La lutte contre l’insécurité bat son plein

Certes, ces dernières années, le pays a été bousculé par des actes immondes de terrorisme abject. Certes, depuis quelques décennies, le sentiment d’insécurité s’est quelque peu cristallisé pour précipiter en insécurité palpable et quantifiable. Certes. Ce n’est pas une raison pour sombrer dans le pessimisme, et ce, d’autant plus que les élites du pays ont pris la mesure du problème.

À tel point que le Président de la République lui-même est monté au créneau pour bien mettre ses petits poings musclés sur les « i » de « méchanzislamistes » : dans un discours qui – on en est sûr – marquera l’Histoire de la France, Emmanuel Macron a fermement dénoncé l’ « hydre islamiste » que tout le pays va maintenant s’employer à combattre pied-à-pied.

Evidemment, cela ne veut pas sous-entendre qu’avant, la République, ses administrations, sa Justice, ses forces de police et ses importants ministres faisaient du baby-foot en fumant des pétards, mais bien que l’ampleur de la tâche n’a pas échappé à nos dirigeants qui, avec cet affichage clair et ce verbe haut, entendent bien passer à la vitesse supérieure, au cran supérieur de fermeté et tout le tralala.

À présent, fini de rire ! On va s’attaquer à l’hydre et la découper façon puzzle ! Terminé les compromis ! Fini les atermoiements ! Allons Enfants de la Patrie, envoyez les forces spéciales, le Charles-De-Gaulle et BHL ! Chaaaaaargez !

Mais avant ça, on va tout de même prendre quelques mesures indispensables et vigoureuses pour que la Loi, toute la Loi, rien que la Loi soient enfin appliquées en France.

D’abord, on va (enfin !) créer un poste d’officier de liaison LGBT à la Préfecture de Police. Indispensable, surtout en cette période, ce nouveau poste permettra d’orienter et d’accompagner les victimes d’actes LGBTphobes dans leur dépôt de plainte.

Voilà au moins une chose que l’hydre n’aura pas !

Ensuite, on va (enfin !) mobiliser la Gendarmerie pour en finir une fois pour toute avec l’insécurité, le vol, la rapine, voire le braconnage qui gangrène nos forêts, nos bois et nos campagnes : grâce à l’action musclée de nos forces de l’Ordre au plus près des exigences de la population qu’elle sert avec un dévouement jamais démenti (notamment aux abords des radars), d’immondes réseaux de trafics de champignons sont enfin démantelés.

Voilà encore une autre chose dont l’hydre ne pourra pas profiter !

Enfin, toute cette fermeté, tout ce retour à l’Ordre Républicain musclé et tous ces discours ne seraient pas aussi efficaces sans des Lois décisives, une législation adaptée et, véritablement, un agenda législatif finement affûté pour enfin terrasser l’hydre.

C’est ainsi qu’on va (enfin !) mettre en place une taxe sur le Rosé-pamplemousse et les vins aromatisés.

Non seulement l’hydre ne pourra plus se vautrer dans la LGTBphobie sans se prendre des mains courantes dans l’une de ses nombreuses têtes, non seulement l’hydre ne pourra plus manger de petits bolets goûtus, mais en plus, c’en est fini pour l’hydre du petit apéro rosé-pamplemousse.

Vraiment, la guerre est déclarée, et Macron, notre grand président, est indubitablement devenu l’incarnation du Général menant ses troupes vers la victoire.

Cependant, après ces descentes de gendarmerie pour choper des cueilleurs de muguet fou, de ramasseurs de champignons déséquilibrés ou la taxation sévère de ces buveurs de rosé-pamplemousse radicalisés, il existe d’autres missions possibles, d’autres actions envisageables et d’autres domaines où la République pourrait utilement combattre l’hydre.

On sent par exemple confusément que les problèmes d’insécurité et de territoires perdus de la République pourraient avantageusement être compris dans cette lutte contre l’hydre précisément parce que celle-ci se nourrit de la démission complète, lamentable et coûteuse de tout l’appareil d’État dans ces zones.

Pendant que les forces de l’Ordre fondent sur les cueilleurs de champignons dont on se doute qu’ils n’ont pas dû opposer de résistance farouche, les mêmes forces de l’Ordre se dispersent piteusement alors qu’elles subissent de véritables guet-apens dans certaines cités. Embuscades dont le nombre et la violence augmentent chaque jour un peu plus et dont le traitement par les autorités est parfaitement lamentable : comme le rapporte un consternant article de presse, malgré ces embuscades, malgré des blessés dans les rangs de la police, non seulement la force ne reste pas à la Loi qui semble sagement empaquetée dans un papier alu avec les restes du repas du dimanche, mais en plus « aucun individu n’a été interpellé », montrant s’il était nécessaire que la volonté de rétablir l’ordre n’existe que dans les petits coups de menton du gouvernement et dans les discours creux d’un Macron parfaitement inutile.

La République, qui entend pourtant ramener l’ordre bien loin de ses frontières, qui prétend pacifier certaines zones lointaines, est rigoureusement infoutue de seulement garantir que ses forces de police sauront se faire entendre.

Rares sont les pays où l’absence aussi flagrante de tout courage politique aura duré aussi longtemps, des décennies mêmes, au point qu’il est à présent parfaitement inutile de réclamer un retour de l’ordre et de la loi dans certaines zones : des années de laxisme, de compromissions voire de corruption, d’électoralisme gluant, d’abandon complet au prétexte qu' »après moi le déluge » pour chaque clown adoubé par le suffrage universel, des décennies d’idéologie mortifère où les bourreaux deviennent des victimes et les victimes des pénibleries que le système tente d’oublier aussi vite que possible, tout aura concouru à cette situation.

Le territoire est maintenant morcelé, entre d’un côté, les zones où la maréchaussée peut intervenir de façon musclée pour pruner le père de famille en Doblo qui fait du 83km/h sur une départementale toute droite, ou pour choper sans ménagement des cueilleurs de bolets en bande organisée, et d’un autre côté, les zones où la moindre présence d’une vague autorité (pompiers, ambulances, polices) est immédiatement pilonnée au mortier et où les suites légales sont microscopiques voire nulles.

Seuls les plus naïfs pourraient encore croire au discours « musclé » de Macron qui ne démontre que sa totale incompétence, son courage lilliputien et sa déconnexion décontractée avec la réalité dont, il faut bien le dire, nos élites se foutent complètement.

L’islamisme est apparu, a grandi et s’est développé en France précisément sur cette incompétence, cette absence de courage, cette déconnexion et ce jmenfoutisme total. À présent que les services de l’État lui-même sont gangrenés, que ces dirigeants sentent, confusément, que les cibles se rapprochent dangereusement d’eux-mêmes, on les retrouve, comme des lapins dans des phares de voiture, à constater l’ampleur des dégâts et à bégayer des discours ineptes en zozotant sur l’hydre.

L’État français est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires434

    1. Calvin

      J’imagine qu’après ce commentaire, tu es retourné dans ton Doblo, nom anodin pour le véritable Diablo pointé par H16, polluant nos villes de CO2, extorquant des pauvres clients en pseudos réparations, augmentant le risque d’accidents en roulant au-delà de 25km/h…

      Bonne journée quand même, O doyen des 19 lecteurs !

      1. Aristarkke

        Chut ! J’ai débadgé la Lamborghini en lui mettant celui du Doblo pour passer inaperçu plus facilement. Pas besoin de le clamer sur les toits, chenapan !

    1. Higgins

      C’est que je crois. Je pense que nous nous acheminons vers une guerre civile d’autant plus violente que les évidences auront été niées trop longtemps par ceux, désignées ou auto-désignés, en charge de préserver le fragile équilibre que doit être une nation (l’épisode des GJ, du moins à ses débuts, a été une simple mise en bouche). Ces négations, teintées le plus souvent d’un progressisme nihiliste, répétées aboutissent maintenant à des propositions qui affectent, in fine, gravement les notions de libertés publiques (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2019/10/22/voile-et-demagogie/) . Déjà, trop nombreux sont les territoires de la République qui échappent à tout contrôle et pis, une partie de leur population de ne se reconnait pas ou plus dans la mystique républicaine, encouragée en cela par une frange non-négligeable de l’EdNat et des collectifs anti-tout qui fleurissent dans ce beau pays comme les commissions inutiles et dispendieuses. Comme le rappelle Nicolas Baverez dans un récent article paru dans la Figaro : « L’État moderne est né pour assurer la paix civile à l’intérieur de la nation et la défense de sa souveraineté à l’extérieur. La sécurité est en effet la première des libertés. La propagation et l’intensité croissante de la violence s’affirment à l’inverse comme l’un des principaux moteurs de la crise des démocraties, appelant l’instauration de pouvoirs autoritaires qui s’appuient sur le rétablissement de l’ordre pour justifier la suppression de l’État de droit. » (https:/ /www.lefigaro.fr/vox/societe/nicolas-baverez-l-etat-d-insecurite-publique-20191013). Il faut dire qu’en foulant consciencieusement aux pieds les droits naturels des citoyens au nom des théories fumeuses qui agitent une bonne partie du monde politique, la planche est déjà bien savonnée. La gravité fait le reste.

      1. Val

        @higgins peut être mais je crois plutôt à une partition de territoire. Partition déjà évoquée sans ciller ici même par certains contributeurs comme une « solution » envisageable… proprement sidérant et qui témoigne de notre degré de délabrement mental, sur Libé j’aurais compris mais ici …. « Solution » qui n’apporterait qu’un court répit , cf la bande de Gaza pourtant face à des états nations musclés (Israel et Egypte) , avant de se prendre des missiles sur la tronche et d’entendre les usual pleureuses « mais c’est normal on les a parqués tous ensemble  » giga facepalm

        1. durru

          La « solution » en question c’était du second degré (ici), cela a été clarifié par la suite (si c’était pas clair dès le départ). Mais il faut pas s’inquiéter, elle est envisagée le plus sérieusement possible en hauts lieux..

        2. plutarque

          Euh, en tant que responsable et coupable de délabrement mental, je me dois de (re)clarifier : C’était du second degré, chère Val… Par contre, le fait que certains puissent même l’envisager sérieusement (et je sais que c’est la cas), est préoccupant.

          Si l’on veut être sérieux, je pense comme vous qu’une partition est probable, au moins temporairement. Avant une « Reconquista » bien sanglante comme Jean Raspail le prédisait.

          Par pitié, ne m’obligez pas ici à utiliser des smileys et autres béquilles pour mal-comprenants à chaque fois que j’ironise…

              1. Theo31

                Les femmes n’ont pas d’humour, s’arrêtent au premier degré et matent juste la tronche du candidat avant de voter. Trois raisons pour ne pas s’excuser.

      2. Gosseyn

        Il rappelle ce qu’il veut, le figariste ; ces journalistes ne se posent par contre jamais de questions valides sur l’État de droit, sur ce qu’il en est réellement de son état effectif, sur le fait que les pouvoirs autoritaires sont déjà en place et qu’il est possible de constater, non pas par  »sentiment, mais à la lecture de la loi et de la Constitution (bafouées), que les atteintes à l’État de droit ou prétendu tel sont déjà effectives et en place depuis fort longtemps.

        Mais bien du fait de nos bonimenteurs au pouvoir et non parce que des gens s’expriment avec virulence dans les espaces publics !

        Qu’il en découle qu’il faudrait effectivement faire basculer les dirigeants fomenteurs d’iniquités et bousculer leurs totalitarismes pour pouvoir rétablir l’ordre légal et constitutionnel, afin de tenter de garantir les droits des citoyens !

        Bref, les chiens de garde aboient et servent la soupe à leurs bons maîtres distributeurs de subventions aux médias et d’avantages particuliers aux journalistes.

    2. Deres

      Noter bien que contrairement à ce que l’on imagine la guerre civile en Syrie s’est justement développé à partir des banlieues avec exactement le même schéma. Les islamistes en avait pris le contrôle en se substituant au gouvernement. C’est pour cela que les combats les plus durs ont eu lieu dans les banlieues d’Alep et Damas qui étaient les lieux de départ historiques de la rébellion. On va arrivé au même schéma sachant la Seine Saint-Denis est largement à portée de mortier du centre de Paris.

      1. MarieA

        Je croyais que c’était les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et Israël qui avait lancé ça?

        https:/ /www.youtube.com/watch?v=Gtg4QMIFYfg

  1. Blondin

    L’article de 20 mns est fascinant et consternant : non seulement les policiers sont attaqués, mais en plus le parquet est saisi parce qu’ils ont essayé de se défendre avec des LBD et des lacrymos.
    On se demande pourquoi ils sont armés alors.
    Ceci rappelle l’inénarrable Flanby qui avait félicité le policier qui avait failli brûler vif quand sa voiture a été incendiée par des délinquants. Il n’avait pas essayé de se défendre et naturellement n’avait pas tiré sur ses agresseurs. Bravo !
    Et après on s’étonne….

    1. Theo31

      Quatre flics armés qui mettent plus d’une minute pour neutraliser un taré avec un couteau, non mais allo quoi. Sur la vidéo, on voit qu’ils ont les miquettes. Même au Chili ils ne prennent pas de gants.

    2. JLN

      à Blondin, si vous perlez de l’attaque de Viry-Châtillon où les policiers gardaient une caméra de vidéosurveillance (!) ce policier c’était une femme, mère de famille de 40 ans, de mémoire. Et celui qui a brûlé le plus gravement c’était son partenaire, un adjoint de sécurité (plus ou moins un « emploi jeune ») sans arme je suppose…

      1. Blondin

        @JLN – je faisais allusion à la voiture délibérément incendiée par des casseurs, à Paris (mais le cas de Viry Chatiillon est semblable).
        Le policier a été décoré parce qu’il n’a pas fait usage de son arme.
        Ce que je trouve sidérant.
        Il aurait dû tirer sur le fou furieux (pas forcément pour le tuer).
        Mais non et on le décore.
        Beau message envoyé aux délinquants !

        1. sam player

          Si, il faut tirer pour tuer… on n’élimine pas une menace en blessant seulement… y a pas d’exceptions… sinon on ne tire pas…
          (Déjà que suivant la qualité du tireur c’est pas évident de tuer… alors ne leur demander pas de seulement blesser)

          1. Theo31

            Faut faire comme les soldats d’Hannibal, trancher le tendon d’Achille des prisonniers et les laisser crever. Un mort ne désorganise pas une opération militaire.

  2. Theo31

    Hier soir, les flics étaient aux putes et les éboueurs au bar (un de leurs collègues est mort en service il y a quelques semaines). Tout va bien.

  3. kelevra

    il ne faut pas se moquer de la gendarmerie qui alpague des voleurs de champignons, mais dans cet article tout pue, 400 kilos de cepes comme le montre la photo ne valent pas 2400 euros mais plus pres de 12 000 euros, tous les jours j achete des cepes a 6 euros le kilo, ensuite qui a ete arrete? des gens des pays de l est assurement sans papiers et qui seront convoques par la justice ulterieurement c est a dire jamais. heureusement les vieux debris en ehpad aurant le plaisir de bouffer des cepes mais comme ils ne font pas la difference avec de la bouillie, c est vraiment gache

    1. EH OUI : La France a un problème avec l’islamisme, le chômage galopant, une paupérisation dramatique des classes moyennes, une dette affolante, ALORS IL FAUT POURCHASSER LES CUEILLEURS DE CHAMPIGNON C’EST INDISPENSABLE !

      Et puis ça tombe bien, les cueilleurs n’étaient pas armés (sinon la maréchaussée aurait sagement regardé ailleurs).

      Avec ce sens inouï des priorités, vous réclamez avidement les emmerdes qui vont vous arriver par gros paquets gluants.

      1. Flag

        Ne serait-ce pas simplement dû à l’existence de « zones police » et de « zones gendarmerie »?
        Dans nos campagnes on ne plaisante pas avec les champignons!

          1. Laurent

            Bof ça dépend ou, certaines zone sont parfaitement « radar free » surtout les petite route de campagne particulièrement dangereuse. Sur ce route là, vous pouvez jouer les ragnotti sans craintes de verbalisation.

        1. plutarque

          D’autant que dans beaucoup de coins, ce sont des gangs de Roms et autres parasites qui stérilisent tout. Alors, le petit cueilleur local, il voit jaune…

      2. Stéphane B

        Le jour ou les FDO iront reprendre le contrôle des citées émotives, ce qui amènera à une guerre civile, je ne me fais pas de mouron pour les cueilleurs irréguliers de champignons. Comme il y a 30 ans et plus, ils prendront en toute impunité des coups de fusil. L’Etat sera occupé à vaquer à bien d’autres occupations.
        Quant aux gens, ils chercheront avant tout à bouffer et du PQ.

      3. Deres

        Ceci dit, les campagnes sont maintenant en coupe réglée via en partie les pays de l’Est, mais c’est aussi une information non autorisée dans la presse nationale parisienne qui de toute façon se moque de la vie des bouseux. On n’en est plus depuis longtemps au simple vol de poule. Des exemples. La fauche de véhicule agricole, maintenant, il faut des clés de contacts individuelles et non par marques et des traceurs sur les tracteurs, sinon disparition. Idem pour tout matériel agricole non surveillé la nuit. Certains champs ou vergers se font récolter pendant la nuit. Même les animaux disparaissent parfois. Surtout des brebis ou des moutons facile à mettre dans une camionnette mais on a déjà vu des vaches ou des veaux dépecés en plein champ. Avez-vous remarqué que le bois dans la forêt n’est plus jamais directement coupé au format 50 cm ? Sinon, des camions entiers de bûches disparaissent dans la nuit. Les cambriolages des maisons de campagne sont devenus aussi courants qu’en région parisienne. Il y a aussi les vols d’huitres ou de pieds de vignes. Et bien entendu le siphonnages des véhicules agricoles. Et tout ces larcins sont généralement beaucoup plus fréquents près des grands axes car ils ne sont pas le fait de locaux.

        Alors, oui, le ramassage industriel des champignons français par des camionnettes roumaines, cela fait rigoler, mais c’est juste l’arbre qui cache la forêt d’une inaction globale des pouvoirs publiques laissant le pays aller à vau- l’eau.

        1. Opale

          On est bien d’accord.
          Le beauceron à l’affût ça peut aider, mais après on va nous dire que les chiens ça aboie, « ça fait trop de bruit », font tous chier.

          1. Aristarkke

            Il se trouve des exploitants agricoles en retraite excédés par le coq Maurice. Quand les bornes sont dépassées, il n’y a plus de limites.

              1. Al Bundy

                de vrais saloperies, quand je me pointe chez lui ils me galopent dessus, m’ont déjà pincé.

                Pour se faire pardonner le proprio m’en a donné un, en bocal et surgelé :mrgreen:

        2. Val

          @Deres je confirme pour les pays de l’est . Les « de souche » de l’est ne les ont pas retenus je peux vous le garantir et d’autres nous plaignaient déjà. Je me souviens des cris horrifiés de nos pleureuses nationales alors qu’un maire d’un de ces pays avait construit un mur pour les circonvenir , aussi des confidences d’un maire de quartier qui avait affrété un avion de sa poche pour en poster un lot au Canada lequel avait bien innocemment supprimé les visas -vites rétablis- PTDR . Tout ça pour dire qu’en matière d’émigration/immigration il faut quand même éviter d’être naïfs et bien comprendre que tous les arrivages ne se valent pas et que souvent les pays d’origines nous vident leurs prisons .

    2. Channy

      Dans le daubé libéré du jour la gendarmerie à arrêté des voleurs de noix(150kg) en flagrant délit pendant la nuit–résultat?4comparution. Immédiate et 4 mois de prison ferme plus obligation de quitter le territoire francais pour ces 2 sans papiers (Azerbaïdjan et. Arménien)

  4. Opale

    Bon, à l’Ouest rien de nouveau pour la sécurité.

    Sinon, pour parler juste des champignons, il n’y a pas que dans les Vosges que les gens de l’Est razzient les forêts, dans le Puy de Dôme, en Dordogne,… Mais faut-il les laisser faire, quand ils viennent à 15 et ratissent en 1/2h ? La contrebande, c’est libéral ? (Je demande, c’est pour un ami.)

    Google fournit des exemples à la pelle
    https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/l-aude-et-l-ariege-face-au-trafic-de-champignons-7732522892

    Bon, je sais bien que les gendarmes ont autre chose à faire, mais vu comme le système est fichu, je vois pas qui d’autre peut intervenir.

    1. Val

      @opale d’accord avec toi j’ai pensé la même chose . Je pense seulement que H voulait pointer le problème de hiérarchie des priorités dans le traitement des problèmes. Un état qui va traquer les cueilleurs de champignons et les automobilistes « jusque dans les chi*ttes » ™ devrait logiquement avoir des banlieues pacifiées aux petits oignons

      1. opale

        Je suis d’accord sur les priorités, et l’échelle d’intervention. Mais comme je disais, vu comme le système est fichu, je ne vois pas comment régler autrement ce genre de problèmes, sauf à le régler soit même, mais ça aussi c’ est interdit!

    2.  » La contrebande, c’est libéral ? « 
      Où sont les victimes, au juste ?

      « qui d’autre peut intervenir »
      Sens des priorités, etc.

      1. kelevra

        desole h16, qui sont les victimes? mais les gens qui se font voler dans leur foret, (vous savez droit de propriete tout ca tout ca) pour certain c est un revenu non negligeable que des bandes de malfaisants viennent depouiller. alors je veux bien le sens des priorites mais moi ca me pose pas de probleme , la gendarmerie traque du musulman et du delinquants de banlieu, par contre qd je derouille un rom qui vient me piller mes champignons, la justice ferme aussi les yeux?

        1. P&C

          +1
          Cela dit, les champignons ont toujours été source de conflit…
          Il y a néanmoins une différence entre les gamins et les vieux qui viennent chercher quelques cèpes dans ta foret, et les bandes de l’est qui vont te défoncer la gueule si tu ne les laisse pas faire.

        2. Higgins

          Oui. On l’oublie un peu trop vite mais la campagne, où qu’elle soit, appartient à quelqu’un ou quelque chose. Ce propriétaire peut tout à fait interdire de cueillette (champignons ou autres) son territoire. C’est une des pierres de discorde entre les escrologistes et les chasseurs. Ces derniers, qu’on apprécie ou non cette activité (là n’est pas la question), paient un droit de chasse, parfois fort cher, en louant des terres. Le sympathique VTTiste ou l’association locale des marcheurs dans la nature à la découverte de la flore ou la faune sauvage (hors voie publique), non. Mais dama Nature, du moins en Grance, ce n’est pas open-bar parce que la nature, c’est obligatoirement gentil:

          1. sam player

            A l’entrée de son chez soi on met une porte avec une serrure car on considère que ce qu’il y a à l’intérieur et la tranquillité justifie largement cette mesure.
            On en fait autant autour du terrain de sa résidence.
            On met son nom sur la porte d’entrée pour informer du propriétaire.

            Concernant les forêts, les frontières c’est complètement flou, il n’y a pas de délimitation et c’est certainement pour cela que l’on s’accorde une telle tolérance dans l’utilisation de la propriété des autres…

            Si les propriétaires tenaient vraiment à conserver la valeur ils s’en donneraient les moyens pour informer… et certainement un peu plus qu’un panneau « propriété privée » tous les 300 mètres qui fait que l’on ne sait pas où ça commence ni où ça finit…

          2. Before

            Euh, un peu hors sujet, mais y a-t-il un ornithologue de passage qui pourrait m’expliquer, là ? Eugénisme ? Schizophrénie paranoïde ?

            1. Higgins

              C’est juste pour illustrer la gentillesse proverbiale de Dame Nature. Seul l’homme fait preuve de méchanceté gratuite, c’est bien connu.

              1. P&C

                Ce n’est pas de la méchanceté, juste un calcul. Souvent les oiseaux de la taille des cigognes n’ont qu’un seul petit, et de toute façons ne trouvent pas assez de ressources pour s’occuper de deux.

                Explication avec ces piafs là à partir de 4min40.

                1. durru

                  Bizarre, dans des villages traversés en Roumanie ça n’a pas été rare de voir deux, voire trois oisillons dans un même nid de cigogne. Et bien grands, donc nourris pour une bonne période…
                  Ça doit être des oiseaux roumains, plus bosseurs 😉

                  1. P&C

                    ça dépend de ce qu’ils trouvent comme bouffe, des maladies (un oisillon malade sera éliminé), etc…

                    Le piaf moche dans la vidéo pond 2 oeufs… au cas où le premier ne survit pas.
                    La cigogne en pond 4 ou 5.
                    Idéalement, les petits veulent que tous leurs petits survivent, mais entre le manque de bouffe, les prédateurs, les accidents, et les maladies… et bien, ils font des choix.

                  2. Dr Slump

                    Faut tenir compte des ressources à disposition. Cette cigogne-là, si elle est sur un toit en Alsace, ne bénéficie sans doute pas de ressources aussi riches qu’en Roumanie (où il y a encore, pour le moment, de grandes étendues de forêts primaires giboyeuses), ni même qu’en Charentes maritime, proximité de la mer. C’est d’ailleurs ce qu’explique la 2e vidéo: le niveau d’eau du marais fluctue, y’a pas toujours du poisson à se mettre dans le bec.

              1. Higgins

                Et oui. Ça se passe comme ça chez les cigognes (ou alors, c’est une qui n’a pas compris qu’elle devait emmener le bébé dans un foulard).

                1. Al Bundy

                  Amener du foulard jusque là, t’es trop fort Major ^^

                  @PC: bien souvent les géniteurs n’ont pas à s’en occuper, la fratrie s’en charge.

            1. Nemrod

              Pas d’accord.
              Pas de libéralisme sans respect de la propriété privé.
              Ces bois sont privés et les champignons appartiennent au propriétaire qui parfois ne peut même pas en avoir pour sa consommation personnelle…
              Je conçois que les pandorres aient d’autres chats à fouetter mais dans ce cas je pense qu’ils fermeront les yeux si d’autres pallient à leur incurie…non ?

              1. Higgins

                Traditionnellement, la cueillette pour sa consommation personnelle a toujours été tolérée, pas l’exploitation industrielle comme dans le cas précis.

                1. Higgins

                  Comme le dit Val plus haut, « Un état qui va traquer les cueilleurs de champignons et les automobilistes « jusque dans les chi*ttes » ™ devrait logiquement avoir des banlieues pacifiées aux petits oignons ». C’est bien ça qui est gênant, en particulier le père de famille en Doblo qui se fait poisser sur la route à 85 km/h à cause d’un texte crétin. Comme la lutte contre le braconnage, il est heureux que nos pandores luttent contre sa version light, la cueillette sauvage haute intensité qui s’accompagne assez facilement de destruction diverses de clôtures ou autres constructions humaines. Je ferai donc une nette différence entre la pseudo-lutte contre l’insécurité routière (dont la fonction première est d’alimenter le Léviathan en fonds frais) et le pillage systématique de ce que dame Nature peut nous offrir.
                  Pour les 80 km/h imbécile, je vous invite à lire le courrier adressé au faquin en charge de ce dossier par le professeur Rémy Prud’Homme qu’il avait mise en cause avec une finesse digne d’un humour de corps de garde ou d’un réquisitoire d’un leader de gauche qui pète dans la soie et qui fustige la pauvreté : https:/ /www.40millionsdautomobilistes.com/flash-actu/40-millions-dautomobilistes-relaie-la-lettre-ouverte-du-pr-remy-prudhomme-au-delegue-interministeriel-a-la-securite-routiere/

                    1. sam player

                      C’est ta formulation syntaxique qui t’égare : les « droits à… » sont des droits créance et en tant que tel sont de faux droits : droit au logement, droit à la sécu, droit à l’éducation etc…

                      Voir wikiberal : faux droits

                2. Pythagore

                  « il est interdit de ramasser plus de cinq litres de champignons par personne comme le dispose l’article R 163-5 du code forestier. »
                  Dit l’article.

          1. P&C

            Les champignons ont toujours été motifs de discordes… parfois réglées à coup de fusil.
            Légalement, ils sont considérés comme des fruits, alors qu’en vrai ils n’en sont pas. D’un point de vue biologie, ils sont plus proches d’un animal que d’un végétal (donc devraient être soumis au droit de la chasse ?).
            Mais ils représentent également une source de revenus non négligeable (@AL: tu as vu le prix des bolets au leclerc ? plus de 20 euros du kilo !)

            Dans mon coin de Savoie, les proprios de forets qui ne ramassaient pas tout procédaient ainsi : tant que vous êtes raisonnables et que vous ne bousillez rien, vous pouvez en ramasser.
            Et pour les parigots qui ont acheté des propriétés avec forets… ben ce sont des étrangers, donc on ramassait et on se foutait de ce qu’ils en pensaient.
            Et les gengens s’en branlaient également ; jamais mon père et les gars de sa brigade n’auraient daigné bouger pour un parigot qui se plaint de gosses maraudeurs de châtaignes ou d’âne qui braie trop fort.

            1. Flag

              « Et pour les parigots qui ont acheté des propriétés avec forets… ben ce sont des étrangers, donc on ramassait et on se foutait de ce qu’ils en pensaient. »
              PC rend l’argent!

              1. P&C

                ça prouve juste que les juges n’y connaissent rien.
                Un champignon n’a pas de chloroplastes, stocke son glucose sous forme de glycogène et non d’amidon, a une paroi de chitosan… et en plus se déplace !

      2. opale

        C’est une forme de dumping à la revente car tout le monde ne joue pas avec les mêmes règles, et par ailleurs le domaine forestier appartient forcément à quelqu’un, particulier ou État. À ce stade de « glanage » (on ne parle plus de conso personnelle) c’est de la spoliation. Je ne comprends pas que vous acceptiez ça.

        1. bibi

          Pour qu’il y ai spoliation il faudrait que le propriétaire ait eu l’intention de les ramasser.

          Seulement comme en France le coût du travail est prohibitif et bien les cueilleurs sont payés par des étrangers qui ne craignent ni les URSSaf ni l’administration fiscale.
          Ceux qui ont été spoliés dans cette histoire ce sont les cueilleurs à qui l’état a retiré le fruit de leur travail sans bien entendu rendre la marchandise aux propriétaires des bois.

          1. P&C

            Sur le coût de la main d’oeuvre : pas convaincu.

            Feu mon grand père avait une technique bien rodée : il recrutait plein de nains (dont ses petits enfants, du moins ceux assez calmes); les envoyait récolter les champignons (avec images à la clé, la grand mère supervisait l’équipe), vérifiait la récolte, et donnait 10 francs à chaque récolteur qui avait bien bossé…
            Le lendemain, il allait vendre tout cela au marché… et se faisait une belle marge.

        2. Soit les cueillettes ont lieu sur des propriétés privées et dans ce cas, le propriétaire doit porter plainte (s’il ne le fait pas, tant pis pour lui). Soit c’est sur le domaine public et la notion de glanage est typique d’une loi sans victime. Sachant que, dans le même temps, la République croule sous des problèmes bien plus graves, perdre son temps, son argent et ses ressources dans la traque de ces glaneurs déséquilibrés, c’est vraiment du foutage de gueule.

          Je ne comprends pas que vous acceptiez ça : c’est avec votre pognon et votre sécurité qu’on joue.

          1. Nemrod

            La plupart des forêts en France sont privées.

            Porter plainte ?
            D’accord contre qui puisque la gendarmerie n’intervient pas pour prendre l’identité des voleurs.
            Quant à espérer une condamnation, ça tient de la plaisanterie.

            Le vol des champignons sans l’accord du propriétaire n’est pas différent du vol des légumes d’un jardin ou des cerises sur votre cerisier ou chose vécue de la razzia des noisettes sur une exploitation de noisetiers.

            Rien à attendre ou pas grand chose de la puissance publique qui la comme ailleurs ne fait pas respecter la propriété privée.

            Le fait que les zones urbanisée soient devenues ingérables donnent aux ruraux l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire : tolérer les premiers larcins.

            1.  » contre qui « 
              La bonne blague. Il est connu qu’après un cambriolage, personne ne porte plainte puisqu’on ne retrouve pas les voleurs et que (pire encore) on ne connaît pas leur identité, hein.

              « tolérer les premiers larcins. »
              Alors maintenant on va la jouer « bon ok, les villes sont cause perdue, faisons les choses bien en campagne ».

              Sérieusement, c’est un concours de mauvaise foi ?

              1. Husskarl

                La gendarmerie s’en tamponne de ce genre de plainte. Y aura rien, ni enquête ni tout ce que vous voulez.
                En revanche, ça se saura et votre vie sera copieusement pourrie.

                1. Husskarl

                  J’ajoute que pour les cambriolages, on ne porte plainte que pour les remboursements dassurance, franchement personne ne croit que la gendarmerie retrouvera qui que ce soit.

                    1. MCA

                      @Aristarkke 30 octobre 2019, 16 h 39 min

                      Avec recherche d’ADN, tout ça pour un scooter…. excuse du peu …

                      La police n’est pas utilisée pour défendre le citoyen qui la paie, elle est utilisée pour défendre le régime en place et ses dirigeants.

                2. pabizou

                  Reste le gros sel . 2 avantages l’abruti ne revient pas et il passe tellement pour un con qu’il ne passe pas le tambour et que personne ne vient te pourrir la vie

                    1. Val

                      @AL mdr ! il faut vraiment qu’on t’offre une virée à la campagne. Et si tu es sage on oubliera pas les oeufs de caille comme ça tu ne te perdra pas dans les couloirs du temps.

                    2. Al Bundy

                      Val, tu va pouvoir m’éclairer de l’expérience que tu as constaté concernant l’utilisation de cartouche bricolée au gros sel, n’est ce pas ?

                      Masse volumique 20 % du Pb, pénétration ds l’air encore plus a chier que ces petites billes de plomb, énergie cinétique à chier, donc. à bout portant ça doit rentrer dans le gras, avec la poudre en fait.

                      A 10 mètres je suis pas certain que ça passe une feuille de papier.

                      Si tu m’en donne l’assurance du contraire je ferais le test

                    3. Val

                      @AL petite anecdote , un de nos voisins à la campagne fait du mouton . Une année pour arrondir ses fins de mois il en vend pour l’Aïd , payé cash. Le lendemain les clients sont revenus chercher les sous. Il les as accueillis généreusement au gros sel. Problème réglé. Al comme je t’aime bien évite d’essayer ou bien imagine toi avec du gros sel enfoncé sur une bonne surface 1/2 cm dans ton fondement, sinon tu peux essayer sur une petite coupure, ça donne une idée …

                    4. Al Bundy

                      Il les a reçu avec un fusil, pas avec du gros sel, et il n’a pas tiré un coup, sinon il t’aurait également causé de ses déboires avec la justice.

                      Je ne connais pas la douleur que peut provoquer du sel dans le cul, mais à vrai dire, toi non plus. (quoi que 🙄 ^^)

                      Enfin, là n’est pas le point, mais plutôt la capacité d’un fusil a faire pénétrer du gros sel sous l’épiderme à une distance raisonnable.

                      C’est juste de la physique

                    1. sam player

                      HK pas plus ridicule que de vouloir préserver sa propriété sans pour autant la matérialiser.

                      De plus la taille n’a rien à voir : le périmètre est proportionnellement plus petit quand la surface s’agrandit…

                      Dans les vignobles les Clos sont clos…

                      Laisse ta bagnole portes ouvertes sur un parking et viens te plaindre . L’assurance de ta bagnole ou de ton logement te couvre s’il y a effraction…

                    2. sam player

                      « C’est non réaliste donc ridicule. »

                      C’est pas parce que t’as mis donc dans une phrase que tu as fait un raisonnement…

                      Rigolo d’ailleurs ta déduction « non-réaliste=ridicule »… t’as pas dû réfléchir bcp…

                    3. Husskarl

                      Les parcelles peuvent être disjointes cher bot.
                      Et en laissant ma bagnole ouverte, oui je me plaindrais car l’état ne fait pas son boulot.

                    4. sam player

                      MDR pour la bagnole ouverte !

                      Bah si les parcelles sont disjointes… bah ça ne change rien entre 1 propriétaire ayant 100 parcelles de 10 hectares à protéger et 100 propriétaires ayant chacun 1 parcelle de 10ha à protéger… et la taille n’est donc pas un argument : on a les moyens de son patrimoine…

                  1. Nemrod

                    Sam Player.
                    La propriété privé n’a pas a être obligatoirement close.
                    Les clôts sont une exception dans les vignobles et ce n’est pas pour ça que n’importe qui peut vendanger a la place du propriétaire.
                    Bon; tu n’entend rien à ces aspect de la vie campagnarde et tu sors des énormités…enclore toutes les parcelles…pfff !
                    Ca arrive de se fourvoyer, on ne peut pas tout savoir.

                    1. sam player

                      Ce n’est pas une histoire de tout savoir ou pas, c’est mon opinion : si ta propriété renferme une valeur, tu la protèges.
                      Encore et toujours le risk reward ratio.
                      Bien sûr que tu ne vas pas faire 50KE de travaux ou rémunérer un garde pour sauvegarder une production éventuelle de valeur de 2000€ par an…

                      Pour ce qui est des vignobles non clos, c’est aussi le risk reward ratio : si 5% de la production est volée ou piétiner par les sangliers… c’est dans le business plan tout comme les vols en magasin… tout comme les vols en entreprise etc… et tout comme les petits tracas de la vie quotidienne, c’est pris en compte, on fait avec…

                    2. Husskarl

                      Visiblement ça ne te vient pas a l’esprit que si l’état faisait son boulot, on pourrait laisser la bagnole et la maison ouverte…
                      Trop vivre en France et en ville déforme…

                    3. sam player

                      « …tu sors des énormités…enclore toutes les parcelles…pfff ! »

                      Je n’ai jamais dit ça !
                      Fais pas ton durru 😉

                    4. sam player

                      «Visiblement ça ne te vient pas a l’esprit que si l’état faisait son boulot,… »

                      Visiblement tu n’as rien compris au libéralisme : principe de responsabilité, ta sécurité c’est d’abord toi qui la fait et ce sans parler de t’armer d’un fusil.

                      Et là tu en appelles à l’état pour pallier tes carences… et mettre un flic derrière chaque personne…
                      Et qui flique les flics ?

                    5. durru

                      « Visiblement tu n’as rien compris au libéralisme : principe de responsabilité »
                      N’importe nawak. C’est à cause de la perte des normes communes de vie en société. La responsabilité, elle a disparu avec les juges rouges. Quand le délinquant SAIT qu’il sera libre au plus tard le lendemain, pourquoi se sentir responsable de quoi que ce soit ? Et ta clôture, il va la défoncer sans se poser des questions, ça va le faire perdre 10 minutes, mais le plaisir que ça lui aura procuré va compenser cette perte…
                      Tu ne vis visiblement pas sur la même planète. La pratique ne colle pas du tout à ta théorie.

            2. P&C

              – la gendarmerie n’aime pas perdre son temps pour se genre de futilités. Il y a une différence majeure entre un vieux qui maraude un panier de champis, et un type qui choure dans votre jardin : le second est un danger.
              Sauf truffes, parce que là, c’est une activité professionnelle. Piquer des truffes dans une foret truffière privée, c’est du cambriolage, pas de la maraude.
              – dans les usages, le statut des forets, en particulier celles non grillagées ou murées, a toujours été flou… c’est du genre « oui, c’est privé, mais on peut s’y balader et ramasser du champi ». Ce genre d’accord tacite est assez courant dans les villages où les gens se connaissent.
              – les forets privées ne le sont que rarement pour les champis (sauf truffes). En général, c’est pour le bois et la chasse. Donc, souvent, du point de vue du prioprio, les champis, RAF.
              – la définition juridique du champi est une vaste blague au regard de sa biologie.
              – ne pas confondre papi le glaneur et les hordes de roms : le premier ne va pas vous tabasser parce que vous l’empêchez de prendre des cepes.
              – mettre des gosses et des vieux en taule pour des champis ?

              Je rappelle que le droit de glanage a été mis en place suite à des révoltes paysannes, et pour empêcher les gens de crever de faim, et aussi une conquête de la révolution française (la foret n’est plus réservée qu’aux poudrés).

              1. Aristarkke

                Le droit de glanage est officialisé dans la Loi reçue par Moïse. Lev 19:9,10.
                Il était même enjoint aux agriculteurs et vignerons de ne pas tout récolter ou cueillir pour en laisser aux nécessiteux de façon à ce qu’ils aient de quoi manger (mais ils devaient bosser pour aller glaner). Cela remonte à 1300ans avant JC tout de même.

                1. sam player

                  Harry, sans porter de jugement, ce n’est pas parce qu’il y a une loi (divine dans ce cas là) que ce n’est pas une loi alakon… qu’elle ait 2 mois ou 1000 ans…

                  1. durru

                    @Sam
                    Il y a quand même un effet Lindy à prendre en compte. Si la loi « alakon » a survécu autant de millénaires, c’est qu’elle correspond à quelque chose…

                    1. sam player

                      Oui à « quelque chose » ce qui n’est pas exclusif d’une utilité éventuelle à une période et d’une connerie a un autre période … ou d’une connerie aux deux périodes…
                      Retour à la case départ… tu touches pas 20,000

                    2. durru

                      Lindy, pour Taleb, c’est un peu l’équivalent de Darwin pour les lois des hommes. Si ça passe la preuve du temps, c’est que ça a une utilité pour les gens ayant été en contact avec.
                      Même si pour toi c’est une « connerie », ce n’est pas l’avis de ces nombreuses générations qui l’ont perpétuée.
                      Donc fail. C’est pas un « avis éclairé » (i.e. le tien) qui compte, mais la majorité. Pour les humains, c’est comme ça que ça se passe, même si pour les bots ça peut être différent.

                    3. P&C

                      Ventre affamé n’a point d’oreille.
                      Et je gage que tu n’a pas envie d’être démembré et cuit au feu de bois par une foule de gueux affamés qui se la joue Left 4 Dead.
                      Et il y avait la solidarité tribale.

                    4. sam player

                      Mouais Durru, la loi du nombre ou de la majorité… un libéral s’en branle un peu… beaucoup pour ce qui est des libertés…
                      … et pour le reste, pas mieux…
                      .

              2. Nemrod

                Vous n’y connaissez vraiment vraiment rien du tout et racontez vraiment vraiment n’importe quoi.
                Des propriétaire des bois privés j’en connais…beaucoup et leur conception de la libre disposition de leur bien…par les autres est très différente de la votre.
                Mais la leur n’est surement pas la bonne.

                1. BDC

                  Et des propriétaires de pâturages à vaches et à rosés des prés. J’avais intérêt à baguenauder dès potron-minet avant le glanage d’un villageois éclairé et déclaré. Un régal les omelettes du dimanche matin. Maintenant les pâtures ont disparu, les champignons avec, et … les gens de la ville ne savent plus repérer les rosés des prés.

                2. Husskarl

                  +1 nemrod
                  La conception de la libre allée et venue chez les autres parce qu’il n’y a pas de portail est une problématique posée a la citadine.

                  1. sam player

                    Non HK, avant le problème ne se posait pas car les locaux savaient depuis tout petit à qui appartenait le bois ou le pré, qui d’ailleurs portaient souvent le nom d’un ancêtre ou d’une particularité.
                    Pour de multiples raisons les habitants actuels n’ont plus cet historique et les visiteurs encore moins, et je vous mets au défi en vous baladant en forêt, et encore plus en transversal, de savoir si vous êtes dans une forêt domaniale, communale, privée ou que sais-je…

                    Arrêter de me faire rigoler… vous voulez défendre la propriété, alors commencer par la matérialiser… et on en reparle…

                    1. Husskarl

                      Je ne me ballade que dans mes bois pour y cueillir des champignons. Ceci resoud le problème.
                      Oui c’est pas marqué mais peu importe, dès lors que ce n’est pas indiqué, je considère que c est une propriété privée et je ne prend rien.

                    2. sam player

                      Bah si c’est une propriété privée tu ne devrais même pas y entrer. C’est ça le problème d’être de mauvaise foi… c’est de se contredire et ne même pas s’en rendre compte…

                    3. Nemrod

                      Elles est matérialisée par des panneaux, non respectés.
                      Quand je suis arrivé ou j’habite, je ne connaissais personne et ne ramassais rien et me promenais sur les chemins communaux.
                      Maintenant je me promène et ramasse des champignons chez les proprio qui m’ont donné leur accord( deux parcelles de 45 et 50 ha) et leur donne la moitié de ma cueillette.
                      Voilà.
                      C’est possible de respecter la propriété d’autrui.
                      Encore fait il se poser la question de le vouloir.

                    4. sam player

                      Euh… pour la cueillette du muguet ou des jonquilles etc… tu fais pareil Nemrod ?
                      Et quand tu pisses en forêt tu demandes l’autorisation du propriétaire ?

                    5. bibi

                      La forêt des Landes s’étend sur un million d’hectares, elle est quasiment entièrement privée, et là libre allée et venue y a toujours été de fait, et quand vous arrivez sur une parcelle clôturée vous savez que vous ne devez y pénétrer.

                  1. Vassinhac

                    À personne tant qu’il n’est pas tué, sauf s’il s’agit d’un gibier captif dans un « enclos cynégétique » (clôture hermétique autour d’une habitation).

                    1. sam player

                      Durru… euh… ça n’apparait pas dans la phrase ?

                      « sam player 31 octobre 2019, 8 h 17 min
                      HK, résumé : fond enclavé, servitude de passage…
                      …ca existe aussi sur du foncier bâti et en ville… et ça empêche pas de clôturer si nécessaire. »

                      Toi même le répète à 11h03…
                      En fait c’est un ophtalmo qu’il te faut aussi…

                    2. durru

                      @Sam 11h56
                      Ton 10h05 fait explicitement référence à mon 8h56, où cette formulation n’apparaît simplement pas.
                      Pour ce qui est de ton 12h04 plus bas, quel est le sens que tu donnes à ton 21h31 d’hier, que je me suis permis de citer ? Moi je comprends que sans clôture il n’y a pas vraiment de violation de propriété.

                      Tu m’accuses moi précisément de tes torts. Refus d’accepter tes propres erreurs, réinterprétation, fausses références, etc.

                    3. sam player

                      Bah Durru je le dis à 8h17, je ne vais pas le répéter à 8h56… ste blague…

                      Ma position est claire : pas de clôture = pas d’effraction= pas de violation de propriété…

                    4. durru

                      Faut se décider, Sam. Soit ton 12h04 est du n’importe quoi, soit ton 13h42. Arrête de te contredire pour faire semblant d’avoir (toujours) raison.

                    5. sam player

                      Oui durru je me suis chié dessus à 12h04… tu me fais tourner bourrique… tout de ta faute hi hi

                      D’ailleurs la phrase qui suivait à 12h04 dénotait la méprise (flinguer Nemrod)

                    1. Husskarl

                      @sam

                      Pour accéder a a tes parcelles tu passes souvent par un chemin qui traverse d’autres parcelles. J’imagine que le bon sens et la bonne foi permettent de emprunter ce chemin sans prendre lhelico et sans violer la propriété, le droit de passage en somme…
                      Mais bon tu n’as pas envie de comprendre ou tu vis je ne sais ou…

                    2. sam player

                      HK, résumé : fond enclavé, servitude de passage…
                      …ca existe aussi sur du foncier bâti et en ville… et ça empêche pas de clôturer si nécessaire.

                    3. Husskarl

                      C’est pas grave sam, tu as certainement raison et tous les humains se sont trompés depuis la nuit des temps, ils étaient tous très cons, heureusement que tu vas les illuminer de ta compréhension.
                      Mettons vite des clôtures partout, elles vont être peu chères, ne pas perturber l’écosystème et parfaitement résister au temps, aux gens et aux animaux. D’ailleurs on fera tous les tour de nos km de clôture chaque matin pour en vérifier l’état. Tiens et puis on pourrait mettre des caméras dans les bois aussi.

                    4. durru

                      @Sam
                      « clôturer si nécessaire »
                      Bah, c’est là que le bât blesse… La société a évolué à vitesse grand V et la sécurité des biens et des personnes a pris un gros coup en très peu de temps. Ce qui était accord tacite respecté par presque tout le monde est devenu une vue de l’esprit.
                      Et tes calculs à la noix n’ont rien à voir. Ce n’est pas parce que je n’ai pas 50k€ pour clôturer que les 2k€ de pertes ne me font pas mal au bilan. C’est MA propriété à la fin et c’est à MOI de décider ce que j’en fais (si je laisse d’autres s’en servir ou pas, par exemple).
                      Le problème est que l’Etat est défaillant partout et ça, c’est plutôt nouveau. Les gens n’ont pas eu le temps de s’adapter, tu comprends ? Pire, leurs maigres ressources sont ponctionnées à mort par ce même Etat défaillant, ce qui les empêche de trouver des solutions par eux-mêmes (ou au moins ça alourdit la tâche).
                      Je répète, le problème est récent et propre à la France – quoique, il y a d’autres pays confrontés aux mêmes problèmes. Mais ce n’est pas la règle et encore moins inévitable.

                    5. sam player

                      HK
                      Pose toi la question de savoir pourquoi ce problème se pose maintenant alors que 50 ans en arrière il était beaucoup moins prégnant… et tu auras résolu une partie du problème…

                      Et arrêtez de me les péter avec votre « il faut donc mettre des clôtures partout », car seuls ceux qui ont une valeur à sauvegarder y ont intérêt après avoir fait leur calcul de risque…

                    6. Husskarl

                      @sam

                      Le problème est donc la venue de citadins et de métèques pour toi ?
                      Plus la non possibilité de tirer au gros sel sur les voleurs.

                    7. durru

                      Rappel :
                      sam player 30 octobre 2019, 21 h 31 min
                      Nemrod, commence par mettre une clôture et ce sera plus clair : il y aura vraiment violation de propriété…
                      Apprends à lire ce que tu écris avant de tomber sur les autres à bras raccourcis.

                    8. sam player

                      HK

                      Inversion cause conséquence : les métèques ont toujours existé et 95% des gens sont honnêtes et l’ont toujours été.

                      Les facilités de transports font qu’aujourd’hui chacun peut les retrouver à sa porte, la faute à Google maps ! Y a même pas besoin de savoir lire…

                      Les mêmes facilités de transport font aussi sûil y a moins de liens entre les gens : aujourd’hui ici, demain ailleurs…

                      Quand les conditions changent il faut se réorganiser et ne pas penser que nos modes de vie et d’organisation de nos vies sont immuables. L’intelligence c’est de s’adapter.

                    9. sam player

                      Durru 8h56

                      Vous allez devoir changer de ton assez rapidement si vous ne voulez pas discuter ailleurs. Les hommes de paille et les procès d’intention ne vivent pas longtemps chez moi. Il y a comme un écart, dangereusement grandissant, entre ce que j’écris, et ce que vous lisez. Faites un effort.©

                    10. durru

                      @Sam 10h05
                      Je n’ai fait que te citer, intervention complète (donc pas sortie du contexte). Révise tes classiques.

                    11. sam player

                      C’est quand même malheureux que tu n’arrives pas à comprendre des phrases simples… le français n’est pas ta langue d’origine ?

                      Je dis « clôturez si nécessaire » et vous traduisez : il faut donc clôturer partout.

                      P’tain et d’une je ne vois pas pourquoi j’enjoindrais aux gens de clôturer, c’est leur propriété, pas la mienne, je m’en branle, et de deux il m’étonnerait que plus de 5% des gens aient intérêt à clôturer vs la valeur à sauvegarder.

                      (Aparté: Pour info, on voit des propriétés de plusieurs dizaines d’hectares clôturés et vu les murs en pierre, ça ne date pas d’aujourd’hui, preuve que le problème ne date pas… d’aujourd’hui. Ceci est un aparté, un complément d’information, inutile de dériver là dessus, le sujet principal est au-dessus)

                    12. durru

                      « Si nécessaire », que tu dis… Déjà, ça n’apparaît pas dans ta phrase.
                      Et si je ne veux pas me faire voler, c’est nécessaire, ou pas ? Peu importe la valeur, vu qu’il s’agit de MA propriété.
                      Pour toi, en clair, il n’y a pas violation de propriété si pas de clôture. N’importe nawak puissance 1000.

                    13. Al Bundy

                      « on voit des propriétés de plusieurs dizaines d’hectares clôturés et vu les murs en pierre, ça ne date pas d’aujourd’hui,  »

                      Certains y trouvent un intérêt, un terrain forestier d’ailleurs en vente, entre Rochefort et Cadeuil a été clos de murs agglo d’un bon 2 m 20 avec faîtière, une centaine d’hectares d’après mes souvenirs.

                      J’en profite pour réagir a un commentaire de jesaispuki (kuntz ?) comme quoi des gardes armés privés protégeraient les parcs à huîtres ds le 17 avec le regard bienveillant de la gendarmerie, c’est totalement faux.

                      Nos impôts servent également au déploiement de forces de l’ordre, nautique pour le coup, afin de limiter ces vols récurrents se pratiquants entre collègues, faut il le rappeler, je vois mal, même des roumains, réussir à voler quelques tonnes d’huîtres à marée haute en une nuit, et à pied.

                      Clôturer est compliqué en ce cas présent, une petite société propose par contre de fausses huîtres avec traceur GPS à inclure dans la poche d’affinage, déclenché à l’émersion, reste plus qu’à cueillir pour les FO

                    14. sam player

                      «Pour toi, en clair, il n’y a pas violation de propriété si pas de clôture. »

                      Euh… j’ai écrit ça où ?

                      Fais gaffe Nemrod se balade dans les bois sans demander la permission…

          2. Stéphane B

            Il y a vingt trente ans, dans le Sud-Ouest, ceux qui allaient ramasser les champignons dans des forets domaniales, mais qui n’avaient pas la voiture immatriculée avec le numéro de département adéquat, retrouvaient leur véhicule avec les vitre brisées et les roues crevées. Un simple article, par la suite, dans la presse suffisait à dissuader ceux qui voulaient revenir.
            Pour ceux cueillant les champignons sur des propriétés privées, ils retrouvaient en prime du fumier dans l’habitacle.

            Les gendarmes n’avaient pas à intervenir, sauf après coup pour prendre les plaintes qui étaient classées sans suite. La campagne était pacifiée ensuite pour quelques temps. Aujourd’hui, ce n’est plus possible et on voit ce que ça donne.

            Juste un bémol cher h concernant la paix, la joie et l’allégresse dans les citées émotives en présence de forces de l’ordre. Je ne comprends pas pourquoi la notion de légitime défense n’est pas à appliquer au sens large. Certes, il y aurait du sang, beaucoup au début, mais une fois que les têtes seront tombées, la peur changera de camp. Or notre système ne peut tenir que par la peur tout comme n’importe quel autre système: peur de la loi, des forces de l’ordre, de la répression, d’un soi-disant Dieu, …. ou tout simplement d’atteinte à sa vie.

            Un aparté maintenant: le garçon qui a flingué l’autre fou à la préfecture de police a été décoré alors qu’il aurait pu tirer dans les jambes et non la tête. Un type de ses collègues qui a le même comportement vis à vis d’une chance pour la fRance dans une situation similaire (tire ou soit blessé ou tué) sera lui inquiété par le parquet et l’IGPN. Deux poids deux mesures me semble-t-il !

          3. taisson

            Patron, nous n’acceptons pas qu’il soit nécessaire de choisir entre la lutte contre la « petite » délinquance qui empoisonne au quotidien la vie des gens ordinaires, et les autres objectifs dits prioritaires.

            Ce ne sont ni les mêmes personnes ni les mêmes moyens qui sont mis en jeu, et les vols massifs de champignons, de légumes ou d’animaux, de fuel, de même que le braconnage industriel, ne font rigoler que les élites citadines, qui pensent que sorti des villes, c’est la zone sauvage ou tout est à tout le monde… Et nous ne sommes plus dans le domaine de la simple cueillette !!
            Même quand ce n’est pas clôturé, il y a des ayants droits, ou des propriétaires…Bref, des gens qui paient pour utiliser les ressources du lieu.
            L’époque ou la crainte du garde champêtre ou celle du fusil de chasse du propriétaire faisait fuir les pillards, est bien finie, car plus personne ne veut se retrouver en prison pour avoir menacé les voleurs !!
            Si les gendarmes s’en occupent, et que les magistrats ne menacent pas ceux qui portent plainte pour les en dissuader, il faut plutôt s’en réjouir !
            Çà fait partie de leur vrai travail, et ce n’est pas parce qu’ils s’en occupent qu’il n’est plus possible de lutter contre le terrorisme et les autres « incivilités ».

            Mais peut être que sécuriser les quartiers des villes ou vivent les cadres supérieurs, et traquer l’automobiliste, ce sale tueur/pollueur, c’est plus dans l’air du temps, donc « prioritaire » que de s’occuper des voleurs ruraux ?

            C’est juste un choix politique, ou toute action hors bienpensance est rendue impossible par l’idéologie qui règne actuellement dans toutes les classes dirigeantes, magistrature d’abord…

            Nous n’acceptons pas et ils s’en foutent !!

            1. « peut être que sécuriser les quartiers des villes ou vivent les cadres supérieurs, et traquer l’automobiliste, »
              Justement. Les automobilistes, c’est comme les glaneurs de champis.
              Faut être un peu cohérent : soit vous décidez que la petite délinquance (routière comprise, donc) est intolérable, et dans ce cas, faut pas venir se plaindre d’avoir des radars à la con et une traque sévère contre les glaneurs de champis. Soit (ma position) on replace ces niaiseries après les choses un peu plus gênantes comme les viols, les cambriolages, les voies de faits, le crime en bande organisée, la traites des blanches, les émeutes et le terrorisme.

              Mais bon je reconnais que ne pas avoir de champis dans sa soupe à cause d’une paire de Roumains indélicats, c’est absolument intolérable, comme ce père de famille qui roule à 86km/h sur une départementale dans son Doblo de folie.

              1. Opale

                Le problème Chef c’est que vous prenez à la légère des soucis que l’on rencontre à la campagne et qui se généralisent. La razzia sauvage, les vols de tracteurs (oui oui ça vous fait rigoler mais c’est le cas), le vol de bétail, le vol de fuel, tout cela et bien d’autres exemples encore sont bien peu de choses pour vous (après tout, ce ne sont QUE des champis hein) mais ce sont des problématiques importantes dans les campagnes car nous n’étions pas confrontés à autant de soucis il y a 20 ans.
                Aujourd’hui, les gitans font le tour des maisons, des champs, des exploitations agricoles restantes pour se servir de tout ce qu’ils peuvent, ‘zinc, fuel, matériel etc) sachant qu’ils ne seront jamais inquiétés si :
                1- personne ne peut leur tirer dessus comme avant sans avoir de pbm
                2- les gendarmes ne se déplacent plus PARCE QU’ILS ONT TROP A FAIRE DANS LES BANLIEUES.

                On ne devrait pas avoir à choisir, les banlieues ou les campagnes, et le fait que vous minimisiez les problèmes des campagne me fait m’interroger. Oui, c’est ultra grave le trafic et la prostitution dans les banlieues, c’est ultra grave les réseaux salafistes, mais les petites gens des campagnes ont affaire à ceux qui passent toujours entre les mailles du filet, les gitans, les roms, et qui en douce, continuent de spolier les bouseux qui n’ont pas les moyens de se payer une milice pour protéger leurs seuls biens, que ce soient champs ou sous-bois.

                +1 Taisson

                1. Opale

                  J’oubliais : les vols dans les cimetières aussi on en parle ? Dessouder tout ce qu’ils peuvent pour revendre, ça se tolère ?
                  C’est du même acabit.

                  1. Calvin

                    Pas d’accord.
                    S’il y a incivilités, glanage, braconnage, etc c’est d’abord parce que le sentiment d’impunité des racailles des élus des terroristes est palpable auprès de la population française.

                    1. P&C

                      @Calvin
                      Encore une fois, ne pas confondre ce qui a toujours été toléré.
                      Mon père a été braco (ben oui, il ne savait pas que les aides sociales existaient), c’est comme ça qu’il a pu nourrir sa famille avant de réussir le concours de gengen.
                      Les gengens locaux le savaient, mais fermaient les yeux.
                      J’ai été braco et glaneur, les gardes champètres étaient au courant, ils m’ont fixé des limites, je les aient jamais dépassées.

                      Pour ceux qui avaient des bois et ne voulaient pas de glaneurs et bracos sur leurs terrains, un ou deux clébards antipathiques suffisaient à dissuader n’importe qui.

                      Les gangs de roms et de niktamers, ça n’a rien à foire avec des miséreux qui braconnent du lièvre et cueillent des glands et des champis. Eux pillent des fermes, buttent les chiens, et défoncent quiconque tente de leur résister.

                  2. sam player

                    «J’oubliais : les vols dans les cimetières aussi on en parle ? »

                    M’en fous, je vais me faire incinérer…

                    Avant de s’inquiéter du vol des morts, faudrait pas oublier le plus grand voleur des vivants : l’état

                    1. Al Bundy

                      « M’en fous, je vais me faire incinérer… »

                      Ben ça dépend des promos, pis ça me fait iech de rater une dernière bière

                2. sam player

                  Opale, vous venez de nous faire une liste à la Pré vert…
                  Mais vous venez juste de nous énoncer des risques, pas des situations qu’une seule personne aurait subies..

                  D’un autre côté il semble bien qu’à la campagne vous avez trop longtemps vécu dans la joie et l’allégresse sans prendre des mesures de base pour sécuriser vos biens : à titre d’exemple tous les tracteurs ont la même clef (vrai il y a 10 ans). Et c’est souvent ouvert à tous les vents…

                  1. Aristarkke

                    Monseigneur, ces derniers jours, nous étions complaisamment invités à pleurer sur le sort du pov’ Redoine Faïd qui se sent enfermé dans sa geôle et pas vraiment libre de ses mouvements. Emmuré kidizé.
                    Mais personne dans les journaleux pour s’émouvoir de la policière emmurée, elle aussi, mais dans son cercueil…

                3. Mettre sur le même plan le vol de bétail ou de tracteur et le vol de champignon : on continue dans la mauvaise foi. L’un est un vol caractérisé, avec une victime claire, l’autre est à la limite du larcin sans victime claire (l’écrasante majorité des champignons ne sont pas ramassés en fait).

                  Quant aux gendarmes dans les cités, c’est n’importe quoi – ce sont des zones de police déjà pour commencer – et d’autre part, la première revendication des habitants de ces cités, c’est précisément qu’ils revoient ENFIN des forces de l’ordre qui n’y mettent jamais les pieds.

                  Je résume : on ne voit plus les forces de l’ordre dans les campagnes à éviter les vols, les viols, les cambriolages, on ne les voit plus dans les cités, à empêcher les vols, les trafics, les viols, les cambriolages, le terrorisme et le banditisme en groupe, mais où diable sont-elles ?

                  Ah oui : elles chopent de l’automobiliste et des cueilleurs de champis.

                  Mon billet exactement.

                  « On ne devrait pas avoir à choisir »
                  Dans un monde merveilleux, on devrait en avoir pour son argent. Dans l’immédiat, dans le monde réel, avec les moyens effectifs et non fantasmés, je ne suis pas sûr que ce soient le glanage et les excès de vitesse qui doivent mobiliser les troupes.

                  Persister à croire que le glanage, c’est important, c’est clairement une partie du problème français. Et dites vous que si les gendarmes les chopent, c’est parce qu’ils ne courent aucun risque. Ça en dit plus long sur l’ampleur de la déroute que sur l’importance du glanage.

                  1. Opale

                    Et c’est moi qui suis de mauvaise foi…
                    oui je compare les champignons et le tracteur, car cela spolie la même catégorie de personnes, les bouseux dont vous vous fichez. Et en terme de valeur de marchandise, ça peut vite monter dans les tours les champi.
                    Qui plus est, vous mettez sur le même plan radars et champignons, pour action de la GN : désolée, pour moi ce n’est pas DU TOUT pareil car dans un cas, c’est pour remplir les caisses d’un État déficient voleur, et dans l’autre c’est pour éviter au péquin moyen de se faire dévaliser. C’est pareil, État et particulier ?

                    Alors c’est bien gentil de me reprendre sur la forme (oh la la les gendarmes ne vont pas dans les cités ma bonne dame) ok mais vous avez compris où je voulais en venir… Ça reste des problèmes de la campagne et c’est de la petite bière pour vous. Bravo le mépris.
                    Je suis d’accord avec la fin de votre commentaire, et personne ici (Taisson, Nemrod etc.) n’a contredit le fait que la banditisme, le terrorisme et toute votre liste est peanuts et qu’on s’en fout. PAS DU TOUT. Bien sûr que c’est top list ! Mais ne venez pas minimiser ce genre de problèmes par ailleurs.
                    A la campagne, on est : délaissés par les administrations, les autorités (combien de temps pour qu’un flic prenne une plainte pour vol dans une exploitation agricole ? 4 jours vécu, et quand ils se déplacent, eux aussi minimisent le problème), méprisés par ces cons de Parisiens qui ne savent pas qu’un coq chante et nous emmerdent quand ils s’installent, et faudrait qu’on supporte sans broncher les gitans qui volent les gouttières, les Roms qui ratissent les bois, les connards qui font du porte à porte en usurpant les pompiers et dépouillent les mamies ? Ce sont les mêmes, partout, c’est juste des problèmes différents que dans vos villes chéries, mais ils font le mal en toute discrétion, petit à petit, et pour tous ces petits larcins, personne n’agit, et la campagne n’est plus du tout en paix. Et ne venez pas me dire que les dépouilleurs de mamies se font arrêter, parce que c’est faux 9 fois/10.

                    Quand je lis par ailleurs qu’il faut clôturer les ha de terrain, gros LOL, les petits propriétaires qui ont des ha de forêts ont bien sûr tout à fait les moyens de clôturer, et de faire surveiller les clôtures (qui sont infranchissables tout le monde le sait).

                    @Sam

                    « Opale, vous venez de nous faire une liste à la Pré vert…
                    Mais vous venez juste de nous énoncer des risques, pas des situations qu’une seule personne aurait subies.. »

                    Non ce n’est pas une liste de risques, si seulement… ce sont justes des exemples courants, la plupart de ma propre famille, mais encore faut-il les côtoyer…

                    « D’un autre côté il semble bien qu’à la campagne vous avez trop longtemps vécu dans la joie et l’allégresse sans prendre des mesures de base pour sécuriser vos biens  »

                    traduction : AH AH AH, vous avez été trop tranquille à la campagne, cela suffit !!! Vous aussi, prenez votre part de malhonnêtes et de voleurs ! Vous qui pensez laisser votre maison ouverte pendant que vous étendez le linge dehors!

                    1. « les bouseux dont vous vous fichez. »
                      Vous allez devoir changer de ton assez rapidement si vous ne voulez pas discuter ailleurs. Les hommes de paille et les procès d’intention ne vivent pas longtemps chez moi. Il y a comme un écart, dangereusement grandissant, entre ce que j’écris, et ce que vous lisez. Faites un effort.

                      Pour le reste, comme vous ne semblez pas voir l’argument principal (l’importance de la gradation) ni le secondaire (il n’y a aucune victime identifiée et identifiable ni dans la cueillette des champignons, ni dans les dépassements de vitesse), que vous vous accrochez mordicus à celui de la pente glissante (pris à l’envers, de surcroît), la discussion sera stérile. Soit vous répondez à ces arguments (ceux du billet), soit vous revenez toujours avec les mêmes précédents sans comprendre pourquoi ils sont hors sujet (et y ajoutez les manoeuvres rhétoriques décrites). Dans le premier, on débat, dans le second, c’est stérile.

                    2. Val

                      @Opale je comprends bien ton coup de gueule. J’ai un pieds en village et un pieds à la campagne et le contexte que tu décris est bien celui là. Et tu édulcores sans doute car il faudrait ajouter les chevaux et autres animaux qui se font dépecer sur place dont on ne retrouve au matin que des bouts de squelette sanglants et bien d’autres méfaits. Finalement après réflexion je pense que tu as raison. Malheureusement l’équivalent existe bien en ville petites ou grandes et est tout aussi impuni . je prendrai l’exemple du squattage de cages d’escaliers qui s’il n’est pas immédiatement traité vigoureusement est suivi de la destruction des boîtes aux lettres et des ascenseurs puis la mise en coupe réglée de l’immeuble par des gangs. Les conséquences de l’inaction de l’état ont été la fuite des habitants d’origine et la création des zones de non droits actuels. Car la mise en coupe réglée n’est pas statique , elle répond à une avancée lente et sournoise et il faut se battre dès le départ sinon ça monte d’un cran. Le champignon n’est qu’un avatar d’un mal bien plus profond , tout comme l’ascenseur en panne d’un immeuble de banlieue. Se battre pour des ascenseurs en panne pourrait passer , tout comme pour les champignons , pour anecdotique mais de fait non cela ne l’est pas . Maintenant pour répondre à Sam les campagnes sont bien mieux organisées que les villes : les habitants sont tous armés, ils veillent les uns sur les autres et les policiers et gendarmes ferment les yeux sur les coups de fusils tant qu’il n’y a pas mort d’homme .

                    3. « mais de fait non cela ne l’est pas »
                      Ce que beaucoup refusent de comprendre ici, c’est que ce genre de combats est celui de ceux qui ont déjà perdu. Si on se réjouit d’avoir chopé les glaneurs, d’avoir refait fonctionner un ascenseur, c’est précisément parce que tout le reste est déjà parti en quenouille depuis longtemps.

                      Si les gendarmes font les fiers à bras avec leurs millions de tonnes de champis chopés, c’est parce qu’ils savent qu’ils sont totalement impuissants pour attraper les voleurs de tracteurs, dépeceurs d’animaux et autres cambrioleurs champêtres. Et c’est tout le point du billet : on se réjouit des détails parce qu’on n’ose plus regarder le tableau dans son ensemble. Et vas-y que je te mets de l’officier LGBT à la pref, et vas-y qu’on met une taxe sur le rosé-pamplemousse, et vas-y qu’on met des radars, et vas-y qu’on fanfaronne d’avoir récupéré des champis etc. C’est, véritablement, de la branlette.

                      Les réactions en disent long sur la soumission complète de tous à cet état de fait. On se demande régulièrement, ici et ailleurs, comment les Français acceptent tant de dérives, mais vous en avez l’illustration criante ici : personne ne voit l’absurdité de la situation où les gendarmes sont loués pour avoir simplement fait le plus simple de leur travail, sans pointer leur incroyable nullité lorsqu’il s’agit de faire la partie concrète, dure, risquée, de leur besogne. Ils ont chopé les glaneurs fous ? Ah mais très bien mais ça ne devrait même pas faire l’objet d’une ligne dans les journaux. C’est la base de la base, les voleurs de poules et les garnements qui braconnent. Arrêter le gang de roms ou de gitans qui pillent les villas bourgeoises de campagne, en revanche, ça devrait se faire de façon plus diligente et là, catastrophe, c’est la déroute (taux d’élucidation < 10%). On a, lentement, doucement mais sûrement, érigé ce minimum ridicule comme but à atteindre alors que c'était le plancher à ne pas enfoncer, qu'il l'est allègrement et régulièrement et quand on le fait remarquer, on a droit à des débats consternants sur la propriété privée, le libéralisme ou je ne sais quelle autre pignolade sans rapport. Ouvre les yeux bon sang !

                    4. Opale

                      @H 31 octobre 2019, 8 h 56 min

                      Si vous vous arrêtez à ma troisième ligne, forcément ça va pas le faire.

                      « Pour le reste, comme vous ne semblez pas voir l’argument principal (l’importance de la gradation) »

                      J’ai écrit juste au dessus :
                      « Je suis d’accord avec la fin de votre commentaire, et personne ici (Taisson, Nemrod etc.) n’a contredit le fait que le banditisme, le terrorisme et toute votre liste est peanuts et qu’on s’en fout. PAS DU TOUT. Bien sûr que c’est top list ! »
                      Je ne vois pas la gradation là?

                       » ni le secondaire (il n’y a aucune victime identifiée et identifiable ni dans la cueillette des champignons »
                      La (les) victimes sont les gens propriétaires des sous-bois en question, mais vous ne voulez pas l’admettre. Ce n’est pas ma faute. Le mot victime est en revanche mal choisi, car la GRADATION du préjudice mériterait une dénomination différente (une victime de viol ou de meurtre n’est évidemment pas à considérer de la même façon qu’une victime de vol de champignons).

                    5. Opale

                      Je ne remettais nullement en cause le fait que les gendarmes font les fanfarons pour des champignons ! Je suis lucide, je sais parfaitement que si j’ai besoin d’eux, il n’y aura personne ! On le constate tous les jours.. Même si ce combat est déjà perdu pour vous, faut-il quand même se laisser faire ?
                      « C’est la base de la base, les voleurs de poules et les garnements qui braconnent.  »
                      Oui, mais faut-il se désespérer qu’ils ne fassent bientôt plus « la base de la base » ?

                      L’inverse serait-il plus acceptable pour vous, si les contingents de gendarmes se dédiaient exclusivement au grand banditisme, à la drogue, aux tournantes dans les caves, avec des résultats spectaculaires, et méprisaient de s’occuper de la petite délinquance de campagne qui augmenterait sans doute, faute de résultat en ville ? C’est une vraie question, pas de la provocation.

                    6. « Même si ce combat est déjà perdu pour vous, faut-il quand même se laisser faire ? »
                      Il faut avant tout s’atteler à régler le reste avant. Quand on a une inondation chez soi, on ne s’occupe pas de refaire le papier peint.

                      « L’inverse serait-il plus acceptable pour vous, »
                      Fausse dichotomie. C’est précisément parce qu’ils ne font plus du tout le travail sur le grand banditisme que le petit se développe.

                    7. Aristarkke

                      J’ai toujours été surpris par l’apparente facilité avec laquelle les grands réacteurs des grandes exploitations agricoles, se faisaient dérober, en principe pour aller servir dans les pays de l’est. Ils n’y vont quand même pas par la route comme n’importe quel véhicule (?) puisqu’ils sont plafonnés à une vitesse basse et que leur immatriculation est spéciale, ajouté au fait qu’ils ne sont que tolérés sur les routes. Ils doivent donc être enlevés sur plateau ou camion spécialisé. En théorie, cela ne peut pas passer inaperçu et pourtant ! Si !

                    8. Al Bundy

                      « et dans l’autre c’est pour éviter au péquin moyen de se faire dévaliser. »

                      Meuh non Opale, vous n’y êtes pas, si la gendarmerie à été mobilisée ds le cas de ces champis, c’est juste parce que tout ça se traite en liquide.

                      Ou alors votre discours est totalement contradictoire

                    9. Val

                      @H16 je comprends bien l’objet de ton billet . »Si on se réjouit d’avoir chopé les glaneurs, d’avoir refait fonctionner un ascenseur, c’est précisément parce que tout le reste est déjà parti en quenouille » : oui , mais l’inverse est vrai et c’était l’objet de ma remarque « si l’on déplore que tout parte en quenouille c’est parce que l’on a laissé faire les glaneurs et laissé en panne les ascenseurs » . Ce que je demande et peut être aussi Opale c’est le tolérance zéro qui a fait sa preuve d efficacité ailleurs . Bien sûr nous n’en prenons pas le chemin et on fait dans la débilité actuelle : tolerance totale de l’intolérable et tolerance zéro du dérisoire .

                    10. durru

                      Patron, avec tout le respect…
                      Les gendarmes font (encore) leur travail, si on les laisse. J’ai fait de la traduction d’écoutes téléphoniques, ainsi que lors de GAV, pour la GN, dans des affaires concernant des gangs de Roms qui s’occupaient de menus broutilles : trafic de personnes, prostitution, vol à l’étalage et autres escroqueries. Et le réseau dont j’avais connaissance a bien été démantelé…
                      Je crois que le problème n’est ni dans les compétences de la GN, ni dans la volonté de ses employés à faire le boulot. Mais lorsqu’on envoie les effectifs à casser du GJ et à attraper du père de famille en Doblo qui fonce à 86km/h sur la nationale, il ne reste plus grand monde pour faire ce qu’il faudrait faire.
                      Les services de sécurité de l’Etat ont été transférés à la protection des potentats, c’est là le gros du problème, plus l’incurie de ce qu’on appelle encore « justice ». Lorsque lesdits services font du boulot, ils le font plutôt bien. Malgré l’attentat de la PPP.

                    11. Opale

                      @hash 9 h 34 min

                      « Fausse dichotomie. C’est précisément parce qu’ils ne font plus du tout le travail sur le grand banditisme que le petit se développe. »
                      C’est là où l’on ne se rejoint pas : Il y a sûrement corrélation mais pas nécessairement causalité. Le développement du petit banditisme ne découle pas forcément de la liberté d’agir du grand, selon moi. Zones campagnardes trop vastes à couvrir par la GN, négligence de « faits divers » de moindre importance (temps de dépôt de plainte rallongé, dissuasion de porter plainte) qui laisse la paix royale aux voleurs/escrocs, facilité plus grande pour les voleurs de se dérober, valeur des matières premières accrues pour lesquelles il devient intéressant de prendre un risque tout relatif (vols des cimetière en recrudescence, si le cuivre ne gagnait pas en valeur cela tenterait moins et je ne vois pas le lien avec le trafic d’êtres humains)… je pense que les raisons sont multiples. Mais je ne suis pas experte.

                    12. Il y a bien lien direct de causalité. Les latitudes du grand banditisme indiquent clairement les latitudes du petit. Lorsque la grande criminalité est tenue fermement en laisse, il n’y a pas de petite délinquance. L’exemple type est le Japon ou la Suisse.

                    13. P&C

                      @Opale

                      C’est justement là que l’éducation à l’ancienne avait son rôle a jouer.
                      La plupart des gamins ont déconné à un moment ou un autre. Après une vague de torgnoles et/ou une nuit au poste (GAV arrangée avec les gengens), il ne recommençait plus.

                      C’était le rôle principal des lettres de cachet de l’ancien régime. Un fils qui vole ? Une fille qui va au tapin ? Hop, direction la prévoté du coin, lettre de cachet négociée avec le prévot. Des claques et de la taule histoire de calmer le garnement.

                    14. P&C

                      @H16
                      La suisse est de plus en plus pourrie par l’immigration la chance, et les bandits français qui viennent y radiner.

                      Quant au japon… il y a des accords police-yakuza. Ces derniers agissent comme supplétifs des FO vis à vis des mafia étrangères.

                    15. Taux homicide Japon : 0.74 / 100.000
                      Taux homicide Suisse : 0.5 / 100.000
                      France : 1.4 (entre x2 et x3).

                      I rest my case, hein.

                  1. P&C

                    Si tu savais le nombre de niktamers qui ont délocalisés leurs activités en campagne.
                    Notamment les trafiquants d’armes et les salafistes.
                    L’émir blanc est de ceux là.

                  2. Opale

                    Merci Val, tu (je me permets de te tutoyer ?) as parfaitement compris ce que je voulais dire, et le parallèle avec le début de squattage est très pertinent, puisqu’il résume le même procédé.

              2. taisson

                « Soit (ma position) on replace ces niaiseries après les choses un peu plus gênantes comme les viols, les cambriolages, les voies de faits, le crime en bande organisée, la traites des blanches, les émeutes et le terrorisme ».

                Mais nous sommes bien d’accord sur l’ordre de gravité !!

                Voler du bois,ou des champignons sans autorisation, puis des matériaux, etc…c’est juste du petit larcin, comme manger des gâteaux au supermarché…Ou repartir avec des chaussures neuves en mettant les vielles en rayon !
                On commence comme ça, et quand on à besoin de quelque chose de plus couteux, il suffit d’aller le chercher chez les riches, et au fond, ce n’est que justice puisqu’ils ont ce que je n’ai pas!

                Pour les champignons, presque personne n’en fait une maladie quand c’est pour une consommation personnelle!
                Les forestiers s’en foutent et moi aussi,

                Mais on peut comprendre que quand on les cueille n’importe comment, par dizaines de kilos pour la revente, en détruisant tout sur son passage, ce n’est plus la même chose !
                C’est dans la même idée pour le braconnage, ou l’on tue des animaux sans limite de quantité, ni de période, alors que d’autres gèrent précautionneusement la ressource…Et paient pour ça.
                Quand vous les croisez, dans la campagne, ces « petits délinquants », on est loin de la niaiserie, et c’est tout à fait différent du père de famille en Doblo à 86km/h !!
                D’un seul coup vous sentez comme « un sentiment d’insécurité », non loin de celui qui vous oppresse dans un parking souterrain citadin !

                Mais, bon comme c’est chez les ploucs, c’est moins grave …

                Quelque part, Boss, comparer le vol, mal vu dans la plupart des sociétés depuis toujours, avec un prétendu délit routier, fabriqué de toutes pièces, ça ne serait pas une analogie non fonctionnelle ?

                Et ne disait t’on pas « qui vole un œuf vole un bœuf » ?

                1. Dr Slump

                  « ne disait t’on pas « qui vole un œuf vole un bœuf »?  »

                  Ah oui, je l’aime bien celle-là! En attendant, dans l’immédiat, qui vole un oeuf vole un oeuf. Attachons-nous à attraper d’abord ceux qui volent les boeufs, ceux qui volent les oeufs on verra après. Et en fait, quand on attrape les voleurs de boeuf, ça dissuade ceux qui volent les oeufs. Quand le menu fretin voit les gros poissons se faire embarquer dans le panier à salade, ça calme…

                  1. durru

                    Faudrait donc commencer par mettre en taule à peu près tous les politiques et les « capitaines d’industries » que le monde nous envie.
                    C’est pas demain la veille… En gros, c’est perdu d’avance.

                2. P&C

                  @Taisson

                  Cela faisait longtemps que personne n’avait ressorti cette morale bourgeoise à deux balles.

                  La plupart des bandits commencent certes vers 15 ans, mais restent des petits délinquants. Souvent, c’est lié à la pression du groupe, ou pour impressionner les filles.
                  Ce ne sont même pas des petites frappes.
                  Ils finissent par se ranger d’eux même à l’age adulte.
                  Les torgnoles et le coup de pression des gengens aident à motiver cette décision.

                  Les vrais salopards sont une élite, qui font carrière.

                  Sauf qu’aujourd’hui, on parle de délinquance pour édulcorer la violence de criminels endurcis.

    3. Pythagore

      La répression de l’un n’empêche pas la répression de l’autre, le problème, c’est que ce sont tjs les mêmes qui sont inquiétés pendant que les bandits de grd chemin (ou de grde banlieue devrait-on dire) ne sont jamais inquiétés.
      Par ailleurs, ca commence à se savoir que les pompiers sont régulièrement pris à partie ds les banlieues, peut-être faudrait-il prévoir un dispositif un peu plus musclé que 3 policiers. Pas forcément sur site mais au moins en alerte, au cas où qui intervient ds les 5 à 10 mins.

        1. Stéphane B

          Sauf que cela occasionnerait des dégâts chez eux et ces cons porteraient plainte pour défaut de l’Etat ou non assistance à personne en danger. Et vu les juges rouges que nous avons, ils ont de grandes chances de gagner.

  5. Passim

    Comme disait Guizot , il y a des gens qui s’imaginent « avoir agi quand ils ont parlé ».
    Si les forces de l’ordre se montrent impuissantes dans certaines zones émotives, c’est qu’elles ont des ordres stricts. Tout sauf une bavure, qui y mettrait le feu aux poudres.

    1. P&C

      +1
      cf Gilles et John et émeute de sensibles à Grenoble.
      LBD dans la gueule pour les premiers, rien pour les seconds… car ils ont des kalach et des RPG, et que la drogue est le 4eme secteur d’activité de la région, juste derrière la pharma, l’informatique, et la chimie des plastiques.

        1. P&C

          Punaise, j’ai une idée : faire un algo pour prédire la quantité de THC dans la résine de cannabis. Y a maintenant des spectros portables qui coutent seulement quelques centaines de dollars…
          https://www.youtube.com/watch?v=B3aKgpoWm9Q

          Une petite PLS, une centaine d’échantillons couvent une gamme suffisante, l’instal de la calibration, et le tour est joué.

  6. Pythagore

    « Au-delà de 10 litres [NDLR: de champignons], ils risquent trois ans de prison, voire cinq ans si la cueillette est réalisée en réunion. »
    Faut préférer le viol en réunion à la cueillette en réunion en France, c’est parfois moins pénalisé.
    « Les sept ramasseurs sont quant à eux convoqués devant le tribunal en juillet prochain. »
    Ca doit être ca la comparution immédiate, 8 mois d’attente (?).

    1. Higgins

      « Les sept ramasseurs sont quant à eux convoqués devant le tribunal en juillet prochain. » : on est bien face à un choix politique (peu de moyens alloués à l’institution judiciaire pour fonctionner). Croyez-moi ou pas mais ça ne fait rire personne de voir ou de devoir renvoyer une telle affaire à l’été prochain.
      Pour les comparutions immédiates, elles ne souffrent pas, malheureusement, d’un manque d’affaire à traiter.

      1. Pythagore

        C’était ironique et j’en suis très certain que cela ne fait pas rire mais la professions (juges, avocats,…) n’ont qu’à sans prendre qu’à eux-mêmes. Ils votent majoritairement socialistes, socialistes qui leur sucrent les budgets régulièrement. Ils n’ont qu’à arrêter de voter pour leurs bourreaux.

  7. Nemrod

    Un petit HS pour vous dire que Hussard Bleu alias Pas Rasé nous a quitté.

    Affaibli par la maladie il a courageusement chargé la Camarde en bon Hussard, jusqu’au bout, même si le combat était désespéré.

    Salut l’ami et à un de ces jours au Royaume des chasses éternelles.

    1. Calvin

      Oh zut. Une bien triste nouvelle.

      Je salue également l’homme, le chasseur épris de culture et de littérature, qui nous a régalés de ses bons textes écrits « à l’ancienne ».

    2. taisson

      J’aimerais bien croire que quelque part Saint Hubert nous attend…
      Il nous manquera..
      Adieu, avec une pensée pour sa famille et ses proches.

    3. Dr Slump

      Désolé de l’apprendre, merci de nous en informer Nemrod.
      @Sam- puisque tu poses la question, je réponds: t »inquiète, ton tour viendra.

      1. sam player

        Merci, mais c’est un métier… et je m’étais entraîné avant… hi hi
        Faites gaffe… dans mes annonces, on dirait qu’il y a un biais d’auto-confirmation… :mrgreen:

      1. sam player

        Pourquoi fort triste Val ?
        Vous autres catholiques, je croyais que vous étiez content de quitter la vie sur terre que vous considérez comme une épreuve et donc heureux de monter au ciel ?
        Ou alors t’es jalouse ?

        1. Val

          @sam lol catholique ? en bonne libérale je n’aime pas les partis même religieux 😉 une fois dit ça tu as une vision bien erronée de cette religion, « much to learn, you still have » jeune Padawan.

    4. BDC

      Certains d’entre nous ont eu l’honneur de rencontrer le Hussard Bleu (dont moi). En tant qu’amie je mets ce lien à disposition, je ferai suivre vos participations à celui/ceux qui se rendront à la cérémonie pour lui rendre un dernier hommage.
      lepotcommun.fr/pot/2oq5zrxv

        1. BDC

          Merci beaucoup Opale. Si vous osez mettre les pieds dans ce “cloaque“ tel que HB l’appelait, vous connaîtrez peut-être le tour en Doblo ! 😉

            1. BDC

              Je peux vous certifier que Harry se comporte en parfait gentleman, il ne vous demandera pas votre âge avant ! 😉 Mais va y avoir compète pour un tour en AX sport coiffant les grosses teutonnes sur les côtes du 92 !

              1. vieux rat

                Je détecte ici un manque criant d’éco-conscience !

                AX sport ? Elle possède bien sa vignette crit’air ?
                Est-elle autorisée là où vous souhaitez circuler ?
                Ou est-ce une zone déclarée de basse émission de méchant CO2 tueur d’ours blancs ?
                Soyez précis, on ne plaisante pas avec ces choses là en République du Bisounoursland écolo !

                P.S.: en fonction de la réponse, je vous envoie la liste qui convient de Cerfa à remplir, avec les 47 pièces justificatives à joindre.

        1. BDC

          Une propriété privée collective…
          oui je l’ai clôturé vu que la commande de fleurs de la part des ouailles de Mgr de Cèze est partie.

        1. Pythagore

          Merci H16. Je ne le connaissais qu’à travers ses écrits ici auxquels je ne comprenais pas tjs tout, je dois l’admettre. C’était malgré tout un plaisir de le lire, de découvrir mes propres limites, et j’espère qu’il aura eu le tps de perpétuer son savoir et de transmettre sa passion littéraire à sa succession.

    5. matmaimb

      La vie pourrait être vide de sens tant notre condition misérable nous rapproche strictement de la biche. Biche qui nait, gambade, fait ses trucs de biche, puis disparait la plupart du temps lors d’un accident de chasse (ou d’une chute mortelle à vélo parce que le casque sur les andouillers… ) sans qu’on se souvienne plus tard s’il y avait un quelconque intérêt à ce qu’elle soit pour ou contre le port du voile pendant les sorties scolaires, parce que l’aveuglement idéologique ne fait que rajouter du malheur au monde, flûte à la fin. Or, pendant des siècles, la transmission de maladies mentales fort pratiques de génération en génération révélant je cite : la parole de Dieu, avait bizarrement permis de servir relativement d’unique spiritualité admissible et, à grands coups de massacres, de tenir à peu près tout le monde sage dans la contrainte et la crainte. Forte de ces constats, la république tente habilement de substituer à cet ensemble d’obligations cherchant à éviter la damnation éternelle, la morale fluctuante et l’unique utilisation légitime de la violence dans une unité festive éco-conscientisée deux points zéro. Bon, d’ailleurs pour couper court à la tristesse de ses instants qui m’amènent à l’entropie, revenons au sens de la vie… Alors, après avoir consulté le site des nations unies pour le mois de novembre, ça va être chargé. Le deux, la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes, un petit temps de répit et le cinq, la journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis. Puis dans le désordre la journée de la sensibilisation au diabète, contre le harcèlement scolaire, pour les stagiaires, de la tolérance ou même des souvenirs trans (qui invite à se souvenir des victimes de la transphobie) ou de l’herpès. Bien évidemment une question me vient immédiatement, quelle peut bien être la différence entre une journée mondiale et une journée internationale ? Kika proposé ? Kika choisi Potel & Chabot ? Un ami m’apprend qu’il y a actuellement cinq cent cinquante sept journées mondiales. Que font les nations ? Elles rallongent le temps… il me manque encore dix-neuf mots pour terminer mon format mais je ne sais lesquels choisir. Bon voyage ?

      1. Pythagore

         » sans qu’on se souvienne plus tard s’il y avait un quelconque intérêt à ce qu’elle soit pour ou contre le port du voile pendant les sorties scolaires »
        @Matma,
        Je n’ai rien conte le voile, ce qui me dérange c’est l’incohérence du discours et de la morale qui nous est imposée par la gauche.
        Soit le voile est accepté ou autorisé et je revendique le droit à traiter les femmes comme le font les muzz qui suggèrent le voile, soit on me demande de traiter chaque femme comme mon égal et alors je n’accepte pas qu’une femme se voile, si ce n’est dans le cadre d’une pratique privée de la religion, à supposer que cela face partie du rite, débat qui a lieu au sein même de la communauté musulmane.
        Je peux m’adapter aux deux options mais je ne sais conjuguer les 2 options ensemble.
        Faut savoir ce qu’on veut. Mais c’est bien là le problème de la gauche, des enfants capricieux qui veulent tout et l’inverse de tout en fonction de leurs caprice et lubie du moment.

        1. Pythagore

          Je précise toutefois que j’ai une préférence pour la seconde option 🙂 qui est la norme dans ma famille depuis au moins 3 générations.

        2. sam player

          « … qui veulent tout et l’inverse de tout en fonction de leurs caprice et lubie du moment. »

          Euh… ça me rappelle certains spécimens du genre 1…

        3. matmaimb

          et les andouillers aux biches ça ne te choque pas plus ? Quant au voile et aux arguments déployés c’est une véritable honte, sentiment que notre époque grotesque ne semble plus capable d’éprouver.

          1. Dr Slump

            et les voiles aux bateaux à vapeur, les fentes mâles, les droits au vide, les gènes aux gênes, les politiques aux poules éthiques, les inspecteurs aux inspirations et aspirations, les contrôleurs de poème, et bientôt, grande libération, les psychologues d’état, et l’église de l’ONU. Ce n’est plus du grotesque, c’est de l’inversion, ce n’est plus la ferme des animaux, mais l’usine de stabulation humaine. Alors le voile de Rachida… c’est encore un symptôme qu’on veut traiter comme une cause… vivement le djihad peanut-butterien!

  8. Gerldam

    Cela me fait penser à l’épineux retour de ces archi-criminels français, actuellement détenus en Irak par des kurdes et bientôt « libérés » par les turcs qui vont nous les renvoyer gentilment, au milieur d’une cargaison de « réfugiés ».
    « Mais que va-t-on en faire? », se demande chaque jour nos zélites. On attendra qu’ils reviennent commettre des attentats en France pour pouvoir ensuite pleurnichailler autour de petites loupiotes, alors que quelques rafales de mitrailleuse seraient une tellement meilleure solution. Ah, les DDHEDC, toussa.
    Et merde!

    1. Calvin

      Tu exagères.
      Il est évident que ces ressortissants sont volontairement rapatriés pour être surveillés, traqués par une police efficace et renforcée.
      C’est même une priorité de notre OSS117 de Président.
      L’hydre se combat en France, Môssieur !

                    1. Al Bundy

                      Rhooo, depuis 97 il y a eu évolution.

                      On pourrait mettre un jeu en ligne « butte ton priso », 10 euros le head shoot, avec quelques caméras, un peu ludique style Rollerball, panem et circus, augmenté de quelques fusils webcommandés.

              1. Deres

                Leur nouveau plan débile est de vendre des appartements subventionnés à deux fois moins cher que le marché pour résoudre la crise du logement … Aucune chance que les acheteurs revendent ou louent pour faire des marges croustillantes sur le dos de la communauté …

                1. Aristarkke

                  Dans ce genre de vente aux locataires (j’ai eu à gérer plusieurs copros de ce style, ex HLM ou ILM), il y a normalement un délai de cinq ans entre achat par le locataire et revente par le même, au prix libre. Mais avec plein d’exceptions…

                2. Aristarkke

                  J’avais eu une caricature de ce type de locataire (fonx) acheteur de son appartement sur une base de 29kF/m2, place du Panthéon (oui, il y avait un immeuble HLM là), revendu quatre semaines après avec coeff 2,5, qui nous avait fait une vie de paon parce qu’on lui réclamait (comme syndic) 2.500F pour le dossier de vente syndic et les charges de son mois de propriétaire, arguant qu’il n’avait pas occupé son bien comme propriétaire et que ce n’était pas de sa faute s’il y avait eu un décalage pour sa revente…

    1. P&C

      Non, les psilocybes sont associés aux excréments, on les trouve dans les pâturages, surtout en montagne.

      En général, ceux utilisé pour les space cakes sont les fameux champignons chamanes/mexicains, et sont cultivés en intérieur sur un terreau enrichi en bouse et fumier, comme les champipi de Paris (qui ne sont que des rosés des près domestiqués)

          1. vieux rat

            « cultivés en intérieur sur un terreau enrichi en bouse et fumier »…
            Je comprends mieux subitement certaines idées de nos zélus.
            Les palais de la République n’abritent pas que des dorures… 😉

        1. P&C

          Sauf que les bouses de qualité dans les pâturages de plaine, ça se fait rare… même les rosés des près ont régressé.
          Faut aller dans les paturages alpins pour trouver de la bouse « qualité mycétique ».

      1. MCA

        Pour que les intéressés le reconnaissent facilement, je serais curieux de savoir quel signe distinctif il portera; un shorty en cuir rose?

    1. Calvin

      Pour l’instant, c’est Paris voire Marseille.

      D’ici peu, un décret l’imposera dans toutes les communes de plus de 5000 habitants…

  9. Boutros

    Si je comprends bien, on va créer une BVT (Brigade des Vieux Tireurs) qui ne concerne pour l’instant que Bayonne, les mosquées et les + de 84 ans. Ca urge grave au vu de la taille et le nombre des articles en Une de nos distingués journaux (et Google actu) !

      1. Aristarkke

        Tous les ans, un quarteron (costaud en nombre) ne manque pas de lui rappeler chez Tw… R, pour son anniversaire, qu’il ne met pas en application ses distingués conseils (pour les Autres, comme d’hab)

  10. Higgins

    HS mais quel plaisir de voir notre pays en tête d’un classement. Il n’est pas foutu : « Fiscalité : la France toujours championne d’Europe en 2018  » (https:/ /www.boursorama.com/patrimoine/actualites/fiscalite-la-france-toujours-chamionne-d-europe-en-2018-7bcbfa3639c6d34a741f23ba7ca4e498)

    1. sam player

      Devant le Danemark… fallait le faire…
      Durru, vu le classement de la Roumanie dans les bons derniers (dans le bon sens du terme), je me demande ce que tu es venu foutre en france :mrgreen: à part me casser les couilles ici

          1. Pythagore

            Il y aurait certainement bcp à dire sur Merkel, mais ce texte n’est qu’un amalgame sans queue, ni source, ni chiffres, ni tête, un brûlot gratuit, grossier, sans finesse.

  11. alexandre

    Si vous vous sentez en insécurité, c’est que vous êtes probablement un facho !
    Si vous croyez que le gouvernement oeuvre contre vous, c’est que vous êtes alors un conspirationniste. Et probablement un facho !
    Si vous voyez de plus en plus d’immigrés autour de vous, c’est que vous êtes un malade mental. Et un facho !
    Si vous vous sentez de plus en plus pauvre et de plus en plus taxé c’est que vous êtes un antisémite/LGBTphobe/nostalgique du IIIème Reich. Et un facho !

    Tout cela pourrait pourtant être évité. Il suffirait d’écouter BFM pour s’informer.

  12. Francis Kuntz

    Les éleveurs de champignon n’ont qu’à faire comme les ostréiculteurs. Assurer eux-mêmes la sécurité de leur exploitation. La police privée, c’est la police de demain. Je sais que ce que vous allez me dire, c’est pas bien de faire police/justice soit même, et c’est même répréhensible par la loi. Sauf que du côté de Marennes, Cancale ou en Normandie, tout le monde sait qu’à la période de ramassage des huitres pour les fêtes de fin d’années (les qq semaines précédents Noel) les parcs à huitres sont gardés par des gardes armés, au vu et au su des gendarmes locaux qui ne disent rien, et font semblant de ne pas être au courant.

    1. Dans le cas qui nous occupe, il s’agissait de champignons prélevés sur des domaines forestiers sans surveillance (et donc pas des zones de culture).

    2. Vassinhac

      Sur le fond vous avez tout à fait raison. Il existe déjà des gardes particuliers habilités à verbaliser.

      Toutefois, les petits propriétaires n’ont pas les moyens de se payer une brigade, donc une évolution probable est de faire garder sa propriété par les gardes du grand propriétaire voisin : nous verrons peut-être le retour de la féodalité avec ses bons et ses mauvais côtés.

      Il est toutefois possible de stipendier des gardes au sein d’une association entre « petits » là où les solidarités entre voisins n’ont pas disparu et où les propriétés sont du même ordre de taille.

        1. Opale

          Le piège à loup est efficace quand le gars est seul, mais en général, ils sont vraiment plusieurs et là, difficile de plaider l’accident face à 15 Roms qui témoignent..

                1. Le Gnôme

                  La mitrailleuse couplée à une cellule photo-électrique façon mur de feue la RDA, tirant à hauteur d’homme aurait l’avantage de ne pas nuire au délicieux bolets.

    3. P&C

      Mis à part les truffiers, qui font pousser en forêts closes car les truffes vivent associées à certains arbres, la plupart des champis de production ( champi de paris, oreilles de juda; pleurotes…) sont élevés dans des carrières ou des hangars (les champis n’ont pas besoin de lumière, et aiment l’humidité).
      Même les morilles chinoises sont cultivées de cette manière ( sur terreau enrichi au marc de pomme).

      Donc, chorée du champ de production nécessite d’entréf dans un batidentifiant ou un terrain grillagé. Rien à voir avec une forêt privée; même avec son fils barbelé pourri.

  13. Al Bundy

    Bonne nouvelle, la france a été condamnée par l’ue jeudi dernier, pour ses émissions de yan barthes dioxyde d’azote, ça sent la rentrée fistal joufflue, les homards n’ont plus qu’à bien se tenir

  14. glot

    Edouard Philippe, en direct , pour présenter son plan de saupoudrage financier en faveur du 93.
    Edouard Philippe n’est qu’un clone de Jean Marc Eyrault.

    1. MCA

      Chouette!

      J’habite à mi-temps ce charmant département et suis ravi d’apprendre que la corne d’abondance va (encore) s’en donner à cœur joie.

      1. Aristarkke

        Mais comme tu es un riche possédant qui file des complexes à tous les manoqueux de ce secteur, quelque chose me dit que tu vas contribuer à l’enrichissement de tous…

          1. Al Bundy

            « C’est déjà la cas et j’attends encore les remerciements. »

            Ne connais tu pas l’adage, « tu tends la main on te bouffe le bras » ?

            Mais ça, c’était avant.

            lis ça:

            midilibre.fr/2019/06/20/nimes-mort-pour-un-briquet-le-legiste-detaille-lhallucinante-liste-des-blessures,8267882.php

            Tu vois, tu ne donnera jamais assez !

            1. MCA

              Il s’agit d’une agression qui prenait pour entrée en matière la demande de feu.

              Comme il est dit dans un commentaire, de tte façon l’agression aurait eu lieu et tu peux très bien trouver cette situation dans n’importe quelle ville du territoire.

              En ce qui me concerne, ça a failli m’arriver mais le prétexte était différent,
              Momo voulait danser avec ma belle-soeur qui bien évidemment ne voulait pas, et il a failli m’agresser car je n’obligeais pas ma belle-soeur à le faire (comme ça doit être la mode au bled je suppose).

              Encore une « chance » qui ne possédait pas les codes.

              Franchement, je me demande ce qu’ils peuvent leur inscrire dans le manuel d’arrivée….

  15. Thierry

    Bonjour, lecteur depuis quelques années des billets d’H16, je souscris pleinement à son point de vue, mais vos commentaires m’incitent à exprimer mon avis.
    J’ai longtemps vécu à Mantes et il y a déjà trente ans la messe était dite, servie par la république (police et éducation nationale) mais surtout par une majorité de citoyens.
    Maintenant la balkanisation est avancée et il n’y aura pas de partition car la partie est perdue partout, même dans les des petites localités comme Vitry-le-François ou des régions soit-disant identitaires comme la Bretagne.
    La population résidant en France est composée de ceux qui en tirent profit (nantis, fonctionnaires, retraités, racailles exogènes), de jeunes zombifiés et de qelques opposants; or parmi ceux-ci beaucoup ne sont pas au fait de la demographie, notamment rurale, et comprendront bientôt qu’un pays qui a livré ses villes, son industrie et sa culture ne peut défendre ses garennes et ses truffières.
    Que l’agonie d’une nation, débutée en 1789, se termine.

    1. glot

      Parmi les nantis qui profitent à fond du système, les nouveaux retraités qui sont issus directement des générations soixante-huitardes, et qui possèfent massivement le patrimoine, représentent pleinement les fondations pourries d’une « maison » qui va bientôt tomber.

  16. Aristarkke

    HS: il va y avoir du sang sur les murs. Avec les brillantes idées de nos polytocards quant aux voitures thermiques pour les vingt ans à venir, Peugeot et Fiat vont s’allier en commençant par mettre le futur siège social aux Pays Bas, comme tant d’autres.
    BLM va pouvoir mouliner des bras pour tenter de sauver ce qu’il reste comme usines d’assemblage en Grance.
    H
    Monseigneur peut commander de l’encre et des plumes d’oie par cubitainers et conteneurs pour les futurs articles en gestation.

    1. Val

      @Harry c’est marrant cet apparent suicide . Tout ça me laisse à penser que ces joyeux drilles se sont répartis les pans d’économies à la manières des mafieux : on a gardé le nucléaire mais on file l’agriculture, l automobile et tant d’autres secteurs …. il sont en train de vouloir « rationaliser » l’europe ça promet ….

      1. MCA

        Moi j’ai comme l’impression que les entreprises s’installent tout simplement dans les pays à faible coût de main-d’œuvre et faible fiscalité, non?

        Quant au nucléaire, qui en Europe serait preneur?

          1. MCA

            LOL,

            Je pense qu’on a affaire à un naïf qui n’a pas encore compris que les frontières n’existaient plus et reste persuadé qu’en matraquant les entreprises elles resteront par pur patriotisme.

            Le plus rigolo (c’est un euphémisme) est que même les particuliers se barrent de France et il ne comprend toujours pas vu sa tentative de les imposer à la méthode US.

            Le gus marche encore avec la version logiciel N-1.

        1. Aristarkke

          La fiscalité pour les multinationales est, paraît-il, globalement très légère chez les Bataves, par rapport à des kyrielles d’autres pays. Tout en étant pleinement dans l’UE par rapport à la Suisse qui n’a que des accords particuliers mais pas le statut de membre de plein droit.

                1. Pheldge

                  c’est très simple : pour commencer tu fais un don sur l’adresse XMR suivante, puis tu attends …
                  4BrL51JCc9NGQ71kWhnYoDRffsDZy7m1HUU7MRU4nUMXAHNFBEJhkTZV9HdaL4gfuNBxLPc3BeMkLGaPbF5vWtANQpSUPh59ADNJJpDVpx

    2. Al Bundy

      Tout récemment j’ai vu un graph représentant le coût nécessaire à la production de x bénéfices en fonction de la législation du travail, les Pays bas était fort bien placé, moins de la moitié vs la france.

      Heureusement BLM veille, déjà avec l’histoire d’obliger la domiciliation fiscale des entrepreneurs ds notre tendre pays des licornes, il trouvera bien une parade à cet exode

      1. Pythagore

        « obliger la domiciliation fiscale ds notre pays »
        L’état dresse d’abord des murs législatifs et puis un beau jour viennent les murs physiques.

          1. Val

            @AL oui le socialisme est une sorte de passoire inversée , elle ne laisse passer que les grosses légumes. Encore un corollaire du théorème coco : « passé le mur de la coconnerie les valeurs s’inversent ».

      2. Aristarkke

        C’est bien pour cela qu’en transférant le siège social du futur groupe en Batavie, hop, plus besoin que le mandataire social de la SA soit assujetti aux impôts grançais… Entre autres zakouskis qui font toujours bien dans les comptes…

    3. Higgins

      Les abrutis qui ont voté ce texte crétin quant à la fin des voitures thermiques en 2040 ne sont pas en manque de paradoxe : http:/ /www.opex360.com/2019/10/30/loption-de-doter-la-marine-nationale-de-deux-porte-avions-a-propulsion-classique-nest-pas-ecartee/
      A 160 000 cv par bateau, il va y avoir du CO2 dans les rades de Toulon et de Brest. Comment peut-on faire encore confiance à de tels imbéciles ?
      Je soutiens pleinement le PDG de Peugeot dans son désir d’implantation en Batavie.

      1. Husskarl

        Non non, on continuera à remettre des médailles à ceux qui ne se défendent pas et fuient très vite. Ensuite, ce sera trop tard (c’est peut être déjà le cas) et la moindre riposte portera le germe de la guerre.

  17. MarieA

    HS je découvre que nos chers think tanks se font financer, en dehors des commandes de l’Etat, directement et sans contrepartie par ce même Etat :

    https:/ /www.fdesouche.com/1287781-comment-edouard-philippe-distribue-t-il-la-cagnotte-de-matignon-visant-a-aider-les-think-tanks

    Bon, quand est-ce qu’on va vraiment mettre le feu à Matignon?

    1. vieux rat

      Tsss, il est écrit que les subventions se sont effondrées…
      … euh, ont très légèrement baissé en raison de l’horrible austérité qui règne en France.
      Alors de quoi te plains-tu ? Tu ne veux tout de même pas allumer un feu qui va dégager du CO2 et réchauffer horriblement le climat ! 😉

  18. durru

    Eurostat vient de montrer qu’il y a pire que la France : la Belgique pour les vols avec violence, surtout le Luxembourg pour le vol de voitures… Il y a encore des progrès à faire :
    https: / /ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Crime_statistics&stable=0&redirect=no

    1. vieux rat

      Pas mal d’éléments surprenants dans ces stats ! Bon, je vais partir habiter en Roumanie, il y a bien moins de vols qu’en Belgique et en France. 😉
      Je note juste que les pays les moins « refugees friendly » du groupe de Visegrad sont globalement bien plus tranquilles que la France, ça alors…

      1. durru

        Et encore, heureusement qu’il y a quelques petit pays comme Malte ou les pays Baltes, sinon la France se serait distinguée aussi au chapitre homicides volontaires (et je crois pas que ça soit à cause des féminicides tant décriés).
        Pour ce qui est de la Roumanie et des pays de l’Est de façon plus générale, c’est en fait assez intéressant d’y aller si vous êtes en bonne santé et… si vous ne voulez pas vous installer en pleine montagne et vous coltiner les ours et les voleurs de bois (spécifique à la Roumanie, cette dernière contrainte).
        Bucarest c’est pourri mais pas plus que Paris, et le PIB de sa région est parmi les plus élevés de l’UE (bon, je sais, les chiffres disent ce qu’on veut, mais quand même). Surtout, il y a quelques villes de province où il fait vraiment bon vivre.
        Et comme les délinquants ont été exportés avec succès, notamment en France… 😉

        P.S. La CJUE vient de condamner les pays du groupe de Visegrad pour avoir refusé l’accueil des réfugiés conformément à la décision commune (où elles avaient voté contre, par ailleurs). Mais la justice n’est pas politique, et on veut resserrer les liens entre pays de l’UE, pour bien montrer que le Brexit est une erreur.

  19. Al Bundy

    ://actu.fr/societe/depuis-drone-defunts-senvolent-vers-leternite-dans-baie-mont-saint-michel_28927245.html

    Faut être gonflé …

    600 euros la prestation tout de même,hein…

    « En maître de cérémonie, il assure le transfert des cendres de l’urne funéraire vers l’urne technique qui sera placée sous le drone. Une opération qu’il effectue dans un espace confiné de son véhicule. »

    Ds le coffre, donc

  20. glot

    Castaner et Blanquer tweetent fébrilement depuis ce matin , suite à l’incendie criminel , dans la nuit,, d’une école et d’un collège à Béziers, pour dénoncer l’inadmissible.atteinte contre les « valeurs de la Ripoublique. »
    Les personnels de l’Ednat concernés qui étaient en vacances, s’en foutent, car ils pourront rester chez eux dans l’attente de nouveaux locaux.
    CPEF

    1. vieux rat

      Vu le maire de la ville concernée, nul doute qu’il faille orienter l’enquête vers cette abominable délinquance de petits blancs fachos, ennemis de la République et de ses valeurs de vivr’ensemble ! Qui d’autre ?

      1. Al Bundy

        C’est ennuyeux, y’ a encore un gars qui a pénétré cet après midi un commissariat en criant « Allons au bar », il avait même prévu les couteaux pour le saucisson :mrgreen:

          1. Semaphore

            Espérons que le porteur du couteau fou aura droit à sa cellule de soutien psychologique. Vous rendez vous compte de l’effet dévastateur qu’un couteau devenu insane, peut avoir sur son propriétaire, forcé en plus de constater que la formule cabalistique censée faire se tenir tranquille, n’importe quelle folle lame agitée (i.e. tous au bar *traduction libre du pidgin anglo français employé) restait inefficace…
            Avouez qu’il y a là de quoi mettre sens dessus dessous même l’esprit le moins bien disposé…

  21. glot

    le tweet pathétique du préfet des Yvelines après le cramage d’un cirque municipal et social à Chanteloup qui avait coûté plusieurs centaines de millers d’euros aux contribuables.
    ———–
    Le préfet Jean-Jacques BROT condamne avec la plus grande fermeté l’incendie de l’Arche centre des arts de la scène et du cirque de @ChanteloupLV qui prive la population d’un lieu de culture précieux et reconnu. Les auteurs seront retrouvés et punis.

    1. vieux rat

      Si on retrouve les auteurs (hum), ils seront condamnés fermement… à un terrifiant rappel à la loi !
      Non mais on ne va tout de même pas brusquer des chances pour la Grance issus de la diversité enrichissante (sauf pour le contribuable) ! Des jeunes qui ont horriblement souffert de l’exclusion et du Wacisme tout de même…

      1. Al Bundy

        C’est dommage ce lieu offrait des activités à 800 jeunes qui vont maintenant se faire chier.

        Bon ben il restera les feux de poubelles

        1. baretous

          la maire de chanteloup les vignes (barrer la mention inutile) a déclaré que l’etat allait les aider dans cette épreuve et que de toute façon L’ETAT N’AVAIT PAS LE CHOIX.

          1. Aristarkke

            Précision : Mme le maire est très Ali-Juppé compatible, donc LREM compatible. Et vu qu’elle doit renouveler son taf dans moins de cinq mois, il va falloir effectivement « faire » quelque chose pour elle…

        2. Aristarkke

          Rapporté sur Tw… r, un papa muzz aurait justifié l’incendie (volontaire) du chapiteau par le fait qu’il se trouverait dans cette commune, une plage nudiste mais pas la moindre plage islamique. Déjà qu’il était probablement excédé, ce tolérant, de devoir habiter dans une commune sentant terriblement le soufre, vu son nom…

        3. Husskarl

          De toute manière, ces métèques auraient fini par nuire. L’ennui n’est qu’un prétexte, qui ici brûle des poubelles et des édifices lorsqu’il s’ennuie ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.