punaise, faut que je mette des actions Sanofi dans mon assurance vie…

            1. albundy17

              lol, t’es bête ^^^

              Ça va être plus cher, du coup 😀

              A l’époque ou je roulais beaucoup, avec le crédit de la maison sur le dos, j’avais pris une assurance vie à fond perdu pour le cas où, je ne me rappelle plus la cotise, mais bon, ce ne devait pas être bien cher, et rassurant pour ma moitié des fois que je claque.

    2. « Comment peut-on les poursuivre ou les licencier pour ça? »
      Parce que les propos ont largement débordé du cadre « privé » ; il y a bien eu harcèlement et propos tenus en public (twitter, c’est public).

      1. MarieA

        J’ignorais que Twitter était considéré comme un espace public!!!
        Quels sont les critères avancés pour qualifier ce truc de public?

        Et la page de discussion privée dont on nous a tant parlée, est-elle considérée comme publique ou privée?

      2. MarieA

        Donc si j’insulte une collègue de travail dans la rue en parlant avec un ami, et alors qu’elle n’est pas présente, mon patron passe par là à ce moment et m’entend, je peux perdre mon emploi?!?
        J’ai du mal à comprendre la logique.

        1. Non. Si tu insultes un collègue de travail sur tweeter, ça peut se retourner contre toi. Je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué à comprendre.

        2. Theo31

          Il y a une différence entre « je trouve ma collègue idiote » et « ma collègue a couché avec le boss pour gravir les échelons dans l’entreprise « .

          1. bob razovski

            et un lien de causalité. je trouve ma collègue idiote parce qu’elle a couché avec le boss pour gravir les échelons dans l’entreprise et qu’elle n’a pas été promue. 😉

    3. Aristarkke

      C’est un des buts actuels du Pouvoir que de planter des clous dans le cercueil de la liberté d’opinion (selon votre dernier paragraphe).

      1. Val

        @jiefa Merci pour avoir communiqué ce témoignage. « Intéressant »ce harcèlement 2.0 o_O !!!!!. En tous les cas je confirme, le seul truc qui marche en cas de harcèlement c’est la force brute . Je suis quand même surprise que des adultes donnent dans ce type de comportement puéril, ça fait très cour de récré ….

          1. Hussard Bleu

            A propos de l’équipe proche de l’adolescent attardé, et qui s’effiloche avec le temps et les ennuis judiciaires, je lisais qu’on les appelait les « Mormons ».

            « Mormons » ? sans doute en référence avec la « Mormon Mafia » d’Howard Hughes :

            « Hughes’ considerable business holdings were overseen by a small panel unofficially dubbed « The Mormon Mafia » because of the many Latter-day Saints on the committee, led by Frank William Gay.[116] In addition to supervising day-to-day business operations and Hughes’ health, they also went to great pains to satisfy Hughes’ every whim.

            extrait de Wikipedia
            https:/ /en.wikipedia.org/wiki/Howard_Hughes

            http:/ /www.lefigaro.fr/politique/2019/02/12/01002-20190212ARTFIG00231-les-mormons-de-macron-quittent-un-a-un-l-elysee.php

            Ceux qui resteront seront vraiment les Saints des Derniers Jours…

              1. Aristarkke

                Il y avait un autre calembour évident dont je suis surpris que tu n’as pas profité.
                Et je ne dois pas être le seul !
                Mâ’ âme Philou regardait par dessus ton épaule ?

  7. Jules49

    On n’est pas encore vendredi, mais je ne peux m’empêcher de vous servir sur un plateau d’argent cette morue d’Aurore Bergé qui se fait clouer au pilori aujourd’hui : mise au courant des frasques de la ligue du LOL depuis 2010, elle avait à l’époque annoncé qu’elle s’en tamponnait le coquillard avec un tibia de mangouste.
    La pauvrette se défend mal, prétextant une mémoire défaillante…

        1. Pheldge

          d’autant plus que par égard pour notre Camarade légionnaire …
          Le légionnaire et la chèvre, une longue histoire, aussi longue que celle avec la couleuvre ! 😉

  8. Fred Ja

    Ce qui est extraordinaire, c’est que même dans le cas présent où le « camp du bien » est pris en flagrant délit, la conclusion se fera par une nième loi liberticide (suppression de l’anonymat sur Internet) qui va toucher de plein fouet les citoyens Français. C’est quand même un pays de fous !
    Moi je regarde de près ce qui se passe au Vénézuela, parce que je suis persuadé que si ça continue à ce rythme, on va droit vers la même chose. Comme dirait Monseigneur, ce pays est foutu !

  9. pabizou

    Aurore Bergé, UMP, LR, aujourd’hui LaRem . Elle oublie tout…Pourvu qu’elle oublie de se representer à la prochaine élection . Qu’elle se rassure, personne ne s’en apercevra …

  10. Murps

    Parianisme pur jus, entre-soi bourgeois intello bien pensant, tartufferie de compétition, nombrilisme exacerbé…

    Les journalistes concernés ont semble-t-il oublié que les publications sur internet quelles qu’elles soient deviennent de facto… des publications journalistiques !
    Et par conséquent la loi sur la presse de 1889 s’applique comme sur n’importe quelle publication.
    Ils ont également oublié qu’à partir du moment ou ils affichent leurs bikinis, leurs chats et leur plante verte sur les réseaux sociaux, ça devient du journalisme, et à ce titre, critiquable comme n’importe quelle publication.

    Déconnexion complète du réel, effectivement et une fois de plus, Waterloo journalistique…

    1. Gosseyn

      L’article 65 de la loi de 1881 sur la liberté de la presse prescrit l’action civile et publique au bout de trois mois suivant la diffusion des propos incriminables.
      Voici pourquoi il faut se méfier des débats d’opérettes de journalopes servant les intentions liberticides de leurs bons maîtres …

  11. Vudenbas

    Bonjour,

    tout ceci n’est pas bien grave, car dans quelques temps nous allons tous rentrer dans « le moule ». Pas une tête ne va dépasser. Je vous annonce l’arrivée de nouveaux Dieux et de leurs nouvelles brebis.
    Ce n’est pas moi qui le dit mais M. Laurent Alexandre lors d’une table ronde réalisée à l’école polytechnique ce mois de janvier.

    https://www.youtube.com/watch?v=-WRMZaGpCZ4

    M. Laurent Alexandre intervient à 20 minutes de la vidéo.

    Laurent Alexandre (ENA, HEC) : Chirurgien urologue et neurobiologiste, Créateur de Doctissimo, Président de DNA Vision. Il écrit dans Le Monde, L’Express et au Huffington Post. le plus grand expert du transhumanisme en France.
    Soutien de M. Macron.
    Table ronde réalisée sous le parrainage de LREM avec la présence de la députée de l’Essonne Amélie de Montchalin, marraine de l’événement.

    Bon courage à ceux qui verront cette vidéo.

    1. Mildred

      Merci Vudenbas ! Je me faisais la réflexion que bien que ces gens se prennent déjà pour des Dieux, ils sont incapables d’avoir un éclairage de scène digne de ce nom, ce qui est à la portée du premier intermittent du spectacle venu !

  12. douar

    HS mais vous avez surement vu que certains députés n’apprennent vraiment rien de l’actualité:
    https:/france/taxe-carbone-86-deputes-reclament-son-retour-CNT000001cTCUm.html

    1. Le Gnôme

      Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
      Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
      Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
      Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

      disait ce bon Boileau.

    2. Pere Collateur

      Je me demande ce qu’ils n’ont pas compris dans le râle bol des taxes qu’on voit se manifester tous les samedi depuis 3 mois…

    3. Citoyen

      On savait que Paris était infesté de rats … on ne savais pas qu’il y avait un nid aussi important à l’assemblée … les GJ ont du boulot, pour éradiquer ça … A ce stade, ça peut devenir urgent, vu que c’est porteur de maladie ces bestiaux …

    4. Calvin

      Carbone était un mafieux célèbre.
      Sauf que lui ne manquait pas d’esprit (Spirito en italien).
      Nos mafieux de l’A. N. n’ont ni esprit, ni honneur.

    5. Deres

      Comme ils font partie du camp du bien et ont donc nécessairement raison, ils sont persuadés que les gilets jaunes ne sont qu’un petit problème de communication. Ils appellent cela de la pédagogie. Pour eux, il suffira d’expliquer un peu plus longuement les soucis des ours blancs pour pouvoir continuer à faire les poches des français le plus profond possible. C’est juste que les français sont un peu cons par rapport à eux et qu’il faut leur expliquer deux ou trois fois pour que cela rentre bien dans leur petite caboche de pouilleux de province.

      Pour eux, les français seront contents qu’on leur prenne quelques milliards pour le bien de la planète en leur reversant quelques dizaines de millions de subventions. Sous réserve bien entendu de deux ou trois allers retours évidents et naturels de quelques CERFA en triple exemplaires accompagnés de menus déclaration sur l’honneur, attestation et déclaration de revenus fiscales. Et ces quelques aumônes versés de bon cœur à ces modestes sujets arriveront moins de 12 mois après les dépenses grâce aux efforts surhumains de nos bon fonctionnaires installés au chaud à Paris. Franchement tout cela me semble bien et bon.

  13. Himself

    HS mais pas trop: Dans la série « tartuffe » on a D. Baupin, qui se faisait prendre en photo avec du rouge à lèvres alors même que sans la prescription des faits il se serait probablement fait prendre pour agression sexuelle.
    Et C. Duflot qui est venue pleurer au procès en diffamation contre les accusateurs alors même qu’elle (et d’autres) ont couvert le bonhomme.
    Je peux comprendre qu’une personne lambda soit sidérée et n’ose pas dénoncer lorsqu’elle tombe face à une homme avec une telle influence et de tels réseaux mais lorsqu’on prétend aux plus hautes fonction, il faut faire preuve de plus de caractère.

  14. Pheldge

    le ras le bol des taxes du début a été calmé, et à vite laissé la place à des revendications très teintées coco … le naturel envieux a repris le dessus, et faire payer « les riches », les « autres » ça passe toujours dans ces circonstances !

    1. Aristarkke

      La preuve : aucune crainte ou pudeur de remettre le couvert pour la taxe carbone sur les carburants (vu leurs prix actuels avec un baril au plancher ou peu s’en faut, je me demande si le mouvement 2019 n’a pas été quand même fait, quoi que dise Flop Joene ?)

          1. albundy17

            Un lien a été donné ici même, ça demande investigation que je n’ai faite, mais dixit l’article il ne s’agirait pas de ce genre de hausse que tu évoques.

            J’avais moi même insinué que les pépères avaient passé outre leur promesse, en douce, il y a quelques temps concernant leurs taxes sauver la planète du carburant fossile ari, mais bon, en ce moment c’est chiant je bosse.

  15. taisson

    Merci aux commentateurs qui sont aussi youtubeurs et twitteurs !!
    Sans vous je n’aurais pas vu ces âneries…Je pense particulièrement aux polytechniciens de demain, Dans un tel climat, nul doute qu’ils feront des merveilles… et que le monde nous les enviera !!

    Le comportement de tous ces « intelligents » me fait dire que je suis bien content de n’être qu’un sans dent, terriblement « bauf », hétérosexuel, blanc , mâle ,chasseur, et surtout d’avoir appris seul ce que je sais, et de n’avoir fait aucune étude dite « supérieure » !!

    Si l’on demandait le remboursement du coût de leurs études à tous ces nuisibles, on pourrait baisser les autre taxes !!

    Vive ceux que l’on prend pour des cons, ils ne peuvent pas faire ni dire pire que cette élite foireuse !!

    1. Hussard Bleu

      J’approuve M. Blaireau ! je sais bien que, chez les GJ il y a de tout – et du moins bon aussi – mais ces gens ont une qualité essentielle à mes yeux : ils sont les seuls Français à avoir conservé le sens de la rébellion – au milieu des moutons bêlants – face aux loups fiscaux, aux tartuffes moralisateurs, et aux bobos mondialisés.

      1. Pheldge

        Mon pauvre HB, pour ce qui est des GJ réunionnais, c’est du coco bien rouge désormais. La revendication de départ sur les carburants ayant été immédiatement satisfaite, les collectivistes de tous poils se sont emparés du mouvement, qui n’a plus rien de la sympathique rébellion que tu évoques, avec une tendre naïveté.

        1. taisson

          @Pheldge 14 février 2019, 3 h 28 min

          Si il n’y avait que les GJ Réunionnais…La totalité du mouvement est complètement récupérée par le gauchisme, en dépit de tous les efforts du gouvernement pour les étiqueter « extrême droite !!
          il est tout à fait logique que le gauchisme s’empare des GJ,, comme il le fait pour presque toutes les revendications…c’est facile, puisque ces mouvements sont infiltrés partout, aussi bien dans l’appareil d’état que dans le « monde associatif » !
          C’est ce que je pense depuis quasiment le début de ce mouvement.

          L’idéologie gauchiste n’a aucune ligne claire, et est toujours dans sa période agitation/ propagande et attend que le pouvoir lui tombe dans les mains. Leurs militants sont de mieux en mieux formés et de plus en plus nombreux et toute revendication les sert directement ou pas, rien que par l’agitation crée.
          De plus, l’ensemble du système éducatif est entre les mains d’idéologues néo trotskistes depuis au moins 40 ans.
          Il ne faut donc pas s’étonner que les enfants des prolos, déjà encadrés par le communisme français d’après guerre, faussement bon enfant,avec ses vendeurs de Pif le chien et de l’humanité dimanche, n’aient d’autres idées que celles là !!
          Comme ils sont allés à l’école plus longtemps que leur parents, ils ont subi un endoctrinement bien plus efficace !!
          C’est un véritable effet boule de neige, puisque chaque autre camp choisit ses arguments politiques avec le souci premier de ne pas leur déplaire !
          S’il fallait un exemple de cette dérive, il suffit de voir le mouvement écolo, plutôt traditionaliste « de droite » à ses tous débuts, devenu parfaitement gaucho !! les verts sont devenus rouges!

          Je ne veux pas répondre pour HB (que je salue au passage!), mais je ne crois pas à sa « tendre naïveté »!
          Je pense que l’on peut saluer la révolte de ceux « d’en bas », sans se faire d’illusions…

  16. bibi

    HS : Ce soir je vais reprendre deux fois des nouilles, Bordeaux est enfin débarrassé de l’énarque Haut-Landais repris de justice qui décarre au conseil constitutionnel!

    1. Tess

      Le bon socialiste Juppé a trouvé une chance de ce recaser au CC. Après Juppé on va avoir Moscovici. Ce ne sera plus le conseil des sages, ce sera le conseil des serpillères !

        1. Tess

          Bernard Tapie n’est pas un politique même s’il a été ministre de la ville sous mitteux, et il a bien morflé avec le crédit lyonnais. Il s’est fait entuber comme un bleu par les socialistes.

    2. Aristarkke

      Cela versait quasiment des larmes au JT de nous annoncer qu’ Ali Juppé allait laisser Bordeaux naviguer sans cet émérite capitaine l’abandonnant traîtreusement pour s’en aller pantoufler au C.C.
      Un repris de justice au C.C., cela le fait bien pour ce qu’il reste d’image potable à la Grance…

      1. Citoyen

        Et une sinécure au CC, pour ce débris, ça ne coûte rien, c’est l’état qui paye !… C’est bien connu ….
        D’ailleurs, quelqu’un a une idée du tarif ?
        Il se dit que ça tourne dans les 16000, ce qui n’est pas mal pour faire la sieste …

      1. Citoyen

        Le coté comique de la situation, est fourni par le Fig. :
        http:/ /www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/02/13/97001-20190213FILWWW00200-richard-ferrand-veut-nommer-alain-juppe-au-conseil-constitutionnel.php
        C’est un délinquant (Ferrand) qui propose de nommer un autre ancien délinquant (AJ) au CC … Un esprit de corporation …

    3. Calvin

      Bibi, je ne doute pas que AJ ait pu être une catastrophe pour Bordeaux.
      Mais en vertu de la fameuse loi Française de la Régression Politique, son successeur pourrait te le faire regretter.
      Rappelle-toi l’Élysée, Paris, … à chaque fois de pire en pire.

      1. Theo31

        Juppe racontait naguère qu’à son entrée au RPR il n’avait jamais rencontré de jeune gaulliste. On lui présenta alors Sarkozy., le mec qui a enculé Pasqua, Balladur et Chirac.

        Il a retenu certaines méthodes pour faire avancer son agenda.

    4. Gosseyn

      La loi organique n° 2009-1523 relative aux questions prioritaires de constitutionnalité a été déclarée conforme à la Constitution par le Conseil constitutionnel.
      Or, ses articles 23-2 et 23-4 à 23-7 attribuent aux Cours de justice concernées un pouvoir de décision sur les objets de constitutionnalité que sont les contenus de q.p.c., ce qui est contraire à la séparation des pouvoirs, donc à la Constitution.
      Ce que je n’ai pas manqué de remonter auprès du président du C.C.
      Il m’a été répondu que le C.C. ne disposait pas des compétences nécessaires à la réformation de dispositions inconstitutionnelles.
      Je vous laisse imaginer le niveau de corruption imprégnant nos institutions, à l’aune cette réplique insensée, de si haut niveau …
      Alain Juppé est considéré comme pouvant faire l’affaire !
      Richard Ferrand l’a proposé !

  17. Tess

    HS Je viens de m’apercevoir que je ne peux plus aller sur le figaro avec mon IP personnel par contre au boulot pas de problème. Certes j’ai écrit des commentaires pas bisous compatibles politiquement mais tout de même ! Je précise que je n’ai pas fait de commentaires racistes, antisémites, homophobes etc…! Pour se faire éjecter du figaro, je dois être trop à droite pour ce journal pro macron (mais je ne suis pas abonné non plus!)

    1. pabizou

      bonjour Tess, c’est curieux je n’ai pas de pb pour poster sur le fig, pourtant vu ce que je leur ai déjà envoyé, je doute fort d’être perçu comme un modéré ou un micron compatible et je n’ai jamais été censuré .

        1. pabizou

          Déconnez pas, je jette un oeil régulièrement mais c’est celui où je me défoule sur les posts en cas d’overdose de connerie ambiante

    2. Yves

      Ne perdez plus votre temps à commenter chez les merdias, votre parole est libre sur les sites alternatifs tels que H16, et l’avenir est là uniquement.

      1. Gosseyn

        Ce doit être pour ça que je me suis fais bannir de Contrepoints, évidemment sans mobile sérieux et légitime et de façon toute illégale !
        Le courant alternatif ne doit pas y avoir la même intensité.
        Et puis, dénoncer la corruption, ce ne doit pas être leur truc …

        1. Pheldge

          « et de façon toute illégale » bon, là, c’est un peu exagéré : le propriétaire du site fait ce qu’il veut ! y’a pas de « droit à commenter », du moins pas encore, ni d’obligation non plus …
          Que ça soit frustrant, vexant de se faire virer, soit. mais rien n’empêche de revenir avec un autre identifiant … 😉

          1. Gosseyn

            Croire et savoir sont deux choses bien distinctes, mon cher Pheldge. Pour commencer, s’il n’y a pas de droit à commenter, le droit de voir toutes les productions de textes et compositions en ligne protégées existe bel et bien ; inclus les commentaires. L’ensemble une fois publié conformément aux conditions légales. Cela va même un peu plus loin, puisque la prescription est de trois mois vis-à-vis d’une éventuelle poursuite judiciaire.

            Autrement dit, passé trois mois, vu la loi de 1881, même un juge ne dispose plus du droit de censure. Ce n’est pas pour rien que nos mécréants au pouvoir voudraient voir prolonger la durée de cette prescription, en particulier en raison du numérique qui leur échappe encore un peu…

            S’agissant de censure à posteriori de commentaires, cela ne peut donc concerner, d’après la loi, que des fractions de texte à caractère manifestement illégal. Soit, en aucun cas l’intégralité d’un ensemble de messages. Cela, vu l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique. Bon, d’accord, il est long, mais très explicite quand aux peines encourues par des hébergeurs voulant censurer tout et n’importe quoi.

            Parce que, Pheldge, même si les autorités de ce pays sont dévoyées et pourrissent à peu près tout, nous restons encore dans un pays de liberté avec les sujétions en rapport. Au moins dans les textes.

            En le cas cité, Contrepoints (son directeur de publication) est passible d’emprisonnement et d’une lourde amende. Parce qu’il s’agit d’une atteinte au droit fondamental à la liberté d’expression. Nous voici donc dans le domaine pénal ; pas mal, pour quelque chose  »d’un peu exagéré » !

            Bref, rien n’est encore joué, même s’il a fallu que Contrepoints s’assure de sérieuses protections, que l’on qualifiera alors de hors-la-loi au sens premier du terme, pour se permettre d’autant censurer ! Notez que je n’ai même pas encore abordé cette question de bannissement arbitraire …

            Et pour un nouvel identifiant ? Ben voyons, j’y publiais sous mon nom !

            1. albundy17

              C’est intéressant Gosseyn, tout ce que tu racontes là, je peux donc porter plainte contre chaque sites m’ayant banni car pas conforme

      2. taisson

        @ Yves 14 février 2019, 10 h 26 min
        Au contraire, il faudrait pouvoir commenter sur les sites ou règne la bien-pensance !!
        Apporter un avis différent peut provoquer une réflexion !
        Mais ils prennent leurs précautions…

        Pour le Figaro, c’est impossible de commenter si l’on est pas abonné.
        Quand par un hasard de la distraction du système modérateur,un commentaire d’un non abonné passe, c’est le lendemain de l’article, ou plus tard…
        Comme ça personne ne le lit !

  18. serge

    Ce qui est fort est que ces abrutis ont déblatéré sous leur nom et leur qualité et que Macron envisage de supprimer l’anonymat du net. Il y a comme un léger décalage…

  19. kekoresin

    C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. Ce sujet ne me passionne pas en tant que tel, mais ses implications vont encore faire pencher la liberté d’expression vers le néant. Comme d’habitude nos politichiennes vont ériger ce fait divers en étendard pour la lutte contre tout propos hors des clous acérés fixés par le politburo.

    On prend du Tweeter mélangé à du terrorisme, mélangé à du Bigard, mélangé à du tout et n’importe quoi, et le cocktail est prêt à être servi à l’étable. Si les veaux qui n’ont rien à se reprocher – selon la formule – trouvent le breuvage délicieux, la digestion risque de leur enflammer le trou du cul. Le flicage est partout, même s’il n’est plus nécessaire à de nombreux endroits tellement l’autocensure est devenue efficace. Les moindres propos sur du juif, du musulman, du pédé, de la gouine, du handicapé (…) déclenche les foudres d’une communauté bien pensante via des assoces à la recherche de visibilité ou des autorités. Certes il y a l’aspect public de la chose mais bien souvent on a droit à bien pire au café du commerce ou dans une cave à vin digne de ce nom.

    Une idée ne peut pas être arrêtée ou régulée par la loi, mais en l’occurrence il ne s’agit même pas d’une idée mais plutôt de harcèlement qui lui est tout à fait punissable surtout dans ce cas précis où l’anonymat est tout relatif. Ce qui me trouble dans cette affaire, c’est l’extrême manque de réaction judiciaire pour des faits qui remontent à des années. Comme d’habitude, cela va se traduire par une loi bien liberticide pour pallier à une justice qui n’applique pas le droit commun dès l’instant où les protagonistes se trouvent sur le mur des bons. Désolant!

    1. Gosseyn

      Je vois cela un peu différemment : Une belle et bonne loi bien liberticide est dans les tuyaux. Il reste à opter entre quelques options et le taux de rétorsion applicable.
      Pour cela il faut des prétextes, quitte à les déterrer des temps anciens, et un formatage de l’opinion qui n’en a pas. Avant exécution de la Liberté.

  20. Martel

    De toute façon, ça fait bien longtemps que je ne navigue presque plus publiquement dans les internets bouchés de l’Empire de France.
    Curieusement, même pour un pays d’europe, les Pays-Bas entre autres offrent un internet beaucoup plus libre.

    Franchement, les IP francaises, mais allô quoi.

    1. Pheldge

      Al, t’es là ? on s’inquiète depuis qu’on a vu ça :
      lefigaro.fr/flash-actu/2019/02/14/97001-20190214FILWWW00098-loire-une-septuagenaire-tuee-par-balle-le-mari-interpelle.php

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.