La France, nouvelle théocratie écolo

Et voilà qu’après avoir consciencieusement tapé sur la voiture, au point de mettre directement en danger les emplois de tout le secteur automobile, des députés entreprennent à présent de cogner sur l’avion, histoire de ne pas laisser le sujet refroidir.

Il faut dire que, du côté de l’aviation, le terrain est actuellement fort propice à toutes les démarches les plus taxatoires et liberticides.

On se souvient en effet qu’il y a quelques semaines, devant le constat d’une absence de taxe sur le kérosène utilisé par les avions, de nombreux acteurs de la vie civile, rapidement suivis par les habituels démagogues de la politique facile, ont réclamé que ce carburant soit enfin taxé dans les mêmes proportions que celui des automobiles… Probablement parce que demander l’inverse, à savoir que le carburant des automobiles soit taxé dans les mêmes proportions que le kérosène (i.e. plus du tout), leur semblait parfaitement ridicule : tout le monde sait que, grâce aux taxes et impôts, l’Etat peut se passer d’entretenir les routes avec succès, ne construire ni écoles ni prisons avec décontraction, peut généreusement fournir une éducation aussi coûteuse qu’approximative et assurer les citoyens d’une retraite misérable, d’un chômage inévitable et mal payé ainsi qu’une protection anecdotique contre les maladies et les accidents dans un système de santé en délabrement avancé que personne n’ose copier nulle part.

Il était dès lors logique que les institutions démocratiques se lancent dans l’aventure de l’établissement d’une bonne taxe kérosène bien claquante dans la gueule des méchants avions, car, là encore, tout le monde sait qu’une taxe sur le kérosène sera payée par l’avion, tout comme les taxes sur le lait sont évidemment payées par la vache.

Cependant, ces histoires de taxes, c’est bien mignon mais ça ne suffit pas. Le capitalisme est une horreur des horreurs qui sort bien trop d’humains de la pauvreté et impose donc un stress énorme sur l’écosystème terrien et qui a la triste tendance à toujours trouver un moyen pour contourner les bâtons qu’on lui met pourtant dans les roues avec acharnement. Autrement dit, on sait que ces taxes seront absorbées autant par les compagnies, leurs actionnaires que par les clients et que, finalement, la situation ne changera pas. Ou du moins, pas suffisamment pour les plus volontaristes de nos législateurs.

Et parmi ceux-là, on retrouve sans mal les indépassables insoumichons et autres extrémistes de gauche qui n’ont de cesse que de régenter la vie des autres qui ne vivent et ne pensent pas comme eux, garants de la morale, de l’ordre égalitariste et de l’indispensable syntonisation de l’Humanité avec Gaïa, notre mère à tous. Pour la belle brochette communiste, point de doute : il faut maintenant interdire purement et simplement certaines lignes aériennes.

Alors que la « loi d’orientation des mobilités » est actuellement discutée à l’Assemblée, François Ruffin a ainsi déposé un amendement, cosigné par d’autres larrons dans cette foire au mieux-disant écologique, dont l’inévitable ancienne ministre de l’Écologie Delphine Batho qui ne s’est jamais stoppée dans ses pulsions autoritaires dès lors qu’elle peut les camoufler sous un vernis éco-compatible.

Avec la simplicité et la décontraction que peuvent se permettre les cuistres et les incompétents, cet amendement propose d’interdire les vols intérieurs en France qui peuvent être remplacés par des trajets en train dans un délai similaire. Prenant pour exemple un Paris-Marseille (qui prend, porte-à-porte, trois heures tant en avion qu’en train, ce dernier arrivant en centre ville là où l’avion nécessite des trajets complémentaires pour le même résultat) ou un Paris-Nantes (deux heures dans ce cas), le député y va de ses petits calculs de kilogramme de CO2 pour justifier que soit enfin interdit l’horrible moyen de transport.

Devant le constat de l’équivalence des temps de trajet, pas un député et pas un journaliste ne se pose pourtant la question de savoir pourquoi les passagers continuent pourtant de prendre l’avion et de le préférer régulièrement au train soi-disant plus pratique…

Apparemment, les performances techniques et tarifaires du train ne semblent en rien choquer la classe jacassante qui y va donc de sa comparaison écologique, considérant implicitement que tout le monde a bel et bien les moyens de payer 2 à 5 fois plus cher pour le même trajet en train, avec des aléas – depuis la panne en rase campagne en passant par les retards, les annulations et les grèves de saison – de plus en plus fréquents. Tout le monde sait que le consommateur lambda prend l’avion pour nuire à Gaïa, parce qu’il est un égoïste individualiste sans morale, alors qu’en prenant le train, il participe à la Sainte Lutte Contre La Pollution Impie. S’il ne le fait pas, c’est qu’il n’a pas été suffisamment éco-conscientisé, ou que les contraintes contre son geste blasphématoire ne sont pas assez fortes.

Et peu importent les conséquences d’une interdiction ferme : la France a déjà trop peu de chômeurs, son économie est bien trop florissante pour ne pas s’autoriser un petit resserrement de sa liberté laxiste et ramener quelque peu les gens à la raison. La fermeture de ces lignes ne provoquera aucun souci économique, n’aura aucune conséquence inattendue. Tout sera contrôlé, tout se passera même mieux que bien et Gaïa nous le revaudra.

En fait, tout se passe comme si les politiciens avaient compris qu’aucun répit n’était plus possible depuis qu’ils se sont rendus compte à quel point l’écolo-bigoterie fonctionnait à merveille pour faire passer absolument toutes les taxes, toutes les interdictions et toutes leurs autres lubies comme une lettre à la Poste (des années 60, la Poste actuelle perdant trop souvent les plis pour être prise en référence).

L’accélération est palpable : non seulement, plus aucun parti n’ose se prétendre réellement à droite (le suicide mou des Républicains, aussi réjouissant soit-il, n’en demeure pas moins tout à fait symptomatique), mais tous sont devenus redoutablement étatistes, réclament l’intervention de la force publique à tous les étages, à tous les stades de la vie, à toutes les occasions, pour tous les problèmes présents et à venir.

Offrant un véritable boulevard à qui veut imposer ses vues aux autres en fermant toute discussion et en interdisant toute dissidence, la Religion Écologique est maintenant présente dans tous les partis, à tel point que les devoirs régaliens de l’État sont totalement passés aux oubliettes. Offrir paix, justice et sécurité au citoyen français n’est plus qu’un encombrant reliquat des années passées. Maintenant, on s’occupe du climat, des températures, des particules fines, des pesticides, des perturbateurs endocriniens et des petits zanimaux mignons dont la biodiversité finira par figurer dans l’article 1 de la Constitution. Les violeurs, voleurs, tueurs, escrocs, trafiquants et autres petites frappes ne sont plus la priorité, et d’autant moins s’ils sont un minimum écolo.

Faisant consciemment le choix d’un « retour à la terre » qui s’apparente de plus en plus à un enterrement de seconde classe dans la plus triste contrition environnementale, la France se rapproche à chaque élection d’une véritable théocratie écolo où chaque pensée, chaque parole, chaque action et chaque omission seront jugées à l’aune de leur impact sur une nature maintenant complètement fantasmée.

Cela va forcément très bien se terminer.

Certaines fins ne sont pas heureuses... (Not everything can end well)

Commentaires436

        1. carpe diem

          Moi, elle m’évoque Chucky, la poupée maléfique, j’ai un ami qui en possède une reproduction, c’est frappant, sauf les coutures sur la tronche style Frankenstein.

  1. Stéphane B

    Théocratie et dictocratie en même temps.

    Pour la FI, ira-t-il au bout cette fois ?ladepeche.fr/2019/06/04/et-si-cette-fois-jean-luc-melenchon-se-retirait-pour-de-bon,8238076.php

    1. P&C

      Ceux qui ont planté Méluche sont justement les Clémentine Autain, Obono et consort.

      Le Méluche aurait pu tenter la carte populiste sauce coco (la poissonnière s’étant cramé face au Macaron), mais une part de son QG a opté pour la drague des immigrés, LGBT+, anticoloniaux victimaires, etc… avec épuration des souverainistes de FI à la clé (Épurer est une manie chez les cocos…).

      L’ambition des Clémentines Autain et cie est d’être l’aile gauche du PS sauce Glucksman, qui ira à la soupe chez LREM, comme une partie des ripoublicains (sauce Pécresse, Estrosi et cie).

      Rappel du niveau de ces lumières de la france insoumise.

      https://www.youtube.com/watch?v=lJPpJRSApEI
      Punaise, elle conteste les règles du capitalisme. Mais tu es qui pour décider ?
      Et en plus, sous prétexte de s’être fait violée tard le soir à la fac, elle vomit les hommes… blancs. Mais pas les immigrés ni les muzz (voir viols de Cologne 2016).

          1. P&C

            Bon, y a les concours d’ingé travaux et d’ingé eaux et forets de dispos…
            C’est sur dossier, mais vu la qualité qu’ils recrutent (postes réservés agroparistech, ENS, polytech, etc…).
            Tech c’est passé, agent pas encore programmé.

            Je n’aurai pas du faire confiance aux alertes concours automatiques…

  2. Le Gnôme

    Un truc qui n’était pas taxé, vous vous rendez compte du mankagagné ?

    Cela devient quand même inquiétant, les escrologistes sont en train de bâtir une nouvelle religion avec plus d’interdits que toutes les autres réunies, et les autres ne vous balancent pas des baffes pour que vous les respectiez, en France, du moins.

    Les futurs chômeurs d’Airbus, les tribuables d’Hidalgo qui vient de jeter les 120 millions de Total qu’il faudra bien lever autrement les remercient.

    1. Dr Slump

      A ce stade on ne peut plus se contenter de parler de bêtise, stade largement dépassé, maintenant c’est clairement du fanatisme, de l’extrémisme, tout à fait rassurant.

      1. durru

        C’est rassurant, effectivement. Toutefois :
        1. Le fanatisme-extrémisme ne datent pas d’hier. Ca change juste légèrement de couleur, pour la photo et l’effet de mode.
        2. Cela n’est clair que pour ceux qui veulent bien voir. Ne pas oublier que, pas plus tard qu’il y a une semaine, il y a bien eu cinq millions de castors/moutons qui ont voté pour soutenir ceux qui mettent en place ces élucubrations, sans parler des autres quatre millions et demi ayant voté pour des plus excités encore.
        La seule chose qu’on ne sait pas, c’est quand tout ça va exploser…

  3. Rick_Enbacker

    Tout ceci est malheureusement vrai..
    A lire également, l’excellent billet de NathalieMP paru aujourd’hui sur le même sujet.

  4. Aristarkke

    Monseigneur, vous êtes étonnés par l’absence de prise en compte des tarifs SNCF par les sectateurs d’icelle. Ces deputains n’ ont ils pas le train gratos pendant leurs mandats interminables???

    1. Higgins

      Joie et bonheur de la SNCF (6 heures d’atermoiement pour un train bloqué à seulement 9 mn de la gare de Lyon. 6 heures sans climatisation ni toilettes à bord et probablement dans le noir, les tunnels n’étant pas éclairés): « « On est en France, pas dans un pays du tiers monde! » s’énerve un autre touriste, Christian Beikov, un Autrichien de 28 ans. » (https:/ /www.lavoixdunord.fr/593699/article/2019-06-04/apres-une-panne-d-electricite-un-tgv-bloque-6-heures-dans-un-tunnel).

      Quant à la taxe sur le kérosène, c’est simplement sidérant d’imbécilité à l’heure où le transport aérien explose et permet à tous les bobos écolo-socialoïsants d’aller vérifier qu’ailleurs, on est pauvre.

      1. Rick_Enbacker

        « Son voisin, Didier Lemesle, qui a « choisi de ne pas prendre l’avion pour l’écologie » est plus septique: « J’ai eu de la chance d’aller aux toilettes avant qu’ils ferment l’électricité ! C’est insupportable l’absence de clim et le noir », lance-t-il »
        Bien fait pour sa gueule !
        Normal qu’il soit septique s’il a utilisé les chiottes d’un train SNCF.
        En plus ce con y est apparemment allé dans le noir puisque il dit que c’était « avant qu’ils ferment l’électricité »

              1. Rick_Enbacker

                Et en plus il a fait ses besoins avec le TGV arrêté en pleine voie ! Ca fera 10 « Je vous salue Greta » et 15 « Notre mère Gaïa qui êtes dans le trou de la couche d’ozone »

                1. Pythagore

                  🙂 il y a lgtps que les commissions ne finissent plus sur les voies. Avec un système ouvert sur le TGV, il aurait fallu installer des essuis glaces sur les vitres passagers, pas aérodynamique, et coûte cher en maintenance.

                2. Pythagore

                  Comme disait une paysanne de mon village d’enfance à son Robert: « Robert, arrête de t’ Greta les c… en poublique, ch’est pas poli ! ».

      2. Aristarkke

        Ce qui ennuie les bobos-écolos-socialoïdes, c’est que les pauvres d’ ici peuvent aller le vérifier aussi avec des billets trop peu chers…

      3. Aelil

        Et le mieux c’est après coup ou la SNCF essaie d’expliquer que c’est très compliqué parce que pas de bol (les cales se sont retrouvées écrasées par le train, en même temps c’est un peu le but des cales)…
        A noter que le train ne peux pas repartir parce qu’en montée, donc les passagers sont évacués par un autre train devant, donc en montée aussi mais qui redémarre lui (on ne nous prendrait pas un peu pour des cons des fois ?).
        Un peu comme quand je suis tombé sur une vidéo sponsorisée par la SNCF pour faire remarquer que gérer un réseau ferré sans retard c’est compliqué (et ainsi dire que les retards c’est normal qu’il y en ait plein, on n’est pas des surhommes quoi).
        Attention je veux bien croire que le métier ne soit pas facile et je ne prétend surtout pas faire mieux n’étant pas un professionnel (et je conçois totalement aussi que des fois c’est un vrai cumul de merdes qui arrivent, loi de Murphy oblige), mais il suffit de voir la qualité à l’étranger (pour les retards j’aime l’exemple du Japon) pour se rendre compte que si les autres y arrivent c’est que c’est possible.
        Parce que les excuses à deux balles du genre « mon métier est compliqué » moi aussi je pourrais les sortir.

        1. albundy17

          « si les autres y arrivent c’est que c’est possible. »

          mdr, c’était leur slogan: « SNCF, c’est possible » me rappelle plus quand, ptet 20 ou 30 ans

            1. albundy17

              mdr, merci, en fait c’est grâce à eux que j’ai retenu, pis l’arabe qui offre du sauciflard, pdr

              De quoi foutre la rate de durru & Co au court bouillon ^^

      4. channy

        @ à l’heure où le transport aérien explose et permet à tous les bobos écolo-socialoïsants d’aller vérifier qu’ailleurs, on est pauvre. »
        Vous oubliez une chose importante pour ces bobos-socialoisants c’est qu’en allant vérifier ailleurs ils contribuent avec » la taxe solidarité au développement « des pays du tiers monde.. une taxe dont dont on a pu voir les effets indéniables pour les pays concernés depuis sa création en 2006
        En 2008, j’ai pris le train Diesel rail car Bangkok-Aranya prathet pour aller au Cambodge, en cours de route un violent orage à éclaté, 2 arbres sont tombés sur la voie, le contrôleur est venu faire une annonce dans chaque wagon, des thais se sont levés, certains avec des machettes et nous sommes allés à une dizaine de personnes enlever les arbres de la voie…résultat 20 minutes de retard..je n’ose imaginer en Grance
        Sinon avec la SNCF tout est possible mème prendre une amende pour avoir payé trop cher son billet
        https://www.capital.fr/entreprises-marches/elle-paie-son-billet-trop-cher-la-sncf-lui-inflige-une-amende-1331982
        Vous allez forcement préférer le train lol

  5. Jacques Huse de Royaumont

    En lien sans doute avec cette guerre contre le carburant, Total vient de renoncer à être partenaire des jeux 2024. Cela représente tout de même un trou de 150 millions qu’Hidalgo devra combler.
    que reste-il à taxer ?

  6. apjbdm

    Le communisme, idéologie issue du monde industrialisé, établie par deux grand-bourgeois Marx et Hengel, une idéologie destinée à faire du prolétariat le détenteur des moyens de productions, notamment, et bien cette merveilleuse Pensée économique a été mise en pratique uniquement dans des pays qui étaient sous-développés et sans industries, sans prolétariat le plus souvent ! Chapeau !

    La Russie tsariste n’ayant jamais été qu’à 70% de population rurale au moment de la révolution. Quand à la Chine de 1950… Le Viêt-Nam,… L’Angola,… Le Yémen du Sud,… et j’en passe… On imagine un tissu social hors de ces préoccupations anachroniques… Salariats, productivités,… luttes des classes…

    Il faut croire que cette idéologie entièrement conçue pour le monde développé et surtout industrialisé n’aura fonctionné que chez les « arriérés »…(le bloc de l’Est ayant été conquis par les armes)

    De la même façon que l’écologie est destinée à des pays archi-industrialisés où il n’y a plus rien à sauver ! Ni faunes, ni flore!

    Si le communisme a servi en réalité à industrialiser des pays qui ne l’étaient pas, l’écologie va amorcer le mouvement inverse, une désindustrialisation avec eugénisme et robotisation en fers de lances.

    1. Calvin

      Attention, cela ne marche pas non plus dans des pays récemment industrialisés.
      Par exemple, le Venezuela. Chavez a réussi à détruire la seule grosse industrie du pays, la pétrolière, grâce à Marx.

        1. Aelil

          L’oncle Sam n’a pas fait grand chose, il s’est contenté de ne plus acheter parce qu’il se faisait insulter (service client toussa toussa), il n’empèche pas les autres de le faire.

            1. Aelil

              Désolé j’étais encore sur l’exemple du Venezuela, j’ai loupé la référence à l’Iran.
              D’ailleurs je ne la vois que là…

              1. toto17

                Exact.
                Si l’oncle Sam l’a fait en Iran, pourquoi ne l’a-t-il pas fait d’une manière ou d’une autre avec le Vénézuéla ?
                Bref. Il est pas si innocent que ce que vous semblez le sous-entendre à mon avis.

                1. Aelil

                  Oui enfin quand il n’a pas besoin de le faire… (cf post de Calvin 14h37 ci dessous)
                  Moi j’avais encore les nouvelles ou il envoie gratuitement de l’aide alimentaire (pour le cas du Venezuela toujours), j’ai connu des méthodes plus méchantes mais je suis preneur s’il y a plus d’infos (je ne suis ça que de très loin). Mais des infos pas des « c’est possible »/ »à mon avis ». D’ailleurs aux dernières nouvelles la Chine et la Russie traitent avec le Venezuela, donc il n’y a pas d’empèchement des « autres ».
                  Parce que dans le genre on a l’exemple connu de Cuba qui subissait un embargo de l’oncle Sam, et de nombreuses personnes voulaient faire passer ça pour un blocus (embargo = je n’achète pas, blocus = j’empeche les autres), ce que ça n’était clairement pas puisque nous connaissons tous le pays qui était premier partenaire économique de Cuba (au moins pendant un temps), à savoir la France.

                  1. USa must win

                    « moi j’avais encore les nouvelles ou il envoie gratuitement de l’aide alimentaire (pour le cas du Venezuela toujours),  » avec un convoi d’agitateurs, contenant probablement du matériel militaire(pour les opposants), comme on a pu le constater avec de l’aide ‘casque blanc’ en Syrie?

                    1. Aelil

                      Je n’ai pas personnellement vérifié le contenu du convoi, mais s’il y a plus d’infos je suis preneur, comme j’ai dit je suis ça de loin…

                    2. Theo31

                      Un client de ma banque a eu le malheur de demander de façon maladroite un passeport pour Cuba. L’algorithme s’est mis en branle et il a du de gros problèmes.

                  2. Ah non, le premier partenaire économique de Cuba a quasiment toujours été les Américains, embargo ou pas : il y a un flot ininterrompu de milliards de dollars américains vers Cuba.

                    1. Aelil

                      @h16: Mais alors ça veut dire que l’économie cubaie ne peut même pas trouver l’excuse de la mésentente avec l’oncle Sam ? Obinzutalor

                    2. Dr Slump

                      Oui enfin l’extra-territorialité du droit américain s’appliquant sur les achats en dollars, et sur les produits sensibles made in US, et dont ils se servent pour dicter leurs consignes aux pays « amis », ce n’est pas juste une rumeur, ou alors il y a des choses que j’ignore complètement.
                      Le libéralisme à l’américaine, bon, je ne compare pas avec notre doux pays, mais c’est loin de l’idéal hein.

                    3. Higgins

                      Comme l’a dit un jour un responsable américain: « Le dollar est notre monnaie mais il est votre problème!!! ».

                    4. albundy17

                      « dont ils se servent pour dicter leurs consignes aux pays « amis », »

                      Putin faisait la remarque quelques mois après les sanctions commerciales que l’europe à été obligée d’appliquer pour pas fâcher tonton, que les échange commerciaux avec les US n’avait jamais été aussi florissants.

                      Et actuellement les amerloques usent de toute leur légendaire diplomatie pour faire échouer le Nord Stream 2, ceux ci préférant que l’on achète leur GPL de schiste transité par cargo que le gaz « nat » russe en gazline

                    5. Aelil

                      @Dr Slump 16h17: Oui c’est comme pour l’Iran, d’une façon « logique » ils font tout pour pourrir la vie de ceux qu’ils n’aiment pas (et si on est honnête on doit reconnaître que tous les autres font de même, c’est juste et surtout que peu de gens sont de taille à pourrir la vie des USA, même la Chine, puissance montante et challenger, en souffre pas mal en ce moment); mais ça se contourne assez facilement puisqu’ils limitent ça aux opérations en dollar (pour l’Iran par contre ils sont un poil plus agressif puisque là c’est « soit vous faites affaire avec eux soit avec nous »; paradoxalement c’est relativement libéral dans l’idée puisqu’après tout un échange doit être consenti par les deux parties). Pour les opérations en dollar c’est une subtilité de la loi (je suppose qu’ils ont la même que chez nous) mais tes billets ne t’appartiennent pas (tu n’as donc pas le droit de les détruire, et toute la subtilité est là: le billet ne t’appartient pas, la valeur qu’il représente oui) mais à la banque centrale, du coup ça reste à peu près libéral que la banque centrale pose des conditions à l’usage de ce qu’elle nous prête gracieusement.
                      Bref c’est criticable et pas vraiment l’idéal, mais ça reste dans l’idée globale du libéralisme, bien plus que leur instrumentalisation de la justice pour taper les entreprises étrangères plus durement.
                      J’en reviens pas d’en arriver à défendre les USA vu comme je ne les aime pas…

                  3. sam player

                    Oncle Sam par ci, oncle Sam par là… j’en ai un peu marre qu’on m’accuse de foutre la merde partout… ça va suffire hein !

        2. Calvin

          Ne mélang(ch)eons pas tout.
          Que le Venezuela ne vendent plus de pétrole aux USA, c’est bien la faute à l’Oncle Sam.
          Mais que le pays ait du mal à extraire du pétrole, c’est la faute au pur collectivisme.

        3. Adolfo Ramírez Jr

          La production s’est effondrée faute d’investissement, elle est retombée au niveau des années soixante. Tous les professionnels compétents sont partis, remplacés par des chavistes pur porc qui vivent sur la bête à tous les niveaux.
          Pas besoin des US pour foutre en l’air le pays!

              1. Adolfo Ramírez Jr

                Oui, c’est évident ! Ça ne peut pas en être autrement !
                Sinon, saviez vous que la fille de Chavez est à la tête d’un patrimoine de 4 milliards de dollars ? Qu’elle aurait gagné en vendant des produits de beauté en porte-à-porte…

                1. Aelil

                  C’est la version officielle oui.
                  Dans le même genre Maduro a vu ses avoirs aux states être gelés, il prétendait en être fier mais je me demande combien de Vénezueliens ont des avoir chez l’oncle Sam.
                  Le Communisme c’est bien quand on est au pouvoir ou que nos amis/famille y sont…

    2. sam player

      Abavala… c’était pas du vrai communisme de pays industrialisés mais du communisme de ploucs… cépourssa que ça a pas marché… ah les ploucs j’vous jure…

    3. albundy17

      « l’écologie est destinée à des pays archi-industrialisés où il n’y a plus rien à sauver ! Ni faunes, ni flore! »

      Ha ben ça passera pas par nous alors, chic !

    4. pabizou

      Comme quoi une mauvaise idée peut en cacher une autre . Mais qu’est ce qu’ils ont tous a vouloir être libres, c’est inadmissible, comment les rouge-vert-rose vont ils pouvoir continuer à voler et abêtir le monde? Salauds de libéraux…

    5. Dr Slump

      « De la même façon que l’écologie est destinée à des pays archi-industrialisés où il n’y a plus rien à sauver !  »

      Faux. Ce sont les pays les plus pauvres qui sont généralement les plus pollueurs (faute de moyen industriels), et qui subissent le plus les conséquences des délires écolo.
      Entendons-nous bien: je ne critique pas le souci de préserver la nature, c’est juste que les remèdes imposés par les écolos sont pires que le mal!

      « Si le communisme a servi en réalité à industrialiser des pays qui ne l’étaient pas »
      Fouyouyou, c’est violent le truc que vous fumez là, faut arrêter, parce que ce sont des hallucinations que vous nous racontez.
      Aucun pays communiste n’a su développer une industrie concurrentielle, et la Chine est l’exception qui confirme la règle vu qu’elle n’a pu développer son industrie sans libéralisation de son économie, avec le mot d’ordre politique: « enrichissez-vous! »

      Je remets ma vidéo, qui décrit les effets des décision écologiques sur les pays les plus vulnérables. La séquence sur l’hôpital de brousse qui ne peut pas utiliser comme source d’énergie les hydrocarbures, pourtant abondants dans le pays, pour devoir mettre un putain de panneau solaire, c’est juste lamentable.

      1. apjbdm

        Faites-vous même la liste des pays anciennement communistes, vous verrez qu’ils sont tous issus en droite ligne de la colonisation, pour ne pas dire que le communisme a été un moteur de décolonisation, comme en Indochine.

        Par conséquent ces pays accusaient un réel retard de développement (d’un point de vu industriel), ou social, autant tout reprendre à Zéro…

        Le communisme voulait l’Homme Nouveau, une créature qui existait déjà en Europe.

        1. Dr Slump

          « vous verrez qu’ils sont tous issus en droite ligne de la colonisation »
          Exemple: la Russie. Euh… non.
          Et établir un lien de causalité entre colonisation et communisme, encore tout faux. Exemple: Algérie, Congo, Afrique du Sud, etc, un bon paquet de pays d’Afrique.

        2. Cerf d

          Les pays anciennement colonisés « accusaient un réel retard de développement »
          Mais bien sûr. Il suffit de regarder l’Algérie en 1962 et maintenant.

          1. sam player

            Oui ça me fait toujours autant rigoler… Être colonisés leur a apporté les écoles, les hôpitaux, l’administration, des industries…
            Bon ils n’ont pas poursuivis l’effort… ni pour l’administration d’ailleurs…

            1. Aelil

              Perso j’adore la mauvaise foi de la propagande parfois, un algérien m’expliquait qu’ils étaient discriminés (attention vu l’époque c’est quand même probable) et que la preuve c’est que les français étaient vaccinés contre la rougeole mais pas les algériens, j’ai regardé vite fait les dates: Indépendance de l’Algérie 1962, découverte du vaccin d-contre la rougeole 1966… J’ai fait valoir compte tenu de ces informations quelques doutes et j’attends toujours la réponse…
              Quand l’histoire est réécrite avec des fins politiques…

              1. baretous

                genre aussi: » les filles algériennes ne pouvaient pas aller à l’école » sauf que c’était les musulmans qui ne le voulaient pas. Il fallait que les instits fassent du démarchage chez les parents pour les supplier.

      2. Aristarkke

        Doc, pensez à kalachnikov qui a réussi à exporter copieusement ses fabrications…
        Bon, d’ accord, c’est plutôt l’ exception qui confirme la règle…

      1. apjbdm

        Je m’intéresse aux vecteurs. Aux mouvements et aux directions.

        Libéralisme et communisme se tiennent par la barbichette, marchant ensemble vers de nouveaux horizons.

        Celui du Marché intégral.

        1. Dr Slump

          Et vous, vers la connerie intégrale. Désolé mais vous enchaînez les affirmations les plus lapidaires et les plus outrancières que j’ai jamais vues sur ce blog.

        2. bob razovski

          Si vous vous intéressez aux directions, n’oubliez pas le sens. On peut aller dans la même direction, mais dans le sens opposé.

        3. Theo31

          On sait depuis 1921 qu’il n’y a aucune alternative au marché. Cet abruti de classe mondiale qu’était Lenine à fini par l’admettre.

    6. Passim

      Si l’on veut aller au fond des choses, il n’y a pas grand-chose à reprocher à Marx et au marxisme. L’immense majorité de ceux qui se réclament du marxisme n’ont pas lu Marx, et ceux qui l’ont lu ne l’ont pas compris, la plupart du temps.
      Le marxisme est probablement une théorie assez fausse (je le dis d’après ceux qui l’auraient étudié, ce que je n’ai pas fait).
      Néanmoins, une idéologie n’est vraiment pernicieuse qu’en raison des mains qui s’en emparent, et l’utilisent aux fins d’établir leur pouvoir. Tel a été le cas du marxisme en Russie, le dernier pays où le marxisme eut dû advenir d’après la théorie marxiste elle-même.
      À ce propos, Hanna Arendt : « L’espoir messianique donna naissance à un penchant pour les solutions définitives apportées aux problèmes politiques, dans le but ambitieux de réaliser le paradis sur terre. L’idée d’élection fit naître cette incroyable illusion, partagée tant par les Juifs que par les non-Juifs, selon laquelle le peuple juif était par nature plus intelligent, meilleur, plus sain et plus équipé pour survivre. Le moteur de l’histoire et le sel de la terre. »

      1. durru

        Je rappelle, à toutes fins utiles, que le concept de « dictature du prolétariat » est l’oeuvre de Marx lui-même, comme étape incontournable dans la mise en place du « paradis sur terre », le communisme. Oublier ça, c’est faire l’impasse sur le problème de fond de l’idéologie communiste, qui est le constructivisme (au-delà même du collectivisme qu’il ne faut pas minimiser, bien sûr).
        Le marxisme n’est pas « une théorie assez fausse », c’est tout simplement la plus criminelle idéologie que l’humanité a pu produire jusqu’à présent. Ce qui n’est pas rien…

        1. Sentenza

          Pour rappel également le communisme est une utopie atteignable par le socialisme, c’est Karl qui le dit.
          Dans le c1pital il s intéresse à la façon d allouer les richesses créées, pas de les créer. C’est la qu est l os!

          1. Pythagore

            Oui, cette subtilité de language m’est apparue dernièrement. Les socialos parlent tjs de répartition de la richesse, jamais de création de richesse (tt en discutant régulièrement des taux de croissances).

            1. Aelil

              Il t’en a fallu du temps :p
              Ca fait longtemps qu’une réponse souvent faite c’est qu’avant de partager le gâteau il faut le cuisiner

              1. albundy17

                C’est bien le problème des socialopes de croire que le travail et l’argent qu’il génère est un gâteau à partager

        2. Passim

          Marx n’aurait employé l’expression « dictature du prolétariat » que trois fois dans sa vie (dont deux dans des correspondances privées).
          Il n’a pas inventé la notion de classes ou de lutte des classes, présente avant lui chez Auguste Comte.
          Je tiens le communisme pour une entreprise criminelle, en plus que d’être une « erreur anthropologique ». Je le sais depuis une bonne quarantaine d’années. Mais je me rends compte que, davantage que le marxisme, c’est son instrumentalisation qui est meurtrière – pour le bien de l’Humanité, cela va sans dire.

          1. durru

            Il a bien théorisé l’emploi de la dictature comme mode opératoire pour arriver à ses fins, c’est ce qui compte.
            Bien sûr que les acteurs « de terrain » ne sont pas exempts de tout reproche, mais minimiser le rôle du maître à penser est pour moi inacceptable.

  7. pabizou

    Il reste quelques espoirs venant d’outre atlantique . Au USA, l’audition de Patrick Moore risque de faire grincer quelques rouages dans la belle mécanique des adorateurs de GaÏa, avant l’enquête parlementaire sur la réalité du RCA enfindu changement climatique anthropique . Wait and see, laissons aboyer les roquets avant leur retour à la niche …

  8. Calvin

    J’aime bien l’idée d’interdire les vols intérieurs qui peuvent être remplacés par des trajets en train dans un délai similaire.
    Similaire, mais sans compter les retards…

    1. sam player

      Le souci que je vois, c’est surtout qu’une interdiction serait un retour au monopole du transport et plus aucune nécessité pour le train de faire semblant de faire des efforts… Effondrement du pays et renforcement des syndicats de cheminots garantis

      1. Aristarkke

        Je pense que la SNCF n’ a aucun souci de la concurrence à un instant T puisque le subventionnement comble le trou…

    2. Higgins

      Compte tenu de la complexité de l’aérien avec de multiples intervenants privés ou pas (compagnies aériennes, contrôle aérien, bagagistes, sécurité, avitaillement, bagagistes, etc,….), sans compter les aléas climatiques, les retards ne sont pas si importants que ça dans l’aviation commerciale même s’ils restent désagréables. Et tout ça dans un système que je qualifierai d’ouvert (le ciel est vaste) par opposition au rail qui est un système fermé (les lignes ferroviaires ne sont pas extensibles sur demande).

      1. Aristarkke

        Major, le système aérien est tout autant fermé. Si les voies aériennes paraissent libres de contraintes, ce n’est qu’ apparent puisqu’il existe bien des couloirs aériens, au moins au voisinage des aéroports.
        Le nombre d’aéroports est aussi fermé même s’ il évolue lentement à la hausse en nombre ou en capacités.
        Le gros avantage de l’ avion sur le train, c’est qu’il va beaucoup plus vite que les meilleurs trains et qu’il n’y a pas de blocages comme sur le rail quand un train est en rade…

        1. Higgins

          Non Ari. L’espace aérien était fermé quand les voies aériennes étaient imposées. Avec le GPS, ça vole en éclat. Le point noir, ce sont les aéroports mais ils sont très nombreux à être très loin de la saturation.

            1. Higgins

              Pour simplifier, ce sont les procédures AirNav: « Les systèmes satellitaires permettent de suivre des trajectoires quelconques ; à terme, cette capacité devrait révolutionner le contrôle aérien en multipliant le nombre de « routes » disponibles, y compris pour l’approche et l’atterrissage. De plus, la précision de ces systèmes devrait permettre de diminuer les espacements entre avions tout en maintenant un niveau adéquat de sécurité. » Avant, et toujours pour simplifier, il fallait des balises au sol style VOR ou NDB pour matérialiser les voies aériennes.

              Un autre gros problème est, en Europe et tout particulièrement en France, le corporatisme des contrôleurs aériens qui est un puissant frein à l’immobilisme. En France, ces derniers empêchent, à coup de grève, l’évolution vers une organisation du ciel plus simple et plus rationnel.

  9. P&C

    Comme dans toute religion, il y a aura les clercs, qui ont tout compris et pourront s’autoriser n’importe quoi car ils détiennent la Vérité, les gueux à éduquer pour leur bien, et les hérétiques et déviants à pourchasser.

    D’où l’attitude des Duflot et autres vis à vis des classes moyennes et populaires : les gueux ne peuvent être Gaia compatible par définition, et doivent raquer pour leur salut.
    Remarquez aussi que les écolos sont migrantophiles, ce qui n’a aucun sens scientifique…

    Je soupçonne néanmoins un fond énergétique à cette histoire… l’approvisionnement de l’Europe en pétrole est passé par un maximum vers 2006 (ça montrerait aussi que pas mal de pays européens ne se sont pas remis de la crise de 2008). Je soupçonne nos élites de vouloir maintenir la fiction du way of life occidental (car il ne faut pas mettre les problèmes sur la table…), alors que dans les faits de plus en plus de gens en sortent par le bas. Limiter les déplacements des gueux par la taxe permettrait d’en refaire des manants (=ceux qui demeurent), bien plus contrôlables, et de les laisser végéter avec leur RSA, loin des théâtres de la fiction que sont Paris et cie (et loin du pouvoir, et de la caisse).

    1. toto17

      +1
      Je crois que vous êtes pas loin là.

      D’ailleurs, j’ajoute que les écolos, les VRAIS écolos, pensent que le risque c’est de voir se mettre en place une vraie dictature verte.

      Bon on y va, mais vers une fausse : juste des taxes vertes pour orienter le marché vers de nouveaux horizons porteurs de Sainte Croissance et de sa fille sacrée L’Innovation.

      Ajoutons quelques budgets migrantophiles car la démographie européenne étant ce qu’elle est, il ne faudrait pas que le nouveau marché vert viennent à manquer de consommateurs verts…

  10. douar

    Ce sera peut être grâce à ces idées lumineuses que le français lambda va (enfin) s’apercevoir que l’écologie, ce n’est pas franchement la félicité promise.
    Déjà que les rouleurs moyens commencent à se rendre compte que les moteurs essences, ça tête plus que le GO et que la facture carburant s’envole, que l’on commence à entendre que la hausse de l’électricité est grandement dûe à la transitude énergétique.
    Et ne parlons pas des intoxications en vue grace aussi, à Gaïa (champs en légumes bio infestés de datura).
    ça va bien se passer

    1. sam player

      Le rayon bio est un rayon que j’évite absolument, je préfère varier mon alimentation car l’intoxication c’est comme le loto: c’est en jouant toujours les mêmes numéros que tu as toutes les chances* de gagner…

      *: en fait c’est pas vrai, mais les gens le croient

    2. albundy17

      « que le français lambda va (enfin) s’apercevoir que l’écologie, ce n’est pas franchement la félicité promise. »

      Oui, ou bien……

      Le français lambda ne risque t’il pas, du haut de ses allers retours pour son lieu de travail, en bus, rer ou twingo, de trouver anormal que des gens prennent l’avion, alors qu’il ne le prennent que onze fois dans une vie ?

      C’est pas juste et égalitaire !

    3. Higgins

      Le Bio sait tuer: « 53 morts, 4 000 malades et plus de 800 personnes hospitalisées » (http:/ /www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/53-deces-par-intoxication-aux-graines-germees-07-02-2012-1849264.php)

      1. P&C

        C’est pas le bio, c’est une E coli entéro toxique.

        Souvent, la contamination vient d’une mauvaise pasteurisation du compost (ben oui, la m*rde est un milieu idéal pour les coliformes fécaux, dont E coli est le plus connu).

        1. sam player

          C’est le bio, point barre. C’est parce que les procédés industriels sont plus efficients qu’ils sont plus sûrs. Ça bricole pas. On n’est pas à 100kg près.
          Quand McDo ouvre pour le service du soir, ils font un lot test qu’ils contrôlent et mettent à la poubelle.

          1. Dr Slump

            C’est la nature je dirais même. La nature est source de toxicités diverses et variées, et les plantes produisent leurs pesticides naturels pour se défendre des agressions extérieures, dont certains ne sont pas folichons pour nos organismes civilisés.
            Sans parler de végétaux courants qui mal utilisés peuvent devenir dangereusement toxiques, genre la noix de muscade, ou même les patates (la solanine, miam!)
            Avec les écolos y’a de quoi se marrer! J’en ai estomaqué plus d’un en leur rappelant que l’uranium radioactif, on l’extrait de terre-mère ^^

              1. Dr Slump

                C’était juste pour rebondir sur le sujet, mais c’est certain ça? Comme le disait P&C, ça pouvait juste venir du compost dans lequel sont germées les graines, et qui peut contenir les bactéries Etchérichie Colique.

                1. sam player

                  Il faut respecter certaines conditions pour que la bactérie ne survive pas, genre milieu anaérobique et 60-70 degrés pendant un certain temps…

                  Bon j’suis pas un spécialiste hein… même si y’en a qui dise que je fous la merde, c’est même pas vrai…

                  1. Aelil

                    Pour la « foutre » il n’ya pas besoins de brillantes études quant à comment ça évolue :p
                    Peu de peintre ont un doctorat en biodégradation de la peinture je suppose.

            1. Pythagore

              « leur rappelant que l’uranium radioactif, on l’extrait de terre-mère  »
              Lorsque qq’un commence à m’embêter avec ses visions pastèques, je lui dis que le pétrole, ce sont des végétaux putréfiés et que donc je roule aux végétaux, 100% bio.

              1. petit-chat

                le pétrole, ce sont des végétaux putréfiés
                L’origine végétale du charbon est certaine, pas celle du pétrole (qui n’a pas comme qualité que de cramer mais de pouvoir utiliser des chaines longues polymères, le goudron de nos belles routes limitées). Les substituts nommés pompeusement pétrole de synthèse ne sont que de simples carburants, et encore, pas très performants s’ils ne sont pas associé à du (vrai) pétrole.

                1. BDC

                  Petit plaisir aussi: apprendre aux mamans bobo que la vaseline qu’elles étalent sur leurs mômes est “naturelle”, puisque provenant du pétrole (la plupart s’imaginent que la vaseline est végétale).

                  1. Higgins

                    Ce matin, entendu une info sur un sondage inquiétant qui me fait m’interroger sur l’intelligence de mes concitoyens: 71% des français seraient pour plus d’écologie sauf en ce qui concerne les voitures!!! (https:/ /bfmbusiness.bfmtv.com/france/sondage-les-francais-ont-bien-pris-le-virage-ecologique-1705914.html)

                    1. sam player

                      Oui Major, d’une part ça ressemble aux sondages sur la peine de mort: les gens sont contre… sauf…
                      Ça me rappelle les « je suis libéral mais… »

                      D’autre part, ça dépend comment est posée la question et si les réponses c’est juste « plus d’écologie » et « moins d’écologie », et dans ce cas c’est biaisé.
                      Faudrait aussi définir ce qu’on entend par « plus»… perso j’entendrai « plus de taxe » alors que je voudrais bien savoir pourquoi je ne peux pas poser plus de 5 litres d’huile à la déchèterie alors que mon fourgon contient 8 litres et demi et que j’ai payé la taxe de recyclage pour ça quand j’ai acheté l’huile, que je ne sais pas où foutre mes filtres à huile car la déchèterie les refuse n’ayant pas de bacs pour ça alors que j’ai payé la taxe de recyclage pour ces filtres, et que je ne sais pas où déverser mon liquide de refroidissement car… alors que…
                      … que je ne peux pas faire plus d’un voyage par mois à la déchèterie, quelque soit le volume, pour les déchets verts et que je ne peux pas les brûler chez moi… et qu’au bout d’un mois j’en ai 10m3…
                      Moi je voudrais bien surtout un peu plus de écologique

                    2. Aelil

                      C’est malheureusement toujours la même logique: Augmenter les impôts et les limitations d’accord mais à condition que ce soit ce qui touche les autres, parce que moi cépapareil j’en ai besoin (l’autre j’en sais rien et je m’en fous)…

                    3. Aristarkke

                      A SP 10H27:
                      Comme bientôt tu n’auras plus droit aux véhicules thermiques, ces installations complémentaires de récupération /recyclage deviendront inutiles. Donc pourquoi aller y investir sans possibilité réelle d’ amortissement???
                      Logique, forcément logique, non ??? 😛

                    4. Aelil

                      @Sam 11h08: Oui désolé c’était en réponse à Higgins 9h51.
                      Mais essayons malgré tout d’être le plus clair possible: Moi utiliser voiture, moi pas vouloir contraintes supplémentaires voiture; moi pas utiliser avion moi pas contre contrainte supplémentaire avion. :p
                      Après on est tous un peu écologistes sur les bords: sans rein savoir sur vous je suis à peu près sûr que tous autant que vous êtes vous ne laissez pas tourner le moteur de votre voiture sans raison (ni même celle de niquer la planête par plaisir), après tout même hors taxe l’essence ça coûte du pognon donc autant faire en sorte que la dépense serve à quelque chose.

                    5. albundy17

                      « Augmenter les impôts et les limitations d’accord mais à condition que ce soit ce qui touche les autres, parce que moi cépapareil  »

                      Egalement concernant les équipements: Très favorable aux éolienne, mais pas dans leur environnement immédiat.

              2. Can-Eye

                « Lorsque qq’un commence à m’embêter avec ses visions pastèques, je lui dis que le pétrole, ce sont des végétaux putréfiés et que donc je roule aux végétaux, 100% bio. »

                On peut aller plus loin en ressortant un vieux bouquin de S J Gould pour montrer que 100% des sources d’énergie sur Terre sont… solaires :
                – Les végétaux du passé ont converti les rayons lumineux en rameaux, sucre, alcool, pétrole,
                – L’exposition au soleil de différentes zones géographiques génère le vent pour nos petits moulinets.
                – Et comment s’évapore l’eau pour former des nuages qui remplissent les barrages ?
                – Même les méchants atomes radioactifs sont nés dans quelque part dans une étoile…

                Essayez de trouver un grain d’énergie qui ne soit issue de l’astre du jour.

                Et finalement, à quoi qu’il carbure, Phoebus ?
                Au bio ?
                Oui, en quelque sorte.
                Il fait le plein de protons et de neutrons et il fusionne tout ça à l’arrache !

                On a de la chance finalement qu’il ne soit pas méchant.

                  1. P&C

                    Le problème est qu’il y a toujours une horde de curetons à la fin, détenant la vérité, œuvrant pour votre salut, et donc demandant légitimement à ce que vous les entreteniez.

  11. Pythagore

    Nos politiques sont très compétent lorsqu’il s’agit de taxer, par contre, lorsqu’il s’agit de gérer, on repassera.

    1. Vodkaman

      Je ne suis pas d’accord…

      Pour leur deniers perso, en terme d’optimisation ou de fraude, ils savent très bien faire.. pas de nom, le bottin n’y suffirait pas.

  12. Kramix

    Dieu se rit…. etc. dicton connu.
    pourquoi le kérosène n’est pas taxé en France ? parce qu’il n’est taxé nulle part en Europe.
    Pourquoi les taxovores n’en parlent pas ?
    et question subsidiaire : que se passera-t-il si la France impose une taxe ??
    Donc retour à : Dieu se rit…

    1. albundy17

      « parce qu’il n’est taxé nulle part en Europe. »

      dans le monde !

      Par ailleurs, il est de fait déjà taxé en europe via la taxe carbone

    2. Husskarl

      Il faut donc une taxe mondiale et une fiscalité mondiale puis un gouvernement mondial. C’est la suite logique du raisonnement en effet.

      1. P&C

        Comme avec la Nicole Belloubet qui nous sort que on ne peut rien faire en national face à un problème mondial.
        On en reparlera lors de la prochaine pandémie de peste.

  13. hub

    « une nature maintenant complètement fantasmée »
    Je suis tellement d’accord avec H16 que je me demande si je ne suis pas lui !

    La « nature » telle qu’on nous l’impose n’existe pas. Je bavardais l’autre jour avec une charmante personne qui me disait : « ah j’aime les roses, c’est beau la nature ». A quoi je rétorquai que les roses sont le fruit d’hybrides sur plusieurs milliers d’années, et qu’elles ne sont pas plus naturelles que le blé ou le chien. Horreur de la personne, qui m’a répondu « mais ce n’est pas l’homme qui l’a créée »….

    Par ailleurs, si on compare l’idée que les philosophes du XVIIIème se faisaient de la nature et l’idée de nature aujourd’hui, on verrait un curieux renversement : au XVIIIème elle est une arme pour s’opposer à la religion ; aujourd’hui, elle est une religion.

    1. Husskarl

      La destination de l’arme n’était pas la meme, c’est tout. C’était déjà des abrutis avec leur mythe du bon sauvage qui sera démenti par l’expérience maintes fois, mais le fanatisme ne croit pas en l’expérience.

      1. Aristarkke

        Vous n’êtes pas sans savoir que quand le réel ne vérifie pas la théorie, c’est le réel qui est en défaut, pour les rêveurs…

    2. Nemrod

      Bien sur que la nature est fantasmée.
      Sans les défrichement humains la France serait couverte à 80 pour cent par une forêt primaire beaucoup moins riche en faune que les plaines et les bocages.
      Il y aurait plus de marais zones riches en faune c’est certain : paludisme au menu.
      Je ne viendrais pas assez vieux pour voir les désastres créés par cette nouvelle religion.
      Dommage car voir ses adeptes épouvantés par la pauvre morsure d’une simple tique ou leur frayeur devant un frelon me les fait imaginés fort dépourvus au milieu de la Nature dont ils rêvent.

      1. P&C

        +1
        Le vote écolo n’est que de la bonne conscience à pas cher, car ne demandant aucun effort à faire.

        J’ai plus de respect pour les communautés de décroissants, de RSAstes, ou de survivalistes, voire des zadistes qui se gèlent les miches dans leurs cabanes. Eux acceptent de payer le prix de leur mode de vie, leur chair en soufre.

        Un bémol : la nature est certes fantasmée, mais elle peut être belle. Même pour un non biologiste.

        Je me rappelle : je venais de retaper le toit de ma cabane. J’étais dans la chaise pliante, avec mon chien et ma bière… j’ai connu la béatitude.
        Et le camping sauvage, c’est sympa… y a des bruits tout autour, la présence du chien rassure, tu te réveille avec le chant des piafs, tu sens le fauve pendant une semaine…. bon, faut mettre les poubelles et la bouffe exposée à bonne distance pour éviter la visite des sangliers…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          « de la bonne conscience à pas cher », c’est vite dit… Ça a plutôt l’air très cher, mais avec l’argent des autres.

    3. Higgins

      Tout petit déjà, je n’aimais pas Rousseau. Ça ne s’est pas arrangé. Avec son mythe du « bon sauvage » et de « l’homme est naturellement bon », ce type a créé la matrice qui a permis au Totalitarisme de s’épanouir au XXème siècle.

  14. olivier R

    Le point que tout le monde semble oublier sur cette histoire d’interdiction c’est (parce que soyons clairs on ne parle que de vols vers Paris, l’interregion en train vous pouvez oublier!) que les gens en régions prennent l’avion pour Paris pour aller… ailleurs! Pour aller au centre de Paris un lyonnais, un marseillais ou un bordelais prend déja le train la plupart du temps… ces horribles vols intérieurs concernent dans leur grande majorité des voyages où Paris n’est qu’une escale. Et là il devient complètement ridicule de prendre un train, pour se retrouver à la gare de Lyon ou Montparnasse et se taper un des ces merveilleux voyages à travers l’ile de France pour rejoindre Roissy ou Orly! L’interdiction de ces vols n’a donc aucun début de sens! Et ferai le bonheur des autres grands aéroports européens (Londres, Amsterdam, Francfort, Madrid…) ou ceux proches des frontières (Geneve, Bruxelles, Bale, Bilbao, Barcelone) qui capteraient sans aucun doute une grande partie de ce traffic. (Rien que sur la société dans laquelle je bosse j’estime que l’interdiction du Biarrtiz-Paris ferait bouger sur Bilbao et Madrid plus d’un millier de voyages par an vers les Etats Unis et l’Asie)

    1. Higgins

      C’est même le principe des Hubs: rapatrier les passagers vers un ou des sites importants d’où ils peuvent partir vers des destinations lointaines. Cas d’AF avec Roissy.

      1. Stéphane B

        Quand j’étais dans la Marne il y a 20 ans, il était question de créer un hib sur l’aéroport de Vatry en agrandissant l’aéroport actuel. Tout ça, pour décharger Paris. Bon, ils se sont aperçus que la liaison vers Paris n’était pas jolie et que tous ne prenaient pas l’avion pour ensuite prendre un autre vol derrière.

        1. Higgins

          J’a déjà évoqué ce dossier dans un commentaire précédent. Châlon-Vatry ne décolle pas parce que ADP et AF n’en veulent pas. Les liaisons sont là, manque un très puissant relais politique au plus haut lieu. Il était plus intéressant de défendre Notre Dame des Landes.

          1. Stéphane B

            Châlons, major, Châlons. Parce que le Châlon sans « s », c’est Châlon sur Saône.

            Les liaisons ? Le TGV ne passent pas à coté quand même. Après, il y a bien l’A26 mais galère, galère pour aller sur Paris.

          2. lxy

            Quels sont les résultats « agricoles » des zadistes-paysans qui occupent les terrains de ND des Landes qu’ils ont obtenus gratuitement. J’espère qu’au moins ils sont auto-suffisants !

            A propose de ND des Landes l’augmentation du trafic de l’aéroport de Nantes atteint des cette année celui qui était prévu dans 7 ans. Il va falloir réouvrir ce dossier. De manière générale le trafic aérien explose partout dans le monde avec une demande très forte d’avions, de pilots, de techniciens de maintenance etc

            Ce qui est pénible avec les écologistes c’est qu’ils toujours une nouvelle « bonne » cause à défendre : le CO2, puis le bio, puis la biodiversité, maintenant l’avion ., l’éolien, la cause animale, la cause féminine …ils sont insatiables.

            1. Husskarl

              Normale la cause est évolutive. Il leur faut se trouver un adversaire pour que leur vie aie un sens. Peu importe la justesse des arguments, cela leur permet juste de ne pas ressentir leur inutilité et un eventuel vide existentiel.

            2. Higgins

              La « concertation » commence à Nantes. Beaucoup s’estiment floués. Le pot de pus continue de grandir. Face au dénis de démocratie (55% de oui pour le nouvel aéroport au référendum local), la population ne comprend pas (NB: elle n’etait pas obligéed’acheter des terrains d’habitation près d’une aérodrome).

                  1. BDC

                    Du temps d’avant la censure féministe, un de mes directeurs appelait la machine à photocopier “un photocopieur”, mais s’amusait avec … “la photocopieuse est en panne” …

            3. douar

              @ixy
              Je connais une « paysanne » qui s’est installée sur la commune de NDDL en …2000, sachant très bien que le projet était dans les tuyaux depuis longtemps.
              je l’ai retrouvée dans les journaux, bien sûr, en tête de la contestation avec ses « amis » ZADistes.
              remarque: en terme agricole, la zone de NDDL n’est vraiment pas terrible: humide en hiver, sèchante en été, bref, le genre de terre que les agris n’apprécient guère mais paraît il , que c’est d’une biodiversité remarquable avec des galinettes cendrées uniques au monde etc…

              1. albundy17

                Tu ne peux pas lui reprocher d’avoir de la suite dans ses idées.

                Nddl, ça fait quoi, trente ou quarante ans que c’est ds les tuyaux, et finalement, elle s’est acheté combien d’airbus ?

      1. Olivier R

        De rien, vu de nos régions perdues c’est évident. J’en parlais aussi à un ami qui travaille en région rhone alpes et dont l »entreprise bosse bcp avec le Japon. Il me disait que pour leurs voyages à Tokyo, sans les vols Lyon-CDG ils passeront par Geneve et Amsterdam ou Moscou.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      C’est d’un bon sens évident. Sauf que nos écolos sont des bobos parisien pour qui le bon sens est un concept dépassé, et qui de toute façon se moquent éperdument de ce qui peut se passer au-delà du périph.

    3. Adolfo Ramírez Jr

      Très juste remarque, je suis dans ce cas une fois par an environ…
      Je ne fais pas Montpellier/Paris en avion pour polluer, mais Montpellier/Paris/Lima, et prendre le train puis le RER avec 100 kilos de bagages (4x25kg) et deux enfants de 8 et 3 ans, c’est absolument irréaliste !

      1. Pheldge

        le plus vigoureux des enfants peut très bien, s’il est convenablement harnaché, tirer les 100 kg de bagages sur roulettes : c’est bon pour sa santé, ça forgera son caractère ! que des avantages ! Adolfo, faut pas hésiter 😀

    4. Pythagore

      Tjs les effets de bords, et le concept de hub mis en place par les compagnies aériennes depuis 25 ans pas encore totalement maîtrisé par nos brillants députés pourtant pleins de diplômes en « advanced » parlotte.
      Baf qd Roissy ressemblera à ND des Landes, i.e. le trafique et les bonnes petites taxes attenantes se seront effondrés, peut-être qu’ils y réfléchiront à 2 fois.

    5. yann

      Je ne passe JAMAIS par CDG. Par principe. Et parce que c’est le pire aéroport d’Europe. Et parce que c’est souvent plus cher.
      Mais surtout par principe, en fait.

  15. Aelil

    Finalement l’écologisme c’est plus intelligent que le communisme: La privation est volontaire (enfin on va quand même faire passer une loi pour être sûr), dès lors le peuple reste heureux et c’est bien là la principale différence quant au résultat final.

    1. Husskarl

      C’est mieux ficelé mais bon comme tout le monde ne voudra pas se priver pour sucer des cailloux, ça se terminera pareil, au goulag.

    2. Rick_Enbacker

      La grosse différence c’est que le communisme promettait le paradis sur terre alors que l’écologisme promet l’enfer.
      A croire que tous ces gens sont devenus masos…

  16. cherea

    Ah la la, je vous raconterai prochainement les insupportables anniversaires que je me dois farcir chez les gosses des autres sous le signe de Gaïa: n’apportez pas de gobelet en plastique, mais un verre qui n’est pas usage unique, merci de ne pas faire un cadeau avec emballage…une fois là-bas, que des carottes et des concombres et pas un gateau pour des gamins de 4 ans et les darrons militants qui font du prosélytisme à tout va….je ne possède pas de voiture…mais le type m’a tout dit que c’était pas écolo d’utiliser Uber et que je pouvais louer les bagnoles électriques en free fleet…bref voilà le délire…

              1. P&C

                Ben oui… mais il est pur qualité analytique !

                Ok, d’accord… il faut 7,2 g de glypho pour faire 1 litre de round up, ça te le fait pour 1843 euros…

    1. RV

      rrrrrôôôôôôhhhh, je rêve !
      Quelle bande de trous du cul avec leurs mômes… Affligeant.
      Et comment tu gères quand tu les reçois pour l’annif du tien ? Chez moi, ils ne seraient pas déçus, crois moi. Je chargerais bien fort la provoc’ et ça serait délicieusement jouissif !

      1. Nemrod

        Du sanglier dans des assiettes en plastoc ou mieux, de la biche.
        Du Nutella, plein !
        Comme ça c’est réglé, tu n’as plus besoin de te coltiner ces connards, jamais.

      2. cherea

        Je me suis fait niquer une fois: je l’ai fait chez moi. J’avais juste mis venez à telle heure, je voulais mettre une heure de départ mais ma femme trouvait que c’était rude…alors on a juste dit venez, tous les parents sont restés pendant toute l’après-midi…j’ai eu un gosse, ses 2 parents sont venus et aussi le petit frère et sont restés. Bref j’avais invité 5 gosses, on s’est retrouvé plus de 12. Il fallait les nourrir, vers 17.30, j’ai un peu été obligé d’aller taper dans ma réserve, bières et vins. les derniers sont partis vers 18.30-19.00. On a décidé maintenant, plus jamais anniversaire à la maison, j’organise dans un endroit dédié, je mets les horaires et j’explique que les parents peuvent venir récupérer les gosses à telle heure…Mais j’ai plutôt du bol, en général, ça tombe pendant les vacances scolaires…

      3. Jacques Huse de Royaumont

        En règle générale, les enfants devant subir des parents pas-gras-pas-sucré-pas-salé-mangez-bougez-et-priez-gaia compensent lors d’anniversaires à l’extérieur et font un sort au pot de Nutella.
        Comme quoi les enfants ne sont pas si cons par nature.

    2. cherea

      @tous, je vous envoie les 2 emails reçus tels quels et anonymisés:

      « Des sandwichs (yc végétariens) et
      légumes seront prévus pour déjeuner, les
      boissons !!
      Plusieurs activités au programme :
      ‐ pêche à la ligne,
      ‐ chamboule‐tout,


      Si le ciel est menaçant, l’air est froid, le
      plan de repli est ……
      S’il vous plaît amenez vos gobelets et
      couverts de camping réutilisables et
      choisissez une tenue « tout‐terrain » pour
      les enfants.

      et le 2ème, bien lourd:

      « Merci de venir fêter mon anniversaire avec moi jeudi prochain.
      Afin de réduire notre impact environnemental, pourriez vous s’il vous plaît emmener un gobelet pour les boissons (pour vos parents aussi !!), une serviette en tissu pour déjeuner et un petit sac pour collecter vos récompenses de pêche à la ligne ?
      On va courir, sauter, s’assoir dans l’herbe : prévoyez des vêtements tout-terrain.
      Et si vous voulez me faire un petit cadeau, pas d’emballage, vos vieux journaux ou tissus seront très bien »

      1. albundy17

        Les couverts pour les sandwichs, c’est top class.

        Un bémal cependant concernant la serviette en tissu, tout ces savons industriels et le coût énergétique afin de laver, sécher et repasser, spa bien. Enfin pour l’emballage en tissus usagé et forcément sale, je verrais un vieux slip kangourou dans son jus.

        Les gobelets, qu’ils se démerdent, z’ont pas de verre chez eux ?

      2. toto17

        Ce qui me choque là, c’est plus l’état d’esprit que cela dénote : bien casse-couille.

        Par ce que dans le fond, vivre comme en 1972 ou en 1326, avec des trucs ré-utilisables , durables et naturels, ce n’est vu comme écolo que parce qu’on est en 2019 et que les merdes en plastiques chinoises sont passées partout…

        Un bon gros gobelet en corne, un couteau de 20cm en os de baleine, une fourchette médiévale, un sac en peau de chèvre : voilà ce qu’il faut amener dans son putain d’anniv.
        Ca c’est écolo !

        Ca va tous les calmer de voir des vrais objets écolo à base d’animaux morts.

        1. P&C

          Bien parlé !
          En plus, ça a de la gueule, et c’est réutilisable en GN !
          (j’ai toujours rêvé d’un gilet en peau de loup… je devrai me rabattre sur la peau de mouton, parait que ça tient plus chaud, mais ça fait moins viril…).

              1. plutarque

                Une carabine ? Pourquoi pas un tank… C’est pour les fiottes tout ça.

                Un épieu, une hache, oui. A la rigueur un arc et des flèches.

                Tout le reste, c’est pour les tantouzes.

                :o)

      3. douar

        Pour notre anniv’ de mariage (25 ans), nos enfants avaient préparé un jeu avec les invités. ceux ci doivent se lever s’ils répondent à une affirmation que bien sûr, nous ne connaissons pas (mon épouse et moi), affirmation que nous devons deviner.
        Et mes enfants, taquins, appelent les invités à se lever si « ils n’achètent jamais de produits bio ».
        Etrangement, ce sont les invités agriculteurs et plutôt dans la partie agricole qui se sont levés.
        Les autres invités étaient un peu gènés aux entournures.
        Le froid tout d’un coup…

      4. Opale

        Les gens ils invitent mais faut tout ramener, en somme, ils n’ont pas de verres en verre si le plastique les défrise ? lol
        perso j’aurais répondu : je suis allergique au vegan, je peux avoir des protéines à bouffer ?

    3. Pythagore

      Oouufff. Offrir des chaussettes en laine de bouc bio qui gratte bien fort, et bien signaler que jetter et ne pas les utiliser, ca serait pas écolo.

      1. BDC

        Un truc rigolo déjà fait : refuser les jus de fruits bio, trop de sucre c’est pas bon pour la santé de Jr. Et admirer la tête de la maman bobo.

  17. Aurélien

    Faut pas abuser non plus.
    Un Nantes-Paris direct en semaine, en TGV, ça prend 2H10 et ça coute pas très cher. En avion, difficile de s’aligner sur le prix, faut se taper le trajet Ville-Aéroport et tous les contrôles… Pas sur que ce soit un bon exemple !

    Evidemment je suis contre toute interdiction, et laisser faire la concurrence. Peut-être creuser du côté de la fiabilité de la SNCF et des grèves, comme vous le mentionniez ?
    Allez, une SNCF privée et on verra si les lignes aériennes seront toujours utilisées !

    1. Vous oubliez un peu vite tous ceux qui font les trajets intérieurs en avion… parce qu’ils sont en correspondance. Là, pas le choix et la comparaison avec le train est juste impraticable.

      1. Vassinhac

        oui, et sans oublier ceux qui ne vont pas de centre ville à centre ville, il y a aussi des gens qui sont bien contents d’arriver à Orly plutôt qu’à Paris centre.

      2. Aristarkke

        Monseigneur! Une tchotte gare TGV à Orly et le problème sera résolu. Non???
        Je concède cependant que 2070 pour l’avoir fonctionnelle, cela fait loin…
        Raison de plus pour s’y mettre de suite, évidemment

      3. Aurélien

        Il est vrai que si c’est pour une escale, le train est une aberration. Je l’ai lu après sur un autre commentaire, en effet, je n’y avais pas pensé au début !

    2. Olivier R

      Comparable à Rennes à propos duquel hier j’ai vu passer sur tweeter un chiffre qui disait que 75% des gens qui prennent les vols Rennes-CDG ont derrière une correspondance. Montparnasse-CDG c’est à certaines heures aussi long que Rennes-Montparnasse…

    3. Stéphane B

      Ma gamine va revenir du Canada e août. Elle va atterrir à CDG. Ce serait stupide et pure folie de lui faire traverser tout Paris (qui pue et qui est tout sauf fréquentable) avec 9 heures de jet lag et une nuit blanche. Nous avons donc opté pour l’avion CDG – Rennes. Elle n’a qu’un changement de terminal à faire sans prise de tronche.

    4. Vodkaman

      Je vais vous filer le tél d’une collègue qui se tape Paris/Marseille une ou deux fois par mois pour lui dire que ça va pas changer grand chose.

      Elle habite à moins de 10 minutes d’Orly.

    5. bibi

      Si les trains à grande vitesse était un moyen de concurrencer l’avion, il est quand même étonnant qu’il n’existe toujours point de ligne à grande vitesse Los Angeles – San Francisco – Sacramento ou Boston – New-York – Washington.

      1. Vassinhac

        Peut-être la problématique du foncier qui ne se résout pas aux US par des expropriations sommaires ? (simple hypothèse)

    6. douar

      Nantes Paris direct, c’est pas cher…mais on se fait assaisonner avec le parking, sans oublier l’accès en centre ville.
      Vous me direz qu’à l’aéroport aussi: ben non, il y a des parking avec navettes à 10 mn, pas chers (intéressants à partir de 3 jours de parking).
      Méchante concurrence.

      1. sam player

        Il y a aussi des parkings chez des particuliers qui te véhiculent jusqu’à l’aéroport puis garent ta bagnole chez eux et te récupèrent au retour.
        10 balles par jour en général.

        1. RV

          Merci pour le tuyau, Sam. Du coup, j’ai organisé le truc pour cet été. 46 euros pour 1 semaine avec dépose et récup’ à l’aérogare. Paiement direct au prestataire, net de TVA, charges, taxes, impôts…

    7. Higgins

      Pas cher? Ce n’est pas le discours que j’entends chez mes co-voitureurs (loin d’être des indigents). Et puis, moi aussi je peux être pas cher avec 99% de subventions.

  18. Lavrich Malenkoi

    Il y a plein de solutions de marché pour arrive à de bons résultats mais la France ne connait que l’administration. Exemple (prochain billet ?) obligation de donner ou recycler les invendus – encore un dispositive administrative anti-marché qui se profile.

    Sur l’avion, peut-etre pourrait-on se poser la question de la surcouverture des aerodromes en France, payes par le contribuables. 300 donc 150 non rentables, au moins. Sujet aux nouvelles il y a peu. Il n y a qu’a retirer les subventions et voir quels vols survivent.

    On se souvient aussi du combat anti-car au nom de …la pollution ….et…la concurrence.

    Moralité : SNCF inchangée pour tous, et deplacements en avion indispensables pour la Nomenklatura. Elle est pas belle la France.

    1. Vassinhac

      En bon adepte de la subsidiarité, je considère que ce n’est pas le problème de l’Etat central si le maire de Brive la Gaillarde veut subventionner le petit aéroport local. Qu’il rende des comptes à ses administrés sans que tout le monde s’en mêle.

      1. Aristarkke

        Dans le principe, je suis d’accord.
        Mais comme l’État ne se gêne pas pour piquer du fric aux entités géographiques vertueuses pour renflouer allègrement tous les édiles ayant mangé la baraque avec leurs dépenses somptuaires et leurs déficits conséquents.
        Justement en Corrèze où Peak de la Faribole avait justement bien renfloué les tonneaux des Danaïdes locaux…
        Je préférerai donc qu’il veille au grain en les laissant crouler, au besoin…

    1. MCA

      J’en suis convaincu,

      ces gens sont prêts à nous envoyer en camps pour leur idéologie devenue religion.

      Et nous sommes bigrement manipulés car la Greta, cette illustre inconnue, est subitement sortie de l’anonymat comme un diable sort d’un bénitier.

      Les médias à la manoeuvre l’ont propulsée au rang de star mondiale en un clin d’oeil.

      Remarquez au passage l’efficacité redoutable du pouvoir médiatique.

      La jeunesse en quête d’idéal subit la même manipulation.

      Elle est utilisée pour culpabiliser à mort les parents avec force diffusion de manifestations de grèves le vendredi pour le climat.

      Tout ceci agrémenté de bons plans bien cadrés pour exagérer le nombre de participants.

      Reste a découvrir qui est à la manoeuvre et le pourquoi.

  19. Infraniouzes

    J’aimerais poser ces questions à un ténor de l’écologie mais je ne peux étant un quidam du bas de l’échelle.
    Envisage-t-on de supprimer l’ETEC (transport du Président et autres nobles) dont l’activité est assez floue mais le coût bien réel.
    Combien d’éoliennes faudrait-t-il pour pour faire circuler des TGV entre Marseille et Paris par un jour de grand vent ? Et si Eole fait la grève, qui fait quoi ?
    Quelle surface de terre faudrait-t-il consacrer à des jardins potagers partagés écolo-compatibles pour nourrir décemment 65 M de personnes sans utiliser de pesticides, désherbants et autres saloperies qui tuent lentement Gaïa ?

    1. sam player

      Rhooo faut mettre les éoliennes le long des voies ferrées… comme ça avec le souffle du vent de la vitesse… et hop… on pourrait aussi en mettre dans les administrations car faire du vent ça les connaît… et hop… p’tain faut tout vous dire

        1. sam player

          Arghhh Val, tu ne diras pas du mal de ton prochain… donc tu me feras 3 ave et 2 pater à genoux sur une règle… en petite tenue, juste pour être sûr que tu triches pas hein…

        2. Pythagore

          Y’a bien eu un TGV propulsé par une turbine d’avion mais c’est resté à l’état de prototype.
          https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/JetTrain

    2. Vassinhac

      pour les potagers, le problème n’est pas la surface cumulée (bien suffisante si les gens ne font pas n’importe quoi) mais le temps à y consacrer. Et le fait que cela obligerait les gens soit à se rendre à leur potager à l’extérieur des villes (avec des voitures à pétrole ?) soit à habiter loin des villes (et à devoir utiliser leur voiture à pétrole pour aller bosser pendant le temps que leur potager leur laisse).

      1. Nemrod

        J’en ai un de potager.
        Bio intégral non par conviction mais pour voir ce que ça donne.
        Ca confirme mes souvenirs de feu mon grand père qui y passait la moitié de sa vie pour récolter dans un immense potager de quoi nourrir à peine 4 personnes…pas gourmandes et pas difficiles.
        Déjà fallait un demi ha de pommes de terres et espèrer qu’il fasse pas trop sec ou trop humide….trop humide c’était le pire.
        Et je vous parle pas de la grêle, du gel tardif, des hordes de lapins de garenne ( mais ça il en faisait son affaire…).
        Le reste était à l’avenant, tomates à mildiou, salades à limaces…et pourtant c’était un bon jardinier, paysan.
        Je me souviens qu’il avait accueilli comme une bénédiction les produits phytosanitaires qui avaient vraiment fait décoller ses rendements…pupille de la nation il avait connu la faim, lui, pas comme ces connards de bobos branchouilles qui s’imaginent pouvoir se nourrir en grattant cinq minutes leur jardin le soir après le bureau.

        1. baretous

          je me demande toujours pourquoi aussi ces écolos sont obnubilés par les chats au point d’en avoir plusieurs et d’en recueillir alors que ce sont les plus grands prédateurs dans les campagnes…

          1. BDC

            Mes bobos achètent aussi des chats de race, genre Bengal. Ces bêtes coûtent une fortune mais … s’ils sont comme leurs enfants, c’est pas du racisme ça ?

          2. RV

            Les chats? Une saloperie dès que le nombre dépasse le nécessaire à la régulation des rongeurs. C’est la dose qui fait le poison. Ils finissent par venir piller jusque dans la cuisine.
            Et là…

              1. Val

                @P&C je me répète peut être mais ça me rappelle l’histoire d’une amie de ma fille qui avait un boa . Son boa s’était mis à gonfler. Cette amie inquiète l’a emmené chez le véto, lequel bien embêté lui a expliqué que les boas modifient leur morphologie en fonction des proies qu’ils ont à leur portée ….

                  1. albundy17

                    Il a désormais un oeil de Moscou au dessus de l’épaule, ça s’est bien ressenti…

                    Mais bon, une anecdote d’irrumation ne m’étonnerais guère

                    1. albundy17

                      Très bien pheldge, j’ai cliqué ton lien 2 secondes après que ma fille soit partie goûter….

                      On sait désormais qu’il faut attendre minuit pour tes liens, donc…

                  1. Aristarkke

                    Je le comprends aussi comme tel. Peut-être l’ignorance que pareil serpent est capable d’avaler entière et d’un coup, une proie plus grosse que lui ???

                    1. albundy17

                      Mais finalement le boa l’a recraché, et le chat s’est écrié « Wahou, quelle pipe ! »

            1. Val

              @RV 1 P&C les chats sont comme tous les animaux , humains compris : il faut les éduquer ! si vous vous comportez comme des lavettes vis à vis de vos mômes ils vous boufferont la laine sur le dos aussi. Pour bien connaître les chevaux (et les mômes) ce sont toujours les proprios (et parents ) qui gâtent le plus leurs chevaux/enfants qui se font piétiner.

              1. Aelil

                Pour être le genre de connards à apprendre aux enfants des autres à réclamer avec un air triste et le fameux « un tout petit peu » (et le geste avec l’index et le pouce qui va bien) je confirme: Si les gens cèdent, alors ils cèderont encore et l’enfant utilisera la technique encore et encore (après tout ça marche il serait bête de ne pas l’utiliser)…
                Le plus drôle c’est quand il en a tellement le réflexe qu’il essaie sur moi :p

              2. RV

                Oui, Val, pour avoir la prétention de connaître les chiens, les chevaux et les mômes, tout à fait d’accord. Une main de fer dans un gant de velours. A la campagne, les chats sont quasi sauvages, autant dire que l’éducation…
                Non, Val, je ne crois pas que les chats soient complètement comme tous les animaux. L’article en lien de P&C confirme mes sentiment et expérience.
                Le chat est l’animal « domestique » qui s’en sortirait le mieux si on enlevait les humains.
                Je hais les chats.

                1. plutarque

                  Et moi, j’aime les chats. Comme des chats ! Et les chiens, comme des chiens etc… Plutôt que « aimer », je devrais dire « être fasciné par ». Comme nombre de gens je suppose.

                  Ce qui est débile, c’est cette manie d’anthropomorphiser les bêtes.

                  « Les animaux nous fascinent car ils sont étranges » (K. Lorentz, in « Les oiseaux sont des cons »).

                2. MCA

                  « Dieu a créé le chat pour permettre à l’homme de caresser un tigre »

                  Je possède un chat qui est une adoration et j’ai eu l’occasion de caresser un tigre (un vrai).

                  Moment inoubliable à vivre quand on entre dans la cage où la fascination l’emporte sur la peur…

          3. turlututu

            Le chat, vérole socialiste par excellence : il est chez lui partout et préfère enfouir sa merde chez les autres plutôt que chez lui.

            1. sam player

              Je vais me répéter mais ça me fait trop rire: le chat de mon ex-beau frère mange dans la gamelle du chat du voisin… et après il pisse dedans… un vrai socialiste et un psychopathe…

        2. douar

          Roselyne Bachelot vient d’écrire un livre où elle raconte que sa grand mère, née en Bretagne centrale, n’a pu enfin manger à sa faim qu’à 7 ans , quand elle a été placée en famille d’accueil.

          1. Le Gnôme

            Nos ancêtres devaient être débiles, une surface de 200 m2 suffisait à nourrir une famille de quatre personnes et ils ne le savait pas, eux qui grattaient la terre du matin au soir pour tirer des rendements ridicules avec la famine à la clé au moindre aléa climatique.

            Vous verrez qu’avec ces cons là, on importera bientôt du blé.

            1. Nemrod

              Oui maiscepaspareil !
              Ils étaient pas instruits de tout comme ces connards de prof a lunettes et à colliers de barbe qui emmerdent tout le monde des la retraite sonnée avec leurs bras tout neuf et leurs tricots en laine…après avoir passé leur temps à laver le cerveau des mômes.
              On peux en voir acheter des légumes chez lidl avec des lunettes noires et un bob.
              Bon je caricature…juste un peu.

              1. BDC

                Et puis les gens sont trop gros, si on les mettait au régime on pourrait tous manger bio ! Dixit une collègue en voyage à l’autre bout du monde.

                1. albundy17

                  « Et puis les gens sont trop gros, »

                  Ben ce n’est pas faux, nan ?

                  A force de patience et d’inactions, les plages n’ont plus assez de places, et la montée des eaux en été n’est pas due à la fonte des glaces, mais à la généralisation des bibendums

                    1. albundy17

                      « mais de là à forcer les gens à se mettre au régime… »

                      Tant qu’ils achètent 2 places ds l’avion ça me va ^^

                      Il y a quelques jours, une cliente veut changer ses chiottes, défoncés par sa « carrure », je tente de lui amener diplomatiquement un surélevé, elle me répond, « ouais, un chiotte pour grosse ».

                      Heu, oui mais pas que, avec l’age (je m’enfonce davantage, elle se marre, et me demande pour un suspendu ^^) « Heu, nan, ou alors faut remonter le mur du fond en agglo banché »

                    2. sam player

                      “…remonter le mur du fond en agglo banché”

                      :mrgreen: carrément !
                      Y a pas un sketch de Carlin sur les gros aux chiottes ? Ou alors je confonds…

              2. Husskarl

                C’est souvent en effet que ces fanatiques se croient supérieurs en tout a leurs ancêtres. c’est l’exact inverse de l’Antiquité.

                1. Le Gnôme

                  Ce ne sot pas des nains juchés sur des épaules de géants comme disait Bernard de Chartres, mais des nains juchés sur rien du tout, du passé ils font table rase et ils ont l’impression que le monde commence avec eux.

            2. albundy17

              « une surface de 200 m2 suffisait à nourrir une famille de quatre personnes  »

              c’est étonnant, le rendement pdt en AB et de 30 T/h, ça donne 400 grammes par jours par personnes

                1. MCA

                  Je me suis longtemps posé les questions : quelle surface cultivée est nécessaire pour faire manger 4 personnes et quelle quantité de travail physique est nécessaire ?

                  Rien ne vaut l’expérience en la matière, je me suis donc mis à cultiver 200 m2 pour me rendre compte.

                  La qualité est là indéniablement mais la quantité n’y est pas ou alors quand la quantité y est c’est la régulation de cette quantité qui n’est pas bonne d’où l’intérêt de réguler en s’associant avec d’autres et en diversifiant les cultures.

                  Je pense que pour 4 il faut dans les 1000 m2 et… si tout va bien… car les années trop pluvieuses, trop sèches, trop froides ou bien quand les bestioles ont décidé de se servir avant nous c’est la famine assurée.

                  Et encore ma culture est mécanisée, j’ai essayé aussi à la bêche pour voir…. l’énergie déployée pour cultiver n’est pas récupérée dans les produits finaux.

                  En résumé, sans savoir faire, sans pétrole, sans engrais et sans pesticides et surtout SANS EAU, les 3/4 de la population est foutue.

                  Par contre les arbres fruitiers sont un excellent placement, peu de travail à fournir vs la quantité de produits récoltés.

                  Je penses que si un jour nous devons retourner au bio contraints et forcés, il va y avoir une sacrée perte en ligne…

                  Pour les bobo-écolos qui rêveraient encore, c’est comme dans tous les métiers : la bonne volonté ne remplace pas la compétence.

                  Il faut acquérir le savoir faire et ça ne s’invente pas, il faut du temps pour cela et en attendant… il faut manger….

                  Chaque année de culture est un fusil à un coup, si ça ne marche pas il n’y a rien dans l’assiette.

                  Quand on se livre à cette expérience on comprend mieux l’existence de ceux dont la vie dépend de la récolte immédiate et l’angoisse quand ça se passe mal.

                  Et si un jour c’était notre cas?

                  1. sam player

                    Justement la mondialisation des échanges est la solution: ça ne peut pas mal se passer partout.
                    On le voit dans les cours du blé par exemple: c’est sur qu’une différence de quelques % dans la production peut faire doubler les cours… mais ça marche dans le autre sens aussi (cours divisé par 2).
                    Alors que si on vivait de façon autarcique, le cours normal serait à 5 fois le cours mondial avec en plus une mauvaise qualité.

                  2. « Je pense que pour 4 il faut dans les 1000 m2 »
                    En fait, différentes études montrent qu’il faut, pour avoir une bonne source de nourritures variées, environ 0.5 ha par personne (donc 2 ha pour une famille de 4). L’estimation de 1000 m² est donc bonne à un facteur 20 près. Si on ne fait que du végétarien avec une optimisation de folie, on s’approche de 2800 m² – l’erreur n’est plus que d’un facteur 2.8 (mais on parie sur une optimisation parfaite).

                    The minimum amount of agricultural land necessary for sustainable food security, with a diversified diet similar to those of North America and Western Europe (hence including meat), is 0.5 of a hectare per person. This does not allow for any land degradation such as soil erosion, and it assumes adequate water supplies. Very few populous countries have more than an average of 0.25 of a hectare. It is realistic to suppose that the absolute minimum of arable land to support one person is a mere 0.07 of a hectare–and this assumes a largely vegetarian diet, no land degradation or water shortages, virtually no post-harvest waste, and farmers who know precisely when and how to plant, fertilize, irrigate, etc. [FAO, 1993]

                    1. MCA

                      Sans compter également sur les protéine nécessaires.

                      Là où je me situe, les protéines sont fournies par la mer. Encore du temps de plus à consacrer à la pêche ou au ramassage.

                      L’autarcie n’est pas une vie rêvée…

                    2. albundy17

                      Des chèvres te dis je !

                      T’as le lait, la viande et le dessert sur les arbres fruitiers, le tout avec pratiquement rien à faire.

                      Franchement, tu te vois bécher 20.000 m² ???? Et rien bouffer dès que le climat ne s’y prête pas ?

                      pis a tes moments perdu aller pécher ???

    3. Pythagore

      Puissance moteur du TGV: 8MW donc au moins 4 éoliennes de 2MW à supposer quelles tournent pleine puissance et pas de perte en ligne, disons, 5.

      1. sam player

        Faudrait voir à faire preuve d’un peu d’optimisme hein !
        Y croire c’est la moitié du chemin.
        Y a besoin que de 2 éoliennes du coup !
        Check !

      2. MCA

        L’autre solution est d’adapter la vitesse en fonction de l’énergie disponible.

        J’entends déjà le Major hurler dans sa bétaillère qui l’amène quotidiennement au travail.

  20. albundy17

    HS, mais j’ai trouvé ça drôle:

    JT de ce midi, en titre d’un des sujets concernant un EHPAD:

    « Des lits fermes faute de personnel. »

    J’indique à ma femme que c’est préférable, surtout à cet age, mais elle n’a toujours pas compris ^^

  21. douar

    HS: trop triste:
    ‘’une des deux ourses lâchées en octobre 2018 dans le Béarn avait mis bas deux ours qui auraient été victimes de la prédation d’un ours mâle, signale l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). »
    La nature est vraiment kro méchante.
    A quand une loi contre ces sales mâles?

      1. Nemrod

        Pourquoi les oursons étaient des femelles ?
        L’ours est un con t’te façon.

        D’ou l’expression »avoir ses ours »

    1. P&C

      Nombre d’espèces procèdent de cette façon.

      Une ourse qui a des petits est indisponible (elle n’a plus de chaleurs, etc…). Le mâle qui veut se la donner a donc intérêt à liquider les gosses qui ne sont pas de lui, de façon à redéclencher les chaleurs chez la femelle, de se la faire, et donc d’avoir des oursons avec son patrimoine génétique.

      C’est plus fréquent chez les lions, pour une raison simple : un mâle obtient le contrôle de la meute pour 4 ans en moyenne, avant de faire chasser par un rival plus jeune. Après cela, ses chances sont quasi nulles. Il a donc 4 ans pour se reproduire un max. Il ne peut donc se permettre que les femelles soient indisponibles. Il va donc buter tous les lionceaux qui ne sont pas de lui.

      Pareil chez pas mal de piafs qui forment des couples stables. Un mâle mort sera remplacé par un autre… mais la femelle avait déjà pondu. Pour le mâle, hors de question de gaspiller son énergie à nourrir et élever la progéniture de l’autre. Il va donc casser les œufs. Si la saison des amours est pas trop avancée, il a encore ses chances.
      Sans parler du manque de ressources, qui conduit à faire des choix cruels :
      https://www.youtube.com/watch?v=MSFQoDbdLTo

      Et c’est pareil dans une moindre mesure chez les humains : les mères célibataires. Très peu d’hommes sont prêts à consacrer du temps et de l’énergie à nourrir et élever des gosses qui ne sont pas les leurs. Le plus simple pour la femme, si elle est encore assez jeune, est de refaire des gosses. Et si possible, d’abandonner ceux issus du mâle précédent.
      Les chimpanzés ont moins de faux semblants.
      https://www.gurumed.org/2018/10/23/la-stratgie-des-femelles-chimpanzs-pour-protger-leurs-petits-de-linfanticide/
      https://www.liberation.fr/futurs/2018/12/23/chez-les-singes-tous-les-coups-sont-dans-la-nature_1699504
      Parfois même, ce sont les femelles qui tuent leurs propres petits pour pouvoir roucouler en toute quiétude auprès du nouveau male alpha.

      Il y a belle exception, les bonobos, chez qui l’infancide est rare. La solution trouvée : les femelles sont hyper accessibles, les mâles ont tout le temps les couilles vides.

      La nature est une sal*pe.

  22. Val

    Les ecolos (extinction rebellion) brits ne sont pas en reste: independent.co.uk/environment/extinction-rebellion-heathrow-airport-drones-protest-climate-change-a8937976.html

    1. Val

      Pour info Heathrow c’est + de 200.000 passagers par jour o_0 impressionnant tout de même , nous vivons une époque frénétique .

  23. plutarque

    HS : témoignage éclairant sur les dessous de la vente d’Alstom à GE : http:/ /www.lefigaro.fr/vox/politique/le-bilan-de-la-vente-d-alstom-est-catastrophique-pour-l-emploi-et-pour-notre-souverainete-20190604

    ça m’a rappelé l’excellent livre de J.M. Truong « Reproduction Interdite » à base de guerre économique entre US et Europe…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      On ne peut pas à la fois interdire les turbines à gaz et se plaindre que les usines qui les fabriquent ferment.
      Mais il parait que l’économie verte va créer des emplois pas millions, alors tout va bien…

      1. Val

        @royaumont très juste idem les voitures avec mention spéciale du jury pour le diesel pour lequel nous sommes assez pointus il me semble . Peut être testons nous sans le savoir le suicide civilisationnel assisté ? mais j’imagine que ça na va pas assez vite je suggère le test de bombe A en live avec l’aide bénévole de nos invités ?

    2. P&C

      Les choses sont simples pourtant : dans la mesure du possible, un état souverain et qui veut le rester doit contrôler les éléments qui fondent cette souveraineté.

      Nos élites ont un esprit de vassal. Donc ils bousillent nos éléments de souveraineté… ce que américains et allemands (les suzerains) se gardent bien de faire.

      Quant aux chinois, l’affaire de blocus des semi conducteurs de qualité les a refroidi. Je gage qu’ils vont mettre sur pied leur propre filière industrielle…

    1. Nemrod

      Oui mais il sera fait des dépistage d’émission de méthane.
      Je suggère un nouveau slogan de l’état maman  » à pieds mais sans péter ».

  24. panchovilla

    Au départ cette idée de supprimer les lignes qui ne donnent pas d’avantage particulier par rapport au train ne me paraissait pas idiote, à condition bien sûr de ramener le coût du billet sncf au coût du biellet d’avion. après tout pourquoi pas….
    Mais d’un seul coup j’entends que la suppression s’appliquerait aussi pour Brest,
    Alors là….
    Brest, où j’habite, n’a toujours pas de TGV, que ce soit vers Rennes ou vers Nantes.
    Donc pour un aller retour vers Paris dans la journée, c’est l’avion (1 heure d’avion contre 5 heures de train). Mais puisque pour les parisiens la Bretagne commence et finit à Rennes, mettons les Brestois dans le même sac que les Rennais, et « finistérisons » encore un peu plus le Brestois….
    C’est complètement idiot.
    J’irais même plus loin : un récent reportage TV montrait des habitants d’à côté de l’aéroport de Nantes se plaindre du bruit des avions (c’est bizarre mais c’est comme ça). Donc là, OK pour supprimer les lignes Nantes-Paris. Et je dirais même mieux :
    quand je pars en vacances, 3 fois sur 4 il me faut prendre l’avion à Nantes car les Nantais sont particulièrement bien pourvus en destinations diverses, alors que nous pauvres Brestois, malgré notre bel aéroport nous n’avons guère de choix.
    Je propose pour régles les problèmes Nantais de saturation et de bruit de transférer plein de destinations à Brest. Ce sont donc les Nantais qui se cogneront 3 heures de route pour prendre l’avion. Double avantage : régler les problèmes à Nantes et favoriser le développement économique de la pointe de Bretagne.

    1. BDC

      Ah les Bretons, déjà vous avez Quimper (il parait qu’il y a un aéroport aussi), mais aussi le plus gros malus du Finistère…

      1. Higgins

        De mémoire, il y en a (des aéroports en Bretagne) à Brest, à Lannion, à Morlaix, à Saint Brieuc, à Dinard, à Rennes, à Nantes, à Saint Nazaire, à Vannes, à Lorient et à Quimper. Rajoutons également Landivisiau réservé exclusivement à l’Aéronavale. Je parle évidemment de terrains susceptibles d’accueillir un service commercial (piste assez longue, infrastructures adaptées).

    2. Pheldge

      quels râleurs ces Bretons … dire qu’il fut un temps, pas si lointain, où on trouvait des Paris-Brest à un prix très abordable … dans toutes les boulangeries-pâtisseries !

  25. BDC

    On n’imagine pas jusqu’où va le RCA … calculs rénaux et hausse de la criminalité…
    3.3.2 Kidney disease
    Kidney stone formation varies with temperature (Tasian et al. 2014), perhaps as a result of relative dehydration and urinary concentration.
    3.3.3 Criminal activity
    A US study of 30-year crime and weather data found that temperature has a strong positive correlation with criminal behaviour, including violent crimes, with little evidence of lagged impact (Ranson 2014). Systematic literature review confirms the link between high temperatures and crime (Mora et al. 2018).
    C’est tout de même l’académie des sciences qui le dit …
    easac.eu/fileadmin/PDF_s/reports_statements/Climate_Change_and_Health/EASAC_Report_No_38_Climate_Change_and_Health.pdf

    1. sam player

      Petite scarabette, pour le lien crime-temperature c’est tout fastoche:

      Chaud > Soif > vouloir bière > pas de sous > voler sous* > avoir sous > acheter bière > avoir bière > boire

      * Raccourci: tuer l’épicier

      … et en plus ça résout les calculs rénaux

      1. albundy17

        « et en plus ça résout les calculs rénaux »

        J’ai un pote qui a totalement arrêté la bière cause bidon, il s’est retrouvé à l’hosto à pleurer sa mère de douleur un peu moins de 2 ans après, du coup j’esplique à Peg qu’en plus d’être un produit de beauté, la bière éloigne les urgences.

        1. Dr Slump

          Je ne vois pas le lien stop bière-douleur 2 ans après, mais je prends note que je peux continuer la bière. Et pour le vin, ça marche aussi?

            1. BDC

              Exactement ! Donc je pensais à supprimer les taxes sur la bière rendre la bière obligatoire pour résoudre ces problèmes de criminalité, d’hystérie et de calculs rénaux, j’ai bon ? 🙄

                1. albundy17

                  Me rendant sur un lien gogole en direction de douanes.gouv.fr (pour voir un peu les taxes sur les bières), mon navigateur m’a informé que je tentais d’accéder à un site frauduleux. ^^

                  Ma voix t’es toute acquise BDC, tu peux même me réclamer plus

                  1. Pheldge

                    plaindez-vous pas, bande de privilégiés, ici la bière la moins chère est au mieux, à 2.15 /l . J’exige au nom de l’égalité fraternelle et libre, inscrite au fronton des mairies, que le prix de la bière, boisson de première nécessité soit aligné sur celui de métropole !

                    1. P&C

                      Tu sais, tu peux en faire toi même…
                      C’est pas dur… par contre, je ne garanti pas qu’elle soit bonne.

            2. Dr Slump

              Ah ok, merci docteur, j’avais pas fait le rapprochement avec les calculs rénaux susmentionnés. Mais en tant que diurétique le thé suffit. Ou la tisane, dit aussi « pisse-mamie ».

              1. albundy17

                « Mais en tant que diurétique le thé suffit. Ou la tisane, dit aussi « pisse-mamie ». »

                Avec le petit doigt levé ?

                Prendre le thé en conduisant, c’est pas pratique 🙄

        2. Jacques Huse de Royaumont

          « un produit de beauté ». Tu veux dire qu’à partir de 3 bières, toutes les femmes te paraissent belles ?

            1. albundy17

              Lors du mariage d’un ami, celui ci n’ayant pas choisi pour l’occasion un standard de beauté, tout le monde de notre tablée s’étonnait du graphisme plus qu’acceptable de la reine de la soirée.

              Un peu ds les brumes j’avais sorti que toutes les femmes sont jolies le jour de leur mariage.

              J’ai bien emballé ce soir là, avec bite de Bretagne le lendemain ^^

              Depuis j’ai entendu une phrase, je ne sais de qui et c’est très à peu près: Dire à une moche qu’elle est belle la rend jolie.

              C’est vrai, enfin au moins au niveau des yeux.

              Bon, y’a des fois ça rattrape pas le reste

        3. sam player

          Pour la relation bière-calculs c’est assez logique mais ça vient plus du fait qu’on a tendance à se sous-alimenter en eau… alors que pour la bière y a pas besoin de ressentir une sensation de soif… tiens, rien que d’en parler… à la vôtre !

    2. panchovilla

      c’est typiquement le raisonnement des esprits simples qui confondent corrélation et coïncidence. Mais bon, puisque Claire Nouvian dit que c’est SCIEN-TI-FIQUE !

  26. Michel

    Fort heureusement la caisse des dépôts a fait une intéressante étude à ce sujet.
    La suppression des lignes aériennes n’est qu’une des très nombreuses mesures qu’il faudra imposer aux citoyens pour leur apprendre à protéger Gaia :
    entre l’interdiction pure et simple des voitures, l’interdiction des maisons individuelles et l’interdiction de disposer de plus de 30 mètres carrés par personnes, nous trouvons également l’interdiction des voyages long courrier (à part deux voyages qu’un quidam pourra faire entre 18 et 30 ans) etc…

    Que du bonheur écolo.

    https://www.bastiat.net/progres-vers-une-fin-voulue/

    1. MCA

      @Michel 6 juin 2019, 13 h 20 min

      (à part deux voyages qu’un quidam pourra faire entre 18 et 30 ans)

      Pourquoi 2 voyages?

      un seul suffit amplement …

  27. Pheldge

    j’ai toujours (autrefois, quand j’étais en métropole 😉 )entendu dire “la photocopieuse », bicauze c’était un abrégé pour »la machine à photocopier » … point de malice dans tout ça ,ô Très Sublimement féminine (ou Très fémininement sublime )

    1. Pythagore

      Si qq’un entend parler de parents bobos/écolos dont l’enfant de 16 ans veut prendre une année sabathique pour suivre l’exemple de Greta, faites le savoir, ca me fera bien rire.

    2. sam player

      « Elle qui ne se déplace qu’en train réfléchit encore au moyen de franchir l’océan autrement que par les airs. »

      ROTFMAO

      Sans dec’ Amnesty International se déconsidère complètement avec cet engagement sur le climat… z’ont rien d’autre à foutre ?

      1. Aristarkke

        Cette Pythie fait pitié, n’est-ce-pas…
        Heureusement qu’elle n’a pas été attendue sinon nous ne saurions toujours pas qu’il y a du monde entre l’Europe et l’Asie en suivant le parcours du soleil…

  28. MarieA

    HS 93 % des retraités bénéficient d’un dispositif public de solidarité. Ce dispositif coûte 47 milliards d’euros par an.

    http://www.lefigaro.fr/retraite/93-des-retraites-beneficient-d-un-dispositif-public-de-solidarite-20190606

     »Au final, la solidarité constitue presque 50 % de la pension des plus modestes (pour un coût total de 7,7 milliards) et 10 % des plus aisés (pour un coût de 13,4 milliards). «Ce dispositif bénéficie plutôt aux gens aisés car il concerne surtout des fonctionnaires en catégories actives avec des carrières complètes» »

    1. Passim

      La solidarité obligatoire, cela s’appelle du racket.
      Ou, comme le disait plus suavement John Stuart Mill de l’impôt progressif, « a mild form of robbery ».

  29. Der Spountz

    Propos de Nouvian :
    « Oui, je suis folle de rage,a-t-elle déclaré dans une vidéo, mardi, lançant dans le même temps un hashtag avec cette expression. Je suis folle de rage que [ les climato sceptiques ] aient une tribune médiatique rétrograde, révisionniste et que ce soient des négationnistes qui aient accès à la télé pour transformer les cerveaux de nos concitoyens et les rendre plus bêtes et plus ignorants. Mais quelle irresponsabilité ! ».

    Ainsi donc, le petit peuple est bête et ignorant, mais alors comment peut-il être plus bête et ignorant? Mystère. Heureusement qu’elle est là pour relever le niveau.

    On attend l’appel à la prière, les croyants seront invités à venir avec des bûches comme offrande, bio bien sûr, sinon cela ne crâme pas l’infidèle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.