La CGT encore une fois épinglée pour le traitement de ses salariés

L’actualité n’est pas toujours réjouissante, mais il y a parfois de bonnes nouvelles. C’est grâce à quelques petits notules journalistiques commodément passés inaperçus – mais que je vais me faire une joie de relayer – qu’on apprend ainsi que le syndicalisme est bien vivant en France.

Et si quelques doutes avaient pu s’exprimer à ce sujet, qu’ils soient vite dissipés en rappelant d’une part la représentativité de ces syndicats dans le pays, qui n’est absolument plus à démontrer. Rappelons qu’en un peu moins de 75 ans, le taux de syndicalisation en France est passé d’un maigre 25% des salariés à la Libération à un solide 11% à présent, chiffre impressionnant qui doit d’ailleurs en grande partie aux 19% de syndicalisation dans la seule fonction publique. Cette tendance illustre assez bien le succès de ces institutions et des bénéfices qu’elles offrent auprès des salariés, du patronat et des politiciens.

D’autre part, il serait dommage d’oublier que le syndicalisme français est toujours des bons combats et a toujours su défendre âprement les avantages des catégories qui lui sont les plus attachées, notamment cette fonction publique qu’il semble décidé à protéger contre l’ultralibéralisme galopant dans lequel s’enfonce le pays dans des petits « bloub bloub bloub » rassurants. On retrouvera sans mal cette même hargne au combat lorsqu’il s’agit de garantir les régimes spéciaux, l’exception et les traitements particuliers étant finalement la raison d’être du syndicalisme à la française.

Enfin, les syndicats français ont régulièrement fait preuve de cette finesse politique qui leur a permis de toujours rester aussi éloignés que possible des mouvements populaires (Bonnets Rouges, Gilets Jaunes, même combat ont décrété les syndicalistes : loupons le coche, méprisons le mouvement, puis noyautons-le et enfin essayons de le récupérer). Cette conservation d’une séparation franche et quasi-hygiénique entre leurs propres mouvements et ceux, spontanés, du peuple a d’ailleurs amplement garanti le succès de ces syndicats auprès des politiciens.

Mais surtout, sur les 70 dernières années, le syndicalisme français en général et celui de la CGT en particulier auront été un vaste champ d’expérimentation des possibles en matière de frôlement de la légalité par le mauvais côté de la tangente.

Il ne sera pas très compliqué de documenter cette assertion tant les exemples sont nombreux et pourtant si vite oubliés par cette presse dont la parution, l’impression et la distribution dépendent directement – et de façon fort pratique – de ces syndicats. On pourrait évoquer la cache d’armes du Syndicat du Livre, les trafics en tous genres (les petites aventures à la SNCM valent plusieurs billets à elles seules), les détournements de fonds ou abus de confiance, les coups et blessures, l’intimidation, l’expulsion de sans-papiers (oui oui), et tant d’autres, mais pour revenir aux petits notules évoqués en introduction, je me contenterai de rappeler les malversations régulières des principaux syndicats envers leurs propres salariés (pas assez syndiqués, je présume), à l’instar d’un Marc Blondel (F.O.) qui fut condamné pour avoir exploité ses chauffeurs, ou encore lorsque l’ambiance au siège de la CGT était si détestable que cela avait fini par se savoir.

Eh oui. Alors que nos syndicalistes s’affichent, partout sur les plateaux-télé et dans les colonnes enfiévrées de journaux amicaux, comme les défenseurs de la veuve salariée et de l’orphelin sous contrat, toujours prompts à dénoncer les agissements supposément iniques de patrons aussi ignobles que fantasmés, la réalité est que loin de ces médias, ces syndicalistes se comportent finalement exactement à l’instar de leurs Némésis de cauchemar : le Point révèle ainsi que le chauffeur de Philippe Martinez, l’actuel patron de la CGT, et deux autres salariés ont été licenciés au terme d’une procédure bancale qui emmène ce beau monde et le syndicat aux prud’hommes.

On se demande quel syndicat viendra aider les ex-salariés du syndicat à faire valoir leurs droits auprès du syndicat. Croustillant et parfaitement illustratif.

Cela pourrait amplement suffire à démontrer une fois encore que le sabotier est souvent le plus mal chaussé et qu’en matière de droit du travail, les syndicalistes sont plus prompts à venir l’utiliser contre les entreprises qu’à l’appliquer pour eux-mêmes. Cela démontre aussi la remarque habituelle que les plus grands moralisateurs sont généralement ceux qui ont le plus de choses à se faire reprocher, comme si leurs admonestations virulentes n’étaient là que pour camoufler leurs propres turpitudes.

Force est de constater que ceux qui dénoncent le plus telle injustice ou telle immoralité sont souvent les premiers acteurs de celles-ci quand tout le monde a le dos tourné, à la CGT comme ailleurs.

Mais s’arrêter en si bon chemin serait dommage d’autant qu’un autre fait divers vient ajouter de l’eau à mon moulin : pendant que le syndicat se dépêtre des accusations de procédures de licenciements mal boutiquées, son patron se trouve aussi emmêlé dans un montage financier particulièrement audacieux lui permettant de bénéficier de son généreux salaire.

Il apparaît en effet que la CGT fait actuellement payer un loyer très élevé à la maternité parisienne des Bluets dont l’actionnaire principal est … la CGT. Syndicat qui semble-t-il ne fait guère d’efforts pour garantir une bonne ambiance de travail et des relations apaisées au sein de l’établissement comme on pourra le constater dans ce témoignage :

Loyer très élevé qui provoque donc tensions et plans sociaux, et dont la raison semble être… de coquets salaires pour les dirigeants syndicalistes : selon le rapport de l’Igas, cette maternité financerait ainsi indirectement le salaire de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, qui a perçu 55.000 euros sur l’année, 6.000 euros de plus que l’année précédente.

Pour les habitués de ces colonnes, ces faits divers n’étonneront pas : les syndicats français ne sont plus qu’une forme différente de mafia, plus ou moins institutionnalisée et tolérée tant par l’État officiel, qui y trouve son compte, que par les salariés eux-mêmes qui n’ont de toute façon pas le choix et dont certains continuent de croire les balivernes médiatiques qu’on tartine à leur sujet.

Pour les autres, ces mésaventures constitueront d’excellents rappels à la réalité : le pays a été mis en coupe réglée par les collectivistes, qu’ils soient dans les administrations, véritables colonisateurs du pays, ou dans les syndicats, mafia discrète mais très efficace pour elle-même.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires205

      1. Pheldge

        c’est l’heure de publication de ton commentaire, bien postérieure à celle de sa rédaction : vu que les commentaires prennent facile 1 minute pour s’afficher, on peut légitimement penser que tu as battu ton record ce matin, n’en déplaise à certains gros fâcheux de jalminces professionnels ! 😉

        1. albundy17

          J’imagine le papet, avec son commentaire prêt ds le copier collé depuis 15 jours attendant un titre qui risque de coller à sa pré-réponse ^^

  1. Le Gnôme

    Je ma demande quand un véritable syndicat verra le jour, un qui prendra en compte les intérêts du salarié de base et non des rêves fumeux de transformatin de la société en paradis socialiste tendance marxiste. Là est peut être le secret de la sous syndicalisation en France.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le système est bien verrouillé : pour pouvoir émerger, un nouveau syndicat doit se comporter comme les autres. Sinon il disparaît.

      1. Aristarkke

        A une époque, il était nécessaire que le nouveau syndicat ait eu une « conduite honorable » sous l’Occupation…

        1. Dr Slump

          Raser à nu le crâne de 2 ou 3 femmes ayant commis l’infâme traîtrise de fricoter avec des allemands, c’est bon, c’est honorable? Ou buter 2-3 citadins sous prétexte de collaboration, ça va aussi, nan?

  2. Aristarkke

    Et Martinez n’est pas envieux avec son maigre salaire de 55k€ quant un de ses potes quoiqu’adversaire bien officiel, émarge au double ???

  3. Infraniouzes

    Ce qui est étonnant est, encore et toujours, la passivité de la droite molle devant ces gens. Les prétendus défenseurs de la propriété et des valeurs démocratiques se courbent devant les « Rouges », baissent leur pantalon et offrent leurs grosses fesses roses aux chaussures cloutées des syndicalistes. Avoir peur d’une poignée de gugusses pareils, qui ne représentent qu’eux-mêmes, est proprement stupéfiant. Et les soutenir financièrement relève de la pure schizophrénie. Mais les malins syndicalistes ont tout compris. Les politiciens sont prêts à payer n’importe quel prix pour leur acheter la paix sociale. Ça n’a pas de prix sauf pour ceux qui passent à la caisse.

    1. Pheldge

      « Les politiciens sont prêts à payer n’importe quel prix pour leur acheter la paix sociale » avec d’autant plus de décontraction que l’argent ne sort jamais de leurs poches !

    2. MCA

      « Et les soutenir financièrement relève de la pure schizophrénie. »

      Non, ils font partie du système et le rôle qui leur est dévolu est de servir d’interlocuteurs auto proclamés censés représenter le monde du travail, rôle qu’ils sont bien loin de remplir.

      Il n’y a qu’à observer quand un mouvement surgit spontanément sans leur mainmise pour constater leur désarroi et le désarroi des dirigeants d’en face et mettre en évidence à quoi ils servent.

      1. Pheldge

        ce sont les interlocuteurs officiels, et les seuls habilités à négocier/signer des accords … donc ils sont incontournables !

      1. elwood

        non ce sont les corps intermédiaires… autoproclamés et très utiles à toutes ces zélites coulés dans le meme moule qui pensent ou feignent de le croire qu’ils forment une interface entre eux et la valetaille

  4. Pheldge

    c’est une honte ! ces misérables n’ont-ils donc aucune décence, aucun cœur ? quand on a l’honneur de servir la Cause des Travailleurs, on offre son travail, on ne demande rien en échange ! d’ailleurs il y a tant de militants qui se donneraient corps et âme à la Cause Syndicale.Un salaire ? et puis quoi encore, une voiture, un logement de fonction ? mais quel culot !
    Je suis scandalisé par l’attitude ingrate de ces renégats !
    Et je lance ici même, Camarades, une souscription de soutien au Camarade Secrétaire Général. Une honte, une honte …

    1. Aristarkke

      C’était la teneur du plaidoyer de Blondel quand le syndicat s’était fait traîner aux Prud’hommes par son chauffeur : avoir l’honneur de servir un si grand homme dévoué à la cause des Travailleurs devait susciter un sens du sacrifice de Sa propre cause…

  5. hub

    Dom Juan, dans Molière, faisait l’éloge de l’hypocrisie : « C’est sous cet abri favorable que je veux me sauver, et mettre en sûreté mes affaires. Je ne quitterai point mes douces habitudes ; mais j’aurai soin de me cacher et me divertirai à petit bruit. Que si je viens à être découvert, je verrai, sans me remuer, prendre mes intérêts à toute la cabale, et je serai défendu par elle envers et contre tous. Enfin c’est là le vrai moyen de faire impunément tout ce que je voudrai. Je m’érigerai en censeur des actions d’autrui, jugerai mal de tout le monde, et n’aurai bonne opinion que de moi. Dès qu’une fois on m’aura choqué tant soit peu, je ne pardonnerai jamais et garderai tout doucement une haine irréconciliable. Je ferai le vengeur des intérêts du Ciel, et, sous ce prétexte commode, je pousserai mes ennemis, je les accuserai d’impiété, et saurai déchaîner contre eux des zélés indiscrets, qui, sans connaissance de cause, crieront en public contre eux, qui les accableront d’injures, et les damneront hautement de leur autorité privée. C’est ainsi qu’il faut profiter des faiblesses des hommes, et qu’un sage esprit s’accommode aux vices de son siècle. »
    Remplaçons Ciel par CGT…

  6. Pythagore

    des petits « bloub bloub bloub »
    hi hi j’adore ces expressions imagées, très rigolo si ce n’était pas désespérant, comme De Funès qui tombe ds la cuve.

  7. Dr Slump

    Pour la cache d’armes, faut mettre au pluriel en fait, car il y a eu d’autres tentatives de récupération de stock, dont celui de Manufrance, « la Manu » pour les intimes, dans ma bonne ville de Saint Etienne.

    Et autre exemple de l’efficacité de nos syndicats, toujours à la pointe de la défense des salariés opprimés, dans la région de Sainté: une entreprise de textile se trouve en difficulté, 190 salariés quand même. Une entreprise est intéressée pour racheter, et reprendre 120 des salariés. La CGT refuse: reprise des 190 salariés ou rien. Résultat l’entreprise va être liquidée. Mission complete! (info de 1ere main que vous ne trouverez pas dans les journaux).

    1. Le Gnôme

      Tout comme l’usine Goodyear fermée à cause du jusqueboutisme de la CGT alors que sa voisine Dunlop a survécu grâce à une négociation intelligente de la CFDT.

      La CGT n’a jamais pratiqué le gagnant-gagnant, mais toujours le perdant-perdant, mais ce sont les salariés qui sont les dindons de la farce.

      1. Dr Slump

        Je suppose que la CGT prend position de façon binaire: soit ils obtiennent le maintien de tous les emplois, et ils peuvent se faire passer pour des héros, parce que de toute façon c’est l’état qui paye, soit ils ne l’obtiennent pas, l’entreprise est liquidée, et alors c’est la faute aux salops de patrons qui n’ont rien fait pour sauver les zemplois, et qui ne pensent qu’à engraisser les actionnaires et s’en mettre plein les fouilles. Pile je gagne face tu perds. Merveilleux.

          1. Theo31

            Édouard Martin, c’est pas ce gonze qui va prendre le petit déjeuner avec ses anciens collègues en leur faisant payer les croissants ?

        1. Dr Slump

          Sur le coup j’ai confondu avec Jacques Martin, de l’école des fans. Te moques pas, je ne regarde plus la tévé depuis fin des années 90, alors après Jacques Martin je ne sais plus rien des guignols qui défilent. D’ailleurs, il est toujours vivant Drucker?

          1. Aristarkke

            Pour ta dernière interrogation, Doc, oui, Drucker sévit toujours dans le poste et à nos frais bien puisque chez Antenne II. Même pas à la retraite…

            1. Dr Slump

              Arf, quelle déception. C’aurait- été une bonne nouvelle, comme ça, un lundi par temps gris. Mais quand la rigor mortis se sera emparée du corps de Drucker, j’échapperai aux cortèges et aux hommages, c’est déjà une petite satisfaction.

            2. Pheldge

              je préfère quand même Drucker à Ruquier ! et tant qu’à faire, je regrette Sébastien 😉

              Mais bon, faut pas rêver, des animateurs comme Jimmy Fallon, Conan, ou Stephen Colbert, on ne verra jamais ça de ce côté de l’Atlantique

              1. Pheldge

                Bof, avec le satellite et Internet, tu sais, nous avons les chaînes métros en direct depuis un bail 😉 mais c’est pas ça qui transformera Hanouna en Colbert !

                1. albundy17

                  Ni ne te collera ds l’atlantique 🙄

                  Cause nous plutôt des élections aux Comores, le président sortant, je le croise, je change de trottoir ^^

                  1. Pheldge

                    je ne peux pas te dire grand chose, les Comores, c’est un autre monde … l’héritage des sultans, la charia, la corruption, et la pauvreté, non, je prends un Joker ! 😉

                    1. albundy17

                      « les Comores, c’est un autre monde »

                      Oui, et pourtant la passerelle vers Mayotte puis la réunion, étonnant que tu n’y sois pas sensible

                    2. Pheldge

                      Al, on en a déjà parlé, Mayotte département est l’aboutissement d’une aberration, d’une c0nnerie à Giscard il y a 43 ans ! les Comores c’est un archipel homogène, et faire un référendum sur l’indépendance par ile était d’une immense bêtise !

                      Bon, mais c’est comme ça, et il faut faire avec ! ah, tiens le président du conseil départemental vient d’être mis en examen …

                    3. albundy17

                      « d’une c0nnerie à Giscard il y a 43 ans ! »

                      T’es vraiment sur la défensive, j’ai pas causé de ton sarko (me) ! 😀

                      (qui a entériné un truc qu’aurais bien pû rester comme ds les 43 ans précédent, hein)

                      Nan, ben je prenais des nouvelles à la source, un peu comme moi je me tiens au parfum du grande américa. Pour l’instant nous n’avons reçu que 2 conteneurs de chips pringles, mais ils sont trop salés.

                    4. Pheldge

                      non, pas du tout sur la défensive, pourquoi ? l’indépendance actée avec Mayotte restant française, c’est tout de suite qu’il fallait corriger ça, après c’était trop tard ! et depuis,, les Mahorais sont farouchement opposés à leur rattachement aux Comores … tu fais quoi ? tu le leur impose ? ça ferait un drame style Algérie 2.0 en un peu moins grand,mais bien médiatisé, et aucun dirigeant politique français ne jouera sa tête sur un coup aussi foireux !

                    5. Husskarl

                      Il faudrait effectivement mettre Mayotte dehors sans leur demander leur avis. Tant pis pour le dramacaf…

                    6. Val

                      @Pheldge j’ai bien peur que ça finisse en Algérie ou Madagascar et tout ce petit monde ira débarquer sur la Reunion, un petit jeu de dominos en quelque sorte

          2. Aristarkke

            Pourtant, il perd cette année le droit de s’abonner au Journal de Tintin…
            C’est dire si ça date comme dirait Anouar (mode ADP fermé)

  8. Passim

    Ces syndicalistes ont une si haute idée de leur mission qu’on croirait presque, à les entendre, qu’ils rendent le vol honnête quand ils nous détroussent…

      1. albundy17

        « S’ils n’y avaient qu’eux mais tte la gauche est ainsi. »

        Oui, comme tout ceux avec la main sur le cœur, en fait

          1. Aristarkke

            Plus précisément dans le porte-monnaie.
            (Une poche peut rester vide)
            Quand on a trouvé le bon filon, ce serait bête de creuser/piocher à côté, n’est-ce pas ??? 😛

      1. Passim

        Oui, Revel détourné. ( « Les socialistes ont une si haute idée de leur propre moralité qu’on croirait presque, à les entendre, qu’ils rendent la corruption honnête en s’y livrant… »)
        Il est vrai que j’ai du mal avec ces hommes qui viennent du communisme (tant d’exemples !) et qui s’arrêtent à mi-chemin dans leur trajet vers l’autre bord. Ses « Mémoires », notamment à propos de l’Express, sont à cet égard éclairantes.
        Il faut dire à se décharge qu’il était – de son propre aveu – alcoolique.

        1. Le Gnôme

          Pour l’avoir connu dans son resto favori de l’Ile Saint-Louis, il est vrai qu’il picolait sec, et lorsqu’il était de bonne humeur, il nous gratifiait d’un échantillon de son savoir qui était grand.

        2. Aristarkke

          Dans ses mémoires, il n’est pas anormal de le lire évoquer sa période coco. Il avait ensuite nettement viré de bord, tout de même.

  9. Val

    Pour étayer le sujet : une de mes cousines pourtant peu suspecte de gauche-bashing étant une parfaite représentante des catho de gauche, travaille dans une crèche municipale. Elle m’a confié enchaîner les CDDs avec mise au chômage pendant les grandes vacances. L’administration ne se gêne pas pour faire ce qu’elle reproche aux patrons … ma cousine est outrée . Je me demande combien de gens sont dans cette situation…

    1. plutarque

      @Val
      Je connais bien… c’est le scandale du régime des contractuels de la fonction publique. Ma mère, ancienne militante socialiste, a subi ce régime pendant des années. Après avoir alerté des délégués CFDT sur le côté moyennement légal de cela : « on veut pas vous aider, cela nous mettrait mal avec nos autres adhérents, les vrais, les fonctionnaires titularisés »…

      J’ose dire que cela l’a dessillée…

      1. albundy17

        Il y avait eu un cas ayant fait grand bruit à la poste, une femme cumulant un nombre incalculable de cdd sur plusieurs années.

        ds le gvt taubira aussi, dans son propre ministère il y a eu du super légal, genre pas de contrat de travail. Comme relaté, ce sont souvent les donneurs de leçons les plus professionnels à les enfreindre

        1. Husskarl

          C’est qu’il n’y a personne pour les punir et que lorsqu’ils sont punis, ils payent avec l’argent des autres la faute qu’ils ont pourtant commise eux meme.

        2. Aristarkke

          La Poste est une société privée…
          (au capital social entièrement détenu par l’État).
          Pratique selon le besoin :
          Je suis oiseau
          Voyez mes ailes
          (…)
          Je suis souris
          Et vivent les rats…

      2. Pheldge

        ça arrange tous les niveaux du paniers de crabe, enfin, ceux qui sont pas tout au fond : ça permet de maintenir dans la dépendance un volant d’électeurs, qui auront intérêt à « bien voter » …
        A ce titre, les maires sont des petits seigneurs, qui savent saupoudrer les contrats, et distribuer les titularisations avec parcimonie.

        1. albundy17

          « les titularisations avec parcimonie. »

          titularisation, le graal qui permet de s’asseoir pour le restant de sa vie.

          (sur une bouée, because hémorroïdes)

          1. BDC

            Et est-ce que le public est soumis aux amendes RGPD ? 🙄 Encore les usagés qui paieraient pour les conneries de nos zélus, ce serait drôle tiens ! M’enfin ils trouveront bien un bouc émissaire parmi les intermédiaires. Encore une raison pour ne jamais être prestataire de l’Etat.

            1. albundy17

              « Et est-ce que le public est soumis aux amendes RGPD ? »

              Y’a la poste qui se fait actuellement épingler concernant ses fichiers clients qu’elle revend, avec dedans tes habitudes de présence, de commandes (chez qui, à priori ils n’ouvrent pas^^), d’horaire ou tu reçois tes colis, etc…

            2. Pythagore

              La RGPD ne s’applique qu’en parti aux états:
              .
              Article 2
              .
              Champ d’application matériel
              […]
              2. Le présent règlement ne s’applique pas au traitement de données à caractère personnel effectué:

              a) dans le cadre d’une activité qui ne relève pas du champ d’application du droit de l’Union;

              b) par les États membres dans le cadre d’activités qui relèvent du champ d’application du chapitre 2 du titre V du traité sur l’Union européenne;

              c) par une personne physique dans le cadre d’une activité strictement personnelle ou domestique;

              d) par les autorités compétentes à des fins de prévention et de détection des infractions pénales, d’enquêtes et de poursuites en la matière ou d’exécution de sanctions pénales, y compris la protection contre des menaces pour la sécurité publique et la prévention de telles menaces.

          2. Aristarkke

            La Grance a la particularité d’avoir un droit spécifique pour l’État, ce qui lui ôte d’être considéré comme libéral.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Cette pratique des CDD est répandue dans toute la fonction publique. Ça vaudrait la prison à un patron du privé.

      1. Dr Slump

        Tu comprends, c’est qu’il y a les bons CDD, et les mauvais CDD. Là c’est clair: quand le patron est du service public, c’est un bon patron qui ne fait que des bons CDD. Quand il est dans le privé, c’est forcément un mauvais patron, qui ne pense qu’à gagner du fric, et qui ne fait que des mauvais CDD, c’t’ évident!

      2. Tess

        J’ai connu un gars de l’ANPE (avant la fusion avec les assedics) qui a été en CDD pendant ……..12 ans. Il a fini, suite à la fusion, par faire requalifier son contrat en CDI (Pole emploi est de droit privé donc soumis aux règles du privé en ce qui concerne les contrats précaires). Heureusement qu’il y a eu la fusion sinon il serait peut-être toujours en CDD.

        1. Tess

          Et que de choses à raconter sur le CE de l’ANPE (à l’époque je travaillais à la direction comptable de l’unedic (le siège sociale des assedic) et au moment ou il a fallut remettre à plat les comptes des CE on a découvert des budgets hallucinants chez les cgtistes de L’ANPE. Budget chuppa chup ??? budget pilule du lendemain et budget lecteur DVD. on s’est bien marrés en imaginant ce qu’il pouvait faire avant de sucer leur chuppa chup devant les DVD.

          1. Aristarkke

            Budget « pilule du lendemain »?
            Quelques récentes affaires viennent de démontrer son caractere indispensable quoique très étonnant pour l’orthodoxie comptable…

  10. Lorelei

    Ce qui est aussi choquant c’est que tous ces organismes n’ont aucune obligation de publier leurs comptes. On ne sait pas d’où viennent tous leurs financements, on ne sait pas leurs affectations.
    Même si on peut manipuler un bilan, ce serait bien la moindre des choses que l’on sache ce que deviennent nos financements puisque tous les mois, il y a un pourcentage des cotisations patronales qui leur sont reversé.
    Le seul qui publie est la Cfdt ou Fo. Je ne sais plus.

  11. Stéphane B

    En parlant de syndicat, celui des forains, alias Jean,du voyage de la fête est pas mal non plus. Et le plus amusant dans l’affaire, c’est qu’en face, il y a un socialo.
    ladepeche.fr/2019/03/25/des-centaines-de-forains-assiegent-la-ville-du-mans-violence-insurrectionnelle-denonce-stephane-le-foll,8089503.php

  12. Calvin

    Merci, h16, de rappeler toutes ces turpitudes, qui sont régulièrement cachées ou atténuées par les médias.
    Jusqu’au célèbre Rapport Perruchot, amputé de ses exemples de détournements de la loi.

    Il faut croire que le manque de transparence des syndicats soit un mal pathologique, couvert par le secret médical…

    1. albundy17

      « de rappeler toutes ces turpitudes, qui sont régulièrement cachées ou atténuées par les médias. »

      Si le patron faisait un papier sur les notaires (non pas les cravates Pheldge), y’en a un qui aurait une érection ^^

    2. Gosseyn

      Puisque l’article fait état de nos chers syndicats, si vigilants à garantir leurs prérogatives et avantages particuliers, pour lesquels il faut tout de même gratter un peu pour trouver du répréhensible, voyons plutôt du côté de nos pointilleuses organisations œuvrant au sein de l’institution judiciaire, ces oubliés méconnus que la CGT fait facilement oublier, de par son omniprésence médiatique. Là, on entre en domaine sensible, mais ça le vaut !

      Tout d’abord, il faut bien considérer que, si tout syndicat est censé défendre les intérêts de ses membres, il est nécessairement instruit par le menu de ce qui est susceptible de les mettre en cause, ainsi que du fonctionnement des filières disciplinaires qui leur sont spécifiques, tout comme de l’organisation hiérarchique de leur secteur.

      Il sera ajouté que, dans ce milieu très particulier, l’essentiel des responsables et des adhérents a une connaissance toute professionnelle du droit et de son application. Si je le souligne, c’est justement parce que ce savoir est censé avoir une incidence toute positive ; or, il n’en va plus de même dans un milieu corrompu et c’est précisément cet obligé savoir qui se retourne contre les membres de ces syndicats !

      Le constat qui se forme en ce cas est que rien n’émerge de ce milieu syndical judiciaire, pour ce qui serait de révélations d’agissements contraires à la loi ; loi qui leur impose pourtant cela.

      – Qu’il s’agisse du fait que le CSM leur garantit l’impunité disciplinaire, donc subséquemment celles civile et pénale, par divers artifices et la violation de l’ordonnance de 1958.

      – Qu’il soient informés du fait que des procureurs procèdent à des classements sans suite illégaux.

      – Qu’ils sachent quels sont leurs adhérents qui produisent des jurisprudences de règlement, inconstitutionnelles.

      – Qu’ils soient au fait d’oppositions catégoriques à l’application de la loi, dans les décisions de leurs confrères et adhérents.

      – Qu’ils sachent parfaitement que ces dérives impliquent la responsabilité statutaire du ministre de la justice.

      – Qu’ils soient informés que ces états de fait impliquent la responsabilité fautive du garant du respect de la Constitution, le Président de la République. Lequel est alors mis en défaut de respect du traité Européen, agréé par la France.

      Cela sans exhaustivité et alors même que ces dérives sont gravissimes, puisqu’elle induisent un certain nombre de délits pénaux, dont le recel et la complicité de délits, l’opposition à l’application de la loi, l’escroquerie et la complicité d’escroquerie, l’action en bande organisée, la concussion et la corruption à divers niveaux.

      Ce qui s’accompagne généralement d’une production de faux en écritures publiques, d’atteintes à la liberté individuelle, de trafic d’influence, d’opposition à la manifestation de la vérité, car une fois sur la pente pénale, rien n’arrête certains magistrats.

      Je vois mal un de ces syndicalistes oser affirmer qu’il ignorerait tout de ces atteintes directes à l’État de droit !

      Nous ne sommes donc plus dans le pipi de chat cégétiste ou cédétiste, etc.

      Sans cela, bien évidemment et pour ne pas revenir sur le notariat véreux, jamais ces officiers ministériels n’auraient pu participer activement à la spoliation de centaines de millions d’euros, au profit apparent de généalogistes tout aussi dévoyés, ceci sur le dos et au mépris de tous les droits de dizaines de milliers d’héritiers !

      Comme quoi, dans un État voyou, tout se tient.

  13. kekoresin

    Mafia d’état également sachant que sous Zizirider a été votée une petite loi pour étouffer le rapport Perruchot et en finir avec les magouilles de tous ces aigrefins en … volant à chaque salarié de quoi mener grand train. Mais ce racket organisé par l’état n’a juste fait que rajouter du beurre à la crème noyant déjà les épinards de la lutte contre l’emploi. Ces godemichés vivants n’ont pas renoncé à leurs pratiques frauduleuses dont la justice française « indépendante » semble inefficace à condamner, sans doute trop occupée à supprimer les permis de tous ces terroristes de la route ou sanctionner les petites vieilles qui payent leurs impôts par chèque.

    Bref, tout continue à aller impec au pays de la corruption active dont les parrains surveillent de très près qu’ils ont bien le monopole du racket social.

    1. Tess

      Oh oui ! Le rapport Perruchot bien enterré. Cela dit pourquoi faire des rapports puisqu’ils finissent tous à la poubelle (surtout ceux qui ne vont pas dans leur sens)

    2. Aristarkke

      A ce propos de la chasse aux terroristes de la route, je ne peux pas aller sur Gogole by android sans que des articles de Gogole news s’affichent.
      Depuis des semaines, le premier est systématiquement consacré à la répression des grands excès de vitesse pas beaux pas bien avec seaux de moraline, succédant aux scandales émouvant tant MCA des radars routiers dégradés…
      Quelqu’un subit-il ce genre de radotage???

  14. Gosseyn

    Vincent le Coq a publié une série d’articles sur le notariat, ce qui a mis le vent en poupe à Contrepoints : parmi ses lectures les plus vues.
    Contrepoints, qui semble libéral par certains aspects, a néanmoins dénaturé ces articles en supprimant tout ce qui pouvait un tant soit peu déplaire à un notaire normalement corrompu dans les commentaires attachés, des réponses de VLC incluses.
    C’est à dire non pas seulement tout ce que j’y avais posté sur bases juridiques, mais bien plus et parfois tout !
    Mieux, j’y suis maintenant persona non grata, des fois que j’en révèle un peu plus … !

    1. Pheldge

      Gosseyn, si tu publies des tartines en évoquant des affaires personnelles et en cours, c’est délicat pour le site qui publie, et puis c’est souvent trop long à lire pour un grand nombre de lecteurs … Faut savoir résumer, condenser 😉

      1. MarieA

        En quoi ça te concerne? Si tu n’as pas envie de lire, tu ne lis pas.
        Et si tu souhaites paraître crédible, applique-toi tes conseils. 😉

      2. Husskarl

        Si c’était vraiment ça, il suffirait d’un design comprenant la possibilité d’enrouler/dérouler les commentaires de plus de N caractères. C’est pas bien compliqué à mettre en place.

      3. Gosseyn

        Pheldge, vous laissez transparaître vos angoisses. C’est ce qui rend victime de soi-même. Vous en arrivez à mélanger les torchons, ces délits syndicaux par omission, et les serviettes, qui sont les précisions sur ces dysfonctionnements qui nous concernent tous.
        Or, leurs jeux de maux ça lasse ; nul n’est tenu de se soumettre à des escrocs en cols blancs, que je sache ! ?
        Pareil pour ce qui serait  »mes » affaires. Si je cite Contrepoints, c’est que le lecteur en affinités avec sa ligne éditoriale a le droit d’en connaître les limites, surtout lorsqu’il s’agit de censures hors la loi !
        Ou faut-il se soumettre à ces fourches caudines par souci de déplaire ! ?
        Méditez bien sur ceci, Pheldge, il n’y a que la vérité qui ne se recoupe pas.
        Je me charge de la rappeler aux magistrats dévoyés que j’identifie. Nul n’a pu à ce jour en contester la validité.
        Mais là, il s’agit encore d’affaires personnelles ; vous n’en savez rien que l’existence, alors qu’elles concernent également et indirectement bien des tiers.

      4. Pheldge

        euh, j’essayais juste de me mettre à la place du modérateur de CP, comprendre comment et pourquoi, on censure sur un site qui affiche son libéralisme …

        1. pabizou

          La seule limite acceptable est la diffamation ; Tant que les propos ne sont pas diffamatoires et peuvent être justifiés, la modération ne fait que se coucher en censurant et valide la mise sous le tapis des problèmes . Je doute fort que cela aide à les régler

          1. Aristarkke

            De par mon expérience personnelle dans ce site, il n’est pas apprécié que l’on y porte une contestation étayée des propos de l’auteur, soit-elle en des termes normaux et policés. J’imagine(rais) volontiers que c’est en sus à l’initiative de l’auteur de l’article, cette censure.

        2. Gosseyn

          Il est possible de considérer que l’équipe dirigeante de Contrepoints a de bons rapports avec des personnes influentes, de celles qui ne tiennent pas à voir diffuser des informations que la presse mainstream dissimule parfaitement.
          Pour ce qui est des articles de Vincent le Coq sur le notariat, et des longs commentaires qui s’ensuivirent, je crois comprendre que des représentants de ce notariat ont effectué  »d’amicales pressions » pour que tout ce qui pouvait incriminer leurs mauvaises pratiques soit effacé.
          C’est ainsi qu’un tri a été effectué, que le lecteur non averti ne verra pas, littéralement afin d’expurger les avis critiques et circonstanciés. Cela n’honore aucun de ces individus.
          Sans omettre qu’en pareils cas, les lois LCEN et de 1881 sur la liberté de la presse ont été enfreintes dans les grandes largeurs …

          1. albundy17

            « Sans omettre qu’en pareils cas, les lois LCEN et de 1881 sur la liberté de la presse ont été enfreintes dans les grandes largeurs … »

            Je croulerais sous les dépôts de plaintes ^^

            Un blog se targuant libéral et pratiquant des effacements autres que ceux dont la justice s’est déchargée sur le tenancier (haine raciale etc) ça laisse songeur, nan ?

          2. Tess

            Vous croyez ! vous croyez aux pressions ! personnellement j’ai défendu les notaires sur contrepoints alors que je n’ai rien à voir avec cette profession mais les articles à charge contre les notaires frisaient l’hystérie voir une obsession ! Je ne dis pas que les notaires sont tous honnêtes mais lui se fait une opinion à travers des notaires de région parisienne et le sud de la France ou l’on sait que la corruption est presque légale ! Ah oui les notaires se font en moyenne 39000 Euros par mois ! on sait qu’une moyenne ne veut rien dire surtout quand on voit les tarifs du mobilier à paris et dans le sud ! allez poser la question combien gagne un notaire de campagne ou d’un ville moyenne ! ce ne sera pas 39000 euros par mois!
            Ses articles faisaient aussi du tord à des notaires honnêtes (s’est que c’est une utopie d’avoir un notaire honnête) qui exercent dans les territoires ruraux et qui galèrent et font un travail formidable non rémunérés (il suffit de se renseigner, il y a des notaires qui donnent des conseils gratuitement car ils sont attachés à leur rôle de service public). Le Coq ne peut pas sacquer les notaires car il n’a pas eu son examen ! En tant qu’avocat il devrait aussi se pencher sur sa propre profession !
            J’ai eu affaire à des avocats et des notaires et malheureusement je suis tombé sur des notaires honnêtes qui ne font pas payer le conseil comme les avocats. Si les avocats ont les mêmes prérogatives que les notaires à savoir faire des actes de vente, de succussions je ne suis pas sûr qu’ils soient plus honnêtes que les notaires ! Les actes de ventes faites pas les avocats anglais ou américains ont beaucoup plus de litiges qu’en france. Après les notaires sont aussi confrontés aux pouvoirs politique et des mafias ! si un notaire refuse le paiement en liquide d’un acte de vente, il y aura toujours un confrère prêt à le faire ! Que feriez vous à sa place ? Etes- vous une sainteté d’honnêteté ?

            1. albundy17

              « Les actes de ventes faites pas les avocats anglais ou américains ont beaucoup plus de litiges qu’en france. »

              Très mauvais argument, ça laisserait justement penser à une omerta

              1. albundy17

                « si un notaire refuse le paiement en liquide d’un acte de vente, il y aura toujours un confrère prêt à le faire ! »

                Et ça, c’est vraiment de l’excuse en carton, je suis honnête, j’ai pas le choix

                1. albundy17

                  Le fait est que la distribution de salopards, c’est comme le QI, il y a des moyennes, s’il y en a moins en france, c’est qu’il en manque parce qu’il sont masqué ou couvert

                  1. Gosseyn

                    Ce sont les Chambres notariales qui  »gèrent » en toute confidentialités les plaintes de leur clientèle, afin d’éviter autant que faire se peut des procès publics qui entacheraient cette honorable profession. Raison pour laquelle leur assurance pro est assez élevée.

                    1. Tess

                      « Raison pour laquelle leur assurance pro est assez élevée ». Oui comme les chirurgiens ! Nous sommes dans une société procédurale donc les assurances augmentent en fonction des plaintes qui ne sont pas toute justifiées. Je suis serveur dans un café et je renverse le café chaud sur la personne ! procès !
                      Je mets mon chat à sécher dans le micro onde, le chat meurt, je fait un procès au fabriquant de micro onde car il n’a pas mentionné dans sa notice qu’il ne fallait pas mettre d’animaux domestiques dans le micron onde!
                      Et je peux continué comme cela longtemps

                    2. Gosseyn

                      @ Tess 26 mars 2019, 21 h 11 min
                      C’est cela, Tess, les assurances notariales sont élevées parce qu’il y a des chirurgiens et des garçons de café maladroits. Pour ma part, je trouve le lien très ténu.

                      Dommage que vous n’ayez pas comparé ce métier du droit avec une autre profession du droit (fallait pas ?) comme les avocats, par exemple, où les risques professionnels sont bien moins lourds… histoire de donner du sens à votre argumentation.
                      Euh, ah, mince, ça n’allait pas dans le sens requis ?

                    1. Tess

                      Oui c’est bien de me donner un exemple de corruption des notaires mais je n’ai jamais dit que les notaires étaient unanimement honnêtes. Il est reconnu que dans les régions PACA et IDF vous avez de la corruption partout !

                    2. albundy17

                      C’est marrant cette fixette sur paca et idf.

                      la corruption n’est pas géolocalisée

                    3. durru

                      Amusant, « le sud » ça veut dire PACA (seulement) ? Quand il y a une (autre) région qui s’est auto-labellisée « Sud de France » ? Discrimination, je dis 🙂

            2. Gosseyn

              Tess, je ne crois pas aux pressions, je le sais ! Je sors de la Cour de cassation pour l’établir.
              Et j’ai toujours eu de bons rapports avec les notaires, nonobstant leurs travers. Sauf un ; celui là ses turpitudes ont été médiatisées.
              Par contre l’argument du différentiel de procès entre les notaires français et des professions d’outre-atlantique sort d’études comparatives biaisées et vraisemblablement financées par le Conseil supérieur du notariat !
              Votre esprit critique aurait du vous permettre de vous en distancier.

              1. Tess

                Gossem Non ! c’est faux ! le système francais aussi imparfait qu’il est reste malgré tout le plus protecteur ! vous pouvez ne pas me croire mais les études que j’ai lues n’ont rien à voir avec le notariat.

                1. Gosseyn

                  C’est faux, affirmez-vous, Tess. Vous disposez donc de la preuve du fait que l’étude que vous avez lue n’est pas une reprise de celle du notariat. C’est capillotracté …
                  Puis vous me servez  » le système francais aussi imparfait qu’il est reste malgré tout le plus protecteur ! », que je sais provenir du CSM ; sûrement une autre reprise. C’est tout à fait possible, puisque c’est ce que (re)produisent les pigistes dans les revues de droit ! Le petit problème, c’est votre apparent manque d’interrogation du bien-fondé de vos sources, quelles qu’elles soient. Comme je ne travaille pas de cette manière, mieux vaut s’arrêter là.

              2. Tess

                Gosseym vous travaillez dans quel domaine ? Perso je suis comptable dans une entreprise privée mais rien à voir avec le notariat.

    2. Tess

      Pourtant Vincent Le Coq à voulu faire partie de cette mafia mais il n’a pas pu. Il regrette de ne pas avoir sa part du gâteau! Personnellement, je ne pourrais pas ecrire des bouquins sur les escroqueries des notaires et couloir en faire mon metier. Il faut être cohérent et honnête !

        1. Tess

          Tout à fait ! Je n’ai pas dis le contraire et je ne pense pas que tous les notaires sont pourris comme le laisse penser Mr Le Coq. Dans toutes les professions, il y a des brebis galeuses . Critiquer une soi-disante « mafia » et vouloir en faire partie me laisse dubitative.

          1. Gosseyn

            VLC a une position moins simpliste et ne fonde pas son activité critique pour obtenir cette fonction, vu que ce fait l’en écarte vraisemblablement.
            Il n’est non plus pas possible de comparer le notariat français à toute autre profession  »à brebis galeuses ».
            Quelques exemples.
            En premier lieu, tout officier ministériel se doit d’être irréprochable. Pour ceux qui le croiraient, les ouvrages de Vincent le Coq et d’autres sont là pour les désabuser.
            Une convention invite (implicitement) les notaires à enfreindre leur secret professionnel en faveur de leurs prestataires de services, entre autres atteinte aux lois qu’elle induit. Le notariat étant géré par la Chancellerie, aucune objection n’y a été émise. Ce qui s’explique par l’existence d’une corruption institutionnelle.
            Elle a été diffusée aux notaires titulaires, que la réglementation nationale oblige à dénoncer ce genre de document illégal. Vous en déduisez qu’ils ont tous reçu cette convention et bien compris, es-qualités, ses atteintes à la loi. Elle a été appliquée. Vous en déterminez le nombre de notaires intègres que la profession contient.

                1. albundy17

                  Ce n’est pas ce à quoi je pensais, mais plutôt au fait que eux aussi sont dans le secret mais ne sont pas notaires

                  1. Gosseyn

                    Bien entendu, mais leur statut n’est pas celui des notaires, autrement contraints par la loi. Enfin, en théorie, vu les situations décriées.

                    Clerc est aussi la profession la moins enviée ou supportée de France. Ils sont parfois aussi diplômés que leurs  »Maîtres », pour un revenu plusieurs fois inférieurs et forgent les actes remis à la signature.

                    Ensuite, ils n’ont aucune chance de se voir recommander pour la reprise d’une étude  »quasi-familiale » et le CSM a tout fait pour neutraliser les effets de la pseudo-libéralisation du notariat. La dernière manoeuvre en date étant ce décret leur permettant de postuler sur les créations d’études rendues obligatoires après des décennies de tergiversations !

                    Une profession  »honorable », comme ils disent. Tess ne me contredira pas sur cette ligne.

                    1. albundy17

                      « et forgent les actes remis à la signature. »

                      Oui, heuu.. enfin, font marcher le blanco et la photocopieuse ^^

                    2. Tess

                      Les clercs de notaire métier d’esclave pour l’enrichissement de son maître bien sûr ! Non mais vous allez chercher ça ou ? Votre argumentaire en devient presque risible.
                      Vous oubliez les notaires salariés qui sont eux aussi exploités par la grand patronat notarial !!!

                    3. Gosseyn

                      @ Tess 27 mars 2019, 9 h 39 min
                      Citation :  »Vous oubliez les notaires salariés qui sont eux aussi exploités par la grand patronat notarial !!! »

                      Décidément ! Qu’est-ce que vous ne voulez pas comprendre dans  »Ils sont parfois aussi diplômés que leurs »Maîtres » » ! ?

                      J’ajoute qu’il y a de rares blogs de notaires qui font état de ces délicates situations. Mais il est semble tellement plus intéressant pour vous de monter sur vos grands chevaux …

            1. Tess

              ‘tout officier ministériel se doit d’être irréprochable » OUI dans les meilleurs des mondes ! On l’observe tous les jours avec les hommes et femmes politiques ! Ceux qui bossent à l’urbanisme et qui octroient des permis de construire à des promoteurs avec une grosse enveloppe en dessous de table !
              Je répète la malhonnêté n’est pas le fait que des notaires !
              Les gens qui ont leur héritage spolié par les notaires ! je vais vous raconter l’histoire de mon grand père qui a perdu son père à 10 ans et qui était issu d’une famille aisée.
              Mon grand père a toute sa vie persisté sur le fait que son héritage a été spolié par un notaire. Le problème est que mon arrière grand père est décédé subitement sans faire de testament. S’il avait fait un testament il aurait pu placer l’héritage de mon grand père sur un compte bloqué. Malheureusement pour lui son frère était un joueur invétéré et mon arrière grand mère (tutrice de mon grand père et donc avait la procuration sur son compte) a remboursé les dettes de son frère de 14 ans son ainé avec l’héritage de mon grand-père. Le jour ou mon grand père a atteint sa majorité, il n’avait plus rien mais sa mère lui a dit qu’il n’avait rien car le notaire avait volé tout son héritage !

    1. Husskarl

      Tous les pétroles ne se valent pas, il y a la pureté dudit pétrole et le coût de l’extraction. Ces listes ne signifient rien…

              1. albundy17

                Bienveillant, bon, le terme semble quelque peu inadéquat, n’est ce pas ^^

                Mais non, toujours pas ce qui m’a immédiatement surpris, je vais finir par réclamer de la langue de chatte, c’est pourtant flagrant !

        1. P&C

          Cette carte, même en partie fausse (réserves prouvées vs réserves dites par les gvt, etc…) montre bien la raison du bordel vénézuélien…

            1. P&C

              Ajoutes la Dutch Desease.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_hollandaise

              Ben oui, le Venezuela a le même problème de base que l’Algérie : les rentes issues du pétrole ont convaincu les élites locales de savater l’agriculture et l’industrie locale.

              Donc, tu mets la Dutch desease sauce pétrole dans la casserole, avec du bordel sud américain hérité depuis Bolivar. Voilà le bouillon de base.

              Ajoute à ce bouillon une bonne louchée de socialisme triomphant, une pincée de gestion approximative, une poignée de corruption…

              Delayes un peu de retournement du cours du brut, et laisses mijoter.

              1. Tout ce qui est décrit est directement issu d’une mauvaise gestion et d’une bonne grosse louche de socialisme. Le fait d’avoir du pétrole n’entraîne pas le bordel, la Norvège, l’Angleterre ou le Canada le démontrent fort bien.

              2. Val

                @P&C le socialisme c’est l’art de trouver mille et une raisons à sa propre faillite . Les ressources naturelles lui permettent seulement de vivoter un peu plus longtemps (ie . acheter le pouvoir à coup de prétro-gazo-oro-etc dollars)

            2. Aristarkke

              Surtout que là, le soce y a lie sme fait fort : couler un pays de seulement 30Mhab. assis sur une gigantesque citerne de pétrole, liquide si peu précieux qu’il est payable uniquement en devises premium…

      1. pabizou

        Il y a aussi des polytocards qui sont près à couler l’économie de leur pays en n’exploitant pas ce qui pourrait l’être pour ne pas faire pleurer les cocos-verts et continuer à profiter des voix des idiots utiles qui avalent toutes leurs salades

      1. albundy17

        Tout de même ! Merci Ari.

        Oui, donc nous sommes entourés de pays avec du pétrole, et nous, zéro, nada, que dalle, niente ! Pas UNE goutte !

        On nous prendrait pas pour des cons ?

        1. Dr Slump

          C’était ce que j’allais dire, mais la Guyane figure bien sur la carte. Je suppose que ceux qui l’ont établie ne savent pas qu’il y a la Guyane française.
          Mais en ce qui concerne ta question, en effet pourquoi nos élites, dont font partie les dirigeants de Total, sont aussi peu empressées à chercher le pétrole sur les territoires français? On peut même se demander pourquoi ils sont aussi empressés à ne PAS chercher du pétrole chez nous. Nous avons pourtant tout le savoir-faire nécessaire, et de vastes potentiels outre-mer.
          Un bon point pour ta question Al, c’est tellement évident qu’on ne le remarque pas plus que le nez au milieu de la figure.

          1. Husskarl

            Quelques éléments de réponse:

            fr.wikipedia.org/wiki/Réserves_de_pétrole_en_France

            science-et-vie.com/archives/petrole-le-sous-sol-francais-en-regorge-28494

            Il faut juste raser Paris, je vote pour évidemment.

          2. Susu

            Elements de réponse :

            – sous la présidence de N. Sarkozy, la ministre de l’environnement Mme NKM a fait voter une loi par le Parlement interdisant la recherche de gaz et huile de schiste sur le territoire métropolitain. La fracturation hydraulique a été mise hors la loi pour la recherche des hydrocarbures.

            A noter que la même fracturation hydraulique est autorisée pour les forages de géothermie …

            – sous la présidence de F. Hollande, Mme S Royal a essayé de ne pas renouveler le permis de recherche offshore Guyane. Heureusement pour le renom de la signature de l’Etat français, elle a finalement renouvelé le permis de recherche. Malheureusement le dernier puits d’exploration a été infructueux et Total a rendu le permis.

            A noter qu’au vu des chantages exercés par certains syndicats … en Guyane, la majeure partie du support logistique des forages a été réalisée à partir de pays voisins!

            – sous la présidence de E. Macron, M. N Hulot a fait passer une loi interdisant l’ouverture de nouveau permis de recherche d’hydrocarbures sur le territoire de la République…

  15. baretous

    @ Gosseyn

    je vous rejoins tout à fait sur cette mafia dont j’ai été victime.Ne dit-on pas qu »un notaire honnête est un notaire que ne s’est pas fait prendre « 

    1. Tess

      Y en a qui disent que tous les notaires sont des voleurs sauf le mien !
      Je précise que je n’ai rien voir de prêt ou de.loin avec cette profession. En tout cas j’ai eu affaire à un avocat (bla bla pendant 1/2 heure avec rien de concret et une facture de 76 euros) et le notaire (proposition écrite claire étayée pour 0 euro d’honoraire pour un entretien de.3/4 d’heure.
      Mon choix a été vite fait.

      1. Gosseyn

        Les usages notariaux font que leurs actes facturent leurs conseils, à la différence des avocats, qui facturent leurs conseils, ce qui inclut parfois leurs actes…

        1. Tess

          Bon je vous laisse avec vos explications qui sont apparemment aussi capillotractées que les miennes si je comprends bien. 🙂

  16. albundy17

     » Les fromages vieillis en cave comme le parmesan, le comté ou encore le brie peuvent contribuer à prolonger l’espérance de vie. Leur consommation permet également de prévenir certaines maladies comme le cancer.

    L’un des composants principal de ce type de fromages, la « spermidine » (oui il y en a également dans le sperme), permet en effet d’empêcher la multiplication des cellules malades et la dégénérescence des tissus. »

    Mesdames, si vous n’aimez pas le fromage, vous avez une solution

    1. J’en ai déjà parlé un peu ici. La « réforme » (méforme) a été écrite par des lobbies pro-droit strict, genre SACEM et tout le tralala, rétrogrades et absolument pas adaptés à la nouvelle donne numérique. Ca rend le truc impraticable et va durablement fusiller la gestion et collecte de droits en Europe. C’est bien fait pour eux.

      1. MarieA

        Un billet bientôt? Pour ceux qui n’y comprennent rien. Le truc me paraît délirant, il n’y aura donc plus rien sur internet?

          1. P&C

            Le filtrage existe déjà : c’est ce que les youtubers appellent le « claim ». Tu mets la musique d’Indiana jones dans ta vidéo ? claim. L’ayant droit touche tes revenus publicitaires. Evidement, ça pose un problème, mais les youtubers contournent par le sponsoring et le financement participatif type patreon.

            Apparemment, l’article 13 pousse les choses plus loin… Si tu filmes un truc qui est soumis à droit d’auteur, la vidéo tombe sous le coup de loi, et YouTube subit les emmerdements. Donc, pour éviter cela, YouTube censurerait à priori… ce qui fait que seuls les gros comptes (genre chaine de TV, Cyprien, etc…) qui ont les moyens d’être clean vis à vis des droits d’auteurs, seraient autorisés à publier.

            https://www.influenth.com/larticle-13-youtube/

  17. Can-Eye

    Savez-vous que la CGT possède une très belle « école de la grève » ?
    C’est le centre Benoit Frachon à Gif sur Yvette.
    Des salles de cours et un théâtre dans un parc boisé traversé par une petite rivière (l’Yvette).
    C’est dans ce cadre idyllique que les apprentis syndicalistes peuvent venir absorber la propagande et se former aux mouvements immobiles d’une « certaine catégorie de personnel ».

    Tiens au fait, en addition aux cas cités par H16 : le gardien du centre Benoit Frachon, qui a un logement sur place, a été plusieurs fois en conflit avec son employeur au sujet des horaires de travail… pensez-donc, il doit parfois ouvrir le portail le dimanche.

  18. lxy

    Faudrait pas oublier le respect « religieux » que les Français doivent au Parti Communiste, le parti des 75ooo fusillés.En effet pendant des années après la guerre le Parti Communiste s’est présenté comme étant le parti des 75000 fusillés ! Un jeune historien dubitatif a voulu en avoir le coeur net et a fouillé dans toutes les archves disponibles. Au bout du compte il n’en a trouvé que 4500 ! C’est beaucoup mais on est loin du compte ! Les mensonges n’ont jamais été un problème pour les cocos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.